Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

119 Joueurs sur Ideo (4340 inscrits) : 61 humains (2239), 29 elfes (1362), 29 orcs (739) | 5 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Sur les bords du Lac de la Communauté

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Keldarien, ~ Patriarche du Temple ~, Bouclier du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Valkin 13 Calinior du 1560ème cycle à 17h12

Hrp: je situe l'action avant que nous ne trouvions les symboles.

La soirée commençais comme toutes les autres depuis plusieurs semaines, faire un feu, trouver de la nourriture, nous reposer, éventuellement faire un brin de toilette et parler entre nous. La journée avait été bien plus intéressante puisque nous venions de trouver la vallée qui mène au campement de la communauté des cents. Un accomplissement suffisant pour une vie de Keldarien. Une tache essentielle devait prendre place, depuis trop longtemps j'avais évité celle ci mais il était temps. Alors que la nuit tombait, j'inviterais Elaine à me rejoindre à l'écart du groupe, à proximité de l'immense lac.

Ma Fille, prenez place, je vous en prie.

Prier, je l'avais fait de nombreuses fois pour l'âme d'Elayne mais était ce suffisant?

Connaissez vous ma plus grande faiblesse? La question est purement réthorique bien sur mais elle mérite d'être posée. J'aime évidement croire que c'est ma force mais j'ai des doutes à ce sujet. Evidement c'est ma confiance dans la vie, et ma volonté de toujours la protéger.

Vous et moi n'avons pas vécu la chute du Royaume d'Ithoria de la même manière. La région ou vit ma famille depuis la fondation du Saint Royaume ne fut pas directement touché par la guerre en revanche comme toutes les Hautes Landes du Nord nous fumes toucher par le départ du Royaume et le chaos qui suivit. Evidement je restait le fils unique d'une des familles les plus anciennes et riche du Saint Royaume. Autrement dit je n'avais pas vraiment de craintes à avoir pour moi même. J'ai développé une forte empathie pour ceux qui n'avaient pas la même chance que moi au fur et à mesure que les populations mourraient partout dans les Landes. J'ai tenté autant que possible de secourir avec très peu de succès, je le regrette.


J'éviterais de revoir le jeune homme découvrant le monde que j'étais, confus par l'enthousiasme et la peur. Elaine comprenait elle seulement ce dont je lui parlais?

Mon coeur est sans doute bien placé mais songé a Galiad de Lamedor, il pense probablement la même chose et pourtant il a avec une facilité déconcertante embrasser l'arrogance qui caractérise le peuple Kohrien. Malgré sa certitude de servir Keldar il trahi l'Idéal Keldarien, Son Elue, Sa Justice, Son Peuple.

Voyez vous ou je veux en venir?

"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres"

Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Valkin 13 Calinior du 1560ème cycle à 21h30

Elayne suivit Son Bouclier sans poser de question, au delà de son grade, elle était en pleine pénitence et elle était, quelque part, à sa charge le temps de la mission. Une fois qu'ils cesseraient de marcher, aux abords du lac, Elayne s'assiérait à l'invitation d'Aegyll.


La femme écouta le seigneur de Rielth, rappelé les évènements qui l'avait conduit, elle, sur la route du vice, et qui les avaient, tous les deux, fait évoluer, la guerre contre Kohr, et ses conséquences. Elayne avait beaucoup souffert à l'époque, elle faisait effectivement partie des civils, pauvres, victimes collatérales de la guerre. Mais, depuis qu'elle pensait être revenue vers Sa lumière, et non être complètement lavée de ses péchés, ce n'est pas la même chose, elle savait que ce n'était pas une raison suffisante. Au lieu de justice, elle avait réclamé vengeance, s'était laissée entraîner par la haine. Fort heureusement, tous Ses enfants n'avaient pas réagi de la sorte.


Aegyll évoqua ensuite Lamedor, qui pour Elayne restera son plus grand échec durant son passage à l'inquisition. Ce n'était pas le seul, mais c'était le plus grand, sans nul doute.


Son Bouclier termina par une question, qui lui était directement adressée. Savait-elle où il voulait en venir ? Elle voyait plusieurs possibilités à vrai dire.



Je ne pourrai en être certaine, répondit-elle, mais... je pense que ce vous voulez me signifier est que même quand on pense faire le bien, préserver la vie, agir avec Justice, on peut se tromper et que les conséquences de nos erreurs s'avèrent conduire au mal, au nôtre, ou à celui des autres. Lamedor est mon échec de Justice... disons qui favorise la rédemption plutôt que la sévérité. Je suis votre jugement qui favorise la rédemption à la sévérité et je pense que vous avez des craintes, justifiées, vis à vis de cela. Vous en aurez jusqu'à ce qu'Il me rappelle, j'en ai peur, à moins que vous ne cessiez de vous sentir responsable, en partie, de mes actes.

Je souris.

J'espère que mon jugement vis à vis de Galiad servira le Juste, Son peuple, le Bien, en règle générale un jour. Je ne peux qu'y croire, malgré les premiers signes qui indiquent tout le contraire.

Il était maintenant à la tête de la justice en Kohr, d'une part, c'était assez ironique, lui qui avait sans cesse reprocher à l'Inquisition de mal faire son travail, il s'était mis à la place de ses bourreaux. Place qu'il n'aurait probablement pas atteinte si Elayne, alors Balance, l'avait condamné à mort. Mais d'un autre côté, un ancien keldarien, qui prétendait au moins, croire encore au Juste, à la tête de la justice kohrienne pouvait être interprété d'une façon positive, si le keldarien en question n'était pas considéré comme un traitre. Alors peut-être que dans trente ans ou plus peut-être via les enfants de Galiad, dont, elle l'espérait, l'un d'entre eux s'intéresserait à la culture de son père, favoriserait un rapprochement entre les deux peuples; Mais tout cela n'était que songes, improbables, tant sa femme semblait avoir le dessus sur lui, d'un point de vue idéologique en tout cas.


Elle revînt à la conversation, les pensées la traversant étant rapides.



Il est donc de notre devoir, de peser sagement chacune de nos décisions, chacun de nos actes, mais aussi de ne pas se contenter d'une vision à court terme.


Elle regarde l'horizon.


Me concernant plus directement, je suppose que c'est une mise en garde vis à vis de mon comportement depuis que, je pense, en tout cas, avoir fais du chemin vers Sa lumière après avoir embrassé les ténèbres. Je dois avoir conscience qu'elles sont toujours là et que je ne suis pas à l'abri d'y replonger. Et que si c'était le cas, je n'aurai pas de troisième chance. Et ma nature, plus bienveillante, plus douce, peut me conduire à l'hérésie, tout autant que l'avait fait ma haine aveugle envers les kohriens.

Je hoche la tête.

C'est normal. Mes crimes méritaient déjà sans doute qu'on ne me laissa pas de deuxième chance. Je n'en ai que trop conscience.


Elle savait qu'il y avait plus, mais elle laissa de nouveau la parole à Son Bouclier, afin de s'assurer qu'elle n'avait pas fait fausse route dans son analyse d'une part, et pour le laisser mener la conversation où il le désirait également.
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Keldarien, ~ Patriarche du Temple ~, Bouclier du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Dolink 15 Calinior du 1560ème cycle à 21h19

Elle mettait le doigt dessus, le savait-elle? Cela faisait longtemps que je n'avais sorti mon livre de Saintes Ecritures. L'ouvrage, d'une couverture en cuir argenté était passé dans les mains de nombreux Cardinals depuis la création du Saint Royaume. Je récitais alors un passage du Saint Dogme.

Citation :
L'ordre et la structure sont source d'évolution, permettant les initiatives, laissant libre cours aux bonnes actions, réfrénant celles qui sont mauvaises. Ainsi punit-Il sévèrement ceux qui vont à l'encontre de Sa Justice, brisant l'équilibre de la balance, affrontant les justes lois, car ceux-là risquent le mal et les affres de la destruction et du désordre. Et la punition se doit d'être exemplaire afin d'endiguer la folie, l'aveuglement de ceux qui refusent la Justice.


Ce passage est important car il est un rappel à la nature humaine. Avant qu'Il n'intervienne par l'intermédiaire d'Ithor, les Landes n'étaient que misère et injustice. La loi du plus fort régnait et les populations mourraient. Pourquoi? Nous avons en nous deux faces, la tentation du pouvoir est constamment confronté a notre bienveillance, notre gentillesse.

Je refermais le livre pour montrer le symbole sur sa couverture, une magnifique Balance Keldarienne dorée.

C'est l'équilibre qui manque l'homme et tel est son symbole. Elle est dorée car elle illumine l'homme et lui permet finalement de sortir de l'âge sombre. Il existe un cadre qui doit être respecté.

Vos crimes auraient dû vous faire bruler mais pourquoi? Parce qu'après tout nous ne sommes pas Kohriens, nous faisons les choses pour une raison et pas n'importe laquelle. Alors je vais répondre.

De nouveau j'ouvre mon livre et je reprends la lecture du Saint Dogme.

Citation :
Mais parfois, le crime est si grand que seul le Divin Juge a le pouvoir de le juger. La mort est donc la sentence, la souffrance le début de l'expiation, le feu le divin purificateur. En effet, pour celui qui a compris la beauté des présents de Keldar et qui a consciemment tourné le dos à la Foi et la Justice, nul homme n'est capable de juger. L'hérétique et le parjure rejetant le chemin si visible pourtant, le chemin si lumineux qui mène à la survie et au développement de l'humanité sont possédés par des pulsions qui ne sont plus humaines mais bien plus profondes, noires et fourbes. Au-delà des hommes, c'est à Keldar que revient le Jugement d'un tel acte.


Autrement dit, vous avez longtemps vécu dans l'ombre de Sa lumière bien que celle ci vous aveugle chaque jours. Et soudainement vous avez acceptez d'ouvrir les yeux, vous avez retrouver Son chemin.
A quoi bon punir par la mort une personne qui à compris le cadeau de la Justice et de la vie? Ceci n'aurait été que bêtise, cela aurait été une leçon pour les autres tout au plus.

Votre jugement pour Lamedor n'entrait pas dans ce cadre, je l'ai approuvé sur le moment et oui il était trop généreux pour un homme toujours aveugle à Keldar, se pensant être plus Juste que le Saint Royaume, Son Elue et Son Conclave. Personne ne m'y reprendra et surtout j'espère que vous avez vous même compris ou était véritablement Keldar. Celui ci ne peut résider que dans l'amour porté et non dans la hargne que vous avez ressenti ou celle que Lamedor ressent aujourd'hui.


Régulièrement, je priais pour ceux qui c'étaient égaré car j'avais la chance de rester dans Sa lumière. Ils étaient à plaindre plus qu'autre chose.
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres"

Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Dolink 15 Calinior du 1560ème cycle à 23h30

Elayne écouta la réponse du Bouclier, attentivement, hochant la tête, pour acquiescer à quelques reprises.

Avant de revenir à moi, je repris sur Lamedor, sachant que je devrai vivre avec mon jugement ma vie durant.


Je pense que j'ai mal interprété le signe qu'avait envoyé Keldar lors du jugement. Là où j'ai voulu voir qu'il restait de la lumière, j'aurai dû voir l'ombre qui l'étreignait. J'imagine qu'inconsciemment, j'ai pensé à ma propre destinée, qui a connu l'ombre et qui était sur la route de la lumière, alors. Et puis... je n'étais pas prête, qu'il soit parvenu à écarter Dame Mellysza devait faire parti de son plan je suppose.

Je souris, un peu tristement.

Il est beaucoup plus malin que moi je le crains.


Je reviens à mon cas, qui nous intéresse en l’occurrence.

Oui la haine ne peut nullement mener à la Justice, ne peut nullement mener à Son paradis à la fin de notre vie. L'amour le peut... tant qu'il ne nous pousse pas à faire des actions tout aussi stupides que la haine le ferait. Comme toutes les passions, il entraîne des pulsions. Pourtant... je ne pense pas que la vie vaille la peine d'être vécue sans ces passions et je ne pense pas que Keldar veuille que nous devenions des êtres sans passion. En tant que Keldarien, nous devons apprendre à les maîtriser, comme nous devant apprendre à nous maîtriser afin de rester sur la Balance. Garder cet équilibre tout au long de notre vie est difficile, et probablement illusoire. Pour autant, c'est vers cet idéal que nous devons tendre et espérer, quand nous faisons le mal, même involontairement, que le bien que nous ferons sera supérieur.


Puis je reprends sur la leçon.

J'espère que je serai une leçon Monseigneur, non pas par orgueil, mais pour engendrer de l'espoir et de la bienveillance. Quand je suis arrivée à la tête de l'inquisition, j'ai découvert à quel point l'institution avait mauvaise réputation, à quelle pointe elle était crainte, contestée même. Je sais bien que la Justice humaine, contrairement à la Justice divine, est imparfaite. Mais tout de même. Nous sommes la nation des justes. Nos lois ne devraient effrayer que les hérétiques, que les mauvaises personnes, mais pas ceux qui accomplissent la destinée que Keldar leur a réservé. J'avais espéré changer les choses lorsque je suis devenue Balance.


Je m'arrête un instant.


Surtout que tout restait à faire à ce moment là. Les lois n'avaient pas été réécrites... a-t-on d'ailleurs finalement tenté quelque chose en rapport avec le codex qu'Il nous a envoyé ?


Je reviens au sujet initial dans la foulée.


Je pensais pouvoir changer les choses... mais j'ai vite compris que je n'y parviendrai pas. Et ça, c'était avoir d'avoir ma vision de Lui, qui me poussa à me rendre. Je devais me rendre, montrer que la justice touchait tout le monde, y compris un membre du Conclave. Si vous m'aviez condamnée à mort, j'aurai accepté la sentence, de la même manière que j'ai accepté celle-ci. J'espérai que cela pousserait Son peuple à croire d'avantage en la Justice.


Je souris, mon être tout entier est empli de ferveur divine.

Et maintenant, puisqu'à travers vous Keldar m'a permis de vivre encore, j'espère que je pourrai éviter d'autres de ses enfants à se retrouver dans les ténèbres, puisque je les ai moi-même connus et que je serai une leçon. Une leçon sur la possibilité de rédemption qu'Il nous offre si nous acceptons nos fautes, si nous les avouons, et travaillons ensuite notre vie durant s'il le faut pour les réparer. Je ne veux pas que la seule expérience de mansuétude soit mon échec avec Lamedor. Et je prie, chaque jour, pour rester forte, pour ne jamais replonger, comme je prie pour mes enfants et mon époux qui m'attendent, pour qu'ils me pardonnent mes péchés, comme je prie pour qu'Il me pardonne mes péchés, comme je prie pour Son Royaume et tous Ses enfants, comme je prie pour que nous réussissions notre entreprise, détruisions une fois pour toute la non-vie et que nous puissions un jour, espérer, tous, vivre dans Sa lumière.
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Malina 12 Volganor du 1560ème cycle à 17h33

Vous avez vécu des drames Elayne, votre souffrance est toujours palpable, je compatis pour votre famille et croyez bien que je n'excuserais jamais les actes barbare des Kohriens. Je crois juste dans le fait de stopper le cycle de violence lorsqu'il peut amener à Sa lumière.

Puis en repensant à ce qu'Elayne disait et à sa volonté de changer les choses je ne pouvais retenir un sourire appuyé, presque du rire. Ça me renvoyais à mes propres actions et mes échecs.

Ne vous offensez pas, parmi les porteurs vous êtes sans aucun doute la personne avec qui j'ai le plus d'affinité. Mais nous autre Keldarien avons le dons de porter le poids du monde sur nos épaules. C'est vrai que Keldar nous à laisser un lourd fardeau mais il ne faut pas retirer le libre arbitre de chacun.

C’était une des leçons que j'avais le plus de mal à garder en tete mais de temps à autre ça me revenait pour me soulager d'un du poids écrasant du Conclave.

Ni vous ni moi n'aurons jamais la lucidité de Keldar, nous interprétons Ses écrits sans avoir de certitude sur la Justesse de ceux ci. Mais il convient tout de même d'accepter que nous ne sommes pas en mesure de tout résoudre. Notre premier devoir est celui de travailler sur nous même, en ce sens vous avez fait d'incroyable progrès. Croyez moi vous êtes plus un exemple qu'une leçon. En temps que représentant du Bouclier nous devons guider et accepter de ne pas pouvoir arpenter le chemin pour les autres.

L'important est la suite, l'important est toujours l'avenir. Que comptez vous faire? Je vous avoue être moi même en pleine réflexion. Depuis longtemps je voyage d'une ville à l'autre, d'une quête vers la suivante. il serait temps que je dilapide mon héritage et m'installe correctement.


Je souriais encore car il ne serait pas si facile de dilapider mon héritage. Je tenais particulièrement à ma famille mais nettement moins à sa noblesse ou la fortune possédé par mon père.
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres"

Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Malina 12 Volganor du 1560ème cycle à 20h57

Elayne sourit, tristement, après l'affirmation de la compassion de Son Bouclier.


Je vous remercie.


Elle aussi, désormais, était persuadée que stopper le cycle de la violence était la meilleure solution. Comment un peuple ouvertement ennemi des keldariens pouvaient s'inspirer des actes que Ses enfants faisaient, des bienfaits de Sa justice s'ils ne pouvaient jamais les voir à l’œuvre, à cause de l'éloignement, ou de la haine qui aveuglait tant et tant de créatures.


Aegyll avait raison à propos du "poids du monde" leur mission sacrée, lutter contre la non-vie impliquait nécessairement d'être conscient de l'importance de celle-ci et des devoirs qui allaient avec. Tenter de rester "Juste", au delà de ça, était encore plus difficile et celui qui croyait en Dieu savait que ne pas se perdre, ou tomber de l'étroit chemin de Lumière était difficile. Elle hocha donc la tête, en signe d'approbation.


Était-elle réellement plus un exemple qu'une leçon ? Elle en doutait, mais il est souvent difficile d'être à la fois juge et parti.



Oui il est parfois tentant de vouloir pousser ceux qui sont guidés à suivre la même voie que nous. D'une part parce que nous sommes convaincu d'avoir raison, et d'autre part parce que c'est rassurant de ne pas être seul.


Aussi bien dans la vie, songea-t-elle, que dans sa façon de penser.


Enfin, Son Bouclier parla de l'avenir. Elle y pensait, sans trop oser, à l'avenir. Dans l'immédiat une lutte s'annonçait, elle y participerait sans doute, à sa façon, Il en déciderait sans doute, en fonction de ce que le rituel donnerait. Mais avant cela, et après... en tablant sur la victoire de la vie sur la mort. Elle n'avait plus d'ambitions à réaliser, plus de vengeance... oui en fait, plus elle y pensait, plus elle aspirait à la paix... et à favoriser la vie.



Mes aspirations futures sont, je pense, plus ou moins les mêmes que les vôtres. Maintenant que je suis... apaisée, je songe moi aussi à m'installer de nouveau. Le temps passe et si je ne me dépêche pas, je ne pourrai pas profiter de la chance que Keldar m'a laissé ce soir là à Blancastel. Il m'a permis de vivre encore.


Elle rougit un peu, ses yeux se mettent à briller, après tout il s'agit là d'un sujet très personnel.


Je crois que j'aimerai, avant d'être trop âgée, fonder de nouveau une famille.


Elle sourit.


Il va falloir que je fasse vite, je ne suis même plus sûre de pouvoir encore porter un enfant, sain. Finalement, je pense que c'est que mon premier mari et mes enfants auraient souhaité... que je refasse ma vie, que je sois heureuse.


Elle prit une petite pause, semblant réfléchir.



Et si je suis trop vieille ou que je ne rencontre pas l'homme qui deviendra mon nouvel époux, alors j'envisagerai d'adopter, ou de travailler dans un orphelinat.
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Malina 12 Volganor du 1560ème cycle à 21h26

Ce sont de beaux projet qui vont tout à fait dans le sens de l'idéal Keldarien.

J'oubliais toujours l'age d'Elayne. Je connaissais les grandes lignes de sa vie mais les marques qu'elle portait n'apparaissaient pas sur son corps. Elle avait petit à petit soignée les plaies qu'elle portait, les blessures qu'elle n’oubliait jamais était psychologique.

Vous avez fait suffisamment de travail sur vous pour construire une nouvelle vie. Ils reste de nombreuses batailles à mener mais je ne doute pas que nous parviendront à mettre en sécurité notre peuple.

Elayne semblait presque défaitiste voir résigné quand à la possibilité de trouver un époux et pouvoir porter de nouveau la vie en ce monde.

L'adoption est une bonne idée, j'ai moi même un frère adoptif, Delcar. Mais je ne doute pas que vous trouverez un époux et j’espère de nouveau amener la vie.

Pour cela il faudrait probablement qu'elle aussi ne soit plus toujours appelé d'une mission vers une autre mais c’était également l'occasion de faire des rencontres. Pendant que je pensais cela je me remémorais nos rencontre lors de cette quête. Entre les bandits, le chasseur et les normens que nous devions massacrer, cela laissait peu de chance à la moindre esquisse de romance.

Ce sont de beaux projets, accordez leurs un peu de temps.

Plus facile à dire qu'à faire. Étonnement Elayne et moi semblions avoir des projets similaires. Évidement pour des raisons très différentes. J’étais lassé d'un Conclave toujours plus en sommeil, en parallèle je n'avais pour ainsi dire rien construit et commencer par m'installer quelque pars semblait être un bon début. Elayne de son coté était prête à ouvrir un nouveau chapitre de sa vie déja bien remplit après avoir longtemps vécu dans la haine et l'aspiration à la vengeance.


"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres"

Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Malina 19 Volganor du 1560ème cycle à 17h49

Elayne hocha la tête et sourit.


J'espère que vous avez raison.


Elle regarda l'horizon, se perdant dans ses pensées.


En venant ici, je donne une chance à ces projets de pouvoir se réaliser. Notre quête est importante, sans sa réussite, il n'y a pas d'avenir possible. La non-vie semblant plus puissante que jamais. Ceux qui seront élus combattront directement, je jouerai mon rôle, mais je ne pense pas que cette fois je serai en première ligne.


Elle regarda Aegyll.



Ce périple aura eu le mérite de me faire comprendre, après les combats avec les slaads que la guerre, les combats, ce n'est pas fait pour moi. Je panserai les blessés, leur ferait profiter de mes dons. J'aime mieux cette place là.


Elayne, à cause de son passé était persuadée qu'elle ne ferait pas parti de ceux qui serait choisis, cela ne lui traversait même pas l'esprit qu'elle pouvait ainsi, une fois de plus, se retrouver sur le front, plutôt qu'à l'arrière.

Mais... tout cela prend du temps, j'espère que j'aurai rencontré quelqu'un avant ces combats.



Elle s'intéressa ensuite aux projets d'Aegyll et elle lui sourit de nouveau.

Et vous alors, comment comptez-vous dilapider votre fortune ?
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Joriol 28 Volganor du 1560ème cycle à 14h59

J'aime à croire que nous sommes parti prenante dans le rôle qui sera le notre mais que Keldar fera ce qu'Il juge bon pour l'ensemble des vivants. Il faut aborder cela avec confiance car vous comme moi remplirons notre rôle lorsque moment sera venue, je n'en doute pas.

Que faire pour dépenser le "trésor" familiale? Heureusement il y avait beaucoup de possibilités et beaucoup d'argent...

Je crois nécessaire de me sédentariser un peu. Probablement à Montargent c'est une ville que j'apprécie et surtout il y à beaucoup de chose à y faire pour la population. Je pense que j'investirais dans la ville et les Haute Landes du Nord de manière générale. Pour être honnête avec vous, je profiterais de l'argent de ma famille pour le faire mais je ne suis pas sur de la faire en personne. Je ne suis pas vraiment un homme d'argent, je me contente le plus souvent de donner des orientations.

De toute façon je compte bien être occupé à temps complet à la Basilique de Montargent. Si cela n’interfère pas trop avec vos projets, je crois que je pourrais bénéficier d'un peu d'aide.

La tache à venir était colossale. Une des zones les plus vivantes et fidèle à Keldar pendant des centaines de cycles était maintenant plongé dans l’obscurantisme et la misère. Il fallait s’intéresser à Montargent mais à l'ensemble des Hautes Landes du Nord.
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres"

Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Joriol 28 Volganor du 1560ème cycle à 16h17

Elayne hocha la tête.

Oui... la ville et la région ont bien besoin d'investisseurs et de bonnes œuvres. Plus que les autres cités du Royaume.


Elle regarda vers le ciel un court instant avant de revenir à la situation présente.


Je dois avouer que je n'aime pas particulièrement cette ville. J'y ai vu le procès de Sombrelame dégénérer complètement, j'ai échoué à ramener Lamedor dans Sa lumière là bas... ou à ne pas voir qu'il ne pouvait pas être ramené, j'ai été attaqué dans la nuit par un de Nos Frères de foi et sans Ses dons j'y aurai perdu la vie, comme ça, pour rien, parce que j'étais Sa Balance.


Elle attend un instant, et sourit.

J'ai toujours la cicatrice dans mon dos d'ailleurs. J'imagine qu'elle me sert à me rappeler mes fautes passées quelque part, une trace physique pour me rappeler que la chute spirituelle nous guette tous, et qu'elle pourrait me happer de nouveau si je n'y prenais pas garde.


Elle soupira, mais plus de soulagement que de lassitude.


Mais c'est aussi le lieu que nous avons choisi pour tenter de former l'alliance contre la non-vie et la première fois où j'ai eu l'occasion de collaborer avec d'autres peuples que Ses enfants. Une terre cosmopolite.


Elle sourit.

Je vous aiderai volontiers. De toute manière la seule ville où je me sentirai réellement chez moi, je crains de ne jamais pouvoir y remettre les pieds ou de la trouver bien différentes si un jour je la revois. Alors pourquoi pas Montargent oui, pour redémarrer une nouvelle vie.


Elle ajouta badine.


Même si je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur endroit pour trouver un homme célibataire... je vais rejoindre la longue liste de veuves de Montargent. Un jour on écrira peut-être des pièces de théâtre à ce sujet.


Quand la situation irait mieux sans nulle doute la bonne humeur générale reviendrait, l'ambiance d'Idéo en ce moment ne prêtait guère au rire.
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Mirion 10 Logalios du 1561ème cycle à 22h07

J'avais complètement oublié qu'Elaine avait vécu les mêmes événements que moi mais pas de la même manière...

Chaque épreuve doit nous mener vers une réflexion pour en ressortir meilleurs, plus Juste. Nous ne pouvons nous permettre de stagner dans les regrets, la déception au risque de sombrer dans la morosité et nous éloigner de Sa lumière divine.

Je savais bien ou Elayne souhaitait se rendre, peut-être un pèlerinage serait salvateur mais il lui fallait se tourner vers l'avenir. Peut-etre cela serait l'occasion de clore un chapitre et finalement avancer.

Nul ne sait de quoi sera fait le futur, peut-être que l'avenir nous réserve encore quelques surprises.

Une nouvelle fois Elayne émettait des doutes sur sa capacité à trouver un nouveau compagnon et à fonder une famille.

J'ai du mal à comprendre pourquoi vous doutez tant de l'avenir. Vos capacités sont de loin supérieurs au commun des mortels, vous avez siégez au Conclave et vous êtes une femme ravissante.

J'omettrais son ancienne tendance à tuer ses époux...

Le seul reproche qui puit vous être fait est d'être sous le coup de la pénitence de votre procès. Mais Elayne seul la Justice de Keldar compte, celle des hommes à une bien faible lueur dans Son ombre. Et je suis convaincu que vous êtes sur la bonne voie. Le plus difficile reste toujours d'y rester. Pourquoi tant d'inquiétude?

Contrairement à Elayne j'avais toujours cette naïveté qui me projetait avec confiance vers l'avenir. Je souhaitais entamer ce nouveau chapitre, célébrer des messe, m'installer, aider les populations et j'étais surtout heureux qu'elaine accepte de se joindre à moi.
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres"

Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Lüdik 15 Logalios du 1561ème cycle à 23h56

Elayne sourit en regardant à Aegyll.


Si vous vous posez, vous comprendrez pourquoi je ne peux pas m'empêcher d'être inquiète pour l'avenir quand vous aurez des enfants. Devenir mère, ou père, c'est s'inquiéter, prévoir le pire... et c'est devenu une seconde nature avec le temps, avant même que je ne sombre après Blancastel.


Elle haussa les épaules.


Et puis à chaque fois que je me suis relâchée... je l'ai payé. Et même si j'ai pu atteindre, la position de Balance de Son Royaume, j'ai aussi été une horrible personne par le passé, même aux yeux de quelqu'un qui ne serait pas un Keldarien. Et je ne mentirai pas sur mon passé, surtout pas à quelqu'un avec qui j'envisagerai de refaire ma vie.


Enfin, au moins, une fois cette quête terminée, envisager l'avenir aura réellement un sens. Après que nous ayons trouvé les reliques, nous connaîtrons les nouveaux paladins et la guerre contre la non-vie pourra être menée. Une fois cette menace écartée... je promets de tenter de me faire à l'idée qu'un avenir heureux m'attend.
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Valkin 9 Danurmos du 1561ème cycle à 00h21

Ma connaissance de la joie et des drames d'être parent, je l'ignorais. Je ne l'avais vécu qu'au travers de d'autres personnes. Comme bien souvent j'étais en tout point d'accord avec Elayne. Même lorsque les temps était difficiles comme durant cette quête je me sentais toujours apaisé auprès d'Elayne.

Ma nature est selon la volonté de mon père, aider le Saint Royaume, être en mesure de prendre des décisions même les plus difficiles, guider ceux en perte de repères. J'en suis lassé mais j'ignore totalement comment exister sans cela. C'est une pensée terrifiante.

A l'évidence c'est moi qui avais maintenant besoin d'un guide.

J'ignore qui vous étiez avant mais je suis certain que vous êtes tout a fait prête pour vos projets.

Mes yeux étaient fixées dans le vide, dans mes pensées mais soudain je faisais la connexion avec ceux d'Elayne.

Elayne, la non vie est parmis nous depuis plus 1500 cycles, j'ai foi en chacun de nous et en Keldar mais vos projets ne devraient pas dépendre de d'autres choses que votre volonté.
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres"

Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Lüdik 12 Danurmos du 1561ème cycle à 17h09

Elayne sourit, par compassion, lorsqu'Aegyll évoqua sa lassitude.

Le changement fait peur, de par sa nature même. Il est plus facile de continuer une routine, aussi futile ou peu gratifiante finissons-nous par la trouver, que de tout laisser tomber pour commencer, même partiellement, une nouvelle vie. Mais dîtes-vous que vous serez peut-être encore plus efficace pour poursuivre la tâche que vous a confié votre père quand vous aurez appris à prendre soin de vous-même.


Elle hocha la tête aux derniers mots de l'ancien Bouclier.

Vous avez raison, oui.

Elle resta songeuse un instant.

Je tâcherai de me forcer à trouver du temps pour tenter reconstruire ma vie à un niveau plus personnel lorsque nous serons rentrés à Montargent. Je parvenais parfois à me dégager quelques, rares, moments de temps lorsque j'étais Balance, je devrai y arriver lorsque nous commencerons notre service à la Basilique.

Elle ajouta ensuite sur le ton de la plaisanterie.

Méfiez-vous toutefois, si vous n'en faîtes pas autant, il est possible que je vous donne quelques coups de bâtons pour vous rappeler que ce qui est valable pour moi, l'est pour vous !
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Lüdik 26 Danurmos du 1561ème cycle à 00h03

Je souriais sincèrement, avec joie pour la première fois depuis... trop longtemps malheureusement, aux derniers mots d'Elayne.

Il est toujours plaisant d'avoir une personne qui veille sur nous. Je serais heureux que ce soit vous, vous savez comme j'ai pu souffrir de la solitude au Conclave.

Il vrai que j'avais de plus en plus tendance à oublier ma propre existence d'autant plus que j'ignorais de plus en plus comment la vivre. Les idées ne manquaient pas mais il il m'était difficile de penser que d'une certaine manière j'abandonnais le Saint Royaume. Une forme de complexe du sauveur sans doute. Avoir Elayne pour m'accompagner me mettais du baume au coeur dans cette période de doute.

Je suis heureux de vous avoir à mes cotés, j'espère que nous trouverons tout deux notre voix.





"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres et ce fut l'aube de l'humanité. "

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page