Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

126 Joueurs sur Ideo (4309 inscrits) : 62 humains (2221), 37 elfes (1352), 27 orcs (736) | 9 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.0.872

Rechercher dans le wiki

Fonctionne "à la google".
Exemple : +Lorikiel +Elduniel -Ulmidiel retournera les titres des articles contenant Lorikiel, Elduniel mais pas Ulmidiel.
Les Pioms

Les Pioms, sont apparus par un brèche spatio-magico-temporelle ouverte au cercle druidique au cours du 1547e cycle. En quelques instants, ils s'étaient éparpillés dans tout Ideo, est dès le lendemain, les gens ont pus voir de drôles de petits personnages haut comme 3 pommes leur tournant autour.
Pour l'instant on sait peu de choses sur ce petit peuple, si ce n'est qu'ils sont fascinés par le papier, sous toutes ses formes et ils adorent le toucher granuleux des parchemins et prennent plaisir à tremper leurs membres dans l'encre pour en barbouiller les feuilles vierges. Ils se sont révélés capables de courir à une vitesse telle qu'ils échappent à leurs poursuivants et font même si vite qu'ils échappent aux yeux des habitants d'IDEO. En un battement de cils ils peuvent traverser tout IDEO de long en large; les Pioms sont donc le moyen le plus sûr pour transporter une missive et il est impossible de les arrêter en course ou de les faire prisonnier. Bizarrement, ils ne se trompent jamais de destinataires et délivrent la missive toujours en bon état !

Retour à l'univers d'IDEO

Règles d'usage des Piom



Règle 1 : Un Piom dira TOUJOURS qui envoie la missive. Donc lorsqu'on reçoit une missive par Piom, on sait TOUJOURS qui l'a envoyée.

Règle 2 : Un Piom ne peut pas garder une missive pour l'envoyer plus tard. Elle est immédiatement remise au destinataire. Un Piom ne fonctionne pas à retardement.

Règle 3 : Quand il remet une missive à quelqu'un, un Piom n'attend pas la réponse pour la redonner à son maitre. Un Piom ne s'occupe que de transmettre la correspondance de son maître et de lui seul, pas celle des autres.

Règle 4 : Un Piom ne peut transporter que des missives.

Règle 5 : Chaque type de Piom a un centre d'intérêt : boisson pour l'Oulgamul par exemple. En dehors de cela, l'intérêt des Pioms se limite à leur maitre, aux autres Pioms et aux supports de l'écrit. Ils ne s'intéressent pas au contenu de l'écriture mais à son support. Un Piom oublie tout ce qui n'entre pas dans ses centres d'intérêt.

Règle 6 : Un Piom ne peut pas entrer dans les écoles Oniriques.

Règle 7 : Un Piom se déplace bien trop vite pour qu'on puisse l'attraper, ou l'attacher ou l'enfermer. Un Piom sera TOUJOURS libre de ses mouvements.


Exemple de ce qu'on ne peut pas faire :
- envoyer son Piom chercher du secours alors qu'on est attaché. Le Piom ne porte aucun intérêt aux messages oraux, il lui faut un message écrit et un destinataire. Sinon il reste dans les parages de son maître à rien faire ou à parler avec les oiseaux.
- donner à un Piom une missive "au cas où" en lui demandant de la remettre à son destinataire "si jamais il m'arrivait malheur". Le Piom la remettra immédiatement au destinataire.
- envoyer une missive anonyme via son Piom. Le Piom balancera toujours son maitre en donnant la missive.
- envoyer son Piom espionner. Il se désintéressera totalement de ce qu'on l'envoie observer et aura tout oublier le temps du retour.
- envoyer un objet par Piom. Un maître ne pourra donc pas demander à son Piom d'apporter un bijou à sa douce, le Piom portera le message mais pas le bijou.
- saucissonner un Piom et l'attacher, le pendre ou le torturer ou autre de genre. (Les Pioms sont gentils. Les Pioms sont nos amis.)

Exemple de ce qu'on peut faire :
- envoyer un mot à sa douce même si elle est à l'autre bout d'IDEO et qu'elle n'a pas eu la chance de recevoir de... De qui d'ailleurs? un Livre et un Piom. Elle devra par contre vous répondre par coursier qui mettra le temps qu'il peut pour arriver (voir avec votre MAD préféré :p )
- raconter à sa môman sa vie à la caserne et les punitions des sergents qui sont vraiment trop méchants.
- acheter des vêtements pour son Piom pour qu'il soit décent.

Retour à l'univers d'IDEO

L'Alcamandrelle



Personnage double. Tantôt joyeuse et souriante, elle peut, la seconde d’après, être grognonne, râleuse et dépressive. L’Alcamandrelle a des sourcils fins et bien tracés, un nez droit et aquilin, des oreilles légèrement pointues, des yeux en croissant de lune, des joues creusées, une bouche fine et un menton rond.
Dans ses accès de gaieté, elle se montre euphorique et capricieuse. Les deux mots revenant le plus souvent dans les discussions sont : « je veux ». Elle sautille partout en désignant les objets qu’elle désire, passant de l’un à l’autre en quelques secondes.
Au contraire, lors de ses périodes dépressives son moral crève le plancher et devient aussi noir que le charbon dans lequel il est tombé. Dans ces périodes, il faut traîner la Piome à la main car elle refuse de se servir de ses deux jambes. Elle marmonne des phrases incompréhensibles – certains pensent y découvrir des insultes en langage piomien – et compose des textes aussi noirs que l’intérieur d’un postérieur d'orc et aussi poisseux que de l’huile d’olive.

Retour à l'univers d'IDEO

L'Alchidic



L'Alchidic est un petit être féminin passionné de mécanique. Elle est vêtue d'habits larges et pratiques comportant de nombreuses poches. Sa tenue préférée est une salopette large tachée d'huile. Elle n'en oublie toutefois pas sa féminité et aime séduire les mâles d'un regard aguicheur long de sous-entendus.
L'Alchidic essaye sans cesse de créer de nouveaux objets délirants qui ne marchent généralement qu'une fois et dont la fonction déraille, remplissant une tout autre tâche que celle désignée à l'origine. L'Alchidic prend plaisir à démonter tous les objets dotés d'un mécanisme qui lui tombe sous la main pour comprendre leur fonctionnement, sans arriver à les remonter.
L'Alchidic est une créature maladroite au possible, trébuchant sans cesse sur tous les obstacles qui se dressent devant elle et faisant tomber les objets fragiles qu'elle a sous sa garde. Elle est aussi lunatique, délaissant la tâche qu'elle était en train de faire pour commencer un tout autre travail totalement différent.

Retour à l'univers d'IDEO

L'Allutrus



L'Allutrus est un être femelle mystique. Souvent habillée de noir avec de longues robes compliquées, elle se pare de gros bijoux voyants se voulant mystérieux. Elle porte aussi un maquillage sophistiqué recouvrant la plupart de son visage. Elle a aussi une affection toute particulière pour le vernis à ongle noir. Elle a les joues creusées, le regard acéré, les oreilles légèrement pointues, les sourcils dessinés au couteau.
L'Allutrus fait de multiples recherches dans le domaine de la magie. Elle essaye de rassembler le plus de grimoires possibles. Plus ils ont l'air vieux et abîmés, plus ils sont puissants. Le comble de la puissance réside bien sûr dans la présence d'ornements en forme de tête de mort ou de symboles mystérieux qu'elle ne comprend pas.
L'Allutrus parle d'une voix douce comme un murmure et professe des paroles mystérieuses. Bien souvent on ne comprend rien à ses paroles car elles masquent leur multiples échecs dans le domaine de la magie par des paroles emberlificotées.

Retour à l'univers d'IDEO

L'Oulgamul



L'Oulgamul est un nabot rondouillard débonnaire aux joues rouges rebondies, aux sourcils foisonnants, aux oreilles grossières et aux yeux rieurs. Bon vivant, il aime les pintes de bière et les ambiances chaleureuses des tavernes. Il connaît par cœur toutes les chansons paillardes du monde d'Ideo. L'Oulgamul a souvent le nez rouge et gonflé et il a souvent du mal à marcher droit. C'est aussi un farceur né qui aime les blagues grasses.
L'Oulgamul aime aussi la bonne chère, les bons vins. Il sait à la fois apprécier un grand cru et boire des tonneaux entiers jusqu'à ne plus se rappeler son nom. Les réveils sont souvent durs et il est rare de trouver un Oulgamul au petit matin... à l'extérieur d'une taverne.
Les propos de l'Oulgamul ont souvent rapport avec l'alcool et la fête. L'Oulgamul est un poète, à sa façon, tantôt gras, tantôt lyrique...quand il ne roule pas sous la table.
Sa voix est chaleureuse et puissante, entrainée à parler au dessus des grosses voix dans les tavernes.

Retour à l'univers d'IDEO

La Drillad



C’est une fée du logis. Son sens inné de la propreté et du rangement étonne tous ses possesseurs. Rapide, rusée et agréable, la Drillad vous séduira par son gros nez écrasé, ses oreilles boursouflées, ses sourcils en pétard, ses yeux bovins, ses joues épaisses, sa bouche énorme et son menton carré.
Véritable femme d’intérieur au sens propre du terme, elle lave, nettoie et récure votre maison, ainsi que ses occupants à grand coup de balai et d’éponge. Elle prend soin de votre logement, mais aussi de vous en pensant à toutes les choses utiles qu’un aventurier oublie si souvent. « Met bien ton cache-nez ! » « N’oublie pas tes bottes en peau de Slaad ! » sont des expressions utilisées couramment.
La Drillad est aussi un admirable cordon bleu qui vous concoctera des petits mets fins et raffinés après vos dures journées à batailler et à guerroyer contre vos putrides ennemis.
Enfin, la Drillad sera le compagnon de vos soirées au coin du feu, elle vous préparera une délicieuse chicorée, à savourer avant de rejoindre vos draps soyeux sentant bon le propre.

Retour à l'univers d'IDEO

La Franaëlle



La Franaëlle est un petit bout de femme qui aime fureter dans tous les coins. La Franaëlle est presque toujours vêtue de guenilles sales, bien qu'elles soient généralement resplendissantes sous leur crasse, parfois même plus qu'une Silavia. Elles ont aussi le visage noirci par la saleté et des cheveux coiffés en pétard (ou pas coiffés du tout).
La Franaëlle se nourrit peu; elle n'est pas souvent avec son maître car elle préfère fureter partout, son caractère curieux l'emportant sur le reste. La Franaëlle est remarquablement intelligente, lucide et douée pour les travaux de recherche.
Dans le peu de rapports qu'elle entretient avec autrui, elle se montre hautaine et supérieure si elle s'aperçoit que l'individu en face d'elle est ignorant. En revanche elle prête une oreille attentive aux propos de son interlocuteur si ce dernier est un puits de science.
Avec son maître, elle se montre adorable et câline; elle a un besoin énorme de protection et de chaleur car le monde n'est pour elle qu'une gigantesque agression permanente.

Retour à l'univers d'IDEO

La Picapelle



La Picapelle est une peintre. Elle aime saisir la beauté de la vie à sa façon et bien souvent elle seule est capable de reconnaître ce qu’elle a peint. Pour les autres, ces œuvres ressemblent à un barbouillage informe de couleurs sur une toile.
La Picapelle possède un menton pointu, des yeux plissés, un nez aplati et des oreilles longues dont l’une laisse un creux pour y loger un pinceau.
La Picapelle se prend très au sérieux et méprise tous ceux qui ne savent pas reconnaître son art.
Elle tente de nombreuses innovations artistiques et l’on a déjà vu des peintures sur orc… ou plutôt des tentatives, ainsi que des masques d’elfes attachés devant les yeux des ânes. La plupart du temps incomprises, les Picapelles se renferment sur elles-mêmes et cherchent du réconfort dans leur monde.

Retour à l'univers d'IDEO

La Silavia



La Silavia est un être femelle au charisme impressionnant. Elle est sûre d'elle et adore séduire. Elle a un visage aux traits fins, des sourcils parfaitement épilés, un petit nez bien dessiné, des oreilles à croquer, des yeux aguicheurs et la bouche pulpeuse. C'est un être aux tenues très légères et sexy. Sa démarche est féline et sensuelle; elle sait qu'elle est belle et use de ses charmes sur les mâles transpercés par sa beauté animale, bestiale et sauvage.
La Silavia mange très peu, principalement des légumes. Elle fait toujours attention à sa ligne, ce qui devient une obsession chez la plupart des Silavia. Elle n'aime que les plats raffinés pour les jours de fête, mais toujours avec modération.
La Silavia est un être très capricieux qui réclame souvent tout et n'importe quoi, du moment que ce soit nouveau. Si on ne satisfait pas à ses caprices, elle se met dans une rage folle et boude pendant de longs jours.
Sa beauté est inversement proportionnelle à son esprit. Incapable de tenir une conversation portant sur autre chose que les vêtements ou maquillage pendant plus d'une minute, sa voix enchanteresse débite toujours la réplique la plus stupide au plus mauvais moment, ce qui fait parfois honte à son maître.
Elle aime aussi chanter de sa voix douce des chansons cul-cul dégoulinantes de mièvrerie et de poésie à l'eau de rose.

Retour à l'univers d'IDEO

La Zenhitoo



C’est un puits de savoir et de sagesse. Elle formule toujours des attitudes justes à adopter et s’exprime sur un ton calme et clair. Elle aime aborder les inconnus pour leur dispenser sa vision du monde.
Elle a une démarche aérienne, des sourcils fins et une bouche pulpeuse. Son allure apaisante procure bien être et joie à ceux qu’elle rencontre.
Ses enseignements très recherchés sont appréciés et remarqués. Les phrases-clés de son dogme sont par exemple : « Si tu frappes un ennemi, celui-ci aura mal » ou « Quand le soleil se couche, il fait nuit » ou encore « Le feu ça brûle, et l’eau ça mouille ».

Retour à l'univers d'IDEO

Le Finial



Le Finial est un Piom revendiquant le droit des femelles, quelle que soit leur race. Il est d’apparence très fine et a une voix douce et distinguée. Il se balade souvent dans les rues avec une pancarte revendiquant ses aspirations féministes (« Non à la truie battue et oppressée ! », « Oui à la liberté de caqueter des poules ! »)
Il se distingue par des oreilles fines, des yeux rieurs, un nez droit et fin, des joues creusées et une petite bouche en cœur. Ce n’est pas un séducteur mais les Pioms femelles se retournent sur son passage. Pourtant il n’est pas intéressé par la gente féminine et s’intéresse plutôt aux Pioms masculins.

Retour à l'univers d'IDEO

Le Guanarf



Le Guanarf est une sorte de petit être au regard vif, vicieux et pervers dont la bouche est ornée de dents pointues. Ses oreilles sont pointues et son nez en bec d'aigle. Ses yeux enfoncés ne perdent pas une miette du spectacle qui s'offre à eux; il enregistre le moindre détail. Il a une voix extrêmement désagréable, aigüe et criarde.
Le Guanarf se nourrit principalement d'insectes et de petits rongeurs qu'il capture en élaborant un plan de chasse compliqué et vicieux. Il aime bien torturer ses proies avant de les avaler toutes crues.
Le Guanarf n'est pas très intelligent et il est très lâche, prenant ses jambes à son cou après la moindre forfaiture. Lorsqu'il parle, le Guanarf aboie des propos cassants et sarcastiques. Il adore par dessus tout lancer des méchancetés sur tout le monde, particulièrement les plus faibles que lui. Ses propos sont la bassesse même; il aime être méchant.

Retour à l'univers d'IDEO

Le Kyol



Musicien aux très gros cils, il a un énorme nez qui s’étale sur toute sa figure, des oreilles décollées et pointues, des sourcils broussailleux, de grands yeux écarquillés, une bouche aux lèvres épaisses et un menton proéminent.
Le Kyol se croit beau. Il en est persuadé. Comme il est beau, il peut avoir n’importe quel être du sexe féminin. Cette grande confiance en lui l’amène à composer des odes mièvres et sucrées à la gloire de la beauté de ses proies féminines. Il est passé maître dans l’art d’éviter les gifles.
Le Kyol se pare, pour renforcer sa « beauté », de vêtements bariolés aux couleurs criardes. Il attire ainsi l’attention, et les moqueries qu’il prend pour des compliments. Il souffre d’un excès de confiance en lui jamais démenti, doublé d’une passion pour le romantisme exagéré, stéréotypé et dégoulinant de rimes mielleuses.

Retour à l'univers d'IDEO

Le Lukin



Le Lukin est un Piom farouche avec tous ceux qu’il rencontre, excepté son maître. Le Lukin a un long nez fin et pointu, à l’odorat très développé. Le Lukin a des petits yeux enfoncés, perçants, dérangeant car il donne l’impression de voir sans être vu. Il possède une chevelure hirsute souvent sale dans laquelle traînent de nombreuses feuilles, de la terre, etc.
C’est un Piom se fondant dans le décor naturel; tout du moins il essaie. Bien souvent il se munit d’une branche de persil et la brandit verticalement devant lui, de là il croit être bien caché même en plein milieu d’un campement de paladin d’Ithoria devant le Grand Mur.
Il pense aussi communiquer avec les animaux. Il s’absente ainsi de longues heures pour parler avec les bêtes errantes et revient tout essoufflé, comme s’il avait couru tout ce temps. Pourtant il a toujours de fabuleuses informations à révéler.

Retour à l'univers d'IDEO

Le Nistellec



Le Nistellec est une petite chose masculine habillée à la mode d'il y a 5 ou 10 cycles. Il porte souvent des bésicles à quadruple foyer tellement sa vue est usée. Il a souvent un air sérieux et préoccupé. Ses yeux sont petits et fermés à cause de sa myopie et ses joues sont rebondies et rougeaudes.
Le Nistellec est un être maladroit et timide lorsqu'il sort des livres pour tomber lourdement dans le monde réel. Il a besoin de toute l'assistance de son maître pour vaincre sa timidité et pour apprendre à communiquer avec d'autre personnes que son maître.
Le Nistellec se préoccupe peu de son apparence et de ce qu'il mange. Il a uniquement pour but de rechercher le savoir dans les multiples livres qu'il consulte. Il est totalement obnubilé par ses recherches et il est parfois borné et minutieux au point d'aller chercher le moindre détail même pour le plus futile des sujets. Il a souvent une interprétation bizarre des découvertes qu'il fait et il faut se méfier des résultats qu'il présente.
Les propos du Nistellec sont clairs et concis, cependant, comme il va dans les moindres détails les explications sont souvent longues. Le Nistellec est un être carré qui s'emballe parfois à un point tel qu'il en devient fou; ses yeux s'illuminent alors et ses propos deviennent incohérents, toutefois cette situation ne dure jamais très longtemps.
le Nistellec peut aussi être cassant et froid, capable de clouer le bec d'un insolent d'une seule remarque.

Retour à l'univers d'IDEO

Le Winaron



Le Winaron est un être masculin affectueux et joueur. Le Winaron a gardé son âme d'enfant. Il ne voit pas pourquoi il devrait grandir et préfère rester dans le paradis de l'enfance. Le Winaron porte des tenues bariolées et aime les culottes courtes. C'est un être joufflu au nez plat et aux oreilles décollées.
Le Winaron est très curieux de tout ce qu'il voit et pose souvent à son maître une avalanche de questions sur tout. L'avalanche est parfois énervante et incontrôlable mais les questions sont souvent pertinentes.
Le Winaron est aussi un être qui demande beaucoup d'affection, de câlins et de petites attentions qu'il rend au centuple.

Retour à l'univers d'IDEO

L’Agloutur



L’Agloutur est avide de sens. Chaque objet qu’il voit doit passer par ces cinq sens. De fait, l’Agloutur est un Piom rondouillard aux gros sourcils, aux grands yeux, grandes oreilles, grande bouche et nez.
Il pense que le savoir passe par la connaissance des choses. Pour chaque matière nouvelle, l’Agloutur la prend, la touche pendant des heures en la regardant attentivement. Il la sent ensuite pendant des jours et la goûte pendant des semaines.
La nouveauté est ensuite répertoriée dans sa tête. Les problèmes apparaissent lorsque l’Agloutur n’arrive plus à se souvenir quelles matières et quels objets il a gouté. Les vieux Aglouturs sont alors des épaves perdues qui marchent à l’aveuglette.

Retour à l'univers d'IDEO

Galerie de Piomtraits











Retour à l'univers d'IDEO