Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

138 Joueurs sur Ideo (4396 inscrits) : 76 humains (2273), 32 elfes (1377), 30 orcs (746) | 4 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Rappeler la lutte

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Salah Hidinn
Keldarien, Seigneur de Montargent, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur du Bastion, Bourgmestre de Montargent
Royaume de Keldar

le Mirion 26 Danurmos du 1563ème cycle à 09h22


Le vent soufflait fort, en cette matinée humide. Solior n'était pas encore levé, mais le chant des oiseaux se réveillant entre les branches des arbres nus annonçait déjà la nouvelle journée. Sur le bord de la route menant à la Cité Centrale, la colonne de chevaliers attendait son heure. Chacun devisait ou ajustait les sangles de son paquetage, brisant le silence froid de l'aube.
Salah était parmi eux. Les lointains souvenirs du corps auquel il avait appartenu lui ravivèrent des sensations plaisantes. Cette bouffée d'air l'excitait, contenant cependant l'adrénaline des combats passés venant heurter une certaine amertume. Il avait fallu pêcher les informations, presque les soutirer. Et il n'aimait pas le traitement fait au Saint Royaume.
Il frappa dans ses mains gantées, afin de réchauffer ses membres. Il avait reconnu nombre d'hommes dans les rangs. Il avait aussi appris qu'un certain nombre d'entre eux partageaient la même nostalgie de son commandement au poste de Capitaine. Les regards s'étaient fait fraternels, avec respect et pudeur. Il savait de quel bois étaient fait ces chevaliers là, et qu'il n'en fallait ni plus, ni moins de cents pour marcher là où ils iraient.


- Cap... Sire, se reprit Gamnon, vétéran de l'Ost ayant choisi la Garde de Montargent aux côtés du Héraut. Ce dernier refusait qu'on le nomme par son ancien grade. Sa direction par intérim ne le justifiait pas. Il parait que la grande forêt accueillerait tout étranger avec animosité, fit-il en pesant le dernier mot. Pourrons-nous lui rendre la politesse ? demanda-t-il en lorgnant le tranchant de sa hallebarde.
- Certainement pas. Cette forêt est sacrée pour nos voisins. Nous supporterons le voyage sans broncher, avec l'aide de Keldar.
La déception de Gamnon fût réelle, mais temporaire. Il aurait bien l'occasion de jouer des épaules durant cette campagne, de toute façon.

2nd Thème
Information détaillées
Ludmilla de Morlac
Chevalier, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Joriol 27 Danurmos du 1563ème cycle à 16h29

La Chevalier frissonnait dans son armure, la tête ramassée entre les épaules, elle murmurait des mots d’encouragement à son palefroi. La bête n’en avait cure, mais Ludmilla persévérait, davantage pour se mettre du baume au cœur après la nuit qu’elle avait passée, que par attention pour sa monture.
Levée avant l’aube, elle s’était hâtée de lever son bivouac, un coup de talon avait suffi à étouffer les cendres qui mourraient entre les pierres. La veille, elle avait poussé son destrier pour arriver à Montargent avant la fermeture des portes, mais devant le crépuscule tombant, elle s’était résolue à passer une nuit de plus à la fraiche. Elle s’était occupé des chevaux, puis s’était mis en quête de rassembler un fagot dans les bois environnant. Hélas, elle n’avait pu ramener qu’une brassée de bois mort dont l’humidité avait fait crachoter le feu toute la nuit plutôt qu’il ne l’avait nourri.

C’est donc transie jusqu’aux os qu’elle aperçut la colonne de chevaliers qui patientaient à la porte sud de Montargent. Sans se hâter, et en tachant de cacher la langueur qui l’accablait derrière un flegme de façade, elle avait remonté la colonne.
Elle répondait parfois d'un signe de tête à ceux qui la saluait, mais la plupart des hommes d’armes lui était inconnu. Ce ne fut qu’en arrivant en tête de colonne qu’elle reconnue le Seigneur de Montargent.
Elle fit pivoter sa monture pour se porter à sa hauteur, puis, tout en inclinant légèrement la tête pour le saluer, s’adressa à lui.


Vdcldzffsdln Capitaine.

Elle marqua un temps d’arrêt, tout parcourant la colonne de chevalier du regard, avant de reprendre d’un ton pondéré ou pointait cependant la préoccupation.

Quidonc partez-vous enguerroyer avec cette godonnaille ?



Et en HRP, n'oubliez pas...
Information détaillées
Salah Hidinn
Keldarien, Seigneur de Montargent, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur du Bastion, Bourgmestre de Montargent
Royaume de Keldar

le Joriol 27 Danurmos du 1563ème cycle à 18h18


Aujourd'hui, nul chariot, ni même de chevaux n'accompagnait le contingent mobilisé. Le parcours en Taurë serait assez laborieux pour autant de guerriers étrangers en armure, sans qu'ils n'aient à s'encombrer de l'intendance et de montures imposantes. Chaque participant porterait donc ses vivres et son équipement de combat, soit pour beaucoup l'équivalent d'un bon sac de sable sur les épaules.
La cavalière ne passa pas inaperçu, perchée sur sa scelle en longeant les Hommes au repos. Salah leva les yeux sur la bête, puis le chevalier qui vint le saluer. Il délaissa la carte qu'il examinait, et se redressa à hauteur de tête de l'animal.

- Chevalier de Morlac, lui répondit-il, sans la reprendre sur sa fonction.

Il leva doucement une paume vers la bouche de la monture, sans forcer le contacte, tout en regardant la Dame.


- Les ennemis de nos alliés elfes, déclara-t-il d'abord, avant de préciser: Il semblerait que Camthalion ne soit toujours pas sortie d'affaire, alors nous honorerons le Traité de Montargent.
A ces derniers mots, le Héraut tâcha de masquer un hélant de contrariété qu'il comptait bien démêler en se rendant chez leurs voisins.
Et ce même si la menace se tapie aussi dans nos sols, ajouta-t-il presque pour lui même.

Il baissa la main qui était venue saluer le destrier, pour les plonger dans les poches de son manteau de voyage.


- Avez-vous une affectation ?
La question était lancée, bien que conscient du silence planant de Son Epée.

2nd Thème
Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Chapelaine, Echevine de Montargent
Royaume de Keldar

le Joriol 27 Danurmos du 1563ème cycle à 20h23

Elayne était à pied comme la colonne de chevaliers, car elle ne possédait pas de monture. Elle avait voyagé durant plusieurs vers Montargent depuis Waldemen après avoir aidé à combattre des géants, puis une embuscade de gobelins, nombreux.

N'ayant pas eu le temps de passer en ville, elle avait estimé son stock de potions de vie et de dissipation plus que suffisant. Son armure, elle, cependant aurait bien eu besoin de réparations. Anathème semblait capable de réparer la sienne. Ils avaient voyagé ensemble, sans forcément beaucoup discuter, elle lui demanderait si il voudrait bien lui rendre ce service lorsque le moment serait propice, avant que l'armure ne tomba en morceau, ce qui ne tarderait pas.

Le temps passait, et son ventre qui s'enflait lentement, commençait à être difficile à camoufler. Fort heureusement, elle n'était pas encore gêner dans ses mouvements, ni dans ses capacités à marcher et à lancer des sorts.

Retrouvant les chevaliers, elle reconnut le seigneur Hidinn qu'elle avait vu mourir quelques temps auparavant, mais que Keldar avait renvoyé, estimant sa mission pas encore accomplie.

Il semblait en pleine discussion avec le chevalier de Morlac. Elayne avait eu à faire à elle du temps où elle était Balance. Son langage était très soutenu, et Elayne, issue d'un milieu plus simple, avait parfois du mal à la comprendre du premier coup. Néanmoins, elle se rappelait d'elle comme quelqu'un de vaillant et de compétent. Elle avait proposé les lois actuellement appliquées en Son Royaume.

Si elle était du voyage, et que Sa Balance qui les avait aidé, Anathème et elle à comprendre les brigands, avaient été du voyage, un trio de rousses aurait été en territoire elfique. Peut-être y aurait-il eu quelque chose à faire de ce côté là pour un barde. Mais Sa Balance devait probablement rester et Ludmilla ne s'était pas manifestée sur Son livre.

Elayne avait reçu la dérogation pour aller à l'académie militaire. L'esprit de la forêt ne les laisserait pas tranquille, comme la dernière fois où elle était venu, quelques cycles auparavant pour les aider face à l'invasion des slaads. Rien ne s'était bien passé, du combat dans les collines keldariennes, à la prise de la ville elle-même. Elle avait fait parti des derniers à être évacué. Elayne ne connaissait pas les contours de la mission, mais sans doute Eldalië avait-elle décider qu'il était temps de reprendre la cité perdue. L'occasion pour la jeune femme d'aider leurs alliés, et de boucler la boucler.

Après cela, même si elle avait longtemps songé à participer à l'assemblage de Ses reliques et au rituel de sélection divine, peut-être se retirerait-elle de la vie de porteur de livre, afin d'élever son nouvel enfant. Elle laisserait à d'autres le soin de le sauver. Elle savait bien que son intervention ou non ne changerait pas le monde. Keldar lui avait donné une deuxième chance de fonder une famille, elle la saisirait, mais avant elle avait l'occasion de se mettre une dernière fois sans doute, au service de Keldar et d'Ideo.

D'un signe de tête discret, elle salua les quelques hommes qu'elle reconnu. Elle avait soigné quelques uns d'entre eux après la débâcle des slaads. Elle fit de même auprès de Salah et Ludmilla pour ne pas les déranger, et se laissa glisser parmi les hommes.
Information détaillées
Ludmilla de Morlac
Chevalier, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Valkin 28 Danurmos du 1563ème cycle à 10h56

Le palefroi ne broncha pas, habitué qu’il était à la présence de gens en arme. Au contraire, il inclina la tête pour venir placer son chanfrein dans la paume de Salah.
Ludmilla fronça les sourcils à la mention de Camthalion. Elle gardait un mauvais souvenir de sa dernière incursion en terre elfique, mais c’était surtout la nature de la menace qui la préoccupait.

Elle s’en enquit auprès du Héraut.


La cité Hautelame avait maille à partir avec les Slaads si je ne m’abuse. Or, le traité de Montargent compète aux Edfbuxye. Qu’est-ce donc ce galimatias ?

D’un œil distrait elle aperçut le salut d’Elayne. Elle ne reconnut cependant pas celle qui avait pourtant servi la justice de longues années. Aussi, Ludmilla ignora-t-elle le geste de la chapelaine, puisqu’il n’était pas dans les habitudes de la Herdreaserden de s’abaisser à saluer la première pécore qui acclamait sa venue.

Elle recentra son attention sur Salah lorsqu’il s’enquit de son affectation et lui répondit avec un rire sans joie, teinté d’amertume.


Je n’ai point eu d’affectation depuis l’amission de la Cité Blanche.



Et en HRP, n'oubliez pas...
Information détaillées
Salah Hidinn
Keldarien, Seigneur de Montargent, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur du Bastion, Bourgmestre de Montargent
Royaume de Keldar

le Valkin 28 Danurmos du 1563ème cycle à 17h18


Le Héraut acquiesça silencieusement au rappel de la Chevalier. Il pensait que le lien avait été clair pour au moins tous les participants à la première campagne en Eldalië. Il ne montra pourtant pas son étonnement, et s'appliqua à éclaircir ce point.

- Tout portait à croire que les slaads gris ayant attaqué les elfes étaient liés à la Non-vie. J'avais même lu les écrits témoignant d"affrontements directes avec des deux-fois-nés aux abords de Camthalion. Salah n'était pas présent sur le site, à l'époque. Mais il était formel, la correspondance avait été établi entre ces deux engeances.
Cette fois-ci, nous ne pouvons nous permettre de détacher un contingent aussi important, car nous devons faire face à plusieurs impératifs de trop grande importance. Mais nous n'ignorons rien.
Il ne détailla pas pour le moment. Le rassemblement des reliques pour le rituel en était un connu de tous keldariens.

Elayne fit son apparition discrètement, rejoignant la troupe. Il lui répondit d'un sourire retenu, et d'un regard attentif. Mais il ne s'y attarda pas, concluant que ses partenaires étaient fins prêts au départ. Il savait qu'Anathème accompagnait la Chapelaine, sans qu'il n'ait besoin de le voir en personne.
Salah replia sa carte et sangla son fourreau.


- Et bien, je ne puis que vous inviter à rejoindre l'une de nos principales missions:
L'enquête sur une force maléfique à Kival, menée par nos frères paladins;
Ou bien nous appuyer en Taurë.


A ces mots, il souleva son sac et signa le départ. Une voix relaya l'ordre de marche jusqu'en bout de file.

2nd Thème
Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Chapelaine, Echevine de Montargent
Royaume de Keldar

le Valkin 28 Danurmos du 1563ème cycle à 17h52

Elayne qui avait participé à l'évacuation désespérée de Camthalion en compagnie de leurs alliés elfes, se souvenait encore du massacre, qui la hantait parfois dans ses cauchemars, à l'instar de la terrible nuit où elle avait tout perdu. Elle vivait avec toutefois.

Ma mémoire me fait peut-être défaut Messeigneurs, mais il me semble que certains elfes, pendant la bataille, ou après, je ne sais plus, m'avait fait part des soupçons qu'avaient les slaads verts, je crois, que le prince, ou le roi, à la tête des slaads gris était corrompu, probablement par un serviteur de la non-vie.

Il me semble que leur coordination était également facilité pour des facultés de communiquer par télépathie. Et je crois me souvenir que ceux qui étaient au Portail au cœur de l'Eldalië ont effectivement directement affronté des nécromants.

Je crois me souvenir de la profanation d'un temple par une force semblable à la non-vie lors de l'évacuation désespérée de Camthalion...

Mais le temps a pu altérer ma mémoire.
Information détaillées
Ludmilla de Morlac
Chevalier, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Solior 29 Danurmos du 1563ème cycle à 14h24

Ludmilla écouta d’une oreille attentive et avec un air grave les explications de Salah. Elle opina du chef et reporta son attention sur Elayne qui apportait un complément d’information. Lorsqu’ils eurent terminés, la Chevalier fit tourner sa monture sur quelques pas, pour contenter l’impatience du cheval, tout en les remerciant.

Ukfnkr, je vous sais gré d’avoir pris la peine de soudre à mon inérudition. Je confesse qu’apuis mon anathème du grimoire, les certiorations me parviennent fort peu aisément.

Elle marqua un temps d’arrêt, le regard perdu à l’horizon, puis paru se tirer de ses réflexions et poursuivit avec une pointe de mépris dans la voix.


Les paladins et leur éliture, comme de coutume, attendront qu’autrui se charge de la besogne. Il ne m’agréerait guère de pallier leur infatuée impéritie.

Elle secoua la tête, puis reprit, avec davantage de douceur.


Je gage que mon sacerdoce me dicte de vous aconvoyer. Si tant est toutefois que mes vœux ne me rappellent point en notre Saint Royaume, je tâcherai de mettre mon bras au service de notre synallagmatique paciscion avec Eldalie.

Alors que Salah donnait le signal du départ, elle porta sa monture à hauteur d’Elayne.

Indulgenciez moi pour mon omission
Vjhrmlljs, mais ne nous sommes point déjà accointées ? Je n’en ai pas remembrance, mais quelque chose chez vous ne m’est point ignot.



Et en HRP, n'oubliez pas...
Information détaillées
Salah Hidinn
Keldarien, Seigneur de Montargent, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur du Bastion, Bourgmestre de Montargent
Royaume de Keldar

le Solior 29 Danurmos du 1563ème cycle à 17h22


Salah prit la tête du convois après les confirmations d'Elayne et content de compter la Chevalier de Morlac parmi eux, mais distrait par sa déclaration à propos de son Livre. Il n'était pas toujours évident d’interpréter cette femme. Lui-même avait appris à garder ses distances. Il avait de l'estime pour cette incarnation de la noblesse traditionnelle keldarienne, faite d'une rigueur et d'une dévotion sans pareil. Peu de noms pouvaient même aujourd'hui prétendre transmettre à leur tour ce véritable héritage à leur prochaine descendance. Mais Salah n'était pas né avec ces codes. Il savait ses paroles parfois maladroites pour autant d'exigence et de rigidité.
Il se nota intérieurement de toutefois la requestionner sur le sujet.

La route fut calme et froide durant leur première journée. Les champs de céréales givrés avaient laissé place aux sous bois enneigés de la Nuit. La traversée du bras de rivière sur le pont de pierre n'avait pas ralenti leur marche, et la colonne avait serpenté un temps à travers les collines de résineux. Enfin, l'auberge, dernier abri en dur avant la grande forêt avait octroyé un peu de chaleur. Pour autant, les chevaliers avaient monté leur tente aux alentours, et l'obscurité laissa déjà place au jour suivant.

Au matin, Salah remit à Elayne son armure. Il avait remarqué un ajustement peu commun sur les attaches. Observateur, il ne faudrait plus très longtemps avant que le Héraut ne comprenne ce qui animait la Chapelaine.

La Taurë et ses grands arbres fit monter la température. Sous les feuillages persistants et la densité générale de la végétation, une sensation de lourdeur obligea vite l'ancien capitaine à se défaire de son gros manteau. Il fallait ouvrir l’œil pour ne pas trébucher sur les racines ni heurter les branches les plus basses. Les râles des guerriers sonnèrent sur le sentier piégeur. Il fallait parfois se baisser et forcer lorsqu'une épaule ou un barda ripait sur l'écorce. Les plus petites bestioles décampaient à l'arrivée bruyante de la troupe, quand il ne fallait pas dégager une araignée pendue d'un revers de main. Mais les plus grosses bêtes, pullulantes, devaient être contourné. Anathème avait plus d'une fois alerté l'équipée sur des menaces toutes proches, et les égratignures ne manquèrent pas d’apparaître durant leur périple harassant.

- J'ai pas rêvé, cet arbre m'a giflé ! S'écriait Gamnon sous sa moustache.
Certains ricanaient nerveusement, quand d'autres se joignaient à son agacement. Mais aucun des cents chevaliers n'avait encore sorti sa lame pour tailler la route ou exulter.


- Sud-Est ! Fût à nouveau l'indication relayée parmi la colonne d'expéditionnaires.

2nd Thème
Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Chapelaine, Echevine de Montargent
Royaume de Keldar

le Solior 29 Danurmos du 1563ème cycle à 19h54

*** Un peu plus tôt ***


Ce n'est rien, Merenlak de Morlac, répondit Elayne. Cela fait quelques temps que nous ne nous sommes pas croisées.

J'étais peut-être encore Sa Balance la dernière fois
, dit-elle sans nostalgie. Aujourd'hui je suis chapelaine, et je ne suis plus Elayne Maëlrhya, mais Elayne Kramer. Je me suis mariée entre temps, confia-t-elle avec un sourire.

Je ne crois pas que nous ayons jamais beaucoup discuté toutes les deux, et si votre langage et votre prestance vous distingue ce n'est pas mon cas. Alors je comprends votre oubli.

Et puis la Dame de Morlac l'avait toujours intimidée, même au temps où elle était Balance, avant qu'elle ne confît ses fautes antérieures à l'obtention de Son Livre et que Sa Sainteté accepte sa démission. C'était lors de la bataille contre les slaads qu'Il lui était apparu et qu'Il avait exigé sa confession, après lui avoir refusé l'entrée en Son paradis, et donc de retrouver Son premier mari et ses enfants.

La Dame était juste et droite, elle le savait. Elayne se demandait si Ludmilla avait appris d'une façon ou d'une autre les fautes qu'elle avait commises après que les Kohriens lui eurent tout pris et avant que Keldar et certains valeureux, mais aujourd'hui absents, porteurs de Son Livre ne lui fasse retrouver la Lumière. Elayne espérait néanmoins, que la réaction de l'Herdreaserden ne serait pas trop viscérale et qu'elles pourraient, à défaut de devenir amies, au moins travailler ensemble à Son service le temps de la mission.

Tout le monde n'était pas comme le Seigneur Salah, il le savait bien et tout le monde ne passerait outre ses péchés passées, qu'elle ait retrouvé Sa Lumière ou non.




*** Maintenant ***


Elayne avait remercié le seigneur Hidinn pour avoir réparer son armure. Elle en avait bien besoin. Elle ne doutait pas, que sans elle, le manteau de laine qu'elle portait ne suffirait probablement pas à cacher la vie qu'elle portait aux yeux des plus observateurs. Celui-ci avait probable vu les ajustements effectués par le Heinrich pour que son épouse pût continuer à porter son armure, même si ventre continuait de s'enfler le temps de la mission.

Il n'avait rien dit pour le moment, et elle ne préférait pas aborder le sujet pour le moment. Être enceinte ne l'empêchait en rien, pour le moment. Et à plusieurs reprises déjà, depuis qu'elle portait la vie, elle avait été de combats, perdus comme dans les souterrains, ou gagnés comme contre les géants.

Elle se demandait si les paladins agissaient bien sur les ordres de Sa Majesté depuis la veille où elle avait appris qu'ils étaient en mission. Clothilde lui avait fait passer l'ordre d'évacuer la zone. Des mesures avaient sans doute été prises à posteriori.

La progression, difficile, entre les monstres qu'il ne fallait pas attaquer, et les racines qui s'en prenaient parfois à vous, dans la Taurë lui fit oublier ses pensées et l'obligea à se concentrer sur la marche. Elle se demandait toutefois ce qu'elle trouverait là bas, ne se rappelant que trop bien la débâcle de Camthalion.
Information détaillées
Ludmilla de Morlac
Chevalier, Herdreaserden
Royaume de Keldar

le Lüdik 2 Goliarmos du 1563ème cycle à 14h13

L’expression de la Herdreaserden s’éclaira à mesure que l’ex-Balance lui remémorait les faits. Elle hocha la tête et remercia la chapelaine.

Zsjest Emurhmo
Nous n’avons guère eu loisir de nous aboucher, mais j’ai maintenant remembrance de vos scripitures sur feu mon grimoire. Elle resta pensive un instant avant de continuer . L’époque était fort despaisée, qu’il s’agisse de la cité centrale ou de l’affaire du renégat du mesnil de Lamedor…
Elle marqua à nouveau un temps d’arrêt, une expression indéchiffrable sur le visage, puis reprit d’un ton amène.
Quoiqu’il en soit, je suis fort aise d’à vos coté pérégriner.


La Chevalier maintînt sa monture aux cotés de la Chapelaine un moment, sans néanmoins lui proposer son destrier ou son sommier. Puis, la Taurë faisant son œuvre, la file de voyageur s’étira. Un arbre mort à contourner, une liane s’immisçant entre les voyageurs, la conversation se fit difficile. Ludmilla poursuivit donc en silence, l’esprit occupé à se remémorer sa dernière incursion en terre elfique.



Et en HRP, n'oubliez pas...
Information détaillées
Elayne Maëlrhya
Chapelaine, Echevine de Montargent
Royaume de Keldar

le Lüdik 2 Goliarmos du 1563ème cycle à 14h37

*** Un peu plus tôt ***


Oui... triste époque, convint Elayne. Je fus nommée inquisitrice expressément pour juger cette affaire. Et je ne pense pas avoir accompli mon devoir correctement à l'époque.

Trop d'informations, trop de choses à démêler, trop de partis pris dans les témoignages que j'ai reçu.

Et la suite des évènements m'a donné tort de toute manière... j'ai probablement mal interprété le signe qu'IL avait envoyé lors du procès.

Mais je suppose qu'IL avait prévu mon erreur et je ne doute pas qu'Il a un plan pour lui comme pour moi... ne serait-ce que pour que d'autres apprennent de mes erreurs.


Elayne avait été nommée trop vite, trop haut, puisqu'elle s'était retrouvée peu de temps après cette affaire Balance. La corruption des uns, des autres, le fait que Keldar ait puni Son peuple, et le peu de porteurs qui l'ont aidée à l'époque, pour la plupart des nouveaux porteurs comme elle, ne l'avaient pas aidé. La plupart de ceux qui l'avaient aidé, d'une façon ou d'une autre ne s'exprimaient plus sur le livre. Rendus à leur vie propre, ou loin du livre comme l'était Ludmilla qui l'avait jeté. Elle ne manquait pas vraiment d'échanges malheureusement.

Je suis contente de voyager avec vous moi aussi,
répondit-elle ensuite avec un sourire. Elles avancèrent longtemps de concert, jusqu'à ce que la Taurë faisant son œuvre, Elayne se retrouva empêtrée et en queue de file, ne rattrapant qu'au campement du soir les autres, ce qui lui permit de confier son armure à Salah qui la lui redonna donc le lendemain matin.
Information détaillées
Salah Hidinn
Keldarien, Seigneur de Montargent, Héraut du Saint-Royaume, Seigneur du Bastion, Bourgmestre de Montargent
Royaume de Keldar

le Lüdik 2 Goliarmos du 1563ème cycle à 15h41


Leur progression se fit lente. A l'affût des grognements et des mouvements de fourrés, les Hommes de tête devaient fréquemment tracer des détours à travers la broussaille épaisse. Salah ne comptait plus les revers des arbres mouvants, ouvrant quelques fois son Livre pour se tenir informé du Bouclier de Saint Gil. Les pas étaient lourds, les bottes écrasaient les herbes hautes et leurs insectes invisibles. Des flaques boueuses aléatoires pouvaient surprendre les moins concentrés, lorsqu'ils foulaient des empruntes de créatures immenses.
Puis, comme une bouffée d'air, ils émergèrent sur un sentier de sous-bois. Là, les grands arbres laissèrent entrer plus de lumière, et le vent frais parvint jusqu'au sol. Sans doute pour les elfes ce chemin à peine tracé était-il une route, car un panneau indiqua même l'académie. Un râle mêlant satisfaction et lassitude ponctua la pause du Héraut. Bientôt, ils verraient apparaître le lieu de leur destination.


Suite ici

2nd Thème

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page