Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
138 Joueurs sur Ideo (4412 inscrits) : 76 humains (2280), 35 elfes (1384), 27 orcs (748) | 9 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V3.1.0

Tenter de coordonner un plan

Où on essaie de dire des choses intelligentes
Le Monde des Rêves : Les rêves sont un moyen d'échapper à la réalité quotidienne. On peut rencontrer d'autres rêveurs dans le monde des rêves, mais ces rencontres floues, si elles sont parfois enrichissantes n'ont jamais valeur de communication. Pas de diplomatie ni de serments ici car les rêves sont avant tout ... des rêves.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des sujets
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Mirion 28 Calinior du 1563ème cycle à 20h09

HRP: Rêve sur invitation

La conscience de Maligor le laisse porter dans les ténèbres qui peu à peu, par la volonté de son esprit, forme une salle éclairée chaleureusement. Parois de brique, plancher de vois, chandeliers, une carte d'IDEO, un grand tableau sur chacun des 4 murs et une grande table. 8 places assisses.

Maligor secoue la tête, la table change de forme et seulement 2 places deviennent disponible. Inutile de mettre trop de chaise, ça n'allait que déclencher la question "on attend quelqu'un d'autre?". Sur un des tableau le contenu des deux textes envoyés par missive ainsi que celui reçu aujourd'hui.

Dans un coin de la pièce, un foyer dont les braises rouges donnent cette impression de chaleur et de réconfort. Non pas que le rêve à besoin d'une source de chaleur mais ça aide côté ambiance.

Satisfait du résultat aux vues de son peu d'intérêt aux ameublements et détails de la vie courante, il pris place sur l'une des chaise, révisant les textes des derniers jours.
Information détaillées
Illiounedïr
Mage Instructeur Nihiliste, Conservateur
Confédération Arténienne

le Mirion 28 Calinior du 1563ème cycle à 20h41

Assis en tailleur sur un tapis, un bâtonnet d'encens embaumant la pièce, un elfe ferme les yeux et sent rapidement son corps se flétrir. Il finit par tomber sur le dos, les yeux clos mais le visage paisible. Dans sa tête, une invitation résonne.

Il débarque dans une pièce épurée. Une table, deux chaises, une cheminée dégageant une source de chaleur et de lumière presque réelle. Et tout à coup apparait un homme sans visage. Assez mince, de taille moyenne, il reconnaît l'individu immédiatement, bien qu'il n'ait pas de visage.

Des textes apparaissent sur la table puis se déplacent sur le tableau. Petit à petit, le rêve prend forme.

Illiounedïr s'installe sur la chaise laissée vacante et observe tout à coup son interlocuteur tandis que deux verres d'eau apparaissent subitement sur la table.

Illian Dhor
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Joriol 29 Calinior du 1563ème cycle à 01h24

Maligor eut un sourire de satisfaction en voyant apparaître Illiounedir. Cela faisait un bon moment déjà. Son sourire passa à un léger questionnement à la vue du verre d'eau, questionnement qu'il balaya rapidement de son esprit.

Merci d'être venu. Sans vouloir vous brusquer, j'aimerais rapidement entrer dans le vif du sujet.

Ma prémisce de base est l'utilisation de la logique soutenant l'enchantement. Je comprend que la nécromancie ne découle pas de l'enchantement mais le véhicule des awalrouh en mon sens est ce qui se rapproche le plus d'une "influence" sur les esprits. Dans les textes que vous m'avez communiqués Calistaen et Celeban semble tout deux faire un lien avec les esprits et je crois que l'hypothèse d'une signature propre à chaque individu est quelque chose de plausible lorsque l'on parle du lien entre le corps et l'esprit de la créature de la non-vie.

Ce qu'il y a d'intéressant dans l'enchantement est aussi la notion de verrous. Non seulement on crée un "effet", mais on le verrouille dans un réceptacle. Si la magie peut verrouiller, je n'ai nul doute qu'elle peut aussi affaiblir ou déverrouiller. Ainsi lorsque l'on s'interroge sur la relation permanente entre le nécromant et sa créature, cette logique de déverrouiller pourrait permettre, si ce n'est de couper le lien entre le nécromant et sa créature, à tout de même l'affaiblir. D'ailleurs dans vos textes on constate des situations où les créatures errent sans buts lorsqu'elle ne semble plus sous l'emprise du nécromant.

Quant au druidisme, bien que je comprend la démonstration d'opposition qui est faite entre les deux, je suis plus réticent car pour moi le problème nécromant touche tous les idéans. Y aller avec cette solution voudrait dire limiter les individus pouvant agir dans la question dans un premier temps et dans un second temps, si les écrits de Calistaen sont exacts, cela signifierait qu'il faudrait avoir un lien avec une entité ou un esprit pour pratiquer cette magie tel que Het Masteen pour les nécromants. Trouver cet esprit ou cette connexion et laissé les idéans s'y soumettre peut aider à court terme à atténue le problème nécromant mais le problème de fond, soit ces trucs qui prennent possessions des esprits et les influence dans un but spécifique ne nous emmène pas dans une direction idéale. Qui nous dis que le druidisme n'a pas ses propres objectifs qui pourraient entrer en contradiction avec la vie idéanne en général?

Mais avant toute chose j'aimerais avoir votre opinion sur l'utilisation de l'enchantement, qu'en pensez-vous ou avez-vous décelé quelques incohérences dans mes écrits?


Tout en parlant, Maligor s'était laissé emporté par son intérêt, ses théories et sa recherche de solution pendant un instant, semblant même oublié son interlocuteur. Il ne s'en était pas rendu compte lui-même, mais ce simple discours semblait ranimer une vieille passion en lui. Combien de cycle depuis qu'il avait eu ce type de discussion?
Information détaillées
Illiounedïr
Mage Instructeur Nihiliste, Conservateur
Confédération Arténienne

le Joriol 29 Calinior du 1563ème cycle à 17h47

Le grand nêr fronce un sourcil lorsqu'il voit sur le sans visage une bouche apparaître et lui sourire, avant de disparaître aussi vite. Il se cale gêné dans son fauteuil. Quelque chose le gêne. Il passe sa main sur le dossier et sent un objet dur dans le bas du dos, et il s'en saisit et, surprise... un miroir. Le reflet qu'il voit à l'intérieur est bien le sien, mais date d'il y a dix ans, à l'époque où il était encore un elfe élégant et racé, ses longs cheveux blonds et lisses rabattus sur ses épaules. Bien loin de l'individu maigre aux joues creusées qu'il est devenu depuis.

Je devrais rêver plus souvent...

Il reporte son attention sur Maligor et sursaute. Son visage est réapparu. Il penche la tête puis écoute le théoricien.

Et bien, pour être honnête, je ne vois rien d'incohérent dans vos propos, si ce n'est deux ou trois petits détails de langage pour lesquels j'aimerais des explications, histoire d'être sûr de bien vous comprendre.

Déjà sur le druidisme. J'entends bien que le problème des nécromants touche tous les idéans, mais son remède n'est hélas pas à la portée de tous. Il est notamment reconnu que les magies de la Négation et de la Vitalité sont inefficaces contre ses créatures. Logique, me direz vous, puisqu'elles ne sont pas pourvues d'énergies vitales. Mais cela laisse supposer qu'il existe bien une hiérarchie au sein des différentes formes de magie pour lutter contre la menace nécromane.
Quand à en déduire que le druidisme est la forme de magie la plus efficace, je ne m'y aventurerais pas, je n'en sais pas suffisamment sur le sujet pour être complètement formel. Par exemple, il semblerait, si je me fie au deuxième texte que vous m'avez communiqué, que la magie divine Keldarienne semble particulièrement efficace pour lutter contre la non vie. Ce qui me pose d'ailleurs un sérieux problème de conscience, puisqu'en bon agnostique profane que je suis, je ne reconnais pas l'existence de cette forme de magie. L'interprétation que vous avez donnée des incantations Keldariennes pour lutter contre la non-vie m'a bien plus convaincu que le discours du dévot, en passant...

Je suis beaucoup plus séduit par vos idées sur l'awalrouh. Bien que ne connaissant pas ce terme avant vos explications, cela me semble être, et encore une fois c'est bien l'agnostique qui parle, le postulat le plus scientifiquement logique...

Mais bon, là encore, je suis suspendu à vos connaissances sur la Nécromancie, qui dépassent largement les miennes. Après tout, vous étudiez le sujet depuis fort longtemps.


Il marque une pause le temps de reprendre son souffle, avant de réaliser que c'était inutile dans un tel lieu.

Vous serez ravi d'apprendre que Man Athane a répondu positivement à ma demande et s'est engagé à me communiquer tout ce qu'il savait sur l'awalrouh. La mauvaise nouvelle est qu'il semble très occupé et qu'il ne risque pas de me fournir ces informations très rapidement. Peut-être devrais-je interroger d'autres Chiméristes...
Illian Dhor
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Valkin 30 Calinior du 1563ème cycle à 01h54

Maligor pris un temps pour réfléchir.... puis...

Hum... je ne crois pas qu'il y ait de hiérarchie dans les magies. C'est simplement que si la magie de la vitalité et de la négation est dirigée sur la créature de la non-vie avec comme objectif d'influencer une énergie inexistante, alors le résultat sera inexistant. Cela va de soi. Cependant prenez un rituel où la cible est une zone, où le mage vitaliste lors du rituel utilise sa compréhension magique afin d'apporter un concept de renforcement d'une réalité sans le définir par les énergies vitales. Que lors du rituel le mage nihiliste met un concept de circulation afin d'étendre ce concept sur une aire donnée. Que le mage de l'altération apporte une modification de la réalité afin de créer un effet spécifique. Vous voyez que ces magies qui individuellement peuvent sembler inoffensive peuvent lorsque utilisez intelligemment en fonction de leur concept fondamentaux avoir un impact substantiel contre les nécromants.

Pour le druidique en effet les liens fusent de partout. Je reviens aux écrits de Calistaen qui recèlent ma foi plusieurs validations très intéressantes.

Il pointe un des tableau sur lequel apparaît deux textes.

Citation :
Extrait de missive. Auteur: Sendith, 13 volganor 1548

Obtenu lors des recherches sur les druides

Sir Quiort,

Vos recherches sont assez différentes des miennes, bien qu'intéressantes, mais sachez que les druides ne maîtrisent pas que la vitalité, bien qu'ils la maîtrisent.

Pour vous informez sur des points que vous m'avez cité et auxquels je peux répondre:

-La relation des druides avec la magie de la vitalité:

Les druides ont une relation forte avec la magie de la vitalité, étant très proches de la nature, en particulier des plantes.

-Le genre de cérémonie et rituels exécutée:

Je ne suis pas sûr, mais je pense que les gestes sont assez similaires à ceux de la magie profanes, bien qu'ils demandent les pouvoirs de la nature comme ceux d'un dieu. Mais leur pratique de la magie est plus proche de la pratique profane que divine.

-Un possible pouvoir dans la langue druidique au même titre par exemple que les runes anciennes.

Il est possible d'incanter en n'importe quelle langue, pourvu qu'elle ait un sens et qu'elle soit maîtrisée. Je ne pense pas les mots aient un pouvoir bien spécifique dans la magie, mais je pense qu'ils ont plutôt tendance à fixer l'attention.

-Existe-t-il un lien entre les druides et le désert d'Arténie?

Non, aucun.

Respectueusement,
Séndith Naégka


Citation :
Pour ce qui est de l'environnement, en un sens je vous donnerai raison, effectivement les trois autres aspects semblent en être des sous-ensembles, bien que je définirais ces derniers sensiblement différemment de vous, laissez moi vous exposer de quelle manière:

Dans un premier temps, l'énergie. La Vitalité semble en être une forme, la mana doit en être une autre. Pour autant peut-on mettre au même niveau Vitalité et mana? Je ne le crois pas. Je pense que la Vitalité comme toute magie est une forme "dégradée" (entendez par là "modifiée", "altérée",etc.) de la mana.

Au sujet de la mana justement, je crains que vous ne fassiez fausse route et que vous ayez une conception plus proche de celle des druides que de celle d'un mage profane ordinaire. En effet de ce que j'en sais la mana est plutôt considérée comme une puissance interne à l'être qu'il manipule et non une énergie magique hors de lui (cette hypothèse est peut-être également vraie, mais je ne pense pas que cette mana "externe" intervienne dans les processus magiques du profane).

Ainsi on pourrait définir la mana comme une sorte d'énergie psychique de l'être lui permettant de modifier son environnement.

Voici quelles sont les considérations qui sont miennes, elles n'ont pas valeur de vérité absolue et ne sont que ma propre conception de notre magie, je vous laisse le soin de questionner d'autres personnes pour en apprendre d'avantage.

En tout état de cause je serais heureux que vous me fassiez parvenir le résultat de vos recherches lorsque celles-ci auront abouties, ainsi ce serait une occasion de plus pour moi de pouvoir m'instruire, chose que j'essaie de ne jamais manquer de faire.


Ces deux textes proviennent de vieilles recherches que j'ai effectué et où j'ai cherché à retirer des informations de l'un des derniers druides actifs sur IDEO suite à la disparition de l'Archidruide.

Vous remarquerez que Sendith attribue le druidisme à une magie divine même si sa compréhension de l'énergie vitale semble toucher quelques notions profanes. En effet dans leurs rituels et exercice quotidien leur usage se rapproche des concepts profanes mais leur magie provient d'une source autre qu'eux. N'est-ce pas intéressant cette sorte de mixité des concepts?

Il y a aussi sa réflexion sur la vitalité qu'il qualifie de mana dégradée. Nous savons que les énergies vitales sont distinctes du mana, mais il ne faut pas pour autant écarter son propos. Pour lui, dans son usage et sa compréhension, les énergies vitales sont une forme de mana. Il y a dans son concept une sorte de mixité entre énergies vitales et mana, j'oserais faire un pas supplémentaire et dire entre énergies vitales et esprit. Il confond ces éléments qui pour lui ont un thème commun, c'est très révélateur.

Maintenant le texte suivant parle de l'analyse qu'à fait Iess Béhen de la légende d'Almdar le déchu.

Citation :
Légende d'Almdar le déchu, recherche effectué par l'Université sous la tutelle de l'ordinant Iess Béhen, 9 logalios 1549


Un element choquant dans la legende d'Almdar le Dechu est la mythologie employee. Des divinites jusque la inconnues qui apparaissent dans cette legende : Oukhmar, Elihavia, Teclis et Actas.

Je propose une hypothese a ce sujet : peut etre que des dieux existaient autrefois en Ideo mais ne sont plus aujourd'hui veneres pour des raisons d'evolution culturelles. Ils ont ete remplace dans les croyances des Ideans par d'autres dieux dont la religion etait auparavant inexistante.
Ainsi, il est quasi certain que Keldar n'etait pas venere en masse avant l'an 0 et les exploi du premier Paladin. A l'inverse, on pourrait voir dans le culte de la Nature par les Druides une reminiscence du culte d'Elihavia en tant que deesse de la Terre.
Dans ce cas, les croyances de l'Ordre du poignard d'Argent apparaitraient comme une survivance de la croyance en une mythologie plus ancienne.

Un autre element de la philosophie du texte confirme a mon sens cette hypothese : la conception antropomorphique des dieux. En effet de nos jours les dieux sont consideres comme plus comme des conceptes et des valeurs personifiees que comme de veritables personnages qui se marient, ont des enfants et se disputent entre eux. Cette conception, dans ce qu'elle a de choquant a notre epoque me fait penser a une survivance d'une philosophie plus ancienne, plus primitive aussi.
Bien sur, on pourrait penser a une redaction enfantine. Mais la complexite de la langue utilisee fait plutot penser a une personne tout a fait capable de manipuler des concepts philosophique ou theologiques. Ce seraient donc les croyances de cette personnes qui seraien primitives et non sa capacite de raisonnement.


Confrontons maintenant la legende d'Almdar avec la legende de l'Atlantide. Les Glyphes et les Druides seraient tout deux originaire de cette antique et disparue civilisation.

Citation:Au commencement était l'Atlantide et les Anciens. Cette civilisation vivait dans des palais de cristal, buvaient de l'eau claire comme des diamants et possédaient la sagesse des dieux. Les dieux éprouvèrent leur foi en leur confiant 13 glyphes renfermant leur puissance. Grâce à leur magie, les Anciens conquérirent le monde et devinrent presque aussi puissants que les dieux. Mais un groupe d'Anciens pensaient qu'il n'était pas judicieux d'utiliser les glyphes, et ils s'exilèrent dans une grande foret. Ils se nommèrent les Druides. Les Gardiens des Glyphes devinrent orgueilleux et voulurent devenir des dieux. Ils utilisèrent un sort d'une puissance infinie, qui se retourna contre eux. En l'espace d'un seul jour et d'une seule nuit, l'Atlantide disparut. Les survivants les plus forts devinrent les orcs, les plus sages les elfes, les plus nobles les humains. Seuls les Druides survécurent sans transformation, seuls les Druides se rappelèrent du passé, et seuls les Druides savaient comment fonctionnent les Glyphes.

Fin de citation


Vous remarquez que cette legende contredit apparament la legende d'Almdar le Dechu sur l'origine des Glyphes. Les Glyphes seraient d'origine beaucoup plus lointaine que l'an 0 et l'enfermement presume de Zhart. Comment arriver a concilier ces deux legendes ?

Si ces deux legendes ont un fond de verite, alors il provient d'un evenement que les anciens Ideans ont pu directement observer et qu'ils ont interprete de diverses manieres. Je pense personnellement a un cataclysme d'une grande ampleur qui aurait quasiment extermine les ideans dans un tres lointain passe et detruit toute trace de leur civilisation. Voila ce qui aurait pu faire naitre la legende de l'Atlantide mais aussi le passage suivant de la legende d'Almdar :

Citation :
Elihavia, au fait des tendances libertines de son époux et guère confiante en le serment de fidélité prononcé par Oukhmar, faisait constamment surveiller celui-ci et eut tôt fait de découvrir l'adultère, et pire encore : Teclis attendait un enfant, un garçon.

Envahie par une rage irrépressible et dévastatrice, Elihavia s'efforça de nuire à son mari infidèle par tous les moyens possibles. De violentes éruptions volcaniques, de terribles tremblements de terre et de puissants raz de marée dévastèrent la planète pendant des cycles et des cycles, anéantissant quasiment toute forme de vie.

Fin de citation

Voici donc la Deesse de la Terre qui s'en prend aux Ideans... A moins que ca ne soit la Nature veneree par les Druides. Il est en effet interessant de remarquer que les Druides ne venerent aucune divinite connue des pantheons d'Ideo. Ils venerent la Nature. Si le Pantheon que nous fait voir la legende d'Almdar est bel et bien une resurgence de croyances Ideanes plus anciennes, la croyance des Druides pourrait tout a fait etre une autre facette de cet ancien Pantheon.
Ont peut imaginer que les fidels de Elihavia/la Nature ont ete epargnes par la colere de celle-ci et qu'ils ont ensuite perpetue leurs traditions sous la forme du Druidisme.

Reprenons cette theorie en suivant la chronologie des evenements. Plutot que de partir sur des considerations mystiques, j'adopterai le point de vue plus rigoureux de l'historien des civilisations et des religions.

Il y a tres longtemps existait une civilisation prospere que les mythes nomment "Atlantide". La religion de cette civilisation envisageait les dieux comme des personnes tres proches des Ideans : les dieux pouvaient etres jaloux, se mettre en colere, avoir des enfants, etc. Les dieux etaient donc imagines comme une famille dirigee par le pere et la mere, respectivement le Ciel et la Terre.
Les Glyphes seraient apparus pour la premiere fois dans cette civilisation. C'est une mauvaise utilisation de ceux-ci par les fidels du dieu du Ciel qui aurait provoque un cataclysme qui devasta l'Atlantide et decima les Ideans de l'epoque.

Les fidels survivants de la deesse de la Terre voulurent soustraire les Glyphes aux fildels du dieu du Ciel qui avaient provoque le cataclysme. C'est ce qu'ils firent. Et pour une raison que je n'expliquerai pas ici car elle est de nature mystique, les Glyphes furent reunis par ce culte de la Terre tous les 500 cycles avant d'etre de nouveau disperses.
Vous l'avez reconnus, ce culte de la Terre ce sont les druides.

Qu'advint-il des autres survivants de l'Atlantide ? Disperse, ayant perdu leur culture et leur civilisation, ils se mirent a venerer d'autres dieux. Mais ces dieux, s'ils restaient vaguement personnifies, etaient plutot consideres comme des concepts. Ce sont les dieux que nous connaissons actuellement, peut etre a l'exception de Keldar.

Vous comprenez donc l'interet que suscite en moi votre etude sur les Druides. Je comptai plutot essayer de rencontrer le dernier druide vivant connu qui se trouve a Yesod lorsque j'ai eu vent de votre expedition. Sachez que si je devais finalement partir pour Yesod et non avec vous, l'escholiere Kelindae aurait les competances requises pour vous accompagner.

Cordialement,

Iess Behen, Ordinant


Dans ce texte vous remarquez que Iess Béhen fait un lien entre le druidisme et une déesse ancienne nommée Elihavia, On revient encore à ce concept de magie divine qui cependant serait différent de par la nature même des dieux de l'époque.

Maintenant l'exercice clé, passons à cette même analyse mais du côté nécromant. Les nécromants doivent se connecter à quelque chose pour recevoir leur pouvoir, il ne vient pas directement d'eux. J'écarterai la prémisce de Calistaen comme quoi on parle de magie de la nature, en effet le tout semblant découlé des glyphes, je ne crois pas que ces magies en soit à proprement parlé et j'aurais tendance à les qualifier de magie capable de toucher ce lien qui existe entre la vitalité et l'esprit. Comme spécifié ce lien entre énergies vitales et esprit dont Sendith semble voir de manière flou est aussi présent chez les nécromants alors qu'on cherche à prendre un "mana résiduel" pour créer une créature de la non-vie. La notion de mana résiduel" exprimé dans ce texte peut aussi être faussé de la même façon que Sendith qui confond énergies vitales et mana. Ne vous semble-t-il pas que nous nous rapprochons de ce que semble "cibler" ces deux magies?


Il fait un geste de la main pour balayer cette dernière question.

Mais je parle, je parle et je vous noie d'information. Ah et concernant l'archimage de l'altération, une légionnaire m'a référé un dénommé Valnor en regard des nécromant qui est chimériste de ce que j'en sais. Je l'ai contacté afin d'essayé d'avoir quelques informations. J'ai aussi contacté Ethaniael et Hani Brandevin mais ces deux là ne semblent pas rejoignables. Je cependant évité de discuter des awalrouh avec Valnor. Je lui ai demandé de rester discret mais je ne sais le niveau de confiance à lui accorder donc inutile qu'un lien se fasse par le biais de l'archimage de l'altération entre vous et lui.
Information détaillées
Illiounedïr
Mage Instructeur Nihiliste, Conservateur
Confédération Arténienne

le Valkin 30 Calinior du 1563ème cycle à 04h27

Si tant est qu'il voit son visage, Maligor verrait en Illiounedïr un visage perplexe dont les yeux clignent plus rapidement, à mesure que les informations lui viennent. Tel un papillon qui prend son envol pour la première fois.

Maligor, tu sais que j'ai beaucoup de respect pour toi.

Pour une raison que tout le monde ignore, le tutoiement s'est imposé dans ce rêve.

Mais, pour une raison que j'ignore, tu sembles souffrir du mal commun en Confédération Arténienne, qui consiste à penser qu'accumuler les études anciennes donne un certain crédit au chercheur d'aujourd'hui. Il ne t'ai jamais venu à l'idée que nos anciens aient pu un moment se tromper ?
Tu sembles avoir développé une théorie intéressante autour de l'Awalrouh. Si nous concentrions les débats autour de cette idée ?

Illian Dhor
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Valkin 30 Calinior du 1563ème cycle à 20h26

La durée d'un clignements de yeux, Illiounedir pu apercevoir Maligor prendre un air sévère suite à son commentaire, mais cet air s'évanoui aussi rapidement qu'il était apparu.

Nous sommes donc en désaccord quant à nos façons de travailler, mais je doute que cette façon de faire soit qualifiable de mal arténien. Et au fond, ayant toujours travaillé ainsi, je deviendrais un imposteur?

Le léger sourire du mage laissait penser qu'il n'en portait pas ombrage. Se tournant vers les documents déjà affichés il poursuivit.

Comme vous désirez sauter des étapes, allons aux Awalrouh. Ces recherches sur les enchantements ont été effectué par Goldwynn, un mage avec qui je tenais une excellente relation datant de l'époque où j'étais l'élève de Mahaji Thôsh.

Un esprit aiguisé connaissant bien Maligor aurait pu remarqué à cet instant précis que Maligor de coutume n'utilisait jamais les titres hiérarchiques arténiens à moins d'y être forcé.

La prémices de Goldwynn, qui est somme toute logique, était de se demander comment un enchantement pouvait perdurer dans le temps et où trouvait-il son énergie pour se maintenir. Il devrait s'épuiser après un certain temps, comme tous les autres sortilèges. Ce qui maintient un effet magique étant le mana, nous pouvons donc penser qu'il y a une source de mana à même l'enchantement qui lui permet de subsister.

Maintenant comment le mana se génère-t-il? Par l'esprit. Et l'effet se crée par la volonté lié à cet esprit qui permet au mana de prendre forme en tant que résultante.

En prenant un raccourci ici, la conclusion est que l'enchantement permet la création d'un esprit. Soyez assuré, on parle d'esprit qui s'ils étaient dans un corps vivants serait qualifié d'intelligence avoisinant le légume. Par contre, ces esprit ont une volonté, un objectif seul et unique et utilisent leur capacité à générer du mana afin de maintenir cet effet. Ces esprit étant incapable d'autre chose, on comprend qu'une fois un enchantement créé dans un objet ce dernier a peu de chances de s'adapter face à diverses situations. Il ne fait que poursuivre son effet.

Les plus complexes comme les créatures des Quatres donnent une certaines adaptabilité à l'Esprit qui peut alors matérialiser certaines choses pour atteindre son but. Il reste que jusqu'à présent ces esprit ont clairement un seul et unique but mais leur niveau de complexité peuvent leur emmener, pour un mage très talentueux, à ajuster leur comportement dans la recherche de leur but.

De plus l'enchantement contrairement à l'usage d'un sortilège rend plus facile la participation en rituel. Dans l'enchantement on imbrique une logique plus ou moins complexe mais la volonté ainsi créée sous forme d'esprit ne devient pas en soit un effet, l'effet provient de l'Esprit qui par la suite le donnera à l'objet ou agira en fonction du but qui lui est donné. En quelque sorte on lui donne des outils, ce qui est différent que lorsqu'on tente de mélanger des magies ayant déjà une trace de volonté et une orientation donnée, où souvent on voit un choc dans les intentions, une incompatibilité et une volonté des flux magique à se stabiliser sous forme parfois fâcheuse.

Maintenant, pour parvenir à avoir un effet sur les nécromants, il faut être capable de gérer les marais. Les marais étant un enchantement si je me fie à l'attaque de Montargent voilà plusieurs cycles où les créatures utilisaient des sortes de pentacles dans la ville pour les créer, il y a donc un moyen via un enchantement de zone apte à se déplacer, de réduire leurs effets.

Il y a alors deux possibilités. La première est de faire une attaque constante contre les marais en réduisant leur aire d'action, ce qui est long mais qui donne un sentiment d'avancer. L'autre, supposant un manque de participation importante, est d'utiliser ce concept pour pénétrer à l'intérieur des marais et tenter de géolocaliser la ville de Dornoval où certaines archives kohriennes pointeraient la naissance des nécromants à cette endroit. L'information m'avait été transmise à l'époque par Gabriel Morran.

Comme vous voyez j'ai sauté plusieurs étapes mais vous comprenez un peu l'objectif qui ferait du sens selon moi. Nous pouvons maintenant discuter quant à savoir comment. J'aimerais vous entendre.

Information détaillées
Illiounedïr
Arténien, Mage Instructeur Nihiliste
Confédération Arténienne

le Solior 31 Calinior du 1563ème cycle à 00h41

La sévérité, même brève, n'échappe pas à Illiounedïr qui s'empresse de préciser son propos.

Allons, ne vous vexez pas ! Je dis juste que certains textes anciens peuvent parfois être contredits quelques années plus tard. Après tout, c'est le propre de tout scientifique de toujours s'interroger, qu'importe les études menées par le passé, non ?

Il n'attend pas la réponse et se concentre sur les propos de Maligor, tâchant d'en saisir toutes les subtilités.

Si je comprends bien, vous comptez agir sur les marais au moyen de l'enchantement et de l'alwarouh ?
Illian Dhor
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Solior 31 Calinior du 1563ème cycle à 00h55

Oui.

Vous me forcez à accélérez mon analyse mais ma prémices est qu'en utilisant l'énergie de tension nous serions en mesure de pouvoir influencer, limiter et dans un monde idéal couper le lien entre le nécromant et sa créature de la non-vie. Dans un même temps en utilisant une logique de l'énergie de tension mêlé à un concept de "normalité" il serait aussi possible de réduire l'effet des marais sur la zone visée.

Cependant pour arriver à couvrir une zone, il faut des repères. Au moins trois qui peuvent communiquer entre eux, idéalement 5 ou 6 pour renforcer la connexion et faire en sorte que l'awalrouh agit à l'intérieur du périmètre défini. Concernant les repères, ils devraient être alimenté magiquement. Le problème étant que si le tout est seulement alimenté magiquement l'énergie déployé par chaque mage ou même prêtre sur chacun des points de repères videront leur énergie rapidement. Le fait d'avoir un awalrouh qui prend la logique et crée l'effet permettrait de limiter l'apport énergétique et donc de le maintenir de manière beaucoup plus prolongé voir indéfiniment. Enfin je dis indéfiniment, tant que les points de repères ne se font pas détruire par les nécromants bien entendu.

Il y a ensuite la question de la façon dont ces repères devraient être constitués, la logique à utiliser pour bâtir l'enchantement et le faire agir, définir ce que nous ciblerons afin de garantir le meilleur effet si nous y arrivons et, bien entendu, bien balancer l'ensemble de ces éléments afin que l'enchantement soit le plus efficace et souple possible. Je pensais à un enchantement basé sur la connexion entre les repère et la définition d'une aire d'action et un effet de normalité. Concernant la volonté de l'effet recherché, il viendrait des mages, ainsi si une théorie est invalidée car certains tests seront nécessaires, nous pourrons réutiliser les repères.

Je comprend qu'en vous donnant la direction que je crois judicieuse de prendre sans entrer davantage dans les détails, plusieurs questions de fonctionnement vous viendront en tête. Je vous laisse me lancer celles qui vous interpellent.
Information détaillées
Illiounedïr
Arténien, Mage Instructeur Nihiliste
Confédération Arténienne

le Dolink 1 Filandor du 1563ème cycle à 06h24

Ma-Haji, vous me connaissez bien désormais et vous savez que j'aime aller à l'essentiel. Je ne suis pas, et ne serais jamais, un grand théoricien. Je comprends toutefois généralement les idées, même si je ne suis pas capable de les formuler moi-même.

Le nêr se cale plus profondément dans sa chaise avec l'étrange impression que le débat lui échappe. Mal à l'aise, il tente de se raccrocher à des notions qu'il maitrise, bien conscient qu'il n'est pas de taille à débattre de théologie face à quelqu'un comme Maligor.

Je n'ai absolument rien à redire sur votre idée, si ce n'est qu'il est nécessaire de faire des expériences. Les résultats sont les seules preuves de son efficacité. Mais aussi de son inefficacité.
J'imagine qu'il faudrait aussi un projet de sécurisation des repères. Associer un mage et un guerrier ne serait pas inutile, si des nécromants venaient à menacer les différents repères.


Il marque une pause, réfléchit, se lève et tourne en rond autour de sa chaise. Puis reprend sa place.

Je suis convaincu que ça peut marcher, mais il faudrait un peu de renfort pour sécuriser le périmètre d'enchantement. Je pourrais, si vous le souhaitez, coordonner les équipes de support. Et vous aider dans l'enchantement des repères.
Illian Dhor
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Mirion 4 Filandor du 1563ème cycle à 00h50

En fait dans un premier temps il faut avoir un élément pour canaliser la zone d'effet. La logique voudrait que l'on utilise des bâtons fait à partir d'un arbre significatif de la Taure. Celle-ci ayant une zone d'influence sur les nécromants est un avantage et le fait d'utiliser le bois d'un même arbre aidera sans aucun doute par la suite à créer un lien entre les différents bâtons ou repères pour faciliter la délimitation de la zone d'influence. Quant à un arbre significatif, je ne m'y connais pas vraiment lorsqu'il est question de la Taure et je suppose que ce genre d'étape n'est pas des plus simples à accomplir. Ils ont, à ma connaissance, un historique de préservation et de conservation de leur territoire.

Pour faciliter encore davantage la connexion, les bâtons combinés à du manamium en provenance de Folionna faciliterait encore davantage toute cette idée de circulation.

En fait ces bâtons doivent réduire au maximum les pertes d'énergie afin de s'assurer que les porteurs de ceux-ci n 'épuisent pas leur réserves magiques après quelques instants, le tout doit être maintenu en jours et non en heures.

Ce qui est intéressant par la suite est que l'enchantement serait davantage orienter sur la circulation et le fait d'agir sur une zone, l'effet quant à lui serait généré par les porteurs. Ainsi si une théorie sur l'enchantement ne fonctionne pas, il sera possible de la changer ou l'améliorer sans avoir à jouer de nouveaux sur les repères comme tel. Il faut s'attendre à ne pas tomber dans le mille lorsque nous chercherons à cibler ce qui nuira aux nécromants, donc attacher un ciblage sur les repères demanderait de modifier des enchantements et il y a un risque d'endommager les objets que nous aurions mis beaucoup de temps à préparer.

Pour le manamium comme c'est à l'interne en Arténie et que vous avez une certaine réputation à la négation cela relève du possible. La Taure est une autre paire de manche par contre.

Que pensez-vous de cette première phase de projet et de sa réalisation?
Information détaillées
Illiounedïr
Mage Instructeur Nihiliste, Lige de la Négation
Confédération Arténienne

le Mirion 4 Filandor du 1563ème cycle à 05h59

Je pense que je n'ai rien à redire sur la théorie, je ne connais aucun théoriste qui vous surpasse. Vos idées ont du sens et tout cela pourrait en effet fonctionner à merveille, si tant est que vous supervisiez le projet si nous devions en faire l'expérience.

L'elfe marque une pause, réfléchit.

Oui, ça pourrait marcher. J'en suis convaincu.

Il se lève à nouveau, ne semble pas tenir en place.

Obtenir du Mananium ne devrait pas poser de problème a priori. Je devrais pouvoir influer sur Mara-Haji Carnesir, j'officie toujours au sein de l'école. Il n'est pas vraiment facile à convaincre, mais le projet en vaut la peine, j'imagine qu'il m'écoutera. Il faudrait toutefois définir les quantités.

J'ai par ailleurs conservé de bons contacts avec le peuple de la Taure, mes errances et mon passage par l'ambassade ont laissé des traces. Je ne garantis pas le résultat mais il me semble que je pourrais les convaincre. Peut-être devrions nous inviter l'un de leur dignitaire pour le rassurer sur nos intentions. Compte tenu de ce qu'ils traversent en ce moment, il suffirait juste de les convaincre du bienfondé de notre action pour qu'ils concèdent un geste.
J'imagine aussi qu'un tel projet n'aurait de sens que si nous impliquions les Klans et les apôtres de Keldar. Je vous vois venir, rassurez vous, je me garderais bien d'employer le terme de pujaree devant eux.


Un silence. Il regarde Maligor.

Voila ce que je peux vous proposer, Ma-Haji. Peaufinez la théorie, matérialisez votre plan, et je me chargerais de trouver les ressources. C'est un domaine dans lequel j'excelle, tout comme vous excellez dans la recherche. Contentez vous juste de me dire ce dont vous avez besoin et je m'efforcerais de vous l'apporter. J'ai confiance en vous et suivrais vos directives.
Vous êtes désormais le seul responsable d'un projet de grande envergure. Mais comptez sur moi pour vous aider à le mettre en oeuvre.

Illian Dhor
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Valkin 6 Filandor du 1563ème cycle à 02h28

Maligor se montre quelque peu hésitant

Vous savez, il y a l'observatoire de la non-vie et quelques idéans qui ont créé des groupes afin de tenter de solutionner le problème. Il serait prétentieux de concevoir que je détiens LA solution alors que la somme de mes réflexions n'équivaut pas les leurs.

De même, j'ai je crois grandement contribué à l'essor d'IDEO depuis l'apparition de mon grimoire magique. J'ai soutenu l'école de la vitalité, la négation, l'université et j'ai même été Porte-Parole du conseil lorsque j'ai senti l'eau bouillir avec Ethaniael et le grimoire de Stelnor.

Lors du retour de Zoltan, Vahid s'est mis à avoir un comportement étrange. Avec quelques alliés nous sommes allé "cogner" à la porte de la tour. J'ai été attaqué par Vahid par la magie et reçu un "ne me dérangez plus" avant que ce dernier ne rentre de nouveau dans sa tour. Nous nous sommes retrouvé là, devant la tour, sans explications. Je me suis énormément questionné.

-Vahid n'a-t-il vraiment comme seul objectif que d'acquérir de la puissance?

-Vahid n'est-il pas conscient que de balancer un sort à la figure de personnes crédibles ne fait que miner sa propre crédibilité et donner des points au discours de Zoltan?

-Après avoir tenter de faire rayonner l'Arténie côté connaissance et maîtrise magique, la douleur de constater que je ne pouvais qu'assister impuissant à ce chamboulement des pouvoirs. Je ne pouvais rien faire, rien changer.

-Encore une fois, les arténiens non porteurs allaient payer le prix des guerres d'ego dans grands de ce monde.

J'ai accumulé et prouver, je crois, que je pouvais de par ma capacité d'analyse, apporter un soutien aux idéans, mais je ne crois pas que mon rôle désormais soit d'être en première ligne. La discussion que nous avons ici vise à donner des idées, offrir des pistes de solutions afin d'avancer une solution concrète. Je ne crois pas que la guerre contre les nécromants viendra et doit venir d'un mystérieux artefacts qui sera un jour découvert et qui chamboulera une seconde fois l'univers du type glyphes. Si, comme idéan, nous en venons à espérer ce genre de choses, c'est que nous serons sans cesse destiné à être esclave des grands pouvoirs de ce monde, que ce soit des êtres pensants ou des objets. Espérer cela, c'est se résigner à ce que tous nos efforts, nos recherches, nos tentatives de comprendre cet univers ne pourront jamais avoir un quelconque impact. Au final, c'est accepter que d'être érudit ou ignorant ne changera rien au futur des êtres peuplant ces terres.

Lors du retour de Zoltan, un dénommé Mahalinn a tenté de m'arrêter et cherchait à savoir dans quel clan j'étais. Au fond, j'étais dans le clan des non-porteur. Une guerre civile comme était en train de monter Xhaï'l avec Folionna risquait simplement d'ajouter aux morts et aux conflits internes. Dans ce sens il fallait freiner Zoltan et tenter de stabiliser Vahid, pour ensuite prendre Zoltan à part, comprendre ses motivations réelles et si elles avaient du sens, les inclure en Arténie en évitant les conséquences que nous connaissons. Pour être franc s'il y a un être relativement puissant qui a toujours été du côté des non-porteurs à mon souvenir est Adalis. C'est sans doute la seule créature qui mérite un brin de confiance.

Si j'ai un conseil à vous donner, c'est de ne jamais oublier les non-porteurs. Ayez confiance aux idéans, trouvez des solutions qui mettent de l'avant leurs efforts, leurs connaissances, leurs succès. De mon côté, comme je l'ai déjà signifié, mon temps à vouloir changer les choses est passé et je me contente bien de ne donner que mes quelques réflexions. Je dis cela et j'ai l'air d'un vieillard qui se croit sage alors que ce serait prétentieux que de le penser.


À ces derniers mots, le visage de Maligor sembla quelque peu absent, son esprit se remémorant sans doute quelque vieu souvenir ou réfléchissant à quelque chose sans nécessairement le verbaliser



Information détaillées
Illiounedïr
Mage Instructeur Nihiliste, Lige de la Négation
Confédération Arténienne

le Valkin 6 Filandor du 1563ème cycle à 18h00

Il se redresse sur sa chaise et écoute attentivement, acquiesçant de temps à autre d'un bref geste de la tête.

Evidemment, je ne trouverais personne en Confédération Arténienne pour vous contredire en niant tout ce que vous avez pu apporter à notre nation, à la magie, à la recherche. Je comprends donc tout à fait que le temps du recul soit venu pour vous et vous n'avez de toute façon plus rien à prouver.

Prendre le temps de donner des pistes, malgré que vous ayez choisis de vous éloignez des hautes sphères est d'ailleurs tout à votre honneur et vous prouvez une fois de plus que vous savez vous rendre utile et soutenir les autres malgré l'accueil parfois rude qu'on a pu vous réserver par le passé.


Il regarde autour de lui, semble réfléchir.

Mais vous ne m'avez certainement pas convié à ce rêve pour m'entendre débiter des compliments sur vous, aussi vais je revenir à l'essentiel.
Je comprends bien votre volonté de fournir quelques pistes, mais je suis assez dubitatif : pourquoi ne les partager qu'avec moi ? Vous me connaissez bien, désormais, vous savez que je suis un théoricien médiocre. J'ai bien réalisé quelques études mais je n'ai pas le talents de certains de nos plus grands penseurs pour élaborer des théories et émettre des hypothèses.
J'apprécie échanger avec vous, mais je ne suis pas sûr d'avoir ne serait ce que le quart de votre capacité d'analyse et de synthèse. Et j'ai toujours eu beaucoup de mal à sortir des sorts d'arcane, en dehors de mes expériences sur le Vampirisme inversé, que je ne suis d'ailleurs parvenu à réussir qu'en suivant vos conseils et ceux de Temor à l'époque.

Non, vraiment, je ne suis franchement pas sûr d'être la meilleure personne pour évaluer les théories d'un chercheur de votre trempe, Ma-Haji, et n'y voyez encore là aucune flatterie.

Je vous rejoins toutefois sur le fait qu'il faille écouter les Non Porteurs et faire confiance en leurs capacités, leurs qualités. J'enseigne aujourd'hui à l'école et ne compte que des non porteurs parmi mes étudiants. Et ils sont extrêmement doués pour la plupart et assimilent très vite les choses. Certains ont même une théorie à ce sujet et prétendent qu'ils travaillent souvent beaucoup plus pour justement prouver qu'un grimoire ne définit pas la valeur d'un mage et j'admire cet état d'esprit. Comptez sur moi pour ne jamais les négliger.

Illian Dhor
Information détaillées
Maligor Quiort
Kohrien, Agent contre la nécromancie
Empire de Kohr

le Solior 7 Filandor du 1563ème cycle à 02h46

Vous êtes conscient que je ne suis plus arténien. De même, j'ai compris avec diverses correspondances, notamment avec Ethaniael, qu'il pouvait être une erreur de faire confiance à tous. Celle-ci s'est fait enlevé sa fille. Elle devait me rejoindre en Kohr et durant le voyage elle fut attaquée, je n'ai plus eu de nouvelles d'elle depuis ce temps.

Il semble que diverses manigances ont cours en Arténie. Elle m'a parlé plus particulièrement du Clan de la Vague, de Nawen qui serait impliqué et d'un certain Dolias qui selon ma mémoire est ou était le secrétaire de Vahid. Je ne m'étendrai pas davantage sur le sujet, sinon que je suis hésitant à contacter directement des hauts dirigeants ou des membres du Grand Conseil alors que mon départ suite à la prise de pouvoir de Zoltan ait pu être interprété à mauvais escient ou me faire paraître comme un traître, ou encore que certains membres du Grand Conseil soit toujours mêlé à des histoires louches tel que le spécifiait Ethaniael.

D'un côté je lui fais assez confiance pour être prudent. Elle ressemble à Liet sur ce point, le père de l'enfant capturé d'ailleurs si vous ne le saviez pas, soit qu'elle n'a pas l'habitude de mentir. Est-ce que ces histoires sont vraies? Pour le Clan de la Vague cela me surprend, mais elle m'a parlé tant de fois de ce Dolias que ce dernier semble bel et bien réel. A-t-il dit faire parti du Clan de la Vague et ceci est-il un mensonge ayant induit Ethaniael en erreur? Peut-être, je n'ai pas de façon de le vérifier, mais Nawen semble lié à cet individu. J'ai hésité un moment à confronter Nawen mais celle-ci étant au Grand Conseil, cela ce serait retourné contre moi politiquement et si j'ai quitté l'Arténie c'est justement pour me tenir loin de ce type de situation. Si Ethaniael réapparaît un jour je serai prêt à la soutenir, l'aider ou même agir pour elle mais agir seul au nom de sa mémoire n'apporterait rien à personne.

De votre côté vous avez la qualité de mettre les efforts pour accomplir vos objectifs. Serez-vous le mage le plus talentueux pour pousser ces réflexions que nous partageons? Je ne crois pas, cependant vous aurez sans aucun doute l'intelligence de trouver les bonnes personnes pour y arriver. Et dans un sens, l'Arténie a toujours été remplie de grands penseurs, mais elle a aussi besoin de gens qui peuvent faire bouger les choses. Vous n'avez pas besoin d'être le plus grand mage que l'Arténie ait connu, simplement donner des impulsions au bon moment pour inciter les grands dans une direction vous permettra d'avoir un impact au-delà de bien des idéans.

Page [1]


Actualiser Retour à la liste des forums Remonter en haut de page
Haut de bloc






Bas de bloc