Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
130 Joueurs sur Ideo (4417 inscrits) : 67 humains (2282), 38 elfes (1387), 25 orcs (748) | 2 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Livre VI - Chapitre II - Etudes Et Reliques.

Comprendre le Passé pour écrire le Futur...
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2] [3] [4]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Solior 21 Filandor du 1563ème cycle à 00h40

*** Le Noir Sir déroule une série de parchemins a même le sol, callant a chaque coin un Keldor pour qu'il ne se réenroule pas.
Bientôt aux pieds des deux hommes, le dessin détaillé de l'Epée de Galnomerias. ***


J'Ai, pour le Moment, Fait une Etude Visuelle des Artefacts. Mais peut être Existe-t-il effectivement des Compartiments Dissimulés.
Les Différentes Reliques s'Imbriquent les unes dans les Autres pour Former la Sainte Balance d'Ithor.
Il n'Est pas Impossible d'y Dissimuler des Caches.
Cependant, Mon Expérience du Secret Me Fait Penser a des Informations Fondues dans l'Architecture, les Jeux de Lumière...



Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Solior 21 Filandor du 1563ème cycle à 11h46

Tagoa observait le géant dérouler ces parchemins. Le travail était de qualité et représentait chacune des pièces.

les Jeux de Lumière...

La dernière phrase de Mordrak donna une lueur d'espoir au paladin.

Si l'épée est la clé et que la lumière peut avoir un impact, j'ai bien peur qu'il faille retourner la chercher pour la remettre à sa place. En usant par la suite de la lumière de Keldar nous découvrirons peut-être quelque chose.

Qu'en pensez-vous ?




> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Solior 21 Filandor du 1563ème cycle à 23h24

Le géant acquiesce de la tête.

Oui, les Arcanes du Juste Sont une Sécurité Supplémentaire.
Et Oui, Il Nous Faut Sa Lame.
Je Peux la Faire Venir par un Groupe de Frère Gardien ou Allez la Chercher Maintenant.



Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Dolink 22 Filandor du 1563ème cycle à 10h23

Allons la chercher, une telle lame a besoin de la meilleure escorte !

Un petit trajet à blanc, peut-être deux...les plaisirs des recherches sur les codes secrets.


> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Mirion 25 Filandor du 1563ème cycle à 01h07

*** Et les deux cavaliers repartent au galop a Montargent... ***

Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Dolink 29 Filandor du 1563ème cycle à 22h29

*** Arrivé a Montargent, le cavalier rejoint la Basilique ou un petit groupe de Frère Gardien l'attende. A son approche, deux moines s'avancent, et accrochent sur sa selle le colis enveloppé d'une toile noire entourée de sangles de cuir robustes.

Puis le Noir Sir repart, pour retrouver le Paladin Nuin-Giliath et continuer leur quete.... ***

Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Malina 1 Volganor du 1563ème cycle à 21h55

Le destrier du Noir Sir avait quelque peu distancé celui du paladin, surement pressé de retourner dans l'Arène et aidé par la taille imposante de la bête...tout à l'image de son propriétaire.

Arrivant à hauteur de Rédemption, Tagoa souleva une question.


Bon on a déjà fait un aller-retour inutile. Avant de repartir, vous êtes sur qu'aucun ouvrage ou artéfact qui réside ici ne pourrait nous être utile ? Le livre qui avait été trouvé à Kival et qui nous a conduit à l'arène par exemple ?

Je me rappelle que le même langage codé en kelda y figurait mais les dessins nous avaient guidés vers la crypte.

La seule inscription non codée était :En respect et hommage à l'héritage de Filimond de Sombrefoi


C'est une question que Tagoa aurait surement dû poser avant le premier départ, mais bon le trajet retour et cette perte de temps inutile l'avait fait réfléchir.

J'ai des souvenirs assez clairs de ces gravures mais je n'en ai jamais totalement compris le sens.


> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Joriol 3 Volganor du 1563ème cycle à 00h22

Au révélation du paladin, le Noir Sir tire les rênes de Sinistre, son imposant destrier, qui arrête sa course folle immédiatement.

Vous Etes entrain de Me Dire que Vous Avez un Livre Codé Lié a Tout cela ?

Le volume de la voix est étonnamment la même que d'habitude mais le ton est glacial.

Vous ne m'Avez Jamais Fait Mention de Cette Ouvrage, ni lors de Notre Rencontre Prêt de Kival ni lors de Nos Echanges de Missives.

Conscient qu'on ne change pas le passé, le Noir Sir reprend, sur le ton neutre dont il a l'habitude.

Ou ce Trouve-t-Il ? Je Dois le Voir, Il Aurait du se Trouver avec les Reliques...


Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Joriol 3 Volganor du 1563ème cycle à 23h12



*** un corbeau croasse en volant derrière le paladin ***


A la réponse de Mordrak, le paladin resta coi un instant. Surpris, confus, Tagoa pensait l'existence du livre connue de tous et surtout du Noir Sir.

Comment ça ? Le Livre ne vous a pas été remis par Son Bouclier ???

J'ai l'impression que nous aurions dû parler un peu plus ensemble avant notre expédition. Prenons le temps maintenant.


Descendant de cheval, le paladin invita son compagnon de route à en faire de même et de le rejoindre s'asseoir à la terrasse de la taverne.

Reprenons rapidement depuis le début, certains évènements pourraient vous aider à comprendre.

Lorsque nous sommes allé à Kival à la recherche des artefacts, nous avons dû affronter un monstre de sang qui défendait l'accès à ce qui semblait être les restes d'une maison et l'accès à un sous-sol. Après un combat épique, nous sommes parvenus (Aclcla, Anathème, Salah et Erin) à vaincre Maxisang et ses Minisangs, des petits surnoms de circonstances, et accéder à ce qu'il protégeait.

On fond de son antre, un sceau magique empêchez l'accès à une pièce secrète. Il était mentionné :
Rlth hl mti otx qldpxfgliw ul Rpg Upg rti zlqql rqlhl mptiiw hw yiwgzaxi,
H'xdmti rliw zpgrtdl lq ulbpil mwi rpg bxzl.


En apposant mes mains marquées par la balance du Juste (cf le rituel qui a rendu l'arcane du Juste à Ses fils) sur le sceau, la pièce s'est ouverte. Dans cette pièce se trouvait une assiette en paladium (un des artefacts) mais également un trou parfaitement circulaire duquel Keldar lui-même semblait ne pas vouloir nous laisser approcher.

A ce jour, un Mal puissant tapis dans ce trou règne à Kival.


Le paladin parlait sans tabou et sans crainte des évènements de Kival mais il était difficile de savoir ce que Rédemption pensait. Peut-être était-il en train de bouillir intérieurement et allait empaler Tagoa d'énervement ou peut-être écoutait-il avec attention le récit...continuons.

Dans cette même maison, Anathème a trouvé un livre en kelda mais dont la lecture était incompréhensible. Ce livre a été ramené à Montargent et étudié par la Chapelaine Elayne, Son Bouclier Angus de Saint Gil et moi-même.

Nous n'avons jamais réussi à déchiffrer le code mais les gravures nous ont mené à l'Epée, dernier artefact manquant. Lorsque nous nous sommes séparés, le livre étant en possession de Son Bouclier. Je pensais qu'il l'avait laissé à Montargent et donc qu'il vous avait été remis à votre arrivée.

J'avais tort.


Empalé ? Remercié ? Transféré à Rédemption ? Le verdict allait tomber !


> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Valkin 4 Volganor du 1563ème cycle à 18h54

Le géant met pied a terre, et suit son compagnon jusqu'à la taverne. Délaissant les fragiles tabourets, le Noir Sir jette son dévolu sur le muret en pierre entourant la terrasse.

Il écoute, immobile, silencieux, incorporant chaque information jusqu'à la fin de l'histoire.

Avez Vous des Nouvelles de Kival ?

En même temps qu'il pose sa question, il ouvre son grand livre, tourne quelques pages avant de le poser d'un geste nonchalant a coté de lui.

Sa Flamme Est bien Seule dans les Ténèbres, Mon Frère...

Pas de colère, pas d'empalement, rien qu'une simple constatation.

Je Vais Contacter le Bouclier a Propos du Livre. Son Texte ne Nous Apportera rien, sans le Code, mais Peut Etre y Trouverons Nous un Indice.
Vous Rappelez Vous dans Vos Recherches un Detail Insignifiant au vu de la Découverte de l'Epee mais Qui avec Notre Recherche Actuel Pourrait Nous Servir ?


Redemption reprend son livre, sort un parchemin qu'il couvre d'une écriture rapide. La missive donné a son piom, il range le reste.

Notre Temps Est Compté, Tagoa, Je le Sens au plus Profond de Moi. La Flamme Vacille, les Ténèbres s'Avancent. Nous Devons Trouver ce Code et Utiliser la Balance avant qu'Il ne Soit Trop Tard...




Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Solior 5 Volganor du 1563ème cycle à 16h07

Petit bug temporel, le RP de Kival est en cours et j'y suis aussi. Je pensais pas qu'ils allaient se chevaucher.

J'ai laissé sur place une troupe de paladins en charge de sécuriser Kival aux alentours de la demeure. Je reçois régulièrement des nouvelles et il n'y a rien d'alarmant à ce jour.

Pour votre gouverne, je suis descendu avec l'arténien Valnor que vous connaissez bien en étant sous transcendance. La puissance du Mal qui y règne est telle que j'ai été frappé de plein fouet comme si je n'avais aucune protection. Je suis très inquiet.


A cette évocation, le paladin eu l'impression de saigner de nouveau du nez et des oreilles. Un geste du revers de la main pour vérifier son nez. Rien, tout va bien.

Le livre nous a guidé grâce aux gravures qui étaient présentes mais sincèrement je n'en ai pas compris la totalité. Des zones d'ombres persistent et peut-être qu'en les voyant vous en comprendrez pleinement le sens.

J'avais pris des notes pur décrire ces fresques, en attendant de récupérer le livre je pense que vous pourrez y réfléchir.


Tagoa tendit un livret au Noir Sir. Quelques croquis très simples mais une description assez complète.

PREMIER ILLUSTRATION
La première de ces trois illustrations était composée en trois cercles concentriques:

Le cercle extérieur montrait une foule se rassemblant autour d'une énorme stèle de pierre, surmontée d'une balance. Un homme se tenait face à la foule sur la stèle, les bras levés au ciel. À son côté, un second homme ne levant qu'un seul bras, lui aussi face aux autres.

Le second cercle représentait visiblement à nouveau ce dernier, s'adressant à plusieurs hommes et femmes en position de prière en levant le même bras. S'éloignant de l'homme sur le cercle, la piété fait place au vice. Du côté opposé du cercle figurait une entité difforme pourvue de cornes et entourée de personnes effrayées.

Le cercle intérieur, lui, était plus complexe et comportait trois zones distinctes. D'un côté une nouvelle fois ce même homme, à la tête d'une colonne de plusieurs charrettes tirées par des mules et flanquées d'hommes et de femmes pieuses. Certains portaient un tabard marqué d'une vague. Sur les charrettes, une large assiette et une corde. Ensuite, dans la seconde partie, étaient dépeints des hommes aux armures et postures barbares dans une forêt. Ils semblaient traquer une dernière figure: un paladin aux traits sinistres et haineux, dont le pied écrasait une seconde large assiette, brisée. Finalement, on y retrouvait la stèle massive du cercle extérieur, s'enfonçant dans un marais.

SECONDE ILLUSTRATION
La seconde des trois gravures en pleine page était également composée de plusieurs parties, même si celles-ci n'étaient pas séparées de manière nette. On y voyait un chemin ascendant vers Solior se levant derrière une colline.

on trouvait également en bas de page la représentation d'un paysage rural avec des chaumières délabrées. Au centre, un homme fier et bien nourri devant un manoir. Il est richement vêtu, tient un fouet d'une main et pointe d'une autre main vers une charrue. Autour de lui, des paysans miséreux aux regards apeurés. Les traits de l'homme au fouet ne sont pas sans rappeler ceux de l'homme à la main levée de la première illustration.

Suivant le chemin, apparaît un autre homme, aux traits justes et sévères, portant une armure. On le revoit à nouveau, pénétrant à l'intérieur d'un manoir qui semble être le même que plus bas. Reviennent ensuite les femmes et hommes asservis qui lancent des regards interrogateurs vers le manoir de leur maître.

On revoit alors une troisième fois la même bâtisse. Deux hommes en sortent, le premier est le voyageur armuré, le second porte des vêtements de paysan mais il s'agit clairement de l'homme au fouet qui avance la tête baissée. On les revoit un peu plus haut, entourés d'une foule composée des laboureurs miséreux. L'homme changé est à genoux au milieu d'eux. À ses côtés se tient l'homme armuré qui lève les mains aux cieux, vers Solior naissant. Dans Solior, on devine les contours d'une balance keldarienne.

TROISIEME ILLUSTRATION
En haut de celle-ci, on voit le sacre d'un roi ithorien. Il ressemble à l'homme en armure de la seconde illustration. À ses pieds, un peuple souriant. À ses côtés, d'autres hommes et femmes richement vêtus et au port altier. Du côté droit cependant, plusieurs personnages en robes noires d'inquisiteurs guettent la scène tels des corbeaux avec des visages aux regards malsains.

La noirceur se répand vers le bas à partir du petit groupe, partant des manteaux ténébreux. On revoit les hommes-corbeaux, parlant à d'autres personnages. Des fils noirs quittent leurs bouches pour s’infiltrer dans les oreilles de leurs interlocuteurs. Des bourses sont échangés. Les visages souriants se distordent et deviennent à leur tour haineux et jaloux.

Mais le roi, monté sur un fier destrier, fait irruption dans la noirceur grandissante dans un éclat de lumière triomphant. On revoit alors les corbeaux sur des bûchers. La lumière revient… mais pas entièrement. Aux marges de la scène subsistent des poches d’obscurité qui à leur tour se répandent et trouvent leur chemin vers les esprits de plusieurs personnages dont les yeux deviennent noirs.

La prochaine scène représente la chute du roi. Lui, au milieu d’une foule haineuse aux yeux noirs. Héroïquement, il brandit son épée, protégeant un bébé qu’il tient dans l’autre bras. Mais des personnages en habits de simples chapelains le poignardent dans le dos.

Au milieu de la noirceur qui a tout envahi gît l’enfant, mort… mais ce n’est pas la dernière scène.

En bas de la page, on reconnaît certains des personnages nobles qui se tenaient aux côtés du roi lors de son sacre. Leurs visages sont marqués par le deuil, mais tous travaillent à la construction de ce qui semble être une sorte de monument circulaire. Au centre de celui-ci, se trouve une sculpture du roi défunt. Il est représenté allongé, comme sur un lit de mort. Plusieurs hommes portent une épée immense vers la sculpture. Le paysage environnant est sans aucun doute celui des hautes landes. Il est traversé par un cours d’eau. Au fond, on voit des collines boisées. Toute la scène est plongée dans la pénombre, mais de la lumière émane du monument en construction et des personnages qui le construisent, mais surtout de la statue et de l’épée.


Nous sommes un peu des opposés dans Sa foi, vous le coté obscur de la Croix Noire et moi le côté pur et brillant des paladins. Si le temps est compté, notre association est notre meilleure chance de vaincre.

Même si je n'arrive pas à imaginer le rituel que nous devons élaborer aujourd'hui, j'ai chaque jour participé à la recherche des artefacts. Un plateau, la stèle et finalement l'Epée. Cette quête me touche profondément car j'affronte des évènements qui éprouvent ma foi.

Le plus inquiétant est le Mal qui réside à Kival. Le seul point d'accès était caché derrière un seau que j'ai ouvert pour récupérer le plateau. Avons-nous bien fait ? N'avons-nous pas ouvert la porte au Mal qui nous détruira ? Le Mal est-il la bête cornée représentée sur les gravures ? Nous trompons-nous d'ennemi depuis toutes ces années ?


Trop de questions, pas de réponse. Tagoa avait mené toute sa vie dans la pureté de la foi sans faille des paladins. Un Dieu, un ennemi. Tout était simple et certain. Aujourd'hui tout semblait paisible dans Son royaume mais les moments les plus troubles et les forces les plus dangereuses étaient à l'oeuvre.




> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Solior 5 Volganor du 1563ème cycle à 22h58

Le Noir Sir prend le livret et contemple les gravures, très détaillées, le travail de copiste est de grande qualité.
Alors que son regard glisse de dessins en détails, de personnages a décors, il se remémore l'histoire d'Ithoria et de sa fondation.
Arrivé au bout de la troisième, Redemption reprend depuis le début, fait des aller retour entre les dessins.
Quelque chose semble clocher.

"Frère Tagoa, Vous qui Avez Etudié ces Gravures, Dites Moi ce que Vous en Avez Interprété. Je Voudrais Avoir Votre Avis."

L'homme tend le carnet au paladin.

"Bien des Choses Ont Été Vaincus, Enfermés ou Gardés et beaucoup Perdus dans l'Histoire du Royaume. La Croix Noire a Eu Son Lot de Secrets, et malgré une
longue Tradition de Transmission, Nous Avons Egaré de nombreuses Informations..."





Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Dolink 6 Volganor du 1563ème cycle à 18h06

Les gravures représentent pour moi un pan de l’histoire d’Ithoria en parallèle du déplacement des artefacts.

Ce que j’en ai compris ? Tout ce qui est évident, mais le plus simple est de vous dire toutes mes zones d’ombre !


Première illustration

Si le premier cercle représente le rituel des cent a n’en point douter, le deuxième semble être la création de la religion keldarienne et là déjà nous avons un ennemi cornu non identifié. Les deux-fois nés ? Le Mal qui réside sous Kival ? Une représentation du Mal en général.

Je ne connais pas suffisamment notre histoire pour bien comprendre le troisième cercle. J’imagine qu’il s’agit de la dispersion des artefacts pour une raison que j’ignore. Le tabard avec la vague m’est inconnu même si je le rattacherai à Angelune, les barbares dans la forêt et le paladin haineux sont aussi des énigmes pour moi. Je ne m’y suis pas attardé car nous cherchions seulement l’Epée à ce moment.



> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Mirion 9 Volganor du 1563ème cycle à 23h08

Je m'Interroge aussi sur le Paladin Haineux, mais encore plus sur le Fait que l'Histoire Racontée Semble Etre celle de Galnomerias, un Galnomerias Aimé par le Peuple.
Peuple qui Semblent se Faire Manipuler par l'Inquisition et le Clergé et qui Finit par l'Assassiner, Lui et Sa Descendance.

L'Histoire Nous Enseigne que Galnomerias A Trahi les Préceptes de Son Père, et qu'Il se Serait Eloigné de Sa Lumière, au point de Se Faire Condamner par le Clergé et l'Inquisition.

Je ne Sais que Penser de Ces Gravures, mais Ce Livre Pourrait Contenir la Version du Roi ou de Son Entourage et Pourrait Peser Lourd Face a l'Histoire que Nous Avons Hérité de la Dynastie de Kimarl.

Nous ne Savons Presque Rien d'Ithor et de Galnomerias. Ce Livre Pourrait Faire Trembler les Fondations de Notre Royaume...


Le géant n'arrive pas a quitter les gravures du regard.

Ou Allons Nous, Mon Frere ? J'Ai l'Impression que Nous Avons Changé de Route s'en Nous en Rendre Compte, une Voie Ancienne... Incertaine...

Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Solior 12 Volganor du 1563ème cycle à 10h08

L'histoire n'est que celle qui survit à travers les ages. Les livres racontent l'histoire que le rédacteur choisi.

Quand à la vérité...seuls les morts la détiennent et nous ne pouvons qu'espérer vivre avec une version de l'histoire qui en soit le plus proche possible.

Les khoriens ont eu leur lot de désillusion avec le Grand Usurpateur, peut-être avons nous eu notre part de manipulation dans l'histoire d'Ithoria et que la puissance qui règne sous Kival manipule Son peuple depuis des centaines de cycles.


Le paladin semblait philosophe mais le socle de ses certitudes s'ébranlait chaque jour un peu plus l'amenant sur un terrain inconnu.

Que la voix soit nouvelle ou ancienne, Le Juste nous guidera. Avançons sans crainte mon frère !

Le paladin repris le cours des illustrations pour partager sa compréhension.

La deuxième illustration semble reprendre l'histoire de Filimond de Sombrefoi, fidèle aux récits que nous avons toujours entendu. Mais je ne comprends pas ce qu'elle fait dans l'histoire de Galnomerias.

Est-ce un livre de propagande où l'histoire que nous connaissons est totalement fausse ?


L'analyse des illustrations ne devaient pas détourner les deux hommes de leur but initial. Si la première des trois levait des doutes sur le passé il était d'autant plus important de retourner dans la crypte qui l'abrite.

Reprenons la route vers l'arène, nous continuerons de parler en route. Il nous faut accéder au tombeau si nous voulons espérer comprendre.


> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Valkin 18 Volganor du 1563ème cycle à 21h26

Nous en Saurons plus une fois que Nous Aurons la Clé du Code...

*** Et c'est avec toutes ces interrogations que les deux hommes repartent a l'Arène des Rois. ***

Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Lüdik 21 Volganor du 1563ème cycle à 21h39

*** Le vent se lève, les nuages filent a l'horizon alors que le soleil tombe lentement derrière la cime des arbres.

Les deux cavaliers poursuivent leur courses dans un mutisme cachant de nombreuses réflexions, sur leurs passés, sur leurs futurs.
Le silence est encore plus flagrant alors que la neige tombe de plus en plus abondamment, atténuant le fatras des sabots jusqu'à un son sourd et étouffé, même les loups semblent se taire avec l'arrivé de l'hivers.

Et c'est une arène blanche et froide qui accueille les deux keldariens... ***

Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Joriol 24 Volganor du 1563ème cycle à 15h06

Merci pour l'ambiance :))

Si le premier trajet vers l'arène était plutôt plein d'enthousiasme à l'idée de décoder le texte, le deuxième était plutôt morose et froid. Déjà que le Noir Sir n'était pas très bavard, alors Tagoa n'y mettant pas du sien, aucun son humain ne vint troubler la route jusqu'à l'arène.

Les deux hommes pénétrèrent dans l'enceinte du bâtiment et se dirigèrent vers la crypte. Ils étaient maintenant bien connus des keldariens qui habitaient le lieu et auraient tout le temps de discuter après avoir résolu l'énigme...ou pendant les années qu'ils passeraient à tenter de la résoudre.





> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Lüdik 4 Logalios du 1564ème cycle à 21h01

Et voilà donc nos deux fiers serviteurs de Keldar de retour dans la crypte, tombeau du roi, gardienne d'un secret semblant inconnu de tous les vivants.

Saisissant l'épée du Juste, Tagoa se remémora les paroles du Noir Sir et les répéta à voix haute.


Q'Sfss wstqqs myx qr Xscqs sz qs Zlbvsry ky Xle

Le paladin approcha alors de la statue

Si l'épée veille sur la règle, autant la remettra à sa place.

Le paladin glissa délicatement l'épée dans la main de la statue et recula de quelques pas pour observer la scène, les jeux d'ombre et de lumière et tout construction géométrique qui viendrait être complété par l'épée.


> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
MJ 40
MJ généraliste (EK, RdK, Arténie) - touche à tout

le Malina 5 Logalios du 1564ème cycle à 09h31

Quand la lame majestueuse fut remise à sa place, il n'y eu nulle réaction, fusse-t-elle géométrique, lumineuse, ou autre. Rien.
L'épée avait repris la place qui était sienne depuis de très nombreux cycles, voilà tout.

C'est alors qu'Hélène fit son apparition. Quand elle vit les deux hommes, elle afficha une mine rassurée.

Ha, Messires, vous voilà ! Quand je suis revenue après avoir été voir ma petite sœur, vous n'étiez plus là. J'ai alors compris que vous deviez être partis pour chercher d'autres indices, mais je dois avouer que je me suis un peu inquiétée.

Anna, cette vilaine, m'a dit avoir trouvé ici un bijou qui se trouvait dissimulé derrière la statue. Vous vous rendez compte ? Des cycles et des cycles que nous gardons cette pièce, et il a fallu que ce soit une petite fille qui fouine un peu pour découvrir ceci. Je vous en conjure, ne lui en voulez pas, elle n'a pas pensé à mal.

La jeune femme tendit le bijou en question à Rédemption, qui était le plus proche.
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Lüdik 11 Logalios du 1564ème cycle à 23h16

*** Lorsque Tagoa place l'Epée dans la main de la statue, les deux hommes se figent, cherchant le moindre mouvements, le moindre son d'un mécanisme ou d'une
manifestation divine, et… Rien.

Et au moment ou le Noir Sir s'apprête a faire par de son désappointement, la jeune femme arrive comme une fleure, avec une avalanche de mot resonnant dans la crypte brisant l'instant gênant de l'échec des deux hommes...

La femme lui tend sa main, un bijoux posé dans le creux de celle ci. Le Noir Sir met un genoux a terre, et approche son visage de l'objet. Plus prêt.. Encore un peu plus...

Du bout d'un doigt armuré, il fait délicatement roulé l'objet dans la paume de la jeune femme pour bien le détailler sous toute les coutures.
Puis il retire son gantelet, et c'est d'une main gantée de velours qu'il attrape doucement l'objet, le faisant paraitre encore plus petit entre ces doigts de geant.

"Frère Tagoa, Approchez… " et tout en lançant l'invitation, lui même décroche une torche pour mieux éclairé le bijoux...

***

Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...
Information détaillées
MJ 40
MJ généraliste (EK, RdK, Arténie) - touche à tout

le Malina 12 Logalios du 1564ème cycle à 10h01

Le bijou paraissait ridicule dans les mains du géant...

Avec l'aide de la torche, les deux hommes ne purent que constater, avant toute chose, que le bijou était bel et bien fait de Paladium. La flamme de la torche faisait briller le métal comme un soleil.

Mais ce bijou, c'était quoi ?

Et bien c'était une sorte de collier très large.... non....pas véritablement un collier. Un plastron ! Un plastron comme pouvait en porter ces dames de haut lignage.
Le plastron en question était donc composé de multitude d'anneaux en Paladium, imbriqués les uns aux autres, et permettant au bijou d'être articulé pour épouser, par exemple, tous les hauts de buste.

Mais, chose étrange, il semblait manquer quelques anneaux sur le plastron. Ça faisait quelques "trous", ici et là, et il n'y avait rien de géométrique. Et plus étrange encore, ce manque semblait avoir été fait exprès.

Mais finalement, le bijou, de par le métal dans lequel il était fait et de par sa qualité d'assemblage, était exceptionnel !


Information détaillées
Tagoa Nuin-Giliath
Keldarien, Paladin, Seigneur de Kalaan, Arcaniste, Seigneur de Palandrel, Seigneur de Menhengor
Royaume de Keldar

le Mirion 13 Logalios du 1564ème cycle à 21h34

Les deux hommes n'avaient qu'une seule chose en tête depuis...un temps qui paraissait une éternité...déchiffrer le code. Aussi la découverte d'une pièce manquante déclencha immédiatement une image dans l'esprit de Tagoa, un mot :

*** Clé !!! ***


Mais quelle clé ! Si tel était bien le cas, les deux hommes inspectaient un bijou en paladium qui n'avait rien avoir avec une clé, seuls quelques anneaux manquants pouvaient servir de piste.

Noir Sir, nous voilà servis avec cette nouvelle pièce ! Celui qui a protégé ce code était très inventif.

La seule idée qui me vient en tête est de présenter ce bijou sur une page du livre et de regarder si les trous tombent en face de lettres et que l'association de ces lettres soit cohérente.

Une autre idée ? Mais ce n'est peut-être encore qu'une fausse piste.



> > > Paladin en action < < <
Information détaillées
Rédemption
Keldarien, ~ Noir Sir ~
Royaume de Keldar

le Valkin 15 Logalios du 1564ème cycle à 17h34

*** Le géant bloque la torche dans un des support prévu pour, et du bout des doigts, déplie le pectorale.
La pièce semble fragile et délicate, mais le paladium est un métal extraordinaire sous bien des aspects.

Effectivement, alors la pièce de métal se trouve entre les deux hommes, le Noir Sir croise le regard du paladin par les petits trous dans la parure.

Ce Procédé de Cryptage n'Est pas Original, mais a le Mérite d'Etre Inviolable. Par contre l'Avoir Caché dans une telle Parure...

Je Suis entièrement d'accord avec Vous, Nous Devrions tester la Clé avec le Livre.

Dame Helene, Auriez Vous un Endroit plus Confortable pour Etudier Cette Relique et Poursuivre Nos Recherches ?


***




Il ne peut y avoir Hérésie que la où il y a Conscience. Les Gens Qui Obeissent ne Doutent pas...

Page [1] [2] [3] [4]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc