Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

121 Joueurs sur Ideo (4364 inscrits) : 68 humains (2253), 26 elfes (1369), 27 orcs (742) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Au cœur de la tourmente. Chapitre un: La Fée brisée.

Où une équipée de vaillants aventuriers vont braver mille et un dangers dans un esprit dérangé
Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1] [2] ...[9] [10]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Elanor Cenedril
Prêtresse de Shadaliel,Prêtresse de Galmaniel
Peuple Elfe

le Valkin 24 Logalios du 1557ème cycle à 11h13

*** Après le sort de glace d'Herinäisil le nombre de squelettes avait bien diminué et Elanor se dit qu'elle était bien moins efficace que la magie contre ses ennemis.
Elle se retourna pour voir où elle pouvait être plus utile, percevant Telma dans les airs arrivants à tuer les cauchemars ailés, elle se dit qu'avec ses dagues elle serait plus efficace qu'avec les morts vivants.

Elle quitta donc la première ligne se dirigeant vers les archers. Durant le trajet elle retira son foulard pour y attachez les dagues à chaque extrémité. Une fois arrivé au coté des archers attaqués, un ennemi aillé se dirigea vers la Nis.
Il fut accueilli par un lancé de dague en pleine tête, mais elle ne fut pas perdue car avec un coup sur le foulard pratiquement tendu et la dague tourna brusquement pour découper une aile d'un autre.

À ce moment la une nuée de cauchemar quittèrent les archers pour se diriger vers la Nis qui était un plus grand ennemis pour n'eut que les archers.
Elanor fit tourbillonner les dagues de chaque coter d'elle en même temps, quand la première vague arriva elle tourna sur un pied pour les toucher tous presque en même temps.

La seconde vague fut plus vicieuse car ils attaquèrent dans plus de direction et la Nis du changer de tactique prenant une dague dans la main et fit tourner à seconde avec toute la longueur du foulard ce qui augmenta encore plus sa vitesse de rotation.

Mais cela eut pour effet qu'elle pouvait se défendre de la tête jusqu'aux chevilles, avec le fait qu'elle tournait sur elle, cela lui fessait un cocon de protection qui détruisit pratiquement toute la seconde vague, tout sauf un qui avait réussi à passer mais que fit tuer avec la dague qu'elle avait dans sa main gauche.

Pour la suite ils décidèrent d'attaquer tous en même temps et de faire venir du renfort, maintenant presque toutes le cauchemar aillé était sur la pauvre Nis qui tentait temps bien que mal de se défendre.
***


14 Ennemis tuer
Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë
Peuple Elfe

le Joriol 30 Logalios du 1557ème cycle à 21h48

(HRP: Dsl du temps mit, mais il était un peu long a sortir celui là vu son importance ^^)

Quelque part non loin du champ de bataille...

Pendant tout ce temps, non loin de là, au sommet de la canopée des arbres, trois personnes regardent la bataille. Ces trois mêmes individus mystérieux et aux physiques engageants croisées par Dolinaeth, chez Lorikiel. Mais là chacun arbore son vrais habit et plus une toge d'emprunt pour s'infiltrer dans l'un des fragments. (Et puisque vous ne lisez pas les rp concernant les autres "Ouh les vilains !" ^^, je vous fait une re-description des personnages)

A moitié couché sur le tapis de feuille de la canopée un jeune ner aux cheveux blancs immaculés courts porte une combinaison de cuir noire et aux lanières violettes, extrêmement moulante, façonnant avec délice ses formes sculptées par un entraînement martial. Sa position contracte d'ailleurs une bonne partie de ses muscles, dont les abdominaux. Sa silhouette séduisante est soulignée par un visage engageant aux yeux violets intenses. A coté de lui repose une étrange épée à deux mains dont la lame n'est pas faite de métal, mais d’écailles dentelées violettes. L'extrémité du pommeau est ornée d'une sphère verte luminescente. Le séduisant ner aux cheveux neige porte un regard dédaigneux sur le champ de bataille.
(rappel en image : )

Le plus petit des trois, est un mignon petit elfon aux boucles rousses et aux grands yeux verts émeraudes. Il arbore une toge d'un blanc lumineux. Cette toge est simple et dispose d'un capuchon que je jeune garçon ne met pas. Visiblement l'habit est bien trop grand pour lui puisque ses manches sont trop longues et que le tissus traîne à ses pieds. Une tiare magnifiquement ouvragée est posée sur son front, faite d'or et de cristaux verts, d’émeraudes et d’ophites, elles viennent souligner ses yeux verts perçants cernés d'un maquillage rituel noir. Au centre de cette tiare, trône une grosse orbe similaire à celle du pommeau de l'épée du ner aux cheveux blancs. Sous sa tiare, il possède un étrange tatouage sur le coté gauche du front. Son visage n’était pas vraiment joyeux comme lorsqu'il jouait de la musique, mais plutôt inquiet.
(rappel en image : )

L'enfant se tient en retrait à la droite d'un ner avec un éventail noir, qui lui même se tient à coté, à la droite, du premier ner. Si les deux premières silhouettes apparaissent séduisantes, cette dernière est réellement sublime. L’étrange être a une peau nacrée et son torse est gracieux et sculpté, bien que beaucoup moins que celui de l'autre ner à l'épée. Il possède des cheveux noirs de jais et un visage fin et gracieux à la limite de l’androgynie. Beau, presque trop, cette beauté a quelque chose de dérangeant... Surnaturelle et ténébreuse, mais terriblement séduisante. Il a de fines lèvres et des yeux verts émeraude spiralés qui semblent happer la volonté de ceux qui tombent dans son regard.
L'individu porte une soutane de soie blanche et bordée de liserés verts. Deux gouttes d’eau semblant former un Ying et un Yang vertical, sont brodés dans le dos de la soutane. L’ouverture en partie haute de cette toge sacerdotale donne sur le torse légèrement sculpté de l'elfe. Le vêtement est ample, et les manches, larges. Pour la partie basse, il est habillé de braies de soie blanches légères et porte des sortes de sandales de bois à lanières d'or surélevées chacune par deux cales elles aussi de bois (comme les Geta japonaises). Il porte aussi en couvre chef, une mitre sacrée. Cette mitre est étrangement ouvragée avec une base bordée de soie verte enserrant sa tète, et un sommet plus évasé, retombant en arrière et paraissant s’enrouler sur lui même à la manière des coquilles d’escargots. Deux longues tresses de tissus torsadé de noir et blanc, pendent de chaque cotés, à partir de l’arrière de la mitre. Sur ce couvre chef étrange, fait de soie blanche, renforcée pour le faire tenir en hauteur, sont incrustées des pierres précieuses bleutées. Le plus gros saphir forme une goutte d’eau au centre de la mitre, serti dans un soleil doré, au rayons étrangement courbés. Il porte à son oreille droite un sorte de bijou, un colifichet de filin doré. Enfin, (pour en revenir a l'éventail et boucler la boucle ^^), il manie un étrange éventail, d’écailles noires et au pommeau doré, serti du même opale iridescent que les deux autres. Il fixe d'un regard impassible le champ de bataille.
(rappel en image : )

Les trois étranges personnages, le maître, son assistant, et le garde du corps, observaient...
Puis vint le moment où les Ulmidielites lancent un orage pluvieux. L'inconnu a l’éventail lèva sa main pour récolter l'eau de pluie et offrit son visage magnifique aux gouttes tombées du ciel, fermant les yeux, savourant cet instant. Il fut imité par les deux autres.

Sa voie suave et envoûtante se fit alors entendre et l'on sentit une note de tristesse dans celle-çi.

Cela fait combien de temps... ?

Le ner au cheveux blancs lui répondit.

Je ne compte plus.

Le petit roux ajouta tristement.

Cette pluie n'est pas réelle, Excellence...

Le ner aux cheuveux de jais savait que son assistant avait raison... Pourtant, il aurait tellement aimé...
Soudain Herin joua de ses effets pyrotechniques pour massacrer du méchant, encore et encore, tirant le maître loin de ses rêveries nostalgiques.

J'aurais peut être du l'écraser quand j'en avait l'occasion... Soupira t'il.

Tch... Tu deviens indulgent... Ils déteignent sur toi... Fit le garde du corps moqueur.

Je sais... Lui répondit l'elfe au cheveux noir de jais. Et cela ne va pas s'arranger quand j'en aurais terminé avec cette Selesnya...

Le petit roux parût anxieux et demanda.
Maître... Est-ce vraiment nécessaire ?

Le maître répondit en baissant la tête... Tu sais bien que oui, si nous voulons... Il s'interrompit et ajouta.. Tu as passé trop de temps auprès d'elle, tu t'y est attaché...

Le jeune apprenti baissa la tête et n’ajouta plus rien.

Sur le champs de bataille la Grande Ennemie était en train de perdre.

Le maître soupira. Quelle stratégie navrante...

Tu t'attendais à quoi... ? Le sermonna son garde du corps. Laisse nous participer on aurait déjà fini...

Le maître fit la grimace. Je ne veux pas précipiter les choses et vous m'êtes trop précieux, c'est la première fois que je m'introduit dans l'esprit d'un Avatar et je ne sais pas ce que nous y risquons. Cette intrusion pourrait se retourner contre nous.

Le garde du corps souffla. Je m'ennuie...

Comme pour répondre a son ennui, Herin venait de faire mouche avec son dernier sortilège et le maître fit une nouvelle grimace.

Bon, vas-y. Souffla le ner à l’éventail, contrarié.

Ah ! Enfin un peu d’action ! Fit le garde du corps en se relevant et en empoignant son épée.

Attends, avant de partir... Il fit un signe a son assistant, qui comprit. Ce dernier entama une petite prière silencieuse et dans une aura lumineuse, une étrange sphère lumineuse crépita autour du garde du corps, puis disparut.

Une seule... Ajouta le maître.

Quoi c'est tout... ? Le garde du corps parut déçu. Laquelle ?

Secouant son éventail et replongeant son regard dans le champ de bataille il réfléchissait. Il était évidant qu'Herinaisil était la plus gênante, mais qui sait, les volontés du maitre sont parfois étranges. Il fit un sourire a son séduisant garde du corps en tapotant sa tempe gauche.

Je n'aime pas qu'on entre dans ma tête. Fais un exemple.

Visiblement, il considérait Dolinaeth comme un plus grand danger qu'Herin et en fin stratège, il devait sûrement avoir raison.
Le garde du corps dévoila ses dents pointues et se jeta du haut de l'arbre pour rejoindre la mêlée.

Le maître ajouta en soupirant. Je ne peu vraiment rien lui refuser...

___________________________________________________________________

Sur le champ de bataille...

Bien que la bataille tournait en la faveur des élues, il restait encore à faire. Les archers suivirent l'exemple d'Elanor et de Telmä. Les cauchemars avaient été ralentis par le sort de l'illuminée ! Et ils étaient plus faciles a toucher, il n'en restait même plus qu'une poignée. Les zombis furent encore sévèrement touchés par Herin qui fut imitée par les mages d'Ulmidiel, lançant leurs boules de feu avec fureur. Les lames d'ombres épuisées continuaient le combat mais étaient en mauvaise posture, ces zombis diminuaient mais étaient vraiment nombreux et robustes... Au loin, arrivant tranquillement, les élues pouvaient voir un petit bataillon de mages hautains maniant des plumes s'avancer vers eux.

Soudain surgie de nulle part, une brume épaisse se leva proche du bouclier de protection de la fontaine, laissant un voile d'incertitude napper l'arrière garde des défenseurs. Herin, Dolinaet et son protecteur treant furent pris dans la nappe de brouillard. Bien que la douce était sonnée elle sentit un danger imminent. Le treant et Herin le sentirent aussi, mais avec moins de force que Dolinaeth, l'empathique. Une soif de sang, son sang !

Attentioooooon ! S'exclama le treant en se jetant dans une direction pour s'interposer entre l'assaillant et sa proie.

Trop lent ! Purent entendre les trois défenseurs lorsque, du plat de sa lame, le puissant guerrier asséna un violent revers au treant, le faisant voler et s’écraser contre le champ de force de la fontaine. Il y eu plusieurs « cracs » horribles de cassement de branche dénotant la puissance du coup.

Dolinaeth eu juste le temps de se retourner pour voir ces deux yeux violets magnifiques. Puis sa tête fut tranchée et roula au sol juste devant les yeux horrifiés de la sage Herin. Le corps sans vie de la douce vacilla et s'affala et Dolinaeth se réveilla en sueur dans son lit. Tout comme pour Galadas, le corps et la tête s'évaporèrent et ne restèrent au sol que les petits glands dorés que le treant lui avaient confiés.

Nooon....Assassin... Dit faiblement le treant toujours avachit contre le bouclier de protection.
La réaction fut immédiate à l’intérieur du champ de force ou les Valars étaient réunis.

Xxxzzzgtx! Gémit Lorikiel affaiblit. Il interrompit sa participation au rituel et ploya, genoux à terre. Kms gijkrzms bew pjzsga.

Les autres Valars furent secoués.

Fufi! Cria Shadaliel

Eyvvbwa bqa eb dyqqlfob, djq Myolwjbax ! Pleura Galmaniel.

HRSYRF PJQPRQYHRSm!!! HRSYRF PJQPRQYHRS GJQ SMQE !!! Beugla Ulmidiel.

Fiyr piybifr hfkixh v nxxwbhxn! Ajouta Velaniel.

Le rituel continua alors que Lorikiel, lentement, ployait sous l'affaiblissement.

A l’extérieur aussi se fût la panique. L'orchestre fut ébranlé et devint cacophonique. Une partie des musiciens disparurent même, comme désintégrés, dés que la tête de Doli eu quitté son corps et de nombreux autres disparaissaient à chaque instant.

L'orchestre de Lorikiel n'est plus en mesure de fournir le bonus de dégât de défense et de magie illimitée. Plus de musique, juste le son angoissant des combats. Les effets positifs lancés par Doli, sont suprimés.

Le séduisant ner ricana affichant ses dents pointues, seul point étrange de son anatomie quasi parfaite, et se tourna alors vers Herin, pointant son épée ver elle, visiblement prêt à l'embrocher. Il lui fit soudain penser aux deux autres qu'elle avait croisée, sa beauté était surnaturelle et sa carrure puissante, mettait la nis mal à l'aise. Et il y avait cette brume, qui enveloppait ce ner tel un voile mystérieux.

A ton tour ma jolie. Fit il avec un sourire aguicheur, passant sa langue sur ses lèvres.

C'est à vous Mouhahahahaha !

Récapitulatif des dégâts:
Unité des loups détruite.
Unité du brasier détruite.
Unité des cauchemars ailés blessée: 5% des effectifs restants.
Unité des zombis blessée: 35% des effectifs restants.
Unité des mages saouls: 65% des effectifs restants.
Unité des élémentaires détruite.
Unité des ombre-lames blessée: 15% des effectifs restants.
Unité des archers blessée: 30% des effectifs restants. (Incapacité de tir)
Unité des sages blessée: 80% des effectifs restants.
Unité de l'orchestre condamnée 70% des effectifs restants. (destruction progressive)
Bouclier de protection de la fontaine endommagé: 85% de résistance restante.

Nouveau thème de Selesnya, enfant Câlin ou friandise ?
Information détaillées
Telmä
Chroniqueuse,Aspiration Naturelle,Inspirée
Peuple Elfe

le Solior 1 Danurmos du 1557ème cycle à 23h24

HRP : ( Site pour lancer des dés :http://dicelog.com/dicefr )
A droit à 3 attaques.
1 ère attaque :
Lance 1D20 + 15. Résultat : 29.
Dégâts :
Lance 1D10. Résultat : 2.
Lance 1D10. Résultat : 6.
Lance 1D10. Résultat : 5.
Total + 15 : 28.

2eme attaque :
Lance 1D20 + 10. Résultat : 22.
Dégâts :
Lance 1D10. Résultat : 3.
Lance 1D10. Résultat : 2.
Lance 1D10. Résultat : 6.
Total + 15 : 26.

3éme attaque :
Lance 1D20 + 5. Résultat : 10.
Dégâts :
Lance 1D10. Résultat : 3.
Lance 1D10. Résultat : 6.
Lance 1D10. Résultat : 2.
Total + 15 : 26.

Dégâts des 3 attaques : 80.
Telmä tue 4 cauchemars ailés.

***
Toujours en train de voler (miraculeusement) dans le ciel, Telmä était encore en plein combat contre les cauchemars ailés et ne vit pas qu'Herinäisil courrait un grand danger. Ni que Dolinaeth s'était fait décapiter et le Tréan repoussé.
Étrangement, elle ne réagit pas à l'arrêt de l'orchestre pour le moment.
***

Alors que nous avançons, nous sommes confrontés aux erreurs que nous avons fait. Larmes de remords. Silences. Anxiétés. Dire au revoir, c'est fuir.
Information détaillées
Elanor Cenedril
Prêtresse de Shadaliel,Prêtresse de Galmaniel
Peuple Elfe

le Dolink 2 Danurmos du 1557ème cycle à 12h26

*** De son coter Elanor avait fini sa danse de lame volante, le peu d'ennemis qui restaient étaient tués par les archers qui étaient maintenant libres de leur mouvement. La Nis se remit donc aux aguets pour savoir où elle pouvait être utile à présent.

Ce fut à ce moment que le tréant cria: ***
Attention.
*** Et l'attention d'Elanor se porta sur ce secteur qui était pourtant largement à l'arrière des lignes.
D'un coup elle entendit un fracas accompagné de plusieurs craquements de branches contre le mur que les Valar avait créé par leur magie, puis la chose la plus horrible arriva, un bruit de quelque chose tranché net et la tête de la Douce voler avant de rouler sur le sol.

Au lieu de crier, pleurer où s'effondrer en larmes, Elanor eut une réaction diamétralement différente, elle saisit fermement ses dagues et commença à avancer.
Son visage n'était plus doux, enfaite il n'était même pas colérique, ou haineux. Rien de tout ça il était vide, froid, même le masque de douleur avait disparu de son visage.
Ses dagues qui étaient autrefois rouges, changèrent de couleur devenant progressivement noir mat, la transformation démarra de l'endroit où les mains de la Nis étaient jusqu’à la pointe des lames.

Quand elle entra dans la brume magique elle ne fut pas gênée, se basant uniquement sur son oreille et son toucher pour le trouver, et elle avança directement sur lui.
Quand d'un coup elle arriva derrière elle et sans que les remarquer elle lui planta les deux dagues simultanément dans les reins, Elanor sentie les dagues rentrez dans les chaires et ressortir de l'autre coter du corps, elle lui dit d'un ton froid et sans aucune émotion. ***

Pour Dolinaeth et Selesnya disparaît à tout jamais.
*** Elle retira sa dague droite pour le replanter plus haut dans le poumon, puis se fut autour de la dague gauche de sortir pour se replanter et ainsi de suite.
Lui assénant encore et toujours des coups sur les organes vitaux jusqu'à se
que les battements cardiaques cessent.

Voilà ce qu'elle imagine, car comme lui avaient enseigné ses parents eldunieliste. ***

pour qu'une attaque soit parfaitement réussie il faut de du passé plusieurs fois mentalement pour que les muscles de ton corps sachent comment agir, mais reste a l'affut du moindre changement car un combat ne se déroule jamais comme prévu.
*** Telle était les paroles de son père. ***


*** Quand elle fut véritablement dans le dos de son adversaire sa respiration s'était ralenti au point de ne plus être perceptible.
Elle leva les bras et asséna les deux premières attaquées au moment pour il disait. ***
A ton tour ma jolie.
*** En regardant Hérin ***


Avatar entier
Information détaillées
Herinäisil Meldanava
Quendë,Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Lüdik 3 Danurmos du 1557ème cycle à 23h19

Seles battue aux dés, j'attends de voir la suite avant de déclencher mes pouvoirs ^^

*** La chose arriva vite. Trop vite. Une nouvelle donnée. Un nouvel élément.
Et une donnée très appétissante, avec une aura propre à ce rêve étrange dans lequel elles étaient enfermées.

Le choc. De voir la tête de Dolinaeth rouler. De la présence de ce nouvel ennemi. De plusieurs petites choses.

Elle vit Elanor arriver. Ses pouvoirs, ses dons de déduction, et le fait qu'elle ne lui tournait pas le dos comme ce ner des enfers y furent pour beaucoup. Elle même resta concentré sur lui. Elle était la prochaine. Dolinaeth les soignait. A présent, il fallait attaquer celle qui décimait les troupes adverses. Logique. Une tactique comme une autre. ***


A ton tour ma jolie.

*** De choquée et perplexe son visage retrouva une froideur intense. Du haut de son quadri millénaire, elle avait connu les Grands Prêtres et les rois les plus puissants. Elle ne tomberait pas à genou devant un guerrier qui roulait des mécaniques. Si son aura à lui était intense, elle tentait néanmoins, consciemment ou non, de renverser les rôles et de lui faire sentir le poids de sa présence à elle.

L'ancienne avait toujours fait attention à ne pas être trop...incisive en présence de Dolinaeth. Trop macabre. Son meurtre venait de rendre les choses plus compliquées et plus simples à la fois.

Elle haussa un sourcil et offrit à son adversaire un sourire de prédateur. Le genre de sourire qui faisait trembler les esprits faibles. Et les moins faibles.

Quand elle parla, sa voix fut un étrange mélange. Glaçant les environs et créant des ondes d'électricité statique qui faisaient dresser les cheveux de peur et d'adrénaline. ***


Quand les adultes discutent, les enfants se taisent, mon mignon.

*** L'aura de magie de la vieille nis s'intensifia en une fraction de seconde. Pas assez pour qu'il ait déjà la chance de réagir.
Son esprit avait analysé toutes les données.
La rapidité et l'agilité de l'adversaire. Son détachement face au meurtre. La place d'Elanor, du Tréant et du bouclier bien trop près pour se déchainer violemment.
La présence d'Elanor et ce qu'elle souhaitait faire. Ses possibilités à elle si jamais elle réussissait ou non son coup. Comment dévier sa magie dans les deux cas.
L'aura autour du ner également, et son arme qui avait un éclat magique.

Beaucoup de choses observées, analysées et comprises en si peu de temps.

Il ne lui fallait que la bonne ouverture. Celle qu'allait lui donner Elanor. ***

Sagesse est fille d'Expérience et se refuse à qui ne sait écouter.

Thème 3, 03.12.12
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë
Peuple Elfe

le Mirion 5 Danurmos du 1557ème cycle à 22h26

"Seles battue aux dés, j'attends de voir la suite avant de déclencher mes pouvoirs ^^" -> Grrrrrrrrr... Ouais... En même temps j'ai l'impression que le grand dieu du dé 20 fait la sourde oreille quand je lui adresse mes prières... *soupir las* Donc...

... Elanor s'approche pour porter la première attaque, le ner n'a rien vu venir (comme par hasard putain de dés !!!), elle sait qu'elle va faire mouche. Et, alors que celui-ci est en pleine conversation avec l'auguste ancêtre, Elanor frappe !

*Skrliiiinnk !*

Skrlinnk ? C'est quoi ça ? Le bruit d'un cristal brisé on dirait... Elanor le sent à présent que les ondes sonore se répercutent sur la douce surface ovoïde. Il y a une aura autour du ner, une aura protectrice sans nul doutes. Lors de l'impact des premières attaques elle est apparut quelques secondes, mais est redevenue invisible, une belle surface irisée lumineuse et transparente. Les impacts des dagues ont cependant laissé de vilaines estafilades sur la barrière protectrice et dans l'espoir de percer ce mur magique, la nis tente plusieurs attaques rapides telle qu'elle se l'est imaginé, qui ne laissent malheureusement que quelques impacts sur la paroi irisée, la faisant clignoter à chaque attaque.

La barrière magique a prit 154 dégats

Le ner sursauta à cette attaque fourbe, déshonorable et inadmissible dans son dos. Comme toujours, il avait agit impulsivement et ne devait son salut qu'a la prévoyance du maitre stratège et aux dons sacrés de l'apprenti. Sans cette précaution... Il aurait put être gravement blessé... voir pire... Il les bénit aussitôt intérieurement et grogna méchamment en se retournant vers Elanor. L'attaquer par derrière ! LUI ! Inadmissible !

Sale petite garce ! Fit il furieux. Et il planta rageusement son épée à ses pieds et se saisi de la nis au cou, de sa main droite, la maintenant fermement et commencent à l’étrangler d'une seule main.
(OH OUI ! JOUISSANCE INOUÏE !!! ENFIN DES BONS JETS BORDEL !!!)

L’écharpe rend difficile la prise de la nis, mais la force impressionnante du ner suffit à combler cette gêne.
Tu vas voir ce qu'il en coute de jouer aux plus malins avec moi. Et il resserra sa prise...

Diminution des dégâts grâce à l’écharpe. Comme quoi ça sert finalement XD. Elanor perd 42 pv.

Pendant ce temps, les autres troupes se battaient toujours. Les cauchemars ailés étaient enfin détruits, laissant le champ libre aux archers pour tirer de nouveau, mais ils n'auront pas beaucoup l'occasion de le faire puisque les mages hautains se rapprochent dangereusement. Les zombis commencent a sérieusement mètre en danger les ombres lames qui se battent désormais presque a 1 contre 10. Mais là ou y'a de la masse, les sorts à aire d'effet font mouche et les sages relancent leur sort le plus puissant sur les zombis, leur portant un coup terrible mais se sacrifiant pour partie.

Et se temps fut mis à profit par Herin pour... On va voir ^^.
Ensuite ça sera aux autres.

Récapitulatif des dégâts:
Unité des loups détruite.
Unité du brasier détruite.
Unité des cauchemars ailés détruite.
Unité des zombis blessée: 20% des effectifs restants.
Unité des mages saouls: 65% des effectifs restants.
Unité des élémentaires détruite.
Unité des ombre-lames blessée: 7% des effectifs restants.
Unité des archers blessée: 30% des effectifs restants.
Unité des sages blessée: 75% des effectifs restants.
Unité de l'orchestre condamnée 50% des effectifs restants. (destruction progressive)
Bouclier de protection de la fontaine endommagé: 85% de résistance restante.


Thème de Selesnya Je crains plus une dague dissimulée derrière un beau sourire… Qu’une massue brandie devant une vilaine grimace.
Information détaillées
Herinäisil Meldanava
Quendë,Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Joriol 6 Danurmos du 1557ème cycle à 19h11

Concentration:
Result of the throw of dice "1d20" :

16

La vieille arrive à viser convenablement et à créer ce qu'elle a envie.

Dégâts:

Result of the throw of dice "45d10 +43" :

1 + 8 + 6 + 10 + 9 + 1 + 8 + 9 + 10 + 6 + 10 + 3 + 7 + 7 + 8 + 8 + 7 + 9 + 2 + 7 + 3 + 9 + 4 + 6 + 1 + 6 + 1 + 3 + 3 + 3 + 2 + 9 + 6 + 3 + 10 + 4 + 9 + 6 + 2 + 3 + 9 + 9 + 4 + 1 + 5 + 43 = 300

51-12=39

Reste 39 mana à mamie Herin.


*** Elle avait analysé, mais sa voix n'avait pas été assez rapide. Il avait déjà commencé sa riposte quand elle leva son bras, implacable, pour pointer le ner. ***


Gèle.

*** Une lance de glace démesurée, que dis je, un tronc d'arbre gelé effilé, se créa à partir de sa main, grossissant à une vitesse fulgurante, pour aller s'écraser sur le ner, à l'endroit le plus fragile de sa carapace magique.

Toute sa puissance magique fut condensée en un seul point.
Elle pouvait sentir la protection du vilain se fendiller, mais pas encore se briser. Contrairement à sa glace qui se fendilla avant d'exploser, relâchant dans l'air des milliers de cristaux.

La puissance fut à peine assez forte pour le faire légèrement flancher, desserrant à peine sa prise sur le cou d'Elanor.

Prenant une bonne inspiration, elle se concentra sur son autre sort ***

Sagesse est fille d'Expérience et se refuse à qui ne sait écouter.

Thème 3, 03.12.12
Information détaillées
Telmä
Chroniqueuse,Aspiration Naturelle,Inspirée
Peuple Elfe

le Joriol 6 Danurmos du 1557ème cycle à 21h21

HRP : ( Site pour lancer des dés :http://dicelog.com/dicefr )
A droit à 1 sort.
Lance 1D12. Résultat : 5. Sort : fait revivre un personnage
Telmä gagne 3 points de rêve pour avoir eue l'idée d’utiliser le sort de résurrection pour casser l'impact de la perte du champion de Lorikiel + 3 points pour les zics de ses posts.


***
Musique d'ambiance (Frozen - The Great Thaw (Vuelie Reprise) )

Les cauchemars ailés finalement décimés, achevés par les autres troupes, Telmä réfléchissait déjà à que faire à présent.

Comment aider ?

Certes, elle avait la force du premier gardien sylvestre par le biais de sa peluche, mais peut être pouvait elle faire mieux en tentant d'user de cette magie sur laquelle elle n'avait aucun contrôle.

Elle avait envie d'essayer.

Tandis qu'elle se concentre, espérant avoir le moindre contrôle en mobilisant sa volonté d'aider, elle remarqua enfin le silence de mort qui avait remplacé l'Orchestre. Sans qu'elle devine ce que cela signifiait.

C'était étrange.

Elle maintiens malgré tout sa concentration.
Ses pensées.
A l'aide ! Faites quelque chose !
Dommage que l'orchestre soit silencieux.
L’ennemie se rapproche, aidez nous !
Lorikiel, s'il te plait, joue pour nous.


Soudain, une vive lumière, chaleureuse, enveloppa Telmä, pour venir se concentrer sur la peluche du gardien sylvestre. Puis, en un battement de cœur, elle se dirigeât vers Lorikiel, franchissant au passage la barrière qui protège les Valar.
Et un autre miracle se produisit. Cette lumière vint redonner au Valar des Arts assez d'énergie pour ne plus être affecté par la perte de son champion.

A nouveau, la mélodie de l'Orchestre retenti et un sourire de joie vint illuminer le visage de Telmä.
***

Alors que nous avançons, nous sommes confrontés aux erreurs que nous avons fait. Larmes de remords. Silences. Anxiétés. Dire au revoir, c'est fuir.
Information détaillées
Elanor Cenedril
Prêtresse de Shadaliel,Prêtresse de Galmaniel
Peuple Elfe

le Mirion 12 Danurmos du 1557ème cycle à 21h37

Arggggggg.
*** Disait elle alors qu'elle se fessait étrangler.

Elle avait été soulever du sol et battais des pied dans le vide, sa main droite avais agripper le poignet du ner pendant que sa main gauche arrivais a peine a frôler son épaule.

Quand Herin lança son attaque dans le dos du ner, Elanor avait aperçut qu'il avait déplacer légèrement son buste en avant elle agrippa son bras et donna un coup de pied dans le torse.
Avec une attaque dans le dos et une autre dans le torse il finie par lacher sa prise et encore étourdie Elanor tomba sur les fesses et le dos.

Elle se mis a respirer fort et toussais a cracher ses poumons. Quand l'attaque d'Herin se termina Elanor se remis sur ses pieds et lui sauta dessus en se servant de l'épée a deux mains du ner comme étant enfant ont jouer a saute-mouton.

Mais sa vision était encore flou et elle avait vue le ner plus grand qu'il ne l'était réellement, son attaque de coup de coude sur le crane se finie par avoir la tête du ner entre ses cuisses quand ceux ci se refermais suite au saut.

Une fois le visage du ner contre, enfin vous voyez contre quoi. Bref elle avait refermer ses jambes derrière la tête et tentais de l'étouffer tant bien que mal.

Mais avant que l'attaque pas du tout prévue est eut le temps de faire de l'effet le ner tomba en arrière.

Elanor dans la chute tomba elle aussi en arrière desserrant son emprise, elle se retrouva a califourchon sur le haut du torse du ner qui avait amortie sa chute ***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë
Peuple Elfe

le Mirion 12 Danurmos du 1557ème cycle à 23h04

Sous l'effet de la magie salvatrice de Telmä, Lorikiel sent ses forces lui revenir.

Yuqqqqu ! Rw s'qcqsbdsswyqit eqt ! Fait il en se relevant plus déterminé que jamais.
Kdizuebey ad iukqdg, zmuekdemek !

Le Vala place alors à nouveau ses mains devant lui et se ré-harmonise avec les autres. Les visages des Valar sont soulagés et remercient Telmä d'un hochement de tête.
Cette dernière sent que le rituel s’accélère par ailleurs, la lumière blanc/vert au milieu des Valar a grossit et luit d'un éclat intense, presque prêt a exploser. Les petites fées virevoltent pour fusionner avec cette lumière de plus en plus vite.

Cela a pour effet immédiat de redonner des forces à l'orchestre. Les musiciens se réorganisent et entonnent leur chant de guerre sacrificiel, lorsque tout semble perdu, l'espoir demeure. Et c'est dans un rythme puissant que cette nouvelle mélodie retentit sur le champ de bataille.
Les musiciens font même résonner leur voix en rythme, s'épuisant à jouer toujours plus fort.

Chant du sacrifice lancé : Tous les ennemis subissent des dégâts de son, les dégâts alliés sont triplés, la magie alliée est illimitée, les alliés sont sous effet de régénération, barrière, booster et blindage. En contre partie, des musiciens de Lorikiel meurent à chaque tour, leur vie est drainée par la puissance du chant.

Alors que le dernier ombre-lame disparaît, occis par l'assaut implacable des zombis, les flèches fusent vers les mages hautains, faisant mouche. Mais ces derniers parviennent a arriver sur les archers au corps à corps et a nouveau une lutte féroce pour survivre s'engage.
Derrière les zombis, d'autres mages, à l'air hagards, voûtés, à la démarche aléatoire, semblent se rapprocher. Les sages d'Ulmidiel n'ont plus d'autre choix que de faire obstacle a l’avancée inexorable des zombis. Dans un impressionnant ballet de livres aériens, les sorts fusent, glace, feu, foudre, les zombis volent, explosent, giclent. Puis les sages d'Ulmidiel atterrissent devant le bouclier, préparés a faire front de leur corps s'il le faut pour protéger l'accomplissement du rituel.

Pendant ce temps non loin de là une nis est en train de trépasser... Mais, déstabilisé par le pic de glace d'Herin, le ner perd prise et se laisse entourlouper par une galipette d'Elanor qui lui échappe. La nis se relève alors en un éclair et... les dés étant à nouveau de son coté... Elle parvient a... heu.... Lui faire une attaque peu conventionnelle qui le met en présence d'un magnifique string orange. Cette attaque arrivant on ne sait comment (encore un coup de ces dés de merde !!!!) à le déstabiliser et à le faire tomber...

Poids plume contre guerrier aguerrit... Ne jamais sous estimer la puissance renversante du string... Bref le voici part terre, sur le sol mouillé et boueux... et la nis assise sur ses puissants pectoraux...
Le ner commance par cligner deux fois des yeux de stupeur et d’étonnement, réalisant encore mal comment ce qui s'est produit a pu se produire... (moi j'ai encore du mal d'ailleurs, faut que je change mes dés impérativement...), puis sans crier gare le garde du corps saisi la nis et dans une roulade ou les corps aux formes délicieuses des deux tourtereaux luttent et coulissent l'un sur l'autre dans un jeu sensuel, le puissant mâle finit par avoir le dessus. Elanor et le ner en ressortent d'ailleurs délicieusement couverts de boue se qui rend la scène d'autant plus érotique et intense.
Ce dernier plaque les bras de la nis au sol dans un « sploch » de boue qui gicle, positionné fermement sur elle, dominateur, subjuguant, irrésistible. Puis s'approchant doucement de son oreille droite il lui murmure doucement de sa voie sensuelle.

Je domine toujours les ébats...

Alors, il profite de la situation et de l'étourdissement de sa proie pour passer une main baladeuse et ô combien caressante sur la cuisse d'Elanor qui, même aveugle peu ressentir, l'aura charismatique du ner, et reste comme tétanisée par sa voie et ses gestes séduisants.
Soudain, alors que sa main allait pousser plus loin l'exploration entre les jambes de la nis, l'orchestre bruisse à nouveau et sa barrière magique en subit le contrecoup. Il n'a malheureusement plus trop le temps de s’amuser avec ses proies à son grand dam.... Lassé de cet imprévu honteux, il décide alors de s’amuser autrement et lui mordille doucement le lobe de l'oreille.

Mmmmh.... Dommage, il va falloir que j'en termine rapidement... Ajoute t'il en reculant son visage dans un sourire angélique.

Puis, brusquement, il se saisi de la hanche de la sexy roublarde, se relève, la fait tournoyer comme un sac de patates et la projette de toute ses forces sur la sexy mage noire, qui regardait jusque là avec béatitude la presque scène érotique qui aurait pu se jouer devant elle, (et qu'elle aurait probablement rejointe, la connaissant XD).
Mais c’était sans compter sur la vivacité de cette dernière qui esquive ce projectile improvisé non sans écarquiller les yeux de surprise et se retrouve à quatre pattes, dans son esquive instinctive sur le coté. (Ça c’était le premier jet secret réussi Herin ^^)

Le ner se replace alors face à herin, posant sa main droite sur le pommeau miroitant de son énorme... Ahem... épée à deux mains. L'arcaniste noire se relève alors préparant déjà surement son plan sournois et visualisant son ennemi, les moindres failles de son adversaire, les moindres détails de sa délicieuse anatomie. La pluie continue de tomber, donnant à cette succession de scènes, un caractère surréaliste et prolongeant l'effet torride du roulé boulé dans la boue et de l’étreinte avec Elanor, surtout sachant les pensées d'herin à cet instant qui prépare visiblement une surprise à notre délicieux ami.
Il faut avouer que, non contant d'être séduisant naturellement, la pluie (qui au passage, a curieusement nettoyée toute la boue sur lui, ce qui n'est pas le cas d'Elanor qui est toujours en vol à l'heure qu'il est) semble rendre le ner encore plus désirable. Les grosses gouttelettes roulent sur sur son torse sculpté et certaines d'entre elles restent piégées dans ses cheveux blancs, faisant comme des perles miroitantes décorant ses mèches immaculées. De plus la pluie ne semble pas du tout le gêner... Elle le sublime plutôt, le renforce. Et pour cause...

Que va donc faire l’ancêtre face a cet Apollon ? Va telle elle aussi tenter un viol comme Elanor ? Lui en laissera t'il seulement l'occasion ?

Récapitulatif des dégâts:
Unité des loups détruite.
Unité du brasier détruite.
Unité des cauchemars ailés détruite.
Unité des zombis blessée: 10% des effectifs restants.
Unité des mages saouls blessée: 60% des effectifs restants.
Unité des mages hautains blessée: 80% des effectifs restants.
Unité des élémentaires détruite.
Unité des ombre-lames détruite.
Unité des archers blessée: 20% des effectifs restants.
Unité des sages blessée: 75% des effectifs restants.
Unité de l'orchestre sacrifiée 40% des effectifs restants. (destruction progressive)
Bouclier de protection de la fontaine endommagé: 85% de résistance restante.

Thème de Selesnya Je crains plus une dague dissimulée derrière un beau sourire… Qu’une massue brandie devant une vilaine grimace.
Information détaillées
Herinäisil Meldanava
Quendë,Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Joriol 13 Danurmos du 1557ème cycle à 23h10

Musique d'ambiance pour le côté sexy et aguicheur et terriblement manipulateur d'Herinäisil.

*** Herinäisil regarda, interloquée, la scène se dérouler devant elle. C'était inattendue. Elle aurait pu en rire dans un autre contexte. Raconter quelques blagues grivoises, la jouer belle croqueuse d'homme qui donne des conseils.

Et, en voyant Elanor revenir comme un boulet de canon sur elle, elle eut une idée.
Pourquoi dans un autre contexte après tout? Pourquoi ne pouvait elle user de ses charmes là, à cet instant précis?
Quand les cuisses d'Elanor s'était resserrée sur le ner, elle n'avait pas vu le bouclier se mettre en place. Cela lui permettait de mettre en place une tactique autre que l'attaque frontale.

Elanor arrivant sur elle, l'ancienne fit preuve d'une vivacité peu commune pour éviter le boulet de canon qu'était devenue sa compatriote, ne prenant même pas le temps de voir qu'elle était toujours vivante, elle se mit tout de suite à faire ce qu'elle savait le mieux faire. Jouer.

Et puis, il fallait bien l'avouer. Le ner en face d'elle était un jouet séduisant. A croquer pour tout dire.

A quatre pattes jusque là, elle se relèva lentement, délicatement, comme une chatte qui aurait trouvé une jolie pelote de laine. Un encas délicieux à mettre en bouche et à savourer.

La pluie la trempait, collant ses vêtements sur elle, faisant rétrécir son cuir. Et la boue...la boue. Elle passa les mains sur son corps, étalant en essayant de l'essuyer, cette boue qui la faisait ressembler à une courtisane délémite. Elle fit bien attention de passer partout où sa peau était visible, le regard plongé dans celui du ner.

Elle finit par un léger haussement de sourcil, qu'elle accentua par un demi sourire aguicheur. Prédateur. Félin. Avant de laisser une langue sortir pour s'humecter les lèvres. ***


Eh bien Voilà qui est...intéressant. Mon mignon.

Un dominateur...avec une si grosse....épée. C'est une chose rare par ici. Et délicieuse...


*** Son sourire se fit plus grand encore, et elle laissa échapper sa propre aura de luxure sans âge. Elle était elfe. La séduction faisait partie de sa nature profonde. Et, elle avait réussi à rendre dur, de partout, Ulmidiel et sa sagesse. Pourquoi pas lui?

Elle regarda autour d'elle, englobant la bataille d'un seul coup d'oeil, avant de revenir sur le ner et de hausser les épaules, faisant tressaillir ses seins sous leur maigre prison de cuir. ***


Hummm...on devrait pouvoir s'accorder quelques minutes de bon temps....non?

*** Et son sourire, déjà grand et tentateur, laissa apparaitre ses dents. Des dents blanches, si blanches, sur sa bouche si rouge. Comme si elle avait mordue dans un fruit défendu, et qu'elle en réclamait encore plus.

Elle secoua ses cheveux de nuit, se créant une robe d'obscurité extravagante l'espace d'un court instant, laissant échapper dans la nuit le cristal d'une eau retenue jalousement sur son corps jusqu'à présent.

Puis elle fit un premier pas. Lentement. Presque comme un pas de danse. D'une danse lascive et terriblement érotique par la seule évocation de ce qu'elle promettait.

Ses hanches semblaient douées d'une vie propre, bougeant en rythme. Comme une créature mystérieuse tout droit sortie d'un rêve.

Au deuxième pas, elle se mordit la lèvre, carnassière.

Au troisième, elle laissa une de ses mains glisser allégrement sur son corps.

Au quatrième, se furent ses cheveux qui semblèrent danser amoureusement autour d'elle.

Au cinquième, elle battit des paupières. Parfait mélange de biche et de panthère.

Au sixième, elle soupira. Un soupir long et chaud dans une atmosphère humide et moite.

Pour les derniers, elle usa de sa voix. Une voix susurrante, à la douceur du miel et à la volonté de l'acier. Belle et dure comme le diamant. ***


Quelques minutes seulement...après tout, Ulmidiel fut si...décevant. Et vous, vous êtes....à croquer.

Et moi, complétement et pleinement...affamée.


*** Féline. Prédatrice. Expérimentée. Dangereuse. Attirante. Sensuelle.
Tout ce qui pouvait plaire à quelqu'un comme le ner en face d'elle pensait elle. ***


Pour vous, peut être me laisserais-je même...dominer. Qui sait.

*** Et son sourire, encore une fois, éclata. Rouge comme le sang. Blanc comme la glace. Tentateur. Ensorcelant.

Une diablesse coincée dans le corps d'un ange.

Elle était proche à présent, et elle continua à avancer. Suffisamment pour lui ravir un baiser. Et sa mort. Une mort d'extase, en quelque sorte. Une mort à glacer le sang. Leurs lèvres étaient proches. Presque à se toucher.

Si ses lèvres étaient sur le point de rentrer en action, ses mains l'étaient déjà, elles. Elles frolaient le torse de son adversaire, aussi douce qu'une brise. Touchaient sans touchaient. Laissait imaginer au ner ce que ce serait de les avoir contre lui.

Tout doucement, elles se posèrent finalement sur lui, incandescentes et gelées à la fois, remontant vers son cou pour l'emprisonner entre ses bras, rapprochant le ner d'elle, lui faisant courber le cou sans qu'elle ait besoin de se déséquilibrer elle même en se mettant sur la pointe des pieds pour atteindre son visage.

Elle entrouvrit ses lèvres l'invitant à venir prendre ce qui lui revenait de "droit". Un baiser langoureux. Un baiser chaud comme la braise, les laissant tous deux à bout de souffle. Souffle qu'ils durent reprendre avant de reprendre là où ils s'étaient arrêté, plein de sauvagerie, l'un essayant de dominer l'autre, et inversement.

Pourtant, si ce deuxième baiser fut au début aussi chaud que le premier, il se transforma bien vite. Et le ner put, l'espace d'une demi seconde pas plus, sentir que quelque chose clochait.

Le froid de la colère.
Le froid de la vengeance.
Le froid du mensonge.
Le froid de la satisfaction.
Le froid de la mort.

Voilà ce qui entrait en lui par l'entremise de la bouche de la mage noire, cherchant à geler son sang et à le faire imploser de l'intérieur. ***

Sagesse est fille d'Expérience et se refuse à qui ne sait écouter.

Thème 3, 03.12.12
Information détaillées
Telmä
Chroniqueuse,Aspiration Naturelle,Inspirée
Peuple Elfe

le Valkin 14 Danurmos du 1557ème cycle à 00h34

HRP : ( Site pour lancer des dés :http://dicelog.com/dicefr )
A droit à 6 attaques.
1 ère attaque :
Lance 1D20 + 15. Résultat : 29.
Dégâts :
Lance 1D10. Résultat : 5.
Lance 1D10. Résultat : 1.
Lance 1D10. Résultat : 3.
Total + 15 : 24.

2eme attaque :
Lance 1D20 + 10. Résultat : 22.
Lance 1D10. Résultat : 7.
Lance 1D10. Résultat : 10.
Lance 1D10. Résultat : 9.
Total + 15 : 41.

3eme attaque :
Lance 1D20 + 5. Résultat : 22.
Lance 1D10. Résultat : 8.
Lance 1D10. Résultat : 7.
Lance 1D10. Résultat : 1.
Total + 15 : 31.

4eme attaque
Lance 1D20 + 15. Résultat : 18.
Lance 1D10. Résultat : 6.
Lance 1D10. Résultat : 5.
Lance 1D10. Résultat : 9.
Total + 15 : 35.

5eme attaque
Lance 1D20 + 10. Résultat : 16.
Lance 1D10. Résultat : 8.
Lance 1D10. Résultat : 5.
Lance 1D10. Résultat : 1.
Total + 15 : 29.

6eme attaque
Lance 1D20 + 5. Résultat : 16.
Lance 1D10. Résultat : 3.
Lance 1D10. Résultat : 7.
Lance 1D10. Résultat : 8.
Total + 15 : 33.

24 + 41 + 31 + 35 + 29 + 33 = 193 * 3 = 579
Telmä tue 29 mages hautains.


***
Pendant ce temps, Telmä qui ne se doute de rien, jette son dévolue sur les mages hautains. C'est qu'elle ne les aime pas, et puis comme ils sont en train de s'acharner sur les archets en minorité, il s'agissait d'équilibrer un peu les choses.

Elle se dirige vers eux, au pas de course, l'air mécontente (bien que pas visible à cause de son énorme casque peluche) et la peluche de Levanti brandie comme une arme.

Si elle avait l'air ridicule à première vue dans cet accoutrement, les vieux mages qui avaient eu le malheur d'en rire regrettèrent rapidement. S'étaient ajoutés en rythme à l'orchestre les couinements que faisait la peluche du premier gardien sylvestre dés qu'elle tapais contre un adversaire.
***

"Oh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii Doli ..."

***
Couinement qui devint synonyme de funeste nouvelle chez l'adversaire, 29 mages hautains venaient de tomber.
***

Alors que nous avançons, nous sommes confrontés aux erreurs que nous avons fait. Larmes de remords. Silences. Anxiétés. Dire au revoir, c'est fuir.
Information détaillées
Elanor Cenedril
Prêtresse de Shadaliel,Prêtresse de Galmaniel
Peuple Elfe

le Dolink 16 Danurmos du 1557ème cycle à 23h01

*** Après un long vol plané et plusieurs roulé boulet dans la boue, elle resta a terre durant un moment.

Elle avait des cotes fracturer, ses bras et jambes étais douloureux et sa gorge lui fessait mal depuis le dernier affrontement.
Quand elle se releva avec difficulté et rappela ses dagues dans ses mains. Elanor se dirigea a nouveau vers le champ de bataille lentement, arrivant par derrière les mages hautains elle commença a les attaquer dans le dos pendant que Telmä les attaquait de face.

Sa douleur laissa place a sa rage qui lui montait a la gorge douloureuse, la rage d'avoir été lamentable face a se ner, la rage de n'avoir rien pu faire contre cette idiot, mais surtout la rage de n'avoir rien put faire pour venger Dolinaeth.

Avec toute cette rage accumuler fut a peine vider contre les 26 mages ennemis qui s’évaporèrent sous ses dagues. ***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë
Peuple Elfe

le Dolink 16 Danurmos du 1557ème cycle à 23h27

Ah, les femmes... Les femmes et leur fourberies... Les femmes et leur traîtrise...Si typique de ces vipères... si répandu... XD Et pourtant certaines comme la douce Selesnya seraient absolument incapable de faire de telles choses... Trahir quelqu'un et le poignarder dans le dos... User de son charme pour approcher et tuer quelqu'un, surtout si mignon et sans le connaître... Voila un concept totalement étranger dans l'esprit de Selesnya et pourtant la Galmanielith ne manque pas de charme, assurément et l'on pourrait déplorer le fait qu'elle ne l'use pas à son plein potentiel.
Cependant, même si ce concept de fourberie et de traîtrise est étranger de l'esprit torturé de la nis, il ne l'est pas de celui du ner, oh non, loin de là. Par la force des chose, il a apprit à se méfier, justement des traîtrises féminines, car, lui et ses compagnons doivent leur errance interminable à une vipère de la pire espèce, un monstre de cruauté et de méchanceté. Les années ont nettoyé le souvenir du nom de la traîtresse, mais pas de ses actions et la souffrance du maître stratège est d'ailleurs restée perceptible par le pouvoir d’empathie de Dolinaeth... Cette monstre est assurément morte lors de la destruction de leur monde natal, elle, sa stupide sœur et leur idiot pantin (ainsi que tout ceux qui ce sont retournés contre les trois compagnons)... Mais les blessures créées avec fourberie et cruauté, mettrons un temps considérable pour se refermer. Et, bien qu'eux même ne le savent pas encore, ils ne pourrons jamais retourner sur leur monde natal. Enfin bref, recentrons nous sur l'action présente.

Pour garder le caractère prenant de cette scène, poursuivons sur la musique choisie par Herin.

Ainsi, lorsque Herin change d'attitude presque du tout au tout, le ner sait, d'instinct, qu'il y a anguille sous roche. Presque aussi clairement que si il avait été voir Aladdin et avait assisté à la scène où Jasmine prétend être amoureuse de Jaffar et l'embrasse, alors que le génie n'en a absolument pas le pouvoir. En même temps, suite à l'action d'Elanor, puis maintenant d'Herin, le ner commence à se demander si les nis de ce monde sont toutes des allumeuses fourbes. Encore heureux que Telma s'occupe d'autre chose sinon se rp se serait fini en gangbang.
Le ner sait donc que la langoureuse et séduisante mage noire prépare quelque chose. Et, si il aurait pu l'arrêter, il décide de la laisser venir et d'entrer dans son jeu, avec délice et passion, car après tout pourquoi se priver ? Il sait que le maître stratège ne sera pas contant, mais il aime bien le titiller. Ce dernier saurait d'ailleurs battre cette femme fatale à son propre jeu, mais, son garde du corps, ici présent, ayant été à bonne école, va lui même montrer à ces nissi présomptueuses, qu'il n'est pas le stupide guerrier qu'elles croient qu'il est. Qui joue avec qui, finalement ?

Cette façon de se relever, ce déhanché... Le ner incline la tête sur le coté, intrigué par l'attitude diamétralement différente de la nis qui poursuit la démonstration de charmes, des mèches de ses cheveux blancs éclatants et constellés de perles de gouttes de pluie retombent sur une partie de son visage. Mais on peu en cet instant le voir sourire. Évidement, il ne perd pas une miette du spectacle, restant, pour le moment, bien sage.
La phrase d'Herin et son attitude annonce clairement la couleur et le ner incline la tête de l'autre coté alors que son regard suit les courbes à la jeunesse et la beauté millénaire d'Herinaisil. L'inclinaison de sa tête s'accentue à mesure que son regard, bestial, prédateur, poursuit son chemin sur les atours de la nis et se focalisent sur son nombril parfait.
Le garde du corps ne bouge pas un sourcil et laisse cette féline s'approcher de lui, curieux de savoir jusqu’où elle souhaite aller. Plus prés... Encore.
L'instant magique ou la mage noire déploie ses cheveux mouillés ne dure que quelques secondes et pourtant, le ralenti est impressionnant je vous l'assure et les yeux violets du ner se perdent dans cette chevelure d'ombre et dans les myriades de gouttelettes qui sont autant de diamants et de perles en dansantes autour de l'arcaniste. Le contact... bientôt...
Le ner se laisse enivrer et séduire par cette approche, sa main glisse du pommeau de son épée et ses bras puissants accueillent sa promise. Enfin... il la sent contre elle. Alors que les propres bras de la nis l’emprisonnent à son tour, scellant son destin.
Le ner se laisse guider par ces lèvres si sensuelles si appétissantes qu'il veut immédiatement goutter. Pourquoi refuser, pourquoi résister ? Après tout... Elle est sienne. Le ner savoure alors ce baiser et resserre sa prise sur la nis qui en fait autan avec le ner. L’étreinte est bestiale et violente. Les mains du ner glissent sur ce corps de rêve, caressant puis saisissant brutalement la jambe gauche de la nis puis sa fesse gauche pour la soulever légèrement et la mettre à sa hauteur tout contre lui. Aucun des deux ne se laisse dominer dans cette étreinte langoureuse et passionnelle. Le torse sculpté du ner glisse avec délice sur les formes sensuelles de la nis. Leurs combinaisons de cuir moulantes réciproques n’atténuant en rien le sens du toucher, le sublimant même, et ne cachant rien de l'excitation corporelle manifeste du ner et de sa compagne.

Ils doivent alors reprendre leur souffle que ce long et langoureux baiser sauvage et bestial a avidement drainé. Puis le ner prend les devants, en redemandant, gardant toujours la nis soulevée et tout contre lui. Il sentit alors l'aura magique de la mage noire vibrer. Comme il l'avait pressentit, elle lui avait réservé une petite surprise. Loin de l'effrayer il reconnaissait cette signature magique et si il n'avait pas eu la bouche complètement occupée en cet instant, à autre chose de plus intéressant, il aurait probablement sourit. Il poursuivit ce baiser glacial, en serrent la nis encore plus fort contre lui, se condamnant à geler intégralement.
Car en effet son corps commence à geler. Bientôt, le ner n'est plus qu'une magnifique et séduisante statue de glace immaculée qui retient la nis prisonnière dans cette étreinte éternelle. Et alors que celle-ci décolle ses lèvres et savoure l'efficacité de son baiser, mortel, le ner, givré dans on intégralité, implose, comme espéré, en une centaine de fragments de glace, acérés. Cette explosion propulse la nis en arrière, la blessant et déchirant sa robe de cuir moulante de part en part.

Herinaisil prend 27 dégats.

Malgré tout la mage noire se relève, regardant avec dédain les morceaux de glace amassés devant elle. Elle a réussi.
Enfin... Une observation plus poussée des morceaux.... La laisse perplexe. Logiquement dans une situation pareille les morceaux devraient être rouges du sang et des organes cristallisés et broyés du ner... Cette vue devrait être même insoutenable. Le cas échéant ce n'est pas du tout le cas. Elle distingue bien sa tête et des bouts de son corps, mais la glace est complètement immaculée, comme si lui même n'avait été fait que d'eau avant d’éclater. Comme si il avait été une simple sculpture de glace brisée.
Puis, autre fait étrange, les morceaux de glace fondent rapidement, trop rapidement pour être une fonte naturelle. Même les bouts coincés dans la chair d'Herin fondent et les gouttelettes pleines du sang de la mage noire chutent et se rassemblent entre elles, se dirigeant vers le monticule de glace. En quelques seconde toute la glace du ner a fondu et une colonne d'eau, de tout évidence magique, puis-qu’immaculée iridescente et miroitante, à forme vaguement humanoïde et tourbillonnante, se dresse sur l'emplacement de l'ancien monticule.

Alors que la nis recule, intriguée et fronçant les sourcils, cette forme aqueuse prend une forme, et, comme par enchantement, le séduisant ner, réapparaît devant elle, indemne, s’ébrouant sensuellement les cheveux et éclaboussant un peu les alentours, comme elle l’eut fait plus tôt avant le baiser. (avec le ralentit, les effets et tout et tout, s'il vous plaît ^^)

Aaaaaaah ! Fait il dans un long soupir d'extase, en exhalant une fumée blanche de froid, dernière trace du sortilège d'Herin ayant refroidit son corps aqueux.
C’était moins une cette fois, j'ai bien cru que j'allais y rester. Voila un baiser torride qui m'a donné quelques frissons, héhéhé. (Au sens propre comme au figuré d'ailleurs XD)

Pour Herin, choquée, il paraît évident à présent que ce qui se tient en face d'elle n'est pas qu'un simple ner. Quel était cet étrange pouvoir... ? Tout avait bien marché, cependant, c'est un mauvais choix d'élément on dirait. Devant la tête peut être déconfite, voir au moins intriguée d'Herin, il ajoute dans un sourire divin.

Mais il semblerait que votre charme me laisse de glace. (Au deux sens du terme, là aussi ^^)

Puis son sourire devient carnassier, vu sa dentition particulière. A son tour maintenant. Et il allait lui montrer que les sortilèges de la sexy black mage qui en mettent plein la vue ne lui faisaient pas peur à lui.

Vous aimez bien les effets pyrotechniques qui impressionnent hein ?

Et il plaça sa main devant lui, doigt crispés vers le haut, muscles bandés, comme si il tenait quelque chose qu'il serait très fort. Après quelques secondes de concentration, Herin compris qu'il ...lançait un sort...ou plutôt non, il faisait appel à nouveau à ses pouvoirs... Bref, les douces petites gouttelettes qui apparaissaient inoffensives jusqu'alors vinrent rapidement se concentrer autour du cou d'Herin, pour remplir une bulle d'eau à paroi invisible autour de la tête de la mage noire.

Pourtant, l'eau, si belle et subtile, si douce et volubile, souvent sous-estimée, peu tuer avec une facilité déconcertante... Avec grâce, rapidité et surtout, en silence.

Le ner venait de créer une simple bulle d'eau autour de la tête d'Herinaisil. Pas d'effet pyrotechnique faisant de jolies lumières et brûlant un peu la couenne, mais sans tuer vraiment. Là c’était la mort assurée, claire, rapide et de la manière la plus simple possible, sans fioriture, sans avoir besoin de dégommer les quelques 150 pv et plus que la mage noire devait avoir. Le ner se remit aux aguets et il allait la regarder s’étouffer, se noyer petit à petit. Et ce n'est pas faute d'avoir écrit que « La pluie semblait, le sublimer, le renforcer. Et pour cause... ».
Mais heureusement, Herinaisil avait réagit assez vite à ce petit sortilège aqueux, en gardant son sang froid et en retenant sa respiration. (Deuxième jet secret Herin ^^). Elle avait donc encore un peu de temps avant de se noyer....dans un verre d'eau, comme on dit.

Le lien avec l'action précédente du ner fut facile à déceler, il devait avoir une affinité poussée avec l'eau. Il avait dû changer tout son corps en eau, in-extremis pour éviter de graves liaisons internes et se reconstituer après explosion...
Comme pour confirmer cette affinité avec l'eau il tend sa main et Herinaisil peut voir de fines gouttelettes rouges se former par capillarité sur les doigts du ner. Du sang ? Celui du ner ? Non, tout simplement le sang d'Herin, arraché par les fragments de glace du ner, qui se sont liquéfiés pour se réunir et redonner forme au séducteur. Ensuite, il a simplement concentré le sang étranger, le faisant migrer dans son corps aqueux, jusqu'à ses doigts.
Alors que ses organes internes et le reste de son corps redeviennent de chair véritable, il positionne sa main poing fermé, serré, au dessus de ça tête, bouche ouverte, et en récolte le liquide rouge, comme l'on presserait une belle orange sanguine juteuse. Une fois cela terminé, toujours de manière sensuellement délicieuse, il se lèche les doigts et sourit de nouveau de manière irrésistible à la nis.

Hmmmm, votre sang à le goût de la PEUR, sorcière.

Incroyable ! Imaginez tout ce qu'on peu faire avec l'eau ! Quel talent ! Mais l'heure n'était pas à l'admiration, il fallait trouver une solution ou périr noyée.
Et pendant ce temps la bataille continuait avec rage sur le champ de bataille.

Bon... Peut être au tour de Telmâ maintenant d'essayer d'abuser du ner, on sais jamais, ça peu être épiquement drôle à faire avec sa combinaison ridicule XD

Récapitulatif des dégâts:
Unité des loups détruite.
Unité du brasier détruite.
Unité des cauchemars ailés détruite.
Unité des zombis détruite.
Unité des mages saouls blessée: 50% des effectifs restants.
Unité des mages hautains blessée: 30% des effectifs restants.
Unité des élémentaires détruite.
Unité des ombre-lames détruite.
Unité des archers blessée: 10% des effectifs restants.
Unité des sages blessée: 50% des effectifs restants.
Unité de l'orchestre sacrifiée 20% des effectifs restants. (destruction progressive)
Bouclier de protection de la fontaine endommagé: 85% de résistance restante.

Thème de Selesnya Je crains plus une dague dissimulée derrière un beau sourire… Qu’une massue brandie devant une vilaine grimace.
Information détaillées
Herinäisil Meldanava
Quendë,Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Lüdik 17 Danurmos du 1557ème cycle à 23h39

Result of the throw of dice "1d20" :

14

= Elle ne se noie pas directement.

Result of the throw of dice "1d20" :

20

= Sa tactique passe inaperçue

Idée marrante = +3 points de rêve. Total de 43 points de rêve


*** Un brusque retournement de situation. C'est ainsi qu'on pourrait l'appeler, si, comme Herinäisil, on était optimiste et confiante. Sinon, on appellerait ça une catastrophe.

Elle regarda, interloquée, le ner reprendre forme physique.
La glace et l'eau ne marchaient donc pas sur lui. Quoi d'autre? L'électricité? Le feu?

Elle n'eut pas le temps de tenter un nouveau sort, qu'il en lança un lui même. D'une tranquille efficacité. Si elle n'avait pas été qui elle était, la peur aurait envahi son esprit, l’empêchant de réfléchir au prochain mouvement sur l'échiquier.

Hmmmm, votre sang à le goût de la PEUR, sorcière.

Pourtant, en disant ces mots, il put constater que non. Nulle peur ne se voyait sur le visage de l'ancienne.

Tout le temps de sa petite tirade, elle le regarda, l'air ennuyée. Comme si ce qui arrivait n'avait pas grande importance. Elle leva ses yeux au ciel, secouant légèrement la tête, avant de regarder de nouveau le ner droit dans les yeux, tentant de faire passer son aura de froide détermination à travers la prison d'eau.

Et elle lui sourit. Le même sourire. Le sourire séducteur et malicieux. Le sourire d'un prédateur qui ne devient la proie de personne. Comme si elle savait quelque chose qui l'autre ignorait.

Ce qui était faux bien sûr. Mais un truc bien réussi est aussi puissant que de la véritable magie.

Doucement, la bulle diminuait de taille, sans que personne ne put comprendre comment.

Dans le même temps pourtant, c'est son estomac et sa vessie qui se remplissaient.

Mais rien de visible pour l'ennemi, qui lui ne pouvait voir qu'Herinäisil, les mains sur les hanches, l'air bravache et hautaine, fixer sans sourciller, avec amusement, le ner en face d'elle. ***

Sagesse est fille d'Expérience et se refuse à qui ne sait écouter.

Thème 3, 03.12.12
Information détaillées
Telmä
Chroniqueuse,Aspiration Naturelle,Inspirée
Peuple Elfe

le Malina 18 Danurmos du 1557ème cycle à 00h49

[HRP]HRP : ( Site pour lancer des dés :http://dicelog.com/dicefr )
A droit à 6 attaques.
1 ère attaque :
Lance 1D20 + 15. Résultat : 34.
Dégâts :
Lance 1D10. Résultat : 8.
Lance 1D10. Résultat : 3.
Lance 1D10. Résultat : 4.
Total + 15 : 30.

2eme attaque :
Lance 1D20 + 10. Résultat : 20.
Lance 1D10. Résultat : 7.
Lance 1D10. Résultat : 3.
Lance 1D10. Résultat : 9.
Total + 15 : 34.

3eme attaque :
Lance 1D20 + 5. Résultat : 22.
Lance 1D10. Résultat : 5.
Lance 1D10. Résultat : 7.
Lance 1D10. Résultat : 2.
Total + 15 : 29.

4eme attaque
Lance 1D20 + 15. Résultat : 25.
Lance 1D10. Résultat : 10.
Lance 1D10. Résultat : 6.
Lance 1D10. Résultat : 3.
Total + 15 : 34.

5eme attaque
Lance 1D20 + 10. Résultat : 19.
Lance 1D10. Résultat : 4.
Lance 1D10. Résultat : 9.
Lance 1D10. Résultat : 4.
Total + 15 : 32.

6eme attaque
Lance 1D20 + 5. Résultat : 22.
Lance 1D10. Résultat : 7.
Lance 1D10. Résultat : 10.
Lance 1D10. Résultat : 8.
Total + 15 : 40.

30 + 34 + 29 + 34 + 32 + 40 = 199 * 3 = 597
Telmä tue 30 mages hautains.[/HRP]


***
Prise par l'assaut qu'elle menait contre les mages hautains, et trop concentrée par ce combat, Telmä était dans l’incapacité de deviner ce qui se passait autour d'elle, d'autant plus que la brume environnante ne l'aidait pas.

Et puis de toute façon, violer un elfe aussi beau soit il était tout simplement inconcevable pour elle.

En rythme avec l'orchestre, la peluche s'abattait sur les ennemis, les blessant autant qu'une double lame dansant à la perfection entre les mains du Premier Gardien Sylvestre.
***

"Oh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ouiiiii DoliOh ..."

***
Et l'on pouvait dire qu'il avait de la force, puisque trente mages hautains rejoignirent le camp adverse des morts, sous l'écho des couinements funestes.
***

Alors que nous avançons, nous sommes confrontés aux erreurs que nous avons fait. Larmes de remords. Silences. Anxiétés. Dire au revoir, c'est fuir.
Information détaillées
Elanor Cenedril
Prêtresse de Shadaliel,Prêtresse de Galmaniel
Peuple Elfe

le Malina 18 Danurmos du 1557ème cycle à 19h25

*** Alors que Telmä finissait de tuer les mages hautains, Elanor avait remarquer qu'il y avait les mages saoul qui continuais leur attaques sur les allier des Valar.

Elle se dirigea vers eux et continua a vider son trop plein de rage et de colère.

il fallut quand même a la nis massacrer 29 ennemis pour commencer a se calmer de se que le ner lui avait fait. ***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë
Peuple Elfe

le Lüdik 24 Danurmos du 1557ème cycle à 19h29

Reprenons en musique...

Herinaisil était en train de se noyer, lentement mais sûrement. Le ner ne remarqua pas que la nis buvait l'eau de sa bulle. Encore heureux que celle si fusse claire et délicieuse.

Se dernier fronça alors les sourcils voyant la défiance de sa proie... Comment pouvait elle rester stoïque, se sachant condamnée... Il saisit son épée double, décidé, finalement, à lui ôter cet air de défit hautain, et à abréger ses souffrances.

Soudain sur le coté droit, plusieurs horribles craquements se firent de nouveaux entendre et le ner écarquilla les yeux stupéfait, voyant le treant, à moitié brisé se jeter sur lui, les yeux rougeoyants de rage.
Il fit pleuvoir sur le ner un déluge de coups de racines et de branches. Herinaisil avait même du mal à reconnaître le pacifique et nonchalant treant de tout à l'heure, transformé en véritable machine de guerre enragée et dont de nombreuses branches pendaient, inutiles, brisées. Cela ne l’empêcha de taper avec une vélocité bien supérieure à la normale et de surprendre le ner

ASSASSIN ! INTRU ! NOTRE FORET ! DETRUIRE INTRU ! VENGENCE POUR DOLINAETH ! DETRUIRE ! ANHILER ! ERRADIQUER ! EXTERMINER ! INTRUS !

Et à chaque fois qu'il hurlait, il assénait un coup dévastateur, et les grosses brisures de son corps, dans son écorce et son tronc, s'ouvraient encore plus. Mais il continuait, complètement enragé, insensible à sa propre destruction, insensible à sa propre douleur.

La barrière cristalline du ner se brisait de plus en plus à chaque coup si bien que d'énormes estafilades se prolongèrent sur toutes la surface. Le ner était sonné par la fulgurante attaque du treant et ne savait que faire pour se soustraire aux coups toujours plus dévastateurs de l'arbre vengeur...
Puis, alors que la barrière magique allait lâcher, une puissante bourrasque arracha quelques branches et feuilles du treant et le ner fut happé par cette bourrasque et emporté au loin, comme happé par un vent irrésistible, le soustrayant aux coups du mastodonte végétal...


Non loin de là...

Du haut de leur arbre perché, le maître et son apprenti avaient pu assister à toute la scène. Bien sur la décapitation de la douce avait été grandiose ! Mais le reste laissait à désirer... Le ner aux blancs cheveux, faisait fit de toute prudence en jouant avec ses proies et pire : En les laissant le tripoter ! Inadmissible! Encore pire, en les laissant l'embrasser ! Intolérable !
Qui plus est maintenant, le garde du corps se trouvait dans une posture délicate... Le maître était mécontent et décida que son garde du corps avait assez joué pour aujourd’hui.
D'un geste de la main, comme agrippant des fils invisibles et les tirant à lui, il généra une bourrasque qui ramena auprès de lui le ner en combi cuir. Et il fit en sorte de le faire bien tournoyer pendant le voyage pour lui remettre les idées en place.
Un peu tourneboulé, les cheveux ébouriffés, le ner se posa à proximité du maître, qui lui lançait un regard accusateur et mécontent, de ceux qui le rendent si séduisant, ce qui expliquait pourquoi le garde du corps aimait faire tourner en bourrique le maître.

Quoi ! Pourquoi tu est intervenu ! J'avais le dessus ! Mentit le ner aux dents aiguisés pour mettre l'autre encore plus en colère et parce qu'il ne s'avouait jamais vaincu.

Le maître au cheveux de jais, s'approcha de lui et envoya une petite chiquenaude à la barrière magique qui sans autres artifices rendit l'âme et vola en éclats de cristaux brisés. A côté, l’apprenti se taisait, il n'aimait pas voir son maître en colère, même si il savait pertinemment que le garde du corps jouait avec lui.

Le dessus ? Mais bien sur oui... J'avais dit « Une seule ». Tu pourrais m'expliquer à quoi tu jouais en bas ? Avec ces femelles inutiles ? Le maître battait de son éventail, pour tâcher d’apaiser sa fureur.

Ah désolé, je suis victime de mon charisme tu sais... Lui répondit le ner dans un sourire divin auquel il savait que son interlocuteur ne pourrait résister.

Le maître grommela un moment. Si ce n’étais toi, j'aurais pu croire que tu y ai prit du plaisir.

Le garde du corps éclata de rire. Tu me connais hein ? Puis il lui mit une main très caressantes aux fesses qui surpris les deux autres à commencer par l’intéressé, qui cacha sa gène et son teint passant au rouge pivoine, derrière son éventail d'écailles noires.

Ce dernier balbutia, troublé : Mais enfin... Tu est incorrigible...Tu ne pense vraiment qu'à ça...

Ne fait pas l'innocent. Ajouta le garde du corps pour titiller un peu plus l'autre.

Le maître tâcha de rester à distance respectable des mains baladeuses de son divin garde du corps et reporta son attention sur le champ de bataille. Il ne pouvait décemment pas laisser passer ça, il était furieux. Quelqu'un devait payer !Il fronça les sourcils, visualisant la nis ancestrale et pointa un doigt vengeur dans sa direction, hurlant de colère :

DE-SIN-TE-GRA-TION !!!

Et alors que son doigts se mettait a briller d'une vive lumière verte... Trop tard, car dans la bulle des Valars, le rituel venait de s'achever et une vive lumière blanc-vert illumina tout le champ de bataille, forçant le maître stratège à perdre sa concentration et a échouer son sortilège.

Trop tard... La bataille est perdue... Fit il avec amertume. Cette incapable de Grande Ennemie ! Ajoutât-il entre ses dents.
Partons. Et dans une volute de brume et un siphon d'air, les trois compères disparurent.


Revenons vers les protagonistes...

Musique d'ambiance finale, de l’éclosion de la fée.

La bataille continuait de faire rage, la pluie tombait... Avec vaillance, les héroïnes se battaient. Les cris de souffrance se mêlaient aux chocs des corps meurtris. Les archers ployaient, les sages reculaient. Leur nombre diminuaient malgré l'allégresse fournie par le chant de l'orchestre dont les rares survivants étaient en train de se dissiper, à bout de souffle. C'est alors que dans la bulle des Valars, soudainement, une explosion lumineuse blanche et verte irradie les environs sur des kilomètres a la rondes. Le sol tremble, les autres fragments se sont rassemblés autour de celui de Galmaniel, comme elle l'avait annoncée.
De cette vive lumière un éclat lumineux blanc/vert jaillis et trace d'étranges zébrures dans le ciel.
D’abord erratiques ses mouvements devinrent tournoyants et une rafale d'éclairs blancs et verts fusèrent de l’éclat pour venir foudroyer chaque ennemi survivant sur le champ de bataille. Les mages ennemis furent réduits en cendre et emportés par le vent. Le vent chassa aussi les nuages, les ténèbres du champ de bataille cessèrent. La pluie s’arrêta. un ciel éclatant et lumineux eclaira la plaine, bercée d'une quiétude retrouvée.
L’éclat lumineux revint alors vers le sol et tournoya doucement autour du treant. Ses branches repoussèrent, ses craquelures se refermèrent, son cœur se calma. L'eau de la bulle qu'Herin n'avait pas encore bu s’évapora instantanément.

Apaisement... Murmura l'arbre dans un souffle.

Puis l’éclat blanc/vert revint au centre des Valars, ils la regardèrent, lui souriant, l'air heureux, mais aussi, l'air grave à cause de la perte du fragment d'Elduniel.
Petit à petit l’éclat blanc/vert fut moins violent et les yeux des héroïnes purent s'habituer çà cette radiance et voir que dans cette lumière, était une petite elfonne. Non pas une petite elfonne, LA petite elfonne : Selesnya. Elle était telle qu'elle fût enfant, mais possédait des ailes de libellules en plus, qui battait très vite, comme ses homologues miniatures dispersées.

Elle se tourna vers les trois héroïnes et s'inclina, avec un sourire de petite fille heureuse.

Hanta, vous m'avez sauvée.

Thème de Selesnya Je crains plus une dague dissimulée derrière un beau sourire… Qu’une massue brandie devant une vilaine grimace.
Information détaillées
Herinäisil Meldanava
Quendë,Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Malina 25 Danurmos du 1557ème cycle à 00h43

*** Herinäisil toussa un peu. Beaucoup à vrai dire. Se souciant comme d'une guigne de paraitre faible à présent que l'ennemi avait disparu.
L'eau et le vent. Voilà qui ne l'arrangeait pas.
Si elle rencontrait le mignon petit ner, pourrait elle l'électrocuter? Ou lui aussi controlait il le vent?
Et le feu...que faire avec le feu si il controllait l'eau?

Elle doutait d'en avoir fini avec eux, car contrairement au reste, ils ne ressemblaient pas aux ennemis de l'esprit de Selesnya.
Ou peut être que si?
Mais quand elle vit une fillette apparraitre, elle leva mentalement les yeux au ciel.
Selesnya pouvait être naive. Mais ce n'était pas une elfonne.

Elle inclina légèrement la tête, acceptant le remerciement. ***


Il semblerait oui. Pour l'instant.

*** Elle lui offrit un sourire, mais finalement, elle se tourna vers les Valar, avant de leur parler directement. ***


Et maintenant?
Sagesse est fille d'Expérience et se refuse à qui ne sait écouter.

Thème 3, 03.12.12
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë
Peuple Elfe

le Solior 1 Goliarmos du 1557ème cycle à 15h10

Ae ou bulrmmahx phum nva na iubxihlalhzvh nvhqumkahbu ku da leadihrmmu.

Fit Ulmidiel en lui souriant. Otxf ea frkaw dtf fx dlaffyxa ot dapxpa, iryf tiaw oyxlxpyx ye day va ladrf.

Dthd a’lrtja ck xthp vlhd nthp jfsfjzcfj gthj k'lcaf ehf nthp xthp lnfy lggtjdhc czc. Ajouta Shadaliel. Kymk vjnk, Klflkmzy ndcydc algqnl.

Mission réussie avec une efficacité moyenne vous gagnez toutes les trois, 30 points de rêve.

D larcvysi gry w'yvlaci hy wd qrcy yvi wcuay, Vywyvsfd pd lorpoca vy ayzosviarcay lyici rd lyici. Murmura doucement Galmaniel. Zq jvts qtz qvzccrd ta urt yr srfuc uhtd dtzltutzdrd, fvzc mzrasts, phtc crdre cvac yhtsr dvuurqtzrc uhtd jvlzqzsrd qv dtzfzcczha yr qv azc.

Eta. Ajouta Venaniel. Td eqfyq qazpeq kqhczpcx ch ohteq.

Galmaniel fit flotter les trois glands dorés qu'avait perdu Dolinaeth lors de sa disparition et un gland alla vers chacune des héroïnes qui les réceptionnèrent dans leurs mains.

Hyyoaytla, tiv vlay udtvvhayv. Dytitvop iov hkom vhnovvo.

Le Treant s’était enraciné au centre de la clairière et ses racines goûtaient à un repos bien mérité dans ce sol désormais purifié et bénéfique. Il écoutait avec attention les paroles des Valars, à coté de lui. La fontaine des fées jaillit alors et l'eau s’écoula tout autour d'eux formant petit à petit un lac. De la clairière, il ne restait que l’ile où avait pris racine le treant et où se tenaient les autres protagonistes.

J'nihzi itd xifh yi zibmftdzhkzi bid itlzkd qzkthk. Fit Lorikiel, revivifié par cette victoire. Pixo qyyipo lipcrpxam na jaryyam oxm Oayaopvq ap qccapnqpc fxa jixo majaprah y'qoorocam.

Fdgtl gilwzl bwb lmg gltqbhibl, edit a'bhmgchg. Ajouta Ulmidiel.

Dt mcpd pCxjd kfpCxjd, ijd ciofjd mclx mcpd fuijljf r'cp mcpd mjljq. Assura Shadaliel. Aj prw wpuzr zkyb ckyr lyp ckyr ckyr bpzkrapd vzbyar tpwwp qybp ivwvajjp.

Thème de Selesnya Je crains plus une dague dissimulée derrière un beau sourire… Qu’une massue brandie devant une vilaine grimace.
Information détaillées
Herinäisil Meldanava
Quendë,Chef du Clan de l'Ombre
Peuple Elfe

le Lüdik 3 Goliarmos du 1557ème cycle à 23h28

Points de rêves = 43+30 = 73

Possessions: un gland doré et une baguette boum boum, tous les deux neufs, garantis jamais utilisés.


*** Herinäisil regarda son Vala tutélaire, pensive.

Puis, elle adressa un hochement de tête au Tréant, signe de remerciement. Nul doute qu'elle serait morte sans lui.

Et finalement, elle attendit que les ombres de Shadaliel la ramène vers le réveil et le monde matériel. ***

Sagesse est fille d'Expérience et se refuse à qui ne sait écouter.

Thème 3, 03.12.12
Information détaillées
Telmä
Chroniqueuse,Aspiration Naturelle,Inspirée
Peuple Elfe

le Solior 15 Goliarmos du 1557ème cycle à 13h15

[HRP]+ 3 pour avoir escaladé le portail et tenté, profitant de la vue du point le plus haut des ruines, de mieux voir où étaient les autres fées.
+ 13 pour la fin de quête.
+ 3 pour avoir annulé l'effet de perte du champion de Lorikiel.
+ 3 pour les zics.
+ 30 pour la fin du rêve.
Total : 52 points de rêves.
plus la possession du glan d'or du treant[/HRP]


***
Musique d'ambiance (Frozen - Epilogue)

Et soudain, une vive lumière blanc vert illumina le champs de bataille, et des multiples éclairs virent frapper les ennemis, les réduisant à néant. Telmä fut ainsi étonnée de voir un mage hautain qu'elle s'apprêtait à frapper réduit à néant avant que l'arme ne le touche. Elle s'arrêta alors, regardant ainsi la défaite du camp adverse.

Puis, quand la pluie cessa, que le ciel retrouva sa couleur bleu chaleureuse, Telmä comprit que le combat était terminé. Elle retira son casque et d'un pas lent, se dirigeât vers là où était les valar ainsi que vers la lumière qui ne cessait aussi de diminuer d'intensité au point qu'elle fut étonnée d'y découvrir une Selesnya elfonne aux ailes de libellules.

Elle réceptionna le gland, adresse un simple sourire à Selesnya, et poussa un soupir de soulagement. Herinäisil avait évoqué ce qui était aussi ses interrogations, et après que les Valar y répondirent, à son tour, elle attendit que les ombres la ramène vers la réalité.
***

Alors que nous avançons, nous sommes confrontés aux erreurs que nous avons fait. Larmes de remords. Silences. Anxiétés. Dire au revoir, c'est fuir.
Information détaillées
Elanor Cenedril
Prêtresse de Shadaliel,Prêtresse de Galmaniel
Peuple Elfe

le Malina 18 Goliarmos du 1557ème cycle à 22h46

HRP: 61 point de rêve, un gland d'or.

*** Quand les valar eurent finie leur rituel et que la paix fut ramenez sur les terres de la mère, Elanor s'écroula au sol et se coucha dans l'herbe.
Bien que ses blessures se refermais tout seule, elle en avait beaucoup et a la fin du combat elle les nerf tombèrent.

Les Valar parlèrent mais elle ne comprenais toujours rien, elle tendit quand même la main pour prendre la gland, mais elle ne pouvais rien faire d'autre pour le moment. ***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë
Peuple Elfe

le Joriol 20 Goliarmos du 1557ème cycle à 19h33

Les ombres jaillirent alors et se saisirent d'Herin, puis Telma et enfin Elanor. Et elles se volatilisèrent pour retourner à un sommeil paisible.

Nous veillerons sur la nis jusqu’à votre retour. Entendirent elles avant de s'endormir.

Les heroïnes envolées Ulmidiel fit la moue.
Elles ne savent toujours pas contre quoi elles se battent... Et Elduniel n'est plus là...

Cela a été plus difficile que prévu... Soupira Lorikiel.

Gardons espoir. Affirma Galmaniel. Cela ne dépend plus de nous à présent.

Et dans un souffle entrainant les feuilles du treant, ils disparurent. Leur mission était, elle aussi, terminée ici.


CHAPITRE 1 FINI !!!
Thème de Selesnya Je crains plus une dague dissimulée derrière un beau sourire… Qu’une massue brandie devant une vilaine grimace.
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë
Peuple Elfe

le Malina 16 Joriamel du 1558ème cycle à 11h06

Suite ici : Chapitre 2, la dryade assoupie.
Nouveau thème de Selesnya, enfant Câlin ou friandise ?

Page [1] [2] ...[9] [10]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page