Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

129 Joueurs sur Ideo (4309 inscrits) : 64 humains (2221), 37 elfes (1352), 28 orcs (736) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.0.872

Silence...

hrp: merci de ne pas s'incruster sans m'en parler avant. Merci :)/hrp
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Aure
Prieuse
Royaume de Keldar

le Mirion 8 Rastel du 1558ème cycle à 11h05

Le Silence... Cela fait déjà plus d'un cycle.

"...Tu prieras, tu méditeras, tu étudieras les Voies du Juste et les Paroles Sacrées... Et avant toute chose, tu le feras en Silence! ... Nous en avons entendu assez de toi petite impudente! ... Accomplis ta pénitence et peut-être que tu mériteras Sa Clémence. Maintenant Sors! ... Nous ne voulons plus rien entendre de ta part!"

Plus d'un cycle qu'elle est sortie de cette pièce du temple de Kalaan... et leurs paroles résonnent toujours dans sa tête.

...

Le Silence... Plus d'un cycle à jeûner en journée pour ne manger qu'un repas frugal le soir, à se lever bien avant l'aube pour préparer les petits-déjeuners des membres de l'Ordre avant de louer Sa Lumière au lever de Solior, à étudier les ouvrages de la bibliothèque du temple, à entendre les Sermons des chapelains mais aussi les échanges timides entre ses frères et sœurs...

Plus d'un cycle à tenter de se rapprocher de Lui en recueillement silencieux... Et elle sent Sa Lumière comme elle l'a toujours sentie. Elle l'entend. Elle sent sa présence... mais pourtant, elle est rarement là où Ils pointent le doigt.

Elle voit Sa lumière... Mais c'est là où eux ne voient que de l'ombre qu'elle la sent briller avec sa plus grande pureté... Il est partout, en toute chose. Il est Généreux, Il est Protecteur, Il est Bienveillant. Pourquoi ne le voient-Ils donc pas? Pourquoi briment-ils la Foi de Ses enfants en l'enfermant dans des carcans rigides? En en confiant son interprétation à quelques-uns, alors qu'Il est à l'écoute de tous?

Il est sa Lumière. Il est sa Joie et chacun de ses jours est dédiée à Lui. Chaque jour la rapproche davantage de Lui... mais chaque jour l'éloigne de eux.

...

Plus d'un cycle... et elle entend toujours leurs voix. Mais à présent elles sonnent creux et faux alors qu'avant elles lui inspiraient la peur. Elles avaient même failli la faire douter.

Mail Il ne veut pas régner par la peur, car Sa Justice est Amour.

À présent, c'est Sa Voix qu'elle entend. Elle l'entend comme elle l'entendait avant. Puissante et pure. Et elle a presque effacé les leurs, n'en laissant qu'une vague trace, comme un avertissement...
Information détaillées
Aure
Prieuse
Royaume de Keldar

le Joriol 9 Rastel du 1558ème cycle à 11h10

Solior est encore loin de se montrer, mais elle sait qu'il est l'heure.Comme tous les matins, elle se lève, une brève prière sur les lèvres, enfile sa robe et s'en va au puits. Les seaux sont lourds, terriblement lourds, mais malgré sa frêle constitution elle ne sent plus leur charge. Elle ne la sent plus, car le labeur est son pain quotidien depuis toujours...

Elle trempe ses doigts dans la bassine, et t'eau est gelée. Au contact de sa peau celle-ci la fait frisonner de tout son corps. Mais elle accueille le froid comme un visiteur bienvenu, car elle sait que Sa Lumière viendra pour le chasser et réchauffer ses membres et son cœur...

Avec un soufflet, elle ravive les braises de la veille jusqu'à ce que celles-ci deviennent flamme au contact avec le bois qu'elle a ajouté. Les gestes se suivent et s'enchaînent. L'eau est mise à chauffer, puis elle coupe les légumes pour le bouillon. Ces gestes, elle les a déjà fait des centaines de fois et les accomplit sans plus y penser. Les plats, le lait, le fromage. Son esprit est ailleurs. Elle est auprès de lui...

Elle quitte le réfectoire. Bientôt elle devra se rendre au temple pour assister à l'Office, mais l'intérieur du temple est si sombre... Deux par deux elle grimpe les marches qui mènent au toit. Elle se presse car elle sent que Son apparition est imminente. Une fois en haut, elle se prosterne et entame sa prière. Elle prie pour Son arrivée. Elle prie pour Sa lumière.

Et lorsqu'Il apparait quelques instants plus tard, levant le voile de la nuit pour baigner Kalaan de Sa lumière, elle sent comment celle-ci traverse sa peau, lui inonde le corps et emplit son cœur de chaleur sacrée...

Elle est sur le point de franchir la porte du temple pour rejoindre les autres lorsque le chapelain l'interpelle.


Ta pénitence s'achève ici ma fille... Reçois à présent Sa Lumière et tiens-toi loin de l'ombre... Béni soit-il...

Ce matin là, elle chante. Sa voix cristalline sublime les cantiques et les regards qu'elle reçoit sont emplis de surprise et d'émerveillement... Mais elle ne les remarque même pas. Elle est auprès de lui et son cœur est empli de Lumière et de Joie.
Information détaillées
Aure
Prieuse
Royaume de Keldar

le Solior 11 Rastel du 1558ème cycle à 11h41

Elle glisse hors du temple comme une souris qui file entre des sacs de blé. Personne ne lui pose de questions et le chapelain qui la croise sur les marches doit assumer qu'elle part retrouver celui qui s'occupera de sa formation maintenant que sa pénitence était achevée. Elle le salue en silence, perdue dans ses pensées.

Son esprit est déjà loin d'ici, car Il l’appelle à nouveau. Il l'appelle et elle suit Sa Voix...

C'est emmitouflée dans une soutane usée en toile épaisse et grossièrement tissée qu'elle se présente devant le passeur. Ses yeux brillent et un mince sourire vaguement mélancolique est inscrit sur ses lèvres et ne semble plus vouloir les quitter. Après un moment d'hésitation pendant lequel les pensées semblent se bousculer dans la tête de l'homme, celui-ci finit par prendre la pièce que la jeune fille lui tend en grognant.

Le regard du passeur pèse lourdement sur la gamine. Il ne la quitte pas de yeux alors qu'ils embarquent, ni lorsqu'il plonge ses rames dans l'eau pour atteindre la rive opposée, mais elle n'y prête aucune attention.

Bientôt, le vent marin que le fleuve amène de la mer lui fouette le visage, rougissant sa peau pâle. Irrésistibles, les larmes lui montent aux yeux et elle les laisse couler, car ce sont des larmes de joie et elles Lui appartiennent...

Ils sont proches de l'autre rive à présent. Le lit du fleuve y forme une sorte de petite baie à l'abri du vent et des courants trop importants. Soudain, l'homme relève ses rames, laissant la barque à la dérive.

Son regard est malsain et il est évident qu'il ne parvient plus à se maîtriser. Pourtant, elle sourit toujours...
Information détaillées
Aure
Prieuse
Royaume de Keldar

le Dolink 19 Rastel du 1558ème cycle à 11h04

*** Lorsqu'il se redresse en poussant un grognement, elle se lève également. Elle lui sourit, d'un sourire infiniment triste, et lui tend la main, comme pour l'inviter. ***


Le geste de la gamine fait hésiter l'homme, il finit pourtant par faire un pas en avant qui fait dangereusement tanguer la barque.

Petite s...

Une grande main caleuse se saisit du poignet de la petite et il la tire vers soi...

Keldar, père des Justes, montre le chemin à ton fils égaré...

*** Et soudain, une lumière dorée aveuglante enveloppe le corps de la jeune fille. Le passeur lâche son bras et fait un pas en arrière, mais elle suit le mouvement, se saisissant tendrement des mains de celui qui un instant plus tôt voulait se servir d'elle pour assouvir ses instincts bestiaux. ***


N'oublie jamais l'amour qu'Il a pour nous mon frère.

L'homme se laisse lourdement choir sur les genoux.

Je...

Tu n'es pas seul... Sa Justice et son Amour nous unissent.

Pendant un long moment ils restent ainsi, l'homme agenouillé devant la jeune fille, ses mains dans les siennes, son regard honteux rivé sur le sol.

Lève-toi maintenant, frère. Lève-toi et sois digne de Lui et de la communauté de Ses enfants...
Information détaillées
Aure
Prieuse
Royaume de Keldar

le Malina 28 Rastel du 1558ème cycle à 10h24

Le visage meurtri par la honte, l'homme parvient finalement à se redresser et à reprendre sa place initiale. Bientôt, les rames se replongent à nouveau l'eau pour rapprocher la barque de la rive.

Pas un mot n'est prononcé, mais elle devine le mal qui ronge l'homme. Cette solitude qui le dévore de l'intérieur, l'exposant à ses pires démons sans soutien aucun.

Est-ce la mort qui avait emporté les siens? A-t-il été abandonné par eux? Est-ce lui même qui s'en est éloigné au point de ne plus pouvoir les retrouver? Elle ne sait pas, mais elle sait qu'il court à sa perte.

Elle sait que seul, il est perdu, voué à l'obscurité.

Pourtant, en cet instant, il n'a pas besoin de paroles pour venir marteler ce qu'au fond de lui il sait déjà. Encore des paroles qui risqueraient d'étouffer ce qui a peut-être germé dans son esprit. Il a simplement besoin d'une présence bienveillante pour l'assister dans la lutte qu'il doit mener lui-même...


*** Doucement, la voix de la fille s'élève pour former une mélodie. D'abord en fredonnant... Les sons sont doux et apaisants, bien qu'ils soient imprégnés d'une certaine gravité, d'une tristesse lancinante... Puis les sons deviennent des paroles, et le fredonnement un chant qui vient se mêler au bruit du vent, de l'eau et du mouvement des rames.

Elle chante pour Ses enfants perdus et abandonnés. Elle chante pour Sa communauté à venir. ***


Finalement, ils arrivent à destination.

Une fois la barque amarrée au ponton, il reste planté là. Ses eux sont baissés, il n'oses pas affronter son regard.

*** Pourtant, elle se tient devant lui et lorsqu'elle s'adresse à lui sa voix est empreinte de tendresse. ***


Quel est ton nom, mon frère?

Il hésite, sa voix tremble...

N... Norbert.

Il n'y a plus rien pour toi ici, Norbert.

Il lève alors les yeux, l'air à la fois surpris et interrogatif.

Viens avec moi, frère.

La surprise inscrite sur son visage s'amplifie et sa bouche s'ouvre, mais aucun son n'en sort.

Ce sera ta pénitence... et ton chemin vers la paix et le salut.

*** À nouveau, elle lui tend alors la main. ***


Elle reste ainsi, la main tendue, pendant un long moment, le regard empreint de tendresse.

Il hésite, mais finalement, sans un mot, il pose sa main dans celle de la gamine. Son corps est secoué, il tremble, mais lentement un sourire s'inscrit sur se lèvres alors qu'une larme coule sur sa joue.


J'te suis... sœur.
Information détaillées
Aure
Prieuse
Royaume de Keldar

le Mirion 3 Joriamel du 1558ème cycle à 11h02

Ils marchent sans arrêt, s'enfonçant toujours plus loin dans la péninsule. C'est la première fois qu'elle foule cette terre de ses pieds et ce qu'elle y trouve est loin de ce qu'elle avait pu imaginer... Cette terre que certains appellent sainte, bénie par le Juste lui-même... cette terre où le royaume avait pu se rebâtir après la défaite... Cruellement, elle lui rappelle ses Landes natales.

De trop nombreux champs sont en friche, les hameaux qu'ils traversent semblent délabrés, en partie laissés à l'abandon. Les traces du passage de nombreuses créatures hostiles sont évidentes.

Le premier arrêt se fait dans un hameau sans nom à proximité du bourg de Menhennor. Les habitants en sont à l'image de la campagne qu'ils habitent: des oubliés marqués par la dureté de la vie et de leur condition.

C'est dans une modeste ferme qu'ils trouvent refuge pour la nuit. L'agriculteur, un homme grisonnant appelé Paul y vit avec sa femme et ses sept enfants. Lui et ses fils les plus âgés y travaillent les champs et s'occupent des bêtes: un petit troupeau de brebis.

Malgré les difficultés évidentes de sa condition, c'est sans hésiter que Paul leur propose le gîte et le couvert aux pèlerins et c'est avec la même évidence que la gamine lui assure qu'ils les assisteront dans les tâches quotidiennes.
Information détaillées
Aure
Prieuse
Royaume de Keldar

le Malina 1 Volganor du 1558ème cycle à 10h39

Ils se sont rassemblés à table lors de cette première soirée. Une grande table en bois brut, creusée et polie par l'usure. La journée à été longue et laborieuse, mais l'humeur est bonne malgré tout. La grande marmite est toujours sur le feu et en attendant le repas des paroles amicales sont échangées.

Les visiteurs sont bien rares dans la région. Les nouvelles du Royaume n'arrivent qu'au compte-goutte et n'affectent que rarement la vie de ceux qui vivent sur la Péninsule.

La gamine raconte et répond aux questions des curieux, mais son cœur se noue lorsqu'elle doit penser au Royaume. Au fond d'elle-même, elle sait qu'elle n'a pas grand chose à leur apprendre. Son Royaume est là, en eux, en chacun de Ses enfants. Il ne se trouve pas dans ces temples et palais noirs et glacés, ni en haut de ces chaires hautaines... il se trouve là, au fond des cœurs des keldariens... Dans les faits et gestes de chacun de ses frères et sœurs qui vivent dans Sa lumière.

Lorsque Berthe et Viviane, la femme et l'ainée de Paul, s'apprêtent à servir, la gamine en robe de bure se lève, timidement. Ses mains restent jointes sur son bas-ventre lorsque elle cherche les regards de ceux qui les ont accueillis.


Du fond de notre cœur nous vous remercions pour votre générosité... Nous… Je… Permettez-moi de bénir ce repas, je vous en prie…

Souriants, Paul et les siens acquiescent. Bientôt, la voix mélodieuse de la jeune fille est la seule chose que l’on peut entendre dans la pièce. Ce n’est pas qu’elle élève la voix, au contraire. Simplement, la clarté des sons et la force de conviction avec lesquelles les parole sont prononcées sont tels que tous les autres sons semblent disparaître.

Ô Lumineux Seigneur, bénis ce repas et bénis tes enfants rassemblés autour de cette table.
Bénis ce repas et bénis les mains qui l’ont préparé afin de le partager fraternellement.
Bénis aussi les mains qui ont labouré la terre afin de nourrir Tes enfants et faire prospérer Ton peuple.
Bénis ces coeurs qui se sont ouverts afin de recevoir ta Ta Lumière et répandre Ton Amour.
Bénis chacun de Tes enfants qui oeuvre chaque jour afin que Ton Royaume devienne réalité.

Ô Juste et Tout-puissant Seigneur entends nos louanges.
Chaque jour, nous te rendons grâce par nos prières et notre dévotion.
Chaque jour, par notre labeur et la sueur de notre front.
Chaque jour, nous te rendons grâce en ouvrant nos bras à nos frères et soeurs.
Chaque jour, nous te rendons grâce en montrant Ta lumière à ceux qui sont dans l’ombre.

Ô Glorieux et Généreux Seigneur, puisse Ton Royaume devenir réalité.
Puissions-nous vivre en paix, unis par Ta grâce et protégés par notre Foi.
Puissions-nous vivre dignement afin que chacun de Tes enfants puisse briller selon Ton exemple.
Puissions-nous vivre humblement et dans la Joie de Ta présence.
Puissions-nous vivre en frères et soeurs dans la Communauté des Justes, égaux dans Ta lumière.


À la fin de la prière, Aure semble émerger d’une transe. Elle regarde autour d’elle, avec une expression de surprise, puis sourit et se rassied. Elle n’est pas la seule à avoir l’air surprise, sauf l’un ou l’autre qui était probablement ailleurs, tous se sont rendus compte qu’il y avait quelque chose de nouveau dans cette prière. Pourtant, elle semble trouver une certaine résonance. Davantage que choqués, les paysans semblent curieux. Aussi, si le silence perdure quelques instants, il fait bientôt place à bon nombre de questions tout au long du repas.

Elle est heureuse. Elle est parmi ses frères et ses sœurs et elle se sent bien plus proche de Lui que pendant tout son séjour au temple.
Information détaillées
Aure
Prieuse
Royaume de Keldar

le Lüdik 7 Volganor du 1558ème cycle à 14h46

Les lunes et les saisons se suivent. À l'aube succède le zénith et au zénith le crépuscule. Cueillettes, plantations, désherbages, entretiens, moissons et récoltes occupent les journées qui débutent à l'aube et se terminent au crépuscule.

Pourtant, la vie à la ferme de Paul et dans le hameau n'est pas faite que de labeur. La gamine et celui qui l'accompagne partagent à présent leur vie. À présent, ce sont les prières de Aure qui rythment le quotidien des habitants du hameau. À l'aube, sa voix cristalline s'élève pour saluer le jour et chasser l'obscurité. Lorsque Solior atteint le Zénith, elle loue les bienfaits de Sa lumière et lorsque la journée touche à sa fin, elle appelle au rassemblement de la communauté autour de la grande table.

Différentes facettes de la foi et de la vie sont abordées à travers ses chants, prières et litanies... et petit à petit, les oreilles deviennent plus attentives aux messages portés.

Les messages sont des messages d'amour, de communauté et d'égalité et ils commencent lentement mais sûrement à modifier la conception de la justice de la petite communauté.

Il en est de même en cette froide journée de Volganor. Une partie des hommes, femmes et enfants se sont rassemblés dans la salle commune du hameau pour écouter la gamine.


*** Ils sont installés en cercle sur des simples chaises en bois, des tabourets et des tonneaux. Finalement Aure se lève, souriant chaleureusement. Sa voix aussi claire et douce que toujours, ses yeux rayonnants.
***

Aujourd’hui, je vous parlerais de l’Amour que Keldar voue à ses enfants mes frères et soeurs. Car oui, Dieu nous aime! C’est pour cela qu’il nous a offert Sa lumière, et c’est grâce à Son amour que nous pouvons lutter contre les ténèbres.

Malgré tout, la douceur juvénile et l’innocence qui émane de la jeune fille ne l’empêchent pas de parler avec une force de conviction peu commune qui semble fasciner les villageois...

Mais l’Amour de Keldar n’est pas uniquement un lien qui unit chacun de nous à Dieu, en nos coeurs et en nos âmes. Cet Amour est aussi le lien qui nous unit tous! Dieu veut que Son Amour rayonne à travers chacun de nous, afin que Sa lumière brille toujours plus fort!

Car le Peuple de Dieu est Un.

Ainsi, le Juste sait que le fruit de son labeur ne lui appartient jamais réellement! Il sait qu’il n’oeuvre jamais uniquement pour soi. Il oeuvre pour Dieu et il oeuvre pour ses frères et pour ses soeurs! Il insuffle tout son Amour dans son travail et c’est dans la générosité que s’exprime cet amour et que naît la communauté des Justes.

Ainsi, le Juste sait que son savoir et ses connaissances ne sont pas réellement siennes! Il sait qu’ils sont un don de Dieu et il sait qu’il est de son devoir de les transmettre à ses frères et à ses soeurs. Car c’est dans le partage que la Lumière Divine rayonne toujours plus fort pour chasser les ombres.

Ainsi, le Juste sait aussi que lorsqu’un frère ou une soeur s’égare, le chemin vers la rédemption se trouve là où une main se tend vers l'égaré. Une main tendue par un autre frère ou une autre soeur qui lui offrira la possibilité de réparer ses fautes. C’est l’Amour qui devra guider le pénitent, car seul à travers lui il retrouvera sa place dans la communauté des Justes.

N’oublions pas, mes frères et soeurs! N’oublions pas, surtout maintenant que la Saison de la Nuit approche à grands pas:

C’est dans l’amour, la générosité et le partage que réside la Lumière!
Dans la jalousie, l’avarice et le rejet se cachent les ombres...

Pour cela, aimons nos frères et nos soeurs, comme Dieu nous aime.


Suite au petit sermon, la gamine se rassied. C’est d’autres qui prennent à présent la parole, soit pour questionner ce qui vient d’être dit, soit pour parler d’un problème plus quotidien mais néanmoins lié. Ainsi, ce jour là, l’un des villageois fait part aux autres de ses difficultés dues à une mauvaise récolte, un autre se demande pourquoi lors du service du Dolink, le Chapelain avait aussi longuement parlé en kelda, sachant qu’à peu près personne dans le hameau ne connaît la langue ancienne.

Aure intervient le moins possible dans un premier temps, se contentant de guider la discussion discrètement.

Le premier problème met un peu de temps à être résolu. L’on reproche à l’homme de mal avoir travaillé son champs, lui plaide l’ignorance, on lui reproche la paresse. Finalement, il est convenu qu’il aidera son voisin à refaire son toit pendant les semaines qui viennent. Celui-ci profitera pendant ce temps là pour lui expliquer certaines techniques agricoles qui lui étaient visiblement inconnues. La famille n’aurait pas faim dans tous les cas, plusieurs autres fermiers les invitent à partager leur table. Des repas communs dans la salle commune sont également programmés.

L’autre villageois repart avec la ferme intention d’interroger le chapelain sur les passages qu’il n’aurait pas compris le Dolink suivant, après le service. En attendant, la gamine se propose d’enseigner des rudiments de kelda à ceux qui le souhaitent.

Ainsi, petit à petit, les choses changent… les valeurs de la petite communauté tendent à remplacer les lois, la curiosité s’immisce là où régnait seule l'obéissance et la fraternité prend la place de la hiérarchie. Petit à petit. Très lentement, mais sûrement.
Information détaillées
Kylian Chandler
Keldarien, Prieur, Acolyte
Royaume de Keldar

le Lüdik 18 Logalios du 1559ème cycle à 21h04

La neige avait triomphé sur les vastes étendues de la péninsule. Le blanc régnait désormais à s'étendre jusqu'à l'horizon, plongeant la végétation dans un semblant de sommeil. Le vent du Nord, froid au possible balayait et ratissait la neige la faisant s'onduler comme le sable en bord de mer.
Une mer blanche.

Emmitouflé dans mon manteau de fourrure, un foulard jusqu'au nez, je tentais tant bien que mal de me protéger des bourrasques froides qui me brûlaient la peau. Je continuais pourtant bien que mal d'avancer, chaque pas devenait souffrance et en même temps, j'atteignais petit à petit mon but.

Menhengor était désormais proche afin de m'aider dans mon périple, j'interrogeais un homme en train de trainer du bois.


Mon Frère ? Pourriez-vous m'aider, je cherche Soeur Aure, ou un hameau près de Menhengor.


Une fois le chemin indiqué, me voici dans le hameau en question à la recherche de celle que je cherchais.
Information détaillées
Aure
Keldarienne
Royaume de Keldar

le Dolink 7 Danurmos du 1559ème cycle à 22h41

L'homme interpellé par Kylian s'arrête. Il lui faut un moment pour reprendre son souffle. Il a l'air surpris et son regard s'attarde quelque peu sur le nouvel arrivant. Finalement, les mains toujours appuyées sur ses genoux, il lui répond en hochant la tête...

Lemen, frère... Tu vois le bois là-bas? Y'a un chemin qui le longe, si tu l'suis vers la droite, il te mènera à Bonneterre. À cette heure, Aure doit être à la salle commune ou à la chapelle.

*** Sur ce, il reprend son fardeau et poursuit sa route, apparemment dans la direction qu'il vient d'indiquer. ***


Le hameau en question compte une quinzaine de bâtiments. Un tiers semble être dédié à l'habitation, les autres ont l'air d'avoir d'autres fonctions, des étables, des ateliers ou des granges pour la plupart. Au centre, une petite étendue de terre battue qui fait office de place. Là, côte à côte, se trouvent une minuscule chapelle et un petit bâtiment en bois sans étage, muni d'une cheminée dont émerge de la fumée. Du bruit de conversations émerge du bâtiment. Un vieil homme barbu est assis près de la porte et fume la pipe.
Information détaillées
Kylian Chandler
Keldarien, Prieur, Acolyte
Royaume de Keldar

le Lüdik 8 Danurmos du 1559ème cycle à 21h10

La fin de mon périple semblait donc réellement touché à sa fin. La confirmation de l'homme vis à vis de la personne que je recherchais fit naitre en moi un certain sentiment d'impatience. Il me tardait de découvrir Aure.
Je remerciais d'ailleurs l'homme et lui proposait de prendre part à son fardeau afin de l'aider.

Le village était petit et la différence avec les villes était criante. Cependant je ne pouvais renier un certain charme campagnard à cet hameau qui me faisait face. Dans combien de villages du même acabit n'avais-je pas déjà fait halte au court de mes voyages.

Direction la Chapelle donc. Bien que la "maisonnette" en bois qui la juxtaposait m'intriguait.
Par curiosité, je me renseignais auprès du barbu fumeur, si la Soeur Aure n'était pas dans le bâtiments en bois.

Information détaillées
Aure
Keldarienne
Royaume de Keldar

le Malina 9 Danurmos du 1559ème cycle à 14h09

À travers la porte entrouverte du bâtiment, Kylian peut voir une grande table à laquelle sont assises quelques personnes. Des paysans, sans doute en train de prendre un peu de repos après leur labeur. Du fond de la pièce, d'autres voix et des bruits de plats s'entrechoquant lui arrivent aux oreilles.

Le vieil fumeur lève distraitement la tête.


Lemen... Tu cherches la p'tite hein? ... Pas encore ressortie de la chapelle... Y'a Jacquard avec elle, y va lui donner du fil à retordre c'ui-là héhé...

La chapelle... En prolongation de l'autre bâtisse, elle aussi est une simple structure en bois. Kylian doit pousser la porte pour y pénétrer. Des pierres à peine travaillées couvrent le sol. L'espace est exigu et plongé dans la pénombre, avec pour seules sources lumineuse deux lucarnes minuscules et quelques cierges dont la flamme tressaute dans le courant d'air.

Derrière les six bancs qui se trouvent devant le nouvel arrivant, une croix ithorienne de deux coudées de haut repose sur un socle en pierre. Devant celle-ci, un homme dont les vêtements trahissent l'origine paysanne est agenouillé côte à côte d'une frêle jeune fille vêtue tout aussi simplement. Kylian ne voit que leur dos, les cheveux grisonnants de l'homme, les longs cheveux châtains de la fille,rassemblés dans une tresse sommaire, mais leurs murmures emplissent la pièce en ne s'interrompent pas avec son arrivée.


... il ne m'appartient pas de recevoir ta confession, frère... pas plus proche de Lui que toi ou un autre de Ses enfants... il suffit que tu lui ouvres ton cœur... à Lui que tu dois t'adresser...

Mais tu...
La tête baissée, l'homme répond, sans que Kylian puisse distinguer ses paroles.

... les réponses à tes questions se trouvent en toi, frère... tu connais tes fautes et Lui les connaît... les confesser devant lui... il t'écoutera. Il écoute toujours... Mais c'est à toi qu'il appartient de trouver la voie de ta rédemption... Trouve en toi le courage de réparer ce qui peut l'être...

À nouveau, l'homme prononce des paroles qui s’évanouissent dans la pénombre de la pièce.

... quelle meilleure pénitence que celle de réparer les tords que nous avons causés? ... prière, oui... communion avec Lui... aider à sonder ton âme... mais elle ne doit se substituer aux actes que tu peux poser pour retrouver le chemin de la vertu... chemin est difficile... mais tu n'es pas seul Jacquard, tes frères et tes sœurs sont là pour que tu puisses t'appuyer sur eux... nous aider à retrouver Sa lumière quand nous sommes perdus dans l'obscurité...

Parle Lui maintenant... si tu le souhaites, je resterais à tes côtés comme ta sœur et comme témoin...


L'homme hoche la tête. Hésitant, il joint les mains... Au départ les paroles sont balbutiantes, mais finalement son murmure devient un flot continu qui dure de longues minutes avant de se tarir... Les paroles deviennent alors des sanglots. Il pleure et Kylian peut voir la fille lever la main pour la poser sur la joue de l'homme. Elle se dresse alors sur les genoux pour le prendre dans les bras.

Il peut entendre qu'elle lui parle à l'oreille, mais cette fois-ci, ses paroles lui échappent entièrement. Ils restent encore ainsi pendant un instant. Finalement le paysan se lève et regagne la sortie sans prêter attention à l'étranger. Tristesse et détermination se lisent sur son visage, mais étrangement, il sourit.


*** À son tour, la fille joint les mains pour une brève prière silencieuse avant de se redresser elle-même et se tourner vers la sortie... et Kylian. Son visage est d'abord marqué par la surprise mais aussitôt un sourire chaleureux prend sa place sur le visage entre deux âges. ***


Lemen frère.
Information détaillées
Kylian Chandler
Keldarien, Prieur, Acolyte
Royaume de Keldar

le Malina 9 Danurmos du 1559ème cycle à 20h48

Le spectacle qui venait de s'offrir à moi était plutôt étrange. Que s'était-il passé pour que cet homme dont on m'avait vanter une certaine pugnacité, s'effondre ainsi face à la jeune fille qui lui faisait face.

Le moule de la Rouquine serait-il semblable à celui d'Ithor qui par ses paroles créa la première communauté de Keldariens ? Qui était-elle vraiment d'ailleurs ?
Je m'approchais doucement de la jeune femme, comprenant au passage qu'avec mon lourd manteau de fourrure, je n'allais pas correspondre au standard vestimentaire du village.

Devant moi se tenait la jeune femme ou fille, je n'avais pas d'idée de son âge exacte, qu'on nommait Aure et qui était le centre de ma visite. Autant l'écrire sincèrement, l'ancienne prieuse jouissait d'une beauté non négligeable qui sur le moment même ne me laissait pas indifférent mais d'une secousse interne je ravivais mon esprit afin de ne pas perdre de vue mon objectif.


Lemen Soeur. Je suis Kylian Chandler.

C'était un peu brève comme présentation.

Nous avons échangés quelques missives concernant votre départ de Son Ordre. Je ne sais si vous vous en souvenez.
Information détaillées
Aure
Keldarienne
Royaume de Keldar

le Valkin 10 Danurmos du 1560ème cycle à 15h49

*** Le visage ouvert qui se dresse vers celui de Kylian est dénué de toute dureté. Toujours souriante d'un sourire sans malice, la jeune fille entre deux âges l'accueille d'une voix amicale et mélodieuse. ***


Bien sûr frère... je m'en souviens très bien. Sois le bienvenu à Bonneterre! J'espère que Sa lumière a éclairé ton chemin et que tu as fait bonne route. Je... Je n'étais pas certaine que tu viendrais réellement jusqu'ici... Le royaume... semble parfois oublier cette partie de Ses terres...

*** Elle secoue légèrement la tête et une subtile rougeur envahit ses joues l'espace d'un instant. ***


Je m'égare... Pardonne-moi, frère Kylian... Ta route a été longue... Si tu souhaites te reposer, je peux te mener à une des pièces qui nous sert parfois à accueillir des voyageurs... Si tu souhaites te sustenter, tu trouveras du quoi en la salle commune... Bien qu'il te faudra encore patienter quelques heures pour le repas... Nous mangeons après Vêpres bien sûr, mais Berthe te trouvera certainement un bout à manger et quelque chose à boire en attendant...


En effet, Solior a déjà largement dépassé son Zénith mais baigne toujours les maisons et les champs voisins de toute sa lumière.

Une hésitation s'inscrit sur le visage de Aure avant que celle-ci n'ajoute...

À moins que tu cherchais à te recueillir ici même avant toute chose?

---

hrp: Un an et un jour. Si ça c'est pas classe...
Information détaillées
Kylian Chandler
Keldarien, Prieur
Royaume de Keldar

le Lüdik 13 Danurmos du 1560ème cycle à 20h47

N'étant pas vraiment surpris par l'accueil d'Aure, Kylian ne pouvait qu'offrir son sourire à la jeune femme qui l'accueillait et se rappelait de leur conversation.

J'avais peur que votre proposition ne soit que leurre et que vous ne vous trouviez point ici. Mais je suis agréablement surpris.

L'homme regarda autour de lui afin de contempler le lieu, se demandant ce qu'il allait découvrir chez Aure et pourquoi elle se cachait aussi loin.
Mais qui était-il pour la juger ? N'était-ce pas lui qui avait passer sa vie à se cacher du Juste ? N'était-ce pas lui qui était parti dans l'Empire afin d'y prospérer ?
Au fond Kylian se sentait minable pendant un instant et il ne mentionna pas son ressenti vis à vis de la distance de Bonneterre.


Il observa les gens, de simples paysans qui faisait du mieux qu'il pouvait pour subvenir au besoin de leur famille. Kylian n'était pas homme à s'imposer auprès de ces gens.

J'ai beaucoup voyager et la patience est l'une de mes qualités. J'attendrai volontiers le moment importun et ne désire pas m'imposer plus que nécessaire. Bien au contraire, je serai ravi d'aider à la bonne vie du village. Tout pain se doit d'être gagner.


Quand au recueil, il n'en avait pas spécialement envie pour être honnête. En fait, il ne savait pas réellement comment on pouvait se recueillir. Il était parfaitement novice au monde de Keldar.
Timidement il ouvrit la bouche et les mots sortirent sans savoir si il voulait réellement qu'ils ne sortent.


P...ourriez-vous ...m'indiquer comment me recueillir ... ?
Information détaillées
Aure
Keldarienne
Royaume de Keldar

le Malina 14 Danurmos du 1560ème cycle à 22h01

Un léger froncement de sourcils et un bref silence sont la première réponse aux paroles de Kylian. Quelques mots, à moitié murmurés viennent y mettre fin rapidement...

Un leurre? ...Encore une hésitation... Je... je ne comprends pas, frère. Qu'est-ce qui te fait penser cela?

Aussitôt, l'incompréhension disparaît du visage délicat de Aure sans y laisser la moindre trace. Un nouveau sourire vient s'inscrire sur les lèvres de la jeune fille, plus enjoué cette fois-ci.

Sottises! Ça ne se fait pas de laisser un frère le ventre vide... Tu pourras labourer demain si tu le souhaites... des yeux pétillants détaillent le nouvel arrivant de la tête au pied et finissent par chercher son regard. Le sourire devient taquin, l'espace d'un battement de cils... Paul te prêtera bien des bottes, des braies et une chemise pour que tu ne salisses pas tes beaux habits...

*** La question de l'homme provoque un soudain éclat de rire cristallin qui trahit sans ambiguïté la jeunesse de son interlocutrice. Réprimant son rire, elle porte sa main vers sa bouche et détourne le regard.

Lorsqu'elle lève à nouveau la tête vers Kylian, ses joues sont écarlates, son sourire terriblement gêné. ***


Ne te moque pas de moi, frère, je t'en prie...

Pourtant, devant les yeux de merlan frit du Prieur, un doute terrible semble l'envahir.

Tu... tu étais sincère?

Plus de signe d'hilarité à présent. Elle sourit toujours, d'un sourire un peu triste désormais, le regard plein de compassion. Longuement, elle le regarde ainsi, comme pour pleinement prendre la mesure de ce qu'elle vient d'entendre. Elle inspire profondément et son sourire tente de se faire encourageant.

Il n'y a pas d'instructions à suivre... Notre Seigneur est partout autour de nous, en chaque chose et en chacun de nous... C'est à toi de trouver ta voie vers Lui... Il suffit d'apprendre à t'ouvrir à Sa présence, frère... Il est là, Il nous accompagne et veille sur nous en chaque instant... Aie foi en Son Amour, frère Kylian...

*** Elle hésite à nouveau, puis, sans attendre de réponse, elle lui tend la main en invitation, le sourire encourageant et l'air déterminé... ***


Viens... je... je voudrais te montrer quelque chose...
Information détaillées
Kylian Chandler
Keldarien, Prieur
Royaume de Keldar

le Solior 18 Danurmos du 1560ème cycle à 22h07

L'humilité que la jeune femme provoquait, imposait Kylian au silence. En quelques paroles, elle avait déjà commencé à troubler le jeune homme qui commençait à se sentir démuni face à Aure.

Il se laissa prendre sa main et guidé par l'ancienne prieuse. Sans dire plus de mots.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page