Fermer
 
Encore 0 msg
 
 
     

IDEO : Les Domaines Oubliés

122 Joueurs sur Ideo (4354 inscrits) : 64 humains (2247), 29 elfes (1365), 29 orcs (742) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Taverne Hantée

Ne frappez pas, il n'y a pas de portes [RP LIBRE]
Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1] [2] [3]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Aspirante diplomate
Empire de Kohr

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 14h54

*** Si paysage il devait y avoir, chacun serait certainement effrayé de ce qu'il pourrait y voir. La neige semblait reine, mais perdue au beau milieu d'un néant duveteux et immaculé, une demeure rectangulaire trônait. Calme, le vent soufflait aux oreilles de la brune qui ne voyait pas le temps défiler. Un rêve ? Tant mieux. Le contraire rendrait la situation bien compliquée.
La bâtisse était abîmée, et toute couverte de neige ; Lizbeth se demanda par quel maléfice les morceaux de bois emmêlés les uns aux autres devant elle arrivaient à tenir sous le poids des âges et de la nature. Les fenêtres étaient barricadées, de longs morceaux de bois ne permettaient pas de voir l'intérieur. A mieux y regarder, la fille Masgard nota que l'intégralité du bâtiment semblait porté par de lourdes racines, comme confondues pour charpentiers.

Elle poussa la porte, machinalement, avant de se rendre compte que sa main ne faisait que traverser un vide insoupçonné. La brune haussa un sourcil, pour le moins interloquée. Persuadée d'avoir vu une planche de bois sombre avec une poignée, elle s'arrêta. Mais non, l'encadrement donnait directement sur une salle. Perplexe, la brune rentra, non sans grogner.
La pièce était étrangement éclairée. Divers sources de lumières provenaient de part et d'autres de ce simili de taverne, à quelques détails près ; la poussière ici était reine, des toiles d'araignées recouvraient la quasi totalité du domaine. Il s'agissait d'une unique scène, portant un bar dans le fond, désert, où un simple écriteau illisible à cette distance sruplombait le bois brun. Quelques tables, parsemées de part et d'autres, et des sifflements lugubres se faisaient entendre de l'intérieur. Lizbeth pensa au vent, mais quelque chose lui disait que ce lieu lui réservait quelques surprises.

Elle s'approcha à pas de loup vers le comptoir, pour s'assurer qu'il n'y avait personne. Elle put distinguer l'écriture sur la pancarte, et se mit à la lire à voix haute ***
.

"Une fois mort, personne ne vous entendra hurler."

*** Elle arqua un sourcil. Quel rêve étrange, quel endroit étrange. Dans un soupir, elle poussa la pancarte de côté pour se hisser au-dessus du bar. Elle poussa un petit cri de victoire en constatant le grand nombre de bouteilles d'alcool en tout genre. Elle tira une bouteille de vin rouge, l'un de ses favoris, ainsi qu'un verre qu'elle prit soin de dépoussiérer avant de l'utiliser. Des sifflements supplémentaires et des craquements étranges provenant du toit ne suffirent pas à arrêter l'amoureuse de vin. Avant de goûter au liquide pourpre, elle leva un verre vers la pancarte, comme pour la saluer. Peu importe si le message était présent pour l'effrayer, elle regrettait, même dans un rêve, de ne pouvoir partager sa boisson. ***
Information détaillées
Aloered Falaamas
Quendë, Garde d'Orodreth
Peuple Elfe

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 16h32

*** Enfin... cela faisait bien longtemps que le garde n'avait rêvé. Avait il eu de la chance? son corps avait atterrit au beau milieu d'une étendu neigeux et malgré son armure il pouvait sentir le froid glaciale de l'hivers le pénétrer.
Le garde s'empressa de prendre la torche qui avait apparut à ses cotés puis se dirigea vers la battisse qu'il apercevait au loin.
sa respiration était lente et l'air qu'il expirait s'échappait sous forme de petit nuage de chaleur réchauffant son visage blanc. ***


*** Une fois arriver devant la porte, cette dernière ne laissait apparaître aucune lumière.
Le bâtiment était il vide? il n'y avait qu'un seul moyen de le découvrir et de toute façon il n'avait nullement l'intention de rester au froid.
Il approcha la torche et essaya de frapper à la porte mais cette dernière préféra le projeter à l'intérieur. ***

***
L'endroit était éclairé, il n'était donc pas seul ? il déposa la torche en prenant bien soin de l'éteindre, puis se permit de jeter un coups d’œil par ici par là. Il avait découvert un endroit qu'il lui remémorait de bon souvenir. ***


Une taverne....

*** Un bruit au fond de la salle centrale attira son attention, il fixa son propriétaire.
finalement il se dirigea vers une des nombreuse tables vide,son attirail d'une certaine épaisseur ne le faisait pas passer inaperçue dans une pièce aussi vide
***

Le livre d'ideo
http://www.ideo-lejeu.com/popups/chroniques.php5?id=17808
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Aspirante diplomate
Empire de Kohr

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 17h07

*** Elle se retourna sans se brusquer lorsqu'elle crut entendre un mot, ou peut-être plusieurs, dans un langage elfique. Elle grimaça à l'idée de rencontrer un elfe... non, plutôt à l'idée de devoir faire l'effort de parler leur langue, et ce dans un rêve presque agréable. Elle soupira avec légereté, avant de se laisser glisser. Elle attrapa un second verre, et se déplaça non sans faire grincer les planches de bois sous ses pieds vers la table qui venait d'être occupée.

Il s'agissait d'un nêr en armure lourde, dont la chevelure et le visage semblait aussi glacial que la neige au dehors. Lizbeth ne put s'empêcher de s'en amuser ; même en rêve elle faisait des rencontres des plus... problématiques.
Une fois à bonne distance, elle déposa les deux verres et une bouteille de bon Sardannais sur une table voisine du nêr. Il s'agissait peut-être d'un rêve, mais la fille Masgard n'avait pas envie de brusquer son nouveau camarade de rêverie. D'un geste et gracile de la main, elle enleva son chapeau pour le poser plus loin, toisant de ses yeux verts le nêr en face d'elle.
***

Sire, me permettrez-vous de vous offrir un verre ?

*** Son elfique avait encore un léger accent humain, mais bon. Il fallait un minimum pour dialoguer, et ce même en plein rêve... ***
Information détaillées
Aloered Falaamas
Quendë, Garde d'Orodreth
Peuple Elfe

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 17h27

*** intéressante, un mot simple qui pouvait d'écrire sa toute nouvelle interlocutrice.
Il avait déjà vue des orcs ou leurs femelles participer à des conversations alors même qu'ils servaient leurs alcools, mais il avait visité de nombreuse taverne en confédération et au sien de l'empire et à chaque fois leurs propriétaires humains restaient derrière leurs bars et ils ne portaient attention qu'aux commandes. ***


*** Peu importe elle avait apporté verre et par la même occasion compagnie dans un endroit encore vide. il fit un léger sourire quand elle commença à parler dans la langue du premier peuple, il ne put s'empêcher de la dévisager durant quelques secondes avant de lui répondre. Elle était jeune et avait assurément le gout du risque, ces cicatrices apparent pouvaient en témoigner. A moins que cela n'était que son envie lors de son rêve. ***


Je vous en prie, un peu de compagnie n'ai pas une mauvaise chose .


*** Il lui fit signe de s'installer à ses cotés afin qu'elle puisse commencer à le servir. ***




Le livre d'ideo
http://www.ideo-lejeu.com/popups/chroniques.php5?id=17808
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 17h35

*** Une nis rouquine au teint clair apparut au milieu de la neige, couverte d'une cape épaisse d'un sobre vert sombre.

La rouquine semblait adorer la neige car un paisible sourire s'étira sur le rosé de ses lèvres.

La nis rousse observa ensuite le néant duveteux et immaculé, ouvrant tous grands le gris-bleu de ses yeux elfiques.

Puis son regard se porta vers la bâtisse de bois, seul bois de ce lieu privé d'arbres...la jeune nis plissa légèrement ses paupières...se pinçant l'avant bras gauche de ses fins doigts elfiques...

La rouquine sentit la douleur due au pincement... ***


Non pas un rêve...

*** Mais la rêveuse sait-elle qu'elle rêve quand elle rêve se pincer l'avant bras gauche ?

La rigueur du froid ne la gênait nullement, elle avançait vers le bois de la bâtisse, ses pieds nus et elfiques ne faisant pas plus de bruit que les pas d'un chat sauvage...

Arrivée près des lourdes racines, un léger soupir de soulagement s'échappa de son être...la rouquine murmura... ***


Des racines...donc un arbre...
Arbre étrange...mais arbre puisque racines...


*** Elle s'approcha doucement et gracieusement de la porte à poignée...voulut frapper pour manifester sa présence...

Sa main traversa ce qu'elle avait cru voir. La rouquine resta quelques instant abasourdie...puis pénétra lentement et sans bruit à l'intérieur...

En entrant, apercevant les toiles d'araignées, la nis rousse redoubla de vigilance pour n'en endommager aucune...et c'est sur la pointe de ses pieds nus que la rouquine arriva, exclusivement concentrée sur la préservation de l'habitat des arachnides à chacun des ses souples mouvements... ***

Information détaillées
Lizbeth Masgard
Aspirante diplomate
Empire de Kohr

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 17h52

*** Tout sourire, Lizbeth n'attendit pas plus longtemps pour changer de table et déposer les deux verres nouvellement propres sur la table du nêr. Elle le servit dans un premier temps et poussa délicatement le récipient vers le premier invité. Tout en faisant couler le liquide propre dans son propre verre, Lizbeth se permet de relever le menton pour détailler un peu mieux son vis à vis.
A vrai dire, si la jeune femme n'avait pas l'habitude de côtoyer des nêr, ce n'est pourtant pas en rêve qu'elle allait se trouver impressionnée. Mais force était de constater que quelque chose se dégager du nêr, un mélange de sombre clarté mêlée à la tristesse et au deuil. Ou alors, il s'agissait là d'un specimen classique d'elfe combattant.

Amusée, la brune leva son verre tout en prenant place en face du guerrier.
***

A la votre, Sire. Vous pouvez m'appeler Allan. Allan Masgard.

*** Doux mensonge s'il en est un. Il s'agissait d'un rêve, alors pourquoi ne pas emprunter le nom d'un défunt ?
La brune tourna vivement le regard vers l'entrée, où des bruits de pas venaient de résonner. Aussi fraîche et douce que la neige, ce qui semblait être une nis s'enfonçait dans la Taverne à la décoration douteuse. Se voulant amicale, Lizbeth bascula sa tête de côté. ***


Bonjour et... bienvenue, j'imagine.
Information détaillées
Aloered Falaamas
Quendë, Garde d'Orodreth
Peuple Elfe

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 18h28

*** Allan Masgard... le garde trouva le prénom de son interlocutrice étrangement masculin ce qui le fit sourire. Il empoigna le verre remplit tous en observant le comportement joviale de la jeune femme qui s'installa devant lui. Elle avait le cœur à la fête alors pourquoi pas en faire de même en faisant abstraction de l'état de délabrement de la taverne.
***

Aloered falaamas.

*** L'elfe leva son verre à son tours avant de prendre quelques gorgées. le liquide réchauffant alors son être, cela faisait déjà quelques mois qu'il n'avait pas bue.
***

Vos parents vous ont affublé d'un drôle de prénom Allan, n'avez pas pensée à le changer? ou bien cela est il un diminutif de quelques choses?

*** son regard se planta dans les yeux de la jeune femme, cependant cette dernière fixait une toute autre chose derrière lui.
Aloered se retourna machinalement pour remarquer une ombre dans le noir.
une elfe cela ne faisait aucun doute ***

Le livre d'ideo
http://www.ideo-lejeu.com/popups/chroniques.php5?id=17808
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 19h08

*** Les paroles de la jeune humaine au regard d'émeraude et à la noire chevelure stoppèrent instantanément l'avancée de la nis rouquine, qui resta un moment immobile et stupéfaite, comme une hermine surprise dans un grenier.

Le plancher avait grincé sous ses pieds nus...la rouquine porta d'abord un bref instant le gris-bleu de son regard vers le sol de la bâtisse, abasourdie...

Puis, très rapidement, la nis aux yeux bleu-gris regarda plus loin que les toiles d'araignées et les planches de bois...la demoiselle aux lèvres pourpres, le nêr aux yeux et aux cheveux noirs, l'armure, les diverses sources de lumière qui semblaient provenir de nulle part dans cette pièce aux fenêtres barricadées par de longs morceaux de bois, les quelques tables...et l'autre meuble...au fond...les deux verres dans les mains du nêr et de l'humaine...la bouteille à leur tablée...et le chapeau non porté posé plus loin...

La rouquine répondit alors d'une voix douce et chaleureuse, il était sensible dans le ton de ses paroles que la nis s'efforçait du mieux qu'elle le pouvait à accorder ses mots à ceux qui lui étaient adressés : ***


Bonjour et...merci...

*** Puis, toujours aussi précautionneuse pour l'habitat des arachnides, ôtant sa longue cape pour qu'elle n'entraîne après elle aucune des nombreuses toiles d'araignées, la plaçant sur son bras gauche et dévoilant ainsi ses épaules délicates et le bas de ses jambes fines, la nis rousse avança dans les étranges lumières.

La rouquine, ainsi mieux visible, inclina légèrement son visage clair avec une grâce toute elfique, comme une salutation.

La jeune nis resta au milieu de la salle close ou presque et ajouta, tournant légèrement sa tête elfique vers l'endroit par lequel elle était entrée : ***


J'ai voulu frapper à votre porte, mais votre porte ne l'a pas permis et je la comprends... Si une main cherchait à frapper contre moi, j'éviterais la main...voici une porte qui ne manque pas de logique...
Information détaillées
Sek'os
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 22h13

*** Le petit ork avançait péniblement dans le manteau neigeux.
Seul sa tête dépassait de l'épais tapis de flocons.

Pas après pas il se rapprochait inexorablement du bâtiment.
Dieu que cette bâtisse pouvait être éloignée.
De toute façon, il n'avait pas trop le choix, nul relief, nul décor ne venait troubler le paysage immaculé de ces lieux. Seul ce bâtiment semblait pouvoir offrir un abri dans cette contrée désolée et déprimante.

Sek'os s'approcha de l'encadrement vide de la porte. Il aurait pu juré qu'une porte close lui faisait face l'instant d'avant...
Toc toc toc fit l'ork avec sa bouche en mimant les coups de poings sur une porte imaginaire.Le disciple de Koskhûn adorait l'humour.

Il s'avança de quelques pas dans ce qui ressemblait fort à une auberge abandonnée.
Le tapis de poussière était impressionnant, l'ork fit glisser son doigt sur une table pour en mesurer l'épaisseur laissant une tranchée plus clair dans le matelas grisâtre.

Un tintement de verre retentit sur un coté.
Le petit ork se dirigea en direction du bruit tout en faisant la chasse aux toiles d'araignées elle aussi poussiéreuses pour ne pas qu'elle se prennent dans sa capuche.

Deux elfes, une humaine pour le peu qu'il put distinguer. L'ork hésita à s'approcher davantage.
Mais son palais asséché se rappela à ses bons souvenirs quand il aperçut la bouteille de vin que se partageait une jeune femme et un nêr en armure l'engageant à s'avancer davantage.
Il s'arrêta à la hauteur de la rouquine en la dévisageant discrètement de haut en bas.
Puis se tourna vers les deux buveurs.

C'est ouvert?

***
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Valkin 13 Logalios du 1560ème cycle à 23h31

Toc toc toc

*** A ce son la nis rouquine au teint clair et aux épaules dévêtues sursauta et se retourna complètement avec la rapidité d'un faucon, faisant face au petit orc chauve aux yeux noirs...

La rouquine ne put empêcher la chasse aux toiles d'araignées, et un long soupir s'échappa de sa gracieuse poitrine de nis, soulevant l'elfique tissu vert émeraude de la tunique qui la recouvrait et la ceignait.

Le bleu-gris du regard de la nis rousse soutint ensuite calmement celui de l'orc qui la dévisagea, puis la détailla aussi discrètement qu'un orc pouvait le faire de haut en bas...

Il fut visible que la notion qu'avait l'orc aux yeux noirs de la discrétion différait beaucoup de celle de la nis aux yeux gris-bleu, en effet l'inspection de l'orc à l'oreille droite à moitié sectionnée parut longe à la rouquine, qui, pour l'occasion, croisa gracieusement ses bras clairs et fins, dans l'attente évidente, bien que patiente, qu'il finisse de regarder.

Dès que l'orc se tourna vers la tablée du nêr et de l'humaine, la nis rouquine posa sa cape sur le bois d'une table, bondit et ramassa avec rapidité et délicatesse toutes les toiles d'araignées chassées et dérangées qu'elle put, les étira soigneusement d'un geste raffiné, puis...les suspendit à nouveau mais contre les murs, le plus loin possible du petit orc et de sa capuche.

Ceci accompli, retournant chercher sa cape et la reprenant dans ses bras fins, la rouquine reporta à nouveau son attention et le gris-bleu de son elfique regard vers la jeune humaine aux yeux en amandes et d'émeraude qui lui avait parlé.

Les sifflements lugubres et inconnus se faisaient toujours entendre...

Les vents, très certainement...la nis aux yeux gris-bleu ne s'en alarma absolument pas... Certes une nis rouquine ne pouvait prétendre connaître toutes les gammes et les variétés infinies de toutes les sonorités venteuses... ***

Information détaillées
Lizbeth Masgard
Aspirante diplomate
Empire de Kohr

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 12h58

*** Un regard vers le nêr près d'elle. Avait-il deviné ? Lizbeth sourit. Elle n'a qu'un tout petit peu mentit. Il entrouvre les lèvres pour lui poser une question. Avec un amusement détaché, la brune bascule légèrement sa tête en arrière et relève le menton. Oh, celui-ci est intéressant. ***


Changer d'identité pour quelqu'un comme moi, c'est comme renier une partie de son passé et de soi, non ? Si tel était mon désir, je m'arrangerai pour masquer toutes ces cicatrices...

*** Elle avala une gorgée du vin qu'elle tenait presque entre les doigts. Un plaisir, sans nul doute. A peine avait-elle terminée sa gorgée, qu'elle se radressa à la nis qui était devant elle. Les elfes avaient une délicatesse dans les traits que l'humaine adorait regarder. Mais ne voulant pas se montrer inconvenante, et ce même dans un rêve, elle ferma quelques instants les yeux à l'écoute de la réponse de la nouvelle venue. ***


La porte... répéta Lizbeth.

*** Oui, cette fameuse porte qui disparaissait au moment même où nous voulions la toucher. Mais la nis éleva un autre point dans la discussion qui avait peut-être échappé à la brune. Tiens, et si cet endroit était le sien ? En y pensant, le trait d'humour sur le comptoir... la taverne semblait habitée, d'une certaine façon, mais Lizbeth se sentait comme en sécurité. Elle n'eut pas le temps de reprendre la conversation qu'un nouvel arrivant faisait son apparition. Pour une fois, il ne s'agissait pas d'un efle, mais d'un ork. Agréablement surprise par tant de variété, après avoir assisté à un étrange échange de regard et un comportement insoupçonnable de la part de la nis, Lizbeth leva son verre en direction de l'orc. Elle ne comprenait pas ce qu'il disait, et le signifia en haussant légèrement les épaules. Mais, aussi différentes leurs langues soient-elles, il y avait encore de la place à sa table.
***

Bienvenue !
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 13h35

*** La nis rouquine avait regardé la demoiselle humaine aux iris émeraudes et aux lèvres pourprées savourer sa gorgée de vin avec une lueur de curiosité dans le gris-bleu de ses elfiques yeux.

La délicatesse de la jeune femme à ne point l'observer trop longtemps fut perçue de la nis à la longue et ondulée chevelure...

Puis ses yeux bleu-gris s'ouvrirent tout grands avec une expression étonnée aux courtes paroles de l'humaine aux cheveux noirs, visiblement la rouquine n'en avait compris aucun mot.

Puis la nis vit la jeune humaine lever son verre en direction de l'orc...la nis rouquine haussa légèrement et gracieusement ses épaules délicates, et...portant le gris-bleu de son regard vers les places encore disponibles à la tablée...se décida...

D'une démarche souple qui eut une expressivité dansante elle s'approcha délicatement de l'humaine et du nêr, posa sa cape sur une chaise et...s'assit...sur...le bord d'un des coins de la table où s'étaient installés l'humaine et le nêr aux cheveux noirs.

Et un léger sourire illumina son visage clair lorsque que la jeune nis se trouva près des deux attablés.

Et, à la façon dont la rouquine regarda fixement l'humaine pendant un moment indéterminé, la demoiselle aux regard d'émeraude sentit que la nis rouquine n'était absolument pas opposée à ce que l'humaine au teint blanc la regarde autant qu'elle le souhaitait. ***

Information détaillées
Aloered Falaamas
Quendë, Garde d'Orodreth
Peuple Elfe

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 13h57

*** Aloered n’avait pas daigner bouger de son banc et c'était simplement retourner vers la jeune nis toujours accoudé à la table le verre à la main. une fois a la lumière il put distinguer les yeux gris bleu de cette dernière. les trait du visage était encore frais, encore jeune plus jeune que lui ***


la porte est quelque peu capricieuse je te l'accorde.

*** Il voulut entamer la conversation avec la nouvelle venu quand le petit orcs fit sont apparition. cette petite créature était presque mignonne, il laissa échapper un léger sourire dès que cette dernière demanda si la taverne était ouverte.
le jeune ner se leva et se dirigea vers lui. l'attrapa d'une main avant de la montrer à la jeune femme. ***


il ferai un parfait petit serveur vous ne trouvez pas?
Le livre d'ideo
http://www.ideo-lejeu.com/popups/chroniques.php5?id=17808
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 16h02

Non, point capricieuse la porte, mais vivante et très sensée !!!!

*** Avait répondu la jeune nis rouquine au nêr aux yeux noirs.
Puis la rouquine assise sur le bord de la table poursuivit : ***


Il a donc demandé si la taverne était ouverte !!!!

*** Répliqua la nis aux yeux gris-bleu, ne cachant nullement l'amusement qui l'envahit...Un très léger rire cristallin résonna alors dans la salle...Puis le son foudroyant de franchise de sa voix elfique s'entendit : ***


Je suis très curieuse de goûter à cette boisson qui semble si plaisante...Qui possède le pouvoir de m'en servir ici ?
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Aspirante diplomate
Empire de Kohr

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 22h56

*** Audacieuse, cette belle nis. Lizbeth admirait son corps gracile se mouvoir jusqu'à s'installer non loin d'eux. La curiosité dans le regard de l'elfe fit sourire la brune. ***


En parlant de porte, nous devrions peut-être lui trouver un nom.

*** Idée simpliste et surprenante, même pour l'esprit endormit et paradoxalement éveillée de l'humaine. Aloered arbora un sourire presque charmant. Une touche d'amusement ajoutée à la jovialité d'un moment sortant de l'ordinaire, à n'en point douter. Le guerrier en armure s'approcha de l'orc, lui attrapa la main avant de se tourner à nouveau vers l'humaine. Elle fut surprise et touchée de l'utilisation de sa langue natale, et elle éclata de rire sans plus de retenue. ***


N'utiliseriez-vous pas ma langue natale par pur délice de ne pas se faire universellement comprendre messire ?

*** Elle essuya une larme d'un doigt fin, avant de reprendre la conversation avec son camarade nêr d'un ton amusé. ***


Peut-être bien oui. Mais aujourd'hui, je me chargerai de tout. Qui a décrété que les nobles ne pouvaient pas aspirer à être tenancière ?

*** Elle se leva, à l'écoute de la nis, et partit chercher deux nouveaux verres pour ses deux nouveaux invités. ***


Pouvez-vous lui transmettre le fait que, oui, la Taverne est bien ouverte ? Je ne parle malheureusement pas son langage, même dans un songe. Ce que je regrette d'ailleurs. Mais chaque chose en son temps, et je suis très mauvaise élève.

*** Elle s'avança vers la table qu'elle venait de quitter, avec une nouvelle bouteille de vin. Après tout, tant que personne ne revendiquait son droit de boire autre chose... ***


Pour vous répondre, ma douce amie, chacun est en droit de servir qui que ce soit. Mon arrivée première sur les lieux fait de moi l'hôte par défaut mais, rien ne m'appartient.
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 23h16

Et si la porte avait déjà un nom ?

*** Avait immédiatement répondu la rouquine à la brune, d'une voix douce et chaleureuse.

Puis la nis aux yeux gris-bleu inspira lentement et profondément et..un son plus sonore sortit de ses lèvres rosées, emplissant la salle, mais sans être pour autant un cri : ***


Porte ! Si vous nous entendez, quel est votre nom ? Et si vous n'en avez point souhaitez-vous que nous en trouvions un ?

*** La nis rouquine eut une légère inclination de son clair et fin visage elfique en remerciement pour le verre apporté...et...un léger sourire à l'arrivée de la nouvelle bouteille alors que l'autre n'était pas encore vide...signe évident qu'il semblait déjà prévisible que la première des deux bouteilles ne garderait que très peu de temps son contenu... ***

Information détaillées
Aloered Falaamas
Quendë, Garde d'Orodreth
Peuple Elfe

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 23h28

*** Le jeune ner regarda avec attention la nis essayez de donner temps bien que mal un nom a une porte. Amusez il fixa ensuite la jeune femme en maintenant toujours le petit orc avec sa main. ***


Notre cher nis semble quelques peu étrange, je pense qu'elle à bien déjà du boire avant de venir ici. Je ne suis pas sur que cela soit sage de lui en donner plus.

***
dit il d'un air amusé en posant sek'os sur un banc. ***


C'est ouvert la gente dame vous apporte un peu de vin. ou préfériez vous la bière?


*** il continua de fixer la brune en prenant place près du petit être vert. ***


généralement les nobles préfère la musique et les nectarsd'un certain prix aux simples tavernes. Vous me rappelez une personne avec qui j'ai voyagé.
Le livre d'ideo
http://www.ideo-lejeu.com/popups/chroniques.php5?id=17808
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 23h39

*** Et hop ! Bon gré ou malgré un chétif orc chauve posé sur un banc.

La jeune nis mit sa fine main devant ses lèvres rosées...mais son regard gris-bleu pétillait trop et semblait rire en même temps que les lèvres momentanément dissimulées...

Puis la jeune nis se servit très légèrement en vin pourpre, remplissant le quart de son verre.

La rouquine en huma l'odeur, portant d'un geste d'une toute elfique grâce son verre près de son nez fin et régulier. Et rajouta : ***


Le coeur des raisins...l'offrande des vignes...L'odeur en est exquise...

*** Puis la nis aux ondulés cheveux roux commença à boire doucement, savourant chacune de ses petites gorgées. ***

Information détaillées
Lizbeth Masgard
Aspirante diplomate
Empire de Kohr

le Solior 14 Logalios du 1560ème cycle à 23h41

*** Ce fut avec un peu plus de contenance cette fois que l'humaine émit un léger ricanement. La nîs était aussi belle que singulière, sa façon de parler et de bouger était d'une image plus juvénile que celle d'un enfant. Voyant qu'Aloered n'était pas prêt d'intégrer totalement sa probable cadette à la conversation, Lizbeth dut faire un léger effort de réflexion pour ne pas avoir d'accent que ce soit dans une langue ou dans une autre. ***


L'étrangeté nous définit tous un peu, dans le fond. Est-elle étrange ou simplement... elfe ? Dans tous les cas, un bon vin ne peut pas faire plus de ravages...

*** La brune accompagna la déclaration d'un nouveau rire. Elle pencha sa tête de côté, ravie de la situation. Devant la petite nis, la porte ne bougeait pas mais semblait gémir au doux son de craquements qu'elle émettait. ***


Quelle drôle de conversation.

*** Lizbeth tourna la tête vers le guerrier dont les cliquetis s'étaient remis à bouger. Mais ce fut sa voix qui interloqua la femme ; il avait emprunté un langage bien différent de l'humain ou de l'efle. Bien que peu entendu, il ne fut pas difficile de comprendre qu'il s'agissait d'un Ork habile, ou du langage s'en rapprochant. Encore une fois, Lizbeth resta attentive, mais ne put réagir avant que l'on s'adresse à elle une nouvelle fois. Elle sourit, et baissa ses yeux d'émeraude vers son verre à moitié remplit. ***


Alors peut-être ne suis-je pas une véritable noble. C'est amusant, vous me rappelez également quelqu'un avec qui j'ai voyagé.


*** Un doux sourire épousa ses lèvres rouges, en même temps qu'un regard peut-être plus vague et plus mélancolique se plongeait dans les yeux sombres de son vis-à-vis. Le souvenir n'était pourtant pas si triste, il était juste un peu effacé par le temps. ***
Information détaillées
Aloered Falaamas
Quendë, Garde d'Orodreth
Peuple Elfe

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 00h09

*** le garde regardait amusé la rousse boire gorgée par gorgée son verre. cela lui remémorai sa jeunesse ou son père lui enseignait les saveurs du bon vin, mais aussi quand sa mère lui apprenait lequel il fallait servir et a quel occasion. ***


A première vue tu aimes beaucoup ce boisson, fait attention à ne pas trop en abuser même pour nous la descente peut être difficile.


*** il lui fit un agréable sourire avant de de-nouveau redirigez ses sombres iris vers allan . Elle se dévoilait à lui du moins elle commençait à le faire, la conversation allait être de plus en plus intéressante.
***

Dite moi allan. de quel voyage parlez vous? vous connaissez très bien notre langue êtes vous déjà venus nous rende visite?
***
il ne fallait que peux de chose pour savoir si oui ou non elle était de la noblesse. le jeune ner avait apprit la langue des hommes pour pouvoir interagir avec eux lors de ses visites. Seul les érudit, sage ou noble connaissait leurs langues, rare étaient les simples citoyen a en avoir la connaissance suffisante pour dialogue avec un membre du premier peuple.
***

Au fait d'ou êtes vous originaire?

Le livre d'ideo
http://www.ideo-lejeu.com/popups/chroniques.php5?id=17808
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 00h13

*** Il était visible que la nis rouquine ne comprenait absolument rien à tous les propos échangés qui ne portaient pas en eux le vert de la Taurë, que les langages utilisés par le nêr, l'humaine ou l'orc soient des langages humains ou des langages orcs.

La nis porta le gris-bleu de son regard elfique en direction de la porte lorsque son bois visible et invisible à la fois répondit par de doux sons de craquements semblant gémir...

A cette manifestation la nis rousse parla à nouveau en direction de la porte, et à la porte : ***


Pouvons-nous vous aider ?

*** Puis elle répondit au nêr aux yeux noirs, fixant toujours la porte mystérieuse : ***


Je n'ai en effet pas l'intention de trop en boire...vous seriez ensuite obligés de me relever et de me porter...ou...

*** La jeune nis ajouta avec un accent mystérieux dans sa voix chaleureuse et douce... ***


...je risquerais à trop en boire d'agir de manière plus que déroutante...
Information détaillées
Lizbeth Masgard
Aspirante diplomate
Empire de Kohr

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 00h27

*** La consigne donnée à la nis par Aloered ressemblait plus à celle d'un frère envers sa petite soeur. Si Lizbeth n'y était pas particulièrement sensible, la scène avait quelque chose de touchant qu'on ne pouvait pas nier.
La conversation se tourna une nouvelle fois dans sa direction. Lizbeth ne connaissait pas l'attrait potentiel qu'un elfe pouvait avoir pour un pair d'une région différente... mais après tout, la jeune femme n'en connaissait que peu. Elle s'était mise à jouer avec une mèche de cheveux qui lui longeait les épaules, plus par habitude. Son regard ne se décrocha pas de celui de son comparse. Elle lui rendit un sourire polit, les questions l'amusait. Elle avait envie de jouer, mais le mensonge n'était pas la solution la plus intéressante.

Lorsqu'elle déposa son verre sur la table, un léger écran de poussière vint séparer les interlocuteurs. La jeune femme le dissipa d'un geste vif, pour reporter son attention sur le nër en face d'elle. ***


Si je puis vous avouer un secret, je n'ai entamer l'apprentissage de votre langue qu'il n'y a très peu de temps. Je n'ai jamais eu l'occasion de parcourir la Taurë mais, veuillez croire qu'il s'agit d'une de mes intentions. Quant aux voyages...

*** Elle s'arrêta un bref instant, contemplant son verre de vin. Elle releva la tête vers le guerrier, un sourire amical au bord des lèvres. ***


Nos rêves n'en sont-ils pas des plus merveilleux ?

*** Une gorgée du liquide pourpre. L'amertume, la douceur, tout la ravit. Puis elle reprend. ***


Et pour vous répondre, je viens de l'Empire de Kohr, Dominia pour être précise. Une ville sublime, et le berceau de nombreuses choses.

*** Comme la vie, la mort... Lizbeth aurait tant à dire. ***
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 01h10

*** Gardant ses oreilles pointues attentives à une éventuelle autre manifestation de la porte suite à la nouvelle question qu'elle lui avait posée, la rouquine porta le gris-bleu de ses yeux de nis sur la brune au sourire amical, pas particulièrement sensible, mais tout de même touchée sans l'avouer directement...la jeune nis dit alors à la jeune humaine : ***


Le Premier Peuple dispose des siècles et des millénaires pour mûrir... Brûler la jeunesse si tôt serait un gâchis, lorsque ce gâchis advient ce n'est pas sans raisons graves...

*** Le regard expressif de la nis rousse se porta alors vers le nêr aux yeux noirs, cette fois-ci le gris-bleu de ses elfiques yeux était teinté d'une mélancolie profonde : ***


J'ignore la nature du malheur qui vous a de toute évidence frappé, mais sachez, Heru, que j'en suis profondément peinée pour vous.
Information détaillées
Aloered Falaamas
Quendë, Garde d'Orodreth
Peuple Elfe

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 07h14

*** l'empire elle venait donc bien de la-bas. cela le fit sourire lui qui y avait demandé une dérogation pour y passer une centaine d'année mais cela ne lui avait pas été autorisé. il se demandait comment pouvaient bien aller ses amis. était il toujours en vie cela faisait des années qui ne les avaient pas vue.
***

j'ai fait un séjours dans vos belles citées bien que j'ai passé le plus claire de mon temps a Danor pour un festival et aussi pour raccompagner l'un de mes amis a son mariage. Domina est véritablement magnifique ainsi que certaines âmes qui s'y trouve.

*** il leva son verre vers la jeune femme bue quelques gorgée avant de conclure. ***


j'espère que vous trouverez le temps de venir nous voir. ou bien je me ferai un plaisir d'aller a votre rencontre.

*** il regarda la jeune nis aux yeux gris bleu, il toucha son visage qui marquait surement quelques trait de tristesse depuis toutes ses années. ***


Ne t’inquiète pas petite sœurs je ne me laisserais pas abattre .
hé puis si jamais tu est un peu trop ivre il y a de très belle chambre en haut je pourrai y lire une histoire je n'en doute pas.


*** il laissa échapper un grand sourire, il la trouvais douée et amusante, un peu plus que le petit orc qui était rester assis a ses cotées un verre à la main. ***

Le livre d'ideo
http://www.ideo-lejeu.com/popups/chroniques.php5?id=17808
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 10h16

Ne t’inquiète pas petite sœur je ne me laisserai pas abattre.

*** Avait répondu le nêr aux yeux noirs.

La nis rouquine écouta la suite, étonnée.

La première de ses réponses fut à la fois une attitude et un geste...

Le gris-bleu de ses yeux prit une expression des plus langoureuses et des plus suaves, puis elle tendit son bras clair et approcha avec une élégance dansante sa fine main elfique du visage du nêr aux cheveux noirs, le frôlant de façon peut-être encore plus sensuelle et plus troublante que si la nis l'avait réellement touché...

La rouquine était toujours assise sur le bord de la tablée quand elle accomplit ce geste, ce qui fit tourner son buste et sa taille fine, ce mouvement de son corps eut à la fois des accents raffinés et sauvages.

Puis la rouquine ramena sa main fine à son verre et le porta à nouveau à ses lèvres rosées.

Reposant la boisson pourpre, la jeune nis à la longue chevelure ondulée répliqua, à nouveau amusée : ***


Toron, auriez-vous oublié l'éducation elfique ? Oh... pas notre éducation théorique et religieuse... mais l'autre... vous savez... surement... celle parmi les ancestrales données dès l'enfance, particulièrement... plaisante...

De très belles chambres en haut ?


*** La rouquine porta le gris-bleu de son regard suave tout autour de la salle. ***


Je ne vois pas d'escalier ici... mais après tout s'il y en avait un il pourrait être à l'inverse de la porte, invisible au premier regard et visible au premier toucher...

Une histoire ?

Racontez-là ici, Heru, si vous avez l'envie de conter, n'est-ce l'usage à une tablée ?

Information détaillées
Sek'os
Kamarad'
Union de Hâvrebois

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 13h18

*** Tous ces personnages étaient délicieusement exotique.

Le jeune nër lui avait saisi la main afin de le montrer à l'humaine au regard scrutateur, avant de commenter l'allure du petit ork.

Enfin il le supposait, vu qu'il n'entendait rien aux autres langues que la sienne.

L'havrevoisien rabattit ses quatre derniers cheveux d'un doigt léché puis banda légèrement ses muscles fins en adoptant une posture de profil.

Autant se montrer sous son meilleur jour.

Sek'os ne se formalisa pas. Il avait consulté plusieurs fois les encyclopédies et bestiaires de la bibliothèque d'Algornar et les nashkis étaient invariablement représentés main dans la main, dans un champ, un arbre, un verger.... Curieuse manie tout de même que ce besoin accru de contact.
L'elfe en armure le souleva de terre avant de le poser sur un banc pour lui proposer à boire.


L'elfe était un polyglotte accompli et c'est presque sans accent qu'il s'exprima.

Le coté rugeux de la langue ork était dur à restituer pour des êtres si délicat, mais le nër s'en sortait admirablement bien
Du vin répondit,dit l'orc en désignant de son doigt griffu la première des bouteilles.

Il n'en avait jamais bu et il entreprit de se servir amenant à lui verre et bouteille mis à disposition par la brune
.Le petit Koskhunien jeta un coup d'oeuil de travers à la jeune elfe aux pieds nus.

Par cette saison, ça relevait du courage, ou de l'inconscience.

A moins que la nis soit une nécessiteuse. Elle n'en avait pourtant pas l'apparence.

Il mima les gestes de la rouquine qui semblaient connaitre les subtilitées de la dégustation du vin.

Le petit vert fit tourner le liquide pourpre comme s'il s'y connaissait avant de plonger son grand nez crochu dans le contenant.

Puis balançant sa tête en arrière il avala le petit vin Sardanais d'une traite.

Quel délice, quel passion , quel finesse que ce breuvage! Ca valait bien la bière de Karmir.
Tout en dégustant les ultimes gouttes de son verre, il observa son environnement.

Il était grand temps de faire le ménage, même avec des critères orcs.

Ce lieu était un peu sordide

Il tira quelques piécettes d'étain de sa bourse et les déposa devant la femme au nom si masculin.
La pauvre femme qui semblait être la propriétaire, en tout cas qui se comportait comme tel, ne semblait pas tenir à la bonne tenue de sa taverne. Déjà qu'elle buvait avec ses clients.

L'établissement n'avait pas même de porte!

Gard' la monné'.

***


Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 14h37

*** La nis rouquine esquissa un sourire énigmatique lorsque l'yrch aux quatre cheveux rabattus et léchés lui lança un nouveau coup d'oeil de travers, particulièrement en direction de ses elfiques pieds nus.

Lorsque l'yrch chétif mima ses gestes pour boire la pourprée boisson, le sourire de la nis aux teint clair s'élargit.

Devant la volonté visible de l'yrch à s'harmoniser au reste de la tablée, la jeune nis aux yeux bleu-gris saisit alors la première des deux bouteilles dont le petit être avait tant apprécié le contenu qu'il avait bu d'un coup, et jusqu'à la dernière goutte, le pourpre présent dans son verre, et resservit d'un geste gracieux l'yrch chétif aux dents jaunes et aiguisées.

Le verre de l'yrch était à nouveau bien rempli. ***

Information détaillées
Lizbeth Masgard
Aspirante diplomate
Empire de Kohr

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 14h46

*** Lizbeth resta plus passive aux échanges qui suivirent, du moins ceux se déroulant dans des langues qu'elle maîtrisait assez pour suivre. Elle arqua un fin sourcil brun lorsque la jeune nis s'adressa à elle. Le langage n'était pas plus soutenu, mais la signification des mots utilisés échappèrent totalement à l'humaine, qui se contenta de hocher la tête. Elle tourna la tête, suivant du regard la gestuelle d'Aloered. Des trois personnalités attablées, autour de Lizbeth, celui-ci était peut-être le plus exotique. De ce qu'elle connaissait du peuple elfe, ces derniers n'avaient d'attraits que pour l'art ou pour le beau, et avaient cette légère tendance à mépriser les autres populaces. Mais aussi ténébreux pouvaient paraître son vis à vis, le sombre de son visage n'avait d'égal que sa particularité à parler avec amitié à la brune. Lorsqu'il leva son verre avant de conclure de manière chaleureuse, Lizbeth exécuta le même mouvement et acheva ainsi son verre de vin.

L'humaine resta une fois de plus muette quant à l'échange qui suivit de la nis envers le guerrier étrange. Lizbeth reporta alors son attention envers le petit Orc à l'allure. Cela la peinait de ne pouvoir communiquer avec lui, mais après quelques instants de réflexion et alors que la nis le resservait une nouvelle fois après que ce dernier n'est versé quelques piécettes pour une raison obscure, Lizbeth se souvent qu'ils étaient tous réunis dans un rêve.
Elle déposa son verre devant elle et se concentra. Pouvaient-ils communiquer par la pensée ? ***


M'entendez-vous ?

*** L'effort lui octroyant le début d'une légère migraine, mais rien d'ingérable. Elle entreprit ensuite de partir derrière le bar chercher une nouvelle bouteille, la première étant quasiment vide. ***
Information détaillées
Idamade
Quendë
Peuple Elfe

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 16h40

Se trouve-t-il aussi de l'hydromel parmi les boissons ?

*** Cette phrase douce et chaleureuse avait pénétré les esprits des quatre présents. Puis la chaleur des mots continua dans les pensées : ***


Votre idée, mystérieuse jeune femme, est brillante !

Donc ce que je vous ai dit un peu plus tôt en elfique...
Le Premier Peuple dispose des siècles et des millénaires pour mûrir... Brûler la jeunesse si tôt serait un gâchis, lorsque ce gâchis advient ce n'est pas sans raisons graves...

Ce que j'ai ajouté ensuite à l'attention du nêr aux cheveux et aux yeux noirs...il vous le répétera...s'il le souhaite.

J'ai commenté aussi des propos que j'ai entendus concernant un éventuel étage que je ne vois nullement...
Je ne vois pas d'escalier ici... mais après tout s'il y en avait un il pourrait être à l'inverse de la porte, invisible au premier regard et visible au premier toucher...

Ce que j'ai dit à propos du savoureux vin pourpré...
Je n'ai en effet pas l'intention de trop en boire...vous seriez ensuite obligés de me relever et de me porter...ou...
...je risquerais à trop en boire d'agir de manière plus que déroutante...

Et j'ai aussi demandé à la porte vivante et subtile...
Pouvons-nous vous aider ?

Information détaillées
Aloered Falaamas
Quendë, Garde d'Orodreth
Peuple Elfe

le Dolink 15 Logalios du 1560ème cycle à 18h47

*** l'éducation qu'il avait reçut était bien particulière, il en était certain. il doutait du fait qu'il est subit le même apprentissage que la jeune nis. Le garde avait été cependant troublé par ce qu'elle venait d’écouter et ne savait pas trop quoi en penser. ***


je suis désoler heri. Mais j'ai reçut un apprentissage de danseur aux doubles lames et cela depuis mon plus jeune age, je doute que nous ayons beaucoup de chose en commun si nous mettons en différence nos cent premières années.
***
Aloered déposa sa main sur le doux cheveux de la rousse et lui laissa voir un petit sourire. ***


si vous voulez une histoire, je peux vous compter la mienne et mon voyage avec un de mes amis de l'empire.

***
Le garde attendit une réponse mais il fut interpellé par ce qu'il venais d'entendre dans sa tête. il regarda la jeune femme qui était derrière le bar.. ***


je crains que nous vous ayons tous entendus mais j'ai trouvé cela étrange me concernant je ne suis pas un adepte de ce type de communication j'espère que vous me le pardonnerez. les rêves peuvent accomplir bien des choses cela est vrais. il peuvent faire partagée des aventures , des drames ou bien des scènes bien plus intime.

*** la encore il laissa échappé un léger sourire. peut importais le temps les tavernes elles ne changeraient jamais ***

Le livre d'ideo
http://www.ideo-lejeu.com/popups/chroniques.php5?id=17808

Page [1] [2] [3]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page