Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

113 Joueurs sur Ideo (4404 inscrits) : 63 humains (2276), 26 elfes (1381), 24 orcs (747) | 2 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Fuir la solitude

Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Reziah Alakael
Apprentie Veilleuse
Royaume de Keldar

le Dolink 24 Solianas du 1557ème cycle à 19h10

La mer est bleue, le sable chaud. Le soleil brille au loin, laissant l'empreinte brulante de ses rayons frôlant les vagues doucereuses. Reziah porte un voile blanc pas tout à fait transparent, pour supporter la chaleur environnante. Contemplant ainsi ce spectacle, la jeune femme revient vers le feu de bois qu'elle avait installé sur la plage. Elle imaginait ses amis qui dansaient autour de celui ci, des musiciens avec leur guitare, des filles qui piafferaient devant le plus beau garçon de tout l'univers. Mais lui ne regarderait qu'elle, Reziah.

Clignement de cils.

En fait, elle est seule autour de ce feu de bois. La jeune femme avait quitté ses amis et le bel homme n'existait simplement pas. Dans son sac, elle sortit des bonbons qu'elle s'amusait à faire cuire au dessus des flammes avec un b
out de bois creusé où elle y déposait ses friandises, jusqu'à ce que la branche brûle à son tour, noyant les bonbons dans le feu qui devint rose...

Pfffff.

Reziah se voyait bien danser, ses voiles s'élevant autour de son corps élancé tandis qu'on la prendrait par la main pour tourner davantage ...

Clignement de cils.

Le feu était toujours rose, le soleil orange et le ciel se fonçait comme s'il grondait à toutes ces rêveries.
Information détaillées
Kormak
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Dolink 24 Solianas du 1557ème cycle à 20h04

La nuit est d'un noir d'encre, la plaine se perd dans le néant et il court sans pouvoir s'arrêter. Son regard tente de sonder les ténèbres qui s'étendent à perte de vue.

Un point lumineux apparaît à l'horizon. Kormak accélère la cadence jusqu'à ce qu'il atteigne un rythme effréné. Plus il s'approche, plus il a peur... Est-ce parce qu'il se sent poursuivi, ou parce que ce point qui grandit l'inquiète de plus en plus ? Il ne sait pas.

Ce qui est sûr pourtant, c'est que le point lumineux devient une flammèche dansante à l'horizon. De cette flamme de bougie s'élève une fumée rougeâtre, qui se déverse goutte à goutte dans le ciel noir. Kormak aperçoit un foyer au centre de ce feu.


Orum... Pô l'vill' ! Par Koskhûn, pô MA vill' ! BRRRRRRR

Kormak ne sent plus ses jambes, la fumée a transformé le ciel noir en un océan écarlate. Le feu a la taille d'une ville. Il continue à courir et la chaleur commence à lui caresser le visage. Il s'approche encore et ses poils commencent à roussir. Il voudrait brûler avec le feu mais tout s'arrête.

Le ciel est rouge, la ville n'est plus que charbon éteint. Kormak est seul.


Karmir... k'est-c'ke ch'ai fait ?

Trop tard
Information détaillées
Kormak
Kracheur
Union de Hâvrebois

le Malina 18 Filandor du 1557ème cycle à 16h01

Le même rêve semble se répéter. Kormak est hors de l'enceinte de Karmir, la ville désolée. Une maison s'embrase, au loin, Kormak court.

Est-il seul, non une ombre se déplace dans son sillage, zigzaguant entre les bâtisses délabrées. Cette présence n'est pas nuisible, c'est le feu qui inquiète Le Balafré. Il arrive près de la maison en feu où un combat entre Orks fait rage. Une voix résonne de sa tête, une voix lui dicte ce qu'il doit faire : passer par le Nord, tuer le chef de la bande rivale.

La bande ? Un groupe de crève-la-faim dirigé par un ork aux dimensions énormes. Il est dur à abattre, ce Mass'Dûr ressemble à un tronc d'arbre. Koramk finit par en trancher la cime, ou plutôt la tête, sous les yeux ravis de son "Chef".

Le chef, la voix qui dictait ce que devait faire le Balafré, prend fièrement la tête du vaincu et la fourre dans un sac. Kormak se retourne et dit.


Nis'. Ch'espèr' k'c'massacr' en vallait la pein'.

Mais le chef avait déjà disparu. Kormak hume l'air nocturne, il n'est pas loin...

Le balafré part à sa recherche.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page