Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

99 Joueurs sur Ideo (4397 inscrits) : 55 humains (2274), 22 elfes (1377), 22 orcs (746) | 4 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Retour du couronnement

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Mirion 19 Filandor du 1557ème cycle à 23h46

Adalis ne répondit rien sur l'instant, alors que Calistaen annonçait qu'ils rentraient sans elle.

Il n'avait, à vrai dire, pas envie d'argumenter. Il l'avait assez fait à l'auberge Hin, sans que cela ne donne vraiment de résultat.
Il demanda prosaïquement, à nouveau, des informations complémentaires.


Qu'allez-vous faire dans ce cas ?
Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Mirion 19 Filandor du 1557ème cycle à 23h58

L'elfe ferma les yeux, contenant ce qu'elle ressentait, puis elle se redressa, non sans mal, pour venir chercher ses affaires, veillant à ne croiser ni le regard de sa fille, ni celui de son époux, ni même son fils.
Elle se mettrait alors simplement à marcher vers l'ouest, sentant par la même occasion qu'elle n'en avait sans doute pas pour bien longtemps à tenir la marche compte tenu de son état.

Ce n'était vraiment pas la meilleure idée qu'elle ait eu de sauter sur Vahid, mais au moins elle avait pu se faire une idée plus précise des conditions qui conduisaient Adalis à la retenir.
Ça, quand il y avait du lèche-vitrine et des nouveaux instruments à la clé, ça fonctionnait tout de suite mieux.

Et son esprit se nourrit de cette pensée.
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 00h07

Calistaen n'aurait pas le temps d'aller très loin, Adalis la saisissant par le bras.
Il y avait quand même quelques règles de base à respecter, du moins pour lui.


Dites au moins au revoir à Cynara. Elle n'a rien fait pour mériter votre colère.

C'était lui qui allait récupérer l'elfonne en larmes à la fin, autant tenter d'amoindrir le chagrin de sa fille.
Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Cynara Vahid
Arténienne, Novice de la Tempête
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 00h08

L'elfonne ne voyait aucun problème à rentrer à la maison avec son Papa. Ce n'était pas la première fois que sa Maman partait travailler. Par contre, d'habitude, elle avait quand même le droit à un bizoux !

Déjà, Papi il avait pas fait, alors l'a pas de raison que sa Maman y coupe. Non mais ! Aussi, elle couru vite fait dans les pattes de sa mère (super trop vite parce qu'elle est pas congelée elle !) et ferait un grand sourire.


Mazul Maman ! Fais bizoux ? Va rentrer bien sage avec Papa !

Œil candide, sourire gentil, tout ça ! Agression familiale avec l'attrapage de son père en plus !
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 00h14

L'elfe fut interrompue dans sa marche par son époux lui demandant de dire au revoir sa fille, et elle ne tarda pas à voir rouge.

Si vous avez peur qu'elle soit triste, vous n'avez qu'à arrêter de vous comporter comme un rustre, et si c'est trop difficile vous pouvez toujours lui prêter votre anneau.

Elle récupérerait vivement son bras, et reprendrait alors sa marche, levant la main pour sa fille.

A bientôt ma princesse.
Information détaillées
Cynara Vahid
Arténienne, Novice de la Tempête
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 00h19

Effectivement, elle ne comprenait pas tout. Le salut de sa Maman aurait pu être genre, très très mal pris, si elle n'avait pas prononcé les mots magiques. Aussi, lorsque sa mère l'abandonna*, elle avait les yeux qui brillaient, littéralement ! Se tournant vers son père, elle ferait un grand sourire.

Va me donner un bijou Papa ? Qui brille ?

Elle avait dit un anneau Maman ! Comme les bagues ! Ca allait être trop beau ! Du coup, elle ne rendrait que distraitement le signe de la main à sa mère.




*sisi !
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 00h27

Adalis ne comprenait pas toute cette véhémence, ce mépris qu'elle affichait pour lui. Peut-être était-ce simplement la conséquence de son échec contre son créateur ?

Me comporter comme un rustre ? A cause d'une plaisanterie maladroite que j'ai faite, et pour laquelle je me suis excusé plusieurs fois ?

Que vous faut-il donc dans ce cas ?


Mais il avait l'impression qu'aucun argument ne suffirait, et cela ressemblait amèrement à une répétition de leur dispute à l'auberge Hin.

Adalis répondit alors de façon assez abrupte à sa fille.

Non Cynara, je ne te donnerai pas de bijou, tu en as déjà eu un chez les elfes.
Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 00h41

Calistaen se retourna une dernière fois, et le regard que l'elfe réserva à son époux fut cette fois particulièrement sombre.

Comment pouvez-vous penser un seul instant que je croirais à un quelconque humour de votre part sur un point qui nous a mené si proche de la séparation, il y a à peine quelques jours ? Ce n'était pas une plaisanterie, Adalis, vous vouliez visiblement me faire du mal, pour une raison que j'ignore.

Elle balaya alors la conversation d'un revers de main.

Je ne vais pas bien non plus de toute façon, foutez-moi la paix.

Et cette fois, elle partirait.
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 00h55

Adalis ne comprenait pas l'entêtement de Calistaen à refuser de croire ses paroles. Elle avait déjà commencé à faire cela depuis plusieurs semaines, ou bien à accepter ses mots à reculons.
Si le regard de l'elfe était sombre, celui du mage était désolé.


Parce qu'auparavant, nous pouvions nous amuser de ce genre de choses.
Mais j'ai aussi ma part de responsabilité dans cet échec.


Il y avait en avait eu des remarques sur sa "frêle endurance", par le passé. Et puis il y avait eu un jour ou finalement, cela n'avait plus été drôle. Parce que tout était devenu trop sérieux.

Son épouse étant décidée à partir, il se tourna vers sa fille.


Viens Cynara, nous allons prendre le goûter et rentrer.

Il rejoindrait alors les sacs de voyager, et récupérerait Dorian en train de trouver très rigolo d'écraser une paquerette.
Il avait besoin d'une pause avant de repartir, ce n'était pas comme si il avait manqué se faire tuer un peu plus tôt.

Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 01h08

L'elfe ne se retourna pas mais fixa le sol, la colère ayant laissé place à la tristesse de son côté également. Elle avait entendu Adalis, mais ne voyait pourtant rien à lui répondre en face, ce ne fut qu'après quelques mètres qu'elle murmura pour elle-même.

Tout cela me manque aussi... mon amour.

Elle marcherait ainsi sur un kilomètre, avant de ressentir un certain mal de crâne, et se trouver particulièrement épuisée. Certes, les grelottements étaient passés, mais son corps avait morflé lors du combat contre Vahid, et elle ne tiendrait pas plus longtemps une marche dans cet environnement.

Elle déposa son sac et entreprit d'installer un campement sommaire, en route elle avait pu trouver un lapin qu'elle se préparerait en repas. Et sans doute repartirait-elle durant la nuit, puisque sa journée serait passée à récupérer du combat contre l'ancien Guide Suprême.
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 02h45

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, le soleil était particulièrement bas et la température extérieure baissait, laissant place à une certaine humidité dans cette forêt. Fort heureusement la lune et le ciel restaient clairs, ce qui lui permit de voir particulièrement bien, et grâce à sa carte magique elle put s'y retrouver sans problème et progresser vers Patanjali.

Le panneau fut passé, en fin de nuit, et l'elfe se rapprocha des champs, perceptibles à l'horizon. A nouveau, elle s'installa pour manger et faire une sieste de quelques heures, elle se réveillerait aux alentours de midi, par le piom de son époux qui lui déposa un courrier, comprenant un dessin de sa fille, quelques gribouillis de son fils, et quelques mots de son époux.

Elle sourit tristement et passa sa main sur l'encre, cherchant un contact avec eux en visualisant ce parchemin entre leurs mains.


Mes amours...

Ses sentiments étaient partagés, elle n'avait qu'une hâte, c'était de les revoir, d'embrasser Adalis et se blottir dans ses bras dans leur chambre retrouvée, revoir ses élèves également, ils lui manquaient. Mais elle avait aussi peur de ce qu'elle avait ressenti, aussi, avant tout, devait-elle résoudre le problème qu'elle avait rencontré.
Elle savait qu'elle haïssait Vahid pour le traitement qu'il lui avait fait subir, mais elle n'avait jamais songé à l'attaquer pour autant, ni même soupçonné que le revoir la mettrait dans un tel état. L'origine de cet état provenait probablement de ses recherches sur Georgesbacca, certains souvenirs lui étaient revenus, des souvenirs normalement enterrés, et ce n'était pas bon signe.
Lui revint alors le conseil qu'elle avait donné au Primo Légat, le ménage nécessaire dans son esprit, peut-être devait-elle voir, d'elle-même, l'état de la prison qui se trouvait dans sa tête.

Mais il ne serait pas possible de le faire aisément, pour cela, elle devait être au calme, et quand bien même observerait-elle une faille, la dernière chose qu'elle voulait était d'inquiéter son Adalis avec cela. Elle devrait donc elle-même trouver un moyen de résoudre ce problème, la confiance avait été bien trop difficile à retrouver la fois d'avant.

Puis lui revint une autre question. Restait-il quelque chose, une raison pour laquelle elle se battrait ? Son couple était particulièrement souffrant, ils parvenaient de moins en moins à surmonter les obstacles, et choisissaient même de ne plus se parler, ce qui ne faisait qu'entrainer des cumuls de reproches et d'angoisses dont ils ne parvenaient plus à sortir. Puis elle interrogea ses sentiments, et ils étaient toujours les mêmes, toujours passionnés malgré tous ces obstacles, tous ces reproches.

Elle finit donc par se saisir d'un parchemin, rédiger quelques mots dessus, et l'envoyer à son époux, avant de tristement se reprendre du lapin froid, conservé de la veille, et se remettre à marcher vers les champs.
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 14h54

Une nouvelle journée de marche, et l'elfe arriva dans la zone de Patanjali, contournant la ville pour retrouver la route, et établir un nouveau campement au bord du chemin. Il y aurait sans doute plus de dérangement, mais la vie sauvage et la nature pioupiou commençaient à la gonfler.

Adalis lui avait répondu, et sa réponse avait été conservée précieusement en poche jusqu'à l'instant où elle poserait ses fesses pour camper. Elle n'avait pu trouver que quelques fruits pour ce repas, mais cela ferait sans doute l'affaire, elle n'avait pas très faim de toute façon malgré la marche.

Alors qu'elle allait se manger une figue, assise en tailleur, le parchemin de son époux fut déroulé et posé sur le sol, maintenu par un caillou. Sa première surprise fut de voir qu'il avait tant écrit. Puis elle lut, et son visage se décomposa au fil de la lecture dans un premier temps, avant de sembler plus serein sur la fin, bien que quelques larmes finirent par lui échapper, et que figue fut balancée un peu plus loin.
Elle-même n'aurait pas su dire si ces larmes témoignaient de sa tristesse ou de son amour pour Adalis qui se renforçait de nouveau après cette lecture. Mais dans leur situation, il restait douloureux de l'aimer encore davantage, car elle craignait bien trop qu'ils finissent par se déchirer.

L'elfe finit par exprimer ce qui fut son souhait sur l'instant, poussé par ses sentiments.


Adalis j'ai besoin de vous... emmenez moi...

Mais une part d'elle, comme de lui, devait soupçonner qu'ils ne feraient alors que répéter leur schéma sans parvenir à sortir du cercle dans lequel ils se trouvaient. La première solution qu'il envisageait était-elle la plus juste ? Son envie était qu'il vienne la retrouver, de se blottir dans ses bras et ne plus jamais les quitter, mais elle savait aussi que tous deux étaient fatigués des engueulades et bouderies régulières, pour un mot mal placé, une maladresse.

Et si il venait la chercher, pour qu'après qu'ils aient parlé, elle décide à nouveau de partir ?

Le simple fait de se poser la question était une réponse en soi. Elle n'était pas prête à revenir, et la seule raison saine qui la pousserait à accepter qu'il la ramène n'était que son travail, ses diplomates à former, son Ecole à retrouver, ses projets à reprendre avec Amliudo.

Elle ne pouvait pas accepter sa proposition, même si il lui était douloureux de demeurer loin de lui, et lorsqu'elle rédigea la réponse, elle ne sut contenir quelques flots de larme à intervalles réguliers, tâchant par moment l'encre du parchemin.
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 16h33

Quelques minutes plus tard lui parvint une nouvelle missive, les larmes avaient séché et elle fixait une brindille d'herbe sur le sol, se sentant envahie par une certaine amertume au souvenir de son combat contre Vahid, s'interrogeant sur son souhait réel derrière cet affrontement.

Elle voulait le tuer. Elle aurait eu l'occasion de planter ce couteau qu'elle l'aurait fait. C'était son premier affrontement magique avec lui, elle en avait tiré des enseignements, elle devait progresser en altération et en destruction, la négation seule ne lui permettrait pas d'aller au bout, pas même avec sa rune.

La missive fut ouverte et déroulée, et cette fois les émotions s'étaient figées sur son amertume, l'avenir de son couple lui sembla alors bien plus clair, car elle n'avait pas envie d'abandonner ce qu'elle avait entrepris.
Vahid demeurait un assassin, et personne ne lui avait jamais fait payer pour ses crimes, pire même, ils l'avaient aidé à sortir et à se soigner, et elle s'en voulait pour cela. Elle l'avait fait pour Adalis, sans que cela ne porte réellement ses fruits, la présence de Vahid demeurait une ombre derrière lui, une personne qui pouvait tenter de le contrôler et le façonner, les cadeaux qu'il leur avait ramenés n'était qu'un nouveau plan d'expérience, et elle doutait que le pendentif qu'il songeait à lui offrir, et qu'Adalis avait toujours en sa possession, ait pour seul but de réaliser un souhait. Il y avait forcément une idée perverse et retorse derrière, une nouvelle fois.

Elle prit un nouveau parchemin et rédigea, elle savait pourtant que cela la faisait souffrir, pourquoi décidait-elle donc de poser ces mots sur le papier ?
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 17h48

Ses mains tremblèrent, quelques instants après que la missive eut été envoyée, et l'elfe décida de s'accorder quelques heures de repos avant de reprendre la route. Mais tandis qu'elle allait s'endormir, à nouveau le nom de son époux fut prononcé par son piom.

Curieusement, elle se précipita sur la missive, comme si elle y cherchait un espoir, à se rassurer, elle avait déjà compris que l'impulsion qui l'avait habitée quelques instants avant ne lui ressemblait pas, et maintenant qu'Adalis avait reçu cette missive, il ne tarderait pas à comprendre ce qui était en train de lui arriver. Cela, elle devait à tout prix l'éviter, la dernière envie qu'elle avait serait de perdre la confiance de l'immortel encore une fois et se battre pour la récupérer.
Elle se convainc néanmoins qu'elle pouvait encore gérer cela seule, transformer la rancoeur qu'elle ressentait en volonté de défi d'une jeune mage à un... mentor ? Défi qu'elle lancerait régulièrement à Vahid, pour progresser, elle, sur la voie profane. Aussi devait-elle revenir sur ce qu'elle lui avait dit, le rassurer en laissant cela passer pour une simple impulsion, mais revenir à la pondération qui la caractérisait. C'était un peu tiré par les cheveux mais si elle s'y prenait bien ça passerait comme une lettre à un piom.

Elle se saisit d'une nouveau parchemin, et rédigea, une nouvelle fois, plus calme et maîtrisée.
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 17h55

Quelques instants après avoir envoyé la missive, un éclair bleuté.

Adalis avait à peine eu le temps de parcourir la lettre, habillé de pied en cap pour affronter les pires rigueurs de l'hiver, les enfants couchés et sous surveillance d'Eve, qu'il avait décidé de retrouver l'elfe. Etrangement, il n'avait pas été rassuré à la lecture du parchemin, et l'inquiétude était lisible sur son visage.

Il l'avait encore en main, à cet instant. Il se passa des formules de politesse.


Vous vous trompez.
Seul, je n'aurais pas pu vous sauver ce jour là.


Même Vahid n'était pas omnipotent, alors lui...
Finalement, n'en tenant plus, il rejoignit l'elfe pour la prendre dans ses bras.

Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 18h16

Il y avait toujours un brin d'appréhension lorsqu'une personne apparaissait après une téléportation, elle ne se pensait pas à l'abri de mauvaise surprise, et forcément, lorsqu'Adalis apparut, elle semblait crispée par l'approche. Ces crispations s'évanouirent rapidement devant la tristesse de ses propos.

Adalis...

Se sous-estimait-il donc tant que cela ?
Elle le laissa s'approcher, et se blottit dans ses bras, ses yeux fermés.
La sensation était agréable malgré les vêtements qui lui semblaient de trop, cette chaleur qu'elle ressentait et qui l'envahissait, ne lui donnant qu'une envie: celle de rester ainsi pour toujours, et que tout soit aussi simple. Tant que cette sensation persistait, elle savait que ses sentiments étaient intacts.


Je pense que vous en étiez capable. Mais ni vous ni lui ne m'avez sauvée. C'était Amliudo... mais au moins vous n'auriez pas laissée souffrir ainsi, et il n'y aurait donc pas eu de complications.

Elle faisait toujours des cauchemars de ces événements, et il lui avait fallu tant de temps derrière pour s'en remettre physiquement... ce regret du choix qu'il avait fait, de léguer cela à son père plutôt que de s'en occuper lui-même persistait. Et il persisterait tant qu'elle ne verrait pas Vahid dans un état de souffrance similaire.
Mais alors que cette idée lui vint à l'esprit, elle se détacha d'Adalis comme pour la laisser vagabonder loin d'elle, en passant sur un autre sujet.
Elle posa ses yeux attristés dans ceux de son époux inquiet, dans le fond elle ne savait pas pourquoi il était finalement venu, alors qu'ils s'écrivaient jusque là, elle lui demanda donc.


Pourquoi êtes-vous venu mon amour ?

Ce n'était pas sans appréhension qu'elle posait cette question.
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 18h59

Adalis secoua la tête, elle devait beaucoup l'idéaliser pour penser ainsi.

Calistaen, je n'ai pas de raison de vous mentir... Cela ne justifie pas le reste, j'en conviens, et je sais que je dois beaucoup à Amliudo...

Il fut un peu surpris de la question de Calistaen, alors qu'elle s'écartait de lui.

Parce tout est toujours mieux lorsque vous êtes dans mes bras.

Et que je m'inquiétais pour vous.


Il n'osa pas lui demander si elle le congédiait, mais il était bien aussi, là. Même si il ne faisait pas très chaud...

Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 19h17

L'elfe ne pouvait pas croire que quelque chose d'aussi "simple" en apparence avait pu soit vider Vahid, soit être hors de portée d'Adalis, connaissant leurs puissances respectives. Comment peut-on penser être prêt à affronter Önir, défier le Clan, et pourtant être terrifié devant l'effort fourni pour une si petite interaction ?
Est-ce que même avec elle, il devait prétendre être moins dangereux qu'il ne l'était ? Elle répondit, penaude.


Vous pourriez en avoir une...

Mais elle n'insista pas sur le sujet. Au lieu de cela, elle eut un léger sourire touché, et tenta de le rassurer.

Il fait froid mais les elfes y sont moins sensibles.

Dans une certaine mesure bien entendu.

Vous n'avez pas de raison de vous inquiéter. Je suis juste... un peu à fleur de peau.

Elle peinait à cacher combien cela l'ennuyait devant lui. Elle n'avait jamais été vraiment à l'aise, lorsqu'il s'agissait de lui mentir.
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 19h24

A la remarque sur l'insensibilité elfique au froid, Adalis eut un regard légèrement pétillant et répondit avec un soupçon d'amusement.

Oh je sais, je l'ai remarqué à Ranewën.

Il reprit de façon plus sérieuse.

Et bien sur que si, j'ai des raisons de m'inquiéter. Vous êtes toute seule en pleine nature alors que votre place est auprès de votre famille, vous avez utilisé votre rune sur mon créateur, et je sais que vous cachez encore des choses.

Il fouilla alors dans sa poche.

J'avais oublié de vous rendre cela, au fait. Je n'ai pas à décider de son usage.

Adalis sortit le pendentif donné par Vahid et le remit à l'elfe.
Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 19h41

Si l'elfe avait eu un sourire léger et amusé lorsque son époux fit mention de sa réaction à la température, il demeurait un peu triste. Finalement, elle baissa la tête lorsqu'il fit mention des raisons pour lesquelles il s'inquiétait, et il était vrai que face à cela, elle ne pouvait rien ajouter.

Il entreprit alors de lui remettre le pendentif que Vahid avait ramené plus tôt, et sans grande surprise, lorsqu'elle posa les yeux sur celui-ci, elle sentit un nouveau flux de rancœur la submerger. Elle prit le pendentif assez brusquement et le jeta au sol, avant d'incanter un sort de corrosion, plusieurs si nécessaire, jusqu'à ce qu'il finisse en poussière.


Je ne veux rien de lui.
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 20h03

Calistaen se débarrassa alors du pendentif, lançant des sorts de corrosion dessus. A l'écoute des runes, cela réveilla un désagréable souvenir chez lui.

Je comprends.

Cela restait le choix de l'elfe. Il garda son épouse contre lui, la sentant distante malgré tout, mais il ne savait pas comment faire.
Il resta ainsi longuement silencieux, avant de demander simplement :


Souhaitez-vous que je reparte ?
Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 20h18

La destruction de l'objet achevée, l'elfe ne sentait qu'un bref soulagement, et retrouver la chaleur de son époux lui permit de se calmer. Lorsqu'il lui demanda si elle souhaitait qu'il reparte, elle l'enserra davantage, comme il avait coutume de la voir faire ainsi avec ses oreillers.

Je veux dormir dans vos bras.

Mais les couches de tissu là, c'était quand même un peu lourd !
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 20h26

Un sourire revint sur les lèvres d'Adalis et il déposa un baiser sur les cheveux de l'elfe.

Je vous propose un bain chaud et une bonne nuit de sommeil dans notre lit, dans ce cas.
Rassemblez donc vos affaires, je vous ramène à la maison.


Il la libérerait alors pour qu'elle puisse se lever.

Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX
Information détaillées
Calistaen
Porte Parole du Conseil, Archimage de la Négation, Haute Consule
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 20h32

Résister était futile, son époux ne resterait pas ici, et il était vrai que sa proposition était alléchante. Si elle souhaitait par ailleurs tenter de résoudre son problème, avant qu'il ne soit trop tard, elle devait impérativement se trouver dans un lieu calme. Ajoutant à cela dans son esprit ce qu'elle avait à faire, le calcul serait finalement rapidement fait.

Et puis, Adalis lui manquait terriblement. Il n'y avait jamais rien de positif qu'elle puisse tirer loin de lui.


D'accord.

Et elle s'exécuta, rassemblant ses affaires et nettoyant l'endroit, avant de revenir se blottir dans ses bras.
Information détaillées
Adalis
Arténien, Archiviste de Zoltan
Confédération Arténienne

le Joriol 20 Filandor du 1557ème cycle à 20h38

Le mage les ramènerait alors à Emédesia, pour un bain chaud et une bonne nuit de sommeil, comme promis.
Thème d'Adalis V
Elven Beauty : XX

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page