Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
135 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 74 humains (2280), 34 elfes (1384), 27 orcs (748) | 9 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Une triste fin pour une nouvelle renaissance

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Zatarion
Profane à l'essai
Maîtres Nécromants

le Valkin 25 Rastel du 1551ème cycle à 18h54

***Zatarion arrivait enfin au marais depuis maintenant plusieurs jours il marchait afin de se rendre a cette destination,
l'odeur pestilentielle du marais lui permettait de se repérer au travers de la nuit qui étais aussi sombre que son âme.
L'arrivée au marais signifiais la fin de la vie pour certain une renaissance pour d'autre il faisait parti de cette dernière catégorie.

il marchait depuis quelque minutes maintenant et rien ne s'approchais... Une brume blanchâtre stagnais devant lui et il décidas après quelque secondes de repos de pénétré dedans, Il senti son cœur s'emballé lorsque son pied franchis la limite entre les grandes plaines ensoleillés et les sombres marais, une fois dans le broulliard le soleil avais disparue
ainsi que le peux de pensé de bonheur qui traversé l'esprit de Zatarion à présent il se sentait libre, il ne ressentait plus
aucune émotion ni la fatigue, ses sensations étaient à présent réduite à ce que percevais ces yeux et ces oreilles tous ces autre sens avaient comme disparus.




Maitre, je viens ici pour vous offrir la seul chose qu'il me reste.... Mon Âme.


Faites en ce que vous voulez, je m'en remet à vous peu importe le choix que vous ferez je vous servirais jusque dans la mort..



Il s'arrêta net et attendit une réponse***
Information détaillées
Zatarion
Profane à l'essai
Maîtres Nécromants

le Solior 26 Rastel du 1551ème cycle à 23h02

***Il attendit mais ne se passa rien, il se remit a marcher après quelque minutes d'attente. l'odeur devenait de plus en plus pestilentielle au fur et à mesure qu'il avançait, après une centaines de pas la brume intensifié il marchait une choses qui craquât sous son poids, il mit la main dans le marais et ressortie une cote cassé en deux a ce moment la un sourire se forma sur son visage.

A ce moment la un bruit surpris Zatarion qui sursauta et se retourna en une fraction de seconde et dit :

Maitre esse vous que j'ai entendu ??
Je suis la pour vous rejoindre dans la mort maitre



Il marcha doucement en directions du bruit mais il ne trouva rien qu'un tas d'os avec une tunique rouge, cette fois le sourire étais bien visible, il sortit son baton et tapota l'armure et les reste d'un homme qui semblait avoir étais décapité il remit son bâton sous sa cape et regarda le cadavre***
Information détaillées

le Lüdik 28 Rastel du 1551ème cycle à 02h24

*** Et le cadavre s’anima. Extrêmement abîmé, le corps en putréfaction ne fit que tressauter sous les impulsions de la Noire Magie qui s’insinuait doucement en son être. La main du macchabé ne tarda pas à se refermer sur l’avant bras de Zatarion et à la serrer d’une douloureuse étreinte à l’impressionnante force.

Et un rire monta de la brume.

Equinoxe apparut, contemplant le spectacle du mortel aux prises avec un reste de Kohrien trop décomposé pour faire un soldat potable. L’elfe sorcier agita sa main et le tas d’os redevint inerte. D’un nouveau mouvement de la main, une vingtaine de zombis sortirent du brouillard corrosif pour venir entourer Zatarion. Equinoxe murmura alors, de sa voix aussi tranchante que l’acier : ***


Bienvenue, petit humain. Qu’as-tu à offrir ? Ta force ? Ton courage ? Ta félonie ?

*** Le ton était ironique ; Equinoxe aimait à rabaisser ceux qui avaient l’impétuosité de croire que la mort avait besoin d’eux pour prospérer. Un loup s’en vint à apparaître dans le sillage du nêr et grogner doucement. L’elfe des ténèbres continua : ***


Tu dois me prouver tes qualités avant même de mériter la plus entière de mes attentions. Je suis un serviteur des Maîtres et les Maîtres te jugeront par moi.

*** Un claquement de doigt et la brume enveloppa la tête de Zatarion, formant un nuage compact obscurcissant sa vue et annihilant son ouïe ; asphyxiant ses sens et brouillant son esprit. L’homme se sentit partir, ou renaître, et rouvrit les yeux dans une sorte de songe, une hallucination glaçante de vérité... La voix d’Equinoxe le guidait dans cet univers onirique régit par la nécromancie.

Une grande prairie verte d’herbe tendre. Des enfants qui jouent avec des cerfs-volants qui étincellent dans un ciel d’un bleu azuréen. Les bambins sont tous blonds comme les blés et beau comme la vie. Leurs rires sont comme des chants la gloire du printemps et leur sourire seul légitime la beauté de l'Humanité...

Et la voix du nêr, inflexible, qui ordonne :

Tue-les. Tous. ***

Information détaillées
Zatarion
Profane à l'essai
Maîtres Nécromants

le Lüdik 28 Rastel du 1551ème cycle à 13h32

***L'animation du cadavre le stupéfia ainsi que sa rapidité il lui avais attrapé le bras avant qu'il n'ait eu le temps de rien faire, il vit une petite chose bouger juste a coté de lui.
S'était la tête du khorien qui bougé frénétiquement.
Un rire monta soudainement de la brume, ce rire glaçait Zatarion comme si il venait tout droit des ténèbres...

Une personne apparut, il leva sa main et le cadavre retomba doucement sur le sol d'un autre geste une vingtaine de zombis sortirent du brouillards.

Equinoxe ouvrit la bouche avec une voix tranchante.



Bienvenue, petit humain. Qu’as-tu à offrir ? Ta force ? Ton courage ? Ta félonie ?
Zatarion s'agenouilla et il répondu d'une voix assez roque,

Je viens vous offrir mon âme.. Je suis un mage et Aldémir est mon dieux, il me donne donc accès aux sorts de la :
Protection : Soin, Régénération mineure, Résistance, Guérison
Vitalité : Ami de la forêt, Vigueur, Vitesse, Verdoyance,
Altération : Flou, Image miroir, Silence, Invisibilité, Cécité

Je suis aussi bien entrainé sur ces compétences :

Humain, Effroi, Maîtrise de la vitalité, Prière, Sylvestre, Maîtrise de la protection, Physionomie, Enchantement.


Un loup apparut et Equinoxe continua,


Tu dois me prouver tes qualités avant même de mériter la plus entière de mes attentions.
Je suis un serviteur des Maîtres et les Maîtres te jugeront par moi.




Zatarion réfléchi a cette phrase mais avant qu'il n'ait pu répondre un claquement de doigt se fit entendre,
à ce moment la vue de Zatarion diminua, son ouïe disparue, ses sens ce brouillaient il n'arrivait plus a ce concentré...
Il se sentait partir..

Zatarion rouvrit les yeux dans une sorte de songe, La voix d’Equinoxe le guidait dans cet univers.

Une grande prairie verte d’herbe tendre. Des enfants qui jouent avec des cerfs-volants
qui étincellent dans un ciel d’un bleu azuréen. Les bambins sont tous blonds comme les
blés et beau comme la vie. Leurs rires sont comme des chants la gloire du printemps et
leur sourire seul légitime la beauté de l'humanité...


Et la voix du nêr, inflexible, qui ordonne :


Tue-les. Tous. ***


Zatarion ne supportais plus le bruit et encore moins de voir des humains rire et s'amuser...


Zatarion se releva, le sourire au lèvres, il sortit deux bâton qui étais accroché a son dos sous sa cape.

Un bâton tout neuf apparemment, qu'il planta avec force dans le sol, un autre torsadé avec plusieurs trace sur ton le long, sa pointe étais tranchante et toute en haut de son manche deux têtes de chiens étais sculpté dans la bois.


Zatarion enleva sa tunique grise laissant apparaitre ses dent jaunes et une énorme cicatrice sur son visage, il avait les cheveux brun et ces oreilles étais abimés, il posa délicatement sa capuche sur le bâton planté dans le sol, Zatarion avait une armure d'un noir intense aucune rayure ni de trace dessus, il y avait des sorte de pique sur ces épaules, il s'en servait pour torturer ces ennemis une de ces nombreux inventions..


Un cerfs-volants s'écrasa juste devant lui, a cette instant une colère monta en lui, il bâton torsadé étais par terre, avant qu'il n'ait eu le temps de la ramassé deux enfants étai devant lui a la regardé comme un jouet...

Les deux bambins dirent bonjour en même temps, Zatarion sourit et s'accroupit juste devant eux posant sur chacun une main sur leurs épaules, le sourire de Zatarion disparue au même moment que ces mains se mit sur la gorges de ces deux gamins...

ces pouces rentrais doucement dans leurs chaires et le sang chaud coulais abondamment sur ces avant bras

Il sourit de plus en plus, les deux enfant agonisais et à cette instant Zatarion avec une force inhumaine cognas leurs tête à plusieurs reprise, il les regarda et vu qu'ils n'étaient plus de ce monde.

Zatarion les lâcha et leva les yeux vers tous les autres qui continuait a jouer...
Il ramassa son bâton et avança vers ces enfants...


en quelque minutes tous ces enfants qui respirais le bonheur ne puisse plus respiré grand choses... Zatarion ressenti une sensation étrange une fois le massacre terminé, il avait apprécié décapité, torturé, mutilé les entendre criés, les voir courir dans tous les sens pour évité de mourir.

Il revient à en haut de la petite colline et remit sa tunique, en quelque minutes il avait ressenti temps de sensation qu'il n'avait jamais découvert...

Il s'agenouilla et dit d'une voix roque,


Que dois-je faire maintenant Maitre ?

Et il attendit tranquillement observent son travaille achevé...
Information détaillées

le Lüdik 28 Rastel du 1551ème cycle à 20h17

*** Zatarion fut arraché de l’hallucination avec violence. Il revint à la triste réalité de la fange putride où une vingtaine de zombis l’entouraient en le regardant de leur regard vide d’humanité et animé de la lueur malsaine de la magie nécromante. Au pied de Zatarion gisait un petit homme, un vrai petit homme, au front marqué d’un pentacle de sang et au souffle presque inexistant

Equinoxe était posté sur une branche d’un arbre mort et contemplait sa proie en hauteur tout en souriant. ***


La damnation. C’est la première des épreuves. Souiller ton âme jusqu’à l’irréparable, boire la coupe maudite jusqu’à la lie.

Ainsi, bientôt, très bientôt, si tu désires servir les Maîtres, tes Dieux t’abandonneront. Tous les sorts que tu connais actuellement te deviendront obscurs. La prière sera un "talent" qui t'apparaîtra dérisoire et tout ce que tu toucheras de tes mains sera voué à la putréfaction. La manipulation de la magie noire a des conséquences auxquelles tu ne pourras échapper. Tout sentiment se fanera en ton coeur, l'espoir n'aura plus aucune signification pour ton corps manipulé par des mains à la malveillance sans borne. En venant ici, tu abdiques irréparablement ton humanité. En es-tu bien conscient ?


*** Le nécromant claqua des doigts et les zombis firent un pas de plus vers l’impétueux Zatarion. L’elfe ouvrit la main et prononça d’un ton glacial : ***


Tue cet enfant et bois son sang. Abdique tes croyances. Jure la servitude aux puissances des marais et sache que de cette promesse jamais tu ne pourras te défaire.

*** Le brouillard sembla oppresser Zatarion, alors que la pression montait doucement. Equinoxe était descendu à terre, son loup tournant autours de lui avec enthousiame.

Tuer un être iréel était une chose, enlever l’âme d’un bambin réel en était une autre.. ***

Information détaillées
Zatarion
Profane à l'essai
Maîtres Nécromants

le Lüdik 28 Rastel du 1551ème cycle à 23h20

***Zatarion qui étais toujours à genou, se sentit de nouveau partir.. Il se retrouvas dans las marais, les zombis l'entouraient toujours mais un enfant étais allongé devant lui, un pentacle sur le front dessiné avec du sang,

Equinoxe parla soudainement,

après ces longue parole il claqua soudainement des doigts, les zombis firent un pas en direction de Zatarion, puis Equinoxe continua d'une voix glaciale,



Tue cet enfant et bois son sang. Abdique tes croyances. Jure la servitude aux puissances
des marais et sache que de cette promesse jamais tu ne pourras te défaire..


Zatarion voulait rejoindre les rangs de la nécromancie a n'importe qu'elle prit et au fond de lui il le savait...

Il ne restait rien a Zatarion..
Aucune attache dans le monde des vivant juste une très grande attirance pour les ténèbres..

Zatarion dit,


Je suis prêt pour sa... J'ai attendu ce moment depuis trop longtemps


Il sortit son bâton torsadé et prit l'enfant à l'aide de sa main gauche au niveau de la gorge, il le souleva sans mal
il eu quelque secondes d'attente...

Zatarion leva le bras droit la pointe du bâton en direction de l'abdomen de l'enfant..

Il plantât son bâton qui transperça l'enfant comme du papier, a l'aide du coter tranchant du bâton fit une entaille de 25 centimètre du nombril au haut du thorax de l'enfant.

Il planta la pointe de son bâton dans le sol et avec force il enfonça sa main dans le corps de l'enfant....
Il ressortie sa main ensanglanté

à ce moment la il dit,


J'abdique mes croyances,
Je jure servitude aux puissances des marais.

Et jamais je ne vous quitterais !


Il lécha sa main qui était couverte de sang, le sang n'avait pas énormément de gout pensa Zatarion qui léchait toute sa main petit à petit

L'enfant avait les yeux ouvert, des yeux blanc ce qui fit sourire Zatarion qui l'observa puis le relâcha.

Le corps tomba ces entrailles sortie sur son ventre

Zatarion regarda Equinoxe qui était descendu de l'arbre, Zatarion s'agenouilla devant lui et dit,


Je suis prêt à rejoindre votre monde, pour toujours..
Information détaillées

le Joriol 1 Dilannel du 1551ème cycle à 12h29

Bien... Très bien.

*** Murmura Equinoxe en voyant Zatarion renier ses croyances et basculer dans la damnation la plus profonde.

Le nêr s'approcha de l'humain et lui prit une main. Il imprima sa paume d'albâtre contre celle du Réfugié et récita une petite incantation. Zatarion sentit une vive brûlure et lorsqu'Equinoxe se retira, un petit pentacle inversé couleur sang était apparut sur la peau de l'homme.

L'elfe partit à reculons, s'enfonçant peu à peu dans la brume, disparaissant un peu plus à chaque seconde. Se faisant, il expliquait : ***


Ce n'était que la première étape. Tu es leur jouet, maintenant, et tu dois prouver que tu es un serviteur viable. Retourne t'en aux terres de vie, je te contacterais bientôt. Avec une mission, que tu devras effectuer en leur nom.

De la réussite de cette mission, ton intégration définitive en nos rangs dépendra...


*** Le nêr avait maintenant totalement disparu, et les zombis qui entouraient Zatarion cessèrent soudainement de s'animer pour tomber telles de vulgaires poupées de chiffon dans la vase. Comme si tout cela n'avait été qu'un rêve, un silence pesant retomba sur les marais. ***
Information détaillées
Zatarion
Profane à l'essai
Maîtres Nécromants

le Joriol 1 Dilannel du 1551ème cycle à 15h58

***Quelque minutes après avoir lécher sa main Zatarion senti une étrange sensation dans tous son corps, comme si il recevait un seau d'eau gelé sur le crâne et cette sensation le transperça à vif.

Cette sensation donna un frisson à Zatarion.

Equinoxe qui l'observais depuis plusieurs minutes décida enfin de s'approche de lui.

Il lui prit la main droite, celle qui se trouvait dans une corps d'enfant il y a quelque minutes.. Equinoxe récita une formule que Zatarion ne comprenait pas et à ce moment Zatarion senti sa main le brulé, la marque des ténèbres était apparut dans son poing droit...


Zatarion écouta Equinox qui recula en parlant...

Quand il eu finit tout revenait au calme.. Plus de Zombis plus d'Equinox..
juste une mission qui lui serait confié pour voir si il méritait de les rejoindre..

Une mission qu'il ne devait absolument pas rater !


Zatarion sortie un bandeau de sa poche droite, il banda sa main droite de façon à pouvoir prendre son bâton, il retournait dans un monde ou il n'avait désormais plus confiance..

Dans les monde des Humains.***

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc