Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

116 Joueurs sur Ideo (4357 inscrits) : 61 humains (2250), 28 elfes (1365), 27 orcs (742) | 5 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Promenons-nous près des bois...

...Pendant que les orcs n'y sont pas !
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Altarielle
Quendë
Peuple Elfe

le Valkin 22 Goliarmos du 1562ème cycle à 10h54

*** La neige fondait à vue d’œil comme si d'un coup d'un seul, les dieux avaient décidés que le printemps devait pointer le bout de son nez.
L'Est était cloisonné dans un sombre péril tandis qu'au sud, des crimes étaient impunément commis.
Deux directions, un seul choix.
Une seule urgence? ***


Il ne m'avait pas fallu longtemps pour me décider. La perspective de croiser à nouveau le Prélat, nër d'expérience et de savoir, avait éveillé en moi un vague sentiment de nostalgie.
C'est l'esprit encore embrouillé que je quittais la perle de l'Est pour filer en direction de la Sublime. Seul un nër, une Ombre, avait répondu à l'appel de détresse qui avait retenti sur le Récit.

Le rendez-vous fut donné à l'orée de la Taurë. Bien que le nom du dit nër m'eut dit quelque chose, j'eu été incapable de me souvenir précisément des échanges que nous avions pu avoir. Il paraissait se soucier, à l'inverse de ceux qui peuplaient autrefois le Récit, de la menace que représentait la Non-Vie.

La Non-Vie... Des histoires qui m'avaient conduites à des agissements extrêmes, allant même jusqu'à parier ma vie pour obtenir des réponses. En vain. Cette obsession maladive me guidait encore aujourd'hui. Peut-être était-ce même ce qui m'avait réveillé.
Seule, dans cette forêt, le corps à moitié recouvert d'une fine pellicule de neige. Ici et là, des traces de ses mutilations que j'avais su m'infliger. Rien n'avait bougé, comme si le temps s'était arrêté. Tout était là, exactement de la manière dont je l'avais disposé.

L'enfilade de questions avait très vite laissé place à la nécessitée d'action. Frémir pour se sentir vivre. C'était là ma nature, celle d'un félin traquant une proie invisible et qui jamais, non jamais, ne serait rassasiée avant de l'avoir débusquée.
En m'éloignant de Camthalion, j'en profitais pour reprendre conscience de mon propre corps. Réactiver ces muscles ankylosés. Les premiers pas furent difficiles, puis l'habitude revint. Mes mains effleuraient chaque partie de mon arsenal, jaugeant avec satisfaction de tranchant de mes lames.
Les deux journées de course ne seraient pas de trop pour me réhabituer à ma propre enveloppe physique, surtout avec ce qui nous attendait...
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Valkin 22 Goliarmos du 1562ème cycle à 14h37

*** Quant à l'autre Quendë, il avait répondu à l'appel plus par caprice que par réelle conviction. Longtemps perdu dans ses pensées après les multiples meurtrissures qu'Eldalië subissait de la main de l'engeance nécromante, il avait su en tirer une conclusion funeste : les elfes coopéreront ou disparaîtront ; et s'ils coopèrent, ils disparaîtront dans une assimilation progressive.

La Taurë n'était plus le sanctuaire inviolable que les Quendi imaginait. La non-vie usait maintenant des Slaads pour les affaiblir puis s'implantait comme une maladie pendant que la blessure peinait à se refermer. Les Valar les avaient bien prévenu depuis le dernier changement d'Âge : connaissance, ouverture, coopération. Tout le monde n'avait pas su l'entendre et son interprétation avait laissé place à des décisions plus que discutables. Soit. Ce ne seront pas les elfes qui sauveront le monde mais les hommes. Ironiquement, Esthroth aurait presque voulu crier "Louez Keldar !" mais il n'en avait pas la conviction. Les Valar pourraient peut-être protéger les Quendi pendant un temps mais ils seraient bien impuissants si les nations mortelles venaient à tomber.

Voyageant aussi vite qu'il le pouvait, Esthroth fut d'abord ralenti par la neige, puis lorsque cette dernière commença à fondre, il gagna rapidement du terrain et en profita pour faire du repérage. Il envoya donc à Altarielle une missive pour signaler son avancement. ***

Le savoir s`acquiert avec le temps, la sagesse avec la pratique.
Information détaillées
Altarielle
Quendë
Peuple Elfe

le Valkin 22 Goliarmos du 1562ème cycle à 15h46

*** Tic-tac Tic-tac...
L'heure tournait il est vrai. Mais ce qui se jouait ici n'était pas forcément un simple enlèvement.
Du moins fallait-il l'espérer. ***


Une piomelle vint m'apporter un pli.
Le Maître des Secrets avait prit de l'avance. Une prise de risque diraient certains... Ou pas. Rester statique en terre hostile apparaissait rarement comme une bonne idée.

Quoiqu'il en soit, le mot était teinté d'un certain fatalisme. Peut-être n'avait-il pas encore saisi l'enjeux que je voyais dans ce sauvetage. Il était temps de lui en faire part.
Prenant ma plume, je lui dressais la situation telle que je l'envisageais, reprenant mes réflexions où je les avait laissé près de cinq cycles plus tôt. Le jeu en valait la chandelle, c'était là le fond de mon message. Un moyen également de jauger l'ancien Ambassadeur.
D'une pierre du coup...

En regardant Isil s'évaporer entre les buissons, je repensais à l'époque où l'on nous avait envoyé dans ce funeste désert. Des Sœurs perdues, une lieutenant assassinée...et aucune vengeance. Nous avions recroisé certains des leurs parmi la Compagnie Noire, au Grand Mur. Des êtres en furie, guidés par l'amour du combat et du sang.
Qu'en serait-il cette fois-ci?
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Solior 23 Goliarmos du 1562ème cycle à 16h59

Selesnya était angoissée...

Certes il y avait cet elfe qui avait disparut c’était angoissant. Visiblement les havreboisiens faisaient encore des leurs... Cela devenait une sacrée habitude... Et avec ce nouveau coup, la vision d'harmonie et d'entente entre les peuples qu'avait pourtant défendue la nis bec et ongles, en fut encore un peu plus écornée.
Certes la réflexion du maitre des secrets lui avait rappelée qui elle était, mais, de plus en plus elle trouvait que sa version d'elle même du passé était une version bien naïve...
C’était étrange... Sa vision des choses glissait doucement et dangereusement du coté de ces éldunielithes qui, autrefois l'avaient tellement malmenée pour son ouverture d'esprit. Quelle ironie...
Mais vraiment, les orcs ne faisait vraiment rien pour que Selesnya continue a garder une bonne opinion d'eux. Et tout avait bien évidement été précipité avec l'irrespectueux et menaçant Asafa... Qu'elle pensait pourtant véritablement cultivé et respectueux. Pour un ex-diplomate, son comportement posait vraiment question...

Allant de désillusion en déceptions, la nis commençait a avoir des pensées qui, il y a quelques cycles, n'auraient jamais pu effleurer son esprit.
Anwë, Weylin, Dolcelebrin ou encore Shilssif.... Des personnes avec qui elle avait été plus ou moins en conflit sur certains points... Ah, si ils savaient, peut être souriraient-ils...
Et en plus ils étaient plutôt sexys.... Quel dommage...

Quelle ironie...

Et quelle angoisse.... Se rendre compte que son utopie d'harmonie est impossible... C'est comme renoncer a une partie de sois même a contre coeur. Mais là les orcs l'avaient bien cherché... Outre leur irrespect... Ils n'avaient visiblement aucun scrupule a attaquer le peuple elfe lors de leur moment de faiblesse. Et ça c’était impardonnable.

Toute cette affaire était donc angoissante, sur le fond, sur la forme et sur l'implication que cela représentait pour Selesnya. Mais au delà de ça.... l'angoisse... De se rendre compte que visiblement on a oublié quelqu'un... A présent cette personne lui demandait d'effectuer une divination, à laquelle s'ajouta une demande similaire du maitre des Secret. Il est vrais, comme l'avaient supposé ses deux interlocuteurs, qu’elle était talentueuse dans ce domaine, comme dans l'ensemble des domaines qui touchaient a la magie. Ceci dit elle en connaissait aussi les limites...

Mais elle ferait de son mieux pour aider et avec la bénédiction des Valar, l'enlevé serait retrouvé... Peut être.

Selesnya, par un concours de circonstances purement "gameplayesque" de finition de compétence d'écriture de parchemins se trouvait à Ranewen. Elle alla se positionner dans un jardin tranquille et se mit en position du lotus pour se concentrer se remémorant à l'esprit les différents éléments donnés en missives concernant le sujet. C’était peu, mais sait-on jamais.

La nis fit le vide dans son esprit se concentrant uniquement sur le nom et la description et comme toujours, commença sa divination par quelques prières au valar...

Quelle angoisse... Pourquoi les havreboisiens faisaient-ils du mal aux elfes...?

...
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Dolink 24 Goliarmos du 1562ème cycle à 01h46

*** Le Maître des Secrets était maintenant sur place à attendre l'arrivée de son alliée de fortune. Il connaissait ses capacités de l'époque où elle travaillait encore avec heri Meldanava, des capacités fort meurtrières, et donc très utiles en ces circonstances si spéciales.

L'environnement était aussi fort déplaisant et cela ne faisait que lui rappeler l'époque où il avait traqué les criminels atani responsables de la mort de sa femme. Une quête des plus ironique, où lesdits criminels -quand ils ne s'étaient pas entretués- avaient vieilli, enfanté et pour la plupart trépassé avant qu'Esthroth ne mette la main dessus. Triste réalité de la mortalité...

S'agissait-il donc d'un écho du passé prémonitoire, une aventure qui démontrerait encore l'ironie de leur situation ? Quoiqu'il en soit, ils devront être au choix les plus malins ou les plus sages selon la façon dont la situation évolue. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Altarielle
Quendë
Peuple Elfe

le Dolink 24 Goliarmos du 1562ème cycle à 10h36

*** L'Ombre progressait plus lentement désormais. Quitter la Taurë rendait la choses plus périlleuses...et plus excitantes.
L'épaisse végétation avait cédé sa place aux sous-bois parsemés de clairières, ici et là. Ces même clairières qui regorgeaient habituellement de bandits et créatures aujourd'hui inoffensives. ***


Le Maître des secrets avait eut la même idée que moi, comme quoi, les choses étaient parfois bien faites. La Prêtresse n'avait pas tardé à réagir et il fallait désormais patienter jusqu'à ce qu'elle obtienne des résultats.

Mon corps répondait désormais avec plus de fluidité. Mes mouvements avaient retrouvé leur souplesse, mes pas leur discrétion. Fort heureusement.
Il n'était plus question de se laisser aller aux théories et pensées quant à l'avenir d'Eldalïe. En terres hostiles, le moindre moment d'inattention pouvait d'avérer fatal.

Une dizaine de lieux après avoir quitté la frontière, un bruit attira mon attention. Le son du métal tranchant, des grognements empreints de bestialité puis soudain, plus rien. Avec précaution, je m'approchais à travers les bosquets, attachant la corde de mon arc jusqu'ici repliée et encochant une flèche. Sait-on jamais. Un immense yrch se tenait dans une clairière, sa hache, dont la taille égalait la moitié de mon corps, encore tâchée du sang rouge d'une créature gisant à ses pieds.

Son corps massif laissait toutefois transparaître les affres du temps. Mais le plus intéressant se trouvait dans son regard...et sa peau, étrangement sombre. Ses yeux rougeoyants me replongèrent dans le passé. En ce temps là, une partie de l'archerie et des gardiens avait été détachée pour soutenir les Ithoriens au Grand mur. Bien que les guerres atani ne concernaient, à ce moment là, pas Eldalïe, la tacticienne Suprême et future Reine avait perçu les conséquences que l'avarice des éphémères pourrait avoir sur nous. Ainsi, nous nous retrouvâmes dans une guerre que nous n'aurions pu gagner, tant nos consignes, restrictives, nous empêchèrent d'agir comme nous le pouvions. Dans tout ce tumulte, la terrible Compagnie Noire avait louée ses services auprès de l'Empire. Et dans cette Compagnie, regroupant les plus infectes spécimens de chaque races peuplant Ideo, un être me revenait en mémoire : lui, cet yrch.

Autrefois, il portait une de ces arbalètes korhiennes. Terrifiant assemblage technologique mais affreusement efficace. Il sembla qu'il avait troqué cette arme semeuse de mort pour une hache, symbole de la puissance d'Havrebois. Son équipement léger contrastait avec les yrchs que nous avions l'habitude d'affronter, dans le temps. Sa force et sa résistance ne faisaient aucun doute.

Sans attendre, je gribouillais quelques notes quant à ma position et aux observations recueillies sur cet Yrch. Seule, je n'avais aucune chance. A deux, il pourrait trépasser, mais pas sans avoir eu le temps d'alerter ses congénères. La discrétion était donc de mise.

Isil disparue quelques minutes plus tard, rapportait mes observations au Maître des Secrets.
D'ici quelques heures, nous nous rencontrerions et pourrions démarrer la chasse...
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Dolink 24 Goliarmos du 1562ème cycle à 18h30

Les premières impressions et sensations affluèrent alors que la nis focalisait son esprit et sa concentration pour essayer de retrouver le ner enlevé.

Elle écrivit une première missive avec les résultats de ses deux premières tentatives et une seconde avec son troisième résultat, un peu différent des deux premiers, mais qui cependant semblait les confirmer.

Son dos se vouta, la divination lui avait demandé beaucoup d’énergie et de concentration et elle était fatiguée. Elle allait devoir se reposer un peu avent de poursuivre la scrutation à distance.

...
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Lüdik 25 Goliarmos du 1562ème cycle à 19h40

*** Après l'arrivée d'une missive évoquant une évolution de la situation, Esthroth dû faire demi-tour afin de retrouver Altarielle. Le chemin ne fut pas sans encombre : l'elfe avançait prudemment et la route était parsemée d'un tas de créatures aux intentions plus ou moins hostiles.

Toutefois, grâce à la carte fournie par son alliée, et malgré un sens de l'orientation défaillant, le Maître des Secrets finit par la retrouver (note : pas encore en gameplay). Il arriva par le sud et signala discrètement sa présence par un bruit d'animal que seul un autre Quendë pouvait reconnaître. Non pas que l'animal n'avait aucune raison d'exister dans la région mais les variations sur le cri étaient ceux utilisés par les elfes en patrouille le long de la frontière. Et jusque-là, personne n'avait percé le secret de ce signal. D'une part parce que les elfes ayant trahi leur propre peuple étaient rares et d'autre part parce que le signal changeait régulièrement.

Esthroth s'arrêta au niveau d'Altarielle, camouflé avec une précision presque parfaite. ***


Aiya, comment se présente la foplcpodq ?

*** Le changement de langue sur le dernier terme invitait bien sûr sa comparse à échanger les plus précieuses informations dans un plus ancien dialecte. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Altarielle
Quendë
Peuple Elfe

le Malina 26 Goliarmos du 1562ème cycle à 10h38

*** Deux jours passèrent.
Les bois avaient cédé leur place à de vastes plaines. Ici et là, la végétation reprenait ses droits après un hiver rigoureux.
L'Ombre avait atteint un petit bois dans les environs de Drogmar. C'est ici qu'ils se retrouveraient. ***


Aux aguets, les sens aiguisés, je restais dans l'attente d'un signe ou d'un bruissement de feuilles qui pourrait annoncer l'arrivée du Maître des Secrets. Soudain, un son caractéristique s'éleva plus au sud, vers l'orée de cette petite forêt dans laquelle je m'étais mise à couvert. Il ne s'agissait pas d'un animal. C'était une forme de langage autrefois utilisés par les Macaris et Gardiens en patrouille. Un système simple qui évitait à un malheureux quendë de se retrouver criblé de flèches à l'approche d'un poste d'observation.

Je répondis au cri, du moins ce qui dans mon souvenir avait été un signal employé par l’Archerie. Un son semblable à celui que pouvait produire les harpies, en référence au nom que portait son escouade exclusivement féminine.

Quelques secondes plus tard, je vis approcher un nër habillement camouflé. Son équipement était semblable au mien, paré à la traque et à la mise à mort, si le besoin se faisait sentir. L'élite d'Eldalïe.
Ses mots filèrent au rythme du vent, sans s'élever au delà de la rumeur des bois. Je lui adressais un geste amical de la main en guise de salutation, mon autre main restant posée sur l'une de mes dagues empoisonnées, camouflée par les étoffes sombres caractéristiques des Ombres.
Il était prudent, tout autant que moi. Si l'un de nous avait été suivi, rien de ce que nous échangerions ne devait être compris.


Korrp i'ltelchslm rot jsnnojm : ht yjkb nihd sh toje. Chpichpd ustelmd nsmjohliiptm. Shkht tp r's jpnhljhl. Dl i'ot pt kjolm is NjhOmjpddp, ip Njhlism dpjslm hs Eojxrsj.
Chpiipd dotm wod ltdmjhkmlotd?


La hiérarchie se devait d'être respectée.
Le nër avait eut la confiance de la Vieille. Ce n'était pas rien.
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Mirion 27 Goliarmos du 1562ème cycle à 00h21

*** L'elfe des Brumes était certes discret mais son équipement, bien qu'allégé par plusieurs optimisations ainsi que la revente de son ancienne double-lame, était relativement difficile à transporter. Habitué à la Taurë, il était paré à toute éventualité. Paradoxal pour quelqu'un dont le mode de vie n'était pas censé changer ; un esprit trop méthodique venait avec ses propres contradictions... ***


Soit. Si la situation depuis votre dernier rapport n'a pas changé, mes idées non plus.

*** Altarielle souhaitait suivre le principe de hiérarchie auquel Esthroth n'accordait en fait qu'une valeur très relative. Selon lui, chaque Quendë devait plutôt imaginer ses propres choix, les présenter à ses supérieurs puis obéir en dernier lieu à la décision collégiale. ***


Je vous propose trois plans d'action.

Cd fhdupdh adhipn k'inniqydh dxaduzcd aixa atuuinptx. Xtya eiexdhtxa c'irixnied dx mtuzin uipa xtya hpaqydhptxa iyaap kd fhtrtqydh yx pxmpkdxn kpfctuinpqyd...

Cd kdyvpypud adhipn kd rtya dxrtodh iyfhypa kd c'ohmw dx iffydn ftyh rtya fhypadxndh dn tzadhrdh ai hypimnptx. Adctx c'yprtcynptx kd mdccd-mp, jd ftyhhip yTnhd iudxyp yi pxndhrdxph ftyh yadh ky rdhzd ty kd c'impdh yi rta mynypa.

Ci nhtpapypud adhipn kd xd hpdx siphd dn k'inndxkhd kixa cda dxrphtxa nixkpa qyd j'yad kd ui fcyud ftyh pxndhrdxph iyfhypa kd Eyxxihh. Jd ftyhhipa ictha iffyodh xtnhd kduixkd k'dvnhikpnptx dx fhdxixn cda ypcypudxna mtxaninypa kixa cd hypmpn. Pc xtya kduixkdhi ictha kd rdxph yi Khteuih, mwtad qyp xd fhdxkhi fia zdiymtyf kd ndufa ry xtnhd ftapnptx.


*** Il leva la tête afin d'obtenir un avis de sa consœur. ***


Qu'en dites-vous ?
La partie diplomatique pourrait aussi se faire avant d'engager tout plan d'action.


*** Leur discrétion demeurait encore absolue en ces terres étrangères. Devaient-ils sauvegarder cet avantage le plus longtemps possible ou devaient-ils en faire usage dès maintenant ? ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Altarielle
Quendë
Peuple Elfe

le Mirion 27 Goliarmos du 1562ème cycle à 23h29

Le Maître des Secrets n'avait pas froid aux yeux. Ses trois plans d'action, simples, impliquaient chacun des conséquences pour Eldalïe et le sauvetage du vieux nër.
D'autres stratégies alternatives me vinrent, impliquant une connaissance de la géopolitique idéanne que je n'avais plus aujourd'hui.

Silhxshmn sm Rcllxnn exnxch wxly hich jmy sxy knnckdckwkxajm, lm ymnxkh-sm fcm eicn lm exy willmn j'kdxrm fcm licy jxkyyily exyymn smhhm xzzxknm w'mljckvmdmlh.

Eicn jm yinh wm smh qnsu kyijck, j'klyhklsh dm wknxkh wm y'ml wckaxnnxyymn, jx sxehcnm w'cl einhmcn wm nckskh ckhxlh ejcy wxlrmnmcym fc'xchnm suiym. Jx nxkyil dm eicyym smemlwxlh cx emlymn fc'cl hmj xshm l'xcnxkh exy w'klhckncIh mh licy wmyymnvknxkh ejcy fc'xchnm suiym.


En relevant une partie de mes étoffes, je tirais une dague impériale puis la tendit au nër.

Kw jlqk klqmewvfy qvfp ue jwf rf xfvvf xmlkf, olqk blqppwlok qe swowse sedqwuufp uf sfqpvpf fo uewkkeov qof kwnoevqpf Almpwfoof. R'ebpqwk xf dqf c'ew bq uwpf, ufk pewrk hpxm klov zpqwdqfovk kqp uf vfppwvlwpf rf u'Fsbwpf. Qof jforfvve bfpkloofuuf kfpewv rlox bepzewvfsfov xlmqwpfovf.

Bien qu'il ne s'en vante pas -à raison- j'étais à peu près certaine que le Maître des Secrets assumait la partie sombre de sa fonction.
Une véritable Ombre, faite de noir et de blanc.


Le choix final vous appartient.
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Joriol 28 Goliarmos du 1562ème cycle à 17h17

*** Écoutant l'avis d'Altarielle, Esthroth réfléchit une seconde puis sortit un parchemin et écrit des missives à l'attention de Gunnarr et Jérélin, les deux seuls havreboisiens dont il connaissait l'intérêt pour la diplomatie. Le premier ferait le lien avec ce qui demeure politique en Habrevois, le second avec l'aspect religieux.

Cependant, il y avait une chance pour qu'aucun de ces deux contacts ne réponde à sa missive. Il fallait donc prévoir un plan B, un plan de repli qui permettent d'accomplir tous leurs objectifs, voire plus encore...

Le Maître des Secrets sortit alors une carte de son barda. Il se mit à dessiner avec son doigt différents itinéraires possibles, fit des pauses la main posée sur son menton ou le poing sur son front, marmonna à voix basse et lanca quelques "hum" de réflexion pour enfin se décider à parler. ***


Ok, je vois plusieurs issues.
Lp y'xwa flm uyql eq jxwi, py ixpm lf mwxqkfw fj mfwwpmxpwf jfqmwf, afye jf ifkwepm uel uxlfw if uwxcyqptf. Jxql eyyxjl y'euuwxaofw fm xclfwkfw l'py flm cpfj lfqy. Fjlqpmf, jxql y'emmevqfwxjl fjlftcyf iqpl vqf jxql eqwxjl axjnpwtempxj if afm qpmem if nepm : af lfwe jxmwf wfkejaof neaf eqd pjaqwlpxjl rwaol.

*** Esthroth fit un geste de la main en direction d'Alatarielle, comme pour évoquer sa proposition précédente. ***


Cela ne servira à rien de maquiller notre action.
Mex rlcmrax j'fyvytymao v'horl cscmb kf'yv m'cyb va batpx ja mefx seyo, ja oypexbao ef ja jatcmjao ja v'cyja xemb ymqytax. Sefx xcsau gyam kfa vax eorx xemb cfxxy ofyxyxbcmbx kfa vax xcmnvyaox. Yv mefx qcfb pvfbfb fma seya j'axrcpcja cf rcx ef yv pofysyamjocyb xax cvvyfyx.

*** Il montra la carte ouverte. ***


Lbyj ebyhhsblj lbyj ysicdeekh mkhj od Zdyhyb dy lbht-kjz, lbyj jkhsblj zbyvbyhj yd ehbnswszys tk Odyhkosdl wdsj ikod hkmsklthdsz yd lk edj qdshk uhdlt-icbjk.

So g d dyjjs ok jyt-bykjz mkhj ok Edzdlvdos kz Ldotbwsd. Od ebjszsbl uysbuhdecsfyk kjz dmdlzdukyjk kz okj dhzyslsklj jblz ikljysj lbyj diiyksoosh ibwwk tkj slmszysj wdsj vk ihbsj dyjjs jdmbsh fy'soj blz tkj hkodzsblj slzyshkjjyskj dmki okj cdmhkrbsjsklj. Soj lk ehklthblz tbli edj lbzhk edhzs js okj ghicj mskllklz yd lbyj ebyhjysmhk.

Klqsl, so g d o'bezsbl xbchskllk, mkhj Tkoldw by Rodlidjzko, ekyz-yBzhk od ebjszsbl uysbuhdecsfyk od wbslj dmdlzdukyjk wdsj soj ehklthblz ehkjfyk zbyvbyhj lbzhk edhzs qdik dyn ghicj. Lbyj ebyhhsblj dyjjs ehbqszkh tk ikzzk biidjsbl ebyh mklsh kl dstk dyn xbchsklj js wkj iblzdizj t'Cdmhkrbsj lk w'blz zbyvbyhj edj hyseblty.


*** Interrogateur, il revint vers sa consœur. ***


Vous en pensez quoi ?
Xipbqkkiwwiuikm, f'hrui orik wh gipkrtrpi qxmrqk. Ei k'ibm xhb mptrb eqppiem crb th crb gi kqmpi hwwrtr uhrb e'ibm htbbr wh uqrkb prbjttri xqtp kqtb. B'rw h gtrfth btpctret htbbr wqkdmiuxb th witpb etmtrb, rw bhtph btpcrcpi jtiwjtib biuhrkib qt jtiwjtib uqrb gi xwtb. Bh lhurwwi trmhkm xprb ik qmhdi, fi ki cqrb equuikm kqtb xqtpprqkb ptrtbbrp th pikcipbip eim hchkmhdi xqtp wi uquikm.

*** La folie de leur cible étant le plus grand risque de leur mission actuelle. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Altarielle
Quendë
Peuple Elfe

le Joriol 28 Goliarmos du 1562ème cycle à 20h16

Le Maître des Secrets pensait tout haut. Étonnant pour quelqu'un qui se voulait secret. Ceci marquait une profonde différence avec ce que j'avais pu connaître auprès de la Vieille.
Sans objecter, je suivais son raisonnement. Le récit s'agitait s'agitait. Bien que les options de sauvetages du Prélat diminuaient d'heures en heures, les possibilités de rendre cette escapade hors Taurë explicable allaient en augmentant.
La piomelle du nër disparut dans les buissons. Au fil des explications, il me sembla qu'il cherchait mon approbation.


Srqac napl, wfftlc wq ltry. Ca zps krzm pcs stqxtqrc ywlc fpc plgartlc, ltqc f'qafavalprtlc, wgpz tq cwlc ztvqayap.

Ôter une vie n'avait jamais été un soucis pour moi. Que ce fut dans l'Hossë ou dans d'autres circonstances, tuer avait toujours fait partie de mes compétences. C'était inquiétant dans un sens. Peut-être pouvait-on y voir la cause de bien des maux. Comment combattre la Non-Vie si l'on ne s'emploie pas à sauvegarder toute vie?

Um ejqwgwzwbv qnewqk vge nvjewkvkev. Rzqwrzv sqzg vk nvkgwvf, h'vgewbv rzv kqzg gqbbvg jvavsmtuv av dveev NjzQejvggv zm u'convjgvkgwtwuwezw azwjqzemkev. Wu k'vbnzQdcv rzv um umwggvj nmjewj gvzuv nqzj u'Vbnwjv k'vge nmg zkv tqkkv wazwv. Kqzg k'msqkg nmg tvgqwkg av sqwj zkv kzg av nuzg gv ymwjv dmnezjvj, rzv dv gqwe nmj avg ojdcg qz avg memkw.

À l'heure où Eldalïe souffrait le plus, il fallait mettre de côté les dissension et agir pour le bien commun. Tels avaient été mes mots à l'égard de la nouvelle Mère de la Tempête. Si Estheroth était prêt à mettre de côté certains principes et laisser parler mes talents, peut-être aurais-je un avenir parmi mon peuple.

Oshrtx xsfmhy ds n'srsb pdt bmdx txemyrtymbx ns IydMrytxxt. Eteh bmdx mooyhys dbt omyct z'snhwh xh bmdx rmcwmbx xdy n'lyeu tr pd'hn isyfhtbr ds bmdx hztbrhohty. Bsfhkdmbx zsbx ns Wydct, zt xmyrt ds et pdt bmx tbbtchx hkbmytbr md pdsbz tr emcctbr n'Mcwyt oysiitys.

Il était grand temps qu'Havrebois se sente à son tour chassé. Un exemple ne serait pas de trop.
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Valkin 29 Goliarmos du 1562ème cycle à 14h52

*** Ils commencèrent donc à avancer vers le nord, discrets comme des ombres. Quelques lieues après leur départ, Esthroth leva la main droite pour indiquer à Altarielle de s'arrêter. Avait-il enfin trouvé leur cible ?

Non, un Lukin était venu à sa rencontre avec une missive importante. Jérélin avait donc transmis sa missive et le chef de clan de Drogmar lui avait répondu. Rien de très réjouissant mais rien de totalement négatif. ***


Hum, pas très commode cet interlocuteur...

*** Certes, on avait vu pire chez les orcs mais par rapport à Gunnarr, c'était le jour et la nuit. Esthroth attendit ensuite Altarielle avant de lui confier les nouvelles. ***


Le pire était que le Cerkl' soit aux commandes de la ville de Drogmar. En même temps, ce n'est pas étonnant, elle est idéalement située pour accomplir des raids sur l'Empire et sur Eldalië.

*** Il soupira avant de reprendre. ***


Arkhon Addash est le chef du Cerkle, il ne nie pas accomplir régulièrement des raids sur la Taurë et il n'a pas l'intention de libérer Laurelian.

*** Pas facile de rester calme face aux propos du peuple de la force. En tant que Quendë, Esthroth était outré mais en tant que Maître des Secrets, il se devait de saisir toutes les opportunités. ***


Toutefois, il est prêt à coopérer en ce qui concerne la non-vie. Il nous laisserait voir Laurelian et nous pouvons imaginer à l'avenir une forme de coopération dans des missions liées à la lutte contre le Fléau.

*** L'elfe sortit alors son livre magique. ***


Je vais écrire un rapport sur le récit.

*** Et il soupira de nouveau. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Altarielle
Observatrice de la non-vie, Ordonnatrice de l'Orage
Peuple Elfe

le Valkin 29 Goliarmos du 1562ème cycle à 15h25

*** Alors que le crépuscule pointait le bout de son nez, les deux quendi progressaient vers le nord à un rythme soutenu. En présence de sous-bois et l'hiver étant passé, camper n'était pas problématique. ***


Le nër tentait de réprimer ses sentiments. Pour certains, la perte -même temporaire- d'un des leurs était vécue comme une profonde meurtrissure. Mes expériences m'avaient conduites à me détacher de ces choses là. Garder l'esprit clair - autant que possible-, ne pas se précipiter, garder un coup d'avance. Trois choses qu'il m'aurait été utiles de comprendre quelques cycles plus tôt.
Vieux et pourtant si naïfs.


Voyez le bon côté des choses : il vous a répondu, dis-je avec un sourire en coin.

La situation n'en demeurait pas moins inquiétante. Le nom du chef du Cercle raviva certains souvenirs.


Cet yrch, Arkhon Addash, n'est pas à prendre à la légère...
Quelles sont ses conditions pour voir le Prélat? A t'il relâché le reste des otages?


Mordant dans un fruit séché, je tâchais de mettre de côté les idées sombres qui me traversaient l'esprit.

Ils sont aussi préoccupés par la Non-Vie... Peut-être pourrions-nous organiser une entrevue à la frontière, prétextant une réunion visant à l'échange d'informations sur les nécromants et leur progression sous terre.
En exigeant la présence du Prélat,
vi z'pnvkpvt rdgt-gWtkd m'god wffpzvwo rwgk owgz md id ivygvkdk... Wg rwgk owz "pevz" md i'Dervkd md owgz kdomkd ip rpkdviid...

Silence.

...Ceci justifierait alors que nous escortions la Prêtresse et participions aux opérations de la mine.
Dans tout les cas, la libération du vieux nër n'est pas pour demain. Est-ce pour autant un problème?


Je fixais sans ciller le Maître des Secrets.
Ma dernière remarque, quasi rhétorique, tranchait avec le reste de mes mots. Bien qu'il s'agisse d'un quendë captif, tout ce qui nous intéressait présentement était son savoir hérité de son expérience au sein des Veilleurs de Shadaliel. Risquer le sacrifice de nos vies valait-il quelques cycles passés comme esclave?
Je n'en étais pas persuadée.
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Valkin 29 Goliarmos du 1562ème cycle à 18h02

(Note : Pardon Pardon ! Plein de taff XD faut que je me rattrape :) )

Ambiance : Thème de Selesnya.

Beaucoup d’échanges et d'agitation en effet. Et Selesnya y participait. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus eu autant l'impression de participer à la vie de son bien aimé pays.
Et cela, elle le devait au Maitre des Secrets et à Altarielle. Malgré les tristes évènements, elle était plutôt heureuse au fond d'elle même. Elle avait le sentiment qu'elle retrouvait de l'utilité, voir, un petit peu d'importance au yeux de son peuple, qui la sollicitait.
Elle avait le sentiment d'aider les siens et c’était tout ce qui comptait pour elle.

Les choses en vérité prirent une tournure encore plus intéressante lorsqu'elle reçut cette missive du Secretaire. La lisant, elle en comprit l'importance immédiatement et, comme toujours, fit un rapport de la situation sur le récit. Tout le monde était affairé à des missions importantes et elle se proposa donc de s'occuper de cette affaire. Il était à la fois curieux et enthousiasmant de constater que les étrangers s'adressaient toujours aussi souvent à elle pour interagir avec Eldalië, malgré qu'elle ne soit pas Diplomate. Peut être représentait-elle dans leurs esprits le visage ouvert et bienveillant du peuple elfe ? Et même si cela n’était plus aussi vrai que par le passé, ce fait demeurait relativement exact. Peut être aussi les étrangers savaient-ils que la nis prêtait oreille attentive à toute demande et ne tardait pas à répondre ? La nis mesurait, depuis le début, l'importance des relations externes, notamment en ce qui concernait la lutte contre la non-vie, mais au delà de cela, en temps que Galmanielith, l'importance de préserver la paix entre les peuples et ainsi de préserver la vie dans sa globalité...

Et elle se rendrait bientôt compte à son grand étonnement, qu'elle n'était plus la seule à penser en ce sens. La providence ne lui avaient pas envoyé un, mais deux esprits éclairés et intègres, dont les pensées résonnaient en echo aux siennes.

Mais... Lorsque Selesnya lut la réponse du Maitre des Secrets...


(Note : Que, comme pour Dolcelebrin et Monsieur +, je surnommerai ici amicalement, de temps en temps, le "Maitre des Soupirs" pour plusieurs raisons.
La première est bien sur par analogie à un personnage génial d'un de mes jeux préférés. Un personnage à la fois sage et mystérieux, mais aussi puissant et avec un très bon fond.
Mais la plus évidente est qu'il aime visiblement soupirer, n'est ce pas ? Ce qui n'est pas dénué d'un certain charme... Surtout en certaines situations... Qui traverseront peut être l'esprit de Selesnya XD)


Elle resta muette... Se demandant tout d'abord si elle n’était pas en train de rêver... Mais ce n’était pas le cas. Alors reflua en elle en cascade, des souvenirs anciens.... Qu'elle avait oubliée... La première fois, Esthroth avait inséré une clé dans une serrure.... Cette fois-ci il avait clairement déverrouillé et ouvert la porte en grand. Avec en partie aussi l'aide d'Altarielle d'ailleurs. Selesnya se rappela, cette fois avec une plus grande précision, qui elle était. Son combat quotidien pour apaiser la violence des Eldunieliths... La souffrance du rejet... Tout cela.... Tout cela avait entrainé bien des désastres parmi lesquels sa perte de raison, puis son coma, et enfin sa perte de mémoire...

Tout ce reflux de souvenirs et d'émotions fut trop pour la nis qui pleura à chaude larmes sur son récit. Mais ce n’étaient pas des larmes de tristesse... Du moins peut être au début, lorsqu'elle se rappela sa souffrance, mais elles furent vite remplacées... Par des larmes de joie, des larmes d'espoir..
Aussi étonnant que cela puisse paraitre, par des mots tous simples mais pourtant à la portée insoupçonnée, Soupir, venait de délicatement panser les plaies anciennes et profondes de la nis et il commençait à la faire cicatriser...
Après toutes ces années à souffrir, le maitre apportait à la nis une sorte de libération, de délivrance des douleurs du passé.
La nis n’était pas certaine de savoir ce qu'elle devait penser de tout ceci. Elle était dans un profond trouble intérieur. C'était.... étrange... Elle appréciait le ner, simplement en voyant ses écrits et sa façon de penser et de faire. Cela n’était pas arrivé depuis son tout premier amour, Nathanaël. Elle avait ensuite été souillée par les jumeaux et s'était surtout basée sur l'apparence pour choisir ses conquêtes. Comme c’était étrange.... Elle n'avait jamais rencontré le ner et pourtant, ses mots l'avaient touchée...

Selesnya comprit, que le maitre et Altarielle, étaient différents. Et un poids sur son âme écorchée sembla s’évanouir alors que de chaudes larmes coulaient sur sa joue. Elle n’était plus seule, elle n’était plus isolée, ni rejetée. On lui faisait confiance, on la soutenait, on acceptait ses propositions.
Comme le changement avait été soudain... Si soudain. C'en était presque incroyable... Comme une découverte fortuite.

Angoisse ? Il n'y en avait plus. Seul demeurait l'espoir et une sorte de bonheur retrouvé... C'est dans cet état d'esprit, qu'elle répondit fébrilement, dans son récit...

...
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Dolink 31 Goliarmos du 1562ème cycle à 19h04

*** Esthroth écouta avec attention les questions et propositions d'Altarielle tout en écrivant sur le récit. Lorsqu'il en termina sur le récit, il enchaîna par une missive en réponse au régent de Drogmar. ***


Kyvbbhnb ktb hgcvhnb dynztutsbtb yse hffybvhnb uyvbhnnywktb.

*** Une bien belle phrase ; elle résonnait d'autant mieux en elfique ancien. ***


Arkhon Addash ne relâchera pas facilement les otages. Au mieux, nous négocierons peut-être la libération de plusieurs membres de la famille de Laurelian en échange d'une proposition de coopération mutuelle contre la non-vie.

Avec le temps -et les missions coopératives- peut-être choisiront-ils de libérer Laurelian ainsi que sa famille avant la date anticipée. Ce dernier pourrait aussi plus facilement travailler avec nous et faire office d'ambassadeur culturel entre les deux peuples.


*** Le Maître fit une pause. ***


Je n'envie pas sa position mais les temps imposent certaines décisions, plus dures que l'acier. Si je dois utiliser Laurelian à des fins diplomatiques douteuse, je le ferai. Le Fléau ne se privera d'aucune limite morale et nous n'avons pas les moyens d'engager une guerre contre les havreboisiens à l'heure actuelle.


Continuons lcvx sc mqvb pour l'instant. Nous verrons bien où cela nous mène.

*** L'ironie de la situation commençait à les frapper de plein fouet : pas de sauvetage possible, pas de chasse en vue, uniquement de la diplomatie. Cela ressemblait aux histoires de leur jeunesse où les protagonistes pérégrinaient en louant les Valar sans accomplir rien de particulier. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Altarielle
Observatrice de la non-vie, Ordonnatrice de l'Orage
Peuple Elfe

le Lüdik 1 Rastel du 1562ème cycle à 19h31

*** Le soleil se coucha définitivement quelques minutes après la fin de la discussion. Les sous-bois, bien que fortement peuplés, formaient de part les dangers qu'ils représentaient une sorte de défense naturelle, dissuasive, pour quiconque souhaiterait s'en prendre aux deux quendi.
Le lendemain matin, à l'aube, les deux Ombres se remirent en route. ***


La nuit se passa sans encombres. Aucune attaque à signaler. Perchés dans nos arbres respectifs, ne dormant que d'un œil en se relayant pour faire le guet, nous ne risquions pas grand chose.
Après un court moment de lecture du récit, nous décidions de rejoindre la Prêtresse des Valar sur le chemin d'Escania. Un choix avisé, considérant l'impasse vers laquelle nous nous dirigions.

D'un sifflement, je fis appel à mon faucon qui nous suivait, entre deux chasse de mulots, depuis mon départ de Camthalion. L'animal vint se poser à quelques mètres de là, sur une branche. Je lui glissais doucement quelques instructions sans en cacher la signification à mon acolyte.


Fne pg uncl, ngfcw ep cngqw. Kz qg pjwcgwnzk e'tcox, lwgh owcoewk lpuk ew ozwe kgmmzcnuq gp ungk pewcqwc.

Le prédateur ne s'envola pas immédiatement.
Je plongeai ma main dans ma besace et en sorti un morceau de viande séchée. D'un geste, je le lui lançais. L'oiseau l’attrapa au vol puis s'éleva dans les airs.


Njg, Qjojbsl.

Luminescences du passé. Hommage au Lieutenant.
Le Maître des Secrets prit les devants. Nous étions tout deux habitués aux patrouilles, lui de formation Macari et moi pas l'Hossë. S'il s'avérait tout aussi efficace que moi en matière d'assassinat, nous ferions une paire mortelle.


*** Une journée passa.
Aucune trace de l'orc aperçu la veille. La zone était toujours aussi dangereuse. Harpies, trolls, géants et gnolls se partageaient le territoire dans une entente pas toujours cordiale.
En fin d'après midi, les deux quendi atteignaient pratiquement leur objectif. ***


La course avait été soutenue. Mon corps ne m'avait pas trahi, fort heureusement.
Alors que nous prenions position sur une colline à une trentaine de lieux de la Taurë, le cri du faucon m'alerta. Il volait au dessus d'une lourde stèle de pierre, témoignage d'un passé pas si lointain. D'un geste je fis signe à Esthroth de me suivre.

Les inscriptions, bien que datant d'une dizaine de cycles, étaient encore facilement déchiffrables...


Ici s’est terminée la Grande Chasse en l’honneur de Sarokha ! Que soit gravé à jamais le nom des valeureux guerriers qui y ont perdu la vie…

Ubik - Nibinyave - Nólatári - Féomathar - Farwën Urdithandil - Livy - Eldriel - Essoren - Aérandi - Reyleinagh - Silmaël - Madryade - Vornedlorion - Alhmer - Fiawyr - Elìndir - Cirdivus - Kirlias - Dërfikin - Eliroham
...du Peuple Elfe
Niujaten - Fëanarwen - Slyvore - Gloubi Boulgarg - Norkhel - Zags
...du Peuple de la Force


La signature était familière.

Arkhon Addash...1548. ,dis-je les lèvres pincés. Je me retournais vers le nër. Alors, toujours l'envie d'aller discuter avec le chef du Cercle?

Mes pensées, elles, étaient tournées vers les morts.
Tant de vies emportées par ces Chasses inconsidérées.
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Malina 2 Rastel du 1562ème cycle à 13h38

*** Ils arrivèrent finalement à une stèle marquant un évènement récent au regard de la temporalité elfique mais aussi un évènement ancien au regard des bouleversements modernes. ***


Intéressant.

*** Si les orcs pouvaient rétablir leurs pertes en quelques dizaines de cycles tout au plus, les elfes en mettraient plutôt des centaines. Ainsi, chaque Quendë mort au combat rapprochait Eldalië de sa très lente extinction. Que ce soit par la main des yrchs ou par celle des atani, les êtres immortels étaient voués à une agonie des plus funeste. ***


Oui, bien sûr, cela me donne d'autant plus envie de le rencontrer.
Une telle force de la nature se doit d'être exploitée à son plein potentiel ; ne les laissons pas gâcher leurs talents face aux elfes ou aux hommes.

La non-vie devrait être leur principal ennemi.


*** Il était clair que le destin cherchait à leur faire comprendre quelque chose. Trouver la stèle gravée par Arkhon, après qu'ils aient cherché à sauver Laurelian et combattre des yrchs, il ne pouvait y avoir plus grande ironie. La voie était toute tracée. ***


Nelh helmufxdb uxxdizgd su qglExgdhhd Suxmnfi' hlg qsujd, mdgf Usxugfdssd ?

*** Ce n'était pas une si mauvaise idée. À la fois stratégique et symbolique. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Altarielle
Observatrice de la non-vie, Ordonnatrice de l'Orage
Peuple Elfe

le Malina 2 Rastel du 1562ème cycle à 18h47

Jxi.

Laissant ma voix s'éteindre dans le vent léger, je m'approchais un peu plus encore de la stèle. L'arc fut déposé au sol.
Le Maître des Secrets n'avait pas tord : la force des yrchs devait être employée à autre chose que ces Chasses futiles. Bien qu'elles constituent une forme de tradition chez ces tribus sauvages et guerrières, elles constituaient aujourd'hui un véritable rempart dans la lutte face à la Non-Vie.

Du bout des doigts, j'éffleurais les traces marquant chaque lettres. Langage brutal et archaïque. Ils avaient tout de même rendus hommage aux morts, à tout les morts. Ce peuple de la Force était, d'une certaine manière, fascinant de contradictions.


La Prêtresse ne devrait plus tarder, montons un camp. Nous ne repartirons que demain à l'aube.

Tournant brusquement le dos à la stèle, je ramassis mon arc puis m'employais à trouver un site propice à notre nuit, perchés sur ces collines.
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Malina 2 Rastel du 1562ème cycle à 19h54

Aussi loin que pouvait porter son regard d’émeraude en amande, Selesnya voyait des contrariétés sur le chemin.

Elle avait usé des dons des valar pour améliorer son acuité et son essence même, elle qui pourtant était peu versée dans les efforts physiques. Par précaution elle éleva même une barrière protectrice vengeresse autour d'elle.
Il y avait des trolls géants tout autour et elle préférait éviter de finir aplatie. Fort heureusement, sa tenue luthorniée lui permettait de ne faire qu'un avec la Taurë et de berner ces horribles créatures.

Elle avait sans doute suffisamment évoluée vers le nord pour le moment. Il fallait à présent qu'elle prenne plein ouest selon les indications d'Altarielle.

Selesnya fut cependant très troublée par l'abondance de créatures plus ou moins commodes sur son chemin... Elle allait devoir prendre des précautions.... Ce qui allait compliquer son trajet... La Taurê n’était plus vraiment sure même pour ses habitants séculaires. Il devenait évident que le déclin du peuple elfe s’accélérait de cycle en cycle...

Cette sombre pensée lui arracha un frisson de malaise dans le dos.

...
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 3 Rastel du 1562ème cycle à 11h48

Theme de Selesnya.

Alors que le maitre des secrets et l’ordonnatrice de l'orage étaient en train de préparer le camp, il y eut des bruits et des mouvements à l'Est de leur position.

En vérité c’était comme si les buissons bougeaient. Et avec la nuit qui était déjà tombée depuis un petit moment il n’était pas aisé de distinguer la créature qui semblait vouloir sortir du buisson... Au simple reflet de la lumière d'Isil.
Selesnya n'avait point de clepsydre mais il devait être aux alentours de 22 heures, sans doutes.

Et alors que les deux elfes, probablement, par réflexe martial s’apprêtaient à pourfendre ce qui sortirait du buisson... Le buisson lui même chuchota d'une voix féminine étrangement douce en s'approchant.

C'est moi.

En s'approchant, la lumière d'Isil fut alors suffisante pour distinguer que cet étrange buisson qui bougeait vers eux n’était autre que la prêtresse des Valar, servante de Galmaniel. Vêtue d'une étonnante tenue végétalisée lui permettant de passer inaperçue dans la Taurë.

Elle portait sa traditionnelle tenue végétalisée de Galmaniel. Cette tenue passait généralement bien dans l'ensemble de la Taurë, et lui avait permis d’éviter les mauvaises rencontres, ceci dit elle deviendrait sans doute moins efficace une fois en Khor.

(Note : Selesnya ne porte pas le masque que l'on voit sur l'image)
Cette tenue tout a fait particulière que la nis a créée elle même grâce a sa maîtrise de la Luthornie, est formée exclusivement d'éléments végétaux vivants, entremêlés les uns aux autres. On y retrouve des fougères, du lichen, des lianes, des mousses, de l’écorce et des branches de différents arbres, agencés de manière a former une toilette aussi raffinée qu'impressionnante. En outre, ce vêtement particulier offre à Selesnya, de par sa nature buissonnante, un camouflage fort apprécié lors de ses nombreuses excursions en Taurë.

Selesnya fit une pause pour reprendre son souffle. Puis elle s'inclina respectueusement devant ses deux compagnon de voyage.
Selesnya Lathvin', je suis honorée de vous rencontrer. Hanta pour votre aide.

La nis était encore inclinée par respect et n'avait pas encore pu voir de prés les silhouettes de ses accompagnateurs, elle attendait qu'ils lui répondent et l'invite à se joindre a eux.

...
Information détaillées
Altarielle
Observatrice de la non-vie, Ordonnatrice de l'Orage
Peuple Elfe

le Mirion 3 Rastel du 1562ème cycle à 13h36

Le camp de fortune se résumait à trois toiles tendues de couleur sombre ainsi qu'un léger matelas de mousse, le tout positionné contre deux gros rochers permettant de se protéger du vent. Faire un feu aurait été hors de propos. Les nuits, bien qu'encore fraîches, étaient largement supportable. Puis la forte population de troll géants aux alentours me poussaient vers la plus grande prudence : si les yrchs étaient un danger, les trolls géants étaient d'un tout autre niveau.

Alors que la nuit était tombée sur le camp, que le nër et moi même étions occupés à vérifier minutieusement notre équipement en échangeant quelques rares mots, un bruissement de feuilles attira notre attention.
Calanor ne l'avait pas détecté. Pas étonnant, à cette heure, le faucon était plus occupé à chasser qu'à s'occuper de notre protection. Instinctivement, je retirais mes deux dagues de leurs fourreaux, prête à bondir et taillader les artères de l'intrus, au besoin.

Il n'en fut rien.
Une voix s'éleva. La Prêtresse.
Dans la plus pure tradition des quendi citadins, peu habitués à évoluer dans un environnement hostile, la gracieuse nis s'inclina devant nous. Face à cet amas de féminité et de grâce, j'avais plus l'air d'un animal écorché et sauvage, moins préoccupée par mon apparence et mon odeur que par le tranchant de mes lames.


Aiya Prêtresse, fis-je d'un ton neutre en rangeant les dagues sous mes étoffes sombres.

D'un geste, je lui indiquais la couche que nous lui avions préparé.


Au besoin, j'ai quelques biscuits, des fruits secs et un peu de viande séchée. Un peu plus en contrebas de la colline, vous trouverez un point d'eau.

Désormais assise sous l'étoffe de mon couchage, j'avalais une baie en signe d'invitation.
La nis était toutefois une énigme pour moi. D'expérience, le surplus de politesses cachait souvent quelque chose...et j'étais déterminée à savoir quoi.


Que pouvez-vous nous dire concernant le Secrétaire Impérial Hame Lyn et des volontaires étrangers auxquels il faisait référence dans ses missives? Pas que je n'aime pas braver l'inconnu, mais si nous pouvions avoir une mince idée de ce dans quoi nous mettons les pieds...

Saletés de pépins.
Dans un bruit détonnant, je les crachais au centre du cercle que nous formions. Ouai définitivement, pour la grâce et et féminité, il faudrait repasser.
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Mirion 3 Rastel du 1562ème cycle à 14h11

*** Le camp fut installé et la garde montée. L'environnement n'était pas des plus paisible. Des hordes de créatures violentes les encerclaient (dont une tierce de Trolls Géants au nord-est) et les deux elfes n'étaient pas dans leur environnement naturel.

La présence de l'Esprit ne se faisait pas sentir en ces lieux. Ils étaient donc livrés à eux-mêmes, comme la majorité des habitants de ce monde. Pas de béquille naturelle pour se tenir droit, il fallait être robuste et vigilant pour espérer survivre.

Alors que la nuit était tombée, Selesnya arriva discrètement de derrière un buisson. Ce fut Altarielle qui la remarqua la première. Esthroth avait bien entendu quelque chose mais cela ressemblait plutôt un animal, il ne s'était donc pas inquiété.

Aucun humain, ni aucun orc n'aurait pu les surprendre de cette façon. ***


Aiya, heri Lathvin'

*** D'aucuns prétendent que pour assassiner discrètement un Quendë, il fallait en être un soi-même. C'était peut-être naïf de penser qu'il n'y avait aucun elfe mal intentionné en dehors de la Taurë mais cela se vérifiait encore, Altarielle ayant pourtant quelque connaissance sur le sujet. ***


Vous avez fait bonne route ?
Reprenez vos forces ce soir, car nous prendrons un rythme soutenu dès demain matin.


*** Altarielle n'avait effectivement rien de gracieux et Esthroth n'avait même pas réfléchi s'il s'agissait d'un nêr ou d'une nis. Ces détails futiles n'avaient pas beaucoup d'intérêt à ses yeux ; seules les compétences et la personnalité de ses compagnons l'intéressaient réellement. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 3 Rastel du 1562ème cycle à 15h36

Selesnya se redressa et offrit un sourire chaleureux à ses interlocuteurs.

Aiya.

En vérité Selesnya n'avait véritablement rien à cacher, ou pas grand chose. Peut être un ou deux..."vices" et encore, ce n’était même plus sur... Mais rien de bien méchant. Et vu son traumatisme encore vivace... Elle était loin d'avoir envie d'assassiner qui que ce soit et quand bien même ce serait le cas, elle était bien loin d'en avoir les capacités physiques et l'armement nécessaires,cela pouvait facilement sauter aux yeux.

Le contraste entre elle et Altarielle était saisissant de ce point de vu là aussi. Il était certain que l’ordonnatrice au contraire de Selesnya soit tout a fait capable de surprendre l'ennemi avent de lui ôter la vie. ce faisant Selesnya répondit par un hochement de tête a la première intervention très neutre, d'Altarielle.
La nis avait croisée beaucoup d'Eldunieliths dans sa carrière de porteuse. Elle avait certes eu du mal avec quelques uns mais elle avait aussi appris à les apprécier de plus en plus, depuis peu.
Elle en avait en fait côtoyé beaucoup, certains de très très TRÈS prés... Et elle savait les reconnaitre maintenant très facilement, ils avaient ce "parfum" particulier sur eux, de rigueur et d'efficacité, une saveur à la fois glaciale, mais aussi, charmante. L'austère et toujours chic Monsieur +, restait bien évidement le Parangon de ce qu'elle avait pu voir dans le domaine de la prétention et de la classe, bien qu'elle ai aussi connue plus sauvage et impulsif, comme Anwê.
L'aspect "bestial" d'Altarielle ne dérangea pas la nis le moins du monde, elle même étant un buisson vivant, elle n'allait pas reprocher à l’ordonnatrice de ressembler à un animal. Qui plus est Altarielle semblait tout à fait adaptée pour sa mission actuelle ce qui était bien sur, le plus important. L’ordonnatrice devait être sans doute un mix harmonieux des deux facettes précitées. Quoi qu'il en soit, meme si Altarielle n'avait pas specialement pris soin de son paraitre elle arborait elle même une armure de qualité et finement ouvragée qui accentuait la noblesse de ses traits.

Malheureusement, même après avoir plongé ses émeraudes en amandes dans les beaux yeux bleus-gris de l’ordonnatrice, Selesnya ne se rappela pas d'elle... S’étaient-elle déjà rencontrées ? La galmanielith eut un regard interrogateur mais n'osa pas poser la question de peur de l'ennuyer. Pourtant la prêtresse était presque sure que c'était la première fois qu'elle rencontrait ses deux interlocuteurs.

Ah des biscuits... Oui, la nis était gourmande , c'etait un de ces petits vices sans aucun doute. Sans doute la facette en elle de l’enfant fée n'y était pas étrangère.

Heu des... biscuits ? Oui, je veux bien hanta.

Puis se fut Esthroth qui s'adressa à elle pendant qu'Altarielle cherchait les biscuits. Et elle croisa pour la première fois les émeraudes du ner.

Alors voila... C’était donc "ça" le maitre des Soupirs. Selesnya dû se rendre à l’évidence, en plus de l'avoir séduite simplement par ses propos et son intellect dans le récit... Il était sacrément sexy..... Merde alors...
La nis mis un moment a répondre en vérité elle... Bon je pense qu'on peu le dire, elle matait le maitre... Sans vraiment s'en apercevoir. Son trouble à elle par contre était sans doute perceptible. D'autant plus quand Altarielle lui tendit les gâteaux et qu'elle ne les saisit pas tout de suite.

En vérité Selesnya etait fascinée par le corps athlétique d'Estroth, dont la peau, sous la douce lumière d'isil prenait quelques reflets bleutés envoutants. Ceci ne laissait aucun doute sur l'ascendance commune qu'il partageait avec Selesnya. Sous la lumière d'isil, la peau de la prêtresse avait aussi quelque étonnants reflets ambrés. Baléa avait pu le constater.

Haha... ha.... Fit Selesnya d'un rire gêné en saisissant enfin un gâteau. Hanta. Et elle commença à le grignoter comme une enfant en devenant rouge pivoine et baissant la tête, se rendant compte que son bug n'avait pas du passer inaperçu vu qu'il ne devait sans doute manquer que le filet de bave à ce tableau pour être complet. La nis essaya d’éviter de trop regarder dans la direction du ner pour ne pas le mettre mal à l'aise, bien qu'elle ne se privasse pas de temps en temps d'y jeter un petit coup d’œil, comme ça, pour le plaisir des yeux... Bien... Encore un Eldu a rajouter à la liste des Eldus sexys. Cela commençait à faire beaucoup. Sans doute aurait-elle dû avoir cette révélation plus tôt, cela aurait pu améliorer les relations qu'elle avait eu par le passé. "Une raison de plus d'endosser le pourpre !" Aurait pu dire Dolcelebrin.

Hanta, oui, mis à part les trolls géants qu'il m'a fallu soigneusement éviter, j'ai fait bon trajet. Je vais... je vais aller m'assoir oui pour, me reposer.

Elle se posa délicatement sur la couche, les extrémités végétales de sa tunique dansaient un étrange ballet à chacun de ses mouvements.

A la demande d'Altarielle, Selesnya secoua la tête visiblement sincèrement désolée.
Ah, je suis navrée de vous décevoir Ordonnatrice mais... Je ne connais aucune des personnes citées ou missivées par le secrétaire. Je ne sais pas vraiment comment il a eu mon nom, mais je suis relativement connue à l'étranger grâce à mes contacts diplomatiques.

...
Information détaillées
Altarielle
Observatrice de la non-vie, Ordonnatrice de l'Orage
Peuple Elfe

le Joriol 4 Rastel du 1562ème cycle à 09h19

Malaise.
Le regard que jeta la Prêtresse au nër me fit frémir. Elle semblait manifester plus d'appétit pour la chair que pour la nourriture offerte. Les jeunes Quendi avaient souvent cette période là, s'étalant de vingt à cinquante cycles, où ils se laissaient aller à de multiples expérimentations sexuelles. Mais une Prêtresse de Galmaniel?

Je levais les sourcils d'un air désabusé. Il ne restait plus qu'à espérer que la nis ne prenne pas cette mission comme une occasion de s'envoyer en l'air avec la moitié de la légion Kohrienne, auquel cas les bordels de Dominia eurent été une destination plus adaptée.


Vous êtes connue...
Ah...
...Ceci confirme ma première pensée.


Intérieurement, je riais de mon propre trait d'humour. Un humour bien à moi évidemment.

Je prendrais le deuxième tour de garde, vous semblez avoir des choses à partager tout les deux.
Puissent les Valar, s'ils sont encore là, veillez sur nous.


Je repliais les étoffes contre moi puis fermais les yeux.
Demain, nous serions en territoire Impérial, il fallait profiter de ces derniers instants de relative quiétude.
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Joriol 4 Rastel du 1562ème cycle à 10h44

Il n'était techniquement pas possible d'affirmer que Selesnya avait pour but de s'envoyer en l'air avec la moitié de la légion. Même si cela semblait être une perspective séduisante au premier abord, rien ne laissait à penser que la nis soit aussi réceptive au charme des humains.
Bien sur elle l'était, du moins en partie, mais personne n’était véritablement au courant, à moins de lui être très intime, où bien évidement d'avoir participé au dernier rêve.

Il n'était pas non plus certain de pouvoir affirmer que la nis était toujours en recherche d’expérimentations sexuelles.. Ce qui était certain c'est qu'elle savait apprécier le beauté sous toute ses formes et qu'elle serait sans doute aussi émerveillée par le corps d'un ner que par un merveilleux jardin de Galmaniel. Après tout qui crée le corps des nerri ? Galmaniel aussi n'est-ce pas ?
Qui était la déesse de la vie ? Et donc de l'acte de conception ? Galmaniel n'est ce pas ?
Qu'elle soit Galmanielith, n’était donc pas vraiment une contre-indication, plutôt au contraire, Selesnya extrêmement croyante, embrassait tous les aspects de "création" de sa déesse bien aimée.

Selesnya ne comprit pas le trait d'humour d'Altarielle. Qui est cependant très drôle il faut l'avouer.

Ah. Bien bien. Murmure t'elle, sans trop savoir.

Par contre elle eut un moment de bug lorsqu'elle parla de "choses à partager" avec le maitre... Que...Quoi...? Elle rougit de nouveau et se cacha sous le drap en attendant que ça se passe. Ce n’était pas parce qu'elle savait apprécier la beauté de quelqu'un en plus de son esprit, que cela faisait d'elle quelqu'un de particulièrement a l'aise dans ce cas. la situation était bien différente là par rapport a ces autres amants... Ce n’était pas tellement du désir comme aurait put le penser Altarielle...

...
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Maître des Secrets
Peuple Elfe

le Joriol 4 Rastel du 1562ème cycle à 14h41

*** La prêtresse Lathvin' n'avait pas plus d'informations à partager. Logique. Elle était très transparente sur le récit, elle avait donc déjà donné toutes les informations dont elle disposait. Ils pouvaient donc aller dormir sereinement. ***


Bonne nuit, heri Altarielle.

*** Altarielle avait néanmoins choisi de s'imposer le second tour de garde, le tour le plus difficile si l'on en suppose trois. ***


Vous pouvez vous coucher sans crainte, heri Lathvin', vous devez être fatiguée après ce voyage rapide depuis la Taurë. Je veillerai sur vous deux pendant le premier tour de garde.

*** Ce n'était pas qu'Esthroth n'aimait pas dormir mais il n'aimait pas perdre conscience en s'endormant. Prendre le premier tour de garde était le choix le plus cohérent et le plus facile pour lui.

Après plusieurs heures où seuls les grognements de trolls géants au nord-est et de bestioles en tous genres aux alentours vinrent perturber leur campement, Esthroth réveilla Altarielle et partit se coucher à son tour.

Toutefois, peu après que le jour se soit pointé mais avant que son tour de sommeil ne soit terminé, Esthroth s'éveilla en sueur, paniqué, ayant rêvé que l'yrch qu'ils poursuivaient les avait trouvé avant eux et qu'un combat s'était lancé, Altarielle au corps à corps avec ses dagues et Esthroth à distance avec son arc. ils étaient presque sûr de gagner à un contre deux mais la tension était maximale. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Altarielle
Observatrice de la non-vie, Ordonnatrice de l'Orage
Peuple Elfe

le Joriol 4 Rastel du 1562ème cycle à 15h36

La nuit, bien que légèrement fraîche, se passa sans encombres.
Mes rêves étaient sombres. Aurait-il fallu s'en inquiéter? Depuis l’événement, je doutais que les Valar soient encore en Ideo. Leur existence n'était pas remise en cause mais, comme lors du Fléau, je supposais que certains d'entre eux avaient choisi de quitter cette terre.
Il ne pouvait pas s'agir d'un abandon.
Avaient-ils laissés des signes?

Comme un fantasme, j'imaginais l'Ombre Nocturne venir nous éclairer la voie. Guider les esprits égarés vers une ultime bataille face à la Non-Vie.
Espoirs.


*** Quatre heures passèrent.
Après ce court repos, Altarielle s'éveilla. Sereine, étrangement reposée. La pâle lueur de la lune éclairait les environs. Une nuit claire. Esthroth pu alors se coucher. ***


Il n'y aurait que deux tours de garde ce soir, la Prêtresse avait besoin de repos, elle représentait Eldalïe, son bien être était essentiel. Après avoir bandé la corde de mon arc et encoché une flèche, je me postais un peu plus en hauteur, contre les deux gros rochers.
Au loin, les créatures nocturnes entamaient leur chasse. Calanor était rentrée. Le faucon s'était niché à quelques mètres de là, prête à réagir sur un sifflement.
J'occupais ma nuit en examinant les pages du récit dont je n'avais pas encore pris connaissance. Quelques esquisses me permirent de définir mes prochains projets, une fois cette mission terminée.
Il y avait tant à faire.


*** Le lendemain matin, peu après que le soleil se soit levé... ***


Alors que je préparais mon léger paquetage, le Maître des Secrets fut réveillé dans un sursaut. Je lui adressais un regard interrogateur.

Un rêve mouvementé?

Peut-être était-il lui aussi travaillé par son passé.
Après tout, outre son rôle d'ambassadeur puis de Père de l'Ombre, je ne connaissais pas ce nër. Peut-être l'avais-je croisé durant ses patrouilles, rien de plus.


Avalez un bout, nous partons bientôt.
Idéalement nous devrions atteindre le point de rendez-vous dans deux jours. Suivant l'état du Mur, nous pourrons établir le camp de ce soir là bas. Inutile d'arriver exténués, surtout si nous nous retrouvons impliqués physiquement dans cette affaire de bandits.


Curieusement, j'appréhendais de retrouver le Grand Mur.
Tant de batailles s'étaient jouées autour de ce No man's land. Qu'en était-il aujourd'hui?
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Joriol 4 Rastel du 1562ème cycle à 16h29

Ah... D'accord... Hanta... Chuchota doucement la prêtresse.

Bien sur, elle eu du mal a s'endormir. Et contrairement a ce que l'on aurait pu penser, ce n'est pas parce qu'elle préférait mater Esthroth, non. C’était simplement que, privée pour la première fois depuis très longtemps de la présence de l'esprit, la prêtresse se sentit extrêmement mal...

Selesnya ayant du mal à dormir, jouait avec les végétaux de sa tenue pour essayer de trouver le sommeil, les faisant se mouvoir avec sa luthornie, tout en réfléchissant...
Elle n'avait pas réagit a la dernière phrase d'Altarielle, par respect... Les propos biens pessimistes de l’ordonnatrice ne l'aidèrent pas non plus a trouver un sommeil apaisé, même si elle savait au fond d'elle même qu'Altarielle se trompait... La prêtresse ne pouvais se résigner à penser que les Valar étaient partis, et encore moins Galmaniel, la mère de toute choses... Comment une mère pouvait-elle abandonner ses enfants à leur destin funeste...? Non... Ce n’était pas possible, ce n’était pas logique, pas Galmaniel... Sa foi lui disait que sa déesse était toujours avec elle, à ses coté. Et elle trouva un peu de réconfort dans cette foi, malgré l'absence douloureuse de l'esprit.
La nis finit par trouver le sommeil, mais pour elle aussi il fut agité et segmenté. Elle ne dormit pas bien de toute la nuit.

Hummmm....Oui oui... Intéressant... Le maitre n'avait pas vraiment réagit au bug de la nis, ce qui était, selon l'adage, une bonne stratégie. Mais, ce vil Estroth, estimant trois tours de gardes, avait il prévu ensuite de se réveiller en sueur au moment où la prêtresse était encore de garde ?
Haha ! Pas de chance, Altarielle avait décidé de priver Selesnya de ce moment en ne la réveillant pas et en préférant la laisser dormir.
Du coup on peu finalement se demander qui est le plus vil des deux, Estroth ou Altarielle ? Héhéhé.
Probablement la réaction de la prêtresse aurait été plus attentionnée que celle de l’ordonnatrice.

Bien sur comme Selesnya ne dormait pas bien elle s’était rendue compte qu'Altarielle ne l'avait pas appelée, mais elle n'osa rien dire. L’ordonnatrice était un petit peu rude pour elle. Elle ne lui en voulait pas, cela était normal, elle était Eldunielith, ceci dit la prêtresse restait prudente, ne souhaitant pas contrarier la nis.

Selesnya entendit Esthroth se réveiller et se tourna vers lui... *insérez ici un fond romantique de manga de fleurs de cerisiers qui volent dans le vent, avec des petits nuages et des étoiles brillantes dans les perles de sueur*. Inutile de préciser que la vue lui plut. Elle était aussi inquiète, mais voyant qu'Altarielle s'en "occupait" elle préféra faire comme si elle n'avait rien vu.
Elle attendit un peu pour continuer de faire style qu'elle n'avait rien vu, et pour éviter que les autres la voient encore avec les joues rosies, puis fit semblant de se réveiller.

Ahhhh.... Aya... Souffla la nis en s'étirant comme une féline. Hmmmm.... Je ne me souvenais pas qu'il était aussi pénible de trouver le sommeil sans la présence réconfortante de l'esprit... j'espère que cela s’apaisera pour les nuits suivantes. Hanta d'avoir veillés sur moi.

Elle sourit à ses deux compagnons de voyage avant de reprendre un des biscuits d'Altarielle et les laissa discuter de la meilleure marche à suivre pour la suite.

...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page