Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

121 Joueurs sur Ideo (4364 inscrits) : 68 humains (2253), 26 elfes (1369), 27 orcs (742) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Braquage à l'arténienne

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Clothaire le Chevelu
Kohrien
Empire de Kohr

le Valkin 16 Tilomias du 1559ème cycle à 12h32

Contrée de connards !

Clothaire jurait alors qu'il marchait avec détermination sur une des routes de cette contrée appelée Arténie. Depuis qu'il y était arrivé il n'avait vu que déserts, damoiselles emmaillotées dans de longues tuniques et autres connards qui ne parlaient qu'à moitié la langue commune kohrienne.

Bande de connards.

Pas une seule putain en vue, pas un marchand qui n'ait pas trompé le chevelu sur la marchandise, pas un seul truc de normal dans ce pays de tarés.

Il était venu pour trouver à boire, de quoi se remplir les bourses, et de quoi les vider accessoirement. Autant dire qu'il était de bien mauvaise humeur.

Et c'est alors qu'il vit devant lui, au loin, une petite silhouette qui marchait dans la même direction. Une toute petite blonde, toute frêle, portant une robe et un foulard.

Clothaire acceléra son pas, trotinant jusqu'à arriver à sa hauteur. Il l'étudia avec attention de dos : une proie parfaite. Le genre de damoiselle innocente en danger permanent de tomber dans une embuscade, ce serait criminel de la laisser seule dans ces chemins, surtout si elle cachait une lourde bourse sur elle.

Et Clothaire était gentil. Il sauta alors en avant pour l'atteindre et lui frappa les fesses avec le plat de son épée. C'était tout de même plus classe que de la fesser avec sa main, et le chevelu se voulait quelqu'un de classe.

Alors qu'elle se tourna vers lui, Clothaire lui dédia un sourire dérangeant.


Salut petiote... LA BOURSE OU LA VIE !
Information détaillées
Tendrya
Légionnaire du 2ème Régiment
Neutre

le Valkin 16 Tilomias du 1559ème cycle à 18h00

En route pour une dernière escale, le Patanjali, avant de pouvoir rentrer en Kohr après son petit séjour de repos sur ses anciennes terres, Tendrya n'en pouvait plus de marcher avec son sac rempli de son nouvel équipement.
Comme elle était toujours une bannie en tant que neutre, elle ne pouvait prendre la plupart des relais existants du coup fallait marcher et on ne rencontrait pas toujours des gens super sympas.

Surtout quand comme elle, on représente un poids plume au niveau du physique, on se fait vite harcelé et il n'était du coup pas étonnant qu'un brigand particulièrement affreux vienne lui taper les fesses à coups d'épée.

Certes ça lui rappelait les tatannes de Mandrack mais l'homme en question était déjà beaucoup moins beau que son ancien acolyte des traqueurs.
Comme elle ne voulait pas trop perdre de temps, elle se contenta de répondre à l'homme en récitant des runes qu'elle ne connaissait que trop bien et qui avait fait sa réputation, créant ainsi une vague de flammes magiques qui enveloppèrent le corps du Chevelu, épargnant ses vêtements mais abîmant particulièrement sa peau.

Je prendrai la bourse. Vous me donnez la votre ?

Répondit-elle de sa petite voix, avec un ton très narquois.

Je suis la folie qui se cache en chacun de vous.
Information détaillées
Clothaire le Chevelu
Kohrien
Empire de Kohr

le Solior 17 Tilomias du 1559ème cycle à 00h27

Clothaire sentit d'étranges picotements sur sa peau. Fronçant les sourcils, il baissa légèrement son épée rouillée.

Calice, qu'est-ce que...?

Et soudain, c'est le drame. L'espace de quelques secondes, le chevelu eut l'impression que son corps entier s'enflammait, que le monde explosait, que les dieux étaient venus le chercher.

..., s'exclama-t'il, bouche bée.

Puis il s'effondra à genoux, tentant de récupérer son souffle.


Dès demain..., murmura-t'il, j'arrête de boire.

Il se releva maladroitement, l'épée mollement tenue en main, et regarda le désert tout autour.

Tabarnak, il y a des vents chauds en crisse par ici, hein.

Puis il se tourna à nouveau vers la petite blonde, qu'il dévisagea avec méfiance. Des vents chauds ? Ou se pourrait-il que la gourdasse soit une sorcière chaude ? L'idée fit sourire Clothaire.

La prudence conseillerait notre chevelu de prendre la tangente. Mais la curiosité le poussait à rester planté devant la jeune fille.

Enfin, il se décida.


Bon, blondasse, j'ai pas écouté c'que tu disais, j'ai eu comme un coup de chaud. Mais j'ai comme dans l'idée qu'une radasse de ton genre doit savoir où j'pourrais trouver des verres et des putains à grosses personnalités. Si tu m'guides correctement, j'veux bien te protéger contre les dangers de ce désert moisi dans ce pays de connards.

Mais faut faire c'que je dis ou je te flanque une fessée et te renvoie chez tes vieux, vu ?
, finit-il en lui montrant le doigt comme un instit à ses élèves.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page