Fermer Boite à message : ombre du haut
 
Boite à message : ombre de droite
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre droite
Confirmation : ombre de bas
     
Les Chroniques de Ghèlaer Sancho
Chapitre 8 : [RP-BG]L'image miroir
Ecrit le Mirion 26 Filandor du 1557ème cycle.
Le second rêve de Ghèlaer, où le seul visiteur qu'il ait rencontré fut... lui.
________________________________________
Ces derniers temps, Ghèlaer vécu certaines épreuves qui le bouleversa. Peu importe les raisons, le résultat devint celui-ci.

Il s'évanouit deux fois. Une fois dans le monde réel de Dalashinn, et une autre dans l'univers onirique du Cristal de l'Altération...

Et il se réveilla à nouveau dans un monde sableux, où les dunes berçaient le rêveur comme une mère le ferait avec son enfant au sommeil troublé.

$this->traduit('runes','
Encore?'); dit-il sans grande conviction ni surprise.

Et comme s'il s'attendait à ce que quelqu'un soit derrière lui, il se retourna, et comme de raison, un individu était présent à quelques lieux d'ici. Machinalement, moyennant une minime volonté, le jeune chimériste se transposa instantanément à l'endroit où se trouvait l'inconnu. Or, alors que cette action aurait dû se dérouler avec succès, il ne vit personne au point d'arrivé.

Bien que le doute ne soit pas un sentiment fréquent dans ce lieu, Ghèlaer le ressenti à cet instant précis. Il aurait dû se retrouver aux côtés de l'autre individu...

$this->traduit('runes','À moins qu'il veuille m'éviter...');
_____________________________________________
Le sentiment d'être dans un nouveau monde se fit à nouveau ressentir, sans toutefois créer une impression ni désagréable, ni inconnue. Ghèlaer était déjà passé par ici.

$this->traduit('runes_ancien','Encore!'); dit-il sur un ton légèrement joyeux

Sa précédente venue avait été bénéfique. La révélation qu'il avait eue l'avait grandement permis de comprendre bien des choses qui l'environnent selon un concept précis. Il n'avait pas l'intention de quitter ce lieu sans bénéfice intellectuel.

Alors, sans avertissement, il se mis à la recherche d'un individu quelconque. Et comme de raison, il vit quelqu'un au loin, habits de mage, capuche recouvrant la tête et le visage où seul ses yeux pouvant être entraperçus. Sans plus attendre, le désir de rejoindre cet inconnu et il se transposa à cet endroit...

*** Doute ***


Le mage n'était pas présent. Ghèlaer se retourna vivement pour le retrouver.

*** Surprise ***


Il était à l'endroit où il se retrouvait il y a quelques instants! Voulait-il l'éviter?

$this->traduit('runes_ancien','À moins qu'il veuille m'éviter...');
_______________________________________________
Peut-être était-ce le fruit d'une coïncidence que les deux protagonistes se soient vu en même temps, qu'ils aient eu la même volonté de se rejoindre, et ce, en même temps. Peut-être... mais...

Alors, toujours ayant l'intention de rencontrer le second individu, Ghèlaer estima que celui-ci était suffisamment près de l'autre afin de lui faire signe de ne pas se déplacer afin qu'ils puissent se rencontrer et éviter la même coïncidence.

Mais, contre toute attente, alors que le jeune chimériste levait la main, il vit que l'autre faisait de même, signalant clairement de rester à cet endroit afin qu'il le rejoigne. C'était certes déconcertant de le voir agir ainsi! De plus, si chacun voulait se transposer jusqu'à l'autre, ils ne finiraient jamais par se rencontrer...

*** D'une voix tout de même neutre, il s'adressa à lui-même ***


$this->traduit('runes','Un petit comique celui-là... Bon, allez.
');
Alors, une solution s'imposait. La marche.

Finalement, l'autre mage semblait avoir la même idée que Ghèlaer car il se dirigeait également à sa rencontre. Du coup, le temps serait réduit par deux, ainsi que les efforts.

Alors qu'ils se rapprochaient l'un de l'autre, le jeune mage s'apperçu que celui qui marchait devant lui portait les habits arténiens, et plus précisément, ceux de l'école de l'Altération.


$this->traduit('runes','Tiens, c'est donc un collègue.');

Or, chacun poursuivant sa marche, les traits commençaient à se définir. La taille svelte, assez petit, définitivement homme, transportant un petit sac, mais ce qui était le plus déroutant, c'est qu'il se déplaçait en claudiquant, exactement comme Ghèlaer! Et c'est alors que son coeur se mis à battre de plus en plus rapidement, jusqu'à ce que finalement, ses pas suivent son rythme cardiaque, pour en venir à courir, demandant un effort non négligeable... TOUT COMME LE FAISAIT L'AUTRE!!!

Ils allaient bientôt être face à face dans quelques secondes...

3...

*** Halètement ***


2...

*** Crainte ***


1...

Et puis ce fut le choc!


_______________________________________________
C'était décidément une question d'initiative! Chacun avait exprimé le désir de rejoindre l'autre au même instant. À moins que le mage d'en face ait pu lire dans les pensées de Ghèlaer et d'imiter ses mouvements afin de... de... afin de jouer! Certainement!

Ghèlaer comprenait désormais qu'il avait trouvé quelqu'un qui avait l'esprit du jeu. Enfin, voilà un bon remède à l'ennuie qu'il vivait actuellement. Pourquoi ne pas en profiter et démontrer que c'était un sentiment partagé par le jeune assistant-chercheur?!

Alors, d'un signe de main, il avisa son nouvel ami pour lui indiquer qu'il comprenait, mais, celui d'en face fit exactement la même chose! C'était incroyable! C'était tellement amusant!

***D'un ton qui ne niait nullement son excitation***

$this->traduit('runes_ancien','Un petit comique celui-là!!! Bon, allez!');

Du coup, peut-être pour vérifier si celui d'en face était si clairvoyant devant les actions qu'il faisait, Ghèlaer se mis en marche en direction du devin... et... effectivement, l'autre marchait aussi. Souriant toujours, mais cette fois son rictus trahissait un un léger inconfort, il fut surpris avec quelle précision l'autre mage l'imitait.

Chacun se rapprochait, et, de plus en plus, permettant au jeune assistant de découvrir qu'il s'agissait d'un compère chimériste, lui permettant de retrouver l'envie simple de rencontrer l'autre individu...


$this->traduit('runes_ancien','Tiens, c'est donc un collègue!');

Soulagé par cette vision, il continua, à nouveau souriant... Jusqu'à ce qu'il puisse reconnaître l'équipement identique au sien. Le petit sac, les bottes aux semelles anormales, trahissant le besoin de corriger un défaut de jambe... comme Ghèlaer!

La peur s'était désormais emparée de l'esprit du chimériste. Ce n'était plus drôle. Plus drôle dutout! Il fallait cesser cette comédie, cette parodie ou peu importe ce que c'était! Et il fallait découvrir qui y prenait plaisir!

Alors, l'envie conjuguée de démasquer ce fanfaron et de prouver que la peur était injustifiée et importune, Ghèlaer pressa le pas, jusqu'au point où il réalisa qu'il courait... TOUT COMME LE FAISAIT L'AUTRE!

Il était effrayé, il aurait aimé retourner ailleurs, mais il devait voir... Ils étaient si près l'un de l'autre... encore quelques pas...


3...

*** Étourdissement ***

2...

*** Terreur ***

1...

Et puis ce fut le choc!

_______________________________________________
***Face à face.***

L'un comme l'autre se regardait, ébahit, constatant l'inconcevable. Il était identique à lui. Pareil. Les mêmes habits, les mêmes traits, les mêmes yeux profonds. Et à chaque fois qu'il regardait une partie de son corps, l'autre, l'imposteur, le fautif, faisait la même chose.

Ghèlaer avait en face de lui... lui-même! Mais comment était-ce possible, de se rencontrer, pourtant, il était le seul. Il devait être le seul... c'était incohérent tout ceci!

Mais ses idées étaient embrouillées par ce qu'il voyait... et la seule façon de se rassurer serait de communiquer avec l'imposteur.

Et alors qu'il adressa la parole à son jumeau, celui-ci répétait instantanément ce qu'il disait. En fait, il ne répétait pas. Il disait à même vitesse ce que lui-même déblatérait. Cet effet était des plus déconcertant, leur voix se mélangeant parfaitement, créant un choeur harmonieux, bien que leur expression fut empreinte de crainte et de colère.

$this->traduit('runes','
Qui es-tu?');
$this->traduit('runes_ancien','Qui es-tu?');
$this->traduit('runes','Répond moi!');
$this->traduit('runes_ancien','Répond moi!');
$this->traduit('runes','Cesse de m'imiter!');
$this->traduit('runes_ancien','Cesse de m'imiter!');
$this->traduit('runes','Tu n'es pas vrai!');
$this->traduit('runes_ancien','Tu n'es pas vrai!');

Et, contre toute attente, surprenant même Ghèlaer, il s'attaqua à son jumeau à la gorge, la saisissant de sa main, se saisissant par le fait même de cette violente action.

Chacun était subjugué par cette attaque. Chacun affichait un air d'incompréhension, de doute et de peur. Puis, ils se relâchèrent spontanément, chorégraphiquement. Cette fois, ils mirent leur propre main à leur gorge afin de tenter de détendre leurs muscles, apaiser la souffrance physique. Et, ils parlèrent derechef, la voix un brin rouillée, trahissant leur peur.


$this->traduit('runes','Une image miroir est intangible!');
$this->traduit('runes_ancien','Une image miroir est intangible!');
$this->traduit('runes','Je suis le seul!');
$this->traduit('runes_ancien','Je suis le seul!');
$this->traduit('runes','Le SEUL!');
$this->traduit('runes_ancien','Le SEUL!');
$this->traduit('runes','Le VRAI!');
$this->traduit('runes_ancien','Le VRAI!');

Et, hystériques, ils recommencèrent à se battre, poing au visage, genoux au ventre, pieds aux côtes...

La mer de sable houlait toujours, lentement, comme si de rien était. Quelques vagues passèrent, transportant une épave, quelques rochers, des bancs d'école et un panier de pommes.

L'infini avait eu le temps de reprendre son cours qu'ils se battaient encore. Le corps de chaque Ghèlaer était recouvert de blessures, découvert de leurs habits.Ils étaient nus, et ils étaient laids. Rien ne pouvait être plus laid que le corps du petit Sancho, si ce n'est que deux fois ce corps, nu et meurtri.

Si quelqu'un pouvait voir cette scène, il n'aurait été qu'empli de dégoût et de pitié. Comment un si jeune homme pouvait être si laid, avec un visage déchiré par la colère. Son corps était si massacré. Des bosses dans le dos, des genoux de travers, des doigts croches...

Ils s'étaient épuisés en même temps, évidemment, et ils s'écroulèrent au sol. Ni un ni l'autre n'avait pu gagner le duel. Ni un ni l'autre ne savait qui était le reflet de l'autre, qui était l'unique, le vrai Ghèlaer Sancho...

La mer de sable valsait toujours.

Puis une vague les engouffra, un peu comme une mère recouvrait ses enfants. Mais, elle poursuivit sa route et laissa au sol une masse informe. Seule.

Et Ghèlaer se releva, souffrant. Mais il souriait. Il regarda ses mains, ses jambes. Il toucha son visage, son torse. Il était réel!

Alors il se mis à rire à gorge déployée. Encore un rire malsain, à en faire glacer le sang des veines... Et il cria.


$this->traduit('humain','ENFIN! ENFIN! JE LES AI EUS!');

Sa voix avait été si puissante que l'air en vibrait. Le son s'était propagé dans l'ensemble du rêve, et si cela avait été possible, il aurait même affecté d'autres rêves...

Et il riait toujours, macabre, noir, grave et puissant.

Il finit par se contenter et se tut. Puis, l'air sérieux, il regarda sa main et la referma. Il frappa au sol. Encore une fois, l'écho s'était propagé, mais ce n'était pas du son, c'était un onde de choc. Et de cette résonance survint quelque chose de particulier...

Le sable qui formait la mer se souleva. D'abord grain par grain, pour ensuite finir par une cascade, un torrent de sable était en train d'inverser le ciel et le désert. En l'espace de quelques minutes, le plan céleste avait remplacé le sol, qui avait recommencé à remuer comme l'océan...

Le nouveau Ghèlaer avait les deux pieds au sol, en haut, et, heureux de son oeuvre, il se pencha au sol et, à l'aide de son doigt, il inscrivis trois lettres...


$this->traduit('humain','LCR');

Il souriait toujours. Rien n'avait réellement changé en fait... quoique...


Et la mer de sable cessa de valser.

__________________________________

Fin du rêve second
<<
>>
Réflexion par le sable
Réflexion par le sable