Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

109 Joueurs sur Ideo (4358 inscrits) : 58 humains (2251), 24 elfes (1365), 27 orcs (742) | 7 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Musique, Spiritualité et Bestialité.

RP privé Fulgrim et Theo Tholtom.
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Valkin 26 Fagilias du 1562ème cycle à 01h49

Dans la forêt de Drogmar, non loin de la ville.

Un bruit sourd, fort et répété, résonnait dans les bois, effrayants les créatures et autres bestioles sylvestres. Ce bruit était celui d'un tambour de guerre, rythmant ce crépuscule d'une musique à la fois enivrante et martiale, comme si la Guerre était à la porte de la cité frontalière.

Elle résonna toute la nuit, empêchant les riverains de dormir correctement. Certains hurlaient contre l'inconscient, d'autres le maudissaient. D'autres encore voulaient sa mort. Mais la musique continua, toute la nuit, jusqu'au porte du petit matin. La lumière commença a traverser l'épais feuillage quand Fulgrim remarqua l'heure qu'il était.

Nullement inquiet de son comportement, il jouait comme un forcené sur son tambour, ponctuant sa rythmique par des chants traditionnels orcs. Et il chantait bien, ce Khûn ! C'était un vrai Musikos, digne de Feu l'Ork'Hestr', le rassemblement des Rasgoriens en maraude, qui sévissait dans les plaines de Havrebois.

Fulgrim, entièrement nu, jouait comme si sa vie en dépendait. En haut des arbres, dans sa cahute, il jouait un air bien connu des Orcs. La Marche de la Guerre, celle qui menait les Gnutags à la bataille. Ce son était synonyme pour les Orcs de Bataille, d'Honneur et de Sauvagerie. Pour leurs Akkadiens, ce son représentait la Mort, le bruit des bottes et de la Guerre.

Mais contre qui Gor'Kaggar se mettait en guerre ? La Nation du Peuple de la Force avait elle trouvé un nouvel ennemi ? Nul ne savait à part les Orcs eux-mêmes. Mais le son raisonna dans les plaines, comme un avertissement. Bientôt, cette musique raisonnerait partout dans les Plaines, reprisent à l'unisson par tous les Orcs.

Fulgrim avait simplement un peu d'avance. Et il semblait heureux. Du moins autant qu'un Orc pouvait l'être ...

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Valkin 26 Fagilias du 1562ème cycle à 09h40

Deux bonnes heures avant l'aube, Théo se présente aux portes Est de Drogmar. Il salue le garde de faction, demande à sortir par la potence latérale, note la nervosité de l'Orc :

- Ca va, gnutag ? Demande-t-il. C'est calme, non ?

- T'es dur d'la feuille, shaman : t'entends pas le chant de guerr', dis ? Il a résonné toute la nuit ! Sûr qu'on aura des nouvelles c'tantôt, y'a quek' choZe qui s'prépar' !


Le Devin fronce les sourcils, bloque sa respiration : ça y est, il l'entend ! C'est plutôt puissant. Effectivement, l'ouïe du vieux n'est plus ce qu'elle était, mais... c'est maintenant évident. La rythmique est excellente, le gars qui fait ça n'est pas qu'un simple porte-tambour... et il chante.

- La guerr' vient ? Shaman, tu sais quoi ?

- Arkh, on est toujours en attente d'une guerRRre, pas besoin d'êtrRRre devin pour l'affirmer ! Mais pas aujourd'hui. Ce que t'entends, c'est un appel... Pas un appel aux arRRrmes : à Rasgor. Tu dis qu'il a joué toute la nuit ?

- Ouais ! Ya un paquet de gnutags que ça rend nerveux... va falloir que ça cesse, ou qu'on nous explique !

- Ca cesserRRra quand ça voudrRRra
, gronde le Shaman. Tu n'aimes pas notrRRre Kultur' ? PrRRrofite, c'est de la vrRRraie muzik de Gor'KagaRR ! On n'entend pas ça tous les jouRRs !

Il sort et se dirige droit vers l'Est, d'abord à travers champs, puis dans un paysage de bocage semi-sauvage. Là, il longe les haies, fouille les abords des rus, s'enfonce dans les bosquets d'ajoncs et de buis, gratte entre les racines des chênes...

Le shaman cherche les herbes, les racines, les baies et les champignons dont il aura besoin en cours de journée. Il n'a pas visité "ses" coins depuis quinze ans et comme les membres de l'Ordre se les gardent jalousement, sans même en parler aux copains, il remplit sa besace plus rapidement et plus complètement qu'il ne l'avait espéré : en une heure à peine, il est chargé comme un baudet ! Sans perdre une seule seconde, il reprend sa marche, en direction du grand bois encore embrumé d'où sourdent les sons qui vont vibrer toute la plaine.

Vingt minutes plus tard, Theo Tholtom est rendu au pied de l'arbre. Il reste ainsi un bon moment, tête basse, yeux fermés, les mains posées à plat sur le tronc. Il écoute : ça cogne, comme un cœur énorme ! Les chants du muZikos sont à la fois classiques et gutturaux, avec des harmoniques dont les basses taquinent les infrasons, rehaussés de percussions puissantes qui secouent le vieillard jusqu'aux os...

Grognant, il interrompt non sans mal un début de méditation et s'installe confortablement entre les énormes racines du Cèdre, préparant son matériel : casseroles, filtre de lin, mortier, tabac, ses récoltes du matin...

Il ne manque rien ?
Parfait.

Assis en tailleur, le vieil Orc s'accorde quelques minutes de tranquillité.

Il attend l'aube.

Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Valkin 26 Fagilias du 1562ème cycle à 11h04

L'Orc attendit que Solior pointe le bout de son nez pour s'arrêter. Les muscles endoloris par autant de percussion, il se reposa quelques instants, appréciant le calme après le tintamarre qu'il avait effectuer. Du haut de son arbre, il pouvait voir les toits de la ville et les fortifications.

Ses oreilles résonnaient encore des musiques traditionnels qu'il avait appris par cœur. Dommage que cette tradition des chants guerriers se perdaient. Heureusement que quelques uns connaissaient encore les musiques sacrées.

Son regard se dirigea un peu plus bas et il vit le Shaman. Ainsi, sa formation pour comprendre les Esprits allait commencer. Il enfila un pagne et descendit de l'arbre, avec grâce et facilité. Il s'approcha du Vieil Ermit' et le salua d'un signe de tête.


Grôn, l'ancêtr'.
Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Solior 27 Fagilias du 1562ème cycle à 04h42

- GrÔn FulgrRRrim !

Pose donc ton cul, pouRR mieux voiRR ce que je vais fairRRre. Si tu pouvais nous lancer un petit feu, ça serRRrait bien, j'ai des trRRrucs à chauffer. Je t'attendais pouRR commencer la tambouille, parRRrce que ça fait partie de l'apprRRrentissage.

Avant qu'on s'y mette, je tiens à te féliciter pourRR ton concerRRrt : ça fait longtemps que les plaines n'avaient pas RRésonné comme ça. On aurRRrait dit qu'elles s'étaient changées en une immense peau de tambouRR ! T'as un vrRRrai talent gnutag, c'est un grRRros atout dans ta manche pouRR deveniRR le shaman du FérRRroce dont Gor'KaggaR a besoin !


Tandis que le guerrier relance ou prépare un feu de camps, le shaman lui présente sa récolte du matin :

- Ce que tu vois là, c'est ce que j'ai RRamassé dans les fossés, les haies et les bois qui entourRRrent DrogmaRR. Ce sont évidemment des plantes de saison, mais la natuRRe est générRRreuse : à parRRrt, peut-êtrRRre, au cœur de l'hiver, on trRRrouve toujourRRrs ce dont on a besoin parRRrce qu'il y a moyen de RRemplacer un ingrRRrédient par un autrRRre. Si par exemple, tu manques de psylo - le vieil Orc montre des petits champignons au Goboroktar - tu peux employer autrRRre chose : Du Kollème, un lichen qui pousse dans les entrRRrées de grRRrotte, surRRrtout si la RRoche est volcanique. Ou du sable pourRRrpre, utilisé en tannerRRrie, lavé dans l'alcool sinon c'est un poison. Des trRRrucs qu'on peut Rrécolter toute l'année. RRetiens pas ces exemples maintenant, c'est juste pouRR illustrRRrer mon propos...

On va trRRranquillement causer, ce matin, de ce que j'ai apporRRrté : ce que c'est, où ça se trRRrouve, à quoi ça serRRrt, et comment on s'en serRRrt.


Revenant aux champignons :

- Ces psylos, ils poussent sur les vieilles grRRrumes et sur les souches. PouRR les trRRrouver, faut taper dans les fondrièrRRres, les fossés ombrRRragés et humides, les aborRRrds des rivières en sous-bois, les ubacs. Là où y'a du bois pourRRri. Pour les distinguer des champignons qui leuRR Rressemblent, t'en brRRroies un : ça doit sentiRR le poivrRRre.

Pointant les baies :

- Là, c'est de la Sombr' Epine : toxique pouRR les nashkis et les ulmateos, mais pas pouRR nous, ArrRRrrhh !! Shaman, quand t'es peau-Rrose, c'est compliqué : j'avais un pote ulmat' disciple de Koskhun quand j'étais jeune, qu'est-ce qu'il a coulé comme brRRronzes pendant son apprRRrentissage... une vrRRraie usine à chiasse ! L'a failli crRRrever plusieurs fois... Bref : ça se trRRrouve dans les haies, coté Sud, fin de Printemps début d'été.

Pointant ce qui ressemble à des fruits secs :

- Ca, ce sont des noyaux de pêche. Et là des Amandes Noires. Rrien de bien oRRiginal ? Tu n'as pas idée de ce qu'on peut faiRRe avec ! Les pêchers sauvages, t'en as souvent en borRrrdures de champs, les paysans les entrRretiennent. Les amandiers parRRreil : ils donnent en été, en Automne s'il a beaucoup plu.

Avisant les racines :

- Voilà du Radis Amer, avec deux patates sauvages. Je t'ai laissé des feuilles, parRRrce que RreconnaîtrRRre des plantes par leurs Rracines, c'est bon pouRR les morRRrts. Les patates, c'est comme les noyaux de pêche : prRRéparées d'une cerRRrtaine façon, on en tiRRe des effets pas possibles ! tu trRRrouveras ces tuberRrrcules sur le marRrrché de DrogmaRR, même pas besoin de courRRrir la campagne !

Ecartant les pattes pour embrasser toue la récolte, étalée devant son élève :

- Tout ça, c'est pour prRRréparer des drRRrogues à boirRRre et à fumer. Elles sont d'une aide prRRrécieuse à toutes les étapes du trRRravail shamanique : pouRR méditer, pouRR entrRRrer en trRranse, pour des Rrituels...

On va fairRRre des pauses régulièrRRres, sinon mes discouRRs incessants vont te RrendrRRre chêvre. PouRR que tu aies le temps d'assimiler, pis pouRR que tu poses tes questions.


Le Devin regarde le guerrier :

- Ben voilà : pause.
Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Solior 27 Fagilias du 1562ème cycle à 14h58

Fulgrim avait apporté à porter de main tout son nécessaire de musique, tambour de guerre, xylokrân', oliphant et même une gnoll'Nemuse ! Au cas où il devrait jouer un morceau de musique, il serait prêt. Mais là, c'était l'atelier découverte en herboristerie. Il sorti donc un calepin, afin de noter toutes les informations, même futile, du vieux Shaman. Le Colosse se retrouvait comme sur les bancs de la Gnut'Ak et cela lui plaisait. Il notait tout, que ce soit les ingrédients et la façon de les reconnaître. Chacun avait des particularités et une période pour être récolter. Vu son odorat, il se permit de manier chaque ingrédient, sentant leurs parfums et nota leurs odeurs respectives.

Est-c'ke certaines plantes sont préférables à certains rituels ? D'autres sont elles spécifiques à certains Esprits ? Vaut-il mieux fumer que boire pour certaines actions ?

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 28 Fagilias du 1562ème cycle à 04h27

Theo observe Fulgrim tandis qu'il palpe, renifle et tripote les ingrédients récoltés, au risque de les abimer. Il ne dit rien, il apprécie : c'est rare, d'avoir quelqu'un d'assez dégourdi, dès le premier jour, pour prendre des initiatives intelligentes. Le vieux shaman préfère – de loin – la maladresse et les erreurs à la passivité. Evidemment, un élève n'est supposé qu'écouter, poser des questions, rester tranquille. Ca, c'est la théorie. Mais en pratique, c'est chiant. Le guerrier, 2 mètres cinquante au garrot, un quart de tonne sur la balance, amuse et fascine le Devin. Mais il ne peut pas le montrer... pas vraiment. Pas si tôt.

- Pour tes deux prRrremières questions : Pas vrRRraiment, dans le cas qui nous prRRréoccupe, à savoiRR composer des drRRrogues à ingérRRrer pour faciliter la méditation et favoriser la trRRranse. C'est d'ailleurs pour cela qu'on peut assez facilement interRRrchanger des ingrédients. Il y a des nuances, chacun a ses petites recettes, mais ces nuances n'ont pas de conséquences tRRès imporRRrtantes...

...sauf en ce qui concerRRrne les Rrituels de ferRRrtilité liés à Sarokah : là, tu vas trRRrouver tout un ensemble de potions aux compositions et prRRropriétés bien spécifiques, parRRce que donner un Orkinoh à un couple, RrendrRRre une gnulag chaude comme la brRRraise ou foutrRRre le gourdin à un gnutag à la peine... ce sont des trRRrucs à parRRrt. Tu aurRRras aussi toutes les potions et les onguents de soins, aussi liés à Sarokah, avec autant de varRRriétés qu'il existe de maux à trRRraiter ! On verRRra ça quand on étudierRRra chacun des Six, un paRR un.


Revenant à sa récolte :

- Voilà pour les drRRrogues à ingérer, dans le bide ou dans les poumons !

Plus tarRRrd, nous verRRrons comment composer les peinturRRres magiques nécessairRRres à l'écrRRriture runique, qu'elle concerRRrne un lieu, l'autel ou le corRRrps. Nous verrons aussi comment faiRRe les eaux sacrRRrées, celles dont on arRRrose - avec la main ou un rameau de buis – les lieux, autels ou gnutags à enchanter, bénir, maudire, consacrer, exorciser, protéger, désacraliser, profaner, stérRRriliser... Dans ces cas-là, arkh ! Les compositions dépendent beaucoup de la divinité honorRRrée : KhelnoRR aime les ingrédients solaiRRes, Sarokah et RasgoRR aiment le sang, Koskhun aime le foisonnement et les éléments rarRRres, etc. On passerRra tout ça en Rrevue !

Pour ta trRRroisième question : Orum, toujourRRrs dans le cas étudié aujourRRrd'hui, à savoiRR faciliter la méditation et favoriser la trRRranse. Fumer est plus efficace, plus Rrapide, avec moins d'effets secondairRRres et pratiquement aucun Rrisque de t'empoisonner. En plus, conserver et transporRRrter du tabac shamanique est très facile. On apprRRrend quand même les potions, de sorRRrte à ne jamais manquer, si par malchance tu es à court et ne trRRrouves pas le nécessairRRre pour bourRRrer ton calumet.


Se grattant le haut du crâne :

- Je te balance une sacrRRrée brassée d'inforRRrmations, j'en suis bien conscient. Mais ne t'inquiète pas. Le mysticisme Orc, comparRRré à d'autrRRres formes de magie, a une qualité singulière : il est souple, fluctuant et surRRrtout, trRRrès lié au shaman qui le prRRratique ! Autant les autrRRres doivent suivrRRre des règles strRRrictes, les mêmes pour tous, avec peu de degrés de liberRRrté, autant chaque shaman parRRrticipe activement, personnellement à la genèse de son arRRrt ! Quand tu gagnerRRras en assurRRrance et en expérRRrience, tu modifierRRras graduellement mes Recettes pouRR qu'elles deviennent meilleurRRres et qu'elles soient les tiennes ! Là où j'obterRRai pour une scarRRrification, tu choisirRRras peut-être une danse. Là où je ferRRrai l'offrRRrande d'une longue prRRrière en Rrimes, peut-être donneRRas-tu le sang d'une prRRroie, d'un ennemi ou même le tien ! Là où je maudirRRrai quelqu'un en fabriquant une dagyde, peut-être préfèrerRRras-tu lui pourRRrir l'existence avec un RRituel muzikal...

... Ou un coup de hache dans la gueule. Les shamans font ça, aussi.

PouRR bien comprRRrendre le mysticisme de Gor'KaggaRR, il faut considérRRrer qu'il s'agit plus d'une combinaison, d'une synerRRrgie unique entrRRre un shaman et son totem, plutôt que d'une magie donnée telle quelle, bien distincte de celui qui s'en serRRrt. Ca, c'est bon pouRR les autrRRres. Nous, shamans, sommes plus des acteuRRs, des CrRRréateurs même, que de simples utilisateuRRs ! Exactement comme de grands chefs cuisiniers, nous parRrtons d'une base commune mais trRRrès vite, nous la faisons nôtrRRre, nous la perRRrsonalisons et nous l'améliorRRrons. Un shaman ne doit pas avoiRR peur d'expérimenter, de faiRRe des essais, des eRReurs, de se fairRRre mal ! Il a sa façon de communiquer avec les esprRRrits, une façon qui lui est prRRropre. Il fait parRRrtie de son Art. L'imagination au pouvoiRR, gnutag !

Ahem. Faut toujourRRrs que je m'excite comme une pucelle...


Montrant ses ustensiles de « cuisine » :

ReprRRrenons le fil :

Ce matin, je vais te montrRRrer comment préparRRrer la poudrRRre à ajouter à ton tabac pour en fairRRre le tabac shamanique : celui que l'on fume pour méditer et préparRRrer la transe. Cette aprRRrès-midi, on ferRRra une potion shamanique, dédiée au même usage. Enfin, quand je dis « on »... c'est toi qui va fairRRre, selon mes instrRRructions.

Cette nuit, tu vas dorRRrmir, pouRR RécupérRRrer. Moi, je testerRRrai tes créations. Demain, je te dirRRrai ce que ça m'aura fait... si j'y surRRrvis, mouhahaharrRRrrhhhrRr !!

Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 28 Fagilias du 1562ème cycle à 12h50

Fulgrim écoutait le Shaman avec attention. Il prit des notes, afin de pouvoir poser des questions constructives et ne pas être un simple spectateur. Il n'était pas là pour être inactif. Lorsque Theo fini de parler (et il parlait beaucoup), le Colosse répliqua par plusieurs questions.

Si j'komprend bien, chaque Shaman est lié à un Totem. Mais chaque Shaman a un rapport partikulier avec son Totem et n'agis pas de la même façon que son homologue ? Par exempl', toi en tant ke Shaman, tu es lié au Lynx, mais un ôtrre Shaman du Lynx n'aura pas la même façon d'faire ke toi, c'est ça ? Et j'imagin' k'un Shaman du Sanglier, c'ke j'aspir' à d'venir, manie les Esprits d'pas du tout d'la même façon k'un Shaman d'la Vouivr' ou enkor' de l'Ours. Il y a des similitudes, mais chacun est libr' d'faire komm' il l'sent ...

Son attention se concentra sur les alentours. Il se leva brusquement et parti dans les fourrés pour revenir une dizaine de minutes plus tard avec une proie. Un Gnoll qui avait pris un coup de hache.


Excus', mais je l'ai senti v'nir de loin.


Il commença a allumer un feu, non pour préparer le gnoll mais pour la préparation des ingrédients shamaniques.


Pour en r'venir à mes questions, j'imagin' ke les Esprits sont totalement différents, komm' un peu tous les orcs des plaines ? Mais certains Esprits sont plus dang'reux que d'autres, orûm ?
Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 29 Fagilias du 1562ème cycle à 06h32

Théo réfléchit un instant avant de répondre. La première question du guerrier semble le plonger dans ses souvenirs...

- Arkh, gnutag : le shaman et son totem forRRrment un ensemble orRRriginal et unique, pouRR plusieurRRrs raisons simples à comprRRrendre :

Déjà, parRRrce que l'esprRRrit qui te choisiRRa, qui va veniRR se lier à toi au terRRrme de ta formation, est un êtrRRre aussi singulier que toi. Même si j'étais disciple du Bestial, je ne suis pas toi, et mon esprRRrit totémique ne serRRrait pas le tien.

Ensuite, parRRrce que les RRecettes qui marRRrchent bien pouRR moi, je les ai testées, peaufinées et perRRrsonalisées pendant des années. Quand tu vas exerRRrcer, tu ferRRras de même et RRapidement, tes façons de faiRRe s'imposeront naturRRrellement.

Enfin, parRRrce que le mysticisme shamanique est plus ouverRRrt et plus librRRre que les magies divines ou prRRrofanes des autrRRres peuples. PourRRrquoi ? ParRRrce que nos pouvoiRRs sont négociés avec des entités pensantes, des esprRRrits ! Ces derRRrniers sont trRRès sensibles aux efforRRrts et aux attentions de leuRrs shamans, au moins autant qu'à leuRRs Recettes. Ils ont leuRs perRRrsonalités, leur prRRréférences, leur carRRractères, leurs bons et leurs mauvais jouRRs et cela va jouer suRR notrRRre façon d'interagir avec eux.


Se frappant la poitrine :

- Tu peux même te lier à un esprRRrit qui n'est pas dirRRrectement associé à ton Dieu ! J'ai toujourRRrs vénérRRré Koskhun, mais mon esprRRrit-totem est le faucon !

Comment est-ce possible ? ParRRce que le chaos a - au moins - deux visages :

Le prRRremier consiste à vouloir bousculer les choses, à favoriser le changement, l'évolution, le bouleverRRrsement radical... ça, c'est le Lynx ! Son shaman est le fou, le rebelle, l'agitateuRR, le révolutionnairRRre ! Sol'ka trRRrucidant le Vhon, ça te parRRrle ? Je ne peux pas te donner d'exemple plus frRRrappant !

Le second s'attache à lirRRre, dans le monde qui nous entourRRre, les signes et les messages cachés dans le chaos et le borRRrdel ambiant. Il est voyant, prophète, devin... ça, c'est le faucon ! Celui qui voit plus loin que les autrRRres. C'est son pouvoiRR qui m'a perRRrmis, il y a longtemps, d'interprRRréter les signes pour démasquer l'usurRRrpateur Takeo, Tharkûn suprRRrême qui avait trompé le grRRrand Gutrak...


Pointant Fulgrim :

- Toi, ferRRrvent disciple de RasgoRR, serRra sans doute lié à un esprRRrit sanglier. Mais ce n'est pas absolument cerRRrtain : il y a d'autrRRres forces, d'autrRRres entités natrRRrelles féroces, des esprRRrits qui expriment des facettes particulièrRRres de la bestialité. Tu pourRRrais très bien, comme moi, avoiRR une surprRRrise !

L'incident « kobold » interrompt le shaman, qui reprend au retour du géant :

- Tu as bien comprRRris, arkh : les esprRRrits sont des êtrRRres aussi uniques que nous le sommes nous-mêmes. CerRRrtains sont plus forts, plus puissants que d'autrRRres. Tu en as même qui sont capables de s'incarRRrner, pouRR te punir ou pour attaquer tes ennemis : j'ignoRRe s'il s'agit de possession ou de crRRréation corporRRrelle, mais je l'ai vu, de mes yeux vu !
Et comme chez nos gnutags, tu en trRRrouveras parfois des malveillants, des RetorRRrds, des fourRRrbes ; ce n'est heurRRreusement pas frRRréquent.

Bref, il y a de tout.


Les deux Orcs passent aux travaux pratiques :

En matinée, en élève patient et appliqué, Fulgrim passe au pilon les graines, les herbes et une partie des champignons grillés apportés par Théo. Il mélange la poudre obtenue à du tabac brun, dans des proportions variées, avant d'en bourrer son calumet : plus de tabac en début de combustion, plus de poudre à la fin ! Le vieux a l'air d'approuver le résultat. En tout cas, il ne dit rien.

A la mi-journée, ils mangent. Théo n'est pas venu le sac vide, Fulgrim aime chasser, ils ne manquent pas de viande !

L'après-midi, ils enchaînent en fabriquant deux potions shamaniques : le devin a rapporté suffisamment d'ingrédients pour ce faire. Là encore, c'est le puissant guerrier qui manipule les produits, les ustensiles et les outils. C'est lui qui gère les délais nécessaires à la filtration, qui mesure les proportions, qui prépare et mélange les composants. Comme prévu, les potions s'avèrent finalement assez difficiles à faire, tout en consommant beaucoup de ressources. Théo les glisse dans son sac, sans grand enthousiasme...

Le soleil va se coucher lorsque leur travail s'achève. Le disciple de Koskhun s'étire, fait craquer ses articulations noueuses et dit à son hôte :


- Je te dirRRrais bien de me jouer une berRRceuse, mais ta muzik n'est pas trRRrès indiquée pouRR trRRrouver le sommeil ! Demain matin, Rrendez-vous à l'aube sous le dôme des shamans, à DrogmaRR : on parlerRRra de chacun des Six et de leurRRrs esprRRrits totémiques, avec de beaux livrRRres plein d'images déjà colorRRriées ! Arkh, gnutag ? Mais avant qu'on se séparRRre, dis-moi :

Ta prRRremière jourRRrnée de Roboroktar, t'en as pensé quoi ?
Et m'avoiRR comme prRRrof, est-ce que ça te va ?

Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 29 Fagilias du 1562ème cycle à 19h30

Après avoir eu les réponses qu'il attendait, Fulgrim et Theo passèrent à la pratique. Tout d'abord, la préparation du tabac shamanique. Suivant avec application les instructions de l'Ermit', le Colosse fît ce qu'on lui demandait. Méticuleux, il mit du cœur à l'ouvrage. La deuxième étape, les potions, fût plus difficile pour le Drogmarien. C'était un acte difficile et ô combien complexe. Il comprenait maintenant les crises de nerfs de certains Shamans concernant certains échecs sur les potions ainsi que le prix flamboyant de certaines. Il n'avait jamais penser à cela, avant aujourd'hui.

La manipulation des doses, l'ajustement de la cuisson, la température, sans compter la viscosité des ingrédients, tout était à prendre en compte. Fulgrim ne pût s'empêcher de comparer cela à une chasse ou une traque. Il n'avait jamais effectuer un tel travail et cela demanderait des semaines d'entraînement pour arriver à un résultat potable. Mais il n'était pas inquiet, il s'agissait avant tout de son apprentissage. Et ce n'est pas à la première sortie qu'on chasse un Pumbah.

Une fois l'après-midi clôturé, Theo lui indiqua le programme du lendemain. Étude des Totems ainsi que des Divinités Orcs. Un sujet qui serait passionnant ! Le Rasgorien avait hâte de mettre ces connaissances à l'épreuve, notamment sur les autres Divinités. Oh il avait voué sa vie à Rasgor, mais il était également un fervent croyant des autres divinités. Celle qui le laissait le plus perplexe était Otharn, le Clairvoyant. Il était plus que confiant sur ses affinités avec le Bestial. Concernant le Conquérant, c'était un Dieu omniprésent à Gor'Kaggar, une référence parmi les Klans Orcs. Sur l'Invincible et le Malin, il avait quelques lacunes, mais se sentait confiant. En revanche, sur la Déesse Mère, il ne pût s'empêcher de penser aux Gnulags qu'il avait fécondé. Et c'était plus ou moins sa seule connaissance sur Sarokha.

Ark Gnutag, ça m'va pour les kours d'demain, j'ai hâte !
Te koncernant, j'ai pas à m'plaindr', t'es pas komm' mon Onkl' ou mon père. Chak' mauvaiz' répons' ou erreur et c'était un tabassag' en règl'. Ca chang'. Mais t'inkièt' pas, j'kompt' pas m'la koller douc' ou pas t'ékouter hein !

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Malina 30 Fagilias du 1562ème cycle à 05h09

En partant, Théo a répondu :

- Les taloches, c'est bon pour les orRRrkinos ! D'aborRRrd parce qu'on peut pas tout leuR expliquer, une baffe est parRRrfois un raccourci prRRratique. Ensuite, parRRrce qu'ils sont plus petits, ils peuvent pas Répliquer !
T'es adulte, t'es balèze, t'es Rasgorien et t'es pas khon : pouRRquoi je voudrRRrais te taper ?

A demain !


Au petit matin, le shaman accueille Fulgrim sous le dôme des Six, dans la grande salle, près d'un pan d'une énorme bibliothèque en cours de montage. Les civilités d'usage expédiées, il se lance :

- Je suis Rresté quinze ans dans une grRRrotte, mais j'ai pas passé mon temps à compter les mouches : j'ai beaucoup écrRRrit. Sur moi, sur les muRRs et sur des parRRrchemins que FeeLiZ me fourRRrnissait à la tonne ! EntrRRre autres textes d'intérRRrêts discutables, j'ai compilé tout ce que notrRRre récit, nos bibliothèques et ma mémoirRRre fatiguée contenaient d'inforRRrmations sur le mysticisme, le culte des Six et la kultur' shamanique de GorKaagar.

Soulevant une caisse à outils au contenu mal rangé, il dévoile ce qui ressemble à un pressoir d'herbier, posé au milieu d'un tas de livres en vrac : deux planches rectangulaires d'un bois noir et dur, séchées et polies par le temps, enserrent et écrasent via des lanières de cuir nouées dix bons centimètres d'épaisseur de parchemins. Il y a des milliers de pages, larges comme un avant-bras, hautes comme deux.

Tapant sur l'amas ficelé pour en disperser la poussière, le devin déclame :


- « Le bréviaire du shaman », que j'appelle ça ! Y'a de tout, cerRRrtains récits se contredisent et c'est un peu le foutoiRR, faudrRRrait que je fasse une table des matièrRRres et que je numérRrrote les pages... mais c'est orRRrganisé comme dans ma tête, donc je m'y retrRRrouve !

Le vieil Orc délie l'ensemble, d'où s'échappent aussitôt quelques fleurs, tiges et feuilles séchées qu'il empêche in extremis de tomber :

- Ca fait aussi herRRrbier. Plutôt que de fairRRre des dessins, j'ai mis les vrRRraies plantes... Attends... ça doit êtrRRre par là... Voilà !

Ouvrant le tout, Théo étale la compilation de textes en deux tas, révélant une « double page » consacrée à...

- Rasgor ! T'en as une ReprRRrésentation ici, l'Orc balèze couverRrrt de peaux de bêtes, armé d'une lance et entourRRré de créaturRRres naturRRrelles ! On va commencer parRR le Bestial, celui que tu vénèrRRres en prRRriorité, dont tu veux lier l'animal-totem. A tout saigneuRR, tout honneur !

Pointant du doigt les différentes éléments du récit ou des images qu'il commente, le devin commence sa leçon :

- Je ne vais pas insister surRR les évidences et les grRRros clichés, genrRRre « houuuu Rasgor c'est un furRRrieux, y fait trRRrop peuRR, pour l'honorRRrer j'ai juste à me comporRRrter comme une vache folle », ça c'est bon pouRR les orRRrkinos ! Pour toi, je vais essayer d'expliquer pouRRquoi son culte est bien plus intéressant, plus Rriche qu'il n'en a l'air et en quoi il est essentiel, prRRrimordial, à la Kultur' de GorKaagar :

RegarRRrde sa reprRRrésentation : c'est un Orc qu'a pas l'aiR commode, mais il n'a ni la bave aux lèvrRRres, ni les yeux fous ! Il est entourRré d'animaux, toujouRRs : tu ne verras pas d'images de RasgoR sans une trRRroupe de bestioles avec lui...

De tous ses surRRrnoms, celui qu'on retient le plus, c'est le Bestial : ça claque ! Nous les Orcs, on aime ça ! Mais RasgoR, c'est aussi « le chasseur », « le maîtrRre de la nature » et même « le Guide » : pas vrRRraiment le genre de nom que tu donnes à un tarRRré ! Qu'est-ce qu'on doit comprRRrendrRRre, aloRRs ? RasgoR, finalement, et tu devrRRras répondrRRre à ces deux questions pouR chacun des Six : qu'est-ce qu'il est, et surtout, qu'est-ce qu'il attend de nous ?


Tournant quelques feuillets, Théo dévoile un parchemin recouvert de symboles cabalistiques :

- Ce qu'il est ? Une pr-RR-remière réponse nous est donnée paRR les pouvoiRRs qu'il nous confère : « Vitalité, Protection, Négation ». La Vitalité renvoie à la vie, à la naturRRre, notre matrRRrice et notrRRre bourreau : là d'où nous venons, là où nous retourRRrnerons. La Protection renvoie à notrRRre incarRRrnation, faite de chaiR animale. La Négation renvoie à la vieillesse, à la putrRRréfaction et à la morRRt, aboutissements naturRRrels de nos existences.

Les écoles associées à RasgorRR nous parlent de notrRRre naturRRre profonde : avant tout, nous sommes des bêtes ! Des crRRréatures faites de chaiR et de sang !


Revenant aux pages initiales :

- Vois ! il est écrRRrit que les attributions du Bestial sont « la nature, la faune, la chasse, l'instinct, la bestialité ». PourRRrquoi cette liste, qui mélange l'universel « la nature » au singulier « la bestialité » ? Si tu t'arRRrêtes là, ce n'est pas trRRrès clair ! Ca fait un peu fourRRre-tout !

Je te donne mon avis de vieux shaman : Tous ces terRRrmes comptent mais le plus imporRRtant, là-dedans, c'est « l'instinct » :

L'instinct, c'est l'ensemble de tes comporRRrtements qui ne résultent pas de ta réflexion. Tout ce que tu fais sans Résonner, sans même parRRrfois le vouloiR, simplement parRRrce que ça doit êtrRRre fait, ou parRRrce que c'est plus forRRrt que toi... tout ce que tu fais sous le coup de l'émotion, spontanément, par Réflexe... toutes les pulsions que tu ne veux pas, ou ne peux pas, RéfrRRréner ? La faim, la colèrRRre, la peuR, l'agrRRressivité, le plaisiR de la chasse et de la mise à morRRrt... toutes ces choses que tu fais, en vrRRrai ou dans tes Rêves, sans t'emmeRRrder à te demander si c'est une bonne ou une mauvaise idée, sans te casser la tête, en n'écoutant que ton corRRrps, tes sensations, ton Rressenti et ton émotion du moment... c'est l'instinct. C'est la bête en toi. C'est ça que Rasgor veut te voiRR cultiver, pour guider ta vie !

Le RasgorRRrien n'est pas un tarRRré qui égorRRrge tout ce qui bouge et mange les peits enfants : il méprRRrise la cruauté, ce point de vue morRRral que les ulmateo utilisent à torRRrt et à trRRravers, et qui ne s'applique pas à la naturRRre. Le Rasgorien est celui qui écoute, prRRrivilégie et suit ses envies, ses désiRs, ses pulsions ! Il n'est pas dénué d'intelligence, c'est juste que cette derRRrnière n'est pas prRRrioritaire : s'il est sujet à une envie ou une pulsion dérRRraisonnable, le ferRrrvent de Rasgor n'hésiterRRra pas ! Le loup qui te morRRd, le sanglier qui te charRRrge ne le font pas « parRRrce que c'est une bonne idée », mais parRRrce qu'ils ont faim, ou qu'ils ont peur, ou sont furRRrieux : ils écoutent leur corRRrps plus que leur esprRRrit. Ils suivent leur instinct.

Ce que Rasgor nous dit, c'est : « N'oubliez jamais d'où vous venez. Ce que vous êtes au plus profond. En laissant vivre et s'exprRRrimer la bête qui est en vous, vous glorifiez votre nature et vous m'honorez ! »


Le vieux barbons ajoute d'un air mutin :

- Evidemment, nous sommes des bêtes... un peu plus futées que les autrRRres ! Les animaux, parRR exemple, n'ont pas inventé la muziK ! Tu ne peux pas vrRRraiment bouffer un pote juste pouRR te caler une dent crRRreuse ! Quand Rasgor insiste sur notrRRre héritage naturRRrel, nous devons aussi comprRRrendre notre héritage KulturRRrel !

Les dieux sont la reprRRrésentation extrRRrême, ultime, parRRrfaite jusqu'à l'absurRRrde de leur proprRRre message : nous ne pouvons les RejoindrRRre dans leur Rradicalité. Mais nous devons essayer. Nous devons agiRR, chaque fois que c'est possible, en fidèles.

Et c'est parRRrticulièrement vrai pouRR nous, Fulgrim' : un shaman doit donner l'exemple. S'il ne vit pas selon les prRRreceptes de son Dieu, ce n'est qu'un usurRRrpateur qui fait honte à sa Rrace, à l'Ordre et à tout GorkaaahhHHH...


Soudain, le devin s'interrompt, grimace, se tient le bide comme si ses tripes voulaient se faire la malle. Désignant un ensemble de pages à suivre :

- Tu trRRrouveras ici des inforRRrmations varRRiées, plus ou moins utiles. Je te laisse les lirRRre, je vais caguer, essaye de ne pas les déchiqueter sur un coup de sang : comme je te dis, on ne peut pas toujours se comporRRrter comme nos dieux ! T'imagines ce que serRRrait mon cours, si j'étais Koshkun incarRRrné ?

S'éloignant rapidement :

- Quand je reviens, je te montrRRre ce que j'ai vu, cette nuit. Avec ta putain de potion...
Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Malina 30 Fagilias du 1562ème cycle à 14h00

Fulgrim avait passé la nuit dans sa cahute, dans la forêt. Il avait dormi comme un loir, à l'abri dans son arbre. Il devait rejoindre l'Ermit' dans la matinée, afin de poursuivre son enseignement. Comme tous les matins, il se leva avant l'heure et fit son petit rituel quotidien. Il trouva un pumbah et ne pût s'empêcher de sourire. Une belle proie pour une belle journée ...

Une fois la chasse effectuée, il se dirigea sur l'Autel du Sanglant et laissa la proie sur l'Autel. Il se mit ensuite à effectuer une danse rituelle, celle de la Chasse Sauvage. Une fois finie, il fût l'heure de partir rejoindre le Shaman au Dôme. Il arriva devant les portes de Drogmar qu'il fût interpeller par les gardes de la citadelle.


Grôn Fulgrim ! Dis moi, tu sais d'où viens s'boukan hier ? Tous l'mond' flipp' !

Le Colosse ne pût s'empêcher de sourire et s’esclaffa avec force et tonitruance.


Ark, c'est moi, j'me suis dit k'un peu d'muzik f'rait du bien à vous autres, citadins ! Un peu d'aktions vous empêch'rait d'fair' du gras et d'ressembler à des Kohriens. On est Drogmariens bordel, la Guerr' est notr' kotidien !


Les gardes pestèrent et marmonnèrent des insultes auprès du Colosse, mais Fulgrim n'en avait cure. Il faisait parti du Klan, sa parole faisait loi. Il se dirigea ensuite vers le Dôme et rejoignit le Shaman. Il croisa du regard la jeune gnulag Freya et il ne pût s'empêcher de lui faire un sourire, avant de se diriger dans la grande salle.

Première leçon, Rasgor le Chasseur. Theo fit son cours sur les préceptes de la Divinité de la Chasse, lui expliquant les principes mêmes du Rasgorisme et le rôle de la Divinité dans le panthéon Orc. Fulgrim écoutait attentivement l'Ermit', même s'il connaissait les grandes lignes. Mais une piqûre de rappel ne faisait jamais de mal. Le Colosse prit des notes sur son propre calepin, afin de pouvoir poser des questions ultérieurement. Puis, le Shaman se dirigea vers les lieux d'aisances histoire, de, comme dirait les gbogs "poser une brique", laissant au Colosse de la documentation sur le Dieu-Chasseur. Lorsqu'il revint, le guerrier du Cerkl' avait de nombreuses questions, ou plutôt, des conclusions sur ses recherches.


Rasgor, d'ske j'komprend et ske j'sais, est un Dieu aussi Impitoyabl' ke Raisonné. C'est l'Dieu ki représent' la Natur' Sauvag', celles des Bêtes et d'la Vie. Des proies jusk'aux prédateurs, où nous, Orcs, nous sommes au sommet d'la chaîne alimentaire. Du koup, ma kestion koncern' un point k'ta dit. Pourkoi les Ulmatéos konsidérent ke Rasgor est un Dieu Kruel ? La Natur' n'est jamais kruel ...

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Mirion 31 Fagilias du 1562ème cycle à 02h21

Théo a pris son temps. Lorsqu'il revient, la question de Fulgrim le surprend.
Il y répond cependant sans hésiter :


- Je vais t'en causer mais inutile de te dirRRre, en prRRréliminaire, que l'opinion des ulmat' surRR notrRRre conception du monde, on s'en cogne ! Le jouRR où tu en rencontrRRras, tu verRRras à quel point ils se crRRroient au centrRRre de tout... t'as pas idée ! Bah j'suis khon, tu en as déjà crRRroisé...

Posant sa fiole vide à coté de lui (il parlera de la potion plus tard)

- Cette histoirRRre de crRRruauté est leuRR prRRroblème, pas le nôtrRRre. Tout parRRrt de leuRR conception foirRRreuse du bien et du mal. ContrRRrairement à nous, les Orcs, ils ont fait de leuRR vision morRRrale manichéenne une grRRrille de lecturRRre de tout et n'imporRRrte quoi ! Ils voient de la gentillesse et de la mauvaiseté parRRrtout, quand nous analysons plutôt les choses en utile/inutile. J'ai rien contrRRre la morRRrale en soi, je sais trRRrès bien reconnaitrRRre une saloperRRrie quand j'en vois une, mais comme tout membrRRre de Gor'kaagar, ce qui m'imporRRrte avant tout, c'est pas tant la manièrRRre que le résultat !

Cette morRRrale qu'ils ont et qu'ils voient n'imporRRrte où, elle dit quoi ? En grRRros, que ce qui prRRrovoque de la peine ou de la douleuRR à autrRRrui, c'est le mal. C'est mignon tout plein, mais si tu vas parRR là, la naturRRre est une puRRe monstrRRruosité ! Les bêtes ne cessent de se battrRRre, toute leuRR vie, pour ne pas crRRrever : elles se frittent pour leuRRs territoirRRres, elles se frittent pouRR gagner les faveuRRs de leurs mâles ou femelles, elles se battent à moRRt pour prRRrotéger leurs petits, elles se chassent, se tuent, se bouffent les unes les autrRRres... toute leuRR existence oscille entrRRre la peuRR - d'êtrRRre bouffé, de ne pas trRRrouver à bouffer - et la douleuRR, avec des pauses, quand même.

Si tu viens analyser ça avec ta morRRrale d'ulmateo à la khon, c'est l'enfeRR ! Les prRRrédateuRRs sont tous des salauds, ils font mal à leuRR gentilles prRRroies. Une chatte qui joue avec l'oiseau qu'elle a choppé, c'est pas pour entrRRretenir sa pulsion de chasse ou pouRR éduquer ses petits, c'est parRR crRRruauté ! Le loup qui choppe le cerRRrf aux kouilles, par derRRrière, c'est un saloparRRrd qui veut juste le fairRRre souffrRRrir. Etc, etc...


Désignant Fulgrim' :

Tu te vois prRRrier Rasgor en lui disant : "Oh pépèrRR', frRRranchement ta naturRRre elle est horRrrible ! Y'a trop de souffrRRrance, de douleuRR, c'est dégueulasse d'avoiRR fait ça ! Tes crRRréatures sont cruelles et toi, leur patrRRron, t'es un vrRRrai méchant ! Je t'aime plus, tiens..." ?

C'est juste n'imporRRrte quoi : la morRRrale, elle s'applique uniquement à ceux qui s'en RRevendiquent. Le manichéisme, c'est bon pourRR les naïfs et souvent, sous prRRretexte d'altrRRruisme, c'est un moyen d'imposer ses vues aux autrRRres, à ceux qui pensent et qui voient la vie différRRremment. PerRRrso', j'ai pas besoin d'une philosophie à deux bhâls pouRR savoiRR ce qu'il faut faiRRe ou pas. Comme je t'ai dit, nous les OrRRrcs, nous sommes prRRragmatiques. Nos actes, qu'ils soient perRRrçus comme "sympas" ou "crRRruels" par les autrRRres, ont toujouRRs une finalité clairRRre. Nous ne pouvons pas êtrRRre crRRruels, car nous agissons comme les bêtes : elles s'entrRRraident ou s'entrRRretuent toujourRRrs pour une bonne RRaison, donc cette RRaison, elle est bonne !

Nous faisons ce qu'il faut fairRRre, tout ce qu'il faut fairRRre, quand il faut le fairRRre. C'est quoi, bien agiRR ? C'est agiRR pour Gor'kaagar.

C'est ça, notrRRre morRRrale.

Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Mirion 31 Fagilias du 1562ème cycle à 11h14

Fulgrim répondit alors.

Ark gnutag, l'avis des Ulmatéos, j'm'en kogn' komplét'ment, mais c'ki m'intéress', c'est surtout komment ça s'pass', chez les ôtres et notr' relation avek nos esprits, nos Dieux. Komment les Orcs d'Kohr ou d'Arthénie vivent leurs Foi, notre foi en dehors des plaines.

J'imagin' mal un Shaman fair' un rituel d'Sarokha en plein' rue, organisant un' bien bell' orgie, ou enkor' un adept' du Bestial fair' un sakrific' en plein Escania. Ca m'intrigu' et surtout, j'veux komprendr' kekchoz'.

Doit on konsidéré ces orcs, ceux ki n'vivent plus en Gor'Kaggar, komm' perdu avek leur Kultur' et l'fait kils sont plus vraiment des Orcs ? Kar pour moi, nos divinités sont indissociables d'nous mêm'.

Nos Dieux reprézent' un savant mélang' d'notr' mod' d'vie, d'où notr' panthéon. Chakun est indissociabl' des autres et ensembl', kréer un' struktur' plus solid' ke ces koncepts futiles chez les ôtres races. Nous n'sommes pas dogmatikes, komm' l'sont les ôtres peuples, kar kontrair'ment à eux, nous VIVONS notr' Foi, en chak' instant.

Pour moi, guerrier du Cerkl', un Orc Kohrien est un' proie et j'la bekt'. Un Orc Arthénien, pour l'moment, j'ai renkontré ke Asafa et il est pas kroyant pour un sous. Du koup, toi, en tant ke Shaman, kess'tu fais, t'attak' ou pas ?


Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Joriol 1 Solianas du 1562ème cycle à 05h28

AarrRRRrrhHH... tu soulèves des questions qui sont pas vrRRraiment Rrésolues ou plutôt, qui vont trRRrouver autant de réponses qu'on a de gnutags !

Comment ça se passe ici, on le sait : ça se passe au mieux parRRrce que, comme tu le dis, notrRRre RrapporRRrt aux Six est complètement cohérRRrent, parRRrfaitement intégrRré à notrRRre kultur'. L'ensemble forRRrme un tout qui se veut indissociable ! Et pourRRrtant, c'est vrRRrai, il parRRrait qu'on peut trRRrouver des shamans en-dehorRRrs de Gor'kaagar...

Je dis « il parRRraît » parRRrce que moi, je n'en connais pas. Je n'en ai même pas crRRroisé, dans mes voyages. Et plus j'y pense, en fait... ArRrkh, c'est même pirRRre que ça : je n'ai jamais RrencontrRré d'Orc qui ne soit pas un vrRRrai gnutag, de Gor'kaagar !


Théo se marre et claque la cuisse du guerrier :

Ca veut dirRRre qu'avec cet « Asafa » que tu connais, tu es bien plus expérRRrimenté que moi sur la question ! MouhahahrrRRrr, c'est moi qui devrRRrait te demander ça : comment ils sont, à quoi ils Rressemblent, s'il faut leuRR dirRRre GrÔn ou leuRR péter les dents !

Le vieux réfléchit un court instant, puis poursuit :

On peut se fairRRre une idée du trRRruc en réfléchissant à la situation inverRRrse. Est-ce qu'un gnutag peut se dirRRre agnostique et deveniRR mage ? Ben si c'est son trRRruc, qu'est-ce qui pourRRrait l'en empêcher ? ClairRR qu'à ignorRRrer les Six, il ne va pas se fairRRre de potes ni se faciliter la vie, et passer à coté d'un énorRRrme pan de notrRRre kultur', mais... Arkh, il peut ! Ce serRRra toujourRRs un gnutag. Un gnutag un peu khon, mais un gnutag.

Finalement, la question n'est pas tellement de savoiRR si le gars qu'on crRRroise est un Orc ou pas, un shaman ou non : la question, c'est : quel rapporRRrt il entrRRretient avec Gor'kaagar ? S'il est kohrien et qu'il se pointe ici sans invitation dirRRrecte d'Arkhon, je le défonce, et pis c'est tout ! Je me sens lié à mes gnutags de Gor'kaagar ; pouRR le Rreste, je gèrRRre selon la diplomatie de notrRRre Vhon... et selon mon humeuRR !

Tout ça mis à parRRrt, on a tous nos antagonismes et nos p'tites prRRréférences, c'est bien norRRrmal. Tu serRRras sans doute surRrpris d'apprRRrendre que par exemple, je prRRréfère les nashkis aux ulmateos ! C'est lié à mes RrencontrRRres, à mes histoirRRres, tout bêtement. Je te l'ai dit, je suis un Orc : prRRragmatique. Les hommes, eux... j'ai vrRRraiment du mal. A titrRRre individuel, je ne les sens pas et à titrRRre collectif, ils sont la pirRRre plaie d'Ideo !


Grognant de dégoût

Je suis sûr que la nécrRRromancie, c'est une de leuRRs saloperRRries d'inventions...

Scrutant Fulgrim plus intensément :

Et toi ? Tu as fait des RrencontrRRres intérRRressantes, en-dehors de Gor'kaager ? Ca a changé tes rapporRRrts aux uns et aux autrRRres, ou pas ? On n'est plus vrRRraiment dans le shamanisme... tu me Rréponds, puis on reprRRrend le fil, arRrkh ?
Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Valkin 2 Solianas du 1562ème cycle à 18h09

Hum ...

Fulgrim se remémora toutes les rencontres avec les autres nations. Et on ne peut pas dire que c'était des réunions purement diplomatiques. C'était d'ailleurs le contraire, la plupart du temps.

Des renkontres, ark, j'en ai fait kekzun'. Chuis allé avek mon Onkl' en Kohr lorsk'il a été dézigné Gard' du Korps d'l'Ambassadric' à Kohr, on a fini par s'foutr' sur la gueul' avek la gard' phénix ...

Il réfléchissait encore avant de retrouver un autre souvenir.

Après des Arténiens, des Elfes, kelkes Keldariens ... J'ai renkontré du mond'. Mais beaukoups sont pas r'tourné chez eux. Si tu vois s'ke j'veux dire ...

Le Colosse était avant tout un guerrier, il n'était pas vraiment envoyer pour cueillir des pâquerettes ou faire dans la négociation. Son truc, c'était plutôt la traque et l'élimination de ses proies.

Rien d'bien intéressant pour toi, gnutag.


Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Solior 3 Solianas du 1562ème cycle à 07h00

Théo, une fois de plus, a du mal à cacher son hilarité naissante quand Fulgrim lui détaille ses contacts diplomatiques :

- MahhAaRRrraaAarrh, évidemment... un guerRRrier disciple de Rasgor, je m'attendais à quoi ?

Redevenant sérieux :

- Le trRRruc, c'est qu'en devenant Gobo' puis plus tarRRrd shaman, tu serRras amené à exporRRrter, parRRrfois, un autrRRre pan de notrRRre kultur' que celui consistant à défoncer des crRRrânes. Tiens parR exemple, la muzik et la danse qui te viennent de l'Ork'hestr' : ce sont typiquement des talents dont tu peux êtrRRre fier ! Nous autrRRres shamans, avec notRRre rapporRRrt privilégié au monde des EsprRRrits, disposons de savoirRRs et de savoirs-fairRRre uniques, dont aucune autrRRre culturRRre ne peut se prévaloiRR...

Englobant le dôme des Six d'un geste de ses bras :

- Cela fait de nous des gnutags RRéputés réfléchis et sages ; "sages" ne veut pas dirRRre "calmes" ou "indulgents", ça veut dirRRre "conscients de leuRRs devoiRRs et de leurs RResponsabilités". En grRRros, nous sommes souvent consultés suRR toutes sorRRrtes de sujets, et nous devons êtrRRres avisés dans nos RRéponses, car elles ont du poids !

Aujourd'hui, tu es un guerRRrier : on ne demande pas ton avis, ton interRRrcession, tes conseils ou ta bénédiction pouRR régler un différRRrent familial, lancer un prRRrojet, prRRréparer un voyage ou une expédition de chasse, patrRRroner le passage d'un orkinoh à l'âge adulte, sans parRRler des suggestions ou des RRecommandations que nous devons fairRRre aux puissants, chefs de klan ou même Vhon...

Demain, tu serRRras un shaman : pouRR nos gnutags, tu serRRas soudain investi d'une sagesse - c'est-à-dirRRre d'une responsabilité - qu'il te faudrRRra bien assumer. Penses-y et là aussi, si tu as des questions, n'hésite pas : ça fait aussi parRRrtie de ta formation.


Revenant à l'enseignement en cours :

- Poursuivons notrRRre redécouverRRrte des Six, si tu veux bien. J'ai commencé parRR Rasgor pouRR te fairRRre honneuR, gnutag ! Que dirRRrais-tu que nous parRRrlions de Koshkun, pour me fairRRre honneuRR en Retour ?
Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Solior 3 Solianas du 1562ème cycle à 20h57

J'vois c'ke tu veux dir', koncernant la sagess' et l'konseil aux autres orcs ... Nous sommes un peu des bergers guidant l'troupeau, sauf ke l'troupeau en kestion, c'est l'Peupl' d'la Forc'. C'est un' démarch' lourd' à porter et ô kombien kapital' en Gor'Kaggar ...

Puis, il fit une moue d'interrogation, avant de poser une question.

Et komment ça s'pass' si un Shaman n'est pas d'akord avek les autres ? Mais du genr' vraiment pas d'akord hein, le genr' de dézakord ki, si c'était des guerriers, ils s'foutraient sur la gueul' ou bien ils f'raient un duel, tu vois l'truk ? Vu ke tu veux parler d'Koskhûn et just'ment d'ça, tu es un expert des konversations houleuses.

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 4 Solianas du 1562ème cycle à 07h27

Théo répond sans hésiter :

Ca se passe trRRrès simplement, parRRrce que nous avons un chef, même s'il n'a pas les mêmes attrRRributions et les mêmes façons de fairRRre qu'un guerrier. En cas de conflit ouverRRrt et sérRrrieux entre shamans, s'il y a un vrRRrai risque pour la cohésion de l'OrRRrdre, il trRRranche !

Ceci dit, même shamans, nous Rrestons des gnutags de Gor'kaagar : les duels avec combats de sorRRrts, les pugilats et les affrRRrontements à coups de maillets sont parRRrfaitement possibles, si les deux prRRrotagonistes sont d'accorRRrds. J'ai moi-même affrRRronté une gnulag shaman dans l'arRRrêne, aux poings, dans les conditions classiques d'un duel. Et pas au prRRremier sang : à morRRrt !

En fait, c'est un peu comme dans un conflit au sein du klan. Si tu as un différRRrent insolvable avec un guerrier du Cercl', deux possibilités s'offrRRrent à vous :

Vous pouvez régler ça sans interRRrmédiaires, dans un duel aux Rrègles clairRRres et dont un shaman viendra vérRRrifier la bonne tenue...

Ou vous pouvez demander à une autorRRrité de trancher : Ce peut êtrRRre ... un shaman, que vous RRespectez tous deux, ou le chef Arkhon Addash. Dans ce cas, le conflit est Résolu par la parRRrole de l'autorité choisie.

La différence, c'est que chez les shamans, le duel est RarRRrissime : déjà, parRRrce que les vrRRrais conflits sont peu frRRréquents, ensuite parce que nous demandons volontiers l'avis du GrRRrand shaman, considérRRrant que sa parRRrole est plus intéressante, au final, que de savoiRR qui tape le plus forRRrt. N'oublie pas que les gnutags accorRRrdent beaucoup d'imporRRrtance à ce que nous pouvons dirRRre ou faire : ils n'attendent pas de nous que nous agissions en gueRRriers susceptibles. On peut s'engueuler, mais si nous nous entrRRretuons pouRR régler un débat houleux, ça ne va plus...

SurRRrtout que les débats houleux sont normaux, dans l'OrdrRRre : si les shamans sont une grRRrande famille, nous restons des OrRRrcs et honorRRrons des dieux qui ont le sang chaud !


Se désignant, puis pointant Fulgrim :

Nous sommes tous deux à la fois membrRRres du Cercl' et de l'Ordre. C'est quelque chose dont nous devons aussi discuter :

Lorsque j'étais jeune, il y avait tellement de conflits et d'engueulades entre gnutags que l'OrRRrdre décida, avec la bénédiction du Vhon Guttrak, d'interRRrdire à ses membrRRres d'intégrRRrer un klan. De la sorRRrte, fini les conflits d'intérRRrêt en cas d'embrRRrouille – qui écouter ? Le grRRrand shaman, ou le chef ? - et l'Ordre pouvait deveniR en prRRratique ce qu'il était sensé êtrRRre en théorie : une autorité indépendante des klans, disponible équitablement pouRR tous les gnutags, n'ayant de compte à rendrRRre qu'au Vhon, via le Grand Shaman...

LorRrsque je suis sorti de ma grRRrotte, il y a quelques mois, je fus vrRRraiment surprRRris de rencontrRRrer à nouveau des shamans de klan ! J'attribue cela à deux choses : d'une parRRrt, puisqu'il y a peu de klans actifs et que leurRRrs chefs sont manifestement moins khons qu'avant (je t'éparRRrgne les détails, mais nous avions de sacrRRré boulets, aux débuts du Récit), les risques de conflit sont moindrRRres. Par exemple, je vois bien que KrRRrömag et Arkhon sont copains comme cochons, ça aide ! D'autrRRre part, et c'est moins joyeux, je note que l'Ordre est affaibli, avec peu de membrRRres et un Grand Shaman aux abonnés absents : du coup, intégrRRrer un klan est presque un passage obligé, pour se RendrRRre utile.

Revenant aux affairRRres, invité par arRRrkhon à rejoindrRRre le Cercl', j'ai du prendrRRre une décision contrRRraire à mes vieux prRRrincipes. Ca ne pose pas de soucis, dans 99 cas sur cent... et puis, un jouRR, le grRRrand shaman te dit ceci, le Chef du klan te dit cela : bah tu fais quoi ? Ou alors, ton Klan se met suRR la trRrronche avec un autrRRre, et même question : tu fais quoi ? Toi, shaman, tu défonces des gnutags de Gor'kaagar parRRrce qu'ils portent une casaque de la mauvaise couleuRR ? Impossible.. !

En intégrRrrant le Cercl', j'ai du expliquer cela à Arkhon. Comme il est plus malin - et de loin - que les chefs de mon époque , il a comprRRris : je suis avant tout un shaman, avec un devoiRR d'Union qui prRRrime sur mes devoiRRs de klan. En cas de conflit insoluble entrRRre ma Responsabilité envers l'Ordre et mon devoiR enverRRrs le klan, je ne pourRRrais trancher que d'une façon : en quittant le Klan. Et crRRrois-moi, c'est une purRRre question de principe : à titrRRre personnel, je préfère un chef compétent à un grRRrand shaman autiste !


Scrutant Fulgrim intensément :

C'est une situation que tu pourRRrais connaîtrRRre, un jouRR, et devoir affrRRronter. Tu dois le savoiRR et, dans ta tête, t'y prRRréparer, pour ne pas êtrRRre pris au dépourRRrvu. La décision t'apparRRrtient, tu n'as pas à copier la mienne. Tu dois juste y penser, et bien comprRRrendre dans quoi tu t'engages.

Concluant sur une note optimiste :

Ceci dit, j'ai crRRru comprRRrendre qu'à terme, les Klans allaient se RéunirRR... ou disparRRraître, selon que tu vois la chose de façon positive ou négative. Auquel cas, mes angoisses de philosophe à deux bhâls n'aurRRront pas de suites réelles !
Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 4 Solianas du 1562ème cycle à 11h27

Ark, les Klans sont voués à disparaitr' ...

Fulgrim fît craquer ses articulations.

Et c'est dommag', on perd un pan d'la Kultur' Orc pour, au final, fair' komm' n'import' kel nation idéann' et centralizé l'pouvoir. Il mank' plus ke l'retour à la burokrati' et on r'deviens des Kohriens.

Il cracha complètement son mépris de cette situation. Autant Theo avait et était un Electron libre, un Sans Klan toute sa vie, il n'en était rien pour le Kass'Bid'. Son père était Second des Rondaches Rouges de Karmir après tout, il avait toujours connu l'Esprit Klan. Et contrairement à Theo, il avait une parfaite idée de ce qu'il choisirait s'il devait choisir entre l'Ordre et le Cerkl'. Mais il préféra taire ce qu'il pensait et continua.

Mais c'est la Vie, c'est ôssi ça, Gor'Kaggar. Nous nous adaptons, toujours, afin de vainkr' nos akkadiens. Et on en aura bien b'soin, si j'komprend bien ma Vision ...

Son regard se perdit dans le lointain, comme lorsqu'un vieil orc se remémore ses premières batailles ... Le regard empli de peines, d'une ancienne rage et de ressentiment. Le regard d'un guerrier qui regrette ce qu'il a vu, mais qui continuera le combat, car il ne peut pas faire autrement.


Bon, parlons d'autre chose, qu'est-ce ke tu peux me dire sur Koskhûn ?

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 5 Solianas du 1562ème cycle à 10h14

Arkh, ta vision... parRRlons-en, avant que je pense à autrRRre chose :

Elle est lourRRrde de signification.

Déjà pouRR toi, puisque RasgoRR ou son esprRRrit-totem l'a choisie pour initier ton engagement dans la voie des shamans. Il te désigne ta cible, ton prRRrincipal ennemi, pouRR les temps futuRRs. N'oublie pas que c'est une vision de shaman, non un diktat de guerRRrier ! Les esprRRrits se foutent de la politique, ils ignorRRrent la diplomatie et nos prRrroblèmes à courRRrte vue : ils voient loin, ils voient prRRrofond. Si le Bestial te parRRrle de nécrRrromancie, il y a une bonne RRaison. Même si aujourd'hui, nous ne la voyons pas.

Ensuite, pouRR qui te l'envoie : cette idée que nous, gnutags, pouRRions deveniRR des proies, cette idée que la non-vie, les Oskibouges, gagne en imporRRrtance et se répand comme la Peste, est doublement insupporRRrtable pour le maîtrRRre des bêtes ! La prRRroie que l'on chasse, les morRRrts qui se lèvent, c'est contrRRre-nature, cela l'insulte et le déshonore ! Koshkun, ça pourRRrait l'amuser... mais RasgoR ? SûrRRrement pas ! Tu as eu cette vision, pas moi : c'est cohérRRrent, compte tenu de notrRRre foi respective.

Enfin, pour ce qu'elle dit à tous les gnutags. Tu devrRRrais partager ta vision sur notrRRre chapitrRRre du Récit, gnutag. Je ne l'ai pas fait, parRRrce que ce n'est pas moi que RasgoR a choisi pour nous secouer la couenne. Je te l'ai dit, tu as vécu une épiphanie, une vrRRraie transe d'apprRRrenti Gobo', pas une hallucination : puisqu'elle parRRrle de Gor'kaagar, tu n'as aucune RRaison de ne pas en témoigner.


Théo reprend sa collection de parchemins pressés, cherche un bon moment les pages qui vont bien... puis les trouve. Il désigne d'abord une rune ancienne, en OrK, dont la traduction basique serait "chaos", au double sens de "bordel originel" et de "bordel final" :

Koshkun est le dieu du chaos, pour l'essentiel. Mais ce mot recouvrRRre plusieuRRs choses, liées mais différRRrentes. Koshkun est un dieu complexe, difficile à suivrRRre et à comprRRrendre. Ses intentions ne sont jamais clairRRres, ses messages toujouRRs cryptiques et ampoulés, ses exigences souvent bizarRRres, voire insensées !

Beaucoup de gnutags intéressés par la mystique de Gor'kaagaR viennent frRRrapper à la porte de l'OrdrRRre en prétendant connaîtrRRre et répandrRRre le chaos et donc, affirRRrment qu'ils ferRRraient de bons shamans du Fou, ou du Malin, ou du Rebelle... selon l'humeuRR. Les Khons ! Moi, je ne peux pas te dirRRre qui est Koshkun : il est tellement changeant que parRRrfois, je me dis qu'ils sont plusieuRRs à porter son masque, qu'un seul esprRRrits à ce point volage, c'est impossible... à se demander s'il sait lui-même ce qu'il est !!

Tous ces gnutags sont bien intentionnés et quand ils m'affirRRrment, fumasses de me voiRR tiquer, qu'ils sèment le borRRrdel comme notrRRre dieu l'exige, ils sont sincères et touchent vrRRraiment à une composante imporRRrtante de son esprRRrit. Mais ils ne voient que ça ! Leur vision de Koshkun est si trRRronquée, si parRRrtielle, qu'elle en devient insultante. A les crRRroire, Koshkun n'est qu'un tarRré, qui n'aime que défairRRre et saboter ce que les autrRRres font ! Si c'est ça, qui saurRRra m'expliquer pourRRrquoi on l'appelle aussi "le Malin" ?


Montrant la rune à Fulgrim :

"Le chaos originel", ou le tohu-bohu, et "le chaos final" : qu'est-ce que ça veut dire ?
Par ce double sens, il faut comprRRrendre que Koshkun est d'abord le pèrRRre de la crRRréativité. Il est celui qui compose, mélange, associe et donne du sens à ce qui, de prRRrime abord, est désorganisé, en vrRRrac, sans queue ni tête. Il est celui qui fait que le sable peut deveniRR une roche, que le sel se séparRRre de l'eau qui bout, que les couleuRR de l'arc-en-ciel s'allient dans le blanc, qu'un tas de notes fait une harRRrmonie, qu'une suite de chocs fait un rythme, qu'une bande d'Orcs aussi farRRrouches qu'un troupeau de chats forRRme une Kultur' et Gor'kaagaR...

Mais ce qu'il fait, il aime aussi le défairRRre : Koshkun est le sans-RRepos, toujourRRrs à crRRéer, mais jamais satisfait, jamais Rassasié ! Je le vois comme un peintrRRe ou un sculpteuRR en perRRrmanence fuRRieux, frustrRRré, passant son temps à crRRréer des oeuvrRRes qu'il défonce aussitôt à coups de hache parRRrce qu'il veut faiRRre mieux, faiRRe plus et qu'à peine achevé, son trRRravail l'emmerRRrde déjà ! Ce dieu furRRrieux et perRRrpétuellement insatisfait, cette énerRRrgie, cette pulsion inassouvie que tu sens autourRR de toi et dans tes trRRripes, cette forRRrce qui constrRRuit et détrRRruit tout ce qu'elle peut, qui orRRrganise et désorganise nos existences sans jamais prendrRRre de repos, c'est Koshkun. Enfin, c'est un des aspects essentiel de Koshkun...

Il y en a d'autrRRres.

Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Joriol 8 Solianas du 1562ème cycle à 11h36

Orûm.

Fulgrim avait répondu à la diatribe de Théo concernant sa vision par un simple Orûm. Il allait se contenter de sa réponse lorsqu'il croisa le regard du Shaman. Soufflant un coup, il savait qu'il n'allait pas échapper à une longue interrogation. Et en tant qu'apprenti Shaman, il se devait de s'habituer à ce genre d'argumentation.

Les Oskibouges sont komm' un prédateur, j'dirais mêm' l'prédateur ultim'. Tous l'mond' sait ça, sauf les krétins. Et t'explik' pas la survi' à des krétins, seuls les plus forts et les plus malins survivent. Komm' tu dis, on est l'peupl' d'la Forc', pas c'lui d'ceux ki chouinent ou ki ont la trouill'.

Voyant le regard interrogatif du Vieux, il continua.

J't'ai pas tout dis. J'étais seul mais akkompagné à la fois. J'sentais un' présenc', un Esprit, des gnutags ? J'en sais foutr' rien. Et avant d'parler d'un' vision ke j'komprend pas forcément, j'kompt' bien retourner dans l'mond' des Esprits et, avek ton aid', êtr' suffisamment préparé pour kestionner cet Esprit et lui d'mander s'kil veut. Et j'pens' ke c'est l'meilleur à fair'. Rasgor, d'ske j'sais, est pas vraiment un Dieu ki discut' ou laiss' l'choix.

Le cours continua sur le Dieu du Chaos, Koskhûn. Fulgrim notait de nouveau sur son calepin toutes les informations que lui donnait l'Ermit'. Le Malin était un dieu particulièrement subtile, où le Chaos était source de créativité et de changement. Il était le Dieu Changement et l'Insatisfait, le Créateur et le Destructeur, le Chaos et le Désordre. Car c'était la seule constante réelle, rien n'est vraiment taillé dans le marbre, surtout en Gor'Kaggar ...

Dans un d'nos anciens temples, à Algornar, j'ai vu un symbol' dans l'Templ' d'Koskhûn kan j'étais p'tit, un volkan ki krach' des flammes ... Et l'shaman du templ' m'avait dit ke c'était l'Dieu des Katastrophes Naturelles. Pourkoi ?

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Valkin 9 Solianas du 1562ème cycle à 02h02

Théo écoute attentivement les explications de Fulgrim à propos de sa vision, semblant en approuver une partie, en désapprouver une autre. A mesure que le guerrier s'exprime, le vieux tire de plus en plus la tronche. Il dit finalement, d'un ton vraiment fumasse :

- Gaffe à tes jugements à l'emporRRrte-pièce suRR ce qu'il convient de dirRRre ou de cacher, gnutag ! SurRRrtout lorRRrsque tu t'adrRRresses à des membrRRres de l'OrdrRRre, qui parRRrtagent ce qu'ils vivent et ce qu'ils font - sauf RRaison d'importance parRRrticulière - pour s'édifier les uns les autrRRres. Sache aussi que je fais partie des "KrRRrétins" qui RRefusent d'assimiler les Oskibouges à des prRRrédateurs !

Détaillant sa pensée :

- Un "prRRrédateur", c'est beau, c'est noble, c'est un parRRrfait enfant de RasgoRR ! Tu me dirRRras que je joue sur les mots ? Orum, gnutag, c'est du sérRRrieux ! Un prRRrédateur chasse ce dont il a besoin, entrRRretient son envirRrronnement en tuant les vieux, les malades et les faibles et s'inscrRRrit dans le cycle naturRRrel. Les nécrRRromants gangrRRrènent et dénaturRRrent tout, ils sont une putain de maladie, la peste d'Ideo !

Levant une possible ambiguïté :

- J'entends bien ce que tu veux dirRRre mais borRRrdel, gnutag, ne l'exprRRrime pas ainsi ! Tu es désorRRrmais GoborRRroktaR, tu ne peux plus causer comme un guerRRrier accoudé au barRR ! Souviens-toi de ce que je t'ai dis, à prRRropos de ce que tu ReprRRrésentes, maintenant, pouRR nos gnutags : le trRRravail de Réflexion, tu dois le fairRRre en amont de tes discouRRs, prRRrécisément parce qu'en Gor'KaagaR, ils vont peser lourRRrd ! Les mots que tu emploies serRRront pris tels quels, comprRRris tels quels, mémorisés et Répétés tels quels !

Concluant sur un exemple précis :

- Tu me dis que les faibles et les KrRRrétins n'ont pas besoin de bien comprRRrendre ? Et tu vas les jauger comment ? A l'aune de ton physique ? De ta cerRRrvelle ? Ben tu vas pas aider grRRrand monde, gnutag, vu que t'es balèze et pas khon ! C'est pouRR ça que je t'engueule d'ailleuRRs, je m'emmerderRRais moins avec une andouille !

Parmi les "faibles", il y a les orRRrkinos, les vieilles gnulags qui s'en occupent, les éduquent et prRRréparent la bouffe pendant que les parRRrents chassent ou guerRRroient ! Il y a les guerRRriers, aussi costauds soient-ils, qui Reviennent blessés ! Il y a même les vieux shamans qui trRRransmettent ce qu'ils savent ou crRRroient savoiRR... Ne les enterRRre pas trRRrop vite, gnutag ! Ce n'est pas dans l'intérRRrêt de Gor'kaagaR.


Revenant à la vision :

- Tu ne m'as pas tout dit ? ERrrRRrrhh, t'as une bonne RRaison de me cacher des trRRrucs à ce prRRropos, j'espèrRRre ? ParRRrce que sinon, sauf à souhaiter me voir mal interRRrpréter ta trRRranse, je saisis mal le but ! Quand tu te sentirRRras prRRrêt à m'en causer vrRRraiment, sans rien omettrRRre, alors en effet, je serai honorRRré de t'aider à crRRreuser l'affairRRre : ce sentiment persistant d'un esprRRrit à tes cotés, qui accompagne la vision, c'est effectivement imporRRrtant... Bref ! Quand tu le voudrRRras, si tel est ton souhait, on s'y mettrRRra...

Soufflant, faisant craquer ses vertèbres cervicales :

- Bien ! Tu remets des arRRrguments sur la table et on fait monter la sauce, ou on en RRevient au Jaloux ? Je vais te RRépondrRRre, pour les "catastrRRrophes naturRRrelles". T'inquiète, s'embrRRrouiller fait parRRtie de la formation ! Faut que je sache si t'en as sous le capot, en matièrRRre de causeries, et si tu sais gérRRrer un désaccorRRrd sans tuer ton contrRRradicteuR !
Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Valkin 9 Solianas du 1562ème cycle à 15h05

Théo s'énerva contre le Colosse. Et c'était compréhensible. Mais il ne se démonta pas. Il n'avait pas peur de s'expliquer ni du débat.

Kan j'parl' des Krétins, Théo, j'parl' d'eux.

Et il jeta au shaman deux crânes. C'était ceux d'un humain ainsi que d'un elfe. Bien évidemment que le Rasgorien ne parlait pas du Peuple de la Force. Il pensait surtout à leurs futurs "alliés".

Kan tu affront' c'genr' de monstr', plus malin ke toi et plus dang'reux, tu fais des r'cherches sur lui, tu n'vas pas dans sa tanièr' avek ton zboub et ton kouteau !

Et là, ce fût le Drogmarite qui s'énerva quelque peu.

Ces kouillons y vont avec des Légions, sans guerriers réellement expérimentés, avec un' préparation minim' sans même à chercher à komprendr' l'Akkadien et ses motivations. C'est komm' mener des gnolls dans un abattoir, ça sert à rien et ça fait d'la viand' mort'. Et tu sais ske ça fait ke d'la viand' mort' avec eux, Théo !

Il se calma quelques peu avant de reprendre son discours.


N'krois pas ke je n'ai pas réfléchi à la manièr' d'chasser ces monstres gnutag. D'puis ma vision, j'ne pens' ka ça jour et nuit. J'ai plusieurs plans et des idées d'pièges pour lutter kontr' ses salop'ries. Et si y a un truc où nous, Orcs, nous sommes partikulièrement habiles, c'est d'tuer des cibles ki f'raient peurs à n'import' kelles armées ! Les Drakosires Rouges, Noirs, les invasions des Kar'Akks, les Slaads ou mêm' les invasions gobelines ! Gnutag, tu oubli' un détail krucial dans ta lutt' kontr' la Non-Vie. Ceux ki s'battaient kontr' ces immondices étaient des faibles, les Ulmatéos, aidez par les Naskhys ! Ils ont kont'nus la menac' dans les Marais et se sont kontentés d'ça, faizant ensuit' un' guerr' stupid' et ridikul' entr' eux, tuant des milliers des leurs just' à proximité d'leurs marais. Et tu sais pourkoi ?

Parc'ke les Kohriens avaient un Empereur à la bott' des Nékromants. Et ark, ça t'la koup' ? Koi d'plus beau pour l'Akkadien d'la Vie ? Et en c'la, ils sont des prédateurs et nous, leurs proies.


Son regard s'assombrit avant de répondre.

Mais ça, c'était avant ke la Waaagh d'tout Gor'Kaggar s'mettent en branl' kontr' ces salop'ries.

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Valkin 9 Solianas du 1562ème cycle à 22h30

Le vieux écoute les explications du guerrier. Il semble satisfait et de la forme, et du fond, grognant son approbation sur la fin.

- J'ai entendu parRRrler de cette histoirRRre de l'emperRRreur corrompu... ou plutôt, je l'ai lue, sans doute évoquée quelque parRRrt dans notre Récit... c'était peu de temps aprRRrès ma sortie de trRRranse. Et c'est marRRrant que tu en causes, parce que ça a fait "tilt" dans ma tête lorRRrsque j'ai appris, successivement, que les drRRruides avaient été victimes d'une sourRRrnoiserie comparRRrable - lorRRrsqu'un nécromant s'était "déguisé" pouRR les duper, il y a plusieuRRs années - et qu'un Vhon nommé Tormok avait été assassiné parRR la shaman de Koshkun Sol'ka qui l'accusait d'êtrRRre un usurRRrpateur corrompu... il y a quelques années, également. Je me souviens m'êtrRRre demandé si les deux évènements n'étaient pas de même naturRRre et pour cette RRaison, je me suis donné pouRR tâche, entrRRre autres, de retrRRrouver cette Sol'ka et de lui poser la question...

Si les nécrRRromants puissants peuvent se faire passer pouRR n'imporRRrte qui et cacher leuRR vrRRraie nature, il va falloir analyser ce que les uns et les autrRRres disent avec sagacité, et ne plus se fier aux seules apparRRrences !


Farfouillant dans son livre-pressoir :

- Bon, avançons : Le Malin, le Jaloux, le Sans-Repos a encorRRre bien des choses à te dirRRre !

Déjà, pouRR ta question : Arkh ! Koshkun est le catalyseuRR des catastrRRrophes naturRRrelles ! J'ajoute qu'il est également à la manoeuvrRRre pour les catastrRRrophes qui sont plutôt de notrRRre fait, comme les guerRRres, les Révolutions, les émeutes, les bouleverRRrsements politiques et j'en passe : quand il ne les prRRrovoque pas dirRRrectement, genrRRre l'assassinat d'un Vhon, il les favorRRrise ou les aggrRRrave...

Le but est claiRR : ce n'est pas de foutrRRre le souk en soi, c'est de prRRrovoquer ou d'accélérRRrer le changement, le mouvement, l'évolution. Koshkun ne supporRRrte pas l'immobilisme, la stagnation : il cherRrche toujouRRs la rupturRRre, la discontinuité, la biffurRRcation qui ferRRra basculer quelqu'un, un grRRroupe ou toute une nation d'un état donné à l'étape suivante. Et pouRR ce fairRRre, il choisit souvent la manièrRRre forRRrte, radicale ; parRRrce qu'il est khon, que c'est juste un dieu brRRrute et sans cerRRrvelle ? Tout au contrRRraire : c'est parRRrce qu'il est malin ! Une situation stable, en équilibrRRre, est par définition difficile à fairRRre bouger : il faut la bousculer, la violenter, sans quoi ? RRien ne se passe.

Koshkun est le moteurRR de l'évolution, en toutes choses. Il favorRRrise tout ce qui peut la prRRrovoquer, l'accentuer, l'accélérRRrer et pouRR cela, il se montrRRre volontiers Radical dans ses choix. Tout simplement parRRrce que ça marche. Et s'il nous pousse ainsi au cul, tout le temps, c'est pouRR nous donner des coups d'avance : Gor'kaagaR et les autrRRres culturRRres se tirent la bourRRre ! Les plus RRéactifs, les plus vifs, les plus à même de s'adapter au changement aurRRront toujouRRs l'avantage.


Dévoilant de nouvelles pages de son "ouvrage" :

- AborRRrdons un autrRRre volet du Malin, qui trRRraite surRRrtout de mon totem. Tu as des questions ou des RemarRRrques, avant d'aller plus loin ?
Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Solior 10 Solianas du 1562ème cycle à 22h39

Il est plutôt contre la stagnation et l'immobilisme des états, la bureaukratie et l'Ordr' en général du koup ? D'où nos Lois, komm' les Duels ki permet aux chefs ki ont d'mauvaiz' décisions d'se fair' destituer ? J'komprend mieux son attrait, du koup.

Fulgrim nota les observations du Shaman avec attention et rigueur. Le Malin prônait donc le changement perpétuelle dans la société. Les faibles remplacés par les forts, les abrutis par les plus malins, ou l'inverse, en fonction de ce que prévoyait le Sans-Repos. Une chose était clair, il était contre l'immobilisme.

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 11 Solianas du 1562ème cycle à 09h50

Théo appuie le résumé du guerrier d'un lourd hochement de tête :

Arkh. Koshkun est le pèrRRre du changement, du mouvement, de la nouveauté. Sans lui, la naturRRre ne serRRait - sous la houlette de SarRRrokha - qu'une succession de cycles parRRfaits, nous ramenant toujourRRrs au même point de déparRRrt. Nous serRRrions dupés par les changements qu'elle opèrRRrerait, à courRRrte vue, sans voiRR la vanité d'un ensemble qui ne ferRRrait, in fine, que balbutier à traveRRs les âges. Koshkun ne le perRRrmet pas, orRRrûm ! Il est celui qui empêche l'histoirRRre, au sens larRRrge, de simplement se répéter.

Un clin d'oeil complice, rare chez le vieux shaman :

Tu avouerRRras que c'est un peu plus intéressant que le simple "fouteuRR de merRrde" qu'on voit trRRrop souvent chez Lui !

Mais parRrlons un peu de son totem. Là, ça va se compliquer, on va toucher à autrRRre chose, un sujet encorRRre très discuté mais qui me tient à coeuRR :


Pointant une illustration dans ses parchemins étalés :

Jusqu'à ces derRRrnières années, le Faucon était associé à Koshkun. J'ai moi-même été initié aux mystèrRRres shamaniques dans cette tradition.

La symbolique de base, si j'ose dirRRre, est la suivante : le faucon est librRRre. Il n'obéit à perRRrsonne, va où il veut, fait ce qu'il veut, indifférRRrent aux lois, à la pesanteuRR qui nous plombe au sol. Il est plus RRapide, plus vif, vole plus haut que les autrRRres oiseaux. Il ne Rrend aucun compte. Il est l'incarRRrnation même du mouvement perRrpétuel et imprRRrévisible de la naturRRre.

C'est une base, te dis-je, qui colle bien avec le maîtrRRre du chaos. Mais elle cache quelque chose de bien plus intéressant :


Détaillant une illustration du totem du faucon :

Vois comme l'oeil du RRapace est volontairRRrement agrandi ! Le faucon a déjà un oeil de belle taille, pour sa petite tête. L'arRRrtiste a insisté sur ce trRRrait, car il touche à une carRRractéristique essentielle de Koshkun : étant le maîtrRRre du changement, il est aussi le maîtrRRre du temps !

Un vieux penseuRR a dit : "le temps est invention, ou il n'est rien" ! En claiRR, pour en reveniRR aux cycles parRRrfaits de la naturRRre vue par SarRRrokha : si la roue tourRRrne de sorte à ce qu'elle Revienne exactement à son point de déparRRrt, à quoi sert le temps ? Le penseuRR nous répond : "à dalle ! Le temps n'a de sens que s'il est le vecteurRR du changement et de la nouveauté, sinon, on n'en a RRien à brRRranler !"

La conséquence ? Koshkun, maîtrRRre et vecteurRR du changement, est aussi le maîtrRRre du temps. L'oeil géant du Faucon le guide, du passé veRRs l'avenir ! Koshkun patrRRrone les shamans qui font bouger les choses, mais pas à l'aveuglette, comme des crRRrétins décérébrRRrés : il nous offrRRre une partie essentiel de son pouvoiRR sur le temps et nous perRRmet... de voiRR l'avenir.


Théo se redresse, faisant craquer ses vertèbres et ses épaules :

Tu trRRrouveras, chez les shamans du Malin, deux grRRrandes catégorRRries de mystiques :

- En premier, tu as les liberRRrtaires, les anarRRrchistes, les saboteurRRs, qui prRRroduisent et privilégient les discouRRs et les actions susceptibles de bousculer, de bouleverRRrser les situations établies. Ils mènent un combat difficile et souvent impopulairRRre, car nos esprRRrits sont ainsi faits qu'ils aiment leur petit conforRRrt, leurs cerRRritudes et leurs acquis ! Ces shamans liberRRrtaires sont des empêcheuRRs de penser et d'agiRR en rond, de fonctionner en cycles parRRrfaits donc inutiles et de ce fait, lesdits shamans sont absolument indispensables à Gor'kaagaR.

Pour appuyer mon discours d'un exemple dirRRrect, je ne vais pas te surRRrprendre en plaçant Sol'ka dans ce groupe.

- En second, tu as les devins. Les shamans qui cherRRrchent à interprRRréter le présent comme un ensemble de signes avant-courRRreurs de nos avenirs les plus prRRrobables. Ceux là travaillent leuRRs divinations, aiment à décorRRrtiquer les messages cryptiques de leuRR divinité, anticipent sur les changements en courRRrs et planchent suRR leurs conséquences...

Ca ne va pas te trRRrouer le cul, mais je me place plutôt dans cette seconde catégorRRrie. Par rapporRRrt aux liberRRrtaires, c'est moins dangerRRreux, mais plus difficile à fairRRre. A chacun sa galèrRRre !


Refermant momentanément le pressoir à parchemins :

Depuis peu, le Chaos a un nouvel esprit-totem : le Lynx. Sa symbolique est assez proche de la base associée au faucon ; elle valorRRrise la liberRrté, en y ajoutant une pointe de ruse voire de sourRRrnoiserie plutôt bienvenue, quand on parRRrle de Koshkun. En effet, ce derRrnier est joueur, ce qui n'a RRien d'étonnant puisque la pluparRRrt des jeux exacerRRrbent le hasard ! Il joue avec tout, ne Rrespectant à peu prRRrès rien, même pas ses ouailles et ses serRRrviteurs dirRRrects. En cela, le Lynx, librRRre, mystérRRieux et indomptable, lui corRRrespond bien.

Pointant la porRRrte du dôme :

On va causer de SarRRrokha, si t'es d'attaque. Mais pas ici : dans la plaine ! Sarokha exalte une dimension essentielle de la naturRRre, on va étudier ça in situ. Suis-moi, je vais te montrRRrer où j'ai pioncé toutes ces années, c'est pas le pirRRre endrRRroit pour ça. On en a pour deux bons jourRRrs de marRRche, prRRrends tes dispositions, déparRRrt dans une heurRRre aux portes Est. Sont pas si manchots, sur le chantier, pouRR pas pouvoir se passer de tes coups de gueule quelques temps ?
Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 11 Solianas du 1562ème cycle à 11h21

Deux jours ? Ca laissera les ouvriers tranquille un moment. Et Irielle peut gérer le bousin le temps ke tu me montr' c'ke tu veux me montrer. A d'taleur !

Fulgrim nota les dernières informations du Shaman. Il alla ensuite au chantier et donna ses ordres aux contre-maîtres et se dirigea enfin chez lui. Pas question de partir sans être préparé. Il prit sa hache, son armure de Klan, ses bottes ainsi qu'un sac avec, notamment, de l'alcool, des potions et même son attirail de tatoueur. Il prit également un plan de la région, juste au cas où et il se redirigea vers la porte Est, attendant le Vieux.

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 12 Solianas du 1562ème cycle à 07h02

Avec un peu de retard, Théo retrouve Fulgrim aux portes de Drogmar. Il a pris le temps de s'équiper correctement, ne désirant pas retarder le guerrier qui sera sans doute moins gêné que le shaman par d'éventuelles mauvaises rencontres. Le vieux a encore de l'amour-propre, il n'apprécierait pas d'être perçu comme un boulet ! Alors, il a revêtu le cuir d'ombre offert par le klan, huilé son fidèle maillet d'puissanc', astiqué ses bottes toutes neuves - il les aurait bien vieilli pour "faire genre", mais s'en serait voulu d'abîmer un si beau matériaux - et bourré sa besace de tout le nécessaire à son bref voyage et à la mission qu'il s'est donné pour les quelques jours et nuits à venir.

Avisant le Goboroktar, il le salue et tous deux s'enfoncent dans les herbes hautes de la plaine, direction plein Est.

Tout en marchant, le devin donne quelques éléments d'information sur les raisons de leur sortie :


Sur cette poignée de jourRrs, je compte déjà te montrRRrer où j'ai passé ces quinze derRRrnières années. C'est pas ton commentairRRre sur mes goûts en matièrRRre de décoration intérRRrieure qui m'intéresse, c'est parRRrce que j'ai dessiné, peint et grRRravé sur les muRRs d'immenses frRRresques. PourRRrquoi fairRRre ?

D'une parRRrt, je voulais me mainteniRR sain d'esprRRrit : rien de pirRRre pour la cerRRrvelle que de ne rien foutrRRre. A la différence d'un muscle, ce que tu perRRrds un jouRR, tu ne le récupèrRRres pas ensuite en t'entrRRrainant comme si de rien n'était ! Etaler tes visions surRR la roche, c'est un trRRrès bon moyen d'entrRRretenir la caboche et ça endurRRrci les brRRras !

D'autrRRre part, ce que j'ai laissé sur ces muRRs... tu ne le lirRRras nulle part dans nos parchemins. Ce n'est pas une compilation du savoiRR shamanique, un exposé sur les polémiques, les consensus ou les discorRRrdes qui agitent ou agitaient l'orRRrdre, c'est un état de l'arRRrt de ce que JE pense sur toutes sorRRrtes de sujets en rapporRRrt avec la mystique de GorkaagaRR. J'ai crRRraché tout ce que mon esprRRrit fiévreux et d'autrRRres, de passage pendant mes trRRranses, m'ont montrRRré.

Y'a des trRRrucs imbittables, d'autrRRres qui pourraient peut-êtrRRre te serRRrvir. Beaucoup de reprRRrésentations concerRRrnent le chaos, mais l'ensemble est très diveRRs. Peut-être qu'avec le temps, je deviens plus ouverRRrt à l'Union, plus prRRroche d'Otharn ? BrRRref, tu feras le trRRri.


Ils traversent un ru asséché, Théo poursuivant son discours, à voix basse pour garder une oreille sur la nature environnante, entrecoupé de pauses à chaque micro-alerte de l'un ou de l'autre (surtout de Fulgrim, l'ouïe du shaman étant altérée par l'âge) :

Dans les envirRRrons de la grotte, j'ai aussi des lieux à te fairRRre découvriRR. Des lieux qui racontent des histoirRRres fascinantes sur... Sarokha. C'est avant tout pour Elle qu'on fait ça.

Avec un sourire amusé

Un autrRRre shaman t'aurait peut-êtrRRre emmené dans un borRRrdel... T'es pas tombé sur le bon prRRrof pour tirRRrer ton coup en l'honneuRR de notrRRre déesse, mouahhrrRRrrahh ! Tu passerRRras aux trRRravaux pratiques à notrRRre retouRR, si ça t'démange. J'ai vu comment tu R'garRRrdes les gnulags que tu crRRroises... Bah t'as bien RRaison, j'ai été jeune et je bandais aussi duRR que les autrRRres, y'a longtemps...

T'as pas de RégulièrRRre, une ou plusieuRRs, à DrRRrogmar ou ailleurRRs ?

Le Devin
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Mirion 14 Solianas du 1562ème cycle à 03h16

Fulgrim attendait le vieux à la porte Est. Il taillait le bout de gras avec les gardes lorsque, enfin, l'Ermit' arriva. Il était en retard, mais le Colosse ne fit aucune remarque. Il remarqua le matériel du Shaman qu'il avait sur lui. Le vieux était paré à la guerre. Cela fit sourire le Drogmarien. Théo n'avait pas vraiment le physique d'un combattant, selon les standards du Rasgorien. Il se demandait ce qu'il valait, arme à la main. Un de ses quatre, le Zikos et le vieil orc croiserait le fer, juste pour échanger des politesses. Il était toujours bon de combattre et de connaître les faiblesses de ses amis, afin de pouvoir palier à toute éventualité lors d'une guerre. Ou d'une chasse.

Les deux compères se dirigèrent vers l'Est, en direction de l'ancien domicile du Devin. D'après les informations qu'il avait dit, c'était une grotte, près des montagnes. D'après l'expérience de Fulgrim, ce serait sans doute au Nord-Est de Karmir, sur les anciens terrains de chasse du Klan des Rondach' Roug'. Étudiant la carte, ils allaient sûrement traverser les Marais et les terrains inondés. Heureusement pour eux deux, le Colosse connaissait plutôt bien cette région et pour cause, c'était sa région d'origine, son père et son oncle lui avait tout appris dans cette partie des Plaines.

Marchant quelques heures, ils arrivèrent devant un petit cours d'eau asséché. D'après les souvenirs du Chasseur, c'était normal, vu les fortes chaleurs de la saison. La Météo était comme ses habitants. Dure et impitoyable. Le soleil frappait dur, il faisait chaud et les moustiques étaient aussi agressifs que des orcs en raid. Grâce à l'expérience du Rasgorien, ils ne firent aucune mauvaise rencontre. De temps en temps, ils croisèrent des antilopes, ainsi que des Tigres à dents de sabre. De bien belles créatures. Un jour, l'un d'eux serait la proie du Géant Vert (marque déposé).

Pendant la marche, Théo parlait. En fait, c'était un vrai moulin à parole, une vraie pipelette. Pire que les marchands de la Foire ou bien encore les poissonniers Gorniens ! Mais c'était son tempérament et le Colosse s'en accommodait. De toute façon, il allait pas lui exploser le crâne juste parce qu'il l'ouvrait trop. Bon, il l'avait déjà fait à d'autres, mais il n'avait jamais frappé un shaman. Et il n'allait pas commencer maintenant. Même le Cerkleux avait ses limites. La conversation se dirigea vers un sujet oh combien passionnant, les Gnulags ! Le Vieux voulait savoir si le Drogmarien avait plusieurs conquêtes féminines.

Cela fit sourire le mastodonte orc. Bien entendu qu'il en avait. Et même un paquet. Avec son physique avantageux, ses capacités guerrières ainsi que, faut l'avouer, sa position de guerrier dans un Klan prestigieux, il faisait rarement la queue pour culbuter des gnulags. C'était même un coureur de jupons, selon les standards havreboisiens. Il avait eu plusieurs gbogs et quelques galfgs aux fils de ses conquêtes et de ses aventures conjugales. Il avait même fait un enfant à une humaine !


Des régulières, pas vraiment. J'suis pas du genr' à m'attacher à l'Ulmatéo. J'kulbut' la gnulag et m'kass'. J'ai kelkes petits ke j'laiss' aux daronnes. D'temps en temps, j'fait un tour histoir' d'voir si ils mankent de rien. J'espèr' k'un jour, ils d'viendront de grands guerriers ou guerrières. Et là, j'leur apprendrait à kombattr'. Mais pour l'heur', mon rôle est plutôt d'les protéger en servant mon Klan. Celles ki l'souhait' rejoign' ma Tribu, les Kass'Bid'. Ils habitent soit à Drogmar, Algornar ou bien enkor', r'joigne les Nomades. Ma famill' est ancienn' et komport' plusieurs dizain' d'membres, proch' d'la centain'. Les Anciens veillent sur mes petits, en échang', j'fais en sort' kils soient toujours protégés.

Un vrai guerrier orc, à la dure. Pas vraiment sentimental. Mais c'était aussi ça, la vie dans les Plaines.

Et toi, tu as des petits ? Ils doivent être grands, maint'nant, vu ton âge.

Sang et Honneur !
Information détaillées
Theo Tholtom
Ermit', Shaman du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Mirion 14 Solianas du 1562ème cycle à 14h35

Théo reste un instant silencieux avant de répondre :

Bah, mon cas est assez différRRrent du tien...

J'ai peut-être des marRRrmots, peut-êtrRRre pas. J'en sais foutrRRre rien. La Rraison, c'est déjà que l'arRRrivée de ma Piom a été un choc assez violent. On était aux début de l'apparRRrition du Récit et pour pas mal de gnutags, comme moi, ça s'est accompagné d'une méchante perRRrte de mémoire. Quand je Rrelis mes notes de l'époque, j'y comprRRrends rien... ça parle de gens dont j'ai tout oublié. Du coup, si j'ai forRRniqué avant, je suis bien infoutu de m'en souveniRR. J'ai peut-êtrRRre des gaillarRRrds qui s'demandent où je suis passé, pourRRrquoi je donne aucunes nouvelles...


Affichant une drôle d'expression :

Y'a autrRRre chose : tu l'ignorRRre sans doute, c'est pas le genre d'histoirRRre qu'on aime RRaconter, mais en 1548, peu de temps avant ou apRRrès la disparRRrition de Guttrak, beaucoup de gnutags frRRrais porteuRRs du Récit ont été frappés d'une malédiction : leuRRs birRRroutes se sont ratatinées comme des plantes qu'on arRRrose plus... (*)

Les shamans ont évidemment tout fait pour "rétabliRR" la situation. Mais pendant quelques temps, inutile de te dirRRre qu'on n' pas trRRrop couru les gnulags ! HeurRRreusement pour Gor'kaagaR que cet épisode pas trRRrès glorieux de notrRRre hostoire n'a touché qu'une poignée des nôtrRRres !

Soupirant :

AprRRrès ça, j'ai quand même eu le temps de frRRéquenter deux gnulags : une apprRRrentie Gobo', même si ce grRRrade n'existait pas encoRR, puis une ulmateo, pendant mes voyages...

La Gobo', qui n'était pas mon élève - t'as RRien à crRRraindre, mouHAARRAHHArr - a disparRRru d'un coup, du jouRR au lendemain, peu de temps après notrRRre joyeuse rencontrRRre. J'ai jamais su comment ni pouRRquoi. Mon esprRRrit-totem m'a plusieuRRs fois laissé entendrRRre, de façon pas clairRRre, qu'elle n'était pas une vrRRraie gnulag, qu'elle ne l'avait jamais été... qu'elle n'était qu'une sorRRrte d'incarRRrnation temporRRaire, émanée de Koshkun, lors d'un grRRrand rituel qui avait pouRR but de désigner le shaman du Faucon. Auquel cas, claiRR qu'on n'a pas eu de gamins !

L'ulmateo, je m'en souviens bien : elle s'appelait Faeril, ou Feraline, quelque chose d'apprRRrochant. On s'est rencontrRRrés dans la prRRremière grande marRRrche contre les Oskibouges et la liche KrRRrarok - qu'on a quand même dézingué, on n'a pas fait le voyage pour des prRRrûnes - fin 1548. Elle a été tuée. J'ai attendu deux jouRRs, pour voir si elle parRRrtait verRRrs un pilier...

... mais non. Je l'ai enterRRrée sur place.


Jouant un instant avec son étuis pénien :

Quand KrarRRrok s'est écroulée sous les coups, elle a lancé une derRRrnière malédiction. Presque tous le corRRrps expéditionnaire a été frRRrappé, certains plus que d'autrRRres. Moi, j'ai physiquement vieilli sur pieds, en l'espace d'une nuit, d'une bonne pairRRre de siècles ! Ma birRRroute, déjà pas bien remise de la "malédiction GuttrRRrak", s'est définitivement mise horRRrs service. Même plus foutue de se metrRRre au garde-à-vous pourRR saluer une belle gnulag qui passe ! DésorRRrmais, l'est juste bonne à me vider la vessie...


********************

(*) HRP : anecdote véridique. Les MJ de l'époque étaient de sacrés tordus !
Le Devin

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page