Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

122 Joueurs sur Ideo (4354 inscrits) : 64 humains (2247), 29 elfes (1365), 29 orcs (742) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Reflets et miroirs

Privé, merci d'avance.
Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Solior 30 Filandor du 1556ème cycle à 06h29

*** Une bulle parmi d'autres. Un rêve formé de tes envies et de tes désirs. Des questions dans ta tête et de ce besoin que tu ressens, pour une fois, d'anticiper un peu. Ou au moins d'essayer.

Alors tu es là, assis en tailleur sur un sol nu et froid face à ce miroir qui te renvoies non pas ton reflet mais celui de quelqu'un qui n'existe pas encore. Un enfant qui te regarde en souriant.

Ou plutôt une infinité d'enfants, de tous âges - toujours le même en vérité - qui posent sur toi des yeux étranges et - peut-être - un rien moqueurs. Comme s'ils te disaient que quoi que tu fasses, il est de toutes façons déjà trop tard. Et que tu vas devoir faire avec.

Une moue. Aurais-tu peur de cet enfant qui va naître, Azran Dhor? Ou bien serait-ce des conséquences qu'il aura sur ta vie? Pourquoi n'as-tu pas encore annoncé sa future venue à celle qui partage désormais ta vie? Penses-tu qu'elle te fuira si elle l'apprend? Crois-tu qu'elle ne comprendra pas?

Ou bien est-ce que tu te retranches à ce point derrière de mauvaises excuses, telles que l'absence de réelle occasion de le lui dire pour justifier ton silence que tu finis toi-même par y croire? Et est-ce vraiment important, au fond, de le savoir? Seul compte un fait: tu vas devoir le lui dire. Rapidement.

Un lent soupir. Tes yeux sur le miroir. C'est une extrapolation, cette image. Elle n'a rien de vraiment cohérente. C'est simplement un mélange de toi et de Zarya. Les chances que l'enfant à naître lui ressemble sont infimes. Mais ce qu'il peut te sembler vivant en cet instant. Et tu te prends à avoir hâte de rencontrer son pendant dans le monde réel.

Un enfant. Tu vas être père. Et pour la première fois, allez savoir pourquoi, cette idée te plait. Reste à l'annoncer à Sioluné. Oui, mais comment? ***

Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)
Information détaillées
Sioluné
Alchimiste
Confédération Arténienne

le Dolink 1 Volganor du 1556ème cycle à 19h20

Tzing !

Dans le dos d'Azran, un bruit de verre brisé. Quelques éclats translucides qui s'éparpillent autour de lui, d'autres qui se devinent, qu'il peut entendre tomber pas loin derrière...

Et puis quelques crissements, des pas sans doute, et une main qui vient se poser sur son épaule.


Où sommes-nous ? demande simplement Sioluné.
Thème musical
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Lüdik 2 Volganor du 1556ème cycle à 07h06

*** Un bruit qui te sort de tes pensées. Du verre brisé qui s'abat en fine pluie autour de toi, sans te blesser. Des pas. Une main sur ton épaule. Et sa voix qui questionne sans vraiment parvenir à te surprendre.

Un demi sourire ironique, tes yeux qui restent perdus un instant sur la surface du miroir où dansent face à vous les milliers d'occurrences de cet elfon que tu as imaginé. Et puis ton visage que tu lèves vers elle. Tes yeux qui cherchent les siens. ***

Où nous sommes? Hum... Face à mon futur. Du moins une projection de mon futur.

*** Un temps. Une inspiration. Des centaines de mots qui se bousculent dans ta tête. Des dizaines d'explications possibles. Mais au final... au final tu choisis d'aller à l'essentiel. Les explications viendront... après. ***

Je vais être père.
Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)
Information détaillées
Sioluné
Alchimiste
Confédération Arténienne

le Lüdik 2 Volganor du 1556ème cycle à 11h20

Sio va à la rencontre du miroir à pas lents, perplexe, une main tendue en avant. Elle laisse glisser ses doigts le long du visage d'elfon face à elle, comme pour une caresse, mais c'est aussi un moyen de vérifier qu'il n'est pas tout à fait réel. Et il y une sorte de retenue dans son mouvement.

Quand cela ?

Le ton n'est ni chaud ni froid sur le moment. Juste déconcerté.
Thème musical
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Lüdik 2 Volganor du 1556ème cycle à 19h30

*** C'est plus ou moins sur le même ton que tu lui réponds, tes yeux revenant se poser sur le miroir eux aussi. ***

D'ici deux mois. Les elfes sont plus... lent à venir au monde. Nous restons un cycle entier dans le sein de notre mère.

*** Une lente inspiration. ***

Je ne t'avais pas rencontré encore. Je... J'ai retrouvé une vieille amie. Ma plus vieille amie en fait. Nous nous sommes connus elfons à Dalashinn.

*** Tu fermes les yeux. Toujours une parfaite neutralité dans ta voix. ***

Elle était amoureuse de moi. Moi pas. Mais je m'en moquais. Il y avait en elle quelque chose dont je croyais avoir besoin et... je me suis servi d'elle pour l'obtenir. Qu'elle se soit aussi servi de moi à sa façon n'y change pas grand chose, au fond, j'en ai peur.

*** Un rire, sec et un rien amer. ***

Je pourrais prétendre que j'ai essayé de te le dire plusieurs fois. Que chaque fois quelque chose m'en a empêché. Mais ce serait lâche. La vérité c'est que j'avais peur de ta réaction.

*** Un temps, tu rouvres les yeux, les posent sur elle, sur son dos, puisqu'elle te le tourne. Quelque chose de las, soudain dans ta voix. De las et de fragile. ***

Je suis désolé. Je ne peux pas vraiment dire autre chose. Je suis désolé et je te présente mes excuses.
Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)
Information détaillées
Sioluné
Alchimiste
Confédération Arténienne

le Lüdik 2 Volganor du 1556ème cycle à 21h12

Tu... mais toi...

Le reflet de Sioluné se dessine progressivement dans le miroir, juste derrière l'elfon. La jeune femme a ramené ses bras le long du corps, elle regarde droit devant elle d'un air incertain.

Mais son reflet finit par dévisager Azran. Deux grands yeux bleus interrogateurs.


Tu redoutais ma réaction. Tu la redoutes encore, désolée. Mais quelle est la tienne ? Comment te sens-tu toi, Azran ?


L'elfon aussi, soudain, dévisage.
Thème musical
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Malina 3 Volganor du 1556ème cycle à 00h01

*** Un temps où tu restes simplement là, en silence, tes yeux venant croiser le reflet des siens dans ce miroir où l'elfon sans nom te regarde à son tour. Un temps dont tu sers pour aller au fond de toi chercher la réponse à sa question. ***

Je ne sais pas. Je ressens tout un tas de choses contradictoires, là maintenant.

*** Un léger sourire, tes yeux qui glissent un instant sur le petit elfe, pleins de tendresse. ***

L'idée d'avoir un enfant me rend heureux. Mais ça m'effraye aussi. Je ne sais pas quel genre de père je serais pour lui. Mais je serais le seul qu'il aura jamais. Et je dois être à la hauteur.

*** Tes yeux qui glissent un instant sur le côté. Un murmure presque inaudible ***

C'était plus simple quand....

*** Une phrase que tu ne finis pas, tes yeux qui reviennent chercher ceux de Sioluné. Plus de faiblesse, juste de la tendresse, là aussi, mâtinée d'expectative et d'un rien de colère qui finit de se dissiper, et dont elle n'est pas la cause. ***

C'est mon enfant. Je serais là pour lui, toujours. Et j'ai envie d'être là pour lui. Mais... Mais c'est avec toi qu'est ma vie, pas avec sa mère. Et je ne veux pas avoir à choisir entre vous deux.
Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)
Information détaillées
Sioluné
Alchimiste
Confédération Arténienne

le Malina 3 Volganor du 1556ème cycle à 18h11

Le reflet de Sio renvoie à Azran ce même regard tendre, peut-être un peu inquiet aussi. Et Sio marche vers Azran. Elle le dépasse pour venir s'accroupir juste derrière lui, passant les bras autour des épaules du nêr et déposant délicatement son menton sur l'une d'elles.

En face, l'elfon s'est assis en tailleur et le reflet de la rouquine l'enserre.

Le reflet ferme les yeux.

Lui non plus, il ne voudra pas choisir. Entre sa mère et toi. Et sa mère...


La jeune femme soupire.

Elle risque de ne pas m'aimer beaucoup, n'est-ce pas ?

Thème musical
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Malina 3 Volganor du 1556ème cycle à 20h25

*** Tes yeux qui se ferment en même temps que ceux du reflet. Un soupire en écho à celui de la jeune femme, mais de nature essentiellement différent. Sa réaction, ses mots... c'est comme si un poids monstrueux venait de quitter tes épaules. Un léger sourire, le contact de ses bras autour de toi, de son menton contre ton épaule, de ses cheveux sur ton bras, de sa joue contre la tienne... ***

Je n'en sais rien. Elle... Zaryä est très particulière. Imprévisible. Et puis ce n'est pas comme si...

*** Quelque chose de surpris soudain, dans ta voix, comme si tu venais de te faire frapper par une évidence. Ou par la foudre. Ou par la foudre et une évidence en même temps. Ça se sent dans ton attitude, qui change soudain, comme si tes muscles se contractaient tous d'un bloc avant de se relâcher lentement.

Et face à vous, l'elfon toujours dans les bras du reflet de Sioluné te tire la langue, moqueur. Ceci dit il semble bien là où il est et ne fait pas mine de vouloir bouger. Du tout ***

Nos races sont différentes. Nos coutumes aussi. J'aurais du te poser cette question il y a longtemps, je m'en excuse, mais... Que sais-tu des elfes au juste?
Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)
Information détaillées
Sioluné
Alchimiste
Confédération Arténienne

le Mirion 4 Volganor du 1556ème cycle à 18h51

La rouquine se balance dans le dos d'Azran. Un petit balancement de droite à gauche et de gauche à droite, tandis qu'elle réfléchit à la question.

Les elfes vivent beaucoup plus longtemps que les humains. Ils mettent aussi bien plus de temps à grandir, ils ne tombent pas malades. Voilà pour la race.

Elle redevient immobile.

Pour le reste je sais peu de choses. Peut-être rien du tout. Je n'ai pas connu énormément d'elfes, et ils étaient très différents les uns des autres. Et Arténiens. Des étrangers pour la Taurë, coupés de leurs coutumes.


Elle resserre ses bras, affirmant son étreinte, et incline la tête de façon à pouvoir regarder le nêr; ou au moins son profil.


Y a-t-il quelque chose que je devrais savoir ? interroge-t-elle dans un murmure.
Thème musical
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Mirion 4 Volganor du 1556ème cycle à 21h33

*** C'est bon de la sentir te serrer si fort. De sentir son souffle sur ta joue. Un sourire qui t'échappe presque malgré toi en songeant qu'il te suffirait de tourner la tête pour lui voler un baiser. Même si ce n'est pas le moment et que tu le sais. C'est juste que... c'est bon. ***

Tout un tas. Mais j'imagine que je pourrais te les apprendre au fil du temps. Mais là...

*** Tes yeux qui se posent sur le miroir, songeurs. Comment, te demandes-tu, lui expliquer ça? ***

La famille n'a pas vraiment le même sens pour un elfe que pour un humain. Il arrive que des amis fassent un enfant ensemble alors que deux partenaires non. C'est très différents. L'engagement n'est pas du tout le même. La portée elle-même n'est pas la même. Le lien sera entre moi et l'enfant, pas entre moi et sa mère, même si évidemment je serais là pour l'aider au besoin.

*** L'elfon face à toi qui se laisse complétement aller dans les bras du reflet de Sioluné. Et tu es tenté, véritablement tenté, d'en faire autant. Mais pas là, pas maintenant. ***

Et ça elle le sait parfaitement. Elle le savait avant.
Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)
Information détaillées
Sioluné
Alchimiste
Confédération Arténienne

le Joriol 5 Volganor du 1556ème cycle à 13h09

Les sourcils de Sioluné se sont froncés, pas par contrariété mais parce qu'elle tente de cerner ces liens qu'Azran évoque et qui la surprennent. De nouveau elle se balance un peu. Son regard s'attarde sur l'elfon, tandis que celui de son reflet scrute pensivement le nêr.

Alors...

La jeune femme réfléchit, encore.

Comment élève-t-on un elfe ? Comment doivent faire ses parents ?
Thème musical
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Joriol 5 Volganor du 1556ème cycle à 19h52

*** Un rire. Un rire d'auto dérision vaguement amusé. Tes yeux qui se plantent dans ceux du reflet de ta compagne. Ceux de l'elfon qui en font de même avec la vraie Sioluné. Dans les tiens se lisent un mélange d'amour et de désarroi. Dans les siens une confiance absolue et un amour tout aussi réel. ***

Je ne sais pas. Les choses seraient beaucoup plus simples sinon. Serions-nous Quendë elle et moi que nous nous serions sans doute liés. Les Vestalés, les mariages elfiques, n'ont rien à voir avec ce que l'on associe aux unions humaines. C'est plus un contrat qu'une union, à dire vrai. Mais nous sommes arténiens. Elevés à l'arténienne. Et que j'ai choisi d'embrasser ma culture n'origine ne veut pas dire que c'est le cas de Zaryä.

*** Un temps.Une inspiration, lente, profonde. Ta main qui vient se poser sur sa joue, comme si tu avais besoin de ça, de ce contact venu de toi et non d'elle, pour te rassurer. La première dysynchronie entre toi et l'elfon depuis qu'elle vous a pris tous les deux dans ses bras. ***

Donc je ne sais pas. Mais je sais qu'il ne sera pas adulte de ton vivant. Que toi, tu le verras toujours comme un enfant, quoiqu'il arrive. Et qu'il fera parti de ta vie, si ta vie continue à faire parti de la mienne. Un éternel enfant, toujours là pour te rappeler...

*** Une inspiration, plus lente et plus profonde que la précédente. ***

Je t'aime Sioluné, comme je n'aimerais plus jamais personne. Et je veux passer ta vie à tes côtés. Mais je n'y passerais pas la mienne, aussi douloureux que ce soit de le dire ou même de le penser. Et il te le rappellera sans doute chaque fois que tu le verras. J'ai peur qu'un jour ça t'éloigne de moi. Et que j'en vienne à le haïr pour ça.

*** Tristesse. Parfaite synchronicité ici entre toi et ton potentiel enfant. A une différence près. Deux larmes qui commencent à poindre à la naissance de ses yeux à lui alors que les tiens semblent soudain très vieux et très las. Et le reflet de Sioluné peut y lire la totalité de tes cent soixante trois cycles, peut-être pour la première fois. ***

Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)
Information détaillées
Sioluné
Alchimiste
Confédération Arténienne

le Valkin 6 Volganor du 1556ème cycle à 19h29

Sio passe une main sur les joues d'Azran, l'une après l'autre. Son reflet essuie consciencieusement les larmes de l'elfon.

Il y a cette parcelle de temps que nous partageons, qui est inestimable. Ma parcelle de temps. Égoïstement, c'est là tout ce que je désire.


La jeune femme retire ses bras. Elle s'allonge tout contre le nêr avant de poursuivre d'une voix triste :

Et si nous survivons à ce monde, si nous vieillissons toi et moi jusqu'au bout de nos cycles, quand la mort nous séparera qui de nous deux souffrira ? Tu le sais. Ça ne sera pas moi.

Son reflet, allongé lui aussi, sourit à l'elfon.
Un souffle.


Heureusement tu ne seras pas seul.

Thème musical
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Valkin 6 Volganor du 1556ème cycle à 22h59

*** Tes yeux dans ceux de l'elfon. Un sourire presque d'excuse, mais assurément plein d'amour. Et puis... ***

C'est vrai. Et lui aussi je l'aimerais comme jamais je n'aimerais personne d'autre.

*** Un rire, léger, presque aérien. Un rien d'auto-dérision amusée. ***

Je réfléchis trop, je crois. Et je me pose trop de questions. Rarement les bonnes, qui plus est. Une vieille, très vieille habitude.

*** Un temps qui passe, en silence, tandis que tu observes le miroir et le reflet qu'il projette. Et tu aimes ce que tu vois. Elle et lui. Ta compagne et ton fils. Un sourire qui te vient presque sans que tu t'en rendes compte. ***

Il t'aimera. Je le sais déjà. Et où que le mène sa vie, tu seras toujours là, quelque part avec lui.

*** Ton sourire qui s'élargit, ton visage qui se tourne vers elle. Quelque chose de tendre et de définitivement amoureux dans tes yeux. désormais. ***

Comment fais-tu pour être aussi sage?

Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)
Information détaillées
Sioluné
Alchimiste
Confédération Arténienne

le Solior 7 Volganor du 1556ème cycle à 20h41

Elle se redresse, replie ses jambes pour se retrouver en tailleur elle aussi. Et puis elle lui rend son regard en s'esclaffant.

C'est moi que tu trouves sage ?

La jeune femme incline sa tête sur le côté, songeuse et amusée à la fois.

Quand j'avais 16 cycles j'ai accepté de gouverner une capitale. Je savais pertinemment que j'étais trop jeune pour ça, je l'ai quand même fait. Je me suis laissé adopter. Sans être orpheline. Et inutile de s'éterniser sur le père adoptif. J'ai disparu, délibérément. J'ai laissé ma famille et mes amis croire à ma mort et en porter le poids. J'avais mes raisons. Et puis sans aucune raison j'ai changé d'avis.

Un rire, suivi d'un sourire chaleureux.

Je suis amoureuse d'un elfe. Bien décidée à l'aimer et à le laisser m'aimer quoi qu'il advienne.

Son visage qui redevient plus sérieux, tout en s'adoucissant.

Alors oui, de temps à autre il m'arrive d'avoir des paroles sages.
Pour compenser.


La jeune femme jette un coup d’œil rapide mais intense à l'elfon dans le miroir, avant de reporter son entière attention sur Azran.

Embrasse-moi, susurre-t-elle.Et sortons d'ici.
Thème musical
Information détaillées
Azran Dhor
Arténien
Confédération Arténienne

le Dolink 8 Volganor du 1556ème cycle à 09h26

*** Quelque chose d'étonné dans ton regard posé sur elle. Ce qui te surprend? Son assurance. Elle ne se pose aucune question. Du moins pas sur vous. Elle t'aime. Elle veut que tu l'aimes. Et que le reste aille se faire voir.

Un sourire où il passe, cet amour que tu ressens pour elle. Et ta main qui file vers sa joue alors que tu tournes ton buste vers elle. Tu pourrais rebondir de dizaines de façons sur ce qu'elle vient de dire. Les mots ont même commencé à venir à mesure qu'elle parlait.

Ceci dit au final... tu n'en as pas envie. Alors tu te contentes de rapprocher tes lèvres des siennes pour y déposer un baiser fait d'une douceur infinie et d'un amour tendant à l'absolu.

Dans le miroir, cependant et alors que lentement, très lentement la bulle autour de vous commence à se dissiper, l'elfon s'est jeté dans les bras du reflet de Sioluné et l'enlace avec autant de force qu'il le peut, sa tête posée sur sur épaule. Et sur son visage on découvre un sourire tout simplement heureux. ***

Observer c'est commencer à comprendre.

Thème (new)

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page