Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

120 Joueurs sur Ideo (4364 inscrits) : 67 humains (2253), 25 elfes (1369), 28 orcs (742) | 7 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Il était un petit navireu...

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2] ...[4] [5] [6] ...[9] [10]


Actualiser Retour à la liste des sujets
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Malina 7 Dilannel du 1562ème cycle à 16h39

KALAAN

Les yeux du Mestre se plissèrent. On arrivait aux choses sérieuses !

Vous ne voyez pas le lien, dites-vous ?
Mon frère, pour aller voir qui, ou pour aller faire quoi, s'en allait régulièrement sur l'Île des Roys. A cause de ces visites, de ces déplacements, il est mort, assassiné. Oui, assassiné. J'en suis certain. Et à présent, quelqu'un jette le discrédit sur sa mémoire et sur notre famille. Et personne, pas même l'Inquisition, ne semblait s'en inquiéter ! J'ai donc, seul, choisi de mettre ma fortune et mes connaissances au service d'un dessein noble à mes yeux : trouver qui tire les ficelles !


Il se releva.

J'ai fait en sorte d'alerter l'Inquisition sur ce qu'il se passait à Kalaan, en faisant "disparaitre" les marchands en partance pour l'Île des Roys. Et ceci dans un seul et unique but : vous mettre la puce à l'oreille afin que vous enquêtiez sur ce qu'il s'y passe. J'ai décidé de détourner tous les marchands qui s'y rendaient, en inventant un mensonge à propos d'un projet de la Sainte Chaire. Messire Loudmer n'y est pour rien, il est tombé dans mon piège. Comme tous ceux qui travaillent pour moi. Je leur ai menti, à tous. A vous, également. Dans un unique but, laver l'honneur de mon frère et de ma famille.
D'ailleurs, peut-être mon plan a-t-il commencé à fonctionner, puisque vous êtes là...
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Mirion 8 Dilannel du 1562ème cycle à 22h14

Frol resta interdit. Il ouvrit plusieurs fois la bouche, mais la referma plusieurs fois aussi. Rien de cohérent de pouvait sortir de sa bouche après un discours aussi bancal que celui que venait de lui tenir De Mormont. Au bout d'un temps, il pensa "C'est débile" mais se retint et dit : C'est un plan absurde.

L'Inquisiteur tourna les talons. Il avait besoin de prendre l'air et de réfléchir à la situation. De Mormont n'était plus à la minute près.
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Joriol 9 Dilannel du 1562ème cycle à 11h23

Sans doute Frol ne le verrait pas, mais au moment de sa réponse, Albérick de Mormont avait souri : plan absurde, sans doute, mais plan efficace. Personne n'avait bougé pour enquêter, et bien à présent c'était le cas !
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Joriol 9 Dilannel du 1562ème cycle à 23h59

Hrp : en vacances, sans connexion, sans ordi, on va faire ce qu'on peut avec le téléphone.


La Chancelière dévisagea son interlocuteur. Un homme de haute stature dont il était difficile de deviner l'âge. Il avait passé ses plus belles années, mais ne semblait pas entré dans la vieillesse. Le regard dur et déterminé, il affichait une sérénité et et une confiance que seule une éducation noble avait pu conférer. Il n'y avait pas que cela d'ailleurs, le luxe environnant témoignait d'une ascendance certainement plus aisée que le commun des keldariens. Après tout, si les fidèles étaient tous égaux devant le Juste, ils l'étaient tous un peu moins devant les chances de la vie. Enfin peu importe. La Chancelière faisait très peu de cas des origines de chacun. Seul comptait le pouvoir. Et la foi.
Sans trop hésiter donc, elle prit place dans le fauteuil qui lui était désigné. Déçue d'avoir été reconnue, la Chancelière n'était pas pour autant dépourvue. Elle s'était bien entendu préparée à cette éventualité, même si cela contrariait ses plans.

- je vous remercie, Sire Lénart, pour votre accueil, et regrette n'avoir pu me faire annoncer, mais rares sont les messagers qui précèdent Sa Justice, vous le comprendrez certainement. Notre action se doit de dépasser quiconque serait mû par la malveillance à l'égard du Juste. Aussi, lorsqu'une certaine missive de votre part est parvenue en ma possession, désignant la famille de Mormont comme enemie de Keldar, Sa Justice s'est empressée d'agir pour prévenir toute dérive hérétique.

Thaïs fit une pause, fouilla dans sa besace et en sortit une missive dont l'écriture devrait, selon toute logique rappeler à Lénart la sienne. Elle reprit :

Seulement, j'ai eu beau tendre l'oreille, je n'ai rien entendu de cette rumeur sur la mort de l'Elue. Je suis donc venue en personne vous rencontrer, pour que vous m'éclairiez sur l'origine de cette fameuse rumeur qui fait courir tant de mes hommes. D'ailleurs, comment va Son Altesse ?
Information détaillées
Barnabé Lénard
Keldarien
Royaume de Keldar

le Valkin 10 Dilannel du 1562ème cycle à 16h04

Effectivement, l'homme ne fut pas étonné. C'était bien de sa missive dont il s'agissait. Il relut ses écrits alors que Thaïs le questionnait. Sans que l'expression de son visage ne change d'un iota, il répondit, calmement :

Lors de mes pérégrinations sur l'embarcadère, j'ai pu assister, plusieurs fois, à quelques discussions animées entre marchands. Le même sujet est revenu à plusieurs reprises. Un sujet bien déplaisant, une rumeur fallacieuse, à savoir que Sa Majesté s'en était allée rejoindre le Très Juste. Et cette rumeur éhontée, d'après ces témoignages, a bien été lancée par la famille de Mormont. Vous me voyez fort surpris de voir que vous n'avez rien entendu à ce sujet lors de vos investigations. d'ailleurs, où en sont-elles ?

Un poing qui se serra, instinctivement...

Sa Majesté va bien, merci de prendre de ses nouvelles. Cependant, elle est fort occupée et doit rester concentrée sur le lourd fardeau qu'est le sien. Personne ne doit la déranger.
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Lüdik 13 Dilannel du 1562ème cycle à 10h41

Frol avait pris le temps de digérer le récit incohérent du Mestre. Il avait également pris le temps de rédiger une missive pour Thaïs, mais ne l'avait pas encore envoyée. Il la complèterait quand il en aurait fini avec De Mormont. Pour l'heure, c'était encore trop décousu.

L'Inquisiteur revint vers la cellule où De Mormont continuait de se donner fière allure. Les gens brûlaient-ils mieux quand ils étaient fiers ?


De Mormont, j'ai deux questions très simples. La première : à quel moment vous-êtes vous dit que le meilleur moyen pour alerter l'Inquisition était de détourner à grande échelle tous les navires qui allaient vers l'Île-des-Roys ? N'était-il pas plus simple de missiver directement un Inquisiteur ? Ou même un Acolyte ?
Et la seconde, pourquoi détourner des navires ? Il y a forcément un second but dans tout ça...

Je n'oublie pas votre frère, ni son assassinat -ou en tout cas sa mort-, je vous rassure, mais il va me falloir des réponses à tout ça... Notez que, au delà de ces réponses sur votre organisation... étrange, pour ne pas dire plus, si vous avez des pistes quant à la mort de votre frère, sachez que vous avez mon oreille.
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Lüdik 13 Dilannel du 1562ème cycle à 11h00

KALAAN

La fierté était sans doute la chose la plus importante pour de Mormont. Il n'allait pas s'en défaire aussi facilement.

L'enquête bâclée suite à l'incendie de la maison de mon frère, son décès, ce qu'on y a trouvé, les conclusions hâtives sur ses liens avec la magie profane... Tout cela m'a quelque peu fait me méfier des membres de Son Inquisition demeurant à Kalaan. Je me suis dit, dans mon for intérieur, que j'allais devoir me battre contre trop gros, trop fort, et que je ne devais sans doute pas compter sur vous, sauf si quelque chose de plus grave couvait. Pour une situation plus alarmante, peut-être que Son Inquisition bougerait, et pas pour un pauvre incendie dans un coin de Son Royaume.

Pensez ce que vous voulez, Inquisiteur, cela ne me fera pas regretter mon geste. Et... nul mort n'est à déplorer, ni même vol. J'ai proposé de dédommager tous les marchands détournés.

Quant à votre autre question, non, aucun but caché. Comme je vous l'ai dit il y a quelques minutes, Koréus allait sur l'Île des Roys, sans doute pour y rencontrer quelqu'un. je ne sais où il a mis les pieds, mais il l'a payé de sa vie. Tout ce stratagème pour attirer l'attention sur cette île, et sur le possible commanditaire du meurtre de mon frère. Car je persiste à croire que Koréus a été assassiné et qu'on essaie de salir sa mémoire. Enquêtez sur l'Île des Roys, trouvez qui allait voir mon frère, et j'imagine que vous ne serez pas très loin du but, Inquisiteur !
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Malina 14 Dilannel du 1562ème cycle à 15h12

Ca restait absurde, mais au moins De Mormont était-il constant dans ses déclarations. Pas de morts ni de même de vols en effet, et visiblement les marchands détournés à Tolmehar étaient consentants... De Mormont n'avait pas tort : hormis la tromperie sur le fait que le projet émanait de Sa Chaire, il n'y avait pas grand chose pour constituer une accusation solide. Y avait-il un texte de loi quant à l'organisation illégale d'un blocus commercial ? Il faudrait l'écrire...

Pour votre gouverne, sachez que j'enquêtais depuis quelques temps sur cette histoire d'hérésie et que nous avions toutes les raisons de penser que votre frère était victime d'un complot... D'ailleurs, Sa Balance est actuellement sur l'Île-des-Roys à l'heure où nous parlons. J'ignore néanmoins où en est sa partie de l'enquête. Vos accusations sur l'inaction de Son Inquisition sont donc à peu près aussi fondées que votre projet incongru pour attirer notre attention.

Frol soupira. De Mormont ne lui apprendrait sans doute rien de plus sur le détournement de navires. Par contre, il allait sans doute pouvoir les aider au sujet de Lénard, le corbeau à l'origine de tout ça.

Barnabé Lénard. Vous connaissez ?
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Mirion 15 Dilannel du 1562ème cycle à 09h42

KALAAN

J'ignorais que vous enquêtiez à ce sujet, Inquisiteur. J'en suis fort aise.

Quand il entendit le nom de Barnabé Lénard, Albérick de Mormont ne sembla guère étonné

Oui, ce connais cette personne. Pas personnellement, entendons-nous bien, mais je sais qui elle est. Barnabé Lénard est un membre de la noblesse keldarienne et fait partie de l'entourage très proche de Sa Majesté. C'est un peu son homme de confiance, si je peux m'exprimer ainsi. Pourquoi me parlez-vous de lui ?
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Joriol 16 Dilannel du 1562ème cycle à 12h15

Ile des Roys

La Chancelière fit une moue. Non seulement elle n'était guère convaincue par le réquisitoire de Lénard, mais en plus elle ne dissimulait point son scepticisme. A mesure que le dignitaire s'exprimait, elle avait l'impression que cet homme dissimulait quelques secrets, et n'était peut-être pas tout à fait innocent dans cette histoire.

- La famille de Mormont, ou du moins ce qu'il en reste, a été arrêtée.

Elle marqua une pause, afin de lire le changement d'expression sur le visage du prélat.

... mais je ne vois aucun intérêt à condamner Albérick de Mormont pour le ragot qu'il aurait lancé. J'y verrais même une erreur : le jugement mettrait en pleine lumière la rumeur, la renforcerait, et profiterait à sa propagation. Le bruit court dans tout le Royaume, et pas plus à Kalaan qu'ailleurs, de ce que j'ai pu en juger. Peut-être devriez-vous de temps à autres quitter cette île et vous mêler aux bruits de Son Peuple. Sa Majesté, bien que vous m'annonciez sa bonne santé, n'est pas d'une grande aide pour contrecarrer ce que chacun murmure. Rares sont ceux à l'avoir aperçue récemment, et vos déclaration, je doute que cela n'arrive prochainement. Son peuple tout entier doute. Pourquoi condamner De Mormont plus qu'un autre ? Il écopera d'un avertissement le dissuadant de toute récidive, mais guère plus.

A nouveau la chancelière se tut, pour tenter cette fois-ci de discerner la déception sur le visage de Lénard.

... à moins que vous ne nous donniez une bonne raison de le rendre muet...

Thaïs commençait à prendre plaisir à jouer avec cet homme. Tôt ou tard, se disait-elle, il sera à sa merci.
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Joriol 16 Dilannel du 1562ème cycle à 13h11

- Kalaan -

Son nom est apparu dans l'enquête... Souhaitez-vous ajouter autre chose, concernant cet homme ou le reste de cette histoire, avant que nous ne poursuivions ?

Frol ne poussa pas plus loin. De Mormont devait maintenant dire ce qu'il savait, car la prochaine étape serait l'annonce de sa mise en cause par Lénard au sujet des rumeurs de décès de Son Elue et des rumeurs d'hérésie. L'Inquisiteur, au gré de l'enquête, n'avait jamais vraiment souscrit à ces thèses, mais il fallait désormais des preuves pour disculper De Mormont, sans quoi...
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Joriol 16 Dilannel du 1562ème cycle à 16h36

KALAAN

Albérick sembla intrigué par le fait que le nom de Lénard soit apparu dans cette enquête. Il fronça les sourcils et se mit à réfléchir. Puis, au bout de quelques secondes, l'illumination.

Ecoutez, un détail me revient, et il va peut-être se montrer important. Cela fait quelques temps que des rumeurs étranges et inquiétantes se propagent à Kalaan, et sans doute dans tout le Royaume, à propos de Sa Majesté. Des rumeurs comme quoi elle était morte. Au tout début, je n'y ai pas prêté cas, en ces temps troublés ce type de rumeurs est amené à apparaitre. Néanmoins, Sa majesté avait l'habitude, auparavant, de se montrer à Kalaan. Et effectivement, cela fait au moins un mois, voire deux, que je ne l'ai pas vue ici.

Il se caressa la joue, où se trouvait une barbe naissante très discrète et continua :

Afin de m'assurer de la santé de Sa majesté, j'ai contacté Barnabé Lénard il y a peu, lui demandant une autorisation pour m'entretenir avec Clotilde de Douarse. Quelle meilleure façon de voir que tout allait bien ? Et bien figurez-vous que ma demande a été refusée sans ménagement, sans réelle explication, sinon que Sa Majesté ne devait pas être dérangée.

Il se tut, attendant une réaction de l'Inquisiteur.
Information détaillées
Barnabé Lénard
Keldarien
Royaume de Keldar

le Valkin 17 Dilannel du 1562ème cycle à 10h28

CITE DES ROYS

Lorsque thaïs parla de l'arrestation de la famille de Mormont, elle ne se trompa pas : Lénard avait souri. Presque ostensiblement. La suite lui donna encore raison, puisque le noble ne put cacher son agacement lorsqu'elle annonça qu'elle ne voyait pas de raison de condamner le Mestre de la Guilde de Kalaan. Il se leva, nerveux.

Vous ne voyez pas pourquoi il faudrait condamner ce criminel ? Diantre ! Fichtre !

Les mains derrière le dos, il faisait à présent les cents pas dans son bureau...

J'imagine que vous connaissez le Saint Codex tout autant que moi, Balance, n'est-il pas ?

Chapitre un, article cinq : nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. N'est-il point histoire d'atteinte à l'honneur et à la réputation de Sa Majesté dès lors que l'on fait courir la rumeur de sa disparition ???

Chapitre trois, article six : le mensonge, la tromperie et le parjure sont contraires aux Idéaux de Justice et de Vérité et par conséquent strictement interdits et lourdement sanctionnés. N'est-il là aussi point histoire de mensonge et de tromperie, pour la même chose ?

Je puis également rajouter les articles trois, quatre, cinq et six du quatrième chapitre, n'est-ce pas ? Je cite :

Le vol, l’escroquerie et la malversation sont interdits, puis que le fait de commanditer, de servir d’entremetteur, ou d'entreprendre sans succès toute action délictueuse est punissable au même titre que la réalisation de l’action elle-même, mais encore que la déférence envers Sa Majesté le Prêtre-Roy, les représentants de Son Conclave, les membres du Clergé et de l’Inquisition est obligatoire. Par conséquent, tout irrespect est prohibé, et enfin qu'il est interdit de remettre en cause le fonctionnement du Saint Royaume, l’autorité du Prêtre-Roy ainsi que l’ordre établi, chacun se doit de rester à Sa Juste place.

Que vous faut-il, Balance, pour vous convaincre que cet homme doit être condamné avec la plus grande sévérité ?





Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Valkin 17 Dilannel du 1562ème cycle à 15h52

Frol était gêné. En son for intérieur, il sentait qu'Albérick de Mormont avait voulu laver l'honneur de sa famille avec une méthode plus que bancale, mais qu'il n'avait rien d'autre à se reprocher. Mais en tant qu'Inquisiteur, il ne pouvait pas se contenter de dire "Bon, d'accord, je vous laisse partir." L'échange épistolaire serait sans doute l'alibi de De Mormont.

Cette réponse de Barnabé Lénard, l'avez-vous conservée ? Si une perquisition a lieu chez vous, pourra-t-on la retrouver ? Il se pourrait qu'il s'agisse là de votre alibi dans cette histoire, car voyez-vous, ce fameux Lénard vous accuse de colporter des rumeurs sur la mort de la Prêtresse-Reine, et accuse votre famille d'inclinaisons hérétiques.

Frol se tut un instant. Le visage de De Mormont affichait visiblement une colère sourde, mais il se contint. Frol reprit :

A l'issue de vos déclarations, je vous crois de bonne foi, mais Son Inquisition aura besoin de preuves formelles. La réponse de Lénard, à titre individuel, me suffira. Si vous pouvez me produire cette missive, j'enverrai immédiatement un message à Sa Balance pour qu'elle soit informée de votre innocence... quand bien même il faudra statuer sur votre détournement de navires, et savoir qui aurait, selon vos dires, intérêt à assassiner votre frère, et pourquoi.
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Valkin 17 Dilannel du 1562ème cycle à 23h20

Thaïs fronça les sourcils. Le comportement du prélat était des plus étranges, elle lui ouvrait une porte de sortie à ses élucubrantes accusations, et voilà qu'il la lui claquait au nez. Il irradiait de contrariété, pour une affaire qui, sommes toutes, n'affectait que peu la Chancelière. Thaïs s'agaça d'assister à la frénétique danse de Lénard. Sa litanie sur le codex frôlait la provocation, et elle n'était guère encline à accepter pareille irrévérence. Elle soupira, d'une respiration brute, signifiant à la fois son ennui, et son agacement.

- Savez-vous à qui vous parlez §? Vous voudriez prendre ma place peut-être, et exercer la Justice tel que vous l'entendez ? Dois-je vous rappeler que vous n'êtes pas inquisiteur, ni même acolyte, et donc n'avez aucune prérogative en la matière.

Le ton était cinglant, peut être suffisamment pour remettre Lénard à sa place, mais pas encore assez pour l'impressionner ou lui faire peur...

Sa Justice s'exerce sur le jugement d'un Inquisiteur, pas d'après votre simple accusation qui, sans preuves tangibles, sans aucun autre témoignage permettant de le vérifier, ou sans aveu de de Mormont, n'est au mieux qu'un commérage hasardeux, et au pire... dois-je vous rappeler le chapitre 1 ? Ou bien est-ce le chapitre 3 ? Dites moi...

Ce n'était pas vraiment une question : Thaïs titillait son interlocuteur, cherchant à l'agacer encore, le déstabiliser, et le pousser à la faute.

A nouveau, je ne serais pas étonnée que Ses fidèles aient quelques doutes sur la santé de Son élue, et se posent des questions devant son absence persistante. On est loin des accusations de complot que vous évoquez. Maintenant, si vous m'avez fait perdre mon temps pour une bête histoire de marchand au bagou trop prononcé...

Elle ne finit pas sa phrase...

... alors je libère de Mormont sur le champs et vous enferme à sa place.

Ah si, en fait elle finit sa phrase. Oui, elle avait choisi de montrer les dents. Elle n'était pas impressionnée pour un sous par ce dignitaire. Mieux, s'il était si proche de Son Elue qu'on le disait, peut-être y aurait-il moyen d'isoler un peu plus celle-ci d'une main, tout en soutirant de précieuses informations à son sbire lors de la Question de l'autre main. Ce n'était simplement pas dans son intérêt d'être bienveillante avec Lénard, mais plutôt dans le sien, et il fallait lui faire comprendre.

Maintenant, pouvez-vous me donner une bonne raison de garder de Mormont sous les verrous ?

Elle souriait.
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Solior 18 Dilannel du 1562ème cycle à 16h10

Tandis que De Mormont réfléchissait à cette missive -l'avait-il gardée ?-, Frol ajouta quelques lignes à sa propre missive, celle pour Thaïs. Les derniers éléments de l'interrogatoire s'y trouvaient, et les développements à suivre.

Missive, histoire que tout le monde qui nous lise ait les infos ;-) a dit :
Lemen Balance,

J'ai mené l'interrogatoire d'Albérick de Mormont, actuellement retenu dans nos geôles. Tous les points ne sont pas totalement éclaircis, mais voici ce qui en ressort jusqu'à présent.


Messire de Mormont a confirmé être à l'origine du détournement des navires vers Tolmehar. Selon ses dires, il aurait fait ça afin d'attirer l'attention de Son Inquisition sur la situation de l'Île-des-Roys. Il met en avant qu'aucune vie n'a été perdue par sa faute, potentiellement aucun argent volé si les marchands se font effectivement rembourser. Il disculpe également Bidel Loudmer et les autres protagonistes, qui lui ont simplement fait confiance. En revanche, son mensonge quant au projet de Sa Chaire est bien son oeuvre et ne saurait être oublié.

Son mobile était de nous attirer pour que nous fassions la lumière sur l'assassinat -selon lui, et je reconnais que ce pourrait être possible- de son frère, Koréus. Albérick n'a visiblement pas confiance en l'Inquisition à Kalaan, et n'a pas voulu alerter directement les gardes ou les acolytes locaux. Pour lui, l'enquête sur l'incendie a été bâclée ; cela rejoint mes impressions : les soi-disant preuves d'hérésie, intactes juste après la fournaise, étaient davantage la signature d'une malversation que d'une preuve.

Le lien avec l'Île était que Koréus s'y rendait régulièrement. Cela reste léger. Par contre, Albérick m'a confié avoir envoyé une missive auprès de notre fameux Barnabé Lénard, qu'il connait de nom comme étant un homme de confiance de Clotilde de Douarse. Il lui demandait simplement une audience de courtoisie. Il a été très sèchement éconduit, sous prétexte que Sa Majesté ne devait pas être dérangée. Les faits coïncident à peu près avec le début des rumeurs et la missive de Lénard que nous avons reçue.

Une perquisition sera menée chez De Mormont afin de trouver cette missive qui, selon toute vraisemblance, disculpe le Mestre des accusations qui pèsent sur lui. Par contre, Lénard semble plus que suspect.


Voilà où en sont les choses ici. Ai-je l'autorisation de libérer les quatre personnes que nous avons incarcérées ? Et après cela, faudra-t-il que je vous rejoigne sur l'Île ? L'honneur de la famille De Mormont, s'il s'avère qu'ils sont bien victimes, mérite que l'enquête soit menée à son terme : qui rencontrait Koréus ? Et d'où viennent ces objets visiblement arténiens que nous avons récupérés ? Nous progressons, mais ne sommes point au bout de nos peines.

Qu'Il vous guide !

Frol Panine
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Solior 18 Dilannel du 1562ème cycle à 17h37

Après une brève réflexion, de Mormont répondit à Frol avec assurance.

Oui, je l'ai encore en ma possession. J'ai mis cette missive en lieux sûrs, Inquisiteur, chez moi, dans un tiroir secret d'une de mes bibliothèques.
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Dolink 19 Dilannel du 1562ème cycle à 21h47

Très bien. Je rassemble une escorte de gardes, et nous allons vérifier cela d'ici peu de temps. A l'issue de cela, je vous maintiendrai en détention mais dans des conditions plus confortables, jusqu'à ce que Sa Balance statue sur votre situation.

Frol laissa Albérick de Mormont dans sa cellule et retourna vers le hall principal. Il donna quelques consignes dans le but de rassembler une équipe de cinq gardes, et sortit quelques instants prendre l'air. Le coeur de l'enquête n'était désormais plus à Kalaan, et Frol attendait des instructions par retour de missive.
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Lüdik 20 Dilannel du 1562ème cycle à 10h06

CITE DES ROYS

Barnabé Lénard, lui, ne souriait pas. La menace était mal passée.

Cette personne met Ses Institutions en danger en lançant de telles rumeurs, Balance. Voilà pourquoi je reste convaincu que ce de Mormont doit être enfermé, voire plus. Et... oui... je saurai toucher deux mots à Sa Majesté sur votre comportement envers moi, l'une de ses personnes de confiance. Moi qui fait tout pour défendre les intérêts de Son Elue. Je suis outré, Balance !
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Lüdik 20 Dilannel du 1562ème cycle à 16h16

Ile des Roys

Ce qui risquait d'arriver arriva. Lénard, énervé, répondait coup pour coup aux provocations de la Chancelière. Au début de l'entretien, si un espoir pour celle-ci de se trouver un allié avait vécu, il était désormais mort. La courtoisie et la cordialité avaient déserté la pièce. Sans quitter son sourire, Thaïs réfléchissait : pouvait-il vraiment croire que ses menaces puissent rebuter la Balance ? Pourquoi cette affaire lui était-elle si importante au point de se faire l'ennemi de la représentante de la Justice de Keldar ? Il n'était pas rare pour Thaïs de susciter l'animosité de ses pairs, mais rarement celle-ci s'exprimait de manière aussi frontale.
Elle sentit soudain une vibration dans la jambe : sa Piom lui tirait le bas de sa tenue : elle avait un nouveau message. Guère encline à lire son courrier en face de son interlocuteur, elle glissa la missive dans sa poche et mit sa Piom en mode silencieux. Elle s'occuperait de cela plus tard. La chancelière était très stricte lors des entretiens qu'elle menait avec ses subalternes : les Pioms n'étaient usuellement pas admis, sans quoi la plupart des personnes en profitait pour passer leur temps à traiter leur courrier. Un vrai fléau. Perturbée par cette perturbation, Thaïs encra de nouveau son regard dans celui de Lénard.

- Je suis certaine que Son Elue sera ravie de tendre l'oreille à vos cafardages, dont vous semblez décidément bien routinier. Après m'avoir fait perdre mon temps, vous voudriez faire perdre celui de Son Altesse ? J'étais pourtant convaincue qu'elle était astreinte à sa lourde tâche, et ne devait être importunée sous aucun prétexte. Vous m'auriez menti ?

Thaïs repris la missive qu'elle avait tendu, un instant plus tôt à Lénard, la déplia et lut :

"Sa majesté ne doit surtout pas être dérangée". Cela me semble pourtant plutôt limpide. Je suis surprise de voir que vous placez vos doléances au dessus de celles des membres du Conclave, mais puisque vous semblez bien certain de son intérêt pour vos tourments... Je vous propose que nous allions la voir sur le champ, ainsi j'assisterai directement à son jugement sur la question, et pourrai en assumer les conséquences s'il le faut. Et puis cela tombe bien...j'étais venue pour aborder un bon nombre de sujets avec elle, qui concernent également les intérêts de Son Elue... et de Son Royaume.

La dernière phrase semblait flirter avec le reproche. Il était vrai que Son Elue n'avait pas répondu à ses dernières missives. L'absence d'intervention de Sa Majesté au sein des pages du Grand Livre paralysait depuis un moment les institutions. Plusieurs décisions restaient depuis un moment en suspens. La décision de la Balance de rallier l'Île des Roys tenait autant de l'enquête que de son souhait de rencontrer enfin celle qui était supposer guider Ses Fidèles tel un phare, mais brillait surtout par son absence.
Information détaillées
Barnabé Lénard
Keldarien
Royaume de Keldar

le Malina 21 Dilannel du 1562ème cycle à 11h49

CITE DES ROYS

Barnabé ne se démonta pas et répondit aussitôt :

Oui, vous aurez l'occasion de voir Sa Majesté, nous pourrons même la voir tous les deux, ensemble, et j'en profiterai pour lui annoncer la manière dont vous m'avez traité. Oui, ne vous en faites pas, cela se fera. Mais comme je vous l'ai dit, pas maintenant puisque, à l'heure où nous conversons, Sa majesté est très occupée. Mais ne vous en faites pas, l'heure viendra.

Bien, à présent, j'ai fort à faire moi aussi. Je vais donc vous demander de me laisser seul. Je vous ai expliqué mes convictions quant à cette affaire, et car je sais effectivement à qui je parle, puisque c'est bien cela que vous m'avez demandé tout à l'heure, j'imagine que vous avez beaucoup à faire également de votre côté, n'est-il pas ?
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Valkin 24 Dilannel du 1562ème cycle à 10h09

Ile-des-Roys

Thaïs fut saisie de l'envie de l'égorger sur le champ et le saigner comme un porc. Puis bruler son corps pour la bonne forme. Mais gentiment elle ne fit rien. Elle se contenta de sourire silencieusement, heureuse de contempler cette image mentale. Un silence qui dura de longue secondes avant que la Chancelière ne daigne reprendre la parole :

- Si une pensée autre qu'une bénigne intuition vous revient à l'esprit, vous n'aurez qu'à venir me trouver.


Puis sans un salut, elle tourna les talons et sortit.

Marchant vers l'aile du palais consacrée à Sa Justice, elle put prendre connaissance de la missive de Frol. Elle regretta alors d'avoir été aussi conciliante avec le prélat. Rapidement elle gribouilla une réponse et repartit dans les quartiers d'affectation.
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Solior 25 Dilannel du 1562ème cycle à 17h56

- Kalaan -

Enfin la réponse de Thaïs arrivait. Frol avait pu profiter du délai pour préparer l'escouade qui devait l'emmener avec Albérick de Mormont à son domicile. La missive de la Balance l'autorisait également à libérer les quatre prisonniers, dans la mesure où ceux-ci ne quittassent pas Kalaan et ne fissent aucun commentaire sur l'enquête en cours et leur récents déboires. L'Inquisiteur se rendit une nouvelle fois dans les geôles, et libéra tour à tour Bidel Loudmer, Yves Hanoë, Phyl Defer et Jean Bonnot. Ceux-ci ne demandèrent pas davantage d'explications, trop contents qu'ils étaient de s'en sortir avec une simple mise en garde.
A Bidel, Frol ajouta toutefois de se tenir prêt à mettre les voiles vers l'Île-des-Roys, mais pour de vrai cette fois-ci ! Il ne mentionna pas de tarif ; de toute façon si le vieux marin se rebiffait, l'Inquisiteur réquisitionnerait un navire.

Devant la cellule d'Albérick de Mormont, Frol s'arrêta un instant. Jusqu'à présent, il avait assez largement fait confiance à cet homme, et la méfiance de Thaïs vis-à-vis de Barnabé Lénard l'avait conforté dans cette attitude. Mais si jamais il n'y avait aucune trace d'échange épistolaire avec Lénard, il risquait bien de laisser filer un suspect pas encore totalement blanchi... Les dés étaient jetés de toute façon, il fallait avancer.


Allons-y. Nous vous escortons jusqu'à chez vous. Nous pouvons vous dispenser d'entraves afin de ne pas faire jaser en ville. Si vous êtes en mesure, chez vous, de me remettre la missive dont nous avons parlée, alors nous vous laisserons libres, chez vous, avec pour seule restriction de ne pas communiquer sur l'enquête, et de ne quitter la ville qu'après avoir informé un membre de Son Inquisition de l'endroit où nous pourrions vous retrouver en cas de revirement de situation. Je crois que vous comprenez qu'il s'agit là du minimum, et que cela reflète la confiance que je suis prêt à vous accorder dans vos propos.

La troupe se mit en route et arriva chez De Mormont sans encombres. Le Mestre laissa Frol et les gardes quelques instants dans une pièce attenant à son bureau, et même si la porte était grande ouverte, Frol restait attentif. Albérick de Mormont allait-il présenter cette fameuse missive ?
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Lüdik 27 Dilannel du 1562ème cycle à 09h49

KALAAN

Et frol n'eut pas à attendre longtemps. La bibliothèque en question était celle juste derrière le bureau du Mestre. le mécanisme d'ouverture du petit tiroir secret était bien foutu : un livre, sans doute factice, devait être basculé pour enclencher une tirette qui, une fois elle-même actionnée, libérait le tiroir en question.

Une fois le document en main, Albérick le porta à l'Inquisiteur.


Voici la missive en question.
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Lüdik 27 Dilannel du 1562ème cycle à 10h26

Frol la parcourut rapidement. La tournure de la réponse était assez étrange, comme si Lénard voulait faire culpabiliser De Mormont d'avoir osé s'enquérir de la santé de Son Elue. Les rumeurs venaient peut-être bien de celui qui les dénonçait...

L'Inquisiteur libéra donc Albérick de Mormont, lui rappelant qu'il ne devait ni communiquer sur l'affaire, ni sortir de la ville sans autorisation, et lui rappela toutefois qu'il aurait à assumer un procès pour l'organisation du blocus commercial de l'Île-des-Roys.

Le chemin vers le port, Frol le connaissait bien désormais. Celui de la capitainerie aussi. Et le visage de Bidel Loudmer également. Visiblement, le marin ne faisait pas le fier à la vue de l'Inquisiteur, qui lui renvoya un grand sourire (ce qui, rappelons-le, avait le don de mettre encore plus mal à l'aise les gens).


Alors mon cher ami, heureux d'être débarrassé de toutes ces histoires ? Pouvons-nous désormais mettre les voiles vers l'Île-des-Roys ? Votre aide sera précieuse dans l'enquête que Son Inquisition mène...

Le ton était sans appel : on y va, et sans finasser. Alors lorsque le temps du jugement sera venu, on pourra ne retenir que votre rôle de victime abusée par un puissant.
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
Touche à tout

le Malina 28 Dilannel du 1562ème cycle à 14h22

Bilel ne posa aucune question, ne fit aucun problème. Il savait qu'il avait fait, même contre son gré en l'ignorant, une connerie. Il se montrerait donc totalement coopératif avec l'Inquisition.

Aussi vite que les vents purent pousser le navire, Frol arriva à sa destination : l'île de la Cité des Roys.
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume
Royaume de Keldar

le Malina 28 Dilannel du 1562ème cycle à 17h47

*** De son côté, la Chancelière tournait dans son bureau tel un lion en cage.
Son officine était trop petite, trop sombre, conçue pour les brefs séjours. C'était d'ailleurs la première fois qu'elle l'utilisait, ses séjours sur l'Île-de-Roys avaient été jusqu'ici de très courte durée.
Certes, cela ne faisait qu'un jour qu'elle était arrivée, mais cela lui avait semblé interminable. Son esprit ne parvenait à se concentrer plus de quelques instants sur les différentes tâches. Elle était bien plus contrariée par cette affaire qu'elle ne l'osait se l'avouer : Elle voyait dans l'arrogance de Lénard cumulée à l'absence de la Prêtresse-Reine comme une porte ouverte à de formidables opportunités, mais aussi comme un piège tendu prêt à se refermer sur elle. La sensation était des plus désagréable., une sensation qui immisçait le doute, l'indécision, dans l'esprit de Thaïs, lui donnait des frissons, l'empêchait de dormir. Elle mit un temps avant de réaliser que cette sensation était tout bonnement celle de la peur. Non pas qu'elle eut peur de Lénard, certainement pas, mais des conséquences des actions qu'elle pourrait entreprendre à son égard, et à celui de la Reine : ***

Puis-je faire disparaitre Lénard ? Cela ne serait-il pas judicieux de dresser un procès bien ficelé avec une exécution publique flamboyante ? Quelle serait la réaction de la Reine ? Pourrais-je faire disparaître la Reine toute en rejetant la faute sur Lénard ? Sur de Mormont ? Pourrais-je subjuguer la Reine en invoquant un complot contre elle et en la confinant ? Pourrais-je ourdir un soulèvement contre la Reine ? Quels seraient mes alliés ? Quelle serait la réaction du Conclave ?

*** Toutes ces questions se superposaient dans sa tête, et s'emmêlaient pour ne former qu'une vague pelote d'idées dont elle ne parvenait à détricoter le bout. ***


*** La Chancelière clôt ses yeux, et apposa ses doigts sur ses tempes. Pour l'instant elle ne prendrait pas de décision. Elle n'y voyait pas assez clair dans cette histoire (surtout les yeux fermés).
On frappa à la porte, une servante vint lui apporter l'infusion qu'elle avait réclamé quelques instants plus tôt. Celle-ci vint poser la théière bouillante sur un coin de la table, rempli un gobelet de métal, puis disparut aussi subtilement qu'elle était apparut, laissant la Chancelière seule face à ses desseins. ***
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Lüdik 3 Joriamel du 1562ème cycle à 10h29

HRP : désolé pour le délai, période chargée.

L'Île-des-Roys. Frol n'y avait pratiquement jamais mis les pieds, il allait lui être délicat de fureter autour de Lénard sans éveiller les soupçons. Pour l'heure, il se débrouilla pour atteindre la mairie de la cité et chercha à acheter un plan. Peine perdue... Par dessus le marché, la missive de Thaïs avait disparu ; s'était-elle envolée tandis qu'il était à bord du navire avec Bidel ? Frol espérait surtout qu'elle n'avait pas été récupérée par quelqu'un qui pourrait faire un mauvais usage des informations qu'il y lirait.

Enquêter sur Lénard sans se faire voir ni interférer avec la famille royale... Pas facile... Frol était perdu dans ses pensées quand il avisa un jeune homme blond à l'air amical qui semblait attendre pas très loin. Etrange ?
Information détaillées
Jorin Gutlans
Acolyte
Royaume de Keldar

le Lüdik 3 Joriamel du 1562ème cycle à 13h15

Le jeune homme en question était descendu du bac quelques instants plus tôt, pour ses premiers pas sur l'ile des Roys.

Son sac de voyage, tout aussi rudimentaire que peu rempli pendait a son épaule, laissant voir de l'autre coté une épée dans un fourreau passé d'age, ayant vécu plus que son temps.

Ne connaissant pas la ville, il s'attendait a recevoir une missive sous peu. Pour faciliter la suite, il cherchait un lieu reconnaissable, s'écartant de l'allée de statues, semblant pour l'instant porter bien plus attention aux bâtiments qu'aux personnes autour de lui.

Thème 1
Information détaillées
Frol Panine
Inquisiteur
Royaume de Keldar

le Lüdik 3 Joriamel du 1562ème cycle à 15h31

A défaut d'une quelconque piste en l'état, Frol se dit qu'il pouvait engager la conversation avec n'importe qui pour obtenir des informations sur Barnabé Lénard et sur l'état de santé de Son Elue. Il alla donc vers cet homme, l'air un peu perdu, sans se douter qu'il avait en poche une missive de Thaïs le confiant à ses bons soins ! Il l'aborda avec un tact et une discrétion digne des plus grands, comme les histoires de Jay M. Sbonde qu'il entendait étant petit.

Lementrau messire. Sacrée architecture, pas vrai ? Dommage qu'elle ne soit pas encore rehaussée par la présence de notre Reine Clotilde de Douarse ! Cela fait longtemps que sa présence vient à manquer...

Qu'importe ce que répondrait cet homme, Frol se débrouillerait pour faire arriver la conversation vers les thèmes qui l'intéressaient.

Page [1] [2] ...[4] [5] [6] ...[9] [10]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page