Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

122 Joueurs sur Ideo (4354 inscrits) : 64 humains (2247), 29 elfes (1365), 29 orcs (742) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Au cœur de la tourmente. Chapitre trois : La Nymphe blessée.

Où une équipée de vaillants aventuriers vont braver mille et un dangers dans un esprit dérangé.
Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1] [2] ...[5] [6] [7] [8] [9]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Solior 10 Filandor du 1561ème cycle à 21h17

Thème musical : Le vrai visage des Borontall'
(Note : Bon il n'y a rien de bien méchant mais bon... Au cas où : Âmes sensibles s'abstenir.)

Il y eut un autre rire félin.

Tu entends cela...? Mon frère...? Fit une voix sensuelle et suave dans le dos d'Elanor.

Hahaha... Lui répondit une voix similaire. Oui...Elle ne manque pas d'audace...

Alors qu'Elanor se retournait, deux silhouettes émergèrent des ombres de derrière des colonnades.

Deux magnifiques neri, identiques, des jumeaux sans aucun doute. Des cheveux noirs de jais un regard gris énigmatique, un visage fin, une silhouette élancée, sculptée par l'entrainement martial... Une allure fière, mais en même temps une aura de débauche palpable...
Les Borontall' ne sauraient laisser indifférents...


Les jumeaux étaient vêtus d'un complet de cuir noir extrêmement moulant de la tête aux pieds épousant avec délice leur silhouette sculptée hautement séduisante. Leur torse était visible car leur costume sombre descendait en V laissant apparaitre leur peau claire façonnée par l'entrainement. Une longue queue noire de chat pendait derrière chacun d'eux et faisait des balancier lents et mesurés. Leurs oreilles étaient au dessus de leurs tête et ressemblaient à des oreilles de félins qui venaient harmonieusement se confondre avec leurs cheveux. Elles tournaient de temps a autre à droite ou à gauche, à l'affut du moindre bruit. Il avait une sorte de petit masque noir pour eviter de les reconnaitre mais, il n’était rien de plus facile que de savoir que ces deux prédateurs étaient les jumeaux des fresques.
Dernier élément intriguant et excitant... il portaient chacun un pendentif noir affublé d'un gros grelot doré. Avec cet habit et leur attitude a la fois engageante et lascive, c'est presque comme si ils exhalaient une odeur enivrante de luxure autour d'eux...


Nyalion fut immédiatement sous le charme... Et le tour d'Elanor viendrait sans doute rapidement si ce n’était pas déjà le cas...

Qu'est ce qui te fait croire, petite souris, que nous devrions t'aider...? Lança l'un des deux jumeaux avec un sourire de défit qui le rendait encore plus séduisant.

Nous avons fait de Selesnya notre chose, l’avons violée physiquement et brisée mentalement... Dévorée.... Dévoyée... Sourit perversement l'autre en fermant les yeux et frissonnant légèrement à cette idée jouissive.

Le premier ajoute en croisant les bras. Selesnya nous craint autant qu'elle nous aime. Cette peur nous est utile, elle fait tout ce que nous voulons.

Les deux magnifiques félins se pourléchèrent perversement les lèvres en même temps.

La Grande Ennemie n'est pas notre ennemie. Elle renforce même les chaines que nous avons attachées au cou de Selesnya.. Ricane l'un des deux chattons.

En vérité, bien utilisée, sa présence nous arrange, tant qu'elle ne tue pas notre jouet. Ajoute l'autre.

Puis dans un "shlak" sonore les deux jumeaux chat noirs sortirent leurs griffes et se mirent magnifiquement en posture de combat.

Maintenant, il nous reste a décider si toi tu es une ennemie. Le prince n'a pas souhaité s'attarder ici... Quel dommage... Il est tellement craquant... Nous sommes affamés en vérité... Fit l'un d'eux.

Ne sois pas inquiète, tu ne voudra plus quitter cet endroit une fois que nous en aurons fini avec toi... En vérité, ton seul désir sera de nous satisfaire. Ajoute l'autre.

Les queues des deux neri-chats frétillaient dans l'air, et leur sourires de prédateurs sexuels s'étirèrent. Mais il n'attaquèrent pas pour l'instant, attendant de voir ce qu'Elanor tenterai.

...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 21 Filandor du 1561ème cycle à 20h45

Moi votre ennemie?

*** Elanor se plia de rire et se tenais le ventre. ***


Alors que je suis la pour vous libérer de votre prison dorer fait de souvenir.

Vous dites que bien utilisé la grande ennemis peut vous être utile, mais vous n'avez pas vue qu'elle se sert de vous?

Vous avez installer la peur et la soumission a Selesnya mais a l'époque seuls vous deux représentiez la peur dans son esprit.
Mais vous lui avez montrez que le monde n'était pas fait que de jolie papillon et de belle fleurs, mais aussi de félin dangereux et de monstre a apparence gentille.

Mais a présent que la grande ennemis vous a remplacer au role de la peur et vous a enfermer ici vous nourrissant que de souvenir bref de miette.

De son coter elle a instaurer la peur a un telle niveau que cella la brisé.

êtes vous informer que depuis qu'elle est au commande Son premier amour ses rapprocher d'elle tentant de la reconquiérir doucement et qu'a présent si un individu la domine il lui fait se qu'il veut?

Et oui mes chaton pendant que vous êtiez ici a vous souvenir elle le faisait avec un humain et avec mon expérience personelle et en voyant vos fresques ici, il a du lui faire des chose inédite et les légende a leur propos n'est pas une légende vue qu'il est préserver dans son coeur.

Alors que vous étiez utile, elle est irrationelle, alors que vous lui permetiez de se méfier mais de croire elle se contente de lui faire peur et la soumettre a n'importe qui.
Savez vous que la nymphe que vous avez crée est menacer de disparaitre isoler bléssez.

Aidez moi a continuer d'avancer, quitter cette maison avec moi et libérons la nymphe, ensuite vous reprendrez votre place dans son équilibre mentale.

*** Profitant d'un petit moment de doute avant leur possible attaque elle fit apparaitre doucement une créature devant elle au début flou puis de plus en plus nette. ***


Je comprend que vous soyez affamé après tout se temps emprisonner ici alors que la grande ennemis profitait de Selesnya alors si vous mettes fidèle je ...

*** La créature était superbe et ressemblais a Selesnya jeune a l'époque ou elle était encore pure et innocente des jumeaux, elle y était ressemblante a un détaille il sagisait aussi d'une version féline qui s'étira. ***


-Aiya où suis-je?

*** Elanor lui répondit doucement. ***


-Aiya ses deux jeune nerri sont seuls ici et ils veulent savoir si tu veut jouer avec eux.

-Jouer, ohhhhh ouiiiii.


*** La jeune nis sautait, dansais sur elle même et se pencha vers le premier ner pour lui demandez pendant que le second ner pouvais l'admirer autrement. ***


-Dites dites ont joue a quoi?

hrp: image pouvant choquer, et dans le rêve la seles ne porte pas de cuir mais du tissu noir et surement pas de dessous. désoler j'ai tenter de la faire la plus ressemblante mais ig j'était limiter
Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 21 Filandor du 1561ème cycle à 21h37

Accomplissements :
- « C’est brillant brillant brillant ! Du génie a l’état pur ! » Régler une solution difficile de la meilleure façon qui soit. + 250 points de rêve pour Elanor.
- « Symbiose totémique » +1 : +10 points pour Elanor.
- « Effort louable » +1 : +5 points pour Elanor.

Thème musical : Le vrai visage des Borontall'

(Note : Bon il n'y a rien de bien méchant mais bon... Au cas où : Âmes sensibles s'abstenir.)

Les jumeaux Borontall' inclinèrent la tête sur le coté écoutant les paroles d’Elanor. Silencieux.
Elanor, aussi étrange que cela puisse paraître avait visée juste…

Les Borontall’ avaient en effet introduit la peur dans l’esprit de la nis le jour ou ils avaient violé son corps et dominés son esprit. Mais ils n’avaient utilisés le sentiment de peur que pour assouvir leurs pulsions obscènes, sans réellement blesser Selesnya où même lui vouloir du mal. Ils avaient finis pas corrompre la pureté de la nis, si bien que cette peur était devenue un jeu entre eux. Et même si Selesnya faisait semblant de leur reprocher, en vérité elle avait savouré chaque instant de leurs ébats, même le tout premier. Ce qui était d’ailleurs la raison de leur présence ici, indéniablement.

Mais… D’autres éventements avaient en effet modifié cette peur, la faisant changer de direction, de puissance et de but… Ce n’était plus un jeu de peur entre une victime qui fait semblant de l’être et ses amants psychopates qui ne feraient en verité jamais de mal à la nis. La peur avait évoluée en quelque chose de plus dangereux et qui empoisonnait la Selesnya.

Encore une fois les propos d’Elanor visèrent juste lorsqu’elle parla des amants de Selesnya. Les Borontall’ savaient que cela était inévitable, la nis ne pouvait pas rester bien sagement sous leur seule domination après ce qu’ils lui avaient fait subir. Ils l’avaient radicalement changée par rapport a l’époque ou elle fréquentait Nathanaël son premier amour. Cependant les jumeaux comme tous les elfes, étaient orgueilleux et ces deux là étaient aussi relativement possessifs, surtout après avoir aimé et souillé la nis à ce point.

Ils serrèrent les dents… Leurs yeux lançaient des éclairs de rage, leur queues battaient l’air frénétiquement.

NON ! Impossible !!! IMPOSSIBLE !!! Rugirent ensemble les Borontall’ !

Avec un humain ! Impossible ! Avaient ils à ce point souillée leur précieux jouet et l’avaient rendue à ce point nymphomane qu’elle frayait avec des inférieurs !
Quelle était la prochaine étape ? Un orc !?
Et en mème temps… La deuxième maison… Ce n’est pas par hasard si la chose qui y résidait était un orc… Avant d’être corrompue par la peur.

Les jumeaux étaient sous le choc de cette révélation… Tout semblait donner raison à Elanor… Ils se regardèrent secoués par cette terrible révélation et prise de conscience.

La nymphe… Murmura l’un…

Nous l’avons crée… Compléta l’autre.

Oui… Vous avez raison… Nous n’avons plus le contrôle. Secoua le premier de la tête.

Elle nous a échappée... Nous devons la récupérer…. Elle est nôtre… Fit le second en posant sa patte sur le torse de son jumeau.

Il y avait de la tristesse et de l’amertume dans leur voix.

Comme avent… Firent ils à l’unisson.
Selesnya était bien trop précieuse pour que les jumeaux la laisse frayer avec de misérables inférieurs. Il faudrait sans doute la « laver » entièrement et plusieurs fois, surtout à l’intérieur et la « marquer » comme tout bon félin marque son territoire. Cette perspective leur arracha un sourire complètement psychopathe et obscène alors qu’ils s’imaginaient déjà repeindre de blanc la nis dans son intégralité…

Et c’est ce moment précis que choisit Elanor pour manifester une illusion devant elle de l’objet de tous leurs désirs primitifs… L’excitation et le désir des deux hommes-chats se lisait dans leurs yeux et se voyait au travers de leur combinaison de cuir.
Elanor pu sentir qu’il se passait quelque chose avec cette illusion… Quelque chose d’étrange… Et alors que les Borontall’ étaient complètement paralysés et sous le charme de la pureté retrouvée de Selesnya qui les avaient poussés a commettre l’indicible, la jeune femme-chat se tourna vers Elanor.

Elle lui fit un clin d’œil et alors Elanor compris… L’espace d’un bref instant elle vit le Spectre en lieu et place de la femme-chat, son ancienne partenaire. Seule elle aurait pu la voir grâce à son lien étroit avec la sublime entités des ombres. Ce n’était pas une illusion qu’Elanor avait devant elle, mais le Spectre elle même.

Bien joué Elanor. Vous avez brillamment réussi à semer le trouble dans leur esprit.

Seule Elanor semblait l’entendre. Le spectre indiqua à Elanor du regard une porte qui s’était ouverte de l’autre coté de la maison. Les Borontall’ avaient perdu leur concentration.

Nous nous occupons de terminer ramener ces deux charmants chatons dans notre étreinte. Mais ce sera facile compte tenu de ce que vous leur avez dit. Ne vous inquiétez pas pour nous, nous sommes liée à la nymphe nous même.

Ajouta t’elle en souriant et alors que son apparence redevenait celle de Selesnya. Les Borontall’ avaient déjà commencé leurs caresses et elles se faisaient de plus en plus possessives et de plus en plus intimes.

Nyahhaaaaa… Miaula la Selesnya/Spectre dans un gémissement de plaisir alors que l’étreinte des jumeaux se refermait sur elle sans la moindre pitié ni délicatesse.

Tmmyfd j. Ordonna Elduniel qui ne voulait pas rester une seconde de plus dans cette maison close.

...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Malina 27 Filandor du 1561ème cycle à 17h07

*** Quand son illusion fut posséder par le spectre Elanor lui rendit son clin d'oeil et lui dit rapidement. ***


Ramennez les moi vite, je suis la dernière élu et j'ai besoin d'allier compétent pour finir.

*** Puis Elanor se retourna et commença a partir. ***


- A-attendez Elanor il faut rester ici pour continuer a contrôler l'illusion.

- Il ne sagit pas d'une illusion mais du spectre qui en as prit le contrôle, ont peut lui faire confiance pour gérer la situation et nous les rammenez.

- Le Spectre mais dans se cas il faut tout voire, heu je veut dire il faut l'assister, heu il faut l'aidez écouter la elle a mal il faut l'aidez.


*** En effet derrière elle, les nya et des ronronnement du spectre résonnais dans toute la maison, mais se n'était pas entièrement que de souffrance. ***


- Nyalion vous me dite qu'il faut rester ici, sacrifier le prince, désobéir a un Vala et désobéir au Spectre tout ça pour rester ici et participer.

*** Elanor était devant la porte de sortie et se stoppa en attendant la réponse de Nyalion. ***


- Ahhhhhhh vous savez se que j'encaisse depuis que je suis ici, votre prince a intérer a être séduisant et vous me le laissé car la il faut que je relache la pression.

*** Nyalion repris le controle du corps et quitta la maison et continua a monter les escalier. Elle changea d'apparence basiquement pour avancer plus vite et exprima sur cette apparence tout se qu'elle avait refouler et elle expérer bien se soulager en rencontrant le prince. ***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 28 Filandor du 1561ème cycle à 13h26

Note importante : Avant la lecture. Prière de se référer à l'avant propos de mon post du Joriol 17 Dilannel, en page 5. Merci.

Accomplissements :
- « Symbiose totémique » +1 : +10 points pour Elanor.

Thème : Le fou noir...


Malheureusement pour Nyalion l'heure n’était pas encore venue de se "soulager" sur (ou avec) le prince...
Car en effet en avançant sur cet escalier de marbre blanc bientôt l’héroïne, son totem et la déesse peuluchifiée furent en vue de la prochaine maison... Qui était bien loin d'être aussi accueillante et agréable que la précédente...

La quatrième maison était lugubre et arborait une véritable aura de malveillance et de méchanceté, tout comme la première mais.... Véritablement en 10 fois pire.
Son symbole noir était celui d'une étrange arachnide affublé d'ailes de chauves-souris... Un horrible mélange.
Ce qui avait habité là autre fois avait sans doute été tué ou avait fuit il y a bien longtemps laissant la place au plus maléfique et néfaste des généraux de la Grande Ennemie.

En pénétrant dans la terrible maison, un sentiment de mal-être et d'incompréhension s'empara d'Elanor et d'horribles murmures incompréhensibles et inutiles à la progression de l'histoire se faisaient entendre sporadiquement. Même en s'y reprenant plusieurs fois pour essayer de les comprendre, ces murmures restaient abscons, et n'avaient visiblement aucun intérêt d'exister mis à part la simple branlette littéraire. Inutile donc d'en écrire ici le contenu puisque cela ne ferait pas plus avancer l'histoire... Seule la verve qui a un intérêt sera ici retranscrite.
En s'approchant du centre de la pièce ces murmures devinrent des baragouinages toujours plus incompréhensibles, pourtant la langue semblait habile et élégante, mais l'aspect final ressemblait à s'y méprendre à un borborygme d'orc.

Toi... Encore... Fit l'horrible voix qu'Elanor avait déjà entendue. Et tu as l'audace de venir jusqu'ici... Sa voix transpirait le mépris et la méchanceté, surtout de devoir s'abaisser à un si bas niveau d’élocution pour s'adresser aux simples "pécores" de ce monde.
La chose au plafond, déploya ses ailes. Un monstre énorme et poilu, semblable à une chauve souris faite de ténèbres et de sang. Une vision infernale.


Cette chose horrible et déformée n’était certes pas un fantasme, même corrompu... Mais simplement une créature à l'esprit terriblement tourmenté qui semblait trouver un certain réconfort dans le fait de tourmenter autrui, dont la nis. D'ailleurs Elanor l'avait déjà affronté lors du premier rêve. Il avait de nouveau été vaincu dans le second rêve mais il semblait toujours vouloir revenir, comme une vieille maladie, dont on arrivait pas à guérir... Ou qui ne voulait pas être guérie...

Il n'y eu pas de sommations ni d'avertissements, le monstre n'était pas là pour dorloter Elanor contrairement aux jumeaux qui lui avait laissé un temps de répit. Le monstre se lâcha du plafond et en une cabriole étonnamment agile pour sa forme massive, fondit sur l'elfette toute serres dehors.
Elanor n'aurait que quelques instants pour réagir...

...
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 28 Filandor du 1561ème cycle à 16h14

Remarque :

Citation :
Ce général représente ton acouphène permanent ?


Alors c'est tellement bien trouvé Elanor que je te donne 1000 points de rêve directement. Mes Acouphènes sont une telle torture au quotidien que même sans le vouloir, inconsciemment, j'ai dû écrire en ce sens avec toute ma souffrance, sans même en avoir conscience...
Et en vérité ça colle super bien même si je n'avait pas pensé à cela (du moins pas consciemment) au départ en écrivant.
...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 28 Filandor du 1561ème cycle à 18h37

*** Nyalion esquiva avec une roulade sur le coter l'attaque du monstre grace a se corps gracile et superbe courbe qu'elle avait crée pour une autre forme de combat. ***


-Nya faut le tuer de suite, il lance des attaques sonique et a présent physique aussi. Mon audition sur dévelloper seront un problème.

-Pas besoin d'autition avec la forme que je vais prendre.


*** L'elfette qui était rester a quattre pattes après l'esquive se transforma en une fraction de seconde.
Une chaleur intense emmana de se corps, pas du corps de la petite elfe mais d'un dragon de lave aussi grans que le général.
Ses surface sombre n'était pas constituer de roche solide mais de lave refroidi mais encore mmouvante et ses surface lumineux était constituer de lave liquide et dynamique d'ou quelque goutte s'échapper pour tomber sur le sol de mabre.

La lave cette matière brulante et pourtant pur, pas comme cette impure feu que les magicien crée ou se feu tériffiant d'un incendit de foret.
Non la lave était pur car il est le sang de la terre, le sang liquide, chaud et apporteur de vie luxuriante future, le Sang de Galmaniel ne pouvais qu'être pur comme son eau et son vent.

Revenon ens ont combat après cette parenthèse thèologique.

Ayant pris l'ennemis par surprise le monstre avec se changement de forme et de taille, Nya planta ses griffes dans les épaules et commença a y intecter de la lave liquide dans son corps et sur ses poils.
Elle approcha sa gueule de celle du monstre et cria en laissant échapper une chaleur d'enfer et quelque goutellette de lave. ***


DEGAGE DE MA ROUTE J'AI UN PRINCE CHARMANT A ME FAIREEEEEE...


*** Elle finie son crie par une attaque de jet de feu et de lave directement dans la gueule du monstre et sur son corps.

Son but le faire disparaitre, le faire fondre dans la lave du monde et le diluer dans le sang de Galmaniel ou il chaque partie de lui seras tellement éloigné que son inssuportable mumure seras impossible et isoler par le bruit des battements de Galmaniel. ***


Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 28 Filandor du 1561ème cycle à 21h25

Accomplissements :
- «  Symbiose totémique » +1 : +10 points pour Elanor.
- « Effort louable » +1 : +5 points pour Elanor.
- « Général Acouphène » (Unique) : +1000 pts de rêve pour Elanor (expliqué plus haut en remarque, ne pas compter deux fois le gain de points de rêve ^^)

Thème : Le fou noir...


Les griffes du monstre n’avaient plantée, lourdement, que dans le marbre noir de la quatrième maison qui s’était fracassé sous l’impact. La bête s’était ramassée sur elle même dans une position de prédateur, reportant son attention dans la direction où l’intruse avait roulée.
Mais Elanor n’avait pas fuit tout au contraire...

L’attaque fut si violente, incongrue et rapide que le « Général Acouphènes » (allez soyons fous appelons le comme ça si cela me permet en plus d’extérioriser un peu ce n’est que mieux ^^), n’eut pas le temps d’esquiver ou de s’envoler et fut littéralement subjugué par un déluge de roche en fusion.
Il s’était déjà prit des météorites brûlantes dans le second rêve et cela ne lui avait pas fait tellement de bien mais là c’était carrément une vague de lave qui fondait sur lui.
Il essaya de se débattre, pour se soustraire à la prise du dragon iridescent mais la chance était décidément du coté d’Elanor cette fois et un torrent de lave en fusion se déversa sur son visage et le reste de son corps.

Quelque chose que peu de monde est capable d’encaisser avec le sourire et en tout cas pas lui. Il n’eut même pas le temps de crier alors qu’il brûlait et fondait sous les yeux d’Elanor dans une bouillie fumante de chair calcinée. Bientôt il ne resta même plus rien de ces chairs qui fondaient au contact de la lave.

Elanor perçut un peu tardivement une minuscule araignée qui s’enfuyait et qui disparut à travers une fente entre le marbre. l’instant d’après toute la maison s’envolait en cendres fines soufflée par le vent. Ne laissant plus rien de la présence de la grande ennemie, comme pour la première maison.

Ri wlra z’jlimli ktjiji… Lskfrddlxaamai. Admit Elduniel.

...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 28 Filandor du 1561ème cycle à 21h53

*** Après avoir déversser sur le général toute sa frustraction, elle réalisa qu'elle était observer mais avec cette forme géante elle n'avais pas assez de rapidité pour la poursuivre.
Quand la maison se déintégra en cendre elle sauta en arrière et repris durant le saut une forme classe d'elfe, elle attéris loin de la lave qui allais mettre un certain temps a refroidir et s'assit par terre. ***


Hanta Elduniel, certe l'attaque est puissante mais elle me demande pas mal de ressource et je ne suis pas une obésder mais le faire me permet de recharger mon ennergie. Murmura elle a Elduniel.
D'ailleurs avez vous vue cette areigné qui m'observais durant le combat et qui a fuit? pensez vous qu'il sagissent d'un espion ennemis ou d'une sorte d'allier


*** Après quelques dizaine de seconde a regarder le ciel et les alentours elle se releva avec souplesse et avança vers la suite et a la poursuite du prince qui allais devoir la régénérer. ***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 28 Filandor du 1561ème cycle à 22h59

Note importante : Avant la lecture. Prière de se référer à l'avant propos de mon post du Joriol 17 Dilannel, en page 5. Merci.

Od wzk izay i'dxl ctx lzkl kt wtal pkalykal... Bd od qytaix. Dit Elduniel simplement en réponse a Elanor. Elle n'ajouta rien d'autre.

Lcnu kblsvbe lcnu fnbqbs lbsu ha iscxfavjb mavucj...

Et alors chemin faisant vers la maison suivante... Elanor pu percevoir au loin dans le ciel une sorte d'étrange nuage qui irradiait de multiples couleurs et dont le centre était constellé d’éclairs verts... C’était encore loin de la montagne, mais cela semblait se rapprocher.
L’héroïne pressa le pas et arriva face à la prochaine maison.


Encore une maison noire à l'aura néfaste... Avec deux statues imposantes de loup semblant agressifs et dangereux de part et d'autres de l'entrée.

Alors qu'Elanor allait entrer, la déesse louve la mis en garde.

Sn h e plj Lnpiuslnsztlj yvwwvxfij peuj ne xesjvu jisbeuzl, snj bvuz ljjehlw pl wlzviwulw nl fwsuyl yvuzwl uvij. Sn ul oeiz fej nlj nesjjlw oeswl.

En entrant, l'Elue pu constater que cette maison était visiblement semblable a la première la seconde et la quatrième maison... Obscure et tourmentée... Il y avait du sang qui coulait le long des colonnades. Elduniel était particulièrement mal a l'aise en ces lieux... Si Galadas et Anwë avaient su triompher de leurs épreuves respectives, jamais le mal n'aurait été aussi puissant ici... Et elle aurait pu atténuer la crainte de Selesnya des Eldunielithes... Mais tout n’était pas encore perdu.

Au détour d'une rangée de colonnade, un spectacle dérangeant s'offrit aux yeux de l'Elu son totem et la déesse. Un impressionant et immonde cerbère lupin dégoulinant de sang était en train d’écraser de son endorme patte un magnifique ner blond.
Cette énorme et affreuse créature, haute comme trois neri était une sorte de bête mi homme mi loup couverte d'une fourrure épaisse et souillée de sang. Cette chose avait deux têtes de loup monstrueuses bardées de crocs, dont celle du milieu possédait quelques mèches blondes. Il s'agissait là d'un cerbère enragé sans doute d'autant plus par la perte de l'une de ses têtes au précédent rêve. Elanor l'avait déjà vu et déjà combattu.



Sous la patte le pauvre ner se débattait pour se soustraire à l’écrasante force de la bête.
Elanor reconnu très vite le prince Wilwarin Melwasùl.


Le cerbère lupin bicéphale grognait : Tu vas nous rejoindre... Il nous faut une troisième tête...

Jamais ! Je suis le champion d'Elduniel ! Vous avez damné vos âmes dans le sang et dans la peur ! Je ne serais jamais comme vous ! Se défendit le prince.

Tu n'auras pas le choix... Elduniel perd ses champions les uns après les autres ici. Tu ne vaux rien... C'est ton tour de mourir et de nous rejoindre. Répondit le monstre qui faisait pression sur le ner de toute son énergie noire.

Elanor était stupéfaite de la scène qui se jouait devant elle, mais elle était restée suffisamment vigilante pour entrapercevoir du coin de l'oeil une silhouette venir vers elle sans un bruit. Elle fit un bond sur le coté et évita un violent coup de griffe. lorsqu'elle se retourna vers l'agresseur elle reconnu Anwë, du moins il s'agissait d'un Anwë encore plus sauvage et furieusement... "excité" que dans le second rêve. Complètement nu, son ardeur qui avait toujours poursuivit Selesnya dans l'espoir de venir en elle était maintenant véritablement démesurée. Même corrompu, l'homme loup restait séduisant. Il n'en restait pas moins sauvage et très dangereux, sans doute rendu fou par son échec et sa frustration de ne pas avoir pu posséder la frêle nis après laquelle il courrait depuis des cycles...
Un filet de bave pendait de sa bouche, les dents serrées en un grognement menacent. L'Eldunielithe était clairement enragé.


Elduniel murmura un conseil tout en gardant le prince du coin de l’œil : Jnahq upt hn rjntjpxu vqllqxch, xjep es cuht hQtlu chlerehe. Pqhkunuw kqhp, es j pjhkhe sj nmxcgu du sj duptlhvteqn hstexu sqlp du kqtlu clhevheduntu jkunthlu. Pe kqhp jkuw rjex, v'upt su xqxunt du dqnnul hj Jnahq vu yh'es dhepelu su cshp un vut enptjnt.

...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Dolink 9 Volganor du 1561ème cycle à 23h30

hrp: Pas d'image cette fois, l'imagination est plus forte que mille mots et mille photos

Je compte bien en profiter.

*** Deux sublime créature apparure, une en tenue moulante intégrale rouge qui bougeais comme une deuxième peau.
Elle était sublime pas par la taille de ses courbes, mais par la finesse de ses muscles et son corps sculpter pour la chasse et la dansse de guerre.
Devant elle se tennais une nis qui était son opposé, intégralement nue, enfin presque elle était habiller de fourrure blanche, d'oreille de lapin. Son corps était comme celui de Selesnya, mais était aussi le miroir d'Anwë.
Elle était remplis de désir et cela se voyait dans tout son corps qui était comme le loup, prête a tout acceuillir. ***


*** Elduniel pris la lapine en main et a peine le contact effectuer qu'elle eut un puissant orgasme.
***

Viens ici mon enfant, nous savons que tu ne nous pas tourner le dos, arrête d'être en colère, transforme cette colère en amour passionnant pour cette nis. Une fois assouvie reviens vers nous.
*** Anwë pouvais aussi entendre si il n'était pas trop occuper de la fierter pour lui qui avait résister, la fierter d'un combatant pour un autre qui prend la revèle. ***


*** Elduniel poussa la nis dans les bras du loup, quand la lapine percuta le corps du loup elle eut un autre puissant orgasme innondant le loup de ses éffluves et se frottant cotre lui et sa double lame géante et en passant d'une boule de spore.
Entre deux gémissement et d'une voix éssouflé elle lui dit. ***


J'en ait assez de cette chasse, tu as gagner fait de moi se que tu veux, je suis ta chose.

*** Pendant que la lapine s'occuper du loup,Elanor murmura a la peluche d'Elduniel. ***

Guider mon bras et nous vaincrons.
*** Elduniel se tourna vers le cabot et en faissait apparaitre une arc dans la main et diverse arme sur son armure dit. ***


Tu pense vraiment voler nos fidèles sale cabot.
NOUS SOMME ELDUNIEL. NOUS SOMME LA PASSION QUI BAT DANS LE COEUR DES ELFES. NOUS SOMME LA PROTECTION DU DOMAINE, DES ELFES.


*** Elle arma son arc pour visé les têtes du loup. ***


NOUS SOMME L'HONNEUR ET LE BRAS ARMEE. LE SACRIFICE, LE SANG DE TOUT LES ELFES DE L'HISTOIRE COMBATANT POUR LEUR FRERE COULE EN NOUS.

ALORS POUR EUX MORT.


*** Cria elle dans la maison, elle ne criais pas de rage ou de haine, mais elle criais la tête haute et avec passion pour tout les sacrifices dans la bataille contre la grande ennemis et surtout pour ses fidèles soldat loup qui avait combattue contre leur gré dans le mauvais camp. ***


Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Lüdik 10 Volganor du 1561ème cycle à 11h58

Accomplissements :
- "Symbiose totémique" +1 : +10 points pour Elanor.
- "Ouuuuuh... Caliente..." + 1 : + 10 points pour Elanor.
- "Ouuuuuh... Caliente..." + 1 : + 10 points pour Elanor. (oubli post précédent)
- "Ouuuuuh... Caliente..." + 1 : + 10 points pour Elanor. (oubli post précédent)

Thème : Lumière et Obscurité s'unissent dans un désir mutuel de luxure.

(Note : Attention quelques passages sont à caractère un peu érotiques. Âmes sensibles s'abstenir.)

Les jets qui continuent d’être réussis d’Elanor semblent conforter sa stratégie gagnante. C’est donc un Lokpin lumineux contre un Grahyèna obscur.

Elanor avait donc recouvert la Selesnya lapine d’étrange petites orbes mycéliennes invisibles qui explosèrent au contact d’Anwê loup. Les spores se rependirent en un nuage rose de vices inavouables engouffrant les deux amants bestiaux alors que le reste des excroissances mycéliennes ayant accomplie leur tâche se desséchait et tombaient au sol. Anwë fut infecté par les spores et Elanor referma sa prise sur l’esprit et le désir de l’ancien champion d’Elduniel. Et vu la description faite par Elanor, sa création semblait elle aussi extrêmement sensible et sujette au plaisir comme Anwë.
(Note : Je te laisse le soin de mettre l'image de Vièra de FF que tu avais trouvée dans ton prochain post ^^)

Il serait extrêmement aisé à présent de briser l’elfe loup, déjà complètement asservi par son désir de faire sienne la création Selesnyenne d’Elanor. Le prédateur se jette sur sa proie et la dévore avec violence. Toute cette frustration, ce désir inassouvis, accumulé pendant des années dans les deux corps d’Anwë et de Selesnya, cette luxure en écho qui à chaque fois était si proche de jaillir… Tous ces jeux du chat et de la souris pour enfin conclure sur ce point culminant où la proie s’abandonne au chasseur. Tout ceci… Enfin... Se libère dans une explosion de plaisir mutuel.
Dans un roulé boulé sauvage, emportant la nis-lapine avec lui, le ner-loup est cependant celui qui est piégé par les subterfuges plus vrais que nature d’Elanor. Mais il n’en a cure, la Selesnya qui gémit de plaisir sous lui est bien réelle. Et par les pouvoirs d’Elanor, cette lapine est à n’en pas douter une extension, un avatar de la Nymphe Selesnyenne elle même, il le sent, cette odeur… C’est la même.

Le ner s’arque-boute sur la nis comme lors du second rêve mais cette fois ci, rien ni personne ne pourra l’empêcher d’embrasser son destin et de prendre ce qui lui revient de droit, ce qu’il convoite depuis des cycles.
Selesnya entoure Anwë de ses bras, offerte, son regard est explicite, elle l’embrasse tendrement. Leurs desir est ardant, les consumment… Et Anwë répondant à ce baiser torride entre brutalement en elle… Enfin…Après tous ces cycles… Arrachant un premier orgasme incommensurable à la nis. Le ner jubile en contemplant le blanc des yeux de son amante qui frétille piteusement sous lui, sans pouvoir contrôler ses gestes erratiques. La puissante et dévastatrice lame d’Anwë pulse dans les entrailles de la nis en réponse à l’orgasme incontrôlé de Selesnya.
Anwë sourit et ricane, sa victoire est totale. Il triomphe enfin, Selesnya est à lui, il va la pourfendre jusqu’à la noyer de plaisir, jusqu’à ce que le cerveau de la nis ne puisse plus se passer du plaisir qu’Anwë lui donne. Avec cette idée prédatrice en tête, il continue son œuvre tout en l’embrassant et la serrant contre lui dans une étreinte torride et brutale où la nis est écrasée par les vagues de plaisir ressentis.

Thème : Bataille contre le monstre.

Le raffut fait par les deux amants bestiaux sort le cerbère de sa concentration sur le prince et il constate avec effroi ce qu’il advient du ner-loup.

Anwë pauvre imbécile !

Puis il entend incrédule les invectives d’Elanor changée en Elduniel et pour la première fois sur son visage, se lit une forme de surprise lorsqu’il pose ses yeux sur la déesse :


Quoi… Comment… Ce n’est pas possible.

La flèche sacrée fuse alors pour venir se planter dans l’œil de la tête sur le coté arrachant un hurlement de douleur sinistre à la bête qui recule libérant le prince. Celui-ci en profite pour faire une roulade et se dégager vers l’endroit où gisent ses armes, un bouclier et une lame simple de facture royale. Ces armes et le style de combat du prince de mème que sa tenue étaient exactement similaires à cette démonstration à laquelle Selesnya avait assistée avec son tuteur.

Le prince eut un regard vers Elduniel, lui sourit, confiant et dans une acrobatie Legolasienne défiant la gravité et le sens commun de la physique et de la logique, vient sur la bête assener un gracieux coup d’épée à la même tête. Puis en une pirouette, le prince se retrouve au coté d’Elanor et d’Elduniel et pose un genoux a terre pour les saluer avec respect.

Hanta.

Mais pas le temps de se réjouir que le monstre reprend du poil de la bête.

MISERABLES !!! Rugit le monstre avec une flèche plantée dans l’œil. JE VAIS VOUS TUER !!!

Et sans attendre, il charge...
...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Joriol 20 Volganor du 1561ème cycle à 09h32

*** Elanor tendis la main au prince et quand leur mains fut lier ils sautèrent et esquivèrent la charge futile du cerbere. A la fin de leur danse en duo ils arrivèrent a coter du couple bestial. ***


Prince Melwasùl tanker et garder cette ennemis a distance, je vous couvrerais avec mon arc, mais je doit recruter se loup.


*** Alors qu'Elduniel bandait son arc pour visé l'ennemie afin de le garder a distance et profiter d'une ouverture, deux liane de mycélium partie d'elle pour se diriger vers le couple. Une liane se dirigea vers le ventre de la nis pour se nourrire et l'autre vers l'oreille du ner-loup pour le manipuler.

Alors que la nis-lapine exitais son amant en criant en continue des "plus vite, plus fort, encoreeeeeeee."

Une fois dans l'esprit du ner Elanor modifia qu'un souvenir qui changerais tout et qui était en surface.

Ont était en hivers, la Taurë avais revétis son manteau blanc et bleuté grace a la lune. Un ner était a la recherche d'une petite coquine nu qui avait abandonner sa tunique par terre.

Hors tout les chasseur savent cela lors d'une traque toujours savoir ou était la tanière de sa proie et se grand méchant loup savait exactement ou la pretresse logeais. Alors que cette dernière après plusieurs heures a attendre dans le froid décida de rentrer elle fût plaquer contre le mur a peine rentrer, elle sentait un long pieux chaud contre son bassin glacé.

Le loup ne dit rien et profita de sa pauvre victime toute la nuit, la chambre était retourner, les meubles en bois massif était détruit, les murs recouvers de griffure et les draps en charpis.
Telle fut retrouver la chambre de la victime quand les autorités arrivèrent mais ils la trouvrèrent vide.

En effet après cette nuit alors que la victime tomba de fatigue le grand méchant loup l'emmena a sa tannière mais ça personne ne le sut, tout se qu'ils savais était que la nis fut un jour de retour chez elle après plusieurs cycle de disparition.

Elanor se nourris de tout se plaisir, ses pulsions animale et ses images que le ner avait imaginer durant son rêve/souvenir.

Une fois que la tentacule dans l'oreille fût retirer la nis-lapine hurla. ***


Regarde il est revenue, ses se grand loup bycéphale qui nous a séparer aide et protège la déesse qui nous a réunie. Tue se loup et je serais a tout pour l'éternité.

*** Mais était-ce la nis-lapine ou Elanor qui avait pris sa voix qui avait parler.

Pendant la manipulation mentale d'Elanor, Nyalion avait le controle du corps et profita de la moindre faille dans le cerbère pour encore attaquer. ***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Lüdik 24 Volganor du 1561ème cycle à 11h37

Accomplissements :
- "Symbiose totémique" +1 : +10 points pour Elanor.
- "Ouuuuuh... Caliente..." + 1 : + 10 points pour Elanor.
- "Effort louable" +1 : +5 points pour Elanor.


Entendu. Fit le prince alors qu'il faisait quelques pas de coté tout en tapant de sa lame sur son bouclier pour s'éloigner d'Elanor et des amants bestiaux. Il attira l'attention du monstre. Le hero à la mastersword et au bouclier et la princesse à l'arc de lumière pour défaire un ennemi maléfique et monstrueux ? Cela rappelle vaguement quelque chose ça tiens... Une des rares fois où la blonde fera autre chose que de faire la potiche inutile d'ailleurs. Souvenirs...

Le monstre se jeta sur le prince.qui d'un mouvement habile fit une roulade sur le coté et se relèva tout en effectuant une attaque circulaire sautée et en blessant gravement la tête déjà bien amochée par la flèche.

Elanor quand à elle décocha une flèche qui vint toucher le flanc de la bête.

Thème : Lumière et Obscurité s'unissent dans un désir mutuel de luxure.
(Note : Attention quelques passages sont à caractère clairement érotiques. Âmes sensibles s'abstenir.)

Pendant ce temps, le plan d'Elanor pour les deux amants se déroulait sans accrocs. Peut être ne le savait elle pas... Mais les faux souvenirs qu'elle essayait de donner à Anwë... En vérité Selesnya les a elle même vécus, mais pas avec Anwë...Avec les jumeaux. Lors de leur première rencontre, outre l'agression sexuelle initiale, elle fut séquestrée et utilisée par les Borontall' pendant des cycles avent de trouver la volonté suffisante de leur échapper.
Oui on peu dire que Seles' a un très puissant syndrome de Stockholm... Surtout vu qu'elle est encore désespérément amoureuse des jumeaux...

Toujours est il que même si Anwë n'avait malheureusement pas su faire aussi bien que les jumeaux, cette fausse histoire implantée dans son cerveau avait le mérite de bien lui plaire et de bien l'exciter.

Jamais plus je ne te laisserai t'enfuir ! Tu sera a moi pour toujours ! Enchainée à mon désir... Grogna Anwë alors qu'il se mettait debout et se saisissait de sa proie pour la soulever au-dessus de son impressionnante arme, prêt à porter le coup mortel.

Le ner, plus puissant et grand que la nis avait peu de mal à en faire ce qu'il voulait. Elle n'avait ni la force, ni la volonté de le combattre de toute façon. Bandant ses muscles saillants, le ner-loup fit une clé de bras à la nis-lapine. Il releva les jambes de Selesnya vers la tête de la nis avec ses bras puissants et la maintint dans cette position avec ses mains placées derrière la tête comme lors d'une lutte, pour empêcher l'ennemi de se débattre. De cette façon elle ne pouvait plus bouger et son jardin des plaisirs était complètement offert et sans défense, à la vue de tous. Anwë fit levier avec ses bras et son torse musculeux pour contorsionner Seles' un peu plus avec une expression sadique sur le visage et un sourire pervers. La nis s'accrochait aux bras puissant de son amant tout en écarquillant les yeux de douleur et de surprise. La lame du ner vint effleurer le jardin secret de la nis.... Amoureusement.

Il est temps d'en finir... Lui murmura Anwë en lui mordillant l'oreille.

Puis il la pourfendit brutalement.. Encore plus brutalement qu’auparavant. L'ébat était d'une violence et d'une bestialité sans nom si bien que de la bave coulait entre les dents serrées du ner, enragé par son désir. La Selesnya lapine s'était déjà évanouie sous sa violence et les vagues de plaisir. Ses yeux blanchis... Son esprit embrumé, mais son corps répondait encore à celui de son amant. Anwë et Selesnya eurent un frisson mutuel... La fin etait proche... Et dans un ultime coup qui vint véritablement déchirer les entaille de sa proie, Anwë et sa victime atteignirent le septième ciel, ultime orgasme, à l'unisson.

A cet instant une étrange aura violette entoura les deux amants et Elanor se rendit compte de la présence de la Nymphe elle même dans sa création Selesnya-lapine. Nyalion reconnût aussi cette aura, similaire au Spectre, comme tout à l'heure. Mais cette fois... Ce fût différent...
Alors qu'Anwê jouissait encore et encore, bestialement, au plus profond de la nis, et continuait de l'emplir de sa semence, Elanor sentit ses forces lui revenir, entièrement. La Selesnya lapine tourna légèrement la tête pour faire un clin d’œil à Elanor et elle eu ainsi la confirmation de la présence de la nymphe.

Il y avait cependant quelque chose d'étrange... Cette aura violette se changea en flammes pures de passion. Selesnya-lapine murmura alors pour son amant :
Il est temps pour toi de payer cet abandon... Tu n'as plus ta place ici.

Les deux amants furent alors consumés par leur désir mutuel au sens propre du terme, par ces flammes de plaisir violettes.
Anwë, emporté par son plaisir, parvint à articuler un.... Pardonne moi Seles'... Avent de disparaitre avec son amante dans les flammes violettes de leur passion.

Comme si la nymphe Selesnya avait été une succube, elle avait consommé Anwë, par l'intermédiaire des pouvoirs d'Elanor et de sa création. Il était évident que ce délicieux repas avait redonné quelque forces à Selesnya. Il y eut une réponse murmurée, flottante dans l’atmosphère étrange et inquiétante du lieu :
Nous verrons...

...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Valkin 4 Logalios du 1562ème cycle à 01h56

*** Après la disparition du couple bestial le calme revient dans la maison. Enfin durant quelque instant car le loup recommença l'attaque contre le prince et Elanor tira dans les pattes du loup.

Quand il seras moins mobile elle tenteras des attaques avec les dagues au corps a corps.

***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Valkin 11 Logalios du 1562ème cycle à 11h54

Accomplissements :
- "Ci-gît l'inspiration" : Négliger le Rp. -5 points de rêve pour Elanor.

Musique d'ambiance : Bataille contre le monstre.


Imbécile... Grogna la créature en voyant Anwë succomber au piège de la tentation.

L'immonde créature sembla inspirer un instant puis lâcha un souffle infernal par ses deux têtes en direction des deux combattants.

Le prince surprit parvint à faire une roulade qui le sauva in-extremis, mais il sentit le feu venir lui lécher les jambes.

La flèche d'Elanor guidée par Elduniel vint se planter dans la patte du monstre l'handicapant dans ses mouvements.
Profitant de ce handicap, le prince enchaîna sur une serie de coups rapides puis sur une attaque rotative en direction de la tête déja amochée. Cette attaque envoya le prince dans les airs qui retomba sur la tête en plantant sa mastersword entre les deux yeux du monstre.

Il y eu un horrible hurlement suivit d'un râle d'agonie alors que la tête mourrait en fondant et se désagrégeant.

Je.... reviendrais.... Fit la tête restante. Et le reste du corps se volatilisa dans une explosion de fumée.

Autour d'Elanor, alors comme précédemment, l’édifice se désagrégea et le calme fut retrouvé. Ne restait que le prince haletant, Elanor et la peluche Elduniel.

...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Solior 19 Logalios du 1562ème cycle à 17h15

*** Elanor avait sortie ses lames pour attaquer pendant l'attaque du prince mais la créature se volatilisa avant qu'elle ne l'atteigne. ***


Merde il faudra encore l'affronter.

*** Quand Nyalion se rendit compte qu'elle était seule avec le prince et que la maison avait disparue, elle en profita et s'approcha du prince et alors qu'il se redressa pour lui parler Nya l'embrassa et se lova contre son corps muscler.
Les mains de la nis parcoura le corps du prince et après quelque seconde le pantalon du ner tomba et elle le laissa respirer. ***


Elu viens Horoner ta déesse.
***
Elduniel lui fit une prise et il tomba sur le dos et elle a califourchon sur son ventre, quand il ouvris les yeux après le choc il put voir la déese armé mais sans armure et elle était magnifiquement dangereusement. ***


Prie moi, supplie moi, prouve ta fidèlite envers Elduniel et je viendras récompensez mon élu.

*** Elle se pencha et frola le ner avec ses attributs de combat. ***


hrp: 19 au dés et 100% en charisme
Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Dolink 20 Logalios du 1562ème cycle à 19h23

Accomplissements :
- "Symbiose totémique" +1 : +10 points pour Elanor.
- "Ouuuuuh... Caliente..." + 1 : + 10 points pour Elanor.


Zxoj hv'kjl dk hvk sgvj rxolkj ! S'indigna Elduniel. Lgw mogd gdgqhawf xop aiwptatga hogq apdhaqwq ig rogqjyw wt mogd njttqw roptqw s'wppwxa hjddw wproqw, xjad gwj...

La déesse peluche n’était pas certaine d'être contente, même si, il est vrais que faire naitre dans l'esprit de Selesnya une relation passionnelle et magnifiquement belle entre le prince et sa déesse ne pouvait qu'améliorer les relations de la Galmanielith avec Elduniel, vu que Selesnya adorait le prince. Cette passion pouvait même donner de la puissance en la foi en Elduniel de Selesnya... Mais bon tout de même, étais ce bien raisonnable que la Galmanielith commence à se faire des films sur les Eldunieliths et leur relation.... "privilégiée" avec leur déesse...?

Elduniel... Murmura le prince complètement sous le charme et il l’embrassa torridement en venant en elle.
(Note : Précises tes jets de dés et bonus de compétences à la fin de ton précédent RP s'il te plais. Que l'on voit bien que ce n'est pas une décision qui vient de moi XD)

Selesnya était déjà bien nymphomane, il n’était pas tant nécessaire d'en rajouter... Elle risquait de vouloir se constituer un harem d'Eldunieliths fanatiques avec ça... Hmmmm... Se déguiser en Elduniel et se jeter parmi eux...
Peut être même ! Devenir Eldunielith elle même ! Catastrophe !
Il faut intervenir !

Alors que le prince commençait à honorer sa déesse tout en l'embrassant avec délice et que la vraie Elduniel regagnait son pouvoir, tout d'un coup le prince se figea net, comme pétrifié.

Il y eut un petit rire, Elanor reconnaissait cette voix.

Xa ! Vn w'ncm exc ord ! Fit la déesse peluche qui commençait d'ailleurs à ressembler à une vrais louve blanche et qui sentit que les soupçons pourraient se porter sur elle.

Non ce n’était pas elle. Elanor savait de qui il s'agissait.

Elduniel désigna la maison suivante. Kccc... Jn qnmf dvn vnw tpnmq yn xvw. Trfhn wmepnmmn... Ewcwhwyn...
La petite louve blanche qui irradiait de plus de pouvoir à chaque secondes se posa sur le torse du prince.

Ko toruuowlr sdw udr. Ox ko brqrwlr... Mo jdo tzds ltoe mzccoqmdr... Po clqrdrwo czrqs... Fod... Huds... Lmlpdrcrjdo... Uzwsjdo tzds u'ldwoe urydrwdr pd cludrbrmo.

Elle regarda Elanor dans les yeux.

Egrpk jamr xaqrg wkvg. Bkgz ymg hg ealgz gejhalmk... Iarqg vg h'arvkzwkrg... Xami wxgf zamrrkq hw sak ymg Ighgizlw eg xamwkq. Tg rgqramxgrwk bkgzqmq qamqg ew jhwpg gz iaz pœmr, paeeg hgi wmqrgi.

Et elle hocha la tête en signe de gratitude.

...
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Malina 5 Danurmos du 1562ème cycle à 09h32

*** Pendant qu'Elduniel essayais de calmer et de reprendre la main sur la situation, Nyalion avais perdu le controle et augmentais la cadence.
Quand la déesse finie de parler Nyalion fit des mouvements diabolique sur le corps pétrifier du prince.

Elanor n'arrivais pas a résonnez son alterégo Nyalion mais elle réussie a prendre le controle de la parole.
Elanor murmura assez bas pour que seule Elduniel l'entendent. ***


Poussez Nyalion quand vous aurrez assez de force et je tenterais de m'envoler avec ses ailes, toute de suite elle a perdu la raison s'était fait dominer par ses pulsions.

hrp: 1 échec critique sur le raisonement de nyalion par Elduniel et 1 échec critique pour garder le controle mentale du prince qui est plus que libre.
Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Solior 9 Danurmos du 1562ème cycle à 22h30

Vestiges de la première maison :

Thème musical : La fureur de l'Arbre Auguste.


Cela faisait un moment que Nathanaël était assis en position du lotus au centre de ce qui avait été son ancienne demeure. Il avait dépensé beaucoup d’énergie pour combattre le fantasme corrompu et l’élue corrompue et il méditait pour récupérer son énergie.

Des bruits de pas portant une lourde armure sur les marches dallées du sanctuaire se firent alors entendre...
Dans la pénombre une silhouette aux allures altière et méprisante avec ce qui semblait être un instrument à corde oriental dans le dos, se présentât devant l'Arbre Auguste.

Celui-ci, sortit de sa méditation et se releva.
Rônin corrompu... Je savais que j'aurais tôt où tard à vous barrer la route.

Sans autres préambules l'élue déchue dans un mouvement habile jeta de toutes ses forces son shamisen sur l'arbre auguste qui le brisa d'un revers de sa main gauche. Mais il ne s'agissait là que d'une diversion, le Ronin avait déjà tiré le sabre au clair et en un mouvement rapide la lame venait lécher le casque de l'auguste.

"Cling" La lame du bâton/épée de l'Arbre Auguste venait de s'interposer entre la tête de Nathanaël et le sabre de son adversaire. L'Auguste se saisit du manche de son arme. Il n'avait pas bougé d'un cil. Le ronin forçait de ses deux mains pour tenter de planter sa lame dans le casque de l'auguste.

En revanche... Souffla Nathanaël.

De sa main libre l'Auguste donna un violent coup de paume au niveau du thorax de son opposant. D’étrange glyphes et symboles apparurent autour de la main et le Ronin obscur fut repoussé par une déflagration magique blanche. Une sorte de gros laser blanc avait jaillit de la paume de l'Arbre, qui fit un joli trou dans le thorax du combattant qui s’écroula et s’évapora comme la poussière.
L'arbre auguste eut juste le temps de se retourner et de lever ses bras pour faire apparaitre un bouclier magique bleuté. A cet instant des projectiles vinrent s’écraser contre le bouclier, il s'agissait de cartes tranchantes comme des rasoirs.

Nathanaël soupira.
J'avais espéré ne pas avoir à vous affronter... Cartomancienne...

Le bouclier s’abaissa. Une silhouette aux formes voluptueuses se mu dans les ombres semblant serpenter vers l'Arbre Auguste. Le coup mortel donné au Ronin lui avait couté une grande quantité de l’énergie accumulée mais au moins, il pouvait faire face a l’intrigante flambeuse obscure. C’était largement préférable que d'être occupé a se battre contre le Ronin et de lui présenter son dos.

Il semble que j'ai bien fait de me préparer... Je ne vous ferai pas l'affront de vous sous-estimer. Dit l'arbre auguste alors qu'il faisait tourner son arme et se mettrait en position de combat, soulevant de la poussière alors que son pied glisse pour adopter une posture stabilisée. Il s'encra fermement au sol et parla plus fort.

Venez. Je me souviens de vos paroles, humaine, et, à vôtre propre demande, je pallierai vos faiblesses. Sa tête sembla se baisser.... Comme un regret...

Il fit tourner son arme dans sa main dans un mouvement harmonieux et martial. La flambeuse obscure fondit sur lui...

_____________________________________________________________

Retour vers Elanor...

La déesse hérissa son poil et grogna. Nathanaël était en train de défendre vaillamment l'entrée du sanctuaire pour empêcher les ennemis d’interférer avec la mission d'Elanor et Elanor elle, perdait du temps et n’avançait pas d'un centimètre à cause de ses pulsions et de celles de son totem.

FB AZIIFX !!! Fit elle courroucée.

Elle hurla une puissante onde de choc qui envoya valdinguer Elanor loin du prince et refroidit instantanément son totem.

XYVIIV JRGCV ! EIIVD PRYW UFVGZFV PRCFV HNWWNRG EY WyFNVYM !?!?

...
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Émissaire de Délémia, Maitre Marchande, Magistrate
Empire de Kohr

le Malina 12 Danurmos du 1562ème cycle à 14h26

This smile of them :

... Puis s'arrêta. Un rire sembla envahir l'ensemble des ruines tandis que le visage pâle de la Cartomancienne sortait des ombres, dévoilées par quelques flammes d'un noir pur ayant remplacé les plumes colorées d'une vie passée. Elle tourna la tête vers les ombres, comme si sa propre silhouette lui soufflait une mélodie qu'elle écouta attentivement, nimbée de cette aura à la fois sombre et violacée qui épousait ses mouvements aériens. Difficile de déterminer si la Cartomancienne flottait tant la souplesse de son juste-au-corps avait été remplacé par un tissu si léger et si flottant qu'il dansait autour de sa propriétaire. La soie était si fine qu'on devinait sans mal le corps presque nu de la Cartomancienne, qui gardait pourtant avec une étrange pudeur l'essentiel de sa peau recouverte.

Allons, Auguste... pourquoi devrais-je vous affronter ?

Les flammes sombres de la délémite la suivirent comme autant d'amants fous d'elle, alors qu'elle traçait un passage en demi-arc de cercle autour de Nathanaël. Toute une série de cartes voletaient autour de ses mains. Son regard autrefois smaragdin possédait désormais une teinte plus pure, mais plus dangereuse, comme si tout ce qu'elle fut de plus noir avait été exacerbé. Ses cheveux cheveux longs reposaient en une multitudes de tresses qui longeaient jusqu'à ses hanches, et un sourire divinement diabolique ornait ses jolies lèvres alors qu'une main venait caressait son cou.

N'est-ce pas votre faute, si je me retrouve ainsi face à vous ? Noyée dans les ombres... dans des tentations inavouables... j'étais seule dans la brume car vous m'y avais laissé... tous...

Elle leva un regard vers ce qui restait du plafond, les mains jointes en une prière muette, accablée d'un sentiment si puissant qu'il en fit trembler l'air autour d'elle.

Et regardez l'état de votre maison... ce désastre... vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-même, Nathanaël... mais rassurez-vous.

Un tendre sourire se dessina progressivement sur les lèvres rosées de la jeune femme, transformée créature mais semblant garder toute sa tête... ou presque.

Je ne vous en veux pas. Qui serais-je pour vous accabler de la sorte ? Mais il y a tellement de personnes vers qui nous pourrions retourner nos ressentiments...


Sa tête dodelina, d'un côté, puis de l'autre.

[g]Aaah... comment en suis-je arrivée là, déjà... qui m'a amené... pourquoi ? Vous seriez me le dire ? Pourquoi sommes-nous autant... vous... moi... à souffrir ? Pourquoi ?[/g]
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Malina 12 Danurmos du 1562ème cycle à 15h50

Accomplissements :
- "Ouuuuuh... Caliente..." +1 : +10 points de cauchemar pour Lizbeth.
- "Symbiose totémique" +1 : +10 points de cauchemar pour Lizbeth.
- "Effort louable" +1 : + 5 points de cauchemar pour Lizbeth.
- "Maline" +1 : + 10 points de cauchemar pour Lizbeth.

Première maison :

Ambiance : Murmures tentateurs.


L'Arbre Auguste pris soin de toujours faire face à la séductrice, paré a toute éventualité. Mais comme il s'y était attendu, Lizbeth n'attaqua pas de manière frontale et préféra les mots comme arme. Habile. Comme le Despote. C’était peut être la plus dangereuse des élus déchus.

Très bien, si elle préfère parler, qu'il en soit ainsi. Pensa Nathanaël. Chaque minute pendant laquelle Nathanaël retenait Lysbeth... C'était une minute de gagnée pour Elanor. Il savait ce qu'il devait faire...

L'Arbre Auguste se raidit lorsqu'elle évoqua l’abandon dont elle fut victime. Elle avait certes raison. Nathanaël garda son heaume bien vissé sur sa tête. Si il était évident que la pique avait touchée, on ne pouvait lire son visage. Si le ner pensait pouvoir l'emporter aisément en combat contre la cartomancienne, il n’était pas certain de savoir l'emporter dans une lutte orale. Mais il devait offrir du temps à Elanor... C'est tout ce qui importait. Dusse t'il s'y sacrifier.

L’humaine était incroyablement séduisante, son aura semblait à la fois enivrante et dangereuse, comme le Spectre... Nathanaël fit mine de se relâcher légèrement.

Hmmm... Fit Nathanaël. Que voulez vous dire ?
Vraiment... ? Contre qui pourrions nous tourner notre ressentiment ?

Je ne comprend pas... Pensez vous que j'ai la réponse à vos questions ?

Le ner feignait-il l’ignorance où n'avait il aucune idée de ce dont son adversaire parlait ? Impossible de le savoir avec ce casque en tout cas.

...
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Émissaire de Délémia, Maitre Marchande, Magistrate
Empire de Kohr

le Mirion 13 Danurmos du 1562ème cycle à 10h42

Lizbeth avait-elle conscience de tous les fragments du jeu qui se mettait en place autour d'elle ? Savait-elle à quel point la manipulation s’immisçait dans le cœur des autres pour l'atteindre ? Peut-être... y compris pour elle-même, là était toute l'horreur même et l'étrange fascination de cette existence. La Grande Ennemie d'un côté... comme une amante lointaine dont ne pouvait prendre soin sans y laisser ses ailes, et l'Arbre Auguste de l'autre, ne désirant qu'une seule chose...

M'utiliser...

Un déchirant soupir brûla les poumons déjà éteint une première fois de la belle brune, qui laissa rouler une larme sous ses yeux d'émeraude.

Voilà tout ce dont vous aspirez ? Moi qui pensais ne plus pouvoir être déçu...

Si faille il y avait, Lizbeth continuerait inlassablement de s'y faufiler, que cela soit visible ou non. Car son regard ne transpirait qu'une pure sincérité dans les mots écartés de sa bouche. Même s'il était vrai que son esprit cherchait autre chose, et que faire gagner du temps à la dernière élue qui, de toute façon, se ferait rattraper par sa propre incapacité comme par Lizbeth, était peine perdue.

La délémite se rapprocha, douce et dangereuse, aimante et empli de rencune. Comme si elle n'avait pas peur, comme si elle ne pouvait pas mourir sous les coups de son ancien allié.

Si je vous pose des questions, c'est que je cherche des réponses. Pour qui me prenez-vous ? Une énième tentatrice ? Non... Nathanaël...

Ses yeux s'agrandir avec un léger mépris, comme si ce qu'elle s'apprêtait à dire la répugnait.

Vous êtes déjà très bon pour pourrir ce qu'il y a autour de vous tout seul... n'est-ce pas ? Ce lieu... n'est-ce pas votre négligence, la seule fautive ? Et la solitude d'Elanor... les élus ne devaient-ils pas être vos protégés ?

La tristesse revoilà à nouveau le visage de la déchue.

A qui en vouloir à part nous-même ? ...
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 13 Danurmos du 1562ème cycle à 14h34

L'arbre Auguste fut d'abord surpris.

Non ce n'est pas...

Mais la suite du discourt le transperça plus facilement que n'importe quelle lame effilée. Là ou pourtant nulle épée conventionnelle n'aurait pu le toucher...
Il fit un pas en arrière encaissant le choc et sembla s'affaisser sur lui même.

Musique d'ambiance : Chagrin...

Pourrir ce qu'il y a autour de moi... Non.... Je ne voulais pas...

Qui était vraiment Nathanaël au fond... ?
Le premier amour de Selesnya... Celui a qui elle avait offert sa virginité. Et pourtant, il y avait entre eux une certaine distance... Pourquoi ?

Pourquoi Nathanaël, "Le Lumineux", ne pratiquait-il que l'arcane de l’éclair... Maitre dans ce domaine et pourtant ... Pourquoi se refusait il à l'utilisation du feu ...? Lien vers : L'orage.

La plus part des peurs rencontrées ici bas étaient facilement explicables par des expériences vécues assez récemment par la nis. Les morts-vivants, les différents ennemis, mais... Le feu ? Cela remontait bien plus loin... Est ce simplement une peur rationnelle due au fait que son peuple vive dans une forêt...? Cela ne serait-il pas trop simple pour avoir une telle peur de cet élément ? Surtout pour une nis si croyante...
Comment Selesnya était elle venue à craindre le feu...? Et a s'éloigner de Nathanaël... C’était il passé quelque chose...?

Assurément...

L'arbre Auguste était perdu dans un souvenir particulièrement douloureux. Il se revoyait alors très jeune, fanfaronnant devant son amoureuse, Selesnya, innocente, pure, tellement pressé de lui montrer ses aptitudes magiques... Le sortilège qui avait mal tourné... Le feu incontrôlable qui encerclait la nis... Ses hurlements de peur et son incapacité à lui de la sauver...
Galmaniel avait ce jour là, sauvée son enfant grâce à une pluie miraculeuse... Un orage... Orage qui fut une révélation pour le ner... Et bien que la nis ne garda aucune séquelle physique... Les dégâts sur sa psyché furent grands. Suite à l'accident, Selesnya et sa famille ne voulait plus revoir le ner.

Non... Je pourris tout ce que je touche...? L'Arbre Auguste tomba à genoux, pleurant à chaudes larmes dans son armure.

Sans Nathanaël pour veiller sur elle et la protéger... Selesnya était tombée sur les jumeaux Borontall, qui l'avaient souillée complètement... Le jour ou Nathanaël avait commit cette erreur et que Selesnya s’était détournée de lui... Il avait laissé d'autres personnes mal intentionnées faire d'elle une vile nymphomane... la.... souiller... la pourrir... Et lui faire du mal...

Non... Je ne voulais pas... Pardonnes moi... Regardes moi...!

Il porta les mains à son casque, revivant son calvaire. Le ciel s'obscurcit et Lizbeth sentit que la Grande Ennemie gagnait de l'influence. De simples mots avaient vaincu l'inamovible et indestructible Arbre Auguste...

...
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Émissaire de Délémia, Maitre Marchande, Magistrate
Empire de Kohr

le Mirion 13 Danurmos du 1562ème cycle à 15h04

Torments :

Lizbeth continua sa lente avancée, laissant le temps à l'Auguste de finir de se briser. Elle ne pouvait que deviner l'étendue du tableau qui s'effritait ou se rejouer dans l'esprit du ner. Maline, la délémite n'était pas devin, et les maigres connaissances avec lesquelles elles jonglaient... lui avaient été offertes par le concerné lui-même. La puissance de la Grande Ennemie provoqua un délicieux frisson sur l'échine de la brune, en même temps qu'elle tournait la tête, quelque peu agacée par un chuchotement dans les ombres. Ses drapés la portèrent jusqu'au niveau de l'Auguste où, en prenant soin de ne pas le toucher, elle s'accroupit d'un geste lent mais souple.

N'importe qui d'autre se serait détourné une fois sa mission accomplit, laissant les affres de la solitude et de l'horreur assaillir inlassablement le même esprit, voué à rejouer le kabuki d'un air tristement connu. Mais Lizbeth, elle, était prête à aller plus loin... ses intention paraîtraient fourbes ou ambiguës : ne l'avaient-elle pas toujours été ? Certains la classeraient comme l'ultime alliée de la Grande Ennemie... ce qui pour l'instant n'était pas plus mal. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, elle cherchait le regard pourtant absent de l'Arbre Auguste.

Cela vaut-il vraiment la peine de se torturer ici... pour un passé pour lequel on ne peut plus rien ?

Jusqu'à maintenant Lizbeth n'avait que de ses mots, et peu d'être d'un charme naturel amplifié depuis sa chute. Elle continuerait sur cette voie, sur sa voix enchanteresse qu'elle espérait frappante comme...

Un éclair aussi noir que leurs démons.

Il y a des choses qui ne pourriront jamais à ton toucher...

Lizbeth tendit une main léger en direction de l'Arbre Auguste, éloignant par la même occasion les cartes qui lui tournaient autour. Une dextre dans son humble simplicité, tel l'amante inviterait à danser un ami.

Et il y a tellement de moyens de vaincre cette douleur... n'as-tu donc aucune envie de t'en débarrasser ?

L'émeraude de son regard tentera alors de transpercer une dernière fois ce qu'il y avait au-delà du haume.

Viens avec moi, essaie. Et je te promets que plus rien ne tombera en ruines dans ton monde, à part ce désespoir qui te ronges.
Information détaillées
Elanor Cenedril
Guide de la Tempête, Nouvelle Aube, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 13 Danurmos du 1562ème cycle à 17h34

*** Une fois dégager, Elanor repris le controle du corps et fonça en volant vers la maison suivante. Pendant le vol. ***


Ses bon vous avez repris vos esprits? qu'es qui vous a prit? Ne pas obéir a un Vala, ne pensez qu'a vous plutôt qu'a votre mission.

Laissé tomber j'ai repris le contrôle a présent je peut continuer la mission.

Si vous le dites.


*** Elanor se mis une armure de cuir et continua le vol. ***

Avatar entier
Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Mirion 13 Danurmos du 1562ème cycle à 22h18

Ajout : J'ai oublié les accomplissements XD je les distriburai a mon prochain post ^^

Non loin de là, dans les brumes :

L’entité psionique stratège observait. Stupéfait.

Elle est en train de retourner l'Arbre Auguste ! En le poussant à oublier son amour pour la nis... Je n'aurai jamais cru cela possible. C'est... Brillant...

Son gardien aux dents de requin exulta.

Hahaha ! Tu as eu raison de me demander de prendre sa vie, regardes ce qu'en a fait la Grande Ennemie, c'est gagné...

Le stratège n'eut aucune réponse... Il se contenta de garder les yeux rivés sur la scène... Sourcils froncés.

Quoi... Qu'est ce qu'il y a... Demanda l'autre. Nathanaël est invincible. Si Nathanaël est de notre côté... Plus rien ne nous arrêtera.

L'entité soupira.

Mais... de quel coté sommes nous...? Si Nathanaël passe du coté de la Grande Ennemi, plus rien ne l’arrêtera, elle...

Et bien n'est pas ce que tu souhaitais...? Je ne comprend plus...
Répondit l'autre perdu.

Le stratège secouait la tête, bien sur son garde du corps ne pouvait pas comprendre. Mais lui savait... Lizbeth compromettait ses plans...
Il portât un regard inquiet dans la direction d'Elanor avent de revenir sur l'Arbre Auguste. Il serra les dents...

_____________________________________________________________

Première maison :

Thème : Crépuscule

Nathanaël avait abandonné la nis qu'il aimait. Si il avait été là, tout ceci ne serait jamais arrivé... La dépravation... Les morts-vivants, toutes ces peurs.... Il aurait su la défendre contre ceux qui lui voulaient du mal... Il l'aurait interdit de quitter la Taurë sans l'accompagner et la former...
Le remord était écrasant... Si ce jour la il n'avait pas faillit... Il serait heureux avec Selesnya... Et elle n'aurait pas tous ces problèmes...

Lysbeth crut entendre la supplique lointaine d'une nis à la fois douce et éplorée. Qui lui demandait d’arrêter de faire souffrir le ner.

L'Arbre Auguste retira son casque d'un geste présentant les traits d'un ner brisé à son adversaire. Et ses azur insondables rongés de chagrin plongèrent dans les émeraudes ténébreux de Lizbeth’.
Il approcha sa main...

Nathanaël était sur le point de sombrer et de disparaître du cœur de Selesnya pour toujours. Et... C'est au moment où Selesnya su que Lizbeth n’écouterait pas ses implorations... Au moment où elle même prit conscience qu’elle allait perdre son tout premier amour, qu'elle comprit enfin… Après tant de cycles... Son importance pour elle... Qu'elle comprit aussi son erreur… De ne jamais lui avoir pardonné… De l’avoir toujours rejeté… Sans pour autant l’oublier… Se faisant souffrir elle même et le mettant lui… Au supplice.
Il y eut un faisceau blanc vert jaillissant vers le ciel au loin, là où tout avait commencé. Cette lumière fusa vers Nathanaël et le frappa de plein fouet forçant Lizbeth à reculer. Des pétales de cerisiers dansèrent autour du ner qui avait les yeux écarquillés. Et alors, les trois sœurs apparurent et prirent le ner dans leurs bras toutes ensemble. Elles n’étaient pas là physiquement, mais elles avaient envoyées toute leur puissance et leur volonté en ce lieu en cet instant.

Les trois sœurs pleuraient tout en prenant le ner dans leur bras. Et une vraie pluie... Douce, apaisante, mais triste... Tomba doucement sur la maison et ses environs.

Theme : Jour de pluie.

Ne nous abandonnes pas… Nous te pardonnons… Tout est de notre faute… Pitié ne nous laisse pas… Nous avons fait tant d’erreurs… Sans toi… Restes…

Alors dans la tête de Nathanaël, repassèrent les souvenirs heureux des premiers jours… Les souvenirs heureux de cette nuit pluvieuse. Le Ner était resté aux chevet de la nis pendant toute sa convalescence… Et même après il l’avait pris en charge alors qu’elle n’avait plus que la psyché d’une enfant…

Se… Selesnya… Articula difficilement le Ner… Je n’ai pas su te protéger… Il pleura de nouveau abondamment.

Tout vas bien maintenant… Nous sommes là… Firent les apparitions des trois sœurs. Nous te pardonnons…

C’est c’est vrais… ? La douleur et le chagrin du ner étaient palpable.

Oui. Il faut que tu te pardonnes a toi même maintenant… Et que tu nous pardonne aussi…. Notre bêtise…

Nathanaël ne pu plus rien dire trop ému.
Les trois sœurs tournèrent alors leur visage emplis d’incompréhension et de colère vers Lizbeth.

Jamais nous ne vous laisserons l’avoir… Jamais…

Et dans un faisceau lumineux et une bourrasque de fleurs de cerisiers, Nathanaël s’éleva du sol, porté par ses protectrices éphémères, avec une expression apaisée sur le visage, puis il disparurent dans une éclatante explosion de lumière blanc/vert.

Les restes des pétales de fleurs de cerisier vinrent tournoyer autour de Lizbeth. D’une façon ou d’une autre l’obstacle avait été retiré…Et cette action risquait de changer l'avenir de la nis à n'en pas douter...

_____________________________________________________________

Dans les brumes :

Ah et ça ? C’est plutôt bon ou mauvais ? Demanda le garde du corps.

Le stratège souffla. C’est, je pense, encore pire qu’avent… Mais le temps nous le dira.

Ah… Conclut l’autre toujours perdu.

Le stratège se tenait le menton et réfléchissait. Se pouvait-il que Lizbeth eut anticipé la réaction de Selesnya, qui ne pouvait se résoudre à laisser son premier amour quitter son cœur… Et comprenait, une fois dans son ultime retranchement, au bord de la perte définitive, qu’il était vraiment important pour elle… ? Étais-ce là le but initial de la cartomancienne ? Ou était-elle simplement sadique ? A quoi jouait-elle exactement ?

Quoi qu’il en soit si Selesnya avait accordé son ultime protection à Nathanaël… Elle y avait perdu beaucoup d’énergie… Et un autre élu avait donc perdue sa protection…

Bien... Je vais pouvoir m’occuper de l’enfant maintenant…

_____________________________________________________________

Retour vers Elanor :

Thème : Là où le temps est gelé...

La nis volait, certes. Et soudain elle entra dans une sorte de grande sphère violette qui englobait toute une zone autour de la maison suivante.

En un autre temps...

A l’intérieur tout y était gris, comme figé dans le temps et la nis pouvait voir devant elle les ruines de la maison. Y avait-il eu un combat ici, y allait il y avoir un combat ici ? Comment savoir à quel moment… Elanor se trouvait ? Impossible de savoir, car la maîtresse du temps condensait passé, présent et futur pour créer sa propre réalité. d’ailleurs le faisceau lumineux blanc/vert resterait invisible a Elanor puisqu’elle se trouvait dans une époque différente.

Se posant à proximité des ruines Elanor put apercevoir une grande silhouette étrange, sortie de nulle part où plutôt, une silhouette, sans age… La maîtresse du temps était là, son ancienne camarade, l’ancêtre Ulmidielith, mais étrangement transformée…

Elle pointa son doigts griffu vers Elanor et s'adressa a elle avec une voix surréaliste, parois très lente ou extrêmement rapide.

Ta quête est vaine, tu as déjà perdu… Mais tu ne le sais pas encore. Tous les élus son tombés. Même l’arbre auguste inébranlable sera vaincu par de simple mots… Tu es seule.

Renonces…
Elle déploya ses bras et des centaines d’aiguilles apparurent, prêtes à changer Elanor en porc-épic...

...
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Émissaire de Délémia, Maitre Marchande, Magistrate
Empire de Kohr

le Joriol 14 Danurmos du 1562ème cycle à 18h49

Indeed, Devils never sleep :

L'avait-elle prévue ?... non prévu ?... Une chose était certaine, quand la lueur verte apparut dans une brutalité passionnée, la délémite reprit un masque d'une pure neutralité... quoiqu'une pincée d'agacement parcourut son visage. Elle s'éloigna alors que la pluie tombait.

Quelle facilité... il suffit de faire semblant de lui pardonner pour le sauver ? Tss.

Alors que les trois fées emportait celui qui manqua de sombrer, Lizbeth jeta sur le quatuor une bourrasque de flammes noires et de cartes. Mais le tout ne trouva que le vide, légèrement en retard sur le tempo. Enfin, sa mission était accomplit. Un rire cristallin, d'abord léger, emplit les ruines de la maison... jusqu'à devenir plus passionné, moins doux, plus dangereux. Finalement Lizbeth se calma, elle avait encore des choses à faire. Un murmure attira son attention, elle haussa une épaule. Et puis quoi encore ?

La délémite se remit en route d'un pas léger, une certaine envie de jeu renaissant encore dans son coeur... puis elle s'arrêta, un peu boudeuse.

Alors quoi... je dois vraiment faire tout toute seule ? Quel ennuie !

La main de Lizbeth caressa un morceau de mur. Les ombres étaient avec elles... mais lesquelles, exactement ? N'avait-elle pas de complice ? Bah... elle pouvait faire sans. Son objectif était clair... mais l'était-il pour tous ?

J'ai montré ce dont j'étais capable... malgré un léger contre temps, notre Impératrice grandit, tandis que incapable et fragile ennemie s'épuise... attention, si je m'ennuie trop, je risque de me mettre à jouer... chanta-t-elle en souriant. Et n'importe qui peut se retrouver face à moi ~

Puis elle continua d'avancer : il fallait après tout qu'elle monte les marches, elle aussi. Lizbeth était en chasse, d'une certaine manière... mais libre à ceux qui le souhaitaient de venir à sa rencontre.

Information détaillées
Selesnya Lathvin'
Quendë, Prêtresse des Valar
Peuple Elfe

le Joriol 14 Danurmos du 1562ème cycle à 22h42

Accomplissements :
- (oubli) [Unique] "La plume est plus forte que l'épée" : Vaincre un ennemi invincible sans utiliser la force. +100 points de cauchemar pour Lizbeth.
- (oubli) "Ouuuuuh... Caliente..." +1 : +10 points de cauchemar pour Lizbeth.
- (oubli) "Symbiose totémique" +1 : +10 points de cauchemar pour Lizbeth.
- (oubli) "Effort louable" +1 : + 5 points de cauchemar pour Lizbeth.
- "Effort louable" +1 : + 5 points de cauchemar pour Lizbeth.
- "Symbiose totémique" +1 : +10 points de cauchemar pour Lizbeth.


Si il y avait quelque chose que Selesnya ne savait pas faire, c’était bien de "faire semblant". Trop honnête elle laissait les jeux du paraitre à ceux qui aimaient cela... Porter des masques...
Ce qui d'ailleurs lui causait parfois du tor...
Il était clair que sa relation avec Nathanaël allait changer dans un avenir proche Et puis nous sommes le jour des amoureux n'est ce pas ? Alors même si la mièvrerie n'est pas vraiment ma tasse de thé, laissons triompher l'amour pour une fois.

En gravissant les marche Lizbeth peut apercevoir la maison suivante qui s'effrite petit à petit à son approche. Bientôt il n'en reste plus rien, comme pour la première maison. Au centre de la demeure se tient un imposant guerrier torse nu.
Une armoire à glace, un guerrier ténébreux et brutal. Il n'est vêtu que d'un étrange pagne rouge et noir décoré de grosses écailles noires. Il semble en fait que le haut de la tunique soit des bretelles noires comme son pagne, mais il les portes rabattues et son torse, façonné, aux formes sculptées par un entraînement martial est complètement nu. Un grand tatouage noir stylisé ajoute une petite note de charme à ce corps déjà parfait mais marqué par les combats. Il porte au bras gauche quelques pièces d'armure dont l'épaulière, hérissée de piquants incurvés est retenue par une lanière noire. Il brandit une étrange épée à deux mains dont la lame géante semble extrêmement affutée malgré son aspect antique. Pour finir, il porte un bandeau rouge dans ses cheveux en bataille. Contrairement au séducteur requin plus jeune et avec qui il avait fusionné plus tôt, c'est un homme plutôt d'age mur, mais toujours séduisant et dans la fleur de l'age. Il possède une courte barbe faisant ressortir son coté barbare brutal.


Le guerrier écrasait de son pied ce qui ressemblait à un orc atrocement muté, difforme et démembré. Mort, évidement, dans une flaque de son propre sang.
L'orc disparut lui aussi en poussière rapidement.

Le garde du corps du Despote prit plusieurs profondes respirations. Il venait de remporter un long et difficile combat. Il planta son imposante épée dans le sol et fit tourner son bras pour dénouer les articulation de son épaule.
Pour l'instant il n'avait pas vu Lizbeth.

...
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Haute Consule, Émissaire de Délémia, Maitre Marchande, Magistrate
Empire de Kohr

le Valkin 15 Danurmos du 1562ème cycle à 12h34

Choices :

Lizbeth... aima à se complaire dans l'idée que quelque part, on l'observait. Oh, rien de moins sûr... mais son coeur dévorait avec gourmandise la moindre possibilité de voyeurisme. La deuxième maison arriva à portée de sa vue, léchée par les restes d'un combat dont elle n'avait pas eu conscience. L'ascension s'avérait épineuse... mais la délémite n'était pas du genre à se poser trop de questions. Ou peut-être que si... et le doute comme le désespoir qui l'assaillit avec délice furent pris comme autant de moteurs à sa prochaine manoeuvre.

Le combattant ne serait pas de la même trempte que Nathanaël. Lizbeth pourrait jouer les séductrices... mais serait-ce drôle de toujours jouer sur ses points forts ? Si elle était observée, elle devait surprendre, plaire, amener à la réalisation des choses les plus folles, des passions les plus sombres puisque tel était son envie d'être. Néanmoins, de rageuses larmes coulèrent sur sous ses yeux alors que le souvenir de quelques discussions se ramenaient à elle, encore une fois. Les murmures n'osèrent pas reprendre la parole dans son dos, et alors que le guerrier ne l'avait pas repéré, Lizbeth joua dans l'air une mélodie inconnue, tant ses doigts fins tapotaient sur les touches invisibles face à elle.

Un regard vers le ciel, un autre pour ses cartes. Tout avait changé depuis sa chute, mais les fortunes et les passions seraient de son côté... quelle que soit cette force, Lizbeth joua de son amour presque fou pour l'aléa. Dans ses yeux résideraient comme deux dés, ses cartes voletteraient en attendant la roue, triste fortune, alors que quelques incantations tels des psaumes fuseraient dans l'air mélancolique des ombres.

Quand les mots écrasent sauvagement, que ces mots enlacent à tuer, que mon énergie pourfende jusqu'à la poussière de son être...


Peu importe la forme que cela prendrait, Lizbeth se laisserait guider... elle ne pouvait pas utiliser que ces mots, ça ne serait pas très amusant. Un laser, peut-être ses flammes noires, les ombres, quelque chose pour blesser jusqu'à la moëlle de ce guerrier autrefois allié.

hrp : utilisation de la compétence deux dés (du coup), actuellement 900 points de cauchemars. Résultat sur 1D100 (si c'est bien celui-ci qu'il faut utiliser) : 66.

Page [1] [2] ...[5] [6] [7] [8] [9]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page