Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

130 Joueurs sur Ideo (4291 inscrits) : 63 humains (2204), 35 elfes (1351), 32 orcs (736) | 6 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.0.872

Rechercher dans le wiki

Fonctionne "à la google".
Exemple : +Lorikiel +Elduniel -Ulmidiel retournera les titres des articles contenant Lorikiel, Elduniel mais pas Ulmidiel.
Les Montures

De nombreuses créatures existent sur Ideo pouvant servir à tirer des attelages ou de monture. De plus, leur caractère plutôt placide ne permet pas une utilisation au combat.

On recense les créatures suivantes qui servent depuis peu à faciliter les voyages.

Chameau



Le chameau est un animal connu pour sa faculté à transporter de lourdes charges sur une longue distance sans avoir besoin de boire. Herbivore, il peut se contenter des buissons souvent épineux que l'on rencontre dans le désert Arténien, bien qu'il préfère largement l'herbe grasse que l'on trouve par endroit, loin dans les montagnes.

Affublé de deux bosses, haut d'environ 2m10 au garrot, il est recouvert de poils ras qui le protège efficacement contre le vent. C'est une couche de graisse sous cutané qui lui permet de résister à l'a saison de la Nuit, qui sera utilisé durant celle de l'Aube, à la suite d'une baisse d'appétit de l'animal durant cette période.

Bien qu'il soit plus lent que les chevaux, son endurance, sa résistance à la rigueur de la vie dans le désert et sa capacité à être l'aise sur le terrain rocailleux en fait un animal de choix pour le transport en Arténie

Cheval



Texte d'Elysabeth Delyra et Avatar

Le cheval est un herbivore robuste et endurant, pouvant mesurer suivant la race entre 1,3 et 1,9m au garrot. Le poil généralement court, aux couleurs variant dans les gammes de noir, brun et blanc. Son espérance de vie est de 25 à 30 cycles.

A l'état sauvage, on les retrouve généralement par groupe d'une dizaine, rares sont les solitaires. Domestiqués par l'homme, il sert principalement à tirer des attelages, l'équitation ou aux travaux des champs.

Craintif de l'humanoïde, ils prennent facilement la fuite à leur approche. Leur rapidité, leur sens de l'équilibre (dans les changements de direction) et leur vision étendue les rendent particulièrement difficile à capturer. Mais une fois domestiqué, le cheval se révèle un excellent atout et un fidèle compagnon.

Il est à noter qu'ils ont également la possibilité rare de pouvoir dormir debout.

Les chevaux des relais sont majoritairement situés entre 1,60m et 1,70m pour un poids de presque une tonne. Leurs pattes sont particulièrement robustes pour les supporter, en faisant des animaux idéals pour leur mission. Leur robe est principalement baie.



Dri'ceros



Texte de Calistaen

Le Dri'ceros (origine "Dricéros", baptisé ainsi par les humains qui occupaient autrefois les plaines) est un animal herbivore massif à quatre pattes, à la tête allongée et aux mâchoires larges qui lui permettent de broyer la plus solide des écorces. Sa peau est épaisse, rêche, et parcourue de nombreuses rides, si on parvient à voir derrière l'épaisse couche de poils pouvant atteindre les 20 centimètres de longueur. Ses poils agissent tant pour conserver la fraicheur que pour le réchauffer lors des plus rudes saisons de Nuit. Le plus souvent noir, gris foncé ou gris clair, il peut mesurer jusqu'à 3m70 de long et 1m70 de haut, son poids, lui, peut atteindre les deux tonnes.

Sa particularité physique, en dehors de sa large taille, se situe au niveau de sa gueule, surplombée par deux cornes, dont l'une frontale est plus massive et peut atteindre 1 mètre, ce qui en fait un excellent moyen de défense face à tout type de prédateur. Il est donc rare que ceux-ci soient attaqués à l'âge adulte, leur peau épaisse et la violence avec laquelle ils peuvent embrocher ceux qui tentent de s'en prendre à eux pouvant calmer le plus féroce des prédateurs. En course, il peut atteindre les 50 à 60 kilomètres par heure. Leur longévité peut atteindre les 60 cycles.

Son attitude est globalement pacifique à l'égard des humanoïdes qu'il ne considère pas comme un danger (sauf lorsqu'il y a des petits à proximité). Les humains qui s'étaient installés sur le plaines n'avaient pas manqué d'exploiter ce trait pour chasser ces créatures et collectionner leurs cornes comme trophées, et faire de confortables tapis de leurs peaux.

Lorsque les orcs sont remontés des terres du sud, ils ont eux aussi pu faire connaissance avec cette créature. Son aspect massif et sa puissance lorsqu'elle venait à se défendre n'ont pas manqué de lui valoir un certain respect de la part du Peuple de la Force. Ce fut probablement le mépris des premiers orcs envers les humains qui conduisit les orcs à ne pas s'adonner à des pratiques similaires de chasse à l'égard de cette créature.
Au contraire même, ceux qui adoptaient une vie nomade ont commencé à les domestiquer et les utiliser pour tirer des charrettes ou comme simple mule de transport, vouant toujours un certain respect envers cette créature. Elles ont également été sollicitées dans le transport des matériaux lorsque les villes ont été construites, après que les humains aient été chassés. D'autres encore, étaient parvenus à les amadouer suffisamment pour pouvoir les utiliser comme monture, il n'était notamment pas rare de voir un Chef de Klan sur ce type d'animal.

Depuis, les orcs ont appris comment domestiquer cette créature aisément, elle se trouve de moins en moins à l'état sauvage, et figure dans les compagnons animaux préférés des nomades qui parviennent à s'en procurer.




Retour à l'univers d'IDEO