Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

99 Joueurs sur Ideo (4397 inscrits) : 55 humains (2274), 22 elfes (1377), 22 orcs (746) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

En route vers Naldomia et au delà

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2] [3] [4]


Actualiser Retour à la liste des sujets
MJ 48
Information détaillées
MJ 48
MJ généraliste - (EK, RdK, HB)

le Lüdik 27 Fagilias du 1563ème cycle à 09h20

*** Tandis que Sindra se redressait à présent celle-ci avait un gros tournis lui occasionnant une certaine difficulté pour trouver son équilibre. Aussi elle semblait victime de bouffée de chaleur ce qui n'arrangeait pas son affaire.

Alessy quant à elle semblait pouvoir reprendre sa route sans trop d'encombre bien qu'une sensation de nausée restait présente pour l'instant.

La sortie avait pris un tournant étrange et les autres en revanche pouvaient constater des visages légèrement blanchi sur Sindra et Alessy. ***
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Malina 28 Fagilias du 1563ème cycle à 11h19

Non ben Sindra n'allait pas mieux ,une fois debout un étrange tournis la prit ,la jeune femme vacilla à terre ,et ça n'aillait pas en s'arrangeant pour elle .

Foutue grossesse ... et puis j'ai chaud ..

L'arténienne sortit de sa besace une missive vierge et s'en servit d'éventail .Elle se demanda si toutes les grossesses étaient comme ça : aussi pénible .Elle ne pouvait pas se lever , enfin pas maintenant elle avait les fesses au frais et ça comptait beaucoup en ce moment pour elle .
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Malina 28 Fagilias du 1563ème cycle à 14h46


La rouquine considérait les deux femmes sans un mot.

Alessy était malade et ne pensait pas être enceinte mais la Consule Sindra elle, était porteuse d’un enfant.

Les aider n’était pas de son ressort mais Alyss pouvait les encourager. Les encourager, les soutenir et leur redonner le moral !

Oui ! Cà, elle pouvait le faire ! Et pourquoi pas tenter de les faire sourire…

Vous savez quoi mes dames ! Chez nous, un p’tiot dans l’ventre c’est très rare. Y a Irielle qu’est une nis et une grande dame d’chez moi. Bon, même si j’l’appelle pas grande dame hein… Ben mon Irielle, elle m’collerait bien dans les paluches de n’importe quel gnutag, pour que j’me r’trouve avec le ventre rond ! Mais bon ! Moi j’ai pas envie d’me faire tripoter par n’importe qui… Bref ! Mais tu vois dame Sindra, faut parfois souffrir pour donner la vie qu’est si importante ! C’est comme souffrir pour être belle qu’on dit chez moi ! Ben vu les taloches qu’cette sal’té d’gnoll sanglant m’a balancé… J’dois être magnifique là !

Tout sourire, la rouquine avait cessé de caresser la tête de son chien pour s’approcher d’Alessy.

Et toi dame Alessy, tu bois d’la potion qu’tu sais pas c’qu’y a d’dans ! Ben t'sais quoi ! Va falloir qu’tu sois plus futée à l'av'nir hein ! J’ai bien des r’mèdes dans mon sac mais c’est pas d’l’universel quoi. Si j’sais pas c’que t’as avalé, j’saurai pas quoi t’donner.

Néanmoins, la rouquine s’était employée à fouiller dans son sac.

Du sang d'gnoll… Ça s’est bien quand on a bouffé un truc pas frais tu vois ! L’gnoll y bouffe n’importe quoi mais l’est jamais malade. Alors forcément, si tu bois du sang d’gnoll, tu fortifies ton sang propre à toi quoi… C’est meilleur avec du sucre r’marque. Sinon c’est amer… D’la charpie d’harpie…. Ça c’est pour les taloches qui cicatrisent pas… D’la tisane de troll ! Ah… Ça pourrait t’aller ça ! C’est un contr’poison ! C’est d’la tripe de Troll bouillie avec des racines et des herbes. Y en a qui s’la consomme fraiche mais j’conseille pas ! Ça sent trop la tripe quoi ! Alors que si elle a bouillie un peu la tripaille, elle a meilleur goût et ça passe mieux… Sinon j’ai d’la fiente d’marmotte pour les maux d’tête ! Parce que la marmotte ça roupille tout l’temps comme vous l’savez ! Vous l’savez ? Alors c’remède là, ben y fait roupiller quoi ! T’as pas d’maux d’tête ma dame ? Et toi dame Sindra ? Sinon j’donne hein… Du boudin d’ours ! Bon ça c’est pour péter l’feu dans les combats ! C’est pas du boudin comme du boudin hein… C’est un pénis d’ours séché ! Parce que l’ours, c’est d’la bestiole costaud et courageuse vous voyez… J’crois qu’y faut croquer d’dans et en bouffer un peu avant une bagarre… Mais j’en ai jamais pris de c’t’affaire là…

La rouquine parlait, expliquait et détaillait sans faire attention aux deux femmes. Pour elle, toutes ces choses étaient naturelles et aucunement écœurantes.

Ce qui n’était peut-être pas le cas pour les deux arténiennes…

L’arrivée de son Guanarf fit abandonner ses recherches de remèdes à une Alyss soucieuse de bien faire.

Povtach poussait des petits cris joyeux et avait jeté sa missive sur le sol herbeux, avant de se laisser tomber par terre pour se tordre de rire.

La guerrière hâvreboisienne tenait sa missive et semblait devenue statue.

Fiente d’putois…

La rouquine s’assit sur l’herbe et déposa le parchemin envoyé par l’Archimage Ranmax sur sa cuisse.

Vous savez quoi les filles… Me v’là Flammèche rouge…

L’émotion lui avait fait dire « les filles » à des arténiennes que la jeune ulmatéo considérait comme des dames…


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Malina 28 Fagilias du 1563ème cycle à 16h22

Sindra commençait rebelote à être mal quand Alyss énuméra sa liste de contenu , un haut le coeur lui prit soudain elle eût juste le temps de se lever et de se retourner qu'elle vomit jusqu'à son premier biberon : elle s'était vidée c'est le cas de le dire .

Pitié Alyss .. arrêtes ..pitié .

Et à la bonne nouvelle que reçue Alyss elle lui dit .

Félicitations suis contente pour toi ..tu fais partie des notre maintenant enfin de mon école .trop contente ....
Information détaillées
Alessy Brune Galaad
Novice de la Vitalité, Alchimiste
Confédération Arténienne

le Malina 28 Fagilias du 1563ème cycle à 16h53

Alessy sourit en écoutant Alyss. Et s'approcha de Sindra en lui posant une main sur l'épaule compatissante.

Alyss, c'est drôle ce que tu racontes là, j'aurais pas imaginé tes compatriotes comme ça. Cette Irielle elle doit se dire que c'est dommage qu'une belle jeune femme comme toi soit toute seule.

Imaginant ingurgiter les breuvages de l'Hâvreboisienne.

J'apprends l'Alchimie, alors je sais ce que j'ai mis dans la potion, mais une tisane de troll ou un truc de harpie ou...j'en ai jamais entendu parler. Mais je crois que si j'ingurgite quelque chose je vais de nouveau me sentir nauséeuse tu sais. Alors je vais attendre que ça passe.

Puis en entendant la nouvelle.

Félicitation, je ne savais pas non plus qu'une autre nation pouvait être nominée chez nous. Tu dois être fière et contente.

Ah oui et je te remercie de parler les runes modernes car je comprends pas encore très bien le langage de chez toi.
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Mirion 29 Fagilias du 1563ème cycle à 19h16


Alyss avait levé ses yeux jaunes sur la Consule.

Sindra venait de vomir une nouvelle fois.

La rouquine n'aurait pas aimé vivre de tels moments. C'était pourtant le lot des ulmatéo au ventre plein de vie.

Avant qu'elle ne puisse faire un geste, le bâtard s'était approché de ce que Sindra venait de rendre et, après avoir reniflé la flaque nauséabonde, se mit à la lapper.

Oh Kurun ! Faut pas... Ben trop tard ! C'est signe qu'y t'aime bien la dame... J'l'ai déjà vu faire ça avec le vomi d'une copine forestière...

La rouquine se désintéressa du chien et sourit à Sindra.

J'm'attendais pas à ça t'sais... Y doit bien m'aimer l'Grand Mage Ranmax... J'suis contente d'être d'ton école ! Et fière !

La guerrière s'était relevée et avait souri à Alessy.

C'est Valnor qui m'a appris vos runes neuves. J'verrai pour apprendre les vieilles plus tard... Tu dois être plutôt futée pour c't'alchimie là... C'est compliqué les r'cettes et tout ces ingrédients a connaitre...

Toujours sous le coup de la surprenante nouvelle, Alyss avait du mal à mettre de l'ordre dans ses idées.

Une soudaine soif la fit prendre son outre de peau. Puis elle décida de consacrer un moment aux Écrits.

Ses gnutags étaient fiers d'elle.

La guerrière adressa un nouveau sourire à sa nouvelle compagne. Elle aimait beaucoup Alessy. Avec elle, c'était plus simple. Elle n'était pas liée à l'épée de feu. Sindra elle, était son évaluatrice. Alyss même si elle appréciait la Consule, tentait de ne pas être trop familière avec elle. C'est ce qu'elle pensait faire en tout cas.

C'est vrai qu'j'suis la première étrangère à être admise à c't'école. J'viens d'le dire sur notre bouquin. Même Irielle était sur l'cul ! Pourtant elle a du en voir des choses cette nis là, à en croire son parcours...



Hrp/ Sacré bâtard va... Bon ap' les gens :)
"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Männ Athane
Arténien, Archimage de l'Altération, Mélophore, Maître de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Mirion 29 Fagilias du 1563ème cycle à 19h46

Sur ces entre-faits, et tandis que Kurun lapait, Männ et Eärendil revinrent les bras chargés de divers morceaux de bois. (hrp/ si tu veux revenir en arrière plus tard Eärendil pas de soucis/hrp)


Männ retînt difficilement un haut le cœur devant le spectacle offert par le bâtard. Lui qui aimait tant la propreté et passait plus de temps que sa belle à prendre soin de lui était parfaitement dégoûté. Il nota mentalement de nourrir le chien. Il n'avait jamais eu d'animal, mais il supposait que la bâtard en question en était réduit à ce genre de souper uniquement parce qu'il n'avait pas de choix.


L'archimage était au courant pour la nomination d'Alyss, il avait participé aux discussions très animés au Grand Conseil, et celles-ci particulièrement animées n'avaient pas affecté son humeur. Pourtant, il s'était fâché, sur de nombreux sujets du reste avec ses deux collègues, et en particulier Delion. Pour autant cela n'avait nullement fait changer la bonne opinion qu'il avait du nêr.

Männ n'avait donc, à priori, plus rien à dire sur l'évaluation d'Alyss lui non plus maintenant qu'elle était membre de l'école de la destruction. Il ne comptait cependant pas priver la jeune femme de l'annonce de la bonne nouvelle.

Voyant l'amour de sa vie debout près de Sindra, il supposa qu'elle allait mieux tandis que la jolie blonde souffrait à son tour. Décidément.


Nous irons consulter un médecin à Patanjali, dit-il. Que nous nous assurions que vous n'êtes pas malade toutes les deux.

Sindra était enceinte et Alessy avait ingurgité une potion dégoûtante, mais tout mettre sur le dos de la grossesse était peut-être imprudent.
Information détaillées
Eärendil
Illusion
Confédération Arténienne

le Mirion 29 Fagilias du 1563ème cycle à 22h10

"Hum. Perdue ? Non pas vraiment. Mal à l'aise ? Oui beaucoup. Je n'ai pas l'impression d'être très intéressante pour ces gens qui se connaissent déjà bien.

Je ne sais ni comment m'intéresser, ni comment m'intégrer à ce groupe. Pour être honnête professeur, je suis étrangère à ces histoires de couples, d'amour, de bébé et de mariage. Donc je me sens un peu comme le vilain petit canard. Incapable d'en discuter ni même de m'y intéresser. Vous m'en voyez désolée.
En revanche vous me voyez sincèrement inquiète pour Alessy et Sindra. J'espère que ce n'est rien de grave. Ne croyez vous pas que ce soit l'eau ? Elles en ont toutes les deux bu.

Je suis très contente d'être venue cependant, bien que tuer des loups est fort triste. J'ai pu au moins tester les sorts en situation réelle."


A son retour, les bras chargés de bois, un grimace accompagna le haut de coeur de Männ sur la tête de la nis. Néanmoins, elle ne fit pas plus de manière en tâchant de se tenir loin de l'animal -enfin à distance raisonnable-. Elle ne comprenait pas bien de quoi il retournait, ainsi, elle se tut, à nouveau.

Peut-être était-elle trop professionnelle... Elle ne savait trop quoi penser.
Information détaillées
Männ Athane
Arténien, Archimage de l'Altération, Mélophore, Maître de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Joriol 30 Fagilias du 1563ème cycle à 08h52

*** Avant le retour au camp ***




Männ sourit à la nis, compatissant. La jolie nis à la peau sombre, aux longs cheveux blancs et aux yeux bleus étoilés, comme celles tatouées sur sa peau lui avouait ne pas se sentir à sa place avec eux. Eärendil était franche. Le nouvel archimage appréciait cela. Évidemment, il aurait préféré entendre que la "jeune" nis se plaisait avec eux, mais ce n'était pas le cas.


Je comprends. Nous sommes effectivement un groupe d'amis, et d'amants, et cette sortie, est clairement une occasion de se revoir.

Et pour moi de revoir mon Alessy. Je ne tenais plus loin d'elle enfermé dans l'académie d'Emédésia.


Il resta songeur un instant. Quand sa bien aimée était là, et encore plus comme il l'avait laissée dans le camp, malade, il ne pensait qu'à elle. Il négligeait donc nécessairement son élève.

Nous sommes des humains, reprit-il, tu es la seule nis. Tu as le temps... nous... nous devons nous agiter tant que nous le pouvons encore, et profiter de la vie au maximum avant que nous ne soyons trop vieux ou trop morts... pour le faire.

Et parfois cela implique de laisser la vie de Porteurs un peu de côté et de profiter de bons moments.


Un sourire compatissant.

Alors forcément, nous sommes moins à ce que nous faisons. Si j'avais pris cette sortie plus au sérieux, je n'aurai pas laissé Alyss filer toute seule au départ, et j'aurai mieux organisé les combats dès le départ.

Il soupira.

Mais j'étais las de mes devoirs. Même si ça tombait mal avec ma nomination en tant qu'archimage, que je savais déjà du reste depuis quelques jours, mais dont je n'ai pu parler.

Männ comptait honorer la fonction, mais comme il l'avait dit à sa belle, il n'avait jamais eu l'ambition de se retrouver à la tête de l'école de l'altération, et il doutait avoir les épaules aussi solides que ses prédécesseurs. Il n'était même pas un bon mage. Il ne parlait pas d'excellence, mais simplement d'être doué.

Peut-être qu'une sortie avec Mahaji Valnor, à son retour, te conviendra mieux. Il n'est pas dans le même état d'esprit que moi... que nous.

Puis son visage redevînt sérieux, et il désigna les fermes.

Néanmoins, lorsque nous reprendrons notre mission après cette pause, je tâcherai de te donner quelques conseils. Tu devrais progresser rapidement et pouvoir apprendre de nouveaux sorts grâce à cette sortie, et peut-être même enfin pouvoir utiliser l'équipement que tu as acheté.

Et la première leçon de cette sortie concernera les loups blancs donc.


Son regard fixait un paysan qui travaillait la terre.

Est-ce que je prends du plaisir à tuer les monstres que j'annihile, fussent-ils des bêtes sanguinaires comme des kobolds ou de "simples" animaux comme les loups dont tu parles ? Non, bien sûr. Et c'est tant mieux. Alors j'aime autant que tu me dises être attristée par notre tâche.

A part avec les non-vivants, la mort a quelque chose de définitif. Et la donner n'est donc pas anodin. Cependant, si nous n'agissons pas que se passe-t-il. Le paysan que tu vois là vois ses troupeaux attaqués, ou pire, ses enfants, ses parents ou sa femme.

C'est nôtre rôle à nous qui faisons, grâce aux possibilités offertes par le grimoire, partis des forts, de protéger les faibles. Pour autant agissons-nous par pure charité ? Non bien sûr. Au delà de la justification de nos soldes, si nous ne protégeons pas Patanjali, nous perdons le grenier de l'Arténie, si nous perdons le grenier de l'Arténie, nous dépendons à nouveau des autres nations pour nous nourrir, si nous dépendons des autres nations pour nous nourrir, nous perdons notre indépendance. Si nous perdons notre indépendance, ce pourquoi se sont battus nos ancêtres, ou même mes prédécesseurs est anéanti.

Les implications entraînées par une simple chasse au monstres sur les terres agricoles de Patanjali sont bien plus grandes que ce que l'on croit de prime abord.

Ainsi, nous agissons pour le bien, sinon du loup, ou de la faune locale, de l'Arténie. En tant que membres de l'école de l'Altération, nous devons avoir à la fois le bien de Dalashinn et de l'Arténie en tête. Et mieux se porte le pays, plus nous pouvons faire de choses pour améliorer le sort des malheureux... et des heureux d'ailleurs de la cité.


Männ venait de la vieille ville, il avait manqué de tout pendant très longtemps, et maintenant qu'il était archimage et avait le pouvoir d'agir, il ne comptait pas se gêner. Il était la preuve, grâce au grimoire, que la méritocratie Arténienne fonctionnait, mais sans ce grimoire... aurait-il eu l'occasion d'intégrer les marches de la méritocratie ? Probablement pas.

Il nota dans sa tête la remarque d'Eärendil concernant l'eau et proposerait aux deux femmes de consulter un médecin à leur retour au campement.
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Joriol 30 Fagilias du 1563ème cycle à 12h39


*** Chasse et nettoyage ***



La rouquine, suivie de son bâtard, avait quitté le campement improvisé.

Bien qu'un peu inquiète quant à l'état de santé de ses nouvelles compagnes, Alyss les avait laissées avec Männ et la nis aux cheveux clairs et à la peau sombre. Sindra et Alessy ne seraient pas seules et entre de bonnes mains.

Son petit arc uniquement dédié aux chasses aux petits gibiers en mains, la rouquine se déplaçait le plus silencieusement possible et avec la souplesse qu'elle pouvait. Elle était loin d'être remise de la terrible raclée, reçue avant son retour à Naldomia.

Deux belles perdrix et un lièvre gras lui avaient filé entre les pattes et la rouquine enrageait. Cela ne lui était jamais arrivé.

Quoi ! T'as un soucis l'chien ! Ben j't'écoute mon gros hein...

Le molosse, assis, sa lourde tête penchée de côté, fixait son amie et déesse personnelle avec un air étrange. Pas si étrange pour la rouquine qui elle, lisait dans les yeux de son chien, comme dans un livre ouvert. Frustration, désapprobation et dépitement.

Bon… C'est juste qu'au prix d'ces potions, faut s'montrer économe hein...

Alyss avait sacrifié une précieuse potion en soupirant, avalant d'un trait la mixture de vie. Un goût délicieux et un effet immédiat. Elle allait déjà bien mieux !

Heureus'ment qu'c'est bon et efficace hein… Vu l'prix d'ces fioles !

La rouquine n'avait pas retrouvé toute sa vigueur, pas plus que sa force ou la souplesse dont elle était naturellement pourvue. Pourtant, un peu plus tard, deux dindes sauvages peu intelligentes mais succulentes une fois rôties, trois perdrix et un lièvre, remplissaient sa gibecière de cuir.

Un loup très agressif, et qui s'était jeté sur elle sans le moindre avertissement préalable, avait lui aussi, été la victime d'une Alyss nettement plus en forme que les temps derniers. Deux coups de son épée avaient laissé le loup pour mort.

Le bâtard, lui, avait achevé le Loup blanc en lui déchirant la gorge...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Alessy Brune Galaad
Novice de la Vitalité, Alchimiste
Confédération Arténienne

le Joriol 30 Fagilias du 1563ème cycle à 12h39

Alyss était simple, du genre à ne pas mettre mal à l'aise Alessy. Car la jeune femme restait en général à l'écart des tourments de sa nation.

Je t'avoue que je te trouve courageuse d'entrer dans une école. Je fais partie de l'école de la vitalité mais je ne n'en ai que le nom... Peut être que quand je serais devenue la meilleure Alchimiste d'Artenie je m'y mettrais un peu. Mais je trouve que c'est plutôt barbant pour le moment.


Männ était revenu avec Eärendill et elle écouta leur la teneur de leur échange. L'élève de son Männ ne semblait pas à l'aise dans leur groupe. Alessy ne connaissait que trop bien ce sentiment et elle fût peiné pour la jeune femme.

D'accord nous irons voir un docteur quand nous serons arrivés si tu y tiens.


Eärendill, avec nous vous ne devez pas vous forcer à quoi que ce soit. Soyez juste vous même. Parlez nous de vous, un petit peu si vous êtes d'accord. D'où venez vous ? Pourquoi cette école?


Alessy lui fit un petit sourire.

C'est peut être déroutant de vous retrouver avec nous, je comprends. En ce qui me concerne c'est ce que je préfère car entre nous il n'y a pas chichis, ni discussions qui me font mal au crâne. Il ne faut pas être mal à l'aise avec nous en tout cas.

Je m'excuse en tout cas, mais je me sens mieux alors nous allons pouvoir faire connaissance.







Information détaillées
Eärendil
Illusion
Confédération Arténienne

le Joriol 30 Fagilias du 1563ème cycle à 22h24

Pour reprendre la conversation en groupe, Eärendil arbora un doux sourire en déposant le bois en sol, dans un tas parfait pour démarrer un feu. Elle se posa ensuite au sol et tendit deux linges parfumés à la lavande aux malades. En réalité, puisqu'Alessy allait mieux, c'était surtout pour Sindra.

"Tiens, ça t'apaisera un peu... J'espère..."


La nis répondit d'abord à son professeur.


"Je ne vous en veux pas d'être ainsi, et oui excusez moi, j'ai offensé votre mortalité, ce n'était pas voulu. Il est vrai que vous devez profiter, mais qu'importe le nombre d'années supposées que nous pouvons vivre, l'amour reste au centre des préoccupations même chez les elfes. Ce sont des codes que j'ai simplement des difficultés à comprendre car je n'ai jamais ressentis l'amour.

Je comprends que vous ayez eu envie de la revoir. Enfin, c'est normal, j'imagine.

Ne vous blâmez en rien professeur, car je n'ai rien à vous reprocher. Vous êtes un très bon professeur. C'est à moi-même que je reproche des choses."

Ensuite, c'est avez attention qu'elle écouta les explications de l'archimage, acquiesçant de temps à autre.

"Oui je comprends, je tâcherai de m'appliquer autant que possible."


Elle se tourna ensuite vers l'Alchimiste.


"Merci Alessy... Ne vous excusez pas, votre santé est plus importante que quoi que ce soit d'autre.
Si je devais résumer, je suis un peu particulière, même pour une nis. J'ai beaucoup de mal à saisir certains codes simples de la vie et des gens. J'ai été élevée par un couple d'elfes déjà bien étranges pour le commun des mortels. Des astrologues, passionnés par le savoir et les étoiles. Pendant 275 cycles, je n'ai vu qu'eux et les clients, en quête de leur avenir.

J'ai tenté de comprendre, le comportement des gens, mais j'ai toujours du mal. Je ne m'épanouie que lorsque ma curiosité est piquée ou lorsque j'apprends. La camaraderie... Ne relève que de l'honneur et du respect pour moi, les sentiments me sont inconnus, car je n'y ai jamais été exposé.

J'espère que continuer avec vous m'aidera à combler ces lacunes que je possède."
Information détaillées
Männ Athane
Arténien, Archimage de l'Altération, Mélophore, Maître de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Valkin 31 Fagilias du 1563ème cycle à 10h02

Männ sourit.

Je te remercie pour tes compliments.

L'archimage ne précisa pas qu'il savait bien qu'il était loin d'être parfait, même si à une époque il eût affirmé le contraire pour rester dans ce personnage qu'il s'était créé et qui lui évitait de se livrer. Depuis Alessy, le personnage était, la plupart du temps remisé au placard. Sauf dans de rares occasions où il voulait s'amuser. Comme cette soirée où il avait essayé de pousser Narkômos et Sindra dans les bras l'un de l'autre.

Tous les humains, en particulièrement chez les porteurs ne sont pas comme nous. Je pense vraiment que tu t'entendras mieux avec Mahaji Valnor.

Il était plus sérieux, du moins, Männ le voyait ainsi.

Son sourire s'élargit ensuite.
Leçon numéro 2 : L'amour n'est pas un code. Il te tombe dessus sans crier gare et j'espère que tu ressentiras un jour, fut-il lointain ou proche, ce sentiment. Et puis, il y a toutes sortes d'amour. Pas seulement celui qu'on porte à son ou sa bien aimée.

Ma mère ne m'a jamais aimé, je n'ai jamais connu mon père, et les relations que j'ai eu durant ma jeunesse se sont toutes avérées intéressés. Il n'y avait pas de place pour l'amour dans la vieille ville... même s'il m'est arrivé d'y croire. J'ai longtemps considéré l'amour comme une faiblesse. Et je l'ai évité autant que je le pouvais.


Les relations superficielles ou tarifées avaient cet avantage de lui permettre de ne jamais réellement se livrer.


J'ai fini par changer petit à petit... et j'ai finalement pu rencontrer mon Alessy.

Jamais l'archimage n'aurait avoué ce genre de choses quelques cycles plus tôt. Mais avec son Alessy il se sentait si bien, si fort, si... tout, qu'il pensait que rien ne pouvait l'atteindre, car elle serait là, il le savait, s'il échouait, s'il était blessé, amoché, et qu'elle l'aimerait.

Il s'attela ensuite à la préparation du feu.
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Valkin 31 Fagilias du 1563ème cycle à 19h05


La guerrière restait à l'affût, même si le gibier qu'elle avait tué serait suffisant pour nourrir la petite troupe.

Deux dindes grassouillettes, les perdrix et l'lièvre... Ca d'vrait suffire non ? Hein l'chien ?

Le molosse avait gémit doucement, les yeux braqués dans ceux de la rouquine.

Ouais j'sais qu'tu bouffes comme quatre. Mais y a quand même deux hommes quoi... Et la grande blonde qui doit manger autant qu'moi ! R'marque bien... Les filles sont pas trop en forme, alors la bouffe... Ca doit pas les passionner en c'moment. Et la ptiote nis qui brille, elle doit pas pouvoir finir une perdrix. Elles bouffent rien ces elfettes y paraît...

La rouquine adorait chasser mais elle ne devait pas s'attarder. Maintenant, elle était avec un groupe. Elle ne pouvait plus faire comme bon lui semblait...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Solior 1 Solianas du 1563ème cycle à 18h44

Sindra vit devant sa figure ,des lingettes parfumées tendues par Eärendil ,sans rien dire elle les prit et se tapota la figure doucement .

Shou à toi , cela me fait du bien ,je me sens un peu mieux .

Elle laissa parler ses amis en réponse à l'elfe et bien sur en rajouta une couche .

Comme te dit mes amis ici , vi nous sommes une bande et nous nous entendons très bien .Ne crois pas il peut y avoir des hauts et des bas entre nous ,mais on discute beaucoup et notre amitié est forte .Je m'adresse à toi comme à Alyss sans vous en rendre compte vous êtes entrées dans la bande .

La jeune femme se redressa ayant une petite accalmie .

J'ai appris en entrant dans nos écoles , que nous formions une famille une fois y avoir mis les pieds .Et ça vous devez vous en souvenir toute votre vie ces deux mots : famille et amis vous aurez toujours besoin de l'un ou de l'autre comme nous d'ailleurs .

Sindra fit une caresse au chien ,elle ne disait rien mais elle appréciait sa présence .

Même le clebs est le bienvenu avec nous ,même si il pue je l'aime bien .
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Lüdik 3 Solianas du 1563ème cycle à 16h04


La rouquine était arrivée aux dernières paroles de Sindra et baissa les yeux sur le molosse.

Le chien, à défaut de queue dont il n'avait qu'un court moignon, remuait son arrière train en regardant Sindra.

Alyss laissa passer un sourire et ne put contenir un rire grave.

T'sais qu'si Kurun comprenait vos runes, y s'rait p'être moins rigolard !

La guerrière fit une grimace comique à la Consule, puis fouilla dans sa gibecière.

Mais bon... T'es mon évaluatrice la dame. Et maint'nant, j'suis d'ton école alors... J'laisserai pas mon bâtard te croquer ! Et en parlant d'croquer, j'ai ram'né d'quoi s'remplir le ventre. Y a d'a perdrix, d'la dinde sauvage et un beau lièvre...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Männ Athane
Arténien, Archimage de l'Altération, Mélophore, Maître de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Lüdik 3 Solianas du 1563ème cycle à 19h07

Männ ne sachant pas cuisiner le moins du monde, ne se proposa pas pour donner un coup de main à la préparation des proies rapportées par Alyss et Kurun.

Il s'approcha tout de même de la jeune femme, laissant sa bien aimée faire plus ample connaissance avec Eärendil.


Quand nous aurons le temps, je te donnerai quelques cours de magie, annonça-t-il. J'ai vu ça avec Marahaji Ranmax sur les pages du grimoire. Par contre n'étant pas de l'école de la destruction, je n'aurai plus rien à voir avec ton évaluation.

Et félicitations pour ton entrée à l'école
, ajouta-t-il tout sourire.
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Malina 4 Solianas du 1563ème cycle à 11h44


La rouquine s’était assise à même le sol et avait sorti son coutelas de chasse.

Elle commencerait par dépecer le lièvre. Il faudrait également une marmite d’eau bouillante pour plumer les volailles. Elle-même ne possédait pas cet ustensile mais peut-être que quelqu’un en aurait une. Sinon… On plumait le volatile au mieux et on brulait les plumes récalcitrantes. Il fallait du bois sec pour le feu et évidemment, préparer le feu de camp.

Les filles étaient malades et il valait mieux ne pas les mettre à contribution. Restait l’Archimage et la nis aux cheveux clairs. Eärendil ! Ce nom devait avoir une signification ! Certainement…

Est-ce qu’un Archimage participait aux corvées quotidiennes d’un campement ? La rouquine n’en savait absolument rien. Son Vhôn lui, l’aurait fait ! Mais l’arténien n’était pas un orc d’Hâvrebois…

Dépecer et vider le lièvre d’abord…

J’te rem’rcie Grand Mage Männ. J’ai appris qu’ça bataillait dur sur votre bouquin à cause de moi. J’l’ai dit aux autres Grands Mages Carn’sîr et Ranmax. J’ai dit que j’voulais pas les embrouiller entre eux. J’ai écrit que j’voulais plus d’l’épée t’sais… Et paf ! L’Grand Mage Ranmax y m’dit qu’y voudrait que j’fasse partie d’son école d'a Destruction ! Ben… J’ai dit oui quoi…

Le lapin était dépecé…

Et une fois qu’j’ai été Flammèche… J’ai su qu’j’étais la première étrangère à être dans c’t’école. Du coup, j’sais pas trop pourquoi mais ça m’a rendue très fière. Et sur mon bouquin, mes gnutags sont fiers d’moi aussi… Alors un jour, j’irai p’t’être bien vraiment dans son école au Grand Mage Ranmax…

Le lièvre était prêt à cuire.

J’crois savoir qu’t’es Grand Mage d’l’Altération, alors tu pourras m’donner des cours de c’te magie en plus d’la Destruction, puisque t’es profane. Enfin si tu veux quoi…J’ai bien compris la différence entre profane et divine. J’parle pas à Karkh ! Y m’cause pas plus… Du coup, j’me débrouille seule avec ma magie à moi ! J'suis mage profane donc...

La rouquine se tourna vers Eärendil et lui sourit.

Tu peux m’aider Eä... J'vais t'appeler Eä ! C'est joli j'trouve... Non ? Faudrait du bois sec pour l’feu. Et plumer les perdrix et les dindes… Enfin si tu veux bien m'donner un coup d'paluche quoi...


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Männ Athane
Arténien, Archimage de l'Altération, Mélophore, Maître de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Malina 4 Solianas du 1563ème cycle à 14h16

Männ ne dit rien concernant le bois. Eärendil et lui en avaient ramené et Männ avait démarré le feu pendant l'absence d'Alyss. Ils devaient encore en avoir en réserve, sinon... et bien il retournerait avec la nis en chercher un peu. A défaut de savoir cuisiner, il savait transporté. La pauvre Alessy avait beau essayé de lui enseigner les rudiments de la cuisine, les cours finissaient inévitablement de la même façon.

L'archimage sourit :
Ils ont des visions opposés sur pas mal de choses, alors ne t'en veux pas, ils de disputent souvent. Mais nous finissons pas trouver des compromis. C'est comme ça qu'on avance... je suppose.

Männ et la politique...

Tu peux être fière confirma-t-il, c'est un rare honneur et je pense que tu auras l'occasion d'aller à l'école à Jolgar après notre "nettoyage". J'imagine que tu vas être un moment sous la supervision de Sigrid ou Sindra. J'avais songé à te demander de nous accompagner ensuite Alessy et moi dans les montagnes près de Dalashinn pour que nous fassions du nettoyage aussi, mais cela n'est guère de sens maintenant.

Même si j'imagine que tu préfèreras des cours sur le terrain plutôt qu'enfermée dans une salle de classe non ?


Lui aussi, car il en avait donné beaucoup de leçons en intérieur durant ce cycle.

Je te donnerai volontiers des bases d'altération en plus de l'introduction à la magie. Même si je sais pas si j'ai tout compris moi-même, ajouta-t-il avec un clin d’œil.
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Solior 8 Solianas du 1563ème cycle à 13h10


La guerrière avait levé ses yeux jaunes sur l'Archimage, une perdrix à la main.

J'vais t'dire Grand Mage Männ... Tant que j'me sentirais pas prête à être utile, j'rejoindrai pas mes gnutags qui tabassent les oskiboujs ! Du coup, j'ai du temps d'vant moi... Et j'me plais bien avec vous. Alors quand la dame Sindra m'aura évaluée, j'pourrai rester. J'verrai avec l'Grand Mage Ranmax pour passer l'épreuve d'la flamme plus tard...

Quelques plumes tombèrent sur le sol et Alyss sourit.

C'est sûr qu'j'ai quand même envie d'visiter c't'école... Histoire d'voir quoi... Faudrait aussi qu'j'achète des parch'mins d'sorts... Pour progresser dans mes magies quoi... Mais j'sais que j'me sentirai mieux en pleine nature. J'vous accompagnerai Alyssa et toi si vous voulez ! Et j'vous laisserez roucouler d'temps en temps...

La rouquine donna une tape sur la tête du molosse qui était venu coller son museau sur la perdrix qu'elle plumait.

C'est quoi ces manières l'chien ! T'attendras qu'elle soit rôtie c'te volaille ! Faut du savoir vivre si tu veux m'accompagner à l'école hein !


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Männ Athane
Arténien, Archimage de l'Altération, Mélophore, Maître de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Dolink 9 Solianas du 1563ème cycle à 11h47

Männ s'installa finalement près d'Alyss. Il n'était vraiment pas doué en cuisine et il ne s'en mêla pas. Plus pour cette raison que parce qu'il était archimage.

Je comprends. Les... oskiboujs c'est une autre affaire que les monstres que nous avons déjà affronté et que nous allons affronter dans les jours prochains. Contre eux, la magie "de base" a un effet limité. Mais j'ai pu voir Marahaji Carnesîr en action et il a été très efficace, grâce à un sort de son invention. Il l'a nommé d'après un orc arténien d'ailleurs, tellement il devient puissant physiquement.

Son regard se fit lointain.

Tu la visiteras. Comme tu le dis, tu as le temps. Tu es jeune, tu viens à peine d'arriver en Arténie et je pense que nos amis dans la Taurë en ont encore pour un moment avant de revenir, que ce soit tes compagnons ou l'archimage Ranmax.

Alors tu pourras nous accompagner. En nous laissant du temps pour roucouler, se sera parfait.


Männ, contrairement au narrateur de ses écrits, ne se doutait pas qu'Alessy était enceinte et que leurs projets seraient sans nul doute bousculés.

Ta maîtresse te nourrit pas assez hein ? Se moqua gentiment en regardant le manège du chien. C'est pour ça que tu veux piquer la perdrix. Pauvre bête !
Information détaillées
Eärendil
Illusion
Confédération Arténienne

le Dolink 9 Solianas du 1563ème cycle à 20h29

"Merci Dame Sindra..."

Elle se tourna vers Alyss qui l'avait interpellée, alors que durant un long moment, son esprit divaguait loin... Sans se mêler de la conversation. Ses jolis yeux clairs se posèrent sur son interlocutrice. Heureusement, elle n'avait pas assisté au dépeçage des bêtes, ce n'était pas son dada...

Ah zut elle lui demandait de déplumer ces pauvres êtres...


"Eärendil. Ce n'est pas facile... Cela signifie Etoile d'espoir, un peu long. Mais j'accepte volontiers l'acronyme. C'est bien plus simple quand on ne parle pas la langue elfique.

Mais euh... Je n'ai jamais fait ça et je ne mange pas de viande... Cela me met assez mal à l'aise pour tout te dire, de tripoter une bête morte.
Est-ce qu'il n'y a rien d'autre que je peux faire ?"


Aller, encore un malaise. Un de plus... Elle se demandait comme ses parents avaient pu s'intégrer hors de la caste elfique.
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Lüdik 10 Solianas du 1563ème cycle à 11h21


Männ Athane avait parlé orc et le bâtard avait parfaitement compris qu’il avait un allié dans la place.

Chiot pataud et joueur, Alyss avait l’impression que son chien comprenait chaque mot qu’elle prononçait. Un vieux bûcheron avait conseillé la jeune fille sur la façon d’éduquer son chien. Elle avait beaucoup de chance car pour lui, il n’avait jamais connu, chien plus malin. Plus elle resterait proche de l’animal, plus elle se comporterait avec lui comme avec un ami, plus il serait sensible et apprendrait d’elle. L’animal promettait d’être intelligent mais il serait un monstre sur pattes. Alyss devait être sa meilleure amie et savoir se faire respecter.

La rouquine eut un petit sourire et repoussa le chien d’un geste puissant.

Et si j’le laissais faire, Kurun boufferait les trois perdrix, la dinde et p’t’être qu’on pourrait s’partager l’malheureux lièvre… Mais comme mon bâtard t’fait pitié, tu pourrais lui donner ta part Grand Mage… Et l’prendre contre toi quand les nuits s’ront fraiches ! C’est un chien délicat et fragile quoi… Et Alessy s’ra ravie d’roucouler avec mon bâtard entre elle et toi !

La guerrière avait ri avant de reprendre son sérieux.

Sauf si mes gnutags ont b’soin d’moi, j’resterai avec vous. J’ai des choses à apprendre j’sais et l’Arténie c’est un coin qu’y m’plait bien…

Eärendil se rappelait à son bon souvenir et la rouquine l’écouta tranquillement, ses yeux jaunes attentifs à ce que la nis disait.

La seule nis qu’Alyss connaissait était Irielle. Une femelle qui s’était imposée en Hâvrebois et avait rallié tous les suffrages des gnutags. Elle était respectée et avait épousé le chef du Cerkl’. Certainement que les choses avaient parfois dû être très difficiles pour Irielle. Mais elle avait trouvé sa place. Cette nis là, était très différente. Réservée et timide.

Oh mais j’cause ta langue ma jolie… Pas aussi bien qu’les runes neuves mais j’me débrouille ! Et j’connais l’druidique un peu aussi… C’est juste les noms elfiques qu’y m’sont compliqués. Mais bon, y a des noms bien gratinés chez nous aussi hein… Etoile d’espoir tu dis ! C’est un joli nom ! T’as d’la chance… Moi j’ai qu’Alyss ! Et Alyss ben, ça veut dire Alyss…

La rouquine posa sa perdrix sur une pierre plate et attrapa sa petite sœur. Ou sa mère…

J’vais t’dire Aë… Dans mon sac, y a des patates douces, des navets, des carottes sauvages, des oignons et des aromates. Tu pourrais trouver d’l’eau, laver et préparer les légumes, et les mettre à mijoter. Ce s’ra bon avec la viande mais tu pourras t’en garder pour t’faire une soupe ! Tu peux aussi t’en garder pour les bouffer nature…

La guerrière jeta un regard rieur à la nis et lui désigna une pierre à côté d’elle.

Toi tu t’assois là, pendant qu’j’m’occupe des gibiers. Tu t’occupes d’nos légumes et tu m’racontes une histoire d’oreilles pointues ! T’sais c’que j’veux dire hein… Tu dois bien connaitre une légende qu’les gens d’chez toi racontent ! Avec des jolies princesses aux longs ch’veux dorés et des beaux mâles charmants et tout… Parce qu’les légendes d’Hâvrebois c’est toujours la même chose. Des gnutags qui picolent comme des trous mais qui tiennent l’coude bien haut… Et ensuite y a des guerres et des bagarres. Et ensuite encore, tout l’monde est content et picole comme un trou en gardant l’coude bien haut… T’vois ?

La guerrière sourit et ses yeux brillèrent.

Et en parlant d’coude… Va falloir qu’on s’les serre pour préparer notre pitance, parce que j’crois qu’un Grand Mage ben, c’est pas doué pour la boustifaille…


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Eärendil
Illusion
Confédération Arténienne

le Lüdik 10 Solianas du 1563ème cycle à 21h23

Les yeux de la jeune femme s'illuminèrent, comme si le soleil c'était levé dans le ciel azur de ces iris. La proposition lui fit si plaisir... Voilà une jeune femme très simple et si agréable. Elle commençait à l'apprécier énormément.

Elle a sitôt fait de se mettre au travail et de prendre les légumes pour partir les nettoyer là où elle trouverait de l'eau. Une fois revenue c'est avec toujours cette délicatesse d'elfe qu'elle prépara tranquillement une potée de légumes.

La créature à la peau de suie gratifia la guerrière d'un beau sourire, pour répondre à sa plaisanterie.

"Nature... Haha. Non je mangerai la même potée. Par contre je suis désolée... Je ne comprends pas ta langue... Est-ce qu'un jour tu accepterais de m'en apprendre les bases dis ? Et ton chien... Je peux le caresser ?"

Elle marqua une pause en découpant une carotte.

"Des histoires d'elfes ? Je crains de ne pas vraiment en connaitre... Je suis née en Arténie. Mes parents ont fui la forêt et ne m'ont jamais partagé la connaissance des elfes hormis la langue. Mais j'ai des histoire sur les étoiles... C'est joli et poétique. Sans doute plus délicat que de la baston."

Ainsi, la voilà qui retourna un sourire espiègle mais de s'inquiéter des deux autres dames.

"Tout va bien les filles ?"
Information détaillées
Männ Athane
Arténien, Archimage de l'Altération, Mélophore, Maître de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Malina 11 Solianas du 1563ème cycle à 11h11

Eärnedil semblait bien s'entendre constata Männ. Tant mieux songea-t-il. Son "approche" d'Estreldar et Rinatore avait été compliqué et le groupe soudé qu'ils formaient avec ses amis semblait plus difficile à intégrer pour la nis qu'il ne se l'était imaginé.

A l'évocation des deux femmes, Männ se leva. Il ajouta néanmoins.


Je ne suis pas sûr qu'Eärendil parle l'elfique.

A la nis, il ajouta :

Je t'apprendra l'elfique et l'orc en temps opportun, à moins qu'un linguiste ne le fasse à ma place. Sinon tu finiras par ne plus pouvoir me supporter.

Puis revenant à Alyss : Bien c’est donc décidé, sauf changement de programme nous irons dans les montagnes tous les trois, au moins.

Il avait décidé de laisser les deux novices papoter. Les combats à venir finiraient de les rapprocher.


Bon Kurun puisque ta maîtresse te refuse à manger, parce que sois disant tu es trop affamé, j'vais te filer un morceau de viande séchée.

Ensuite, si tu dois passer tes nuits avec Alessy et moi
, dit-il en souriant, même s'il savait qu'il s'agissait d'une plaisanterie et qu'il préférait, évidemment, passer ses nuits avec Alessy tout seul. Va falloir arranger ton odeur. Vois-tu, les dames aiment les gens propres. Et bien mis. Et toi mon vieux... ben si t'es joli dans ton genre, dois y'avoir moyen de faire mieux.

Il se dirigea ensuite vers son paquetage d'où il sortit d'abord un morceau de viande séchée pour le chien, et une grosse brosse, qui servait probablement à Männ, toujours tiré à quatre épingle, d'épousseter linge et bottes.

T'as pas une brosse pour le chien ? Demanda-t-il à Alyss depuis son nouveau poste plus éloigné.
Information détaillées
Eärendil
Illusion
Confédération Arténienne

le Malina 11 Solianas du 1563ème cycle à 20h47

L'Elfe avait l'air un peu ennuyée, gênée.

"Oh je... A vrai dire je n'ai appris l'elfique qu'avec mes parents et cela doit faire 100 cycles que je n'ai pas pratiqué...
J'ai dû oublier... Désolée..."


Si elle avait eu une autre couleur de peau, sans doute l'aurions nous vu rougir...

"Je manque de pratique peut-être..."
Information détaillées
Alyss Sombrefer
HémiSphèr’ du Cerkl’, Flammèche Rouge
Union de Hâvrebois

le Mirion 12 Solianas du 1563ème cycle à 09h27


La rouquine travaillait vite sans en donner l’impression. Elle plumait les volailles, un grand sourire aux lèvres avec une certaine habitude.

Son chien l’étonnait. Il n’avait connu que les bûcherons de la communauté et s’il les considérait comme un clan à protéger, il ne s’était lié avec aucun d’eux. Sauf bien sûr, les parents d’Alyss et la vieille Ilda. Cette fois, le molosse paraissait plus à l’aise. Il se sociabilisait.

Alyss avait écouté la nis aux cheveux clairs et l’Archimage était intervenu pour proposer des cours de langue. Et comme souvent, il plaisantait après avoir tenu des propos sérieux. C’est ce qui lui avait manqué avec Valnor. Valnor était trop sérieux. Encore que du propre aveu du mage arténien, Alyss l’avait véritablement poussé à s’ouvrir à elle.

La guerrière grimaça quand la nis parla en elfique. Elle n’avait pas compris un mot.

Faut pas t’angoisser Eä ! J’étais comme toi ! Mais bon… Chez les bûch’rons y avait qu’des ulmatéos alors on causait en humain. Mais j’t’assure que j’causais bien mieux la langue d’hâvrebois. Alors j’ai travaillé ma langue originelle toute seule… J’crois qu’le Grand Mage s’ra un meilleur enseignant qu’moi mais si tu veux, j’t’apprendrai l’orc et l’elfique…

Le gros morceau arrivait et Alyss empoigna la dinde sauvage et la colla sur ses genoux, ses yeux jaunes fixés sur Männ Athane.

J’refuse pas et mon bâtard mangera avec nous ! Et j’crois qu’pour son odeur, tu pourras pas faire grand-chose Grand Mage. Y pue parce que just’ment, il est trop propre ! Y passe son temps à s’baigner avec moi ! Et un chien mouillé s’est pas une femme mouillée quoi… Et comme on passe le temps à crapahuter en pleine nature, ben v’là l’résultat…

La rouquine sourit et son rire grave résonna dans l’air.

Une brosse pour chien ! J’ai d’jà pas d’brosse pour ch’veux ! J’t’aime bien Grand Mage Männ !


"A vivre comme un géant vert, tu finis par aimer l'maïs" Dicton d'bûch'ron
Information détaillées
Männ Athane
Arténien, Archimage de l'Altération, Mélophore, Maître de l'Eclat
Confédération Arténienne

le Mirion 12 Solianas du 1563ème cycle à 10h28

Quoi ! S'exclama Männ ! Dîtes-moi pas qu'c'est pas vrai ce que j'ai entendu là ! L'archimage semblait scandalisé. Kûrun ! Tu peux pas laisser faire ça ! Toi qui es un bon chien... propre du coup !

Le futur papa qui l'ignorait encore, et le futur époux qui n'avait pas encore eu l'occasion de faire sa demande en mariage à son Alessy, était visiblement scandalisé !


Comment une aussi belle femme que toi peut-elle se négliger ainsi ? En plus vu l'épaisseur de tes cheveux... non, non !

Alessy, mon amour, t'entends ça !


Il lui chuchota : C'est pour ça qu'elle doit être encore célibataire. Il va falloir que nous y remédions tous les deux.

Son Alessy, sans être la plus coquette des femmes, était toujours parfaitement apprêtée. Sindra était toujours habillée dans de belles robes et Sigrid, quand elle le voulait était très féminine. Oui il avait des alliées potentielles dans ce groupe.

Bon ! Puisque je suis inutile en cuisine... c'est toi que je vais prendre en main Alyss... et on va commencer par résoudre ce problème de coiffure !

Le reste viendra quand on sera à Patanjali.


Il se doutait du futur refus de la jeune femme.

Et pas de non. Je comprends qu'en voyage tu puisses restée négligée, parce que c'est pratique, mais avoir une telle chevelure et ne rien en faire... oui...

Dans les yeux de Männ des tenues extravagantes et des touches de maquillage discrètes défilaient, rendant plus ou moins bien sur la jeune femme (ou de la pauvre jeune femme).

Oui... en plus de ta beauté sauvage tu pourras ajouter à ton arsenal celui de femme fatale...

Sigrid y arrivait parfaitement, son aide à elle aussi serait précieuse.

Il saisit sa propre brosse dans son sac.


Et pour les cheveux, nous allons commencer ce soir, car il y a pas mal de... cheveux
, se corrigea-t-il songeant que travail serait vexant.

C'est ainsi qu'armé de son arme la plus redoutable, son narcissisme aigu couplé à son goût pour les "belles" choses, dont il avait, naturellement, la meilleure définition, il s'approcha d'une Alyss armée d'une dinde quasiment déplumée.

Décidément, à part son Alessy, aucune femme ne prenait soin d'elle tout le temps. (Oui son Alessy couverte de poussière par les jours passés dans le désert et les montagnes à ramasser des ingrédients plus ou moins propres. La même Alessy qui avait vomi quelques temps plus tôt. La vie était injuste et l'amour la rendait encore plus injuste).
Information détaillées
Alessy Brune Galaad
Novice de la Vitalité, Alchimiste
Confédération Arténienne

le Mirion 12 Solianas du 1563ème cycle à 18h40

Alessy s'amusait de voir son Männ se motiver de façon aussi enjoué pour relooker la belle Alyss. Pour Alessy cette dernière était très belle et avait sans nul doute le charme exotique Hâvreboisien.

Elle se demandait bien ce qu'il avait en tête pour arranger les cheveux d'Alyss
.

Je trouve que la chevelure même désordonnée est splendide. Je trouve que cela va bien avec l'idée sauvage que je me fait des orcs.

Elle regarda ensuite la préparation et les nausées parties elle sentit monter en elle une faim puissante.

Sindra? Tu as faim? Moi je suis affamée! Merci Alyss en tout cas.


Elle attendrait ensuite le moment de poser discrètement des questions à Sindra. Elle avait certaine chose à lui demander.
Information détaillées
Sindra
Lige de la Négation, Consule, Adjointe au Maire, Flamme Rouge
Confédération Arténienne

le Mirion 12 Solianas du 1563ème cycle à 20h01

Rien que de voir Alyss dépouiller les bestioles , Sindra s'écarta du coin " resto " .

Tu as faim ?? moi rien que de la voir s'occuper de la viande j'ai des envies de vomito .
Elle s'adressa à Mann .

Genre tu veux la coiffer .. pourquoi pas les couper aussi .. laisses là comme ça elle est mimi .

Sigrid tu boudes on ne t'entend pas ??

Sindra se promena dans le camp à la recherche de " je ne sais quoi " , les pensées ailleurs .

Page [1] [2] [3] [4]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page