Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
138 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 76 humains (2280), 35 elfes (1384), 27 orcs (748) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

En partant du Rouge, au dessus du Noir, vers le Blanc

Faut connaître le panthéon elfique pour comprendre...
Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Gaharro

Neutre

le Solior 12 Tilomias du 1563ème cycle à 21h59

*** Esthroth analysait Kargan du coin de l'oeil. Le jeune homme ne savait pas si sa supercherie allait durer, les elfes savaient lire dans les hommes et la lecture de Kargan était simple. Même s'il cherchait à le dissimuler, il avait toujours une démarche plus souple que la moyenne, malgré sa tunique de légionnaire trop ample, son corps athlétique se devinait aisément. Les questions allaient rapidement tomber... Il expliquerait simplement que son but c'est de devenir une légende et qu'il suit un entraînement des plus poussé afin de devenir le meilleur, cela ne sera même pas un mensonge.

Arrivé devant la ville le chef du clan de l'Ombre fit un léger topo. ***


Exactement, avec ça je devrais être rapidement opérationnel et retourner occire du sauriens au compte de la non vie. Je vous remercie encore monsieur.

*** Il ne put s'empêcher d'avoir un léger rictus carnassier en mentionnant un combat potentiel. Lors de son remerciement il hocha respectueusement la tête.

Lorsque l'elfe entra dans la ville, il s'assit au pied d'un arbre plusieurs fois centenaire, ferma les yeux, respira profondément et se mit à la méditation. Il devait apprendre à se canaliser, à calmer toute la colère qui était en lui depuis tant de temps. Il devait apprendre à se contrôler, à n'être qu'un soupçon de Gaharro afin de que Kargan prenne le contrôle de la situation et le fasse sortir de cette panade. ***
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Lüdik 14 Tilomias du 1563ème cycle à 15h04

*** Après plusieurs heures, Esthroth revint avec l'équipement promis. Plus ou moins. Il y avait là de quoi se battre décemment. Et sans contrevenir à la loi. ***


Je t'ai pris plutôt une fine lame qu'une dague. La majorité de celles qui sont vendues sont interdites aux étrangers et les versions basiques sont plutôt là pour l’entraînement que pour le combat.

Tu laissais aussi entendre que tu t'intéressais à l'art du combat elfique, je t'ai donc apporté une double-lame d’entraînement. Tu n'auras peut-être jamais accès à cette catégorie d'arme en combat réel mais tu pourras toujours en éprouver le principe et les sensations.

Enfin, si tu enchantes tes armes et ton armure ou si tu trouves quelqu'un pour le faire à ta place, je pense que ton équipement devrait être à la hauteur de tes espérances.


*** Kargan n'aurait bien sûr pas accès aux effets divins des équipements elfiques mais en terme d'efficacité, il pourrait largement son tenir son rôle dans l'armée impériale sans rougir face aux autres. Il aurait sûrement l'occasion de s'équiper avec les armes spéciales kohriennes plus tard au pays. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Kargan
Légionnaire Impérial
Empire de Kohr

le Mirion 16 Tilomias du 1563ème cycle à 11h41

*** Au retour de l'elfe, Kargan lança un regard approbateur. ***


Woaw tout ça pour moi? Je ne sais pas spécialement enchanter mais je vais essayer. Merci beaucoup monsieur.

*** Tout en marchant, il tenta d'enchanter son armure afin que sa protection soit plus forte. Il avait vu des enchanteurs faire mais n'avait jamais essayé. Il arrivait a sortir une sorte de flux magique de ses mains mais il était d'une faiblesse déconcertante...Il regarda Esthroth un peu déconcerté. ***


J'ai du pain sur la planche.

*** Il continuerait a tenter d'enchanter tout ça.
***
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Malina 22 Tilomias du 1563ème cycle à 14h59

*** Le Chef de Clan revint ensuite aux côtés des Kohriens. Il les aideraient à se débarrasser des Slaads à distance tandis que l'intendance revenant de Ranewen ravitaillerait les soldats elfes en dernière ligne de cette formation audacieuse.

Ils ne gagnaient plus de terrain mais ils n'en perdaient pas non plus. Le nombre de Slaads diminuait progressivement. Peut-être avaient-ils compris qu'ils ne gagneraient pas dans cette configuration ? Ou peut-être préparaient-ils une contre-offensive ?

Quoi qu'il en soit, Esthroth visait les plus gros Slaads qui passaient à travers la maille elfique coupante afin d'optimiser ses flèches et d'atténuer la pression sur ses alliés kohriens. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Kargan
Légionnaire Impérial
Empire de Kohr

le Joriol 1 Calinior du 1563ème cycle à 13h39

*** Kargan avait réussit a enchanter très légèrement son armure ainsi que son arc. Ne voulant pas perdre d'avantage de temps pour l'instant, il décida enfin de passer à l'action.

Esthroth était en train de se battre contre un slaad, il n'était pas du tout en difficulté mais le jeune légionnaire opta pour l'appuyer un peu.
Il regarda son arc, ce n'était clairement pas le plus bel arc qu'il avait vu, ni le plus efficace, c'était un arc moyen. Mais si il faisait ses preuves avec, il attirerait certainement l'attention sur lui, permettant ainsi de peut être obtenir un jour un post plus important. Sauf qu'intérieurement, le petit Gaharro savait qu'il ferait mouche, qu'il était un archer d’exception, et cela lui fit mal de devoir tirer avec une arme de piètre moyenne. Cependant, sa couverture et sa situation ne lui permettaient pas un tel luxe.

Il encocha la première flèche, visa à peine et tira. La flèche passa juste à côté d' Esthroth et vint se planter dans la tête du slaad. Sans même avoir le temps de bouger, une seconde flèche se planta à deux centimètres de la première. Le slaad tomba.

Kargan se rapprocha un peu de l'action, encocha une nouvelle flèche et regarda un slaad majeur. Il demeurait parfaitement calme, rien ne pourrait le stopper, il traquerait toutes les proies à sa portée. ***


Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Dolink 11 Calinior du 1563ème cycle à 18h41

*** Lorsque ses flèches commencèrent à s'épuiser, Esthroth revint au front pour aider à l'affaiblissement et à l'élimination des Slaads au corps à corps. Ses performances physiques et son acuité sensorielle avaient été magiquement améliorées par la magie de Galiad.

D'ailleurs, quel type de magie utilisait-il ? Probablement pas ithorienne car personne ne connaissait de fidèle de Keldar en dehors des frontières du Saint Royaume ; et d'après les maigres connaissances en magie du nêr, il n'y avait pas ce genre de magie parmi les dons prodigués par Keldar. Il y avait donc la possibilité qu'il s'agisse d'une magie divine fournie par l'un des dieux du panthéon kohrien ou de la magie profane venant directement de la manipulation des flux magiques. Or, comme Galiad semblait prier Keldar et le reste du Panthéon tout en accomplissant ses rituels magiques, c'est clair que le bonhomme se situait en dehors des normes magiques connues...

Enfin, peu importe. L'essentiel, c'est le résultat. Et Esthroth, ainsi boosté, retourna affronter les Slaads équipé de ses dagues cette fois-ci. Le style était bien sûr différent par rapport à la Danselame et il convenait parfaitement à cette situation où l'objectif était d’harasser les Slaads jusqu'à la mort.

Placé derrière un arbre, il attendait la prochaine charge de Slaads provenant directement de Camthalion. Ces derniers se faisaient de moins en moins nombreux mais l'alliance des hommes et des elfes ne pouvait avancer trop loin au risque de se retrouver embourbée au milieu de la ruche. Les arbres étaient de plus en plus clairsemés à cette distance mais la stratégie pouvait encore fonctionner tant qu'il y avait des arbres et la possibilité de se replier rapidement.

Cela dit, seuls les plus compétents et les plus rapides des combattants étaient autorisés à s'approcher aussi près de l'ancienne cité Hautelame. Les troupes conduites par Esthroth étaient déjà composée de l'élite des guerriers elfes mais parmi les élites, on trouvera toujours de meilleurs combattants. Et il fallait admettre que la guerre contre les Slaads Gris avait amené à une forte sélection, seuls les meilleurs avaient survécu et des combattants émérites encore plus forts étaient ressortis du lot : c'est avec ceux-là que le Chef de Clan avait décidé de combattre aussi près de Camthalion. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Kargan
Légionnaire Impérial
Empire de Kohr

le Mirion 14 Calinior du 1563ème cycle à 12h04

*** Le jeune homme avait rejoins un groupe qui se débrouillait vraiment bien. Les guerriers présent étaient véritablement tous particulièrement fort.
De son côté, il arrivait à massacrer du slaad avec son arc, deux flèches suffisaient pour en faire tomber un. Il n'avait pas encore raté sa cible.

Un slaad le prit soudainement au corps à corps. un magnifique balais d'esquive et pirouette en tout genre fit son apparition. Kargan semblait véritablement danser avec le slaad. Il se permettait même par moment de rire et de gifler le reptile. Alors il recula un peu et le reste du groupe fondit sur le saurien et l'acheva. Il remercia son équipe et se ressaisit de son arc.

Après quelques assauts, son groupe recula pour souffler un peu. Un autre groupe prit le relais.

Il y avait véritablement beaucoup de slaads, il ne savait pas comment ils feraient pour en venir à bout.

Une chose était sûr, un petit garçon aurait vraiment été ravis de pouvoir combattre ainsi la non vie.
***



Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Lüdik 19 Calinior du 1563ème cycle à 13h15

*** Lorsque ladite charge arriva, elle fut bien plus violente que prévue. Après avoir vu passer les premières lignes de Slaads dépasser sa position, Esthroth sortit de son couvert et chercha à entamer sa danse mortelle dans l'affaiblissement ou l'élimination des Slaads à sa portée.

Il donna plusieurs coups de dague aux ennemis qui ne le calculaient pas sur leur route et se retrouva finalement face à un plus gros Slaads qui stoppa sa charge à proximité du nêr. Le Chef de Clan aurait dû fuir et reculer à ce moment-là selon sa propre stratégie... mais il choisit plutôt d'accepter ce duel improvisé.

Ce fut le Slaad qui attaqua le premier en le chargeant tête baissée. Esthroth esquiva facilement en sautant par dessus mais c'est à ce moment-là qu'il comprit son erreur : deux autres Slaads plus petits étaient cachés juste derrière et l'attendaient en embuscade lors de sa chute. L'un des Slaads se jeta sur lui alors qu'il lévitait encore au dessus du sol. Esthroth réussit à se contorsionner pour limiter l'impact et il frôla son agresseur volant tandis qu'il retombait devant l'autre Slaad prêt à le croquer. Ce dernier s'empressa d'attaquer avec ses crocs suivis de ses griffes. Le nêr recula et esquiva toutes les attaques jusqu'à ce qu'un énorme coup vienne le percuter par l'arrière et l'envoyer valser face contre terre quelques mètres plus loin ; le gros Slaad ne l'avait pas oublié et enchaînait ses attaques après sa première charge.

Le visage sale et l'armure boueuse, Esthroth se releva rapidement et prit la décision de suivre ses propres plans en fuyant ce combat où la situation d'embuscade initiale s'était retournée contre lui. En usant de son agilité et de son endurance encore intacte, il retournerait le plus vite possible du côté de l'intendance pour récupérer des flèches et se nettoyer du mieux qu'il pouvait. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Galiad de Lamedor
Etudiant de la Faculté, Sénéchal, Regent de Dominia
Empire de Kohr

le Solior 24 Calinior du 1563ème cycle à 15h17

Le combat durait et si un ensemble de troupes pouvait se relayer pour tenir sur la durée, Galiad lui se sentait de plus en plus épuisé.

Maintenir la concentration sur les sorts pour assurer le soutien nécessaire n'était pas de tout repos et puis il y avait ces slaads toujours présents malgré le combat.

Certaines de ses charges l'obligeait à céder du terrain et par la même occasion le forçait à lancer des Buchay de Keldar, au moins avec Galiad l'incinération était comprise dans le package.

Un plus grand slaad commençait à attirer son attention sur les troupes de l'alliance, Galiad n'avait lui pas vraiment remarqué qu'il était déjà blessé aussi fut il supris de le voir s'effondrer net devant lui alors qu'il se préparer à encaisser le choc avec lui.

Ce fut un autre slaad qui le gratifia d'un coup de patte entaillant profondément son armure de cuir. Se faisant Galiad resterait digne... Oui oui il a dignement reculé à moitié au sol se tenant les côtes ça lui apprendra à intervenir si proche de la ligne de front.
"L'Empire ne me paie pas pour me faire des amis"
Information détaillées
Kargan
Kohrien, Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Mirion 4 Filandor du 1563ème cycle à 21h08

*** Tout allait vite, même pour Kargan. Les vagues de slaads se succédaient et malgré une tension constante de leur part, ils semblaient malgré tout perdre progressivement du terrain.
Esthroth faisait littéralement un vrai massacre dans les lignes ennemies, son arc semblait ne pénétrer que dans du beurre. Alors que de son côté, Kargan notait bien une certaine résistance.
Le chef du clan des ombres lui avait rapporté une lame doublé, le jeune légionnaire ne savait pas trop l'utiliser mais il arrivait cependant à en occire quelques-uns. La manipulation de cette arme était compliquée, celui qui la maniait devait avoir une certaine agilité et un certain rythme afin de pouvoir utiliser les deux lames correctement.

Parfois blessé, parfois rafistolé, parfois épuisé, parfois survolté, la pression ennemie était devenue une sorte de quotidien.

Entre deux assauts, il s'essayait doucement à la magie, plus précisément à l'enchantement. C'est Esthroth lui-même qui lui avait conseillé. Il arrivait maintenant à canaliser son énergie afin de déposer des runes. Cet entraînement lui apprit la méditation, il était présentement bien plus calme qu'il ne l'a jamais été. Il était persuadé que son passé ne le rattraperait jamais.

Parfois, il écrivait sur le livre Kohrien, fit ses présentations au sein des porteurs de livre de la légion. Il sentait que le vent était maintenant dans la bonne direction. Il lui manquait plus qu'à retrouver Éléa et la ramener avec lui dans l'empire.

Mais entre sa vie d'amour et d'eau fraiche, il y avait encore quelques slaads...

***
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Lüdik 9 Filandor du 1563ème cycle à 13h26

*** Les phases suivantes furent plus fructueuses et l'alliance improbable des hommes et des elfes finit par avoir raison des vagues de Slaads à l'ouest de Camthalion. Grâce à une bonne stratégie et beaucoup de prudence, ils évitèrent ainsi de nombreuses morts, atani comme elfiques.

Intérieurement, le Chef de Clan se réjouit de la situation. D'une certaine manière, c'était la première véritable bataille gagnée contre les Slaads. Il avait fallu sortir des carcans de la stratégie et l'envisager sous un autre angle mais il était possible d'affronter ces monstres. De la même manière que le Fléau mille cinq cycles plus tôt, les Slaads remettaient en cause les principes établis et "challengeaient" Eldalië autant que ses alliés.

Certes, il ne fallait pas se réjouir trop vite car la ruche restait malgré tout intacte et intouchable à l'heure actuelle. Sans un appui massif des Verts par les souterrains ou l'intervention d'un allié inattendu, un assaut direct sur la ruche reviendrait à un suicide pur et simple. Sous terre, ces draconoïdes gagnaient un tel avantage qu'une victoire demanderait un sacrifice militaire trop important (surtout pour l'armée elfe) sans compter que les nécromants se serviraient des morts pour lancer des assauts de morts-vivants juste derrière...

Esthroth repartit alors à l'arrière, du côté où la forêt était encore relativement intacte et où un camp de fortune avait été mis en place. Les elfes et les humains se croisaient sans trop se toiser mais l'ambiance n'était pas à la défiance ; chacun faisait sa part et reconnaissait l'utilité de l'autre. ***

________________

*** À l'intérieur du camp, Esthroth attendait les différents rapports en se promenant dans le campement. Il examinait l'état du matériel et des provisions, choses qui avaient fini par manquer à un moment de leur assaut défensif.

L'assaut des Slaads sur Ranewen n'était sûrement qu'une diversion pendant qu'ils attaquaient par le sud le groupe des cristaux mais cette diversion leur avait coûté très cher. Esthroth ne pouvait s'en remettre qu'à la ténacité de ses alliés et la soi-disante force des Slaads Verts.

Il finit par croiser le jeune légionnaire Kargan qui lui faisait étrangement penser à lui trois cent cycles plus tôt lorsqu'il avait quitté la Taurë pour venger Enetari face aux bandits atani. ***


Alors, légionnaire Kargan, pas trop amoché ?

*** Il pouvait parler, lui qui avait été traîné dans la boue par un Slaad et dont son armure marquait encore les séquelles. Toutefois, il fallait toujours faire bonne figure en tant que commandant et faire semblant que c'était plus facile pour le supérieur que le subordonné. ***


Que pensez-vous de cette bataille ?
Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Kargan
Kohrien, Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Joriol 12 Filandor du 1563ème cycle à 00h53

*** Les assauts continuaient, les slaads gris reculaient enfin. Malgré ça, leur ténacité était toujours présente, ils ne semblaient ni connaître la peur ni la douleur, ils se battraient jusqu'au bout, jusqu'au dernier.

Le jeune lieutenant, se battait avec toute la fougue que la vie lui avait conféré, offrant un spectacle de guerre peu commun. Entre cabriole, giclé de sang, pirouette, éviscération, saut périlleux, coup d'estoc, le jeune homme semblait ne faire qu'un avec sa double lame fraîchement acquise. La tête en bas lors d'une acrobatie, une dague fila dans le cœur d'un saurien, d'un élan violent, il se retourna et sauta littéralement sur sa proie. La gorge du slaad fut transpercée par une double lame. Malgré tout, une belle griffe intercepta l'humain. Qui recula, titubant, acheva un autre slaad et se replia dans le camp.

Toute sa vie aussi courte eu t'elle été, fut orienté dans l'extermination de la non-vie, rien ne l'avait jamais éloigné de se but. Il avait beau avoir enduré bon nombre de tortures en tout genre, emprisonnements, traques diverses, les nécromants avaient toujours été au centre de ses pensées. Récemment, une jolie bipède avait légèrement dilué sa haine, mais la sachant à porté de griffe des sauriens, sa haine n'était que plus forte.

Malgré lui et toute sa colère, il s'extirpa vers une sécurité fragile. Mort, il ne pourrait pas atteindre son but, mort, il ne pourrait pas défendre sa belle. Il devait vivre !
Il enfila rapidement ses bandages bénis, bu beaucoup d'eau et lorsqu'il commença à laver ses plaies, Estroth fit son apparition. La question de celui-ci portait à confusion mais il comprit que s'était de l'ironie. C'est avec un léger rictus qu'il répondit. ***


C'est plutôt à ces slaads qu'il faudrait dire ça.

*** Son rictus se transforma en sourire. ***

Ou à vous.

*** Il était en réalité dans un état plutôt miteux, sale, plein de sang et de sueur, il faisait peine à voir. Cependant, il avait l'air contant d'être là, comme si pour rien au monde il aurait voulu être ailleurs, une lueur de malice et de combativité brillaient dans ses yeux vert-émeraude. ***


Je pense que ces sales bêtes sont bien résistantes. Rien ne semble affecter leurs actions. Ils sont dépourvus de toutes émotions. La non-vie est la pire chose en ces terres.

*** Il se rendit compte qu'il s'éloignait de la question. ***


Je pense surtout que nos forces travaillent merveilleusement bien ensemble, que nos guerriers méritent le plus grand respect et que nous devrions bientôt voir le terme de cette bataille. Nous avons des armes pour lutter, une stratégie pour vaincre.



Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Valkin 13 Filandor du 1563ème cycle à 01h07

*** Kargan commença d'abord de façon présomptueuse mais il se rattrapa en faisant remarquer la grande résistance des nouveaux serviteurs de la non-vie. ***


En effet, certains d'entre eux sont bien plus résistants qu'ils n'y paraissent...

*** Le Chef de Clan cita alors les différentes batailles contre les Slaads et, à chaque itération, le poids des morts s'accumulait dans son esprit comme une massue frappe et s'acharne sur un crane non protégé. ***


Lors de l'attaque initiale, nous n'étions pas préparés et nous avons perdu de nombreux soldats face aux premières charges des Slaads.

Lors de la tentative de reprise de Camthalion, nous en avons perdu beaucoup d'autres en cherchant désespérément à les déloger de leur nouvelle tanière mais les nécromants nous ont surpris à nouveau.

Plus récemment, la diversion de l'Alliance, s'étant très vite transformée en un champ de bataille chaotique, a vu périr encore d'autres immortels.


*** Il soupira. ***


Ne sous-estimons pas la menace parce que nous avons remporté une bataille. Et ne croyez pas qu'ils soient totalement dépourvus de sentiments. Ils sont manipulés par les forces de la non-vie et réduits à l'esclavage mais ils ne sont biologiquement pas si différents de nos alliés verts capables de communiquer par télépathie et d'interagir -plus ou moins pacifiquement- avec nous.

*** Le fait d'avoir penser au nombre de morts elfes ces derniers cycles l'avait profondément déprimé. ***


Bien, allons boire quelques verres...
Vous aimez l'hydromel ?


*** Puis il tourna la tête et regarda frénétiquement autour de lui. ***


Vous avez vu votre Sénéchal ? Ce serait plus sympathique de boire et de discuter avec lui.

*** Là, c'était un évènement que Kargan ou Galiad ne pouvaient même pas imaginer être à ce point rare. Esthroth faisait en effet appel à sa culture elfique ancestrale de la fête et du détachement émotionnel à toute réalité aliénante. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Galiad de Lamedor
Etudiant de la Faculté, Sénéchal, Regent de Dominia
Empire de Kohr

le Solior 14 Filandor du 1563ème cycle à 21h49

Notre homme s'était écarté du front lui aussi, le dernier coup avait touché l'épaule et la masser ne l'aidait pas à s'en remettre.

Si il avait été un guerrier il aurait très certainement fini par ranger son épée.

Sans vraiment faire attention il se rapprochait d'Estroth et Kargan, c'est uniquement quand l'elfe l'énonça qu'il s'en rendit compte.

J'suis pas mort... enfin, je crois.

Le boulot avait été fait, l'ennemi était moins nombreux et pour les combattants présents, ce qui était à l'origine une défense de Ranewen se transformait en une contre-offensive.

On a pas démérité un court répit.

Ils en avaient tous besoin.

"L'Empire ne me paie pas pour me faire des amis"
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Lüdik 16 Filandor du 1563ème cycle à 01h50

Ahhhh, voilà le Sénéchal !

*** S'exclama t-il lorsque Galiad fit son apparition. ***


Les Valar soient loués !
Venez avec nous, nous allons trinquer à la victoire.

*** Sans attendre, il se dirigea vers le "mess des officiers" improvisé de ce campement. L'idée était de faire interagir positivement les humains et les elfes, tout en gardant une certaine proximité avec les soldats sous leurs ordres. Rien de très original. Et même si les deux races ne se mélangeaient pas trop, il se côtoyaient et se saluaient de temps en temps. ***


Asseyez-vous ici. Je vais chercher la boisson.

*** Puis il entra dans la réserve en passant la tenture gardée par deux soldats d'élite elfes qui le laissèrent passer sans broncher. Lorsqu'il revint, il portait un vieux tonnelet de bois sous le bras. ***


Alors, mes amis, voici quelque chose que vous ne verrez pas souvent.

*** Lorsqu'il posa le tonnelet sur la table, Kargan et Galiad purent alors constater la parfaite laideur de ce vieux fût. ***


Ne vous fiez pas au contenant. Nous avons sauvé ce vieux fût lors de l'attaque de Camthalion. Il appartenait à l'un des meilleurs producteurs d'hydromel de la région est de la Taurë qui est malheureusement décédé... Nul doute que ce doit être exquis.

*** Il ouvrit alors le fût et servit le liquide dans les grandes chopes de cantine qu'ils avaient sous la main. ***


L'ironie est amusante : je vous sers un excellent hydromel venant d'un fût qui ne paie pas de mine dans des récipients tout aussi moches.

*** Il leva les épaules. ***


Enfin bon, à la guerre comme à la guerre !

*** Il leva sa chope puis en but une gorgée. L'hydromel était extrêmement fort en alcool et assez peu sucré. Le secret était de jouer sur le température lors de la fermentation pour obtenir l'alcool le plus fort possible. Le goût était évidemment incomparable. L'on pouvait deviner toute l'harmonie des notes florales du miel récolté en Taurë. ***

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Kargan
Kohrien, Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Lüdik 16 Filandor du 1563ème cycle à 11h51

*** Il répondit par des hochements de tête au chef du clan de l'Ombre, il comprenait que les pertes elfique étaient catastrophiques. Il ne savait pas quoi répondre, alors il préféra laisser Esthroth avec ses pensées.

Soudain, il lui demanda s'il aimait l'hydromel, il n'avait jamais bu d'alcool, mais il savait que s'était à base de miel et il aimait énormément le travail des abeilles.

Alors se posa la question de la localisation de Galiad. D'abord inquiet de ne pas savoir où se trouvait le Sénéchal, mais rapidement soulagé lorsqu'il surgit de nul part.

Esthroth s'en alla chercher un vieux tonnelet qui ne payait vraiment pas de mine tout comme les choppes qu'ils avaient.
Kargan se demanda alors s'il était à sa place puis se rappela qu'il était Gaharro, le tueur de nécromant. Il savait qu'il avait des compétences exceptionnels et donc être avec un entourage de qualité faisait partis de la chose. Le souci étant qu'au fond de lui, il savait qu'il était devenu Kargan, commençait-il à croire à sa propre supercherie ? Kargan semblait être quelqu'un de respectable, Gaharro n'aurait jamais été invité à un tel événement. Peut-être qu'IDEO n'avait en finalité pas besoin d'un Gaharro, mais plus d'un Kargan. Tout allait vite à ce moment, les événements, les visages, les émotions, tant de choses qui fait faisait qui il avait été et qui il serait.

C'est là qu' Esthroth versa l'hydromel dans sa chope. Tout en s'apprêtant à goûter le breuvage, il regarda ses compères. ***


A nos hommes !

*** Il regarda alors le liquide. ***


Je n'ai jamais bu d'alcool...

*** Il but alors une gorgée. Il ne sentit absolument aucun goût, juste la sensation d'avaler de la lave en fusion. Il écarquilla les yeux, devint rouge et toussa. Il manqua de s'étouffer, ses yeux étaient devenus rouge et sa gorge lui faisait atrocement mal. ***


Woaa c'est raid !

*** Il lui fallu quelques instant pour reprendre ses esprits. Il ne savait pas s'il devait boire de nouveau ou abdiquer. Il se demanda alors comment ils faisaient pour boire quelque chose d'aussi fort. Il regarda alors sa chope d'un ai perplexe. ***
Information détaillées
Galiad de Lamedor
Etudiant de la Faculté, Sénéchal, Regent de Dominia
Empire de Kohr

le Lüdik 16 Filandor du 1563ème cycle à 15h24

De retour au campement ils purent s'installer dans un coin plus réservé.

Percevant sa choppe, il attendrait qu'Estroth dise un mot pour ajouter :

Aux morts ! Aux vivants !
Puissent-ils le rester.


il gouterait au breuvage avec un soulagement, quand les muscles et les nerfs sont soumis à rude épreuve. Boire un coup et un bon pour le coup ça fait du bien.

Il entendrait le jeune Kargan expliquer qu'il n'avait jamais bu d'alcool, c'était attendrissant.

Bois lentement, il est très peu sucré et surtout. Boire ce n'est jamais une course.

Avec l'accalmie vient les missives, Kargan n'était pas encore habitué à vivre "à la porteur de livre"

Instinctivement Galiad avait sorti le sien et commençait à rédiger des notes, des informations. il avait beaucoup d'affaires à régler et semblait prendre note de certaines informations.

Et bien toutes mes félicitations, voyez vous être porteur de livre apporte plus facilement la renommée auprès des élites du pays. Vous vous êtes fait un nom on dirait, Légionnaire Kargan, ou devrais-je dire plutôt Lieutenant. La nouvelle Maréchale a eu vent de vos exploits et vous a récompensé. Félicitations.

Le Sénat a retrouvé la totalité de ses membres aussi, je vais pouvoir rendre mes chapeaux de chef militaire pour la Taurë au Capitaine Poulos et également le poste de Représentant de l'Alliance au Haut-Consul Alantas.


Il reprendrait une gorgée, décidément quand il se déleste de ses fonctions c'est pas à moitié.

Cela dit je maintiens que si nous devons faire une réunion de l'alliance il faudrait autoriser un nombre plus conséquent dans les délégations



"L'Empire ne me paie pas pour me faire des amis"
Information détaillées
Kargan
Kohrien, Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Mirion 18 Filandor du 1563ème cycle à 12h49

*** Tourmenté était l'esprit de cet être, il était toujours tiraillé entre plusieurs émotions ou situations qui le poussait à faire des choix qu'il ne voulait pas spécialement prendre.

Galiad lui recommanda de boire doucement, il ne s'agissait pas d'une course. Il prendrait donc son temps. Effectivement, la deuxième gorgée, brûlait beaucoup moins que la première. Cependant, il n'avait pas encore le goût.

Vint ensuite sa piom qui lui transmis quelques missives. Hébété par les dires du Sénéchal, il chercha une missive officiel de l'empire, qu'il trouva sans peine. Il venait effectivement d'être promu lieutenant de la légion impériale, et prenait également le commandement de toutes les troupes restantes dans la Taurë.

Tout se passa très vite dans sa tête. Il bu une troisième gorgée sans se soucier de si ça le piquait ou non. Ce qu'il venait de comprendre, c'était qu'il était maintenant lieutenant, que beaucoup d'âme étaient sous sa responsabilité, qu'il devrait rendre des comptes à un capitaine et qu'il ne pourrait pas retrouver Éléa rapidement.
Il était pris dans son propre piège ! Il ne pouvait pas faire machine arrière, il serait un lieutenant ! Le lieutenant de la lutte, le lieutenant qui tuerait des nécromants, il serait un lieutenant crains par la non-vie.

Il regarda Galiad, perplexe. ***


On dirait bien effectivement, je n'avait pas anticipé la chose.

*** Le secrétaire impériale en personne lui adressa une missive, il y répondit de suite. Et d'autres arrivèrent. Il regarda Esthroth et dit sur un ton grave avec une once de détresse. ***


Je suis donc officiellement en charge de tous les légionnaires ici présent. J'ai pour ordre de continuer la progression. Je suis sous la directive stratégique du peuple elfique. Aucune perte ne sera toléré. Notre seul consigne est la sauvegarde de nos hommes.

*** Les yeux perdus dans le vide, il bu une quatrième gorgée. Là le goût était très présent, il reconnu le miel et trouva ce breuvage littéralement succulent.

Il regarda alors Galiad et Esthroth. ***


Sont ils seulement au courant que je n'ai que quinze ans? Je sais me battre, très bien même. Mais savoir se battre et diriger des hommes, beaucoup d'hommes, c'est une autre histoire...

*** Il marqua une pause avec une nouvelle gorgée ***
Information détaillées
Galiad de Lamedor
Etudiant de la Faculté, Sénéchal, Regent de Dominia
Empire de Kohr

le Joriol 19 Filandor du 1563ème cycle à 14h24

Galiad commencerait à rire :

Doucement jeune Général tu vas trop vite en pensée, J'ai pas lu la Maréchale écrire que je te donnais le commandement de la Légion, c'est Poulos qui l'a. Il est plus expérimenté.

Mais tu as raison, en étant Lieutenant tu auras ta propre escouade, ils auront besoin de toi pour les ramener vivants d'ici.

La comme ça, je te dirai fais comme les autres lieutenant, assures toi que les taches hors combat soient toutes faîtes et le reste coulera de sens.


Il prendrait une nouvelle gorgée :

Je vais devoir retourner chez moi, il y a des obligations qui me rappelle, aider des alliés c'est important, mais je ne peux pas aller aux détriments des miens.

Cela dit il ne repartirait pas de suite, il profiterait de repos avant d'entamer le chemin du retour aussi il pourrait profiter du reste de la journée pour discuter et fêter cette victoire, car elles se doivent d'être fêtées.

"L'Empire ne me paie pas pour me faire des amis"
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Joriol 19 Filandor du 1563ème cycle à 15h43

*** Le Chef de Clan sirotait son hydromel en écoutant la conversation entre le Sénéchal et le nouvellement nommé Lieutenant. Il y avait de la promotion dans l'air. ***


Félicitations ! Lieutenant Kargan.

*** En Eldalië, les promotions étaient très cérémonieuses mais les Kohriens étaient plus prompts à l’enthousiasme. Esthroth alla donc en ce sens en levant sa choppe d'hydromel, en buvant d'un trait ce qui lui restait puis en se servant à nouveau. ***


Je ne vous savais pas aussi jeune...

*** Il s'expliqua. ***


Vous devez comprendre qu'en tant qu'êtres immortels, nous avons du mal à comprendre le vieillissement. Vous auriez pu avoir vingt ou vingt-cinq ans que je n'aurais pas fait la différence. Vos yeux, vos expressions et votre attitude donnent l'impression que vous avez vécu plus que votre âge ne le suggère...

*** Galiad parla alors de son départ de Taurë. ***


Eh bien, c'est dommage Sénéchal, vos dons de magie auraient été très utiles mais je comprends aussi que vous n'êtes pas Maréchal, ni Haut-Consul d'ailleurs, vous avez donc d'autres priorités à gérer au sein de l'Empire.

Je prends aussi en compte votre proposition quant au sujet de l'Alliance. Toutefois, par mon expérience, j'ai toujours eu l'impression qu'un nombre trop important de dignitaires avec des idées différentes nuisait à la compréhension mutuelle et à la mise en place d'un consensus.

Vous semblez penser qu'augmenter le nombre de dignitaires est important. Quels sont ceux que vous verriez importants à impliquer dans la discussion ? Et pourquoi ?

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Kargan
Kohrien, Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Joriol 19 Filandor du 1563ème cycle à 22h22

*** Galiad sembla se moque gentiment de lui lorsqu'il lui annonça qu'il devait prendre en charge le reste de l'armé. Il lui répondit en tenant la missive de Poulos en main. Il n'y avait rien de secret défense alors il se permit de lire à voix haute. ***


Merci de votre réponse rapide Lieutenant,

Prenez tout les hommes de la Légion présent sous votre commandement et continuer à progresser doucement.

Actuellement, je suis en mission avec l'alliance, je vous rejoins une fois celle ci terminé.

Restez prudent, je ne veux aucune perte !
Nous restons sous la directive du peuple elfique et devez respectez leurs consignes.
Votre régiment et ceux que vous avez sous votre commandement à présent doivent soutenir le peuple elfe et garder comme consigne la sauvegarde de nos hommes !
Si vous trouvez ou pensez qu'une consignes du peuple elfique est un risque pour nous hommes, vous revenez vers moi et je vous guiderai.
Hormis cela, je vous fais une totale confiance et vous donne le commandement des régiments présent en Taüre, jusqu'à mon retour.

Force et Honneur

Capitaine Poulos


*** Etrangement, il était particulièrement détendu. ***


Vous voyez?

*** Il bu une cinquième gorgée d'hydromel. Désormais, seul le goût était là. Quel régal ! Il regarda Esthroth, les yeux pétillant, plein d'espoir et d'admiration à la fois.
***


Merci beaucoup ! C'est un réel honneur pour moi de servir la légion, d'être à vos côtés, de me battre avec vous. Et de boire un tel breuvage !

*** Quand à la réaction qu'eut l'Elfe à propos de son âge, il préféra ne rien répondre à par un hochement de tête affirmatif.

Galiad allait partir, il était son dernier repère. Après son départ, il sera officiellement un officier de la légion impériale. Il serait le seul dirigeant, il avait une vague idée de ce qu'il devait faire. Il convoquerait tous les lieutenants et leur expliquerait la situation, il donnerait les directives du capitaine Poulos, après quoi tout devrait rouler. Théoriquement …

Concernant l'alliance et le fait que le sénéchal voulait plus de dignitaire, Kargan semblait plutôt d'accord avec Esthroth. Il ne donna cependant pas son avis, il n'avait pas le grade ou la légitimité de prendre part a une telle conversation.
Il resta silencieux, pensant a ce qu'il allait faire dans un futur proche avec ses vies qui venaient de lui être confié. Jamais il n'aurait imaginé ni même voulu être en charge de tant d'âmes, il voulait simplement retrouver sa tendre, tuer du seigneur de la mort avec comme espoir avoir une renommé. Mais c'est plus possible maintenant, l'histoire voulait peut être de lui comme futur chef de guerre. Peut être que son destin était effectivement de mettre un terme à la non-vie mais pas par le chemin qu'il s'était imaginé. Peut être devrait il repenser tout ce à quoi il avait espéré, voulu, aimé, afin de se focaliser sur les nouvelles possibilités qui s'offraient à lui.

Il fut soudain extirpé de ses songes, il se souvint alors que l'alcool pouvait agir sur les capacités cognitives de qui conque en abusait. Il se concentra alors sur le moment présent et revint rapidement maître de lui même. ***
Information détaillées
Galiad de Lamedor
Etudiant de la Faculté, Sénéchal, Regent de Dominia
Empire de Kohr

le Valkin 20 Filandor du 1563ème cycle à 01h10

Galiad se serait étouffé si il s'était mis à boire, bon d'accord le Capitaine Poulos n'était pas sur place pour pleinement prendre le commandement et avait besoin d'un porteur et hasard de la situation c'était le jeune porteur qui recevait cet honneur.

Il lirait en diagonale sans trop

Vous avez vos ordres.

Clairement Galiad n'irait pas intervenir, il avait demandé à être détaché et l'avait obtenu.

Il répondrait toutefois à Estroth sur le sujet du nombre dans les réunions.

Dans ce genre de réunion il est préférable d'avoir du monde de toute part, pour ma part c'est le débat des différentes opinions qui permettra de faire avancer cette alliance, ce n'est pas en les écartant de la réunion que nous obtiendrons cette avancée.
Une personne tel que vous, aussi influent soit-il ne peut être le représentant de la pensée de son peuple, si je prend votre peuple, j'ai rencontré des elfes hostiles comme amicaux et il me faudrait en museler un groupe sous quel prétexte ?
Quand à savoir qui et le nombre ? ça dépend de chaque pays, si vous pensez qu'un seul représentant suffit pour votre peuple, je ne puis vous forcer à en envoyer deux ou trois supplémentaires, mais l'administration kohrienne fonctionne différemment. Le Haut-Consul devra avant de signer quoique ce soit le faire approuver par le Sénat si il est tout seul à la réunion, il aura plus de mal à faire approuver un quelconque traité surtout si ce traité comporte des clause obligataire impactant des administrations diverses.

Le plus simple serait de permettre à chacun de choisir sa délégation selon les discussions proposées dans ces réunions.


Cette fois çi il s'arrêta pour tremper ses lèvres afin de reprendre, il s'avancerait sur la réticence du chef de clan :

Le nombre ne changera pas le poids d'une nation dans l'alliance, si une nation devait envoyer un nombre élevé de représentant pour garantir sa pleine participation, elle ne représenterait qu'un seul peuple et qu'une seule voix.

"L'Empire ne me paie pas pour me faire des amis"
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Solior 21 Filandor du 1563ème cycle à 23h42

*** Le Chef de Clan écouta la réflexion du Sénéchal. Il but une nouvelle gorgée et laissa quelques seconde avant de répondre. ***


Je comprends votre logique.
Si vous partez du principe que les individus présents ne sont pas de mauvaise foi et n'agissent pas pour leur propre intérêt, il est effectivement possible que nous arrivions à un consensus même avec de très nombreux participants.

Toutefois, comme vous l'avez compris avec certains de mes frères et sœurs, le fanatisme les pousse parfois à agir contre les intérêts de leur propre contrée. Non pas qu'ils soient stupides mais chaque changement est très difficile à faire passer en Eldalië, même lorsque les Valar en sont la source, et les Quendi s'accrochent aux anciennes lois et coutumes comme une manière d'éviter de perdre leur propre identité.

C'est pourquoi les changements prennent du temps à être acceptés puis appliqués. Seuls les Valar, la Royauté, les Grands Prêtres ou le Grand Conseil peuvent impulser un changement en l'imposant de force.


*** La logique d'Eldalië était celle de la monarchie de droit divin et le peuple n'avait pas vraiment sa place dans une décision importante. ***


Il me semblait nécessaire d'inviter le responsable diplomate de chaque contrée, le représentant militaire ou son délégué, et laisser une option sur un troisième délégué que la contrée jugerait important.

Ensuite, il peut y avoir deux autres invités en tant qu'escorte mais ils n'auront pas de voix décisionnelle. Ils ne pourraient que participer ; non décider.


*** Il posa sa chope et compta dans sa tête. ***


Au plus, ça ferait quinze membres décisionnels et dix participants supplémentaires. Si nous n'arrivons pas à mettre d'accord toutes les contrées sur le modèle légal que doit prendre l'Alliance contre la non-vie, ce serait fort dommageable. Au delà de ce nombre, ça risquerait fort de devenir cacophonique.
Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Galiad de Lamedor
Etudiant de la Faculté, Sénéchal, Regent de Dominia
Empire de Kohr

le Dolink 22 Filandor du 1563ème cycle à 14h21

Galiad souriait à la façon de parler d'Estroth, il n'était pas naïf à ce point, mais pour lui il était évident que pour contrer une opposition il fallait l'y intégrer à cette décision.

Cependant Galiad avait demandé 5 équipes une par pays avec au final 5 voix décisionnelle, une par équipe et Esthroth lui en donnait un peu plus.

Enfin il lui donnait, il faudrait alors faire passer cette idée aux trois autres pays mais avec deux pays déjà d'accord entre eux, il est plus facile de faire pencher les trois derniers.

J'aime bien les exemples, prenons 5 personnes de 5 peuples différents, 3 sont pour une proposition et 2 y sont ouvertement opposés au point de rompre l'alliance ? que faisons nous ? pour faire simple quelle majorité est réclamée pour faire avancer l'alliance ? une majorité simple, qualifiée ou une unanimité ?

Très bien pour trois voix par contre il revient à chaque pays de distribuer ses voix de la manière qu'il l'entend ?

Il n'en avait jamais eu besoin que d'une seule, mais on le lui apportait sans effort et par dessus tout il avait pu obtenir que l'équipe soit de cinq représentants ce qui laissait beaucoup d'options

"L'Empire ne me paie pas pour me faire des amis"
Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Dolink 22 Filandor du 1563ème cycle à 15h41

*** La réponse à la question de Galiad était évidente. ***


Il nous faut l'unanimité.
Si le responsable militaire d'une des contrées n'est pas d'accord avec les dispositions légales de l'Alliance, cela n'aura servi à rien.


*** Esthroth continua. ***


J'anticipe un peu mais comme vous voulez rentrer dans les exemples...

Des dispositions particulières pourraient être mises en place pour certaines contrées plus réticentes mais il me semble que nous avions déjà dans l'idée de proposer un article précisant de "respecter les us et coutumes de la contrée dans laquelle les membres de l'Alliance sont envoyés" et que "ces deniers pourraient être renvoyés à la frontière si les autorités locales considèrent que ce n'est pas le cas" et qu'ils pourraient aussi "être jugés devant un tribunal inter-contrées de l'Alliance s'ils commettent une crime grave". Des choses assez basiques.

D'un autre côté, il nous faut aussi permettre aux membres de l'Alliance d'agir selon leurs capacités physiques et magiques sans limite particulière. Autrement dit, pouvoir faire appel à aux dons de ses divinités en Arténie, faire de la magie profane au sein du Royaume de Keldar, etc.

De même, les membres fixes de l'Alliance devraient avoir une autorisation de voyage permanente, leur permettant d'agir rapidement et ne pas être bloqués par la bureaucratie des royaumes étrangers.

D'où le fait d'imaginer un statut pour des membres fixes, prêts à agir n'importe quand, n'importe où ; et un statut pour des membres temporaires, dont le fonctionnement ne changera pas beaucoup d'aujourd'hui.


*** Il s'arrêta là pour le moment. ***


Je m'avance peut-être un peu trop mais c'est la logique que j'en ai.
Il y a beaucoup à réfléchir.

Ce ne sera évidemment pas une "guilde neutre" comme certains l'imaginent mais une instance internationale validée par ses membres signataires, dont la prérogative sera exclusivement la lutte contre la non-vie. Avec la possibilité d'y incorporer rapidement des membres temporaires dans le cas d'une crise majeure.

Quant à la situation de guerre entre deux contrées, les membres concernés devront choisir entre quitter l'Alliance et rejoindre la guerre ou rester dans l'Alliance et ne pas intervenir dans cette guerre.

Ces idées vous semblent être raisonnables et acceptables ?

Scénario Uchronie IDEO
Information détaillées
Galiad de Lamedor
Etudiant de la Faculté, Sénéchal, Regent de Dominia
Empire de Kohr

le Dolink 22 Filandor du 1563ème cycle à 17h15

Galiad se sentait un peu plus rassuré, même si cette discussion était informelle, Esthroth lui présentait des garanties, il aurait à cœur de les voir concrétisées.

Chaque signe d'approbation était une mesure de sécurité pour assurer à chaque nation la pleine autorité sur son domaine, ses ressortissants et l'unanimité garantissait un droit vital pour que perdure cette alliance.

Même si il fut quelque peu dérouté par l'exemple du responsable militaire, les elfes visiblement souhaitaient déjà pérenniser les postes de responsables de l'alliance à des fonctions, pour l'Empire les responsables changent en fonction de la situation, Galiad avait pris le poste parce que c'était son rôle à ce moment, mais aujourd'hui il convenait de le restituer à la diplomatie et sans doute le reprendrait-il lorsqu'il faudra discuter des termes de l'alliance.

Je comprends, l'alliance ne manque pas de projets dont le fond est appréciable, mais il manque de forme et je rajouterai même de procédure.

Comme je le dis l'idée de cette alliance est alléchante, j'attends avec impatience une version de ce projet qui soit applicable.


"L'Empire ne me paie pas pour me faire des amis"
Information détaillées
Kargan
Kohrien, Lieutenant de la Légion
Empire de Kohr

le Mirion 25 Filandor du 1563ème cycle à 02h41

*** Un débat politique était entamé, Kargan, du haut de ses quinze années ne comprenait et ne voulait pas spécialement comprendre ce qui se disait. Il devait se concentrer sur sa tâche de gestion de la légion.

Il finit l'hydromel cul-sec, non sans grimacer mais pour une raison inconnue, il se sentait incroyablement bien. Se levant, il interrompit les deux hommes.

Il regarda Galiad, un peu attristé de le voir partir. ***


Sénéchal, ce fut un honneur pour moi de vous rencontrer. Puisse votre route être bonne.

*** S'adressant alors également à Esthroth. ***


Je suis navré de prendre congé de la sorte, mais je dois organiser la suite pour la légion impériale.

*** D'un signe respectueux de la tête, il prit congé et s'en alla.

Il se dirigea alors vers la partie Kohrienne du campement et y trouva le responsable du camp. Il lui demanda de convoquer tous les lieutenants présents. Ce à quoi l'homme lui demanda un peu de temps afin de les réunir.

Kargan profita du temps pour se faire un brin plus propre. Retirer la terre, les bouts d'écorce un peu de sang afin de paraître au moins un peu plus propre.
Il se débarbouilla et se recoiffa rapidement, mais malgré ses efforts, il semblait toujours en vrac, couvert de taches de sang et sale. Sa participation au combat était évidente. Il se demanda alors ce qu'il allait pouvoir dire aux autres lieutenants, qui avaient plus d'expérience que lui, plus de vécu dans la légion, plus de légitimité pour diriger. C'est alors que monsieur traque fit son apparition. Il se retrouvait seul face à une situation inédite, seul face a des légionnaires qui avaient très certainement perdu des hommes dans les combats, des hommes qui s'était rapproché de la mort en toute connaissance de cause. Kargan se demanda alors comment ses actes l'avaient conduis ici. Cependant, il ne pouvait ni ne devait fuir la situation, il occuperait malgré lui les fonctions et les tâches qui lui avaient été attribué.

Une demie heure passa et le responsable du campement revint avec au moins une vingtaine d'hommes, que des lieutenants, des hommes qui n'étaient pour la plupart pas dans un meilleur état que lui-même, tous avaient plus ou moins deux fois son âge. Il se passa quelques secondes sans que personne ne parle. Il tenta vainement de se recoiffer et prit la parole avec la voix la plus calme et la plus basse possible afin de ne pas trahir plus que ça son jeune âge. ***


Messieurs bonjour, je suis le lieutenant Kargan et je vous remercie de vous être rendu disponible.
Le sénéchal Galiad de Lamedor vient de me rendre la gestion de la légion ici présente sous les ordres du Capitaine Poulos et ce jusqu'à son retour.

***
Les hommes se regardèrent interloqué par la situation, ils venaient de se rendre compte qu'ils seraient dirigé par un gamin qui avait tout juste un début de barbe et une voix à peine muée. ***


J'ai été tout aussi surpris que vous, mais c'est comme ça. Ce sont les ordres.
Le but étant que tout se passe bien durant l'attente du retour du Capitaine. Ce que je peux vous certifier, c'est que j'ai dit à notre Secrétaire Impériale Hame Lyn ainsi qu'à notre Maréchale Jessy et le capitaine Poulos qu'ils pouvaient être fiers de notre légion, que les hommes se battent vaillamment tout en collaborant avec le peuple elfique. Nous avons perdu beaucoup des nôtres et la guerre n'est pas encore terminé même si nous avons bien repoussé l'ennemi sur le front. Il reste encore beaucoup à faire.
Les ordres sont simples. Garder notre progression, garder notre prudence et bien sûr nos hommes. Continuons de suivre les directives elfiques dans une bonne intelligence. Il n'y a absolument aucune raison pour que cela se passe mal, continuons sur notre lancée, gardons le moral.
J'ai promis à mon aimé qu'après cette campagne, je la retrouverais et j'imagine que comme moi, vous mourrez d'envie de retrouver vos familles. Mais l'heure des retrouvailles n'est malheureusement pas encore arrivée. Tant que nous sommes là, nos vies, nos peuples sont en danger !
Les forces de la non-vie progressent ailleurs malgré le fait qu'elles aient presque perdu une bataille ! Nous nous devons de maintenir la pression sur l'ennemi afin d'aider l'alliance se battant eux aussi contre des slaads plus loin dans cette même forêt.
Messieurs, faisons ce que nous savons faire de mieux ! Combattons cet ennemi, sécurisons le périmètre, prenons soin de nos blessés, mais ne lâchons pas le moindre centimètre à ces hommes lézard gris !

En cas de besoin, je me tiendrais toujours à disposition, je superviserais Esthroth Rynvann.

Pour l'Empereur ! Pour la légion ! Force et honneur !


*** Il ne savait pas si s'était l'hydromel ou l'adrénaline mais il fut particulièrement inspiré pour son discours, les hommes semblaient avoir saisis le message et avaient partagé le même enthousiasme que lui sur la fin. La tente où était Esthroth et Galiad n'étant pas loin, il répondrait rapidement aux questions des lieutenants et les feraient disposer pour retourner auprès de leurs hommes et retournerait voir le chef du clan de l'Ombre. ***


Information détaillées
Esthroth Rynvann
Quendë, Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Joriol 26 Filandor du 1563ème cycle à 01h17

Très bien, je vous reverrai un autre jour, Sénéchal.

*** Le Chef de Clan savait que c'était faux mais rien n'indiquait qu'il mourrait face aux Slaads. C'était autre chose. Une lassitude peut-être. Son parcours était complet et s'il s'attardait sur la scène publique après la fin de cette guerre, il ne serait qu'un fardeau pour lui-même comme pour son peuple. D'autres devaient prendre la relève et trouver des voies alternatives. ***


Un dernier verre ?

*** Lança t-il en se resservant lui-même une choppe. ***

_______________________

*** Kargan revint un peu plus tard alors qu'Esthroth se soûlait du mieux qu'il pouvait. ***


Hé, Kargan ! R'trouve-moi sur le terrain d’entraînement d'main à l'aube. Faut qu'ch'te montre deux-trois trucs !

*** Dit-il en se levant et en buvant d'un trait ce qui lui restait au fond de sa chope. ***


Et bonne route à vous, Sénéchal !
Bon r'tour au pays !


*** Et il partirait se coucher pour cuver l'alcool qu'il avait bu toute la soirée. ***

Scénario Uchronie IDEO

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc