Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

122 Joueurs sur Ideo (4354 inscrits) : 64 humains (2247), 29 elfes (1365), 29 orcs (742) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

L'épopée touristique continue

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Männ Athane
Membre de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Joriol 15 Goliarmos du 1561ème cycle à 11h21

Männ avait parcouru le chemin, tenu la distance. Il avait voulu voir Delnam, il a vu Delnam, il avait voulu voir Dominia, il a vu Dominia, il a vouloir la mer il a fini chez les sœurs dans le temple à Escania, comme toujours.Dans le prot d'Escania il a côtoyé les marins qui chantent et sentit la morue jusque dans le cœur du vin. Il a déserté les crasses qui lui disaient "sois prudent la mer c'est dégueulasse " et avait fait du bateau sur un fameux trois mat fin comme un oiseau. Il a ensuite descendu vers le midi, le midi. Il était sur la route de Danor, dans une voiture qui se traînait. Les autres passagers, débiles, l'endormaient. Il visita ensuite Escania dont les murs ont perdu leurs éclats sous les bottes des soldats.


Il était désormais sur la route entre Escania et Blancastel dernière ville qu'il lui restait à visiter. Désormais, sans le sou, il n'avait que l'amour pour voyager ce matin. Ses pieds devaient donc le porter vers sa destination finale, le véritable autoroute pour l'enfer qu'était ce chemin parcouru tant de fois par les armées impériales et ithoriennes.


Mais, à la surprise générale, il ne voulait qu'une chose, en cet instant, chanter, pour oublier ses peines (la douleur de ses pieds), pour quelqu'un qui s'en va (lui).



Comme un alcolo dérive,
Sans but et sans mobile,
Je marche dans la campagne,
Portant bien plus qu'un pagne.


La campagne et ses créatures,
Ce seront des couvertures,
Je suis plus si riche que ça,
Même s'il me reste des encas.

J'men fous, de tout,
De ces gnolls qui me sautent au cou,
Je brûle, j'détruit
ça m'offre de l'éclairage la nuit


Je marche seul,
Sur la route pleine de boue,
Et mes bottes s'alourdissent, je marche seul
Je traîne, j'profite,
Je m'offre des vacances aux frais de la princesse !



Bon, songea Männ, je crois pas que j'ai un brillant avenir de parolier, j'ai bien fait de ne pas choisir cette voie là...
Information détaillées
Männ Athane
Membre de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Valkin 16 Goliarmos du 1561ème cycle à 14h25

Après une journée de marche, Männ Athane arriva en vue de Dardane, petit village agricole plus ou moins en veille à cause de l'hiver. Quelques flocons tombent lentement recouvrant d'une fine pellicule blanche la route, les chaumières et les champs. Ce magnifique inspire Männ pour sa chanson du jour... à moins que cette introduction n'ait aucun rapport avec la chanson, il ne saurait pas le dire.


Eve je vais avoir besoin de toi aujourd'hui. Ta voix m'insupporte autant que tu détestes la mienne mais aujourd'hui, je sens que c'est l'heure du du-du-duo !

Eve Angeli dit :
Chic chic chic ! Si on chantait quelque chose de ma composition ?



Non je suis désolé, avant de partir c'était vraiment trop mauvais, j'écris les paroles maintenant !

Eve Angeli dit :
Mais euh !



Petit Emédésien,
Bien intégré quasiment Dalashinnois
Dans mon école tout de pierre et de bois,
Je prends mon cours, du jus d'cactus, un pâté



Eve Angeli dit :
Petite fille Piomelle
Libre de voyager,
Jamais entendu parler de Mann Athane,
Mon quotidien c'est la joie et les rires



Deux étrangers au bout d'Ideo si différents
Deux inconnus, deux anonymes mais pourtant
Pulvérisés sur l'autel
De la violence éternelle



Bon sang ! Adieu mon rêve de magicien !

Eve Angeli dit :
Moi désormais esclave de ce chien !


J't'impose les combats contre les nécromants !

Eve Angeli dit :
Ceux là n'ont-ils jamais été des vivants ?



J'ai traversé l'désert de poussière,
Pour combattre les damnés de la terre,
Cette muraille que j'aimais tellement serait-elle
Finalement détruite par un mégalodon squelettique ?



Eve Angeli dit :
Les zombies, les liches,
Les guerres pour l'annihilation,
Les sorts, les épées, les marais, les nécro,
Veulent faire de nous des abominations !



Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
Pulvérisés sur l’autel
De la violence éternelle



Cette fois je sens qu'on tient quelque chose Eve ! Si un jour on finit par vaincre cette saloperie on pourra monter un spectacle pas dégueux !


Eve Angeli dit :
Je serai la vedette principale ?



Hein ? Non pas du tout ! Mais j'pense qu'on pourrait créer un genre de zoo mais avec des bestioles comme ce mégalodon, là, mais vivant. On le ferait sur une petite île qu'on achèterait. Et on appellerait ça... Man Athane Park !


Eve Angeli dit :
Oh le boulard !



Qu'esses-tu dis ?


Eve Angeli dit :
Je dis oh le panard !



S'bien ce qu'il me semblait !

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page