Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
136 Joueurs sur Ideo (4411 inscrits) : 75 humains (2280), 34 elfes (1383), 27 orcs (748) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Bain de boue pour certains et énieme surveillance pour d'autres

Les Tigres en bordure des marais
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Dolink 28 Calinior du 1550ème cycle à 14h32

*** De Blancastel, la route était encore longue pour parvenir au point de surveillance qui leur avait été attribué. Encore un voyage pour rien se disait le jeune officier. Qu'allait-ils surveiller dans la brume des marais? Ils allaient surement encore titiller l'appétit de ces messieurs décolorés qui y séjournaient.

Il y a des spectres dans les marais maudits? Non impossible, ce devait être une erreur, cela ne se peut. Depuis quand les nécro sont aux portes de l'empire?
Amusant ce fait d'envoyer des hommes en bordure de la mort. Sur qu'il paraitrait que les créature mortes s'y dévellopaient, il fallait bien leur envoyer de quoi compléter leur macabres rangs. Cela devaient manquer à certains de ne plus entendre parler d'eux, il fallait donc aller les agacer un peu afin qu'ils enmenent quelques hommes avec eux.

Enfin bon, pour les tigres, on ne parlait même pas de mort, on allait enfin renvoyer dans l'au dela quelques créatures, histoire de se dérouiller, à espérer qu'il n'y aurait pas trop de seigneur de la mort, trop fatiguant comme boulot sinon... ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
Falco
Troupier du Bélier
Compagnie Noire

le Lüdik 29 Calinior du 1550ème cycle à 11h43

Pour le régiment des Tigres, les longues marchent étaient devenus coutume, tout comme les victoires…

C’est donc sans étonnement que le légionnaire Falco appris que lui et le régiment devaient rebrousser chemin pour se rendre à l’opposé de leurs positions par rapport à l’Empire.
En marche, il se disait qu’un peu d’action ne lui ferait pas de mal. De plus, il s’était beaucoup entraîné et avait beaucoup progressé ces derniers temps concernant la pratique de la magie. Un jeune mage fraîchement arrivé dans le régiment l’avait d’ailleurs bien conseillé. Falco, le puissant guerrier étant en train de devenir un très bon mage de combat.
De plus, il était impatient de se trouver dans les marais, il pourrait enfin voir de quoi son petit frère est capable maintenant qu’il était équipé d’une arme convenable et qu’il avait eu de nombreux entraînement.

Sur le chemin, aux côtés de son frère, il pouvait voir dans ces yeux de l’appréhension, beaucoup d’excitation et une once d’inquiétude. En effet, personne n’est sans savoir que les marais sont un lieu ou il est très difficile d’en revenir vivant. Mais il était devenu un légionnaire exemplaire, s’entraînant dès que possible et, fut un temps, il avait déjà fait ses preuves dans les marais…


Rejoignant ensuite les rangs, tous les légionnaires marchaient, d’un pas décidé vers un lieu d’où on ne revient que rarement…

F.
Information détaillées
Keronas
Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Lüdik 29 Calinior du 1550ème cycle à 17h43

La marche s'annonçait longue pour le jeune mage, qui n'était pas très bon marcheur..enfin c'était plutôt qu'il n'aimait pas marcher ce qui n'est pas pareil...

La mission de cette soit disante grotte avait pris brusquement fin car un danger plus menaçant était peut être en direction de l' Empire...Venant des marais maudits, lieu où Keronas n'avait jamais mis les pieds auparavant, mais d'après les dires de ses compagnons, il fallait plutôt éviter de ci aventurer!

La marche était encore longue, mais Keronas n'appréhendait pas, car ce lieu lui était totalement inconnu.
Cela valait peut être mieux...


Information détaillées
Kozak
Kohrien,Templier de Karkh
Empire de Kohr

le Lüdik 29 Calinior du 1550ème cycle à 19h03

Sans un mot Kozak avait prit la route au coté de ces camarades .
Les Tigres avaient fait un parcours un long chemin depuis leur formation et bien que nombreux furent ceux qui annoncèrent que ce régiment était vouer à l'échec , les Tigres étaient devenus l'épine dorsale de la Légion Impérial ; le régiment sur qui il fallait compter .

Le Lieutenant Kozak marchait d'un pas rapide sur la route de l'entre deux murs et il passa tellement vite devant les tours de gardes qu'ils n'eut pas le temps de saluer les braves légionnaires qui surveillaient les alentours .

Encore une fois Kozak croyait qu'il était en tête de troupe mais il s'aperçût rapidement qu'il était en faite l'un des derniers .

Pour se trouver une excuse , il s'arrêta au petit village de Dardane pour prendre une bière puis repris sa route en direction d'Escania .

Cette mission devrait bien se dérouler , en tout cas , le Karkhien toujours sur ces gardes après de longues années dans la Légion avait décider qu'il ferrait le plein de potions de vie à Escania .

Les marais n'ont qu'à bien se tenir se dit le kohrien .
En tout cas , les Tigres ne comptaient pas faire de cadeau à ces créatures maléfiques que ça soit sur les plaines impérial , en lisière des marais ou dans les marais .


Information détaillées
Iguisse
Kohrien
Empire de Kohr

le Lüdik 29 Calinior du 1550ème cycle à 21h41

Pendant le chemin pour aller aux marais Iguisse ne pouvait s’empêcher de se remémorer ses premiers souvenirs…et oui s’était sa première mission en tant que Légionnaire, c’est dans cette endroit maudit qu’il apprit à connaitre tout ses camarades et avait encore de très bon souvenir de la fois ou Tenaka, le Lieutenant, avait failli y perdre la vie et s’était presque noyé dans la vase !

Pour cette fois comme pour la première fois ou Iguisse était allé aux marais, la mission était de sécuriser les lieux, le régiment des Tigres y était resté plusieurs mois et avait laissé le régiment des Aigle finir la mission, mais ils avaient été terrassé par une immense attaque des morts vivant et plus personnes n’y avait remis les pieds. Mais le jeune Iguisse n’avait désormais plus peur de cette endroit car il avait beaucoup apprit sur lui et ses amis du régiment, il se sentait plus que près à y retourner et en plus de ça il venait tout juste de recevoir sa nouvelle arbalète généreusement donné par son Capitaine, Supras.

Information détaillées
Onyx
Kohrien,Héros Noir
Empire de Kohr

le Lüdik 29 Calinior du 1550ème cycle à 22h29

Encore un voyage… Les allez et venu ce faisaient de plus en plus fréquente pour Hirador ces temps ci. Ils avaient en très peu de temps traversé plusieurs fois l’Empire de Kohr, toujours à vive allure pour des missions importantes. Cette fois direction les marais.

Le lieutenant ce rappela la dernière fois qu’il avait été envoyé las bas. Avec les Tigres et les Aigles, ils avaient affrontés les monstres des marais, déjà sacrément nombreux, l’homme ne pouvait que le reconnaitre.

Combattre ce genre d’abomination était toujours pour Hirador une source de jubilation difficilement explicable. Sans doute le fait que son oncle ait périt las bas. Quoi qu’il en soit, l’homme, ne se lasserait jamais de renvoyer ces immondes créatures au néant.

Traversant un petit village plutôt animé, des images passé émergèrent dans la tête du guerrier : Falco l’air hébété qui venait de voir sa double lame disparaître, ou encore Tenaka en piteuse état se trainant tant bien que mal au dehors des marais.
Oromis regarda Hirador l’air curieux, se demandant à quoi pouvait bien penser son ami pour avoir un sourire moqueur comme celui-ci.

Malheureusement la mission en elle-même n’avait rien de réjouissante, mais tuer ce genre de bestiole était déjà un bon défoulement, en soi.


Vive le lait et les taupes!!! "En mémoire de nombreux amis et compagnons d'armes que furent les Soldats de l'Ombre"
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Valkin 2 Filandor du 1550ème cycle à 19h32

*** Après une course aux coté de Xenofexs, Tenaka vit enfin l'auberge du désespoir à l'horizon. Le voyage avait été un peu plus long que prévu, et les deux éclaireurs du régiment étaient arrivés en tête, fidèle à leur habitude.
Le temps passé ensemble dans l'ancien régiment des éclaireur avait laissé des traces et de l'expérience chez les deux amis. ***


Dis Xeno tu crois que ces balourds de Kozak, Falco et d'Hirador vont arriver à suivre le rythme? Sa veut porter des grosse armures et sa ne suit pas lors des voyages.

*** Il éclata d'un rire franc, et jeta un oeil en arrière. Eltarion suivait sans problèmes et Falco semblait tout de même avoir rattrapé le retard.

Il ralentirent leur course et prirent la direction du sud, pour monter un campement auprès de la bordure des marais, mais assez loin de ceux ci pour se sentir en relative sécurité. Plus au nord, l'auberge avait une sinistre allure, sa masse sombre se décopant à l'horizon.

S'intéressant aux marais, Tenaka affichait un air songeur, voir quelque peu soucieux. Quel mauvaise surprise les attendait cette fois ci? La surveillance auprès des marais n'était pas réputée pour augmenter le moral des troupes. A l'attente s'ajoutait la menace pesante des horeurs qui séjournaient dans ce brouillard opaque. ***


Pourvu que tout se passe bien....


*** Il déposa son matériel au sol et commença à délier la toile de sa tente. ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
MJ Empire de Kohr

le Malina 6 Filandor du 1550ème cycle à 18h34

La nuit était arrivée, avec son lot d'angoisse...
La brume avait submergé les marécages et les alentours. Il était difficile de voir loin. A vrai dire, seul le camps et quelques mètres autour étaient visibles pour les légionnaires. Cette brume était épaisse et noirâtre, pouvant rappeler la mort, n'était pas figée. Elle avançait lentement au rythme des brises froides et glaciales.
Une odeur planait... Elle venait de la brume et du sol. Cependant, on ne pouvait définir clairement ce que c'était: cadavre en décomposition avancée? Non... Il en aurait fallut une bonne centaine pour que dans un endroit comme cela le sol en soit imprégné. Pourtant, cette odeur ne présageait rien de bon.
Des bruits pouvaient se faire entendre au loin. Entre des bruits de corbeaux et de branches qui cassent, des pas lours et lents se distinguèrent. Les oreilles les plus fines pouvaient affirmer six pas différents, donc trois personnes.

Ces pas ne venaient pas des marais, au contraire. Ils arrivaient en direction des légionnaires par les plaines de Kohr. Ils étaient désormais à plusieurs lieues de leur camps. Les militaires n'étaient pas en mesure de dire où précisément, mais ils pouvaient définir plus ou moins une direction. Une voix rauque se distingait des autres.


«Fichtr' d'gnoll, j'vais t'en fouttr' moi des morts qui vivent !
Montez-moi c'putain d'camps avant qu'j'décampe, band'd'incapable !»
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Malina 6 Filandor du 1550ème cycle à 19h48

*** Les bruit de massettes enfonçant les sardines des tentes dans le sol se faisaient de plus en plus espacés... Le camp était casiment terminé. Une bonne chose de faite, surtout qu'ils s'étaient laissés surprendre par la nuit. Un climat lourd était à nouveau tombé sur le camp, chose qui était familière pour les trois quart du régiment, mais qui restait tout de même assez inquiétant, tout comme cette brume lourde de laquelle émergea Falco. Il semblait avoir fait une mauvaise rencontre. Tenaka lui demanda un rapport, ce qu'il fit immédiatement.

Au fur et à mesure qu'il avançait dans son récit, le lieutenant, perdait son sourire et serra le poing. ***


De quoi?!!! Tu es inconscient ou quoi? J'avais bien dis de ne pas s'aventurer dans cette brume! Ce n'est pas une balade de santé!!!

*** Chose rare sur le terrain, Tenaka se laissait emporter. ***


Oui oui je sais, t'es un dur et ton armure est on ne peut plus costaud! Mais il s'agit des marais!!!!

***
Il se ressaisit: ***


Tu va me faire le premier tour de garde cette nuit, sa te fera un peu les jambe et tu ne penseras plus à risquer ta vie inutilement, La vie des légionnaires repose sur les gardes et sur la prudence!
De plus il me semble que ton rôle n'est pas celui d'un éclaireur! Attend moi là, je vais prendre un aperçu de la situation. Si je ne suis pas revenu d'ici une heure, ne cherche pas à me rechercher et fait reculer le camp.

***
Ne laissant pas le temps à son ami de répondre, il attrapa son arbalète au passage et se dirigea vers le nord, suivant les trace de falco dans la brume du marécage.
Il était furieux et en même temps soulagé, perdre un de ses légionnaire et un ami de surcoit li était interdit, c'est une promesse qu'il s'était faite. Falco lui avait fait peur, et quelque fois 'inconscience de celui-ci le mettait hors de lui.

Autour de lui des bruit inquiétant résonnaient. Les marais semblaient s'être rendu compte de la présence des intrus à leur frontière. L'officier frissonna. Il ne s'y ferait décidèment jamais.
Marchant avec précaution, il veillait à ce que chacun de ses pas trouble au minimum la surface opaque de l'eau croupie. Il ne pouvait empecher le léger bruit que faisait l'eau, mais cherchait à le camoufler parmis le bruissements ambiant, à les rendre comme partie intégrante du marais. Courbé en avant, la progression devenait de plus en plus difficile.
Il arriva non loin de l'extrémité de la piste qu'avait faite Falco. Redoublant de prudence, il jeta un oeil au alentours.
Il vit alors quelque chose qui le glaça jusqu'à la moelle. Des mort vivants aussi loin que portait sa vue, des spectres, des terreurs, des champions squelettes, et... il pouvait même voir deux seigneurs de la mort, ces monstres que rien ne sembalit pouvoir abattre...
Faclo n'avait pas vu ce à coté de quoi il était passé...

Inquiet, le lieutenant recula avec toutes le sprécautions du monde. Il avait l'impression de mettre des heures à s'éloigner, mais il savait que le moindre bruit de sa part lui serait fatal.

Enfin hors de portée, il missiva Supras pour le prévenir de ce qu'ils auraient à surveiller, puis épuisé, il repris la direction du camp. Falco, l'attendait toujours. ***


hé bien, si tu savais ce a coté de quoi tu es passé... Je vous ferais un topo demain, mais sache que ces messieurs les seigneur de la mort sont tout proche! Veille à ce que chacun camoufle le camp au mieux et que notre présence soit la plus discrète possible. Notre vie en dépend, fais passer le mot, moi je vais dormir.


*** Il entra dans sa tente, ota tout son attirail et s'assit sur sa couche, hébété, fixant la toile sans la voir. Il revoyait en pensée et en détail chaque image de son escapade.
Il se laissa tomber en arrière. ***


Dans quel pétrin sommes nous encore tombés....

*** Le sommeil lui tomba dessus sans prévenir, un sommeil agité cependant... ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
Kozak
Kohrien,Templier de Karkh
Empire de Kohr

le Malina 6 Filandor du 1550ème cycle à 20h56

Kozak avait des difficultés pour monter sa tente de voyage .
Il ordonna à Iguisse un petit coup de main ce que fit le Légionnaire de bonne grâce .
On ne pouvait pas dire que le régiment se trouvait dans un campement ; les tentes étaient ordonné mais aucune protection ne leur permettrait de résister à une attaque massive des morts vivants .

Le Lieutenant regretta tout de suite d'avoir planté sa tente aussi prés des marrais .

Le Capitaine n'était pas là et Kozak s'était donner une mission personnelle de ramener les légionnaires chez eux sains et sauf .

Le régiment était jeune mais soudé et face à cette jeunesse flamboyante , Kozak faisait figure de vieux roublard soul .

Il sortit de sa poche une bière comme à son habitude et commença à la boire lentement en observant Iguisse qui accrochait un drapeau impérial sur le sommet de la tente .

Le Karkhien lui envoya une bière et proposa à Iguisse de boire avec lui .
Le jeune arbalétrier semblait être novice dans l'art de boire et Kozak jura de l'initié coute que coute ou alors il laisserais pousser la barbe .

Mais au loin on entendait la voix de Tenaka qui hurlait à s'en casser les poumons .
Pour une fois , Kozak était content , le régiment n'était pas sous ces ordres direct pour cette mission et il ne put que remercier Supras intérieurement .

Quelques minutes après d'après les rumeurs il s'avérait que c'était Falco qui avait fait le coup .

Kozak s'écria en rigolant :


J'y crois pas c'est Falco qui à fait le coup ! hahaha c'est Falco j'y crois pas !

Les Légionnaires le regardait curieusement l'air étonné .


Puis Kozak ajoutta :

Ben oui le coup quoi ! Le coup du cadet ! alala .

Les larmes aux yeux Kozak alla voir Tenaka pour en savoir plus , apparemment Falco était sain et sauf ... pour l'instant , mais si Supras l'avait vu sa fesse gauche n'aurait plus jamais été la même !

Kozak en avait trop fait pour crever inutilement dans des marais maudits .
La fatigue mélée à la flegme légendaire du koko poussa directement l'escanien dans sa tente .


Information détaillées
Falco
Troupier du Bélier
Compagnie Noire

le Mirion 7 Filandor du 1550ème cycle à 12h11

A placer chronologiquement avant le dernier poste de Tenaka Khan, désolé pour le retard


Une fois arrivé aux abords des marais, les légionnaires s’étaient tous attelés à la tâche pour avoir un campement digne de ce nom. Tout en restant vigilant, chacun tentait d’aider au maximum pour que les tentes soient installées avant le début de la nuit…


Dès que Falco eu terminer de mettre en place sa tente, il se décida à explorer un peu les alentours du camp pour s’assurer qu’aucun danger ne rodait autour. Etant l’un des plus solide et plus expérimenté du régiment il prit tout naturellement se rôle. Quelque temps avant la tombé de la nuit, il s’enfonça donc dans les ténèbres de ces lieux maudits…


Durant son excursion, il remarqua un champion squelette géant puis une terreur des marais. Pourtant discret, ces deux vermines l’avaient repéré et s’en était donné à cœur joie sur lui. Trois attaques successives ! Il esquiva les deux premières attaques du champion squelette, mais épuisé par celles-ci dans un tel endroit il ne pu éviter l’attaque de la terreur. Lorsque le coup de celle-ci arriva à moins d’un mètre de lui, un bouclier de lumière blanc vint bloquer l’attaque, la stoppant nette, la créature étonné se prépara à réitérer…

C’est à ce moment là que le légionnaire se dit qu’il en avait assez vu pour aujourd’hui.Tout en restant face à la bête il recula, regardant droit devant lui, il ne pu éviter une poche de gaz qu’il perça en marchant dessus… A cet instant il respira une fumée noire et nauséabonde. Il commença à avoir de grosses difficultés à voir et se sentait grandement affaibli. Il en fallait plus pour stopper un légionnaire expérimenté comme lui. Tant bien que mal il se redressa, toujours en fixant les créatures, puis recula calmement. C’est une fois, bien éloigné de ces créatures qu’il leur tourna le dos et pressa le pas pour prévenir ses camarades.


F.
Information détaillées
Falco
Troupier du Bélier
Compagnie Noire

le Mirion 7 Filandor du 1550ème cycle à 12h26


Le retour de Falco avait sonné la fureur de son lieutenant tout normalement inquiet pour son légionnaire et son ami.

Une fois que le supérieur avait donnée les ordres, Falco se posa sur un gros rocher lui servant de chaise. Tout en réfléchissant à son expédition, il scrutait les alentours, quand il aperçu dans la brume une grande silhouette. Il se saisit de son imposante double lame, se leva et se prépara au pire…
Après quelques instants, il s’aperçu qu’il ne s’agissait que de son ami Kozak qui semblait amusé de la réaction du légionnaire.

Les deux amis se posèrent ensemble sur le rocher faisant maintenant office de banc et Kozak ne pu s’empêcher de se moquer de Falco en lui disant :

Alors ça fait quoi d’avoir fait le "coup du cadet" ?

Puis le légionnaire lui répondit :
Teu teu teu… J’ai pas fait le coup du cadet, je suis parti explorer les alentours pour s’assurer qu’il n’y avait aucun danger. J’étais le premier à avoir fini de monter ma tente donc je me suis dis que je pouvais aller y faire un tour.

Puis il rajouta d’un air amusé :
Je m’étais bien préparé, ne t’inquiète pas, avec tous les sorts que je m’étais lancé auparavant, même un dracosire n’aurait pu me blesser !


Cet épisode passé et une fois que Falco avait expliqué ces agissement, il était plus détendu et Kozak, comme à son habitude lui proposa de partager quelques bières… C’est après quelques heures d’échanges entre les deux amis - qui se connaissaient maintenant depuis fort longtemps – que Kozak se décida à partir se coucher…
En se levant, il ajouta :

Au fait, pour ce qui c’est passé tout à l’heure, ne le prend pas mal, mais c’est que beaucoup d’entre nous s’inquietaient pour toi… La prochaine fois soit plus prudent et parle en avant à Tenaka ou moi en l’absence de papi Supras.

F.
Information détaillées
Xenofexs
Kohrien
Empire de Kohr

le Mirion 7 Filandor du 1550ème cycle à 21h02

HRP : Tout comme Falco, mon post est en retard, et doit etre considéré comme étant a l'arrivée des marais... IRL oblige, dsl...




L’auberge du désespoir portait bien son nom. L’insalubrité notoire du bâtiment en était en partie en cause, mais n’était rien comparée à l’odeur de putréfaction qui planait dans l’air, faisant désormais parti intégrante de nos vêtements
Une légère brume suspendue dans l’air nous enveloppait d’une humidité constante.
Tant dis que nous nous éloignons du bâtiment en direction des marais, le sol s’amollis commençant même à se dérober sous les pas lourdaux des humains et des orcs du régiments.
A la frontière des marécages, en dernier vestiges de la vie, un arbre sec au tronc creusé par le temps nous regardait penché vers nous l‘air implorant. Un nid vide restait calé dans une fourche. Ultime étendard de ce qu’avait été cette région avant l’arrivée des marais, l’absence d’oeur ou de poussin ne faisait que renforcer l’idée de tristesse qui résidait en ces lieux.
Nous dressâmes un campement précaire, occupant la moindre parcelle de terre encore suffisamment rigide pour y planter nos tentes.
Rien d’autre en vue que cette brume qui n’avait fait qu’épaissir de pas en pas. Presque palpable, nous la sentions chercher a nous emplir a chaque inspiration en gouttelettes insistantes. Mes poumons réagir violement a cette attaque, cherchant a chasser les intruses par une forte toux.
Ce chant guttural ne tarda pas à être repris par nombres de légionnaires…
décidément, ces marais semblaient être toujours aussi accueillant

Xenofexs, Capitaine de la IIeme Légion.
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Joriol 8 Filandor du 1550ème cycle à 18h56

*** Le lieutenant fut à peine surpris de se faire réveiller par un garde tout tremblant dès l'aurore. ***


Mon lieutenant, un seigneur de la mort est en limite des marais, il s'approche du camp!!!
***
Tenaka, revetant son armure, eut un demi sourire: ***


Tiens c'est bizard ils en ont mis du temps. Et il est seul?

*** Ne comprenant pas que son supérieur ne s'affole pas, il leva un peu la voix qui frisa les aigus: ***


Non, mon lieutenant, il est seul, mais...

Ok, pas de quoi paniquer alors! Va prévenir les hommes, nous allons nous dérouiller un peu!

*** L'homme parti comme s'il avait une meute de seigneurs de la mort aux trousses. Un peu amusé, Tenaka fini de s'équiper, se demandant pourquoi les nécromants envoyaient un seigneur seul en éclaireur. Arrêtant pour le moment de chercher à trouver une logique dans leur actes, il sorti à grand pas de sa tente et pris la direction des marais.
Sans un bruit, avec efficacité et économie de gestes, les hommes se mettaient en place, la rigueur semblait de nouveau être de mise dans les rangs exepté quelques exeptions désespérantes.
Se plaçant au centre des opérations, après avoir vérifié que chaque homme avait reçu le soutien magique nécessaire, il fit un seul geste du bras. Comme un seul homme les troupes se mirent en mouvement, parcourant lentement les quelques lieux qui les séparaient de la cible.
Un second geste, et ce furent les mortels trait des arbalètes qui partirent, certains traversant l'armure d'autre l'endommageant sévèrement. Le troisième geste déclancha la vague d'assault des unités de corps à corps, qui d'un seul hurlement provenant de toutes les gorges se jetèrent vaillament au contact de la créature.
Les ordres donnés par Tenaka avaient été clairs, si les blessures de certains hommes étaient trop importantes, ils devaient reculer, pour le moment il n'y avait pas d'urgence, et il ne voulait pas de mort, pas cette fois...

La créature hurlait de rage, ses attaques ne trouvant que très rarement le chemin de la chair humaine. Un arbalétrier, qu'il ne pu identifier pris un éclair noir jais de plein fouet. Heureusement, il se releva péniblement et repris la direction du camp. Un autre fusa dans la direction du lieutenant qui ne réussit à l'esquiver que partiellement. Le bras droit légerement touché, il jura! ***


Saloperie! Aller on recule un moment et on reforme les rangs!

*** Les hommes rompirent le combat et reculèrent. Les rang furent reformés et les blessés soignés. Vérifiant que tout était prêt, Tenaka s'apprèta à lancer la seconde vague lorsqu'il aperçu un homme sans arme se porter à l'encontre du seigneur et tenter de... lui porter un coup de poing.... ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
Falco
Troupier du Bélier
Compagnie Noire

le Joriol 8 Filandor du 1550ème cycle à 22h54

Après avoir passé la nuit à monter la garde, Falco se coucha à l’aube… Il fut réveillé peu de temps après dans la matinée par le brouhaha du combat qui avait lieu non loin de ses quartiers. Alerté, il se leva tout de suite, s’habilla et se saisis rapidement de son équipement.

Une fois arrivé sur le front, il s’arrêta à la hauteur d’un légionnaire et lui demanda :

C’est quoi tout ce bordel ?

Un seigneur de la mort ! Là-bas, lui répondit-il en montrant le front du doigt.

Se rapprochant rapidement de la bête, il pouvait voir tout autour d’elle ses amis et camarades l’harcelant par des attaques incessantes… Il aperçut notamment un arbalétrier qui sortit du lot, en effet, il parvint à percer l’armure de l’imposant monstre en pleine poitrine. Trop fatigué par la nuit passé à faire la garde, il rejoint l’arbalétrier pour le féliciter de son très bon tire de carreau. Arrivant non loin de lui il lui cria :

Hé toi là-bas !
L’homme hotta sa capuche et se retournant, il répondit :
Qu’est-ce qu’il y a grand frère ?
C’est à ce moment là que Falco compris qu'il s'agissait de son petit frère, Iguisse, un jeune arbalétrier s’avérant plutôt prometteur…

Les deux jeunes légionnaires repartirent en direction de leurs tentes, laissant d’autres légionnaires les relayer… En chemin, les deux frères parlèrent et Falco ne manqua pas de féliciter Iguisse puis à la fin, il rajouta :

T’inquiète pas, dans la journée, je m’occuperai moi aussi de lui et je ferais mieux que toi…

F.
Information détaillées
Kozak
Kohrien,Templier de Karkh
Empire de Kohr

le Solior 10 Filandor du 1550ème cycle à 18h12

Les journées passaient , et l'attaque ennemis arriva lorsque tous les Légionnaires se reposaient .
L'alerte fut vite donner et les troupes très vite organisé .

Ce n'était pas une attaque de grande envergure mais un seigneur de la mort c'était déjà un gros morceau même pour tout un régiment sur les dents .

Kozak venait encore de boire quelques bonnes bières dans sa tente lorsqu'on vint le prévenir .
C'était Tenaka , il avait organiser une contre attaque et celui ci attendait que le colosse karkhien d'escania vienne lui prêter main forte .

Il laissa prit sa fidèle hache à deux main , prit une bière dans son sac et rejoignit son confrère qui paraissait plus tendu que d'habitude .

Il lui proposa sa bière mais celui ci fit juste un signe de la tête , apparemment ce n'était pas le moment pour lui et Kozak ne put qu'être d'accord avec lui , après tout c'était un de ces légionnaires qui était plus déstabilisé que les autres par l'alcool .

Il préféra donc donner sa bouteille au jeune Iguisse qui la but d'en trait .

En formation ils arrivèrent tous devant l'effroyable créature puis lorsque le Lieutenant Tenaka baissa sa main les carreaux partirent en direction de la cible .
Ils firent tous mouche mais Kozak ne put que sourire lorsqu'il vu le carreau d'Iguisse atteindre le tête de la bestiole .

Il leva son pouce en direction de l'arbalétrier puis partit en à l'assaut avec Falco et les autres guerriers du régiment .

L'horrible mort vivant lancer des jets de négation à quiconque s'approchait .
Mais le Karkhien n'eut aucune diffuculté à s'approchait enchainant les esquives et les feintes .
Alors arriver face à face il lui planta sa hache de toute sa force en plein torse et la sortit dans un déchirement de chair et de sang .

Il se retira rapidement lorsque la deuxième slave des arbalétriers arriva .
Il entendit alors un horrible hurlement .

Le kohrien se retourna et vit l'engeance tomber face contre terre .
S'en était fini de cette créature et c'était la , la première attaque décisives des Tigres .

Kozak cracha dans le sol boueux et partit féliciter Iguisse auteur du coup de maitre .

Légèrement blessé il ordonna à un soigneur de s'occuper de lui puis il partit dans la tente de Tenaka , pour parler sur l'avenir de leur mission ici .

Il était clair que les morts vivants ne s'arrêteraient pas la , il risquait d'envoyer d'autre créature si les leurs ne reviennent pas .


Information détaillées
Iguisse
Kohrien
Empire de Kohr

le Solior 10 Filandor du 1550ème cycle à 18h14

Heureux de voir que son grand frère Falco avait remarqué ses progrès, Iguisse ne put s’empêcher de rentrer au campement avec un grand sourire même si il venait de passer une dure journée.

Après une bonne nuit de repos, les Légionnaires se levèrent à l’aube pour en finir avec le seigneur de la mort. Comme a leurs habitudes après s’être réveillé sans même manger un morceau ils enfilèrent tous leurs lourds équipements pour aller au front. Le lieutenant Tenaka qui s’occupait de donner les ordres au régiment en l’absence du Capitaine Supras avait encore prévu une attaque groupé. Un par un, les légionnaires avancèrent dans l’épaisse brume, arriver aux cotés du seigneur de la mort Tenaka fit un signe de la main pour faire comprendre aux arbalétriers de charger leurs armes et leva quelques seconde plus tard le poing pour faire signe aux guerriers de corps à corps de charger cette sal bête. Attaquer de tous les cotés aussi bien par des épées que par des carreaux le seigneur de la mort ne s’avait plus ou donner de la tête, les légionnaires pouvait voir la peur de cette horrible monstre dans ses yeux. Plusieurs heures de combats plu tar magnifiquement superviser par Tenaka, le monstre semblait de plus en plus faible grâce aux courages et a l’efficacité de tous, les légionnaires se sentaient plus fort grâce aux sorts lancer sur chacun par Keronas, le monstre ne cessait de se débattre comme il le pouvait mais n’en pouvait plus…c’est a ce moment la que Kozak planta sa terrible hache dans le torse du monstre et que Tenaka fit ensuite un signe aux arbalètriers pour attaquer une fois de plus, Xenofexs chargea un carreaux sur son arbalète, il décochât un tir a une vitesse fulgurante qui passât a travers l’armure de cette bête, il hurla de douleur et essayant d’arracher ce carreaux qu’il venait de se prendre dans l’épaule droite, Iguisse chargeât a son tour son tour son arbalète mortelle flambant neuve, le tire parti a une tel vitesse que le monstre ne put le voir venir, il entendit juste un sifflement intense, celui du carreaux qui fusait dans l’air…quelques secondes après le monstre s’écroula par terre, le carreaux d’Iguisse avait traversé l’armure de l’immonde créature et c’était planter en plein dans son cœur. Iguisse se leva, enleva sa capuche et croisa le regard de Tenaka qui ne pouvait s’empêcher de sourire en voyant que c’était son jeune apprentie qui avait achever la bête, c’était aussi bien évidement grâce aux autres légionnaires qui avaient une fois de plus fait leur travail a la perfection.

Après s’être tous féliciter du travail accomplit les légionnaires retournèrent tous au campement, pendant cette marche de quelques minutes Iguisse eu le plaisir de se faire tapoter l’épaule par des amis et camarades pour lui faire comprendre qu’ils étaient fière de lui. Il avait enfin tué sa première créature.
Information détaillées
Onyx
Kohrien,Héros Noir
Empire de Kohr

le Solior 10 Filandor du 1550ème cycle à 20h49

Le monstre était finalement tombé. L’homme qui était bien en retard arriva à la lisière des marais ou ses camarades étaient regroupés. Il regarda le campement, jetant un œil sombre vers les marais qui n’était pas loin. Son visage à moitié caché par ces cheveux, Hirador avança en direction du campement des Tigres, des amulettes dans la main.

Il croisa quelques soldats qu’il salua d’un signe de tête, et se dirigea vers la tente de Tenaka ou il pensait le trouver ainsi que Kozak.
Apparemment, l’appartement était vide, il déposa les amulettes dans la tente puis ressortit en prenant la direction des marais.

Il n’eu pas besoin d’avancer beaucoup pour voir la plupart de ses camarades regagner le campement, d’après les bruits qui s’élevaient de leur venu, Iguisse semblait avoir tué sa première créature.
Un léger sourire apparut sur le visage du Horst, et calmement, il attendit la venue de ses compagnons.


Vive le lait et les taupes!!! "En mémoire de nombreux amis et compagnons d'armes que furent les Soldats de l'Ombre"
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Dolink 11 Filandor du 1550ème cycle à 11h35

*** Lorsqu'il vit le seigneur vaciller et finalement succomber à leurs attaques, un certan soulagement s'empara de Tenaka. Ils n'avaient perdu personne et l'efficacité du régiment, même incomplet était de plus en plus flagrante. C'en était devenu un plaisir de travailler ensembles. Même le jeune Iguisse commençait à devenir dangereux.

Vérifiant que rien d'autre ne trainait dans le coin, il reculèrent en direction de leur campement. Lorsqu'il vit Hirador et Aazamut qui les attendaintt, il s'esclafa: ***


Alors Hirador, la vase te fait toujours aussi peur? Au point d'en arriver après la bataille!


*** Celui-ci sembla marmonner, quelque chose, mais le lieutenant ne compris pas ce qu'il disait.

Il entra dans la tente de commandement et posa un plan du secteur à plat sur la table qui était au centre. Sur ce plan il repositionna les créatures qu'ils avaient observé à leur dernière reconnaisance et supprima un seigneur ainsi qu'un champion squelette qu'il avait abattu avec l'aide de xenofexs. Une fois le plan mis à jour, il attendit qu'on le rejoingne pour parler de la suite de la mission. ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
Falco
Troupier du Bélier
Compagnie Noire

le Dolink 11 Filandor du 1550ème cycle à 14h30

Après cette rude journée, les légionnaires, tous exténués allèrent péniblement se coucher dans leurs tentes…

A l’aube, Falco, comme à son habitude s’était levé tôt, avec beaucoup de mal cette fois la, en effet, la précédente journée avait été très dure. Se préparant un thé non loin de sa tente, il croisa quelques légionnaires qu’il salua… En buvant son breuvage il ne pu s’empêcher de surveiller les alentours, ces fourbes de nécromants pouvaient surgirent n’importe où et n’importe quand. Il remarqua un peu d’agitation dans la tente d’Iguisse qui se trouvait juste à côté de lui, il vit, en sortir une femme, sans doute une arthénienne car elle était vêtu de bleu…
Etonné de la voir sortir de la tente de son frère, il s’empressa d’aller le rejoindre et de le questionner, le connaissant, il se pouvait qu’il s’agisse encore d’une de ces conquêtes.

Entrant dans la tente il donna un brusque coup de pied à Iguisse pour le réveillé puis lui dit :

C’était qui ?
Encore à moitié endormit, il bougonna et lui répondit Quoi ? Quoi c’était qui ? De quoi tu parles ?

Enervé il cria :
Lève toi, une arténienne vient de sortir de ta tente, elle a du te voler quelque chose. Prends ton arbalète et rejoins moi je vais essayer de la rattraper.

Courant le plus vite qu’il le pouvait avec seulement son arme à la main, Falco aperçu au loin la dite femme, qui courrait. Durant la course du légionnaire, il vit un carreau passé à toute vitesse devant lui...Puis un deuxième ! Les deux carreaux allèrent se planté dans l’épaule et la jambe de la femme.

La rattrapant, Falco la fit tombée à l’aide d’un coup de poing. Se relevant péniblement, la femme tenta de riposter avec une dague. Habitué des duels, le légionnaire parvint sans mal à prendre le dessus, d’autant plus que les carreaux d’Iguisse l’avaient déjà bien achevés… Un seul coup suffit à Falco pour la mettre à terre et la tué. Avant qu’elle n’eut fermé les yeux, il lui dit :

Tu ne mérite pas de vivre voleuse !


Le corps inerte de la femme gisait sur le sol. Falco aurait largement préféré l’enfermer derrière des barreaux, mais vu le contexte, ils n’avaient pas le temps pour ça… L’homme fouilla les poches de la femme et retrouva la bourse d’Iguisse, accompagné de plusieurs autres.
Arrivant sur les lieux, Iguisse, éssouflé lui dit :

Elle m’avait volé ma bourse !

Falco lui lança puis récupéra les autres
Voilà qui fera encore un peu d’argent pour le régiment


Retournés sur aux camp, Iguisse reparti se coucher et Falco rejoint directement Tenaka dans ses quartiers pour lui faire un rapport détaillé sur ce qu’il venait de se passer...

F.
Information détaillées
Supras
Frère Pénitent
Royaume de Keldar

le Dolink 11 Filandor du 1550ème cycle à 15h52

Le Capitaine Supras n'était pas présent avec ses légionnaires, pourtant il en mourrait d'envie, combattre à leurs côtés, partager, vaincre... Pour le moment, il était en route pour la capitale de l'Empire, Dominia. Les échos des aventures des Tigres lui revenaient quotidiennement, c'est alors qu'il décida d'envoyer une missive à tous, certaines choses le dérangeait :

Citation :
Salut la compagnie, bon j'ai des petits échos de ce qu'il se passe aux abords des marais. Dans un premier temps, bravo pour votre courage et votre organisation des jours passés, je suis fiers de vous.

L'organisation, nous y venons, apparemment ça devient le bordel là...des arbalétriers blessés à la lisière des marais, des soigneurs qui vitalise pour une attaque du soir alors que les blessés ne sont toujours pas remis sur pied, c'est n'importe quoi.

Une attaque réussie est une attaque bien organisée, où chacun est en pleine possession de ses moyens et ne pas voir des légionnaires soigner des autres alors que ce n'est pas leur vocation principale.

Lieutenants gérez moi cela mieux, pas d'attaque, chacun se replie de 2-3 lieues, ce soir, soin, sort de vitalité et sort d'altération. Demain, tout le monde en plein forme et puissante attaque coordonnée comme vous savez le faire. Des arbalétriers moyennement blessés face un à seigneur de la mort j'en veux pas !
Et pour ceux qui s'entrainent c'est pas pour tout de suite, vous aurez l'occasion plus tard soyez en sur.

Je compte sur vous, les Tigres ont toujours su profiter des situations pour devenir plus fort chaque jour...ne gâchez pas ça !
Notre force est notre organisation et notre solidarité, pour l'instant j'ai l'impression c'est : on tape et on réfléchie après, on est pas Havrebois nous...

Supras, Capitaine des Tigres.


Le guerrier de Karkh savait faire réagir ses légionnaires, une petite remise en question...Malgré cela, Supras était heureux de voir que l'avenir des Tigres était des plus clairs et n'avait plus aucune appréhension à passer à autres choses...

Supras, Fidèle du Sévère.
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Dolink 11 Filandor du 1550ème cycle à 19h17

*** Lorsqu'il lu en diagonal la missive de Supras, Tenaka haussa les épaules. Il n'était pas d'humeur à de soi disant remontrances.
***

Même lui donne des ordres inutiles tiens! Nous n'avoons que Xéno qui s'est pris une petite claque, et il est sur le chemin du camp, pas de quoi criser!

*** Il jeta un oeil dehors. ***


Et quand au bordel, j'ai juste deux légionnaires qui ne sont pas encore rentrés dans les rangs. Tsss...

*** Il froissa la missive et la jeta dans un coin de la tente. Falco Kozak et Hirador ne tardèrent pas à le rejoindre. ***


Bon! Vous avez lu la petite missive de Supras, perso, je vous fait confiance pour l'ordre, donc j'avoue que je ne comprend pas trop ce qu'il nous veut. Hirador, par contre il me semble que ta place est devant non? en première ligne? Et non plnqué derrière les mages. Je sais que tu est peureux de nature mais il y a des limites...

*** Le tout avait été dis sur un ton on ne peu plus sérieux. Estomaqués, ses camarades regardèrent Tenaka avec des yeux ronds. Mais le petit sourire qu'il avait en coin démentit vite le sérieux de ses propos, et l'atmosphère se détendit bien vite. ***


Pour tout vous dire les gars, un autre seigneur a été repéré en approche du camp, alors que nous venons à peine d'éliminer le premier. Il sembleraient qu'ils aient un oeil sur nous. Donc pas de raisons de changer de tactique. Chacun en pleine forme et attaques au dernier moment, en gardant quelque ressource au cas où...
***
Il les observa tous les trois, voyant dans leur yeux la rage d'en découdre et de démontrer qu'ils méritaient leur place . ***


Vous avez des questions ou des remarques? Falco tu voulait me voir il me semble. Qu'est devenue cette voleuse d'arténienne?

***
Tout en parlant il sorti une bouteille d'un placard et entrepris de servir un verre aux trois hommes. ***


Avant de retourner au charbon !


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
Supras
Frère Pénitent
Royaume de Keldar

le Dolink 11 Filandor du 1550ème cycle à 23h50

Le Capitaine arrivait aux portes de Dominia lorsqu'il reçu plusieurs missives de ses légionnaires. Apparemment, le Lieutenant Tenaka avait été touché dans son orgueil et avait réagit plutôt vigoureusement à la missive.

Parfait, c'est ce que j'attendais se dit-il.

Il referma son sac, tendit quelques missives à son piom et pénétra dans la capitale impériale.


A eux de jouer maintenant.

Supras, Fidèle du Sévère.
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Malina 13 Filandor du 1550ème cycle à 21h07

*** Tenaka deposa son arme au sol. La tente de commandement était pour le moment vide. Il réfléchissait : un deuxième seigneur avait été abattu, en moins de temps que le précédent.
Il n'arrivait pas a comprendre ce que cherchait l'enemis à envoyer leur puissants émissaires seuls au front.

Le secteur semblait donc à nouveau nettoyé dans un rayon proche du camp. Il remarqua la missive froissée au sol dans un coin de la tente. Un léger sourire vint flotter sur ses lèvres. Supras le connaissait mieux qu'il ne le pensait. Surprenant capitaine que ce karkhien. Il faudrait qu'il aient une conversation un jour, dans une des ces petites tavernes de Dominia avec leur jolies serveuses...

Une petite pause en ville, voilà ce qui leur manquait depuis tout ce temps, à courir aux quatres coins de l'empire. Il essaierait de négocier sa à son prochain rapport.

Pensif, il raya le second seigneur du plan... ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
Kozak
Kohrien,Templier de Karkh
Empire de Kohr

le Malina 13 Filandor du 1550ème cycle à 21h42

Kozak était dans son élément .
Il sautillait de partout pour montrer qu'il était prêt à en découdre encore une fois .

Cela faisait rire les autres Légionnaires et ils rirent encore de plus bel lorsque le lieutenant sortit une bière de son sac .

La hache de Kozak était pleine de sang , il partit donc en direction de sa tente , l'essuya avec un vieux morceau de tissu rouge puis la laissa dans un coin et repartit faire une ronde dans le camps .

Il passa à proximité de la tente de Tenaka et décida d'aller lui parler :

Allez mon vieux on l'a bien torché le dernier seigneur de la mort t'as vu ca !

Tiens c'est moi qui régale aujourd'hui .


Il fit apparaitre une bouteille de cidre juste devant ces yeux et servit son
lieutenant .


Au faite , vu le ménage qui ont fait tu le sais peut être pas encore mais tu vas passer Capitaine mon vieux ! Bravo à toi !

Supras a prit du bide et des galons , mais bon c'est comme ca !


Récemment j'ai pas grossi moi donc j'pense pas monter en grade . Ha quoi ca marche pas comme ca ?! Bah j'y connais rien moi avec leur ecole d'officier de ché pas quoi de noble ...

Il avala d'un trait son verre et attendit la réponse de Tenaka .


Information détaillées
Xenofexs
Kohrien
Empire de Kohr

le Mirion 14 Filandor du 1550ème cycle à 14h09

Je me baladais entre les tentes, pensant aux derniers évenements. Soite l'execution de ces deux Seigneurs étaient une bonne nouvelle, et remontait le moral du régiment, cependant le fait que l'ennemi envois deux seigneurs l'un aprés l'autre et si rapidement signifait deux choses inquiétante: déja, qu'il ne semblait pas se soucier de 2 seigneurs, donc qu'il avait une puissance énorme a sa disposition.
Egalement que leur armée devait etre composée d'un bon nombre de seigneurs de la mort, pour qu'ils n'hésitent pas a les envoyer pour nous tester.
Humm... nous tester en effet, cela devait etre ça leur stratégie ! Maintenant ils connaissaient nos forces, et nos faiblesses...

Apercevant la tente de notre nouveau capitaine, je me dirigeais vers elle pour lui parler de mes inquiétudes.
A son approche, j'entendis la voix de Kozak, qui grognait comme à son habitude.
Je ne pus m'empecher de sourire, et je rentrais dans la tente dans l'idée de me détendre un peu, quitte a laisser de coté mes soupsons pour le moment...


Bonjour " Capitaine " Tenaka ! Salut Kozak, tu peux sortir un verre de plus, un elfe assoifé se joind a vous !
Alors comme ça papy Supras devient Général Papy ?
Je l'imagine bien se pavanant dans les couloirs de la caserne avec ses beaux galons astiqués au moins 1000 fois, histoire d'impressioner les cadets qui passent !

Quand à toi Kozak, il faudra un jour qu'on t'explique que pour monter en grade il faut prendre de la bouteille, mais que ça n'est qu'une expression !


Rire et boire ainsi me remonta le moral, chassant peu a peu mes inquiétudes .
Cependant je me promis d'en parler a Tenaka à la première occasion.

Xenofexs, Capitaine de la IIeme Légion.
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Mirion 14 Filandor du 1550ème cycle à 20h52

*** Tenaka tendi la main pour prendre le verre que lui avait servit Kozak, quand une piom qu'il avait déjà vue lui apporta une missive. Curieux le jeune homme pris le parchemin que lui tendait la petite créature qui parti sans demander son reste. Il déroula la missive qui était marquée du sceau du maréchal. ***


Tiens une missive de Prozak.

*** Il éclata de rire: ***
En fait tu devrais te faire devin koko. C'est ma nomination en tant que capitaine!

*** Xenofexs entra dans la tente à cet instant. ***
Tiens Xeno! Tu tombes bien, nous allions boire un verre avc Kozak pour fêter ma promotion et celle de Supras! Mais où va l'empire avec des officiers comme nous!


*** Il s'enfila le verre d'un seul trait et le posa d'un geste sec sur la table. Kozak ne se moquait pas d'eux quand il leur payait à boire. Il avait senti le parcours du breuvage jusqu'au creux de son estomac. Il n'aimais pas particulièrement l'alcool, car il trouvait qu'il brouillait trop l'esprit, mais tolérait que ses légionnaire en boivent tant qu'ils éxécutaient bien les ordres. Les yeux un peu plus brillant qu'à l'accoutumée, il se tourna vers les deux soldats. ***


Dans les faits, cela ne va pas changer grand chose, mais si vous avez des remarques ou des suggestions, faut pas hésiter!


*** Et puis il avait ce discours que les convenances exigeait de faire sur le livre. Dire que cela l'emmerdait au plus haut point pourrait presque passer pour un euphémisme.... ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
MJ Empire de Kohr

le Valkin 16 Filandor du 1550ème cycle à 21h30

*** La nuit venait de tomber... A vrai dire, la brume ambiente pertuberait n'importe quel novice ou non habitué des marais, pouvant lui faire perdre le fil des jours, le rythme des journées et des nuits.
La seule lumière réellement perçante était celle de la lune. Ses rayons perçaient, en vain, l'épaisse couche de brume, adoucissant l'obscurité.

Une odeur venait de se lever, suivant les va et vient des brises glaciales parcourant le camps de légionnaires. Cette odeur allait en empirant aux approches des marais.

Cependant, cette odeur était accompagnée par des démangeaisons au niveau des avants bras. Ces irritations avaient touché plus particulièrement Kozak, Falco et Tenaka Khan. Ces derniers pouvaient sentir que, sous leurs armures, des cloques faisaient leur apparition (à grande vitesse, avouons-le). Ces légionnaires commençaient à avoir des bouffées de chaleur, comme s'ils avaient de la fièvre. ***
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Solior 17 Filandor du 1550ème cycle à 12h29

*** Un autre seigneur venait de tomber ce soir. Il n'avait pas fait une journée. Satisfaits, Tenaka, Falco et Kozak revenaient en direction du campement en discutant sur les évènement de la journée. Se refaisant la bataille, Kozak s'enflammait, alors que par la même occasion, les trois hommes cherchaient encore et toujours ce qui pouvait être amélioré, poiur se rapprocher de l'efficacité optimale du régiment.

A vrai dire, les progrès étaient de plus en plus visibles, chacun savait précisément la tache qu'il avait à accomplir et sa postion dans uns attaque comme dans un repli. Même les plus indisciplinés s'étaient pris au jeu. Les résultats étaient là: plus d'actes inconsidérés ou inconscients, pas un seul mort dans les rangs et trois des plus puissant serviteurs des nécromant renvoyés dans le royaume des ombres.

Au-dessus de la masse brumeuse, on devinait que le soleil se couchait, de part l'assombrissement des environs et de par l'apparition de la lumière bleutées de la lune dont quelques rayons perçaient l'opaque brouillard.

[Un courant d'air glacial et peu naturel circulait entre les tentes, il vous glaçait jusqu'à la moelle, laissant dans son sillon une odeur morbide, d'aucuns l'auraient comparé à l'odeur de la mort.

Les légionnaire inquiet levèrent les yeux de leurs occupations et se regardèrent avec un air interrogateur. Que se passait-il? Ce phénomène était inédit depuis qu'il était là et franchement pas rassurant...

La peau de Tenaka se mit à le bruler, allant jusqu'à rendre son armure insuportable. Il se débattit comme un forcené avec les sangle de celle-ci pour l'oter au plus vite, sous le regard inquiet de son ami Hirador et de quelques légionnaires.

Enfin il réussit a se débarasser de son armure qu'il jeta au sol. Lorsqu'il vit l'état de sa peau....
***

Putain! c'est quoi s'te merde!!
***
La tête lui tournait, il leva les yeux et chancellant, vit que Falco et Kozak seblait subir les mêmes déboires. Il était en train de perdre contact avec la réalité.
***

Hira, double moi les tours de garde et...

*** Sa vue se troubla. La sueur lui coulait dans le dos malgrés la fraicheur de cette fin d'automne... ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
Kozak
Kohrien,Templier de Karkh
Empire de Kohr

le Dolink 18 Filandor du 1550ème cycle à 19h59

Kozak revenait encore une fois d’un assaut combinés des forces du régiment .
Il avait une coupure sur la joue droite et il boitait légèrement .
Le colosse karkhien en avait vu d’autres et c’est avec ces compagnons d’armes qu’il rejoignit le campement des Tigres .
Mais soudainement un courant d’air s’abattit sur les guerriers .
Un courant d’air comme ils n’en avaient jamais vu ; puis vient une odeur nauséabonde .
A coté de lui Falco eut un haut le corps et Tenaka s’effondra par terre en tout en retirant son armure et en criant des ordres .
Mais le lieutenant était loin , il n’entendait plus que le son que faisait les battements de son cœur .


Il prit une grande respiration enleva rapidement son harnois et sortit une bière juste avant de tomber par terre inconscient .
***

Il se réveilla en sursaut dans un lit de camp ; à coté de lui il entendit les voies d’Oromis , de Keronas et d’Eltarion .

Apparemment les mages du régiment s’était occupé de lui .
A coté de lui , Tenaka et Falco était toujours allongés dans des lits , mais ils n’avaient toujours pas repris connaissance .

Les mains d’Eltarion devinrent soudainement verte et Kozak sentit sa force lui revenir .
Oromis et Keronas avait appliqué les mêmes gestes à Tenaka et à Falco qui se relevèrent apparemment revitalisé .


Par Karkh , c’était quoi cette sorcellerie ?
hurla Kozak .

Il se leva rapidement prit une bouteille d’alcool et l’avala d’un trait .

Tenaka était soucieux et Falco était content d’etre toujours en vie .

Kozak lui était dans tout ces etats .
Il prit une dague et se perfora la jambe avec en criant :
Sors de mon corps saleté de poison !

Les 3 mages tentaient de calmé le guerrier mais lorsque Tenaka lui ordonna de se calmer Kozak lui cria :
Ok j’me calme mais on fait quoi la alors ?

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc