Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

122 Joueurs sur Ideo (4354 inscrits) : 64 humains (2247), 29 elfes (1365), 29 orcs (742) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Correspondances Delyra-ntes

Entre cousines, mais pas que...
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2] [3]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Blanche Delyra
Kohrienne,Émissaire de Délémia
Empire de Kohr

le Mirion 25 Volganor du 1556ème cycle à 23h08

Dans une des pièces du Phare de Sardan, Blanche réflechissait devant un vélin. Ses réflexions n'étaient pas reluisantes...

"Bon, par quoi on commence ?"


Citation :
Bonjour Elysabeth.

J'espère que tu vas bien, il y a un moment que je n'ai pas eu de tes nouvelles. Fais une bise à mon neveu de ma part, j'espère qu'il est sage.

Pour ma part, je suis à Sardan, pour les festivités du Panthéon, je ferai un office concernant Aldménir, cela m'angoisse un peu, mais tout devrait bien se passer.

Quelqu'un est aussi entré dans ma vie, de façon assez...


"Choix des mots compliqué."

Citation :
Inhabituelle.


"Nan."

Citation :
Bizarre.


"Nan plus.
Ouais en fait, si, "bizarre" ira bien."


Citation :
Il est très riche et très vieux, je fais de mon mieux pour qu'il me mette sur son testament et meure très vite.


"Mouais, non. Elle est capable de le croire. On raye."

Citation :
Il a un caractère de merde, totalement imprévisible, et tient plus du thé glacé sans sucre que du chocolat chaud.


"Là elle va croire que je suis tombée amoureuse d'un psychopathe. Et pourquoi cette comparaison débile avec le thé, tiens ? On raye."

Citation :
Il est jeune, beau, riche.


"Et pourquoi je dessinerais pas des fleurs et des papillons aussi sur le vélin ? On raye. Puis ça m'agace aussi !"

Citation :
Bises, à bientôt.
Blanche.


Ce fut après avoir envoyé la missive qu'elle remarqua qu'elle n'avait pas précisé le nom de la personne en question. Hin hin hin.


Yorak : "Euh... tu sers à quoi ? Potiche à Calmacil ?"
Intégrez les cultes qu'ils disaient...

Chronique XIII : Larme
Information détaillées
Blanche Delyra
Kohrienne,Émissaire de Délémia
Empire de Kohr

le Joriol 26 Volganor du 1556ème cycle à 12h03

Les hauts talons avaient été ôtés, et le brasero brûlait toujours à un train d'enfer. L'étole qui couvrait habituellement ses épaules avait donc été délaissée sur un coin du bureau, à côté d'une tasse de thé qui refroidissait lentement.

L'écriture fine de Sebastian couvrait au moins trois vélins, et la blonde était plongée dans la lecture des nouvelles de Dominia. Certains passages l'interpellaient plus que d'autres, et parfois se rongeait-elle un ongle à l'idée des conséquences de ce qu'il annonçait.

Parfois cela perdait de son style littéraire pour devenir une liste de suggestions, son homme de main restait parfois désespérement pragmatique.


Citation :
Les gens de la Luronne semblent avoir pris le rythme, j'y suis passé encore ce matin et tout semble bon dans les comptes. Certains feignassent, mais je n'ai pas encore pris de mesures.

Ils restent radins sur les offrandes...
[...]
Je suis allé payer la taxe pour les deux bordels, le Baron a été remplacé d'après les rumeurs. Je n'ai pas eu plus d'infos, notre "huissier" habituel était là et n'a pas dit grand-chose.
Ils n'ont pas monté les prix, je craignais que ce soit le cas avec l'arrivée de la Luronne.
[...]
L'affluence n'est pas mauvaise pour une fin d'année, mais il pleut trop.
[...]
Les nouveaux vins semblent plaire, ton fournisseur semble correct d'après les clients.
[...]
Je pense à toi, prends soin de toi.

Sebastian

Yorak : "Euh... tu sers à quoi ? Potiche à Calmacil ?"
Intégrez les cultes qu'ils disaient...

Chronique XIII : Larme
Information détaillées
Blanche Delyra
Kohrienne,Émissaire de Délémia
Empire de Kohr

le Lüdik 30 Volganor du 1556ème cycle à 10h26

Blanche avait répondu à Sebastian, et la réponse de son homme de main lui arracha quelques moues sceptiques ainsi que des éclats de rire francs, à imaginer certaines scènes.

Citation :
Blanche,
[...]
Je n'aime pas qu'il soit dans les parages, je vais voir pour renforcer la sécurité de la Marquise, même si j'imagine que c'est principalement toi qu'il recherche. Tu semble d'ailleurs pas très au clair à son sujet.
[...]
Eva et Marissa réclament que tu leur ramènes des jeux de tarots sardânais, elles sont d'ailleurs à moitié en train de me torturer pour que je pense bien à te l'écrire. Pitié, ramènes-en !
[...]
Concernant l'apothicaire de Sardân dont tu m'as parlé dans ta précédente réponse, je préférerais que tu te fournisses au bordel, on peut bien rajouter une fiole aux commandes habituelles.
Autant éviter de te faire escroquer par une morue, aussi sardanaise est-elle...
[...]
Quand reviens-tu ?
[...]
Je pense à toi, prends soin de toi.

Sebastian

Yorak : "Euh... tu sers à quoi ? Potiche à Calmacil ?"
Intégrez les cultes qu'ils disaient...

Chronique XIII : Larme
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne,Haute Consule,Baronne,Disciple de Dallia
Empire de Kohr

le Joriol 2 Logalios du 1557ème cycle à 19h33

Elysabeth fit un signe mou de la main à la Piom de sa cousine qui lui présenta un parchemin. La baronne était au fond de son lit. Il était tard mais c'était les fêtes de Piommel puis du nouveau cycle. Elle pouvait se permettre de flemmarder au lit toute la matinée durant cette période.

Après avoir dormi une ou deux heures de plus, elle attrapa finalement la missive et la lut.

Gné ?

Elle la relut.

Ah.

Elle se gratta la tête, bailla et relut la missive une troisième fois.
Trop de sommeil était visiblement mauvais pour son intelligence. Il fallait régler le problème en dormant un peu plus.
Mais la missive nécessitait une réponse. La baronne se leva donc en grommelant et se laissa tomber devant son bureau. Là, elle sortit plume, encre et papier.


Citation :
Bonjour cousine,


Nan, Blanche l'avait appelé Elysabeth. Autant lui rendre la pareille.

Citation :
Bonjour Blanche,

Je transmettrais tes bises à Evran dès que j'aurai réussi à me laver, enfiler des vêtements et sortir de cette chambre.


Ahem... Elle raya la phrase.

Citation :
[...] dès qu'il aura fini son cours de


De quoi déjà ? Ah ! Ah oui.

Citation :
d'elfique.
Ce petit est trop sage. Peut-être qu'il a fait assez de bêtises avant de me rencontrer pour ne plus vouloir en faire maintenant...


On entrait désormais dans le vif du sujet.

Citation :
Il a un nom ton homme ?

Joyeuses fêtes,
Elysabeth.


Elle recopia au propre et l'envoya.
Thème

Chronique
Information détaillées
Blanche Delyra
Kohrienne,Émissaire de Délémia
Empire de Kohr

le Joriol 2 Logalios du 1557ème cycle à 19h46

La réponse de la cousine Ely arriva. Bien entendu, elle avait titillé la curiosité de la baronne.

Citation :
Elysabeth,

Pour ton fils, ne t'en fais pas, il se rattrapera à l'adolescence. Tu te prépares des nuits sans sommeil, profites-en encore maintenant.

Et oui, il a un nom.
Par contre, je sais que tu ne l'aimes pas trop, et je crois qu'il ne t'aime pas trop non plus.

Calmacil Malloréor.

Oui, oui, je t'entends déjà demander "pourquoi ? pourquoi ?", je sais. Parfois aussi je me pose la question.
Ce qui veut dire que je n'ai pas vraiment de réponse.

Arrête de boire, ça te fait des poches sous les yeux.

Blanche.


La blonde se mit à rire une fois le piom partit, dans l'intimité de son bureau du Phare.
Yorak : "Euh... tu sers à quoi ? Potiche à Calmacil ?"
Intégrez les cultes qu'ils disaient...

Chronique XIII : Larme
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne,Haute Consule,Baronne,Disciple de Dallia
Empire de Kohr

le Joriol 2 Logalios du 1557ème cycle à 20h02

La réponse ne tarda pas. Elysabeth était déjà un peu plus réveillée et s'était fait apporter un petit-déjeuner qui aurait fait grossir sa cousine rien qu'en le regardant.
Et c'est à cette pensée qu'elle s'accrocha en lisant la réponse.

"Abawi" fut littéralement ce qui lui traversa l'esprit en premier. Ensuite, elle se promit d'aller toucher deux mots à Délémia pour son sens de l'humour d'un goût douteux. TRÈS DOUTEUX. Elle but une gorgée de son thé pour se calmer mais se souvint que le thé était la boisson favorite d'un certain C.M. et foudroya sa tasse du regard.


Citation :
Blanche,

Je suppose que tu as meilleur goût qu'avec le précédent même si cela reste un choix déplorable.


Elle raya déplorable.

Citation :
particulier.


Beaucoup mieux.

Citation :
Je ne le déteste pas non.


J'ai envie, par moment, de lui renverser une théière de thé brûlante sur les cheveux mais sinon tout va bien.

Citation :
Nous n'avons pas des personnalités qui pourraient nous permettre d'être amis, c'est tout.


Dans le fond, elle l'appréciait même. Mais pas avec sa cousine quoi. SA cousine. Comment ça on ne pouvait pas posséder une personne ?

Citation :
Et arrêtes de l'imiter, sinon j'anoblis ton chéri en lui disant que c'est de ta faute. Il va a-do-rer.

Elysabeth.


Ça lui apprendrait à critiquer ses habitudes. Elysabeth buvait certainement beaucoup moins que la délémite en plus.
Thème

Chronique
Information détaillées
Blanche Delyra
Kohrienne,Émissaire de Délémia
Empire de Kohr

le Joriol 2 Logalios du 1557ème cycle à 20h15

Toujours dans ses parchemins de panthéonique, la blonde fut interrompue par la réponse de sa cousine.

Blanche resta bouche bée devant l'attaque fourbe concernant Lorm. Genre comme si elle avait choisi de se faire enlever ! La blonde jura à haute voix.


Elysabeth Delyra, espèce de sale petite peste .... visqueuse !

Oui, cela manquait un peu d'imagination, mais elle ne s'était pas attendue à cette vile infamie. La baronne devait décidément ne pas apprécier la nouvelle.

Ni une, ni deux, la blonde décida de répondre, décidant de ne pas être en reste de petites piques mesquines.


Citation :
Elysabeth,

Oh c'est petit comme attaque. Comme toi.
Mais ce n'est pas mignon du tout ! Comme toi !

Fort heureusement, nous n'en sommes pas encore au point de faire des repas dominicaux avec tes parents, auquel cas je ne saurais présumer de la survie des convives.

Enfin, tu bluffes.

Et toi ? Coté coeur ? Tu les fais tous fuir ?

Blanche.


Encore heureux que ce soit le cas. Sinon elle était pas dans la mouise.
Yorak : "Euh... tu sers à quoi ? Potiche à Calmacil ?"
Intégrez les cultes qu'ils disaient...

Chronique XIII : Larme
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne,Haute Consule,Baronne,Disciple de Dallia
Empire de Kohr

le Valkin 3 Logalios du 1557ème cycle à 22h53

Elysabeth éclata de rire en lisant la réponse. Petite et pas mignonne. Cela lui rappelait les remarques de son frère quand elle avait fait des bêtises.

Citation :
Blanche,

Tu es une vraie Delyra, il n'y a pas à dire. Ce qui, en passant, signifie que tu es aussi peu mignonne que moi.


Elle tira la langue à sa missive en écrivant cela. C'était enfantin et sa cousine ne le verra pas mais elle se sentait de le faire. Son attitude lui arracha d'ailleurs un autre éclat de rire.

Citation :
Je pense que l'argenterie et la porcelaine seraient les premiers dommages collatéraux d'un déjeuner mettant Calm


Elle recommença sa lettre.

Citation :
[...] Malloréor et moi en scène. Je me demande ce que cela donnerait si nous devions alors parler de noblesse.


Elysabeth riait d'avance bien qu'elle fut persuadée qu'elle prendrait cher. Très cher.

Citation :
Côté cœur hein ? Je les fais tous fuir, c'est cela !


C'est cela oui...
Blanche avait fait un effort. Pourquoi pas elle ?


Citation :
Eh bien... Je suis sûre que tu as dû remarqué deux ou trois choses. Surprend-moi.

Elysabeth


A son tour de la faire mariner.
Thème

Chronique
Information détaillées
Blanche Delyra
Kohrienne,Émissaire de Délémia
Empire de Kohr

le Solior 4 Logalios du 1557ème cycle à 14h36

Blanche eut un soupir un peu déconfit face à la réponse d'Elysabeth. Etre une Delyra, elle ne savait pas vraiment ce que cela pouvait signifier, au final.

Citation :
Elysabeth,

Faut donc croire que les Delyra ont tous un foutu caractère.


Il serait difficile pour la baronne de nier la chose en tout cas.

Citation :
Concernant l'idée d'un déjeuner, il faudrait également mettre dans la catégorie "mort au champ d'honneur" la pruderie de tes chastes oreilles, et l'idée de réitérer l’événement par la suite.

De toute façon, je ne suis pas sure de vouloir imposer ça à Calmacil de suite, pour cela, il faudrait que j'ai une meilleure idée du sérieux de la chose.


La surprendre. Hmmm... Blanche essaya de se remémorer Danor, et un détail lui revint.

Citation :
Oh, il y avait bien ce keldarien qui te collait aux escarpins à Danor. C'est devenu quoi ? Tu envisages une petite soeur pour Evran ?

Blanche

Yorak : "Euh... tu sers à quoi ? Potiche à Calmacil ?"
Intégrez les cultes qu'ils disaient...

Chronique XIII : Larme
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne,Haute Consule,Baronne,Disciple de Dallia
Empire de Kohr

le Dolink 5 Logalios du 1557ème cycle à 18h12

Elle avait tout à fait compris.
Delyra = caractère à la con.


Citation :
Blanche,

La "pruderie de mes chastes oreilles". Belle expression je dois l'avouer. Permets-moi de te rassurer : j'ai fait la Légion. Or, fort heureusement pour lui, Malloréor a un langage bien plus châtié que tous ce qu'on peut trouver là-bas. Sans compter que, visiblement, mes oreilles ont survécus à toute discussion que j'ai pu avoir avec lui. Ou était-ce mes yeux ? Nous avons malheureusement un peu trop l'occasion de travailler ensemble.

Je note que tu es assez sérieuse à son sujet pour vouloir le ménager. C'est tellement adorable de ta part. Je prends bonne note de ne pas lui demander quels sont ses projets te concernant lorsque j'irais assister à la représentation qui doit être donnée à Sardân.

Tu tombes juste. Je crois bien qu'il a failli me demander en mariage. Ça aurait été un peu trop tôt si tu veux mon avis. Nous avons certes échangé à de nombreuses reprises mais ça n'est que la deuxième fois que je le rencontre... En tout cas, il est reparti pour Montargent, il parait qu'il s'y passe des choses.

En aparté, j'envisage toujours une petite sœur pour Evran. Il va bien falloir que les Delyra aient une héritière. Et vu que ni toi, ni Roland ne semblaient prêts pour ce genre de chose, il faut bien que quelqu'un s'en charge.
Je dois avoir l'air cynique mais rassure-toi, ta cousine est toujours dallite avec tout ce que ça sous-entend. Certaines choses ne changent pas.

Mais j'ai un amant !

Elysabeth


Hop comme ça, sans prendre de gants. Elle était la première à qui elle en parlait et Elysabeth comptait bien ne pas révéler son nom. Ou en donner un faux, tiens. Un gloussement lui échappa en s'imaginant lui donner le nom d'Hadrian de Castille. Cela serait si drôle.
Thème

Chronique
Information détaillées
Blanche Delyra
Kohrienne,Émissaire de Délémia
Empire de Kohr

le Dolink 5 Logalios du 1557ème cycle à 22h28

Oh ainsi la baronne aimait bien avoir plusieurs cordes à son arc visiblement ! Cela surprit agréablement Blanche, qui s'était imaginée qu'elle était une sorte de grenouille de bénitier dallite qui ne concevait le rapport sexuel que pour l'enfantement d'un héritier.

Citation :
Elysabeth,

Ainsi nous nous verrons bientôt à Sardân, je ne connaissais pas ton goût pour les représentations théâtrales !

Fais bien attention à ta langue, il pourrait me prendre l'envie de t'inviter à loger chez Calmacil, prétextant que les auberges sardânaises sont bien indignes d'une baronne. Il ne me le refuserait probablement pas, et vous voir échanger des regards courroucés dès le petit déjeuner embellirait mes journées !

Ainsi tu cours deux lièvres à la fois, c'est un bon choix quand on peut se le permettre ! L'amant pour le plaisir, le mari pour la situation.
Par contre, si tu n'as pas touché à ton keldarien, l'attendre avec un ventre rond à son prochain passage pourrait s'avérer vaudevillesque ! "Oh oui, Keldar m'a touché de sa grâce divine (et de sa grosse épée), je suis enceinte de toi !"

Bref, à bientôt lors de ton passage à Sardân.

Blanche.

Yorak : "Euh... tu sers à quoi ? Potiche à Calmacil ?"
Intégrez les cultes qu'ils disaient...

Chronique XIII : Larme
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne,Haute Consule,Baronne,Disciple de Dallia
Empire de Kohr

le Dolink 12 Logalios du 1557ème cycle à 21h36

Elysabeth recracha son thé en éclatant de rire. Heureusement pour elle, personne n'était là pour voir ce grand moment de dignité.

Citation :
Blanche,

Blanche, Blanche, Blanche,

Malloréor doit bien savoir que je possède désormais un lieu de résidence à Sardân et ne se proposera certainement pas pour me sauver de... moi-même.


Heureusement pour elle, son dossier était censé être très dur à trouver - merci Hame - et elle n'avait certainement pas commis l'erreur de donner son adresse au préfet d'elle-même. Ils perdraient un peu de temps à chercher.

Citation :
Au demeurant, s'il n'avait vraiment fallu habiter chez lui. J'aurai passé mes petit-déjeuners à contempler la mer par ses immenses fenêtres afin de nous épargner à chacun une apparition précoce de rides.

Et j'ai pris mes dispositions. Plus questions d'avoir un enfant tant que je n'aurais pas décidé quand et qui. Enfin, espérons-le. Ça n'est jamais très fiable mais jusque-là ça a marché.

A bientôt,

Elysabeth

Thème

Chronique
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne, Baronne, Bras de Dallia
Empire de Kohr

le Malina 27 Dilannel du 1557ème cycle à 10h12

Elysabeth relut les lignes qu'elle venait d'écrire et ses mains tremblèrent. C'était la première fois qu'elle faisait pareil demande. Elle se souvenait de ce qu'il s'était passé avec Tom. Désastreux. Elle avait peur oui. Très peur. Mais il fallait être courageuse parfois. Aussi referma-t-elle le pli avant de faire couler de la cire dessus. Puis elle appuya sa dague dessus pendant que la cire refroidissait, scellant ainsi la lettre.

Miki était à côté d'elle, observant le manège avec la fascination qu'ont les Pioms pour le papier. Elle devait sentir l'appréhension de sa maitresse. Miki faisait partie de ces Pioms un peu fragiles après tout.

La baronne finit par lui tendre la missive et lâcha dans un murmure qui se brisa.


Galiad de Lamedor.

Et la Piom fila.

Il était trop tard pour de quelconques regrets désormais. Le choix ne lui appartenait plus.

Thème

Chronique
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne, Baronne, Bras de Dallia
Empire de Kohr

le Malina 24 Joriamel du 1557ème cycle à 17h51

Galiad de Lamedor. Le Piom avait dit “Galiad de Lamedor”. Et même s’il n’avait pas parlé, elle avait assez vu ce Piom pour le reconnaitre. C’était celui de son Galiad.
Elle avait attrapé le pli d’une main tremblante. Sa réponse. Il y avait sa réponse.
Dallia ! Et si c’était non ? Elle n’était pas sûre de supporter un non. Pas après une telle attente. Pas après tout ça.
Elle l’aimait ce Keldarien.
Pourvu que ce soit oui.

Cela faisait maintenant deux bonnes heures qu’elle était assise, immobile, la lettre entre ses mains. Elle était incapable de l’ouvrir elle-même.
Comment faire ?
Soudain la réponse lui apparut clairement.
Lelliane !

Bondissant sur ses pieds, Elysabeth parcourut d’un pas beaucoup trop rapide la distance qui la séparait de la maison des Rakarth.
Sur place, on l’amena à son amie qui profitait d’une sieste de sa fille pour faire une balade dans les jardins de la demeure. Cela avait été rapide mais beaucoup trop lent selon la Dallite. Elle n’était pas de mauvaise fois, juste terriblement empressée.

Lelliane lui sourit en voyant son trouble. C’était l’un de ces sourires trop rares et si appréciés qui faisait fondre Elysabeth. la nis, comme à son habitude, apaisait les ardeurs de son amie par sa seule présence.
Après avoir échangé quelques mots, elle prit la missive et l’ouvrit sous l’œil inquiet de la baronne. Ses yeux parcoururent les quelques mots et un léger sourire se forma sur ses lèvres tandis qu’elle tournait son regard vers son amie.


Alors ?

Il a dit oui.

Il a dit oui ?


Le sourire de Lelliane s’agrandit et elle hocha la tête.

Elysabeth fondit en larmes dans ses bras.

Plus tard, elle lirait la missive et connaîtrait ses mots exacts.

Il avait dit oui.

Thème

Chronique
Information détaillées
Arkain
Kohrien, Main d'Azolth, Cadet du 1er Régiment
Empire de Kohr

le Dolink 6 Fagilias du 1557ème cycle à 21h26

*** Le soleil était en train de disparaitre dans le ciel parcourue de nuages. Dans les derniers instants du jour, il baignait la ville d'un joli éclat dorée. A la fenêtre d'une chambre de l'auberge de Blancastel, Arkain admirait la vue, une pipe aux lèvres, le regard perdu, le visage figé dans une expression neutre.

Puis, sortant soudainement de son immobilisme, il vint s'asseoir à son bureau. Il saisit un parchemin, ouvrit la fiole d'encre, vérifia la propreté de la plume puis il commença à écrire d'un air concentré et méticuleux.

Il ratura au bout du premier mot, soupira et reprit un nouveau parchemin. ***


Citation :
Elysabeth.

Je suis bien arrivé à Blancastel. Je n'ai eu aucun problème sur la route. Je suis chargé de l'organisation du rapatriement des réfugiés qui étaient d'anciens citoyens impériaux dans leurs cités et campagnes natales.

J'ai envoyé la liste complète de ces derniers aux autorités compétentes et j'attends désormais leurs réponses.

Ce n'est pas forcément là que mon travail va être le plus difficile. Je pense que j'aurais bien plus à faire avec les keldariens. Je n'ai aucune idée de la manière dont ils vont prendre les choses. Je suis désormais trop vieux pour penser que mes bonnes intentions seront forcément comprises et qu'elles me permettront d'arriver à mes fins. C'est à dire, leur permettre de trouver leur place dans l'Empire.

Je vais sans doute devoir me montrer diplomate. Non pas que je ne m'y attendais pas. C'est juste que je ne pensais pas que cela serait aussi intimidant. Les keldariens sont fiers et semblent susceptibles. Je vais sans doute devoir faire preuve d'une main de fer dans un gant de velours.

Cette faiblesse et ces doutes face aux l'épreuve, je pense que je ne l'avouerai qu'à toi. Sans doute qu'Azolth, s'il prête un peu attention à l'humble serviteur que je suis, dois se douter que je n'ai pas autant d'assurance que je le montre à tous ceux qui m'entourent actuellement.

Pour m'aider, j'ai réussi à débaucher ce Frédel. Je fonde de grands espoirs sur lui, même si je le trouve un peu tendre. Avec mon aide, il ne faillira pas à la tâche que je vais lui confier. J'y veillerais.

En tout cas, j'en porterai toute la responsabilité. Je m'y engage. Même s'il l'ignore sans doute, je ne le laisserai pas tombé.

Tu sais, depuis que j'ai reçu ce livre, on peut dire que ma vie et ma perception du monde ont beaucoup changés. Je n'arrive pas encore à saisir si c'est en bien ou en mal.

Enfin, je me sens, chaque jour, de plus en plus azolthéen. A mesure que je me confronte au monde et que j'en apprends les dangers mais aussi les possibilités, je me rends compte qu'on a besoin du message d'Azolth.

Cela va peut-être t'étonner mais je n'ai nullement l'assurance d'être capable de le transmettre. Les mots d'Azénor, les derniers mots qu'elle m'a dit avant mon départ de Dominia, résonne dans ma tête avec un son lugubre.

Je commence à comprendre les responsabilités qui sont les miennes et je commence à en saisir tout le poids et toute la mesure. Une seule chose est certaine pour moi, c'est que j'ai toujours voulu être là, à cet instant, en ce lieu.

Je n'ai aucun regret et vis pleinement. Mais vivre pleinement et sans regret ne vous protège sans doute pas de la peur d'échouer.

Sache que Kenzy se trouve aussi à Blancastel. J'ignore pourquoi mais elle veut m'aider. Je suppose que cela devrait me réconforter d'avoir de l'aide de sa part mais dans une affaire aussi délicate, ce n'est pas le cas.

Marie de Mirth m'a aussi assurée qu'elle viendrait prêter main-forte. La force de Karkh ne sera sûrement pas de refus face à l'immensité de la tâche.

Mais enfin, assez parlé de moi, que deviens-tu? Es-tu partie pour le sud?

Arkain.

Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne, Baronne, Bras de Dallia
Empire de Kohr

le Lüdik 7 Fagilias du 1557ème cycle à 09h44

Elysabeth lut la missive et regarda autour d'elle. L'auberge était modeste à l'image de sa ville. Palanor.
Elle relut la missive et monta dans sa chambre.


Citation :
Arkain,

Je suis effectivement partie.

Que dire ? Le voyage est monotone. Je ne suis pas encore arrivée à Delnam. Après quelques échanges de missives avec le premier chambellan, nous avons convenu qu'il déposerait des sous sur mon compte en banque pour que je puisse les remettre aux Kohriens qui vont en Arténie.
J'ai décidé de me joindre à eux.
Voilà longtemps que je n'ai pas eu l'occasion de faire un peu d'exercice, vraiment. Cela me manque.
Loin de Kohr, je ne serais plus une baronne, juste Elysabeth. Et c'est parfait.

J’ai rédigé une lettre, la veille, à l’intention de ma cousine, de Hame Lyn et de notre Empereur. Pourquoi l’Empereur ? Parce que nous n’avons pas de voix des nobles pour nous représenter. Et que je me devais de prévoir le cas où je ne reviendrais pas. Evran est désormais mon héritier officiel et Blanche et Hame seront ses tuteurs s’ils venaient à m’arriver malheur. Savais-tu que je les avais choisis pour être la marraine et le parrain de mon fils ?

Mais laissons ça de côté.

Tu te dis trop vieux pour penser que tes intentions que tes intentions seront comprises. Je te conseille donc de te reculer dès à présent et de laisser la place à un vrai diplomate qui saura gérer l’affaire avec le tact qu’elle requiert.


Elysabeth fit une pause. N’était-elle pas trop dure avec lui ? La pointe de sa plume en l’air, elle réfléchit. Non. Il avait besoin d’entendre ces mots.

Citation :
N’oublie pas qu’ils ont fui leur pays parce que la volonté des Keldariens s’est opposée à la leur. Leur as-tu demandé quelle était l’origine du conflit ? Quelqu’un d’autre l’a-t-il fait ?
Porter toute la responsabilité de l’affaire ? N’oublie pas que tu as affaire à des étrangers (et d’anciens Kohriens bien sûr mais surtout des étrangers) et que tu n’es qu’un cadet de la Légion et un prêtre. L’Ambassade a toute autorité pour traiter avec eux et, si quelque chose se passe de travers, c’est elle qui sera tenue responsable de ton échec parce qu’elle ne t’aura pas arrêté à temps, qu’elle en ait eu l’opportunité ou non.
Reste en contact avec Natalia et ne la tiens pas à l’écart de tes projets. Tu éviteras à l’Ambassade ce qu’il s’est produit avec l’Arténie quand certains marchands ont cru qu’ils pouvaient se permettre de représenter Kohr sur le plan diplomatique.


Oui, ça lui était resté assez en travers de la gorge pour qu’elle soit dure face à toute prochaine action de la sorte et qu’elle ait quitté sa position de diplomate n’y changeait rien.

Citation :
Tu te sens incapable de transmettre les enseignements d’Azolth ? Qui se sent capable ? Il faut pourtant se lancer. Un jour tu auras un ou une novice face à toi, ou peut-être juste une personne intéressée par ce que tu auras à dire sur le sujet, et tu devras parler. Si tu ne trouves pas tes mots, reprends ceux que l’on t’a enseigné. Cela finira par venir seul.

Pourquoi Kenzy t’aide-t-elle ? Parce que c’est sa manière d’être, parce qu’elle est compétente dans ce domaine, parce qu’elle le peut ? Tant de raisons, as-tu obligatoirement besoin de les connaître ?


Elle regarda le dernier paragraphe sur Marie. Elle ne se souvenait que trop bien de la blonde. Sa bouche se tordit en un pli amer. Il ne réfléchissait pas par moment. Il oubliait de prendre en compte ce que ses gestes provoqueraient chez les autres. Cependant Marie n’avait pas l’air d’être une méchante fille, au contraire Elysabeth appréciait la force tranquille qu’elle dégageait, aussi ne devait-elle pas la tenir responsable du manque de réflexion d’Arkain. Il s’était vraiment comporté comme un abruti durant ce début de concile.

Citation :
Je suis ravie que tu reçoives de l’aide d’autres prêtres mais, comme je te le disais, n’oublie pas que l’Ambassade à force de loi.

Amicalement,
Elysabeth

Thème

Chronique
Information détaillées
Arkain
Kohrien, Main d'Azolth, Cadet du 1er Régiment
Empire de Kohr

le Lüdik 7 Fagilias du 1557ème cycle à 10h02

*** Arkain fronça les sourcils en lisant la lettre que lui avait envoyé Elysabeth. Ses traits fatigués se durcirent un peu plus et une lueur s'enflamma dans ses yeux.

Il prit un parchemin, prit sa plume comme mut par une envie de lui répondre immédiatement.Mais, il s'arrêta dans son geste. Il inspira et expira profondément puis il se mit à répondre.
***

Citation :
Merci pour ces conseils et ton soutien.

Prends soin de toi et vis pleinement. Va en paix car sache que je veillerais personnellement à ce que ton âme soit conduit au Royaume si Azolth devait te réclamer.

Arkain.
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne, Baronne, Bras de Dallia
Empire de Kohr

le Valkin 11 Fagilias du 1557ème cycle à 21h53

Elysabeth attendait donc Avatar*, l'occasion était donc idéal pour une autre missive à l'attention de l'Azolthéen.
Elle avait noté la sécheresse de son dernier pli mais - bon sang ! - elle était en vacances. Aussi n'avait-elle pas répondu.


Citation :
Arkain,

Me voilà à l'auberge qui marque la frontière entre l'Empire et la Confédération. Je marque ainsi une étape obligatoire dans mon voyage car je dois retrouver Avatar.
Effectivement, j'ai toujours en ma possession l'artefact elfe que l'Empire doit rendre et nous nous retrouvons pour procéder à l'échange. Lui rentre et je pars.

L'air change doucement, au loin j'ai pu voir les premières dunes. Ce que je ressens est très étrange. Je suis heureuse de pouvoir partir et me promener sans contrainte officielle mais certains souvenirs remontent à la surface.
T'ais-je dit que j'avais été enceinte et que j'avais perdu l'enfant ? C'était en Arténie. Il y a quelques temp maintenant. Je suis rassurée que cela ne m'évoque qu'un souvenir légèrement amer et pas la douleur que j'ai pu ressentir avant.
J'ai d'ailleurs décidé d'accompagner le groupe Arténo-Kohrien qui va visiter cette tour mystérieuse.

Mais comment vas-tu ? Est-ce que tu t'en sors ?

Elysabeth


*cf autre RP
Thème

Chronique
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Kohrienne, Baronne, Bras de Dallia
Empire de Kohr

le Valkin 18 Fagilias du 1557ème cycle à 19h59

Elle était à Naldomia désormais et avait eu un bref aperçu d'une ville haute en couleur. Elle s'y était sentie bien. Pas chez elle mais bien tout de même. Et cela avait fait ressortir des idées qu'elle avait longtemps laissé de côté.

Pourquoi ? Trop de préoccupations, trop de soucis, trop d'autres choses. Elle avait dû géré le présent immédiat et le futur proche en jouant sur un fil pendant ce peu. Les envies personnelles étaient passées à la trappe, rejaillissant durant quelques courts instants avant de replonger.
Durant cette période, elle n'avait pas pu réellement être Elysabeth. Elle n'avait existé que pour et par ses fonctions, l'immense majorité des ses interventions, son mode de fonctionnement et sa vision du monde avaient été réduits à cela. Et elle s'était essoufflée, ses envies étaient revenues en force et elle avait voulu tout quitter. Mais la baronne avait un certain sens du devoir et n'avait pu partir en claquant la porte comme cela. Elle avait pris soin de laisser ses affaires aussi ordonnées que possible et s'était retirée. On l'oublierait certainement bientôt mais elle ne savait pas si c'était une bonne ou une mauvaise chose.

Maintenant, elle avait du temps pour ses envies et Arkain avait arraché les derniers liens qui les retenaient lors d'un repas à Escania.

Elle relut sa missive. Était-elle assez polie ? Avait-elle bien fait passer son message ? Elle le saurait en lisant la réponse. Mais la Dallite ne pouvait nier l'angoisse qui lui serrait le ventre. Elle n'avait pas vraiment d'atomes crochus avec le Grand Prêtre et ne savait pas sur quel pied danser avec lui. Même sans l'avoir rencontré, elle ne pouvait nier une certaine admiration - il était Grand Prêtre bon sang ! pas le premier péquenaud du coin - et une certaine réticence. Leur dernier échange n'était pas excellent et, visiblement, ça n'était pas l'amour fou entre sa cousine et lui.

Mais pourtant elle confia la missive à Miki est murmura son nom. Elle n'avait que d'autres choix que de lui faire confiance car elle ne pouvait entreprendre ce genre de choses, selon le but qu'elle s'était fixé, seule.
Et il était le mieux placé pour lui donner un avis neutre.

Hame la soutiendrait.
Arkain non.
Mais Yorak ?

Thème

Chronique
Information détaillées
Arkain
Main d'Azolth, Auditeur, Cadet du 1er Régiment
Empire de Kohr

le Mirion 23 Fagilias du 1557ème cycle à 22h33

*** Dans sa chambre à Blancastel, Arkain regardait la lettre qu'il avait reçu d'Elysabeth avec un air grave et triste. Après un long instant de réflexion ou son regard s'était perdu sur les toits de la cité, il s'était mit à écrire d'une traite, sans hésiter ni raturer. Ce qui l'écrivait n'avait pas besoin d'être remanié, cela paraissait s'écrire spontanément. ***


Citation :
Elysabeth,

J'ignorais qu'il t'étais arrivé une épreuve si terrible. Il aurait été bien plus simple pour nous deux d'en parler face à face que par l'intermédiaire de ces missives.

A cet instant, je me rends compte comme il est difficile pour moi d'exprimer tous ce que je ressens à ton égard en apprenant le triste destin qui fut le tien et celui de ton enfant. Mais je vais tout de même essayer.

J'aimerais que tu saches, quand bien même les vents qui caressent la cime des dunes n'apportent plus la rumeur des larmes que tu as dû verser que si jamais tu ressens de nouveau le poids de la tragédie qui t'a frappée alourdir ton cœur, ou même l'envie d'en parler, je serais toujours là.

Pour l'heure, tu peux être fière de toi car tu vas au devant des changements avec courage malgré tout. Tu ne m'as jamais semblé avoir renoncé à vivre la vie précieuse qui nous ait offerte. Tu as courageusement décidé d'aller de l'avant, d'agir selon tes désirs profonds et de façonner ton destin comme tu le désirais. Tu ne t'es pas laissé effrayé par le changement, par les traumatismes passés et tu vas sur les chemins que tu as déjà emprunté en des instants plus terrible, sans trembler ni faillir.

Je prierais Azolth pour que tu ais le courage de faire face à ce qui t'attends mais j'ai la sensation que tu n'en auras pas besoin.

Tu es courageuse. Tu as toute mon admiration et mes pensées sont tournées vers toi en cet instant.

Face à ce que tu m'apprends, je n'ai pas forcément le cœur à te parler des détails futiles d'une politique que tu as laissée derrière toi. Sache juste que les choses vont dans le bon sens et que je ne suis pas seul. De nombreuses personnes m'aident et nous travaillons de concert pour améliorer la situation. J'ai bon espoir que les choses se terminent bien.

J'espère que ton voyage te portera vers de nouvelles découvertes sur toi comme sur le monde qui nous entoure. N'hésite pas à m'envoyer régulièrement de tes nouvelles et de me solliciter pour quoi que ce soit.

Amicalement.

Arkain.
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Etudiante de la Faculté, Baronne, Bras de Dallia
Empire de Kohr

le Solior 26 Fagilias du 1557ème cycle à 15h18

Citation :
Arkain,

Peut-être que cela aurait été plus simple pour toi de réagir mais pas forcément pour moi de le dire. Je ne me voyais pas entre le plat et le dessert te jeter à la figure un tel évènement. Aucune de nos conversations n’y a mené non plus.

Je te remercie néanmoins pour ton soutien. Il m’est précieux.
Le changement m’a beaucoup accompagné depuis que je suis devenue Porteuse. Je ne le crains plus depuis longtemps. Il m’est même arrivé de le provoquer à plusieurs reprises.
Tu t’en es peut-être rendu compte d’ailleurs.

Je ne sais pas si l’on peut qualifier ça de courage pour autant. Peu importe, je continuerais à faire face aux épreuves comme j’en ai l’habitude.

Puisque tu ne désires pas à en parler, laissons Montargent de côté. Il faut de toute façon que je mette la diplomatie derrière moi. Enfin… C’est plutôt mal parti. Je me suis engagée sur une nouvelle voie. C’est une étudiante de la Faculté qui t’écrit aujourd’hui depuis Patanjali. J’ai décidé de réaliser deux essais : l’un sur la Confédération et l’autre sur le Royaume de Keldar. La Voix des Eminences, Yorak, qui est également conseiller de la Faculté, m’a proposé de rejoindre cette dernière afin de réaliser mes articles. Je serais donc sûrement amenée à voyager à l’étranger dans le futur. Une perspective qui me ravit, bien sûr.
Tu pourrais d’ailleurs m’aider. Si tu le souhaites bien sûr. J’aimerais obtenir plusieurs points de vue en ce qui concerne le Royaume de Keldar. Pourras-tu, si tu en as l’occasion et l’envie, demander à un Montargentais ou deux leur vision de la vie selon le dogme Keldarite et du Royaume qu’ils ont voulu fuir ?

Mais laisse-moi également te féliciter pour ton titre d’auditeur. Qu’est-ce qui t’a poussé à rejoindre la justice ? Je dois dire que cela te va bien de représenter la loi.

Amicalement,

Elysabeth


Elle venait d’envoyer la missive à Arkain quand une arriva de son frère adoré.

Citation :
Ely,

Les parents m’ont mis au courant. Si tu penses que je vais te laisser épouser un Keldarien, tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu’au coude. De toutes les idées farfelues que tu as pu avoir, celle-là est en tête de liste. Je te désapprouve complètement.
Arrête donc tes bêtises et cherche-toi un Kohrien.

Roland.


Elle ne pouvait pas dire qu’elle ne s’y attendait pas mais poussa tout de même un gros soupir.
Thème

Chronique
Information détaillées
Arkain
Main d'Azolth, Auditeur, Cadet du 1er Régiment
Empire de Kohr

le Lüdik 4 Solianas du 1557ème cycle à 17h52

Citation :
Elysabeth,

Je vais voir ce que je peux faire mais j'ai déjà les mains prisent avec des affaires urgentes. Une fois la situation gérée, j'aviserais de remplir ta requête.

Je suis rentré au sein de la justice impériale pour servir au mieux mon Empire. Comme tu l'as dis, représenter la loi me va bien. C'est donc un choix logique.

De plus, cela me permet de faire avancer les choses concernant les anciens expatriés de l'Empire qui sont de retour, histoire de vérifier leurs antécédents judiciaires.

Bonne chance dans l'accomplissement de ton projet de recherche. Je n'y entends pas grand chose mais je suppose que cela aidera les Kohriens à mieux comprendre leurs voisins.

Amicalement.

Arkain.

Thème

Alternative
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Etudiante de la Faculté, Baronne, Bras de Dallia
Empire de Kohr

le Solior 16 Solianas du 1557ème cycle à 23h06

Citation :
Arkain,

Je t'écris ses mots rapidement alors que nous nous sommes arrêtés temporairement dans une auberge : l'auberge Hin.

L'expédition prend un tour inattendu, nous avons croisé des Keldariens et même un elfe à proximité de la tour. Tous semblent intéressés par elle. Nous voilà désormais dans un groupe multiculturel : des Arténiens, un Elfe, des Keldariens et des Kohriens. Il nous manque un ou deux Hâvreboisiens pour que le tableau soit complet.

Galiad est là. Ainsi que deux autres Keldariens avec qui j'ai eu l'occasion d'échanger auparavant. L'un d'entre eux est assez drôle, un peu trop franc pour son bien, d'une compagnie agréable.
J'espère avoir quelques moments en privé avec Galiad.

Comment vas-tu ?

Amicalement,

Elysabeth

Thème (27-07-1557)

Chronique
Information détaillées
Arkain
Main d'Azolth, Auditeur, Cadet du 1er Régiment
Empire de Kohr

le Solior 30 Solianas du 1557ème cycle à 07h00

Citation :
Elysabeth,

Les négociations avec les Montargentais touchent à leurs fins. Et je suis heureux car les choses se terminent bien. Ils vont pouvoir se lancer dans une nouvelle vie, ici, dans l'empire, dans de bonnes conditions.

Natalia a fait un très bon travail et nous avons formé un duo qui a permit de désarmer les représentants Montargentais et de les faire accepter nos conditions pour leurs entrées dans l'empire. Je suis heureux d'avoir quelqu'un à mes côtés qui m'a parue immédiatement professionnelle. C'est assez rare en ce moment pour être loué.

Je suis heureux que tu ais retrouvée Galiad et j'espère que vous pourrez vous rapprocher. Néanmoins, garde bien l'esprit tourné vers l'instant, surtout si tu vas face aux dangers. Le moment n'est peut-être pas propice aux retrouvailles, même si vos cœurs les désirent profondément.

Je suppose que tu connais mieux les étrangers que moi. Du coup, il est sans doute inutile que je te mette en garde contre leurs travers.

Et si tu es perdue à un moment donné, laisse toi guider par le dogme des Cinq. Ce dernier t'amènera assurément sur le bon chemin.

Amicalement.

Arkain.

Thème
Second Thème
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Etudiante de la Faculté, Baronne, Bras de Dallia
Empire de Kohr

le Lüdik 8 Tilomias du 1557ème cycle à 11h19

Citation :
Roland,

Pourrait-on cesser de parler un instant de mon mariage. Nous ne nous mettrons pas d'accord à ce sujet. Je le sais. Tu le sais. Nous le savons.
Surtout que, vois-tu, nos parents ont accepté. Y compris notre mère. Si, notre mère qui doit son handicap à des Keldariens. Tu as 42 cycles, tu es marié, tu vas devenir père. Tu ne crois pas qu'il serait tant que l'on arrête ce genre de discussion stérile surtout quand tu sais que tu as perdu d'avance.
Pour rappel, étant la baronne, c'est moi la cheffe de famille.

Bref. Parlons plutôt de notre cousine. Blanche. Blonde, grande, jolie, aussi casse-pied que moi ? Tu t'en souviens ? Elle a été choisie par Délémia pour être sa Grande Prêtresse.
Tu as pensé à la féliciter ? Non, c'est bien ce que je pensais. Pour te faire pardonner tu vas faire quelques petits trucs pour moi sans discuter.

* Liste d'instructions. *

Ta sœur qui t'aime,
Ely

Thème (27-07-1557)

Chronique
Information détaillées
Blanche Delyra
Kohrienne, Grande Prêtresse de Délémia
Empire de Kohr

le Malina 9 Tilomias du 1557ème cycle à 09h16

Citation :
Elysabeth,

Est-ce toi qui a dit au premier Chambellan que les filles Delyra aimaient les patisseries ? (je ne m'avancerai pas concernant Berry)

Je t'avouerai que recevoir une boite de gâteaux (aussi délicieux soient-ils) de la part de ton amant, c'est une surprise particulière.

Bisous crémeux de Sardan,

Blanche

Yorak : "Euh... tu sers à quoi ? Potiche à Calmacil ?"
Intégrez les cultes qu'ils disaient...

Chronique XIII : Larme
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Etudiante de la Faculté, Baronne, Bras de Dallia, Aspirante Traqueuse
Empire de Kohr

le Valkin 19 Tilomias du 1557ème cycle à 13h21

Citation :
Arkain,

Excuse-moi pour mon temps de réponse un peu long, j'ai failli mourir.
Excuse-moi d'ailleurs pour te l'annoncer aussi brusquement mais je n'ai pas le temps de tourner autour du pot, il va bientôt falloir que je reprenne mon rôle. Je suis en charge des soigneurs. Soigneurs qui ne sont pas très disciplinés au demeurant. Mais ils sont leur boulot malgré tout donc je peux leur pardonner.
J'ai promis à Aldménir un récit de cette histoire et à Azolth d'apprendre à nager.
J'ai déjà une idée de qui choisir pour m'enseigner ça.

Je suis contente que tu t'en sois bien sorti avec les Montargentais et que tu ais su t'entendre avec Natalia. Je dois avouer que j'ai pendant un instant eu peur que tu n'y arrives. Aujourd'hui je suis heureuse d'avoir eu tort.

Amicalement,

Elysabeth


Citation :
Blanche,

Fais attention à toi, je crois que tu lui plais.

Plus sérieusement, je ne me souviens pas lui avoir dit mais il sait que j'ai un vrai faible pour les pâtisseries au miel. Sans compter que tu as montré un intérêt prononcé pour les chouquettes au concile.
Peut-être même qu'il t'espionne !
Est-ce que je dois m'inquiéter de vous voir vous rapprocher ?

Bisous tout plein de miel ma cousine préférée,

Elysabeth

Thème (27-07-1557)

Chronique
Information détaillées
Arkain
Main d'Azolth, Auditeur, Cadet du 1er Régiment
Empire de Kohr

le Solior 20 Tilomias du 1557ème cycle à 19h22

Citation :
Elysabeth,

Je suis touché que tu prennes le temps de me répondre en un moment qui semble critique pour toi. Néanmoins, je préférerais que tu te concentres sur ta survie, surtout si ta vie est en danger.

Merci.

Arkain.



Thème
Second Thème
Information détaillées
Elysabeth Delyra
Etudiante de la Faculté, Baronne, Bras de Dallia, Aspirante Traqueuse
Empire de Kohr

le Dolink 21 Tilomias du 1557ème cycle à 21h56

Citation :
Arkain,

Tu te doutes bien que si j'ai trouvé le temps de sortir une plume, un parchemin et une bouteille d'encre, de m'installer pour écrire et de déboucher la bouteille, c'est qu'a priori je ne suis plus trop en danger.

Elysabeth

Thème (27-07-1557)

Chronique
Information détaillées
Arkain
Main d'Azolth, Auditeur, Cadet du 1er Régiment
Empire de Kohr

le Dolink 21 Tilomias du 1557ème cycle à 22h00

Citation :
Elysabeth,

As-tu déjà répondu à une missive d'une personne qui t'es chère et précieuse commençant par... "J'ai failli mourir mais tout va bien." ?

Si oui, peux-tu comprendre la relative inquiétude qui m'a vaguement saisie en te lisant ?

Si oui, je pense que tu comprendras que je préférerais te savoir aux aguets et prête à assurer ta survie plutôt qu'à penser à moi et à mes perspectives d’échecs.

Si non, tu prendras le temps d'y repenser plus tard.

Arkain.

Thème
Second Thème

Page [1] [2] [3]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page