Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

115 Joueurs sur Ideo (4357 inscrits) : 61 humains (2250), 27 elfes (1365), 27 orcs (742) | 2 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

43

RP International - Ouvert à toutes, et même à tous [important]
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Zvezda
Quendë, Garde Royal de Shadaliel, Garant des Esprits, Prêtre des Valar
Peuple Elfe

le Dolink 26 Solianas du 1561ème cycle à 09h19

Salut Idéo !
Je poste ici (par défaut, vu que c'est le centre du monde, objectivement parlant (sinon le centre du monde c'est Orodreth, mais c'est un autre débat :p)) une proposition de RP d'un genre nouveau, ou re-nouveau vu que ça a déjà été fait par deux fois. Mais votre perso n'est pas du tout obligé d'être ici pour participer.
Je m'explique. D'habitude, un topic rp regroupe des joueurs en présence les uns des autres. Ici, ce n'est plus la coprésence mais le sujet qui nous réunit, à savoir : que s'est-il passé pendant ces 43 jours ? (La pauvre MAD se plaignait de pas trop savoir comment faire pour l'expliquer ; Zvezda le sauveur anonyme et masqué du monde connu et inconnu est arrivé !)
Vous pouvez faire référence à d'autres RP, sans forcément les citer. Vous pouvez aussi utiliser ce sujet si vous n'en avez aucun autre pour expliquer ce qui est arrivé à votre perso pendant que ce bâtard de jeu prenait des vacances dans les limbes numériques des internets (bravo et merci à l'équipe au passage !).
Je ne pose que deux règles et demi :
1/ On n'interragit pas avec les autres persos. Bien sûr, on peut faire écho aux posts des autres joueurs en reprenant des formulations ou des procédés stylistiques, mais pas de relation inter-personnage (pour mettre tout le monde à égalité). Ça demandera un effort d'imagination aux éventuels joueurs qui posteront ici et dont les persos auront été ensemble pendant cette période.
2/ Pas de HRP. C'est une règle évidente, mais d'expérience, ce genre de topic l'attire. Or cela nuit à la fluidité de l'ensemble, et comme c'est un peu fragile déjà... Si vous voulez parler de tout ça entre joueurs, go discord (pour ceux qui y sont, je reviens dans quelques jours) ou ce topic hrp.
2,5/ C'est plus une suggestion, mais vous pouvez mettre des balises de couleur plutôt que de langue pour les éventuelles phrases prononcées : ça permettra à tous de piger ce que vous dites. Pour un rp comme celui-là c'est plus sympathique.

Voilà, j'espère vous lire nombreux !
Pour les curieux voulant jeter un oeil (sans vous faire trop mal) aux tentatives précédentes, ça se passe là :
Rp national
Rp international
Il faut prendre le langage et le tordre pour en extraire le jus.
[Floodeur de Shabada]
Thème
Information détaillées
Zvezda
Quendë, Garde Royal de Shadaliel, Garant des Esprits, Prêtre des Valar
Peuple Elfe

le Dolink 26 Solianas du 1561ème cycle à 09h20

Fouler le vieux chemin de terre et s'écorcher aux joncs qui en mènent le siège, inéluctablement, depuis l'invention de la mémoire, et peut-être depuis un peu plus de temps encore. Gravir la pente de la montagne et fouler le vieux chemin. Le fouler jusqu'au vieux tronc, celui-là qui craque et chante à la saison des vents venue, avec son écorce chuintante et le mordoré de la ronde de ses feuilles.
Gravir la sente des arbres, danser de branche en branche, battre l'écureuil à sa course et le coiffer d'un sourire. Fouler les feuilles et se coiffer des vents nouveaux, mener l'ascension jusqu'aux faîtes sur la sente des arbres. Là-haut, pousser de quelques foulées encore, se porter dans le ciel.
Gravir la pente des nuages, ricocher sur la voute, se faire un collier d'étoiles. Gravir la pente des nuages et s'écorcher aux angles du jour, qui depuis que la nuit est nuit assaillent de rayons la vérité que confère l'encre au monde. Retrancher, toujours, la lumière. Et que l'encre de la nuit soit celle de ta plume d'oiseau du ciel qui couche sur ta feuille d'arbre le tracé sinueux d'un vieux chemin de terre.

Foule donc le vieux chemin de terre, écorche toi aux joncs. Gravis la pente, gravis la sente, écorche toi aux angles de la lumière, et trouve si tu le veux, derrière un nuage antédiluvien, mon art poëtique.

D'un trou de terre dépassait la moitié d'un elfe. Il bougeait. Un peu.
Il faut prendre le langage et le tordre pour en extraire le jus.
[Floodeur de Shabada]
Thème
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Émissaire de Délémia, Maitre Marchande, Magistrate
Empire de Kohr

le Dolink 14 Rastel du 1562ème cycle à 13h50

[Exception HRP/dépoussiérage]

L'idée est excellente, je suis presque déçue de ne pas l'avoir vu plus tôt. Evidemment, puisque ça date, je propose de peut-être changer légèrement de contexte, les fameux 43 jours, je ne les ai pas connu. Par contre, plutôt que de se restreindre, on peut simplement le "présent" relatif de nos personnages, sous forme d'épisodes, comme tu l'avais proposé... en espérant que ça prenne un peu mieux que lors de ton essai !

En tout cas, moi, je viendrais répondre de temps en temps.

[Fin du HRP]
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Émissaire de Délémia, Maitre Marchande, Magistrate
Empire de Kohr

le Dolink 14 Rastel du 1562ème cycle à 13h55

Quand les pavés des rues te donnent l'impression de sillonner milles supplices alors, qu'au fond, tu es juste un peu énervée. Agacée ? Même registre, tu t'imagines alors quelques cycles en arrière, foulant les terres comme les racines qui t'écorchaient parfois un peu les bras. Ah ! Si seulement tu n'étais pas rentrée.

Au milieu d'une foule se tient une humaine. Bien habillée, elle s'immobilise, lève la tête vers le ciel. Et soupire.
Information détaillées
Mairiaihel Koeh'onal
Kohrienne, Regente de Dominia
Empire de Kohr

le Dolink 14 Rastel du 1562ème cycle à 19h59

Des voiles se superposent et s'écartent un instant, pour se rejoindre ensuite. Des nuances de blanc et de gris, un léger éclat d'or semble virevolter devant les spectateurs. Le son de clochettes tintinnabulent au rythme de la danse, tandis que la grâce de la nis se dissimule sous des gestes mesurés et calculés.

Un dernier pas de danse, un visage se découvre, les voiles de tissus retombent tout doucement au sol découvrant le corps de la danseuse.

Tombent les pièces devant elle, salués sont les spectateurs assouvis.

S'évapore la nis mystérieuse.

Information détaillées
Mairiaihel Koeh'onal
Kohrienne, Regente de Dominia
Empire de Kohr

le Lüdik 29 Rastel du 1562ème cycle à 14h14



Une ombre dans la forêt semble se dessiner non loin. Baignant parmi les ombres et leurs feuillages, j'approche doucement.

Je ne suis qu'une brise de passage, un vent léger effleurant tes tissus doux et soyeux. Je ne suis que la caresse du rayon de lune dans tes cheveux, tandis que ma main sans détour plonge subrepticement au sein de ton délicieux trésor.

Mais déjà, l'Autan n'est plus, glissant entre deux buissons, emportant avec elle quelques nuages de pluie.

Et de cette doucereuse étreinte, ma bourse n'en est que plus remplie.

Information détaillées
Zvezda
Quendë, Garde Royal de Shadaliel, Garant des Esprits, Prêtre des Valar
Peuple Elfe

le Malina 30 Rastel du 1562ème cycle à 13h27

[Hrp : pour ma part je reste sur le moment des 43 jours où Zvezda sort de son trou. Ma contrainte pour ce poste : reprendre exactement la même ponctuation que les trois précédents. En trois paragraphes. A bonnes entendeuses, à bons entendeurs, des bisous.]

,,.?,,.!..,,..
.,..,,.,..
.,.,.,.,,,.,.

Il gravit donc la pente de terre molle, puis parcouru la sente de graviers pleins et durs, et il vit un pavé. Que fais-tu là ? Un calme bloc minéral, nervé du jour et de la nuit, venait dissoudre la continuité du végétal. C'est vraiment là l'audace des pierres d’aujourd’hui ! C'était le début d'une enquête. Elle fut de courte durée. Regardant d'un levé la voûte céleste, dégradant d'un piqué toute la graduation des verts des arbres, il en vint à la nécessaire conclusion. Tout minéral n'était jamais qu'étoile dégringolée ou profondeur allégée.

L'elfe était tout allégé de sa découverte. C'est donc d'allégresse qu'il entonna la voix sur le chemin, sur les aigües.
Les carreleurs ne sont pas rendus fous ce ne sont que les étoiles qui du ciel alanguis viennent rendre visite aux étoiles de la terre dans lesquelles elles se confondent parfois par le jeu de la transmutation de tout. Et au creux des drapés de son habits de noirs confondus luisait la lueur d'une étoile de la terre, subtilement subtilisée, au prix de la vie d'un presqu'ami. La lueur nouvelle composait comme la résurrection de son cœur ancien, elle représentait ce qui restait de la vie de celui-là. Et la chanson était folle et triste.

L'étoile de la terre. Le bloc de granit, et de lumière. La vie d'un être cher, et parti vite. C'était l'habile trinité d'un moment triste, et d'une chanson qui était folle et triste. Sur le chemin, entre un trou et une ville, et parmi les arbres, pleurait riait un petit elfe. Il avait un peu froid, et cherchait le repos sans vouloir le trouver.

Il faut prendre le langage et le tordre pour en extraire le jus.
[Floodeur de Shabada]
Thème

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page