Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

130 Joueurs sur Ideo (4291 inscrits) : 63 humains (2204), 35 elfes (1351), 32 orcs (736) | 6 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.0.872

Petite balade

... et nettoyage
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Amélia
Consule, Novice de la Vitalité
Confédération Arténienne

le Joriol 15 Joriamel du 1560ème cycle à 11h31

Pour passer le temps, la petite novice de l'école de la Vitalité s'était décidée à aller faire un tour dans les champs bordant le Patanjali. Une sorte de petit pique-nique tranquille histoire de se rendre compte de la situation, et éventuellement de dégrossir l'ensemble.

Parce qu'après tout, il semblerait que la zone souffre d'un conditionnement qui attire bandits et créatures néfastes.

Les abords de la cité paraissaient même plutôt tranquille, contredisant un peu les rumeurs. Ce n'est qu'en s'éloignant suffisemment qu'elle rencontrerait, effectivement, les premiers problèmes.

Bon, il n'y avait pas de quoi fouetter un chat. Ce devrait être réglé assez rapidement. Alors que deux loups blancs traînaient dans le coin, elle leur régla leur compte en deux immolations. Si toutes les créatures du coin étaient du même acabit, elle serait certainement rentrée avant la nuit...
Information détaillées
Amélia
Consule, Novice de la Vitalité
Confédération Arténienne

le Joriol 15 Joriamel du 1560ème cycle à 15h50

Prenant tout de même la peine d'observer les deux carcasses encore fumantes des pauvres créatures, dont le plus grand crime était sans doute de s'être simplement trouvées là, la petite Amélia vit un troisième de leur congénère s'approcher d'elle, visiblement pas content.

S'assurant que son panier, contenant son pique-nique ~n'oublions pas le but premier de la balade~, était bien à l'abris derrière elle, elle fit face à la nouvelle menace. Menace pas bien menaçante au demeurant, et qui aurait sans doute mieux fait de réfléchir ce jour là.

Elle n'aimait pas tuer. Enfin, avant elle n'aimait pas. Maintenant elle n'était toujours pas habitée d'une envie furieuse de mettre à mort tout ce qui lui passait sous la main, mais mettons que pour des bandits et des loups, elle n'avait pas trop envie de se prendre la tête à les éduquer. Aussi, autant aller au plus simple.

Et le plus simple résidait en une simple incantation. La créature prit feu à bonne distance. Elle ne tenait pas particulièrement à roussir, salir ou dégrader sa robe.

Bien, cela suffirait peut-être à faire fuir les autres loups du périmètres. Ou tous les ramener sur elle, ce qui l'arrangeait aussi bien. Après tout, elle n'était pas habillée pour partir en chasse.

Donc, l'observation ! Et bien... C'était des loups. Des loups morts. Rien de magique, pas de complots bizarres ou autre saloperie. Du moins, pas à première vue...
Information détaillées
Amélia
Consule, Novice de la Vitalité
Confédération Arténienne

le Lüdik 19 Joriamel du 1560ème cycle à 18h03

Elle s'était assise sur l'herbe. Tranquille. Profitant du solior estival. Bon, de temps à autre, elle était opportunée par une créature un peu trop belliqueuse, ou quelques bandits qui tentaient des approches plus ou moins douteuses.

Elle avait déjà du bouger deux fois de place, afin d'éviter d'être gênée par les odeurs de chairs brulées. Il faut dire qu'elle n'y avait pas été de mains mortes sur l'immolation. Elle les avait distribué avec une générosité proche de l'excès de zèle.

Oui, elle était comme ça.

Bref, tandis qu'elle profitait tranquillement de son pique-nique en pleine nature, elle reçut une missive étrange. Missive qui en appela une autre, puis une seconde et une troisième. Le tout avec un destinataire qu'elle aurait préféré éviter d'avoir à contacter. Les nouvelles s'entrechoquaient et s'accumulaient, rarement bonne et, quand la danse des pioms eu finie, elle se laissa tomber sur sa nappe, observant le ciel, en soupirant.

Une journée bien banale en Arténie, finalement.
Information détaillées
Amélia
Consule, Novice de la Vitalité
Confédération Arténienne

le Malina 20 Joriamel du 1560ème cycle à 14h09

Elle avala un sandwich. Fort heureusement, personne ne vint la capturer à ce moment là. Il faut dire que c'est quand même vachement flippant de voir une des mages les plus douées de sa génération manger un sandwich. Une petite tasse de thé, qu'on boit en levant le petit doigt, et après avoir soigneusement effacé toutes les traces de son passage, Amélia reprit son labeur.

Mais, digestion oblige, les choses ne se dérouleraient pas comme elle l'avait prévu. Un peu trop lestée, elle resta sur sa fin en constatant que l'immolation dont elle allait gratifier le vilain gnoll au loin fit un simple "pshiiiit".

Il n'y a rien de plus vexant pour un mage qu'une immolation qui fait "pshiiit". Avec une petite moue vexée, elle observa la créature foncer sur elle. Bon, pas le choix. Elle espérait qu'elle ne se salirait pas trop.

Alors que le monstre lui sautait dessus, elle enfonça, avec une négligence toute travaillée, ses deux poings dans l'estomac de la bête. Puis déclencha ses griffes, souillant sa jolie robe du sang impur de l'infame clébard.

Voilà assurément ce qui avait le don de la mettre hors d'elle. La lessive, c'était vraiment pas son truc.
Information détaillées
Amélia
Consule, Novice de la Vitalité
Confédération Arténienne

le Lüdik 26 Joriamel du 1560ème cycle à 09h13

Quelques heures étaient passées et nous retrouvions notre petite héroïne assises au pied d'un arbre, jouïssant d'un repos, somme toute, bien mérité. Les yeux ouvert, elle regardait le ciel, contemplateuse nostalgique. Au moins était elle bien, là.

Même si... avec une odeur de tripe à l'air un peu moins marqué, le décors aurait tout bonnement été idyllique. Mais il faut dire qu'après avoir éventré le gnoll, découpé des bandits à la griffe et arraché la colonne vertébrale d'un kobold à mains nues, elle avait fini par s'en foutre partout. Et tout ça parce qu'elle avait un peu ratouillé un sort et que d'un coup, d'un seul, toute son énergie magique avait foutu le camps.

Triste situation n'est ce pas ?

Du coup elle se reposait, méditant intraséquement sur le sens de la vie. Et toutes ces conneries, en somme.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page