Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

120 Joueurs sur Ideo (4354 inscrits) : 63 humains (2247), 28 elfes (1365), 29 orcs (742) | 6 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Retour en Kohr.

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2] [3]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Mairiaihel Koeh'onal
Kohrienne
Empire de Kohr

le Lüdik 5 Goliarmos du 1561ème cycle à 21h18

Il lui semblait apercevoir une muraille, au loin. Mais ce n'était peut être qu'une impression.

Depuis combien de temps marchait-elle?

Aucune idée.

Elle avait cette douloureuse impression d'être imprégnée de sable. De la tête au pieds. Dans ses habits. Dans ses cheveux. Dans ses bottes. Partout.

Mairiaihel maintenait d'une main la dague qui pendait à son coté, soutenant un dernier élan avant de gravir une nouvelle dune de sable. La bouche et la gorge sèche, elle amena sa gourde à la bouche, s'essuya rapidement de son coude. Personne n'était là pour l'apercevoir de toute façon. A part des créatures environnantes, présageant la sortie du désert. D'ailleurs, quelques coins touffus commençaient à faire leur apparition, et l'esprit elfique de la kohrienne s'en satisfaisait de plus en plus.

Elle secoua les pans de sa cape, mit une capuche sur son visage. La ville approchait, et la jeune elfe ne savait pas si elle était encore connue, au moins reconnaissable. Après des années et des années d'oubli, elle n'imagina pas une seule seconde qu'on puisse la reconnaitre, mais... Elle voulait prendre ses précautions.

Depuis combien de temps n'avait-elle pas parlé à quelqu'un?

Des grains de sables mêlés à la neige volaient sous une brise frigorifiante tandis que Mairiaihel secouait donc ses habits, tellement exténuée.

Au point de compter les pas. De se concentrer. Mettre un pied devant, puis l'autre. Recommencer. Respirer. Boire. Remettre un pied devant. Puis l'autre. Respirer. Remettre un pied devant. Puis l'autre.

Le mur n'approchait pas. Pourquoi? L'elfe commençait à s'énerver, sans raison.
Pourquoi la ville n'était pas plus proche?
Pourquoi la jument était-elle morte en route?
Pourquoi fallait-il boire et manger?
Pourquoi ?
Que des incapables!

Allons, jeune elfe. Concentration. Un pied devant, puis le suivant. puis l'autre, encore un, deuxième pas, troisième... Aller, CONCENTRATION !

Information détaillées
Mairiaihel Koeh'onal
Kohrienne
Empire de Kohr

le Mirion 7 Goliarmos du 1561ème cycle à 14h20

Mairiaihel était tapie derrière un rocher. La montagne n'était pas loin, mais la ville toujours. Pourtant, la jeune elfe était tombée nez à nez avec trois brigands. Nez à nez était un bien grand mot: elle les avait aperçus, et s'était cachée aussitôt.

Premier repérage: trois hommes, deux tentes. Ils avaient visiblement à manger, mais commençaient à manquer de boisson. Tous étaient de bonne carrure, visiblement en forme; contrairement à elle. Leur "chef" était un grand brun à la peau basanée, les cheveux longs noués derrière la tête. L'elfe l'avait repéré facilement puisqu'il demandait aux autres de monter les tentes quelques temps auparavant. Puis, ils allèrent chercher des brindilles pour le feu. L'elfe douta qu'ils en trouvèrent, mais peut être que cela allait faire son affaire.

Tapie dans l'ombre elle attendit un moment. Puisse Shadaliel lui venir en aide en ce moment...

La kohrienne resta tapie jusqu'à ce qu'un des bandits approcha. Malheureusement, il se tourna et fit face à elle rapidement. Mairiaihel qui n'était pas forcément en bon état physique, en fit aussitôt des tonnes pour paraitre bien plus faible encore.


-Mhh... Je.... marmona t-elle tout doucement.

-Héhé, bah ma ptite donzelle qu'est ce qu'on fait là!

-Mhh...


Il s'approcha d'elle, l'elfe senti son haleine fétide mais se retint de grimacer.

-Hehe, tâtons un peu ces ptites bourses là!


Il commença à chercher dans le sac de Mairiaihel ses pièces, ce qu'il trouva facilement. La kohrienne, dès qu'il mit la main sur son argent, profita de son attention pour enfoncer de sa main cachée une dague dans la jugulaire de son assaillant. Il tomba au sol, beaucoup de sang se répandit sur la jeune femme qui tenta bien difficilement de rester cachée avec un cadavre sur elle...

L'odeur du sang lui parvenait mais elle semblait bien plus concentrée par la suite des évènements. Attiré par le bruit, le beau chef des bandits s'amena.

Il vit le corps sans vie de son compagnon, la jeune elfe pleine de sang couchée au sol et sortit rapidement son arc.

Mairiaihel se leva péniblement devant lui, un sourire aux lèvres.


-Bonjou...

-Reste où tu es. Ne bouge pas. Pose ta dague au sol, et...

Mairiaihel préféra se jeter sur lui. Mais armé qu'il était, il eut le temps de décocher une flèche qui arriva dans le bras de la jeune fille. Le poids de l'elfe sur le bandit fit qu'ils se roulèrent à terre, dans une danse ensanglantée. Des traces constellaient le sable enneigé tandis que Mairiaihel parvint à enfoncer la dague plusieurs fois dans ce corps à présent inerte lui aussi.

Elle releva la tête, avachie sur ce cadavre. Le bandit restant les avait observé mais, couard, prit la fuite devant cette scène qui visiblement l'avait effrayé.

La jeune elfe se releva péniblement, clopinant, le bras blessé. Son instinct la poussa à s'installer dans la tente du chef décédé, et fouilla ce qu'elle pouvait. Nourriture trouvée, alcool trouvé. Puis elle arracha un bout de tissu dégotté pour s'en faire un bandage. Blessure nettoyée à l'alcool bien sur.

Et puis, à bout de force, elle sombra sur la couchette de fortune qui trainait au sol.



Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 15h22

*** A quelques Kilomètres de là, une jeune Haute Consule attendait le reste de son groupe de recherche à la bordure de Blancastel. Elle venait de recevoir un indice sur la position de la kohrienne qu'ils partaient secourir. Elle était blessée, le temps leur était compter, et l'échec n'était pas envisageable.

Elle eut un léger sourire alors qu'elle réglait les derniers comptes vis à vis du prêt des chevaux dont elle s’était occupée la veille. La dernière fois qu'elle avait eu besoin de se déplacer accompagnée, c'était bien parce qu'elle n'avait d'autre atout que sa manière de parler et son poste. Aujourd'hui était bien différent, même s'il lui restait beaucoup de choses à apprendre.

L'astre lunaire s'effacerait du ciel d'ici une heure. Elle espéra que chaque participant ne retarderait pas le départ du convoi.
Lizbeth en profitant pour adresser quelques missives matinales, des histoires de dérogations et d'invitations impériales. ***
Information détaillées
Enola
Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 16h34

La nis s' était levée tôt.

Elle avait rapidement fait son sac, chargé d'herbes médicinales, de quelques opiacés et de diverses potions toujours utiles lors de missions du type de celle qui l'attendait.

Elle franchit la porte sud de Blancastel sous la lueur des étoiles, et s' engagera de son pas léger sur la route de pavés.

Un attroupement se tenait un peu plus loin sur le bas côté.

Sans difficulté elle reconnut le chapeau de la Haute Consul et se dirigea vers elle.


Mes respects Dame Masgard, suis je la première ?
Ce que je veux, j'ose.
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 17h24

*** Lizbeth, le nez penchée sur une missive qu'elle venait de recevoir, releva la tête en croyant distinguer une nuée de pas légers qui s’emmenait vers elle. Ses yeux s'arrêtèrent sur une très fine silhouette qu'elle reconnut immédiatement, il s'agissait d'Enola. La brune ne l'avait connu qu'en tant que cadette de la légion, mais aux dernières nouvelles celle-ci s'était confirmée dans cette voix.

Tout en prenant soin de ne pas abîmer le papier qu'elle entre les mains, la Masgard inclina la tête en retour avant de répondre d'une voix douce et peu pressée, malgré l'urgence de la situation.

Lieutenante. Oui, d'ailleurs si vous avez de quelconques questions je vous en prie, vous avons un peu moins d'une heure avant de lever le camp. ***
Information détaillées
Enola
Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 17h39

La nis sourit.

Si vous pouviez me dire le but exact de cette mission ?
Qui allons nous secourir ?
Est ce une personne importante ?

Bien que quiconque qui ait besoin d'aide doit être assisté, cela necessite-t-il une présence nombreuse ?

Ce que je veux, j'ose.
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 18h18

*** Les questions étaient nombreuses mais justifiées. Aussi, quitte à prendre quelques risques, autant informer le plus possible les accompagnant de la Haute Consule. Après avoir reçu une nouvelle missive qui lui fit hausser un sourcil, Lizbeth mit sa fonction d'ambassadrice en pause pour répondre à Enola.

Le but exact de la mission est de venir en aide à une kohrienne blessée à quelques kilomètres au sud. Son nom est Mairiaihel Koeh'onal, et si actuellement elle ne détient aucun poste important il n'en reste pas moins une ancienne diplomate et une personne de renom. Ensuite pour votre dernière question, nous n'avons pas besoin expressément d'être très nombreux, aussi notre délégation ne sera composée que de vous, moi, le conseiller de la faculté Merkhaton, Alantas, le Commandant des traqueurs Baraek et la traqueuse Wilonah Siltaniel. Je ne crains pas ce que nous pourrions trouver au sud, mais avec ce qu'il s'est passé il y a quelques jours, quelques volontaires ne seront pas de trop.


Lizbeth passa brièvement une main près de sa nuque, se massant quelques instants dans l'espoir de faire disparaître la tension qui l'habitait.

Mais je dois aussi vous avouer ma faiblesse. J'ai beau manier la dague et connaître quelques sorts dû aux pouvoirs de ma déesse, je reste une piètre combattante et si nous en venions à faire de mauvaises rencontres, je ne pourrais assurer la protection de la personne que je veux retrouver.

Elle eut un bref soupir. La situation ne l'inquiétait pas outre mesure, il s'agissait de Lizbeth Masgard, cela faisait bien longtemps qu'elle ne craignait plus grand chose.

Je n'ai pas peur de la Non-Vie, mais je suis lucide sur les récents événements et sur mes capacités, voilà pourquoi j'ai fais appel à vous aussi rapidement que j'ai que Mairiaihel Koeh'onal était en difficulté. Qui plus est, elle souhaitait rejoindre la diplomatie... je ne peux pas non plus ignorer son potentiel.
***
Information détaillées
Merkhaton
Conservateur , Conseiller de la Faculté
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 18h24

Merkhaton les rejoignit sur ces entrefaits, et mit pied à terre près d'elles.

Mairiaihel Koeh'onal est une ancienne haute consule de Kohr. répondit-il à Enola.

L'homme était mal rasé, et avait l'air d'avoir peu dormi. Le cheval, lui, semblait en pleine forme. L'étalon alezan huma Enola - il savait que les nîs lui donnaient souvent à manger, et des fois, faisaient pousser des petites fleurs délicieuses.


Après s'être étiré et requinqué d'une plénitude, Merkhaton ajouta pour Lizbeth :

Vous avez bien fait de prendre des précautions, on ne sait jamais. Mais sachez que s'il n'est pas indispensable d'être une excellente combattante, il faudrait à tout le moins que nous vous apprenions quelques rudiments des compétences qui pourraient vous servir. Et avant l'expertise du combat, je recommanderais de travailler la défense et les capacités d'observation et de déplacement.

Savez-vous monter à cheval, déjà ?

Merkhaton Nal'Daë, Grand Mage de Kohr
Information détaillées
Alantas
Kohrien
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 20h26

*** Alantas rejoignit le groupe à l'heure prévue. Enola et Markhaton étaient déjà arrivés. ***


Bonjour Enola. Conseiller, comment avez-vous appelé le petit ? Comment se porte Jessy ?

*** Puis, à l'adresse de la jeune humaine au large chapeau gris : ***


Haute Consule je présume ? Je suis Alantas. C'est un honneur de vous rencontrer. J'aimerais m'entretenir avec vous d'un sujet concernant la diplomatie kohrienne.
***
L'elfe remarqua la nuée de pioms qui voletait autour de la consule. ***


Mais cela peut attendre.

*** Il regarda aux alentours. ***


Sommes nous au complet ?
Alantas
Information détaillées
Merkhaton
Conservateur , Conseiller de la Faculté
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 20h38

Appelez-moi Merkhaton, ça suffira. Il hocha la tête. Jessy va bien, elle se remet tranquillement, avec Melchior.

Il ajouta :

Il semble qu'il manque encore les traqueurs Baraek et Wilonah, à moins qu'ils ne soient habilements dissimulés derrière un arbuste. Ce qui, pour le commandant Baraek, serait assez surprenant.

Merkhaton Nal'Daë, Grand Mage de Kohr
Information détaillées
Baraek
Chambellan de Blancastel, Commandant des Traqueurs
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 21h40

*** Le petit gamin dormait encore dans la couche qui lui était assignée à la maison du Chambellan à Blancastel. Il n'était pas question que le jeune homme s'aventure dans le désert kohrien, il ne voulait pas que le jeune homme ait quelconque soucis avec le Sénat impérial. Et puis pour une fois qu'il pouvait profiter du confort d'une maison, il n'allait sûrement pas s'en plaindre. Après tout, Gaharro n'était qu'un enfant, il avait le droit de connaître quelques moments d'apaisement. Pourtant, ce qui secouait actuellement IDEO allait forcé l'enfant, et de nombreux autres, à se prêter à l'effort de guerre.

L'orc était partit du Palais de Justice, il s'était levé tôt afin de donner ses ordres à ses subalternes, il fallait que la ville tourne, surtout avec ce qu'il s'était passé. Mais il s'agissait d'une mission de sauvetage et à ce niveau là, au niveau de la traque, l'orc était sûrement l'un des hommes le plus expérimenté de l'Empire. Il devait en être, surtout lorsqu'on parlait d'une ancienne sénatrice. Decus était là et hochait de la tête sous mes ordres, il savait ce qu'il avait à faire.

L'orc partit donc avec Wilonah dès qu'il en eut terminé, s'assurant de réajuster son armure, il n'y avait rien de pire qu'une sangle mal mise pour un voyage de longue haleine. Mais bon, il n'était pas compliqué de mordre sur sa chic. Le Commandant des traqueurs arriva juste à temps pour entendre le jeune papa lâché un commentaire sur lui. ***


- Vous seriez surpris de ma capacité à me mouvoir discrètement, très cher. C'est d'ailleurs par discrétion que je ne m’embarrasse guère d'une créature comme la vôtre.

*** Dit l'orc en pointant le cheval de Merkhaton. ***


- De plus je ne suis pas convaincu de son efficacité dans les plateaux montagneux et enneigés. Mais bon, libre à vous. Devons-nous encore attendre quelqu'un ?
Information détaillées
Merkhaton
Conservateur , Conseiller de la Faculté
Empire de Kohr

le Joriol 8 Goliarmos du 1561ème cycle à 23h08

Merkhaton lui sourit et flatta l"encolure de l'étalon bai.

Adonis a arpenté des pistes bien plus ardues que celles que nous nous apprêtons à prendre. Au début de l'hiver, nous étions à Vauroux, et les montagnes de l'ouest de Kohr sont nettement plus impressionnantes que les reliefs de ces landes.


Le cheval renacla à cet instant, comme si la réminiscence de ce trajet n'évoquait pas vraiment de bons souvenirs pour sa part.

Mais j'admets que je ne l’emmènerai pas sur certains terrains, ou faire de l'escalade...

Cependant, brisons-là cette discussion, et mettons-nous en route puisque Wilonah est avec vous.

Merkhaton Nal'Daë, Grand Mage de Kohr
Information détaillées
Mairiaihel Koeh'onal
Kohrienne
Empire de Kohr

le Valkin 9 Goliarmos du 1561ème cycle à 06h49

L'ancienne mercenaire avait réussit à reprendre la route. Réveillée à l'aube par la douce lumière hivernale, elle reprit quelques forces grâce à la nourriture laissée là des bandits puis se remit à marcher.

C'était un effort sur humain, pour elle.

La nis ne réfléchissait plus, elle était comme éteinte. Seuls ses yeux guettaient l'horizon. Mairiaihel passa près d'une mine, contourna quelques tombes. Elle préféra finalement regarder ses pieds, oubliant cette vue funeste qui pourrait bientôt présager son futur. Au moins, elle avait descendu le pan montagneux et rejoignait doucement la plaine enneigée.

Son allure était incertaine voire complétement de traviole, ses pas désordonnés, son dos vouté. Ses habits encore ensanglantés de la veille lui collaient à peau et commençaient à dégager une odeur nauséabonde. Ses bandages au bras et à la jambe n'étaient plus très efficaces. Elle pourrait quasiment être assimilée à zombie. La non-vie en moins.

Mais l'instinct de survie la poussait à marcher coûte que coûte et c'est ce qu'elle fit, aveuglément. La compagnie noire l'avait bien endurcie.

Durant un instant, elle osa relever la tête, il lui sembla apercevoir un pan de route. Était-elle bientôt arrivée?

Inconsciemment à la vue de cet unique espoir, tout son esprit se relâcha, ainsi que son corps. Cette fois, elle s'effondra au sol, consciente qu'on venait la chercher, quelque part. Ses forces étaient épuisées.

Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Valkin 9 Goliarmos du 1561ème cycle à 10h57

*** Le reste du groupe finit par arriver après l'arrivée de la nîs Enola. Tant mieux, ainsi personne ne serait en retard et ce n'était pas plus mal, Lizbeth ne connaissait pas la condition exacte de la personne qu'elle s'était persuadée d'aller sauver, et moins ils perdraient de temps mieux c'était.

A la question de Merkhaton et après un bref salut de la tête, la délémite tapota l'enculure de son cheval qui à vrai dire était plus en prévision de porter Mairiaihel que de la porter elle. Avec un bref sourire, un peu joueur, elle finit par répondre :

Ne vous inquiétez aucunement de mes capacités d'observation et de perception... mes yeux voient beaucoup, et loin. N'oubliez pas qu'on a dû guetter le slaad dans une forêt dense il y a quelques soliors, et je suis toujours en vie. Personne n'avait le temps de se préoccuper d'une jeune diplomate, vous en conviendrez.

La petite pique passée et alors qu'elle vérifiait ne rien avoir oublié, elle ajouta sur un ton plus doux :

Je sais monter à cheval, je vous rassure, je n’amenais pas celui-ci pour le manger.

Vint alors se présenter à elle celui qui se se déclara comme Alantas. Sa remarque sur la diplomatie surprit la Haute Consule, qui n'en marqua pourtant aucun signe. La situation ne s'y prêtait pas, mais l'information fut notée dans un coin de sa tête, juste au cas où.

Si vous m'accompagnez jusqu'à Dominia, nous auront largement le temps d'en reparler, sire Alantas.

Il y eut un échange un peu bizarre entre lui et Merkhaton. Jessy ? Melchior ? Se pourrait-il que la jeune Demunoz ait donné la vie à Blancastel, au milieu d'un champs de batailles ? La jeune femme darda un regard intrigué sur le conseiller de la faculté, quelques secondes suffisantes pour que ce dernier le remarque : ou pas.

Elle ne put s'empêcher de sourire quant à la remarque sur Baraek. Ce dernier était très bien capable de se camoufler lorsqu'il voulait surprendre un adversaire, d'ailleurs elle n'eut pas le temps de le mentionner que ce dernier s'était déjà glissé parmi eux. La délémite salua les derniers arrivants, secouant la tête pour signifier que les deux traqueurs étaient les derniers à être attendus.

Entendu, mettons-nous en route. Je ne pense pas que nous ayons à partir jusqu'aux plateaux, mais ce n'est pas impossible. J'ai eu une dernière missive de notre rescapée il y a de cela quelques heures, en pleine nuit. Ne perdons pas de temps, je pars en avant à visée d'éclaireur.

Lizbeth grimpa sur son cheval sans trop de difficultés, visionnant avec un sourire en coin que quelques vieux réflexes n'avaient pas tout à fait disparus. Elle avala quelques mètres avec sa monture, restant en permanence à portée de voix du reste du groupe. Comme elle s'en doutait, certaines personnes préféraient rester à pieds. Leur mission pouvait désormais commencer. ***

Information détaillées
Wilonah Siltaniel
Kohrienne, Traqueuse Impérial
Empire de Kohr

le Valkin 9 Goliarmos du 1561ème cycle à 12h20

Prenant la gamine par la main, avec un sourire ravi, elle l'entraina.



Notre première mission toutes les deux. On va secourir quelqu'un.
Donc nous sommes bien d'accord, dés que je dis Cache toi ! tu disparait dans un buisson, un arbre, entre deux rochers, jusqu'a ce que je t'appelle.


Elle régla un peu mieux les bretelles du sac a dos

En cas de danger, j'ai besoin de savoir que je n'ai pas a m’inquiéter pour toi

Le groupe était déja nombreux. Elle reconnut Merkathon, Alantas, Enola, Son excellence Masgard et le Chambellan Baraek.

Planquées dans un premier temps, elle les nomma, donna une description de leur position et grade, avant d'avancer vers le groupe, discrètement, jusqu' à apparaître en pleine lumière.

Elle salua Baraek

Chef !!, puis Lizbeth Votre excellence


Information détaillées
Alantas
Kohrien
Empire de Kohr

le Valkin 9 Goliarmos du 1561ème cycle à 20h19

*** Alantas hocha la tête. ***

C'est entendu, nous en reparlerons plus tard. Mais ne m'appelez pas sire, votre excellence. Même si j'ai le privilège d'être un porteur, je ne suis qu'un simple citoyen kohrien. Alantas suffit.

*** Wilonah arriva, accompagnée d'une jeune fille brune qui portait une longue jupe pourpre et un regard ébahi aux présents. Le nêr salua la petite elfe de la main, content de la revoir. Il se demanda qui l'accompagnait, mais là encore, ils auraient le temps de faire connaissance ultérieurement. Melchior... Melchior... Ce prénom lui rappelait une comptine arténienne que lui chantait sa mère lorsqu'il était enfant. ***


*** Les préparatifs s'accéléraient, et la Haute Consule donna le signal du départ en enfourchant sa monture. Alantas fit de même. Il savait monter, bien entendu, mais ne maîtrisait pas la discipline. A chaque fois, sa présence semblait rendre le cheval nerveux. Il préférait aller à pied. Mais là, il s'agissait d'une urgence. Alors il utilisa sa petite astuce personnelle. Il avait remarqué que les chevaux étaient en général sensibles à la mélodie de la langue elfique. Alors il se pencha sur l'encolure et murmura. ***


Tout doux, mon ami. Tout doux. Tout va bien se passer.

*** L'animal se calma un peu et cessa de trépigner. Les chuintements avaient une nouvelle fois fait leurs preuves. ***


Bien... C'est bien. Tu verras, ce sera bientôt fini. Désolé de t'infliger ça.


*** Le nêr se redressa sur la selle, les pieds campés dans les étriers. Il attendit le signal du départ en silence. ***


Alantas
Information détaillées
Baraek
Chambellan de Blancastel, Commandant des Traqueurs
Empire de Kohr

le Valkin 9 Goliarmos du 1561ème cycle à 22h46

*** L'orc avançait, il ne donnerait pas d'ordres à ce petit cortège hétéroclite, mais regarda sa subalterne avec un regard assez froid : elle avait disparu alors qu'il espérait pouvoir venir avec qu'elle jusqu'au lieu de réunion de ce petit groupe. Mais ce fut le comble lorsqu'il la vit accompagné alors que le groupe se mettait en scelle, l'orc avançait déjà, faisant signe à la traqueuse de venir jusqu'à lui, s'étant détaché de quelques mètres du groupe. ***


- Qui est cette personne, Wilonah, je n'ai pas souvenir de vous avoir demandé de venir accompagnée. Ce n'est pas une ballade entre amis, traqueuse.

*** L'orc continuait sa marche vers la destination supposée de l'ancienne sénatrice. Bien vite, les autres les auraient rattrapé, et il valait mieux que sa réponse soit aussi expéditive que convaincante.

Baraek avait toujours été une personne honnête et bienveillante, mais il tenait une sévère discipline au sein de ses rangs et il devait reconnaître avoir lâché un peu du leste depuis la mission "diplomatique" à Camthalion. Il n'hésiterait pas à donner un coup dans la fourmilière pour remettre les choses dans l'ordre, à sa façon. ***

Information détaillées
Enola
Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Valkin 9 Goliarmos du 1561ème cycle à 23h04

Enola ne maîtrisait pas les chevaux.

Lorsqu'elle vît Alantas dompter une monture, elle se dirigea vers lui.


Alantas, voulez vous me prendre en croupe ?

Je ne sais pas bien monter à cheval, et de plus avec ma robe je ne peux le faire qu'en amazone.

Ce n'est pas mon poids qui derangera l'animal.


Elle sourit en tendant une main pour grimper.
Ce que je veux, j'ose.
Information détaillées
Wilonah Siltaniel
Kohrienne, Traqueuse Impérial
Empire de Kohr

le Solior 10 Goliarmos du 1561ème cycle à 10h08

Wilonah enfourcha le cheval qui lui avait été attribué et vit Alantas le saluer.
Un signe en retour et un sourie, puis elle tendit la main pour faire monter la gamine derrière elle, ce que cette dernière fit avec souplesse et aisance
Barek lui fit signe de la rejoindre, avec sa tête des jours sombres

Commandant ?

La question fusa et Wilonah n'est prit pas ombrage, elle avait réfléchit a la réponse

Arienrhod est ma fille commandant.Elle a douze ans, soit un an de moins que Gaharro

Elle maintint adroitement sa petit jument au niveau du cheval de Baraek




Information détaillées
Baraek
Chambellan de Blancastel, Commandant des Traqueurs
Empire de Kohr

le Solior 10 Goliarmos du 1561ème cycle à 10h22

*** Baraek soupira longuement en écoutant sa traqueuse, mais qu'est-ce qui pouvait bien lui passer par la tête à cette elfe. Au moins, elle tranchait nettement avec l'image réfléchie du Peuple. Le Commandant fit doucement aller sa nuque pour la faire craquer, essayant de modérer ses pensées. Wilonah était gentille et de bonne volonté, mais parfois elle était épuisante. ***


- Wilonah, que cette gamine ait douze ans ou trente ne change strictement rien à la situation. Vous êtes en mission. Mise en place par une Sénatrice ! À vous entendre, j'ai l'impression que vous avez préparer le saucisson et la bouteille de vin.

*** Il la regarda, dans les yeux, chevauchant ainsi sa monture, Baraek n'avait pour une fois pas besoin de regarder vers le bas, cela lui changeait la vie. Même si il avait fini par se faire à l'idée que la nis ne dépasserait jamais ses abdominaux. ***


- Je vais réfléchir à un blâme. Une attitude aussi naïve et innocente est indigne d'une professionnelle, Traqueuse Siltaniel. Maintenant, veillez à ce que l'enfant n'ait rien. Attendez ... Rassurez-moi, vous ne comptez pas l'amener au banquet ?!

*** Dit-il soudainement, inquiet, réalisant cette possibilité. ***

Information détaillées
Wilonah Siltaniel
Kohrienne, Traqueuse Impérial
Empire de Kohr

le Solior 10 Goliarmos du 1561ème cycle à 10h34

Wilonah hocha la tête et encaissa. Elle savait que ça ne passerait pas sans casse.

Elle sait quoi faire en cas de problème commandant, elle ne sera pas un frein à notre mission, et non commandant, elle ne participera pas au banquet

Elle revit les bûchers funéraires, les ossements des deux fois nés pelletés en tas immonde, le transport du bois pour brûler tout cas, les heures passées auprès des blessés a l'orphelinat....
Un soupir, elle arrête son cheval et glisse quelques mots a l'enfant. La petite se laisse glisser du cheval sans un mot et disparait .

Wilo revient auprés de Baraek

La petite est retournée à l'auberge
Hargiak et Decus vont bien commandant ? J'espère qu'il ne leur est rien arrivé




Information détaillées
Merkhaton
Conservateur , Conseiller de la Faculté
Empire de Kohr

le Solior 10 Goliarmos du 1561ème cycle à 11h46

Merkhaton laissa les traqueurs a leurs chicaneries acrimonieuses, et Alantas et Enola a leur complicite nouvelle. Il pressa donc le pas pour chevaucher aux cote de Lizbeth, scrutant l'horizon par le truchement de la magie de l'alteration.

Le ciel de plomb rend encore plus mornes ces landes sinistres ; combien de vies perdues pour ces terres ? Nul ne saurait dire. Les guerres s'y sont succedees pendant si longtemps qu'il est difficile de toutes se les rememorer.

La dernier fois que je me suis rendu dans cette partie du blancomte, c'etait a la tete d'une legion pour traquer des havreboisiens venus porter une nouvelle fois la guerre en ces terres.

La paix est une chose rare et precieuse, haute Consule. Mais pour faire la paix, il est necessaire d'etre deux. Et pas a n'importe quel prix.


Merkhaton Nal'Daë, Grand Mage de Kohr
Information détaillées
Alantas
Kohrien
Empire de Kohr

le Solior 10 Goliarmos du 1561ème cycle à 13h16

Bien entendu, montez !

*** Alantas tendit le bras pour aider Enola. La nis avait les mains un peu froides. Le nêr sentit son avant-bras se couvrir de chair de poule. Il hissa le lieutenant sans grande difficulté. Malgré sa haute taille, elle demeurait assez légère.

Enola se retrouva assise derrière lui, les jambes calées du même côté de la selle, seule position confortable pour elle du fait de sa longue robe.

Du coin de l’œil, Alantas voyait le commandant des traqueurs réprimander Wilonah. L'altercation portait sur la présence de la jeune fille. Celle-ci finit par descendre du cheval et s'éloigner en direction de la ville, la mine déçue.

La Haute Consule donna le signal du départ. Le nêr pressa les flancs de sa monture et relâcha un peu sa prise sur les rênes. Lorsque le cheval se mit en marche, d'un pas chaloupé, son conducteur sentit les mains froides de la passagère se poser sur sa taille pour se maintenir. Il se tourna vers elle avec un sourire. ***


Etes-vous bien installée lieutenant ?

*** Merkhaton rejoignit rapidement les côtés de la Haute Consule à l'avant-garde, et entama la discussion. ***


*** La saison de la nuit allait bientôt s'achever, et le solior peinait encore à réchauffer l'air de ses rayons, mais la fraicheur était vivifiante et le ciel clair formait un écrin bleu aux nuages cotonneux. Une légère brise soufflait et les premiers grains de sable vinrent bientôt voleter autour du groupe. L'horizon était dégagé. Alantas ne put empêcher sa bouche de se tordre en un sourire satisfait. A chaque fois qu'il entrait dans un désert, il avait l'impression de rentrer à la maison. ***

Alantas
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Novice de Délémia, Auditrice
Empire de Kohr

le Solior 10 Goliarmos du 1561ème cycle à 13h36

*** Il y avait eu du mouvement, des arrivées, la grosse voix de Baraek résonnait jusqu'à quelques mètres en amont. Sans se retourner, Lizbeth laissa se dessiner un bref sourire alors que ses yeux ne lâchaient pas l'horizon. Quelques phrases furent prononcées en elfiques, mais là encore, nul besoin d'y accorder une trop grande attention. La Masgard se rendit bien compte qu'elle avait réussit à organiser l'une des missions les plus chaotiques de sa vie : un conseiller, un civil, deux traqueurs et une légionnaire, le tout mener par une toute nouvelle Haute Consule.

Beaucoup de choses se passaient en très peu de temps. Même si tôt, Lizbeth continuait de voir apparaître à certains intervalles des missives venues de partout dans le monde. Toutes n'étaient pas sympathiques, la plupart se montraient essentielles. Lorsqu'elle entendit des sabots s'approcher d'elle, Lizbeth adressa un bref signe de la tête à son nouveau compagnon de voyage qui se montra plus bavard que ce à quoi elle s'attendait. En même temps, ce dernier s'était montré intéressé par un poste qui lui avait été refusé par son prédécesseur.

C'était la première fois qu'elle avait l'occasion d'avoir une conversation avec Merkhaton. Aussi et ce sans perdre de vue l'objet de sa mission, elle s'égara quelques secondes à détailler les traits de son visage. Il était plutôt bel homme au final, malgré un visible mauvais caractère.

La fin de sa tirade et le grand sérieux du Conseiller firent hausser un sourcil à Lizbeth, qui se taxa d'un sourire taquin.

J'espère que ce n'était pas une manière détournée de me demander en mariage, cher Conseiller, ironisa-t-elle.

Je sais que pour certains peuples, la paix elle-même ne reste qu'une vague chimère que nombreux sont ceux ne cherchant plus à l'atteindre. Je serais curieuse de connaître vos pensées à ce sujet. ***


hrp : pour que tout le monde soit au courant, que diriez-vous de se laisser quelques réponses histoire de poser certaines discussions avant que Merkhaton ou moi-même n'apercevions la belle échouée sur le sol de terre ? Si on s'en tenait au GP on en aurait pour 5/6 heures de rp grand maximum.
Libre à vous d'accélérer ce temps bien entendu.
Information détaillées
Wilonah Siltaniel
Kohrienne, Traqueuse Impérial
Empire de Kohr

le Solior 10 Goliarmos du 1561ème cycle à 16h42

Wilonah resta prés de Baraek. Elle n'avait pas de question à lui poser, elle avait une mission et amener Arienrhod avait été maladroit. Elle avait agit avec peu de discernement et se promettait d'aplanir les difficultés dés que possible.

Elle voyait bien Merkhaton, mais pas Jessy. Son état était sans doute peu conforme a une efficacité sur le terrain. Mais il était en avant, avec la diplomate et Jessy répondrait tôt ou tard à sa missive.

La petite jument était fringante, il faut dire qu'elle portait un petit poids qui ne la chargeait pas vraiment.



Information détaillées
Enola
Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Solior 10 Goliarmos du 1561ème cycle à 20h09

La nis se sentit attirée vers le haut par le bras d'Alantas.

D'un mouvement souple elle se retourna pour s' asseoir en amazone sur l'arrière de la selle.
Elle se cala contre le dos d'Alantas lorsqu'il mit son cheval au pas.


Il y a l'air d'y avoir du grabuge côté traqueur.....vous avez eu des nouvelles de Jessy ?
Ce que je veux, j'ose.
Information détaillées
Alantas
Kohrien
Empire de Kohr

le Lüdik 12 Goliarmos du 1561ème cycle à 00h24

Je pense que ça concerne la petite qu'a amené Wilonah, mais je n'ai pas entendu la discussion. Le commandant avait l'air en colère... J'espère que ça ira.

D'après le conseiller Nal'Daë, elle se repose. Ils ont appelé leur fils Melchior. Ça me rappelle une comptine arténienne, à propos de trois archimages en voyage... Gaspard, Balthazar et Melchior.

*** Le nêr s'éclaircit la gorge et entonna : ***


De bon matin, j'ai vu sur le chemin,
trois archimages qui allaient en voyage...

*** Il s'interrompit, la note en l'air. ***

Je ne me souviens plus bien de la suite. J'étais tout petit... C'est drôle comme la mémoire s'efface peu à peu. Je me rappelle encore mes parents, mais de moins en moins bien. Leur visage s'estompe et se brouille quand je les invoque. Quant à mon jeune âge... Peu d'images subsistent. Seulement des impressions fugaces.

Est-ce également le cas pour vous ? Avez-vous encore des souvenirs de votre enfance ?


*** Le cheval continuait à progresser dans le désert. ***

Alantas
Information détaillées
Enola
Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Lüdik 12 Goliarmos du 1561ème cycle à 08h00

La nis se laissait aller contre le dos du cavalier.

Les mouvements du cheval la berçaient, elle ferma les yeux en écoutant Alantas.

Plein d'images lui parvenaient lorsqu'il évoqua son enfance.


Je me souviens du visage de ma mère. ....penchée sur moi lorsque je m'endormais après mes exercices de danse.
Elle venait me masser les pieds.

Elle était très douce, elle m'apprenait aussi la maîtrise de la vitalité.

Mon père, c'est plus une voix et une silhouette qui me restent.
Il me disait souvent que si je ne me respectait pas, les autres ne me respecteraient pas. Et que pour me respecter, il fallait que j'aille toujours au delà de mes limites.
Que jamais je ne me contente de l'acquis.

Il m'emmenai dans le désert pour m'apprendre la destruction. J'ai été à bonne école.

Il était dur, mais il m'aimait.

Quand j'ai vraiment choisi la danse, il s' est occupé à temps plein de mon jeune frère.
Sans doute déçu par mon choix.

Un jour il l'a emmené dans le désert. ..... marque un temps de silence
Ils n'en sont jamais revenus.

Je me suis occupée de ma mère jusqu'à ce qu'elle se retire en Tauré.


Enola se tait, toujours bercée par le balancement de sa monture.
Elle se serre un peu plus contre Alantas

Ce que je veux, j'ose.
Information détaillées
Wilonah Siltaniel
Kohrienne, Traqueuse Impérial
Empire de Kohr

le Lüdik 12 Goliarmos du 1561ème cycle à 09h55

Wilonah restait droite sur sa selle Elle aimait les chevaux mais avait parfois du mal a s'en faire obéir Ce jour là, en revanche, petite perle nacrée, la jument fut fort sage et docile

Elle mourrait d'envie de la faire galoper, pour le plaisir du vent dans ses cheveux, mais resta bien sage aux cotés de Baraek

Alentours, rien , enfin rien de suspect,





Information détaillées
Alantas
Kohrien
Empire de Kohr

le Lüdik 12 Goliarmos du 1561ème cycle à 14h19

*** Alantas gardait le regard fixé sur l’horizon, attentif aux mouvements qu’il pouvait y détecter. Pour l’instant, très peu. Quelques rats qui détalaient devant les sabots de la Haute Consule, des tourbillons mêlés de neige et de sable soulevés par le vent… Rien à signaler.

Enola parlait calmement, mais d’un ton empreint de nostalgie et d’une douleur sourde. Au fur et à mesure de son histoire, sa voix se recroquevillait avec elle, et finit blottie contre lui. ***


Je suis désolé… Le désert est traître… déclara Alantas à mi-voix. Et ce qu’il dissimule parfois l’est bien plus encore, pensa-t-il.

*** L’image d’Emédésia en flammes passa brièvement dans sa tête… Altadir… Le démon… ***


Vous êtes lieutenant de la Légion Impériale, la plus puissante armée d’Ideo. Votre père serait fier aujourd’hui, j’en suis sûr.

*** Il fallait trouver une échappatoire. Le sujet s’avérait plus douloureux que prévu, pour Enola d’abord, pour lui également. Après tous ces cycles, les images passaient, mais la souffrance demeurait bien vivace. Malheureusement, l’esprit de l’elfe s’était asséché. Tout ce qu’il aurait pu dire lui paraissait dérisoire. Il resta coi et se dit que sa vie toute entière ressemblait à cet instant : partagée entre bonheur et tristesse, entre la douce chaleur diffusée dans son dos par le contact humain et le froid agressif du vent matinal qui lui giflait le visage. De l'amertume... Enola avait raison... ***

Alantas

Page [1] [2] [3]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page