Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

125 Joueurs sur Ideo (4327 inscrits) : 65 humains (2233), 37 elfes (1357), 23 orcs (737) | 20 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.0.872

Circumnavigation sur la mer des nuages

RP de pirates libre et ouvert à tous, way hay n up she rises !
Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Valkin 9 Goliarmos du 1561ème cycle à 14h38

La traversée fantastique :

*** Le Capitaine sortit pour profiter de l'air salé autour d'elle. Vêtu d'un ensemble en cuir et les cheveux au vent, Lizbeth Masgard aussi humblement surnommée Pargo par ses marins dardait sur son navire un regard amoureux. Voilà des jours qui semblaient des millénaires que La Vaisselle Volante, superbe galion à voiles carrées et aux moteurs situés de part et d'autres de la bête pour une plus grande vitesse sur la mer des nuages. Lizbeth leva les yeux, loin dans les cordages, là certains matelots jouaient avec le vent les voiles, où plus haut encore trônait un pavillon représentant une bulle blanche, des sabres sur un fond noir.

Bien qu'on ne le voyait pas, un vaste océan où s'imbriquaient tempêtes et marais sous les mauvais jours se dissimulait tel un serpent de mer sous leurs bottes. L'avantage de la Vaisselle Volante c'est qu'elle était adaptable aux routes d'air, de terres ou de mer. Mais pour l'instant, la terre, ils en étaient loin.

Ils savaient tous qu'en s'embarquant dans cette aventure, les boucaniers qu'ils étaient laisseraient femmes, hommes et cochons au pays pour voler aux côtés des mâts, des largues et autres garcettes. Ils avaient confrontés bien des choses, mais ce n'était que le début. Qu'à au moment où cette pensée traversa l'esprit du Capitaine, tandis que son quartier-maître tenait la barre sur le pont principal, ils venaient de dépasser la dernière limite des territoires connus.

Ils passaient désormais dans la zone des Domaines Oubliés, là d'où nuls autres n'étaient jamais revenus : tout pouvait arriver, des monstres légendaires jusqu'à des ruines antiques pleines de mystères, des cauchemars innommables comme le plus tendre des salut.

Le rêve commençait.

Une saisissante excitation emplit le bas-ventre du Capitaine. Ca y est, ils y étaient. Peut-être devrait-elle faire un discours ? Non, non, ils n'en n'avaient pas besoin : tous se connaissaient si bien qu'un encouragement n'était pas utile. Qu'ils soient sur ce navire de gré ou de force, il était trop tard pour reculer. ***


***

Note HRP : bonjour ~

Comme noté dans la description du rp, ce rêve est accessible à tous et il n'y a pas besoin de demander la moindre permission. Cependant, j'aimerais poser quelques consignes pour ce rêve, et les voici :

— Vous pouvez poster n'importe quand dans ce rp, l'arrivée et la fonction de votre personnage est totalement libre, veillez cependant à rester cohérents avec le fonctionnement d'un bateau pirate : il ne peut y avoir par exemple un nombre supérieur de quartier-maîtres ou boscos au nombre de Capitaine(s). Evidemment, je suis la seule Capitaine ~ mais si vous voulez vous proposer en tant que complice, libre à vous de venir me missiver, ça peut toujours être drôle.
— Quoiqu'il se passe, TOUS les membres du navire se connaissent. Aussi, chacun est libre d'inventer des anecdotes un peu futiles sur les autres, dans la mesure du respect d'autrui évidemment.
— TOUS les joueurs sur ce rp seront des membres du pavillon à bulles. Le but de ce rp est de nous faire affronter des gros monstres ou affronter des dangers tous ensemble, ou jouer aux cartes tout comme faire une mutinerie. Cependant, on ne fera pas batailles rp entre pj, juste parce que c'est mon rêve et que je fais ce que je veux ~
— TOUT peut arriver, mais pour toute nouvelle intervention on devra prendre en compte et pour réel TOUT ce qui a été dit en restant cohérents. Par exemple, si quelqu'un écrit qu'un dragon apparaît dans les nuages, la personne suivante peut détailler ce dragon en disant qu'il crache des éclairs mais en peut pas dire qu'il disparaisse sans raison ou faire comme si c'était autre chose. Ne nous frustrons pas les uns les autres ~
— Toutes les règles habituelles des rps sont évidemment à respecter, on ne fait pas jouer les persos des autres sans leur accord, pas de grobill, etc etc.

Dernier point : un peu de vocabulaires pour les flemmasses ou les gens peu habitués à lire des choses sur la piraterie.
*Galion : en gros, c'est un très gros bateau, pas forcément rapide mais assez puissant pour transporter les trésors.
*Bosco : quartier maître, celui qui se charge de la barre ou plus généralement c'est le second du capitaine.
*Boucanier, flibustier, corsaire, aventurer : l'Histoire a retenu les détails, nous on va s'en tenir à "autre nom plutôt coquet pour ces foutus pirates"
*Garcette : bout de cordage souple
*Lof : côté du bateau qui est frappé par le vent
*Pavillon : c'est le drapeau pirate, mortecouilles !

Ya pleins d'autres mots sympas à utiliser, mais ce sont les plus essentiels qui me viennent en tête. Si vous avez des questions, n'hésitez pas, et bon jeu ~

AH ET : pas d'ordre de réponses ! Si vous êtes motivés, go on ! Mais si on devient nombreux, que les plus réactifs ne flood pas les réponses ~

Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Valkin 9 Goliarmos du 1561ème cycle à 18h04

Note : GENIAL ! Cela faisait des lustres que j'avais envie de faire un RP style pirate. Merci. (surtout, dis moi si des choses ne vont pas)

Thème : Hynme national des académies de science et de magie de Celestis.

Cela faisait plusieurs jours que le professeur Selyonora Latouvain avait embarqué sur ce maudit rafiot et elle avait déjà le mal de mer... heu de l'air...
Quelle idée saugrenue avait elle eue en répondant à cette annonce « Recherchons spécialiste en créatures des mers des nuages pour expédition vers des contrées inconnues ».

Il faut dire que le domaine de la science ne payait pas vraiment bien et que Selyonora avait bien besoin d'écus sonnants et trébuchants pour financer ses recherches sur les marsouins à queue de pan de Blim... Cela avait l'air de payer bien mais la professeur soupçonnait la capitaine de l'avoir roulée dans la farine et espérait ne pas finir embrochée lorsque serait venu le moment pour Lizbeth de passer au tiroir caisse.
Et puis il y avait toujours possibilité de découvrir une nouvelle espèce et de lui donner un nom ! Ah ! Comme cela était excitant ! Et cela ferait assurément râler le colloque des naturalistes de Celestis si elle ramenait quelqu' espèce exotique encore inconnue ! Ces vieilles carnes fripées hahaha ! Place à l'audace de la jeunesse !

Son rôle à elle sur cette épave volante… ? Experte en Écologie Aérienne, diplômée de la grande université de Celestis, Selyonora devait apporter un soutient scientifique de pointe en cas de... pépin... Dans le cas par exemple où le navire viendrait à croiser une des nombreuses et horribles bestioles que comptent la mer de nuage. Par exemple : Il pouvait être intéressant de savoir, que si l'on chatouillait un Orquagon à crête sous le gros orteil, il tombait immédiatement en catatonie. Au alors de savoir par exemple que les feuilles de Tourmier vigoureux permettait de se passer de l'abominable cuisine du commis si on la suçait sous la langue. Voila voila... de... la connaissance... de pointe... Indispensable... Assurément...
Mais elle disposait aussi de connaissances diverses qui pourraient peut être aider l’équipage suivant les situations ainsi que d'une magie mystérieuse, liée à l'air, paradoxal me direz vous, lorsque l'on a le mal de l'air...

Selyonora réajusta ses petites lunettes rondes qui lui donnaient un air strict et sérieux, autant que mystérieux et séduisant. Elle était véritablement en contraste flagrant avec ce qui se trouvait sur ce navire. Cheveux couleur neige, tirés en arrière, tressés. Elle avait tout d'une jeune elfe sage et studieuse. Sa présence était presque un écrin de pureté au milieu de tous ces bandits crasseux qui ne cessaient de la regarder... A quelles extrémités en est t'on réduites pour que la science avance... Tch... Quelle galère... Ah non, c'est un galion...
Elle portait une tenue légère et décontractée, impeccable... Peut être un peu trop légère maintenant qu'elle réalisait qu'elle était sur un navire pirate... Oui assurément... Trop légère... Elle aimait porter l'uniforme de l’université elfique des sciences et magies de Celestis... Mais là, ce n’était peut être pas à propos...



Par dessus ses lunettes, elle foudroya de ses émeraudes, pour la énième, fois un matelot qui avait un regard un peu trop insistant. Elle était sur le pont, coté proue et était assise sur un tabouret horriblement dur et avait posée ses affaires sur une table horriblement... banale... Sans doute le mieux que pouvait lui procurer la capitaine pour ses recherches...
La scientifique avait emportée tout le matériel nécessaire à l'étude des espèces autochtones de la mer des nuage ainsi que nombre de petits outils nécessaires à leur survie, comme par exemple, la fameuse plume de chat volant de Zhahal qui permettait de chatouiller les Orquagons à crêtes. Malheureusement, la capitaine ne l'avait pas autorisée a emmener... Suffisamment de matériel... Du moins suffisamment pour elle... Car Selyonora aurait pu reconvertir se rafiot en labo si elle avait tout pris... Et puis la minuscule cellule que le capitaine lui avait confiée était vraiment minable... Ceci-dit, la professeur s'estima heureuse de disposer d'un peu d'intimité la nuit... Ce n’était pas toujours le cas lors de ce genre d'équipée.

Selyonora faisait en réalité preuve d'une extrême mauvaise foi car ce navire était vraiment un beau Galion. Mais après tout c’était dans son caractère de « péteux des nuages » à grosse cervelle... Qui n'aiment pas trop les brigands crasseux et limités...

La table sur laquelle elle travaillait était jonchée de parchemins et d’étranges matériels, sans doute utiles chacune pour un type de situation en fonction des créatures rencontrées. La nis était en train de regarder les cartes maricti... heu... aériennes... et de regarder dans ses carnets de notes les endroits où vivaient chaque créatures pour essayer d'anticiper d’éventuelles mauvaise rencontres.
La capitaine n'avait pas vraiment spécifié à la scientifique la direction qu'ils prendraient, la laissant dans un flou total quand a la préparation de la mission... Elle avait donc du faire des choix dans son matériel, ce qui ne lui plaisait pas trop.
Selyonora se doutait bien que la miss avait sans doute une idée derrière la tête et qu'elle ne voulait pas la partager, surtout avec une scientifique. Mais la nis n'était pas tellement intéressé par les trésors, surtout par la découverte.... Non bon d'accord, ok... Il lui fallait des sous pour financer ses recherches et c'est pour ça qu'elle était là... Elle espérait donc que le capitaine trouverait effectivement un trésor et quelle serait payée.
Fait intéressant, il y avait un bel éventail de forme ovale fait de plumes blanches sur la table. Il y avait un pommeau doré et ce pommeau était incrusté d'un bel opale iridescent. C’était le symbole de l'école de Célestis, remis aux grands pontes des sciences et de la magie. Selesnya ne se séparait jamais de cet objet très précieux pour elle. Son catalyseur pour lancer ses sortilèges.

Le mal de l'air de la nis ne l'aidait pas a se concentrer. Alors elle fit une pause pour attraper son journal. Et d'une belle plume blanche, elle commença a écrire :

« Cher journal, aujourd’hui je ne sais pas ce que l'on nous à donné à manger... Cela avait l'air... Non vraiment je ne saurais décrire ça... Il me reste encore assez de feuilles de Tourmier pour tenir un mois... Si le voyage s’éternise je vais être obligée de goûter au « chef d’œuvre » du commis. J'ai peur de mourir empoisonnée...

Pire que cela, j'ai peur qu'un de ces vauriens crasseux ne pousse sa chance trop loin... Mais la Capitaine a l'air de les tenir en respect. Elle fait flipper un peu, mais ça a l'air d'être quelqu'un de bien malgré son air louche et négligé.

J'aurais préféré qu'elle me dise par ou on va histoire de préparer de quoi repousser ou gérer les créatures dangereuses que nous allons rencontrer mais elle a préféré rester discrète sur ses motivations et la destination. Je suppose qu'il va falloir que je gagne sa confiance pour en savoir un peu plus.

Flip va bien, il chasse quelques crevettes volantes, il ne devrait pas tarder à revenir. Ce bébé marsouin est vraiment impressionnant, j'ai l'impression qu'il comprend tout ce que je lui dis.

Je me demande tous les jours si j'ai bien fait d'embarquer sur cette épave volante, les dragons serpents apprivoisés de Celestis sont vraiment plus fiables et plus agréables comme moyen de transport... »


Selesnya referma son journal, Flip, le bébé marsouin à plume de pan venait de sortir de sous la mer de nuage dans un « flop » et revenait vers sa maîtresse a qui il fit la fête en tournant autour, déployant sa jolie queue de pan et émettant quelques caquètements et sifflements.
La nis regarda l'horizon de nuages à perte de vue qui s'étendait devant elle. Cela serait un voyage intéressant... Enfin peut être... Pensait elle en grattouillant le ventre de Flip.

...
Information détaillées
Arsène Stern
Arténien
Confédération Arténienne

le Mirion 14 Goliarmos du 1561ème cycle à 16h56

- - - - - -
Petite Musique d'Ambiance pour Arsène
- - - - - -

Hum, pourquoi je me suis embarqué moi ?
Une drôle de pensée qui telle une étoile filante s'évapora dans le firmament des songes. Bien sûr Arsène dans sa réalité ne se souvenait pas s'être endormi avec la fameuse amulette dont on lui avait vaguement vanté les mérites oniriques. Tout ce qu'il savait ici et maintenant, c'est qu'il avait embarqué sur un navire au pavillon amusant mais au capitaine fort charmante.

C'est ainsi qu'Arsène reprit son activité en cours de route, sans savoir comment il était arrivé là et jusqu'où il irait. Présentement il nettoyait avec une grande précision les pointes de ses flèches à gros gibier. Car le jeune homme à la brune chevelure retenue par un bandeau noir à carreaux blancs n'était pas n'importe qui ! Derrière ses yeux de saphir et sa tenue de fier boucanier aux couleurs bleutés ornées de pièces de cuir se cachait un redoutable chasseur de monstre !


Eh Arsène.

Le jeune homme tourna la tête vers un matelot accoudé au bastingage. Ce dernier le regardait travailler depuis quelques minutes en souriant.

Quoi ?
T'es sûr de pouvoir bander un arc assez grand pour tirer ces espèces de parapluies ?
Bien sûr regarde.


Ni une ni deux, et comme ce manant venait tout bonnement d'insulter sa virilité, le chasseur ramassa son grand arc dit "Arc-tueur de Serpent à plumes" et posa celui-ci sur le bois du pont principal de La Vaisselle Volante. L'arme était si grande qu'il ne pouvait pas la soulever, juste la poser ainsi et ensuite tirer sur la corde de toutes ses forces. C'est d'ailleurs ce qu'il fît avec une technique qui ne requierait que de l'adresse et de l'intelligence, coinçant la corde contre sa jambe pour la tirer plus facilement en se servant du poids de son corps. Bien sûr il ajouta à cela une flèche géante et visa le matelot qui leva vivement les mains en reculant sur le pont.

C'est bon je plaisantais pas besoin de t'énerver !
Quoi tu ne voulais pas voir comment ça marche ? Je t'assure que c'est très instructif ! Foi d'Arsène la Loutre !


Mais le matelot ne lui répondit jamais, se contentant de filer vers les ponts inférieurs du galion pirate. Souriant, le jeune homme désarma son arc à plumes et le reposa à ses pieds avant de s'étirer. Il avait ce drôle de "titre" à cause du tatouage de "loutre" qui lui recouvrait le dos et une partie du cou jusqu'au menton. Il ne le cachait d'ailleurs pas : il adorait les loutres de l'équateur central. Elles étaient à la fois mignonnes et très intelligentes, deux qualités qu'il adorait voir ensemble !

S'il était venu, c'est parce que le braconnage n'était pas autorisé de part le monde. La faute à ces enfoirés de l'administration des animaux et des créatures magiques qui bloquaient toujours les demandes des chasseurs expérimentés comme lui de pouvoir jouer de l'arc à un niveau "sportif". Enfoirés de la AACM. Au moins les pirates ne se souciaient pas trop de ce détail et tant qu'il faisait son travail, tout allait bien se passer à bord.

En se passant une main dans les cheveux, Arsène remarqua le capitaine Masgard sur le pont. Celle-ci semblait joyeuse et passablement excitée. Il n'y avait pas encore de quoi selon le chasseur professionnel mais il fallait bien reconnaître que "sortir de la carte connue" avait son charme. En réalité des tas de personnes s'y étaient déjà essayés et étaient entrés dans les Domaines Oubliés. C'est juste que peu d'entre elles en étaient revenues.
Mais avec l'organisation gargantuesque que représentait l'expédition de la Vaisselle Volante, il y avait de forte chance que tout le monde s'en sorte, en théorie et c'est pour ça qu'il avait été embauché. Pour ça et pour une certaine chasse qu'il gardait pour lui. Il y avait effectivement un monstre légendaire dont il souhaitait un morceau pour le prestige des chasseurs...


Bonjour capitaine Pargo.

Pourquoi ses marins l'appelaient comme ça, il n'en savait rien. Mais il avait adopté cette réalité très rapidement.

Contente que la marine marchande de l'ouest oriental ne nous ait pas barré la route avant d'entrée en terra incognita ?

Il faisait surtout référence à un risque toujours présent même hors de la carte qu'ils soit interrompu dans leur épopée par les "messieurs" des grandes instances maritimes et militaires. Il y avait parfois des choses qu'ils ne voulaient pas qu'on trouve dans les Domaines Oubliés et n'hésitaient pas à cacher jalousement leurs secrets...

Au fait, vous êtes sûr qu'elle va s'en sortir la prof de Celestis ? J'ai rien contre les elfes mais elle ne semble pas être... préparée.

Déclara-t-il en la désignant du doigt, elle et sa "tenue" officielle comme elle l'avait maintes fois répétés aux matelots qui s'étaient trop approchés d'elle. Voilà d'ailleurs que faisait mumuse avec marsouin à plume de pan qui semblait l'accompagner. Arsène secoua la tête : c'était peut être mignon à cet âge là mais qu'elle se retrouve face à une femelle alpha enragée un jour de pluie à l'ombre des nuages sous le soleil d'été et là, elle lui gratterait beaucoup moins le ventre. N'y tenant d'ailleurs plus, Arsène fit un pas et en plaçant ses mains en porte-voix.

Hey ! Professeure Latouvain ! Combien de fois dois-je vous répéter qu'il ne doit pas descendre ni s'éloigner du bateau votre "Flip" adoré ?! Nous sommes en territoire hostile et il est trop jeune pour s'en sortir par lui-même alors gardez-le à bord bon sang.

Il pesta quelques instants en soupirant puis s'adossa au mat, l'air songeur mais l’œil ouvert sur le ciel, la mer, et tous les dangers du monde.


Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Joriol 15 Goliarmos du 1561ème cycle à 15h22

Thème : Puisqu'on parle de pirates :)

Quoi... Un de ces péquenauds lui parlait...

Selyonora était tellement habituée à ce que les étrangers écorchent son nom qu'elle répondit machinalement, sans se rendre compte qu'Arsène, et c’était peut être un signe, ne s'était pas trompé.

C'est Latouvain. Latouvin ! "A", "I", "N", comme pain ! ( Latouvin ! "A", "I", "N", comme pain ! )

Puis elle murmura... Pourquoi tous ces gueux illettrés disent tout le temps "Lathvin'", ne percutent-ils donc jamais...?
Tiens... ça rappelle... Quelque chose ça...

Puis elle réalisa que la voix qui lui parlait appartenait au chasseur et qu'il lui faisait une réflexion sur son marsouin... Elle retira ses lunette, se frotta la tempe gauche et soupira et croisa ses jolies jambes de l'autre coté.
Et dire qu'il allait sans doute falloir qu'elle travaille étroitement avec cet énergumène sans gène... Pour assurer la sécurité du galion contre les créatures dangereuses... Elle ne comprenait pas bien l'utilité d'avoir une Naturaliste et un Chasseur ensemble mais, il était probable que la capitaine ne faisait pas entièrement confiance à la Latouvain et quelle se gardait un atout dans la manche, pour occire les bestioles si les méthodes du professeur ne portaient pas leurs fruits.
Alors déjà qu'elle était mal préparée... La pression de la présence du chasseur n'aidait pas vraiment ses affaires... Malheureusement, elle le voyait plus comme un concurrent potentiel que comme un allié en vérité...
Et puis il avait des méthodes avec les créatures... Plutôt définitives, brutales et violentes.... Qui s'opposaient diamétralement à ses propres méthodes... et a ses mœurs de scientifique Naturaliste.
Et il faisait celui qui savait... Trouvant toujours l'opportunité d'essayer de la rabaisser alors qu'elle était censée s'y connaitre justement... Elle était un peu spécialisée là dedans.
Le connaissant, il devait être présentement en train de vanter au capitaine l'inutilité de la sa présence sur le bateau... A n'en pas douter...
il cherchait constamment à la titiller... Ce devait être un jeu pour lui... Ou bien...

Flip remua la queue quand Arsène parla et dans un concours de caquètements, il vint en trombe se frotter amicalement contre le chasseur.

Et en plus "Flip" l'aimait bien... Tchhhh.... Tu parle d'une galère... La nis fit de l'ordre dans ses affaires, puis ayant rangé convenablement ses affaires sur la table, prenant simplement son éventail et l'agitant légèrement pour s’apaiser, d'une démarche élégante elle rejoint les deux autres.

Flip quand à lui commençait maintenant à demander des câlins de Lizbeth.

Elle commença par saluer Lizbeth de la tête, restant cependant digne. Capitaine. Puis elle fit un grand sourire à Arsene et lui dit. Dans ce cas je vous suggère de vous mettre au travail tout de suite. Il est capable d'avaler deux fois son propre poids en crevettes volantes chaque jours. Cela va vous prendre du temps pour attraper une telle quantité. J'espère que vôtre canne à pèche n'est pas trop rouillée. Elle eut un petit sourire taquin et croisa ses bras sous sa belle poitrine, dévisageant l'Arsène avec insistance, comme pour évaluer... Son intellect... Y avait il des sous entendus dans cette phrase ? Sans doute. Étaient ils conscients ? Pas sur. Selyonora était certes un peu snob, mais elle était loin d'être stupide et savait parfaitement comment les pirates parlaient et agissaient.

...
Information détaillées
Valnor
Etudiant de la destruction, Illusion
Confédération Arténienne

le Valkin 6 Rastel du 1561ème cycle à 14h27

Ambiance: Dans la tête de Nathaniel.

Pourquoi avait-il rejoint cet équipage ? Nathaniel le savait parfaitement. Pour la Pargo bien sûr !


Invisible matelot parmi les grouillots. Perdu au milieu des cordages, son regard dévorait la capitaine. D'habitude il immaginait ses courbes et la finesse de sa peau en cirant le parquet... Mais ainsi installé sur son perchoir, il pouvait se délecter de son physique. Car la Pargo c'est avant tout un Physique. Ouais la Pargo, c'est une be-bon !

Le désir s'emparait de lui. Véritable Déesse au regard sévère parmi les hommes, il voulait être à ses pieds... Il en avait besoin...




She deserves it...

Cela ne voulait rien dire, mais c'est ce qu'il ressentait.

Totalement perdu dans son fantasme, il n'eut aucune réaction lorsque dans la lueur des phares tout à coup soudainement (c'est dire à quel point la chose fut inopinée), un monstro-nuage-serpent ( un Gérard Lambert ! Un vrai !) fit son apparition...




Information détaillées
Lizbeth Masgard
Kohrienne, Haute Consule, Maitre Marchande, Novice de Délémia, Magistrate
Empire de Kohr

le Lüdik 9 Rastel du 1561ème cycle à 16h19

Un coup d'oeil vers son magnifique Galion, puis sur son équipage. Ah, Pargo était aux anges, et nul être vivant ne pourrait lui retirer ce bonheur. Quand la Loutre vint la saluer, elle lui rendit un regard intéressé. Ce diable de chasseur était foutrement sexy, et nul doute qu'il ferait parti de ses favoris s'il venait à passer par sa cabine. Mais c'était un autre problème.

A l'entente du nom de la marine marchande, le Capitaine Pargo croisa fièrement les bras sur sa poitrine, les yeux plissés et le sourire carnassier.

Qu'ils y viennent nous arrêter ceux-là ! Entre nous, je doute fortement de leur esprit d'aventure, quoique nous sommes à l'abri de rien...

Elle jeta ensuite un coup d'oeil à la professeure. Cette dernière piqua la mouche en vol suite aux remarques d'Arsène, ce qui fit rire Lizbeth. Ces deux-là avaient pour l'instant du mal à s'entendre, mais nul doute ne régnait dans le coeur de la Capitaine, persuadée qu'il s'agissait de très bons éléments.

Tiens donc, une compétition de chasse à la crevette volante ? Pourquoi pas, cela pourrait toujours être sympathique à regarder. Bonne idée professeure.

Mais tout jeu devait prendre une autre route tôt ou tard. En un clignement de paupière, la Pargo se trouvait à tribord de son bateau : ses gestes furent souples, rapides, élancés, en quelques secondes, son opulente poitrine était penchée vers le lointain.

Professeure, Arsène, nous allons pouvoir tout de suite mettre en application ce dont nous parlions la semaine dernière !

Elle jubilait.

Une magnifique créature inconnue, la première de leur périple. Ou pas tout à fait inconnue, en fait.

Les monstro-nuage-serpents étaient à l'accoutumé de toutes petites créatures que l'on trouvait un peu partout dans les ports volants. Sauf que celui-ci faisait bien le double de la taille du bateau ! Ses crocs, magnifiques, ne chercheraient peut-être qu'à les déchiqueter, les dévorer, ou les embrasser...

Les lèvres pincés, le regard fou, la Capitaine hurla quelques ordres, et tous se précipitèrent à son poste. Il fallait prendre de la vitesse pour arriver à sa hauteur, légèrement tourner dans le sens du lof. Sauf que bientôt, la brise devint tempête, et tout ne faisait que commencer.
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Lüdik 16 Rastel du 1561ème cycle à 18h10

Thème : La tension monte doucement...

La scientifique de Celestis essaya de se remémorer se dont ils avaient parlés la semaine dernière... Quoi quoi... C’était quoi déjà...? Pas le temps de réfléchir, une bestiole immense surgit soudain de nulle part.

La Latouvin toujours gardant un ton calme et posé, remue légèrement les lunettes rondes sur son nez mutin et plisse les yeux.

Ah... ça...
Elle sort ses lunettes, les essuie avec un mouchoir en soie brodé d'un "L" doré, puis les reposa sur son nez. Hmmmm... Non, ce n'est pas très normal...

Vous m'excuserez.... Chasseur... Elle venait de dire ce dernier mot avec le plus grand dédain. L'Arsène n'avait pas l'air pressé d'intervenir. Se dépêchant de récupérer et de finir de ranger ses affaires avent que le vent ne soit trop fort et ne les emporte elle envoya son marsouin se cacher dans le navire, dans sa cabine.

De nouveau assise sur le tabouret, toujours le plus calmement possible alors que c'est la complète agitation autour d'elle alors que chacun regagne son poste, montrant à nouveau son décalage... Elle sort un petit carnet usé de son fourre tout. L'ouvrant elle commence à feuilleter les pages.

Alors... M... M... Margoulins... Marsoins... Non, c'est, plus loin... Mithrandir... Non... Moldu... Moulagaufr... Hmmmm... Monstermunch...

La nis, passant son doigt sur sa langue humide, elle tourne les pages en quête du bestiau...

Ah... Je crois que je l'ai...

Mais généralement, les créatures communes telles que les monstro-nuage-serpents, n’étaient pas vraiment les créatures les plus étudiées par l'académie de Sciences Ecologiques...
Elle ne trouva donc que quelques informations banales du genre : "Petites créatures communes des ports volants". Ou encore : " Crocs acérés, mais peu dangereux compte tenue de sa petite taille." Ou bien : "C'est un animal craintif, il fuit généralement lorsque l'on fait de grands signe et que l'on crie "BOUH"".

Mmmmh... Fait la nis en levant un sourcil circonspect.

Selesnya saisit ses lunette et regarde par dessus les verres pour voir l’énorme créature.

Vraiment... Elle referme son carnet de notes. Bien... On va tous mourir. Fait elle toujours au paroxysme de la tranquillité. Et comme la prof ne rit jamais ou ne fait jamais de blagues... En vraie pince-sans-rire elfique qu'elle est, il est impossible de dire si elle est sérieuse.

Elle se tourne vers le premier péon venu, il se trouve que c'est Nathaniel. Hé vous là ? Oui vous le type en bleu. Essayez d'agiter les bras et de lui faire peur pour voir. Criez "Bouh".

Il y avait peu de chance que ça marche mais au moins il fallait essayer... Et si c’était quelqu'un d'autre qu'elle qui testait ses propres théories ce n'était que mieux.

...
Information détaillées
Valnor
Etudiant de la destruction, Illusion
Confédération Arténienne

le Malina 1 Dilannel du 1561ème cycle à 20h15

Ni une ni deux, le larbin s'exécute ! Un pied et une main sur le cordage, les autres membres gesticulants pitoyablement dans les airs comme une sorte de vers de terre. Le bougre était bien décidé à ne pas rater sa chance d'impression la Pargo.

Manque de bol, il avait passer les dernières heures perdu dans ses divagations mentales et comme bien souvent dans ces cas là sa voix lui joua des tours... C'est donc avec le timbre frêle et fluet - tout en gesticulant bien sûr - qu'il s'adressa à la créature.


Youhouuuu !!!!!!!! Ma beauté !!!!! Viens donc voir par ici !

L'action était, certes, peu viril mais non moins brave. D'autant plus que le dit serpent des nuages sembla plutôt sensible aux charmes du matelots et fonça en direction de l'embarcation...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page