Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

138 Joueurs sur Ideo (4396 inscrits) : 76 humains (2273), 32 elfes (1377), 30 orcs (746) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Le retour d'un fils du Juste

Bizutage de Seth (RP ouvert)
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume, Hiérarque
Royaume de Keldar

le Valkin 27 Goliarmos du 1563ème cycle à 20h38

Suite de ce rp, qui est la suite de ce rp, qui est la suite de ce rp.

*** Goliarmos du 1563ème cycle, dans la basilique de Montargent, deux silhouette émergent des tréfonds de l'édifice : Un nêr s'avance aux côtés de la Hiérarque du Saint Royaume de Keldar. Il semble éreinté, et trébuche presque à chaque pas. Ses jambes parviennent à peine à soulever son corps amaigri. Pourtant, il ne tombe pas, et porté par sa volonté continue à marcher pas à pas.
Les offices ont tous cessé, mais la basilique est loin d'être déserte. Mille paires d'yeux sont tournés vers le couple qui progresse dans l'allée centrale, au milieu des volutes d'encens sacrés. Un chœur entonne un chant à la gloire de Keldar.
***

Citation :
Mwnwessw-pqe, pqe zfe oqmt,
Mwswnw pqe o?whpmw swt bqmpt,
Wp sw Cftpw p?wksyemwmy !


*** Thaïs reste quelques pas en retrait, et laisse Seth s'avancer en tête, comme guidé par la lumière du jour polarisée dans la grande porte du temple. Des ténèbres de sa cellule à l'éclat de vérité du jour, Seth parvient jusqu'au parvis du lieu Saint. A ses pieds, une foule s'est massée, sans qu'il ne comprenne tout de suite que c'est pour lui qu'elle est ici.

Il faut dire qu'ils sont rares ces événements. Nombreux sont les keldariens à se détourner du Juste, à trahir leur Dieu et leurs frères et sœurs. Rares sont ceux qui ont la foi et la volonté pour revenir sur leurs erreurs passées.
Car tous le craignent. Car il est sévère. Car il est juste.

Un murmure d'émotion parcourt l'assemblée alors que l'ombre de Seth se détache de l'obscurité du Temple. Il se présente aux yeux de tous, vêtu du même habit qu'il a porté pendant sa retraite, sale, usé, désormais trop large pour lui. Comme une vieille peau prête à se détacher, chrysalide de sa vie passée.
Quelques instants après apparait la Hiérarque, dans une toge toute noire d'une grande simplicité. Droite et sans couture, elle arbore simplement un col doré. Thaïs porte à la main une sorte de foulard, noir lui aussi, avec quelques fils dorés. ***


Citation :
Bo qtlmo do pbyo ioredm lfd xaemycodm,
Éxftmo om ltym le rfyk erothbocodm,
Om exxoio e be ptuomo


*** Le peuple se réveille, comme animé par un frisson électrique, mais nul n'ose ouvrir la bouche en cet instant. Et Seth peut alors voir qu'au centre de la place, au milieu des fidèles qui l'attendent a été érigé un monticule de bois. A son pied, une milice tient à distance les curieux, tandis que quatre prêtres se tiennent à chaque coin, et tiennent en leurs mains un chaudron de braises ardentes prêtes à être déversées.

Un bûcher.
Un bûcher, mais où ne sied nul mât pour y attacher le supplicié.
Un bûcher, mais qu'un escalier propose de gravir jusqu'à son pinacle.
Mais un bûcher quand même.

Thaïs revient à hauteur de Seth qui, devant cette scène, s'est arrêté, et lui dit, simplement : ***


Vous allez désormais entrer en communion avec le Rectificateur.

*** Car quel moyen, sinon par le feu, pour présenter devant Keldar l'un de ses enfants l'ayant renié ? ***
Information détaillées
Seth

Neutre

le Valkin 27 Goliarmos du 1563ème cycle à 21h29

Seth devinait la foule, sans la distinguer clairement. Ses yeux commençaient tout juste à s'habituer à la vive lumière qui élcairait l'assemblée. Il eu à peine le temps de deviner le bûcher qui se dressait devant lui, que Thaïs, en s'adressant à lui, lui bandait les yeux, avant de le laisser seul face à son destin.

Seth ressentait toute la tension, toute l'émotion que dégageait cet instant solennel. Il ressentait le poids de tous les regards posés sur lui, mais surtout et avant tout, celui de Keldar qui l'appelait, et lui donait la force de tenir debout et de continuer d'avancer.

Il avança lentement, mais d'un pas décidé. Les effets de la malnutrition étaient d'autant plus spectaculaires, que Seth était un être très grand.. On aurait pu penser que ses longues jambes allaient céder à chacun de ses pas.. mais il continua d'avancer, inexorablement, pour faire face à son destin.

Le plus difficile pour lui, fut la montée des escaliers.. son corps était douloureux, et chaque marche lui demandait un effort incommensurable. Mais il se montrerait digne du Dieu de Justice. Et il continua à monter les marches, une par une.

Alors qu'il arriva en haut du monticule de bois, et qu'il se plaçait en son centre, des larmes coulèrent le long de ses joues. Mais ce n'étaient pas des larmes de peur... ou de tristesse, mais bien des larmes de joie. Et un grand sourire se dessina sur les lèvres du nêr...
L'image était d'autant plus forte, qu'un silence assourdissant reignait, malgré le nombre de personnes présentes.. chacun semblait retenir son souffle.
Et au milieu de ce tableau, Seth..souriait de plus belle, découvrant ses dents, dont le blanc contrastait avec la saleté de son corps amaigri.

Il leva la tête vers le ciel,et en ouvrant ses long bras dégarnis, comme pour recevoir l'étreinte du Dieu de Justice

Seth
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume, Hiérarque
Royaume de Keldar

le Valkin 27 Goliarmos du 1563ème cycle à 22h51

Les mots de Thaïs semblent à peine effleurer l'esprit de Seth. en cet instant, rien ne le perturbe.

Dévêtez vos anciens habits, car une nouvelle vie commence pour vous aujourd'hui. C'est nu que vous lui ferez face, car à ses yeux rien ne sera dissimulé.

Et la vieille tunique toute laminée tombe au sol, révélant un corps osseux, mais sain. Devant la foule entière Seth apparait vêtu du plus simple appareil.
Thaïs prend alors le foulard noir qu'elle tient dans la main, et d'un geste sûr bande les yeux du communiant.


Ainsi début votre rituel de foi. Ne faites qu'Un avec le Sévère.

Elle le laisse aller, guidé par ses sens, son cœur, sa foi.

Désormais spectatrice, Thaïs le regarde s'avancer vers son bûcher, vers son saint sacrement. Elle éprouve un petit pincement au coeur, un soupçon d'émotion qu'elle tente de réprimer non sans mal. Comme une jalousie de voir tant de ferveur dans les actes d'un ancien renégat. Cette petite voix lui chantonne doucement qu'elle n'aurait peut-être pas eu ce même courage de marcher ainsi vers sa mort.
Cette passion, au point de renoncer à sa vie pour comparaitre devant Keldar.
Alors que Seth prenait place sur son trône, l'espace d'un instant, elle baissa le regard.
Information détaillées
Seth

Neutre

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 10h53

L'image était surréaliste. Le temps parût comme figé.
Pas un bruit ne troublait cet instant de communion entre Seth et le Dieu de Justice. La foule semblait retenir son souffle, attendant le jugement de Keldar. Allait-il se prononcer ? Allait-il pardonner à cet enfant d'Ithoria, qui revenait aujourd'hui, prétendant vouloir se remettre à son service ? Prétendant répondre à son appel ?

La tension était à son comble, l'attente était insoutenable.

Mais Seth restait serein.. bras tendu, attendant l'étreinte de Keldar. Il sentait le poids des regards, l'attente des Keldariens.. Il ressentait le bois froid sur la plante de ses pieds nu.. froid... le resterait-il encore longtemps ?

Quoi qu'il se passerait ensuite, Seth n'aurait aucun regret, il était plus heureux qu'il ne l'avait jamais été. Il ressentait au plus profond de son être, que Keldar l'avait rappelé à son service, et il comptait répondre à cet appel.

Seth
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
MJ généraliste (EK, RdK, Arténie) - touche à tout

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 14h31

La scène, si elle n'avait pas été aussi tragique, aurait pu paraitre grandiose, tant la Foi de celui qui était à présent au centre du bûcher semblait immense.
Une sorte de silence solennel s'était installé, silence durant lequel toute l'assemblée retenait son souffle. Puis...


PAR KELDAR, JE VOUS EN PRIE, ARRETEZ !!!!!

Derrière Thaïs, une voie criarde s'était élevée. En se retournant, la Hiérarque pourrait voir que quatre personnes se tenaient là, avec à leur tête une femme d'une soixantaine de cycles...
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume, Hiérarque
Royaume de Keldar

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 14h42

*** Qui ose interrompre un rituel que la Hiérarque elle-même a initié ? Qui daigne transformer l'attente de centaines de Ses fidèles en suspens intenable ? Qui enfin, s'autorise à retarder les retrouvailles d'un fils avec le Juste ?
Quiconque se permet cela doit avoir une très - très - bonne raison.
Thaïs se retourne, et oh surprise, voit surgir du temple quatre personnes. Celle qui a parlé est une vieille. Le regard inquisiteur de la Chancelière se pose alors sur elle. Sa main se lève, afin de retenir les gardes qui s'apprêtent à se jeter sur le petit groupe. Elle attend des explications.
Ou plutôt non, elle n'attend pas. Les explications doivent arriver. Et vite. ***
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
MJ généraliste (EK, RdK, Arténie) - touche à tout

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 15h05

La vieille, sentant le regard inquisiteur de la rousse face à elle, ne tarda pas :

Votre Excellence, pardonnez cette intervention, mais vous vous apprêtez à brûler quelqu'un d'innocent ! Je ne sais ce que vous reprochez à cette personne, mais sachez avant toute chose que si mes compagnons et moi-même sommes là, c'est grâce à lui. Cette personne nous a sauvé la vie il y a quelques temps !

Et vouais ! Classe, hein ?
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume, Hiérarque
Royaume de Keldar

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 15h25

Classe ? Alors qu'on a préparé un bucher du feu de Dieu, qu'on a fait entonné aux chœurs des chants harmonieux, qu'on a rendu un vil hérétique gâteux, une vieille bique et sa clique sortie de nulle part voudrait qu'on mette fin à la cérémonie, on annule tout, on range le bucher, et tout le monde chez soi ?
Thaïs soupire. La vieillesse, ce fléau intemporel.

Cette personne est là de son propre gré, et agit de la manière la plus juste et noble pour le salut de son âme en se livrant au jugement de Keldar. Car seul le Juste saura juger de son innocence. On n'interrompt pas un Rituel de Foi. Alors observe, et tais-toi grand-mère !

C'est à ce moment que Thaïs choisit de donner le signal pour allumer le bûcher. En même temps, les quatre prêtres versent leurs chaudrons de braises au pied du gros tas de bois. Comme s'ils avaient libéré un démon, bien vite des flammes apparaissent et commencent à grignoter la paille et le bois.
Information détaillées
Seth

Neutre

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 15h34

Un frisson parcours tout le corps frêle du nêr ! Keldar ! Je suis venu à toi, je me suis mis à nu, j'ai répondu à ton appel ! J'implore ton pardon ! Pensa-t-il en tendant de plus belle les bras vers la lumière radieuse qui illuminait la scène
Seth
Information détaillées
Samaël Moarnstjer
Keldarien
Royaume de Keldar

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 16h03

*** Un bouclier vint s'interposer entre la hiérarque et la grand-mère. Le regard émeraude sévère, Samaël empêchait la vieille dame d'avancer plus. ***


Qui êtes-vous pour oser interrompre un rituel de la foi ?

*** On ne sait jamais avec la basse populace, leurs actions pouvaient devenir rapidement incontrôlable surtout à Montargent. Le jeune homme se positionna non loin de la Hiérarque afin de sécuriser sa vie avant tout chose. ***
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 17h50

Aegyll arrive sur la sur la place accompagné de quelques hommes d'armes qui portent le tabard de l'Ordre d'Ascension ainsi que le symbole du Velnant. Il est loin de l'action mais a tout de même entendu les évènements. Il se passera de commenter la bêtise de ce rituel après tout il ne connait pas la vie de celui qui est maintenant sur le monticule de bois. Ses frères d'armes l'entourent, Aegyll déteste ça, comme si il devait craindre qui que ce soit d'autre que Keldar. Lorsque la vieille femme est renvoyé a ses affaires par la Hierarque, Aegyll s'adresse a son frère adoptif.

Delcar, raccompagne cette femme chez elle et donne lui de l'or pour manger. J'aimerais connaitre l'histoire de l'homme sur le bûcher.

Je ne bouge pas.

Pourquoi donc Aegyll a t-il pensé que Delcar obéirait... Il ne quitte presque jamais Aegyll et certainement pas avec autant de personnes autour de lui.

Emeline, s'il te plait.

L'intendante d'Aegyll s'exécute prestement et sans la moindre protestation. Delcar dit a son frère.

Que faisons nous ici? Tu n'aimes pas les bûcher.

Toi en revanche tu aime cela.

J'aime la Justice, j'aime l'ordre. Que faisons nous ici? Tu n'interviendra pas.

J'observe et toi aussi.

Tu penses que Keldar va se manifester?


Que Keldar se manifeste... ca arrive parfois, sinon je ne serais pas en vie mais c'était dans des circonstances très particulières. Je doute que l'homme ne porte en sa chaire un symbole dessiné par Keldar lui même. Cela dit, un procès mené par la Chancelière en personne et Hierarque du Saint Royaume, c'est un sans doute une raison suffisante.

J'espère qu'Il a mieux a faire.

Mais tu veux pourtant que l'homme vive?

Je ne suis pas Keldar, la Hierarque ou les flammes de ce bucher, mon n'avis n'importe pas.


Je ne me fiche pas complètement du sort de cet homme mais après tout, est-ce a moi de savoir qui doit vivre ou mourir? S'il est suffisamment fou pour vouloir mourir, peut-etre ne mérite t-il pas de vivre.



"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres et ce fut l'aube de l'humanité. "
Information détaillées
Requiem
Keldarien, Paladin
Royaume de Keldar

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 17h53


Ma main se posa sur l'épaule de la vieille, que je forçais à reculer de plusieurs pas pour me laisser seul face au bouclier et à son porteur. Pour me retrouver face à Samaël Moarnstjer.

Requiem de Tyr. Et vous ?

Je venais d'arriver dans la cité centrale. Mais cette agitation ne lui ressemblait guère ces dernières années et ne me remémorais que la prise de la ville par l'ancien Paladin Hyacinthe.

J'écartais la vieille un peu plus loin pour qu'elle se fonde à la foule, et si possible que son visage disparaisse parmi tous les autres. Un affront à l'Inquisition pouvait se payer durement dans le Royaume, et cette femme était bien trop vieille pour mourir ainsi. Quelques pas en avant me permirent d'arriver au devant de la scène, que je balayais du regard pour remarquer les principaux éléments, ainsi que toutes les personnalités qui y traînaient. Au final, nous nous suivions : l'elfe croisé au sein du bastion en bien fâcheuse posture, bien accompagné par la nouvelle Hiérarque. Quelques autres visages, aussi, bien connus qui venaient de réapparaître comme par magie. A croire que l'odeur des braises en réveillait certains.


Mais que faîtes-vous donc ?

La scène qui se dévoilait sous mes yeux me rappelait les mauvaises pièces de théâtre qui s'improvisaient à même les pavés dans les faubourgs de cette même ville. Quelques malfaisants s'y amusaient à reproduire avec quelques chiffons en guise de marionnettes les condamnations à mort perpétrées par l'Inquisition. Sans amusement, ces jeux de mains savaient endurcir les plus véloces et apeurer les plus lâches. Mais désormais, toute la ville semblait en émois devant ce qui ne ressemblait ni à une comédie, ni à une véritable condamnation tant le regard de l'étranger Seth semblait serein.

Information détaillées
Samaël Moarnstjer
Keldarien
Royaume de Keldar

le Lüdik 30 Goliarmos du 1563ème cycle à 19h19

Un nom particulier au sein du Royaume de Keldar. Requiem était probablement la personne la plus populaire après Rédemption, l'avoir en face vous pouvait en tétaniser plus d'un.
Mais depuis qu'il s'était incombé un nouveau rôle, Samaël ne pouvait se défiler.


Herdenak de Tyr, avec tout le respect que j'ai pour vous, je ne peux vous autoriser à interrompre la Hiérarque Rwenaln. L'hérétique a fait le choix de se purifier par le feu de son plein gré. Qu'on approuve ou non sa décision, on se doit de respecter l'acte. Keldar sera son seul juge.
Navré Herdenak.


L'homme ne lâchait pas son écu du trépas qu'il continuait de maintenir à hauteur du torse. Requiem était un homme puissant capable d'en finir avec la vie du Moarnstjer en un mouvement.
Il parait que c'est Kival qui est maudite mais vu les évènements au fil des cycles à Montargent, on peut se permettre de remettre ce titre en question.
Information détaillées
Requiem
Keldarien, Paladin
Royaume de Keldar

le Malina 31 Goliarmos du 1563ème cycle à 06h55


Gestes réflexes, de ceux que le cerveau ne guident pas, apparemment venus de la moelle épinière : ma main droite s'était posée sur la pommeau de mon épée comme par habitude. Calmement, je desserrai mes doigts pour éviter d'avoir à dégainer, mon esprit tentant de reprendre le dessus sur ce que mon corps, seul, leur ordonnait de faire.

Keldar n'attendra pas que cet homme soit cendres pour le juger.
La Justice des hommes n'a donc aussi peu de respect pour la Vie ?


Et tout cela dit sur un ton assez calme, comme pour contrebalancer la posture assez offensive que je témoignais jusque là. Alarmé et furieux, je tournais la tête dans plusieurs directions pour me rendre compte des visages dont les expressions venaient de changer.

*** Ces mêmes visages que jeune enfant, je croisais en déambulant au gré des rues pour rejoindre la foule qui s'agglutinait devant celui ou ceux qu'on exécutait. Ils n'avaient pas changé. Tous n'était qu'un sang qui s'agglomère autour d'une plaie ouverte depuis bien longtemps mais que jamais personne n'imagine pouvoir cicatriser. Mais à l'époque, haut comme trois pommes, frêle comme un papillon de mai, je pouvais crier, hurler et pousser les gens pour demander aux inquisiteur de cesser l'acte terrible... rien n'y faisait. La population me repoussait, me renvoyait à l'arrière de la foule d'un seul geste. Comme si la foule s'était abandonnée à l'idée que le destin d'un homme perdu ne peut passer autrement que par le châtiment de feu. Qu'une vie n'avait que la valeur qu'on pouvait bien lui donner, et que celle-ci ne méritait que l'attention d'un spectacle de flammes. Jamais, plus jamais me disais-je à chaque fois. A l'époque. ***


Enlever le masque du gamin hurlant sa colère pour le troquer contre celui marqué par les cicatrices, le poids des combats et des responsabilités. Puis faire tomber le masque et s'élever contre ses "supérieurs". J'avais beaucoup à perdre à cet instant, mais je n'y pensais alors pas. Ma prise de position, devant cette foule acculée en plein Montargent avec Rwenaln et ses sbires face moi.

La Hiérarque, la chancelante, ma muse. Mais je ne pouvais que condamner ce qui se dessinait ici, sûrement une idée toute à elle. L'amour du feu avait repris le dessus et son mandat à la tête du Royaume serait marqué, à tout jamais, par la danse des flammes en dessous de l'épaisse fumée d'un être qu'on sacrifie gratuitement.


Rwenaln, un bûcher ne condamne pas, il assassine.
Que reproche-t-on réellement à cet homme ? Que lui a-t-on fait croire pour qu'il arbore un tel sourire devant la mort ?


Hérétique ou pas. Cet homme, cette âme, pouvaient être sauvés par d'autres moyens. Le bûcher était l'ultime recours quand il n'y avait alors plus d'espoir de rédemption. Et l’avènement de la Hiérarque pourrait être présenté à la population pas d'autres démonstrations de force.

MJ 40
Information détaillées
MJ 40
MJ généraliste (EK, RdK, Arténie) - touche à tout

le Malina 31 Goliarmos du 1563ème cycle à 08h33

Alors là c'était incroyable ! Alors que la vieille allait intervenir de nouveau, voilà que tout un troupeau de nouveaux arrivants l'en empêcha ! Ça avait commencé par un jeune homme en armes, au ton agressif, puis par un paladin qui, sans doute pour éviter que le courroux de la rousse ne s'abatte sur elle, avait tenté de l'écarter. De dépit, la vieille femme s'en était donc allée avec ses compagnons, mais juste avant de partir, elle eut néanmoins le temps de dire, amère :

Keldar, Ta Hiérarque ne sait même pas ce qu'est un Rituel de la Foi.... Mais où allons-nous ???

Emeline, la servante d'Aegyll, reviendrait voir son maître bien assez tôt pour lui dire que la bourse avait été donnée. L'histoire de l'homme sur le bûcher ? Il semblait que la vieille et ses compagnons aient été faits prisonniers par une troupe de bandits près de l'Arène des Roys. Il semblerait également que cet homme ait décidé de mettre fin à leurs méfaits. Il semblerait enfin qu'après être parvenu à éliminer leur chef et plus de la moitié d'entre eux, les survivants aient décidé de libérer leurs captifs, craignant que l'homme en question ne revienne pour finir de rendre Justice... Il semblerait donc qu'effectivement, les actes de cet homme, condamné sur le bûcher, aient permis la survie de quelques-uns de Ses Fidèles.
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Malina 31 Goliarmos du 1563ème cycle à 10h51

Emeline revient après avoir été raccompagner la vielle dame.

Alors?

C'est un homme brave qui a sauvé des Keldariens alors que rien ne l'y obligeait et que l'ennemie était en nombre certain.

Et merde... Le fou qui ce trouve tout heureux sur ce monticule de bois à servit le Juste, je ne peux plus ignorer cette mascarade. Il ne s'agit pas de la Justice et pas d'un Rituel de la Foi bien heureusement. Cette Hierarque ne semble pas connaitre nos rituels. En meme temps c'est pour cela qu'il s'agit d'une tache réservé à l'Ordre du Bouclier et non pas à la Balance...

Un peup plus loin je peux voir Requiem de Tyr apparaitre. Il semble parler à la Balance. Je n'entends pas tout car je suis encore éloigné et que la foule a redoublé de bruit. Je m'avance autant que possible avec mes hommes. Cet imbécile sur le bois ne se rend pas compte qu'il meurt. Exceptionnellement, une intervention divine serait presque mérité au moins pour rappeler à la Hiérarque ce qu'est un Rituel de la Foi. Sans plus réfléchir, je m'avance mais Delcar m'attrape le bras.

Tu ne bouge pas.

Lâche moi.


Je m'avance autant que possible avant que les gardes ne m'empêchent d'aller plus loin. Je crois être suffisamment prêt pour que l'homme m'entendent en dépit du crépitement des flammes qui montent dans le bois. D'un voix sonore je cite le Saint Dogme.

Le Saint dogme dit "Car Keldar aime les hommes et veut leur survie."

Si vous voulez mourir, vous êtes au bon endroit mais ce que vous faites est un affront à la vie que Protège Keldar et certainement pas un moyen de le Servir. Si vous êtes un de Ses fils, il vous donnera la force de descendre et de le Servir.


Peut-etre même aurait-il la chance d'avoir un vrai rituel de la foi, un normal et un peu moins fanatique... Ca va tout de meme être difficile de convertir les quelques âmes qui se joignent à nous si a chaque fois nous les cramons...
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres et ce fut l'aube de l'humanité. "
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume, Hiérarque
Royaume de Keldar

le Malina 31 Goliarmos du 1563ème cycle à 11h04

Thaïs contemple le brasier qui peu à peu s'allume, sans prêter attention à ce qui se passe dans son dos. Tout juste si elle reconnait la voix de Requiem.

Toutefois, elle ne peut rester passive lorsqu'Aegyll se met à beugler, et coup pour coup répond :


Le Saint Dogme dit :
qui a consciemment tourné le dos à la Foi et la Justice, nul homme n'est capable de juger
Information détaillées
Seth

Neutre

le Malina 31 Goliarmos du 1563ème cycle à 11h20

Les éclats de voix étouffés raisonnent dans la tête du nêr, sans pour autant qu'il ne soit en mesure d'en distinguer et comprendre les mots, ou qu'il ne se rende compte qu'ils lui sont adressés. Il est extrêmement affaibli par les 25 jours de retraite et de jeune qu'il vient de subir.
Il entend le crépitement des flammes, il ressent la chaleur, de plus en plus forte.

Kelar, vas-tu m'abandonner ? J'ai foi en toi et en ton jugement, se dit-il.

Seth
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Malina 31 Goliarmos du 1563ème cycle à 11h23

La Hierarque semble répondre à mes mots bien qu'ils ne lui soient pas adressés. Magnifique, elle ne comprends pas plus le Saint Dogme que les rituels. Elle prend pour les humains le paragraphe en préambule à la non-vie. Je me désintéresse d'elle mais je reprends à destination du fou.

C'est curieux, je croyais qu'il s'agissait d'un Rituel de la Foi et non d'un jugement!

"Au-delà des hommes, c'est à Keldar que revient le Jugement d'un tel acte.
Car l'hérésie n'a de pire que l'infamie de la non-vie. Cet état de vie au-delà de la mort, cet état de refus de Sa divine volonté."

Si vous êtes coupable de nécromancie ou d'association avec la non-vie, dans ce cas et seulement dans ce cas votre place est ici.


Je ne fais pas un pas de plus pour ce fou, comme Keldar " Rien ne lui fut imposé, tout lui fut expliqué et le choix il eut le droit. Celui de vivre ou de laisser mourir." Qui serais-je pour m'opposer au Saint Dogme et au Juste?
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres et ce fut l'aube de l'humanité. "
Information détaillées
Requiem
Keldarien, Paladin
Royaume de Keldar

le Malina 31 Goliarmos du 1563ème cycle à 16h02


La réalité semblait échapper à la Hiérarque qui ne se concentrait que sur sa tâche sans prêter une quelconque attention à ce qui se passait tout autour. Par chance, cette cécité passagère lui permettait de ne pas s'offusquer des regards qui convergeaient sur elle. Incrédule, j'assistais médusé à une mise en scène des plus macabres qui ne révélaient en rien les qualités de l'ancienne Chancelière. Celles en qui je croyais depuis des cycles déjà.

La situation n'était pas simple. Intervenir et briser l'autorité de la hiérarque nouvellement nommée ? Laisser faire, par amour ou par lâcheté et violer toutes les valeurs qui sont miennes depuis toujours ? Mes idéos, mes combats, mes serments ?


Rwenaln, cessez tout cela.

A ce moment, la foule esquissait un "SINON..." du bout des lèvres. Mais je n'étais pas homme de chantage. Certainement pas devant elle. Surtout pas devant le Peuple. Aucune tentative de domination n'existait dans mon esprit, seule la volonté d'un retour au calme et d'une résolution un peu moins létale pour l'étranger.

Il existe d'autres moyens de faire payer cet homme pour s'être refusé à Keldar.

Je soupirais. Mon cœur était lourd.

Le chemin de la Rédemption ne passe pas forcément par le feu.

"Fais moi confiance". Message soupiré du plus profond de mon âme. Absolument inaudible pour une oreille.

Et toi, minot, lançais-je à destination de Moarnstjer, ne m'empêche pas de secourir l'étranger.

Ma main droite était restée jusque là à proximité du pommeau de mon épée mais s'en était quelque peu détachée. De quelques centimètres, tout au plus.
Le bouclier me faisait toujours face, avec son porteur. Le moindre geste en sa direction me causerait un retour de flamme. Bels enchantements que ceux de l'écu du trépas. Dans mon dos, au dessus de ma cape, scintillait le bouclier de Sainte-Sygill. J'étais paré à encaisser et à intervenir si nécessaire. Mais ce n'était ni le moment, ni l'endroit. Quelle démonstration ferions-nous devant la population de la cité centrale ? Pour qui passeraient les plus éminentes personnalités de Son Royaume.

A la recherche d'une solution plus douce, je fixais le protecteur de la chancelante dans les yeux et ajoutais dans un murmure :


... et de secourir Thais. L'heure n'est ni au défi, ni au règlement de compte. Pas ici, pas devant tout ce monde.


Information détaillées
Salah Hidinn
Keldarien, Seigneur de Montargent, Épée du Saint-Royaume, Seigneur du Bastion, Bourgmestre de Montargent
Royaume de Keldar

le Malina 31 Goliarmos du 1563ème cycle à 22h13


Le Capitaine Laeg observait à distance la foule agglutinée, et le bûcher. La Garde de Montargent était déployée, comme à son habitude dans toute la ville. Mais l'agitation exceptionnelle qui animait la place, devant le parvis de la basilique, attirait d'autant plus les regards scrutateurs. Discrets, les gardes demeuraient en périphérie de l'attroupement. Laeg choisit de prendre place près des marches, parmi les spectateurs, où il espérait entendre les échanges. Si ce n'était pas chose aisée, il tâcherait au moins de déchiffrer ce qu'il pouvait sur les lèvres et l'attitude des protagonistes. Loin de lui l'idée d'interférer, surtout qu'il pu reconnaître trois visages bien connus.
Mais Montargent n'était plus la poudrière de Hyacinthe. L'ordre régnait comme dans n'importe quelle Cité du Saint Royaume, et ici, la Garde montargentaise veillerait à ce que rien ne dégénère.




Hrp: Je me permets de caler un PNJ centrale de la ville. Si MJ 40 veut s'en saisir... Sinon je peux le jouer.

2nd Thème
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume, Hiérarque
Royaume de Keldar

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 11h33

*** Alors qu'elle se voulait spectatrice de l'événement flamboyant, voilà que la Chancelière est directement prise à parti, par la vieille dame tout d'abord, puis par un paladin bien trop insistant. Elle tente d'ignorer ses sollicitations appuyées, mais voilà qu'il jette ses mots au dos de la Hiérarque comme un gant à la figure. Une injonction, réveillant tous les antagonismes passés, les rivalités d'antan qui avaient fait toute l'ambivalence de ce couple bancal. Un ordre qui sonne comme un duel, et subrepticement détourne l'attention du public captivé par les flammèches naissantes vers cette rare joute d'un ancien Hiérarque contre sa successeuse. Requiem ne peut ignorer la portée symbolique de son acte. En agissant de la sorte, il vient de publiquement contester son autorité, et de lui tendre un piège en l’acculant dos au mur, face à sa décision et sa responsabilité.

Soudain, au pied du bûcher, les quatre prêtres entonnent une bénédiction dans une synchronisation parfaite, qui s’envole vers l'homme se tenant en leur centre. ***


Citation :
Vajehr, g esusy Xara ea j'Grera am jh Kzcmswa!
Rawgsc ay mgy xgzugsr wa wgrxc am wam acxrsm,
am xhr wa egy zjmsba, fz'sj eausayya xjasyabaym
ja rawaxmhwja ea mh xzscchywa am mh pjgsra.


*** Les regards oscillent désormais entre le bûcher et l'étrange dispute. ***


Il suffit, paladin.

*** Thaïs souffle ces trois mots dans le fatras général comme elle expire un soupir. Elle aussi ressent une grande fatigue, car après tout ce ne devait être sa cérémonie, mais bien celle de Seth. Certainement étaient-ce là le préjudice du pouvoir qui lui incombait, et dont la lourdeur lui écrasait à présent les côtes. ***


Oui, pour certains, il suffit. Il suffit de peu de choses. Si peu de choses pour faire un keldarien. Si peu de choses que nous en oublions et leur valeur, et leur sens. Qu’est-ce qu’un jeûne sinon un moment de privation passager ? Qu’est-ce qu’une prière, sinon quelques paroles répétées cinq fois par jour mécaniquement ? Qu’est-ce qu’un rite, sinon une tradition à l’obscure passé à laquelle on se plie volontiers pour s’ancrer dans le présent ?

Nos choix peuvent être aisés, et la vie douce pour ceux qui se félicitent de sa facilité, et bien nombreux sont les indolents à se cacher sous un masque de pureté. Keldariens, chapelains, paladins... Nombreux ont oublié le sens du sacrifice pour la Justice.

Car pensez-vous que Sa Foi se marchande contre quelques rituels ? Pensez-vous que Keldar préfère la rigueur de mouvements savamment répétés au coeur tendu de Son serviteur ? Pensez-vous que chacun de vos savants calculs économes échapperont à Son Jugement ? Pensez-vous vous absoudre de vos péchés en implorant Sa pitié ? Hypocrites, paresseux, cyniques, timorés, osez empêcher cet homme d’abandonner absolument tout afin d’accéder à la pureté absolue. Osez lui reprocher de sacrifier ce que vous estimez de plus précieux, mais qui n’a de valeur qu’au service de la foi. Osez interrompre cette communion des plus sincères et vraies que vous n’aurez vu. Car aussi bien que cet individu est libre d’offrir son destin au Juste, vous êtes maîtres de vos actions.
Réfléchissez cependant au nom de quoi vous voudrez le sauver. Par pitié ? La Justice ne fait preuve d’aucun sentiment. Pour qu’il puisse faire Rédemption ? Que Keldar soit le seul maître de Son instrument. Pour qu’il serve la Justice vivant ? Seule Sa volonté compte.

Une seule réponse à toutes nos questions ; Keldar.


*** Il est vrai toutefois que ce dernier tarde à envoyer quelques signes. L’elfe avait passé 25 jours de jeûne, avait été béni, avait été soumis à épreuve, et pourtant Ses Dons lui étaient toujours refusés. A croire que Keldar était soit un conservateur houspillant les adaptations modernes de Ses rites, soit un bureaucrate se gardant fidèlement de tamponner le laisser-passer A-38 attestant de la bonne foi d’un fidèle pour défaut de complétion des cases dans le bon ordre. Divine rigueur. ***

Information détaillées
Seth

Neutre

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 11h58

Le feu prend en intensité, les flammes montent de plus en plus vite, et Seth commence à vaciller, la fumée et la chaleur rendent l'air irrespirable. Il vacille, et tombe à genoux. D'une main tremblante, il retire le bandeau qui lui cachait la vue, et regarde vers le ciel. D'une voix faible, et entrecoupée par la toux provoquée par les inhalations de fumée, il s'adresse à son Dieu

Keldar ! Pardonne moi.. Je mets mon destin entre tes mains, et m'offre à ton service
Seth
Information détaillées
Aegyll de Rielth
Chapelain, Prélat, ~ Patriarche du Temple ~
Royaume de Keldar

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 12h00

Bêtise, non sens mais surtout quelle arrogance! La Hierarque semblait penser être la détentrice de Sa Volonté, convaincu de pouvoir réinterpréter des millénaires de tradition à elle seule. Il n'y a rien qui puisse justifier cette parodie de Justice ou de Foi mais pourtant elle le tente. Pour Aegyll il s'agit d'un véritable message d'espoir à tous les païens que de devenir Hiérarque avec une aussi faible connaissance du Keldarisme. Convertir le païen et le profane, Juger l'apostat, Offrir la Rédemption au Pénitent. Il n'est pas possible de faire tout et son contraire dans une sorte de bouillabaisse du Keldarisme et d'y attribuer un nom car nos rites ont un sens. Lors de la création de la communauté de Keldar, celui qui venait se convertir avait devait trouver la communauté, il faisait un long voyage dans des conditions difficiles et jamais Ithor ne le passa par le feu pour que Keldar lui accorde Ses dons, au contraire c'est l'enseignement de la foi qui permet l'obtention de Sa puissance. Lorsque l'homme est prêt à vivre par Ses commandement dans le vrai chemin de la Justice. Bruler est un homme est un châtiment juste pour celui qui a fauté mais pas une manière de se racheter, c'est simplement le moyen de l'envoyer vers Keldar pour que ses actions soient pesées sur Sa balance. Ah les fanatiques... Un de ces jours c'est moi qui me retrouverais sur une pile de bois, la question est quand? Pas tout de suite car je resterais maintenant en retrait. J'étais venue observer et c'est ce que je fairais. Si Keldar intervenait et faisait de Seth un de Ses fils alors il me faudrait humblement revoir ma vision du Dogme et ravaler ma fierté méprisante. Dans le cas contraire l'homme mourrait. Je ne sortirais pas gagnant de cette situation mais après tout, il ne s'agissait pas de moi mais du bien heureux qui allait finir en sur-cuisson alors que tant d'habitant de Montargent manquaient encore de nourriture. Du gâchis!
"Sa Lumière déchira les sombres ténèbres et ce fut l'aube de l'humanité. "
MJ 40
Information détaillées
MJ 40
MJ généraliste (EK, RdK, Arténie) - touche à tout

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 12h58

d'abord silencieuse, la foule avait commencé à faire entendre quelques murmures à droite et à gauche. Et à mesure que la situation évoluait, le simple murmure avait laissé sa place à des réactions de plus en plus animées.
Voir Son Hiérarque et un Paladin s'affronter dans une joute verbale, ce n'était pas si habituel que cela.

Autre chose inhabituelle : à mesure que les flammes se rapprochaient de Seth, Thaïs et Samaël purent se sentir...moins bien. En fait, c'était comme s'ils étaient pris de bouffées de chaleur et comme si leur respiration commençait à être un peu plus... pénible.


HRP : Salah, je ne connais pas la mentalité de Laeg, je préfère te le laisser. Merci :)
Information détaillées
Samaël Moarnstjer
Keldarien
Royaume de Keldar

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 14h16

*** Le garde ne répondit pas à Requiem, son regard et sa concentration se portaient principalement sur la foule dont le vent transportait les murmures. Ces voix incompréhensibles qui circulaient de droite à gauche n’annonçaient rien de bon.
La hiérarque avait choisie de répondre à son prédécesseur, un acte démontrant une certaine scission dans la hiérarchie. A partir du moment où Requiem, un paladin et ancien hiérarque, a désapprouvé la Balance de Keldar Thaïs, une plaie s'était ouverte. Une question pouvait germée : Et si les paladins ne soutenaient pas Thaïs ?
Eux qui protégeaient le Saint-Royaume à l'instar des Veilleurs face à la non-vie. Qu'allait-il advenir si ils décidaient de partir ?

Des questions que pouvaient se poser la foule mais qui ne se posaient pas pour Samaël qui avait donné sa vie à Thaïs. Un mal l'envahit, il ne se sentait pas bien. Ce n'était pas bon. Etait-ce Keldar ? Peut-être avait-il plus de temps pour s'occuper d'une purification que de s'occuper de la maladie de Son Élue Clotilde ou de la reprise d'Angelune. Les priorités du Juste semblaient être un chemin impénétrable.

Samaël recula et se rapprocha à nouveau de Thaïs qu'il engloba de son bouclier délaissant sa propre protection. La hiérarque était en partie protégée par le bouclier et en partie par le corps de l'homme. ***
Information détaillées
Thaïs Rwenaln
Balance du Saint-Royaume, Hiérarque
Royaume de Keldar

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 15h11

...

J'ai chaud.

*** Pense soudain la Chancelière. Et la saison, bien que belle n'en est qu'à ses débuts. Solior ne pouvait donc être le coupable. Elle porte une mains à sa tête. Sa gorge se noue et l'étrangle. Son souffle se raccourcit. Elle laisse tomber mollement ses bras le long du corps. Cette fièvre soudaine ne ressemble en rien à ce que la nature lui inflige chaque mois. Non, cette fois-ci c'est quelque chose de différent.
Et pour rien améliorer à sa situation, voilà qu'un de ses gardes du corps vient de prendre sa mission très à cœur en venant se frotter à elle. Comme si elle n'avait pas déjà trop chaud. Mollement, elle l'écarte d'une main, et cherche de l'air.

Elle porte ses yeux en direction des quatre prêtres. Ceux-ci regardent dans sa direction, et semblent attendre un signe.
Le moment n'est pas venu. ***
Information détaillées
Requiem
Keldarien, Paladin
Royaume de Keldar

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 18h51


La réponse de Rwenaln était fidèle à ce qu'elle était et mon intervention, aussi polie et maîtrisée soit-elle, l'avait blessée. Je m'y attendais et j'en étais tout désolé.
Il n'y aurait pas d'escarmouches, pas de bastonnades. Et même si par le passé nous nous emballions dans ces petits jeux rhétoriques, comme chien et chat, aucune joute verbale n'avait de sens désormais. Seuls importaient les combats que nous pouvions tous deux porter.


Je le fais pour vous, Rwenaln !, lançais-je comme un cri du coeur, tout en profitant du repli de son chien de garde pour courir en direction de l'étranger qui cuisait.

Les secondes durent lui paraître longues tant les flammes lui mordaient la chair, leurs dents rouges brûlantes s'agrandissant au fil des secondes. Pendant cette course courte en temps, je me focalisai sur ma cible sans me rendre compte du malaise qui prenait l'ancienne chancelière et Moarnstjer. Tous les deux au même moment, coïncidence divine ?

Alors à un bras tendu de Seth, je me plaçais de manière à ce qu'il me tourne le dos et disparaissait derrière le mât du bûcher. Pour éviter de nous brûler inutilement, je dégageais les bûchers et brindilles incandescentes en les balayant du pieds. Le sol dégagé des combustibles était tapis de cendres bien rouges. Je l'empruntais et me frayais un chemin jusqu'au condamné.
Là, sans perdre haleine malgré la chaleur étouffante qui nous cuisait de l'intérieur, je saisissais à ma ceinture de la main droite mon couteau d'alchimie et de la main gauche une potion de vie de ma confection.

Blotti contre le piloris, dans le foyer du bûcher depuis plusieurs secondes, je brûlais. Mon armure de Paladin ne m'aidait pas à supporter les flammes.
Je priais Keldar et tâchais de ne pas perdre mes esprits et de garder mon corps attentif à la situation qui nous menaçait. Je portais à la bouche de Seth le liquide de la fiole débouchée afin qu'il puisse regagner quelques forces vitales et supporter le bûcher encore quelques secondes. De la main droite, je m'efforçais de couper les cordes qui l'emprisonnait.

Ma main se pressait au maximum, répétant le geste vertical pour sectionner les liens. De mes pieds jusqu'au sommet de mon crâne, la douleur s'éveille, s'étire, pernicieuse jusqu'à me couper le souffle. Les secondes sont mortelles.


Information détaillées
Requiem
Keldarien, Paladin
Royaume de Keldar

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 21h29


Le brouillard qui s'élevait du brasier m'empêchait de percevoir nettement ce qui m'entourait. Tout juste la silhouette de Seth qui ondulait sous les effets de la chaleur. Je continuais mon mouvement de va-et-vient, de haut en bas avec mon couteau pour le libérer des liens qui devaient le maintenir en haut du bûcher. Mais les quelques aller-retours dans le vent me firent comprendre quelque chose : le condamné se languissait au sommet de sa pyramide de flammes de son plein gré : il n'était pas attaché...

Fou de rage, pensant un instant la manipulation dont il était la victime pour se sacrifier aussi inutilement sur l'autel de la Foi, je reprenais contenance, cherchais un nouveau souffle pour repousser de toutes mes forces l'homme devant moi, en espérant que cela suffise à lui faire quitter le brasier.

Épuisé par cette dernière tentative, je m'abandonnais à une chute en arrière pour espérer retrouver un pavé un peu moins chaud. Ma carcasse haletante s'écrasa contre la pierre, ma nuque frôlant de peu la rugosité du sol.

Au sol, ma tête tournait. Un peu, énormément. J’essuyais mon visage d'un revers de main et attrapais une nouvelle mixture accrochée à mon ceinturon et exposais mes mains, face au ciel, pour prier.

Les prières se voulaient réparatrices. Mais pas pour moi dans un premier temps, Seth en avait bien plus besoin. J'inspirais en implorant la miséricorde de Dieu, puis incantais quelques psaumes en espérant le sauver.


HRP 40 : validé
Information détaillées
Seth

Neutre

le Mirion 1 Rastel du 1563ème cycle à 21h51

Seth s'étala de tout son long sur les pavés, à côté du bûcher. Il cligna des yeux, sonné par sa chute, les fumées respirées, le manque de nourriture...
Il fut éblouis par la lumière qui éteincelait sur l'armure du Paladin.. et murmura, avant de s'évanouir


Merci Keldar....
Seth

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page