Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

121 Joueurs sur Ideo (4364 inscrits) : 68 humains (2253), 26 elfes (1369), 27 orcs (742) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Sur la piste...

ta da, da da da
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2] ...[7] [8]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Henrybacca
Novice de la Négation
Confédération Arténienne

le Valkin 30 Logalios du 1558ème cycle à 17h17

Le novice, déjà plein de regret avait donc choisi de suivre la seule piste qu'il avait trouvé quelques jours plus tôt. Il espérait qu'un jour les autorités de Patanjali finiraient par donner signe de vie et s'occuperaient des nombreuses choses qu'il n'avait probablement pas vu, ayant décidé, seul qu'il était, dans l'espoir d'être bel et bien derrière les bandits qui avaient enlevé la nis près de Patanjali.


Mais, alors qu'il marche encore et toujours, ne prenant que des pauses très courtes, dormant aussi peu que possible, voyageant à la torche la nuit, le novice espère. Car il n'a que ça finalement comme "certitude", l'espoir de ne pas s'être trompé, l'espoir de sauver une vie. Même si à mesure que le temps passe, que l'astre du jour se lève et se couche, cet espoir diminue. Il suit une charrette, qui n'a possiblement aucun rapport avec l'enlèvement... et plus le temps passe, plus il doute.

Pourquoi n'est-il pas plus intelligent, pourquoi n'est-il pas plus puissant... pourquoi n'a-t-il pas su gérer plus rationnellement l'urgence... parce qu'il n'est pas né ainsi sans doute. Alors il avance, ne prenant pas le temps d'admirer le paysage qui lui aurait pourtant sembler si beau en d'autres circonstances. Des champs enneigés, des petits bois blanchis par les affres de l'hiver. Lui qui avait toujours connu l'aridité et le sable du désert de la séparation, il aurait pris plaisir à contempler, chaque jour, ce paysage... mais il n'en est rien.

Lui qui avait dit à sa supérieure qu'il ferait au plus vite, le voilà "perdu" au milieu de nulle part, et il n'avait toujours pas commencé à rechercher son cousin, alors qu'il s'agissait de son but premier en se dirigeant en Patanjali. Mais... il avait jugé qu'aider la pauvre compagne de la nis était prioritaire. Il saurait bien assez tôt si bien ou mal lui en avait pris.

Et il marche donc, encore et encore... sur les traces de cette maudite charrette.
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Solior 31 Logalios du 1558ème cycle à 01h12

La charrette avait un avantage non négligeable : elle était tirée par deux chevaux à en juger les traces. Ou deux quadrupèdes avec des fers en tout cas. Heureusement qu'il n'avait pas recommencé, ou même commencé, à neiger, sans quoi le novice aurait aisément perdu la trace qu'il suivait.

Fatigué, rafraîchi, il se dirigeait toujours vers la forêt elfique. De temps en temps, il avait conscience d'être sur la bonne piste puisqu'il trouvait quelques débris, trace de feux de camps et morceaux de créatures tuées. S'il ne gagnait pas sur ceux qu'il suivait, en tout cas, il ne perdait pas. Il y avait toujours, approximativement, une journée d'écart.

Même sans être particulièrement observateur, le novice pourrait réaliser qu'il avait désormais quitter les frontières de la Confédération arténienne et que s'enfoncer seul, aussi loin, à la poursuite de dangereux malfrats non identifiés (ou bien d'un vendeur de navet aussi perdu que le nihiliste !) était quelque chose de très risqué.
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Lüdik 2 Danurmos du 1558ème cycle à 23h01

Suite aux missives du jeune homme, quelques mélphores seraient déployés autour de la ferme, enquêtant. Deux d'entre eux rejoindraient, plus tard, Henrybacca. Ils chevauchaient chacun un canasson et tendraient les reines du troisièmes au nihiliste après l'avoir salué.

Namasté.

Manifestement anxieux et peu désireux de quitter la Confédération, ils resteraient silencieux et peu amènes.
Information détaillées
Henrybacca
Novice de la Négation
Confédération Arténienne

le Malina 3 Danurmos du 1558ème cycle à 13h04

Le novice salue les deux mélophores à leur arrivée, soulagé de ne plus être seul dans ces terres hostiles d'une part et content de recevoir un canasson qui leur permettra, normalement, de rattraper la charrette... en espérant qu'elle ne soit pas celle d'un marchand.

Namasté, dit-il en montant sur sa monture. Merci pour le cheval.

Soyez prudents surtout.

Le novice vu leur tête peu encourageante quant aux bavardages, se contente de cela, Marahaji Calistaen leur a sans doute dit pourquoi il avait demandé leur aide... et les mélophores devaient déjà mal supporter d'avoir pour seule compagnie un simple novice, alors il continue la poursuite.
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Mirion 4 Danurmos du 1558ème cycle à 02h13

Les deux mélophores faisaient la gueule, ça c'était évident, mais apparemment le novice n'était pas l'objet de leur ire. Plutôt le fait de se retrouver en terre étrangère puisqu'ils avaient désormais quitté, à coup sûr, la Confédération.

Les traces continueraient, inlassablement, en direction de la forêt elfique. Ce n'est que lorsque celle-ci serait en vue qu'elles continueraient vers le Nord. D'ailleurs... Il y avait du sang et des traces de luttes à l'endroit où cela bifurquait. Ainsi que le cadavre d'un elfe sylvestre, tout chaud, encore fumant.

Il n'était mort que depuis trois ou quatre heures, au plus.

Allaient ils faire le choix de les suivre ?
Information détaillées
Henrybacca
Novice de la Négation
Confédération Arténienne

le Mirion 4 Danurmos du 1558ème cycle à 14h20

Avant même de descendre de cheval, le novice écrivit une missive. Vu qu'ils ne se trouvent clairement pas chez eux, il estime prudent d'avertir son supérieur afin qu'elle avertisse les elfes, qu'Henry et son groupe ne soient pas accusés à tort de ce meurtre.

Bon au moins, le novice sait maintenant qu'ils ne poursuivent pas des enfants de cœur. Mais avant de continuer la poursuite, le novice informa ses compagnons qu'ils allaient prendre le temps "d'observer" les lieux. Marahaji Calistaen avait dit que les elfes s'occuperaient du corps, mais elle avait demandé quelque informations qu'Henry tenterait de lui donner.

Il observe donc les lieux afin de pouvoir en faire une description assez précise et demande à ses compagnons de route :
Vous sauriez nous situer, à peu près, sur la carte d'idéo Hajis ? Que j'informe Marahaji Calistaen de la position de ce corps afin que les elfes puissent venir sur place.

Pendant que je tente d'en savoir plus sur ce malheureux, surveillez les alentours, on n'est jamais trop prudent.


Il se pencherait ensuite sur le corps de l'elfe, afin d'une part, de pouvoir en faire une description physique, autant que faire se pouvait, à sa supérieure et d'autre part, afin de chercher s'il ne pouvait pas trouver des informations sur son nom, sa profession, ou les raisons de sa présence ici, (bon évidemment si le tout était rédigé en elfique il se contenterait d'envoyer les documents, via son piom, à sa supérieure pour qu'elle puisse traduire ).


Après cela, ils reprendraient leur route, puisqu'ils semblaient gagner du terrain.
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Mirion 4 Danurmos du 1558ème cycle à 16h10

Ainsi fut dit, ainsi fut fait ! Les deux mélophores resteraient attentifs à leur environnement tandis qu'Henry irait faire l'analyse du cadavre.

Donc ! Il s'agissait d'un elfe mâle, d'environ un mètre cinquante. Cinquante deux, peut-être. Comme tous les elfes, il était super beau, pas poilu et encore super beau. Si ce n'est le fait qu'il avait été plus ou moins fendu par le milieu, d'un coup de hache manifestement, sur environ soixante centimètres, ce qui le défigurait pas mal.

En plus d'exposer le contenu de sa gorge, de sa cervelle et d'autres organes au vu et su de tous.

Cela dit, il avait un arc, d'assez bonne facture, qui gisait à côté de lui, la corde coupée. Point de messages ou de missives sur lui, pas plus que d'indication que le novice pourrait reconnaître.
Information détaillées
Henrybacca
Novice de la Négation
Confédération Arténienne

le Mirion 4 Danurmos du 1558ème cycle à 18h25

Le novice après analyse du cadavre, rédige une nouvelle missive.

Nous avons ordre de laisser les elfes s'occuper du corps. Nous reprenons donc la poursuite.

Nous ne sommes plus très loin derrière eux... tâchons de les repérer, sans nous même nous faire repérer.

On va cacher nos insignes... et si on se fait repérer on se fera passer pour une bande de mercenaires en quête d'une nouvelle mission... je pense qu'on aura moins d'ennuis avec eux, comme ça, que si on annonce être des défenseurs arténiens de la veuve et de l'orphelin.

S'ils demandent un nom de bande, on dira les guerriers du désert, et comme ils ne nous connaitront pas, s'ils demandent, on dira simplement qu'on n'a pas envie d'attirer l'attention.


Ce qu'Henry veut savoir, c'est s'ils transportent bien la nis enlevée et d'autres prisonniers. Il ne savait pas toutefois si ils les repéraient avant qu'ils arrivent "à bon port" ou pas et s'ils doivent agir avant... ou une fois qu'ils ont trouvé le repère des criminels... s'il s'agit bien d'eux. L'elfe décédé étant seul, il ne s'agissait probablement pas d'un bandit, c'était quasiment certains, jamais un bandit n'agirait seul, sinon. Pensif, il monte de nouveau sur sa monture.

Soyez prudents, si on est attentif, on devrait les entendre, les voir, ou les sentir s'ils font du feu avant qu'ils ne nous repèrent.

Henry applique également ses conseils, cachant ses insignes, restant sur ses gardes et ils repartent.
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Joriol 5 Danurmos du 1558ème cycle à 11h17

Les "guerriers du désert". Vaste programme ! Déjà qu'ils n'étaient pas enchantés d'être là, ajoutons à cela la découverte qu'ils poursuivaient un criminel capable d'ouvrir par le milieu un elfe sylvestre, le fait de devoir se présenter sous un nom ridicule était la cerise sur le gâteau !

Il y aurait quelques soupirs tandis qu'ils reprendraient leur traque.

Alors que la nuit tombait, ils n'avaient toujours pas rejoint la charrette bien que s'en approchant visiblement.

Plus loin, vers le Nord, à environ une ue heure, une heure et demi de marche, une lueur s'élevait dans le ciel. Un peu comme si quelqu'un faisait un feu.
Information détaillées
Henrybacca
Novice de la Négation
Confédération Arténienne

le Joriol 5 Danurmos du 1558ème cycle à 13h12

Aaaah les mélophores, ces joyeux compagnons qui ont le don d'égayer les instants difficiles. Bon d'un autre côté, si leur habileté au combat est inversement proportionnelle à leur amabilité, Henry ne craint plus aucun danger grâce à eux.

Se demandant toujours, ce qu'il poursuit, où il est, et tout un tas d'autres questions, Henry aperçoit, comme ses compagnons sans doute, la lueur lointaine, probablement celle d'un feu.


Henry fait signe à ses compagnons de faire halte.


Installez-vous dans le coin, pour la nuit, je vais aller voir de quoi il retourne. Ne faîtes pas de feu. Je sais qu'il fait froid, je sais que ça éloigne les animaux dangereux... mais si on les a repéré, peu importe qui étant ce "les", ils peuvent sans doute faire de même pour nous.

Henry laisse sa monture à un des deux mélophores, il va y aller à pied, c'est plus long, mais c'est plus discret, et ça évite les hennissements de panique non désiré également.

Si je ne suis pas revenu d'ici à demain aux alentours de midi, le novice prévoit large, au cas où, considérez-moi comme mort ou prisonnier et rebroussez chemin. Vous devrez y trouver Haji Erril, un jeune mage de l'école de la négation. Il saura quoi faire. Le novice ne veut pas être le genre de "chef" qui fait faire le sale boulot par les autres, ce qui aurait conduit en plus, les mélophores à le détester encore plus.


Henrybacca s'élancerait ensuite dans la nuit, discrètement, laissant son insigne avec son cheval, prenant de quoi faire du feu, au cas où, emportant un petit morceau de viande séché. Il tenterait de se faire le plus discret possible et s'il était possible de repérer la cause de ce feu de loin, il n'essaierait pas de s'approcher outre mesure. De même, il s'éloignerait, raisonnablement, des traces de la charrette pour cheminer.
Information détaillées
Erril
Disciple de la négation
Confédération Arténienne

le Lüdik 9 Danurmos du 1558ème cycle à 17h38

Le gamin s'était mis en route d'un bon pas, toutefois relativement nerveux. La cause était facile à comprendre. Son confrère Henry, qu'il partait rejoindre, lui avait demandé de venir avec l'assistance de quelques mélophores, ce qui sous-entendait que les choses risquaient de mal tourner. Sauf que le gamin entamait sa route seul, sans autre compagnon que sa piom qui était cachée dans son sac à dos.

Un sort d'invisibilité, histoire de minimiser les mauvaises rencontres, et voilà le disciple partit rejoindre son ami, grâce à la carte que ce dernier lui avait fait parvenir par missive. Un peu plus tard, une missive serait envoyée à l'attention du futur Lige.

Thème
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Lüdik 9 Danurmos du 1558ème cycle à 22h43

Tandis qu'il abandonnant les mélophores à leur propre sort, dans la nuit noire, la nuit noire et obscure, obscure et sombre, Henry avançait parmi les mûûûûres.... Sauf qu'on était en hiver, et que de mûres, il n'y avait point. Donc, il avancerait juste à travers des buissons peu touffus et, de toutes façons, comme il était dans la nuit et qu'il n'était pas un elfe, il n'y voyait rien.

Aussi le trajet serait particulièrement pénible et riche en trébuchement et autres égratignures.

Finalement, il arriverait en vu de ce qu'il avait pu identifier comme la lueur d'un feu. Et c'était bien de cela qu'il s'agissait. Un feu, autour duquel, des gens parlaient sans qu'Henry ne puisse comprendre de quoi il s'agissait. Ils étaient plusieurs. Combien ? Cinq, peut-être plus. Il y avait également une charrette et deux chevaux autour du petit groupe.

Le nihiliste se trouvait à une trentaine de mètres, caché dans les arbres. Il semblerait qu'il n'ai pas encore été vu.
Information détaillées
Henrybacca
Novice de la Négation
Confédération Arténienne

le Joriol 12 Danurmos du 1558ème cycle à 12h18

Après avoir maudit intérieurement aussi bien les buissons, que lui-même, pour sa prudence vis à vis de la luminosité qu'il pensait tout de même nécessaire, Henry arrive devant le bivouac nocturne de ceux qu'il poursuit.

A priori, ils ne l'ont pas repéré, c'est mieux pour son cou. Ils semblent être cinq, mais... ce n'est peut-être qu'une impression.

Le novice, sans bouger de son couvert, se contente d'observer plus attentivement. Il cherche s'il voit une nis, désarmé, ou des prisonniers. Il tente de voir autant que le feu le lui permet, comment sont équipés les personnes qu'il suit. Avaient-ils l'air de bandits ? De marchands ? Il tente d'écouter autant qu'il le peut, afin de capter des bribes de conversation qui sont autant d'indices potentiels ou d'histoires que l'on se raconte le soir.

Pour le moment, le novice attend donc, observe, et essaie également de voir s'ils restent tous éveillés, ou bien si seulement quelques uns sont préposés à la garde pour la nuit. Bien sûr, il ne fait pas cela des heures durant non plus, il n'a aucune envie de se faire attraper par l'astre du jour (et par ces personnes).
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Joriol 12 Danurmos du 1558ème cycle à 16h13

Les sens à l'affût, le novice de l'école de la Négation ne remarquerait pas qu'il était observé. Plus loin, derrière lui, un groupe d'elfes, jouissant d'une vision nocturne idéale, venait d'identifier sa présence ainsi que celle des gens qu'il observait.

Inconscient du danger potentiel qui se trouvait dans son dos, il restait concentré sur les malfaiteurs supputés qu'il poursuivait. Il n'était pas facile de distinguer quoi que ce soit dans cette nuit noire, mais cela suffirait pour qu'il remarque qu'ils étaient bien équipés d'armes, dont une hache assez impressionnante, portée parce qui devait être un orc.

Nuls traces de prisonniers, ou autre, mais la charrette était recouverte d'une bâche, laquelle bougeait parfois... sous l'effet du vent ?
Information détaillées
Ærini
Prêtresse de Vélaniel, Aurore
Peuple Elfe

le Joriol 12 Danurmos du 1558ème cycle à 17h05

Au geste de Layna, la nis s'était tue, immédiatement sur ses gardes. Le groupe avait pris la route pendant la discussion, et elle s'était laissée emporter alors même qu'ils venaient de franchir la frontière, se dirigeant au Sud vers leur point de rendez-vous. Or les sens affutés de la Novice, perçant la nuit, étaient donc parvenus les premiers à remarquer l'humain qui se mouvait avec discrétion vers un campement plus nombreux.

Que pouvait-il bien chercher à faire ? A première vue, il ressemblait à un voleur venu subtiliser dans la nuit leurs richesses à une caravane de voyageurs pacifiques, mais en ce lieux, et compte-tenu des informations conduisant le groupe en cette région, mieux valait se garder de tout jugement hâtif.

Communiquant par gestes tout autant que par murmures, la chef de groupe donnerait alors ses instructions. L'idée était de former un cercle tout autour du campement, de sorte à couper toute retraite... au voleur tout comme aux "commerçants", dussent-ils choisir de ne pas rester ici finalement.


A moins que la situation ne dégénère entres-eux, nous intercepterons le voleur sur le chemin du retour. Je n'ai pas confiance en ces voyageurs, je doute que la région soit très fréquentée en cette période de l'année, aussi ne laissez personne sortir de la nasse.

Après avoir indiqué rapidement à chacun où se placer - porteurs comme non-porteurs - , elle conclurait rapidement.

Soyez sur vos gardes au cas où des éléments extérieurs chercheraient à intervenir : ils pourraient avoir des complices. Je vous enverraient ma piome si il y a le moindre changement. Passez par le porteur le plus proche si vous avez quelque chose à rapporter. Bonne chasse.
Information détaillées
Henrybacca
Novice de la Négation
Confédération Arténienne

le Joriol 12 Danurmos du 1558ème cycle à 19h25

S'il était omniscient Henry aurait sans doute flipper sa race comme disait les jeunes d'il y a vingt cycles dans un monde lointain. Il aurait également regretté d'avoir laissé son insigne avec le reste de ses affaires près de son cheval avec les deux mélophores qui l'accompagnaient et il aurait été courroucé qu'on l'évoque comme un un voleur. Bon, malheureusement pour lui, il n'était pas omniscient.


Henry repère un orc équipé d'une énorme hache, ce qui suffit à le qualifier de l'auteur du coup qui a fendu le malheureux elfe, plus loin au Sud, en deux. La seule interrogation qu'il lui reste maintenant, concerne la charrette et la bâche qui se meut régulièrement, peut-être sous l'effet du vent... mais peut-être pas. La possibilité que la nis enlevée qui l'a entraîné si loin de chez lui (qui n'est même pas le Patanjali du reste) soit dessous n'est pas à écarté. Il est tiraillé. Même à trois, il sait qu'il n'a aucune chance d'arrêter le groupe de guerriers. D'un autre côté, il a une chance de savoir si ceux qu'il poursuit depuis si longtemps sont bien ceux qu'il cherche depuis le début.

Mais... il n'est pas un as de l'approche furtive, il en a conscience, et seul contre cinq il n'a vraiment aucune chance. Il se demande cependant s'il doit tenter de faire diversion... et comment. Une diversion pourrait diminuer, un temps, le problème du nombre... mais probablement pas assez. Et cela aurait l'inconvénient d'alerter les bandits, s'ils en sont bien du reste, qui ne semblent pas pour le moment, spécialement sur leurs gardes. Ce qui n'est pas bon signe non plus, puisque cela signifie aux yeux du novice qu'ils sont particulièrement sûr d'eux.

Henry décide donc de rester "hors de portée", des flammes et de la vue des bandits en faisant le tour, lentement, le plus discrètement possible, en rampant au besoin, afin de se rapprocher de la charrette. Avant de faire quoi que ce soit, il veut tenter de voir si elle est surveillée, et si les chevaux y sont attelés.
Information détaillées
Telmä
Prêtresse d'Ulmidiel, Acolyte des Secrets, Novice de la Tempête, Aspiration Naturelle, Joueuse Aérienne
Peuple Elfe

le Joriol 12 Danurmos du 1558ème cycle à 21h23

***
Peu après qu'elle eut terminée son exposé, Layna l'éclaireuse fit signe et tous se turent. Elle acquiesça aux paroles d'Ærini pour signifier qu'elle suivra ses ordre, mais se permit cependant à voix basse une proposition qui pourrait être utile.
***

Elanor et moi même pourrions rendre invisible ceux qui le souhaitent, ou offrir une bénédiction de Vision Ultime, ceci afin de surveiller ce qui se passe dans de meilleurs condition.

*** Elle attendrait l'avis de l'Aurore avant d'aller se placer. ***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Ærini
Prêtresse de Vélaniel, Aurore
Peuple Elfe

le Joriol 12 Danurmos du 1558ème cycle à 21h54

La Novice des trois clans apporta alors une suggestion aux oreilles de l'Aurore, tirant partie des dons qu'elle et Elanor se voyaient confiés par les Valar. Ærini eut alors un regard curieux vers la nuit noire, semblant jauger de sa profondeur avant de répondre.

Il serait effectivement plus prudent qu'au moins l'un d'entre nous bénéficie de la révélation du Très Sage, mais pas besoin d'invisibilité, l'Ombre nocturne leur ôte déjà la vue.

On n'était jamais trop prudent.
Information détaillées
Layna
Novice de la Tempête
Peuple Elfe

le Joriol 12 Danurmos du 1558ème cycle à 22h30

***
Acquiesçant d'un simple geste de la tête les consignes de l'Aurore, la Novice se déplaça le plus lentement et le plus silencieusement possible.
Tout en avançant, profitant de sa nyctalopie, elle observait le camp et ses occupants.
Un peu plus loin, l'humain qu'elle avait vu en premier lieu l'intriguait. Elle ne savait dire si il cherchait à pénétrer le camp, ou à le contourner.
Elle l'observait se faufiler. Rampant entre les herbes et les monticules de neige, il n'était pas plus haut qu'un chou Bacca.

***

J'ai pas envie de mettre de signature...
Information détaillées
Telmä
Prêtresse d'Ulmidiel, Acolyte des Secrets, Novice de la Tempête, Aspiration Naturelle, Joueuse Aérienne
Peuple Elfe

le Joriol 12 Danurmos du 1558ème cycle à 23h48

***
Et comme en guise de réponse Layna était partie, ce serait donc Ærini qui aurait le droit à une bénédiction de Vision Ultime, étant donné qu'Elanor était parfaitement capable de se lancer elle même cette bénédiction.

Ensuite, Telmä irait se positionner furtivement, non sans s'être lancée pour elle aussi cette bénédiction. Elle observerait alors l'humain et le campement, aux aguets.
***


[HRP]Je te lance ça demain Ærini [/HRP]
Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Valkin 13 Danurmos du 1558ème cycle à 10h15

Les elfes, plus à l'aise qu'Henry dans ce genre de situation, parvinrent à prendre les positions souhaitées. Les sortilèges utilisés ne permettraient pas d'identifier plus d'éléments que la vue naturelle. Rien ne se cachaient ou ne se dissimulaient sous couvert d'invisibilité.

L'arténien, en revanche, peu habitué à ramper dans la neige (chose peu agréable), avancerait avec précaution en direction de la charrette. Il pourrait remarquer, au passage, la présence de deux autres individus qui avaient jusqu'alors échappé à son observation. Il y avait donc en tout sept "bandits", ou marchands, qui montaient le camps.

Les chevaux étaient attachés à un arbre, mais n'étaient pas attelés au véhicule. Ils étaient simplement à côté.



*** Crac ***



Oups ! Henry venait de faire craquer une branche de bois dans un moment de silence totale. Cela mis la puce à l'oreille de notre sympathique bande, et deux d'entre eux se redressèrent.

Qui va là ?


Les elfes, à une distance respectable, ne perdraient pas une miette de la scène.
Information détaillées
Henrybacca
Novice de la Négation
Confédération Arténienne

le Valkin 13 Danurmos du 1558ème cycle à 12h38

Crac ?! Comment ça crac ?! Pourquoi y a-t-il toujours une fichue branche de bois dans les moments où on cherche à rester silencieux ne peut s'empêcher de penser Henry qui s'il avait été croyant aurait maudit les dieux pour lui avoir jouer ce vilain tour (il aurait pu les bénir pour ne pas être sur des monstres effroyables jusqu'à présent, mais il n'y pensait pas à cet instant, cet ingrat).

Instinctivement, il se fait tout petit... enfin c'est relatif. Il en aperçoit deux qui se lèvent... mais il ne pige pas un mot de ce qu'ils disent. Bon comme il n'est pas complètement stupide, il suppose que c'est quelque chose comme " qui va là " ? ou autre interjection du genre.

Henry hésite, il ne sait pas s'il doit se contenter de se faire silencieux ou s'il doit carrément tenter de les envoyer sur une fausse piste. Comme il ne connaît pas la faune locale, une imitation, probablement douteuse, d'un animal quelconque est une idée aussitôt arrivée, aussitôt écartée. Il estime que s'annoncer carrément, signerait son arrêt de mort.

Il décide donc d'opter pour un mix des deux solutions, il lancerait le premier cailloux venu, le plus loin possible, dans une direction éloignée de lui et de la charrette et tenterait de se faufiler un peu plus loin (mais toujours dans la zone chevaux/charrette) histoire de se faire oublier.

Si ses adversaires potentiels étaient attirés vers le nouveau bruit, il resterait silencieux le temps que les hommes et le/les orc(s) retrouvent leur calme. Sinon... il improviserait.




(hrp/ je le mets tout de suite, ce week end je risque de ne pas trop pouvoir répondre (déménagement), et je n'aurai pas internet de lundi à mercredi inclus à cause du boulot )
Information détaillées
Ærini
Prêtresse de Vélaniel, Aurore
Peuple Elfe

le Valkin 13 Danurmos du 1558ème cycle à 16h55

La situation semblait évoluer, et pas forcément en bien.

Le voleur, qui aux yeux de l'Aurore paraissait bien maladroit, avait réussi à avertir tout le voisinage de sa présence en marchant sur une branche. Il faut dire que pour un elfe, c'était toujours un peu choquant de constater à quel point les atan semblaient dépourvus de tous leurs moyens en l'absence d'Anar.

Un cris fusa. Les marchands n'avaient donc pas manqué de réagir au craquement. Ils s'exprimaient dans une langue inconnue, quand bien même le sens était aisément devinable à qui suivait la situation depuis son commencement.

La réponse de l'humain, si elle n'était pas forcément claire pour les voyageurs, serait parfaitement limpide pour le groupe d'elfes : faire diversion grâce à une pierre... et poursuivre son chemin vers le charriot.

Étonnant cela, la nis aurait plutôt pensé naturellement qu'un tire-laine découvert s'enfuirait plutôt que de persévérer au péril de sa vie. Mais elle n'avait pas grand expérience de ce genre de personnages, et la direction qu'il prenait semblait somme toute coller avec un objectif d'enrichissement personnel.

Les marchands, eux, semblaient un peu trop bien armés au goût de la prêtresse. Il était donc à craindre que la violence éclate en ce lieu, si le subterfuge de l'humain échouait et que rien n'était fait.

Une missive de quelques mots partit, porteuse de nouveaux ordres.
Information détaillées
Layna
Novice de la Tempête
Peuple Elfe

le Valkin 13 Danurmos du 1558ème cycle à 17h50

***
Sur le coup c’était amusant de voir le ver pâle tenter de se faufiler.
Mais crac fit la branche.
Et ça, c'était moins marrant, puisque deux voyageurs l’entendirent. La situation allait probablement partir en sucette.
Balayant la scène à la recherche de ses compagnons pour percevoir la moindre consigne, le regard de La Novice se posa sur les chevaux attelés à un arbre, non loin de sa position. Un petit sourire apparut sur son visage... le petit sourire qui précède généralement une bêtise faite.

Sous invisibilité [*], elle se rapprocha discrètement de l’arbre en question.

Elle tentera de couper les rênes qui retiennent les chevaux à l'arbre avec sa dague, puis retournera se planquer.
***


/hrp
J'ajoute quelques précisions

[*] et sous camouflage en plus, parce qu'elle est blonde et qu'elle n'avait pas vu qu'elle était invisible.
J'ai pas envie de mettre de signature...
Information détaillées
Telmä
Prêtresse d'Ulmidiel, Acolyte des Secrets, Novice de la Tempête, Aspiration Naturelle, Joueuse Aérienne
Peuple Elfe

le Solior 14 Danurmos du 1558ème cycle à 18h08

***
Telmä de son côté se contenterait de suivre les ordres qu'elle avait reçue. Elle guetterait la suite des évènements, et, en attendant, se lancerait discrètement une bénédiction d'image miroir.

Sait on jamais, cela pouvait toujours servir.

Surtout que les choses n'auguraient rien de bon, entre la gaffe que venait de faire l'humain et qu'il tentait de dissimuler, et celle, encore plus grosse que s'apprêtait à faire Layna, qui heureusement avait été rendue invisible par Elanor juste avant.

L'Artisane garderait quand même un œil sur la Novice de la Tempête.
***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Elanor Cenedril
Prêtresse de Shadaliel, Prêtresse de Galmaniel
Peuple Elfe

le Dolink 15 Danurmos du 1558ème cycle à 13h40

*** Quand Telmä avait expliquer son plan de mettre les membres du groupe sous vision ultime Elanor n'avais pas eut le temps de lui dire qu'elle se connaissait pas cette prière, mais les nissi était déjà partie.
Elanor changea le plan sans prévenir personne, elle pria Shadaliel pour qu'elle enveloppe d'un voile d'ombre pour la rendre invisible.
Elle s'approcha doucement et dans le dos de Layna et murmura une seconde fois la même prière a Shadaliel pour protéger la blonde du groupe.

La jeune nis n'avais surement pas fait attention du changement de son état et avant de la prévenir elle aussi changea de plan et partie vers le campement.

Elanor resta dos a un arbre pour se reposez des deux sort qu'elle venais de lancé. Autant profiter d'une petite pause pour se ressourcer car bientôt il faudrait peut être se donner a fond. pensa elle. ***

Avatar entier
Information détaillées
Ærini
Prêtresse de Vélaniel, Aurore
Peuple Elfe

le Dolink 15 Danurmos du 1558ème cycle à 19h26

Sa vision magnifiée par la bénédiction du Très Sage, l'Aurore observa Layna qui semblait avoir une idée en tête. En effet, rompant la formation, elle s'avança, de sorte à se rapprocher des chevaux, puis sembla trafiquer quelque chose au niveau des curieuses bandes de cuir qui les attachaient - quelle horreur - aux arbres.

Nul doute que de l'agitation allait résulter des actions de la Novice, et sans doute cette diversion là serait plus efficace que celle du voleur. Restait à savoir si l'aider aussi directement était une bonne idée, mais cela, seul l'avenir le dira. Au moins les créatures de Galmaniel s'en trouveraient libérées.

Pas le temps d'ajuster ses ordres, de toute façon, elle comptait sur ses subordonnés pour agir adéquatement quoi qu'il se passe.
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Malina 17 Danurmos du 1558ème cycle à 10h56

Le caillou d'Henry vola dans le ciel, décrivant une charmante petite course qui finirait contre un arbre. Arbre derrière lequel se cachant l'un des gardes elfiques ayant accompagnés nos porteurs. Il s'en était fallu de peu pour qu'il soit assommé ! En tout cas, le son suffit à mettre en état d'alerte l'intégralité du campement. Mais les marchands présumés étaient probablement adeptes des films d'horreurs. En lieu et place d'envoyer l'un d'entre eux s'isoler dans la forêt, la nuit, ils se mettraient tous sur le pied de guerre, se resserrant près du feu et de la charrette.

Après tout, s'il s'agissait d'une créature nocturne, cette stratégie défensive paraissait plausible. Cela permettrait au moins de les compter avec précision : ils étaient sept. Deux orcs, l'un massif portant une lourde hache, et l'autre plus agile maniant un arc qui paraîtrait sans nul doute étrange aux puristes de la forêt. Il y avait cinq humain avec eux, dont manifestement un mage. Les quatre autres arboraient arbalètes et épées.

A nouveau, ils demanderaient à haute voix :


Qui va là ? Identifiez-vous !

Et tandis, qu'aux aguets, ils observeraient leur environnement, Layna passerait à proximité d'Henry lequel pourrait déceler, sans pour autant la voir, la présence de l'elfe. Cette dernière se risquerait alors à s'approcher des cheveux, mais ces derniers commenceraient alors à hennir légèrement. Souhaitait elle continuer son mouvement afin de libérer les créatures ?

Erril, de son côté, parviendrait à rejoindre les mélophores qu'Henry avait laissé à quelques dizaines de minutes derrière lui.
Information détaillées
Erril
Disciple de la négation
Confédération Arténienne

le Malina 17 Danurmos du 1558ème cycle à 12h20

Le petit blond avait eu bien du mal à suivre la piste de son confrère Nihiliste, malgré la carte que celui-ci lui avait fait parvenir. Heureusement pour lui, le sort du deuxième arcane d'Altération lui avait permis de passer inaperçu.

Il faisait sombre lorsqu'il repéra deux personnes dans la forêt. Il fallut du temps au gamin pour reconnaitre sur eux l'insigne des mélophores. Assurément ça ne pouvait être que ceux qui accompagnaient Henry. Du coup, l'enfant décida de se montrer, buvant une potion de dissipation pour estomper l'invisibilité.


Namasté Hajis! Je suis Erril, disciple de l'école de la Négation venu prêter main forte à Haji Henry.

S'ils ne le croyaient pas de prime abord, les deux hommes pourraient toutefois voir l'insigne sur la tunique du petit. Erril tourna la tête à droite puis à gauche et reporta finalement son attention sur les mélophores.

Sauriez-vous m'indiquez où se trouve mon confrère?
Thème
ADMIN 1
Information détaillées
ADMIN 11
En vacances - ne pas contacter

le Malina 17 Danurmos du 1558ème cycle à 17h27

Les mélophores, aux aguets, avaient repéré le gamin. Seulement, comme c'était un gamin, ils ne s'en étaient pas méfiés plus que cela. Sitôt certains qu'il ne s'agissait pas d'un gobelin, évidemment. Lorsqu'ils reconnurent l'insigne sur la poitrine de l'enfant, ils se regarderaient, affichant une mine lourd de sous entendus. L'un et l'autre se demandait si l'école de la Négation recrutait directement dans les berceaux.

Mais comme ce n'était pas trop leurs affaires, ils se contenteraient de répondre à la question.


Il est parti vers le Nord, en direction de la lueur que tu peux voir là bas.

Page [1] [2] ...[7] [8]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page