Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

138 Joueurs sur Ideo (4396 inscrits) : 76 humains (2273), 32 elfes (1377), 30 orcs (746) | 4 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Un retour inattendu...?

Entrée de Montargent
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Dervius
Keldarien
Royaume de Keldar

le Joriol 21 Joriamel du 1561ème cycle à 19h42

Enfin, la citée souveraine de Montargent. Quatre jours entiers de voyage...Je me fais trop vieux pour ce genre de fantaisies. Même si je dois m'avouer chanceux, le temps était clément au cours de ce voyage et je dois bien avouer que je n'ai guère plus l'habitude du Froid du Nord. Mais un ordre reste un ordre.

"Pas de répit pour les braves, j'imagine. Ainsi va la vie du soldat." pensais-je en franchissant l'imposante entrée de la ville.

Cinq cycles. Si court et pourtant je ne peux m'empêcher de remarquer les nombreux changements depuis ma retraite. Cette citée autrefois si réconfortante n était plus aussi accueillante que dans mes souvenirs. Là ou autre fois se dressaient des hospices venants en aide aux plus démunis se tiennent à présent plusieurs lieux de débauches. Le pavé autrefois proprement entretenu est jonché de détritus.


"Qu'a t'il bien pu se passer ici?" me questionnais-je en me retournant plusieurs fois sur moi même.

Les faubourgs ont toujours attirés les miséreux mais à ce point?
Ma surprise ainsi que mes interrogations devaient cependant attendre. J étais plus que résolu a atteindre la Basilique. Peut être que ma convocation par le Chambellan de l'Ordre saura m'expliquer quelle infortune a put toucher le royaume durant mon absence.

La missive que je reçu il y a quelques jours de cela me demandait sur Son ordre de me rendre toute affaire cessante a la Basilique de Montargent.
Après tout, on ne sort pas un ancien Paladin de son exil pour lui dire que tout va pour le mieux, n'est-ce pas? Ce qui n était pas pour me réjouir ceci dit. Mais pourquoi moi et pourquoi maintenant? Mon instinct me disait de me méfier.

J'élevais un peu le col de ma veste de voyage et enfouissait mes pensées au plus profond pour me diriger vers le lieux de mon rendez-vous.

Ces cinq longs cycles n'auront toutefois pas altéré ma mémoire car je fus en mesure de retrouver aisément le chemin du parvis de la Basilique. Encore un fantôme du passé.
Je laissais mon esprit vagabonder au temps ou enfant déjà après les interminables sermons du Frère Duriel moi et les autres Pupilles venions jouer ici. Je me remémore les odeurs de pain frais sortant du four, les arômes subtils des épices flottants dans les airs avant l inévitable crise du Frère Siméon, sortant écarlate de l'alcôve bibliothécaire, en nous houspillant de ne pas chahuter a l extérieur. Je nous revoie tous, jeunes que nous étions, tenter de le fuir pour nous faire inlassablement rattraper par la crémière d'en face à qui il nous était arriver de chaparder quelques friandises.

Le bon vieux temps.

Mais ceci n'est pas un retour au sources, ni une visite de courtoisie. Je ferais mieux de me hâter.


"Même les anciens peuvent encore se faire houspiller pour être en retard." pensais-je, amusé.

Je pensais pouvoir entrer rapidement à l'intérieur, visiblement je me trompais car une petite foule était présente à l'entrée. Et certains sans le laisser-passer approprié s'en retournait chez eux dépités. Les harpies de l'Inquisition ne chôment pas il semblerait, toujours a veiller au grain. Au moins je sais que je suis de retour au bercail.
Cela me fait penser que j ai bien fait de prendre la lettre du Chambellan avec moi, le sceau de l'Ordre fera office de laisser-passer. Espérons.
Encore un peu de patience, ce sera bientôt mon tour dans la file.
Information détaillées
Dervius
Keldarien
Royaume de Keldar

le Solior 23 Joriamel du 1561ème cycle à 15h50

Le jour commencait à décliner, l'air se rafraichississait rapidement.

Enfin mon tour vint dans la file. Les gardes du Temple lourdement équipés flanquaient chaque coté de l entrée de l'imposant édifice. De solides gaillards, un armure imppecable, une tenue droite et digne. Leur instructeur devait etre fier d'eux . Avec eux sur ma droite se tenait un petit homme au dos vouté, les cheveux blancs ainsi qu'une paire de verres de vue cerclée de fer avec dans ses mains une planche à document. Une bonne soixantaine de cycle, probablement du genre passer plus de temps dans les livres qu'avec les vivants.


"Déclinez votre identité ainsi que les raisons de votre présence ici." dit-il d'une voix nasillarde et monocorde.

"Dervius de Montargent. Je viens sur ordre du Paladinat." répondis-je en présentant la lettre porteuse du sceau de Ordre.

A la mention de l'Ordre des Paladins, je ne pus m'empêcher de remarquer les guardes frémir. Visiblement le prestige de l'Ordre provoquait toujours son effet. Ou bien s'agissait-il d autre chose?

Le vieux scribe lui resta impassible, prit la missive et l examina avec précaution comme s'il tentait de commander au papier de lui réveller je ne sais quel secret enfoui entre les lignes. Il vérifia l'autenticité du sceau grâce à la liste des sceaux de Saint-Royaume qu'il avait en sa possession dans ses parchemins accrochés à sa ceinture.


"Mmmmmh...." il leva ses yeux pour les porter à mon visage, rajusta ses binocles, et de cette meme voix nasillarde et monocorde ajouta

"Vous pouvez passer. Vous êtes prié de rester dans l alcôve des visiteurs"
Il notifia quelque chose sur un bout de papier qu il transmit a un des garde qui filla dans l édifice sans demander son reste.


"Quelqu'un viendra vous chercher. Veillez a ne pas perturber la tranquillité de ce saint édifice. Puisse t'Il vous garder." acheva t-il en me tendant la lettre

J'inclinais poliement la tête pour toute réponse, repris la lettre que je fourrais dans la poche intérieure de ma veste, et me dirigeait comme le scribe me l avait indiqué. Je décidais de m assoir sur un banc disponible.

Après quelques instants finalement quelqu'un vint....
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Solior 23 Joriamel du 1561ème cycle à 19h39

Intrigué par les déclarations du keldarien Dervius sur les Saintes Pages, le paladin en visite à Montargent avait décidé de rencontrer celui qui se présentait comme un ancien paladin afin de faire la lumière sur cette affaire.

Tagoa se rendit ainsi à la Basilique de Montargent.

Nul besoin de se présenter à l'entrée, il s'adressa simplement au vieil homme.


Nfdfzjkre mon brave, un homme s'est-il présenté en ces lieux à la recherche de paladins ?


> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Dervius
Keldarien
Royaume de Keldar

le Solior 23 Joriamel du 1561ème cycle à 20h46

Bien peu de choses pouvaient suprendre un gardien du Temple, du moins était-ce qu'ils pensaient. Mais à la simple vue de l'armure du Héraut tous les gardes se raidirent comme s'ils venaient de recevoir une décharge puissante. Le vieux scribe quant à lui resta de marbre. Il en avait vu d autres. Fidèle au protocole, il s'inclina devant le Seigneur de Kalaan.

"Monseigneur. Soyez le bienvenu." dit-il en se relevant puis ajustant la monture sur son nez il ajouta toujours de la même voix procédurale, " Un citoyen prénommé Dervius de Montargent porteur d'une missive arborant le sceau de l'Ordre est effectivement arrivé plus tôt. Mais je dois dire que je ne m'attendais pas à vous voir. J'ai pu observer une anomalie Monseigneur. J'en ai immédiatement fait informer Sa Sainte Inquisition comme l exigent les protocoles dans ces circonstances. Je crains que le document ne soit un faux."

Un vent froid se levait alors que la nuit tombait. Le vieil homme se frotta les mains et continua.

"L'ordre dans la missive que cet homme a apporté a, semble t-il, été donné par un membre de l'Ordre inconnu Monseigneur. Cependant le sceau lui semble authentique. J'ai demandé au citoyen d aller rejoindre l'alcôve des visiteurs et ai fait mettre un garde en faction afin de le garder à l oeil."

Il s'inclina à nouveau et fit signe que l'on fasse place au Héraut.
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Dolink 24 Joriamel du 1561ème cycle à 19h17

Merci de votre sagacité vieil homme. J'étais à Montargent je me suis donc permis...

Le terme "vieil" pouvait paraitre dévalorisant mais il montrait ici tout le respect du paladin envers le scribe dû à son grand âge et à sa sagesse.

Je vais m'entretenir un instant avec lui, vous pourrez y conduire l'Inquisition lorsqu'ils arriveront.

Tagoa se dirigea vers l'alcôve des visiteurs et fit signe au garde en désignant un homme du doigt. Le garde acquiesça, il s'agissait de l'intrus.

Vous pouvez rester notre discussion n'a rien de confidentiel.

Le paladin poursuivi son chemin jusqu'à Dervius.

Bonjour keldarien, je suis le paladin Nuin-Giliath. Puis-je voir votre missive ?


> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Dervius
Keldarien
Royaume de Keldar

le Dolink 24 Joriamel du 1561ème cycle à 20h34

Un paladin, et vu l'armure la réaction du garde le fait que toute la salle se soit plongée dans un silence de plomb, certainement un haut gradé. Bien, au moins jusqu'ici tout se passait sans accroc majeur. Même si l'Inquisition avait été prévenue, ce que j'aurais préféré éviter.

Je me levais de mon siège et prit la parole;


"Monseigneur. C'est un privilège de vous rencontrer. Néanmoins..." disais-je en tournant mon regard vers le garde "je meurs de faim, et si je ne m'abuse l'auberge d'à coté sert un potage dont l'odeur m'a semblé tout à fait alléchante."

Il semblait évident que je n'avais aucune envie de voir les vautours nous tourner autour, qui plus est en de telles circonstances. Et je n'avais rien mangé depuis quelques temps maintenant. Autant faire d'une pierre deux coups.

Un sourire des plus amical se dessinait sur mon visage intimant qu'aucune intention malveillante ne me traversait l'esprit, ce qui soyons réaliste ne me profiterais en rien. Le Seigneur était bien mieux armé et je n'avais pas combattu depuis des cycles.
Il restait que l'ordre de lui remettre la missive m'avait été donné. Je lui tendis donc.

Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Mirion 27 Joriamel du 1561ème cycle à 23h19

Les propos du keldarien étaient à la fois très respectueux, usant de "Monseigneur" par-ci par-là, et déplacés, proposant d'aller se restaurer à la table de l'auberge d'à côté comme si il venait de retrouver un vieil ami.

Tagoa se saisit de la lettre et l'inspecta rapidement. Une mou étrange se dessina sur son visage, reflétant la perplexité du paladin.

Relevant la tête pour fixer Dervius, celui-ci semblait tout mettre en œuvre dans ses postures et l'expression de son visage pour prouver son intégrité et sa bienvaillance.


Votre faim attendra ! C'est vous qui avez choisi de prendre contact avec moi, vous qui avez choisi le lieu et vous qui deviez mieux vous organiser. Au pire le jeûne n'a jamais fait de mal à personne...

En toute franchise votre lettre est suspecte. Certes le sceau est celui du Saint Ordre mais l'émetteur n'est pas identifiable.

Dites-m'en plus sur vous ! Pourquoi le Saint Ordre ferait-il appel à vous ?



> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Dervius
Keldarien
Royaume de Keldar

le Joriol 28 Joriamel du 1561ème cycle à 12h55

Merde. J'avais visiblement frustré mon interlocuteur. Le décorum n'avait jamais été mon fort à moi non plus pourtant je n'arrivais pas à me souvenir la dernière fois ou j'avais usé d'un tel ton pour rabrouer quelqu'un, si tant est qu'une telle chose soit arrivée. Depuis quand les Paladins se sentait si supérieur? Peut être que ce Seigneur avait hérité de son titre par la force des choses, comme ce fut le cas pour moi aussi. Même si le Clergé m'avait toute ma vie préparé à assumer ce qui allait devenir mon fardeau et mon honneur.

Il semblait vouloir parler en toute franchise, mais comment exprimer mes craintes sans pour autant passer pour un fauteur de trouble? Il n avait aucune raison de preter foi à ce que je pouvais dire et je savais que les archives contenant mes rapports et mes états de services avaient tous disparu après la guerre.

Toute trace amicale avait disparu de mon visage à présent. Je poussais un soupir. L'Inquisition n'allait pas tarder et pour arranger le tout j'avais affaire à quelqu'un avec un certain ego.

Merde repensais-je. Je savais que la réponse que j'allais devoir lui donner n'alllait pas lui plaire.


"Bien Messire parlons franchement dans ce cas. J'ai été dans l'Ordre depuis l'âge de treize ans. Nommé Paladin à vingt. J'ai mené huit campagnes durant la guerre contre l Empire Kohr. Pour finalement être déstitué. Officellement, Son Inquisition à jugé que je méritais un repos pour avoir fait du mieux que j'ai pu durant la guerre. Officieusement je fus excommunié suite a un désaccord avec Son Inquisition."

Je marquais une pause dans le récit. Je laissait volontairement des zones d'ombres, après tout raconter l histoire de sa vie a un parfait inconnu ne me semblait pas le plus judicieux. Et la confiance ca se gagne pensais-je . Je croisais mes bras et continuais pensivement:

"Quant à savoir pourquoi faire appel a moi, hé bien je vous avoue que je suis la pour le découvrir. A vrai dire je ne savais pas si ce Chambellan Roderick allait être la mais je me doute à présent qu'il n existe aucun Chambellan de ce nom. Celui ou celle qui m'a convoqué à visiblement un lien avec l'Ordre et tenais visiblement a ce que je sois arrêté. Pourquoi? Voulait-il ME porter préjudice auquel cas pourquoi ne pas être venu directement jusqu'à moi, ou bien voulait-il porter préjudice a l'Ordre tout entier? Celui ou celle qui est derrière ça ignore visiblement que je suis porteur de Son Livre. Et visiblement votre venue n'était pas attendue."

Je pris une mine amusée.

"Vous avez raison je vous ai demandé de venir ici, et oui en effet j'aurais dut mieux m'organiser mais comprenez bien que pour tirer cela au clair il me fallait jouer le jeu. Je vous ai demandé de venir car je pense que si l'Ordre devait être en mis péril par quelque manière que ce soit, mieux vallait que le Héraut en personne soit au courant avant que l affaire ne prenne des proportions qu'il ne pourrait anticiper. Et si j'ai proposé de nous éloigner pour prendre un repas c'était pour être sur que je pouvais vous exposer mes craintes sans que quiconque puisse venir nous troubler"


Par la Sagesse nous grandissons, par la Volonté nous tenons, par la Noblesse nous commandons, par la Dévotion nous inspirons, par la Force nous vaincrons. Amen!
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Solior 30 Joriamel du 1561ème cycle à 19h03

Tagoa écoutait attentivement l'inconnu qui se tenait devant lui. A n'en point douter il s'agissait d'un homme ayant l'expérience des combats mais là n'était pas la question.

S'agissait-il d'un ancien paladin ou d'un imposteur ? Faisait-il surface pour aider Son royaume ou pour profiter de la situation ? Telles étaient les vraies questions et Tagoa en serait le premier juge.


Vous me paraissez sincère et votre histoire se tient mais il n'y a aucune preuve de ce que vous avancez. Je vous laisse le bénéfice du doute pour l'instant et jugerai de la nécessitez de vous renvoyez vers Keldar plus tard.

Toujours prêt à mesurer sa force et ses compétences martiales, une petite lueur de défi brillait dans l'oeil du paladin face à cet homme qui semblait expérimenté.

Je vous écoute parler et je sens que vous avez besoin de rattrapage sur les derniers évènements et les titres de chacun. Je suis un des Hérauts du Saint Royaume et un de Ses derniers paladins, les deux ne sont pas liés.

Quelque soit l'avis de Tagoa, l'avenir du keldarien semblait flou tant son histoire manquait de soutien.

Vous allez devoir découvrir par vous-même les raisons de cette lettre !
Je reste quelques jours à Montargent n'hésitez pas à m'envoyer votre piom.



> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Dervius
Keldarien
Royaume de Keldar

le Lüdik 2 Fagilias du 1561ème cycle à 12h43

"Monseigneur, avant que vous ne partiez, un dernier mot je vous prie."

Je me rapprochais du Paladin, curieux de voir sa réaction

"Les choses se présentent mal depuis l'Exode. Un simple passage dans la ville ce matin et je n'ai pu m'empecher d'observer les maisons délabrées les gens au bord de la misère. A se demander si le peuple s'est résigné à baisser les bras!"

Mon visage affichait de la tristesse.

"Je n'ai pas la solution. En effet je ne peux pas nier avoir besoin d'un gros rattrapage, il a dut s'en passer des choses depuis mon départ. Mais je sais que quand j'étais enfant et que je vis pour la première fois un Paladin et sa cohorte entrant triomphant dans la ville, j'avais l'impression de voir un des héros de nos légendes. Vous me dites être un des derniers Paladins. Je crois que l'Ordre a plus que jamais besoin de héros. D'inspirer, d'instiller l'espoir dans le coeur de nos Frères et Soeurs. C'est a cela que j'ai par dessus tout aspiré à faire tout au long de ma carrière. Je ne sais pas si j'en suis toujours capable."

Je décidais de tendre la main a mon interlocuteur. Puis empreint d'une volonté inébranlable je continuais;

"Mais je peux vous promettre ceci: si je peux me rendre utile et servir le Royaume ainsi que son peuple, je le ferais. Tout simplement parce que je ne sais rien faire d'autre! Je dois bien ça a l'Ordre. Je resterais toujours à Sa disposition. Et rien ne saura me détourner de ma vocation."

Par la Sagesse nous grandissons, par la Volonté nous tenons, par la Noblesse nous commandons, par la Dévotion nous inspirons, par la Force nous vaincrons. Amen!
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Joriol 5 Fagilias du 1561ème cycle à 19h35

Le paladin écoutait son interlocuteur et ne fut pas étonné de ses propos.

Depuis son Exode nous avons traversé un bien trop grand nombre d'épreuve allant de l'invasion des nécromants, à la perte de Son Don de Justice et en passant par la destruction de Dalriel.

Son peuple a souffert, s'est toujours relevé, mais petit à petit peut-être a-t-il perdu de sa force.


Tagoa marqua une pause, comme pensif.

Quant aux Saint Ordre des Paladins, tout n'a pas été tout rose non plus, entaché par des guerres de pouvoir et des guerres d'égo, nous nous retrouvons aujourd'hui dans l'attente de réalisation du Rituel Originel pour que les futurs élus retrouvent toute légitimité.
Qui sommes-nous aujourd'hui ? Des hommes avec de bien belles armures et des tabards tout propres ? Qui s'intéresse à nous et à notre combat continu à la frontière des marais maudits ?


Saisissant la main tendu d'une poigne ferme Tagoa rajouta

Si vous voulez Le servir au mieux et rapidement, faites valoir votre expérience auprès de Son Epée Supras qui vous intègrera au sein de Son Ost. Dites-lui que vous m'avez rencontré.

Yb'Hp dwbg lbhsk !

Le paladin quitta la salle, convaincu que Dervius n'avait pas de mauvaise intention.
Cette rencontre renvoya le paladin devant la perplexité de la situation du Saint Ordre, destructuré, désabusé, inutile ?



> > > Paladin en action < < <

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page