Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
136 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 74 humains (2280), 35 elfes (1384), 27 orcs (748) | 10 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

A la recherche d'un Nécromant...

Un vieil homme cherche un Nécromant pour rejoindre leurs rangs...
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Nihill

le Malina 13 Filandor du 1550ème cycle à 17h00

***Voici maintenant 60 cycles que Nihill avait commencé sa recherche…
Il n’aurait jamais pensé qu’elle allait l’emmener là où il se trouvait actuellement, c’est-à-dire aux abords du Marais Maudit…
Mais sa vie avait complètement basculé il y a 11 jours de cela…

Il y a maintenant 3 semaines que Nihill avait reçu une missive anonyme d’un inconnu lui indiquant qu’un homme habitant au nord de Blancastel pourrait l’aider à trouver les noms des meurtriers de ses parents qu’il recherche depuis plus de 60 cycles. Il décida de partir, mais en arrivant à l’endroit indiqué par la carte, Nihill n’a trouvé qu’une chose, la mort…
Autour de lui il ne voyait que des pierres ayant fait partie d’un mur, des poteaux carbonisés, des objets fondus et au milieu de tout ce capharnaüm se trouvait un squelette… C’était le squelette du vieil homme que Nihill venait voir…
En voyant ce spectacle, Nihill cria de colère, car sa dernière de trouver les noms de meurtriers de ses parents était morte devant lui… C’est à ce moment là, que sans s’apercevoir, Nihill commença à sombrer petit à petit…
A chaque pas qu’il faisait, sa rage envers ceux ayant commis ce crime augmentait. Que pouvait bien avoir fait le vieil homme pour mériter un tel sort ? On voyait très nettement des entailles sur ses os montrant que l’on s’en était pris avec une rage sans pareille pour tuer une personne sans défense et devant avoir facilement le même âge ou plus que celui de Nihill... Alors il décida de fouiller les décombres pour voir s’il trouvait quelque chose et il y trouva des bouts de tissu noircis par la fumée produite par le feu (on avait certainement incendié la maison du vieillard). Après quelques temps d’observation, il y vit les écussons de Kohr, Hâvrebois et de l’Arténie ce qui laissa Nihill hors de lui et c’est à ce moment là que toute sa haine accumulée depuis maintenant 60 cycles sortit pour s’exprimer…

Plus le temps passait dans cet endroit et plus Nihill commençait à être rongé par un sentiment étrange qu'il n'avait jamais senti auparavant. La mort du vieil homme avait réveillé en lui quelque chose d'obscur qu'il ne pouvait pas contrôler. C'était comme si toute sa vie un être avait vécu en son intérieur et que maintenant il venait enfin de se libérer. Cet être était l'opposé de Nihill, car il n'était pas ce que l'on pouvait dire très ami des vivants et très humain, mais plutôt fasciné par la mort et le fait de pouvoir ressusciter ceux qui ont succombé et l’immortalité... La corruption par la Nécromancie avait commencé (l'endroit y était favorable), l'envie de contrôler la vie et la mort (la sienne et celle des autres) et à vouloir trouver la clé de l'immortalité pour pouvoir assouvir sa vengeance envers les autres peuples quand ceux-ci s'y attendront le moins, mais aussi pour pouvoir ramener à la vie ses parents et le vieil homme (même si on peut pas vraiment dire qu'ils seront vivants) étaient les désirs de cet être, de cet autre facette cachée depuis de longs cycles en son sein...
Alors, après être resté 2 jours dans les environs des décombres à réfléchir sur quoi faire, Nihill avait finalement succombé à ce sentiment venu des profondeurs de ses entrailles qui lui indiqua qu'il se devait de continuer son voyage, mais cette fois-ci il se dirigeait vers les Marais Maudits pour essayer de rencontrer Het Masteen ou un autre Nécromant pour lui demander de le prendre comme nouvel Apprenti Nécromant.

Il avait finalement succombé à la Nécromancie et ce parce que ce sentiment étrange, cet autre Nihill, lui avait indiqué qu'elle serait la meilleure chose qui pourrait lui arriver maintenant, car elle seule lui permettrait de devenir immortel, mais aussi de pouvoir redonner vie à ses parents et au vieil homme et de pouvoir tuer à son tour tous ceux qui se sont opposés à sa recherche des meurtriers et voir plus sans aucun remords et sans aucune conséquence quelques soient ses actes…
Maintenant il n'avait plus vraiment d'envie de vivre parmi les mortels, ces êtres si imparfaits, si stupides de croire qu'ils pourront tuer les Nécromants et leurs serviteurs...

Après 60 cycles de recherches, d'envie de vengeance et de voyages à travers Idéo, Nihill avait finalement sombré dans ce qui l'avait toujours guetté, c'est-à-dire un sentiment de colère et de haine envers tous peuples d'Idéo et tous les vivants... Ce sentiment fît que pour Nihill la Nécromancie soit la meilleure chose à faire et qu'elle est la source des vrais pouvoir et que grâce à elle on peut tout faire. L'envie de pouvoir redonner vie aux être chers qu'il avait si injustement perdus et de devenir immortel pour pouvoir les venger en tuant des membres de civilisations ayant protégé les assassins et ayant participé à l'assassinat du vieillard le faisait déjà frémir de joie...

Alors il décida de monter plus au nord pour rejoindre les Marais et essayer de trouver un Nécromant pour lui parler et lui demander s’il pouvait à son tour les rejoindre pour apprendre tout ce que l’on pourrait lui enseigner sur la Nécromancie…
Il s’était installé dans les montagnes entourant les Marais et regardait très souvent pour essayer de vois s’il pouvait deviner une silhouette dans la brume, mais ses recherches ont été vaines jusqu’à aujourd’hui…

Ce matin en se réveillant il regarda à nouveau en direction des Marais et là au milieu de la brume il aperçut une silhouette difforme. La silhouette devenait de plus en plus grande ce qui signifiait qu’elle s’approchait… C’est alors qu’elle adressa la parole au vieil homme…***
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Joriol 15 Filandor du 1550ème cycle à 16h09


Quelques cris, rapidement étouffés.
Des pleurs, jamais soulagés ; des cicatrices, jamais refermées.

Ainsi avançait le nécromancien, levant sa simple paume pour amener destruction, et désolation.

D'un pas lourd et puissant, la silhouette prenait forme, lentement.
Voilée par la brume, celle-ci s'arrêta à quelques mètres du vieil homme, et d'une sombre voix, l'interpella :


Nombreux sont les vivants, effrontés, ou courageux, ayant foulé ces terres dans un dernier soupire.
Etranger, nous désirons connaître la raison de ta venue, et la raison prochaine de ton exécution ...


La fameuse paume de sa main, bandée, se figea face à quelques restants squelettiques, partagés par plusieurs races.
Une brève incantation suivit, et quatre personnages apparurent, provoquant une valse de craquements osseux.

Information détaillées
Nihill

le Joriol 15 Filandor du 1550ème cycle à 16h57

*Quand il aperçut le Nécromant un peu plus clairement à travers la brume des Marais Maudits, Nihill se leva et attendit la réaction du Nécromant en faisant face à ce dernier pour lui montrer clairement qu'il n'avait pas peur de la mort. Peu après le Nécromant adressa la parole à Nihill :*

Nombreux sont les vivants, effrontés, ou courageux, ayant foulé ces terres dans un dernier soupire.
Etranger, nous désirons connaître la raison de ta venue, et la raison prochaine de ton exécution ...


*Après le Nécromant fit une incantation et quatre deux fois nés apparurent aux côtés de celui-ci.
Nihill ne laissait rien paraître sur son visage et on ne pouvait dire s'il était apeuré ou non, mais à en croire sa réponse il ne l'était pas.*


Oh Nécromant, maître de la vie et de la mort, qui peut tuer qui il veut, mais qui peut aussi redonner vie aux morts, je m'adresse à toi en ami. Je veux, si cela est possible, rejoindre vos rangs et apprendre les vrais pouvoirs pour maîtriser la vraie magie. Je veux pouvoir contrôler la vie et la mort et montrer aux autres peuples combien la Nécromancie est supérieure à tout autre magie! Je m'adresse à vous pour vous demander de me prendre parmis vous comme apprenti, car jamais mon envie de connaître tous les secrets de la Nécromancie n'a jamais été aussi grand.
J'espère que vous pourrez répondre favorablement à ma requête, car maintenant je n'ai plus rien à faire dans ce monde d'imbéciles et je veux rejoindre ceux qui, d'après moi, ont raison et qui utilisent les arcanes sombres de la magie, car pour moi ce sont là les vrais pouvoirs...


*Après avoir parlé, Nihill regarda le Nécromant et les deux fois nés pour voir si celui-ci allait lui répondre ou ordonner à ses serviteurs de le tuer.*
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Joriol 15 Filandor du 1550ème cycle à 17h05


La réponse du vieil homme fut accueillie d'une manière peut conventionnelle par le nécromancien, qui d'un geste soudain, lança sa main en avant, poing serré ; ordre donné aux squelettes.
La troupe de demi-morts encercla alors Nihill, leurs dents claquant contre le reste du crâne, leur rotule s'entrechoquant, l'équilibre n'étant pas éternelle ...

Le cercle formé, le nécromancien reprit :


Bien, bien ...
Nous rejoindre ?


Il sourit :

Et tu crois, étranger, qu'il suffit de se présenter à nous, pour nous rejoindre ? Tu penses que venir violer nos terres par ta simple volonté de devenir apprenti t'apportera notre aide, et notre reconnaissance ?

Suspense tenace, la créature se fendit alors d'un sourire :

C'est un début, indéniablement.
Mais, qu'as tu à nous apporter ? L'éternel n'est pas gratuit, et l'infini aura un prix ...


Haussant le ton :

QUE NOUS OFFRES TU ?

Information détaillées
Nihill

le Joriol 15 Filandor du 1550ème cycle à 17h11

*Nihill regarda froidement les squelettes l'encercler et ne montrait pas avoir peur de la suite et quand le Nécromant parla à nouveau, il l'écouta attentivement. après avoir dit quelques phrases, le Nécromant haussa le ton et dit :*

QUE NOUS OFFRES TU ?


*Nihill regarda alors le Nécromant dans les yeux et répondit de manière claire et distincte.*

Ma vie!

*Nihill n'hésita pas une seconde quand il donna sa réponse et semblait très sûr de lui. Aussi il ne laissait toujours rien paraître sur son visage. On pouvait croire que la situtation actuelle ne lui faisait pas peur et ce malgré les quatre squelettes l'entourant et le Nécromant.*
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Joriol 15 Filandor du 1550ème cycle à 17h25


Serein, le nécromancien éclata de rires, aussi sarcastiques que forcés :

Ta vie ?
Mais sais-tu ce qu'elle représente pour nous, cette vie ?

Etranger, regarde ces hommes !


Montrant du doigt les quatre squelettes :

De fiers, courageux, soldats.
Tous ? Tombés ! Les alliances se succèdent, mais la vie ne peut progresser, là où la lumière est bannie.
En ces lieux, en nos lieux, l'obscurité, les ténèbres.


Le nécromancien se calma, et croisant les bras :

Tout ceci, a un prix.
Ce prix ? Toi. Tu parles de ta vie, nous en voulons plus, ton coeur, ton souffle, ton âme.


Ordonnant de vive voix :

Garde ! Disparaissez !

Des amas d'os se formèrent, les soldats improvisés se fondirent dans la vase des marais, laissant le vieil homme seul, face au nécromancien.

Nous avons entendu ton appel, désormais, nous désirons un gage de ta fidélité.
Tu nous as l'air d'un homme sensible, sauras tu respecter notre demande ?


Son doigt désigna l'horizon.

Dans cette direction, il existe une chaumière aux abords des marais, une famille de réprouvés, de pauvres paysans de misère, venant s'installer face à la misère, une fusion parfaite.

Son souffle s'apaisa :

Un homme, une femme, une jeune fille.
Ramène moi les dépouilles des deux féminines, brule leur maison, et crève les deux yeux du paternel.


Ricanant :

Morbide, sanglant, bienvenu chez nous.
Ceci, composera ton défit.

La partie ... commence !


La silhouette du nécromancien disparut dans la brume.

Information détaillées
Nihill

le Valkin 16 Filandor du 1550ème cycle à 22h26

*Nihill regarda attentivement le Nécromant et écoutait très attentivement ce que ce dernier avait dit.Il semblait intéressé par sa quête et cela ne lui faisait aucunement peur de devoir tuer des êtres innocents.
Alors après que le Nécromant ait disparu dans la brume, Nihill prit ses affaires et commença à descendre des montagnes où il se trouvait pour rejoindre les plaines de Kohr. Après quelques heures de marche, Nihill arriva enfin sur les plaines et décida de se diriger vers l'endroit que le Nécromant lui avait indiqué lorsqu’ils se trouvaient tous les deux face à face sur les montagnes. Nihill faisait très attention à être le plus discret possible pour ne pas être repéré par d’éventuels Kohriens cachés dans les environs prêts à tuer les Nécromants se trouvant aux abords des Marais ou toute personne n’ayant pas d’autorisation de se trouver dans les environs.
Alors après quelques heures de marche, Nihill aperçut au loin la chaumière que le Nécromant lui avait indiquée. Nihill se prépara à attaquer et tuer ces êtres innocents pour montrer à ses Maîtres combien il leur était dévoué et combien sa haine pour les autres était grande. Nihill se courba un peu et cacha son épée derrière son dos pour que les personnes ne la voient pas quand il se présenterai devant eux.
Arrivé devant la porte, il donna quelques coups dessus pour annoncer sa présence et quelques secondes plus tard une jeune femme vêtue misérablement ouvrit la porte.*


-Bonjour M’sieur.
-Bonjour. Je suis un vieil homme demandant un abri pour me reposer du long voyage que j’ai fait jusqu’ici.
-M’man ! Peux-tu venir ?
-Que se passe-t-il ?
-Le M’sieur désire rentrer pour se reposer de son voyage.
-Oh ! Et bien entrez donc. Nous sommes une pauvre famille qui n’avons rien, mais nous aimons aider les autres.
-Merci de votre accueil.


*La femme retourna alors à l’intérieur de la maison pour rejoindre son mari se trouvant au fond de la pièce et Nihill décida alors de profiter de l’occasion pour tuer la jeune femme se trouvant devant lui et par bonheur de dos ! Alors Nihill sortit avec une vitesse impressionnante son épée de derrière son dos et l’enfonça à travers la jeune fille.*


-Arghhhhhhhhhh…

*Le cri de la jeune fille fût horrible, mais Nihill rigola de ce qu’il venait de faire. La jeune fille tomba sur le sol et gloussait comme si elle suffoquait… Une mare de sang se forma sous elle et peu après plus aucun bruit ne sortit d’elle indiquant qu’elle était morte.
Voyant ce spectacle, la mère prit un couteau et se jeta sur Nihill pour venger sa fille, sa seule fille.*


-NOOOOOOOOOOOOOOOOON ! MA FILLE !!!!

*Mais malgré son âge, Nihill réussit à éviter le coup de justesse qui l’effleura et lui fit une légère entaille au bras droit. Il se retourna alors et décapita la femme d’un seul coup d’épée. Il ne restait maintenant plus que le père, mais celui-ci avait prit sa fourche et se préparait à attaquer à son tour Nihill.
L’homme était rouge de colère et une veine pulsait sur son front tellement sa rage était grande.*


-TU VAS LE PAYER !!! POURQUOI AS-TU FAIT CELA ??? NOUS NE T’AVONS FAIT AUCUN MAL !!!
-Je ne fait que suivre les ordres de mes Maîtres… Je dois vous tuer pour rejoindre les Nécromants et leurs désirs sont des ordres ! AH ! AH ! AH ! AH ! Tu vas toi aussi mourir comme ta femme et ta fille !
-JE NE SUIS PAS ENCORE MORT ESPÈCE DE MONSTRE !!!!


*Alors l’homme se jeta sur Nihill armé de sa fourche. Malheureusement pour lui cette arme était bien plus difficile à esquiver que le couteau de sa femme, mais, Nihill ne comprit pas comment, un couteau vient se planter dans son œil pendant qu’il essayait d’esquiver la fourche.*


-Arghhhhhhh… Tu vas payer ce que tu viens faire !

*Nihill retira le couteau et se prépara à attaquer à sont tour. Il se mit en position et prépara son épée pour la planter dans le corps de l’homme. L’homme prépara sa fourche et se lança en premier sur Nihill, mais malheureusement c’est Nihill qui cette fois-ci trompa l’homme, car il avait gardé le couteau retiré de son œil sur son autre main et en esquivant la fourche, il le planta dans la jambe de l’homme.*


-Arghhhhhhhhhhhhh... Noooooooooon…


*L’homme s’écroula de quelques centimètres car la douleur était horrible, mais il se releva vite, car sa rage était telle que rien, même pas un couteau planté dans sa jambe ne pouvait l’arrêter. Alors en boitant horriblement, il se lança de nouveau à l’assaut, mais cette fois-ci encore Nihill évita et profita pour planter son couteau dans le dos du père.*

-Enfin… Votre heure est venue !! Mais avant que vous ne succombiez j’ai quelque chose à prendre ! Le Nécromant m’a demandé les corps de votre femme et de votre fille, mais il m’a également demandé vos yeux ! Allez cela ne sera pas trop douloureux et de toute manière vous n’allez pas tarder à mourir, alors le temps de souffrance ne sera pas trop grand !


*Alors Nihill prit le couteau se trouvant dans la main de la femme décapitée et s’approcha de l’homme.*

-Aller mon ami, dites au revoir à vos yeux !

*Nihill se baissa et enfonça le couteau dans les orbites pour en extraire les yeux. Les cris de l’homme étaient horribles et faisaient froid dans le dos, mais Nihill rigolait et ce malgré l’extrême douleur qu’il avait à son œil qui avait eu quelques minutes auparavant un couteau enfoncé dedans. Après quelques minutes de rires machiavéliques et de cris terrifiants, Nihill se releva avec les deux yeux, un dans chaque main.*


-Je te remercie d’avoir servi ma cause, car grâce à toi et à ta famille je pourrai rejoindre les Nécromants !!
-Es…pè…ce…de...sa…le…Nécro…mant… Un jour… quelq’un… te tueraaaaaaaaaaaaaa…..


*Le dernier souffle de l’homme venait de se produire, ce qui signifiait que Nihill avait accompli sa tâche. Celle-ci ne fût pas une partie de plaisir, car l’œil blessé allait certainement rester inutilisable, mais cela était un bien faible prix à payer pour pouvoir rejoindre les Nécromants.
Alors après s’être fait un bandeau autour de l’œil blessé, Nihill prit un sac se trouvant dans le coin de la chaumière et y mit les deux corps. Il ferma le sac solidement et commença à le trainer pour l’emmener jusqu’à l’endroit où il avait aperçut le Nécromant, mais avant il prit soin de brûler la chaumière comme avait dit le Nécromant. Quelques minutes après que Nihill alluma un feu au milieu de celle-ci, un nuage de fumée noire sortait de la maison, il valait mieux partir au plus vite, car la fumée allait certainement atirer des gens...
Le voyage dura un peu plus longtemps, car le poids du sac contenant les corps des deux femmes le ralentissait, mais aussi, car il devait de faire très attention à ne pas être prit avec cette cargaison sur lui.
Après quelques heures de marche, Nihill arriva enfin à la montagne et l’escalada jusqu’à l’endroit où il eut la rencontre avec le Nécromant pour l’attendre, car il savait que celui-ci ne tarderait pas…*
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Solior 17 Filandor du 1550ème cycle à 10h52


La sombre silhouette avait suivi l'action, comme pour s'assurer du bon déroulement de cette funeste tragédie, ou d'un point de vue typiquement nécromancien, de cette folle comédie.

Un frisson lorsque Nihill asséna le premier coup de dague, une vive émotion lorsque vint le tour de la femme, et, presque un orgasme, lorsque les orbites de l'homme se vidèrent de ses deux prunelles.
Spectacle intense, ainsi l'horreur inouïe, cette violence et intransigeance gratuite se dévoilaient comme une arme pour ce vieil homme, réclamant de rejoindre les forces obscures.

La scène de la chaumière se ferma sur un nuage de fumée.


Nihill arriva donc, après quelques heures au lieu de rendez-vous, armé d'un lourd sac ; l'acolyte, l'attendait.

Information détaillées
Nihill

le Solior 17 Filandor du 1550ème cycle à 11h59

*Nihill portait son lourd sac à travers les montagnes, mais le poid des corps des deux femmes était tel que Nihill devait faire très attention à chaque pas qu'il faisait, car s'il glissait la chute serait terrible. Il avançait lentement et prudemment le tout en essayant de garder son équilibre, mais aussi à ne pas perdre la précieuse marchandise qu'il devait remettre au Nécromant.
Après quelques heures de marche, Nihill aperçut au loin une forme qui lui semblait familière. Le Nécromant l'attendait là où ils s'étaient rencontrés pour la première fois. Alors dès qu'il fût à la hauteur de l'acolyte, Nihill souleva le sac et le déposa aux pieds du Nécromant et se mit à genoux devant lui pour lui montrer sa soumission.*


Oh puissant Maître Nécromant, voici les corps que vous avez requis et les yeux du paternel. La tâche n'a pas été facile et j'y ai perdu un oeil, mais cela n'est qu'un bien petit prix à payer pour vous montrer combien je suis motivé à vous rejoindre. Je vous fait donc don de ces corps et yeux et je vous demande de bien vouloir me prendre parmis les vôtre pour que je puisse apprendre les secrets de la Nécromancie.
Je n'ai plus rien à faire dans ce monde peuplé de créatures faibles et sans défense et pour moi je vous considère comme ma nouvelle famille.


*Nihill ouvrit alors le sac et sortit les deux corps et la paire d'yeux et les déposa devant le Nécromant pour lui montrer que sa tâche avait bien été accomplie. Il attendit alors la réponse de ce dernier et espérait au fond de lui que sa réponse soit positive...*
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Solior 17 Filandor du 1550ème cycle à 21h59


L'acolyte ne prêta attention aux quelques matériaux ensanglantés posés à ses pieds, il fixait impassiblement Nihill.

Bien.

De longues secondes de respiration.

Nous t'ordonnons de manger ces yeux !

Voyant la pâleur de visage de Nihill, le nécromancien éclata d'un rire profond :

Mouahahaha ! Haha !
Qui disait que nous n'avions aucun humour ?


Reprenant son calme, et son sérieux :


Ta première étape est un succès, mais la route est encore longue.
Suis moi à travers ces marais, la suite se déroule là-bas ...

Information détaillées
Nihill

le Solior 17 Filandor du 1550ème cycle à 22h55

*Nihill regardait le Nécromant attentivement et avait remarqué que ce dernier semblait ne pas s'intéresser réellement aux cadavres se trouvant devant lui. Après une hésitation le Nécromant dit :*

Nous t'ordonnons de manger ces yeux !


*Ceci fit Nihill pâlir un peu, car il ne s'attendait pas à cela, mais au moment où il s'apprêtait à le faire, le Nécromant se trouna vers Nihill et lui répondit en rigolant que cela n'était pas sérieux. Il lui demanda alors de suivre à travers les Marais pour la prochaine étape de son intégration au sein des Nécromants.
Nihill prit alors ses affaires et suivit le Nécromant. Il descendit alors la montagne en direction des Marais le tout en suivant le Nécromant et en faisant attention à ne pas tomber, car la descente de ce côté était plus raide que celle menant aux plaines. Après quelques minutes de marche, Nihill foula pour la première fois de sa vie les Marais Maudits et il eut un drôle de sentiment. Il se remplit d'une énergie nouvelle qu'il n'avait jamais senti auparavant et se sentit bien dans cet endroit recouvert d'os et de corps en décomposition partout.
C'est alors que le Nécromant se retourna et adressa la parole à Nihill...*
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Dolink 18 Filandor du 1550ème cycle à 10h47


Les lèvres surdimensionnées de l'acolyte se plissèrent, et furent rapidement remplacées par un léger sourire.
D'un geste rapide de main, il clama au vieil homme de le rejoindre, et de ne pas le quitter.


Information détaillées
Nihill

le Dolink 18 Filandor du 1550ème cycle à 10h57

*Nihill croyait que le Nécromant allait dire quelque chose, mais tout ce qu'il a fait c'est lui sourire et lui a fait un geste de la main qui lui demandait de le suivre à travers les Marais...
Nihill et le Nécromant commencèrent alors à marcher à travers les Marais...
Plus les deux hommes avançaient dans les Marais et plus l'atmosphère devenait sombre et la brume présente. Aussi l'odeur de pourritude devenait telle que n'importe qui de normal aurait déjà vomi ses tripes, mais Nihill ne semblait pas être affecté par cette odeur, au contraire il aimait l'odeur et se sentait bien parmis les corps en décomposition et les squelettes peuplant le Marais.
En allant encore plus profondément dans les Marais, Nihill commença à apercevoir ici et à des Morts Vivants, des Squelettes qui essayaient de rester en équilibre sur leurs jambes et bien d'autres choses encore. Nihill était fasciné par tant de morts, squelettes et bien d'autres choses et il trouvait, contrairement à la plus part des gens, l'endroit magnifique. Il s'adressa alors au Nécromant devant lui :*


Maître, cet endroit est extraordinaire! Je me sens tellement bien parmis ces morts et cet odeur de pourritude me redonne une énergie que je n'avais pas encore senti jusqu'à maintenant...
Je suis tellement heureux d'être ici et en plus en compagnie d'un Nécromant...
Je ferai tout pour ne pas vous décevoir et pouvoir rester parmis vous dans cet endroit...


*Nihill attendit quelques secondes pour voir si le Nécromant allait lui répondre ou non...*
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Joriol 22 Filandor du 1550ème cycle à 18h09

La réponse ne vint pas.

Les doigts du nécromanciens claquèrent, et une orbe d'énergie noire inhiba le vieil homme. Sa vision devint floue, son regard déclina, profond malaise, état d'inconscience complète.

Nacihom invoqua alors trois squelettes, qui soulevèrent le corps inerte du pauvre homme. La marche s'organisa, en direction des profondeurs des marais...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc