Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
135 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 74 humains (2280), 34 elfes (1384), 27 orcs (748) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Les Seigneurs de la Mort contre-attaquent...

La CN se frotte aux Marais Maudits...
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 08h31

***
Cela fait maintenant quelques jours que la Compagnie Noire se trouve aux bord des Marais Maudits...
Ils se frottaient à un Seigneur de la Mort se trouvant près d'eux...
Ce dernier a fini par succomber à ses blessures et alors que la Compagnie Noire avait cru réussir quelque chose d'extraordinaire, mais malheureusement ils ne s'attendaient pas à ce qui allait leur arriver...
Quelques temps après avoir tué le Seigneur de la Mort, cinq autres sont arrivés pour venger celui qui venait d'être tué...
C'est alors que quelque chose d'étrange arriva...
Les nouveaux Seigneurs de la Mort commencèrent une sorte de chant incompréhensible...
Un vent chargé d'odeurs pestilentielles souffla alors depuis les Marais...
Personne ne savait exactement ce qu'ils faisaient jusqu'à ce que la terre commença à remuer sous les pieds des mercenaires...
C'est alors qu'entre les mercenaires sont apparus des dizaines de Deux-fois nés...
Il y en avait tellement que cela était impossible pour la Compagnie Noire de fuir...
Ils devaient donc se battre pour leur survie...
C'est alors qu'une voix glaciale interpela les mercenaires...

Vous avez osé lever la main sur l'un de mes enfants!
Vous allez le payer de votre vie!

***
Information détaillées
Mâchoire
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 10h23

La Compagnie Noire commençait à lever le camp après avoir pris un peu de repos suite à la destruction d'un autre seigneur de la mort, rien de bien extraordinaire donc. La bordure des marais n'était pas un endroit très dangereux, on y rencontrait quelques mort-vivants mais pas en nombre assez important pour apeurer les compaings... enfin jusqu'à ce moment là.
Mâchoire fut pris d'une désagréable sensation et lorsqu'il se tourna vers les marais, plusieurs autres seigneurs de la mort étaient mystériseument présent. Pas le temps d'essayer de comprendre comment ils étaient arrivés là, des compaings avaient besoin d'aide mais alors que l'ork se dirigeait vers eux pour les soutenir et les sortir d'ici, il sentait quelque chose remuer sous ses pieds.
Ni une ni deux, il frappa le sol de ses bottes métalliques espérant bien par là empêcher je ne sais quoi de sortir ici, mais les créatures des marais sont têtues. Malgré ce piétinement, une horreur des marais se dressa devant Mâchoire qui fit un pas sur le coté et lui assena quelques coups de hache pour couvrir sa retraite quelques mètres en arrière.


Et puis ces saloperies qui me cassent la tête avec leur chant merdique ! J'arrive pas à réfléchir moi ! Vos gueules !!!

Le chant cessa effectivement... faisant de nouveau apparaître des dizaines de sac d'os ici et là autour du groupe de mercenaires.

Ahem... enfin j'ai dit ca sur le coup de la colère les gars hein ? Mais allez y continuer de chanter, je vous en prie. Vous êtes un peu chez vous ici après tout.

Des dizaines d'attaques furent alors lancées de toutes part avant qu'une voix ne vint créer un frisson qui parcoura l'échine de l'ork.

Vous avez ose lever la main sur l'un de mes enfants!
Vous allez le payer de votre vie!


Pourquoi faut-il toujours qu'ils essaient de justifier leurs actes ? Si cette voix pouvait savoir ce que Mâchoire pensait, elle aurait un sifflement dans les oreilles lui disant : RIEN A FOUTRE DE TES MOMES !
Au lieu de ça, tout ce qui sortit de sa bouche fut :


Et qui a l'honneur de nous adresser la parole ? J'aime savoir, à défaut de voir, le nom de mon interlocuteur. Pour ma part, je suis Mâchoire, compaing à l'armure aussi noire que la Compagnie du même nom à laquelle il appartient et botteur de cul en tout genre.
Information détaillées

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 11h15

***
Sache que je n'ai pas à te dire qui je suis...
Ce que je peux dire par contre c'est que je suis votre pire cauchemard...
Mes enfants vont vous réduire en pièces et bientôt vous rejoindrez mes armées vous aussi...
Bientôt vous ferez partie de la grande famille des Morts Vivants...
Cela arrivera plus tôt que vous ne le croyez...
Ha! Ha! Ha!


Les Deux-fois nés étaient maintenant plus nombreux que ce que la Compagnie Noire n'avait combattu jusqu'alors...
Il y en avait des dizaines et de toutes sortes...
Réussiraient-ils à s'en sortir sans perdre trop de personnes???
Rien n'en était moins certain...
***
Information détaillées
Cirdek
Lieutenant,Héros Noir
Compagnie Noire

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 13h26

Cirdek avait l'habitude de soutenir ses Compaings grâce à la magie, sa magie offensive étant inefficace face aux Seigneurs de la Mort.

Donc en manque de combat, il passait son temps à dormir adossé sur une pierre, proche des marais.

Cette nuit là, il faisait un rêve. Furie, Capitaine de la Compagnie Noire, était en sous vêtement dans sa yourte. Elle s'approchait doucement, sensuellement, et cela provoquait des effets que Cirdek n'avait plus l'habitude de ressentir depuis longtemps (sauf quand il était sous plénitude hin hin). Bref, le moment final allait bientôt se produire... les lèvres de Furie se frottaient presque à celles de Cirdek, le plaisir touchait presque à son paroxysme....


- Mais putain, tu pues trop de la gueule Furie, on dirait que t'as mangé l'anus d'une terreur des marais. Ahhh quelle odeur abominable !!!!



Cette odeur le réveilla d'ailleurs d'un coup. Et quand il ouvrit les yeux, il vit devant lui, presque en train de l'embrasser un squelette tel qu'on en voit dans ces maudits marais.

- Salut toi, tu sais que tu es belle aussi ?


D'un coup de baton, il repoussa le squelette au même physique avantageux que celui du Capitaine ... enfin presque. Il se leva de son rocher, et regarda autour de lui, quand il aperçut une vague de morts vivants comme il n'en avait jamais vu ni même imaginé.
Il ne pouvait même pas bouger quasiment. Cependant, malgré les quelques coups reçus ici et là, il avait l'impression que les zombies attendaient quelque chose ... mais quoi ?
Information détaillées
Nerth
Troupier,Sergent,Funeste Légende
Compagnie Noire

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 13h40

Nerth tentait désespérément d'écrire son nom en pissant dans la neige lorsque les chants se firent entendre.
Il pensa d'abord que c'était Lorikiel lui-même qui était descendu des cieux pour lui transmettre la chanson ultime, celle qui lui permettrait de mettre toutes les nis à ses pieds. L'odeur de moule qui emplit alors l'air environnant ne fit que confirmer ses soupçons.

Puis la terre vint à se craqueler, détruisant l'oeuvre que sa vessie avait eu tant de mal à concevoir. Et le doute l'assaillit.
Doute aussitôt balayé pour laisser place à la certitude lorsqu'une main en état de décomposition avancée lui saisit la cheville.

Nom d'une salade ! Un chant qui ramène les femmes incomblées à la vie! pensa-t-il aussitôt, et les multiples faciès bavant et aux orbites éteints qui se tournèrent vers lui ne firent que renforcer cette idée.
Nerth se débarrassa de la groupie qui l'avait agrippé et remit son petit oiseau au chaud, celui-ci pendouillant toujours hors de son nid depuis qu'il s'en était servi comme d'un stylo à urine.

Calmez vous mesdames ! Calmez vous ! Il y aura du coït pour tout le monde je vous le garantis ! Mettez vous en file et...

...Et la Voix se fit entendre.
Une voix profonde, glaciale, assourdissante et surgie de nulle part, bref, une voix sortie d'un conte pour mioche qui refuse d'aller sagement se pieuter.
Le discours à base de "vous allez tous crever", "je suis votre pire cauchemar" et ponctué de rires diaboliquement diaboliques fut tout ce qu'il y avait de plus banal.
Simple, classique, efficace. Mais un brin cliché tout de même.

Le temps que cette analyse formelle s'imprime dans l'esprit fertile de notre jeune elfe, les Morts-Vivantes semblaient s'être démultipliées et l'entouraient maintenant de toute part.

L'attaque des zombiatch allait commencer !


Les femmes portent mes nuits, et la nuit porte-jarretelles...
Puisse Lorikiel rythmer fantasquement vos vies
Information détaillées
Mâchoire
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 14h09

"Je suis votre pire cauchemar..."
Quelle remarque stupide, se disait Mâchoire tout en encaissant coup après coup les vagues de haches, épées et autres armes rouillées.
La Compagnie Noire était son cauchemar et non l'inverse, sinon pourquoi se cacherait-il ?
Pas le temps de lui répondre et de philosopher avec lui, trop d'attaques pleuvaient sur lui, il ne parvenait même pas à discerner ses compaings. A chaque sac d'os repoussé, il en revenait dix.
Les forces le quittaient lentement, attaque après attaque. Comment pourrait-il tenir tête à cette marée ? Son équipement subissait de lourds dégats, il tentait d'en infliger un maximum en retour avant de devoir inéluctablement rejoindre Rasgor au Panthéon des Dieux.


Je mourrai en héros ! Pas en lavette comme cette voix sortie du cul d'un ork qui est planquée je sais pas où !

Il eut juste le temps d'apercevoir Nerth qui semblait déçu par son oeuvre détruite aussi sauvagement, avant d'enfin sombrer dans les limbes, achevé par une zombiatch un peu plus vicieuse que les autres.

HRP :
The end.
Tout le monde se lève une larme à l'oeil, Mâchoire ce héros !

Dis le neMJi, si tu voulais nous buter y a des moyens plus simples que faire apparaître assez de mobs pour ne pas qu'on puisse se déplacer. Suffit de faire Suppr sur un personnage, c'est plus rapide et t'aurais perdu moins de temps à afficher tes bestiaux...

Fiesta dans les marais.

Edit : après missive de neMJi, je fous l'image en lien, faudra cliker maintenant !
Information détaillées

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 17h14

***
Les Deux-fois nés n'arrêtaient pas d'attaquer les membres de la Compagnie Noire...
Certaines réussissaient à esquiver les coups, mais d'autres non...
Mâchoire avait tellement de Deux-fois nés autour de lui qu'il n'esquivait qu'une petite partie des attaques...
Alors qu'il regardait Nerth, un Seigneur de la Mort lui assena un coup sur sa tête avec son énorme bâton écrasant celle-ci et tuant l'Orc...
C'est alors que la voix glaciale parla à nouvea...

Un de vos compagnons est tombé...
Ha! Ha! Ha!
Qui sera le suivant à venir le rejoindre??
N'ayez pas peur...
La seule chose qui peut vous arriver c'est... la mort...
Ha! Ha! Ha!

***
Information détaillées
Cirdek
Lieutenant,Héros Noir
Compagnie Noire

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 17h28

Cirdek s'était caché derrière son rocher et ne bougeait plus.
Comme ça il ne risquait pas de se faire taper. Et ce pendant tout le tempsoù il serait caché.


Il pensait même à lancer ce sort ultime, il hésitait puis, il se décida :

Dééééééééééco.....euh nan, Invisibilité !!!!!!


Et hop, tant qu'il ne levait pas la tête de son rocher, les zombiatch ne pourraient pas le voir.
Information détaillées
Nerth
Troupier,Sergent,Funeste Légende
Compagnie Noire

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 19h38

En quelques minutes, la situation passa d'un magnifique matin enneigé digne d'une carte postale à un remake des plus gros festins de Drogmar : tripes, boyaux et autres joyeuseté sanguinolentes au menu.
Dans le camp des Noirs Compaings, ce fut la débandade -spécialement pour Cirdek qui n'eut pas le temps de mouiller les draps- et l'ordre de repli ne survint que trop tard : ils étaient déjà encerclé.

Tout se déroula alors très vite, les premières morsures, les premières flèches, les premiers sangs versés. Et lorsque Mâchoire se fit finalement submerger par la marée meurtrière, quelque chose dans l'esprit de Nerth sembla se fracasser.

RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

L'elfe se mit à hurler comme un dément et arracha sa chemise, exhibant son torse fin et musclé autour duquel l'air ambiant semblait vibrer, comme empli d'énergie magique.


RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

...

Pouce, on se rend.


Il attacha sa chemise blanche au bout de son bâton et fit de grands signes avec celui-ci avant de gueuler au quatre vents.

HEY ! ARRETEZ CA ! ON JETTE L'EPONGE. JE SUIS SUR QU'ON POURRAIT TROUVER UN TERRAIN D'ENTENTE : MOI AUSSI J'AIME RIRE DU MALHEUR DES AUTRES. HEY, SIOUPLAIT...


Les femmes portent mes nuits, et la nuit porte-jarretelles...
Puisse Lorikiel rythmer fantasquement vos vies
Information détaillées

le Mirion 16 Logalios du 1551ème cycle à 20h43

***
Vous croyez que cela va arrêter mes enfants???
Ha! Ha! Ha!
Vous êtes plus fous que ce que je ne croyais!
Si on tue quelqu'un de votre famille laissez-vous l'assassin s'en sortir sans vous venger???
Je ne pense pas, non...
Donc vous comprenez que je ne vais pas les rappeler tout de suite...
Il n'y a qu'une solution...
Seul l'un des camps peut vaincre...
Donc si vous voulez vous échapper il va faloir tuer tous mes enfants et ce sans exception!
Ha! Ha! Ha!

***
Information détaillées
Anaphèle
Funeste Légende
Compagnie Noire

le Joriol 17 Logalios du 1551ème cycle à 09h35

***quelques temps avant l'attaque massives des créatures sortient des marais***

Anaphèle venait de porter son dernier coup à un seigneur de la mort derrière lui Frondeur et Mâchoir se chargèrent d'achever ce puissant serviteur des ténèbres.

La décision avait été prise. Les compaings allaient reprendre la route et quitter cet endroit immonde où ils avaient passés suffisamment de temps.
L'ambiance chaude des auberges commençait à leur manquer et les troubles de la libido de certains compaings prenaient des proportions pathologiques. Il était temps de revenir vers la civilisation.

Mais les dieux en avaient décidé autrement. La sentence était sans appel la Compagnie ferait définitivement partie du décor macabre de ce marais. Sans la moindre chance de survivre, il restait aux compaings la fierté d’affronté à eux seul une armée entière sortie des enfers.

Anaphèle avait combattu au côté de ses frères depuis le jour où la bannière noire avait été exhumée des profondeurs de l’histoire. A cette époque le Capitaine Séverin et quelques hommes s’étaient regroupé pour reformer cette compagnie de mercenaire dont l’histoire se confond avec celle des guerres humaines.

Anaphèle était parti en avant-garde mais dès qu’il eut mis les pieds hors du marais, avant même qu’il n’ait pu alerter ses compagnons une multitude de créatures embourbées se précipita sur la troupe. Sans pouvoir réagir il vit tous ses frères succomber les uns après les autres à cette armée surgie de nulle part.

Le nombre des créatures qui englobait la troupe de mercenaire était maintenant de près de six à sept fois ses mains auxquelles il ne manquait aucun doigt malgré le nombre des assauts qu’elles avaient mené en première ligne.

Nul ne pouvait rester de marbre face à se déploiement de force. Il vit de suite combien la situation était désespérée pourtant voulant garder l’espoir il fit un instant demi tour pour courir chercher de l’aide et avertir l’Empire de la déferlante qui s’était levée. Mais cet instant se dissipa aussi tôt, il resterait là. Tant qu’il pourrait il combattrait pour sauver quelques uns de ses frères d’arme ou pour mourir avec eux.

La rage submergea se sentiment étrange qu’il s’agissait peut-être de la dernière charge de la Compagnie Noire.

Les Dieux rappelaient à l’oubli cette troupe cent fois victorieuse, cent fois défaite. Leur Pouvoir était sans limite.



Information détaillées
Cirdek
Lieutenant,Héros Noir
Compagnie Noire

le Joriol 17 Logalios du 1551ème cycle à 11h49

Cirdek n'allait pas se laisser faire, ce n'était pas dans son habitude, et ce n'est pas aujourd'hui que ça allait commencer.

Il sortit donc de derrière sont rocher, et lança une charge sur les guerriers squelettes autour de lui. Il n'avait qu'un bâton, mais il connaissait suffisamment ces montres pour savoir qu'une arme contandante suffisait à les renvoyer auprès de leur gardien.

Il n'était pas fou pour s'attaquer aux Seigneurs de la Mort, bien plus puissants que leurs faibles alliés démoniaques.

On n'avait jamais Cirdek frapper autant avec son bâton. S'il devait y rester ce ne serait pas sans combattre.
Après, il avait connu bien pire dans sa vie.
Information détaillées

le Joriol 17 Logalios du 1551ème cycle à 13h17

***
Les Morts Vivants ne lâchaient pas l'affaire...
Mais tout à coup quelque chose d'étrange arriva...
Furie s'endormit d'un coup comme frappée par un sort...
C'est alors que des Zombies l'ont prise et l'en emmenée dans les Marais avec eux...
Les autres membres de la Compagnie Noire essayèrent en vain de tenter de venir à leur secours, mais les Deux-fois nés étaient bien trop nombreux...
Furie avait été capturée...
Et, comme par magie, une grande partie des Deux-fois nés se replia comme si leur mission venait d'être accomplie...
Il ne restait plus que 2 Seigneurs de la Mort et quelques autres Deux-fois nés, mais rien comparé à l'armée qu'il y avait quelques heures auparavant...
C'est alors que la voix glaciale parla à nouveau...

Je détiens votre Capitaine...
Ne faite rien de stupide ou alors elle le payera de sa vie...
J'espère que vous m'avez compris et je vous somme de quitter les abords des Marais Maudits et de ne pas y revenir...

***
Information détaillées
Traceur
Funeste Légende
Compagnie Noire

le Joriol 17 Logalios du 1551ème cycle à 15h29

L'avancée des Morts Vivants en dehors des Marais avait soulevé la question d'une invasion dans le camps Kohrien.

La décision était prise, deux régiments allaient être désignés pour aller surveiller tout ça.
Comme tout le monde pouvait s'en douter, il fallait un régiment d'élite, efficace, rigoureux pour cette mission non sans danger. Et tout le monde pouvait se douter encore que le Beffroi s'y rendrait.

Traceur et Devin firent une réunion expresse, et les paquetages, à peine défaits de leurs voyages consécutifs, furent très vite prêts.

L'ordre était donné, une reconnaissance dans les environs des marais s'imposait.
Information détaillées
Leiden

neutre

le Solior 19 Logalios du 1551ème cycle à 01h24

*** Les ordres avaient été stricts, les nécromants avaient pénétré en territoire Kohrien, sans plus se soucier de rester dans leurs marais.
Leiden, comme ses autres camarades, avait été mobilisé pour soutenir les membres de la Compagnie Noire qui affrontaient déjà les morts vivants récalcitrants à rentrer chez eux. Arrivés sur place, lui, Galburk et leurs compagnons se mirent rapidement au courant de la situation. Des hommes étaient encore bloqués dans le nord du village.
Pendant que l'unité de Leiden s'occupait des blessés, les hommes de Galburk, sous couvert d'invisibilité, montèrent au front pour libérer une poche de résistance de l'assaut des forces de la non-vie. Malheureusement, l'échec de l'opération se solda par un repli de forces blessées. Ils libèreraient les enfermés demain, pour l'instant il fallait s'organiser.
C'est à ce moment que surgirent des morts vivants à l'intérieur même du campement, dans les plaines kohriennes! Comment étaient-ils arrivés là?
Leiden et ses hommes se mirent immédiatement en position défensive, protégeant les blessés. ***

Leiden, Kabbaliste. Pour Keldar.
En savoir plus sur moi

Information détaillées
ADMIN 6

le Solior 19 Logalios du 1551ème cycle à 14h41

Cette nuit glaciale, vous êtes réveillé par des cris à vous faire pâlir. Des hurlements stridents résonnent dans toute la région qui vous entoure. Ils sont de retour, et semblent vouloir chasser ceux qu'ils considèrent comme des intrus.

Où que vous vous trouviez, vous voyez sortir du sol des créatures deux-fois nées, de toutes formes, de toutes tailles. Certaines sortent presque sous vos pieds tellement elles pullulent. Et par dessus tout elles semblent déployer une énergie monstrueuse dans le but unique de vous apporter la mort.

Si vous restez là ou ne faites rien, elles vainqueront cela ne fait aucun doute.


*~*

Au petit matin, les rayons de lumière traversaient difficilement l'épaisse couche de brouillard qui recouvrait tous les marais, et même quelques lieues de plaines autour.

Le camps avait été attaqué en son centre par des créatures très féroces, et les guerriers même les plus aguerris avaient été surpris.

S'ils s'organisaient, peut-être pourront-ils tenir la nuit suivante. Les nécromants ont envoyé un message à leurs invités, l'ont-ils reçu ?
Information détaillées
Galburk

neutre

le Solior 19 Logalios du 1551ème cycle à 16h14

Aller lancer des sorts en plein milieu des morts vivants, pour rendre des gars invisibles, tsss, encore Galburk qui se payait le sale boulot pendant que Leiden se la coulait douce dans le campement!
La première opération avait été un fiasco total, heureusement pas de pertes du côté des la Légion Etrangère.
La deuxième serait bien mieux préparée. Toujours invisible et soigné par Leiden, Galburk et ses gars prirent de vitesse les morts vivants et foncèrent jusqu'à l'endroit où se trouvaient Garrison et ses hommes. La petite troupe fut rapidement mise sous invisibilité, lui permettant de se replier. Une autre troupe au milieu de laquelle se trouvait Scrumph bénéficia du même sort.
Galburk et ses hommes de replièrent dans le camp et travaillèrent à repousser les morts vivants qui s'y étaient introduits.
Information détaillées
CheWa

neutre

le Solior 19 Logalios du 1551ème cycle à 21h55

Salop'rie de bestiol', z'allez laisser mes potes tranquilles voui?
Le petit CheWa gueulait à pleins poumons au milieu du campement, Briz'Van chargeait avec le petit orc sur son dos, qui faisait des moulinets avec son gourdin clouté, protégeant son côté gauche de son pavois tout neuf. Les os brisés volaient pendant qu'il s'enfonçait dans la marée des deux fois nés avec la ferme intention de "tous leur péter la gueule!".
Briz'Van freina brusquement, CheWa faillit être projeté en avant. Deux seigneurs de la mort lui barraient le chemin. La fidèle monture fit demi tour le plus vite qu'elle put, mais ses petites papattes pataugeaient dans la boue, c'était déjà presque les marais ici! L'orc court sur pattes ne put éviter deux grands coups qui vinrent s'amortir sur son pavois, le faisant valser à terre, à bas de sa monture.
Briz'Van s'ébrouait à côté de lui, un peu sonné. Le petit CheWa remonta prestement dessus et ils filèrent dare-dare vers le reste des légionnaires, non sans que CheWa balance un grand coup de gourdin sur la tronche d'une momie à portée.


Dégage, t'es sur mon ch'min, sale bout d'os!
CheWa, toujour' pluS rapid' k'toâ
Information détaillées
Garrison
Funeste Légende
Compagnie Noire

le Solior 19 Logalios du 1551ème cycle à 22h05

Il avait suffit que la Compagnie Noire terrasse trois Seigneurs de la Mort pour que les Deux Fois Nés contre-attaquent. Vaincre ces seigneurs ne fut pas une partie de plaisir, mais ce qui suivit démoralisa tous les Frères.

C’était la première fois qu’il voyait un tel regroupement de Morts Vivants. Garrison n’en croyait pas ses yeux. Il ne pouvait que constater l’effroyable situation : ils allaient tous se faire tuer. Ce qui se confirma par la mort de Mâchoire. Il attendit comme les autres son tour, de mourir l’arme à la main. Mais c’est là qu’il vit le semblant de fuite des Noirs Compagnons.

Il fut pris de nausée. Il était seul avec Furie. On ne pouvait guère faire pire comme situation. Et pourtant, ce fut possible. Le Capitaine fut enlevée et Garrison se retrouva seul. Seul face à l’ennemi. Peut-être voulaient-ils se venger de lui car il était l’un des bourreaux des trois seigneurs tués.

La seule solution fut l’immobilité derrière un tronc d’arbre et attendre que ça passe. Avec un peu de bol, les monstres partiraient sans se soucier de lui.
Un regain d’espoir naquit quand les renforts arrivèrent. Avec ses sens affûtés, il remarqua la présence d’un invisible qui lui jeta le même sort responsable de son état.
Fallait-il déguerpir ? C’était tentant, mais Garrison se doutait que les Seigneurs de la Mort encore présents pouvaient déceler sa présence, même invisible. Et avec les blessures qu’il avait attrapées, au moindre déplacement il ne ferait pas long feu.
Information détaillées
Leiden

neutre

le Dolink 20 Logalios du 1551ème cycle à 01h30

*** Leiden participait à l'évacuation des blessés du front, une colonne se formait en direction d'Escania et tout le monde sortait petit à petit de la zone.
Chewa mettait un tel bazar chez les morts vivants qu'une partie de leurs forces tournoyait en tous sens, semblant chercher l'orc nain, monté sur sa bête infernale.
Celui-ci traversait leurs lignes de toutes parts, culbutant les zombies, pulvérisant les squelettes, rebondissant contre les seigneurs de la mort en hurlant "Taïaut, Taïaut!".
Si la situation n'avait pas été si grave, Leiden et ses camarades auraient ri de bon coeur devant la détermination et la fougue de CheWa, qui, il fallait bien le dire, ne faisait pas tellement de dégats à l'armée ennemie. Les hommes de Garrison avaient pu se sortir du bourbier, mais celui-ci y était toujours, guetté par les seigneurs de la mort . Une autre intervention devait être menée pour le sortir de là et que tout le monde puisse rentrer à Escania.
Un grand bruit de plaques métalliques retentit dans le dos de Leiden. Il sourit. CheWa avait bien amusé la galerie avec son assaut chaotique, mais maintenant, place aux professionnels. Le bruit caractéristique de cette gorge qui se raclait. Un glaviot de la taille de la paume de Leiden aterrit sur un corps de zombie qui avait succombé à l'assaut.
Krokzikas arrivait à la tête de ses hommes, un mur d'acier allait désormais protéger la colonne qui se repliait de l'armée de morts vivants. ***

Leiden, Kabbaliste. Pour Keldar.
En savoir plus sur moi

Information détaillées
Garrison
Funeste Légende
Compagnie Noire

le Dolink 20 Logalios du 1551ème cycle à 09h58

Malgré ses inombrables blessures, Garrison tenta le tout pour le tout. Soit il s'en sortirait, soit il suffirait d'un coup pour l'envoyer rejoindre Mâchoire. Il quitta sa cachette en espérant que son invisibilité le protégerait.

Les battements de son coeur accélérèrent, la sueur froide coula le long de son dos, mais il ne pouvait rester éternellement planqué alors que les autres étaient en train d'essayer de le sauver. Il se mit àcourir et à zigzaguer entre chaque morts-vivants, en attendant à chaque instant le coup fatal d'un Seigneur de la Mort.

La terre ferme était toute proche, la fin du marais siginifierait la vie sauve. Jamais une distance ne lui avait paru si longue.

"Allez, allez! Encore un peu!"

Et il put sortir vivant des marais. Il rejoignit ses compagnons et commença à se soigner. Il se promit de leur faire payer ses jours difficiles.
Information détaillées
Krokzikas

neutre

le Dolink 20 Logalios du 1551ème cycle à 11h26

Paf, Pan, Prend ça! Aïe, Paf, Tiens! Mange! Ouïe, Aïe, Vlan, Dans tes dents cohonnerie!
Krokzikas et ses hommes formaient une masse compacte qui avançait en broyant sur son passage les morts vivants qui avaient envahi le camp. Une ligne d'hommes lourdement armés qui avançait implacablement, réduisant en poussière les bêbêtes récalcitrantes.
Allez les gars, cassez leur les genoux!
Derrière eux, les survivants de repliaient, mais il fallait encore attendre, tous n'étaient pas saufs. Puis la nouvelle arriva, Garrison s'en était tiré, on pouvait plier les cannes et rentrer au chaud!
Se repliant du champ de bataille, Krokzikas glissa quelques mots à Leiden.

Non mais t'as déjà vu ça ? En pleine paix! Les autres y se baladent et pis crac, un bourre-pif de seigneurs de la mort, mais il sont complètement fous ces nécros ! Mais moi les dingues j'les soigne, j'm'en vais leur faire une ordonnance, et une sévère, j'vais leur montrer qui c'est Krokzi. Aux quatre coins d'Kohr qu'on va les retrouver éparpillés par petits bouts façon puzzle... Moi quand on en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... et j'ventile...
Il ne s'agît pa d'kroâr, il s'agît d'savoâr...
Information détaillées
ADMIN 6

le Dolink 20 Logalios du 1551ème cycle à 14h42

Les morts-vivants "laissaient" ceux reculer ceux qui le souhaitaient et qui fuyaient. En revanche, ceux qui restait trop près du Seigneur de la Mort apparu à la bordure des marais et qui s'obstinaient dans la même voie, reçurent de nouveaux coups qu'ils ne purent parer. C'est ainsi que Scrumph et Amnésis eurent de nouvelles blessures.

Les autres, soient avaient compris à quel point les marais maudits semblaient vouloir les chasser, soit s'étaient suffisamment organisés pour ne pas se faire surprendre.

Le Seigneur de la Mort présent dans les plaines continuait de frapper autour de lui, et demeurait un réel danger pour ceux qui se trouvaient trop près de lui. Il ne ressent pas la fatigue, et il a tout son temps.
Information détaillées
Marais maudits

le Malina 22 Logalios du 1551ème cycle à 15h33

Face au repli de ceux qui avaient foulé leurs marécages, les morts-vivants cessèrent d'avancer dans leur direction et s'enfoncèrent à nouveau dans la brume épaisse des marais, disparaissant.

Quelques-uns étaient toujours là, comme pour veiller au bon départ de tous.
Information détaillées
Avatar
Kohrien,Capitaine,Ambassadeur Impérial
Empire de Kohr

le Mirion 23 Logalios du 1551ème cycle à 09h08

La masse de deux-fois nés avait rendu ce lieu sombre encore plus noir. Plus moyen de bouger, tout juste assez de place pour respirer. Reprendre son souffle était de toute façon un luxe impossible, un temps perdu, un moment d'inattention qui pouvait être fatale.

La déferlante était si imposante qu'il était de toute façon impossible de lutter contre tous les deux-fois nés qui se dressaient...

Et lorsque cette marrée inhumaine retourna de là où elle était venu, l'inquiétude était porté sur la disparition du Capitaine. Les regards se croisaient, s'interrogeaient.

Peut être que le moment n'était pas encore assez propice pour une réflection claire.

Petit à petit, chacun recula de la zone, Amnesis et Scrumph était encore là, le regard plongeait en face.

Amnesis avait cette rage plus profonde, un sentiment d'impuissance, lors qu'il aurait pu faire quelque chose, sans doute. Son passé aurait dû lui servir...

Il commença un recul, gardant le regard vers ces marais maudits...
Pas de jour sans nuit, pas de mort sans vie
Thème
Information détaillées
Mâchoire
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Valkin 25 Logalios du 1551ème cycle à 00h57

Les compaings s'étaient repliés quelques lieues plus loin et rétablissaient leurs forces en mettant les choses au point.
Mâchoire, revenu récemment d'entre les morts eu la désagréable surprise d'apprendre que la capitaine avait été fait prisonnière par les Os et qu'ils voulaient que la Compagnie Noire parte désormais.


Et quoi encore ? On devrait laisser notre cap'taine entre leurs mains décharnées ? Y croient vraiment que c'est ce qu'on va faire ?
Huhu sans rire...


Après qu'un compaing soit parti en éclairage pour revenir quelques heures plus tard faire son rapport, Mâchoire convoqua ses 'gars'.

Bon voila ce qu'on a : un vilain SDLM bien puant comme ses potes et des minilui avec ce qui ressemble à un arc entre leurs pattes. Je sais pas trop quel est leur but mais je sais ce que nous on peut en faire.

Elle parlait du dernier SDLM qu'on a buté comme de son enfant, cette voix. Peut-être qu'il est temps de nous montrer un peu plus offensif et de la faire revenir pour la forcer à ramener la capitaine. Comment ? En dégommant ses 'enfants', si elle veut la paix, nous on veut notre capitaine... Doit bien y avoir un moyen de faire un marché avec ce truc nan ?

On va nommer cette opération de sauvetage "Nin'jah". Ca veut dire "Bottage de cul osseux en perspective" en havreboisien... ou un truc du genre.

On commence par se faire les petits faciles et si ça ne suffit pas à ramener le vent parlant qu'on nommera "Hahaha", on fera des dégats un peu plus conséquent...


Une fois le briefing terminé, Garrison s'avança dans la neige et ayant retenu dans les moindres détails la sublime opération mise au point par l'ork, entama les hostilités sur un archer squelette qui vola plusieurs mètres en arrière après un terrible impact en pleine tête.

Ouan'Chooooott' !, hurla Mâchoire qui s'approchait aussi discrètement que possible sous l'effet d'un sort d'invisibilité.
Une roulade à gauche, roulé boulé en avant, il rampa jusqu'à une barraque en ruine pour jeter un oeil puis repris son avancée en rampant, le regard vers le sol.
Lorsqu'il le releva finalement, il eut la mauvaise surprise de voir pointer sur lui un arc bandé.


Oups..

Et le squelette de décocher son trait soutenu par son copain Seigneur de la Mort. Mâchoire se releva d'un geste peu souple mais assez rapide pour qu'il se surprenne lui-même et commença à s'en retourner sans demander son reste mais s'arréta finalement.

...
...
...

Merde ... Je peux pas repartir sans rien, ils vont me prendre pour quoi les autres ?

C'est ainsi qu'il fit un rapide demi-tour, empoigna l'archer squelette par une jambe et se retrancha en dehors des marais en courant non sans calmer les ardeurs de son trophée trainé à coups de hache.
Information détaillées
Les Marais Maudits

le Solior 26 Logalios du 1551ème cycle à 23h19

L'avertissement n'avait pas été assez clair, les Marais contre-attaqueraient encore.

Déjà, de nouvelles créatures étaient venues renforcer le Seigneur de la Mort alors esseulé. D'autres viendront surement, comme cela fut déjà le cas.
Information détaillées
Mâchoire
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Dolink 27 Logalios du 1551ème cycle à 16h14

Visiblement Ahahah avait reçu le message mais ne l'avait pas interprété comme le souhaitait l'ork.
Las, Mâchoire retourna auprès des autres compaings et reprit son entrainement en Négation.

Information détaillées
Avatar
Kohrien,Capitaine,Ambassadeur Impérial
Empire de Kohr

le Valkin 1 Danurmos du 1551ème cycle à 15h41

Amnésis avait été séparé du reste de la Compagnie.
Dans son recul, il avait finalement rejoint un petit village, pas si loind es marais.
Il en avait étudiait le périmêtre, afin de s'assurer de la sécurité approximative, puis il décida d'y entrer.

Apparement, le village s'appelait Dardane. Une chose était sûr, il n'avait pas l'élégance des grandes villes khoriennes.

Il s'avança et tenta de trouver quelqu'un à qui parlait.
Pas de jour sans nuit, pas de mort sans vie
Thème

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc