Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
130 Joueurs sur Ideo (4417 inscrits) : 67 humains (2282), 38 elfes (1387), 25 orcs (748) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Observations aux abords de la Noire

Les contrées d'Ideo : Parcourez les contrées d'Ideo, découvrez et contez ce qu'il se passe aux quatres coins de ces domaines oubliés...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Delion Carnesîr
Archimage de la Négation, Gouvernant de Folionna, Sorcier Vitaliste
Confédération Arténienne

le Solior 9 Logalios du 1564ème cycle à 16h10

*** L'Archimage avait pu constater que des créatures des quatre étaient apparut ici et là avec des tailles qui dépassaient des habituelles; ce faisant, l'elfe finit par s'équiper à son tour afin de partir observer les alentours de la Noire.

Face à ce froid mordant, il aurait d'ailleurs préféré resté au chaud mais il était question de sécurité et défendre la Confédération et sa Cité demeurait l'essence même de ses objectifs personnel. Passant la porte Ouest de la Cité l'elfe commença à chercher du regard ce qui pouvait se tramait au loin et pourtant rien ne semblait apparaitre dans son champ de vision.

Ainsi donc l'Archimage partit vers le Nord de la Cité en longeant les murs et force est de constater qu'il ne vit rien lui octroyant une réplique, ***


Bon... Je vois rien et c'est bizarre. Il y en a partout sauf ici.

*** Continuant son périple vers l'Est son regard balayé à présent plus au loin d'Ouest en Est direction le Nord de la Cité. ***

"Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur"
Nouveau Thème 27/11/20

Nouvelle Chroniques!08/10/19
Information détaillées
Delion Carnesîr
Archimage de la Négation, Gouvernant de Folionna, Sorcier Vitaliste
Confédération Arténienne

le Lüdik 11 Logalios du 1564ème cycle à 01h08

*** Tandis que Delion c'était dirigé vers une butte lui permettant de prendre de la hauteur, il finit par tomber sur un immense Tornade d'un noir profond tournoyant dans les environs...

Toute chose vivante sur son passage était littéralement décimé et même les cactus. Un rictus apparut mélangé entre inquiétude et froideur; un regard vers la noire et une sensation d'attaque apparut venant percuter l'elfe. S'il n'exprima pas la douleur, il serait en revanche complexe pour voir impossible d'empêcher la souffrance s'afficher sur le visage.

Serrant les dents, il finit par simplement tenter une décomposition sans succès tant la rapidité de frappe était immense. L'ennemi du jour s'annonçait corsé et résistante et il lui fallait à présent s'atteler à la pousser à autre chose que se diriger vers la Cité. Tentant une nouvelle incantation, elle finirait par échoué par un manque de concentration particulièrement flagrant. Entre prudence et attention au moindre mouvement l'elfe avait finit par simplement perdre la concentration dans l'incantation. Et cette fois ça serait une forme de colère bien plus froide qui appart, ***


Bon ça sera toi ou moi à présent et tant pis si je finis bouloté; je l'aurais bien cherché après tout.

*** Ainsi campant sur ses positions, il attendrait la prochaine réaction de la créature des quatre. ***

"Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur"
Nouveau Thème 27/11/20

Nouvelle Chroniques!08/10/19
Information détaillées
Delion Carnesîr
Archimage de la Négation, Gouvernant de Folionna, Sorcier Vitaliste
Confédération Arténienne

le Lüdik 11 Logalios du 1564ème cycle à 14h08

*** Chose qui ne tarda guère et rapidement l'elfe se vit complètement entouré d'un flot noire de négation ayant pour unique but de la blesser violemment. Serrant les points, il bloqua ainsi sa volonté afin de repousser l'assaut qui finirait par être achevé.

Essoufflé, il lui fallut quelques secondes avant de reprendre son souffle avant à son tour de se concentrer. La main dirigé vers le Vortex , les runes finirent par sortir de sa bouche créant un amas d'énergie noir qui viendrait envahir à son tour la créature dans un grondement sourd. Grondement qui serait suivi d'une réplique cette fois bien plus violente à laquelle il aurait été compliqué de résister et pour ce coup-ci le flot noir finit par faire son office.

Une sensation désagréable prit d'ailleurs place chez Delion et tandis qu'il posa sa main sur la ceinture, il comprit rapidement qu'un nouveau problème de taille était présent. Il avait en tout et pour tout qu'une seule potion de vie; une bien belle erreur de sa part dans le départ précipité de la Noire. ***


Là ça devient un peu tendu.

*** Observant les environs sans perdre de vue l'ennemi du jour, il réajusta sa cape et serra son bâton bien plus fermement cette fois pour repartir à l'assaut. Circulant autour du Vortex Noir, il n'avait aucun doute que celle-ci reprendrait un nouvel assaut d'ici peu. ***

"Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur"
Nouveau Thème 27/11/20

Nouvelle Chroniques!08/10/19
Information détaillées
Delion Carnesîr
Archimage de la Négation, Gouvernant de Folionna, Sorcier Vitaliste
Confédération Arténienne

le Malina 12 Logalios du 1564ème cycle à 17h01

*** Et tandis que le combat suivait son cours, l'elfe continua par réflexe presque mécanique d'incanter les sortilèges de décomposition. Non sans lâcher à un moment de colère débordante, ***


Tu vas crever oui?

*** La réponse ne se fait pas attendre et un nouveau flot noir surgit avec une fulgurance dépassant les simple réflexe qu'il avait. C'était pas le tout de faire des sorts pioupiou qui faisait mal; sa condition l'empêcher clairement d'esquiver ou de résister à tout.
Un point sur lequel il se promit de travailler s'il survivait. La journée passé et il lui faudrait visiblement un peu plus d'aide.

C'est ainsi qu'il eut l'idée finalement de contacter le seul personnage pouvant avoir une aide assez efficace sur une telle créature. Le gentil fanfreluche dénommé Caine de la maison deltaplane; un moyen de le tester bien comme il fallait. Delion restait optimiste mais dans le doute, il préférait toutefois assurer quelques potions de vie en secours.

Sa missive partit et tandis qu'il avait perdu brièvement l'attention une nouvelle attaque arriva lui octroyant le droit de consommer son unique potion de vie. Il n'y avait plus qu'à attendre que Caine ne soit pas complètement torché à l'auberge. ***

"Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur"
Nouveau Thème 27/11/20

Nouvelle Chroniques!08/10/19
Information détaillées
Caine Deltherame
Adjoint au Maire
Confédération Arténienne

le Mirion 13 Logalios du 1564ème cycle à 12h14

Si les oreilles de Carnesîr avaient été un peu plus longues, il aurait sûrement pu entendre le cri déchirer les entrailles de sa chère cité.

Ou plutôt du comptoir de l'Auberge des Méninges.

Attablé, Deltherame était en train de siroter une petite chimère du désert, quand il avait été dérangé par un piom, pas si laid que ça. Le messager haut comme une pomme - trois c'était déjà beaucoup trop pour lui - lui remit le message et le Triste Sire salua le Piom par un rot embué de Chimère du Désert. La petite bête magique disparut aussi vite qu'elle était partie, non sans avoir tiré la langue de dégoût.

Après un second rot, tout aussi évocateur sur l'état d'ébriété du Triste Sire, ce dernier déplia la missive et la lut rapidement. Seulement quelques mots étaient écrits.


3 potions de vie
Sortie Nord Folionna direction Nord Ouest à côté d'une mine.

Rapidement.

D.


Caine Deltherame bondit de sa chaise, dans une fureur éméchée. Mais pour qui se prenait-il, ce borgne aux longues oreilles?! Deltherame, le plus Bel Être que comptait Folionna, voire même l'Arténie, devait faire le coursier pour "Sombre Désir" ?

Il commença à ruminer sa colère, marmonnant dans une barbe inexistante, trépignant des pieds comme un enfant gâté. N'en pouvant plus, sûrement en raison du stress lié à sa nouvelle position, Deltherame se mit à beugler dans la taverne.


Mais il me prend donc pour sa Putain personnelle, l'Occulte Borgne?! Mais j'ne suis pas comme la Putain Vérolée, qui s'est faite trousser par toute la Blanche! Je suis Caine Deltherame de la maison Deltherame... Et on ne me manque pas de respect ainsi.... J’ne suis pas un simple coursier qu’on fait venir d’un claquement de doigt… Burps...

Un troisième rot, ainsi que les regards acérés de clients dérangés par le monologue pénible et bouffonesque de l'arténien, remirent les idées en place à Deltherame qui relut la missive un peu plus lentement.

3 potions de vie
Sortie Nord Folionna direction Nord Ouest à côté d'une mine.
Tornade géante; besoin de soutien.
Rapidement Shou.

D.


Flûte.

Carnesîr était donc dans le pétrin et il se tournait naturellement vers son Bras Droit, l'Auguste Deltherame qui lui conchiait au visage, sans vergognes. Caine rangea la missive, se mit une bonne claque pour se punir de ses commentaires fielleux, lâcha quelques piécettes sur sa table, lança un quatrième et dernier rot et se mit en route.

En raison de toutes les chimères qu’il s’était enquillées, Deltherame avait eu une envie pressante à la sortie de l’auberge. Il n’eut d’autres choix que de vider sa vessie dans une ruelle attenante, au vue et au sus de tout. Il ne se départit pourtant pas de sa bonne humeur en sifflotant un petit air qu’on chantonnait aux enfants arténiens pour les endormir.

Une fois sa vessie vidée, Deltherame s’empressa de trouver le marchand qui vendait les fameuses potions de vie. Perdant du temps dans le dédale des ruelles, il trouva enfin son bonheur, dans une échoppe qui ne semblait pas payer de mine à première mine mais qui était un véritable paradis pour tous les amoureux d’objets en tout genre. Caine n’avait pas le temps de faire ses emplettes, ou de taper le bout de gras avec la propriétaire ; toutefois il se fit un point d’honneur à marchander chaque piécette qu’il dépendait pour Delion. 115 arténiums la bouteille de remontant… Et Carnesîr en voulait trois… A ce prix-là, le Triste Sire aurait pu ramener une roulotte de chimères du désert à l’Occulte Borgne, rajouter un œil de verre et même peut être se faire accompagner d’une vieille courtisane édentée, qui avait assez de bouteille pour faire rougir de plaisir l’Archimage de la Négation.

Dans un coin de la tête, il garda le prix qu’il avait payé. Bien entendu, une fois que la situation serait devenue plus vivable, le Satrape de Folionna n’oublierait pas de rappeler subtilement à Carnesîr la dette qu’il avait contractée auprès de son subalterne. Fort heureusement pour Delion, Caine n’allait pas lui facturer le déplacement, même si cela lui arrachait le cœur de ne pas gagner quelques piécettes supplémentaires sur le dos de l’Archimage de la Négation.
Les fioles rangées, Caine avait continuer à suivre les instructions de son supérieur en passant la Porte Nord, puis suivant l’Ouest, à grand renfort d’hésitations. L’orientation n’avait jamais été son fort. Est… Ouest… Tout cela se ressemblait un peu trop pour le Triste Sire.

Après de nombreuses minutes d’effort, dans le désert arténien, Deltherame avait aperçu la fameuse mine qu’avait mentionnée Delion dans sa missive. Il prit quelques instants pour se reposer, remettant son turban du mieux qu’il pouvait pour éviter que le sable ne vienne irriter sa peau de jeune premier.

Il sortit une petite gourde, remplie d’hydromel et en but une petite lampée pour se donner du courage. Même s’il était arténien jusqu’au bout des ongles, le Triste Sire n’appréciait qu’à faible dose les affres du désert confédéré. Soupirant, en pensant à tous les efforts qu’il faisait pour gagner sa croûte, Caine repartit dans la discussion indiquée par Delion. Après plusieurs minutes de tâtonnements et de vitupérations silencieuses, le Satrape de la Noire trouva enfin ce qu’il cherchait.

La créature magique dont avait parlée l’Archimage de la Négation était là. En un instant, le vortex de la négation remarqua sa présence. Quelques secondes plus tard, Deltherame sentit un flot noir de négation l’envelopper et sentit son énergie vitale disparaître à petit feu. L’arténien réussit à s’échapper de l’entreprise délétère de la créature de la Négation, non sans mal.

Affaibli, Deltherame eut quand même la force de beugler dans le désert.


SALETÉ DE BESTIOLE ! T'VAS T'CALMER OUI ! J'T'AI RIEN FAIT MOI ! T'AS VU C'QU'T'AS FAIT À MES VÊTEMENTS, IMMONDICE ?! J'VAIS T'CREVER TU VAS VOIR!


Les frusques du Triste Sire n’avaient rien ; l’orgueil de Caine un peu moins. C’est pourquoi il avait besoin de crier son énervement. Beugler dans le désert était néanmoins similaire à pisser contre le vent. C’était contre-productif et pouvait même se retourner contre soi. C’est ce qui arriva à Deltherame ; la créature n’eut d’autre réponse qu’attaquer à nouveau le Triste Sire, qui poussa quelques cris de souffrance, en sentant de nouveau un flot noir l’entourer pour vampiriser ses forces vives.

Le visage de l’autoproclamé Satrape de la Noire se crispa. Tentant de retrouver son calme, Caine se concentra et lança un sort sur la créature, qui ne réagit pas plus que ça. Deltherame avait pourtant eu la sensation que son sort avait fonctionné. Peut-être que la créature s’était désintéressé de lui, au vue de la médiocrité de ses pouvoirs magiques. En effet, non loin se trouvait l’Archimage de la Négation, qui était sans aucun doute plus puissant que ne l’était Deltherame. Ce dernier se rappela sa tâche première : faire le coursier, tel le premier gueux venu, qu’on siffle.

S’approchant de Delion, il lui tendit une petite bourse en cuir, dans laquelle on pouvait entendre le léger tintement du verre qui s’entrechoquait.


Tenez Mara-Haji comme promis…

Même si Deltherame était plus inutile qu’autre chose face à cette monstruosité, ce n’était plus une question de puissance, de gloire ou de tableau de chasse. Non, c’était une question d’honneur ; on ne bafouait pas ainsi l’orgueil d’un Deltherame. Le Satrape de la Noire ne le permettait pas. Toutefois, tout en balayant du regard la zone où il était, Caine garda en mémoire que la fuite était aussi une option valable. Deltherame tenait plus à la vie qu’au peu de chimère du Désert qui restait dans sa gourde. Et pourtant, ce breuvage c’était presque l’amour de sa vie… S’il voulait continuer en profiter, autant rester sur ses deux pieds.
Information détaillées
Delion Carnesîr
Archimage de la Négation, Gouvernant de Folionna, Sorcier Vitaliste
Confédération Arténienne

le Joriol 14 Logalios du 1564ème cycle à 05h36

*** Tandis que l'Archimage était en constant mouvement, il nota l'arrivée de Caine non sans laisser un léger rictus d'amusement. Il pensait pourtant occuper l'immense tornade dont il ne lui avait pas véritablement cherché ou trouvé de sobriquet.

Attrapant la sacoche, il finit par remercier du regard Caine non sans une forme de contentement ou plutôt de reconnaissance au travers de son unique oeil. ***


Voici la Garce de la Vignasse. Tâchons de la finir pour protéger la Noire et ses habitants Ma-Haji. Vous si vous le désirez vous pouvez rentrer ou l'immoler; à votre convenance!

*** Caine aurait forcément le choix; rentrer et avertir les gens qu'un gros méchant, dangereux se trainait aux abords de la Cité. Ou simplement participer comme il le pouvait.

Ça serait au détour d'une énième et nouvelle décomposition qu'il finirait par s'exprimer entre deux assaut de la créature. ***


Elle perd en force, nous ne devrions plus mettre très longtemps à la mettre hors d'état de nuire Mahaji. Avec ça la fierté du devoir accompli en prime!

*** Le tout était dit avec une conviction particulièrement profonde. Et Caine pourrait observer chez Delion une fougue à aller franchement se frotter à plus gros, sans doute plus fort que lui. Un point que l'Archimage ignorait tant sa conception et son amour pour se dépasser l'obnubilait; il ne gagnerait sans doute pas plus à l'ignorer mais qu'importe le devoir de part sa fonction primait au-dessus de toute considération personnel.

Et Caine s'y était retrouvé bien malgré lui; peut-être était-ce une simple mise à l'épreuve pour lui? Peut-être même que le Borgne Occulte y avait vu un moyen de le pousser à se dépasser qu'à simplement chercher sa pitance? Qu'importe les deux compères étaient à présent ensemble et Delion gardait avec vigueur son oeil sur la créature. Non sans quelques fois une attention sur ce que l'humain ferait ou faisait. ***


Quelle chance nous avons de pouvoir nous mesurer à deux face à une telle créature! Dites vous que nous sommes que deux quant pour une autre ils sont cinquante à devoir intervenir!

*** Le cinquante était relatif bien que cela l'amusait de voir deux écoles mobilisé pour protéger une Cité d'une créature similaire... Toutefois, Delion ne perdait pas à l'esprit qu'encourager Caine à embrasser un simple devoir de cet acabit ne ferait que renforcer sa crédibilité en tant qu'Adjoint. Et puis être remboursé nécessitait de voir l'Archimage s'en sortir en vie aussi! ***

"Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur"
Nouveau Thème 27/11/20

Nouvelle Chroniques!08/10/19
Information détaillées
Caine Deltherame
Adjoint au Maire
Confédération Arténienne

le Joriol 14 Logalios du 1564ème cycle à 22h38

La garce de la Vignasse. Voilà un nom qui sonnait bien pour une monstruosité pareille. Deltherame salua intérieurement la créativité de son supérieur. En plus, il lui avait donné du Ma-Haji. Il n’était peut-être pas si irrécupérable que cela en fin de compte. Dans un coin de sa tête, le mécanisme du décompte des points de respect s’enclencha. Après une brève mécanique intellectuelle interne, Deltherame jugea qu’on était encore loin des Flancs du Respect, mais que les Collines du Dégoût venaient de disparaître en ce qui concernait le cas Carnesîr. Voire le Cas-rnesîr.

Fier de son petit jeu de mot pitoyable, Deltherame ricana comme un gamin, mais eut le bon sens de se reprendre rapidement. Il lança un bref coup d’œil à Delion.


Eh bien ma foi Mara-Haji, puisque je suis là… autant vous aider avec mes modestes moyens…

Le calcul avait été vite fait. Si l’Archimage tuait le Vortex de la Négation, Deltherame pourrait toujours proclamer qu’il avait aidé le Seigneur de la Noire à occire la monstruosité. La populace saurait alors récompenser le Satrape de la Noire, via de multiples gestes de générosité.

Et puis si Delion n’arrivait pas à tuer la bête, Deltherame aurait sûrement une chance de trouver quelques babioles intéressantes sur le corps encore chaud de l’Archimage. Il pourrait même relater les hauts faits du Borgne Occulte, pour quelques piécettes et une bonne chimère du désert bien fraiche.

Le point le plus important était de ne pas mourir. Malheureusement ça commençait mal… Un de ses sorts eut un effet dévastateur puisque rien ne se produisit. Pire encore, il se sentait vide, comme incapable d’utiliser la magie pendant un instant…

Le Vortex n’était pas en reste, puisqu’à nouveau il s’était servi de Caine comme d’un réservoir à énergie vitale. Le Triste Sire se sentait de plus en plus faible, mais ce n’était pas le moment de s’apitoyer sur son sort. D’une, « Sombre Désir » lui devait un nombre incalculable d’arténiums pour les trois potions de soin qu’il lui avait apportées. De deux, s’il mourrait maintenant, personne n’aurait eu le talent nécessaire pour raconter sa Fin Glorieuse, tombant pour la Noire et sa population de gueux, indignes de Sa Virtuosité. De trois, il n’avait plus aucune goutte de Chimère du Désert dans sa gourde. Mourir la langue asséchée était pire que la Mort elle-même. Deltherame ne pouvait s’y résoudre.

C’est pourquoi, après avoir repris ses esprits et médité, laissant Delion seule face à la bête pendant un moment, Deltherame psalmodia quelques phrases. Un halo bleu apparut alors autour du Satrape de la Noire, puis se fit de plus en plus pâle, le rendant… flou.

Parfois la meilleure stratégie c’était de ne pas mourir bêtement. Et à sa vie, Caine y tenait.
Information détaillées
Delion Carnesîr
Archimage de la Négation, Gouvernant de Folionna, Sorcier Vitaliste
Confédération Arténienne

le Valkin 15 Logalios du 1564ème cycle à 22h17

*** Hochant la tête à l'annonce de Caine,Delion resta satisfait de la décision de l'humain. C'était un peu comme gagner des points sur l'échelle du respect et tandis qu'il repartait à l'attaque, il pu observer des flammes entreprendre un assaut sur la tornade; malheureusement l'effet escompté par Caine ne semblait pas au rendez-vous. Triste réalité et conclusion pour celui qui essayait de faire du mieux qu'il pouvait; cela ne serait sans doute pas oublié.

Après tout il restait le seul disponible et apte à s'attaquer à la Garce de la Vignasse. Et tandis qu'un nouvel assaut de flot noir provoqua à nouveau une perte sensible d'énergie vitale, l'elfe grogna ostensiblement sans pour autant dégainer une réplique de son cru. Au contraire une nouvelle incantation apparut et cette fois celle-ci vint à frapper la Tornade qui semblait réagir sous les assauts répété; après une nouvelle tentative repoussé par l'Elfe, il recommença ainsi sans cesse. Chaque attaque se soldait par une contre attaque qui l'affaiblissait un peu plus et tandis qu'il finit par poser un genou à terre, un potion de vie serait ingurgité.

Trop peu sur l'instant mais sans doute plus sage; observant son armure, il jugea bon de finalement accentuer les attaque et d'en finir une bonne fois pour toute. Ce ne serait qu'à la suite de plusieurs immolations de Caine et de décomposition du Borgne Occulte, que la Tornade semblait s'éteindre doucement. Le tournoiement finit par se réduire jusqu'à ce que le vent du désert entame la destruction de la forme face à eux. Un sourire mais aussi une respiration saccadé preuve d'une fatigue rarement ressenti était présent chez l'elfe et pourtant... Pourtant, il ne put s'empêcher d'entamer un petit pas de danse imageant toute sa satisfaction.



Après avoir terminé, celui-ci finit par se diriger vers Caine et une fois face à lui un regard se posa sur lui. Jugeant son état mais aussi celui qui récemment semblait plus enclin à chercher à récolter des pièces ici et là. ***


Finaliser le projet et vous serez nommer Gouvernant.

*** Ouvrant son sac, il finit par sortir une bouteille de vin Sardanais et dans un ultime effort, il s'assit sur son sac. Un chpok bien connu apparut et raisonna puis le goulot serait monté aux lèvres du Nihiliste. Un fait peu commun mais qui aujourd'hui lui semblait mérité; et tandis que le goulot se décrocha des lèvres asséché de l'elfe, la bouteille fini par se diriger vers Caine. ***


Il est fort dommage que vous ne maitrisiez pas la Négation. J'aurais consenti à vous apprendre quelques petites choses qui vous aurez permis d'être moins assujetti aux embrouilles. Tenez, buvez!

*** Ce n'était pas un ordre enfin pas vraiment... Il laisserait l'Adjoint en décider de la finalité; peut-être même que partager le même goulot qu'un plouc du sud de la Confédération ne lui conviendrait d'ailleurs pas. De l'autre main, une bourse fut décroché et lancé avec agilité vers Caine.
***




"Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur"
Nouveau Thème 27/11/20

Nouvelle Chroniques!08/10/19

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc