Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

124 Joueurs sur Ideo (4352 inscrits) : 61 humains (2245), 33 elfes (1365), 30 orcs (742) | 6 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Vive la Mort ! Vive la Guerre ! Vive la Compagnie Noire !

Un volcan s'éteind, des être s'éveillent
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Avatar
Kohrien,Capitaine,Ambassadeur Impérial
Empire de Kohr

le Mirion 30 Dilannel du 1555ème cycle à 10h36

[HRP : Avant propos
Ce RP est complétement anachronique. Les évènements ont une place imprécise dans le temps. Cela se passe entre Dilannel et Tilomias 1555. ]


Nous y voilà.

*** Les pieds dans le sable, la tête déjà dans les nuages. Une petite troupe se réunit lentement. Un décor tant de fois posé déjà par le passé. Un décor qu'Elle a peint à de nombreuses reprises. Différents visages, différents nombres, mais toujours la même expression, toujours le même message peint.
Non, cette fois, c'est différent. Il y a quelques cycles encore, se tenait non loin d'ici un Idéal, une brèche dans le mode de pensée idéan. Un fléau selon les hautes sphères dirigeantes, une folie selon certains bien pensant, un espoir pour beaucoup de déçus et opprimés.
Yesod l'Oasis. La seule capable de lever une armée de mercenaire en les finançant de son rêve ! Le combat de toute une génération. Le sommet dans les Raisons de la Compagnie Noire.

Aujourd'hui, Elle revenait à ce qui fut ses abords. Peu de parole, beaucoup de respect. Ici était tombé nombre de ses fils. Ici avait pris vie la Liberté.
Ici reposerait plus qu'un uniforme. ***

Pas de jour sans nuit, pas de mort sans vie
Thème
Information détaillées
Avatar
Kohrien,Capitaine,Ambassadeur Impérial
Empire de Kohr

le Valkin 1 Joriamel du 1555ème cycle à 10h24

*** Des formes s'approchaient, de différents chemins. Petit à petit, chacun arrivait, et à chaque visage, un soulagement pour le Capitaine. Ils avaient survécu, et avait sans doute réussi à faire leur trou. ***


Quelques jours ou mois auparavant.
*** La mission a échoué. Trois de ses hommes viennent de se donner la mort - plutot mourir que d'être capturé. L'alerte donnée dans la ville a également sonné la dispersion, la mission est compromise. Les morts se relèvent trop vite, le monde a évolué trop vite également.
Une lame le perce, et tout est flou. Ces ruelles... Dominia. Il a été relevé parmis les morts, au bout de la faux. Au fond de ll'auberge, il gamberge. Il écrit. ***


Citation :
Compaings,

Voici notre fin qui approche. Ces derniers cycles de disettes étaient avant-coureurs. J'aurai du voir, j'aurai du croire plus tôt que notre monde n'a plus la place pour une Compagnie Mercenaire telle que la Funeste.
Nous avons fait les plus grandes guerres d'Ideo. Ces victoires ont paradoxalement été notre défaite. Les victoires que nous avons offert à nos employeurs et les traumatismes donnés à nos adversaires ont abouti à la stabilisation des nations. Le temps des diplomates, le temps de la paix et des concessions.
Le monde a changé, sans nous, mis de coté. Le monde a évolué, nous laissant à l'écart, nous laissant errer seuls. Ideo n'a plus besoin de nous. Ideo ne veut plus de ses fils apatrides.

Aujourd'hui, il est temps pour la Compagnie noire de boucler la boucle, et de retrouver son passé. Nos aïeux méritent un dernier hommage. Ils méritent de reposer en paix avec l'étendard. Quel autre endroit est plus approprié pour le repos de Compagnie noire que le cimetière de Yesod l'Oasis, son idéal, la seule qui méritait d'être défendu pour nous mêmes ?

Aussi, à tous les rescapés de Jolgar, je lance cet appel, je lance le rassemblement, une dernière fois. J'en appelle au recueillement, j'en appelle au souvenir.
Aujourd'hui, c'est la Compagnie Noire elle-même qui nous quitte les pieds devant. Affaiblie, c'est le temps qui a eu raison d'elle.
Je pense à mes prédécesseurs, Severin, Eölin, Furie, Mâchoire. Je pense à nos frères déjà partis, Mantar, Scrumph, Kwadj, Piété, Toubib, Emmanuelle, Shanni, Pabo, Kolsga, Lethos, Echino, Anaphèle, Nerth, Rossignol, Oromë, Traceur. Et j'en oublie, car difficile de tous les citer.

C'est un jour funèbre pour la Funeste. Mais Ideo en a décidé ainsi.
La Funeste continuera de vivre, au travers de ses annales, au travers de nos mémoires, au travers de nos noms.

[...]

Pour nos frères, pour le Noir Étendard,
Vive la Mort ! Vive la Guerre ! Vive la Compagnie Noire !

Avatar,
Cinquième et dernier Capitaine de la Compagnie Noire.



*** Aujourd'hui, il les revoit. Le temps a quelque peu passé, mais presque tous sont là. Venus honorer la mémoire de leurs aïeux.
Venus honorer une dernière fois le Noir Etendard. ***

Pas de jour sans nuit, pas de mort sans vie
Thème
Information détaillées
Avatar
Kohrien,Capitaine,Ambassadeur Impérial
Empire de Kohr

le Valkin 1 Joriamel du 1555ème cycle à 22h49

*** Aujourd'hui, il les revoit. Le temps a quelque peu passé, mais presque tous sont là. Venus honorer la mémoire de leurs aïeux. Venus honorer une dernière fois le Noir Etendard. ***


*** Index et majeur se posent sur son insigne, avant de s'avançaient vers les premiers arrivant. ***


Heureux de te revoir!

*** L'heure était venue. ***


Compaings ! Mes Frères !

Aujourd'hui est un jour comme les autres et pourtant il a ceci d'exceptionnel : c'est que nous sommes ici et ensemble.
La raison de notre présence à tous est particulière, et j'ai du mal à trouver les mots...


*** Avatar recherchait ses mots, et voulait son discours posé. C'était ses dernières paroles, et il conservait son sérieux, celui d'un commandant s'adressant à ses hommes. ***


Nous avons connus de nombreuses batailles. Nous avons lutté contre de nombreux ennemis. Nous avons vu nos ennemis d'un jour devenir nos amis du lendemain. Nous avons rythmé nos vies au son de l'or durant des cycles et des cycles. Nous avons fait entrer le Noir Etendard comme une institution. Au point aujourd'hui qu'il apporte des sueurs froides à cette terre.
La Compagnie Noire a été mère de nombreux hommes et femmes, dont nous sommes les derniers représentants. Aujourd'hui, je tiens à rendre hommage à ces frères et ces soeurs que j'ai pratiquement tous eu la chance de connaitre, et la tristesse de voir partir. Aujourd'hui, c'est à toute la Compagnie Noire que je veux rendre hommage.
A ces Funestes Légendes, et à ces Héros Noirs !


*** Avatar discourait, rappelant des premices de la Compagnie Noire jusqu'à ses derniers actes aujourd'hui. Il évoqua les plus grands noms, les officiers de la Compagnie Noire. Il n'oublia pas les troupiers qui avaient construit la Compagnie Noire. Il fit allusion aux plus grandes batailles qu'avaient menée la Compagnie Noire, jusqu'à la dernière.

Avatar termina par une vision sombre du monde aujourd'hui, construit en partie par la Compagnie Noire, et pourtant désormais hostile. Le tableau peint par Avatar ne laissait pas de dou
te, et les errances des derniers cycles ne pouvaient lui offrir les couleurs absentes... ***

Pas de jour sans nuit, pas de mort sans vie
Thème
Information détaillées
Tenaka Khan
Kohrien,Héros Noir,Légionnaire du 1er Régiment, 1e Cohorte
Empire de Kohr

le Solior 2 Joriamel du 1555ème cycle à 07h16

*** Furet, voilà le nom que lui avait donné les compaing lors de son entrée il y a maintenant quelques cycles.

La compagnie était pour lui, comme pour les autres, devenue une famille, où le passé n'avait pas d'importance, où la camaraderie était bien plus forte que dans n'importe quel corps de ces contrées.

Son efficacité, elle la devait à un rigueur qui était alors tout à fait inédite sur Ideo. Les ordres ont ne les discutait pas. Et celà en avait fait la compagnie tant redoutée qu'elle était devenue. Et c'est là qu elle bas blesse aujourd'hui : trop redoutée peut-être. Avec des employeurs tellement habitués aux coups bas qu'ils n'arrivaient plus a faire confiance à des mercenaires pourtant prets à sacrifier leur vie pour honorer la mission confiée.

Les temps changent. Et aujourd'hui c'est aux hommes de la compagnie de changer.

Tenaka, lui, avait vécu ces années comme au-dehors du temps. Et il était temps de revenir à la réalité.

Il se releva donc pour écouter les dernieres paroles de leur capitaine, se rapprochant du gros de la troupe... ***


Étrange paradoxe, n'est-ce pas?Thème
Information détaillées
Mâchoire
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Solior 2 Joriamel du 1555ème cycle à 14h00

Mâchoire n'était pas loin. Comme à son habitude il se tenait aux coté du Capitaine. La mine sombre, l'air renfrogné il ne savait trop que dire, préférant rendre un hommage silencieux à tous ceux dont les noms seront à jamais gravés dans l'histoire de la Compagnie Noire. Si nombreux, de toutes contrées, charismatiques, distants, enjoués, jolis cœurs, bagarreurs, savants fous et tant d'autres traits de caractères qui se mêlaient en une unique famille grande et puissante capable de tout en ces terres. Elle sera finalement victime de son succès et aujourd'hui c'était à tout cela que l'on rendrait hommage.

L'ork regarda l'assemblée silencieuse qui écoutait les paroles du Capitaine et se remémorait les diverses batailles auxquelles il avait pu assister depuis son entrée en tant que Noirauds peu de temps avant l'assaut de Kival, ainsi que les visages des officiers de l'époque.

Tant de chemin avait été parcouru depuis ce jour pour finalement s'arrêter maintenant.

Information détaillées
Supras
Frère Pénitent
Royaume de Keldar

le Dolink 3 Joriamel du 1555ème cycle à 17h28

Yesod l'Oasis... utopie apatride.

L'ancien Sergent dans les dernières heures d'existence de la Compagnie Noire, celui qu'on appelait Supplice ou le Colosse, avait bien évidemment répondu à l'appel du Capitaine.

L'atmosphère était pesante, personne n'osait lancer un mot, ne serait-ce qu'une salutation. Les gestes parlaient mieux dans ses moments là et en voyant les mines de chacun, le temps n'était pas à la plaisanterie.

Le Capitaine commença alors son discours, le vent et le sable tournoyant comme seul bruit de fond. Les quelques Hommes présents écoutaient, non sans une profonde émotion, les derniers mots d'Avatar qui fut pendant plusieurs cycles le meneur de la Funeste.

Supras, Fidèle du Sévère.
Information détaillées
Askeladd
Kohrien,Héros Noir,Chambellan de Dominia
Empire de Kohr

le Dolink 3 Joriamel du 1555ème cycle à 22h44

*** Tous —Noireauds, Troupiers et Officiers— s'étaient rassemblés en l'Oasis une dernière fois pour honorer leurs morts. La Compagnie Noire avait servi dans presque toutes les guerres sous la bannière de plusieurs belligérants, responsable en partie de la structure de la société idéane contemporaine. Tant de sang versé, tant de frères tombés au combat. Tombés pour la plupart avec le sourire, soulagés d'être tombé aux côtés de leurs frères d'armes. Trop pourtant pour pouvoir se souvenirs de tous... Ce lieu paisible symbole du passé était bien choisi pour une dernière marche funèbre sous la bannière noire qui, elle aussi, ne tarderait pas à rejoindre la postérité...

Rempart, dit Le Mur ou encore Le Boucher de Thararn, avait d'abord été le disciple de Rossignol du Beffroi avant de servir le Capitaine Mâchoire puis le Capitaine Avatar. Il avait donné sa vie à deux reprises pour le Compagnie Noire, la première fois fut avec honneur sur le cadavre des chiens havreboisiens dans la poche de Thararn en 1553. La seconde lors de l'assassinat de l'Archimage de la négation à Jolgar en 1555. Il était maintenant élevé au rang de « Héros Noir », titre honorifique récompensant celles et ceux qui avaient servi avec honneur et dévouement la funeste jusqu'à la fin.

Rempart était comme à son habitude dans l'ombre du Capitaine, la mine sombre, écoutant avec attention chacune de ses paroles. Son harnois fortifié, briqué pour l'occasion brillait de mille feu sous le soleil du désert. Une cape noire, visiblement neuve et sans un pli, était accrochée sur ses épaules au moyen de deux broches en forme de crane. C'était la première fois qu'il sortait ses habits de cérémonie depuis son entrée dans la Compagnie. C'était également la dernière fois qu'il les porterait. Lorsque le Capitaine eu finit son discours, ce fut au Lieutenant de prendre la parole. Tellement de choses se bousculaient dans sa tête qu'il décida de rester sobre. Il s'éclaircit la gorge et s'adressa aux mercenaires silencieux. ***


— Mercenaires, Mes frères, vous vous êtes toujours battu avec courage aussi ardue qu'ai pu être la tâche qui vous était assignée; sans hésitations. Vous vous êtes montré dignes de cet uniforme en respectant vos voeux.
***
Il marqua une courte pause pour déglutir avec difficulté. ***


— Aujourd'hui que la funeste vit ses dernières heures, je peux me laisser aller à vous le dire. J'ai été fier d'être votre Lieutenant et le souvenir de notre fraternité restera gravé à tout jamais dans ma mémoire.


*** Il porta à sa bouche la flasque qu'il tenait à la main et bu une gorgée de Noircastel avant de clôturer son discours. ***


— Je bois à vous mercenaire et à notre futur. Tant que nous serrons en vie, notre fraternité ne mourra jamais ! Vive la Compagnie Noire !

*** Puis il reprit sa place derrière le Capitaine et Mâchoire avant de dire à voix basse: ***


— Ce fut un plaisir de servir sous vos ordres mes Capitaines. Je dois tout à la Compagnie Noire.


Mors Ultima Ratio
Thème
Information détaillées
Onyx
Kohrien,Héros Noir
Empire de Kohr

le Malina 5 Joriamel du 1555ème cycle à 09h47

***
Onyx le guerrier se tenait aussi parmi les hommes, du sable s’engouffrant dans les plis de sa capuche abaissée pour l’occasion en signe de respect. Trois cycles avaient passé depuis son départ de l’empire pour rejoindre ceux qu’il considérait comme ses frères. Il avait pour eux laissé son ancienne vie de côté, embrassé le chemin du noir étendard. Les années et les affrontements lui avaient forgés de nouveaux compagnons d’armes partageant leurs vies, de nouvelles valeurs. C’était un honneur que Karkh lui avait posé au milieu de son existence d’humain.

Onyx avait l’impression d’être le dernier d’une longue lignée, l’héritier de la volonté de nombreux mercenaires défunt perpétuant ainsi leurs engagements à travers les cycles à suivre la compagnie.

La sombre troupe arrivait au bout du voyage. La bulle de l’anonymat s’ébréchait, il était simplement temps de sortir du rêve et de reprendre le court de sa vie.

Les bottes dans le sable qui tentait sans cesse de s’incruster entre les plaques d’acier, Onyx écouta attentivement les paroles des dirigeants. Il ressentait curieusement le même sentiment qu’eux, tous ces mots avaient énormément de sens.

Et lorsque Rempart passa de nouveaux au second plan, le gant métallique du Horst atteignit son écusson à tête de mort au niveau de son cœur, poing fermé. Sa langue se délia même si seul les compaings à ses côtés pouvaient l’entendre.
***


Ce fut un honneur frères. Vive la Compagnie Noire.

Vive le lait et les taupes!!! "En mémoire de nombreux amis et compagnons d'armes que furent les Soldats de l'Ombre"
Information détaillées
Avatar
Kohrien,Capitaine,Ambassadeur Impérial
Empire de Kohr

le Lüdik 18 Joriamel du 1555ème cycle à 23h17

Ce soir, la dernière page des Annales de la Compagnie Noire s'écrit.

*** Avatar jeta le regard dans les alentours. ***


Toute Ideo fut notre patrie. Et pourtant, c'est ici, près de Yesod l'Oasis, que se trouvait notre attache. Quoi de plus naturel alors que le tombeau d'un idéal de liberté deviennent également le caveau de ses plus grands défenseurs ?
Ce soir, ce drapeau noir qui se lève est celui de notre deuil. La Funeste nous a quitté. Meurtrie par l'immobilisme des nations, victime d'elle même, de ses succès.


*** Avatar sortit alors l'étendard. Il défit la ficelle rouge, comme lui avait appris par le passé son prédécesseur en tant que Porte étendard. L'étandart se prit alors au vent. ***


Séverin, Le Vieux, premier Capitaine de la Compagnie Noire,
Eölin, Garde Nuit, second Capitaine de la Compagnie Noire,
Dann, Furie, troisième Capitaine de la Compagnie Noire,
Mâchoire, quatrième Capitaine de la Compagnie Noire,
Vous avez dirigé la Compagnie Noire avec bravoure, bienveillance et avez fait d'elle ce qu'elle est et représente aujourd'hui. Vous avez fait de nous ces hommes intrépides, fiers, et de parole.

Piété, Echino, Scrumph, Emmanuelle, Anaphèle, Shanni, Rossignol, Pabo, Kwadj, Mantar, Spartek, Sequelles, Prozak, Karathis, Kolsga, Lethos, Lépreux, Garrison, Evrach, Chereck, Iago Decker, Falith, Eragon, La Tombe, Vaillant. Et j'en oublie, car nombreux furent nos frères aujourd'hui disparus.


Avatar regarda ceux qui étaient encore un instant ses hommes.

Mâchoire, Rempart, Cirdek, Supras, Furet, Tenakha, Keronas, Hirador. En ce jour funèbre, moi, Avatar, Capitaine de la Compagnie Noire, vous libère de votre engagement. Vos services et votre loyauté ont marqué les annales de la Compagnie Noire, et c'est à vos cotés aujourd'hui que les Cycles de la Compagnie s'achèvent. Ce fut un honneur de combattre avec vous messieurs.

*** Il inclina la tête. ***


Puissent les histoires de la Compagnie Noire perduraient dans le temps et l'Histoire.

*** Un festin attendaient les désormais ex-mercenaires, le dernier repas des noireauds. Demain, à l'aube, ils iraient déposé les annales au coeurs des montagnes. ***

Pas de jour sans nuit, pas de mort sans vie
Thème

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page