Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
138 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 76 humains (2280), 35 elfes (1384), 27 orcs (748) | 12 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Quatuor naissant

Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Maligor Quiort
Mage,Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Lüdik 1 Calinior du 1555ème cycle à 20h44

HRP: Ce rêve se veut une partie de ce qui fut imaginé jadis pour bâtir la genèse d'un groupe de PNJ. N'ayant jamais été inscrit au BG ni communiqué, ceci n'a aucune teneur BG et n'est rédigé que pour le simple plaisir de partager une vision des choses. Moi-même et Ghèlaer Sancho seront les rédacteurs autorisé de ce topic.

***
On cogne à la porte. Levant la tête de l'orbe qu'il est en train d'étudier, le directeur invite l'individu à entrer. Le visiteur ne se fait pas prier deux fois et s'installe sur un canapé dans un coin de la pièce. Le directeur quant à lui fixe la chaise devant son bureau, s'étant attendu à ce que le visiteur l'utilise. ***


Oe sbepebne vml kmp. Qnef ymgyep aep sjybebjep ke vep oeglep befbgep, oe le nmgkbqjp sqp ijljb el njejaaqbk qjcbj.
***
Vahid sourit aux propos de Salm. Cet homme avait une façon bien à lui de présenter les choses avec simplicité. Un humour léger qui permettait de dédramatiser toute situation. Il appréciait Salm, chaque discussion avec ce dernier lui donnait l'impression de reposer son esprit. ***


Em pdbjakh p'akzzdmjh bdykj xd jdrwkypjd hmj zd fayald dy safd, faj rd hdyh imd em ah pabayeagd pd lwedyekdz imd xwk pd pdbdykj akgjk.


*** Fouillant dans sa robe de mage il en sorti un parchemin qu'il plaça sur une table située entre les deux canapés. ***


Xhaia pt pasdy t ehlg vys aovaxavls cla f'aodygyssyod. Aps hod vhooy vy zhooys kygjhgftoiy. Dl gyftgclygts cly e'ta ehly slg pt vaxygsady, Amhpatf t zyshao vy khpbxtpyoiy vtxtodtmy cly vy klasstoiy.

V'tappylgs, e'yskygy cly dl gykghvlagts iys ihojghodtdahos vtos py jldlg. I'ysd dgys ldapy khlg yxtplyg py khdyodayp vys ydlvatods.


*** Durant les propos de Salm, Vahid s'était déplacé pour rejoindre le canapé face à Salm. Ce n'est qu'une fois assis qu'il pris la parole. ***


Qx zx fx rjcr. Yxbwjczxr axbrlzzxr lzw ng yxr ylzsblzwjwclzr ylkkx gzx laalbwgzcwx ncrjzw j kxrgbxb f'jbw ablsjzx ylzwbx f'jbw ucncz. Xz laalrjzw yxr uxgt jbwr, zlgr bcrvglzr ux rxkxb fj ucncrclz jg rxcz kxkx ux f'jyjuxkcx. F'xtxbycyx xrw gwcfx, kjcr qx zx wcxzr ajr j bcrvgxb fx sgwgb ux f'jyjuxkcx algb fx ixzxscyx ckkxucjw uxr kjbyejzur xw pgcfuxr ylkkx fj wcxzzx.


*** Salm eut une moue déçu ***


Tg xg vlxe zbg ygv tlxvgciregbcv gfecgjsvegv. Psgxele wgbc cgwsoslx wgbc yscr zbrxy prsvgc ge zbls jrxogc. T'gve wgbc rttlcygc yg w'sjulcerxtg zbg y'sxtwbcg wgbc lusxslx yrxv wgv rtesisegv yg w'Rtrygjsg. Zblszbg hg tljucgxy elx ulsxe yg ibg. Hg vbsv hgbxg, jgeelxv tgwr vbc wg ylv yg wr albobg.

Ge ubsv sw d r tg... vlx xlj yghr... Wslxgww? Sw gve ib tljjg bx vbttgvvgbc gx erxe zbg ocrxy ucgecg yg Yrwwsr. Sw gve gx ygjs-asxrwg, tgwr ygicrse wgbc agcjgc wg twruge.


*** Vahid hausse les épaules. ***


Qj vjiry srhruy u'ypd mjp eu dbed, l'ypd eu jvjqijvy sy srooyayudyp ayjqrdyp. Lbvvy qj vjiry mabojuy j pyp mabmayp ylbqyp. Lyadjrup hbryud qy mabojuy lbvvy eu dbed, s'jedayp lbvvy srooyayudyp ayjqrdyp jvjqijvyyp pbep eu vyvy dxyvy. Yd merp lyadjrup vjaryud dbedyp lyp ayjqrdyp. Ker pbvvyp-ubep mbea qyea sray kebr myupya yd lbvvyud jzbasya qyea yfrpdyuly? Q'rvmbadjud ypd key dbed lylr py ojppy sjup qy aypmyld syp marulrmyp sy lxjleu.

*** Puis comme pour changer de sujet. ***


Ie uhtlgtht jtlg-bgzeit efhe igtf qtn euhtw-lgjg, nf efhew i'aqqewgaz jt vagh qt ktfzt twuagh jf qfint e i'atfvht.

*** Salm hausse les épaules à son tour. ***


Pvakycacbx staaodc grc hc bc krvppc kop jcejrxcj ycp cpktvjp oeecsobx orl scav-wvboycp.


*** Laissant le parchemin sur la table, Salm se leva ***


Va ba kxjdda, oa exjd mxd bsnm za yabjdad xiaw wab najk dhs bno yhsaxh. Va o'xjfasxjd mxd zainjs sabnhsoas dhs wabba jka ao wgaswgas ho onhiaxh. Kad gxyjbxobd zh wnjo dnob bsnm wgxkahsahl x fno cnûb.

*** Ainsi Salm quitta-t-il le bureau de Vahid. Ce dernier retourna à "l'orbe" sur lequel il travaillait. Ce dernier serait bientôt au point... encore quelques semaines... ***
Information détaillées
Maligor Quiort
Mage,Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Lüdik 1 Calinior du 1555ème cycle à 21h05

*** Un colisée bâti dans un monde onirique. Chaque spectateur désirant y assister n'avait qu'à passer l'un des nombreux portails pour se retrouver immédiatement au siège qu'il avait payé. Au milieu l'arène, complètement déserte. Les bancs se remplissent rapidement. 15 minutes s'écoulent, puis une voix se fait entendre. ***



Chers visiteurs,

Bienvenue à ces demi-finales de l'académie de magie. Aujourd'hui vous verrez ceux ayant parvenu à s'élever dans leur art jusqu'à pouvoir se targuer d'être parmis les 4 meilleurs sorciers et prêtres de cette année. Ce Quatuor s'affrontera devant vous, deux par deux. Les deux vainqueurs de ces deux duels s'affronteront alors afin de déterminer le grand champion.

Ce champion aura alors le privilège de devenir durant la prochaine année l'élève particulier du directeur de l'académie, Yestinus Vahid.

Un rappel des règles:

Les coups magiques et physiques sont permis, quoique je vous fais noter qu'il n'y a plus aucun soldat ou guerrier en liste. L'objectif est de rendre son adversaire incapable de combattre. Tout combattant tuant son adversaire se voit aussitôt disqualifier.

Ainsi si un guerrier se retrouver immobilisé ou si un prêtre ou mage se retrouve dans l'incapacité de faire appel à la puissance magique, ce dernier a perdu.

Laissez-moi donc vous présenter nos deux premiers concurrents de cet après-midi.

À la porte gauche, le prochain espoir du culte de Dallia. Ayant rejoint ce culte voilà 5 ans, il a gravi les échelons à toute vitesse. Ses anciennes croyances ne sont sans doute pas étrangères à cette montée. Sa ferveur et son dévouement sont reconnus de tous. Faites place à Edwar Lionell.

***
Un homme fait son entrée par la porte gauche. La tête haute, digne, il avance vers le centre de l'arène. Son visage laisse transparaître toute la gravité et l'honneur qui lui incombe de représenter en ce jour sa déesse. ***


*** À la porte droite, un homme que l'on qualifie de maître vitaliste. Présent à l'académie depuis plusieurs cycles, il est parvenu à porter la vitalité et l'altération à un niveau de maîtrise que peu sont parvenu à égaler. Fanfaron à ses oeuvres, nul doute qu'il saura montrer tout son sérieux dans ce duel pour une place de choix aux côtés du directeur de l'académie. Accueillez maître Vinius. ***


*** À la porte droite en sort un homme, quelque peu maigrichon mais de belle apparence dont la chevelure longue et soyeuse est la première chose que l'on peut remarquer. C'est qu'il l'entretien sa chevelure.

Tout en marchant, il lance ici et là des baisers à la foule, ou plutôt à ces jeunes demoiselles toute émoustillées, ou plutôt à celle un peu à gauche avec son teint bronzé et ses cheveux noirs. Une fois qu'il aura gagné, il allait devoir se rappeler cette fan afin de combler son désir de passer du temps avec lui.

Délaissant de son regard cette créature de rêve, il le porte vers un homme qui ma foi représente l'incarnation même du mot terne. Sérieux, blafard, grave, le mot plaisir doit surement lui être inconnu.

Vinius lui envoie la main. À ce même moment l'annonceur lance le début du combat. ***


Hey mon gars, tu as vraiment une tête d'enterrement. Ta mère t'as jamais dis que l'important c'était pas de gagner mais de s'amuser.
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Joriol 22 Calinior du 1563ème cycle à 03h01

HRP: G. a jamais pris le relais, allez je me relance pour le plaisir

Edwar regarda de manière hautaine Vinius, comme si ce dernier était un cloporte. Une main sur son pendentif à l'effigie de Dallia, il attendit simplement le signal du début du duel.

Vous avez droit d'utiliser tout type de magie selon votre imagination. Vous avez de plus droit à une arme blanche de contact. Aucun artefact ou objet magique pouvant accentuer vos capacités n'est accepté, vous devez vous fier à votre propre puissance, magique ou physique. Que le combat commence!

À ce mot Vinius s'empressa d'incanter, lançant un sortilège sur Edwar. Ce dernier s'emparra de son pendentif afin de lever ses défenses jusqu'à ce que le sortilège le frappe.... et qu'il sente ses forces augmentées..... un sort de vigueur?

Edwar termina son sort.... châtiment

Vie, terreau naissant de toute existence, protège ton fidèle et fait subir à ceux qui le menace la conséquence de son intention


Au moment où la prière se terminait, Edwar constate Vinius qui s'élançait contre lui, une aura sombre enveloppant sa main. Un sourire en coin, Edwar prépara mentalement une régénration tout en s'attendant à voir le sort de Vinius lui rebondir en pleine figure....

La main de Vinius entra en contact avec l'épaule d'Edwar qui d'un geste la repousse. L'aura sombre enveloppa à la fois Edwar et Vinius, l'énergie divine incantée par Edwar suivant cette aura et s'attachant à Vinius, le faisant grimacer..... vampirisme...

Vinius recula rapidement, se lançant un sort de vigueur avec toute la rapidité lui étant permise. La douleur avait été partiellement atténuée par l'effet de vampirisme... Entre temps, Edwar entama une seconde prière.


Alors que la vie s'achève, les ténèbres posent la finalité de cette existence, protège ton fidèle en laissant ces ténèbres se poser sur son ennemi.

Vinius fut frappé par le sortilège de cécité.

Ce dernier avait d'ailleurs débuté une méditation. Le sort de vampirisme lui avait permis d'absorber une portion de la vitalité de son adversaire. Le sort de vigueur lui avait permis d'accentuer l'intensité ainsi capturée afin d'accentuer sa compréhension de la "signature" de son ennemi. L'aura autour de Vinius s'assombrit davantage. Décomposition.... le sortilège pris forme autour du mage pour se lancer contre le prêtre. Par l'insertion de la signature de son adversaire, le sortilège frappa de plein fouet Edwar, contrairement à son habitude le sort de décomposition ne semblait subir aucune perte, étant guidé par la saveur rattaché à la vitalité d'Edwar plutôt que par un aspect purement visuel ou théorique représenté par le cerveau du mage.

Serrant les dents Edwar entama un sort d'entrave sur sa propre personne, incantant des runes magiques pour bloquer la fuite de ses énergies. Les runes s'échappant de sa bouche avaient une connotation pure, simpliste et pourtant remplie de vérité. C'était son talent, sa principale aptitude, ce qui lui donnait un ascendant sur ses collègues lorsqu'il usait de magie profane.

La tâche fut difficile, le sort de Vinius s'attaquait sans relâche contre Edwar mais ce dernier de par son simple talent et l'usage qu'il faisait de son sortilège et du raffinement qu'il y apportait lui permettait de résister. Il saisit son pendentif de Dallia, une partie de son cerveau demandant un soin alors que la seconde dévia doucement d'entrave à négation de soi.

Le sort de soin eut une teinte particulière, différente que d'habitude. Le sort de négation de soi fit pénétrer le sortilège de soin afin de le répartir équitablement dans le corps du prêtre et soudain... le sort de décomposition perdit de son efficacité.... le prêtre avait changé sa signature vitale par un ajout externe.

Vinius brisa son sortilège, orientant ce dernier vers un sortilège d'absorption afin d'essayer de réobtenir une signature tout en affaiblissant son adversaire. Edwar de son côté incanta de nouveau en profane, une énergie elle aussi sombre naissant de ses mains.... jusqu'à ce que les deux sources énergétiques s'entrechoquent.

Le sort de Vinius sembla rester en suspens puis lentement revenir contre lui. Edwar venait-il se prendre le contrôle de son sortilège? C'était quoi ce truc? La négation ne peut pas s'attacher à un sortilège, ça s'attache aux énergies vitales!!!! Cette pensée troubla la concentration de Vinius alors que l'ascendant d'Edwar augmentait sur son adversaire.

Quand tout pris fin.... Edwar regarda dans le vide, bouche bée. Vinius se senti projeté en avant par cette soudaine interruption.... Edwar tomba à genou, le visage complètement désemparé, ce visage se transformant graduellement en désespoir puis en panique.

Mon usage n'est pourtant pas une insulte, il ne devrait teinté ma foi... c'est une erreur, mon intention et ma fidélité furent toujours teinte de pureté.

Vinius était hésitant.... Edwar se parlait tout seul... il était sans défense.... avait-il le droit de l'achever? Il aurait l'air mauvais joueur, mais en même temps si c'était une technique pour le surprendre? Il n'eut pas longtemps à se poser la question alors qu'on entendit:



Le combat est terminé, Vinius est déclaré vainqueur

Il allait gagner comme ça? Qu'est-ce que ses admiratrices allaient dire? Comment allait-il tourner cela afin de ne pas avoir l'air complètement stupide?

De son côté Edwar était dans un état quasi catatonique. Il avait oublié toute notion de son environnement, de l'aréna, des gens l'entourant, qui le prenait sous les bras pour le sortir...

Sans autre commentaire Vinius fit un léger sourire puis se retira rapidement. Autant ne pas allonger la scène...





Quelques heures plus tard, étendu sur un lit, Edwar triturait on pendentif, murmurant:

Je resterai fidèle, malgré cet abandon, je reconstituerai ce lien... je ferai renaître ce sentiment qui a apaisé maintes fois mon âme....






Alors que la journée était terminée et que les préparatifs pour la seconde demi-finale du lendemain allait prendre place, le directeur discutait avec Salm.

Yfgk: Hg to coyao wgvy lv'vto wbhutoo n'htnhjhnvy lvh wovjota otpbco wcfahlvoc go nhjht oa go wcbrfto.

Jfdhn: P'oafha yfty nbvao htojhafsgo. Shot lvo io t'ot pbttfhyyo goy cfhybty, hg x f yoksgo-a-hg vto ybcao n'orroa no coabvc no sfgftphoc f fjbhc rfha n'vto oepowahbt vto tbcko.

Yfgk: Ybkkoy-tbvy ot acfht no jhjco vto cofpahbt toufahjo noy nhjhthaoy nv wftadobt dvkfht?

Jfdhn: Io to yfhy lvoggo htaocwcoafahbt go wftadobt f no gf kfuho wcbrfto kfhy f gf sfyo oggo t'otaco wfy ot pbtrgha fjop govc noyyoht. Kfhy io to yfhy... wova-oaco. Hg x f powotnfta, yvcokota, vt wov no poaao tbahbt lvh y'htyafggo jbvgfta lvo goy hnofty jbhota vto bwwbyhahbt otaco goy nove ybvcpoy kfuhlvoy. Yh vt wcfahphot bha nfty g'vyfuo no kfuho wcbrfto vto bwwbyhahbt f yf nhjhthao, htpbtyphokkota pogf wova cotnco wgvy aotv po ghot. Wgfpom poaao hnoo f ucftno opdoggo oa jbvy fjom vt orroa sbvgo no tohuo.

Yfgk: Hg coyao f acbvjoc g'ogokota nopgotpdovc. P'oya gf kohggovco noy rfpbt no pbkwcotnco poy yxkwabkoy. No wgvy, yh poaao hnoo wbggvo goy oywcha, go rfha lv'vt oavnhfta fvyyh afgotavove lv'Onzfc fha oao fsftnbtto wfc yf nhjhthao ot wgoht pbksfa, yfty nbvao yvhao f ybt vyfuo no gf kfuho no toufahbt, chylvo no pbtrhckoc otpbco nfjftafuo poaao hnoo.


Vahid n'offrit pas de réponse additionnelle, se contentant d'un signe de la tête vers la porte que l'entrevue était terminée. Demain, la demi-finale entre Dasir et Elios prendrait place.


Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Lüdik 26 Calinior du 1563ème cycle à 01h31

Au début d'après-midi du jour suivant, les préparatifs étaient mis en place pour procéder au second duel. Comme il n'est pas dans le plus vif des intérêt de décrire la qualité du sable ou encore la hauteur du soleil, nous nous concentrerons sur le duel comme tel. Il suffit de noter que l'ambiance dénotait un mélange d'excitation et de passion auprès de l'assistance. Laissons donc l'annonceur faire les présentation.

Bonjour chers spectateurs. Veuillez me laisser vous présenter les deux "challengers" d'aujourd'hui.

À notre gauche, Dasir, étudiante passionnée qui a grimpé les échelons à force de travail et d'acharnement. Son charisme et son esprit vif lui ont permis de se distinguer de ses pairs notamment en ce qui a trait aux magies de matières.


Dasir fit son entrée. Son visage, sans être joli, dégageait une sorte de vivacité d'esprit, la profondeur de son regard et la confiance s'en dégageant créait une attirance irrésistible qui, au-delà de ses trait somme toute ordinaire, lui procurait une attention toute particulière autant des hommes que des femmes. Cette attirance, autant physique qu'intellectuelle, définissait en quelque sorte ce que l'on entendait par charisme.


À ma droite, Elios, que certains ont baptisé "enfant prodigue". Depuis sont entrée à l'académie voilà 5 cycles, ses succès et ses découvertes ont fait la jalousie non seulement de ses pairs, mais également de ses instructeurs. Bien que méconnue et discrète, ses accomplissements parlent d'eux-même.


Vint Elios. Si nous examinions celle-ci d'un regard neutre, nous constaterions qu'elle fait partie des beautés idéannes. Cependant, son visage désintéressé, cette expression d'être ailleurs, cette attitude fermée face à son prochain gâchait ce portrait. Si un étudiant était charmé par ses courbes, il abandonnait après quelques phrases, aussitôt désintéressé. Le respect de ses pairs provenait strictement de ses accomplissements, sans eux sans doute aurait-elle été reléguée à l'état d'un "détail" dans l'histoire de l'académie.

Vous connaissez les règles. Vous devez rendre inapte au combat votre adversaire. Vous pouvez utiliser toute magie disponible et une seule arme blanche. La scène vous appartient.

Alors que Dasir débutait une incantation dans laquelle on dénotait une excitation de la matière mêlée à une rapidité et une notion d'immédiat, d'effet soudain, soit un sort d'éclair, Elios de son côté.... pris la parole

Pourquoi ne pas déclarer forfait Dasir? Malgré tous tes efforts, tu manques de talents pour arriver à tes fins. Ne gâche pas la réputation que tu t'es bâti par tes efforts en laissant ton ego mener des combats que la réalité te déclarerait irrémédiablement perdante.

Dasir fut piquée par la pointe ainsi lancée, son expression faciale ne mentait pas et la profondeur de son regard s'accentua, laissant bouillir un mélange de colère et de frustration. Le sort d'éclair fut lancé, quoique ce dernier paru un peu... éparpillé dans son effet.

Elios incanta.... enfin si on peut appeler cela incanter. Quelques syllables tout au plus et une image miroir déformée apparu devant elle pour recevoir le sort d'éclair. Or alors que l'on aurait pu s'attendre à voir le sort traverser l'image miroir, ce dernier lors du contact sembla se retrouver emprisonner dans l'image miroir, rebondissant sans cesse contre les parois intérieur de cette illusion.

Dasir se mordilla la lèvre et incanta de nouveau. Une excitation plus graduelle mais plus durable, qui enveloppe, qui réchauffe jusqu'à comprimer et réduire ce qu'elle touche à néant pour n'avoir qu'elle-même comme existence. Immolation.


Ton sortilège d'éclair a manqué sa cible Dasir. Ta colère et ton ego proviennent de toi, ainsi ton sortilège ne sait que cibler et se répand sans atteindre sa cible. Si tu continues ainsi, tu deviendras la propre cible de ta frustration car tu en es la seule responsable. Mes propos sont logiques, mais tu voiles ta raison. Tu ne peux ignorer la réalité et espérer en même temps la faire tienne par ta magie


Dasir serra les poings. Elios allait-elle prendre ce duel comme un enseignement, allait-elle se prendre pour un des professeurs de l'académie? Il était en effet honteux pour elle de se "faire donner la leçon" devant cette foule. Ce sentiment de colère pointa en elle et comme elle ne pouvait s'en débarrasser, elle le dirigea à même son intention de destruction et la notion d'excitation du sortilège. Ce dernier en effet gagna en puissance, l'air crépitant sous les doigts de Dasir alors que le sortilège s'apprêtait à être lancé.

[i]Elios, encore une fois, prononça quelques syllabes qui semblaient s'apparenter à un sort bâclé si s'en était un. Flou.... sur son image miroir. L'image miroir perdit en netteté, elle semblait s'étendre en surface et perdre en netteté... avant d'être englouti par un torrent de flammes.


La voix d'Elios, nette et puissante se fit entendre au milieu de ce torrent de flamme qui pour un instant empêcha aux spectateurs de percevoir ce qui se produisait en son milieu.[/i]

Tu ne cherches pas à m'anéantir Dasir, tu cherches à anéantir ta propre faiblesse. Ce combat ne te donnera pas ta réponse, celle-ci réside à l'intérieur de toi.


Quelque chose vibra au fond de Dasir. Au fond d'elle-même savait-elle déjà ce qu'Elios lui disait? Sans doute, mais cette impression était actuellement enfouie dans le moment présent, dans le combat, dans le fait de prouver qu'elle était.... plus forte? Étais-ce cela? Digne? Capable?

Le torrent de flamme se concentra en spirale jusqu'à se compresser graduellement autour... de l'image miroir ou plutôt de cette masse informe qui initialement ressemblait à Elios, maintenant imperceptible dû au sort de flou.

Alors que Dasir perdait quelques précieuses secondes dans ses constatations, Elios murmurant une incantation cette fois plus complexe. On y dénotait une volonté de perception de la matière de même qu'une intention. Alors que le sort s'attachait en lui-même, on y dénotait une variante de vision ultime avec une saveur d'enchantement dû à la présence de ces runes magiques de verrous. Le sort fut lancé.... sur cette masse informe... avant que le sort de flou fut dissipé aussitôt par Elios.

L'image miroir redevint nette, mais celle-ci montrait désormais l'image de Dasir et non plus celle d'Elios. L'image miroir vibrait, des couleurs rouges et blanches pouvaient être discernés dans l'aspect légèrement transparent de celle-ci....

C'est alors que l'image miroir ouvrit la bouche comme pour pousser un cri strident... silencieux... alors que l'énergie contenue en celle-ci s'extirpant de sa bouche pour vomir en direction de Dasir.

Notre véritable Dasir resta stupéfaite par cette reproduction d'elle-même, cette bouche ouverte sur une sorte d'horreur alors que le sort fondait sur elle. Troublée, elle n'eut le réflexe que de lever les bras, cherchant à renforcir son emprise de la réalité immédiate afin de diminuer les effets de ce sort qui lui mordait les chairs. Tout vint à tournoyer, elle ne voyait plus, n'entendait plus rien, il n'y avait que souffrance de son corps et son esprit confus sont les idées virevoltaient en rebondissant sans pouvoir suivre le fil conducteur d'une seule pensée cohérente.

Puis plus rien......



Elle rouvrit les yeux. La première chose qu'elle constata, une douleur sourde partout sur son corps.... elle était étendue dans un lit.... à son chevet était Elios. La surprise.... elle voulu parler mais sa gorge était enrouée, sa voix ressemblait à un filet d'air formant une plainte sourde. Elios lui offrit le contenu d'une tasse et alla chercher un prêtre. Les sorts de soins se poursuivirent pendant le reste de la journée durant lesquels Elios visitait Dasir à chaque heure environ. Ce fut au coucher du soleil que Dasir se senti suffisamment forte pour s'asseoir et entretenir une conversation.

-Tu as gagné... je suppose.

-Le duel? Oui, mais tu as peut-être toi aussi gagné un combat si tu le désires.

-....

-Il y a trop d'idéans qui, lorsqu'ils goutent à la puissance, se laissant conduire par leur ego. Se faisant ils se limitent et s'enferment dans leur vérité. Tu peux devenir plus. J'aimerais que l'on se soutienne, si bien sûr tu es prête à mettre de côté cette vision que tu as de toi-même.


Dasir eut un mi-sourire. Son premier instinct était de résister mais c'était exactement... ce qu'il aurait été stupide de faire....

-Qu'est-ce que tu as fais durant le duel? Je n'ai pas compris cette image miroir et mes sorts qui sont revenus contre moi.

-L'image-miroir a toujours été à propos de toi, mais je l'ai ajustée par la suite pour qu'elle me ressemble. Ces derniers cycles je suis parvenu à pouvoir renforcir les délimitation du sort afin qu'il y ait un certain impact sur la matière. Cela permet d'absorber certains sorts. Lors de notre discussion ta cible était moi mais au fil de notre conversation et de la façon dont je l'ai porté, cette cible est devenue toi-même. Quand l'image-miroir a pris ta propre image, ton esprit déjà confus quand à la cible a fait le lien que tes sorts t'avaient frappé toi-même. J'ai mêlé u enchantement à l'image-miroir à la toute fin afin que l'image-miroir dirige son énergie sur la cible des sorts qui était devenu ta personne. Le sort d'éclair eut peu d'impact vu que celui-ci a été lancé au début donc il s'est surtout évaporé, mais celui d'immolation mêlé à ta colère fut redirigé contre toi et comme tu as cherché à résister à quelque chose provenant de ta propre réalité tu as difficilement pu en atténuer les effets.

-Tu en parles comme si c'était simple...

-C'est complexe je te le concède, mais j'ai fais ces préparatifs car je savais que je me mesurais à une adversaire talentueuse, je ne pouvais m'en sortir avec quelque chose de simple.


Dasir sourit franchement. Autant le ton d'Elios et son visage ne laissait percer que peu d'émotion, autant elle pu sentir la sincérité et le respect dans ces mots... faute de les lier à l'émotion que ces mots devaient transporter.


-Demain, tu seras en finale contre Vinius. Voilà quelques mois il a cherché à regardé sous ma robe... et il a réussi. Casse-lui la gueule.

Elios hocha la tête tout naturellement sans laisser encore une fois déceler aucune joie ou colère. Mais au fond, Dasir n'avait pas besoin de l'émotion, juste le hochement de tête lui suffisait.

Elios quitta la chambre de Dasir pour se diriger vers la sienne. La démonstration magique et le fait d'avoir créé un lien avec Dasir lui procurait un sentiment de satisfaction qui s'exprimait par une légère lueur dans ses yeux.

Se coucha dans son lit, sur le dos, elle fixa le plafond, réfléchissant à demain. Vinius se spécialisait dans les énergies vitales donc ce serait difficile de le confondre avec l'altération. Elle devait cependant trouver un moyen d'y parvenir, cela rendrait sa victoire encore plus convaincante...
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Mirion 28 Calinior du 1563ème cycle à 01h18

Fin de matinée, dernière journée, grande finale. Le moment que tous attendaient. On sentait une excitation palpable. Vinius était cependant un peu contrarié, à entendre les ragots la populace était plus intéressé à voir la performance d'Elios que la sienne. Après tout de la façon dont il avait gagné... mais ce n'était qu'un hasard, un accident de parcours. D'ailleurs Elios s'avançait. Le présentateur eut d'ailleurs une légère réaction... ils avaient sauté les présentation.... un non respect du protocole! Ravalant son amertume il débuta son discours.

La finale est sur le point de débuter. Nous vous rappelons que le vainqueur de ce duel aura l'opportunité d'être l'élève privilégié du directeur de l'académie pendant un cycle. Nul doute qu'une telle opportunité permettra à quiconque de faire des avancées marquée dans sa maîtrise magique et sa compréhension du monde. Vous connaissez les règles, inutile de vous les rappeler. Vinius, Elios, l'arène vous appartient.

Vinius sourit à Elios


Je ne crois pas que l'on ait eu l'honneur de se rencontrer auparavant, d'habitude je remarque facilement les jeunes demoiselles attrayantes mais je ne peux m'expliquer ce manquement que par l'éclat de votre beauté qui m'a sans doute aveuglé, me rendant myope à vos atours.

Elios débuta une incantation. Contrairement au précédent duel, l'incantation eut plusieurs syllabes, plusieurs runes interreliées. On dénotait un dédoublement, une image miroir mais il y avait là une répétition et il va sans dire une quantité de mana substantielle dépensée.

Vinius constatant rapidement que ses paroles n'avaient aucun effet s'empressa de lancer un sort de verdoyance. Cette mage aimait user de l'altération, son objectif était donc de couvrir l'arène d'une énergie vitale de base puis il enchaîna avec un sort d'ami de la forêt afin de balancer ses énergies avec l'environnement, lui permettant donc de noter rapidement toute variation inhabituelle. Quelle variation inhabituelle? Elios, qui de son côté n'était pas en adéquation avec l'environnement.

Le sortilège d'Elios pris finalement fin et on pu constater.... une trentaine d'image miroir de celle-ci apparaître un peu partout dans l'arène. Vinius laissa son oeil aller à cette démonstration. Il se doutait qu'Elios allait tenter de se camoufler ou de jeter une illusion et sa tactique avait été la bonne, soit de prévoir à l'avance un moyen de la détecter. En effet, il localisa rapidement cette dernière et entame un sort de décomposition. La localisation lui permettrait, sans être aussi efficace qu'avec son précédent duel, de tout de même concentrer le sortilège et d'en améliorer l'efficacité.

Lorsque Elios vit l'énergie magique s'accumuler en Vinius, elle s'empressa de lancer un sortilège, quelques sllables, un simple sort de lumière tout ce qu'il y a de plus banal dirigé en un faisceau lumineux. Le faisceaux lumineux touchant une image miroir, puis rebondit vers une autre, et encore, et encore. L'effet en était un aveuglant de faisceaux lumineux qui momentanément couvrait l'arène dans plusieurs directions. Elios répété le processus une seconde fois. Le tout avait en effet quelque chose d'aveuglant mais il suffit à Vinius de fermer les yeux. Il savait où elle était, il n'avait pas besoin de sa vision pour inscrire à son sort la notion de cible. Elios de son côté lança quelques runes qui bizarrement ne s'apparentaient pas à un sort de magie profane... mis Vinius ne pu percevoir la nature du sort, occupé à incanté de son côté.

Le sort de décomposition se déclencha.... et frappa Elios de plein fouet... Celle-ci eut le souffle coupé, une douleur sourde résonna dans tous son corps alors qu'elle senti ses énergies la quitter. Ce sort en était cependant un d'équivalence, elle savait que malgré la douleur elle ne mourrait pas, elle avait assez de résistance pour y survivre. Cependant le sort qui suivrait en serait un à effet fixe et risquait de l'achever.

Vinius fut agréablement surpris, il s'était attendu à une surprise de la part d'Elios, à une résistance, à un coup fourré, mais son sort avait fonctionné à la perfection.

Elios posa un genou au sol et relança un second sort de lumière avec les mêmes effets, les faisceaux lumineux rebondissant différemment mais comme le premier sort, un peu partout sur toutes les images miroir jusqu'à formé une sorte de toile d'araignée entremêlée. Puis elle incanta en runes... d'enchantement?

Vinius se mit à incanter de son côté, un sort de vampirisme qui liait à son sort de verdoyance, se mettre au diapason et l'achever à distance. Puis quelque chose d'étrange se produisit... son sort de verdoyance et ami de la forêt avait disparu... dissipé. Comment? Cette surprise coupa momentanément sa concentration et il constata l'incantation d'Elios. Elle était véritablement en train de lancer un enchantement. Pourquoi dans un combat?

La terre trembla... le sable se souleva et une forme humanoïde aux allures de golem apparu. Le sable montait et retombait sur cet être qui grandissait à vue d'oeil et dirigeait son visage vers Vinius. Il grandissait... une fois, deux fois, trois fois la hauteur de Vinius. La surprise, l'incompréhension, puis le "merde on s'en fiche faut que je me débarrasse de ce truc" furent les expression faciales du mage. Autour, les spectateurs lançait quelques exclamations, même certains applaudissements.

Pour le bénéfice de nos lecteurs, il faut se reporter maintenant dans le siège du spectateur qui regardait de haut ce combat. Les images-miroir d'Elios étaient apparu un peu partout sur l'arène à première vue. Cependant, le premier sort de lumière rebondissant sur les images-miroir avait créer une rune, dissipation. Elios de par son incantation d'enchantement avait sur la surface de l'aréna dissipé les sorts vitaux de Vinius. Le deuxième sort de lumière avait créé une rune que l'on pourrait qualifier de "formation physique" puis quelques images-miroir avaient au cours de l'incantation d'Elios déplacées leurs mains, suivant une rune définissant le "sable". Le golem était né de cet enchantement. Maintenant que ces explications améliorent la compréhension des récents événements, poursuivons le duel.

Vinius ne voulu prendre aucune chance. Il incanta un sort de projectile magique et le balança rapidement sur la créature. Le sort percuta le sable, passa au travers du golem et s’évanouit sans faire le moindre dommage. Le trou formé par le sortilège se remplissant de nouveau de sable. Elios lança un sort d'invisibilité.... Vinius voyant que son sortilège était sans effet incanta un sort d'éclair alors que la créature s'approchait, il module son éclair afin qu'elle soit déclenché à l'horizontal plutôt qu'à la verticale afin d'en faire une sorte de scie qui trancherait la créature en deux. L'effet escompté se produisit, la tête du golem fut sectionné, un vide se créant entre la tête et le corps... avant que ce vide ne se remplisse de nouveau de sable.

Puis soudain une morsure froide entre les omoplates. Vinius poussa un cri. Derrière lui, Elios venait de lui planter une dague qu'elle tordit entre les chairs du mage, ce dernier tombant à genoux les mains au sol en cherchant une position pour diminuer la douleur...


Ok, ok, t'as gagné.... On demande une jolie prêtresse aux soins!


Le golem disparu. En un instant le calme était revenu. Au grand désarroi de Vinius, ce fut deux soldats et UN prêtre qui vinrent le chercher pour le soigner. Elios de son côté laissant l'annonceur déclarer sa victoire, même si les mots prononcé ne la rejoignaient guère, son esprit étant déjà en train de préparer la prochaine étape... sa rencontre avec le directeur de l'Académie...



En soirée Dasir, à la démarche encore faible, pris soin de visiter Elios pour la féliciter.

-La dague dans le dos, ça m'a fait sourire. Ça lui fera une belle cicatrice je l'espère. L'entrejambe aurait aussi été une cible de choix remarque. Autrement, invoquer un golem en pleine arène ça demande du talent, surtout en si peu de temps.

Elios secoua la tête


Invoquer un golem est quelque chose qui sort de mes capacités. C'était simplement une illusion d'un golem soutenu par un enchantement tout bête. Le golem ne pouvait blesser personne et Vinius ne s'est pas aperçu que le "sable" n'avait pas de matérialité. Il a perdu son champ d'action lui permettant de déceler les énergies vitales et la panique lui ont fait oublié une certaine prudence. Le seul risque que j'ai pris fut celui d'encaisser un sortilège, la mise en scène demandait du temps mais le risque était minime vu que m'abattre en un sel sortilège rapidement était peu plausible.

-Hum... tu me permets de lui balancer qu'il a paniqué devant un épouvantail?

-Comme tu le désires.


Dasir souria et donna une claque dans le dos d'Elios en signe de connivence. Elios nota le geste sans réellement réagir puis invita Dasir à mettre fin à la visite. Suivant les salutations, elle s'assied à son petit bureau de travail et fit l'inventaire de plusieurs papiers, classant et lisant plus d'une fois certains. Elle voulait être prête pour cette rencontre...
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Solior 7 Filandor du 1563ème cycle à 03h28

Vahid termina sa lecture et déposa le document sur son bureau. Elios, assise de biais dans le bureau du directeur, l'examinait attentivement, tentant de déceler la moindre réaction tout en tentant d'évaluer la réaction avec l'endroit où le directeur en était dans sa lecture, chercher à faire un lien entre une émotion positive ou négative.

Vahid eu un sourire conciliant, ce qui pour Elios annonçait qu'elle risquait de ne pas avoir la réponse qu'elle désirait.


Je comprend que vous cherchez à obtenir un pouvoir vous permettant de refaire les règles de ce monde afin de soulager les êtres vivants de leurs souffrances. Je ne crois pas pertinent ici de vous faire une lecture quant à l'aspect dangereux d'un tel projet, après tout votre parcours académique démontre une intelligence et aussi une certaines sagesse dans vos actions. Vous pesez bien le pour et le contre de chaque situation afin de poser un regard raisonné. Vous comprendrez cependant que je ne sais trop comment vous permettre d'atteindre cet objectif.

Elios leva une main vers Vahid comme si l'évidence de la réponse même provenait du directeur.


-Cette capacité que vous avez à utilisez la magie d'une façon que personne encore n'a réussi à imiter. En comprenant la façon d'accéder à cette maîtrise, cela paverait la voie à la réussite de mes objectifs.

-Je crains que cette façon d'aborder notre monde ne s'enseigne pas.

-Si cette façon d'aborder le monde comme vous dites ne s'enseigne pas, alors comment peut-elle s'apprendre? Ou plutôt comment l'avez-vous appris?


Vahid hocha la tête, comme si la solution à la présente situation venait de lui apparaître.

Laissez-moi vous raconter une histoire. Voilà plusieurs cycles, j'avais un maître. Inutile de faire état de son identité qui n'est plus pertinente aujourd'hui. Nous étions un groupe de mage qui s'intéressait à comprendre la magie dans sa forme essentielle. Ces réflexions tournaient autour de la capacité de l'esprit à interagir avec son environnement et comment le mana permettait d'être canalisé en intention.

Afin d'isoler les facteurs externes pour raffermir nos recherches, nous avons voulu éliminé la notion de réalité. Bien qu'une pensée ou une réflexion soit réelle, il nous était impossible de la cerner, de l'isoler et de l'étudier vu qu'elle n'entrait pas dans notre champ de perception, sinon de celui qui générait cette pensée. L'idée fut alors proposée d'utiliser les rêves qui représentent à eux une façon qu'à l'esprit de matérialiser une intention tout en nous permettant d'éliminer l'ensemble des facteurs externes composant notre réalité immédiate.

Sans vous importuner avec les détails, mon maître de l'époque est parvenu à non seulement trouver une façon de "s'agripper" aux rêves, mais aussi de canaliser l'énergie s'en dégageant et la détourner à son profit. Plusieurs de mes collègues périrent et cette quête de puissance se solda par la nécessité d'enfermer notre maître.

3 de mes collègues survécurent à ces événements et je durent les supprimer de ma main, ceux-ci ayant continué chacun de leur côté à reprendre ces études et devenant irrémédiablement ivre de la puissance qu'ils acquéraient. Cette puissance n'est pas celle qui vous intéresse, mais cette façon d'avoir accès à une énergie additionnelle au détriment d'autres personnes demandaient d'empiéter sur l'autonomie fondamentale des esprits habitant les êtres vivants.

Comme je ne compte pas revenir sur ma parole, mon aide sera sous cette forme. Je vous enseignerai comment créer un monde onirique. Vous y poserez les règles que vous désirerez, créerez le type d'entité que vous voudrez et regardez si ce monde que vous parviendrez à créer correspond véritablement à vos attentes et représente un but satisfaisant à atteindre. Je vous enseignerai les bases et sans doute aurez-vous besoin d'aide et de plusieurs cycles pour y parvenir, mais je ne crains pas que vous y parviendrez.


Elios osa une expression, ce qui n'était pas commun, et qui s'apparentait à de l'incertitude. Est-ce que ce qui lui était proposé allait véritablement l'aider?

-Et lorsque j'y serai arrivé, si je désire toujours aller de l'avant avec mon projet?

-Alors je vous expliquerai ce qu'est ce monde et ce sera à vous de comprendre et maîtrisez cette puissance qui vous attire tant.


Ce fut au tour d'Elios de hocher de la tête, satisfaite de la réponse.

Vous expliquez le fonctionnement des mondes oniriques devrait nous prendre environ 6 à 7 mois. Nous débuterons dans 4 jours.

Elios se leva et saluant le directeur quitta son bureau. Elle devrait commencer à identifier dès maintenant qui était le plus susceptible de l'aider dans son projet tout en apprenant les concepts qui lui seront enseignés par le directeur. Étais-ce de l'excitation ou de la satisfaction qui prenait forme en elle? Quoiqu'il en soit, sitôt que cette sensation parvint à sa conscience, elle veilla à la supprimer en un battement de cils.

Une visite à Dasir s'imposait, elle avait le potentiel de l'aider...

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc