Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

124 Joueurs sur Ideo (4397 inscrits) : 62 humains (2274), 35 elfes (1377), 27 orcs (746) | 2 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Chapitre 1 - L'épée d'feu

Quand la rouquine a une idée en tête. RP ouvert pour participation aux quêtes
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Malina 4 Danurmos du 1563ème cycle à 17h27


*** Thararn ***


La rouquine prenait son temps. Elle n’avait d’ailleurs rien d’autre à faire. Les routes étaient tranquilles et elle ne croisait pratiquement personne. Elle avait traversé Thararn sans même s’y arrêter. Au retour peut-être. Ou elle reprendrait sa route en passant par Karmir.

Le pays avait perdu Gorn et elle avait entendu dire que Karmir de repeuplait lentement. La jeune femme n’avait connu aucune de ses villes mais se sentait triste sans trop savoir pourquoi.

Thararn était une ville morne. Des boutiques étaient fermées. L’endroit n’avait rien à voir avec Drogmar. Et même la capitale, vers laquelle elle s’en retournait, ne lui plaisait pas autant que sa ville d’adoption. Mais il y avait le Vhon maintenant. Et son palais. Peut-être qu’elle resterait un moment à Algornar.

T’en dit quoi l’chien ? Tu t’en fous hein… T’as faim ?

La rouquine n’était pas même passée à la mairie de Thararn pour acquérir un plan de la ville. Rien ne l’intéressait ici. Une nouvelle fois, elle ressentit une pesante tristesse. A croire que seule Drogmar était une ville animée et riche. Etait-ce l’influence du Cerkl’ ? Certainement. Cela aurait dû la rendre fière mais Alyss ne l’était pas. Elle n’aimait pas que son pays ne soit réduit qu’à une capitale et une ville. Il faudrait que les klans nomades se rapprochent des citées. Ce serait bien ça !

La nuit était claire et la rouquine fixait les faisans qui rôtissaient au-dessus de la braise rougeoyante.

Dans un jour ou deux on s’ra à Algornar… J’crois qu’on rest’ra un peu. Déjà pour que j’trouve ces manuscrits d’magie. Ensuite, l’temps que j’potasse la chose. Et on ira voir l’Vhon ! Enfin l’palais… Et p’t’être le Vhon… Pourquoi pas… Y doit bien prendre l’air d’temps en temps non ?

Le molosse gronda doucement et se lécha les babines.

Ouais on va pouvoir manger… Si j’vois l’Vhon, j’lui causerai du grand mage Ranmax. Et des autres. C’est bien qu’on s’mette plus sur la trogne ! J’lui causerai d’l’épée d’feu aussi…

La rouquine hésita et déposa la faisane, bien plus grosse, devant la truffe de son bâtard. Le gibier abondait et venait même parfois aux abords des routes. Un signe de plus du dépeuplement des villes.

Alyss se découpa une cuisse juteuse et reposa la volaille sur la pierre plate.

A nouveau, elle se sentait triste…


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Mirion 5 Danurmos du 1563ème cycle à 14h39


*** Grande bibliothèque d'Algornar ***


La rouquine avait traversé la ville comme si un feu cuisant lui brulait les fesses. Elle avait le plus grand mal à ne pas courir, pressée de découvrir la grande bibliothèque.

De l’extérieur, la bâtisse paraissait immense. Une haute tour de pierre, flanquée de deux longs porches, permettant d’y avoir accès. Un édifice superbe, digne d'être le palais de la culture et des sciences. A l'intérieur, Alyss ne pût s'empêcher de s'extasier encore. De hautes voûtes de bois et de pierres, des tapisseries murales immenses, des armoires et partout, des étagères. Etagères interminables et surchargées de livres, de grimoires, de manuscrits…

T’as vu c’te paperasserie l’chien ?

A peine avait-elle fini de parler à son chien, qu'un vieil orc obséquieux était venu à elle, pour expliquer d’une voix ferme à la rouquine, que l'animal ne pouvait pas rester avec elle.

Les animaux de compagnie ne sont pas autorisés en ces lieux !

J’peux savoir pourquoi l’vieux ?

C’est bien votre chien ?

Ca s’voit non…

Donc je le répète ! Tout animal de compagnie n’est pas autorisé dans notre bibliothèque…

Alors à quoi ça sert d’avoir d’l’animal d’compagnie hein ? Mon bâtard c’est un bâtard d’compagnie ! D’ma compagnie t’vois l’vieux ! Alors y va rester en compagnie d’moi-même ! Et j’peux pas m’séparer d’lui. Il aime pas trop ! Et quand il aime pas... Bref ! J’tiens pas à c’qu’y bouffe quelqu’un t'vois… J’srai pas longue l’vieux ! J’deviens vite mage et j’m’en vais…

La rouquine avait continué son chemin, évoluant entre les étagères, sans plus s’occuper du vieil orc. Pour Alyss, sa logique était implacable.

T’es d’ma compagnie l’chien… J’savais pas mais maintenant qu’j’le sais, va plus falloir qu’on m’enquiquine quand t’es avec moi. Sinon c’est pas la peine d’avoir un bâtard d’ma compagnie…

Bien plus tard, Alyss s'apprêtait à quitter la grande bibliothèque, les bras chargés de parchemins et les poches vides.

Ca coûte un bras c’te magie ! Et un bras d’moins, c’est pas folichon pour manier une épée d’feu ! Sont pas sérieux ces arténiens !

Alyss, souriante, s'arrêta et fit une petite révérence maladroite devant le vieil orc. Le bâtard, un manuscrit roulé dans la gueule, s'était assis et, tête penchée sur le côté, regardait sa maîtresse.

J’m’en vais l’vieux ! J’te r’mercie d’m’avoir permis d’garder mon bâtard d’compagnie avec moi. T'vois, il m'a bien aidée. L’a été sage et l’a même pas pété !


*** Portes d'Algornar ***


La rouquine, assise dos à la muraille de la ville, était dans un état second. Elle vivait un moment étrange. Si étrange, si impensable, qu’elle n’arrivait pas à l’assimiler.

Dis-moi qu’j’rêve pas l’chien…

Une nouvelle fois, la longue main nerveuse d’Alyss, brilla d’une belle lueur orangée, avant de devenir presque brûlante. Une nouvelle fois, la jeune femme dirigea sa main vers le petit tas de de bois mort, entassé à deux pas. Une nouvelle fois, elle pensa à embraser ce qu’elle visait et le bois s’enflamma aussitôt…

J’rêve pas hein…

Pourtant, le fait de créer le feu n’était pas ce qui émerveillait le plus la rouquine. Ce qui l’avait le plus étonnée, c’était d’avoir appris à le faire. Elle avait lu lentement le parchemin de destruction. La formule du sort Projectile était longue et Alyss s’était sentie découragée. La magie était si complexe. Mais elle avait lu la formule jusqu’au bout. Puis, elle l’avait récitée à voix basse sans le moindre effort. Elle avait tout retenu et parfaitement compris le secret de l’artéfact.

Incrédule et encore hésitante, la rouquine avait ensuite déroulé un second parchemin. Le sort Ami de la forêt. Elle ne savait pas vraiment de quel genre de magie il s’agissait, mais le sort traitait de la forêt. Et son amour pour la nature sauvage la fit se pencher sur son manuscrit. Là encore, elle n’éprouva aucune difficulté à apprendre et à retenir la formule.

J’crois qu’suis pas si bête qu’j’en ai l’air…

Cette découverte avait chaviré Alyss. La jeune ulmatéo se découvrait intelligente et saisissait le sens de cette découverte.

On va casser une p’tite croûte et j’potasserai l’Altération. Le sort d’Flou. J’deviendrai floue j'crois ! Faudra pas qu’tu t’énerves hein ! Après y aura l'miroir ! Là... J'deviendrai deux ! T'auras deux Alyss pour toi tout seul... T'es content l'chien ? Ouais...

La rouquine n’avait plus un bhâl en poche mais était heureuse. Elle avait acheté d’autres parchemins. La magie coûtait cher mais elle n’avait pas envie de passer son temps à Algornar. Progresser lui prendrait énormément de temps. Elle en était parfaitement consciente. Elle avait dépensé sans compter pour être tranquille un long moment. Des parchemins de première et de deuxième arcane, pour les trois écoles de magie. Plus de trois cents bhâls pour devenir mage débutante. Bien évidemment, Alyss savait qu'elle devait commencer par la magie de Destruction.

Et t’vas voir que d’main, l’grand mage Ranmax y va m’écrire pour m’dire… Très chère Alyss, j’vous accorde le cœur d’ma citée ! Alors j’vous donne l’droit d’passage et l’mot d’passe pour aller chercher votre épée d’feu… Et j'ai plus d'quoi m'acheter une épée d'bois... C'est compliqué d'être un d'ces mage de combat ! Faut taper et ça c'est facile... Faut taper et être pas idiote ! Et ça... C't'épée d'feu c'est pas pour les imbéciles ! Hein l'chien ?

La rouquine jeta un coup d’œil sur son petit tas de bois qui fumait encore et soupira.

Si des fois un jour, j’ai droit à c’t’épée d’feu, j’demand’rai un prêt à Arkhon… Mais c’coup-là, j’rembours’rai tout ! C’pas au Cerkl’ d’payer une épée comme celle-là ! Ce s’ra mon épée t’vois ! Mon épée d’compagnie en cette sorte…


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Lüdik 10 Danurmos du 1563ème cycle à 10h25


*** Karmir ***

Alyss reposa sa chope de bière et s’essuya les lèvres d’un revers de main. Sa soif n’était pas apaisée mais la fatigue du voyage faisait que l’alcool lui montait à la tête. La bière servie par Barbuk Yu était forte.

Certes, Karmir n’était pas déserte mais encore une fois, une vague de tristesse pesait sur les pensées de la rouquine. A Algornar, malgré le nouveau palais et la présence du Vhon, elle ne s’était pas attardée. A Thararn, elle n’était pas restée plus que le temps nécessaire à du repos. Quant à Karmir, la ville ne lui donnait pas plus envie de rester. Il faudrait certainement beaucoup de temps pour que les choses changent.

La jeune ulmatéo avait sorti ses parchemins et les avait étalés sur la table de l’auberge, après avoir essuyé le bois épais. L’endroit n’était pas un modèle de propreté. Une auberge des plus simples, pour une ville morte il y avait peu de temps encore.

La rouquine était décidée à rentrer au plus vite à Drogmar. Elle se sentait chez elle dans sa ville d’adoption. Une fois arrivée, il lui faudrait réfléchir à la suite de ses aventures. Elle n’avait aucune nouvelle de l’Archimage Ranmax mais s’était employée à se préparer pour sa quête de l’épée de feu. Si son rêve se réalisait, il lui faudrait quitter Hâvrebois pour aller chercher l’épée prestigieuse. Dans le cas contraire, elle n’aurait pas perdu son temps. Apprendre la magie et en priorité la Destruction, n’était pas inutile.
La rouquine baissa le regard sur son bâtard couché à ses pieds.

Tu préfères quoi l’chien… Une nuit à l’auberge où dormir en cambrousse à la belle étoile ?

Alyss n’avait plus de bhâls à dépenser. Elle devait économiser au cas où l’Archimage de la Destruction et son conseil acceptent de réaliser son vœu. L’épée de feu était d’après ce qu’elle savait, l’une des armes les plus onéreuses d’Idéo. Il lui faudrait peut-être payer des cours de magie de Destruction également. Mais d’abord, elle devrait trouver un professeur.

D’abord… Regagner Drogmar. Ensuite, elle réfléchirait à ce qui serait le mieux…


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Mirion 19 Danurmos du 1563ème cycle à 15h15


La première fois, son tout nouveau livre magique à peine ouvert, Alyss avait traversé les hautes plaines du Sud au Nord, pour rejoindre Drogmar. Ensuite, elle avait repris cette même route en sens inverse, pour trouver ses artéfacts magiques. Aujourd’hui, à nouveau, elle arpentait les chemins qui la ramènerait vers sa ville d’adoption.

La rouquine ne s’ennuyait pas et profitait pleinement de sa solitude. Elle était restée longtemps entourée de trop de monde. Elle ne détestait pas côtoyer ses gnutags de Drogmar, mais parfois, éprouvait le besoin d’être seule.

La jeune ulmatéo chassait chaque soir et ne manquait de rien. Son bâtard levait un gibier et elle le tuait. Son petit arc de chasse, inefficace contre un ennemi ou un grand prédateur, était parfait pour le petit gibier. Lièvres, perdrix, dindes sauvages et faisans tombaient sous les petites flèches de la rouquine.

La veille, le chien et sa maîtresse étaient tombés sur un jeune sanglier inexpérimenté et peu soucieux des dangers de la nature. Le combat avait été rude. Plusieurs fois, la cerkleuse du éviter une charge et plusieurs fois, elle s’était jetée sur l’animal pour tenter de le garder au sol et en finir une bonne fois pour toute. Le bâtard avait fini par terrasser la bête, plaquant le porc sous son corps, sa gueule puissante tentant d’ouvrir la gorge de sa proie. Alyss avait tué le jeune sanglier, plantant son coutelas de chasse dans le cœur de l’animal.

Le sanglier dépecé et découpé, la rouquine était partie se baigner dans un cours d’eau proche, pour se laver des vestiges de la lutte. Puis elle avait avalé les restes d’une perdrix froide et s’était endormie à même le sol, sachant que le chien la protègerait de la nuit.

L’odeur lourde et nauséabonde couvrit celle, très agréable de la viande de sanglier qui grillait doucement sur les braises.

J’te jure Kurun… Si j’pouvais t’empêcher d’péter avec ma magie… Y a l’sort d’silence mais c’est pas d’mon école magique. Ce s’rait déjà un soulagement r’marque bien. Mais pour l’odeur… J’vois pas quoi faire ! Même l’grand mage Ranmax pourrait pas t’empêcher d’péter…

La rouquine était restée la journée sur place, laissant le temps à toute la viande de rôtir. Il ne lui restait que quelques jours de marche avant de retrouver Drogmar.

Alyss ne s’était pas rhabillée après son bain matinal et rêvassait, allongée dans l’herbe.

Cette quête pour l’épée de feu l’occupait à temps plein. Chaque jour de voyage amenait une halte et chaque jour, la guerrière faisait briller son épée au soleil. Elle progressait lentement mais sûrement dans l’art martial qu’elle avait choisi. Son corps puissant était luisant de sueur quand elle cessait son entrainement et elle maniait l’épée à deux mains avec chaque fois plus d’habilité. Alyss se familiarisait également avec la magie de Destruction. Pour cela, il ne lui était pas nécessaire de s’arrêter. Buissons secs et arbres morts, étaient ses cibles de prédilections. Le parcours de la rouquine était marqué par le feu. On aurait pu la suivre à la trace…

*** Drogmar ***


Alyss poussa un soupir à fendre l’âme et se décida d’un coup.

J’crois qu’tu m’prends pour une truffe mon ami… Alors j’vais être bonne princesse. J’te donne cent bhâls et j’te laisse mes vieilles bottes ! Avec d’nouvelles s’melles elles s’ront comme neuves. Presque neuves…

Le patron du Croc enchanté avait accepté la proposition d’Alyss avec une petite grimace de dépit et la rouquine s’était passée son amulette de régénération enchantée au cou.

T’vois ! Faut être raisonnable dans ton métier ! Tu m’gardes comme cliente et j’dirai partout qu’tu vends pas d’la camelote !

La rouquine était de retour. Une nouvelle fois, elle n’avait plus un bhâl en poche. Assise sur son cher tonneau, elle regardait les habitants de Drogmar s’affairer à leurs affaires.

J’aurai p’t’être du m’rallier à c’t’Alliance… J’me sens pas vraiment utile t’vois l’chien. Ou alors j’s’rai déjà morte ! Bouffée par ces sal’tés d’slaads…

La rouquine n’avait aucune nouvelle de ceux qui étaient partis en K’tôr. Pas un mot n’apparaissait sur les Écrits. Elle n'avait pas plus de nouvelles de ceux qui étaient restés étudier au laboratoire. Si elle n’était pas véritablement inquiète, la jeune ulmatéo se posait des questions.

Et si on d’mandait un mot d’passe pour aller visiter une ville de c’t’Arténie là ! Une p’tite prom’nade pour bouger encore nos popotins… On sert à rien ici ! Y a les gardes et Drogmar c’t’une vraie fort’resse… On d’manderait son accord à Arkhon et on d’mande à Irielle aussi… Qu’est-ce t’en dis l’chien ? On va réfléchir hein…


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Lüdik 18 Dilannel du 1563ème cycle à 17h43


*** Drogmar ***


Alyss, assise sur le grand tonneau qu'elle avait choisi comme siège habituel, regardait les activités de la rue.

La place de la Mairie semblait bien vide maintenant que la grande majorité des gnutags étaient partis pour le pays des elfes…

La rouquine jeta un coup d'œil au bâtard qui somnolait au pied du tonneau et soupira en reportant son attention sur son manuscrit.

Maintenant qu'elle maîtrisait à peu près les runes arténiennes, elle devait parfaire ses connaissances du druidique. Les langues étaient importantes…

Alyss descendit de son tonneau d'un mouvement souple.
L'épée à deux mains qu'elle portait au dos heurta le bois du grand fût de chêne avec un bruit sourd et la rouquine grimaça d'agacement. Même si elle se servait parfaitement de son arme, l'épée à deux mains orc restait pour elle trop lourde et encombrante.

La réponse d'arkhon pour le poste de Tharkûn de Drogmar tardait à venir mais ce ne serait pas un problème si elle obtenait cette responsabilité.

Elle maîtrisait maintenant les runes modernes grâce à Valnor. Elle avait économisé une somme conséquente. Elle avait tout le temps du monde et se sentait prête à voyager.

La rouquine hésitait cependant à relancer l'archimage de la Destruction au sujet de sa demande. Ranmax était occupé ailleurs et il y avait gros à miser, que ce n'était pas de façon agréable. Lui parler de la fameuse épée de feu et de ce qu'il avait décidé, ne serait certainement pas une priorité pour l'archimage Ranmax…

Pourtant, l'idée d'un voyage en Arténie était tentante. Épée de feu ou pas...

Alyss avait soif et une cerkleuse bien fraîche ferait parfaitement l'affaire pour la désaltérer...

Tu viens l'chien ! Et tu pètes pas dans l'auberge hein...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Solior 20 Joriamel du 1563ème cycle à 17h05


*** Drogmar ***



L'énorme tibia de troll avait décrit un arc de cercle parfait et s'était abattu avec un bruit mat, sur la terre sèche de la place de la mairie.

Groumfff…

Le molosse, allongé, sa grosse tête sur les pattes, n'avait pas daigné bouger d'un pouce.

Alyss, mains vissées aux hanches, poussa un soupir à fendre l'âme. Le triste comportement de son bâtard effaçait presque sa joie nouvelle.

Alors quoi ! Tu d'viens feignasse l'chien !

Son bâtard s'ennuyait…

Il n'était d'ailleurs pas le seul. Tout au moins jusque-là. Bashnag et Olfaktif avaient quitté la ville et la rouquine était l'une des rares porteuses de livre à être restée. Elle avait d'ailleurs promis de veiller au grain. Cela même si les gardes de Drogmar n'étaient pas manchots. Utryk connaissait son affaire et Drogmar pouvait dormir sur ses deux oreilles.

L'ennui avait poussé la jeune ulmatéo à repensé à son obsession. Sa quête de l'épée de feu d'Arténie. Alyss savait l'Archimage de la Destruction en ktor et certainement très occupé, ce qui ne l'avait retenue qu'un ou deux jours. Puis, bien décidée à en savoir plus sur la promesse de Ranmax, elle s'était finalement lancée. L'Archimage lui avait dit qu'il réfléchirait à sa demande, elle allait le vérifier très vite.

Et Ranmax y avait bien réfléchi !


*** Alyss à Ranmax ***


Gros Grôn à toi grand mage Ranmax

D'abord, faut que j'te présente tous mes respects. C'est d'la politesse mais c'est aussi parce que j'vais encore t'déranger.

J'cause aussi à d'autres t'as du r'marquer.

A Arkhon qu'c'est mon chef et que j'frai rien derrière son dos.

A Irielle qu'c'est une grande causeuse avec les alliances. Et que j'l'aime bien. Et aussi parce qu'c'est la femme du chef et que j'sais bien qu'sur l'oreiller, des fois l'chef c'est pas qui on pense. Et l'Irielle c'est une nis d'bon conseil c'est sûr.

A Gyokuran qui a été mon seul invité chez moi, et qui m'a donné l'idée de d'venir une mage qui tape.

Et à Valnor, parce qu'on est d'venus amis. Qu'il m'a appris les runes neuves d'chez vous. Et parce que j'me s'rai bien laissée bécotée mais j'lui plais pas. Mon Valnor faut dire qu'y pense qu'à son travail de magie. Bref…

Ces deux là peuvent sûrement être des témoins d'ma moralité. Ça veut dire qu'ils savent bien qu'j'suis pas une teigneuse ou une qui veut du mal aux autres. Surtout aux arténiens. Parce que l'messire Gyokuran, il a bouffé du rôti d'cerf bien cuisiné. Et qu'on a passé une nuit, en tout bien d'honneur et tout. Même si j'ai été un moment à poil c'est vrai. Et mon Valnor, il doit bien s'douter que j'me laisserai pas bécoter par un type qu'j'apprécie pas. C'est un type bien. Et il sait que j'suis une ulmatéo d'bonne foi. Sincère et tout. Et que j'sais pas mentir...

J'cause en humain parce que j'sais tout l'monde le comprend. J'pourrais l'faire en runes neuves mais j'sais pas si Irielle et Arkhon les causent. Pour t'dire grand mage, qu'y a pas qu'ton épée d'feu qui m'intéresse. Et japprendrai les runes vieilles aussi un jour.

Donc grand mage Ranmax, tu t'doutes bien de c'que vais te d'mander. Mais avant, faut que j'm'explique…

Jamais j'f'rai rien contre l'Cerk'l et jamais j'f'rai rien contre mes gnutags ou mon Vhôn. Que ce soit dit. Mais si un jour, j'porte ton épée d'feu au dos, j'saurai qu'c'est un peu toi qu'j'ai sur les épaules. Pas toi vraiment grand mage hein ! Mais un peu d'ton chez toi quoi. Encore que j'pourrai t'porter aussi. C'est pas si lourd un elfe. Même un elfe grand mage ! Un gros mage j'dirai pas mais t'es pas gros. J'ai eu l'honneur de t'voir de près. Tu t'souviens ? Et j'espère qu'mes bottes te plaisent au fait ?J'plaisante hein !

Maintenant j'vais être sérieuse.

J'ai toujours envie d'ton épée d'feu.
Et j'suis sincère en t'disant que j's'rai honorée d'la brandir. J'ai beaucoup travaillé t'sais grand mage… Un honneur ça s'mérite.
Alors du coup, y a plus un arbre mort autour de Drogmar. J'ai roussi tous les buissons secs. J'me suis plusieurs fois brûlé l'fessard mais j'ai t'nu bon ! Et m'voilà assez douée dans ta magie d'Destruction. Et comme j'tapais déjà pas trop mal avec mon épée à deux mains, j'suis prête à d'venir mage qui tape avec ta belle épée.

Alors j'me suis dit…
L'grand mage Ranmax t'avait promis d'réfléchir à ta d'mande. Il a p't'être fini d'gamberger. Ça doit pas être difficile d'réfléchir pour un grand mage non ? Et donc me v'là…

Maint'nant, j'sais bien qu'tu tabasses ces sal'tés d'lézards gris.
Et moi, j'surveille Drogmar pour l'moment. En plus, j'ai posé pour être candidate au poste d'Tharkûn d'la ville. J'attends toujours qu'le chef y m'dise oui ou non. Mais Arkhon c'est pas un grand mage quoi… Faut plus de temps pour décider j'pense. Donc j'suis à Drogmar quoi !

Alors grand mage Ranmax…
Quand t'as décidé si j'mérite ton honneur. Tu m'dis !

Maintenant j'vais t'laisser taper ces sal'tés d'bestioles grises.
Si tu peux, découpe un bout d'peau d'un d'ces slaads. Y paraît qu'ça fait d'la belle botte. Y a des dames kohriennes qui font des sacs avec. Pour s'promener avec dans les rues. J'sais pas c'qu'elles mettent dedans r'marque. Et t'es pas une nis non plus. C'est juste une idée quoi.

Et surtout grand mage, fais bien gaffe à toi ! J'dis pas ça pour l'épée d'feu hein… J'aimerais pas qu'il t'arrive du malheur. J't'aime bien c'est tout quoi.

J'sais qu'Irielle et Arkhon vont bien. J'espère que l'messire Gyokuran se porte bien lui aussi…

Ma sympathie

Alyss



*** Ranmax à Alyss ***


Gron à vous tous,

Alyss, effectivement, je n'ai pas oublié ta demande et, comme tu le remarques justement, en ce moment, c'est un peu tendu avec les slaads.

Je connais Arkhon depuis un bon moment maintenant, Je considère Irielle comme une personne de confiance et ce duo et moi avons les mêmes objectifs et façon de voir les choses.
Gyokuran et Valnor, sont tous les deux des personnes ayant un poids sur mes décisions et que je considère comme des amis (même si je pense que Valnor ne l'imagine pas ... mais c'est un autre débat).

Autant te le dire, tu t'entoures de belles personnes pour faire cette demande.

Et, j'ai remarqué que tu as retenu ce que j'avais dit sur le fait que te donner un artefact Arténien c'est te donner une part de l'école de la Destruction et, par extension, tu deviens une représentation de notre savoir faire et de notre philosophie.

Tu as fait les efforts requis pour brandir l’épée et tu as été jusqu'à apprendre notre langue.
Je ne suis pas surpris mais ravi de le lire.

Je ne vais pas décider ainsi sans t'évaluer.
Et si je regrette de ne pouvoir le faire moi même, je vais t'envoyer une personne neutre qui le fera pour moi.

Donc, reste à Drogmar, elle vient te rejoindre dans quelques jours, le temps de faire la route depuis Jolgar.

Si tu restes toi même, tout se passera bien et tu seras la première étrangère (à ma connaissance) à posséder l'un de nos biens le plus difficile à acquérir.

Cela te convient-il ?

Mes respects.

RanmaX



*** Alyss à Ranmax ***



Grôn d'nouveau grand mage Ranmax

D'abord j'dois r'mercier Irielle. J'suis vraiment heureuse d'ton soutien. Et fière aussi. Si tu m'soutiens c'est qu'tu penses que j'mérite l'épée. Sinon tu l'f'rais pas c'est sûr.

J'me suis dis d'abord… Comment y peut m'demander si c'qu'y fait pour moi m'conviens ? Un grand mage c'est forcément pas idiot. Et tu l'es pas grand mage Ranmax. J'pense que c'est d'la politesse ou d'la plaisanterie.

J'vais t'dire mon sentiment vrai…
J'ai bien compris l'importance d'ma d'mande. Et l'importance d'ta décision. Et l'honneur du morceau d'ton chez toi, que j'porterai avec moi. L'coeur de ta citée qu'tu disais. J'ai compris qu'je r'présenterai un peu l'Arténie...

Alors j'ai réfléchis. T'es pas arténienne que j'me suis dis. Qu'est ce qu'y diront tes gnutags si tu r'présentes un autre coin ? Surtout qu'en plus, la magie chez nous, c'est pas si bien vu ! Tu peux pas accepter c't'épée d'feu !

Et cette nuit, ben j'dormais pas. Mais j'ai compris autr'chose. C'est sûr qu'être la première à porter ton épée c'est d'l'honneur à la pelle. Tu penses ! Une femme… Une ulmatéo… Une gnulag… J'ai compris qu'à travers moi, les femmes, les nis ou mes gnulags, pourraient s'sentir honorées. Et si j'portais l'épée, c'était parce qu'un grand mage m'en pensait digne. Un grand mage, c'est l'Arténie ! Et l'Arténie offrait d'l'honneur à une hâvreboisienne. Du coup, ce s'rait d'l'honneur pour tous mes gnutags ! La première épée d'feu accordée… Et chez nous ! Tu penses bien que j'suis pas peu fière grand mage !

Alors, j'vais t'faire une promesse. D'vant l'chef et Irielle aussi. C't'épée d'feu… Elle d'viendra la hantise des morkiboujs ! Une terreur pour ces saletés d'nécromants ! J'm'en servirai jamais contre un adversaire vivant… J'le promets ici ! J'ai une hache à moi. La hache Iltalon qu'elle s'appelle. J'taperai les ennemis vivants d'mes gnutags avec elle.

Donc j'accepte que j'sois évaluée. Même si j'sais pas c'qui va m'arriver. J'aurai préféré qu'tu sois avec moi grand mage. J't'aime bien. Du coup, j'espère qu'j'aurais pas envie d'coller des taloches à ton arténien si y m'évalue pas bien. J'plaisante hein...

J'attends donc ton arténien avec impatience grand mage Ranmax. J'vais pas m'user les doigts à t'remercier encore et encore sur du parch'min. J'viendrai l'faire en personne. Avec c't'épée d'feu ou sans elle. T'en as déjà fait énormément pour moi !

Ma sympathie

Alyss



Un nouveau pas en avant pour Alyss !

Un pas de géant à deux têtes. Irielle et Arkhon, étaient pour Alyss, liés à sa quête. L'une comme Ambassadrice et de bon conseil. L'autre parce qu'il était son chef. La jeune femme associait également Gyokuran et Valnor à l'histoire. Le premier parce qu'il l'avait conseillé et soutenu. Le second pour d'autres raisons. Valnor lui avait beaucoup apporté dans l'apprentissage des runes. Puis la guerrière avait accompagné le mage dans les marais de Karmir pour l'aider dans ses recherches. De là, ils étaient devenus plus proches.

Ranmax acceptait de lui donner sa chance. Une chance de mériter l'honneur, de brandir un jour la fameuse épée arténienne. Alyss ferait donc tout ce qui était en son pouvoir pour mériter cet honneur…

Alors l'chien... Tu vas l'chercher ou pas c't'os ?


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Malina 30 Joriamel du 1563ème cycle à 14h59

Une deuxième mission fût donnée à Sindra , elle partit d'Emédésia en direction de Drogmar ,tranquillement .L'arténienne avait pris le temps de contacter l'heureuse élue , et vu ses écrits Sindra commença à se poser des questions :

Sur qui allait elle tomber ?? elle avait une écriture assez spéciale il fallait le reconnaître , un peu sans-gêne mais cela ne choqua pas l'arténienne ,elle avait même hâte de la voir .

Pourquoi voulait t'elle une épée de feu ??

Bref ,la jeune femme avança tranquillement sur la route en fredonnant de vieilles comptines , c'était son truc à elle en ce moment .

Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Malina 30 Joriamel du 1563ème cycle à 16h11


*** Route de Naldomia ***



Alyss avait quitté Drogmar après avoir prévenu Arkhon.

La rouquine et l'arténienne du nom de Sindra s'étaient arrangées pour le fameux rendez-vous. Alyss ferait de la route vers Naldomia, à la rencontre de son évaluatrice. Puis, toutes deux iraient sur Drogmar.

Tu t'rends compte l'chien ! C'te dame Sindra c'est une Consule d'la Diplomatie… Une dame importante quoi ! Pour évaluer une fille comme moi ! Y font pas dans l'détail ces arténiens… J't'iens pas à c'qu'y lui arrive d'mauvaises choses avec des brigands ou des bestioles sur c'te route...

C'était le premier voyage d'Alyss en dehors d'Hâvrebois.

Y a du sable partout t'vois ! J'espère qu'on verra des bestioles à deux bosses. C'te dame Sindra en a p't'être une ! C'est leurs montures à c'qu'on dit... Tu s'ras un bon bâtard avec elle hein ! Et faudra que j't'apprenne à comprendre leurs runes. Ca t'fra trois langages ! C'est bien pour un chien déjà...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Malina 30 Joriamel du 1563ème cycle à 20h32

La nuit commençait à tomber , l'arténienne se mit en quête d'un coin pour poser son barda . Près d'une énorme pierre plus grande que Sindra ,elle posa ses affaires .Il faut dire que depuis qu'elle avait pris ce boulot Sindra passait beaucoup de temps en dehors des villes , c'est pour cela qu'elle s'était un peu mieux équiper avant de partir .

Elle n'avait pas allumer de feu ,il faisait trop chaud mais cela n'empêcha pas la Consule de rester sur ses gardes tous les sens en alerte .

Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Mirion 1 Fagilias du 1563ème cycle à 10h53


Alyss, malgré l'excitation d'un tout premier voyage dans le désert, s'était vite sentie fatiguée. La route n'était qu'un petit chemin et la jeune guerrière s'épuisait dans le sable, et souffrait de la chaleur.

La nuit tombée, elle avait bu de l'eau de son outre, avait nourrit son molosse, et s'était couchée sans manger.

Alyss ne risquait rien. Kurun l'avertirait au premier signe de danger.

Le jour à peine levé, la rouquine avait avalé un peu de viande froide accompagnée d'eau. Puis, elle avait repris la route vers Naldomia aussitôt après s'être restaurée. Elle avait hâte de retrouver son contact arténien.

La jeune femme, avertie par un grondement du chien, s'était aussitôt méfiée. Elle s'était contentée de reculer, les yeux braqués sur une étrange créature. L'homme lézard s'était jeté sur elle brusquement et la guerrière s'était une nouvelle fois reculée. Son agresseur avait abandonné ses attaques très vite.

Le chien grondait encore.

Plus loin à l'Ouest. Un autre homme lézard géant en compagnie d'un géant, semblait la regarder avancer. Il y avait certainement d'autres créatures encore.

Tu les provoques pas hein ! Faut essayer d'passer sans s'faire tabasser. C'est d'la discrétion qu'ça s'appelle. J'ai jamais été trop discrète mais bon... T'aboies pas ! Tu grognes pas ! Et tu pètes pas hein ! Ca pourrait les énerver ces bestioles là !


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Mirion 1 Fagilias du 1563ème cycle à 11h01

Sindra se réveilla aux sons de bruits assez bizarres quand même .Une fois bien réveillée ,elle put voir pas loin d'elle des shaks et une spirale de la Négation , et bien sur la demoiselle n'avait plus assez de force pour entrer dans le combat .Elle resta derrière son gros rocher et attendit patiemment que ses visiteurs s'en aillent , on ne sait jamais .

La jeune femme commençait à maudire cette mission .

Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Mirion 1 Fagilias du 1563ème cycle à 18h39


Des géants. Des hommes lézards géants. Et la rouquine et son chien sur la route...

D'après ses cartes, Alyss avait fait les trois quarts de la route pour Naldomia.

Mais j'suis pas une bonne cartographe non plus... On va essayer d'pas agacer tout c'beau monde... Hein l'chien !

Comme quoi la magie avait des avantages qu'une épée ou une hache n'avait pas. La rouquine réussit ses sorts de vigueur et de flou aux premières tentatives.

Ce qui fit sourire la guerrière. Elle progressait chaque jour...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Joriol 2 Fagilias du 1563ème cycle à 12h09


La rouquine avait évité les ennuis, non sans prendre quelques baffes au passage.

Le chien s'était montré le plus discret possible, mais les géants se méfiaient de cette drôle de bestiole.

Les murailles de Naldomia étaient en vue et Alyss décida qu'il était temps de prendre un peu de repos. Ses courses poursuites avec les créatures sous la chaleur accablante l'avaient fatiguée.

Ses affaires déposées, un petit feu de camp rapidement créé et la rouquine pourrait enfin se reposer...

La ville était proche. Son contact ne devrait plus tarder à arriver. Ensuite, elle accompagnerait peut-être la Consule à Naldomia. Si évidemment, elle obtenait un laissez-passer...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Joriol 2 Fagilias du 1563ème cycle à 12h18

Sindra marcha lentement regardant les alentours , tout était calme ,quand au loin elle vit comme un feu , elle s'en approcha .

Une jeune femme était là face à son feu accompagnée d'une bestiole que Sindra ne pouvait voir .L'arténienne s'approcha .


Namasté à vous , vous campez ??
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Joriol 2 Fagilias du 1563ème cycle à 22h37


Le chien avait redressé la tête mais avait pas grondé. Une voix féminine se fit entendre à l'instant même où Alyss regardait dans la direction de l'arrivante.

Une femme. Une arténienne sans aucun doute possible. Elle parlait en runes et était ici chez elle.

La rouquine quitta sa place devant son feu et s'avança d'un pas en souriant.

Namasté la dame. J'attends quelqu'un. J'ai rendez-vous avec une dame nommée Sindra. Une grande dame c'est sûr. Elle est Consule d'la diplomatie d'votre coin...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Joriol 2 Fagilias du 1563ème cycle à 23h17

Elle ne doit pas être loin si elle a dit qu'elle venait ,Sindra tient toujours ses dires .

Et vous vous venez pour quoi ??

J'adore votre chien , il a un nom ??

Je peux m'asseoir avec vous ,je vous propose un peu de fruits secs ??


La Consule ne voulait pas se dévoiler de suite , elle voulait apprendre à connaître la jeune femme devant elle .

En tout cas félicitations vous parler bien notre langue , qui vous la apprise ??
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Joriol 2 Fagilias du 1563ème cycle à 23h52


La rouquine invita l'inconnue à s'approcher du feu de camp, d'un geste de la main. Puis, elle regarda la femme s'avancer vers elle sans un mot.

Alyss était surprise. C'était bien la première fois qu'une personne n'avait pas peur de son bâtard. De plus, cette femme connaissait son contact arténien.

J'm'appelle Alyss. Alyss Sombrefer. J'suis d'Hâvrebois... Et lui c'est Kurun !

La rouquine posa sa main sur l'épaule de la femme blonde et prononça un mot en langue orc. Puis, elle enleva sa main et fixa l'arténienne en souriant.

Mon bâtard y comprend pas vos runes. Pas encore... J'ai dis "Amie"... T'as pas l'air d'avoir peur mais maint'nant les choses sont claires pour lui.. C'est un ami d'chez toi qui m'a appris à causer vos runes.Valnor qui s'nomme ! On s'est connus à Drogmar...

Alyss était retournée s'assoir sans ajouter un mot.

La guerrière réfléchissait.

Elle n'avait certainement rien à redouter de cette femme mais elle ne la connaissait pas. Et si sa quête n'était pas un secret, elle décida de ne pas en parler à une inconnue.

J'attends un mot d'passe pour avoir accès à Naldomia. Une autorisation quoi... J'suis jamais v'nue chez vous alors j'profite de c'voyage. La dame Sindra et moi avons une affaire en cours... Du coup, j'visit'rai la ville. P't'être avec elle ! Si j'la trouve gentille... J'veux bien d'tes fruits secs ! J'ai d'l'eau pas très fraîche et du lièvre rôti... Et du pain aussi... Installes-toi la dame ! Pas d'manières entre voyageuses hein...

La rouquine planta ses yeux jaunes dans ceux de la femme et sourit encore.

On va grignoter... J'ai faim ! Et donc... Tu connais la dame Sindra... J'ai hâte d'la voir ! Et toi au fait... Dis-moi la dame ? T'as bien un nom ?


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Valkin 3 Fagilias du 1563ème cycle à 12h33

Sindra eût un sourire en écoutant la jeune femme , elle avait un langage qui l'amusait ...pas déroutant du tout ..plutôt rafraîchissant pour l'arténienne .

Allez j'arrête de vous faire la blague , je suis Sindra , mais j'avoue que vous m'avez étonnée .

La Consule caressa la tête du chien .

T'es bien beau toi .

Bon il puait mais Sindra eût la délicatesse de ne rien dire mais le clebs sentait drôlement fort , elle le caressa à peine .

Je connais bien Valnor , il est gentil .

L'odeur du chien incommodait Sindra elle finit par dire à la rouquine .

Pas loin il y a une rivière si je me souviens bien , tu ne veux pas qu'on aille le laver il sent pas bon ton chien , et après on peut discuter de nos affaires et faire un bout de chemin ensemble ça te dit ??

Sindra s'installa sur une pierre qui se trouvait trop bien à la hauteur de son petit cul
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Valkin 3 Fagilias du 1563ème cycle à 15h47


La rouquine s'étonna encore une fois.

Elle ne connaissait que Gyokuran et Valnor comme résidents arténiens et si tous deux étaient serviables et sympathiques, ils étaient aussi guindés l'un que l'autre. Cette femme était toute autre. Nature et sympathique.

Alors j'te suis reconnaissante d'bien vouloir m'donner du temps dame Sindra... Faut m'tutoyer la dame hein... Comme moi j'fais toujours...

Les mains sur les hanches, Alyss observait le molosse avec un air dubitatif.

J'me baigne presque chaque jour en rivière et l'chien nage avec moi. C'te traversée d'ton désert là... J'ai pas vu d'flotte. J'sais bien pourquoi mon bâtard pue mais t'as raison... Et j'me baign'rai moi aussi ! Fait trop chaud chez toi... J'te suis dame Sindra ! On discut'ra ensuite d'mon évaluation...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Valkin 3 Fagilias du 1563ème cycle à 19h29

Je reconnais quand pleine chaleur le désert c'est traître , et l'eau est rare on va je pense trouver un endroit pour vous rafraîchir tous les deux .C''est vrai que tu n'es pas habiller pour voyager dans le désert .

Je vais essayer de te tutoyer puisque cela ne te gêne pas .Allez on va ramasser le camp et aller vers la rivière .

Sindra se leva et aida la demoiselle à ranger son bivouac ,le chien lui tournant autour .

Allez le clebs on y va .

Dis moi Alyss pourquoi vouloir une épée de feu , c'est quand même une arme assez lourde , vas tu arriver à t'en servir ??



Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Solior 4 Fagilias du 1563ème cycle à 10h43


La rouquine avait sorti son épée à deux mains orc, de son grand sac. Puis, elle l'avait brandie devant elle.

Tu vois la dame... J'suis hâvreboisienne mais une ulmatéo ! Une humaine quoi. J'pourrai manier une grande hache d'puissance vu ma carcasse. Mais jamais je s'rai aussi forte que mes gnutags ! J'ai jamais vu votre épée d'feu, mais y a d'fortes chances qu'elle soit plus légère qu'la mienne... Mais c'est pas pour ça que j'aim'rai votre fameuse épée... D'abord, j'ai décidé d'être une mage qui tape ! Tu vois c'que j'veux dire hein... Magie d'Destruction et une arme ! Allons voir c'te rivière, j't'expliquerai en ch'min...

Alyss suivait Sindra qui les menait vers la rivière. Le bâtard tournait autour de l'arténienne, ravi que quelqu'un d'autre que sa maîtresse, s'interesse à lui.

Au début... J'voulais c't'épée comme un caprice tu vois. Une belle épée magique pour moi toute seule. Et plus tard... L'Grand Mage Ranmax, Gyokuran et Valnor m'ont fait comprendre c'que signifiait c't'épée pour ton peuple... Et j'ai réfléchis... T'imagines la dame ? En dehors d'arténiens, avoir l'honneur d'être la première personne a porter une épée d'feu !

La rouquine soupira et sourit.

Et j'ai fais une promesse... Si j'obtiens c't'honneur, c't'épée d'feu s'ra comme un symbole pour moi ! J'm'en servirai jamais dans un combat ou une guerre. Ni contre qui qu'ce soit d'vivant ! Mon épée d'feu s'ra uniquement brandie contre c'te sal'té d'non vie ! Et elle en fracassera des oskiboujs ! J'te l'dis !


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Solior 4 Fagilias du 1563ème cycle à 17h30

Sindra se rappela des orcs qui étaient venus à Emédésia : Sarsan et tous les autres que de souvenirs .

C'est vrai que les comment tu dis :gnugggtags heuu c'est dur à dire sont très impressionnants de ce que je me rappelle .

Et en plus de ça tu veux faire de la magie , c'est vraiment très bien je suis sure que tu vas y arriver tu as l'air d'être volontaire ... d'en vouloir .

Tiens voilà la rivière , bon elle coule pas à flots mais ça devrait aller pour se rafraîchir .


La jeune femme retira ses affaires juste en gardant un tissu léger sur elle , Sindra était toujours aussi pudique devant les autres . Elle se dirigea vers la rivière pour se mouiller elle s'assit dans l'eau là où elle pouvait et profita de cet instant de bonheur .

L'arténienne revint à la conversation .


Tu seras vraiment la seule femme que je connaisse qui aura cette épée , tu peux en être fière .Et ta promesse est belle crois moi .
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Solior 4 Fagilias du 1563ème cycle à 18h41


La rouquine s'était dévêtue et avait rejoint l'arténienne sans montrer son amusement. Pour Alyss, la nudité était naturelle et voir une femme en chemise dans l'eau lui paraissait un brin bizarre.

Le molosse avait aussitôt rejoint les deux femmes et s'était allongé dans la rivière. La jeune ulmatéo s'aspergea à grande eau. La fraîcheur relative de la rivière était une véritable bénédiction.

La seule femme oui... Et Ranmax dit que je s'rai même la seule personne non arténienne... C'est d'l'immense honneur c'est sûr !

La rouquine s'allongea dans l'eau et mouilla ses longs cheveux roux.

J'suis pleine de poussière... On dirait qu'j'ai les ch'veux jaunes !

Alyss passa et repassa ses doigts dans sa chevelure mouillée.

Mais j''lai pas encore votre épée hein... L'grand mage Ranmax m'l'a donnerait j'le sais. Mais y veut faire les choses bien en règles ! C'est pour ça qu't'es là ! Mais t'inquiètes pas la dame... Si t'es pas d'accord pour m'la donner c't'épée... J'te cognerai pas !

Le rire grave de la rouquine résonna et son bâtard poussa un long jappement.

Ou alors pas trop fort !

Alyss reprit la position assise et toujours souriante, planta ses yeux jaunes dans ceux de son évaluatrice.

C'est ton corps qu'tu laves ou ta ch'mise ?

Un autre rire et la rouquine fit un clin d'œil à la baigneuse habillée.

J'plaisante la dame ! Ne l'prend pas mal hein ! Mais y a pas d'mâles ici alors tu d'vrais pas être si timide... On est entre femmes quoi...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Dolink 5 Fagilias du 1563ème cycle à 19h08



Sindra se détendit dans l'eau fraîche ,elle devait réponde à la rouquine .

Si mon archimage pense que tu peux avoir l'épée , tu l'auras , je suis juste là pour une évaluation et savoir ce que tu feras avec cette arme , c'est quand même pas commun de donner une arme de chez nous comme tu l'as dit si bien .

Pour l'illusion de sa façon de se baigner ,Sindra eût un sourire .

Je suis gênée de me baigner comme toi , tu le fais ça ne me gêne pas mais moi je ne peux le faire , c'est comme ça ça n'a aucun rapport avec mes grades ou autre non c'est moi suis comme ça . Comme dirait une personne que je connais je suis un peu coincée " du cul " .

Bon il va falloir qu'on commence à travailler pour ton acquisition , tu ne crois pas .

Mais la jeune femme était tellement bien dans la rivière qu'elle avait du mal à en sortir
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Lüdik 6 Fagilias du 1563ème cycle à 11h21


La rouquine avait ri en entendant la réponse de Sindra. Elle ne connaissait pas cette expression imagée.

La Consule semblait vouloir travailler mais paraissait apprécier son bain. Allyss, elle aussi se sentait bien dans l'eau. Un vrai plaisir.

J'suis à ta disposition la dame... J'ai tout l'temps pour toi !

Le molosse lui, tout comme les deux femmes, semblait peu désireux de quitter la rivière.
"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Malina 7 Fagilias du 1563ème cycle à 12h51

Bon allez ma belle , il faut se mettre au boulot , on sort de la rivière et on s'occupe de ton cas .

Sindra se leva toute ragaillardie par la fraîcheur de l'eau , se sécha et s'adressa au chien en le pointant du doigt .

Toi tu vas te secouer ailleurs , dégages le clebs
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Malina 7 Fagilias du 1563ème cycle à 17h17


T'es bien la première personne qui ose causer d'la sorte à mon bâtard ! T'as d'la chance r'marque bien qu'y comprenne pas vos runes neuves !

Alyss avait rit à la façon dont l'arténienne traitait son chien.

Chien qui semblait apprécier la présence de cette drôle de bonne femme. S'il ne comprenait pas ce qu'elle disait, Sindra s'intéressait à lui et c'était bien suffisant pour le satisfaire.

La rouquine avait rangé ses vêtements poussiéreux et déchirés dans son sac de voyage. Les griffes d'un homme lézard géant et les taloches d'un géant en rogne, avait laissé sa veste de peau en lambeaux. Un scorpion, lui, avait presque éventré l'une de ses bottes de cuir.

Alyss s'était équipée de sa parure de guerre, sans même s'essuyer le corps.

J'espère qu'les arténiennes d'la ville, sont pas toutes aussi pudiques que toi dame Sindra... Ou elles vont m'prendre pour une drôle de fille... Mais j'leur collerai pas d'beignes t'inquiète pas !

L'armure d'écailles de la guerrière ne cachait que peu de choses de son corps, mais en Hâvrebois, c'était chose courante. Et Fulgrim' Kass' Bid en était l'exemple vivant.

J'suis presque à poil mais j'ai pas autre chose à mettre. Ca pourrait être pire hein... Certaines gnulags s'balladent complètement nues...

La rouquine lâcha un rire grave devant la mine de la Consule et passa son épée à deux mains sur son épaule.

On va en ville alors ?


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Malina 7 Fagilias du 1563ème cycle à 17h45

Ah vi c'est sur si tu n'as que ça sur toi , ben les arténiens vont te regarder d'une drôle de façon c'est sur .

On va aller en ville voir ce qu'on peut te trouver comme fringues .

Sindra regarda le chien et lui dit :

Toi tu restes à côté de nous , hors de question que tu me croques quelqu'un , compris ??

Par contre on va se bouger les étales fermes dans pas longtemps .


Puis une salve de missives arriva sans arrêt , Sindra eût un grand sourire à la missive de Narkômos.

Je suis contente tu vas faire la connaissance de ma bande d'amis , ils partent en mission et je pense que pour toi ça va te faire du bien de voir notre façon de travailler , et toi tu pourras t'exercer à la magie de la Destruction . Ca te vas ??

Sindra lui laissa pas le choix , elle embarqua la jeune femme rousse dans les rues de Naldomia .
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’
Union de Hâvrebois

le Malina 7 Fagilias du 1563ème cycle à 18h10


La rouquine sourit en écoutant la Consule. Son évaluation prenait une drôle de tournure.

Mais cette femme lui plaisait bien. Par certains côtés, elle lui ressemblait beaucoup. Directe et certainement franche du collier.

J'suis à ta disposition la dame. C'que j'trouve marrant c'est qu'à part mes gnutags, j'connais qu'des arténiens ! Valnor, Gyokuran... C'est à cause d'cette épée d'feu hein... J'voulais des informations. Et v'là que j'vais connaître d'autres toubleu ! C'est comme ça qu'on vous appelle pour rire... C'est pas méchant hein ! C'est l'destin j'crois ! Ou Koskhûn qui joue avec moi... J'srai heureuse d'connaître tes amis dame Sindra... Et d'voir vos façons d'faire avec la magie !

Alyss se laissa entraîner sans se poser plus de questions que cela.

Elle était libre d'agir pour l'instant. Un jour, elle le serait moins. Quand elle serait prête à combattre les nécromants.

Tu viens l'chien !

Sa quête de l'épée de feu lui faisait décidément connaître beaucoup de monde...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page