Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

121 Joueurs sur Ideo (4364 inscrits) : 68 humains (2253), 26 elfes (1369), 27 orcs (742) | 8 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Une rencontre imprévue

Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Kenzy
Chambellan de Danor,Mère supérieure,Ambassadrice Intérimaire
Empire de Kohr

le Lüdik 1 Calinior du 1555ème cycle à 21h07

*** Quelquefois, les rêves emmenaient les rêveurs dans des mondes insoupçonnés, où la réalité semblait être déformée jusqu'à l'extrême.
Quelquefois, ils reflétaient la triste et morne réalité.
Notre rêveur pouvait cependant se consoler : le lieu du rêve était confortable. Un grand lit, sous une couette moelleuse qu'on épousait naturellement le temps d'un sommeil. La pièce était d'un divin silence, hormis le feu, propageant sa chaleur et sa bienfaisance...

Le rêveur avait fait bien pire comme rêve, encore plus en cauchemar. Que pouvait-il lui manquer pour rendre ce rêve plus agréable ?

Un léger bruit ressemblant à un chaton égorgé commença à se faire entendre, couvrant de plus en plus le bruit du feu qui craquait le bois.... ***

Paillasson des cultes
Information détaillées
Fantilir
Arténien,Troubadour
Confédération Arténienne

le Lüdik 1 Calinior du 1555ème cycle à 22h19

*** Dans ses bras lové, sa douce s’est endormie, un ange aux paupières closes repose…

Bien aise contre son épaule et tout près du cœur, Kenzy à posée sa jolie frimousse, son doux Frou-Frou vient effleurer sa joue… Elle n’a pas entendu le couinement plaintif, pour autant ses yeux bougent sous les rideaux protecteurs…

Avec des gestes caressant il la confie au moelleux de la couette, dépose un tendre baiser, sort du lit sans bruit et s’en va s’enquérir du criaillement…

Et pourtant... Cest à ce moment là que le nêr inquiet ouvre réellement de grands yeux... et pour cause, Kenzy n'est pas à ses côtés comme rêvé plus tôt... Il est tout seul dans ce lit douillet bien trop grand pour lui... C’est étrange, il porte le collier dit de rêve dans un rêve... Bref...

A pas feutré, il s’approche de la source du gémissement, c’est un berceau à bascule qu’il découvre, surpris , planté là en plein milieu de la chambre et à l’intérieur que voit-il : deux petites billes émeraudes, grandes ouvertes qui le regardent d’un drôle d’air…qui est-ce ? serait-ce ...? Il la reconnait à peine, Elle a tant changé, Elle parait plus grande, avec cette nouvelle couleur d’Yeux qu’il découvre non sans une certaine émotion...

Dès qu’il fait mine de la prendre dans ses bras, elle se met à gigoter comme pour dire : dépêche toi, j’ai faim, soif ou suis souillée, bref les choses de la vie…

Il sourit à cet appel impérieux, et se prête à son jeu si communicatif, la sort du berceau… A voix basse lui murmure… ***


Gaïa ma jolie, c’est quoi qui te réveille ainsi ?

J’aimerai aussi que tu m’explique, pourquoi je vois pendre à ton cou le collier de rêve de ta maman ?
Mais ça tu ne peux encore j’imagines...


Information détaillées
Kenzy
Chambellan de Danor,Mère supérieure,Ambassadrice Intérimaire
Empire de Kohr

le Malina 2 Calinior du 1555ème cycle à 21h37

*** L'enfant se calma un peu quand Fantilir la prit dans ses bras. Puis, voyant l'elfe ne rien faire à part parler, elle commença à frapper (enfin, tapoter) le torse du nêr...avant de de nouveau gémir ...dans un mouvement éclair, l'enfant attrapa une mèche de cheveux argentés et tira dessus tout en pleurant de plus belle...

En la prenant, Fantilir put constater que la couche, heureusement pour lui, ne semblait pas nécessiter d'être changée...l'enfant continua de tapoter avec sa main la poitrine du nêr avec insistance.Caché derrière un des piliers de la chambre, une table basse avec un nécessaire à bébé, que le nêr ne pouvait voir du lit, était situé sur la droite de la chambre. ***

Paillasson des cultes
Information détaillées
Fantilir
Arténien,Troubadour
Confédération Arténienne

le Malina 9 Calinior du 1555ème cycle à 19h47

*** Pourquoi se retrouvait-il avec sa fille, le médaillon de rêve porté à leurs cous… Pourquoi cette rencontre imprévue...

" (...) Il n'y a pas de tragédies, il y a seulement l'inévitable. Tout a sa raison d'être : c'est à toi de savoir distinguer ce qui est passager de ce qui est définitif.
Qu'est-ce qui est passager? (...)
L'inévitable.
Et qu'est-ce qui est définitif?
Les leçons de l'inévitable."
(Une citation de Paulo Coelho, tirée de "La cinquième montagne" )

Il méditait tranquillement sur ce sujet quand Gaïa tambourina son buste de toutes ses force lui tirant au passage les cheveux… Il craignait particulièrement cet acte qui lui faisait particulièrement mal, c’est ainsi en respirant un bon coup qu’il ouvre avec délicatesse les doigts devenus serres de Gaïa afin qu’elle veuille bien libérer sa longue mèche si emprisonnée…D'une voix toute douce : ***


A quoi bon pleurer ainsi ? Tu n’as pas besoin d’être changée !

*** Bien entendu que les petits de cet âge ne pleurent pas uniquement parce que leurs couches sont souillées ce serait réducteur alors qu’ils pleurent ainsi pour exprimer leurs besoins et attirer leur attention…
Fantilir n’est pas très habitué à distinguer et reconnaître les sept pleurs différents qui tout en nuance font toute la communication du bébé…
Il aimerait tant anticiper ses besoins… ***


As-tu faim ?

Tu as besoin de quoi ?
Regardons ensemble ce qui nous entoure !
Qu’essais tu de me dire ?


*** Il trouve dans un renfoncement tout ce qu’il faut, disons l’essentiel pour satisfaire son bébé…

Le nêr pose sa petite sur la table, elle se tient bien assise, le dos bien droit, il la soutient tout en faisant l’inventaire d’un œil inquisiteur… ***


Dis moi Gaïa qu’est-ce qui y a ?
Information détaillées
Kenzy
Chambellan de Danor,Mère supérieure,Ambassadrice Intérimaire
Empire de Kohr

le Mirion 10 Calinior du 1555ème cycle à 22h29

*** L’enfant s’interrompit un peu de pleurer, le visage légèrement gémissant, continuant de tapoter le buste de Fantilir avec moins en moins de force. Elle gazouilla d’un ton triste quelque chose qui ressemblait à un “gwamangwuawouenwouené” qui n’était sans doute pas très informatif.

Cependant, peut-être que les oreilles fines du nêr entendirent le subtil gargouillis estomatique et estomaquant de la part d’un si petit être qui se fit entendre et qui ne venait pas du nêr.

L’enfant repartit de plus belle dans les pleurs après ce véritable cri du ventre.
Sur la table providentielle avec les outils à bébé pour les Nuls, une bouteille de lait trônait tranquillement, ainsi qu’un bec en bois …. ***

Paillasson des cultes
Information détaillées
Fantilir
Arténien,Troubadour
Confédération Arténienne

le Valkin 12 Calinior du 1555ème cycle à 17h06

*** Soudain, c’est la révélation… il comprend, le nêr a l’oreille musicale… Ce tohu-bohu poignant sortant de ses tripes, sonne l’appel d’un ventre qui cri famine et il vient tout juste de s’en rendre compte… ***


Gaïa mon cœur, j’ai compris, ne pleure plus !

*** La providence est sur cette table ! Assurément qu’un ange bienveillant est passé dans ce rêve pour lui venir en aide… ***


C'est quoi, cette bouteille de lait ?

*** Il aurait parié l’émeraude de ses yeux que cette bouteille de lait venait d’apparaître, car il l’aurait forcément remarquée en posant sa fille...
Il n’était plus à une étrangeté près…

Il prend la précieuse boisson, envase le bec à l’intérieur, fait quelques essais sur le bon fonctionnement du biberon en versant quelques gouttes sur le dos de sa main…

Le lait est étonnamment à la température idéale, il prend Gaïa dans ses bras bien lovée, on aurait dit qu’elle avait saisit, ses cris cessèrent à l’instant ou son père approcha de sa bouche grande ouverte le fameux breuvage salvateur… ***


Te voilà satisfaite Gaïa, tu n’étais que douleur et angoisse car tu avais faim !

*** Les petites émeraudes semblent lui sourire enfin… ***


Information détaillées
Kenzy
Chambellan de Danor,Mère supérieure,Ambassadrice Intérimaire
Empire de Kohr

le Valkin 12 Calinior du 1555ème cycle à 23h50

*** J'ai faim, j'ai faim, je veux le sein, aurait dit Gaïa si elle savait parler. A défaut de pouvoir dire son mal, elle tapotait le buste du Grand qui la portait et qui avait l'air un peu lent à la détente. Manger Manger manger...quand est-ce que je pourrais enfin manger ?

Le Grand parle de nouveau, un léger ton de détresse. Gaïa se tut pendant que le Grand la bouge, mais continua de gémir légèrement. La vie de baybay avait quelque chose d'angoissant, où seuls les pleurs permettaient de se faire comprendre.

Le grand la mit contre son buste...peut-être que...mais où était le sein doux ? Il n'y avait rien...Gaïa allait de nouveau partir dans une sonate de pleurs en do désespéré quand une espèce de bec un peu dur lui fut mis dans la bouche, lui fermant le bec (le sien). Mais qu'était-ce que ce machin ?

Le lait ! Enfin du lait! Du bon lait chaud ! Dans un premier slurp délicat, Gaïa avala sa première lampée, tout en dévisageant le Grand de ses émeraudes à elle dont les dernières larmes étaient encore accrochés...

Gaïa téta le bec, parfaitement détendue, toute collée, dans un contact doux, chaud et tendre, à son papa le sauveur...la bouteille de lait se vidait progressivement...dépassée la moitié, Gaïa s'arrêta soudain dans une espèce de hoquet. ***

Paillasson des cultes
Information détaillées
Fantilir
Arténien,Troubadour
Confédération Arténienne

le Valkin 19 Calinior du 1555ème cycle à 22h02

*** Ce rêve c’est comme si c’était vrai ? C’est tout comme…

Fantilir fut soulagé que le breuvage soit à son goût, vu comme la petite bouteille de lait se vidait rapido-presto, peut-être un peu trop vite même, à son humble avis…

La main qui tenait le biberon donne sa place à sa compagne et alors que l’autre la remplace, elle s’approche doucement du visage de l’ange, prélève précieusement la goutte, restée là, encore bien accrochée à la paupière de l’enfant… Puis, il la met à sa bouche et se rappelle sa bienaimée, c’est cette goutte qui un jour les a unis à jamais et pour toujours…

Il se mit à chanter ‘’La disparue du Satjab ‘’… De sa voix douce, il conta toute l’histoire du moins c’est ce qu’il crut, car Gaïa se mit à hoque hoque hoqueter, le coupant net alors qu’il entamait le dernier plamphlet et pas des moindres…

La voyant si mal à l’aise, il pose le biberon met sa fille à la verticale, tout contre sa poitrine pour qu’elle puisse libérer ses voies aériennes de ce qui la gêne… Il tapote tout doux son dos comme pour l’encourager à bien faire… ***


Gaïa, ça va aller…
Information détaillées
Kenzy
Chambellan de Danor,Mère supérieure,Ambassadrice Intérimaire
Empire de Kohr

le Solior 20 Calinior du 1555ème cycle à 12h27

*** C'était un peu comme quand on remplissait une voiture d'essence à la pompe, au bout d'un moment, le pistolet disait stop. Gaïa resta silencieuse pendant la manoeuvre du Grand..elle finit par hoqueter de nouveau en toussant légèrement, avant de gazouiller doucement quelque chose comme "gwanamagwanawararwawa".

Elle rit en regardant le grand avant d'essayer de lui tirer les cheveux de chaque côté avec ses deux mains...elle rata la mèche de la main gauche, contrairement à la droite...

La petite rit de nouveau en faisant un grand sourire un peu édenté qui était sans doute capable de faire fondre un iceberg. ***


Paillasson des cultes
Information détaillées
Fantilir
Arténien,Troubadour
Confédération Arténienne

le Lüdik 22 Calinior du 1555ème cycle à 20h10

*** C’était un peu comme un trop plein d’amour, au bout d’un moment ça éclate… Ni une, ni deux, mais trois gouttes de bonheur se mettent à perler sur sa joue…
Elle rit, il en fait tout autant et sourit à l’entendre babiller de la sorte pour le remercier assurément de subvenir à ses besoins…
Malgré le fait, Gaïa tira encore ses longs cheveux blancs… Il grimaça de nouveau, décroche une à une les griffes et d’une main agile vient triturer ca coiffe en réunissant tous les cheveux en arrière, confectionnant une sorte de tournicoti comme un chignon qui tient tout seul…
Regarde l’adorable frimousse et tendrement lui dit : ***


Gaïa, quand tu me tires les cheveux, j’ai mal …

Je sais très bien que tu ne maîtrises pas encore tous tes mouvements, tu vas apprendre très vite…

Je t’aime beaucoup…


*** Caresse doucement ses cheveux et lui fait des papouilles, genre, souffler sur son ventre en faisant un drôle de bourdonnement avec la bouche… ***

Information détaillées
Kenzy
Chambellan de Danor,Mère supérieure,Ambassadrice Intérimaire
Empire de Kohr

le Lüdik 22 Calinior du 1555ème cycle à 22h10

*** L'enfant ne semblait pas trop écouter le Grand: quelquefois, elle croisait son regard, mais pas bien longtemps. Aussi désartibulée qu'elle était, elle se tortillait dangereusement dans les bras de Fantilir avec apparemment la ferme intention de récupérer de nouveau les mèches de cheveux, même si elles n'étaient plus à portée de main. Une de ses mains accrocha à la place son oreille gauche, tandis que l'autre commença à tripoter son sourcil droit, un peu comme si elle découvrait un nouveau monde, le visage de Fantilir.
Sorti de nulle part, apparut sur le sol de nombreux doudous, ainsi qu'un petit parc à enfants délimité par un système de paravents d'à peu près 90cm de haut....

Gaïa, en voyant les nouveaux objets, gazouilla un "gwanawaaaaaaaonnnnn" en tentant de faire demi tour dans les bras de Fantilir, tout en pointant la main vers les doudous... ***


Paillasson des cultes
Information détaillées
Fantilir
Arténien,Troubadour
Confédération Arténienne

le Malina 23 Calinior du 1555ème cycle à 18h41

*** Il abandonna son visage aux mains de Gaïa qui en profita bien évidemment pour le démasquer avec audace…
Dix doigts et autant d’orteils se mirent au travaille de façon à vérifier si tout reste bien en place après moult trituration, si rien ne se décroche quand on tire dessus… Tandis que son bébé apprend à le reconnaître en jouant à palper son visage sous toutes ses coutures et jusqu’aux moindres recoins, lui, fort malléable, bon gré mal gré, la laisse expérimenter son sens du toucher un instant qui parut une éternité…

Tout passa aux cribles de ses doigts, et quand elle fut las de le farfouiller à tord et à travers, elle se mit à gesticuler de plus belle, tant et si bien que s’il ne la tenait avec autant d’attention elle aurait dégringolée de ses bras…
Elle semblait lui montrer quelque chose de bien précis avec sa main… Il remarque aussitôt avec perplexité ce qu’elle vient de désigner avec obstination…

Il la pose dans l’enclos peuplés de joujoux, et bien qu’elle le surveille des yeux de temps en temps, il remarque qu’elle s’évade, se met à jouer dans ce monde extraordinaire… Un doudou puis deux passent par dessus bord, un autre et mit en bouche tandis que les pieds s’acharnent à écraser un petit cochon rose… ***


Je ne sais comment tout ça est arrivé ici et peu m’importe puisque tu es contente …

*** Il s’assoit près d’elle en ouvrant le pan du paravent et la regarde s’affairer sérieusement … ***

Information détaillées
Kenzy
Chambellan de Danor,Mère supérieure,Ambassadrice Intérimaire
Empire de Kohr

le Malina 23 Calinior du 1555ème cycle à 23h06

*** Naturellement, à 7 mois, la petite ne marche pas encore. Fantilir constate cependant qu'elle maitrise parfaitement le crapahutage à quatre pattes, ainsi que le lancer de peluches, même si le cochon rose ne quitta pas l'enclos qui la protège...pas assez fort.

Gaïa vient vers le grand dans un gazouillement ressemblant à un "yaeaaaaa", et pointe là où les peluches expulsés sont à présent, en faisant un regard de chat de Shrek. Naturellement, à peine la peluche sera récupérée qu'elle sera de nouveau expulsée et que l'enfant demandera de nouveau au grand d'aller la chercher...jusqu'à que celui s'en lasse.

La petite finit par bailler ostensiblement, puis à se laisser tomber sur le dos et d'essayer de manger ses pieds. La divine souplesse des enfants lui permet sans mal d'attraper un de ses petons et de le mettre dans la bouche, quand elle ne gazouille pas un vague gawahuahanawawagwaaa.
Une future pipelette, apparemment... ***

Paillasson des cultes
Information détaillées
Fantilir
Arténien,Troubadour
Confédération Arténienne

le Dolink 28 Calinior du 1555ème cycle à 19h28


*** Franchement, c’est vraiment amusant de voir Gaïa s’amuser ainsi, bien sûr qu’il a fondu devant l’air enjôleur de ses émeraudes et même s’il ramène sans se lasser les doudous éjectés au dehors et ceux éparpillés en dedans, il est heureux
Profiter de ce moment enchanteur, se remplir d’elle, de ses adorables mimiques…

Le manège dura un long moment jusqu’à que l’expérience exténue l’ingénue…
L’invincible vaincu à son jeu de jambes et de bras… Il faut dire que si on en faisait tout autant, du moins juste essayer de mimer ses faits et gestes, histoire de voir, on serait battu d’avance, rompu de fatigue c’est certain…

Gaïa gît sur le dos à essayer sa souplesse surprenante et quand elle se met à bâiller il la prend dans ses bras la dorlote et la berce, souffle doucement sur son visage et chantonne un air improvisé où il est question de Kenzy et de son amoureux… ***


Information détaillées
Kenzy
Chambellan de Danor,Mère supérieure,Ambassadrice Intérimaire
Empire de Kohr

le Dolink 28 Calinior du 1555ème cycle à 20h54

*** Gaïa accepte parfaitement la manoeuvre du grand..elle se remue comme pour se mettre plus à son aise, elle se replie aussi tout en baillant...la chambre dans lequel il se trouve, les objets qui sont apparus, semblaient s'atténuer, comme si le rêve s'endormait, lui aussi...des bougies apparaissent, allumée, créant une ambiance intimiste particulière.

La petite regarde le grand chanter doucement, l'air ravie, les yeux plein d'étoiles, un sourire fendant son visage en deux. Quelquefois, elle l'accompagne à sa façon, en suivant presque le rythme avec des yaawanmana ; elle baille de plus en plus, et ses yeux se ferment de plus en plus régulièrement...sa petite main s'accroche à la chemise du grand, tandis qu'elle commence à enfouir sa tête dans le tissu... ***

Paillasson des cultes
Information détaillées
Fantilir
Arténien,Troubadour
Confédération Arténienne

le Dolink 11 Filandor du 1555ème cycle à 16h36

*** Alors que la voix chaude de son père imprégnait toute la pièce avec sa chanson d’amourrr, Gaïa l’accompagna gaiement en testant son langage débutant, c’est ainsi qu’on apprend à former des mots : à force de bafouillages, d’ânonnements et autres bredouillements pertinents…
Les paroles s’envolent dit-on, alors que les écrits restent… C’est légal parce que c’est prescrit sur le papier et ça s’impose…
Mais, que peut-on dire, lorsque les paroles, bonnes ou mauvaises ne s’envolent pas, mais s'obstinent à s’accrocher sur votre peau jusqu’à la déchirure, se glissent insidieusement pour se couler à l’intérieur et ravager votre cœur en bien ou en mal…

A la voir si bienheureuse, donner de sa voix, échanger des regards si ingénus, son cœur se met à s’agiter en rythme saccadé, dans sa tête le cumulo nimbus, porteur d’orages s’affaiblit jusqu’à se dissiper en totalité, balayé de ses pensées à jamais…

Dans les étoiles de ses yeux, il plonge les siens pour marquer cet instant inoubliable, deux être semblables qui se rencontrent…Mais l’hallali sonne et tout s’agite, s’accélère autour d’eux dans un mouvement de rotation qui les mélanges dans un tourbillon infini… ***

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page