Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
138 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 76 humains (2280), 35 elfes (1384), 27 orcs (748) | 16 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Un Templier en vadrouille

sur les chemins de la foi..
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Solior 29 Goliarmos du 1551ème cycle à 17h08

*** Théros Féral venait de quitter les alentours de Danor après le rude combat mené contre l'olimorse, terrible créature à peau épaisse.
Les combats, le bruit des armes, le cri des souffrants ainsi que l'agitation du combat ne lui manquait plus.
Il était là, dans la vaste pleine parsemé de collines sur lesquelles se dressaient souvent de majestueux arbres.
De son abri d'où il mangeait et se reposait, il pouvait encore voir les grands murs d'Escania ainsi que ses nombreux bâtiments.
La ville lui manquait déjà : il était là, presque égaré dans cet espace infini, alors que récemment, un grand nombre de citoyens lui avaient fait confiance en l'élisant Chambellan. Il avait peur de faire mauvaises impressions, mais s'il était parti, c'était pour une bonne raison.
En effet, cela faisait plusieurs jours que le récent Templier n'avait pas vu Karkh. Celui-ci apparaissait souvent dans ses rêves pour le guider et lui dictait ses ordres. C'est pourquoi, lorsqu'il ne lui était plus apparu depuis un certain temps, il décida d'aller à sa recherche. Il ne savait pas exactement de quel manière y accéder, mais il ly parviendrait.

Le jour venait de se lever, toujours aucun signe de son Dieu.
Il continua donc à marcher, vers le Nord-Est..
Bien qu'il n'avait pas reçu d'ordre, il avait trouver un moyen d'en recevoir : la mort.
Il comptait prouvait sa Force -Force dû en parti à son Dieu- sur les champs de bataille. Cependant, comme il était pourvu d'une intention noble, il comptait éradiquer la menace qui régnait sur les innocents, et ceux en défiants bandits, monstrer, mais surtout les deux fois nés...
***



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Solior 29 Goliarmos du 1551ème cycle à 18h42

*** Théros venait de se réveiller.
Il marchait et aperçut une ferme. Un petite ferme noir.
A l'apparence lugubre, Théros se doutait qu'elle était inhabité.
Ses soupçons furent fondés lorsqu'il aperçut un bandit en train de vider les restes de nourriture -qui était moisi depuis longtemps. Celui-ci le regarda d'un air noir, avant de cacher sa nourriture.
Apparemment, il cru avoir affaire avec un autre voleur, et c'est pourquoi il sortit son arme.
Sa dague, bien que poli, ne faisait pas le poids face à la flamberge que le Templier maniait. De plus, ce dernier était vêtu d'une armure Impériale, et donc de fer; alors que son adversaire n'avait qu'une pauvre chemise de lin.

Le combat se termina comme Théros l'avait prédit : sans égratignures. Il devait ceci surtout grâce à ses protections, mais aussi à ses nombreuses heures d'entraînements face aux autres Templiers.
Cependant, Théros se demandait si son Maître avait observé ce duel à mort, où son fidèle était sortit haut la main...
S'il avait fait ce voyage et avait quitté les siens c'était pour retrouver Karkh, retrouver son honneur.
***



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
MJ 65

le Solior 29 Goliarmos du 1551ème cycle à 18h44

***
Nacihom faisait sa promenade journalière dans le domaine du Maître quand il aperçut au loin un vivant...
Un être vivant qu'il ne connaissait pas...
Il n'était donc pas un Nécromant...
Et bien un nouveau jouet pour le Maître alors...
Nacihom s'approcha de l'humain...
Il ne le connaissait vraisemblablement pas...
C'était donc une personne qui n'avait rien à faire dans le domaine du Maître...
Nacihom s'approcha assez, mais tout en restant dans la brume pour que l'homme ne puisse le reconnaître...
Il lança un sort qui immobilisa totalement Théros...
C'était un sort d'Entrave...
Nacihom parla alors...
***


Et bien il faut être complètement stupide ou complètement incoscient pour pénétrer en ces lieux...
Sache qu'ici c'est le domaine du Maître et seuls les Nécromants ont le droit d'y entrer!
Tous ceux n'était pas Nécromants ou ne voulant pas nous rejoindre doivent payer de leur vie...
Alors qui es-tu et que fais-tu ici?
Répond ou meurt!
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Solior 29 Goliarmos du 1551ème cycle à 19h01

*** Troisième jour de marche.
Le templier dormait paisiblement à quelques pas de la ferme, lorsqu'une odeur pestilentielle le réveilla. il se demanda si ceci était dû à la nourriture moisi que le bandit de la veil lui avait jeté à la figure avant d'essayer de le frapper. Mais non : ses habits étaient propres.
Il se demanda donc à quoi ceci était dû.
C'est pourquoi il monta au plus grand arbre, après avoir déposé ses armures, lorsqu'il aperçut une grande brume au raz du sol : aucun doute : il venait d'atteindre son but, il était à coté des marais.
Il descendit, ramassa son équipement puis continua sa marche. Cette fois-ci, la cadence était nettement supérieur à celle de la veille.
Il se disait dans sa tête que plus vite il serait arrivé, plus vite il combattrait des morts vivants et qu'à partir de ce point là, soit il mourrait et pourrait voir son Dieu, soit il rêverait de lui après avoir battu bon nombres d'ennemis..
Dans les deux cas, il le verrait!

Il était à présent à la frontière entre la plaine et les marrais maudits.
Son sang se mit à bouillir.
Bien qu'il avait imaginé plusieurs fois le fait de franchir les marais, cette idée l'apeurait désormais.
Il faillit s'écrouler tellement il se sentait compressé. Il regarda autour de lui, chercha des individus, mais il ne vit que la brume qui l'entourait.... c'était comme si le marais avait avançait tout seul...
il se sentait effrayait, mais soudain il pensa à Karkh.
Il se dit que s'il avait peur, il ne le reverrait plus jamais.
Fort de cette idée, il avança à grands pas, bravant sa peur, le sol gluant où à plusieurs reprises il crut s'enfoncer, ainsi que l'odeur écœurante, qui, cumulé à ses efforts le fit vomir...
Mais il avança, il ne devait pas faillir, il ne pouvait pas faillir!
Mais tout d'un coup, son corps s'immobilisa.... il se demandait si c'était la peur qui le prenait, mais rien n'y faisait : même en pensant à son Dieu il ne put faire le moindre mouvement..
C'est alors qu'il entendit quelqu'un lui parlait, c'était un nécromant...
***


Tu n'oses pas te montrer, aurais-tu peur?
Si tu crois que je ne te remarque pas camouflé, tu te trompes. Avance en face de moi si tu veux me parler!


*** Théros regretta un moment ses paroles lorsque le mort, bien qu'il fut un mage, obéit.
Sa carrure, bien d'inférieur à Théros, l'effraya de par ses nombreux os visibles à travers son frêle vêtement..
Lorsque son adversaire plongea son regard dans les yeux du Templier, celui-ci répondit -par politesse?
***


Je me nomme Théros Féral.
Je suis Chambellan d'Escania, au service de ses citoyens, mais avant tout Templier.
Templier par Karkh, pour Karkh!
Si je suis venu, c'est pour le rencontrer. J'ignore si ceci se ferra dans l'entre monde, celui de la mort, ou si il viendrait à moi, afin de m'aider pour vous terrasser... Je respecte le Panthéon et le simple fait que vous ayez désobéi à Azolth me pousse à vous combattre.
Mais avant que l'un de nous ne meure; cependant je sais bien que mes chances sont maigres, laisse moi te poser une question : pourquoi es-tu nécromant?





hrp : je voulais mettre mes actions antérieures..


Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Solior 29 Goliarmos du 1551ème cycle à 19h38

***
Un rire sortit alors du Nécromant...
***

Ha! Ha! Ha!
Pauvre fou!
Tu dis vouloir rencontrer Karkh?
Et bien je pourrai le faire de suite si je voulais, mais j'ai envie de m'amuser un peu!
Les morts sont faits pour servir et ce même après que la vie leur ait été enlevée par ceux de ton genre...
Oui tous les humains tuent et ne se soucient guère parfois des conséquences de leurs actes...
Ceci nous arrange grandement il faut avouer...
Pourquoi suis-je Nécromant?
Et bien c'est un choix et tu n'as pas à savoir pourquoi je l'ai fait, mais sache qu'avant j'étais quelqu'un comme toi, un être faible et sans aucun réel pouvoir...
Maintenant je suis bien plus puissant que je l'ai jamais été, mais cela n'est rien en comparaison de la puissance du Maître!
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Solior 29 Goliarmos du 1551ème cycle à 20h35

Très biens, très bien. Sache, avant que l'un de nous périsse, que ce combat, peut-être mon tout dernier si Karkh continue de m'abandonner, sera le plus mémorable de tous ceux que j'aurais fait.
Prétention? Je ne pense pas.
La volonté de voir Karkh ne serait-ce qu'un instant, de l'entendre prononcer la moindre lettre avec sa profonde voix, de le sentir ne serait-ce que me trancher la gorge est telle, que tu ne pourras pas m'oublier de sitôt, car ma volonté, c'est ma force, et c'est avec elle que je te frapperais là où tant d'autres l'ont fait, mais avec une puissance qu'aucun d'eux n'eut!

Tu parles de faiblesse, tu m'écœures!
Tu disais être un faible humain, mais sache que ce sera un faible humain à la trempe d'un héros qui te tuera.
J'espère que ce sera moi, mais de toute façon ce que je te dis arrivera, et là, tu regretteras d'être devenue ce que tu es : un monstre ignoble qui vit pour son Maître, Maître qui n'est même pas un Dieu! Celui-ci ne mérite pas cet amour! Tu as encore une chance de t'excuser auprès du Panthéon et de le servir, je te prie de le faire!


*** Théros sortit sa lame.
Du bleu qui l'abritait, elle devint d'émeraude d'un rouge pur, et d'ivoire.
Etonné, il la regarda sans quoi savoir penser.
Il la brandit puis demanda :
***


Ton Maître qui est-ce? Est-ce Het Masteen?


Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Solior 29 Goliarmos du 1551ème cycle à 21h28

***
Nacihom riait maintenant très fort...
La bêtise de Théros Féral était immense et comme toujours aucun des êtres faibles ne pouvait les comprendre...
Personne sauf ceux ayant passé par le moment tant attendu pouvaient comprendre le Maître...
Seuls ceux-là pouvaient comprendre la Nécromancie et leur but...
***

Ha! Ha! Ha!
Pauvre fou!
Si tu crois pouvoir me battre avec tes armes ou ta magie tu es encore plus stupide que ce que je pensais!
Sache que nous Nécromants avons tous un but commun!
Un but que beaucoup d'autres personnes cherchent sans pour autant se rendre compte!
Notre Maître est celui qui a le plus évolué dans la quête ultime et c'est pour cela que nous le respectons!
Il est le plus puissant de nous tous!
Personne ne lui arrive à la cheville!
Même moi qui suis Nécromant je peux te battre sans aucune réelle difficulté!
Mais passons, car pour le moment j'ai envie de m'amuser!
Et pour information mon Maître est bien celui que vous nommez Het Masteen, oui!
C'est ici son domaine et tu n'y es pas le bienvenu!
Mes ordres sont claires et celles des Morts-vivants identiques!
Tuer tous ceux s'aventurant trop ici!
C'est ce que tu as fait pauvre fou!
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Dolink 30 Goliarmos du 1551ème cycle à 10h23

*** Théros tremblait.
Etait-ce dû au fait d'affronter un nécromant alors que lui-même n'était pas très expérimenté?
Ou sinon parce qu'il risquait de mourir, et ceux sans voir Karkh?
Il ne pouvait le dire, mais il avait peur.
Tout ces événements lui rapellaient d'anciens souvenirs lorsqu'il était encore Havreboisien, et la peur qu'il sentait lui remémorait un fait passé qui, à époque, lui avait totalement bouleversé..
***



Si tu cr'oa ke j'vai mourir', t'a peut'êtr' raison.
Mais en tout k'a, j'mourr'ai pas seul', puisk'e y'or'a l'Grand Karkh' avek' moâ!
Et moâ, je n'échaper'ais pas à mon destin en devenant quelqu'un comme toi, un nécromant....
Je pense qu'il est trop tard pour que je fasse demi-tour....
Toujours est-il que ton Maître ne mérite pas ta vénération... Il peut-être l'homme le plus fort qui soit, rien n'y changera : ce n'est pas un Dieu, et donc, il est mortel.
Et quand le jour viendra où il mourra, sache que seul un Dieu pourra le rammener sur IDEO.
Malheureusement, s'il ne croit toujous pas en un Dieu, n'adopte sa cause et le ne serve à en mourir, il ne pourra plus jamais voir ses chèrs Marais.
Là est la faiblesse de ton Maître, car s'il t'arrives aussi à mourir, tu tomberas dans l'oubli et ce n'est pas lui qui te rammeneras à ta "vie"....Par chance, le Grand Karkh est fort, le rand Karkh est bon : tu peux encore le servir.
Tu as encore le choix de choisir ton avenir, ne le gâche pas.
Lui te remarquera, alors que votre Maître n'a que faire de vous tous!



*** A présent, Théros ne tremblait plus.
Ses paroles avaient un un effet. Peut-être pas sur son adversaire, mais lui était rasuré.

Cependant, il ne savait que faire et avait toujours peur de mourir : on ne sait si derrière la grande porte il y aurait quelqu'un qui vous rammenra dans le monde des vivants.. ***








Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Dolink 30 Goliarmos du 1551ème cycle à 13h11

A ce que je vois vous ne changez pas!
Votre vision des nôtres est toujours aussi réduite...
Nous ne sommes pas des monstres, mais avons choisi de donné une deuxième chance aux morts de servir encore une fois!
Ils servent le Maître en le protégeant et aussi en protégeant ses serviteurs!
Tu dis que mon Maître est mortel...
Certes il peut être tué, mais certainement pas des êtres comme vous!
Puis notre quête de l'immortalité est proche...
Notre Maître pense avoir trouvé le moyen pour devenir immortel et s'il y arrive alors plus rien ne nous arrêtera pauvre fou!
Tu dis que nous ne pouvons revenir à la vie sans un Dieu?
Et bien je crois que tu te trompes mon ami!
Sache que certains des nôtres sont déjà morts et pourtant ils sont toujours là!
Donc pour tes Dieux sache que nous n'en avons pas besoin!
Vous êtes tous plus fanatiques les uns que les autres et c'est grâce à cela que nous ne faisons qu'accroître notre pouvoir!
Je vous remercie de vos guerres qui renforcent nos rangs, de vos expéditions vouées à l'échec à l'encontre du domaine du Maître!
Tout ceci nous rend plus forts!
Sache qu'actuellement il doit y avoir plus de morts que de vivants sur Idéo...
Je te laisse donc voir ce qu'il pourrait se passer si le Maître le désirait!
Mais passons!
Puis si le Mâitre n'avait rien à faire de nous, pourquoi nous aurait-il donné ce don de redonner la vie aux morts?


***
Nacihom fit un signe de la main et deux Seigneurs de la Mort s'approchèrent avec leurs bâtons surmontés d'un crâne prêts à les abattre sur le crâne de Théros Féral...
***
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Dolink 30 Goliarmos du 1551ème cycle à 14h08

*** Théros était stupéfait par ce qu'il venait d'entendre...
Les morts plus nombreux que les vivants...
Son maître proche de l'immortalité..
Le fait que les morts renforcent leurs rangs..

il culpabilisa, et bien que rarement émotif, il avait les larmes aux yeux.... le bandit qu'il avait tué récemment était peut-être devenu un des leurs..
Cette idée l'effraya, et il se demanda si il lui arriverait le même sort.
Karkh l'avait peut-être abandonné, mais pas le Panthéon?


il tressaillit à cette dernière pensée. il était parti chercher Karkh, et peut-être qu'il ne le reverrait jamais, et même : il pourrait devenir un semi-mort et alors lutter contre les fidèles du Champion.
Théros ne voulait le décevoir, il ne pouvait donc pas mourir.
Cependant, lui, seul, face à une armée de morts, zombies et autres squelettes, il ne faisait pas le poids.
Par contre, sa foi si!
Pendant tout ce temps elle l'avait protégé, secouru et aidé. Ce n'était pas le moment de l'abandonner et se livrant à de telles pensées!!

Il savait qu'aujourd'hui il lui faudrait combattre, mais demain, que ferait-il? Que serait-il?

***


Il y a beaucoup de vérités dans ce que tu dis, je ne peux le nier.
Il est vrai aussi que vous êtes nombreux... mais seul.
Tu vas penser que je me répète, mais vous êtes seul, sans personne pour vous soutenir lorsque vous êtes faible.
Vous êtes certes très forts, notamment tes deux compères, mais sache que la foi est la plus puissant de toutes les armes!

Je ne ferais pas le premier geste, par faiblesse mais aussi par indulgence, mais cependant je me défendrais jusqu'à la mort.


*** Le Templier avait peur.
Il ignorait ce qui allait se passer.
La mort lui paraissait très probable mais il ferait tout pour l'éviter avant que Karkh ne vienne l'aider.
***


Au fait, aurais-tu vu un dénommé Herstel ces derniers temps?


Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Dolink 30 Goliarmos du 1551ème cycle à 21h00

Seuls dis-tu?
Et bien là tu te trompes...
Nous sommes un tout et sommes partout à la fois...
Chacun de nous est lié aux autres!
Nous ne sommes pas seuls puisque nous sommes plusieurs...
Par contre toi tu es seul...
Seul dans le domaine du Maître...
Seul face à des milliers de Morts-vivants qui n'attendent qu'une chose...
T'ôter la vie et ils n'attendent que mon signal...
Je n'ai qu'à faire un geste de la main et tu seras tué...
Ta vie ne tient qu'à un fil, ou plutôt qu'à moi!
Ha! Ha! Ha!
Puis cela m'est bien égal que tu fasses le premier geste ou non...
Si je dois te tuer je te tuerai n'ai peur!
Mais cela n'arrivera que le moment venu...
Il faut d'abord que je m'amuse, non?
Pour ton ami Herstel je crois me souvenir de quelqu'un étant venu il y a pas si longtemps...
Encore un fou comme toi...
Malheureusement pour lui c'est les Seigneurs de la Mort qui l'ont trouvé avant moi...
Ha! Ha! Ha!
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Lüdik 31 Goliarmos du 1551ème cycle à 17h15

*** Théros devint furieu après les dernières paroles que prononça Nacihom...
De plus, il n'osait penser que son ancien maître avait péri : il était trop fort pour cela.
Théros ésperait qu'il vivait encore, qu'il combattait encore. La pensée qu'il soit mort l'effraya au plus haut point.
C'était son second maître à mourir, et il culpabilisait. Cette fois il aurait pû l'aider, ne pas refaire les mêmes erreurs!! ***



Rahhhh.... tu m'écoeures.. Comment oses-tu parler de l'avatar de Karkh comme cela? Et qu'est ce qui te dit qu'il ne se bat toujours pas face à son énième seingeur de la mort?

Tu parles de sollitude, tu as raison. Du moins, je pense que nos deux visions sont juste...
Mais dis moi, ta semi vie à tel un but, si ce n'est que de t'amuser et de lêcher les pieds du maître des morts?
Je ne comprends pas ta raison d erjeoindre le domain des Dieux, pourquoi fais-tu cela? Pourquoi bouleverse tu l'équilibre d'IDEO en laissant les morts sur cette Terre?



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Lüdik 31 Goliarmos du 1551ème cycle à 17h33


Comment je sais qu'il ne se bat pas?
Et bien, car le domaine du Maître n'est pas comme les autres endroits d'Idéo...
Ici nous sommes maîtres et tous ceux y entrant sans notre accord meurent...
Aussi j'ai vu de mes yeux ton ami se faire tuer...
C'était pas beau à voir pour un humain faible comme toi, mais pour moi c'était un spectacle magnifique...
Encore un mort qui a rejoint nos armées...
Pour mon but sache que nous en avons tous un, mais un faible comme toi ne pourrais nous comprendre...
Les Morts-vivants sont notre garde et nos outils de travail et puis nous redonnons une seconde vie aux morts...
N'est-ce pas ce que nous cherchons tous?
Vivre et ne pas mourir?
Nous ne faisons qu'exaucer vos souhaits...
Aussi je crois que tu dois connaître cette personne, non?

***
Nacihom désigna du doigt un Mort-vivant se trouvant juste derrière lui...
Théros le connaissait oui...
C'était son ancien mentor...
***
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Lüdik 31 Goliarmos du 1551ème cycle à 18h44

*** Théros frémit aux paroles du Nécromant.
Il tomba à genou lorsqu'il le vit.. lui.


C'était Ghord... Ghord. Lui qui avait formé de nombreuses recrues, devenues toutes aussi formidables les unes que les autres! Mastok, Heurk, Momegica, Théros Féral, Erine, Sureauk, Cra et plein d'autres... Toutes avaient maintenant un bon poste.
Concours de circonstance? Théros n'y croyait pas. Pour lui c'était l'œuvre d'un seul homme, Ghord.
En plus d'être un brave orc, fort, robuste mais aussi brillant et intelligent, c'était un bon père qui avait adopté une jeune fille, alors abandonnée.
Théros pouvait réciter sa vie entière et même tout ses exploits, tellement qu'il les connaissaient.
Ghord était sa sorte d'idole...

Théros avait les larmes qui lui montaient aux yeux..
***



Ghord, ne me dis pas que tu te sers de lui comme les autres morts-vivants, comme de vulgaires outils de travail.
Si tu l'aurais connu, tu n'aurais pas osé!
Je ne vous comprends pas et ne vous comprendrais jamais....
Après m'avoir vu souffrir, quel sera ton prochain divertissement : me faire affronter quelqu'un de ma famille, Ghord ou Herstel?
Je ne pense pas que c'est en faisant tout ceci que tu sers ton Maître...




Qu'ai je fait en venant ici.. Je voulais affronter de simples morts, eux qui trouble IDEO, mais en plus d'apprendre que ce ne sont que les outils du travail des nécromants, je tombe nez-à-nez avec un des leurs, nettement supérieur à moi.
Ce voyage n'a pas été aussi formateur que je l'espérais...



*** Déjà Théros prit son arme des deux mains.
Lui-même ne savait pas ce qu'il allait faire : abattre son bourreau ou libérer son ancien ami,
il était perdu dans ces marais, seul, seul face à une armée de nécromants, avec des morts-vivants comme outils.
***



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Lüdik 31 Goliarmos du 1551ème cycle à 20h55

Ha! Ha! Ha!
Certes je ne connaissais pas ce soit disant Ghord aussi bien, mais je connais très bien le nouveau!
Beaucoup tombèrent grâce à lui!
Sa force est exceptionnelle même pour un Mort-vivant et je peux te dire que cela m'amuse de le voir tuer les autres!
Mais ne t'en fait pas ce n'est pas lui qui te tuera...
Puis maintenant viens la partie amusante!
On n'a pas encore commencé!
J'ai encore besoin de m'amuser et je pense que tu me seras fort utile!
Ha! Ha! Ha!


***
Alors une brume noire se leva tout à coup...
Elle enveloppa Théros Féral et ce dernier commença à s'endormir...
Lentement il perdait connaissance...
En quelques secondes il était totalement endormi...
Alors les Morts-vivants prirent le corps et commencèrent leur voyage à travers les Marais Maudits...
Il arrivèrent à la sortie de ceux-ci, mais continuèrent quand même...
Où allaient-il emmener Théros Féral?
La réponse ne se fit pas attendre...

Là devant eux, aux portes des Marais se trouvait un endroit de tortures ayant déjà servi il y a peu par d'autres Nécromants...

Théros fût jeté dans la cave avec son ami Ghord qui le gardait...
Petit à petit les effets se dissipaient et Théros se réveillant...
***
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Malina 1 Rastel du 1551ème cycle à 18h36

*** Théros dormait paisiblement..
Il était dans une vaste pièce.
Il se souvenait très bien de cette pièce et pouvait la décrire sans besoin de s'en rappeler : c'était une sale d'entrainement, avec de nombreuses armes mais les épées y étaient en abondance.
Sur les murs faits de pierre, on pouvait voir des armoiries avec diverses armes, sur un fond rouge.
En son centre, un mannequin défiguré : il avait dû subir bon nombre de coups..
Théros se souvenait de la pièce par coeur, mais il ne sut dire ce qu'il manquait, car il manquait bel et bien quelque chose..

Il se réveilla.
L'odeur était différente de celles qu'il avait senti.
Moins nauséabonde qu'avant, elle rappelait à Théros le vomi, l'urine et le sang. En y réfléchissant bien, elle sentait aussi le pourri.

Théros ouvra les yeux : il était dans une salle au sol couvert de sang, avec Ghord.
Sa simple tête serait suffisant pour réveiller un humain de son rêve.

Après une plus grande inspection, il remarqua une trappe.
A plusieurs reprises il tenta de l'atteindre mais une force mystérieuse l'en empêchait..
***


Je suis réveillé.
Qui êtes-vous exactement? Y'a t-il seulement Nacihom? Et où est-ce que je me trouve : je suis dans votre lieu de prolifération Nacihom? Je suis là où les nécromants choisissent leur prochaines victimes?

Je ne sais pas ce que vous voulez, mais si vous attendez quelque chose de moi, faites moi signe, je vais essayer de dormir, de me rappeler



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées
MJ 65

le Malina 1 Rastel du 1551ème cycle à 23h12

***
Aucune réponse, rien...
Pas un bruit ne parvint aux oreilles de Théros Féral...
Ce silence dura plusieurs heures...
Le zombie là devant Théros ne bougeait pas...
On aurait dit qu'il était là en tant que garde, mais aussi un rappel...
Un rappel que l'on ne se moque pas des Nécromants...
Un jour où l'autre on rejoint leur armée...
Un jour où l'autre on devient comme ceux que l'on a combattus toute notre vie...
***
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Mirion 2 Rastel du 1551ème cycle à 07h30

*** Il attendait.
il essayait de dormir, mais ce fut comme si on l'empêchait.
Le cadavre de son ancien ami y était pour grand-chose...
Plusieurs fois il cria de toute ses forces, ou chantait faux exprès pour qu'on vienne ouvrir la cave en le priant d'arrêter ce vacarme.
Rien, pas une réponse.
Il ré-essaya, toujours rien.
Il ne put dire combien de temps étaient passés depuis qu'il était là : il n'avait aucune notion.
Le fait qu'aucun rayon de soleil ne lui parvenait aidait...

Néanmoins, il essaya de réfléchir.
Il voulait mieux comprendre les nécromants.
Il ne comprit qu'une chose : un vulgaire homme, même de foi, ne peux rien faire contre eux... ils sont bien trop nombreux si ce que lui avait dit Nacihom était vrai : à chaque mort, un mort-vivant...
Mais il avait quand même du mal.
Lui qui était déjà mort, pourquoi n'était-il pas un des leurs?

Il attendait toujours que quelqu'un vienne, perdu et seul.
Il ne voulait pas devenir comme son ami..
***



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées

le Mirion 2 Rastel du 1551ème cycle à 16h38

*** Alors que l’esprit de l’humain était occupé à se perdre en conjectures quant à son avenir vraisemblablement funeste, l’atmosphère parut s’obscurcir dans la cave. L’air devint oppressant et les ténèbres emplirent le lieu, cernèrent l’homme et l’acculèrent doucement aux frontières de la peur.
Et la cave sembla s’animer.

Au pied de Théros semblaient grouiller des rats et sous les vêtements de l’humain des insectes paraissaient s’infiltrer. Des sifflements se firent entendre et au loin un long, très long et lugubre hurlement de loup s’éleva.
Un serpent parut s’enrouler autour de la jambe du soldat et resserrer ses anneaux alors que les insectes, toujours plus nombreux, parcouraient le corps du Karkhien et commençaient à le mordre de leurs minuscules pinces en des dizaines de piqûres plus douloureuses les unes que les autres.

Et puis, tous s’arrêta. En une seconde, les insectes, les rats et les serpents disparurent.
Equinoxe avait pénétré la cave, son loup zombifié sur ses talons, et regardait le pauvre mortel probablement terrorisé de ses prunelles de ténèbres.

L’elfe avait revêtu un ensemble sombre ainsi qu’une longue cape brodée d’argent qui cachait son corps. Sans âge et d’une beauté vénéneuse, Equinoxe ne semblait pas appartenir parfaitement à ce monde. Le loup se mit à gronder, et son maître lui intima : ***


Calme-toi, Choléra. Je suis certain que notre ami n’a pas d’idée inconsidérée en tête.

*** La créature damnée obéit immédiatement. Le noir sorcier reporta son attention brûlante sur l’homme et lui sourit en une expression qui déconseillait au concerné de tenter quoi que ce soit.
Equinoxe reprit avec douceur à l’intention du mortel : ***


La souffrance, pauvre putrescible, sais-tu ce que c’est ? Peu importe, je vais te l’inculquer. A moins que tu ne te montres très, très coopératif.

*** Le sourire du nécromant se fit un peu plus effilé. Sa main gantée se posa sur la tête de son loup et la magie sembla s’y infiltrer : Choléra parut gagner en puissance, son poil devint plus noir et plus hirsute, ses yeux prirent une teinte écarlate encore plus vive, ses crocs semblèrent s’allonger et les chairs manquantes de l’animal se recomposer jusqu’à former un loup d’une taille anormale et d’une force manifeste. Equinoxe continua calmement : ***


Il rêve de goûter à ta chair, sais-tu ?

*** Le sorcier tapota affectueusement la tête de sa bête qui gronda en direction de l’humain. Le ton d’Equinoxe devint sec et il ordonna à l’homme : ***


Ton nom. Ta fonction dans l’Empire. Tout ce qui pourrait m’être utile. Et je te conseille de m’intéresser.

*** D'un geste du mage, le zombie qui se trouvait dans la pièce et qui avait été une connaissance du prisonnier s'avança pour venir se placer à droite de l'elfe qui susurra d'un ton mielleux et d'autant plus pernicieux : ***


Je pourrais le délivrer, tu sais. Rendre à son âme sa liberté...

*** ***
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Mirion 2 Rastel du 1551ème cycle à 17h53

***
Nacihom arriva juste derrière Equinoxe...
Il ne voulait pas rater ce spectacle qui allait lui être offert et puis on ne sait jamais...
Le Kohrien semblait fort et Equinoxe était déjà bien tombé une fois au combat...
Il valait mieux assurer sur ce coup...
Il restait dans l'ombre de la pièce sans dire un mot n'y aucun geste...
Il admirait ce qui se passait et avait hâte de voir la suite...
***
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Mirion 2 Rastel du 1551ème cycle à 18h52

*** Théros n'y comprenait rien.
Il était tranquille (enfin, un peu..) jusqu'à sentir des milliers de picotements qui disparurent aussi rapidement qu'ils venaient d'arriver.
Puis, un Elfe à la peau très pâle était venu, accompagnée d'une drôle de bête.
Puis l'Elfe parla à sa créature.

Le Karkhien ne savait pas ce qui lui arrivait était-il fou ou rêvait-il?
Autant de question auxquelles que le vulgaire humain ne pourrait répondre.

***
La souffrance, voilà un bien petit mot, pour une si grande notion.
Je ne dirais pas que vous ne me faites pas peur, ni que je déteste souffrir, mais j'aimerais juste savoir, avant de vous répondre avec le plus de précisions dont je dispose, qui êtes vous? Si vous pourrez être précis aussi, cela m'arrangerait, car je ne sais pas si je parle vraiment à quelqu'un ou si je rêve.
Etrange non?
Et bien, voyez-vous qu'en tant que Karkhien -vous avez dû le remarquer à mon accoutrement- je ne sers que Karkh, et celui-ci ne m'est plus apparu depuis bien longtemps! Donc de part la même occasion, il ne m'a pas donné de mission, vous-voyez? C'est pour cela que je suis allé dans les marais : pour pouvoir le rencontrer.


*** Théros se tut un moment en espérant que son interlocuteur lui répondrait.
Rien.
Devant la mine de celui-ci, il répondit donc.
***



Eh bien, Théros Féral, je suis né à Escania, puis tôt je parti à Havrebois, trouver là-bas un avenir que je voulais pas avoir en Kohr.
Krakos, chef isntrukeur' des Rondach's m'a contacté. J'ai rejoint les Rondach's en tant que recrue.
Là, j'ai commencé mon entrainement sous les ordres de mon ami là, le pauvre à côté de vous, en compagnie de Momegica, Heurk et Mastok. Deux mois comme ceci, puis trou noir.
Karkh m'avait rappelé à lui, il était en danger. Je devais l'aider.
Je revins, encore sous els rodre de Ghord pour finir ma formation cette fois avec Crao, Sureauk et Erine. Ghord est parti lorsque les seingeurs de la mort ont attaqué Algornar, il y a deux ans.
Je suis donc devenu apprenti instrukteur, instrukteur' puis chef isntrukteur.
j'ai quitté Havrebois et suis revenu en errant à Escania.
Karkh m'avait dit de rejoindre les Templiers.
Je lui ai obéit et cela fait 11 mois environ que je le sers directement...
Après j'ai vécu, fait des connaissances, mais Havrebois me manquait et manque toujours...
Je vais sauter un moment, inutile à raconter.
Donc récemment je suis devenu Chambellan d'Escania et Templier.

Les choses que j'ai fait d'intéressant?
Nous, religieux avons découverts un arbre d'une lueur intense, dans les montagnes au Sud du lac.
là, un esprit est apparu, il ne savait plus qui il était.
Puis une grotte s'est formé. A l'intérieur, 5 statues des 5 Dieux Majeurs du Panthéon. L'exceptions était que celle de Délémia était en mauvais état... A l'intérieur se trouvait aussi l'ancien Marteau de Dûjûn.. Tu dois le connaître non? Celui qui a battu tes ainés! on raconte que tout une Horde de morts-vivants a péri à cause de lui!!!
Puis nous avons reçu une autre mission.... Voilà tout.
Au fait, a tu vraiment peur du marteau de l'Elu, celui du premier Grand-Prêtre?
***

A chaque fois on remarquait que les yeux du Templier s'illuminait d'une passion infinie lorsqu'il parlait du marteau Divin.
Il avait également voulus avoir si son interlocuteur avait peur de ce marteau.
Car la chose qu'il ne savait pas c'est que Théros avait un marteau sur lui....
Certes, il était trop enchanté pour qu'il puisse le manier, mais il espérait que l'artefact le protégerait d'éventuels dangers..
***



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées

le Joriol 3 Rastel du 1551ème cycle à 01h06

*** Le sorcier ne réagit nullement aux révélations du Kohrien et si le marteau de l’Elu faisait peur à l’elfe il cachait bien ses sentiments car le mage resta parfaitement de marbre à son évocation.

Equinoxe sourit, en répondant d’un ton douceâtre, entre provocation et moquerie : ***


Je suis Karkh, mon enfant. Ne me reconnais-tu pas ? Je suis là pour t’enseigner qu’affronter un adversaire trop fort pour soit ou que se lancer dans des quêtes voués à l'échec ne s’appelle pas courage, mais de la stupidité. Et que cette stupidité se paye toujours au prix fort, d'autant plus avec les Nécromants.
Je suis là pour t'enseigner que croire en Moi ne te servira à rien dans l'abîme dans lequel tu t'es précipité en croyant me servir et duquel tu ne ressortiras pas indemne -tant sur le plan physique que mental.

Et j’ai une mission pour toi, mon cher, cher Enfant. Es-tu prêt à l’entendre et à la suivre ?


*** Equinoxe agita ses doigts et de longs, très longs serpents –un noir, un vert et un à la peau couleur feu- sortirent de ses manches pour venir grimper doucement sur les membres de Théros et les immobiliser, alors que l’elfe précisait en caressant son loup monstrueux : ***


Laisse-toi faire. Ce sont soit les doux anneaux de mes trois serpents, Tétanos, Typhoïde et Tuberculose, soit les crocs de Choléra...
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Joriol 3 Rastel du 1551ème cycle à 07h33

***
Nacihom se redressa lors de l'évocation du marteau...
Alors il était là?
Hum...
Cela intéresserait certainement le Maître qui pourrait même se déplacer personnellement peut-être...
Il fallait qu'il entre en contact et le mieux c'était Izarus...
S'il le savait le Maître le saurait très vite aussi...
Il quitta la pièce quelques secondes le temps d'avertir Izarus...
Il revint quelques minutes après et vit que Théros était maintenant immobilisé par des serpents...
***
Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Joriol 3 Rastel du 1551ème cycle à 18h06

*** Théros était restait de marbre après les paroles de son bourreau.
Il ne le croyait pas, il ne le croirait jamais.
***


Tu dis être Karkh? Pauvre fou!
Si le Champion était là il te ferait regretter ton arrogance.
Comment-oses tu prétendre être lui? Bien des hommes l'ont fait, et généralement on les retrouvait, le corps pourfendu en deux, comme par une lame..
Mais toi, t'es tu regarder? Tu es un elfe!
Si le champion viendrait sur terre il prendrait la forme de ses fidèles, celle d'un humain.
En tout cas, si tu m'aurais dis cela dans d'autre circonstances, sache que j'aurais rigolé.
Tu es vraiment stupide.
Sache au fait, que le Maître aime ses serviteurs et que jamais il ne ferait ce que tu t'apprêtes à réaliser, pratiquer la torture....

Mais bref, passons.
Je choisis les crocs de Choléra, mais vu que je viens de t'insulter, tu vas probablement choisir les serpents à la place...
Tout cela n'a plus d'importance.
***

Théros grinça des dents..
Il savait que ce serait douloureux et il préférait s'y préparait en s'imaginant qu'il souffrait déjà : ça passera plus facilement...

Puis, quand un second entra, derrière Nacihom, il arrêta sa grimace.
***


Au fait, avant que je devienne peut-être inconscient, pourrais-tu me dire pour quelles raisons je te croirais? Et pourquoi me mens-tu, moi, une personne qui va probablement mourir?



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées

le Joriol 3 Rastel du 1551ème cycle à 18h59

*** Equinoxe sourit de nouveau, de son sourire des plus cruels. ***


Alors pourquoi poses-tu des questions si tu ne veux pas entendre la réponse ? Je suis un mage de marais, un Nécromant. Tu n’as rien d’autre à savoir, humain stupide.

*** L’elfe émit un petit rire qui ne présageait rien de bon, alors que les trois serpents immobilisaient doucement Théros en resserrant leurs larges anneaux sur les membres du Karkhien et en engourdissant ses jambes et ses bras. ***


C’est merveilleux. Je n’avais jamais vu d’être aussi crédule. Crois-tu que nous allons nous contenter de te tuer ? Non, bien sûr que non. Chacun de tes mots, chacune des minutes que tu passes en ma présence devient une arme. Une arme dont nous allons nous servir...

Ce serait bien trop facile, sinon… Crois-tu que j’ignore les possibilités de résurrection que ce que tu crois être un Dieu t’offre ? Puah !


*** Le serpent feu, Tétanos, resserra soudainement son étreinte, arrachant probablement un cri à l’humain et commençant à lui broyer les os du bras droit.
L’elfe parut se perdre dans ses pensées en murmurant pour lui-même : ***


D’abord je vais lui couper une oreille, l’envoyer à Scipia Tantale en la menaçant de te zombifier si elle ne paye pas une raçon… puis je le toturerai jusqu’à ce qu’il perde l’esprit… Hum, ça pourra prendre plusieurs cycles… plusieurs dizaines de cycles…

*** Vers Théros : ***


Peu importe, je suis un elfe, j’ai tout mon temps. Je doute que ton Champion t’accorde la chance d’échapper aux fléaux des cycles qui flétriront tes muscles et altéreront doucement ton esprit déjà bien étriqué…

*** Puis de nouveau à lui-même : ***


Oui, jusqu’à ce qu’il perde l’esprit. Puis je lui couperai la langue et les doigts droits avant de le relâcher sans rien dire. Et ils ne pourront pas savoir si je l’ai perverti ou non. Ils seront obligés de le tuer… Amusant, très amusant…

*** Le loup jappa, comme enchanté du jeu auquel son maître se livrait. Equinoxe sortit de sa songerie intense puis dit d’un ton narquois à Théros : ***


Tu croyais simplement mourir, mon beau ? Quel bel idiot tu fais. Ton supplice sera bien pire, et je prendrais le soin d’y inclure tout ceux que je peux atteindre à travers toi…

Quant à ton « Karkh », tu vas constater qu’il se soucie de ta souffrance et de mes insultes comme de sa première enclume.


*** Equinoxe claqua des doigts et un petit scarabée noir réanimé émergea de la noirceur du lieu pour venir s’infiltrer sous les vêtements de Théros et lui laminer une partie de la peau en une souffrance infernale. Les serpents continuaient toujours de resserrer leur emprise, tant et si bien que le Karkhien pouvait difficilement rester debout et était vraisemblablement tombé à genoux. ***


Allez, humain. Chante-nous donc un hymne à ton Dieu sourd, muet et aveugle. Nous allons voir si il vient me « trancher en deux ».

Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Valkin 4 Rastel du 1551ème cycle à 08h13

Je t'attends vil créature.
Montre-moi si tu sauras me faire te supplier!
***

Le serpent s'en chargea en lui serrant le bras avec une force incroyable.
On pouvait déjà voir, rien qu'à la tête du Templier, que la souffrance qu'il ressentait était trop forte.. ***



AAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH!
Karkh!!!!!!



*** L'elfe continua d'infliger son supplice au pauvre humain.
Chaque fois la douleur était grandissante.
Chaque fois, après chaque cris de douleur, l'homme de foi prononçait le nom de son Dieu.
Il lui arriva aussi de prononcer des prières du Dolink.


L'Elfe, sournois et pernicieux, ne lui infligeait aucune torture pouvant provoquer la mort de son cobaye... ***


Tu murmure bien fort, nashky.
Je serais toi, je couperais les deux oreilles.. ainsi je ne comprendrais rien...et ils croiront avoir affaire à...à un fou.



*** L'humain commençait à un peu divaguer..
Nul ne supportait la torture.
***



Tu veux que je te chante une hymne à Karkh?
Bien. J'espère ne pas avoir omis des paroles..

O Seigneur Karkh , mon Dieu,
Qu’il est grand ton nom par toute la terre !

Le seigneur Karkh est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le seigneur Karkh est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?

Si des ennemis s’avancent contre moi
pour me déchirer,
Ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires,
qui perdent pied et succombent.

Qu’une armée se déploie devant moi,
mon cœur est sans crainte ;

Que la bataille s’engage contre moi,
je garde confiance.

Que ta force et ton courage
sans cesse me gardent !

Voci le premier couplet d'un chant composé de 14 que Horias a composé..

Maintenant je vais t'en dire un autre, c'est mon préféré...

Seigneurs du Panthéon , inondez-nous de votre Esprit , de votre Vie et de votre Courage.
Prenez possession de notre être pour que notre vie ne soit
qu’un reflet de la votre.

Rayonnez à travers nous, habitez en nous, et tous ceux que nous rencontrerons
pourront sentir votre présence auprès de nous.

En nous regardant, ils ne verront plus que vous seuls, Seigneurs !
Demeurez en nous et alors nous pourrons, comme vous, rayonner,

au point d’être à notre tour une lumière pour les autres.
Ainsi notre vie deviendra une louange à votre gloire,
la louange que vous préférez, en vous faisant rayonner
sur ceux qui nous entourent.

Par la plénitude éclatante de la vie, de la mort, du courage,
De la manipulation,de la connaissance et de la nature
que vous porte notre cœur.



J'espère que tu es satisfait, ou bien en voudrais-tu d'autres?
***

Le Templier tomba à terre, tellement le simple fait de chanter lui était pénible....
Néanmoins, on pouvait distinguer un sourire sur ses lèvres, il pensait à Karkh.
***



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées

le Solior 5 Rastel du 1551ème cycle à 22h09

Bien. Très bien ! Pauvre mortel, comme ta souffrance est délectable ! Délicieuse, vraiment. Ca me rappelle le bon vieux temps.

*** Nargua Equinoxe non sans un regard complice à Nacihom. Puis l’elfe prit l’intonation presque exacte de Théros pour déformer avec cruauté ses prières et en y insérant quelques commentaires cinglants –qui étaient accompagnés de douleurs diverses infligées par les différents animaux du sorcier : ***


Idiots du Panthéon, indignez-vous de son esprit, entendez ses cris et délectez vous de son vain, vain courage.
Prenez possession de son être pour que sa vie ne soit
qu’un reflet de la votre…


Inutile et absurdement utopique !

Rayonnez à travers eux, manipulez leur esprit, et tous ceux que vous idolâtrerons
pourront sentir votre absence auprès d'eux.


Ils ne t’aident pas beaucoup à surmonter la douleur, visiblement.


*** Equinoxe s’humecta les lèvres à la manière d’un prédateur avide de sang. ***


Je veux que tu jures, que tu insultes les Dieux. Que tu les provoques. Allez, allez mon petit. Si tu le fais je te promets de dire à mon cher, cher scarabée, à Syphilis, d’arrêter de te labourer les chairs.

*** Puis il s’agenouilla à côté de Théros tombé au sol et lui maintint quelques secondes le visage dans la poussière, avant de lui relever de force la figure et de continuer sur un ton acerbe : ***


Crois-tu que Karkh t’aimera encore, quand tu lui seras aussi utile qu’une bille à un guerrier orc ? Crois-tu que Karkh t’aimera encore lorsque je t’aurais rendu inapte à tenir ne serait-ce qu'une aiguille à tricoter ? Lorsque tout ce que tu sauras faire sera de souiller tes draps sans pouvoir aligner deux mots intelligibles ?

Allons, tes Dieux élitistes –si tenté qu’ils existent- se foutent de ton existence, de ta vie ou de ta mort. Pourquoi les nécromants existeraient-ils si ces entités étaient si puissantes et ridiculement rayonnantes que tu le dis, si la seule Foi pouvait vous protéger de nos jolies griffes ?


*** L’elfe rit, puis claqua des doigts en se relevant. Et Syphilis reprit son office, ravageant le torse du guerrier, tandis que le serpent vert finissait de broyer un bras à l’infortuné humain. ***


Allez, mon mignon. Blasphème ! Blasphème et tu verras que ta souffrance diminuera ! Récite-moi des cantiques maudits, des louanges souillées ! Je vais te montrer comme cela est… libérateur.

*** Chaque mot du noir mage semblait résonner dans la tête de Théros... ***

Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Dolink 6 Rastel du 1551ème cycle à 10h14

*** Le supplice, infligé par le serpent et le scarabée en même temps, réussit à arracher un cri de douleur à l'humain.
un autre.....

Puis l'elfe bafoua ses saintes prières, et le pieu, dans un acte de rébellion voulut cracher sur le visage de son bourreau.
La seule chose qu'il fit, fut de se mettre de la bave sur son armure.
***


Blasphémer?
Mais pour qui me prends sale nashkys?!
Tu parles à un Templier du Champion.
Un homme qui a donné sa vie, son nom, son honneur et sa raison de vivre pour Karkh.
A quoi t'attends-tu?

Et sache que si en faisant cela, je peux te faire jouir, le Grand Karkh me sera reconnaissant d'avoir fait le bonheur de quelqu'un de par ma foi.

Mais puisque tu y tiens, je vais te chanter un autre cantique, crée par notre Cheffe, Ashalan :
***

Avant de commencer l'effort, le Templier se mit à genoux, tant bien que ml, et prit une profonde inspiration :
***



La mort arrive aux fiers guerriers,
Le Cor et les trompettes sonnent le glas,
Les bannières tombent et fracassés sont les boucliers,
Par la mort seule, arriva le trépas.

Tu as choisis un guide pour faire arpenter le chemin,
Tu as choisis un gardien pour en faire le défenseur des pèlerins,
Ton choix c’est porté sur une âme à l’ombre de la flamme,
C’est une femme, sans grâce et charme, qui devint ton oriflamme.

La peur elle n’inspire,
La terreur n’est son lot,
A chacun de ses soupirs
Les fidèles s’abreuvent de ses mots.

Choisis pour être guide,
Choisis pour être Gardien,
Défendre et mener sera vie,
Accorde lui bénédiction, sinon c’en sera finis.

Tu as répondu à son appel,
Le panthéon lui a montré le chemin,
Désormais une vie nouvelle s’ouvre pour elle
En faire sienne sera son bien afin d’y voir un lendemain.


Es-tu content, sale hérétique?


*** S'il aurait pu, Théros aurait lancé des éclairs à son bourreau. Des éclairs rouges.. ***



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours
Information détaillées

le Dolink 6 Rastel du 1551ème cycle à 17h45

*** Equinoxe soupira et murmura quelques mots incompréhensibles : Syphilis redoubla ses efforts à l’ouvrage, arrachant entre chaque psaume de la prière de Théros des cris de douleur extrême. ***


Nnt, nnt, nnt, tu n’es pas très raisonnable. Mais tu me plais. La fougue des humains m’a toujours fasciné. La force que vous mettez à vous illusionner est incroyable. J’aime vous briser.

Allons. Ce n’est pas ta Foi qui m’amuse, c’est ton pathétisme. A invoquer des Dieux qui doivent en ce moment même être au milieu d’une orgie infinie, s’abreuvant de débauche et de luxure dans le domaine que vos stupides esprits leur construisent…


*** Le sorcier inclina la tête et rappela son scarabée qui rejoignit l’obscurité du lieu. Equinoxe continua tranquillement : ***


Oui, tu me plais. Voilà ce que nous allons faire…

*** Le mage s’avança jusqu’au maître zombifié de Théros et tira du fourreau du deux fois né une lame depuis longtemps rouillée et en piètre état. Il fit quelques passes avec la lame avant de fixer le Templier et de le provoquer : ***


Un duel, cela te dit ? Tu as une infime chance de triompher, si Karkh t’offre sa force… Toi contre Choléra, mon cher, cher loup. Tu auras cette épée, lui aura ces crocs.

*** L’intéressé grogna. La bête était réellement monstrueuse. ***


Si tu gagnes, je délivre l’âme de ton ancien maître. Si tu perds, tu auras une mort honorable. Qu’en dis-tu ?

*** Equinoxe mit son index devant sa bouche, indiquant à Théros de ne pas répondre immédiatement. ***


Mais avant… tu vas déposer toutes tes affaires à six pas de moi. Ton anneau magique, ton armure, ton casque, tes armes, tes vêtements. Tout. Tu ne garderas que ton pantalon.

*** Equinoxe attendit que Théros réponde avant de le libérer de l’étreinte des trois serpents… ***

Information détaillées
Théros Féral
Kohrien
Empire de Kohr

le Lüdik 7 Rastel du 1551ème cycle à 15h39

n]Théros criait de plus en plus fort.. Equinoxe était maître dans l'art de torturer des victimes...
Cependant, la défis proposé par l'elfe lui était très alléchant.[/i][/action]


Par Karkh, pour Karkh je tuerais ce maudit loup et libérerais mon ancien maître!
Tu verras alors que le Champion se préoccupe de ses fidèles, car je gagnerai grâce à lui, grâce à sa force!

Donne moi vite cette épée et retourne toi pendant que je pose mon équipement. J'ai encore un peu de pudeur...
***

Théros posa ses équipement après avoir vu l'elfe se retourner..
Il ne voulait pas que celui-ci remarque la présence du marteau dans ses affaires...
Il se dévêtit donc presque entièrement, gardant son pantalon afin de protéger ses parties intimes..

Son torse quant à lui était couvert de multiples blessures, toutes aussi répugnantes les unes que les autres.

Son bourreau lui donna donc la vieille épée rouillé.
Le Templier la prit de sa main encore en état et la brandit devant lui, en récitant une prière pour son Dieu.
Bien qu'il doutait de l'efficacité de la lame, sa foi en Karkh était puissante et indestructible...
Vu son état, s'il pouvait gagner, c'était par lui....
***



Ex-Havreboisien, mais Rondach's pour toujours

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc