Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

111 Joueurs sur Ideo (4340 inscrits) : 59 humains (2239), 27 elfes (1362), 25 orcs (739) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Faire la vaisselle c'est passionant!

Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Armélyse Hahnaa
Intendante d'Escania, Magistrate
Empire de Kohr

le Malina 27 Danurmos du 1561ème cycle à 15h17

Les lumières de l'aube parvenaient à éclairer le visage chocolaté de la jeune femme. Un peu de soleil dans ce monde de brute était agréable.

Armélyse se leva rapidement, un léger coup d’œil autour d'elle. Emmitouflée dans sa couverture, le froid de l'hiver n'avait que peu d'impact sur elle qui était habituée à vivre à la dure par le passé.

Un aventurier fait bien des choses palpitantes comme dormir dehors sous la neige, allumer un feu avec bien peu de choses, tuer des cibles habilement... Mais un aventurier, il est comme vous et moi. Humain. En tout cas, vivant.

Comme tout vivant, elle s'agenouilla derrière son arbre pour satisfaire un besoin naturel. Et oui, tous les vivants font ça, même si personne ne le raconte de façon palpitante. Peut-être parce que tout le monde le fait, justement.

La rivière juste à coté était dégelée par endroits. Elle glissa ses doigts dans l'eau gelée, qu'elle fit gicler sur son visage pour le nettoyer. Vivifiant, comme diraient d'autres pour ne pas dire horriblement glacé. Elle respira un bon coup, encore fatiguée. Quelques cernes se dessinent sous ses yeux mais en dehors, pas de grasse matinée.

Avant de repartir, il restait quelques petites choses à faire. Ranger les couvertures, éteindre le feu, et... Son regard se posa un instant sur l'écuelle et la choppe. Sales.

Encore un soupire, cette fois de lassitude. Elle prit les ustensiles à laver, et plongea son écuelle dans la rivière, la frottant prestement. Mais parce que l'aventure c'est toujours palpitant, rajoutons un élément.

Armélyse nettoya sa vaisselle avec prestance, et lança un sort de régénération mineure sur son assiette, pour qu'elle récupère tout son éclat de bébé. Bien sûr Armélyse étant une aventurière et une magicienne hors pair, lorsqu'elle afficha son assiette famblant neuve au soleil pour la contempler, le reflet du soleil qui se répercuta dans l'assiette créa un rayon lumineux intense qui se projeta par la suite dans l’œil d'un brigand qui l'espionnait à quelques mètres de là. Il trébucha, Armélyse se redressa devant le buisson où il se cachait, les mains sur les hanches. Il prit peur, imaginant là une magie peu commune, et s'enfuit à toutes jambes, tandis qu'Armélyse rigola aux éclats.

Voilà ce que c'est, la vaisselle d'aventurière!

Information détaillées
Lizbeth Masgard
Ambassadrice Impériale, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Malina 27 Danurmos du 1561ème cycle à 15h39

*** Cette douce caresse du froid sur sa joue en même temps que le Solior se réveillait au loin, Lizbeth berçait de sa voix la faune et la flore encore embrumée. une chanson dont les paroles venaient instinctivement sans que l'on n'en capte vraiment l'essence, après tout il ne s'agissait pas d'une langue parlée sur Ideo. Existait-elle, au moins ?

Nebel wie Seide streifen meine Haut so kühl ~
Weiter und weiter, wo find ich meiner Sehnsucht Ziel ~


Les sonorités étranges s'enchaînaient provoquant quelques mouvements au niveau des branchages. Lizbeth sautillait, le coeur fêtard sans véritabelement se souvenir de ce qui la mettait dans cet état. Le ciel dégagé ? Le matin enneigé ? Cette sensation de ne plus sentir ses doigts de pieds ? Ou le fait de transporter tout un caisson de vaisselles qui ne demandait qu'à être faite ? Ah ! La vaisselle...
Elle le savait, il y avait un petit lac non loin. Elle en profiterait pour boire un coup, même si la sensation du vin dans sa gorge lui serait préférable. Comme certains le prétendraient, l'eau ne fait que pourrir le poumon... mais en temps de grand froid, mieux valait s'hydrater correctement ! Et non Jean-Quentin le keldarite, manger de la neige n'est pas une solution.

Où en étions-nous ? Ah, oui, la vaisselle. Lizbeth continua de fredonner en sautillant quand au détour d'un grand chêne elle se fit percuter par quelqu'un. La caisse lui échappa des mains et tomba mollement dans la poudreuse. Furieuse, Lizbeth plaça une main sur sa hanche et fixa droit dans les yeux le pleurnichard face à elle.

Eh le moche, je te promets que si tu as cassé ne serait-ce que l’extérieur de la moindre coupelle, cette neige sera ton dernier repos !

Comme pour appuyer son propos, la délémite se déhancha légèrement pour mettre en évidence ses dagues et autres couteaux. Qui plus est, elle savait lancer des sorts. Pleins de sorts. Ou presque. Mais ça, l'homme n'avait pas besoin de le savoir.
Mais avant d'obtenir la moindre réponse du brigand, un rire cristallin s'échappa d'un peu plus loin, faisant relever la tête de la brune. ***
Information détaillées
Armélyse Hahnaa
Intendante d'Escania, Magistrate
Empire de Kohr

le Malina 27 Danurmos du 1561ème cycle à 15h51

La jeune femme s'arrêta de rire lorsqu'elle vit au loin une autre jeune femme, que le brigand avait percuté. Décidément, ce n'était pas la journée de celui ci! Finalement prise de pitié, elle s'avança aux cotés de la nouvelle arrivante, pour s'assurer qu'elle ne l'embroche pas trop vite.

-Il allait partir justement, dit la jeune femme d'un ton calme et posé.

Une légère brise mais glaciale vint à se poser un instant sur eux, tandis qu'elle posa son regard sur la vaisselle transportée par Lizbeth. Tant de vaisselle. Trop de vaisselle! Elle espéra tellement qu'on ne lui demande pas d'aide.


-Humhum, vous permettez que je vous laisse ici, je vais... faite toute ma vaisselle moi aussi.

Il lui reste une choppe. C'est déjà beaucoup.

Heureusement que les femmes sont plus malines et que les hommes quand même. Vous imaginez, un concours de vaisselle? "Hey, c'est moi j'en ai lavé le plus!" "Mais mon éponge est plus large!!" "Peut être mais ton torchon est beaucoup plus propre!"

Bref, pas de concours de vaisselle. Mais pourquoi pas ne pas prendre de l'expérience auprès d'une experte? Elle irait peut être plus vite.


-Quoique, on pourrait faire la vaisselle ensemble, ça pourrait être... plus intéréssant!

Parce que faire la vaisselle en soit , c'est déjà passionnant, mais à plusieurs c'est dément!

Information détaillées
Lizbeth Masgard
Ambassadrice Impériale, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Malina 27 Danurmos du 1561ème cycle à 16h24

*** La douceur et le calme annoncé fit sourire la jeune Lizbeth qui posa son regard sur la très belle femme désormais tout près. La tête penchée de côté et les mains toujours sur les hanches, elle intima à l'homme de rapidement s'éclipser via un geste de la dextre. Mais son regard était explicite : s'il ne déguerpissait pas dans les quelques secondes, aucun Dieu ne lui viendrait en aide ici-bas ! Ou étions-nous au-dessus ? Difficile à dire, aussi la brune ne se posa pas plus de question.

Lizbeth se passa une main sur la nuque lorsque la brise glaciale vint lui rappeler l'endroit dans lequel elle se trouvait et ce que la jeune femme y faisait. Oui, la vaisselle. Mais aussitôt apparut, la belle à la peau foncée semblait désirer s'éclipser. La fille Masgard ne l'aurait pas retenu mais tel le vent autour d'une girouette la femme changea d'avis. Faire la vaisselle ? Accompagnée ? Un plaisir en rencontrait un autre, c'était inespéré !

Alors que son regard s'allumait d'un intérêt tout renouvelé, Lizbeth hocha de la tête tout en ramassant sa boîte.

Si vous voulez bien de moi, je pense en effet que cela serait... à propos ! J'ai justement élaboré une nouvelle technique que je voulais mettre en application... peut-être me feriez-vous l'honneur de l'essayer à mes côtés ?

Déjà une once d'excitation s'emparait de son corps. L'art de la vaisselle, transmit dans la population depuis l'aube des temps, était un moteur social que beaucoup avaient tendance à ignorer. Cette infamie ne pouvait pas rester impunie, et c'est ainsi que Lizbeth s'était mise à la chouchouter. Ça, et son amour pour la bonne nourriture et la boisson : il n'y avait rien de plus abject que des couverts mal nettoyés ! Ainsi elle se mit en route près de la rivière à moitié gelée, toute enflammée. ***
Information détaillées
Armélyse Hahnaa
Intendante d'Escania, Magistrate
Empire de Kohr

le Malina 27 Danurmos du 1561ème cycle à 18h37

La jeune femme marcha donc aux cotés de sa nouvelle compagne temporaire vers le petit lac, afin de faire cette délicate activité. Elle dirigea celle ci vers le campement où elle avait laissé ses affaires, afin de s'emparer de la choppe qui lui restait à laver. Une unique choppe certes, mais la vue de celle ci, sale, laisse déjà imaginer une intense activité de lavage dans la rivière. Tout à fait.

-J'utilisais un peu la magie j'avoue. Pour enlever les taches tenaces, c'est parfois assez pratique. Et toi?


Armélyse s'approche, son unique ustensile sale à la main, choppe dont l'odeur laisse deviner les effluves d'alcool qui s'y sont déversées.
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Ambassadrice Impériale, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Mirion 28 Danurmos du 1561ème cycle à 10h06

*** Lizbeth se laissa guider par sa compagne de fortune jusqu'à un mignon petit campement. Ce dernier dénotait de la blancheur presque céleste des dunes de neiges autour d'elles, dans un joli décor ou presque tout pouvait arriver. Mais surtout la découverte de nouvelles techniques de vaisselles, pour l'heure, c'était le plus important !

Après avoir soigneusement vérifier que rien dans sa caisse ne s'était cassé, Lizbeth soupira de plaisir en trempant ses doigts dans l'eau fraiche. Elle manqua d'oublier de retirer ses gants avant cela mais se reprit bien assez vite, du moins pour échapper à une humidification trop directe du cuir qu'elle portait. Peut-être que la jeune femme ne craignait pas beaucoup le froid, l'humidité était déjà un problème plus pénible à faire disparaître en période de gel.

Elle écouta sa compagne avec un sourire simple, l'échange pouvait débuter.

De la magie ? Ah, intéressant... non, en général je fais tourner mes ustensiles dans l'eau, froide de préférence, et je passe un morceau de mousse ou de tissu pour effacer la moindre trace... au début je mettais beaucoup de temps, mais cette technique une fois maîtrisée est un véritable miracle ! Et avec mes compétences en magie, j'aurais trop peur de casser mes verres pour le vin...

Tout en terminant sa phrase, Lizbeth lança un regard amoureux vers les-dits verres qu'elle tenait dans les mains et qu'elle commença à frotter avec douceur. Cette délicatesse n'avait pourtant d'égal que le soin et la rapidité avec laquelle Lizbeth mettait en oeuvre ces paroles. Sentant la joie de vivre la regagner elle se remit à fredonner, les yeux pétillants de tendresse.

Ah ! s'écria-t-elle soudain, c'est vrai que je parlais de nouvelles techniques tout à l'heure. J'ai un ami à Escania qui m'en a fait peur, attends que je retrouve la fiole...

La brune se frotta la dextre contre le tissu près de ses jambes et extirpa délicatement une petite fiole contenant un liquide rosé. Elle en déversa quelques gouttes sur son torchon et immédiatement de petites bulles colorées vinrent s'ajouter à la vaisselle. Et ça sentait bon. ***
Information détaillées
Armélyse Hahnaa
Intendante d'Escania, Magistrate
Empire de Kohr

le Mirion 28 Danurmos du 1561ème cycle à 10h29

Armélyse regarde attentivement la jeune femme faire la vaisselle. Quelle dextérité, quelle douceur! Ce qui était le plus frappant, c'est qu'on pourrait croire qu'elle apprécie faire la vaisselle. Oui oui.. Dans son regard, là, on ne pourrait pas déceler une once d'envie, de passion pour la vaisselle? Cet art ancestral que les femmes se sont appropriées pour leur difficulté, elle le maîtrise totalement.

La jeune femme s'approcha donc d'elle avec sa choppe, quand elle la vit sortir cette petite fiole rose sur la vaisselle.

Sur le rivière en partie gelée, des jolies bulles se créèrent, une petite mousse qui commençait à faire sa vie sur le courant de la rivière. Quelque part en aval, quelqu'un pourrait encore se poser des questions, comme un brigand qui se serait arrêté pour boire après une course effrénée. Il pourrait se pencher pour boire donc, recueillir un peu d'eau dans ses mains et... QUOI! Quelles sont ces bulles là, qui donnent un gout bizarre en bouche? Mais laissons là ce brigand tranquille, le pauvre.

Armélyse approcha de la jeune femme, sa choppe en main.


-Tu m'en donnes un peu? fit-elle, presque timidement.
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Kohrienne, Novice de Délémia, Auditrice, Seconde Haute-Consule
Empire de Kohr

le Mirion 28 Danurmos du 1561ème cycle à 14h05

*** Le spectacle était presque aussi charmant que la flore du peuple elfe. D'ailleurs, Lizbeth se souvenait encore de la sensation des branches et des feuilles gelées. Tout paraissait plus grand, plus lumineux, plus harmonieux...

Une sensation un peu semblable l'envahissait à mesure que le liquide parfumé se transformait en mousse et en bulles.

On aurait presque envie de sauter dedans ! ~


Suite à la demande, Lizbeth déposa avec une grande joliesse le petit flacon dans la paume libre de sa compagne. La brune remit une mèche devenue humide derrière son oreille en souriant.

Bien-sûr, utilises-en autant que tu veux ! Il s'agissait d'un cadeau, mais comme le bon vin, il serait bien sot de ne pas le partager avec d'autres. ~

La saleté disparaissait à rythme régulier dans la joie et la bonne humeur des bulles et des mots. Au loin on entendit vaguement quelqu'un s'étouffer et râler, mais la jeune brune n'y prêta qu'une attention distraite, subitement plus intéressée par la femme à ses côtés.

J'aime bien la neige et les pleines argentés. Il n'y en avait pas beaucoup dans ma ville natale, c'est quelque chose que j'ai rencontré au cours de premiers voyages, il y a de cela quelques cycles désormais. Et toi ?

Drôle de manière d'entamer une discussion, bien loin du prestige et de la qualité secrète que la brune se donnait. Mais une fois n'était pas coutume, et le changement pouvait s'opérer à tout instant : surtout autour d'une bonne vaisselle. ***
Information détaillées
Armélyse Hahnaa
Intendante d'Escania, Magistrate
Empire de Kohr

le Mirion 28 Danurmos du 1561ème cycle à 17h19

La choppe fut plongée violemment dans l'eau glacée. Elle avait froid, mais à peine habituée à la température de l'eau, la voila ressortie. Un liquide rose vint alors à se déverser sur sa surface, la choppe sentit qu'on l'attrapa par son anse, puis un tissu vint la frotter tout doucement à l'intérieur d'elle même. C'était de douces caresses délicates, des allers et venues bien plus agréable que les frottement habituels. Puis, des bulles se créèrent petit à petit, au début grisâtre pour enlever toute la saleté qui la ternissait, puis de plus en plus blanche en l'absence de saleté.

La petite choppe appréciait se faire laver ainsi, se faire mousser de façon aussi douce. Et puis, le retour dans l'eau glacée se fit de nouveau sentir. Elle fut alors secouée, retrempée, resecouée, pour être finalement vierge de tout produit rose mais aussi de toute bulle. Posée sur une serviette, elle respire enfin. Sa toilette était terminée.

Pourtant, elle fut de nouveau malmenée et secouée, à nouveau frottée pour être essuyée à l'aide d'un torchon qui s
entait délicieusement bon. Sa maitresse pendant ce temps, bavardait.

-La neige? Hum j'y suis habituée, et j'ai beaucoup voyagé moi aussi... Alors j'ai appris à m'en accommoder. Mais crois moi... quand tu vis vraiment souvent sous la neige, t'en as plutôt marre...


Elle se redresse, posant la choppe enfin tranquille dans son sac à vaisselle.

-On oublie à quel point la nature peut être magique.
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Kohrienne, Novice de Délémia, Auditrice, Seconde Haute-Consule
Empire de Kohr

le Joriol 1 Goliarmos du 1561ème cycle à 21h50

*** Les mains à moitié plongées dans l'eau de la rivière, Lizbeth esquissa un sourire. Ses lèvres rouges se reflétaient presque sur les verres que sa dextre asticotait, signe qu'ils étaient propres juste comme il le fallait. La vaisselle commença à s'exalter sur un bout de tissu déposé à même la neige, histoire de prendre un peu de vent frais hivernal.

Je ne sais pas... je ne me suis pas encore lassée de grand chose, quoique, revoir les morts n'est pas la chose qui me passionne le plus !

Evidemment, le nettoyage minutieux d'une chope fut plus rapide que la cure des saletés sur tout un ensemble de couverts, de verres et d'autres ustensiles. Mais à aucun moment Lizbeth ne sembla quémander de l'aide, savourant les gelures qui se formaient sur ses doigts et l'odeur des bulles sous son nez. D'ailleurs, l'une vint éclater près de sa narine ce qui la fit éternuer ; détail plutôt fou, l'éternuement de la délémite n'était aucune en accord avec le personnage, ou trop, c'était selon. Après avoir émit le couinement répulsif d'un rongeur ou d'un oiseau qui s'écrase contre un arbre, Lizbeth reprit son travail comme si de rien n'était.

Oh j'y pense, mais je ne t'ai même pas demandé ton nom. D'ailleurs je m'appelle Lizbeth, Lizbeth Masgard ~
***

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page