Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

138 Joueurs sur Ideo (4396 inscrits) : 76 humains (2273), 32 elfes (1377), 30 orcs (746) | 0 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Retour à Rielth

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Joriol 30 Dilannel du 1562ème cycle à 01h24

Il est déjà tard dans la nuit lorsqu'Aegyll arrive sur son destrier. Avec lui son escorte habituelle composé de son mentor l'évêque Felderance, son confesseur, d'Emeline Degranciel qui est son intendante, Valyrion de Lonvallon, le capitaine de sa garde et son frère adoptif Delcar de Rieverfelth. C'est lui qui s'avance sous la pluie en direction des garde la grande porte de Rielth.

"Ouvrez pour le Seigneur de Rielth"

Sans discutions, les hommes s'écartes reconnaissant la chevalière au poing de Delcar. La Sainte Relique de Velnast le rubis Feu Sacré qui ornait autrefois son épée Sombre Etoile. Lentement l'escorte se déplace rue Lissila jusqu'à la place Draidor devant le manoir des Rielth. Un garde emmene les chevaux de la troupe en direction de l'écurie alors que s'est Delcar qui ouvre la porte de la salle du conseil. Soudain tous les yeux se tournent vers lui. Bien qu'il ait gardé son heaume, tous baissent la tête en signe de respect lorsqu'ils remarquent ses yeux verts luisants qui transpercent la nuit. Aucun d'entre eux ne bouge jusqu'à l'arrivé d'Aegyll quelques secondes plus tard en compagnie d'Emeline. C'est Vaellk de Rielth, le cousin d'Aegyll et second dans la ligne de succession qui vient briser le silence.

Lementrau Aegyll.

Il se jetant l'un sur l'autre pour se saluer avec un large sourire qui n'est pas tout à fait de circonstances. Pendant ce temps, Delcar a déjà disparue. Aeygll sait précisément ou il est parti. Delcar ne dit rien, mais si cela ne tenait qu'à lui ils seraient revenus bien plus souvent auprès de leurs parents.

Vaellk, je vais m'absenter se soir. J'aimerais que tu trouves des chambres ici pour Emeline, le capitaine Lonvallon et ses gardes. L'évêque Felderance ira au Prieuré.

Bien sûr, mais il faudrait que nous parlions, tu sais comme s'est important.

Demain Vaellk. J'espère qu’ils seront tous présent,
termina-t-il.

Rapidement il alla saluer le reste des membres du conseil, essentiellement ses cousins Lonvallon, Hagmar ou encore Mortecume. Il monta les escaliers avec calme pour se diriger vers le salon ou une femme élégante mais âgée, au port de tête altier sert vigoureusement Delcar dans ses bras devant un feu de cheminé. Alors qu'elle perçoit le son d'un homme en armure elle se retourne sans inquiétude avant de s'adresser à lui.


Mieux vaut tard que jamais, cela pouvait paraître froid mais il n'y avait pas de méchanceté.

Aegyll ne rebondit pas immédiatement. Que pouvait-il dire ? Qu'il n'avait pas souhaitez revenir, qu'il cherchait depuis plusieurs mois une raison chaque jour de ne pas s'ôter la vie ? C'était pourtant bien souvent sa seule pensée heureuse que de rejoindre Sélène par de la mort qu'importe où celle-ci se trouvait.


Je suis heureux de vous voir mère.

Sa voix était calme et posée. Il s'approcha à son regard pour l'embrasser à son tour. Celle-ci semblait presque disparaitre derrière la carrure imposante de son fils.

Comment est-ce arrivé ?

Il était temps. Dit-elle sans plus d’explication avant de reprendre. Vous devriez aller vous reposer.

Sans discussion les deux hommes montaient à l'étage. Alors que Delcar suivait son frère dans sa chambre, Aegyll se retourna vers lui.

Si j'ai bonne mémoire ta chambre est juste après.

Le regard qu'il lui jeta ressemblait sans doute à un "ta gueule" en réponse. Mais finalement il dit :

Je reste ici ce soir.

Les deux hommes étaient très liés depuis qu'Aegyll avait trouvé Delcar déambulant seul à l'âge de cinq cycles. Il le ramena alors chez lui et il lui servit un repas chaud. Lorsque ses parents trouvèrent les deux enfants à table, son père lui demanda de qui il s'agissait. "c'est mon frère" dit simplement Aegyll. Son caractère était déjà bien affirmé alors qu'il était très jeune et lui faudra plus tard quelques corrections.

Après une courte nuit de sommeil les deux hommes enfilèrent leurs plus beaux habits. Aegyll son armure dorée frappée d'un chevron bordeaux et la cape bordeaux. Toujours sous une pluie battante, les deux hommes quittaient le confort du manoir pour rejoindre le Prieuré. Lorsqu'ils arrivaient dans la grande salle baignée d'une intense lumière ils perçoivent dans l'assemblée nombre de Seigneurs du Velnant, des nobles de tous les royaumes et la presque intégralité de la famille de Rielth et du conseil. Les deux hommes s'avancent l'un à côté de l'autre jusqu'à arriver au niveau de leurs mère Valherya de Rielth ou ils s'arrêtèrent un instant pour lui présenter leurs respects. Comme s’ils ne faisaient ils continuaient à s'avancer en direction de l'autel ou ils se pencheront pour la dernière fois sur la dépouille de leurs père Eldwynn II de Rielth. Il portait la longue robe blanche et or. L'évêque Felderance leurs tant alors chacun un coté du bandeau noir qu'ils déposèrent sur les yeux de leur père.


Emeline s'avance au pupitre et commence la biographie du Seigneur de Rielth de sa naissance en 1497 jusqu'à son décès quelques jours plus tôt sans omettre le moindre détail de son action au nom de Keldar pour le Saint Royaume ou Rielth. Lorsqu'elle termine l'évêque Felderance entame alors la lecture d'un texte saint avant que les convives ne le rejoignent dans une ultime prière. Le corps transporté jusque devant le Sanctuaire de Velnast ou il sera posé sur un imposant bûcher pour être purifié par les flammes pour libérée son âme et que celle-ci trouve son chemin jusqu'à l'ultime jugement de Keldar. Ses cendres rejoindront ensuite celles de ses ancêtres dans le tombeau familiale. La mère d'Aegyll ne montrait aucune émotion transparaitre lorsque son fils lui demanda comment elle allait.

J'ai rencontré ton père il y à 35 cycles lorsqu'un carreau vint se loger entre ses cotes et transpercer un de ses poumons à la grande guerre. Chaque seconde depuis ce jour était un cadeau de Keldar.

Il resta seul un long moment dans le Sanctuaire de Velnast à contempler le nom de ses aïeux, pensent seulement au poids de l'histoire, à l'avenir. Finalement était maintenant temps de rejoindre le conseil de Rielth. D'un pas décidé il franchissait la porte pour pénétrer face à l'assemblée du conseil de son père. C'était le Grand Conseil du Velnant reprenant les hommes et femmes les plus puissants de la région.
S'avancant alors au centre de la pièce avec determination il stoppa les conversations d'un raclement de gorge. Chacun prit place sur son siège autour de la table en U autour d'Aegyll. C'est son cousin Vaellk de Rielth déjà intendant du village de Rielth qui s'adressa le premier à lui.

Aegyll Draidor Kyrion de Rielth, vous etes ici pour affirmer votre droit légitime à la Seigneurie de Rielth. Le conseil vous écoute avant de statuer.

De son mètre quatre-vingt-dix il toise la salle du regard. Il fixe chacun d'entre aux avant de commencer.

Je remercie mon père Eldwynn de Rielth pour m'avoir préparé à cet instant aussi difficile soit-il. Je ne reprendrais pas mon parcours ici même, le travail que j'ai mené comme intendant pendant plusieurs cycles, je ne parlerais pas de mon rôle au Conclave du Saint Royaume car ce n'est pas vers le passé que je me tourne mais bien vers l'avenir. Je n'oublie pas mon histoire mais le rôle du Seigneur de Rielth est avant tout de protéger ses habitants. La non-vie gagne chaque jour du terrain sur les hautes landes du nord.

Aussi effroyable soit ce constat il est important de rappeler que nul n'à a ce jour de solution pour repousser la non vie. Un frisson parcourt tout de même la salle.

Je ne regarderais pas sans agir. Je veux mettre tout le Velnant sur le pied de guerre, faire tourner à plein régime les fonderies de nos forgerons, lancer une grande vague de conscription pour préparer nos armées.

Les regards se croisent, le doute et la peur s'installent.

Ignorer la vérité ferait de nous des fous, rien de plus. Mes mots sont graves et mes actions irrémédiables mais l'attente est illusoire et l'issue ne fera aucun doute. Vous vous relèverez la chair en lambeau au milieu des marais. Chaque Keldarien mérite de voir son âme revenir à Keldar pour le dernier Jugement et dans l'éternité marcher à ses côtés. Voilà ce que nous devons protéger, la vie comme la mort. C'est dans ce but que j'ai créé un Ordre sanctionné par la Reine Clothilde de Douarse, béni soit son nom. C'est autour de l'Ordre d'Ascension que je souhaite organiser la lutte contre la non-vie et nous enverrons des prêcheurs pour porter la voie du salut à nos frères.

Il se tait et attend le jugement du Conseil. C’est d’abord l’un des plus anciens et les plus respectés des membres du conseil qui prend la parole, Theod Valy ancien intendant d’Eldwynn de Rielth.

Aegyll il me semble que tu connais mieux que nous les arcanes du Saint Royaume. Il ne nous revient pas de lever une armée mais à l’Epée. Tout au plus nous disposons d’une milice.

C’est exact Théod. C’est pour cela que nous rattacherons cette milice directement à l’Ordre d’Ascension puisque celui-ci ne dispose pas de restriction. Mais ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas d’un projet pour Aegyll de Rielth mais bien pour le protéger le Saint Royaume de la non-vie.


C’est ensuite Vilmand Haudrien qui prend la parole.

Si tu souhaitais protéger le Saint Royaume, tu aurais peut-être dû rester au Conclave plutôt que de proposer un projet qui va couter une fortune a Rielth ?

Il existe plus d’une manière de suivre la voie du Juste. L’or à bien peu d’importance face à la menace de la non-vie. Je ne m’attacherais pas à un coffre pour le voir recouvert de vos corps, je préfère me battre pour protéger les vivants.


Vaellk prend finalement la parole.

Que feras-tu si le conseil décide d’étudier d’autre candidat au rang de Seigneur de Rielth.

Delcar du se retenir de lui dire qu’il l’ouvrirait de bas en haut avec son poignard et laissa la parole à Aegyll.

Je continuerais à servir le Juste et le Saint Royaume conformément aux valeurs de justice et de courage.

Le conseil va siéger, tu peux te retirer, prévint alors Vaellk.


Je n’en vois pas la raison. Vous m’avez entendu. Je vous demande de voter maintenant en ma présence.

Membre du Conseil de Rielth, si vous etes en faveur de l’accesion au titre de Seigneur pour Aegyll de Rielth, fils du défunt Seigneur Eldwynn de Rielth et descendant de Velnast de Rielth alors levez-vous !

L’issu du vote ne faisait guère de doute alors que presque tous les membres du conseil se lèvent.

Aegyll Draidor Kyrion de Rielth, vous êtes maintenant reconnue par le Conseil du Velnant comme le Seigneur de Rielth. Que le juste vous guide avec sagesse !
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres et ce fut l'aube de l'humanité. "

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page