Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

120 Joueurs sur Ideo (4370 inscrits) : 62 humains (2256), 26 elfes (1371), 32 orcs (743) | 7 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

On patauge dans la michpopote!

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Arkhon Addash
Chef du Cerkl', Gouverneur' d'Drogmar
Union de Hâvrebois

le Valkin 4 Calinior du 1562ème cycle à 21h16

Dans le cadre de l'observatoire de la non vie, les gnutags du Cerkle et quelques alliés avaient décidés d'aller s'entraîner dans les marais près de Karmir afin d'apprendre à se déplacer dans cet environnement qui pourraient préparer la future expédition dans les marais maudits. Arrivés en bordure des marais, Arkhon hurla

En branle les gars, nettoyez moi ces marais. Moi j'me mest au centre et j'vous enseigne komment vous déplacer au mieux!

On lève les pattes, on essay' de pôa trop s'enfoncer!

Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Solior 5 Calinior du 1562ème cycle à 22h23

***

Le jeune gnutag était étonné de pas s'être paumé en route. Quand il avait aperçu Swarg en chemin, il se sentait déjà plus vaillant. Alors dès qu'il croisa Topaze en train de cogner sur une créature des marais, il se sentait invincible ...

Et puis le marais, il glissa sur une bouse, retint son équilibre comme il le pouvait avant de percuter en douceur Selesnya Lathvin'

Ne se laissant pas démonter...

***


Salut soeurett' ! T'aurais pas vu c'bon vieux Arkhon et les autr' ?

***

Une nis, pas vilaine pour un sous ... pourquoi ne pas mettre en pratique les deux semaines de cours de Delia sur la langue des bouffeurs de laitues ?

***
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Dolink 6 Calinior du 1562ème cycle à 09h51

Et bien et bien...

A vrais dire la zone était intéressante sous bien des aspects oui... Hmmm... Outre l'aspect bien creepy de cet endroit, il y avait là des résidents tout aussi creepy, des bons gros vers grouillants et des Felpas qui se tortillaient lascivement... Comme des monstres tentacules tous droit sortis des hentai les plus fous. Et les gros vers n'étaient pas en reste non plus de ce point de vue là...

Comme chacun le sais pour échapper à ce genre de bestioles perverses à tentacules il faut souvent leur jeter une petite japonaise en tenue d’écolière, le leurre marche plutôt bien. Ici point de japonaise en tenue d’écolière mais une elfette d'Eldaliê en tenue végétalisée de Galmaniel, il est certain que le leurre pouvait marcher aussi. il n'y avait aucune raison que les monstres tentaculaires se tortillant comme ça, soient différents d'un monde à l'autre.

Selesnya entretenait il est vrais une relation assez spéciale avec les Felpa, c’était caché bien profondément loin au fond de son subconscient. Bien sur il s'agissait de végétaux et donc elle les respectait et aimait les étudier. Il s'agissait simplement de curiosité botanique qui la fascinaient. Ou bien simplement cela ?

La nis fut cependant extraite de ses pensées fascinées à la vue de la flore et de la faune locale par le rugissement puissant du chef de Cerkl' demandant un "nettoyage" de la zone... Hmmm, la nis avait un peu de peine pour ces créatures, même si ce n'était que des vers, elles demeuraient des créatures de Galmaniel, leur meurtre était un peu gênant, mais les orcs étaient chez eux et elle n'yrait pas contre leurs volontés. Elle espérait cependant que les amis havreboisiens ne fassent pas de mal à ces magnifiques et attirantes Felpas tentaculaires.

Selesnya marchait pied nus dans ce bourbier, comme toujours pour garder son lien avec la terre et la Nature. Son petit corps léger lui permettait de ne pas trop s'enfoncer. La nis avait déjà étudié plusieurs zones humides au seint de la Taurë elle avait donc déjà quelques connaissances des zones marécageuses.

Cela dit celle-ci semblait réellement très différentes de tout ce qu'elle havait vu auparavant et elle commença a se pencher vers la flore locale pour voir si elle reconnaissait des plantes (outre ses amies Felpas).
C'est alors que sans doute avec sa belle tenue, elle passa pour justement un buisson du lieu et qu'elle fut gentiment bousculée (enfin !) par un orc.

Oh ! Fit le buisson surpris, en se redressant alors que l'orc avait malencontreusement dérapé sur un truc peu ragoutant et était rentré dans le derrière de la nis penchée en avant pour observer un joli parterre de sphaignes.

Selesnya se retourna et l'orc s'adressa a elle en elfique. Elle fut d'abord surprise. Sa glissade, aussi bien que la maitrise parfaite de son dialecte, mais aussi son apparence, la laissèrent un moment coït... heu coi.
A vrais dire, de curiosité botanique et/ou fongique, elle en avait une qui se tenait devant elle. L'orc était tellement.... On ne dira pas sale car, la terre ce n'est pas sale, ni la mousse ou le lichen... Ce sont des misconsceptions d'humains citadins.... Non, l'orc en fait était extrêmement proche de la Nature, autant que Selesnya sans doute, mais... Différemment.
Un écosystème à lui tout seul, sur un torse sculpté et fort agréable a regarder... Et aprés les tatouages de Fulgrim, Bashnag arborait quand à lui de délicieux piercings.

Selesnya resta songeuse un moment, elle avait bien envie d'étudier l’écosystème de Bashnag... Voir l'étudier tout court si affinité... Et voir jusqu’à quel point, les lichens et mousses poussaient sur les diffférentes parties du corps de ce jeune guerrier de la nature. Elle même maitrisait l'art noble et secret de la Luthornie, permettant de façonner ses amis végétaux.
L'orc sans en être à se stade, semblait partager une certaine symbiose avec le milieu naturel ce qui était plaisant à voir.

Heu...je...Oui. c'est par là, suivez moi. Parvint t'elle à balbutier un moment après avoir détaillé l'orc avec un mélange de curiosité et de fascination. Elle lui fit un sourire et le conduisit jusqu'au reste du groupe.

Rien n'est définitivement perdu ou impardonnable pour Selesnya...Sauf la Non-Vie bien sur.
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 6 Calinior du 1562ème cycle à 22h12

***

Et Bash' la suivit. Non sans mater les petites fesses qui se dandinaient sous non nez. Ca changeait du paysage qu'offrait (g)Erbolina. Il avançait, le nez rivé sur tout sauf la route et aperçu des grosses bottes qu'il connaissait bien.

***


Mon patron gnutag ! La natur' est plutôt bien gôlée par ici, non ?

***

Ce n'est pas exactement ce qu'il souhaitait dire, mais en tout cas, il se marra quelques secondes avant de reprendre de sa superbe. Arkhon devait commencer à avoir l'habitude. Tapotant sur l'épaule du chef du Cerkl', Bash' bombait le torse fièrement.

***


Le matos k'tu m'as dégôté, c'est d'la bomb' ! J'me sens tell'ment diskret ... j'me suis foutu les j'tons moi-même ! J'm'entendais mêm' p'us respirer.

***

Ne sachant pas trop s'il avait toute l'attention d'Arkhon, l'orc se rapprocha de Selesnya.

***


Quand t'ôras deux m'nut', fôdra k'on diskut' du Shamanism'. Ush' m'a embarké d'l'ôtr' côté du voil'... ça d'vient sérieux lô !

***

Laissant le chef du Cerkl' baragouiner ses ordres et ses cours, Bash' se tourna à nouveau vers la nis.

***


Irielle avait d'mandé à ce ke personne te tabass'. T'as l'air d'êtr' une invitée, c'est chouett' ! C'koi ki t'emmèn' par chez nous ? Si c'est pour la Cerkleuz', la fiesta et les truks un peu Sauvag' et bah bienv'nue parmi nous !
Information détaillées
TopaZe
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Dolink 6 Calinior du 1562ème cycle à 23h24

L' ancien Hordeux venait d'arriver lui aussi dans les marais au nord de Karmir. Il était temps...l'orc en avait marre de croupir en ville et cette petite escapade venait à point nommée et pour une bonne cause.

Il salua ses gnutags du Cerkl', dont Arkhon, d'un sourire complice et regarda de haut en bas cette Nis qu' il avait déjà croisé à Drogmar. Elle sentait encore plus fort que ces marécages...Mais c'etait peut être le moment de savoir ce qu'elle avait dans le ventre dans un endroit aussi hostile et nauséabond.

TopaZe, assoiffé de combat et de sang, repéra un vers géant des marais. Il lui sauta dessus en tranchant de haut en bas le flanc droit de la bête. Une gerbe visqueuse gicla du vers éclaboussant l'ancien chef de la Horde...


Pouahhh c'koi c'te merde ! C'est dégueu ! Mais un bon entrain'ment dans ces marais pourris !

Puis, il se mit en retrait pour préparer une prochaine attaque tout en regardant autour de lui si une reine se trouvait pas dans les parages pour défendre sa colonie...
Attention à vous, La Horde n'oublie jamais !
Information détaillées
Jérélin
Shaman, Loup, Uruk Ash Krâl, Voa de Gor'Kaggar
Union de Hâvrebois

le Lüdik 7 Calinior du 1562ème cycle à 03h46

*** La jeune louve blanche avait apprécier voyager avec Jérélin dans les plaines, il lui laissait la liberté de vadrouiller mais il fallait rester a porter d'écoute du groupe, le soir elle revenais a coter du groupe pour passé la soirée et la nuit, avant de repartir chassé avant l'aurore.

Mais cela tourna au vinaigre pour elle quand la meute s'avança dans les marais putrides et nauséabond.
Jérélin semblais se déplacer sans trop de problème sur se sol flasque et humide.
Ses premier pas furent hésitant et glissant, mais se qui était le pire pour la louve s'était l'odeur, cela lui prenais la tête et elle avait l'impression de lui brûler les naseaux quand certaine poche de gaz explosais a coter d'elle.

La meute s'était éloigné au milieu de se territoire de mort et semblais s'installer, elle continua d'avancer lentement, quand d'un coup elle sentie une odeur familière, elle courue sans respirer trop fort, glissa a plusieurs reprise et finie sa course avec sa fourrure blanche, taché, noircie et les poil collant et mouiller.
Mais elle arriva rapidement et plongea le museau entre les feuillages et commença a respirer enfin une odeur qui sentait la vie et pas la mort décomposé.

Jérélin quand a lui, il avançais bien dans les marais, mais se qu'il voulais s’entraîner était de vivre dans les marais plusieurs jour.
Alors que les autres suivait les cours du chef du cercle, lui cherchais un endroit ou installer le camp, un endroit relativement sec ou installer les lits.
Puis il chercha des branchages et autre végétaux pour tenter de faire du feu sans ravitaillement extérieur.
Il en profita aussi pour regarder autour de lui se qu'il se passait. ***
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Lüdik 7 Calinior du 1562ème cycle à 10h20

Selesnya eut un sourire aux paroles de Bashnag, et bien c’était plaisant à entendre.

Ce n'est pas comme si la tenue qu'elle portait montrait beaucoup ses fesses en vérité, c’était surtout son dos qui était découvert, mais l'orc semblait avoir l’œil pour déceler chaque petit coin de peau non couvert par les plantes luthorniées. Car évidemment la nis ne portait rien sous son simple appareil végétalisé.
Pour rappel :

(Note : Selesnya ne porte pas le masque que l'on voit sur l'image)

Ha. Fit-elle en souriant. Oui, Selesnya Lathvin', prêtresse de Glmaniel. je répond à une invitation de courtoisie de la part de Jérélin, Irielle et Arkhon. Je suis venue leur apporter mon aide en ce qui concerne la lutte contre la Non-Vie et le projet d'observatoire.

Elle eut un moment de trouble. Des... trucs sauvages...? Qu'est-ce que cela voulait dire exactement...? Selesnya avait bien une petite idée qui lui fit rosir les joues. Décidément les orcs étaient extrêmement agréables avec elle, en plus d'être agréables à regarder physiquement. Ce voyage était en train de déconstruire tous les stéréotypes néfastes conçus par Eldaië sur le peuple de la force.

Qu'est ce que la "Cerkleuz'" ?

Arriva Topaze que Selesnya salua d'un hochement de tête.
Selesnya sentait-elle ? Fort en plus ? Irielle dirait que la Galmanielith sentait bon la Taurê... Et si on y sentait de plus prés on pourrait sentir une suave odeur de fleur de cerisier mêlée aux notes boisées de la Taurê.

Hmmm.... Visiblement tout le monde n'avait pas la même définition de ce qu'est un marécage en vérité. Les marais n'était pas que des endroits de mort, c’était aussi et surtout des endroits de vie. Une vie très particulière et adaptée à ces conditions. Et c'est ce qui les rendait extrêmement fascinants en vérité. La nis avait beaucoup étudié les zones humides de la Taurê. Ce marais là était peut être différent d'un marais normal ? Mais ces affirmations de pestilences et de mort, d'odeurs horribles étaient très exagérées et très clichés en vérité.
Cela dit dans le marais des morts, tout ceci prenait probablement un sens plutôt littéral... Pour le coup. Mais ici on était pas chez les necro et un marais naturel, ne pouvait pas être aussi abominable. Si ?
Et c'est pour cette raison que, Selesnya elle, comme dans tout environnement Naturel se trouvait à son aise. Il y avait tant de choses magnifiques dans un marais pour qui savait se pencher au chevet de la Nature et l'observer avec passion.

La Galmanielith eut un haut le cœur quand Topaze massacra le pauvre ver...
Huuugh, Je crois que je vais vomir. Pensa t'elle.

Rien n'est définitivement perdu ou impardonnable pour Selesnya...Sauf la Non-Vie bien sur.
Information détaillées
Arkhon Addash
Chef du Cerkl', Gouverneur' d'Drogmar
Union de Hâvrebois

le Lüdik 7 Calinior du 1562ème cycle à 12h11

C'était un groupe hétéroclyte qui avait pris place au milieu de la fange et de la boue marécageuse. Arkhon, qui avait arpenté les marais longtemps dans le nord même s'il ne s'était pas aventuré très loin, se déplaçait relativement bien et aidait les uns et les autres à repérer les parties moins molles, les trous et parties plus stables, à balancer des branches et tous les trucs et astuces qu'on lui avait également enseigné dans le nord.

Il sourit à Jérélin en voyant ses loups

Moi, j'ai laissé Mohr à la maison, les marais, il n'aime pas trop!

Ils reprirent leur route vers le centre du marais, non sans ddvoir éliminer l'une ou l'autre menace en passant.

Oubliez pôa k'dant l'nord c'est enkore bien pire k'ici. L'air est suffocant, la boue plus acide et si vous êtes dégoûtés par les vers, imaginez vous des oskibougent dans le tableau!
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 7 Calinior du 1562ème cycle à 16h41

Fulgrim était parti bien avant ses gnutags. En bon rasgorien, il aimait parcourir les zones de combat avant le plus gros des troupes. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que les meilleures proies sont toujours chasser par les premiers chasseurs. Une bonne raison d'être là à l'avance ....

Sur le chemin, il tomba sur un groupe de bandits hétéroclites, se dirigeant vers le village de Mikandar. N'ayant aucune envie que des fermiers et autres bûcherons passe de vie à trépas par le fil d'une épée, il décida de combattre le groupe de bandits. Un sourire carnassier s'afficha sur son visage constellé de tatouages et de cicatrices. Il s'approcha de la bande, ne cherchant nullement à se cacher de ces malandrins. Lorsque l'alerte fût donner, deux des loubards furent à terre, mort. Le Cerkleuh hurla son cri de guerre avant de charger le reste des malfaiteurs ...

Un peu plus tard dans la journée.

Fulgrim se dirigea vers le marais, comme il était convenu avec son Chef de Klan. Il fît un signe de tête chaleureux à Arkhon et aux autres Cerkleux. Il croisa également Jérélin ainsi que Selesnya et TopaZe. Il leur fit un signe de respect, avant de se concentrer sur son entrainement.


Sang et Honneur !
Information détaillées
TopaZe
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Lüdik 7 Calinior du 1562ème cycle à 19h10

TopaZe était prêt à attaquer de nouveau ce vers quand tout à coup, il fut stopper dans son élan par la réaction de la nis. Elle était encore plus pàle que d'habitude et suite à la première attaque de l'orc, elle avait des hauts de coeur...le guerrier orc, d'un geste empathique, lui tendit un sac en peau de Slaad au cas ou...

Selesnya, tiens prend ça. Ça fait toujours ça la pr'mière fois ! On va dire que c'est ton dépuc'lage sur la champs d'bataille ! Urk Urk Urk !

Reprenant d'un ton plus sérieux, l'orc se mit à la hauteur de Selesnya, la fixa droit dans les yeux et prit la parole en prenant le soin de bien articuler...

Tu sais, ici tu foules les plaines de Gor'Kaggar, le territoire des orcs. Ici, chaque menace est un ennemi. Depuis des lunes, notre peuple a survécu grâce à la croyance de chacun de nos dieux et dont le mien, Ghornag. C est le dieu de la guerre et du conflit. Depuis mon enfance, on m'a éduqué dans le combat pour me défendre moi et surtout mon peuple. C'est ce qui fait notre force et notre Union. J'ai ensuite rejoins un klan, aujourd'hui disparu, dont j'étais le chef. J 'ai ordonné plus d'une dixaines de gnutags à commettre des crimes, des missions très précises, que nous confiait, notre ancien Vhon, Guttrak. Alors, la mort je la donne et je l'ai ordonné.

Tu as avec toi dans ce groupe, les plus grands guerriers de Gor'Kaggar qui ont tous vu des combats sanglants et frôlé la mort de si près. Moi même, j'ai déjà rejoins le royaume des morts... La guerre fait parti de notre Kulture et de nos traditions. C'est ce qui nous unis chacun d'entre nous pour combattre l'ennemi dans toutes ses apparences. Nous sommes bien obligés de s'entrainer afin d'être prêt contre la menace de la non vie. Nous avons les meilleurs artisans afin de confectionner les armes les plus puissantes.

Alors Selesnya, ce vers des marais qui nous attaque et se dresse devant nous n'a pas sa place sur nos plaines. Et je ne doute pas qu'il a sa place ailleurs...


L'ancien chef de la Horde, se redressa devant la nis tout en surveillant le ver des marais du coin de l'oeil...
Attention à vous, La Horde n'oublie jamais !
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Lüdik 7 Calinior du 1562ème cycle à 21h28

L'elfette pacifiste ne compris pas très bien ce qu'elle avait pu dire ou faire qui lui avait valut d'être haranguée de la sorte par Topaze à vrais dire. Surtout qu'il était bien plus grand qu'elle, surtout si il se redressait, alors cela avait encore plus l'effet de l’impressionner.
La nis eut envie de se recroqueviller.

Selesnya connaissait les principes de base de la diplomatie et, même si quelque chose lui déplaisait potentiellement, elle n'allait certainement pas le laisser paraitre et encore moins le dire.
Les orcs faisaient ce qu'ils voulaient chez eux... Même masacrer des pauvres vers. Cela avait déjà été écrit. Elle n'irait ni contre leurs coutumes ni contre leurs traditions.

Et en plus il venait lui dire qu'il était lui-même mort... Ah... Super, sautons gaiement et à pieds joints dans l'un des Tabous de Selesnya... Car c'est toujours quelque chose qui ne fonctionne pas dans la tête de la nis, ce fameux "REZ à tout vas"... Comment pouvait t'on parler de la mort avec tant de légèreté... Pour une prêtresse de la vie aussi fervente et dévouée comme elle c’était incompréhensible et irrationnel. En effet, le respect de la vie, était inévitablement, intimement et logiquement lié au respect de la mort. Était t'on dans un jeu vidéo dans lequel mourir ou ôter la vie de quelqu'un devenait un acte banal et sans importance... Et ce, à cause d'un retour à la vie trop aisé ? Comment apprécier là vie, alors, si l'on est tant détaché des conséquences qu'impliquent la mort ? Pour soi, comme pour autrui. Non, Selesnya n’était pas un personnage de jeu vidéo elle ne savait même pas ce que c'était. Elle respectait juste la vie sous toute ses formes, la sachant précieuse et unique. La nis pâlit encore plus. Maintenant, son cerveau hésitait entre le recroquevillement et l’évanouissement. Ses yeux étaient un peu humides et elle tremblait.

Sans doute qu'elle n'aurait pas trop fait attention en temps normal aux propos de l'orc, d'autant qu'il était certain qu'il ne les ai pas eu dit dans l’optique de déstabiliser la nis, mais sa carrure imposante exacerbait le sentiment d'inconfort de la Galmanielith. Et les paroles de l'orc eurent sans doute l'effet contraire ou du moins un effet tout autre à celui auquel il s'attendait. Selesnya le toisa les yeux écarquillés, mutique et Topaze pu très clairement sentir que si il poussait un peu trop loin, la nis tomberait dans les pommes.

Une Selesnya c'est doux comme un Bisounours, mais c'est fragile aussi, ça se manipule avec délicatesse si on veut pouvoir l'utiliser longtemps. Puis c'est dur à réparer aussi quand c'est cassé...

Rien n'est définitivement perdu ou impardonnable pour Selesnya...Sauf la Non-Vie bien sur.
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Malina 8 Calinior du 1562ème cycle à 00h10

Fulgrim s'approcha des deux protagonistes. TopaZe et Selesnya avait l'air d'avoir une conversation houleuse sur l'appréhension de la vie et de la nature. Chacun représentait un mode de vie en total adéquation avec la nature. Deux mondes, deux modes de pensées différentes.

Selesnya, d'après ce qu'il avait compris, n'était pas vraiment à l'aise avec l'ancien chef de la Horde des Brumes. C'était compréhensible, les Hordeux n'étaient pas vraiment connu pour leurs talents de diplomate et était considéré comme l'un des Klans les plus secrets de tout Gor'Kaggar. Le Colosse ne fût pas surpris lorsque TopaZe avoua avoir exécuté les ordres les plus brutaux de Feu Vhôn Guttrak. Cherchant à apaiser les tensions il déclara.


C'ke veut dir' mon kompatriork TopaZe, c'est ke nous sommes des prédateurs, tel l'Grognard ou bien l'Ours. Nous sommes né ainsi. Vous êtes une Naskhy, vous êtes originaire d'ici, Idéo. Nous ? Nous v'nons d'une terre bien plus au Sud, bien plus inhospitalière, où nos ancêtres luttaient pour leur survie. Orûm pas pour vivre, j'dis bien survivre. Avant ke Guttrak nous unissent, nous étions tous séparés, chaque Klan vivant bien loin d'son voisin, kar sinon, c'était la guerre, vu l'mank' d'ressourc' d'nos terres d'origines. Alors, nous n'hésitions null'ment à lever la main sur d'autres guerriers orcs.

Fulgrim se confiait à Selesnya comme si c'était une confidence. Elle pouvait néanmoins lire dans le regard de l'orc qu'il n'était nullement gêné de dévoiler cette information.

Ainsi, lorsk' nos Anciens dékouvrirent Idéo et notamment ces plaines, nous avons décidez d'nous installez. Guttrak nous unifia et créa Gor'Kaggar, l'Union de Havrebois. Mais nous autres, Orcs, nous sommes taillés dans l'feu des kombats, nos morts rejoignent nos Esprits, ki, ainsi, nous guident. Mais j'vais t'avouer un sekret, Selesnya. Nous finirons tous dans l'Monde des Esprits, ke ce soit moi, Arkhon, Irielle ou même c'krétin d'Bashnag hurk hurk. Les kréatures et autres bestioles ôssi. Mêm' toi, tu r'joindra l'Monde des Esprits.

Pour le Colosse, c'était une certitude. Ce n'était pas comme demander à un fidèle s'il croyait ou non à son dieu. C'était une conviction bien plus profonde, bien plus terre à terre. Comme lorsqu'on demande à un enfant si le feu brûle ou si l'eau mouille.


La Vie est un kombat Selesnya et il en sera toujours ainsi.


Le regard du Hercule Orkoïde se dirigea vers le Ver Géant, mais il semblait avoir les yeux perdus dans le vague quelques secondes avant que son regard se redirige vers la Nîs.

Kess'kon ta dit sur nous, Selesnya ? Kess'ke disent les Naskhys sur nous, les Orcs ?

Sang et Honneur !
Information détaillées
TopaZe
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Malina 8 Calinior du 1562ème cycle à 01h38

Après le discours de l'orc, Selesnya était sans voix. Pire, elle était pétrifié...TopaZe l"avait-t-il choqué par certaines révélations? En tout cas, un malaise commençait à s'installer entre deux êtres totalement opposé...mais une chose était sur, l'orc ne lui voulait aucun mal, et pourtant dieu sait à quel point il détestait les elfes...

Heureusement, Fullgrim intervena pour clarifier les choses. TopaZe en profita pour se retrouver face au ver des marais. Vexé par le mutisme de Selesnya, il bondit sur la bête en sortant sa hache de son dos et lui trancha la tête d'un coup sec. Le reste du corps de l'invertébré s'éffondra sur le sol tel un pantin désarticulé...

C'est alors que TopaZe se retourna vers la Nîs. Il avait prit le temps de ne pas être sur le champs de vision de celle çi afin de lui épargner la mise à mort...



Attention à vous, La Horde n'oublie jamais !
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Malina 8 Calinior du 1562ème cycle à 08h46

***

Bash s'évertuait tant bien que mal à ne pas s'enfoncer dans le marais. Si les elfettes qui accompagnaient la troupe avaient l'air de survoler la boue, la vase, les herbes hautes... l'orc se sentait avaler par le sol dès qu'il restait trop longtemps inactif.

Levant ses grands pieds tel un vendangeur, il gigotait comme un enfant à l'envie beaucoup trop pressante.

Il écouta le long monologue de Topaze suivi de celui de Fulgrim avant de tourner son nez vers Selesnya.

***


La Cerkleuz', c'est d'la pikol', une de cell' ki t'fait oublier plein d'truks ! Ouais, ça a aukun rapport avek c'ke disaient Topaze et Fulgrim, m'enfin, j'allais oublier sinon après. Il a été vach'men' lokace !

***

Il se penche autant qu'il peut, sans se casser la gueule, pour murmurer un truc à l'oreille de la nis.

***


J'ai une teknik s'krete ! Quand mes gnutags kommencent à kicher tout c'ki boug', j'fais mais truks dans mon koin. Prier, faire mes truks avek les esprits. Ca m'détend ! Ce sont global'men tous des bourrins. Mais c'est des bons bourrins. Faut just' êtr' dispo pour leur fair' les kalins ki guérissent et hop, tout va mieux ! On est un peupl' fier ! Alors souvent, ça impressionn' kan ça rakont' des long' z'histoir' ! Mais faut pas avoir peur !

***

Il se lance dans un truc qui ressemble à la fois à un sourire et une grimace.

***


T'façon ! T'es l'invitée d'Irielle... k'est, je krois, la miam-miam d'Arkhon. Du kou, person' t'fera rien ! L'chef, c'est l'chef, kan il dit des truks, on fait tout pour k'ce soit kom ça doit êtr' !

***

Il s’éclaircit la gorge.

***


Eh Topaze ou Fulgril, t'as pas une histoire à nous raconter à base galipet' sauvag' avek une gnulag et d'la cerkleuz' ? J'préfèr' kan ça parl' ku k'd'ver d'terre géant ! Urk urk urk ! Suis sûr, la p'tite nashky, ça va lui rendr' d'la kouleur ! Pivoin' kelle va êtr'

***

Bash' se satisfait presque à se sentir serviable. Ce qui est rare.

***
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Malina 8 Calinior du 1562ème cycle à 10h30

En vérité il n'y avait pas eu vraiment de discussion houleuse, Selesnya s’était juste contentée de passer d'un tain pâle à un teint livide, le reste n'était que pérégrinations philosophiques du narrateur, expliquant le mutisme de cette nis un peu compliquée et sans doute trop dévote en Galmaniel.

Bien sur, Topaze n'avait pas voulu faire du mal à Selesnya. Qu'il se rassure, car, il n'était pas vraiment fautif. Selesnya, même au sein de son propre peuple, avec cette façon de penser, avait eu quelques différents avec les Eldunielites qui défendaient les frondaisons d'Eldalië. Mais alors à l'époque, les créatures qu'elle cherchait à défendre n'étaient pas des vers, mais, justement, des humains ou des orcs égarés...
La vie d'un orc avait aussi de la valeur pour Selesnya...

Ceci, elle aurait pu/voulu le dire mais elle était un peu restée bloquée en fait par les explications relativement sanglantes de l'orc. Et elle ne se sentait pas vraiment d'y ajouter ou de contredire quoi que ce soit. Surtout vu sa carrure.

Intervint Fulgrim pour dissiper le malaise. Selesnya écouta avec attention. La notion de prédation était quelque chose, bien sur, qu'elle pouvait comprendre et accepter. La nis fut ensuite intriguée par cette notion de voyage. Il y avait des terres plus au Sud ? Cela piqua sa curiosité et elle reprit des couleurs.

Fulgrim avait l'air sur de lui concernant le monde des esprits, mais le destin de la nis n'était pas encore certain. Selesnya hocha la tête :

Hmmm. Oui et non. En fait nous avons chez nous aussi un équivalent que l'on n'appelle le Royaume de Shadaliel. Les elfes morts prématurément sont accueillis là bas. Ceux qui atteignent un age avancé sont appelés par la Taurê et s'y enfoncent pour devenir des arbres et ne faire qu'un avec l'esprit qui gouverne les bois. Enfin il me semble bien que c'est ainsi, il faudrait que je redemande à Elanor pour m'en assurer. N'ayant pas encore ressentit l'appel ou expérimenté le trépas, je ne puis rien affirmer.
De fait les arbres de notre forêt sont tous potentiellement nos ancêtres qui ont sentit l'appel de la forêt et qui ont répondus à cet appel. C'est pour cette raison que nous sommes intimement liés à elle. Chaque arbre renferme le souvenir de nos ancêtres.


Peut être cette révélation ferait-elle réfléchir les orks la prochaine fois qu'ils voudraient faire brûler la Taurê ou abattre ses arbres.
La nis hocha la tête lorsque Fulgrim parla de combat. Bien sur il avait raison, mais Selesnya essayait toujours naïvement, de voir la vie sous un angle plus optimiste.

Ce qu'on dit...? Que dit-on...? Selesnya réfléchit un instant. Hmmm, je pense avent tout que ce qui se dit provient d'une méconnaissance mutuelle, par exemple je ne suis pas certaine que vous ayez su l'importance que revettaient nos arbres pour nous avent aujourd'huis. Mais comme vous pouvez le constater, je suis là pour apprendre avec vous et gommer ces incompréhensions.
Elle fit un sourire a Topaze, pour lui faire comprendre qu'elle ne lui en voulait pas.

Ce que l'on disait autrefois n’était pas vraiment flatteur, mais cela appartient au passé. Aujourd’hui notre bon Quendetar a pris la sage décision d'ouvrir le pays au reste du monde, quelque chose pour quoi je me battait et était lynchée, depuis des années. Il reste cependant des personnes chez moi qui ne vous aiment pas bien sur, ou bien, comme heru Rynvaan, qui ne vous vois que comme de simples outils, de la chair a canon, à potentiellement sacrifier contre la non-vie... Elle eut un soupir. Estroth avait été une cruelle déception... Une de plus sur sa longue liste de gens décevants.

Bashnag reprit la parole ensuite, passant du coq à l'âne, mais a vrais dire il n'avait pas eu le temps de répondre avent que Topaze n'intervienne.

Oh ? Vraiment ? La nis eut un petit rire gêné. Je ne bois pas d’alcool en fait, Je... je préfère les salons de thés. Non elle ne raconterai pas ce qu'il s'était passé la seule fois où elle avait bu de l’alcool, non, n'insistez pas !

Selesnya frissonna légèrement lorsque Bashnag se pencha pour lui murmurer des choses.
Hmmm... Oui c’était une bonne idée ça prier, elle prierai Galmaniel et Shadaliel pour le vers. Oui, il était évident qu'elle avait à faire à des gentils bourrins. Et c’était bien préférable cela à de sales fourbes qui vous font des sourires par devant et vous poignardent par derrière, chose plutôt commune au Peuple elfe. Dernier en date : Esthroth. C'est pour ça qu'elle aimait bien aussi les orcs.

Comme elle eut dit il y a longtemps elle répéta pour répondre aux propos de l'orc :
"Je préfère une massue brandie devant une vilaine grimace, qu'une dague cachée derrière un joli sourire".

Bon, dit comme ça la première partie de la phrase pouvait aussi être interprétée, mais cela voulait surtout dire qu'elle préférait les gentils bourrins, aux méchants fourbes.
Des... "câlins qui guérissent" ? Hmmm... Décidément.

Et effectivement, lorsque Bashnag voulut changer de sujet, la nis retrouva ses joues un peu rosée. Bien sur elle avait bien compris ce qu'il venait de dire et cette fois si elle était gênée, ce n’était pas pour la même raison... Elle le regarda, incrédule, hésitant entre le sentiment d'apprécier cette taquinerie fort vraie et sa dignité diplomatique bienséante qui l’obligeait à avoir l'air choquée, même si ce n’était pas vraiment le cas.

Rien n'est définitivement perdu ou impardonnable pour Selesnya...Sauf la Non-Vie bien sur.
Information détaillées
Jérélin
Shaman, Loup, Uruk Ash Krâl, Voa de Gor'Kaggar
Union de Hâvrebois

le Malina 8 Calinior du 1562ème cycle à 11h08

Ark, Rhu aussi n'aime pas cela, mais si elle veut prendre sa suite il faut qu'elle s'habitue a toute sorte de terrain et situation. Elle fait déjà le rôle de la grande soeur avec les autres louveteaux alors je la teste.

*** Jérélin pris quelque conseil supplémentaire du chef du cercle et après un moment ils réussie a faire un feu de camp et commençait a faire chauffé l'eau pour le rendre buvable. Bien sur elle avait été filtrer dans un linge avant.

Il regarda autour de lui et partie s'approcher de Selesnya et du groupe d'orc qui s'était grouper autour d'elle. ***


Oh les gnutags le camp est prêts venez cassé la croûte.

***
S'approchant encore du groupe. ***


Et les histoires ça se raconte autour d'un feu de camp et de barbak.

*** Il passa derrière la nis et souleva la louve qui s'était cacher derrière pour respirer l'odeur de Selesnya. ***


Alors toi tu as inventer le camouflage en te salissant et en te cachant derrière un buisson?

Et Bashnag elle est aussi mon inviter en tant que voa de Gor'kaggar alors pas touche sans mon accord.
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Malina 8 Calinior du 1562ème cycle à 13h36

Selesnya n'avait en effet pas fait attention que la jolie louve blanche de Jérélin avait réfugiée sa truffe délicate au sein de sa tenue et que le buisson en question c’était elle en fait.
Elle avait en fait été assez préoccupée par les trois orcs et elle eut un frisson qui lui parcouru l’échine lorsqu'elle sentit la truffe humide de la louve contre sa peau.

Gnnnniiii.... Fit elle légèrement surprise en se rendant compte qu'il y avait un corps de loup derrière elle et que l'animal avait sa tête sous sa tenue, pas loin de ses fesses. Loin de la rejeter, Selesnya compris que la louve cherchait du réconfort et sans doute une odeur rassurante.
Heureusement qu'elle n'avait pas loufé et ne s'était pas faite dessus lorsque l’impressionnant Topaze l'avait pétrifiée, pauvre louve. Enfin, ne dit-on pas que le pet des elfes sent la rose ?

Au risque de passer pour une grosse débile, mais elle s'en fichait un peu, Selesnya grattouilla la louve amoureusement et lui parla gentiment. Oh qui c'est la plus jolie ? Hein ! Qui c'est ? Mais oui ! C'est toi ! Oui ! Tu as sali ta joli robe blanche, pouah ! Il va falloir faire un bain hein.
Selesnya laissa la louve lui témoigner ses marques d'affection comme des léchouilles en souriant. La Galmanielith était sure qu'elle comprenait.

Entendu nous venons. Dit elle en s'approchant du camp et en invitant d'un sourire les trois autres à la rejoindre.

Y avait il eu, à l'instant, un éclat aguicheur dans les yeux de la nis ? Haha qui sait... Hmmm alors donc il fallait l'accord de Jérélin pour se faire... toucher par des orcs ? La nis eut un sourire. Le chevalier protecteur. Hmmm... Il n'est pas certain que cela lui déplaise tant que cela de se faire... "toucher"...


*soupir* Selesnya tu es insortable... Vraiment...
Rien n'est définitivement perdu ou impardonnable pour Selesnya...Sauf la Non-Vie bien sur.
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Malina 8 Calinior du 1562ème cycle à 14h18

***

Le jeune Gobo' regarda Jérelin avec un grand sourire. Il avait déjà pris des trempes venant d'Ush', celles de Jérélin ne seraient probablement pas pire. Ou peut-être. Qui sait ? Il allait le savoir.

***


T'entends koi par toucher ?

***

Naïf, il pose le plat de sa main sur le dos de Selesnya et lui caressa le dos, en cercle, comme s'il cherchait à la réchauffer.

***


J'esper' j'pas kréé un problem' diplomatik !

***

Il sourit à grande dent, ou alors il grimace, c'est assez indéfini puis tourne le nez, regardant l'elfe.

***


C'est maint'nan' k'on sait si on va passer une bonn' soirée ! Si j'finis en broch'tt' dans l'feu, c'est k'j'ai fais une konnerie ! Urk Urk !

***

Retirant sa main du dos, Bash' se met à gesticuler et se rapproche de la boustifaille préparée par le Shaman.

***


Allez ! On s'détend la rondell' mes gnutags ! J'va vous rakont' une blag'.

***

Il monte sur un bout de caillou pour prendre de la hauteur.

***


Y a une gnulag avek les ch'veux kouleur paille ! Elle va voir un Shaman et elle s'approch' et lui dit :

"Shaman, j'ai une diarrhée mental'."

Le shaman répond :

"Comment ça se traduit ?"

La gnulag le regard' et elle lui répond : "A chaque fois k'j'ai une idée c'est d'la merd'..."


***

Il tire une tronche entre le sourire et la constipation.

***


Dites pas k'j'ai dit ça ... sinon, Ush' elle v'm'tuer !
Information détaillées
Irielle Kaeanydd
Sphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Joriol 10 Calinior du 1562ème cycle à 09h44

Irielle s'était concentrée chaque instant sur ses déplacements dans ces marais puants.
Ce n'était vraiment pas facile, et de nombreuses fois elle s'était enfoncée maladroitement . Heureusement, elle avait la chance d'être légère mais son inexpérience flagrante rendait risible chacun de ses pas.
Et cet odeur immonde lui donnait la nausée, surtout quand elle trébucha et se retrouva allongée de tout son long par terre.

Ses compagnons semblaient plus alertes qu'Irielle, et réussissaient à bavarder.

Le soir venu, elle s'approcha du feu que Jérélin avait installé, elle était épuisée et sale.

Elle s'installa auprès du groupe et écouta la blague de Bashnag. Un moment de détente était le bienvenu.

Information détaillées
Arkhon Addash
Chef du Cerkl', Gouverneur' d'Drogmar
Union de Hâvrebois

le Joriol 10 Calinior du 1562ème cycle à 20h27

La bonne humeur était de mise et l'ambiance s'était soudainement réchauffée, malgré les marais, un exploit!

Arkhon s'était assis près du feu, et sortit quelques chopes pour se réchauffer encore un peu plus.


Demain, on kontinue et kand vous sentirez k'vous maitrisez les déplac'ments, on pourra r'prendre l'chemin de Drogmar, puis celui du Grand Nord.

A propos Jérélin, tu krois k'ce s'ra kompliké d'avoir els autorisations pour aller à Naz'Gar?

Information détaillées
Jérélin
Shaman, Loup, Uruk Ash Krâl, Voa de Gor'Kaggar
Union de Hâvrebois

le Valkin 11 Calinior du 1562ème cycle à 13h50

*** Jérélin donna a Irielle et a Selesnya deux tasses de thé. ***


Pour allez à Naz'Gar, Krömagg a inviter mon homologue keldarien, donc ont pourras assez facilement lui demandez si il peut nous inviter, surtout qu'ont l'invite déjà dans nos projet contre la non vie.

Mais vous voulez y allez a combien dans le nord et l'observatoire seras disponible quand?


*** Jérélin se prit aussi une tasse de thé. ***
Information détaillées
Arkhon Addash
Chef du Cerkl', Gouverneur' d'Drogmar
Union de Hâvrebois

le Dolink 13 Calinior du 1562ème cycle à 21h40

Arkhon sourit

L'infrastruktur' de l'observatoire devrait être terminée kand nous r'viendrons des marais, ou d moins le plus gros. Après, faudra voir ki s'y installera pour faire koi... Kom nos kages sur roue d'ailleurs, donc en gros, on pourrait envisager de démarrer notre première expédition d'ici deux ou trois lunes. Bien sûr ce s'ra la première d'une série k'j'espère longue. Pour notre première faudra essayer d'kapturer des os ki bougent pôa trop puissants et voir s'ke ça donne d'essayer d'les ram'ner ici, puis on verra.

Tu krois k'il y aura des Uruks intéressés? J'dois avouer k'j'aim'rais k'ce soit une expédition de Gor'Kaggar et pôa just' du Cerkle.

Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Dolink 13 Calinior du 1562ème cycle à 22h38

Le contact de la main de l'orc fit frémir l'elfette comme une feuille. Mais pas de déplaisir, vu qu'elle ne se soustrait pas à ces caresses.
Selesnya se demanda si Bashnag pousserait sa chance plus loin... Et si il avait fait cela avant tout pour tâter la douceur incomparable de sa peau d'elfe, ou surtout pour enquiquiner Jérélin. Peut être les deux.

Selesnya ne dit mot concernant le geste. Après tout il n'y avait ici nul elfe d'Eldalië qui pourrait venir l'enquiquiner et critiquer sa proximité avec les orcs, alors elle se sentait un peu plus libre que lorsque les orcs étaient venus en Taurë et que Nisroch Arkhanok s’était mis à gesticuler devant elle les parties à l'air... Un grand moment... Assez inconfortable à dire vrais avec tous ces yeux d'elfes inquisiteurs pour juger... Là c’était différent.

Selesnya s'assit auprès des autres et rit de bon cœur à la blague de l'orc... Comme dit le vieux proverbe.... "Femme qui rit, à moitié dans ton lit..." L'elfette était un bon public généralement à condition de faire attention aux sujets minés... Bien sur. Jérélin lui, les connaissait, car il connaissait bien la nis.

La nis prit la tasse de thé en remerciant Jérélin avec un sourire chaleureux. Le shaman était véritablement au petits soins. Selesnya fut surprise que Jérélin laisse passer l'affront de Bashnag, mais, noble et diplomate comme il l’était, il avait dû vouloir éviter de heurter la sensibilité de Selesnya en mettant la misère au jeune orc. Ou bien il attendait juste le moment propice de lui cramer la tronche hahaha. Ou bien rien de tout ceci.
Elle fit un nouveau calinou à la louve qui passait à coté d'elle tout en buvant son thé et en écoutant les autres discuter.

Rien n'est définitivement perdu ou impardonnable pour Selesnya...Sauf la Non-Vie bien sur.
Information détaillées
Arkhon Addash
Chef du Cerkl', Gouverneur' d'Drogmar
Union de Hâvrebois

le Malina 15 Calinior du 1562ème cycle à 23h45

En attendant la suite des débats, Arkhon sourit aux blagues de Bahsnag et fait un clin d'oeil complice à Irielle. Il attrape ensuite un morceau de viande pas encore tout à fait cuit.

Faut pôa laisser gâcher tout' cette bonne viande en la cuisant trop! D’ailleurs, demain, faudrait chasser un peu. j'ai vu un shak passer en bordure du marais. Ça, ça l'f'rait pour tout notr' séjour ici...
Information détaillées
Bashnag
Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Mirion 16 Calinior du 1562ème cycle à 20h25

***

L'orc sentait que l'atmosphère se détendait. Le meilleur dans les expéditions, c'étaient les soirées autour du feu. Nul doute que Jérélin ne laisserait pas passer l'affront mais en attendant, il y avait de la boustifaille, de la boisson. Peu importe s'il se réveillerait probablement aveugle ou muet : caresser le dos de la nis semblait en valoir le coup.

Se servant un morceau de viande, le plus saignant possible, le plus cru possible, il mastiquait en suivant les conversations. Lâchant de temps en temps un rire bien gras : "urk urk urk" ... il attendait un petit silence pour remettre une petite blague.

***


C'est un chef d'guerr' akkadien ki vient d's'faire botter l'cul et déloger de Gor'Kaggar ! Il s'retouv' dans une tavern' nashky et il dit "Nous sommes vainkus". Et l'tavernier l'regarde et dit "ah bah c'est kon... j'ai k'dix neuf sièg'".

***

Se marrant à sa propre blague, le gobo se rapprochait de Selesnya. La manoeuvre consistait à sautiller sur ses fesses pour se déplacer. Il semblait se marrer dans son déplacement, probablement à cause des hautes herbes qui lui grattaient les rognons.

Incrédule, il l'observait comme si elle était une sorte de curiosité.

***


Donc tôa, les plant' recouvr' ton korps pour t'fair' des habits. C'koi comme magie ki fait ça ? D'solé d'y aller kash... j'suis un goboroktar en formation. J'suis kurieux. Ca s'enlèv' ? Ca s'remet komm' t'veux ? S'pass' koi si kek'choz te coup' de ta magie ? t'es tout' nue ? C'est konfortabl' ?

***

Les yeux naïfs de Bashnag étaient plutôt perçants et ne se lassaient pas d'observer la nis. Quelque part au fond de lui, il était très admiratif de ce qu'il voyait.

***


J'crôa pô ke ma formation pour d'venir shaman, si j'y arrive un jour, me f'ra maîtris' c'ke tu maîtriz' ! T'as l'air super forte !

***

Se rapprochant de son oreille pour un deuxième chuchotement

***


T'es ôssi super miam-miam ! J'lie koa ! Ca change des gnulags k'ont des bras p'us gros k'les miens ! Dis pas à Jéjé que j't'ai dit ça, ni k'j'lai appelé Jéjé ... sinon d'main, tu d'vras m'pleurer kar j's'rais tout mort ! Urk urk !
Information détaillées
Delia
Instrukt’heurice du Cerkl
Union de Hâvrebois

le Mirion 16 Calinior du 1562ème cycle à 20h44

Delia avait eu bien du mal à rejoindre le groupe, elle était partie dans la mauvaise direction. Arrivée dans le désert elle s'était mise à courrir pour rejoindre le groupe. Apercevant Irielle, Delia se glissa à côté d'elle

Quelle idée de me donner la mauvaise direction ? J'étais partie moi, voila que j'ai tout raté ... Tu peux me faire un petit résumé ?
Information détaillées
Irielle Kaeanydd
Sphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Joriol 17 Calinior du 1562ème cycle à 17h46

Irielle vit enfin arriver Délia, elle lui raconta rapidement ce qui s'était passé, et finalement pas grand chose.

Elle remercia Jérélin pour la tasse de thé, et voyant Délia encore plus lasse qu'elle, la lui donna.


Selesnya, un thé dans ces marais c'est réconfortant. Puis elle sourit en regardant le petit manège de Bashnag.

Puis elle reporta son attention sur Jérélin, tout en rendant son regard complice à Arkhon.

Elle attendait tranquillement la réponse de ce dernier, tout en prenant à son tour un morceau de viande juteuse et grillée.






Information détaillées
Delia
Instrukt’heurice du Cerkl
Union de Hâvrebois

le Valkin 18 Calinior du 1562ème cycle à 12h57

Delia regardait paniquée les environs

Mais qu'est ce qu'on a fait par ici ? C'est un vrai bourbier cet endroit ...

Delia voyait sa botte s'enfoncer petit à petit

Bon on a plutôt intérêt à rester constamment en mouvement sinon on va finir par prendre racines ...


Apres je comprends l’intérêt de s'entrainer ... Je me vois pas encore livrer bataille dans ces conditions !
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Valkin 18 Calinior du 1562ème cycle à 22h19

Si ça valait le coup ? Mais enfin voyons, c'est évident ! Sans mentir, la peau de la nis devait être, vraisemblablement la chose la plus douce que l'orc ait jamais touché de sa vie. Mais une telle douceur, sous entendait bien sur une exceptionnelle fragilité et sans aucun doute une inexpérience flagrante de la baston. Les orkesses ont la peau dure, elles ont appris à ce battre et cela a renforcé leurs muscles. Ce n’était certes pas le cas de Selesnya...
Sa peau était donc aussi douce que grande était sa fragilité, il y a toujours un revers à la médaille.

Alors par contre bouffer de la viande crue sanguinolente.... Bouark... C’était un peu too much pour Selesnya qui sentit les nausées lui revenir et qui eu sans doute plus de mal cette fois à apprécier la blague de l'ork.
Elle ne pris d'ailleurs pas bien garde au fait qu'il s'approchait pour le coup, plutôt concentrée sur les bienfaits de sa tasse de thé, contre les nausées.

Si bien qu'elle sursauta légèrement lorsque l’orc s’adressa elle.
Fort heureusement pour Selesnya, elle avait déjà côtoyé d'autres orks qui utilisaient des borborygmes plus ou moins civilisés pour l'élocution et elle avait commencé à savoir les traduire en phrases intelligibles. Depuis en fait qu'Ushkangaa lui avait donné du travail en la forçant à tout retraduire les propos de l'orkesse avec un langage plus intelligible pour les siens... Et moins fleurit aussi... Le langage...
Les siens avaient déjà une idée reçue relativement mauvaise sur le QI des orcks alors la nis n'osait imaginer à quel point ils les auraient considérés comme des charretiers et des bouseux si elle avait laissé les propos tels quels...

La nis sourit aux propos de Bashnag et eut un petit rire cristallin.

Ahhhh, il s'agit plus d'un art, ancien et mystérieux, que de magie véritable. Il s'agit plus d'un lien fort entre moi et les végétaux, une sorte de symbiose, de coopération et compréhension mutuelle. Mais je ne puis réaliser ces prouesses que parce-que ma déesse, Galmaniel le veut bien. Sans elle je ne suis rien.

Elle fit bouger ses mains, dans une sorte de passe de danse assise, à la fois sensuelle et enivrante et son vêtement se changea alors légèrement, ajoutant une pseudo collerette et couvrant son dos, mais laissant à présent visible son ventre parfait et son nombril. Les végétaux semblaient se réagencer, se déplacer sur elle en réponse à ses gestes. Dans une autre passe, elle fit revenir les végétaux à leur emplacement initial.

Elle eut un nouveau rire cristallin quand Bashnag dit qu'elle était super forte, car ce n’était pas vraiment le cas en vérité. Ce qu'elle faisait n'avait rien de comparable avec les maitres dans le domaine. Et pour une simple petite passe comme celle-ci, cela lui demandait pas mal d'énergie.... Ah... Ce qu'elle aimerait terminer sa formation... Mais les événements en avaient décidé autrement... Elle espérait cependant pouvoir poursuivre et terminer un jour.

Oh... Je suis loin d'égaler les plus grands de nos artistes qui construisent nos demeures, et nos temples grâce à ce procédé vous savez.

Si c'est confortable ? Oui, enfin moi je trouve que l'on est jamais mieux que dans son plus simple appareil et protégé par ce que nous offre la Nature. Cela peu s'enlever oui et bien sur comme il s'agit de plants vivants, il faut que je les remette fréquemment dans le sol pour qu'ils puissent en tirer les éléments nutritifs et l'eau.
Effectivement à certains endroits on pouvait voir les racines des végétaux, intactes, mais, soit dissimulées sous des feuillages, soit agencées de belles façon.
Habituellement je les replante quand je dors, mais la maitrise de cet art me permet de les conserver plus longtemps sur moi sans qu'il aient besoin d'être trop souvent replantés. Généralement je le sent en moi, quand c'est l'heure pour eux de revenir à un état normal, il me le font sentir. Cela voulait-il dire que la nis dormait nue ?

Selesnya fit une moue un peu affligée. Si on me coupe de ma magie...? Une question douloureuse. Assurément. Hmmm ce serai la pire chose qui pourrait m'arriver, vraiment... Car ma magie me vient de ma déesse. Et si je n'ai plus ma magie c'est que mon lien avec la déesse s'est rompu... Alors mon existence n'aurait plus de sens, car je vie pour elle et par elle.
Elle reprit le sourire, mais une détermination fidèle, voir zélée dans le regard.

Mais Galmaniel veille sur moi depuis toujours et continue de le faire. Elle m'accorde sa bénédiction lorsque j'effectue des miracles en son nom. De fait, notre lien est plus fort que tout et jamais ma foi ne vacillera. Il n'y a donc aucune raison pour que cela arrive. Non. Tant que ma foi brillera comme anar, jamais notre lien ne se brisera et la déesse continuera de me bénir de ses dons.

En vérité Selesnya était probablement la porteuse la plus dévote et fidèle d'Eldalië, il n'y avait donc aucune raison que ce genre d'horrible chose arrive.

Elle reprit ensuite faisant cette fois délicatement bouger les quelques végétaux encore vivants qui étaient présents sur l'orc. Bien que peut être plus mal en points que ceux de la nis, il répondirent faiblement pour créer quelques torsades ou quelques nœuds. L'art que nous pratiquons est un art secret que déjà peu d'entre nous connaissent parmi les nôtres. C'est un privilège et un honneur d'avoir été choisi par la déesse pour en découvrir le secret.

Elle eut un moment de trouble ensuite aux propos de l'ork...
Hmmm... Super miam miam...? Haha comme s'est mignon. On ne sais jamais avec les orcs si c'est au sens propre ou au sens figuré.
A vrais dire quand on est un peu narcissique comme Selesnya... Un compliment, surtout sur son physique, ça tape toujours dans le mille. Logique. Et les elfes étaient clairement avares de ce genre de compliments en Eldalië. En vérité ils avaient plutôt tendance à la rabaisser...
Bashnag lui faisait du rentre dedans et il n’était pas certain que cela déplaise tant que ça à la nis... Au contraire. Il avait commencé par la questionner sur un sujet passionnant et qu'elle appréciait, malgré la question un peu dangereuse sur son lien à la magie... Et maintenant il la complimentait... L'ork était plus malin que l'on pourrait le croire au premier abord, ou alors il avait bien compris comment fonctionnait la nis...

Selesnya le regarda dans les yeux, ses émeraudes tourbillonnantes en amandes semblaient éclairées d'un étrange reflet de braise avec le feu qui crépitait au centre des protagonistes. Elle même détailla un peu le corps de l'orc à vrais dire ses piercings l'excitaient... Et elle se demandait si il en avait d'autres... Ailleurs... Et pas que ça d'ailleurs. Mais bien sur, la bienséance l'obligeait à se contenir, tout de même. Elle se contenta de lui sourire. Il n'était pas nécessaire de parole le regard disait tout.

Hanta.

Selesnya entendit son nom et cela la sortit un peu de ses... Contemplations. Se tournant vers Irielle elle hocha de la tête en signe d'acquiescement lui sourit et but une gorgée de thé. Tout en remerciant une fois de plus Jérélin en levant vers lui sa tasse pour lui signifier qu'il était bon.

Rien n'est définitivement perdu ou impardonnable pour Selesnya...Sauf la Non-Vie bien sur.
Information détaillées
Fulgrim Kass'Bid'
Sphèr’ du Cerkl’, Goboroktar du Cerkl'
Union de Hâvrebois

le Dolink 20 Calinior du 1562ème cycle à 16h37

Fulgrim restait plus ou moins silencieux, là, autour de ce feu de camp avec les autres. Les conversations étaient tantôt bon enfant, tantôt plutôt sérieuse. Il décida donc de rester silencieux. Néanmoins, il sorti de son sac un Xylokrân', commençant doucement à taper sur ces crânes afin de préparer une mélodie. Elle n'était pas forte, ne coupait pas les conversations. Insidieusement, elle rentrait dans la tête de tous les protagonistes. Puis, une voix, celle du Colosse, s'éleva lentement, jusqu'à être audible pour tous.

Voici l'histoire d'un Esprit avide de pouvoir qui, après avoir semé le trouble sur Idéo.
Se fit enfermer par l'ordre sacré des druides.
Mais la prophétie raconte qu'il ressurgira lorsque Lüdik et Solior ne serons plus vue par les vivants.
Enfermé dans les catacombes, son heure approche...

Je suis le noir, le sombre, collé à toi ton ombre
Je suis l'aboutissement de ta vie, la fin, le trou et ta tombe
Je suis ton pire ennemi, le cauchemar de ta vie
Le temps qui passe et qui sourit devant ton agonie
En fait, le but de ma quête est de créer des tempêtes
Dans les profondeurs de ton être, je suis ton maître, le seul prophète
Viens lire dans mes tablettes
Tu seras mon adepte, alors accepte, et devant moi baisse ta tête
Je suis un dieu qui dort dans les catacombes
Mon réveil sera furieux, tu verras comme je suis immonde
Maintenant ne perds plus ton temps
Va mon enfant du pouvoir des ombres rejoint les rangs

Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Encore une heure ou deux pour pouvoir posséder le monde
Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Les druides l'avaient enfermé dans le royaume des ombres

Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Encore une heure ou deux pour pouvoir posséder le monde
Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Les druides l'avaient enfermé dans le royaume des ombres

Je suis le mal, l'impur, le maître de la luxure
L'avarice et le sexe sont les piliers de ma culture
Alors sois sûr, je serai vraiment dur, car telle est ma nature
M'opposer de toute ma haine contre les âmes pures : les hommes, les femmes, les enfants
A tous les opposants du pouvoir des ombres qui s'abat sur la terre maintenant
Car oui, comme dit la prophétie, les tablettes, les écrits
Ma lourde peine s'achève cette nuit, ça y est, c’en est fini d'attendre les siècles ont passé
Je n'ai pas su apprendre à bien me contrôler
Ma haine est comblée et je suis énervé
Les humains vont comprendre la colère d'un dieu du passé

Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Encore une heure ou deux pour pouvoir posséder le monde
Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Les druides l'avaient enfermé dans le royaume des ombres

Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Encore une heure ou deux pour pouvoir posséder le monde
Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Les druides l'avaient enfermé dans le royaume des ombres

Ça fait déjà tant déjà d'années que je suis enfermé
Que l'on m'a condamné à errer comme damné
En enfer, à quelques pieds sous terre sans aucune lumière
Dans le royaume des ombres où règne Lucifer
Voilà, ma haine est si forte contre les hommes de foi qui ont osé claquer les portes fatales du mal
Inscrit sur une dalle les mots magiques des druides qui m'ont servit de pierres tombales
Mais maintenant j'arrive et le monde dérive
Tu ne pourras pas survivre car de sang je m'enivre
La terreur maintenant t’escorte
Le royaume de la peur qui ouvre ses portes ...

Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Encore une heure ou deux pour pouvoir posséder le monde
Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Les druides l'avaient enfermé dans le royaume des ombres

Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Encore une heure ou deux pour pouvoir posséder le monde
Un mauvais dieu dort dans les catacombes
Les druides l'avaient enfermé dans le royaume des ombres


Fulgrim arrêta doucement de jouer. Voyant le regard des autres, il ne pût s'empêcher de dire.

Désolé, mais j'étais inspiré ...


Sang et Honneur !

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page