Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

107 Joueurs sur Ideo (4403 inscrits) : 57 humains (2276), 25 elfes (1380), 25 orcs (747) | 5 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

L'art interdit

En 1557, quand Layna n'était que simple novice...
Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Layna
Quendë, Voix d'Elduniel
Peuple Elfe

le Lüdik 27 Fagilias du 1558ème cycle à 22h10

***
Encore un énième entrainement à la dague. J'ai encore pas mal de progrer à faire, c'est vrai... mais là... je commence à fatiguer.
Le problème c'est que ça n'a pas l'air d'être son cas.

Je tente quand même...
***


On a bien progressé là non ? une petite pause ?


***
Je n'attends pas sa réponse, et je laisse l'Artisane en plan, en plein enchainement.
Je me dirige vers la fontaine. Je me penche, et j'asperge mon visage d'eau.
Du coin de l'oeil je la surveille. elle ne bouge pas de l'aire d'entrainement.
On dirait que... elle m'attend...
Sérieusement ? rraaahh oui, elle m'attend, là comme ça, sans bouger, la dague à la main.
nnnaaannnn je ne veux pas y retourner. Je sature vraiment là.

Bon... on va s'éloigner discrètement. Je me redresse, et je marche un peu, faisant semblant de faire quelques étirements. Je longe l'enceinte de l'Académie.
Nouveau coup d’œil discret en direction de l'aire d'entrainement...
Elle ne me lâche pas des yeux...
Je continue d'avancer, feintant toujours quelques mouvements pour détendre mes muscles.
Elle semble tourner la tête...
Et hop je m’engouffre par la première porte que je vois, et je la referme derrière moi.
Je m'appuie contre elle, et je souffle un peu. Y a pas à dire : elle ne fait pas son âge et tient encore bien la route la vieille.

Je regarde autour de moi, et je me rend compte que je ne connais pas la salle dans laquelle je suis entrée. Le plafond est bas. C'est presque une cave. Le long de chaque mûr se trouvent des vitrines. J'avance doucement, et j'observe.
Dans chacune d'elle, je vois des objets que je ne connais pas. Des trucs pointus, des trucs avec des chaînes. Un peu plus loin je vois un drôle de machin mécanique, comme un arc qu'il faudrait armer.
Et ici... wooww... des gants équipés de griffes.
Je me retourne et contemple la salle. J'ai compris. Enfin... je crois.
J'avais déjà entendu d'autres novices en parler, ça ne peut être que ça.
Dans cette salle se trouvent les armes dont se servent les autres peuples d'Ideo. Inconnues de nous pour la plus part, voir carrément interdites pour certaines, sans doute ramasser sur des champs de bataille ou offertes par des dignitaires étrangers, elles sont toutes exposées là.
Je trouve ça fascinant.
Grisant.
J'ai l'impression de braver un interdit.
A vrai dire, c'est peut être le cas : je ne sais pas si j'ai le droit d'être ici. Mais j'ai ma petite idée sur cette question...

Je me retourne de nouveau vers cette vitrine qui me nargue, contemplant ces gants.
Les lames dont ils sont équipés m'hypnotisent. Elles semblent si...parfaites.
Si dangereuses.
Ces reflets qui les parcourent sont si irréels...
Je tente d'ouvrir une des portes du meuble. C'est verrouillé.
Forcément.
J'essaie de forcer un peu.
Y a moyen.
Ca s'entrouvre un peu.
Je suis sur qu'il y a moyen...

Et c'est là que...
***

« N’ayez crainte, je suis de la Tempête »
Layna, Novice de la Tempête, s'adressant à Lessien Melwasúl le 27 Solianas du 1557
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Malina 28 Fagilias du 1558ème cycle à 00h12

***
... la porte s'ouvrit soudainement. C'était l'Artisane qui surprit donc son élève en train d’essayer d'ouvrir une vitrine contenant une paire de gants équipés de griffes.

Telmä, comme Layna, était une novice au sein de la Tempête. Chose qui pouvait être assez troublante pour une novice, oui, il lui arrivait de donner des cours, entre autre de dagues, à sa camarade Layna. Celle ci lui avait demandée une pause et comme son élève était assidue, l'Artisane n'avait pas eue cœur à la lui refuser. Elle avait observée ainsi l'Eldunielith se désaltérer à la fontaine et même s'éloigner vers l'enceinte. Puis, estimant que la pause avait assez durée, d'un pas calme, la Novice Enseignante s'en était allée à la recherche de son élève Novice elle aussi.

Pour la retrouver dans cette situation là précisément.
***

Mais qu'est ce que vous faites ...

***
Le "ici ?" mourut dans sa gorge quand elle comprit où elle était. Ou précisément, que son regard, qui embrassait la pièce, finit par s'arrêter, non pas sur un tendre et adorable doudou à l'effigie de Lessien, mais sur un vieux grimoire.Percevoir les énergies vitales. était marqué sur sa couverture.

Et celui ci, comme les griffes que tentait d'extirper Layna, était aussi derrière une vitrine.
***

Ce grimoire n'a rien à faire là.
Il devrait être à la Grande Bibliothèque de Ranewen.


***
Dit elle, presque outrée. Et à son tour, elle tenta d'ouvrir le meuble verrouillé. Ce qui n'était pas évident quand on n'avait pas l'habitude à ce genre de chose, bien que ses quelques connaissance en matière d'Artisanat l'aidaient un tout petit peu. Même si ce n'était pas grand chose.
***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Layna
Quendë, Voix d'Elduniel
Peuple Elfe

le Malina 28 Fagilias du 1558ème cycle à 14h02

***
Oups… v’là la vieille…

Je me retourne et me plaque contre la vitrine. Je vais me faire engueuler dans 5… 4…

Mais non… même pas.
Il semble bien qu’elle ait trouvé quelque chose qui l’intéresse elle aussi.
Je m’approche, je reste derrière elle et je regarde par-dessus son épaule cette vitrine qui la passionne tant. Un simple livre… mouais.
Non.
Sans moi.

Par contre, ça…
Je pose ma main délicatement sur sa nuque, et je la laisse remonter doucement jusque son chignon.
***


Puis-je ?

***
Mais je n’attends pas sa réponse, et je lui pique une épingle, THE épingle qui permettait de maintenir la cohérence de cette coiffure bien trop sage et ordonnée à mon gout. Quelques mèches se sauvent et mettent le bordel dans tout ça. Ca va l’occuper un peu de tout remettre en ordre gnark…

Je retourne sur ma vitrine…
Je fixe avec envie cette paire de gant qui semble me dire "Libèrreee mmoooaaaa"
***


A nous deux…

***
Je triture l'épingle et la déforme un peu pour lui donner la forme qui va bien, puis je la glisse doucement dans la serrure.
Là je me concentre, et je… je fais n’importe quoi en fait.
J'appuie, j'enfonce, je tourne. J'entends craquer.
Je ne sais pas si c'est l'épingle ou la serrure. Pas grave, j'insiste...
***


Je t’aurai…

***
Nouveau crac... et la moitié de l'épingle me reste entre les doigts. L'autre moitié est dans la serrure.
Je me retourne doucement. Telmä me regarde... elle a pas l'air contente.
***



Heu... oups ?
« N’ayez crainte, je suis de la Tempête »
Layna, Novice de la Tempête, s'adressant à Lessien Melwasúl le 27 Solianas du 1557
Information détaillées
Duruld'ir Narsilor
Guide de la Tempête
Peuple Elfe

le Malina 28 Fagilias du 1558ème cycle à 20h17

Duruld'ir Narsilor, alias le Guide pervers, traînait comme de coutume dans l'enceinte de l'Académie Militaire. Chercher à remettre un peu d'ordre dans ce lieu souvent abandonné aux desiretas des Novices était devenu son lot quotidien. Ce n'était pas vraiment comme ça qu'il honorait Elduniel, m'enfin c'était un début.

Après avoir puni une Novice pour avoir omis de réparer un mannequin (et accessoirement maté son décolleté elfique) il pensait avoir fait le plus dur.
Mais le Directeur rôdait dans les parages également, et il ne tenait pas tellement à croiser son supérieur hiérarchique fort préoccupé et qui s'en remettait souvent aux talents de Duruld'ir.

C'est pourquoi, plutôt que de passer devant l'Arbre du Dirlo, il avait décidé de faire un détour par l'est afin de longer l'enceinte et ensuite reprendre vers l'ouest pour rejoindre son arbre dédié.
Et c'est alors que le regard bleu acier du Guide fut attiré par une porte entre-ouverte qu'on distinguait à peine derrière des plantes grimpantes et lichens.


Ce n'est pas normal ça...

A vrai dire il ne connaissait pas le contenu de ce bâtiment. Mais peut-être était-ce l'occasion de le demander au Directeur en personne. Qui d'autre pourrait le savoir? Sauf que...

Le Guide se rapprocha et colla son oreille près de l'interstice pour mieux entendre les faibles éclats de voix qu'il pouvait percevoir. Il n'entendait pas précisément ce qui se disait, mais au moins il était sûr d'une chose : ce n'était pas le Directeur. Il y avait donc anguille sous roche, et ça Duruld'ir Narsilor allait la chercher.


Ambiance
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Malina 28 Fagilias du 1558ème cycle à 21h55

***
Musique d'Ambiance : Ensemble Studio - Rise of Rome Credits

Alors que l'Artisane essayait d’ouvrir le meubles à l'aide de sa fine dague, Layna vint la rejoindre. Le contact de la main de l'Eldunielith sur la nuque de Telmä, remontant jusqu'à son chignon fit que l'Artisane arrêta ce qu'elle était en train de faire.
***

Qu'est ce que ...

***
Le "vous faite ?" mourut quand l'Eldunielith lui piquât aussitôt une des épingles qui maintenait la coiffure de l'Artisane bien en place quelque soit la situation, et ce, immédiatement après avoir demandée si elle pouvait faire ce que l'Artisane ignorait.
Il y avait au total six pinces, une pour chaque Vala et coïncidence ou pas, celle que tenait à présent Layna était celle, d'un blanc discret, représentant Lorikiel.

Telmä observa l'Eldunielith, se demandant ce qu'elle allait faire de cette épingle. Allait elle tenter une nouvelle coiffure, ou bien ? La mine de l'Artisane s’assombrit quand Layna commença à triturer la pince, mais bien qu'elle désapprouve ce traitement à ce qui lui appartiens, la curiosité pris le pas et elle laissa faire l'Eldunielith.

Finalement, l'élève avait été bien inspirée et Telmä dégagea de ses cheveux une épingle d'un ocre discret, présentant Ulmidiel. Elle essaya à son tour, mais sans triturer la pince. Elle s'en servait simplement pour tâter l’intérieur de la séreuse, comme si elle cherchait à l'étudier. Les craquements, en particulier le second qu'émit Layna la fit se tourner vers l'Eldunielith et effectivement, quand elle vit l'état dans lequel était sa pince, l'Artisane était vraiment mécontente et elle lui lança, d'un ton sec.
***

Vous pourriez faire plus attention avec les affaire des autres.

***
Un soupir et Telmä se remit à l'ouvrage. Elle n'avait guère l'intention d'offrir à Layna une autre de ses pinces à bousiller, et si l'Eldunielith faisait mine de s'approcher trop prés d'elle, elle se ferait accueillir d'un regard froid l'invitant à aller voir ailleurs.
Si elle tenait à avoir une autre pince, Layna devra donc travailler son approche et sa discrétion.
Ou plutôt, en voler sournoisement une à l'Artisane.
***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Duruld'ir Narsilor
Guide de la Tempête
Peuple Elfe

le Valkin 31 Fagilias du 1558ème cycle à 12h32

Ooohh... Le pot aux roses était découvert. Au fur et à mesure qu'il avançait il commençait à comprendre que des intrus s'apprêtaient à commettre quelque méfait. Lorsque la scène lui parvint devant les yeux, le larcin devenait le motif de la présence des indésirables.

Plus un geste brigands !

Le bâton tenu à bout de bras, le regard implacable et sévère, Narsilor le vieux pervers allait accomplir son devoir. Au fur et à mesure qu'il s'avançait, il put enfin discerner les visages des deux voleuses.

Hé bien... Deux Novices de la Tempête, tentative de vol... Vous pouvez dire namarië à votre carrière dans la Tempête.

Le Directeur va être fort déçu.


Une pause. Le vieux Guide prenait plaisir à lire le désappointement sur le visage des deux nîssi. Moyennant coucherie, il pourrait peut-être arrondir les angles...
Mais le délit était trop important pour ce faire.

Suivez-moi sans faire d'histoire.

Elles étaient fichues de toute façon. Quand bien même elles essaieraient de s'en prendre à Narsilor...

Direction le bureau du Dirlo ! Avec peut-être de quoi faire changer l'opinion de cet imbécile sur la bienveillance vis à vis des Novices.
Information détaillées
Layna
Quendë, Voix d'Elduniel
Peuple Elfe

le Valkin 31 Fagilias du 1558ème cycle à 14h54

***
Oula ça se complique, le père fouettard entre en jeu.
Je me redresse lentement, et fait semblant de regarder simplement à travers la vitrine.
Je me retourne, je laisse ce qu'il reste de l'épingle de Telmä au creux de ma main que je place dans mon dos.

Il n'a pas l'air très content...

Il faut tenter un truc, je pense qu'il peut comprendre. Il a du passer par là aussi après tout... non ?
J'avance vers lui avec un grand sourire, et je balance discrètement la demie épingle où je peux dans mon dos.
***


Guide Narsilor, j'imagine que c'est la coiffure de l'Artisane qui vous met dans cet état, et je vous comprends.
Sincèrement, ça m'a fait pareil.
Je doute que le Directeur puisse faire quoi que ce soit pour ça.
Promis elle fera attention la prochaine fois.
Pouvons-nous partir et reprendre l'entrainement ?


***
Je me retourne vers Telmä.
***


Hein oui tu feras attention la prochaine fois ?

***
Je crois que je n'ai jamais rien dit d'aussi con. Et pourtant j'en ai dit des trucs stupides...
***

« N’ayez crainte, je suis de la Tempête »
Layna, Novice de la Tempête, s'adressant à Lessien Melwasúl le 27 Solianas du 1557
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Valkin 31 Fagilias du 1558ème cycle à 18h12

***
Layna n'eut pas le temps de dérober à l'Artisane une autre épingle à cheveux que Duruld'ir Narsilor surgit, et ses paroles plongèrent l'Artisane dans l'embarras le plus total. Il n'y aura pas qu'à sa carrière dans la Tempête qu'elle pourra dire Namarïe ...
Elle était carrément foutue.

Encore une fois, elle avait fait ce pour quoi elle avait du talent : échouer.

Et pourtant, l'Artisane était sure de faire ce qu'elle devait faire. En tant qu'Ulmidielith surement. Mais faire comprendre à un Eldunielith que les livres doivent être remis à la Bibliothèque serait une autre affaire.


Elle ne put s'empêcher de lancer un regard vers le Guide Narsilor. Mais le voir en colère l'attristait encore plus, lui rappelant ses échecs.

Tandis que Telmä s'enfonçait dans son mutisme, attendant simplement d'être menée auprès d'Edanelas pour s'expliquer, la tirade de Layna n’arrangeât pas les choses, plongeant encore plus l'Artisane dans l'embarras. Quelques rougeurs apparaissaient sur son visage, et elle ne pouvait qu'acquiescer en murmurant un timide.
***


Oui ...

***
Il fallait l'avouer, l'Artisane n'était pas insensible au charme du Guide Narsilor. Elle appréciait entre autre ses beaux yeux bleu gris qui lui rappelaient ceux d'un autre Eldunielith qu'elle avait tendrement aimée et à qui les Valar avaient confié une responsabilité capitale il n'y a pas si longtemps.
Naïve, elle n'avait jamais cerné le côté pervers du Guide de la Tempête.
L'idée de tenter de lui faire du charme pour tenter d’arrondir les choses ne traversa pas l'esprit de Telmä. Question d'honneur.
Mais en d'autres circonstances, qui sait si les choses n'auraient elles pas été différentes.
***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Duruld'ir Narsilor
Guide de la Tempête
Peuple Elfe

le Malina 4 Solianas du 1558ème cycle à 21h43

Schéma classique : l'une est honteuse et confuse, l'autre cherche à sauver les apparences. Quand c'est comme ça, y a qu'une chose à faire : détruire toute tentative de rébellion...

Narsilor fit semblant d'afficher un grand sourire, pour mieux abattre son bâton sur la tête de la Novice blonde.


Et puis quoi encore ! Vous cherchiez du lembäs peut-être?

DEHORS ! IMMÉDIATEMENT !
rugit-il.

Mais il n'eut pas le temps de mettre son ordre à exécution.


Information détaillées
Edanëlas Alroën
Quendë, Chef du Clan de la Tempête
Peuple Elfe

le Malina 4 Solianas du 1558ème cycle à 22h04

*** Le Directeur de la Tempête fulminait dans son bureau. ***


Ah mais c'est pas possible !

*** Signe de début de dégénérescence mentale, ou tout simplement craquage après une grosse journée, il se mettait à parler tout seul. ***


Je n'ai plus de cours à proposer ! L'herunor de la Tempête va me détruire...

*** Panne d'inspiration? Pas vraiment, mais les Novices commençaient à atteindre un haut niveau. Pouvait-il encore leur apprendre quelque chose?

C'est alors qu'il décida d'interrompre ses réflexions et de se laisser porter par d'autres pensées. C'est vrai qu'il faisait beau dehors, et qu'il aimerait bien aller s'entraîner un peu. ***


Bon allez, je vais tester mon jeu de jambes.

*** Sa tenue de combat était bien sur lui, il pouvait donc sortir directement et se rendre à l'aire d'entraînement. Bizarrement, il n'avait vu personne de la journée. Peut-être valait-il mieux se montrer un peu, auparavant?

C'est ainsi qu'il débuta sa tournée par une inspection des dortoirs. Rassurer un peu les Novices qui avaient séché l'entraînement pour cause de blessure, conseiller l'un d'entre eux sur son futur. Puis direction l'entraînement !

Sauf que... ***


Mais au fait, vous n'aviez pas entraînement avec le Guide Narsilor?

Citation :
En effet Directeur, mais il a été abrégé pour laisser la place à un autre groupe. Nous le rattrapons demain.

Curieux...

*** Il n'avait pas été mis au courant, et encore plus étrange, Narsilor n'était pas encore venu faire son rapport. Où était-il? ***


Hanta. Reposez-vous bien, je vous verrai au cours de course.

*** Le Directeur se mit donc en tête de retrouver Duruld'ir Narsilor. Il commença par l'arbre du Guide, mais celui-ci était inoccupé. C'est alors qu'il décida de passer par le chemin est, c'était plus rapide pour retourner vers l'aire de tir à l'arc. Et c'est là qu'il allait entrer en scène.

Des éclats de voix, une porte entrouverte qui n'aurait jamais dû l'être, et voilà déjà qu'Edanëlas Alroën se trouvait dans l’entrebâillement prêt à en découdre. ***


Hé bien, que se passe-t-il ici?
Gardien prêt au sacrifice.
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Mirion 5 Solianas du 1558ème cycle à 14h08

***
Qu'il était trop chou Duruld'ir Narsilor quand il souriait, pensait l'Artisane, quand soudain ...
Outch !
Elle plaignit la pauvre Layna qui venait de se prendre un coup de bâton sur la tête. C'était sur, c'était nettement moins choupi. Et aux rugissements de colère qui suivirent, l'Artisane préféra donc prendre aussitôt la direction de la sortie, l'air triste... pour se trouver sitôt nez à nez avec le Directeur de la Tempête qui était sur le palier.
***

Aïya Directeur...

*** Bredouilla t elle, embarrassée. ***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Duruld'ir Narsilor
Guide de la Tempête
Peuple Elfe

le Mirion 5 Solianas du 1558ème cycle à 21h50

Directeur Alroën ! commença avec espoir Duruld'ir Narsilor.

Ces deux Novices ont voulu voler les objets qui étaient dans cette salle.
Celle-là...


Il désigna Layna.

Elle a voulu s'emparer du gant en métal là-bas. Et l'autre elle a voulu sortir le livre de son emplacement. Vous devez les punir comme il se doit.

Puis en se rapprochant du Directeur, il baissa la voix.

Je ne connaissais pas cette salle, Directeur. Il faudrait que vous m'expliquiez.

Information détaillées
Edanëlas Alroën
Quendë, Chef du Clan de la Tempête
Peuple Elfe

le Mirion 5 Solianas du 1558ème cycle à 22h02

*** Edanëlas écouta avec intérêt l'exposé du Guide. Du vol? A l'Académie? Une première. ***


*** Il répondit brièvement au Guide. ***


Plus tard heru Narsilor, plus tard...


*** Avant de reprendre face aux deux Novices. ***


Qu'avez-vous à dire pour vous justifier ?

*** Il fallait punir le vol. C'était interdit. Et pourtant, celui qui devait sanctionner était le plus mauvais voleur de Ranewën de l'an 1549. Il s'était fait prendre, et risquait également la sanction de la Justice. Le destin était parfois curieux. ***


- Mais au fait... Comment avaient-ils essayé de s'y prendre?

- Oh, tu veux replonger là-dedans Edanëlas?

- Non, juste par curiosité.

- Et après? Tu vas leur expliquer comment ils auraient dû faire?

- Bah... Et bah... Et pourquoi pas tiens? Voilà une idée...

Gardien prêt au sacrifice.
Information détaillées
Layna
Quendë, Voix d'Elduniel
Peuple Elfe

le Mirion 5 Solianas du 1558ème cycle à 22h51

***
Au moment où le coup de bâton attéri sur mon crâne, une idée de génie me traverse la tête : il faut que je pense à travailler un peu mon esquive.
Et la bosse n'était pas la seule à pointer le bout de son nez, puisque voilà la sous préfète… heu le Directeur de l'Académie en personne qui débarque.

Là il n'était plus question de se défiler. C'était quelqu'un de droit, et vu les circonstances il n'était plus possible de nier. Il fallait donc maintenant assumer.
***


J'ai rien fait. C'est Telmä qui voulait me montrer quelque chose ici, je l'ai suivie.

***
Je jette un oeil vers elle... Non, je ne peux pas lui faire ça.
***


Non, je veux dire... enfin... je voulais simplement essayer ces gants.
Je ne crois pas me tromper si je dis que les objets présentés derrière ces vitrines viennent des différentes contrées d'Ideo. Et j'avoue que cette paire de gant m'intrigue.
Je... je ne comptais pas les voler... enfin je veux dire... je ne comptais pas me les approprier.
Alors je sais bien que là comme ça, en me voyant forcer une serrure avec une épingle à cheveux, ça peut porter à confusion.
Mais je voulais simplement les essayer, et tester ce style de combat... et les remettre en place ensuite.

C'était idiot, je m'en rend compte maintenant. Je suis désolée. J'aurai du demander avant.


***
Et j'avais envi d'ajouter : si c'était à refaire... je prendrai quelque chose de plus solide qu'une épingle à cheveux et je m'assurerai que Duruldiir ne traîne pas dans le coin.
***


« N’ayez crainte, je suis de la Tempête »
Layna, Novice de la Tempête, s'adressant à Lessien Melwasúl le 27 Solianas du 1557
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Joriol 6 Solianas du 1558ème cycle à 00h15

***
Non, Layna ne pouvait lui faire cela, car le regard que lui lança l'Artisane signifiait clairement que si elle continuait ce jour là serait le dernier jour où elle pourrait bénéficier de ses cours de dagues. Voir de ses cours tout court. Heureusement, l'Eldunielith choisie de rectifier le tir, et Telmä en profita pour exposer sa version des faits.
***

Non en effet. Vous aviez voulu faire une pause et vous vous êtes éloignée. C'est en vous cherchant que, ne vous voyant plus, j'ai aperçue la porte entrouverte. Je suis entrée et vous ai retrouvée ici.

Mais à vrais dire ...


***
Le regard de l'Artisane vint se poser sur le livre.
Avec humilité.
***

J'ai aperçue également ce livre...

*** L'Artisane désigna sa broche de prêtresse du très sage représentant un livre ouvert et un livre fermé. ***

Pardonnez moi, mais sauf erreur de ma part, en tant que prêtresse d'Ulmidiel, je doute que la place de ce livre soit ici. Il devrait être soit dans la Grande bibliothèque, soit dans Son Temple à Ranewen.

*** Elle parlait bien de celui qui était à proximité de la Grande Bibliothèque. ***

Pardonnez moi, j'aurais du vous en parler avant.

***
L'idée que cela sera peut être a refaire traversa l'esprit de l'Artisane. C'était une possibilité, mais cela demeurait tout de même une méthode non conventionnelle.
***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Edanëlas Alroën
Quendë, Chef du Clan de la Tempête
Peuple Elfe

le Joriol 6 Solianas du 1558ème cycle à 22h41

*** Edanëlas écouta sagement les deux Novices, et la lumière fut vite faite.
En soi il s'agissait bien d'une tentative de vol. Les intentions étaient tout sauf mauvaises en soi. ***


Fort bien. Vous avez confessé que vous aviez voulu sur l'instant vous approprier ces deux objets qui ne vous appartenaient pas. Hélas c'est une définition relative à la tentative de vol.

*** Sauf que... Les éléments rapportés par les deux Novices posaient problème : ces objets n'avaient peut-être rien à faire ici. Edanëlas réfléchit alors quelques instants et se mit alors en mouvement. Il s'approcha d'abord du gant qu'il contempla quelques instants avec un regard d'abord curieux, puis quelque peu dégoûté.

Mais lorsqu'il s'arrêta devant le vieux livre, son expression changea radicalement. Telmä avait raison : ce livre n'avait vraiment rien à faire ici. La contrariété avait rehaussé les sourcils du Directeur et son visage se crispait de plus en plus. ***


Comment est-ce que... ? Pourtant la dernière fois, il n'y avait que moi, Ellensar Tinùviel et... Oooh... Cela expliquerait la fois où elle est revenue... Hum...
Il faut se débarrasser de ces objets. Et je ne peux plus les punir sinon ils raconteraient tout.


*** Sortant enfin de sa rêverie, il s'adressa d'abord au Guide. ***


Heru Narsilor... Demain matin vous et moi viderons cette salle. J'en profiterai pour vous expliquer un peu le pourquoi de cette situation. Vous pouvez disposer.

*** Le Guide se retira, encore intrigué et mécontent de ne pas voir la sanction. Mais Edanëlas ne négociait pas, donc le regard bleu acier du Guide pervers dévisagea une dernière fois Layna et Telmä puis il quitta la pièce.

Le Directeur reporta son attention sur les deux Novices. Des regards hasardeux des Novices, il en avait vu depuis belle lurette. S'il savait qu'il allait ramener un peu d'étincelle dans leurs yeux, il garda un air et un ton grave. ***


La tentative de vol aurait dû vous coûter au minimum le blâme et la pénitence au sein du Temple de Lorikiel.
Mais vous avez mis en lumière... un "manquement" grave...

Je me vois contraint d'annuler cette sanction. Cela ne change rien au fait que le vol est strictement interdit dans tout Eldalië, ces lieux compris.
Vous auriez dû nous en faire part. Est-ce bien compris?


*** Il attendit l'approbation des Novices puis reprit sur un ton un peu moins solennel. ***


Ces deux objets seront restitués à qui de droit. Les Valar m'en sont témoins.
Par contre j'ai une question à vous soumettre...


*** Ah ça y est, le moment qu'une partie de son esprit attendait. ***


Pourquoi n'avez-vous pas réussi à retirer ces deux objets? Ça ne semble pas si compliqué d'après ce que j'ai pu voir.

Gardien prêt au sacrifice.
Information détaillées
Layna
Quendë, Voix d'Elduniel
Peuple Elfe

le Valkin 7 Solianas du 1558ème cycle à 13h49

***
J’avais envie de demander si je pouvais filer un coup de main pour vider la salle.
Par altruisme évidement. Ou pour récupérer ces fameux gants.
Mais ce n’était pas le moment, pas la peine d’essayer devant le Guide.
J’attends qu’il quitte la salle mais je n’ai pas eu le temps de formuler ma demande. C’était l’heure du sermon.
Je baisse la tête, je regarde une petite pousse de lichen qui lutte entre deux pierres du sol . J’attends que la tempête passe… mais ce que j’entends me surprend. Pas de sanction donc. Et on me demande si je suis d'accord ?
Un peu oui que j’approuve !
***


Bien compris Directeur. Ca ne se reproduira pas.

***
Puis vint cette question troublante… comment avions-nous pu échouer à dérober ces deux objets ? C’est vraiment ce qui l’intéressait ?
Un piège, ça ne pouvait être qu’un piège. La question paraissait absurde dans la bouche du Directeur.
Je jette un œil vers Telmä. Je crois voir un peu de méfiance dans son regard.
Mais allons-y…
***


C’est à cause de l’épingle.

***
Je repasse ma main dans la coiffure de Telmä et j’en récupère une autre, rouge cette fois-ci. Je la triture de nouveau pour donner la même forme que lors de l’essai… et je la tends au Directeur.
***


Difficile de faire mieux avec ça

« N’ayez crainte, je suis de la Tempête »
Layna, Novice de la Tempête, s'adressant à Lessien Melwasúl le 27 Solianas du 1557
Information détaillées
Edanëlas Alroën
Quendë, Chef du Clan de la Tempête
Peuple Elfe

le Valkin 7 Solianas du 1558ème cycle à 20h28

Source : https://www.youtube.com/watch?v=iVQZ1KZRrpk

*** Edanëlas prit des mains l'épingle triturée par la Novice de la Tempête. Il ne s'empêcher un petit trait d'humour. ***


Vous redonnerez des épingles à la Novice Telmä, histoire qu'elle puisse se recoiffer.

*** Il examina l'objet. En soi Layna n'avait pas fait du mauvais travail. Il n'était simplement pas complet. ***


Difficile de faire mieux en effet. Parce que là n'était pas le problème. Vous avez essayé avec une épingle. Il en fallait deux.
Je vous montre. De toute façon je n'ai pas la clé sous la main...


*** Laissant à Layna quelques secondes pour reprendre ses esprits, il continua ensuite en ramassant l'épingle cassée. Il se mit alors à la tordre pour donner une forme de "U" sur l'extrémité. L'œil malicieux, l'éternel pédagogue entama la leçon. ***


Vous vous servez de l'épingle que je viens de façonner comme de repère que vous introduisez dans la serrure, à l'endroit où l'interstice est le plus faible...

Vous exercez une pression comme s'il s'agissait de la clé. Vous devez normalement pouvoir faire un quart de tour...

Et maintenant avec l'autre épingle vous allez gratter les goupilles qui verrouillent le cadenas...

Comme ceci.


*** Cric. Crac. Et hop ! Comme au bon vieux temps...Le cadenas déverrouillé, l'on pouvait désormais accéder au gant. Mais le Directeur se doutait qu'il valait mieux ne pas faire traîner les choses et se saisissait de l'objet, ignorant les têtes des Novices. ***


Bon, du coup je vais le garder avec moi en attendant. Par contre je vous laisse le cadenas. Vous vous exercerez dessus à défaut d'enfreindre les règles. Enfin... façon de parler... Je ne voudrais pas vous donner un cours de vol...

*** C'est pourtant ce qu'il venait de faire.

Après on ne peut ignorer que les membres du Clan de l'Ombre doivent être rompus à ce genre de techniques. Récolter des informations pour Eldalië demande parfois de faire certaines choses à la limite de la Loi. Si c'était bon pour les autres, pourquoi ne le serait-ce pas pour quelques troupes d'élite de la Tempête? ***

Gardien prêt au sacrifice.
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Solior 8 Solianas du 1558ème cycle à 01h40

***
L'Artisane observa tristement Duruld'ir Narsilor se retirer. Elle ressentait un pincement au cœur à l'idée qu'ils se quittent en si mauvais termes.

Puis vint le verdict du directeur. Telmä acquiesça, reconnaissante, mais aussi contente d'apprendre que le livre allait être finalement remis au Temple d'Ulmidiel.
***

Hanta Directeur. C'est entendu, cela ne reproduira pas.

***
L'on pouvait dire qu'elle avait une sacrée chance de s'en sortir ainsi. Mais c'est sur la défensive, voir la méfiance qu'elle accueillit la question d'Edanelas. Alors qu'elle hésitait, songeuse, Layna en profita encore pour lui piquer une épingle, cette fois ci Elduniel et donner des explications.
Telmä finit par répondre, en désignant une de ses dagues.
***

J'ai quelques connaissances sur le fonctionnement d'une serrure et j'ai essayée avec une de mes dagues de tâter son intérieur pour en desceller les goupilles. Mais bien que la lame soit fine, elle ne l'était pas assez pour cela. Layna a alors eue l'idée d’utiliser mes épingles. Je m'apprêtais à essayer mais à ce moment là le Guide de la Tempête est arrivé et nous as surpris.

***
Elle écouta alors attentivement et avec intérêt la réponse d'Edanëlas Alroën. Étonnée de découvrir qu'au final, il semblait bien s'y connaître dans ce domaine là, mais aussi qu'il venait bien de leur donner des conseils. Elle ne pouvait que le remercier.
***

Hanta Directeur pour vos explications.
Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Layna
Quendë, Voix d'Elduniel
Peuple Elfe

le Mirion 12 Solianas du 1558ème cycle à 12h21

***
La situation était pour le moins délirante. Je suis à l’Académie militaire, au cœur d’Eldalië, et le Directeur lui-même est en train de m’expliquer comment forcer une serrure.

Normal quoi.

J’écoute, je le regarde faire. Ca parait si facile, il déverrouille la serrure en moins de temps qu’il ne lui a fallu pour expliquer. La porte de la vitrine s’ouvre, libérant l’objet tant convoité. Je tends la main, mais il est plus rapide que moi et saisit le gant. Tss tss…

J’ai bien envie de lui demander où il a appris tout ça, mais quelque chose me dit que ça le mettrai mal à l’aise. Donc évitons pour le moment.
Et il nous laisse le cadenas pour nous entrainer en plus.
Tout aussi normal.
Puis le Directeur nous explique qu’il ne nous donnera pas de cours de vol. Une manière de dire que si nous venions à être attrapée utilisant à mauvais escient son enseignement, il déclinerait toute responsabilité là-dedans.
Message compris, je me contente de répondre un simple
***


Oh non, ça ne serait vraiment pas bien de nous donner des cours de vol. Hanta pour vos "conseils" en tout cas.

***
J’avais envie d’ajouter « et nous en ferons bon usage » mais là comme ça, je ne vois pas vraiment de « bon usage » à cette pratique.
J’attrape le cadenas, je me retourne vers Telmä et je lui demande avec un petit air taquin
***


J’espère que vous avez plein plein d’épingles Telmä.

« N’ayez crainte, je suis de la Tempête »
Layna, Novice de la Tempête, s'adressant à Lessien Melwasúl le 27 Solianas du 1557
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Mirion 12 Solianas du 1558ème cycle à 13h20

*** L'Artisane répondit à l'Eldunielith. ***

J'ai d'autres épingles oui.
Mais leur usage à la base n'est pas vraiment celui là.


***
Autrement dit, il faudra trouver autre chose tôt ou tard.
Elle passa cependant la main dans les cheveux et tendit à Layna une épingle aux reflets cuivré, représentant Vélaniel. Elle retira une autre épingle, de couleur noire représentant Shadaliel qui vint accompagner celle d'Ulmidiel. Enfin, étant donné que sa coiffure était à présent complètement défaite, elle finit par libérer ses cheveux, ce qu'elle ne faisait plus depuis un certain temps. Elle en tira la dernière, de couleur verdâtre représentant Galmaniel.

Et pendant que Layna pourrait tester avec le cadenas, l'Artisane, qui du coup n'avait rien pour s'exercer, demanda d'un air innocent au Directeur en désignant le livre encore enfermé.
***

Est ce que cela vous dérange si j'essais ?
Ainsi je pourrais vous donner le livre pour qu'il soit remis à qui de droit.
A moins que vous ayez aussi la clef qui l'ouvre ...


***
Sait on jamais.
Une telle demande était cependant assez culottée étant donné la probabilité élevé que le Directeur ait la dite clef.
***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Edanëlas Alroën
Quendë, Chef du Clan de la Tempête
Peuple Elfe

le Mirion 12 Solianas du 1558ème cycle à 22h57

*** Le Directeur acquiesça à la requête de Telmä. De toute manière il n'avait pas non plus la clé pour cette serrure. Sauf que...

Il se méfiait encore. Les objets avaient semble-t-il tapé dans l’œil des Novices. Et il savait que la Novice Telmä étudiait beaucoup les livres. Or, pour tout voleur expérimenté, une substitution était un jeu d'elfon.
Peut-être allait-elle essayer de le gruger, ou pas. Mais l’œil expert et avisé de l'ancien voleur désormais repenti était grand ouvert, et déjà dans sa tête un scénario de nouveau subterfuge était en place. Si elle tentait la chose, elle serait fort déçue du résultat.

Quant à Layna... Il avait directement repris l'objet. Mais ce n'était peut-être que partie remise.

Ne montrant rien de ses "plans B", le Directeur faisait la conversation de manière informelle et faussement détendue. ***


Vous savez... Si on enlève le fait que leur exécution répond à des objectifs condamnables, certains exercices pratiqués par les voleurs demandent une dextérité exceptionnelle. Et je dirais même que cela demande presque les mêmes aptitudes que pour un maître de la double-lame ou de l'archerie.

La concentration... Les aptitudes physiques aussi bien sur le haut du corps pour se contorsionner qu'au niveau des jambes pour se mouvoir avec célérité et justesse...

Ce qui ne veut pas dire qu'on passe de l'un à l'autre aisément, tout de même. Mais... ça enlève un peu de difficulté...

***
Il entendit alors un déclic. ***


Vous y êtes je pense Novice Telmä.
Gardien prêt au sacrifice.
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Valkin 14 Solianas du 1558ème cycle à 23h30

***
Telmä entrepris donc d'ouvrir le cadenas qui l'empêche d'accéder au livre. Au déclic que commença à faire la serrure alors qu'elle grattais les goupilles, elle comprit qu'elle était en train d'y arriver.

Cela ne l'empêcha pas de laisser traîner une oreille et d'ajouter.
***

Les Artisans ont des compétences diverses et variées. Leur but au final est de concevoir et il est important de comprendre comment. Généralement, l'Artisanat demande également une certaine dextérité.

***
Elle retira le cadenas qu'elle garda, puis prit le livre. Elle le garda bien en vue d'Edanëlas Alroën et commença à le feuilleter.
***

Je vais vous le rendre, mais vous permettez que je le regarde un peu d'abord ?

***
Manifestement, elle avait plus l'intention de jeter un œil rapidement dedans, que de tenter de le dérober. A quoi bon faire une telle chose quand le Directeur a promis qu'il serait rendu à qui de droit ?
***

Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Edanëlas Alroën
Quendë, Chef du Clan de la Tempête
Peuple Elfe

le Mirion 19 Solianas du 1558ème cycle à 22h56

*** Edanëlas comprenait ce que Telmä voulait dire. Mais Edanëlas allait nuancer le propos. ***


Oui vous pouvez le feuilleter.

*** Il poursuivit sur sa lancée, le regard quelque peu excité. ***


Les Artisans font preuve d'intelligence, de savoir-faire et de dextérité en effet. Mais pas la dextérité au sens où les voleurs et les guerriers l'entendent.
L'Artisan n'a pas à se mouvoir avec tout son corps, ses gestes sont calculés et pensés avant leur exécution avec beaucoup moins de précipitation que le combat ou l'action n'en donne aux autres.

On pourrait dire que quelle que soit l'utilité de chacun, nous nous divisons en deux catégories : ceux qui pensent très vite et peuvent agir avec célérité en analysant synthétiquement une situation, et ceux qui ne le peuvent mais qui vont en profiter pour évaluer toutes les possibilités.

Donc on aura bien des guerriers et des voleurs des deux catégories, mais ceux de la seconde, s'ils ne peuvent faire preuve d'une exécution aussi adroite que ceux de la première catégorie, ne serviront pas à grand chose.
Et au pire... vous finissez avec un sobriquet du style "plus mauvais voleur de Ranewën de l'an 1548".

Heureusement, cette dextérité là se travaille également.


*** Edanëlas se dirigea alors vers Layna, l'heure de la démonstration allait bientôt sonner. D'abord le prétexte : peu de place pour passer, contact physique bref envisageable. Parfait.

Telmä occupée avec son bouquin... ***


Heu... Veuillez m'excuser, je voudrais vérifier la vitrine là-bas...

*** Ensuite il laissa la Novice faire son mouvement, et profita de ce bref instant pour discerner l'objectif en passant à sa droite. Son regard se porta vers une dague d'entrainement : pas très encombrant, elle ne sentirait donc pas la différence tout de suite, facile à dissimuler.
La fenêtre de tir allait maintenant arriver : elle se tournait et désormais il était dans son angle mort.

Le Directeur plia légèrement son genou droit et tendit légèrement son bras pour rester "invisible" et avec ses trois premiers doigts, comme il avait appris il y a fort longtemps, il retira l'objet de son ceinturon et il se remit en marche pour faire aller ses bras en balancier et justifier ainsi sa main droite, celle qui tenait l'objet, devant lui.

Ne restait plus qu'à faire comme si de rien n'était, et voir si la nîs avait ressenti quelque chose ou non. ***

Gardien prêt au sacrifice.
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Mirion 19 Solianas du 1558ème cycle à 23h21

*** L'Artisane remercia Edanëlas d'un murmure reconnaissant. ***

Hanta.

***
Telmä survola rapidement le livre, mais elle ne trouva pas grand chose de plus que ce qu'elle avait déjà appris. Ce qui ne l'empêcha pas d'écouter ce que disait le Directeur de la Tempête. En revanche, elle ne le vit pas subtiliser une dague d'entraînement à Layna.

Finalement, l'Artisane lui rendit le livre. Mais elle lui demanda, intriguée.
***

Hanta pour ces explications.
Je suis étonnée par vos connaissances dans ce domaine.
Comment les avez vous obtenues ?


*** Elle hésita puis finit par ajouter à voix basse. ***

Est ce que vous accepteriez de nous enseigner ?
Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Layna
Quendë, Voix d'Elduniel
Peuple Elfe

le Joriol 27 Solianas du 1558ème cycle à 13h38

***
Faut que j'y arrive. Elle y est arrivée, pas de raison que je n'y parvienne pas.
La langue qui dépasse, un œil fermé, j'ai conscience d'avoir une sacrée classe quand je me concentre… mais peu importe. Il faut que j'y arrive.

Le directeur qui veut passer pour atteindre une vitrine… je ne lève même pas le nez de mon cadenas, et je me contente de me décaler.

Je profite qu'il n'est pas loin et je lui demande
***


Si je réussis, je pourrai moi aussi jouer avec le gant ? Siouplllaaiittt…

« N’ayez crainte, je suis de la Tempête »
Layna, Novice de la Tempête, s'adressant à Lessien Melwasúl le 27 Solianas du 1557
Information détaillées
Edanëlas Alroën
Quendë, Chef du Clan de la Tempête
Peuple Elfe

le Solior 29 Solianas du 1558ème cycle à 15h50

*** La Novice n'avait rien remarqué de son manège. Il n'avait donc pas trop perdu la main baladeuse. Il répondit d'une voix distraite. ***


Si vous êtes sage Novice Layna...

*** Après avoir fait semblant d'inspecter une vitrine ne contenant rien d'important en soi, Edanëlas prit la mesure de ce que lui demandait Telmä. Pour le moment il n'avait pas vraiment de réponse.

Le Directeur se contenta alors de reprendre le livre et de le ranger dans son sac.
Se rapprochant un peu des Novices, il finit par concéder. ***


J'ai connu brièvement le "plus mauvais voleur de Ranewën de l'an 1548" dont je vous parlais. A l'époque j'étais jeune éveillé et, disons-le comme ça...
Il m'a appris deux ou trois techniques pour renforcer cette dextérité, juste avant que je n'intègre l'Académie Militaire.

Par exemple à détrousser une Novice de la Tempête de sa dague d'entraînement...


*** Cette fois il chercherait Layna du regard pour lui faire comprendre qu'il parlait bien d'elle. Le plus mauvais voleur de Ranewën de l'an 1548 ne pouvait dissimuler un beau sourire taquin. ***

Gardien prêt au sacrifice.
Information détaillées
Layna
Quendë, Voix d'Elduniel
Peuple Elfe

le Solior 29 Solianas du 1558ème cycle à 18h45

***
J'écoute Directeur d'une demie oreille, toujours concentrée sur mon cadenas.
Mais une demie oreille d'elfe ça suffit pour entendre presque tout.
Et quand il évoque le vol d'une dague, je souris dans mes moustaches…

Et toujours avec la langue qui pend, ce qui rend ma diction hasardeuse…
***


Il ne faut vraiment pas être doué pour se faire voler une dague. Personnellement je les fixe comme ça, donc…

Mais… l'est où ?


***
Je fais le tour de ma ceinture. Nope.
Je regarde au sol. Nope.
… je fixe le Directeur et je vois son petit sourire de coin… et il tient ma dague dans ses mains.
'foiré.
***


Hum… j'avoue, bien joué. Mais ça ne compte pas, j'étais concentrée sur ce cadenas.

***
Oui, parce que si je n'étais pas concentrée sur autre chose, et si il m'avait prévenu, je pense que ça ne se serait pas passé comme ça.
***

« N’ayez crainte, je suis de la Tempête »
Layna, Novice de la Tempête, s'adressant à Lessien Melwasúl le 27 Solianas du 1557
Information détaillées
Telmä
Quendë, Prêtresse d'Ulmidiel, Novice de la Tempête, Mère des Vents
Peuple Elfe

le Solior 29 Solianas du 1558ème cycle à 22h07

***
Telmä fixa Edanëlas Alroën et Layna d'un air étonnée, bien qu'un bris amusé.
Elle n'avait rien vu de ce qui s'était passé.

D'un autre côté, c'était bien fait pour sa collègue Novice qui lui avait piquée quelques une de ses épingles.

De l'autre, l'Artisane ne se voyait pas faire un truc pareil. Ce qui ne l'empêcha pas de demander.
***

Comment vous avez fait ça ?
Parfois, on doit s'éloigner de ceux que l'on aime, cela ne veut pas forcément dire qu'on les aime moins. Parfois, cela signifie qu'on les aime davantage.
Information détaillées
Edanëlas Alroën
Quendë, Chef du Clan de la Tempête
Peuple Elfe

le Malina 1 Tilomias du 1558ème cycle à 23h35

*** La réaction de Layna semblait correspondre à ce à quoi il s'était attendu : pas vraiment de répréhension de l'acte en lui-même.
Il fit tournoyer la dague quelques instants avant de la saisir par la pointe et de la rendre à sa propriétaire légitime. ***


Distraction. Absolument nécessaire pour un parfait larcin.
Si je vous avais dit "je vais subtiliser votre dague", alors vos sens affûtés auraient aisément décelé la moindre de mes tentatives.
Bon, après il y a également le vol par la force, mais c'est encore autre chose.

Non là je me suis contenté d'utiliser deux doigts pour me saisir de l'objet afin de minimiser le potentiel contact, et un mouvement vif du poignet a eu raison de votre attache, qui soit dit en passant, ne prend pas en compte le cas où la dague est "renversée", poignée vers le bas.


*** Il se tourna alors vers Telmä, les yeux encore teintés d'amusement et d'étonnement mêlés. ***


Vous êtes aux prises avec un groupe d'yrchs que vous avez surpris en plein milieu du domaine. Vous ne connaissez ni leurs intentions, ni leur capacité à se mouvoir dans la Taurë. Et pire que ça, ils vous tiennent en respect avec des armures toujours plus lourdes et difficiles à transpercer.
Vous êtes en infériorité numérique et savez que vous devrez bientôt rompre le combat...

Vous voyez que le chef de bande possède une carte... Quelle est la meilleure option possible?

***
Question rhétorique donc. Mais déclinable en d'autres versions. ***


Ou alors imaginons que je sois aux prises avec un simple bandit. Le bougre se défend avec ardeur avec sa lame. Si je lui subtilise sa dague au gré d'une fausse attaque, il se retrouvera bien embêté au moment où je lui ferai sauter son épée des mains. Ainsi des menaces peuvent être lues et arrêtées avant même leur exécution.

Le vol... dans certaines circonstances et uniquement celles-ci... peut sauver.
L'ennui c'est que l'on apprend rarement au soldat cet aspect de la défense du Domaine. Il s'agirait plutôt de l'apanage des Arpenteurs d'Ombre. Mais... je me dis que peut-être... si certains de nos éléments savaient réagir comme tel dans ces contextes... cela pourrait améliorer certaines choses.


*** Edanëlas décida alors de mettre fin à la conversation. Il en avait trop dit, mais le résultat s'était imposé de lui-même : de nouveaux cours allaient débarquer. ***


Si cela vous intéresse... Revenez dans deux jours à cet endroit.
Le plus mauvais voleur de Ranewën du cycle 1548 devrait pouvoir se libérer pour donner un cours si je lui demande...
Mais... si vous voulez que votre escapade reste secrète... alors je vous suggère de ne point parler de ma, euh... "proposition" à quiconque.
Me suis-je bien fait comprendre?


*** Livre en main, gant dans la besace, le Directeur montra le chemin de la sortie aux deux Novices.
***

Le livre sera rendu à la Bibliothèque de Ranewën, et le gant au Valandur d'Elduniel. Pour le reste, je vous souhaite une bonne fin de journée.
Gardien prêt au sacrifice.

Page [1] [2]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page