Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

138 Joueurs sur Ideo (4396 inscrits) : 76 humains (2273), 32 elfes (1377), 30 orcs (746) | 3 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

à la Saint Jarque ...

... brûle le Hierarque ?
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Solior 19 Dilannel du 1561ème cycle à 14h08

*** Partout dans le Royaume,
Dans chaque ville,
Dans chaque bourgade,
Des silhouettes, de noir vêtus, le crâne rasé pour les hommes, un voile sombre sur les cheveux pour les femmes, en signe de pénitence, marchaient.
Certains portaient des petites planches de bois. Des inscriptions semblaient y être gravées. Pour d'autres, c'était une plaquette de cèdre finement calligraphiée. Pour d'autre encore, ils peinaient sous le poids d'un panneau brut.
Plusieurs pancartes étaient encore vierges, et leurs propriétaires semblaient pressés de se diriger vers le temple de Keldar le plus proche, pour quelque raison de confession. Bientôt, les quelques chapelains officiant se trouvaient dépassés et des files se formaient. Pourtant les gens ne semblaient pas perdre patience. Au contraire, certains semblaient presque prendre cette attente comme une juste transposition de leurs procrastination à venir présenter leurs péchés. L'atmosphère était étrange, presque bipolaire, entre l'enthousiasme de certains qui s'exclamaient de n'avoir vu telle initiative depuis longtemps, et d'autres visiblement en profond recueillement et repentance. Des badauds regardaient cette étrange procession d'humeurs multicolores sur tons sombres, et questionnaient sur son origine. Un crieur public l'avait annoncé ce matin. "A la Saint Jarque, libérez votre Foi de vos péchés". Tous les fidèles étaient conviés à se confesser, et écrire leurs fautes sur un panneau de bois, puis à prendre la route de la repentance, pour le livrer sur un grand bucher, dans les ruines de Kival.
Invitation de la Chancelière Rwenaln, Balance du Saint Royaume de Keldar. ***
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Lüdik 21 Dilannel du 1561ème cycle à 16h40

*** Kalaan.

Le chapelain Grezler D'Aubefrais en avait assez. D'abord l'Inquisition lui cassait les pieds avec l'arrivée (ou le retour) de sa nouvelle (ou ancienne, ça dépendait des versions) Chancelière, ses ouailles étaient tout chamboulés à l'idée d'enfreindre les règles à l'application durcies de l'Inquisition, et il ne se passait pas un jour sans qu'un de ses fidèles, pour la plupart la quarantaine bien passée, et plus proche de dix pour ce qui était des dents restantes, ne vienne pleurer à son confessionnal d'avoir calomnié sur son voisin, car c'était certain, sa chandelle restait allumée bien tard, c'est qu'il faisait de la contrebande d'hydromel ch'ui là ! Et de réclamer le pardon du prêtre du quartier. Mais en plus, avec ces histoires de Saint Jarque, n'importe qui venait pour un oui, pour un non, pour une pomme volée, un chien battu, un crachat, un pet de travers, pour qu'il les lave de leurs péchés, et qu'ils puissent repartir blanc comme un mouton. Le pauvre Grezler n'en pouvait plus, il enchainait les délits à la noix. L'avantage, se disait-il, avec cet événement, c'est qu'il pouvait recommander à ces moutons de panurge de suivre leurs compères sur les routes jusqu'à Kival. Peut-être y avait-il là l'espoir de ne pas les revoir d'aussi tôt.

Waldemen.

L'inquisitrice Myriala regardait la foule, paisiblement. Dans la grande ville Keldarienne, l'événement se déroulait sans heurt. Eloigné de la frontière, peuplé d'une population essentiellement rurale, connue pour sa discipline et sa foi, cette ville était connue pour ne pas faire de vague, ce qui lui valait souvent... de ne pas être connue. Tant mieux, pensait l'inquisitrice, cela prouvait au moins que le boulot était bien fait. Elle avait tout de même pris soin le matin d'envoyer deux patrouilles sur les routes reliant la ville avec Gardebois et Kalaan. Des torches allaient être plantées toutes les lieues. Question de principe : les ordres étaient les ordres, et ils n'étaient jamais aussi bien respectés que lorsqu'ils étaient appliqués. Fière de sa tautologie, Myriala sourit, et repris son observation silencieuse de la foule.

Gardebois.

En découvrant l'itinéraire emprunté par les pèlerins, Markot s'était immédiatement dit qu'il y avait une opportunité à saisir. Et pour cause, Gardebois allait concentrer l'arrivée de centaines, voire milliers de repentis venant des Terres de la Révélation, en transhumance vers Kival. Or depuis la destruction du pont Nord, le chemin s'avérait beaucoup plus long depuis Gardebois, car il fallait contourner par Montargent. Une problème que ce pécheur de quarante cycles contournait tous les jours avec sa barque. Contre 5 keldors, il peut vous faire la traversée ! Vous épargnerez dix jours de chemin ! Et si vous avez besoin de vous ravitailler, il pourra vous vendre son poisson, frais du jour ! Un pèlerinage oui, mais le ventre dans les guiboles pleines de crampes, ça non...

Montargent.

S't'encor' qu'une idée de gnoll attardé ! Cracha Vremont Ihkar, en regardant les confessions publiques qui se tenaient sur la grande place, au lieu même où avait été brulé le dernier inquisiteur de la ville, quelques jours plus tôt. Des cendres témoignaient encore de cet événement. Demi-elfe, il passait la moitié de son temps à boire dans les tavernes clandestines de la ville. L'autre moitié, il vendait son gibier, mais pas sur la grande place ! Ça non, il allait pas refiler un seul de ses keldors en taxes à ces percepteurs. Maudite Chaire. Mais les temps devenaient de plus en plus durs, avec l'arrivée en ville du nouvel inquisiteur, les contrôles se renforçaient, et il devenait difficile de s'en tirer par quelques piécettes remises dans une main. Maudits inquisiteurs. Finalement, sir Vremont se souvient bien, il s'en tirait vachement mieux lorsque Montargent était une ville libre. Maudits keldariens... Il cracha à nouveau au sol et s'éloigna de la grande place, où plusieurs montargentais criaient leurs crimes à la face de leurs concitoyens. ***
Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Malina 22 Dilannel du 1561ème cycle à 17h50

Fort heureusement, à Montargent toutes les réactions n'étaient pas de la même nature que celle de Vremont Ihkar qu'Elayne n'avait par ailleurs jamais rencontré.


La chapelaine, après avoir été elle-même en confession au matin auprès d'un père-supérieur s'était dirigée sur la grand place pour recevoir les confessions des Montargentais qui le désiraient.


Dans quelques jours, elle-même ferait parti intégrante de la procession qui se dirigerait vers Kival. Elle avait beaucoup fauté par le passé et ses plateaux seraient particulièrement lourds à porter, pas tant à cause de la honte, elle la portait tous les jours avec elle, mais bien à cause de la place qu'allait prendre l'inscription de ceux-ci.


Elayne pensait que Keldar et ses enfants l'avaient épargnée pour qu'elle montre que la rédemption était possible même au cœur des ténèbres à force de foi et de prière. La grande célébration ordonnée par la Balance était l'occasion rêvée d'assumer son rôle.




(hrp/ je vais m'absenter très bientôt pour une bonne semaine au moins sans aucun accès au net, je bougerai à mon retour sur le plateau, si le rp avance vite, considérez qu'Elayne "suit le mouvement" /hrp ) (et je pourrai faire de meilleurs posts aussi à mon retour xD )
Information détaillées
Heinrich Kramer
Acolyte
Royaume de Keldar

le Joriol 24 Dilannel du 1561ème cycle à 20h55

Message supprimé à la demande du joueur.
*** Quelqu'un a fait quelque chose à ce moment là ***

L'innocence ne prouve rien
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Valkin 25 Dilannel du 1561ème cycle à 00h35

*** Paradoxalement, la Chancelière, alors qu'elle était à l'origine de tout ce remue-ménage, avait été très peu visible depuis le début des événements. D'aucun disait l'avoir vue chevauchant vers Kalaan, remontant les processions de pèlerins qui, venant de l'orientale, commençaient à se tarir ; mais d'autres affirmaient avec entrain qu'ils avait aperçu son équipage faisant une halte dans un village à l’orée de la frontière avec Kohr. Enfin, certains soutenaient qu'elle était déjà arrivée à Kival, si si ! Même qu'elle a triché ! Elle était à cheval !

Si l'ordre chronologique était discutable, ces allégations détenaient chacune une part de vérité. Thaïs parcourait depuis plusieurs semaines les routes du Royaume, s'assurant que ses ordres étaient suivis à la lettre, vérifiant que les cortèges ne souffraient pas d'attaques de brigands profitant de cette aubaine, et que l'esprit de son événement était respecté. Plusieurs fois, elle avait dû stopper sa course pour sermonner des dont la marche n'était certainement pas tant motivée par un élan de foi, que celui de s'accorder une balade au grand air : ces quelques jeunes, probablement fils et filles d'Herdreaserden et qui, pour plaire à leurs parents, ou par simple effet de groupe, avaient pris la route mais qui cherchaient vraisemblablement moins à satisfaire l'appétit de leur foi que celui sexuel fraîchement découvert ; ces ménestrels, qui ont trouvé l'occasion trop bonne pour jouer l'intégralité de Denri Hès* jusqu'à ce que, excédé devant tant de violence auditive, les quelques spectateurs leur versent trois piécettes pour aller jouer plus loin, ailleurs, mais surtout plus loin ; ce fermier, qui avait décidé d'y aller accompagné de sa chèvre, car disait-il, elle l'avait souillé et traîné dans le vice, et méritait tout autant que lui de se faire expier ses fautes. Ce dernier, Thaïs le renvoya à confesse, pour éclaircir certains éléments de son histoire qui restaient ... flous.

D'ailleurs, parlant d'éclaircir, la Chancelière ne manquait pas de vérifier que les torches étaient bien en place le long des routes. Oh, il aurait été difficile qu'elles brûlent en permanence, cependant lorsque les pèlerins qui s'étaient pris au jeu en rencontraient une qui s'était consommée ou éteinte, ils la rallumaient, de sorte que les torches formaient une guirlande continue reliant les villes du Royaume. Un symbole comme il n'y en avait pas eu depuis fort longtemps, et que tous devraient se souvenir. Un parcours de lumière, guidant vers les ruines de l'ancienne Kival, ou se trouvait (et cette fois-ci pour de vrai) Thaïs Rwenaln.

On avait souvent tendance à oublier que le titre de Balance conférait l'autorité sur la Justice, en oubliant la Chaire. Pourtant, cette activité était tout autant vitale pour Ses fidèles, sur le plan matériel. Et du matériel, elle en avait ramené. Plusieurs chariots formaient un demi cercle dans l'amas de gravats et de poussière où la nature reprenant peu à peu ses droits, et qui fut autrefois la capitale d'Ithoria. Au centre de ce demi-cercle, Thaïs était en pleine conversation avec Lyzla Therak, architecte royale, connue pour avoir réalisé plusieurs grands ouvrages pour le Royaume. Plusieurs ingénieurs tournaient autour d'elles comme des mouches, lâchant parfois un commentaire dans leur vol. Devant elles, des ouvriers étaient à l'oeuvre. Depuis un moment certainement, car une structure commençait à prendre forme. Une sorte d'estrade, mais la forme n'y ressemblait pas. Un bâtiment ? Il n'y avait pas de mur ... Non, il fallait jeter un oeil sur le plan tenu par Lyzla pour comprendre ce à quoi l'édifice en construction allait ressemble. C'était une sorte de pyramide à degrés, mais en forme de croix rappelant les contours de l'ancienne cité détruite, et dont la hauteur, à en croire les croquis, allait atteindre une centaine de pieds ! Ses marches étaient à échelle humaine, prévues pour être gravies jusqu'à un sommet qui ... laissait place à un trou béant au centre de l'installation, au cœur de la croix. C'était là que les pèlerins, après avoir gravis ces marches pour se rapprocher de la présence divine, qu'ils lanceront leur panneau de bois, pour qu'un immense feu brûle pendant des jours, des semaines... Ça et là, des ouvertures dans les parois permettraient un appel d'air, l'évacuation des cendres ... Un beau projet mais qu'il s'agissait de finir à temps ! Thaïs avait dépêché plusieurs bataillons de prisonniers qui, contre une remise de peine, oeuvraient d'arrache-pied jour et nuit pour finir à temps la construction.
Une fois assurée que tout cela avançait à bon train, la Chancelière put enfin prendre la direction de Montargent. Son pèlerinage allait pouvoir commencer... ***


*chanteur keldarien pour enfants dont la popularité frise les cieux
Information détaillées
Angus de Saint Gil
Keldarien, ~ Patriarche du Temple ~, Bouclier du Saint-Royaume, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Valkin 25 Dilannel du 1561ème cycle à 06h25

Angus également participerait à la procession.
De son côté, il avait demandé aux Chapelains de l'Ordre Ecclésiastique de se joindre en masse aux pèlerins afin de recevoir leurs confessions.
Il avait demandé aux Chapelains porteurs de livre de venir également, il espérait que sa demande serait entendue.
En attendant, lui aussi, car il n'était au dessus de personne, s'était mis à graver son panneau de bois.

*** Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Il est avec moi. Keldar est mon Berger ***
PJ
Information détaillées
MJ 43

le Lüdik 28 Dilannel du 1561ème cycle à 13h39

Dans l'ensemble, le déroulement du cortège à travers le Saint Royaume se passait bien. Dans l'ensemble...

A mi-chemin entre Montargent et les ruines de Kival se trouvait une bourgade fantôme répondant au nom de Sombrefoi. Incendiée et pillée plusieurs cycles auparavant, elle avait été désertée par ses habitants et servait désormais de repaire à quelques brigands, malandrins et canailles de la pire espèce.
Ces derniers profitaient de l'absence d'autorité dans ce secteur des Hautes Landes pour commettre leurs méfaits en toute impunité, et voyaient la recrudescence de pèlerins sur les routes comme une opportunité en or pour s'enrichir sans trop de risques.
Information détaillées
Heinrich Kramer
Acolyte
Royaume de Keldar

le Lüdik 28 Dilannel du 1561ème cycle à 18h22

Message supprimé à la demande du joueur.
*** Quelqu'un a fait quelque chose à ce moment là ***

L'innocence ne prouve rien
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Mirion 30 Dilannel du 1561ème cycle à 22h54

Reculez ! Mettez-vous aux abris ! Gardes ! Prenez position ! Restez groupés !
Sous une pluie battante, et une pluie de flèches, la Chancelière criait ses ordres à qui pouvait encore l'entendre.

*** Ils avaient été surpris par l'orage, d'abord, pendant qu'ils remontaient la route vers Montargent. Puis, alors qu'ils avaient posé pied à terre pour s'abriter à la faveur des arbres, une foule désordonnée leur avait foncé dessus. Une horde de pèlerins courant pour leurs vies, qui avaient laissé tombé le peu de choses qu'ils portaient pour courir à toutes jambes. Il faut dire qu'ils courraient bien mieux depuis qu'ils avaient lâché leur planche de bois. Une dizaine d'individus les poursuivait.
Sales, sombres, aux armes émoussées dont le passé était certainement plus agricole que guerrier, cette bande ressemblait en tout point au portrait de pillards poussés dans le crime par des années de misère et de guerre. Désormais, il perpétraient ce cercle vicieux dans lequel tournaient les Hautes Landes. Sans même prendre plus de précaution, Thaïs avait lancé sa troupe sur la poignée de malandrins, qui, face à la dizaine de cavaliers aguerris et bien équipés, avait immédiatement filé à la kohrienne. Ils les avaient poursuivis, massacrant impitoyablement celui-ci qui était plus lent que ses camarades d'un coup de hache entre les omoplates, ou celui-là qui, s'étant pris les pieds dans des branches, se prit ensuite une épée dans la hanche. Malgré l'avantage que leurs conféraient leurs montures, trois malfrats parvinrent à trouver refuge dans le village de Sombrefoi, non loin de la route principale.Ce fut là que les ennuis commencèrent.
S'engageant au trot dans ce qu'ils pensaient être un hameau à moitié désert, la dizaine d'inquisiteurs fut surpris d'y trouver presque un régiment d'hommes d'armes, dont l'hospitalité aurait pu être meilleure.
Alors qu'ils se repliaient vers la route, laissant sur le carreau un homme, Thaïs se mit à penser que son impulsivité finirait par la perdre à nouveau.

Elle fit prestement quérir des renforts. ***

Information détaillées
Heinrich Kramer
Acolyte
Royaume de Keldar

le Valkin 1 Joriamel du 1561ème cycle à 00h38

Message supprimé à la demande du joueur.
*** Quelqu'un a fait quelque chose à ce moment là ***

L'innocence ne prouve rien
Information détaillées
Angus de Saint Gil
Keldarien, ~ Patriarche du Temple ~, Bouclier du Saint-Royaume, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Valkin 1 Joriamel du 1561ème cycle à 06h20

Et nulle parole envers les bandits pour Angus. Il en avait croisé tant et tant qu'il savait que ces gens-là avaient, pour la plupart, renié Keldar.
Le premier bandit, déjà mortellement blessé, rencontré alors qu'il s'était mis en direction du village indiqué par Sa Balance, fut froidement achevé sans aucune pitié. Un de ses compères passant par là et attaquant Angus dans le dos fut à son tour prit pour cible par le Bouclier.
Nul doute que la noirceur du regard du religieux à ce moment égalait celle des lianes sombres qui s'étaient emparées du malandrin, qui à présent, hurlait de douleur.
Sa fin était proche.

*** Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Il est avec moi. Keldar est mon Berger ***
PJ
Information détaillées
MJ 43

le Valkin 1 Joriamel du 1561ème cycle à 10h30

Les bandits ne s'attendait pas à voir la Balance et le Bouclier descendre en personne à Sombrefoi, accompagnés d'autant d'hommes à eux. Ils étaient équipés et rompus à rançonner et détrousser les rares voyageurs qui empruntaient cette route, et non pas pour affronter une armée entière entraînée et équipée jusqu'aux dents, bien décidée à les éliminer jusqu'au dernier.

Les uns après les autres, les maladrins tombaient sous les coups d'épées, de hache ou de magie divine. A la fin, il n'en restait plus qu'un, pris pour cible par le Bouclier. Hurlant de douleur, il essayait de prononcer quelques mots qui ressemblaient à un gargouillis. Dans un élan de concentration, il arriva pourtant à sortir une phrase plus intelligible :


"Pitié, messire, pitié..."
Information détaillées
Lazareth
Keldarien
Royaume de Keldar

le Valkin 1 Joriamel du 1561ème cycle à 22h50

A Montargent

Alors sincèrement, je ne savais pas ce qu'il se passait. Bon, je n'étais pas totalement abruti, je me souvenais bien de ce qu'il s'était passé avant le, appelons-le ainsi, trou noir.
Des tonnes et des tonnes de roches sur la tronche, MA tronche. Il avait encore fallu que je joue les héros pour sauver notre expédition. Bref, mort, pouf, parti.

Et maintenant ? Pouf, revenu.

Ça faisait, je sais pas, moi, trois heures ? Quatre ? Ouais, peut-être quatre heures que je m'étais réveillé au temple de Montargent.

Bref, de retour dans le temple, je m'étais assis quelques minutes pour reprendre mes esprits. Pourquoi Keldar m'avait-il renvoyé ici ? Avais-je fait une connerie, ou devais-je en faire une ? Aucune idée, mais j'étais là. Et pas seul, vu le monde qui se promenait autour de moi avec une pancarte autour du coup. Interloqué, j'interrogeai un gus qui passait par là. Je n'eus pas de mal à en connaitre les raisons. Commémoration de Saint Jarque, à Kival. Procession le long du chemin, etc...

Par Keldar, pourquoi pas ?

Je me mis en route vers les ruines de Kival. Peut-être là-bas je verrai quelqu'un de connu ? Non parce que jusque là, aucun visage familier !
Moi j'dis ça, j'dis rien....
Information détaillées
Angus de Saint Gil
Keldarien, ~ Patriarche du Temple ~, Bouclier du Saint-Royaume, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Solior 2 Joriamel du 1561ème cycle à 09h07

Pitié ?

Angus se recula dès que le bandit commença à le supplier de l'épargner. S'il avait seul contre lui, il l'aurait achevé sans remord, mais Sa Balance était là. C'était à elle, responsable de Sa Justice, de décider.
Il se tourna vers elle :

Balance, cet homme est entre vos mains.


*** Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Il est avec moi. Keldar est mon Berger ***
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Solior 2 Joriamel du 1561ème cycle à 16h45

*** Le combat avait été profondément inégal. Sans se poser de question, la troupe de bandits s'était lancée à la poursuite des gents d'armes de l'Inquisition, persuadés de leur déroute. C'est alors qu'ils firent volte face, brutalement, frappant de toute leur foi cet ennemi indigne, sans considération aucune pour la vermine qu'ils écrasaient tel un insecte d'un geste rageur de la main. Du cortège, d'autres individus étaient venus prêter main forte. Un jeune acolyte, que Thaïs n'avait encore jamais vu, mais également l'équipage du Bouclier, qui convoyait avec les pèlerins. Ces derniers n'étaient pas en reste, plusieurs s'étaient rués sur les brigands, armés de leur seule planche de bois qu'ils utilisaient comme une masse pour fracasser le crâne des malheureux qui se trouvaient sur leur route.
Pris en tenaille, les bandits n'eurent aucune chance, et furent massacrés en moins de temps qu'il n'en faut pour un Saint d'expier ses péchés.
Le bilan était sans appel, les enfants du Juste avaient perdu deux hommes, et souffraient de quelques blessés, tandis que de la vingtaine de brigands, il n'en restait qu'un seul. Cerné de toute part, il n'avait aucun échappatoire. Aurait-il voulu fuir qu'avec la large blessure à la cuisse et au bras qu'il aurait dû se trainer. Nul doute qu'un loup ou qu'un charognard aurait fini le travail. Une dizaine d'individus lui tournaient autour, savourant cet instant de triomphe. L'homme était suppliant.
Il y avait quelque chose de trop facile dans cette victoire au goût de Thaïs. D'un ordre bref, elle stoppa dans son mouvement l'homme qui s'apprêtait à envoyer son glaive entre les deux yeux du bandit.
Qu'est la Justice si elle accepte de frapper un homme au sol réclamant pitié sans autre forme de procès ?
Pour ceux qui la connaissaient de réputation, ce geste surpris. La Chancelière n'était ni connue pour sa pitié, encore moins pour sa clémence. Pour d'autre, ce n'était que l'annonce certaine d'un châtiment bien pire que la mort rapide et propre à laquelle l'homme se refusait.
Se frayant un passage parmi le cercle de combattants, Thaïs se planta devant l'homme. Il n'était pas vieux, on lui aurait donné la trentaine tout au plus, mais à ses joues creusées, ses dents manquantes, son teint cireux, il n'avait certainement pas vécu sa courte vie dans l’opulence et le confort. Ses yeux dégageaient une panique de nourrisson. Cette peur de celui qui avait refusé de voir sa mort. Il émanait de lui une odeur de sueur, de sang et de pisse. ***


- Je suis la Chancelière Rwenaln, représentant la Justice de Keldar en ces lieux. Vous êtes accusé de sédition envers Son Royaume, de violence envers Ses Sujets, de meurtre sur Ses Fidèles, de troubles lors d'un événement religieux. Et je vais la faire courte. Un seul de ces crimes suffit à vous envoyer comparaitre devant le Très Juste. Vous devez êtes bien certain de votre innocence pour réclamer pitié. Aussi dites-moi, pourquoi retarderait-on votre rencontre avec Keldar ?
Information détaillées
Lazareth
Keldarien
Royaume de Keldar

le Dolink 3 Joriamel du 1561ème cycle à 19h20

Plus loin, vers Kival, ben moi j'étais arrivé là où les pèlerins devaient se rendre. A peine là qu'un keldarien vint me trouver en criant qu'un monstre s'en prenait aux fidèles.
Ni une ni deux, je le suivis pour finir par arriver devant une magnifique araignée... de 4 mètres de diamètre !


Ha oui...

Pas le temps de faire les présentations, cette saloperie n'avait rien à foutre ici. J'attrapai Rémission et je fonçai vers la créature. J'étais franchement curieux de savoir si j'étais encore capable de combattre convenablement !
Moi j'dis ça, j'dis rien....
PJ
Information détaillées
MJ 43

le Lüdik 4 Joriamel du 1561ème cycle à 07h38

"Je..."

L'homme bégayait, pourtant conscient que les prochains mots qui allaient sortir de sa bouche allaient décider de son sort.

"J'ai une famille m'dame... J'vous jure, par tous les Saints ! J'fais pas ça par plaisir, j'voulais être prêtre moi ! Mais il est trop benêt l'Jarwain qu'y disaient, trop benêt pour être..."

L'homme toussa, laissant échapper un flot de sang de sa bouche. De l'écume rougeâtre lui coula sur le menton.

... prêtre. Alors j'suis parti et l'grand Thom qu'vous avez eu m'a pris sous son aile. Y m'disait que c'était des impériaux qu'on détroussait, qu'on servait Keldar en les tuant. J'nourrissais ma Louison comme ça, et les marmots... J'vous jure qu'j'en savais rien, jamais j'aurai fait d'mal à un keldarien ! J'vous en supplie m'dame, j'ferais tout c'que vous voulez mais m'tuez pas !
Information détaillées
Heinrich Kramer
Acolyte
Royaume de Keldar

le Lüdik 4 Joriamel du 1561ème cycle à 14h25

Message supprimé à la demande du joueur.
*** Quelqu'un a fait quelque chose à ce moment là ***

L'innocence ne prouve rien
Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Keldarienne, Chapelaine
Royaume de Keldar

le Lüdik 4 Joriamel du 1561ème cycle à 17h44

(hrp/ bon me revoiloù mais comme un abruti je suis parti au Nord plutôt qu'à l'Est hier (la fatigue s'pas bien m'voyez ^^') donc je vais dire que mon perso est resté en arrière le temps de regagner la bonne route /hrp)


Elayne, bien inconsciente de ce qui se passait plus loin sur la route avait reçu quelques confessions encore avant d'elle-même aller confesser ses nouveaux péchés, les anciens étaient connus de tous. Elle s'appliqua ensuite à agir comme il se devait et grava sur des plateaux les nombreux méfaits qui étaient les siens lors de sa vie. Elle quitta sa bure de chapelaine pour porter une bure, simple, comme celles que pouvaient posséder mendiants et miséreux. Désormais, alors qu'elle accomplissait sa marche vers le bûcher, elle n'était plus Elayne la chapelaine, l'ancienne Balance, mais bien Elayne la pécheresse en quête de repentir et cela devait se traduire jusque dans le choix de ses vêtements. Elle avait également décidé de marcher, nus pieds, sachant pertinemment que ce choix la ralentirait et lui donnerait quelques écorchures. La voix du Juste était difficile, elle se devait de se le rappeler, une fois encore.

L'ancienne Balance, avant de retrouver la lumière et finir par démissionner de son poste afin de recevoir sa justice comme l'une de Ses enfants, en toute humilité, avait après la prise de Blancastel, et les atrocités commises à son égard sur elle et sa famille par les kohriens, commis nombre d'atrocités durant le noir chemin qui fut le sien alors. Aussi, les plateaux qu'elle portait étaient particulièrement imposants.

Elayne avait du mal à marcher à cause de ce poids et de la recherche constante de l'équilibre. Elle se retrouvait donc avec ceux qui venaient de loin, qui la dépassait petit à petit mais surtout avec les anciens, et les estropiés qui avaient choisi de prendre la route.

La chapelaine comprenait parfaitement la portée symbolique du geste que la nouvelle Balance avait demandé à tous d'accomplir. Le poids qu'elle portait, sur ses épaules, littéralement cette fois, elle le portait, toujours, avec elle, symboliquement. Même si elle avait depuis plusieurs cycles oeuvré pour le bien, pour Son Royaume, pour Ses enfants, d'une part elle ne savait pas si elle avait, en essayant de bien agir, réellement bien agi à Ses yeux, et surtout elle-même ne s'était pas réellement pardonné tous ses péchés.

Elle souhaitait tenter de recommencer, enfin, une nouvelle vie, et peut-être d'avoir, de nouveau, des enfants avant de ne plus pouvoir procréer. Mais elle ne savait pas si Keldar lui accorderait un tel don, surtout après tout ce qu'elle avait fait. Une part d'elle estimait toujours ne pas le mériter.


Quoi qu'il en fut, Elayne avançait lentement, sur le chemin vers la rédemption, un pas difficile, l'un après l'autre comme elle l'avait fait, auparavant, durant plusieurs cycles grâce à ses frères et sœurs de foi qui lui avaient, finalement, permis, d'ouvrir les yeux sur sa quête de vengeance qui n'avait rien de Justice.


Information détaillées
Lazareth
Keldarien
Royaume de Keldar

le Lüdik 4 Joriamel du 1561ème cycle à 22h07

De mon côté, non, je n'avais pas perdu la main. La créature fut abattue très rapidement.
Après avoir tenté d'échapper aux remerciements des fidèles, j'entrepris de faire le tour des lieux pour nettoyer la zone d'éventuelles menaces.

Moi j'dis ça, j'dis rien....
Information détaillées
Angus de Saint Gil
Keldarien, ~ Patriarche du Temple ~, Bouclier du Saint-Royaume, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Malina 5 Joriamel du 1561ème cycle à 06h12

Alors que Sa Balance et l’acolyte interrogeaient le bandit survivant, un rapide coup d'oeil aux alentours put rassurer Angus. Aucun autre bandit dissimulé ne semblait présent. Néanmoins, à une partie de ceux qui l'accompagnaient, il dit :

Frères de Foi, restez avec Sa Balance, je vous prie. Peut-être aura-t-elle besoin de vous.

Puis vers Thaïs :

Je ne suis plus d'aucune utilité en ces lieux, je m'en vais donc reprendre mon chemin vers les ruines de Kival. Qu'Il vous guide !

Salut de la tête respectueux, puis il s'en alla rejoindre la route pavée.
*** Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Il est avec moi. Keldar est mon Berger ***
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Malina 5 Joriamel du 1561ème cycle à 09h05

- Si vous présumez que vos intentions vous obtiendrons miséricorde, vous vous trompez. De la même façon que, père de famille, vous devriez être auprès d’elle, pour dignement l’aider au foyer, et éduquer vos enfants. Vous avez failli votre vie, Keldarien, par vos choix, vous vous êtes éloigné de Sa Lumière.
La Chancelière marqua un silence, suffisant pour que la tension monte alors qu’elle s’apprêtait à déclarer sa sentence.
- Maintenant, vous vouliez rencontrer des chapelains ? Cela tombe à pic, vous n’auriez pu trouver cortège si bien accompagné d’Hommes et de Femmes de Foi. Vous avez une chance unique, Keldarien, celle de vous présenter devant lui lavé de vos péchés. Je vous invite donc, à venir confesser vos crimes – tous vos crimes – et publiquement à un serviteur de Son Temple.
Le regard de Thaïs coula sur la silhouette du Bouclier qui s’effaçait de la scène.
- Vous pourriez par exemple suivre le Sire de Saint Gil, ou tout autre chapelain de votre choix accompagnant le pèlerinage.
Enfin, comme une épée de Damoclès :
- Si vous refusez, ou vous esquivez à cette exercice, vous serez abattu sans autre forme de procès que celui réservé aux ennemis de Son Peuple. Vous pourrez ensuite rejoindre le cortège, et votre peine finale sera prononcée durant la cérémonie au lieu de Kival. L’acolyte Kramer se chargera de vous surveiller durant ce temps.
PJ
Information détaillées
MJ 43

le Malina 5 Joriamel du 1561ème cycle à 13h09

Jawain n'en croyait pas ses yeux. Était-ce un piège ? La Balance - ou de ses hommes - allait-elle l'abattre une fois qu'il lui aurait tourné le dos ? Ses yeux virevoltèrent entre elle et l'acolyte Kramer. De toutes façons avait-il réellement le choix ? Si il voulait sauver sa peau - et celle de sa famille - il allait devoir obéir sans discuter aux ordres de celle qui incarnait Sa Justice sur terre, et prendre la route de Kival à la suite du Bouclier et de son cortège.

- Oui da m'dame ! J'veux dire oui bien sûr, j'f'rais tout ce que vous m'direz ! J'irais même m'battre avec mes poings contre les squelettes des Marais si vous m'l'ordonniez. J'vous l'jure !

Le pauvre hère essaya de se relever mais sa blessure l'en empêcha, et il retomba pesamment sur le sol. L'air autour de lui empestait l'urine et la sueur.

- J'veux pas abuser d'vot' patience m'dame mais est-ce qu'un d'vos hommes aurait d'quoi m'bander la cuisse ?
Information détaillées
Heinrich Kramer
Acolyte
Royaume de Keldar

le Malina 5 Joriamel du 1561ème cycle à 14h34

Message supprimé à la demande du joueur.
*** Quelqu'un a fait quelque chose à ce moment là ***

L'innocence ne prouve rien
Information détaillées
Lazareth
Chevalier
Royaume de Keldar

le Joriol 7 Joriamel du 1561ème cycle à 13h36

Ma patrouille n'avait rien donné. Aucun danger immédiat ne guettait les pèlerins qui commençaient, à présent, à former une foule immense. C'était pas plus mal, car même s'il semblait que j'étais encore capable de me débrouiller avec Rémission, sans doute n'étais-je pas apte à faire face, seul, à un danger plus redoutable qu'une grosse araignée !


Moi j'dis ça, j'dis rien....
Information détaillées
Heinrich Kramer
Acolyte
Royaume de Keldar

le Joriol 7 Joriamel du 1561ème cycle à 18h59

Message supprimé à la demande du joueur.
*** Quelqu'un a fait quelque chose à ce moment là ***

L'innocence ne prouve rien
Information détaillées
Heinrich Kramer
Acolyte
Royaume de Keldar

le Solior 9 Joriamel du 1561ème cycle à 13h25

Message supprimé à la demande du joueur.
*** Quelqu'un a fait quelque chose à ce moment là ***

L'innocence ne prouve rien
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Dolink 10 Joriamel du 1561ème cycle à 15h37

Montargent

- J'ai pêché, ma sœur, et je le reconnais devant tout Ses Enfants.
*** Une abondante foule se pressait autour de l'estrade, rassemblant curieux, religieux, pèlerins. Une ceinture de garde empêchait toute personne de venir interrompre la scène. En dépit de cette tripotée hétéroclite, un calme impérieux régnait : quiconque ouvrait sa bouche se voyait rabattre le caquet par son voisin. Tous tendaient l'oreille pour capter la confession publique de la Chancelière. De mémoire de keldarien, il n'y en avait pas eue depuis des siècles, et certainement c'était la première qui soit du propre chef du commanditaire de l'Inquisition. ***


Thaïs regardait la chapelain face à elle, mais son regard se perdait bien plus loin, encore plus loin que l'assemblée en suspend, directement vers le temple de son Dieu.
- J'ai failli face à la non-vie. J'ai permis mon propre échec, par excès de confiance, par colère, par impatience... J'ai laissé mes passions personnelles précéder ma passion pour Keldar. Mais pas seulement. J'ai sous-estimé les ennemis du Juste, et j'ai retenu mon bras, par mansuétude, par économie, par négligence... J'ai laissé mes propres jugements précéder les préceptes de Keldar.
C'était tout. C'était déjà énorme de la part d'une Chancelière que de reconnaître un échec. Certes les badauds à l’affût de commérages furent déçus de ne point avoir de détails croustillants à raconter.
La chapelaine n'était certainement pas préparée à recevoir la Chancelière elle-même. Elle avait passé sa matinée à confesser des crimes sans importantes, et voilà qu'on la mettait face à l'une des personnes les plus puissantes du Royaume, qui lui demandait d'expier ses fautes. Certainement, son rôle tenait plus de la figuration, et elle savait, de par la réputation de la Chancelière, qu'une parole de travers lui coûterait très cher.
- Fille du Juste, Votre ... votre Excellence, vous avez la lourde tâche d'incarner Sa Justice divine en Son Royaume... je... c'est une lourde tâche, et certainement seul Keldar saurait mieux se représenter lui-même. Aussi n'oubliez pas que la perfection est de l'ordre du divin, et qu'en ideo, et sachez diriger cette Inquisition avec humilité, tout en vous sentant responsable devant Keldar.
La chapelaine ravala sa salive. Elle tentait de garder toute sa dignité, mais savait qu'il lui fallait désormais prononcer une pénitence. Un comble, envers la représentante de la Justice de Keldar en ces terres. Surtout un exercice à hauts risques.
- Je ne peux que vous inviter à redoubler d'efforts dans votre tâche. De manière à ne pas oublier que vous servez la Justice de Keldar et jamais la votre, je vous invite à rejoindre le pèlerinage jusqu'à Kival, à faire repentance en chemin, et à faire en sorte que cette profession de Foi soit renouvelée à chaque instant de votre vie, et de celle de toute Keldarien. Car vous en avez le pouvoir, érigez un monument à Keldar dans votre coeur, et dans le coeur de la nation.
Et Thaïs de conclure, s'adressant au ciel ;
- M Bnyuwh, gon smi vhwt tnhrn Lw Rmymiln
Go'jy apwljn ynt jsxjnt
Nl wxxmhln Dotljan ni Lmi Ims.

C'était bref, mais il n'y avait guère besoin d'en faire des tonnes. De toute façon la foule ne comprenait rien au kelda. Celle-ci, en écho aux paroles de la chapelaine et au ton recueilli de la prière, poussa une exclamation d'assentiment. La chapelaine soupira un peu. Tout s'était finalement bien passé. C'était dans l'intérêt de tous.
L'exercice de com' finit, Thaïs rejoignit discrètement son escorte, et partit au galop vers Kival. Tous ces rififis et courbettes les avaient bien mis en retard, et il leur fallait rejoindre le gros du cortège, qui commençait à affluer vers l'ancienne capitale du Saint Royaume. Le coeur de la nation. La cérémonie finale n'allait pas tarder à commencer, et elle n'allait certainement pas perdre son temps à se flageller publiquement devant tout ces bouseux.

Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Malina 12 Joriamel du 1561ème cycle à 01h08

Montargent
*** Gustavius avait assisté à la scène de confession de la Chancelière. La scène lui avait semblé surréaliste, en particulier ce moment précis où, sortie de nulle part, la Balance du Royaume s'est avancée sur l'estrade qui paraissait alors trop étroite pour elle, et s'est assise sur ce petit tabouret de bois, face à la foule, comme si d'une fois les rôles s'étaient inversés, et que c'était cette plèbe qui jugeait l'Inquisition. Un sentiment de malaise qui n'avait quitté Gustavius que lorsque Thaïs avait prononcé ces quelques mots en kelda. Il était alors comme sorti de sa torpeur, et lui qui avait toujours tenu la grande Inquisitrice en piètre estime, dût bien reconnaître que c'était une personne de Foi. Elle était dure et implacable, mais certainement était-ce là la main de Keldar. Et il se mit à regretter de ne pas avoir participé au pèlerinage. Mais vertubleu il avait pas que ça à faire ! Douze robes à finir d'ici la fin du mois ! N'allez pas croire que le gotha de Montargent acceptera de se vêtir du plus simple habit sous prétexte d'un pèlerinage à deux sous, lorsque leur livrée en vaut deux cent ! ***


Route de Montargent à Kival
*** Godelureaux que ces inquisiteurs ! Freïa Las Santerre pesta en se relevant, alors qu'une douzaine de corbeaux, comme se plaisait à les appeler la populace, venaient de passer au galop, la forçant elle et sa charrette à venir s'échouer dans le bas fossé. Elle n'avait osé protester et s'était contentée d'un regard noir qui avait fusillé une femme aux cheveux flamboyants chevauchant aux côtés des cavaliers. Surement une dignitaire Freïa redressa les paniers de cerises tombés de la carriole, et se mit à ramasser les fruits qui étaient encore récupérables. Elle venait les cueillir dans ce coin depuis quelques saisons. Habituellement, personne ne venait, l'endroit avait la réputation d'être maudit, Damné des dieux, mais avec certainement les plus belles cerises du pays ! La récolte avait été maigre cette année, la faute de ces hordes affamées qui n'avaient même pas pensé à prendre un quignon de pain pour la route. Qu'ils aillent au diable, ça fera plus de cerises pour Freïa. ***


Ruines de Kival
*** Thaïs mit pied à terre à quelques distances de la foule qui s'était rassemblée comme aimantée par l'étrange construction. Elle prit sous le bras une plaquette de bois de la taille d'un battoir. Brut, quelques lignes étaient gravées dessus, indistinctes à qui ne regarderait pas de près. Elle avait revêtu un habit simple, sans aller jusqu'à endosser les guenilles. Plusieurs fidèles semblaient pris d'une ferveur brutale qu'ils se frappaient les membres avec leur plaquette de bois. D'autres avaient les genoux et les mains en sang d'avoir fait les dernières lieues à quatre pattes. Certains enfin s'étaient enduit le corps de cendre, ne laissant guère plus qu'un pagne pour masquer leur machin. Mais la plupart des personnes présentes étaient calmes, contentes que se termine leur marche, et attendait surtout l'étape suivant de leur pèlerinage. Tout semblait prêt pour la cérémonie. Elle devait avoir lieu le soir. Thaïs s'autorisa quelques instants à déambuler dans la foule. ***
Information détaillées
Angus de Saint Gil
Keldarien, ~ Patriarche du Temple ~, Bouclier du Saint-Royaume, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Malina 12 Joriamel du 1561ème cycle à 06h34

Angus lui aussi s'en était aller quérir l'aide d'un Chapelain pour se confesser.

Confessez-moi mon frère, parce que j'ai pêché.

Le Chapelain en question était une vieille connaissance du Bouclier. En effet, ils avaient fait leurs premières armes ensemble lors de leur formation religieuse. Si l'un n'avait pas gravi les échelons, l'autre y était parvenu.
L'homme écouta les paroles d'Angus :

Il y a peu, par deux fois, je me suis substitué à Lui afin de donner jugement.
La première fois quand une bande de bandits nous attaqua lors de notre périple dans les montagnes de Kival, lorsque une fois défaits, je demandais à Keldar de leur pardonner et de leur montrer leurs erreurs. Alors qu'Il est seul Juge, et que seul le Très Sévère peut décider de la Juste Sentence.

Puis, plus proche de nous, lorsque j'ai permis à l'un de Ses Ennemis de choisir sa mort en échange d'éléments cruciaux dans la recherche de Ses Symboles. Ainsi, même s'il n'a pu échapper à Son Jugement, car tous sur ces terres nous serons jugés par Lui, ce n'est pas l'un de Ses Fils qui a exécuté la sentence.

Du Chapelain, ensuite, quelques phrases en humain afin que tout le monde comprenne, puis quelques mots en kelda pour clore l'intervention. Puis il ôta la main qu'il avait posé sur la tête d'Angus en lui parlant et se dirigea ensuite vers un autre porteur de pancarte.

Angus, de son côté, se dirigea comme les autres vers le bâtiment construit pour l'occasion.


*** Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Il est avec moi. Keldar est mon Berger ***

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page