Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

109 Joueurs sur Ideo (4358 inscrits) : 58 humains (2251), 24 elfes (1365), 27 orcs (742) | 5 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

La mort attrape d'abord ceux qui courent...

...et moi je me précipite.
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Neptune
Kohrien
Empire de Kohr

le Malina 23 Goliarmos du 1553ème cycle à 15h22

Toujours impatient, et plongé dans ses pensées, il ne se rendait pas compte de l'allure qu'il enfourchait. Le poids ne résidait pas dans son pesant paquetage, mais à l'idée de la maigre distance qui lui restait à parcourir, sa hâte semblait rallonger les distances. Entre lui et quoi? Il avait des objectifs à accomplir et il ferait tout pour les atteindre.

Les pieds depuis longtemps embourbés dans la vase puante, il ne se rendait compte que maintenant du retard d'Idrasil, ne le voyant plus à portée de vue. Combien même il serait près, la brume masquait la vue, mais également à petit feu l'espoir des intrus sur ces terres maudites. Le terrain avait pour spécificité d'appeler la fatigue plus rapidement, de blesser inhabituellement, d'étirer le temps. Les bruissements alentour faisaient perdre la tête, Neptune semblait perdre la notion de l'espace, comme ivre d'un murmure qu'il n'était possible d'étouffer. A plusieurs reprises, il avait tenté de se boucher les oreilles, mais cette sonorité n'était pas uniquement composée de vibrations... Ces jambes le portaient difficilement à présent et à l'épaisse brume s'ajoutait une vision réduite et un équilibre perdu.

Appuyé contre un arbre, il érigeait maladroitement un pli qu'il confia à Achille, ce dernier s'envolant vers l'horizon pour aller remettre la lettre à fut un temps le dénommé... Mordraug. Las de la pesante atmosphère, le temps de reprendre son souffle, Vincent repensait à certain écrits sur la mort. Ce pays inconnu d'où peut revienne, les mémoires pillées.

Peu importe où j'irai après la mort, car, des deux côtés, j'ai des amis qui m'attendent...

Puis il reprit son chemin en titubant, s'appuyant sur tout ce qui pouvait être plus stable et solide que lui. Il ne s'agissait plus d'une course contre la montre, mais d'un long voyage auquel il fallait survivre. Surprenant lorsque l'on cherche à rencontrer la mort. Les heures s'écoulaient lentement aux yeux de l'humain... mais déjà plus d'un jour s'était écoulé. Un sablier déformé par l'esprit, et la réalité troquée par l'illusion. Le corps meurtri, l'esprit martelé, son impatience anéantie, mais sa motivation indemne. Craint de passer inaperçu, il s'écriait...

montrez vous!

...quelques heures plus tard...

Je suis Neptune... et je frappe à ta porte Seigneur de la mort!

...l'idiome orc ne semblait point avoir fait plus d'écho, et réitéra son appel quelques minutes plus tard...

Je recherche le pouvoir! Et je suis prêt à sacrifier mon âme!

...le dialecte elfique n'eut que pour effet de s'étouffer en ces lieux, sa diction trop douce ne pouvait que faner telle une fleure prisonnière des marais. Mais pas le moins découragé pour autant, il réitéra sa demande quelques secondes plus tard...

Idrasil et moi pouvons vous apporter notre force, notre intelligence, et bien plus encore!

...le silence habitait toujours les lieux de son calme inébranlable, animant inlassablement l'espace et le temps de son éternelle monotonie immuable. Mais non moins toujours obstiné, Neptune reprit immédiatement...

La mort semble bien moins terrible, quand on est fatigué... et je n'abdiquerais pas! Persuadé que la mort pourra m'apporter la clé... ...la clé qui me permettra de poursuivre mon récit...

Épuisant son répertoire de langues, ou presque, Neptune constatait une fois encore qu'il devrait transformer la patience en vertu. Se redressant sur ses jambes afin de se tenir fièrement droit, il reprenait lentement son souffle, tentant de reprendre le contrôle de sa respiration. Il lui restait un dernier dialecte à étaler, et pour cela il décida de s'offrir le temps de recouvrer sa force moral et son souffle. En ce lieu maudit et hais des dieux du panthéon humain. Observé sans nul doute par ces derniers. Il allait faire l'affront d'user de leur langue sacrée à des fins contraire à son utilité première, afin de prouver sa foi et sa sincérité. Appeler la mort, ou peut être même frapper le Seigneur de ces lieux par delà l'obscure brume recouvrant la vaste plaine marécageuse. En d'autre circonstance, le panthéonique peut servir d'arme redoutable contre la non vie, peut être cette "arme" percera les frontières et les barrières permettant ainsi de porter son appel avec vigueur et rage aux oreilles des Nécromants...

*** Neptune ampli ses poumons à leur paroxysme... ***

*** Et d'une voix puissante et limpide... libéra son message... ***


MONTREZ VOUS SEIGNEURS DES TENEBRES!!! JE VIENS A VOUS POUR UNIR NOS FORCES!!!

CV
PJ 0
Information détaillées
MJ 188
Respo anim. Orodreth/Elrohir/Maîtres Nécromants

le Malina 23 Goliarmos du 1553ème cycle à 16h43

*** Neptune criait dans les marais. Sa voix ne portant pas loin. À peine plus que sa vue.

la brume était épaisse. Jamais il n'avait rien vu de tel.

L'humain commençait à avoir des difficulté pour respirer. l'air se faisait-elle plus rare ?
Son harnois le gênait fortement. Progresser dans des marais ainsi chargé était une entreprise périlleuse.

Aussi, l'humidité des lieux n'arrangeait pas son voyage. La rouille commençait à recouvrir son harnois malgré l'enchantement qu'il avait subit.
Il en était de même pour son arme et tout autre objets métallique en sa possession. ***
Information détaillées
Idrasil
Kohrien
Empire de Kohr

le Malina 23 Goliarmos du 1553ème cycle à 16h55

Idrasil avait constaté qu'une nouvelle forme de motivation s'était emparée de son ami, il semblait puiser son énergie d'une source inépuisable. Pourtant chargé de la tête au pied par un encombrant matériel pas toujours très utile, la fatigue n'arrivait pas à se défaire de l'ancien Grand Prêtre de la force. Après quelques minutes de marche, obnubilé par ses convictions, Vincent disparu finalement au delà de son champ de vision...

Calme et sérénité recouvrés, pour le moment du moins, Idrasil avançait confiant. Il n'imaginait pas son frère bien loin de toute façon. Si ce dernier passait devant, en théorie la route était sûr pour le magicien.Le lieux macabre avait son pesant d'inquiétude néanmoins. Difficile de savoir ce qui allait se produire dans un avenir proche. L'atmosphère se faisait de plus en plus lourd, Idrasil ressentait quelque chose dans l'air, quelque chose d'handicapant... voir de tétanisant. Jusque là encore peu affecté, il redoubla de prudence et envisageait petit à petit d'avoir recours à la magie... les lieux devenant au fil des pas insoutenables.


Quand soudain, il entendit hurler. La voix était sans équivoque celle de son compagnon. Il avait hérité de se cri long et puissant que seul de grands guerriers pouvaient déployer. Idrasil accéléra le pas pour le rejoindre au plus vite...
Information détaillées
Neptune
Kohrien
Empire de Kohr

le Malina 23 Goliarmos du 1553ème cycle à 17h44

Neptune luttait contre tout un environnement, une atmosphère, une magie, les ténèbres et la mort. La lutte depuis le début était inégal, il le savait, mais il désirait lutter au maximum pour démontrer sa valeur. Quand soudain, peu après ses paroles profanes, la brume omniprésente semblait se densifier, s'imposer dans cette espace déjà confiné et conquis par sa présence éternelle. Si dense que la vision en était encore réduite... si dense que l'air inspiré semblait solide et obstruer ses voies respiratoires. Il devait réagir d'une manière quel qu'il soit pour réduire, ne serait ce qu'infimement, l'écart qui se creusait entre les deux forces en présence. Il but rapidement une potion de dissipation, et cette dernière consuma le fardeau qui pesait sur Neptune auparavant.

Fortement soulagé, mais néanmoins pas sorti de son affaire. La brume envahissait l'atmosphère de tout son corps, elle était presque palpable, au point que... le processus d'oxydation de la matière s'emballa soudainement. Sa hache se mit à décrépir comme une vieille feuille morte balayée par le vent. Son bouclier fut alors assaillit de la même manière, mais plus robuste que la petite hache, le processus était plus lent. Mais l'attaque n'était pas portée directement sur le possesseur du barda. Était ce une sécurité, une forme de défense? Sans doute, et même une arme de défense massive! Quelques lieux et minutes plus loin, une armée entière pourrait se retrouver nue, désarmée. Neptune alors entreprit de ranger son pavois et de se dévêtir de son harnois. Il désirait retirer tout objet pouvant s'assimiler à quelconque forme de matériel d'agression. Il rangea et protégea soigneusement son matériel... la brume allait elle tout de même tout ronger de ses crocs imaginaires?

Ne se laissant pas démonter moralement, il laissait libre court aux éléments naturels d'agir à leur guise, et continua d'avancer malgré le déchainement. Pas après pas, lentement, il continuait en avant à tâtons, aveuglé par ce brouillard démoniaque.
CV
Information détaillées
Idrasil
Kohrien
Empire de Kohr

le Malina 23 Goliarmos du 1553ème cycle à 21h44

Il n'était pas certain parfois de marcher sur les traces de Neptune, car même si peu de distance pouvait séparer les deux camarades, la topographie du terrain était parsemée de mares plus ou moins grandes. Il valait mieux les contourner que de tenter des traversées. Les eaux troubles ne laissaient que deviner les immondices qui devaient habiter les fonds. Parfois, des ombres ou mouvements suspects ne présageaient rien de bon quand à la viabilité d’un être vivant dans ces milieux aqueux. Il est évident qu’à défaut d’en connaître plus, il valait mieux suivre les sentiers les plus praticables. Et finalement, à ce jeu là et avec un peu de chance, Idrasil retrouva Vincent. En le rejoignant, la densité de la brume se densifiait à chaque mètre. Cette brume n’évoluait pas comme d’habitude, ou comme une quelconque brume que l’on rencontrerait en d’autres lieux. Non, celle-ci voyait son « corps » évoluer très vite, sa masse s’alourdir sur de trop courte distance. Et c’est aux pieds de son ami qu’il put constater la véritable teneur palpable de cette nuée mystérieuse.

Neptune était épuisé mais heureusement indemne. Et curieusement il n’était plus équipé d’aucune parure de protection, étrange en ce lieu alors qu’il en était entré bardé de toute part. Il était conscient, avançant lentement. A ses mouvements de têtes il semblait l’entendre venir, mais ne réagissait pas et ne se retournait pas, sans doute pour économiser ses forces. Mais qu’avait put bien t il lui arriver? Avait il prit de l’avance pour se préparer à tout cela et préserver Idrasil des maux locaux? Tenterait il toujours de le protéger après avoir échoué dans sa tentative de le convaincre de ne pas le suivre? Prenant le bras de Neptune qu’il enlaça derrière sa nuque pour le soulager d’une part de son poids, il l’interrogea sur son état…

Je suis là. Comment vas-tu ? Que t’es t il arrivé ?
Information détaillées
Neptune
Kohrien
Empire de Kohr

le Malina 23 Goliarmos du 1553ème cycle à 22h05

Soulagé de savoir Idrasil en parfaite santé, il esquissa un sourire et lui permit de retrouver quelques forces. Du moins suffisamment pour continuer sur ses deux jambes uniquement. Constatant qu'Idrasil était munit de son équipement de base, il lui expliqua grossièrement ce qu'il s'était passé. Bien que son matériel soit loin d'être constitué de pièces métallique, il l'invita à déposer son bâton et d'opter pour un vêtement simple au lieu de sa tunique enchantée de protection. Les ombres devaient être témoin de leur bonne foi et qu'ils n'étaient point habités par des plans agressifs.

Continuons notre route en direction du Nord Est, en espérant retrouver le pont qui semble être indiqué sur nos vieilles cartes...

Le brouillard oxydant semblait s'être calmé pour le moment, mais il fallait craindre qu'il n'intervienne à nouveau, et cette fois se fasse les dents définitivement sur l'ensemble du matériel. Ce qui était certain en tout cas, c'est que la fumée obscure ne semblait pas les abandonner, et les suivait où qu'ils allaient. En chemin, il lui donna une dernière consigne...

Garde tes forces, n'use pas de ta magie, même défensive. Il faut montrer que nous leur faisons confiance, que nous exposons nos vies ouvertement...

CV
Information détaillées
Flizia
Seigneur Nécromant,Acolyte Nécromant
Maîtres Nécromants

le Mirion 24 Goliarmos du 1553ème cycle à 09h44

Une figure s'approcha, différente des autres mort-vivants en ce qu'elle ne sentait pas la chair en décomposition et n'était pas vêtue de loques décolorées par les marais mais d'une robe et cape noires très simples qui la couvraient entièrement, sans qu'on ne voie la moindre parcelle de peau, si elle en avait, ni son visage, qui était couvert d'un masque blanc sans le moindre ornement.

Arrivée en vue des deux intrus, elle s'arrêta et tendit une main gantée pour désigner une direction qui, si l'on pouvait repérer les directions avec cette brume qui masquait le ciel, devait être quelque chose comme le nord-nord-ouest.

Cela fait, elle se détourna et se dirigea la première dans la direction désignée, lentement, comme si elle attendait qu'on la suive.

Thème musical : Prélude, Allemande et Gigue.
Information détaillées
Neptune
Kohrien
Empire de Kohr

le Mirion 24 Goliarmos du 1553ème cycle à 12h56

Le péplum flânait avec le sol, flirtait avec les eaux, et en aucun moment la charogne ou la crasse ne s'attachaient à la délicate robe de l'inconnue. Comme par magie, les tissus flottaient gracieusement pour toujours n'effleurer la terre humide que subrepticement. Les idées populaires ne voyaient la nécromancie que comme une plaie pourrissante, à la culture moisissante et aux manières sordides et malpropres. Et pourtant il n'y avait aucun doute quand à l'existence, peut être infime, de subtilité et de bien séance. Mais pourquoi donc cette personne se dérobait derrière un masque immaculé, s'enrobait autour d'une sombre cape, se voilait l'écorce sous un habillage obscure. Recherchait elle simplement l'anonymat? Ou l'être qui se cachait derrière l'ensemble mystérieux ne pouvait vivre avec l'image qu'elle renvoyait? Aucun parfum désagréable ne semblait émaner de l'être apparut. Mais il n'était pas évident de dire si l'absence de fragrance, au nez des deux amis, venait du fait que les émanations locales empestaient et submergeaient toutes autres senteur... ou si simplement l'être se tenant devant eux n'était doué d'arôme quelconque.

Les exhortations, les sollicitations... rugit ou tonné... adjuré ou conjuré... semblaient avoir portés leur fruit, en ce lieu pourtant dénoué de toute fertilité. Le marais n'acceptant que pour seuls engrais, la détermination et la dévotion. L'apparition, serait elle la main qui viendrait apporter la graine d'un mal bénéfique? Le jardin intérieur des deux hommes allait devoir s'emplir de leur naturelle mauvaise herbe, se laisser envahir par leur instincts les plus primaires. Y développer la ronce, y nourrir les plantes carnivores, y planter les fleurs empoisonnées sous une tempête glaciale d'une nuit enragée,... Neptune avait décidé d'enfoncer ses racines vers les ténèbres, et non plus de pousser librement comme une feuille sous les rayons du soleil.

Ils s'enfonçaient toujours plus dans les terres désolées et maudites, suivant ce qui pouvait s'apparenter à une rose noire parmi les dangers d'une faune et flore mortes mais animées d'un mal nocif...
CV
Information détaillées
Idrasil
Kohrien
Empire de Kohr

le Mirion 24 Goliarmos du 1553ème cycle à 13h24

Des ondes glaciales et invisibles transperçant quiconque et leur ôtent toutes formes d'énergie. Un grand desespoir semble accabler d'un coup, effet sournois d'une fatigue lancinante. Souvent, le risque de trébucher et sombrer dans la fange putride occasionnant pustules et plaies, faisant leur apparition aux pires endroits du corps. Il n'est pas rare non plus de tomber sur des poches de gaz toxiques, empoissant fortement toutes personnes entrant ne serait ce qu'étroitement en contact avec ces dernières. Voilà dont une infime partie de ce qui attend à tout prétendant au pouvoir obscure. Mais comme si tout ceci ne suffisait pas, un spectre de l'effroi de passage brièvement, décocha en un éclaire plusieurs coups de fouet de ses membranes capillaires. Soustrait à l'utilisation d'une position de vie, Idrasil était blessé, empoissonné et exténué. Sans la moindre protection ou possibilité de se défendre, survivre en ce lieu devenait insoutenable. Il fallait pourtant continuer...

Edit 188 : En RP tu n'as pas été attaqué par le spectre. Tu n'es donc pas agonisant. Restez où vous êtes en GP. Tout se passe en RP et uniquement en RP maintenant.
Information détaillées
Flizia
Seigneur Nécromant,Acolyte Nécromant
Maîtres Nécromants

le Mirion 24 Goliarmos du 1553ème cycle à 13h41

Ils marchaient depuis plusieurs heures à travers les marais, et entre-temps plusieurs mort-vivants s'étaient joints à eux, petit à petit, de sorte qu'à présent les intrus se trouvaient escortés de près par une dizaine de mort-vivants.

***

BAM.

Ainsi fit le plat de l'épée de deux mort-vivants derrière eux sur le crâne des deux intrus.

Thème musical : Prélude, Allemande et Gigue.
PJ 0
Information détaillées
MJ 188
Respo anim. Orodreth/Elrohir/Maîtres Nécromants

le Mirion 24 Goliarmos du 1553ème cycle à 13h49

*** Neptune et Idrasil ne virent rien venir.
le coup fut brutal, sec.

Incapable de résister, les deux hommes s'effondrèrent dans la vase.
La chance les abandonnerait-elle ?

Qu'allait-il advenir d'eux ? ***
Information détaillées
Flizia
Seigneur Nécromant,Acolyte Nécromant
Maîtres Nécromants

le Mirion 24 Goliarmos du 1553ème cycle à 13h52

Les mort-vivants s'arrêtèrent et, après avoir vérifié que les deux étaient inconscients, la figure masquée les fit porter, puis elle reprit la marche, plus rapidement cette fois-ci et dans une direction tout autre que celle qu'ils avaient suivi jusqu'à présent. Après tout, la plage n'était pas leur destination.
Thème musical : Prélude, Allemande et Gigue.
Information détaillées
Flizia
Seigneur Nécromant,Acolyte Nécromant
Maîtres Nécromants

le Mirion 24 Goliarmos du 1553ème cycle à 21h49

Ils étaient une dizaine en tout, deux champions squelettes qui avaient jeté chacun un des profanes sur une épaule, à la manière de sacs de grain, marchant au centre et plusieurs autres mort-vivants à leurs côtés. La figure masquée marchait en tête.

Le trajet se fit rapidement, le groupe n'ayant pas à avancer au pas de profanes qui s'embourbent à chaque pas et doivent s'arrêter sans cesse pour se reposer, manger ou dormir, ni à tourner en rond pour désorienter ces derniers.

Quelques heures plus tard, la figure masquée éleva une main, et les mort-vivants s'arrêtèrent. Devant eux s'étendait la forme massive de l'Antre.

Suite du RP

Thème musical : Prélude, Allemande et Gigue.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page