Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

120 Joueurs sur Ideo (4364 inscrits) : 67 humains (2253), 25 elfes (1369), 28 orcs (742) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Shamanism' et Sauvag'ri', quand l'destin kogne la port'

Bashnag se lance à corps perdu dans son destin
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Solior 17 Filandor du 1561ème cycle à 15h38

*** L'orcresse se mit à sourire en dévoilant toutes ses dents, devant l'ignorance de son comparse. Elle se rendait de plus en plus compte qu'elle avait appris beaucoup, plus qu'elle ne l'aurait cru, depuis qu'elle avait fait ses premiers pas sur la voie des shamans... ***


Ba, en théorie, ya rien ki empêche d'passer son temps 'vek les z'esprits, dès k't'as appris komment kitter ton korps sans klamser... mais en vrai, s'pas konseillé. S'komme ça k'on fini par y rester pour d'bon.

Pi t'sais, les z'esprits z'ont autre chose à foutre k'nous ékouter à longueur d'temps, faut pas les déranger pour un ark ou pour un orum, faut savoir s'débrouiller sans eux. L'tout c'est d'faire ça d'façon ékilibrée. Pas trop les emmerder, faut v'nir pour d'bonnes raisons.


*** La Goboroktar regarda le vieux qui n'avait toujours pas décidé de participer à la conversation. Elle n'oubliait pas ce qu'il lui avait dit. ***


Et faut jamais v'nir les mains vides. 'fin, pas k'faut leur donner un truc k'tu peux toucher hein, s'pas ça l'histoire. Mais faut jamais oublier k'y'a t'jours un prix à payer. On sait jamais koi à l'avance, et parfois on sait pas tout d'suite s'ke c'était avant k'ça nous tombe sur l'koin d'la trogne...

*** Et parfois, le prix à payer venait du lien lui-même, pensa-t-elle en songeant à Sol'ka... ***


'fin v'là... Pour l'instant, j'ai fait trois transe, jamais seule. J'ai renkontré mon esprit-totem la deuxième fois. Et la troisième, j'ai vu des choses, en rapport 'vek s'k'on cherchait. Mais j'krois k'c'est pas mon epsrit-lié ki m'les a fait voir... Pask'tu vois, ya notre totem, mais ya les autres z'esprits aussi. Y peuvent nous kauser s'ils veulent, s'il l'faut.

Et ya des z'esprits bien plus balèzes k'les autres, k'c'est des chefs, des Grands z'Esprits, k'ceux-là vaut mieux pas les fâcher...
Information détaillées
Bashnag
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Dolink 18 Filandor du 1561ème cycle à 01h48

***
Elle en avait trop dit, ou pas assez, c'était selon...
Mais Bash sauta sur l'occasion de mettre les pieds dans le plat ...
***


J'sais k'j'pose beaukou' d'kestion... mais c'pas kom' si j'pouvais fair' aut'ment ! Ush'... ça été koi tes prix à payer à toi pour tes trois transes ?
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Dolink 18 Filandor du 1561ème cycle à 17h38

*** Puisqu'elle-même y pensait à mesure qu'elle en parlait, il était évident que cette question lui serait posée. Mais savait-elle y répondre, là était tout le problème... Mais puisque c'était lancé...

De l'extérieur, l'orcresse était visiblement en grande réflexion, une moue pensive trahissant l'entremêlement de ses pensées. ***


La première fois, j'ai r'çu une bonne leçon, j'ai appris l'humilité. On peut dire k'j'ai du sakrifier un peu d'ma fierté... pour avoir l'honneur d'kauser 'vek l'esprit-totem du vieux.

La deuxième fois, j'ai s'te marque sur la main. C'est l'kadeau d'mon esprit-totem. Le sakrifice du sang et d'la chair pour sceller not' lien.

La troisième fois... j'saurais pas espliker... j'krois k'c'est sur l'long terme, c'est kompliké paske c'est lié à un truk kompliké k'j'vais d'voir aider à régler bientôt...


*** La voix de l'orcresse se tut. Elle semblait davantage songeuse que précédemment, comme si quelque chose la turlupinait avec force. ***


Mais c'est aussi k'j'suis du Lynx. J'krois par définition j'aurais t'jours un prix à payer, pask'le khaos c'est jamais gratos t'vois.
Information détaillées
Bashnag
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 19 Filandor du 1561ème cycle à 01h17

T'fais voar ?

***
Bash n'attend pas vraiment la réponse d'Ush et lui attrape la main. Il met en évidence la blessure, la contemple et passe un doigt dessus, comme un aveugle avec du braille.
***


Alors c'bein vrai ! C'ki s'pass' dans l'voil' peut'blesser ici... Hmmm

***
Le truc sympa avec Ush, c'est que même s'il s'attendait à se prendre un coup de poing dans la nuque voire même un coup de pied dans les dents... c'est qu'elle laissait pas mal de places aux questions.
***


J'suppoz' que ça t'étonne pas k'j'te d'mand' c'ke t'vas bientôt régler ?Et ça t'étonnerait pas si j'te d'mand' aussi si y a moyen d't'aider... J'fais mon kurieux, mais t'commence à dir' les truks et puis t'laiss' le suspens'... alors forcément, faut pas s'tonner...

***
Il lève les yeux vers elle, et semble la sonder. Avec quelques de cycles en plus, ça ferait surement vieux pervers, mais là ça semble plutôt naïf
***
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Lüdik 19 Filandor du 1561ème cycle à 16h47

*** Et cela tombait bien qu'il s'y attendait, puisque c'est effectivement ce qui se passa : à peine eut-il posé ses doigts sur la peau caleuse de l'orcresse que celle-ci lui colla un bourre-pif bien senti, accompagné d'un grognement bien profond, suivi d'un petit crachas de colère, envoyé entre eux deux, entre deux cailloux. ***


S'tu veux pas perdr' ta dignité d'mâle, j'te konseille pas d'r'kommencer ça, gnutag... J'suis une orkresse moi, pas un lap'reau.

Et j't'e dirais rien d'plus sur s'ki s'passe entre mon esprit-lié et moi, K'ça t'r'garde pas. L'prix à payer c'est personnel, et ça dépend d'toi et des z'esprits. K'ça peut être par l'sakrifice d'ta chair et d'ton sang ou un truk plus subtil, k'ça peut v'nir de suite ou kan t'y pens'ras plus, s'tout s'ke t'a à savoir.

Pi krois pas k'tout s'ke tu dois savoir tu l'apprendras v'ek nous. J'vais pas vous rakonter ma vie, s'pas l'but.


*** Renfrognée, l'orcresse se déplaça de quelques pas pour éviter que l'orc la retouche à nouveau sans sa permission. ***


S'tu tiens tant à savoir s'ke j'vais faire, d'viens Gobo, t'pourras lire les pages du Boukin k'sont ke pour les shamans et leurs disciples, y'a tout d'konsigné sur l'affaire k'j'tiens à finir. K'tu pourras même aider.

Mais là tout d'suite, s'pas l'moment pour ça.
Information détaillées
Bashnag
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Malina 20 Filandor du 1561ème cycle à 01h09

***
Il sourit, il avait connu pire et à terme, la douleur avait son p'tit piquant excitant qui n'était pas si déplaisant.
***


Eh bah eh bah eh bah ! V'la ti'pas que j'mets les pieds dans l'plait ! Komm' j'suis étonné ! Ah ah

***
Les question réponses, ça allait un temps, mais il commençait à être à court de sujet de conversation. Lank semblait autant captivée qu'un meuble de salle de bain dans un une salle à manger... et quant au vieux, il restait pareil à lui-même.
***


D'venir Gobo, j'y travaill' un chouill' aktuellement. Enfin, j'me rends pas compte, mais j'suppoz'... du coup, si c'est la kondition pour kontinuer à s'dire des trucs, autant enkuler des mouch' et attendr' k'le vieux s'réveille...
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Mirion 16 Logalios du 1562ème cycle à 01h46

*** La Gobo observa silencieusement l'orc, gardant un air renfrogné et perplexe. De multiples pensées s'acheminaient dans son crâne et se succédaient dans une manège sans direction apparente.

Elle se demandait encore si elle avait l'air de ça lors de sa première rencontre avec le vieux shaman. Elle s'interrogeait sur la réelle motivation de l'orc... elle se questionnait sur ce qu'il ferait quand il serait shaman, si tant était qu'il le devienne...

Puis elle relâcha son regard pour le jeter sur l'orcresse silencieuse. Et elle, avait-elle l'étoffe d'une future shaman ? Elle ne disait rien, mais savait-elle écouter ?

Le visage scarifié de la Gobo se renfrogna derechef. Trop de questions, pas assez de réponses. Et le vieux qui s'obstinait à ne pas intervenir... le fourbe l'avait mise sur le devant de la scène sans ménagement, mais elle savait que ce n'était pas sans justification sérieuse.

Ou alors il avait juste envie de roupiller et de la faire chier... c'était tout à fait son genre aussi, à bien y penser.

Le résultat de cette pensée fut un petit grognement étouffé de la part de l'orcresse, suivi d'un petit crachat avant de reprendre le cours des événements. ***


T'manques de patience gnutag. Ekouter, c'est aussi savoir s'taire et entendre. T'krois k'l'vieux il fait rien là, ki dort komme les vieux kroutons qui sukrent les fraises ? T'en sais rien en vrai. Tu supposes pask'tu t'fies k'à s'k'tu vois 'vek tes yeux, k'à s'k'tu krois savoir...

T'vois, moi, kan j'lai renkontré, j'ai supposé k'c'était un vieux ki savait pu rien faire à part kauser aux jeunes pour les éduker. J'aurais pu m'éviter un souv'nir... kuisant, si j'avais été plus patiente et surtout attentive.


*** Elle fit mine de se gratter le haut du nez, tout en repensant au coup de bâton qui l'avait un temps meurtrie à cet endroit. ***


Si t'es pas prêt à attendre, à prendre le temps, komment tu peux kroire k'tu s'ras un bon shaman ? J'te rappelle k'un des d'voirs du shamans c'est d'konseiller et d'transmettre ses savoirs. Tu f'ras komment d'vant des orks komme toi si t'es pas patient ?
Information détaillées
Bashnag
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Mirion 16 Logalios du 1562ème cycle à 23h49

***
La position de l'orc était sans équivoque. Assis en tailleur, les coudes fièrement ancrés sur ses cuisses, sa tête reposant entre ses mains.

Son regard ne se décollait pas d'un pouce du vieux.
***


L'prédateur est patient... l'truc, c'est k'y a patieenss et inaction. Pour l'instant, j'fais pas l'distingo... j'pas eu l'temps d'vivr' trois vies pour r'fléchir au sujet.

***
Dans un immobilisme aboslu, seules ses lèvres crachent des paroles
***


Pour l'instant, j'me projett' pas plus loin k'cet'rencontr'. J'sais pas komen j'réagirai à transmettr' des truks ke j'sais pas enkor'. T'm'en demand' trop ! P't'êtr' le vieux en aura rien à glander d'moi, p't'êtr' k'jvais m'faire bouffer par mon totem ou l'premier slaad v'nu.

***
Semble loucher lorsqu'une mouche se pose sur son nez
***


Kan t'sais à pein' te torcher toi mêm', t'es plus dans l'jour l'jour k'dans la projektion à long term'. J's'rai p't'êtr' le pr'mier shaman d'philozophie pessimist'... ki sais !
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Joriol 17 Logalios du 1562ème cycle à 18h15

*** L'orcresse fit la moue. ***


T'krois k'j'ai bokoup véku p't'être ? J'te signale k'suis même pas 'kore konsidérée komme adulte, alors si moi j'peux voir et komprendre tout ça, tu l'peux aussi...

*** Elle jeta sur l'orc un regard mêlant défiance et une légère pitié. ***


S'pas 'vek des suppositions k'on avance l'mieux. Ton problème, c'est k't'ouvres pas assez ton esprit à s'ki t'entoure...
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Joriol 17 Logalios du 1562ème cycle à 23h31

On s'konnai d'puis... hmmm... deux heures ? P'être cinq... j'me rends pas compt' du temps qui pass'... allez, j't'la fais à une journée.

***
Observant le vieux pour détecter un signe de décomposition ou quelque chose...
***


N'jug' pas tro vit' mon esprit. Toa et moa, on est pas fait d'même bois... mais on partag' une sensibilit' kommune ! Est-ce k'à tou' hazar la Gnulag qu'est avek nous voudrait pas dir' un truk ? Histoar' k'ce soit elle qui prenn' des koups ?
Information détaillées
Arr'Harr
Kamarad', Shaman
Union de Hâvrebois

le Mirion 13 Goliarmos du 1562ème cycle à 09h14

Le viok eut un mouvement presqu’imperceptible… Était-ce le vent qui avait fait trembler un cil peut être? Ou une goutte qui, pendue au bout de son nez, lui avait chatouillé un des longs poils qui lui sortait des narines ? Ou encore une mouche entrée trop profondément dans son oreille ? Quoi qu’il en soit, ses yeux s'ouvrirent et le vieux shaman leva la main, doucement mais avec un poids qui n'échappa à personne, à la manière de la hache du bourreau qui se lève pour mieux tomber.

Bashnag, t'hes komm' un jheun loup khi viient d'voââr ses khouilles pousssser. Tu Ssais pas enkhorrr khoi en fhairrr mais elles sont lhà et ça t'démanj'. Faut k't'apprenn' à ékouter, à laisssher les paroles t'phénétrerr et rhézonnher dans thon krhaân. Laisssh' tes hormhônes dans thes boursss' et d'la plasss pour s'ki t'entourh'. Aukhûn poussh' n'a germhée shans k'le sholeil n'thournh dans l'ciel et les raccourcis n'mènent jamais sur la vôae des esprits. Ekhout' mon apprhentie, ell' a touh sk'hi fôo pour t'guider sur le chemin. T'as s'k'il fhaut pour y arriver, fais konfianssssSss aux Six, ils saurhont t'donner s'kh'il fô kan hil fô. Te v'la gobo.

Le ton était tout sauf amical

Maint'nant ça n'faig k'kommenSsser et si tu t'krois arrivé khék'part, c'est k'tah rien kompris.

Lak, tu sais ékhouttter, mais faut k'tu prhenn' tâ plasssSsse ôssi. A toi d'vôar si tu poursuits ou si tu r'thourne dans les braies d'ta mhère.

Il cracha au sol une glaire qu'il semblait avoir gardée des siècles pour la remonter au rythme lent d'un son caverneux puis reprit, d'une voix sereine

Ushkaangha, il est temps phour tôa d'paSsser ta dernièr' épreuv' avant d'kiter ton env'lopp' d'petite morveuse pour dev'nir shaman. Ca fait une bout d'chemin k'j'te vôa grandir et l'moment k't'attends d'puis l'd'hébut est arrivhé. Khrois môhoi, ce s'ra la plus difficil' de thoutes! Tu devras guider tes gobos à travers lheur premièr' trans' et les z'aider à y trouver lheur vôie. J's'rai derrièr' thoi mais tu dirij' le rituel.

Le viok referma ses yeux et sembla un instant aussi immobile que le cailloux sur lequel il était assis, mais sa main sortit une blague de sa poche et il prit un peu de tabac qu'il enfonça dans sa pipe avant de l'allumer.
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Mirion 13 Goliarmos du 1562ème cycle à 17h52

*** Un très désagréable frisson parcoura l'échine de l'orcresse lorsque le vieux montra qu'il était encore en vie. D'instinct, elle garda bien en vue le bâton de l'orc fripé et ne put réprimer un mouvement de recul.

Elle avait beau faire la grande, montrer toute la confiance qu'elle avait en elle, et parler avec aplomb, elle ne pouvait nier que le vieillard lui foutait les chocottes comme personne avant n'avait su le faire. Non pas qu'il l'effrayait par son apparence, elle avait déjà vu plus miteux et pourri... Non, il y avait un truc en lui, une sorte d'aura, qui pesait sur elle, qui écrasait les autres.

A cette pensée, la Gobo repensa à l'esprit-totem du vieux. C'était ça qu'elle ressentait. C'était ce qu'elle avait éprouvé lorsqu'elle l'avait vu, quand il avait daigné lui adresser la parole... ***


...mon apprhentie, ell' a touh sk'hi fôo pour t'guider sur le chemin...

*** A présent, l'orcresse souriait. La pesanteur commençait à s'estomper, la fierté la remplaçait. Elle savait, depuis le début, que le vieux était avare de compliments, et qu'il ne parlait pas sans penser ce qu'il disait. Si tout n'était pas forcément clair de prime abord, quand il parlait de quelqu'un on ne pouvait pas se tromper sur ce qu'il en pensait.

Puis vint son tour d'entendre la sentence sur sa personne...

L'orcresse ingurgita les mots, les ancra en elle. Le moment était donc venu, et à nouveau la pesanteur lui écrasa la poitrine. Aussi forte, mais différente. Cette pression-là venait aussi de l'intérieur.

Elle savait pertinemment ce que tout cela impliquait. Le doute n'avait plus sa place, l'erreur n'était pas permise...

Elle opina du chef à l'intention du vieux shaman, puis, tranquillement, vint s'asseoir en tailleur, ni trop loin ni trop près de lui - comprenez à distance raisonnable pour ne pas être à portée du bâton, selon ses estimations - et darda enfin son regard sombre vers les deux nouveaux Gobo, tout en ouvrant sa sacoche et en en sortant son calumet et une bourse en cuir contenant des herbes spéciales. ***


V'nez vous asseoir, et mettez-vous bien. Va falloir être attentif, pask' d'l'autre kôté du Voile ça rigole pas.

Pour kommencer, faut vous détendre. On peut pas laisser son esprit voyager kan on est tendu comme une trike ! S'ke j'ai là, c'est des herbes pour aider à ouvrir son esprit, y'en a bien assez pour trois, on f'ra tourner. Faut vous détacher d'votre corps, d'vos sensations ici.


*** L'orcresse avait fini de bourrer sa pipe de shaman, aussi elle y bouta le feu pour embraser les herbes, afin qu'elles libèrent leur fumée aux propriétés... intéressantes.

Ushkaangha aspira une bonne bouffée d'air enfumé, faisant crépiter le contenu du calumet, puis expira, exhalant lentement la fumée blanche. Puis elle tendit son bien au mâle pressé. ***


Vas-y mollo kan même, s'peut être un peu fort kan on a pas l'habitude. Fermez les yeux, et visualisez le monde des z'esprits. J'vous dis pas d'imaginez à koi ça r'semble, hein, en fait s'komme si vous l'appeliez. Faut pousser votre esprit à kitter vot' korps pour aller d'l'autre kôté. La première fois, j'm'étais koncontrée sur s'ke j'voulais dans s'te transe. Vous renkontrerez sans doute pas votre esprit-totem cette fois, mais si vous êtes attentifs, vous pourrez pt'être voir d'autres z'esprits...

Ekoutez s'ki vous entoure et faites l'vide, on s'revoit d'l'autre kôté !


*** Ushkaangha gigota un instant, s'installant confortablement et se secoua légèrement, détendant ainsi ses muscles. Elle ne fermerait pas les yeux immédiatement. Elle savait que les nouveaux mettraient sans aucun doute plus de temps qu'elle a rejoindre le monde des esprits, et elle voulait s'assurer de leur réussite.
Quand chacun d'eux commenceront à partir, elle laisserait ses paupières s'affaler et la torpeur la gagner... ***
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Joriol 14 Goliarmos du 1562ème cycle à 00h34

***
Bash' ne releva rien du discours d'ArrHarr. Le jeune orc était de ceux qui avaient un avis tranché sur beaucoup de choses. Et pour lui, dans chaque vieux, il y avait un jeune qui se demandait ce qu'il s'était passé.

A force de se prendre pour un chêne, le dernier gland du vieil orc s'était peut-être fait la malle. De quoi rendre un peu aigre.

Observant l'échange entre lui et Ush', il suivit le mouvement. Il espérait que la Gobo ne quitte pas son enveloppe de petite morveuse pour se foutre dans un engin à la Erbolina... la pensée lui arracha un vilain rictus alors qu'il s'installait bien confortablement.

Attrapant le calumet, quelques instants plus tard, il tire, se laissant bercer par le crépitement des herbes. Il passe le calumet, s'étouffe à moitié et fait tourner à Lank, lui confiant le précieux.
***


C'est d'la bonn' cell' là !

***
Il expire un nuage brouillon, comme un boeuf dans les froides nuits d'hiver qui a envie d'en découdre avec une mouche. Il se détend relâche les épaules et essaye de faire le vide.

Que la nature est bruyante quand on prend la peine de l'écouter. Ça craquette, ça hulule, ça bruisse, ça gratte, ça grince, ça craque, ça éternue... et puis Drogmar n'est qu'à deux pas. Ça s'éveille, ça bat, ça crisse, ça piaille...

Alors il essaye de taire ses oreilles... Mais que le corps est bruyant quand on prend la peine de l'écoute. Ça gargouille, ça couine, ça bat, ça vit... et puis d'un coup... le noir éblouit, et il n'y a plus de bruit.
***
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Mirion 27 Goliarmos du 1562ème cycle à 21h37

*** Tandis qu'elle laissait son corps s'engourdir et ses muscles se relâcher, l'orcresse embrassa les sons qui l'entouraient.

D'abord, il y a avait son propre corps et la musique mécanique qui s'en dégageait.
Le souffle qui entrait et sortait par ses narines, qui percevaient également les odeurs qu'exhalait ses congénères ainsi que la forêt.
Le sang, qui allait et venait dans ses veines, qui égrainait le temps comme un tambour au loin...

Ces pulsations régulières lui servirent d'ancre et de guide. C'était un rythme doux, lancinant, chaud, attirant...

Puis, la Gobo laissa ses oreilles capter ce qui se produisait lorsqu'elle s'éloignait de sa position.
Il y avait les orcs qui l'entouraient. La silencieuse Lank, le vieux shaman qui devait être pote avec la mort pour avoir tenu aussi longtemps, et le pressé Bashnag. Leur respiration ne s'harmonisait pas... aussi les sens de l'orcresse continuèrent leur cheminement...

Il y avait alors le vent qui jouait avec les branches, avec l'herbe, les feuilles, les brindilles.
Il y avait la sève qui montait vers les frondaisons et faisait vibrer, si on écoutait bien, les tronc qui l'accueillaient.
Il y avait les insectes fouisseurs qui transformaient les sols et aidaient la terre à se nourrir. Et les autres, tous occupés à leurs tâches vitales pour leur survie.
Il y avait les animaux, les petits comme les grands, cachés mais observant avec attention. Ici un sabot qui grattait, ici un groin qui reniflait, ici des griffes qui creusaient...

Et toujours le rythme régulier de son cœur...

Poom-poom poom-poom.

Poom-poom...

Poom... Poom...

La torpeur qui avait commencé à l'envahir précédemment avait fait place à un monde qui était à la fois rien et tout. Elle se souvenait de sa première fois, de son arrivée ici, de cette antichambre où elle se sentait flotter dans le vide tout en sentant qu'elle n'était pas là.
Se retrouver coincée là n'avait rien de réjouissant, mais toute la dualité et l'étrangeté du lieu chassait cette pensée qui au fond n'avait peut être jamais existé...

Poom... Poom...

La Gobo pensa alors au Lynx. A son Lynx. Son esprit s'accrocha à ce guide et le suivit vers la destination commune aux orcs présents autour d'elle, du côté des vivants.

Poom... Poom...

Aussi vite mais à la fois très lentement, Ushkaangha se retrouva à nouveau dans ce monde à la fois similaire et totalement différent. L'autre côté du Voile, là où les Esprits résidaient.

Elle n'avait pas bougé. Elle était toujours assise à même le sol, en tailleur. Le calumet lui était revenu entre les mains, dans le monde des vivants. Elle l'avait senti mais ici ses mains s'en moquaient.

Elle ouvrit les yeux et observa autour d'elle. Le même endroit, mais c'était comme si un voile de brume avait été posé sur la scène. Elle savait son esprit-totem proche, mais puisqu'elle ne venait pas seule, elle préféra ne pas le solliciter immédiatement. Elle le savait comme elle, méfiant. Toutefois, pour ne pas le vexer, elle se concentra un instant sur lui, tout en tendant vers l'esprit qui l'avait choisie la main qu'il avait déjà goûté avec fougue.

Quand les autres voyageurs se promenant avec elle seront prêts, elle enseignerait, du mieux qu'elle pourrait... ***
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 1 Rastel du 1562ème cycle à 12h27

***
Bash' se réveilla en sursaut. Son esprit était brumeux, et pas que son esprit d'ailleurs. Il lui semblait qu'un pais brouillard s'était levé.

Il avait l'impression aussi qu'un slaad lui était passé dessus... ainsi que toute sa famille, suivi d'un troupeau de sanglier suivi d'un tonneau de cercleuse.

Il s'essaya à laisser filer un "outch" qui raisonna dans sa tête, mais aussi en écho dans tous les parages.

Assis en tailleur, se massant les tempes, il regardait à droite puis à gauche, mais n'arrivait pas à distinguer grand chose.
***


E b ly'l'oa ?

***
Tout n'était qu'écho et brume et il resta assis à attendre.
***
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Valkin 12 Fagilias du 1562ème cycle à 14h59

*** Lorsque le mâle s'éveilla au monde des Brumes, un instant Ushkaangha adopta un large sourire en l'observant, les yeux à demi-clos. D'un côté comme de l'autre il ne savait patienter... Long serait le chemin de son apprentissage, c'était dès lors indéniable.

L'orcresse avait à présent une idée précise d'où se trouvait son esprit-totem, et pour cause : elle le sentait dans son dos. Il avait furtivement reniflé puis lécher sa main, et aussitôt que l'autre était apparu il s'était caché derrière celle qu'il avait adoptée comme son égale dans ce monde.

Elle le sentait autant que s'il avait été parfaitement palpable, mais elle ressentait qu'il se fondait dans la brume. Il ne voulait pas être vu des autres, par d'autres qu'elle, aussi elle ne le sollicita pas, pas encore.

Ses pensées vinrent subitement s'accrocher au vieux. Il avait dit qu'il serait "derrière" elle, aussi l'esprit-totem de ce dernier devait être tout proche, peut être était-ce aussi lui qui forçait le jeune Lynx à se cacher...

Mais au final, cela importait peu pour le moment. Son rôle était maintenant de guider. Aussi se tourna-t-elle franchement vers Bashnag, fronçant les sourcils, et s'adressa à lui d'une voix calme. ***


Kommence par t'kalmer, ya aukun esprit ki voudra s'pointer si tu kontinue d'gueuler komme ça...

Rappelle-toi s'ke j'ai dis d't'alleur : ékoute et observe.
PJ
Information détaillées
MJ 39

le Solior 13 Fagilias du 1562ème cycle à 12h19

Le vieux shaman semblait aussi immobile qu'un vieux tronc tombé au sol. Seul une vision très accélérée pourrait montrer sa respiration et le mouvement qui animait son corps. Son esprit lui, était aux aguets, vif et observant la scène qui se déroulait sous ses yeux. Son apprentie était en passe de franchir sa dernière épreuve et elle l'avait bien commencé, les esprits l'écoutaient et semblaient en confiance. Il se remémora le chemin parcouru et se dit qu'il avait fait du bon travail jusqu'ici. Il pria un instant pour que la suite lui donne raison et aide Ushkaangha dans la guidance qu'elle allait apporter à ses apprentis...

Bashnag s'éveilla et comme à son habitude, il n'arrivait pas encore à contenir ses émotions et son esprit vif et parfois un peu brusque de décoffrage. Mais le fond était bon et il ne doutait pas un instant que ce jeune cheval fougueux deviendrait un jour un bon cheval de bataille.

Le rituel était en bonne voie, les esprits étaient curieux mais pas encore au point de vouloir une rencontre immédiate avec le jeune et fougueux futur shaman.
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Mirion 17 Fagilias du 1562ème cycle à 16h19

*** L'orcresse le savait, le premier voyage n'était pas des plus aisés. Déjà, parvenir à dépasser le néant et atteindre le monde des Brumes était une belle avancée...

Lors de son premier voyage, le vieux ne l'avait que vaguement guidée, elle avait bougé seule, il n'avait pas fait grand chose. Mais, à bien y réfléchir, elle n'avait pas eu besoin de cela. Elle était sans doute plus calme, plus ouverte déjà à tout cela.

Elle pensa donc que, peut être, l'orc pressé aurait besoin d'un autre genre de coup de pouce...

Aussi, décida-t-elle de se lever, d'avancer vers l'orc, et, en lui montrant de la main droite tout ce qui se trouvait autour d'eux, elle lui parla posément. ***


Tu m'demandais komment c'était d'l'autre kôté du Voile, ba voilà, t'y es. Tu komptes rester là à paniker ou tu vas aller dékouvrir un peu s'ke ça fait d'kôtoyer les z'esprits ?

T'as l'embarras du choix, tu peux aller où tu veux, mais oublie pas k'faut t'jours s'méfier. Les z'esprits sont pas tous kommodes, y'en a des ki veulent pas d'nous ici... T'éloigne pas trop, garde notre cerkle en vue.

Mais surtout, j'le redis, ékoute et observe !
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Joriol 18 Fagilias du 1562ème cycle à 22h35

De koi, pas niker ? J'te confirm' k'j'kompt' pas ne pas niker ! Enfin, ici, j'suis pô b'en sûr !

***

Le jeune orc ne comprenait pas un broc de ce que racontait Ush'. Mais il se sentait tout fier. Il sourit, avant de regarder tout autour de lui. Il n'était pas sûr de ce qu'il voyait. D'ailleurs, il n'était pas bien sûr de voir quelque chose. Ni de ce qu'il devait ou ne devait pas faire.

Aussi, prudemment, il se mit en mouvement, écouta et observa.

***
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Solior 20 Fagilias du 1562ème cycle à 17h09

*** L'orcresse resta interdite l'espace d'une seconde, le temps de comprendre qu'elle avait bien entendu ce qu'elle avait entendu...

L'espace d'une autre seconde, ce fut comme si l'esprit du vieux s'était emparé d'elle car elle eu envers l'impétueux une réaction qui ressemblait fort à une certaine scène s'étant déroulée dans le creux d'un arbre, il y avait bien des lunes : avec une vivacité qui la surprit elle-même, Ush envoya le plat de sa main droite s'étaler avec un grand CLAC sur la nuque dégagée de l'orc.

Le jeune Lynx qui restait près de son orcresse bondit sur le côté - mais ça, pour le moment Bashnag ne pouvait le voir, tout juste aurait-il pu voir une bande de brume s'enrouler sur elle-même, ou un truc du genre, s'il avait regardé à l'endroit précis et au moment précis où cela se produisit - et s'assit pour se lécher la patte droite.

L'orcresse darda son regard sombre sur l'orc. ***


S'tu veux vivre assez longtemps pour être shaman, ça s'rait p't'être bien d'songer à réfléchir un brin avant d'kauser.

Et si tu veux voir les z'esprits et leur kauser, va t'falloir un peu plus d'sérieux aussi...Shamans s't'important, s'pas pour faire la blague.
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 21 Fagilias du 1562ème cycle à 18h35

***

Bash se frotta la nuque. Elle cognait sacrément fort la bougresse, mais peut-être avait-elle compris que le jeune orc ne paniquait pas tant que ça, gardant quelques traits d'esprit. Des traits de merde, certes.

Il se contenta de se taire et d'écouter comme elle le lui avait conseillé.

***
MJ 39
Information détaillées
MJ 39

le Solior 27 Fagilias du 1562ème cycle à 22h31

Tandis que le jeune shaman fougueux se décidait enfin à se taire et à écouter, certains esprits s'approchèrent. D'abord ils regarderaient de loin, puis se rapprochèrent légèrement, attirés par ce nouveau visiteur.

Bashnag, lui entendrait d'abord les bruits de son propre corps, de sa respiration d'abord, puis de son cœur qui battait rapidement mais ralentissait peu à peu et enfin de chacune des parties de son corps lorsqu'il bougeait, même sans s'en rendre compte. Le bruit de son cou lorsque son "regard" était attiré par un bruit, ou de son ventre qui montrait parfois des signes normaux de fonctionnement.

Enfin, il sentirait une présence, un intérêt, centré sur lui même, une interrogation. Quel esprit se rapprochai ainsi de lui? Qui voulait entrer en contact? Qu'allait faire le gobo?

Bashnag de son coté était apaisé, et il sentait son esprit flotter et passer d'une chose à l'autre, comme rebondissant tranquillement de nuage en nuage...

Ushkaangha se sentait elle aussi apaisée. Les esprits étaient au rendez vous et, même si elle ne le voyait pas, un regard plein de fierté et d'émotion s'était posé sur elle.
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Solior 27 Fagilias du 1562ème cycle à 23h41

***

Les os de l'orc couinaient et grinçaient d'une manière qui lui semblait tout à coup terriblement bruyante. On se rend rarement compte du bordel ambiant qui s'anime dans un corps vivant : les gargouillis, les craquements, les claquements, les battements.

Bashnag se déplaçait précautionneusement en espérant être le seul à entendre tout ce que son corps produisait comme vacarme.

Il essayait de garder Ush' en visu, mais quelque chose le turlupinait. Cette impression que quelqu'un vous observe alors que personne n'est là. Il se figea, posa ses mains sur ses hanches et commença à observer autour de lui.

Perplexe. Son visage laissait transparaître la même interrogation d'un grand'z'oreille qui se demanderait s'il avait bien éteint le feu avant de sortir de sa maison-arbre.

Par précaution, en crabe, il fit quelques pas chassés en direction de la shaman, avec la dextérité du troll et la grâce de l'ours...

***
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Lüdik 29 Fagilias du 1562ème cycle à 13h55

*** L'orcresse fut satisfaite quand l'orc commença enfin à agir en gobo. Elle pensa qu'elle ne devait pas être un mauvais professeur, et c'était plutôt rassurant. Elle espérait faire de son mieux et elle faisait tout pour cela.

L'apaisement fut donc double, lorsqu'elle sentit ce regard plein de fierté et d'émotion se poser sur elle. Instinctivement, elle jeta son regard autour d'elle mais ne vit rien de précis. Naturellement, elle ne s'en inquiéterait point, se demandant juste avec intensité de quel esprit il s'agissait...

Un autre Lynx ? L'Ours du vieux ? Un autre esprit ? Quelque chose d'autre ?

Tout cela valait réflexion, et elle se laissa prendre au jeu, analysant ce qu'elle voyait, entendait et sentait, sans toutefois oublier sa surveillance sur Bahsnag. Sans y penser, elle laissa son Lynx jouer avec la main qu'il avait précédemment goûté.

Elle était en confiance et observait, écoutait, se laissant abreuver des sensations inédites du monde des Brumes. ***
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Valkin 9 Solianas du 1562ème cycle à 14h34

*** La Gobo savait qu'il y avait peu de chances que Bashnag "voit" ici. Elle n'avait rien vu la première fois, au début, mais l'esprit de son vieux mentor lui avait fait l'honneur de se laisser approcher...

Et si ?

Lentement, tandis qu'il jouait encore avec sa main droite, l'orcresse approcha sa main gauche de son esprit-totem et lui caressa quelques secondes l'échine. Intérieurement, au plus profond d'elle-même et quelque part en son fort intérieur à lui, elle lui demanda s'il accepterait de se laisser voir, juste un instant, par l'orc pressé.

Juste pour qu'il sache que les esprits étaient bien réels, que ça valait vraiment le coup...

Ushkaangha fit face à l'orc débutant et pointa du doigt l'endroit précis où se trouvait son Lynx. ***


Voir c'est pas k'une kestion d'savoir et d'volonté, ça implike aussi d'pouvoir ouvrir son esprit... d'jà, t'as réussi à v'nir là sans t'koincer dans l'entre-deux, ton esprit est d'jà pas mal ouvert s'bon signe. Maint'nant, essaie d'l'ouvrir plus 'kore k'tu l'krois kapable. Là, r'garde ici et dis moi s'ke tu vois...
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 2 Tilomias du 1562ème cycle à 21h41

***

Bash' ne voyait rien. Observant Ush', il se doutait bien qu'elle n'avait pas définitivement perdu la boule et qu'elle ne s'amusait pas à caresser l'air.
L'orc força la grimace, comme s'il était devenu le pire myope qu'Idéo avait connu.

***


J'ai kan mêm' l'impression d'rien voir... mais j'me dout' bien k'y a un truk. Tu t'amuses pas à karess' l'air just' pour t'foutr' ma trogn', j'en suis konvainku ! L'truk, c'est k'faut pas s'appuyer k'sur les sens... mais bon, j't'avouerais k'pour moi, la vizion, d'baz', ça pass' les n'oeils ...

***

Mutin... il contient une connerie. Il aimerait lui dire qu'avec elle, il est prêt à ouvrir pas mal de porte, mais c'était un coup à se faire terrasser sec et net.

Il ferme les yeux, respire profondément et ... ne voit toujours rien. Il croise les bras, fixe l'endroit et, peut-être plus par autosuggestion que par réelle vision du truc, Bash' se gratte le menton.

***


A moins qu'ça soit un peu flou. C'possibl' ?
Information détaillées
Ushkaangha
Goboroktar
Union de Hâvrebois

le Dolink 8 Tilomias du 1562ème cycle à 18h27

*** L'orcresse ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel, brumeux. Elle se demanda un instant si l'orc avait ce qu'il fallait pour marcher sur la voie des shamans. Il ne voyait rien du tout, son esprit ne s'ouvrait pas... elle, pourtant naïve, avait vu des choses la première fois, elle avait vu l'esprit-totem du vieux...

Peut être devait-elle l'aider... après tout, peut être était-ce ainsi que le vieillard avait fait pour elle...

Elle inspira pour se détendre davantage. ***


Tu t'akroches trop à la réalité, t'ouvres pas assez ton esprit, ça t'bloke... J'te montre mon esprit-totem, s'lui k'est lié à moi et à ki j'suis liée. Kan il s'est pointé d'vant moi la première fois, j'l'ai senti avant d'le voir. Pas r'niflé hein, senti. Dans ma chair, dans mes os, dans mes organes, dans mon sang... et dans ma tête.

Ici, t'es pas dans l'monde des vivants, les règles sont pas d't'à fait les mêmes. Ici faut oublier s'ke tu krois savoir pour komprendre s'ke tu vois et s'ke tu vois pas 'kore. Dans la brume autour d'nous, ya des z'esprits. Des k'je vois, mais des k'j'vois pas. Pask'ils veulent pas s'montrer ou même k'j'suis p't'être pas k'ore prête à les voir... Ceux k'j'vois m'laissent les voir... mais pour k'j'les vois bien, j'ai du apprendre à r'garder komme y faut...


*** Elle laissa sa phrase en suspend, observa une seconde son Lynx, et reprit. ***


Ici, s'pas avek les yeux k'on r'garde. Ou en tous kas, pas k'vek eux...

Allez, j'suis sympa, j'te donne un indice : j'suis du Lynx et mon esprit-totem est komme moi, jeune... maintenant ouvre-toi et r'garde mieux, il est d'akord.


*** Le jeune esprit, quant à lui, jouait à "attaquer" la main droite de sa vivante, mordillant sans planter ses dents dans la chair, s'amusant tel un chaton... un grand chaton, quand même, ça reste un Lynx évidemment... ***
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 8 Tilomias du 1562ème cycle à 22h41

***

L'orc s'assit en tailleur et fixa Ush'. Elle était mignonne à balancer des évidences, qui l'étaient peut-être pour elle, mais pas tout à fait pour lui. Il s'imaginait qu'un poisson lui demandait de respirer sous l'eau en lui disant "vas y, respire, tu vas pas te noyer", en sachant qu'instinctivement, son corps lui dirait "nope, j'respire pas ça".

Alors, les bras croisés, en tailleur, il respira longuement. Si certains avaient leur voie toute tracée, le jeune orc faisait partie de cette population à avancer dans la vie de manière parfaitement hasardeuse.

Il arpentait la voie un peu au pif, sans aucun talent, ou tout du moins, c'est ce qu'il pensait. Ush' était du lynx. Et lui, de quoi il serait ? De quoi il pourrait être ?

Bash' repensait à son parcours. Un fervent du Sauvage, vivant comme un ermite dans les forêts à l'abri du tumulte des villes avec pour fascination les lumières qui envahissent le ciel à la nuit tombée.

Alors qu'il commençait à piquer du nez, il ouvrit un oeil puis un second. Cligna des yeux. Se frotta les yeux. Les ferma à nouveau. Les écarquilla en tirant une gueule de six pieds longs.

Passant du tailleur à une sorte de position "je peux détaler à tout moment", Bash' leva le nez vers Ush'

***


Ush' ! Derrièr' toi ... y a une sort' d'p'luche... genre paupiett'. Et j'kroa qu'elle veut t'mordr'. C'possibl' ?

***

L'orc n'avait pas l'air hyper rassuré.

***

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page