Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

109 Joueurs sur Ideo (4358 inscrits) : 58 humains (2251), 24 elfes (1365), 27 orcs (742) | 7 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Crime et Châtiment

suite et fin
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Hettar
Profane à l'essai
Maîtres Nécromants

le Lüdik 28 Joriamel du 1553ème cycle à 11h47

La langue tranchée proprement au rasoir, le regard calme d'Hettar perdit de son charme, laissant place à celui de la détresse. Dans l'incapacité de prononcer des mots, des râles sans grâce s'échappent de sa bouche ensanglantée.

Alors que la hache sectionnait une à une ses deux mains, il se perdit dans l'inconscient sous l'insupportable douleur que lui infligeait ses membres, où l'absence de ceux-ci...

Sa torture vira au cauchemar, paralysé par la douleur, il s'assoupit et se réveilla en sursaut pour finalement retrouvé la nuit de ses paupières clauses.

Les actes de barbaries finalement terminés, les squelettes s'occupèrent de le détacher, Hettar n'était plus d'un sac de viande bon à jeter dehors, ce qu'ils ne tardèrent pas à faire. Conduit en dehors du manoir, les squelettes l'abandonnèrent quelques lieux plus loin.

Balancé dans les marais, son corps git dans une purée d'immondice. Les mains soigneusement emmitouflé dans des bandages, le mollet parfaitement explosé, laissant l'os tout juste rattaché à sa moitié, formant un belle angle droit parfaitement soigné et des plus esthétique.

Sa langue amicalement tranché laissa place à un vide que son sang vint bien vite remplir, tâchant ses lèvres et son menton.
Il n'a clairement plus la force de se relever, et même s'il la trouvait. Vu son piteux état il serait condamné à resté assit sur une chaise pour contempler par la fenêtre les joies d'un monde qu'il ne connaîtra plus.

Dopé par son corps, la douleur n'est plus qu'une douce caresse qui l'accompagne joyeusement au porte de la mort. Il survécut plusieurs jours, allongé sur le torse, la joue écrasé dans un liquide obscur dont seuls les marais ont le secret. Il observe, au loin, il peut voir l'ombre des squelettes patrouiller, et tout prêt, les insectes le plus insolites se tailler les dents devant un repas qu'ils n'allaient pas tarder à déguster.

Finalement, il se fit à l'idée que la mort n'était pas si mauvaise chose, il ferma les yeux s'assoupit une dernière fois dans ce qui deviendra sous peu son cimetière.

Et là, une lumière blanche, les marais se séparèrent en deux, un péon avec une longue barbe et un grand bâton utilisa sa phrase fétiche !


Lèves toi et marche ! Oupa.
PJ 0
Information détaillées
MJ 28
Respo anim. Orodreth/Elrohir/Maîtres Nécromants

le Lüdik 28 Joriamel du 1553ème cycle à 12h09

*** Le corps du profane gisait par terre. Il commençait à être rongé par les marais.

Quelqu'un s'approche de lui, rapidement. Quelque secondes passèrent puis Hettar fut soulevé et transporté ailleurs
Ce "ailleurs" fut lointain. Le transport durant plusieurs heures.

Lorsqu'il retoucha le sol, ce n'était plus les marais mais bien un sol dur. De la terre.

Le profane resta là, inerte. Son sauveur l'avait sauvé d'une mort certaine dans les marais. Ses chances de survie furent plus grand. Mais toujours très faible. ***

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page