Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
136 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 74 humains (2280), 35 elfes (1384), 27 orcs (748) | 19 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Arrivée d'un Aspirant et voyage...

Une Néophyte chargée d'amener un Aspirant au Manoir
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées

le Valkin 12 Volganor du 1551ème cycle à 19h21

***
Le temps était des plus glacials en cette sombre nuit de Volganor. Les Marais Maudits commençaient à certains endroits à geler et le voyage depuis le coeur au Portail des Damnés était dur. Cela avait pris plusieurs heures sans de réelle pause pour que Blizzard arrive au Portail. Selon les instructions un Aspirant devait arriver dans des délais pas lointains. Elle l'espérait sincèrement, car une chose qu'elle déteste c'est attendre pour rien.
La Néophyte était assise sur une pierre et contemplait les Morts-vivants se promenant autour du Portail. Ce dernier était protégé par toutes sortes de Morts-vivants, allant du simple Squelette au Seigneur de la Mort majestueux et puissant. Elle souriait à cette vue si belle de son domicile, de là où elle voulait passer le plus clair de sa vie et si possible près de son amour.
***
Information détaillées

le Solior 13 Volganor du 1551ème cycle à 00h12

*** Le portail. Les marais. Gwarthuiva était enfin arrivé à destination. Des la brume. Il ne voyait rien. Mais il pouvait deviner des présences aux alentours.

Il n'osait bouger. Le moindre mouvement pouvait lui être fatale. Quelqu'un viendra-t-il le chercher ? Il ne savait pas. Il ne savait plus.

Gwarthuiva était terrifié. Seul. Seul dans ces marais de mort. Il devrait bien s'y habituer avec le temps. ***
Information détaillées

le Solior 13 Volganor du 1551ème cycle à 00h24

***
Blizzard scrutait l'horizon opposé au Portail quand un mouvement inhabituel se fit sentir autour d'elle. Les Morts-vivants se mettaient à bouger en direction du Portail, tous sans aucune exception. Les Seigneurs de la Mort avaient leurs bâtons levés, les Archers Squelettes se tenaient prêts à lancer une pluie de flèches, les Squelettes et Zombies se préparaient à attaquer. Tous les Morts-vivants semblaient prêts à tuer l'arrivant qui semblait un terrifié.
Lentement Blizzard s'approcha du Portail en passant à travers les Morts-vivants sans que ceux-ci ne viennent l'attaquer. Ils regardaient la Néophyte de leurs orbites vides et celle-ci sourit dans sa capuche en voyant le nêr.
***

***
Gwarthuiva je présume?
***

***
D'une geste de la main elle fit les Morts-vivants reculer, mais ceux-ci restaient prêts à attaquer si elle en faisait le signe.
***

***
Tu as mis du temps, je ne t'attendais presque plus.
***
Information détaillées

le Solior 13 Volganor du 1551ème cycle à 11h22

*** Des mouvements. Gwarthuiva sentait des présences se rapprocher de lui. ça y est. La fin était proche. Il la sentait venir. Il ne savait pas quoi faire.
Fuir par le portail ? Affronter ses peurs ? Il essaya de se diriger vers le portail. Pas de chance, ses jambes ne répondaient plus. Il était bloqué.
Il n'avait plus d'autres choix que d'attendre. Attendre la fin.

Il entendit une voix. Il leva la tête. Une silhouette, devant lui. ***


C'est le cas.

Aucune excuse pour justifier mon retard, car retard il ne doit y avoir avec les maîtres.
Information détaillées

le Solior 13 Volganor du 1551ème cycle à 19h26

***
Un Squelette s'approcha de Blizzard qui commença à caresser le crâne du Mort-vivant. Ce dernier n'était pas "normal" dans le sens où il manquait une bonne moitié du crâne, mais cela importait peu. La Nécromancienne le caressait comme quand on caresse un chien ou un chat et continuait de regarder le nêr. Habituée à vivre et marcher dans les Marais Maudits, Blizzard réussissait à mieux distinguer les formes à travers le brouillard et elle voyait bien une terreur dans le visage de Gwarthuiva. Cette dernière attendait sa réponse pour voir si elle devait le laisser mourir ou pas.
Un bruit étrange fut alors émis par le nêr. Il parlait, mais la langue était inconnue de la Nécromancienne qui se demanda si cela n'était pas de l'Elfique. Une envie de faire taire le nêr de suite apparu, mais elle se calma. D'un geste de la main elle fit signe aux Morts-vivants qui se rapprochèrent et certains, épées rouillées, lances et bien d'autres armes à la main, encerclèrent Gwarthuiva. La voix de Blizzard se glaça et on pouvait y discerner une envie d'en finir au plus vite.
***

***
Je n'ai pas compris ce que tu as dit, alors je te prie de me parler dans une autre langue.
Avec moi c'est soit de l'humain, soit la mort.
Maintenant le choix t'appartient.

***

***
Un autre geste de la main et un Archer décocha une flèche qui s'est plantée juste devant les pieds de Gwarthuiva. Avai-il compris le message?
***
Information détaillées

le Solior 13 Volganor du 1551ème cycle à 23h00

*** La peur l'envahissait. Encore plus, suite à la réponse de la femme devant lui.
La flèche devant ses pieds voulait tout dire. Il n'y aurait pas d'autres avertissement. Gwarthuiva déglutit. "Même pas foutus de savoir parler la seule véritable langue sur tout ideo. Obligé de me faire parler une langue d'éphémère. Pitoyable." Pensa-t-il. Suite à quoi il sourit. Ou plutôt, ses lèvres se crispèrent un peu plus pour tenter de former un sourire qu'il essaya de dissimuler.
Il reprit. ***


C'est effectivement le cas. Je suis Gwarthuiva.

Aucune excuse pour justifier mon retard, car retard il ne doit y avoir avec les maitres.
Information détaillées

le Solior 13 Volganor du 1551ème cycle à 23h31

***
La Nécromancienne se sentait si bien entourée de tant de Morts-vivants. Il n'y avait pas de plus beau spectacle et s'était si apaisant, surtout quand on sait qu'ils ne vous font pas de mal. Sa main ne cessait de caresser le crâne du Squelette et ce n'était pas forcément des mieux à regarder. C'était assez étrange comme spectacle, mais elle s'en souciait peu. De toute manière le seul à pouvoir la voir était Gwarthuiva et ce dernier n'avait pas à la critiquer.
Malgré les caresses, Blizzard ne délaissait pas pour autant le nêr. Son regard restait fixé dessus et chaque geste était analysé. Le déglutissement signifiait qu'il avait peur et que la flèche avait fait son effet, mais quelques secondes après un sourire qu'il tenta de dissimuler vint rendre Blizzard pensive. Pourquoi un tel sourire, surtout après les paroles qu'elle venait de prononcer? Pourtant elle n'avait pas du tout tenté d'être drôle et ce qu'elle avait dit était tout à fait sérieux. Il fallait qu'elle éclaircisse tout cela.
Pendant qu'il parlait, Blizzard s'approcha d'avantage jusqu'à être environ à un petit mètre de Gwarthuiva. Son visage affichait un sourire cruel et rien d'autre n'était visible à travers la capuche que la Nécromancienne avait sur le visage. D'une voix froide elle s'adressa alors au nêr.
***

***
Tu as trouvé mes paroles amusantes? Il me semble que tu manques un peu de respect à ceux qui ont accepté de t'accueillir, non?
Sache que je ne suis pas ici pour rigoler et ce que je dis est parfaitement sérieux. Je pense avoir une idée sur le pourquoi de ce sourire et j'espère me tromper, car sinon je devrai te montrer qui commande ici.
Pour le moment tu es entouré, tu le sais et il suffit d'un ordre de ma part pour que je te renvoie en petits morceaux chez toi.
Est-ce clair?

***

***
Deux fentes brillantes furent alors visibles dans la capuche. Le visage de la Nécromancienne s'était rapproché de celui de Gwarthuiva et sa voix s'était refroidie d'avantage jusqu'à atteindre une colère très grande. Une main en l'air, un claquement de doigts et deux Champions Squelettes faisaient leur apparition aux côtés de Blizzard. Ils allaient servir de bourreaux si le nêr osait à nouveau rire de ses paroles...
***
Information détaillées

le Solior 13 Volganor du 1551ème cycle à 23h43

*** Des menaces, toujours des menaces. Gwarthuiva commençait à en avoir marre. Mais il ne pouvait rien dire. C'était ça ou la mort. Autant choisir ce qui pouvait lui permettre de vivre. ***


Vos paroles ne sont pas amusantes. Je ris seulement mon attitude assez pitoyable pour un aspirant à la nécromancie.

Je n'oserais sourire de quelqu'un qui tiens ma propre vie entre ses doigts. Et encore moins à ma maîtresse.


*** Il s'éloigna d'un pas, ne pouvant plus affronter le regard de la femme. Puis se mit à genoux, baissant la tête. ***
Information détaillées

le Solior 13 Volganor du 1551ème cycle à 23h52

***
Les menaces étaient monnaie courante chez les Nécromanciens, mais Blizzard ne l'usait qu'en cas d'extrême nécessité et surtout quand elle savait avoir une chance. Pourquoi menacer quelqu'un de mort quand on sait que le menacé peut nous tuer en quelques secondes? Elle s'imaginait que le nêr devait en avoir marre de cela, mais cela l'importait peu. Ce qu'elle voulait c'était un minimum de respect, déjà que cela n'amusait pas des masses de venir chercher un Aspirant qui ne sait même pas arriver à temps...
Blizzard écoutait es continuait de fixer le nêr et sa main s'était immobilisée sur le crâne du Squelette. On pouvait voir en elle une grande concentration et les Champions se trouvant à ses côtés semblaient impatients. Quand le nêr recula pour se mettre à genoux et baisser la tête, Blizzard s'avança vers lui. Elle était maintenant face au nêr qui avait sa tête à hauteur du ventre de la Nécromancienne et pouvait ainsi voir ses belles formes et son tatouage au ventre avec une grande précision. La main de Blizzard descendit le long du visage de Gwarthuiva avant de venir planter ses ongles dans le cou de ce dernier et l'obliger à la regarder dans les deux fentes brillantes.
***

***
Je n'aime pas parler aux gens qui ne me regardent pas. Je te dégoûte autant, c'est cela? Sache que je n'ai qu'une envie, te tuer et laisser ton corps pourrir accroché au Portail, mais tu as de la chance. Cette nuit tu as des chances de vivre, mais cela dépendra de toi...
***

***
Ses ongles s'enfonçaient d'avantage dans la chair du nêr et les fentes devenaient de plus en plus brillantes et on pourrait jurer qu'elles viraient au rouge sang...
***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 00h01

*** la douleur l'envahit. Les ongles le forçait à regarder la nécromancienne dans les yeux. Du moins, ce qui lui semblait être des yeux. ***


Nul dégoût de vote part. Je reste humble devant votre personne et ne me permettrait de souiller votre regard, votre corps en posant mes yeux dessus sans votre.

*** Gwarthuiva articulait autant que possible, dissimulant au plus profond de lui même la douleur. ***


Je ferais ce que les maîtres ordonnent...
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 00h12

***
Blizzard écoutait le nêr et remarqua un petit détail assez "dérangeant". Il lui semblait entendre un petit quelque chose qui venait faire comme un bourdonnement dans ses oreilles et elle bien vite une lumière s'illumina. Sa main lâcha la gorge du nêr avant qu'elle ne vienne s'agenouiller devant lui, laissant sa poitrine, d'une taille raisonnable, venir se mettre presque sous les yeux du nêr. Ce dernier pouvait presque tout voir grâce au décolleté du léger habit de Blizzard. Celle-ci restait tout aussi froide et sa voix n'avait pas vraiment pris un autre ton que celui utilisé depuis le sourire de Gwarthuiva.
***

***
Est-ce mon oreille? Je crois bien que ta maîtrise de l'humain n'est pas parfaite il me semble. C'est fort dommage, vraiment...
***

***
La Nécromancienne se leva lentement et regardait Gwarthuiva de toute sa hauteur, montrant clairement sa supériorité au nêr et le respect qu'il lui devait. Un autre geste de la main et les deux Champions attrapèrent l'Aspirant, le soulevant comme un vulgaire sac de patates. Quand il fut debout, il resta dans les mains squelettiques des Champions avant de voir Blizzard se rapprocher et caresser tendrement sa joue et y déposer un baiser. Celle-ci souriait de manière différente, car son sourire n'était plus cruel, mais sadique. Sa voix avait perdu sa colère, mais était devenue un murmure sensuel et envoûtant.
***

***
Mon corps te plaît? Soit sincère, quelque soit ta réponse je ne te ferai rien et les Morts-vivants ne réagiront pas.
Ensuite, pourquoi as-tu été en retard au rendez-vous? Des problèmes?

***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 00h36

*** Gwarthuiva avait une vue magnifique sur la femme. Il y avait un peu de chaleur dans ces marais finalement. D'autant plus qu'il n'avait presque plus besoin de refouler la douleur au fond de lui. ***


L'apprentissage d'une autre langue que l'elfique n'est pas très bien vu par chez moi, et trouver un professeur compétent n'est pas chose aisée.

*** Soudain, l'elfe se sentit décoller du sol. Des squelettes l'avaient pris par les bras afin de le soulever. Un baiser. Chaleur humaine. ***


De ce que j'ai vus, il envoûterait n'importe quel humain. Je ne suis pas humain, mais je ne reste pas indifférent à sa vue. Loin de là.

*** Il mit la main dans sa poche et en ressortit une bourse remplit. ***


Voila le pourquoi de mon retard. Prenez la, elle est pour les maîtres. Ne pensez pas que je vous achètes, loin de moi cette idée.

prenez ceci comme un présent.


*** Il tendit la bourse à Blizzard. ***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 00h54

***
Décidément il valait mieux que Gwarthuiva se taise, car là il massacrait l'humain d'une manière horrible. Blizzard fronçait les sourcils, mais cela ne pouvait se voir puisque perdu dans l'ombre de sa capuche. La Nécromancienne tentait de comprendre les paroles du nêr, mais c'était pas toujours facile et elle espérait bien comprendre ce qu'il disait. Cela serait totalement stupide et bête de le tuer sur une simple erreur de compréhension.
Il la trouvait envoûtante malgré sa qualité de nêr? Intéressant, ainsi elle était presque l'égal des nissi, voir bien supérieure à certaines? Blizzard était flattée et se disait qu'après tout le nêr ne ferait pas un si mauvais frère. Malheureusement une chose vint détruire cette chaleur qui s'était installée et au moment où Gwarthuiva sortit une bourse d'argent, le visage de Blizzard se figea. Son sourire disparu, ses fentes brillantes devinrent menaçantes et ses mains quittèrent le visage du nêr pour venir se poser le long du corps. Elle l'écoutait et ce qu'elle pensait était juste, il apportait de l'argent pour les maîtres. D'un geste vif, Blizzard saisit la main de Gwarthuiva et la serra fort, le sac dedans. Elle sentait les os du nêr commencer à craquer en étant écrasés contre les pièces et cela l'amusait et d'une voix cruelle et sans aucune pointe de chaleur elle s'adressa à lui.
***

***
De l'argent? Tu crois que cela est une raison pour arriver en retard? Regarde autour de toi! As-tu une idée des humains, elfes et orcs tombés dans les Marais Maudits? As-tu une idée de ce que l'on peut y trouver? Certains sont morts avec des fortunes sur eux!
***

***
Sa main continuait d'écraser la main, c'était incroyable comment elle pouvait avoir tant de force. Les Champions quand à eux maintenaient fermement le nêr pour qu'il ne puisse réagir et surtout, l'un des Champions avait saisit l'autre bras de Gwarthuiva pour qu'il ne puisse rien faire...
***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 09h50

*** Gwarthuiva sentit sa main être écrasé sous la pression exercé par la femme. la douleur l'envahissait une fois de plus. Trop intense. Insupportable.

La fatigue et la peur aidant, il sombra. Évanoui. ***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 10h09

***
Blizzard continuait de faire pression quand elle sentit le corps du nêr se ramollir. Il perdait de sa "vie" et de sa vigueur, sa main commençait à perdre le peu de résistance qu'elle offrait. Lentement Blizzard lâcha cette main et vit les yeux de Gwarthuiva commencer à perdre de leur éclat et bientôt celui-ci tomba sur le sol vaseux des Marais Maudits puisque les Champions Squelettes lâchèrent le nêr quand sa tête commença à tomber. Il venait de s'évanouir et ce n'était pas pour amuser Blizzard.
***

***
Faible, tu ne résistes même pas à une simple douleur et tu veux devenir des nôtres. Je me demande si tu ne seras pas plutôt utilisé comme esclave.
***

***
Elle fixait le corps inerte dans la vase et s'éloigna de celui-ci, allant s'assoir sur sa pierre en attendant son réveil. S'il ne se réveillait pas et bien tant pis pour lui, il finirait comme bien des Idéans qui s'aventuraient dans les Marais Maudits. Un corps de plus pouvait venir rejoindre les rangs de leurs "amis"...
***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 10h25

*** Gwarthuiva revoyait des images de son enfance. Ce soit disant bonheur. Bonheur perdu. Irremplaçable. Maintenant, seule la souffrance régnait en lui. La haine l'accompagnant.

Se laisser évanouir est une chose relativement utile. Mais elle a son inconvénient. Impossible de redevenir conscient volontairement.

Gwarthuiva, comme toutes les personnes évanouie, était inconscient et délirait dans son "sommeil".

Il ne sais pas combien de temps il resta ainsi, mais il finit par rouvrir les yeux. Blizzard était toujours là. ***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 10h31

***
Le temps semblait s'être arrêté dans les Marais Maudits pendant que Blizzard attendait que Gwarthuiva se réveille. Tout restait noir et pourtant le matin était arrivé, la brume était plus épaisse encore et le froid très grand persistait et semblait ne pas vouloir partir. En voyant Blizzard dans un tel endroit et habillée aussi peu on pourrait la prendre pour folle, mais elle s'en moquait. Le froid avait failli la tuer et depuis ce jour elle le respectait et c'était une preuve de respect que de ne pas s'habiller chaudement. Un esprit tordu celui de Blizzard, mais cela n'enlevait rien à sa beauté et à son côté envoûtant quand elle s'y prenait avec douceur.
Dos au nêr, Blizzard rédigeait une missive quand elle remarqua que les Morts-vivants s'agitaient de nouveau. Gwarthuiva devait certainement s'être réveillé, mais ce n'est pas pour autant qu'elle allait se presser à finir sa missive, car celle-ci devait être écrit de la manière la plus belle possible. Après tout c'était son amour qui allait la recevoir.
La missive écrite et donnée à Glace, Blizzard parla, sans bouger de sa pierre et toujours de dos tourné, d'une voix sans émotion.
***

***
Enfin réveillé?
***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 10h39

*** Gwarthuiva s'assit tant bien que mal. ***


Il le faut bien.

*** Il se leva et ne bougea plus. ***


Je suis à vos ordres.

*** Sa main lui faisait toujours mal. ***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 10h46

***
La Nécromancienne sentait dans la voix du nêr une certaine douleur. Il était possible que sa main lui faisait encore mal, après tout elle n'y était pas allée avec douceur. Avec une grâce très grande, une sensualité des plus envoûtantes, Blizzard se leva de sa pierre et se dirigea vers Gwarthuiva. Elle prit la main où avait été autrefois la bourse et passa sa main sur la paume avec une tendresse et une délicatesse nouvelle. Blizzard était redevenue la "gentille" et "chaleureuse" Blizzard d'il y a quelques heures et cela se voyait dans les deux fentes qui n'exprimaient plus une colère, mais une tendresse.
Un baiser rapide sur la main, une caresse sur la joue du nêr et une voix des plus douces sortit de sa bouche. Elle avait changé en quelques secondes, comme c'était habituel chez elle.
***

***
Hum...
Ta main semble blessée, enfin plutôt endolorie par ce que je lui ai fait subir. Je pense que nous trouverons quelque chose là où nous allons pour calmer cette douleur.

***

***
Un autre baiser, mais sur la main et une nouvelle caresse de celle-ci. La Nécromancienne était si douce et aimable que bien des hommes auraient peut-être succombé à son charme et à toute cette attention donnée...
***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 10h54

*** Gwarthuiva se laissa faire. les caresses de la femme lui procurait un plaisir intense après tant de douleur. ***


Comme vous le souhaitez. Mais la simple vue de votre personne atténue la douleur.

*** Gwarthuiva se pencha en avant, de quelques centimètres seulement. Trop près ? Qui sait. Il ne pouvait résister.

Ses lèvres se déposèrent sur la joue de la nécromancienne. Comment allait-elle réagir ? Il ne s'en préoccupait pas. Si il mourait, il aura au moins vécu un dernier moment de bonheur. ***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 11h08

***
La Nécromancienne était vraiment d'une grande douceur, c'était si étrange puisque jusqu'à maintenant elle était restée si froide. Il n'y avait eu qu'un seul petit moment de calme et de tendresse, mais il avait été éphémère. Ici celela semblait un peu plus sérieux, du moins ses caresses étaient plus douces et ses baisers aussi.
Blizzard voyait dans le regard de Gwartuiva que ce dernier se sentait bien et elle sourit tendrement. Certes le sourire n'était plus visible puis caché par l'ombre de la capuche, mais on sentait dans ses mains tout cette tendresse. Un compliment vint amuser Blizzard qui continuait de contempler le nêr qui lui rappelait son aimée. Elle aussi était une elfe, une nis des plus belles très certainement, enfin pour Blizzard c'était LA plus belle de toutes les nissi.
Elle pensait à cette nis quand elle remarqua que le nêr s'était rapproché d'elle. Pourquoi ce rapprochement, aurait-il une idée derrière la tête? Elle le regardait et c'est alors que les lèvres de Gwarthuiva vinrent toucher le joue de Blizzard qui exprima un léger frisson. C'était si doux qu'elle ne redemandait encore, mais elle aimait une autre et devait dire non au nêr, mais cette fois-ci de manière non violente.
Un caresse de la joue de Gwarthuiva et sa voix douce à nouveau s'adressa à lui.
***

***
Heureuse que tu ailles un peu mieux alors et je pense donc que tu es prêt à commencer notre voyage? Il est un peu long, surtout avec les Marais qui commencent à geler et le froid qui n'aide pas toujours.
***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 11h16

Je suis prêt depuis le début.

Nul doute que je trébucherais, nul doute que je faillirais, mais je finirais toujours par me relever afin d'arriver à mon but.


*** Il s'inclina légèrement devant Blizzard puis se releva afin de la regarder pour lui parler à nouveau. ***


Dites et j'obéirais. Mon corps est votre, mon âme est votre.
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 11h27

***
Blizzard approcha son visage de celui du nêr, il pouvait sentir la chaleur de son corps presque contre le sien. Le souffle chaud de la Nécromancienne caressait son visage, c'était si enivrant de sentir une telle beauté, une telle chaleur presque collée à nous. Une nouvelle caresse encore plus douce, plus tendre que les autres vint se faire sur la joue de Gwarthuiva et sans attendre de réaction du nêr elle agit. Ses lèvres cachées vinrent se coller à celles de Gwarthuiva et un tendre baiser, chaud et sensuel collait les deux. La main de Blizzard continuait de caresser la joue du nêr et le baiser terminé celle-ci resta en place. Pendant tout le baiser il n'avait toujours pas vu le visage de la Nécromancienne, mais avait sentit que ses lèvres étaient douces, très douces.
Lentement la Nécromancienne s'éloigna de Gwarthuiva et les deux Champions suivaient machinalement celle-ci. De dos au nêr, Blizzard s'adressa à celui-ci.
***

***
Bien...
Reste derrière moi, ne t'éloigne pas, car sinon tu signes ton arrêt de mort.

***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 11h49

*** Cette sensation, Gwarthuiva la connaissait si bien. Le nêr profita de ce baiser, un peu abasourdit.
Si seulement il pouvait voir son visage. Peut être était-elle aussi ravissante que ses lèvres sont douces. ***


Quel dommage de ne pouvoir voir votre visage qui, je n'en doute pas, doit être d'une beauté sans pareil.

*** Il s'inclina dans le dos de la nécromancienne. ***


je vous suis.
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 12h46

***
Quelques pas furent fait dans la vase nauséabonde des Marais Maudits avant que Blizzard ne s'arrête. Quel charmeur Gwarthuiva, depuis qu'elle s'était adoucie il ne cessait de la complimenter. La Nécromancienne se tourna légèrement et ses yeux brillaient de milles feux. C'était envoûtant, car ceux-ci dégageaient une sorte d'aura apaisante et douce. Lentement et de manière très sensuelle, Blizzard s'approcha de Gwarthuiva. Arrivée juste en face, elle colla son corps à celui du nêr et prit sa main blessée dans la sienne avec délicatesse. L'autre main libre vint caresser la joue douce du nêr, joue cachée elle aussi par l'ombre de la capuche.
***

***
Moi aussi je trouve que c'est dommage de ne pas voir ton visage, car j'imagine qu'il doit être aussi resplendissant que ceux de tes "frères". Ta peau est douce et tes lèvres aussi et c'est un vrai plaisir que de sentir tout cela contre notre chair. J'espère que les nissi avec qui tu as fait l'amour en ont profité.
***

***
Lentement la main de Blizzard descendait et arriva au dos de Gwarthuiva. Une légère caresse et le Nécromancienne se décolla de lui, mais tout en gardant la main blessée dans la sienne. On aurait dit un couple d'amoureux et pourtant c'était loin d'être le cas. Blizzard s'adressa alors à Gwarthuiva, se tenant à ses côtés.
***

***
Je pense qu'il est mieux que l'on fasse le voyage main dans la main pour plus de sécurité. Cela te dérange? Si je te fais mal tu n'as qu'à me le dire.
***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 14h38

*** Gwarthuiva sentit une douleur lorsque Blizzard prit sa main blessé. La poitrine de la femme contre son torse. Sa min contre sa joue. Charmeuse à n'en point douter.

De sa main valide, la droite, il enleva sa capuche. ***


Jugez par vous même de mon visage. Le faire moi même serait assez orgueilleux de ma part.

Pour le reste, je ne saurais le dire. le seul moyen de savoir est d'essayer.


*** Gwarthuiva se mit en marche, sa main dans celle de la nécromancienne. ***


Quoi que vous fassiez, j'accepterais.
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 15h08

***
Le regarde de la Nécromancienne se perdait au loin dans les Marais Maudits quand Gwarthuiva enleva sa capuche. Lentement le visage de Blizzard se tourna et fit face à celui du nêr qui n'était plus obscurcit par la capuche. Leur marche avait début, mais elle s'arrêta pour faire face au nêr et regarder ce visage. La main qui tenait de Gwarthuiva la lâcha et alla se poser sur sa joue. En fait c'est les deux mains, chacune sur une joue. Elle voulait sentir ce visage si beau et pourtant rongé par une haine et une tristesse. La Nécromancienne caressait le visage avec tendresse et amour avant de parler à nouveau d'une voix si enivrante.
***

***
Il est très beau ce visage, fin et si attirant. Je vois par contre de la colère et de la tristesse qui le ronge. Est-ce vrai? Je vois par contre l'amour qui lui redonne un peu vie...
***

***
Lentement la Nécromancienne enleva les mains, mais ne prit pas celle du nêr. Il aimait quelqu'un aparemment et elle aussi. Se tournant, Blizzard recommença à marcher et disparut en quelques secondes dans la brume des Marais Maudits...
***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 15h23

Une haine des dieux, la tristesse dut à la perte d'un être cher. L'amour gardé pour le retrouver. l'amour que me procure des personnes qui tiennent à moi. Amour futile...

*** Elle disparut. Gwarthuiva resta seul.
Il avança. Tout droit. la bonne direction ? Il verra bien.
Elle avait disparut dans cette direction de toute manière. ***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 15h33

***
Blizzard s'arrêta quelques mètres plus loin et regarda le ciel caché par la brume épaisse des Marais. Elle se perdit dans ses pensées et ce n'est que quand un Champion Squelette passa à ses côtés qu'elle revint sur terre. Le claquement des os du Champion se faisaient résonner et un bruit sourd se fit entendre juste derrière Blizzard. Le bruit de la masse frappant quelque chose de dur et un cri s'en suivit avant de retomber dans un silence des plus étranges.
Le visage de la Nécromancienne se figea et se retournant rapidement, elle se mis à courir en direction du bruit. La silhouette du Champion se fit voir rapidement et, arrivée à ses côtés, elle trouva un corps étalé dans la vase. C'était Gwarthuiva qui venait d'être assommé par le Champion et semblait saigner de la tête. Sans attendre, Blizzard prit le corps du nêr et le déposa sur une grande pierre non loin. Ses mains caressaient le visage couvert de vase et sang et elle espérait qu'il n'était pas mort. Qu'allait dire Meli si elle ramenait un corps sans vie? C'était sa mort assurée...
Sans attendre la Nécromancienne prit quelque chose dans une petite bourse à sa ceinture. C'était une fiole étrange qu'elle ouvrit et délicatement versa un peu de son contenu dans la bouche du nêr...
***

***
Réveille toi, ne me laisse pas seule...
Je ne veux pas que tu meurs...

***
Information détaillées

le Dolink 14 Volganor du 1551ème cycle à 19h18

*** Gwarthuiva avançait toujours, seul. Il ne la voyait pas encore. Ah si. une silhouette. Était-ce elle ?
L'elfe n'eut pas vraiment le temps d'identifier la chose se trouvant devant lui qu'il reçus un choc sur la tête. Suite à quoi il s'effondra.

À son "réveil", il sentit des caresses sur son visage et un goût bizarre dans la bouche.
Blizzard était la, prêt de lui. Si il avait sut que les marais maudits étaient aussi agréable, il serait venus plus tôt.

Il resta allongé. ***


Je ne vais pas mourir maintenant. J'ai encore bien trop de choses à accomplir.

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc