Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
136 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 74 humains (2280), 35 elfes (1384), 27 orcs (748) | 17 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Complaintes d'une Nécromancienne

Quand une mage noire se tourne à la poésie et chansons...
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées

le Valkin 28 Filandor du 1551ème cycle à 22h49

***
Il faisait noir dans cet endroit si craint par une grande partie des Idéans. Noir puisque la nuit était venue et le brouillard plus dense encore. Quelque part dans cet endroit hostile et remplis de créatures des ténèbres, une femme était assise à clamer un poème.
***

***
Nécromancie,
Magie des âges obscurs,
Magie des âmes pures,
Tu es la vraie magie.

Détestée et chassée
Tu n'as que peu d'adeptes
Qui sont pourchassés
Par ces fanatiques inaptes.

Grâce à toi on redonne vie
A ceux ayant été tués
Par ces guerres qui suivies
Rendent Idéo détraqué.

***
Information détaillées

le Valkin 28 Filandor du 1551ème cycle à 22h50

***
Blizzard continuait de contempler là où elle se trouvait, cette beauté pourtant si répugnante pour certains. Des corps en décomposition à perte de vue, des squelettes et des morts ayant été ramenés à la vie. Quel spectacle magnifique qu'elle avait là et un nouveau poème sortit alors...
***

***
Corps décharnés,
Squelettes brillants,
Tous abandonnés,
Tous terrifiants.

La nuit a tué,
Elle a consummé
Vos chairs putrides,
Vos os splendides.

Vie on vous donne,
Mort on vous enlève.
Vos os on réordonne,
Vos chairs se soulèvent.

***
Information détaillées

le Valkin 28 Filandor du 1551ème cycle à 23h01

***
Après ce poème sur les morts, Blizzard se leva et continua son voyage dans ces Marais qu'elle aimait tant. Ces Marais qui étaient sa maison depuis quelques temps, ces Marais qu'elle chérissait et où elle se sentait en paix et libre. Au moins on était libres de faire ce que bon nous semblait contrairement au reste d'Idéo où les lois étaient là pour empêcher la liberté. Puis un autre poème, cette fois-ci sur les Marais, sortit de sa bouche.
***

***
Marais Maudits,
Ici on est libres,
Ici on s'épanouit,
On a un équilibre.

La liberté est reine,
La puissance est dame,
Hors d'ici on nous freine
Et souvent on nous blâme.

Tu es unique,
Ta beauté splendide.
Ici on n'est pas ironiques,
En dehors on est perfides.

***
Information détaillées

le Dolink 30 Filandor du 1551ème cycle à 15h14

***
Que c'est bon de se sentir libre de toute loi, libre de pratiquer la magie comme bon nous semble. Quoi de mieux que pratiquer la magie véritable dans l'endroit le plus paisible et le mieux protégé d'Idéo? Blizzard se sentait en paix avec elle-même et cela lui inspira cette fois-ci une chanson...
***

***
Idéan, je ne suis pas mauvais
Je suis juste un mage
Quand on veut détruire quelqu'un
Quel manque de classe
Oui, j'ai beau voir la brume, la mort
Rien rien rien ne luit là-haut
Les Dieux... zéro
Je suis juste un mage

Idéan, tu te moques de nous
On voit que t'es jaloux
Toi, tu vis dans une prison
Une prison en dedans
Chante pour moi, Idéan, oh oui
Chante chante chante, ça redonne espoir
T'as peur, de moi
Qui suis juste un mage

Idéan, la vie, quelle histoire?
C'est pas très marrant
Qu'on l'écrive blanc sur noir
Ou bien noir sur blanc
On voit surtout du rouge, du rouge
Sang, sang, sans trêve ni repos
Qu'on soit, ma foi
Mage ou Nécromant

Idéan, un jour, tôt ou tard
Tu n'seras que des os
Est-ce que les tiens seront miens?
Ce serait rigolo
Allez Idéan, alléluia
Au-delà de tes oripeaux
Mage et Nécromant sont ressemblants
Comme deux gouttes d'eau

***


Hrp : inspiré de la chanson Armstrong
Information détaillées

le Malina 2 Volganor du 1551ème cycle à 11h07

***
Cette chanson fit Blizzard tomber dans une profonde méditation. Pendant plusieurs heures elle resta immobile assise sur un rocher couvert de mousse noirâtre et en plein coeur des Marais Maudits. Ce n'est que quand un des habitants des Marais Maudits s'approcha d'elle que Blizzard sortit de ses pensées. Cette fois-ci un poème contre les Dieux sortait de sa bouche...
***

***
Puissances supérieures
Vous dîtes être des Dieux
Moi je dis que vous êtes inférieurs
Pour cela que j'ai dit Adieu.

Avant j'étais aveuglée
Je ne voyais pas la vérité
Je devenais cinglée,
Car vous nous abrutissez.

Maintenant je suis libre,
Je ne crois plus en vous
Je vis dans un monde macabre,
Un monde sans tabous.

***
Information détaillées

le Valkin 5 Volganor du 1551ème cycle à 07h51

***
Que c'était bon de s'exprimer librement sans crainte de voir la Justice de telle nation à vos trousses. Certes en Arténie on pouvait encore critiquer les Dieux librement puisque ceux-ci n'y croient pas et ce n'était pas pour déplaire à Blizzard.
Alors qu'elle s'était assise un moment, une ombre blanchâtre apparut au loin et celle-ci fit Blizzard penser à un poème, un poème très spécial.
***

***
Je t'aime mon amour,
Je t'aime depuis tant de temps
Et je t'aimerai toujours
Jusqu'à mon dernier printemps.

On dit que l'on est sans-coeur,
Je rigole de ces croyances,
Car nous on est pas manipulateur
Et notre amour est intense.

Depuis des lunes je pense à toi,
Chaque nuit je rêve que tu es à mes côtés,
Chaque soir je te côtoie
Et pourtant tu sembles éloignée.

***
Information détaillées

le Dolink 7 Volganor du 1551ème cycle à 08h23

***
Blizzard regardait le seul putride des Marais Maudits et quelques larmes perlaient sur son visage encapuchonné. Elle se sentait si triste de ne pas savoir si l'être aimé avait les mêmes sentiments pour elle. La Néophyte leva les yeux au ciel, admirant la noirceur de celui-ci et se mis à parler seule au milieu de cette vase, entourée de quelques cadavres réanimés.
***

***
L'amour est une si grande souffrance quand on ne sait pas ce qu'il en est.
Aimer est quelque chose certes très beau, mais cela devient vite un cauchemar quand les raisons pour réaliser ce malheur sont réunies.
Quand on aime, mais que nous ne savons rien concernant les sentiments de l'autre cela est douloureux, extrêmement douloureux.
Si ne pas savoir fait mal n'imaginons pas quand on sait que l'autre ne nous aime pas, l'espoir que nous avions s'évapore laissant place à une obscurité compacte et difficile à traverser.
Pourquoi fallait-il que je t'aime toi?
Pourquoi mon coeur a-t-il été volé par ta beauté mon ange?
Jamais je n'ai tant souffert, car j'ai l'espoir que tu m'aimes, mais est-ce que toi tu as les mêmes sentiments?
Je t'aime et je promet de te chérir, mais jamais je n'oserai te le dire de peur de te perdre totalement...

***
Information détaillées

le Malina 9 Volganor du 1551ème cycle à 08h51

***
Que cela faisait du bien de se laisser aller à parler ainsi. Certes on l'aurait prise pour folle dans les nations, mais en plein coeur des Marais Maudits ce n'était point le cas. Sans crainte elle pouvait s'exprimer puisque personne ne viendrait la critiquer.
Lentement Blizzard s'approchait du bord de ce si bel endroit et elle croyait apercevoir au loin une bâtisse. Illusion ou vérité? Aucune réelle réponse pour le moment et cela lui donna un sujet pour un autre poème.
***

***
L'illusion n'est pas vérité
Bien souvent on le croit,
Mais elle n'a été créée
Que pour un esprit étroit.

Quand on est sous illusion
Les Idéans sont embrumés
Capables des pires actions
Qui ne font que les enfermer.

Connaître la vérité,
Voilà un défi pour certains,
Soumis à l'inflexibilité
D'une vie que les restreint.

***

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc