Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

110 Joueurs sur Ideo (4372 inscrits) : 56 humains (2256), 26 elfes (1372), 28 orcs (744) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Le grand voyage

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées

le Malina 24 Logalios du 1555ème cycle à 10h26

Ca y est, le temps est venu, la silhouette encapuchonnée fait ses premiers pas dans l’eau glacée. Le sol bourbeux engluant ses bottes de son étreinte putride.

Au delà de l’appréhension et de l’odeur, le plus désagréable est le froid. Qui donc s’aventureraient dans les marais en plein hiver ?

L’entrain disparait peu à peu, pour être remplacé par le désespoir et la fatigue. Elle, habituellement si prompte et sur d’elle ralentis le pas, regardant autour d’elle, semblant guetter quelque chose.

La fange lui arrive a la taille et son champ de vision se réduit bientôt a quelques mètres, avant que son corps ne sombre un bref instant avant de remonter a la surface. Elle crache avec dégout la putréfaction qu’elle a avalée.

Son corps se souille de plaies, de pustules. Peu importe, son implacable volonté la pousse en avant, elle progresse toujours plus avant dans cette atmosphère putride avant d’être stoppée net, elle se débat un instant mais plus elle lutte plus elle s’embourbe.

Le froid la transit complètement, le désespoir progresse.
Combien de temps passé avant qu’a force de lutter elle puisse reprendre sa progression ? Quelle distance parcourue avant qu’elle ne vomisse ses tripes, visiblement pervertie par les gaz ambiants, le froid remplacé par instant par des bouffées de chaleur dues à la fièvre.

La silhouette stop sa progression.

Est-ce lui ? Etait-il là pour elle ? Créature tentaculaire semblant surveiller les lieux.

Le temps passe, manifestement, cette chose n’est pas ce qu’elle cherche, elle poursuit, toujours plus avant, perdant ses moyens, l’orientation, la raison.

Un temps plus tard, elle est inexplicablement euphorique, poursuit en titubant, chantant, se hissant sur une plaque de glace pour y ramper avant de retomber dans cette fange qui s’insinue dans les moindres recoins de son équipement, de ses vêtements.

Longtemps plus tard, regagnant la raison, elle tire sa plume avant d’écrire péniblement une missive boueuse, a peine lisible.

A peine a-t-elle laissé partir sa piom que son attention se porte sur une forme imposante à quelques mètres d’elle.
La noirceur qu’elle dégage est sans équivoque, la silhouette est arrivée à destination.

Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Dolink 29 Logalios du 1555ème cycle à 14h42

*** Nacihom attendait devant l'entrée. Arriverait-il tout seul jusqu'ici ? Après tout il n'avait pas vraiment le choix.
Tout ça pour donner quelques pièces pour corrompre quelques esprits faibles. Vraiment, certains étaient bien étrange.

Une silhouette commençait à apparaitre dans le champ de vision du nécromant. Ce dernier déposa une bourse bien remplie dans la main d'un zombie et rentra dans le manoir, laissant le mort vivant à sa place.

Sans un mot le zombie s'approcha de I et lui tendu la bourse. ***
Information détaillées

le Lüdik 30 Logalios du 1555ème cycle à 11h55

Décidément, les choses sont bien différentes ici, habitué a plus d’égards, au moins un minimum de respect, de crainte ou d’admiration.

Rien, le grand nada, personne a l’horizon, obligé de se déplacer silencieusement, discrètement, sous couvert magique. Un grand merci à l’altération d’avoir rendu cela possible. Il allait manifestement falloir tout faire sois même.

C’était bien la première fois qu’un gros sac d’or me laissait froid.


Xegkna, sjrhj, ea zfspn, ckac hentfaajr. Pensais-je

J’aurais bien hurlé que c’était du foutage de gueule, mais je n’avais pas fait tout cela pour me faire défoncer ici et maintenant par les seigneurs en faction et l’heure était plutôt a la maitrise de sois.

Je décidais donc de franchir les derniers pas me séparant des lourdes portes du manoir, avant d’aller en écraser par trois fois les lourds heurtoirs contre la porte.

Les trois sons sourds se répercutaient dans ma tête, un certain sentiment d’appréhension me transperçant, ne sachant quelle horreur allait ouvrir cette porte.
Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Valkin 3 Danurmos du 1555ème cycle à 13h22

*** La porte resta statique durant de longues secondes.
Puis les battants se mirent à bouger, s'ouvrant sur un couloir sombre. De la magie ? Ni plus ni moins. Juste deux morts vivant bien dissimulé chargé d'ouvrir à la demande.

Un squelette arriva, invitant l'humain à lui suivre. Il l'amena dans une pièce non loin de l'entrée.
De quoi s'asseoir, des murs noirs, quelques chandeliers histoire d'avoir une légère lumière et une table remplie de poussière. Les visites n'étaient pas nombreuses dans le coin.

I rentra et le squelette partit en fermant la porte derrière lui. ***
Information détaillées

le Valkin 3 Danurmos du 1555ème cycle à 14h44

Je regarde les portes s’ouvrir, le corridor sombre, les murs noirs, faiblement éclairés par quelques bougies. Plutôt sobre, style assez classique finalement, j’aime assez, plutôt froid.

Et le squelette, c’est de bon gout, je préfère définitivement ça aux zombis, ça a un côté pratique indéniable en gardant un aspect hygiénique. Les lieux ayant beau être froid, c’était toujours un gros mieux par rapport a l’eau glacée des marais.

Une pièce, une table, de quoi s’assoir, presque du luxe en comparaison de la traversée, en temps normal, j’en aurais sans doute profité pour répondre a mon courrier en retard, mais aujourd’hui, je ne pensais qu’a me débarrasser de mes vêtements et de mon armure poisseuse et trempée, de mes bottes dans lesquelles avait marinée la plus immonde des soupes d’orteils.

Je commençais donc à enlever les pièces les plus souillées en prévision de passer cette robe que j’avais pris soin de transporter dans un paquetage ciré.

Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Malina 7 Danurmos du 1555ème cycle à 21h28

*** Les portes de la pièce s'ouvrirent et Nacihom y pénétra. Les portes se refermèrent derrière lui. ***


Tu as l'argent. Que veux tu de plus ?
Information détaillées

le Mirion 8 Danurmos du 1555ème cycle à 11h19

Ainsi, c’était lui, celui avec qui je discutais depuis quelques temps. Avait-il perdu le fil, supposait-il une seconde que j’étais venu pour l’argent ?

Cbsmb sdxm sdxm vosedsjvdsm, z’cxvcbm cbixb lxo eo axj os y’cxjvom ebvedsmjcseom, yofcsj xso cvixbo yo ecycfvom, icbm go yomjbs omj vboxv. Fdxm fdxm ydxjor tbos lxo zo s’cb qcm acbm eo euoibs qdxv euoveuov yo g’dv. Z’cb qvbm ic yxbebmbds, oggo omj aovio.
Zo movfbvcbm go icbjvo ediio zo s’cb zcicbm movfb qovmdsso, oj acxjo y’biidvjcgbjxb, zo fbosm euoveuov gc sds-idvj xbjovsoggo.

Zo qosmcbm lxo sdxm qvdabjovbdsm yo ic qvxbmoseo qdxv qxbvossbmov ids oswcwoiosj xc go movfbv. Z’cb cxmmb xso daavcsyo yx qgxm tog oaaoj qdxv gc yoidbmoggo lxb sdxm c ibm os vcqqdvj, mb fdxm fdhor yo lxb zo foxp qcvgov.

Bg io jcvyo y’cqqvosyvo xc qvcjblxov g’cvj oj yo qdgbv gom dm yo iom mlxogojjom.

Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Dolink 19 Danurmos du 1555ème cycle à 12h20

*** Nacihom sourit ***


Enpqrnpwxpo nz ojnh wi sni on zh qzph ajne ri lzpoei.

*** Il fit signe à un mort vivant de déposer du pain et de l'eau sur la table ainsi qu'un parchemin et de quoi écrire. ***


Ow ywmawpg brpg xpw gwjrapw.
Information détaillées

le Lüdik 20 Danurmos du 1555ème cycle à 17h45

Quelque peu étonné par cette requête et levant légèrement un sourcil, j’acquiesce finalement d’une inflexion de la tête.

Gp so msjh lhgy hgomg, xnZxs mg rs iznys bns ph pgmys mzgy pzowns, ph thpsnj os m’smygxs vhm hn vzgim.

Sortant une urne de verre de mon sac emplie de poudre grisâtre et la posant devant moi pour inspiration.

Ec dteet u’tmh gcm eqc ? I’tmh qc mbu chhtuhjbu.

J’allais avoir du temps, et si je n’avais effectué que peu d’actes directs, ma vie était une ode a la destruction, l’encre noircissait les pages par petites touches successives, certains souvenirs m’arrachant un sourire, nul doute que d’ici quelques heures j’en aurais terminé, et qu’il ne me resterait qu’a m’installer le plus confortablement possible dans la petite réception.
Je pourrais meubler mon temps en rédigeant un peu de courrier et m’adonnant à la lecture du grimoire. Ma nourriture aillant pourri pendant la traversée, je devrais me contenter de pain et d’eau, a moins que je ne finisse par explorer les lieux a la recherche de quelque chose de mangeable.

Il me restait au moins cette bouteille de grand cru.

Information détaillées
Nacihom
Seigneur Nécromant
Maîtres Nécromants

le Malina 28 Danurmos du 1555ème cycle à 12h55

*** La porte s'ouvrit, le nécromant entra dans la pièce, un sourire aux lèvres. ***


Ki gyoiqmy sjb qmbjqzyggimby ?
Ig bj hqym zjqskjqcwqb ?
Information détaillées

le Lüdik 12 Goliarmos du 1555ème cycle à 16h10

Après avoir passablement perdu le cours du temps, rattrapé mon courrier en retard et commencé à ressentir sévèrement la faim, la porte s’ouvre de nouveau.

He kspeows gvr hjwzvs, xs cqjok ivs xs djvqqeok pewzsq ivocjwivs fofewr dekksqeor csrrs djqrs, peok x’eo dv rqeorsq ivshivsk dsrorsk eggeoqsk deq cjvqqosq.

Poussant un parchemin vers le bord de la table.

Mnvhv az lase lbnocrg, dc rcgsbz svgcrg az bzegz, hzhv svgcrg aze tbcruze avtrze, az dca ez mvz hkcxsz qnsb.
Lsve qz lzrez esb xsz Yavwvc lnbgzbcvg hzggz sbrz esb ac avegz.

Ev qz uzmcve lceezb srz csgbz ezdcvrz vhv, zrmnizw dnv sr hndlctrnr sc uvrzb, q’cv gbvegzdzrg ycvd.
PJ 0
Information détaillées
ADMIN 7

le Joriol 15 Goliarmos du 1555ème cycle à 21h11

*** Nacihom avait récupéré le parchemin posé sur la table et était repartis sans rien dire de plus.

il revint quelques heures plus tard accompagné d'une paire de squelette d'un blanc pur, contrastant énormément avec la noirceur des lieux. ***


Uvau eza

*** Les squelettes se placèrent derrière I, signifiant qu'il devait se lever sans condition.
La petite troupe se mit en marchant, défilant dans les sombres couloirs jusqu'à arriver devant une porte.
Qui s'ouvrit.
Donnant sur une grande pièce sobre.

Un homme se tenait debout, de dos.

Les morts vivant firent avancer I et le forcèrent à s'agenouiller.
Les portes se fermèrent. ***
Information détaillées

le Valkin 16 Goliarmos du 1555ème cycle à 15h38

Encore quelques heures de patience, avant que Nacihom ne revienne accompagné de deux squelettes immaculés manifestement classieux. Pour sur, les squelettes ont ma préférence, la pureté des lignes certainement, le principal étant que l’os soit bien soigné…

Je me lève sans faire de manières, déambulant sans résistance dans l’encadrement de mes deux accompagnateurs jusqu'à arriver a notre destination. Une grande pièce, sobre, dans laquelle un homme se trouve debout, de dos.

A peine le temps de me demander si je suis en présence du maitre qu’une pression sur mon épaule ainsi qu’une impulsion derrière mon genou me font vaciller et poser le genou a terre.

Je garde le silence, des souvenirs se bousculent dans ma tête, ma défunte famille, mon vieux maitre, mes hommes…

PJ 0
Information détaillées
ADMIN 7

le Joriol 22 Goliarmos du 1555ème cycle à 20h53

*** L'homme se tourna, fixant I de son sombre regard.
I se sentit soudain affaiblit, baissant la tête.
l'aura dégagé par l'inconnu lui confirma ses doutes.
Il était face au Maître.

Immobile. ***


Os nldloa fqr aq gzqwloarg tzqg druzotmdr.

Fqr brdlog aq go aq mrclog ndrtmdr sl cor m'qtr nrdgzttr fqo a'rg hwqodr ?
Fqr brdlog aq go ur a'zdmzttlog mr vlterd gzt hœqd rthzdr hwlqm ra klaalta lszdg fq'rssr corta mr nzqggrd gzt mrdtord gzqnodr ?

Information détaillées

le Valkin 23 Goliarmos du 1555ème cycle à 10h20

Plissant légèrement les yeux, sentant venir le pire, je réponds après un bref instant de projection.

Iwldoj, kj olvalgujowvc ldjo nw xvj lw n’luj yjc yjlt zjiijc mlv ij crud hplvojc, iwvc cv kj nj yjxwvc, viarclv awo luj owvcru vialvovjlcj, djnnj mlj aordlvgjo iw xvj rl rflvvo w xrc royojc, kj nj zjowvc.

K’jcalvoj mlj xrlc uj ij yruujojs awc hjd royoj, k’wv y’wldojc iwuvlvojc yj xrlc aorlxjo iw cjoxvdlyj.

Luj zrvc irodj, lu hroac jcd lu hroac, kj iwugjowvc cru hœlo cwuc plvcvdwdvru, k’wv ylvklw iwuglv yjc xvhdvijc mlj kj xjuwvc yj cwvgujo, awo anwvcvo.

Information détaillées
Het Masteen
Maître Nécromant
Maîtres Nécromants

le Solior 7 Rastel du 1555ème cycle à 14h55

*** Le Maitre se détourna.
Son aura continue d'écraser l'homme tandis qu'il s'éloigne de quelques pas.
Posée sur une table, se trouve une coupe ouvragée.
Deux bras décharnés apparaissent de sous la cape. Là où il reste de la peau, celle-ci semble brûlée, noircie, en loques.
L'un tient une dague que le seigneur Masteen enfonce dans l'autre.
I peut observer le liquide rouge qui s'écoule, remplissant peu à peu la coupe. Il peut sentir le pouvoir s'écouler de la plaie et suivre le fluide dans le récipient.
Enfin le flot s'interrompit.
Het prit la coupe et la tendit à l'homme.
Celui-ci sentit qu'il pouvait de nouveau bouger librement. ***


Lcgh. Wqox j'xwwcaiqax oq pctmcga etq jt aqwdqawdqh.
Information détaillées

le Malina 10 Rastel du 1555ème cycle à 11h20

Restant agenouillé, je tends les bras vers la coupe, la tête légèrement baissée pour recevoir le grâle de mon adoubement en quelque sorte.

La fin d’un chapitre, le début d’un autre, ce cadeau craché a la face des dieux, manière de leur signifier qu’aujourd’hui, ils ont de la concurrence.

Je relève la tête, vers mon maitre, ce maitre que pour une fois, j’ai choisi. Cette liberté et ce pouvoir que j’ai toujours voulu maitriser au plus profond de mon âme torturée sont aujourd’hui entre mes mains.

Aujourd’hui, je vais maitriser ce que j’ai toujours fuit.


Nj lcqxj wm ucflj m tjr wfkoqjr jx wm sjrujbs s’fbj xqmkxj, nfrvf'fm wm sjqbkfkqj ycfxj.
Information détaillées
Het Masteen
Maître Nécromant
Maîtres Nécromants

le Dolink 15 Rastel du 1555ème cycle à 17h54

*** I put sentir couler dans sa gorge le flux de pouvoir. Celui-ci glissa jusque dans son estomac et commença à se répandre dans son corps tel une source de chaleur et pourtant il ne se sentait en aucun cas réchauffé par cette force. Peu à peu tout son torse pouvait en ressentir la présence. Elle s'écoulait dans ses membres et finit par envahir complètement chacune de ses fibres.

Désormais un nouveau Nécromant foulait cette terre. ***


Op Qvfbgnezk kz vzfjfak hbq gbvobfm gbvm mvfgpqlmk jp gkvm.

*** La pièce se fit plus sombre et I ne pouvait plus percevoir quoi que ce soit. Quand enfin, la tension de la pièce diminua, comme si un étau comprimant l'homme agenouillé avait disparu. Relevant le regard, il put voir que son Maitre n'était plus présent. Ses deux gardes le relevèrent et le raccompagnèrent à la sortie. ***

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page